Vous êtes sur la page 1sur 3

Application de l’analyse préliminaire des risques APR sur notre

entrepôt :

Dans le cadre de notre travail, on va utiliser la méthode APR qui va nous permettre de mettre en
évidence les risques les plus importants qui peuvent être dans notre entrepôt en suivant les étapes
suivantes :

1-Notre système : l’entrepôt


2- événements redoutés centraux (situations de danger):
 Le sur-stockage
 Le sous-stockage

 Les incendies
 La Chute et la détérioration des produits

3- les événements initiateurs(les causes des situations de danger) :

La Chute et la détérioration des produits : en raison d’un mauvais empilage de la charge stockée,
de chocs contre la structure des rayonnages…..

Les Incendies provoqués par la combustion incontrôlée de substances inflammables, les


tremblements de terre, des électrocutions ou des brûlures causées par une installation électrique
défaillante. Sa propagation est favorisée par la présence d'éléments en carton, en plastique ou en
bois

Le sur-stockage et le sous-stockage : sont provoqués à cause de la combinaison de plusieurs


facteurs :

La Variabilité de la demande (baisse/haute) , La variabilité des approvisionnements suite à des


retards de livraisons de la part des fournisseurs, ou encore leur incapacité à tenir la charge de la
demande, Des variabilités internes liés à la variabilité des processus : pannes, mises au rebut,
problèmes qualité. Et la variabilité du management qui redéfinit les priorités en fonctions des
problématiques had hoc, notamment la gestion des crises clients sans oublier la mauvaise gestion de
stocks.

L'excès de stock peut se produire aussi pour de nombreuses raisons, comme la saisonnalité du
produit, la réputation de la marque, l'entrée de nouveaux agents sur le marché et la détérioration
des conditions socio-économiques d'un marché.
4- les phénomènes résultant des événements redoutés :

Le sur-stockage est l'état dans lequel se trouve l'entrepôt lorsque la matière première et les produits
finis stockés au sein de l'installation dépassent largement la demande. Dans ce contexte, les entrées
de produits excèdent les sorties et l'entrepôt provoquant un goulot d'étranglement. L’excès de stock
augmente : les charges fixes (locaux, rangements stockage…) et les charges variables (électricité,
charges liées aux salaires du personnel …). D’où les frais engendrés par le sur-stockage impactent
aussi les immobilisations des capitaux. L’excès de stock peut également générer des problèmes de
sécurité.

Avoir des stocks trop faibles peut également avoir des conséquences négatives. Le sous-
stockage accroît les risques de rupture de stocks, provoque le mécontentement des clients, au risque
de les perdre. Ce qui va provoquer des situations d’urgence à gérer (comment gérer la priorité entre
les nouvelles et les anciennes demandes)

La Chute et la détérioration des produits : ces produits peuvent être soumises à des heurts, des
rayures et même se casser lors du transport, donc la perte de ces produits ; ce qui peut influencer sur
les délais de livraison et va engendrer le mécontentement de clients

Les Incendies qui vont provoquées la perte des stocks, de l’entrepôt, des bâtiments voisins et même
des morts.

5- cibles (atteintes par ces phénomènes dangereux) :


L’entrepôt, les clients, les distributeurs et même le personnel opérationnel

6- la probabilité de ces événements :


De nombreuses raisons peuvent engendrer la probabilité d’existence des deux phénomènes : Le sur-
stockage et le sous-stockage. Ainsi la Chute et la détérioration des produits est un problème
souvent répandu au sein d’un entrepôt. sans oublier la probabilité importante du déclenchement des
incendies  

7- la gravite de ces phénomènes :


La gravité résulte de la combinaison en un point de l'espace de l'intensité des effets d'un phénomène
dangereux et de la vulnérabilité des personnes potentiellement exposées. En se basant sur la
cartographie des risques liés à la fonction logistique on déduit les gravites suivantes:

 Le sur-stockage  et le sous-stockage : grave


 Les incendies : très graves
 La Chute et la détérioration des produits : modérée

8- les mesures préventives (stratégies pour remédier à ces phénomènes) :


 Assurer une bonne gestion des stocks par la mise en œuvre de systèmes de stockage
automatisés et d'outils numériques, afin d'éliminer les erreurs au sein de l’installation,
d’assurer une autonomie d’organisation des stocks, d’inventaire et de la commande des
réapprovisionnements en fonction des besoins et des attentes. En utilisant un système de
gestion d'entrepôt (WMS) ; c’est un outil numérique de gestion d’entrepôt qui prévoit
l'offre précise de stock à partir de la demande .ce logiciel optimise le flux de travail, évite
l'excès de stock de chaque référence et attribue les emplacements de produit et les
itinéraires de picking les plus appropriés. Ou bien des systèmes de stockage appropriés 
automatisées. Par exemple, lorsque la rotation des produits ne constitue pas une priorité,
les rayonnages par accumulation exploitent au maximum la capacité de stockage, ce qui
évite d'avoir un excès de stock pour certains produits. Il est possible de réduire le sur-
stockage par la stratégie logistique de cross-docking.
 Contrôler l'état des palettes par l’utilisation d’un poste d’inspection d’entrée (PIE) qui
valide l’état des marchandises et garantit ainsi leur circulation dans l’installation sans risque
d’accident.
 Installation de systèmes anti-incendie : manuels (extincteurs ou lances d’incendie), des
systèmes d’alarme et de détection automatique (détecteurs de fumée), des systèmes de
contrôle out d’extinction automatique d’incendies (les sprinklers automatiques) ou des
systèmes de contrôle de la température et d’évacuation des fumées.

9- la probabilité et la gravite :
Après avoir appliqué ces mesures la probabilité d’existence de ces problèmes et leur gravité seront
diminué

Vous aimerez peut-être aussi