Vous êtes sur la page 1sur 2

2-Types de pycnomètre à gaz

a) Pycnomètre à expansion de gaz

Le pycnomètre à expansion de gaz est également appelé pycnomètre à gaz à volume


constant. Le type de pycnomètre à gaz le plus simple (en raison de son manque relatif de
pièces mobiles) se compose de deux chambres, une (avec un couvercle étanche au gaz
amovible) pour contenir l'échantillon et une deuxième chambre de volume interne fixe,
connu (via l’étalonnage) appelé volume de référence ou volume ajouté.
Le dispositif comprend en outre une soupape pour admettre un gaz sous pression dans l'une des
chambres, un dispositif de mesure de pression - généralement un transducteur - connecté à la
première chambre, une voie à soupape reliant les deux chambres et un évent à soupape de la
seconde chambre. Dans la pratique, l'échantillon peut occuper l'une ou l'autre chambre, c'est-à-dire
que des pycnomètres à gaz peuvent être construits de telle sorte que la chambre d'échantillon est
mise sous pression en premier, ou de telle sorte que c'est la chambre de référence qui démarre à la
pression la plus élevée. Divers paramètres de conception ont été analysés par Tamari.
L'équation de travail d'un pycnomètre à gaz dans lequel la chambre d'échantillon est mise
sous pression en premier est la suivante :

 Vs est le volume d'échantillon,


 Vc est le volume de la chambre d'échantillon vide (connu d'une étape d'étalonnage
préalable)
 Vr est le volume du volume de référence (également connu d'une étape
d'étalonnage précédente)
 P1 est la première pression (c.-à-d. dans la chambre d'échantillon uniquement)
 P2 est la deuxième pression (inférieure) après détente du gaz dans les volumes
combinés de la chambre d'échantillon et de la chambre de référence.

b) Pycnomètre à volume variable

Le pycnomètre à volume variable (ou pycnomètre de comparaison de gaz) se compose


d'une ou de deux chambres à volume variable. Le volume de la cellule d'échantillon peut
être de différents types et tailles, comme la technologie G-DenPyc 2900 spécifiée, le volume
peut être de 0,1 ml à 500 ml. Le volume de la ou des chambre(s) peut être modifié soit
d'une quantité fixe par un simple piston mécanique à course fixe, soit en continu et
progressivement au moyen d'un piston gradué. Les changements de pression qui en
résultent peuvent être lus au moyen d'un transducteur ou annulés par le réglage d'une
troisième chambre auxiliaire graduée à volume variable. Ce type de pycnomètre est
commercialement obsolète ; en 2006, l'ASTM a retiré sa méthode d'essai standard D2856
[3] pour la teneur en cellules ouvertes des plastiques alvéolaires rigides par le pycnomètre à
air, qui reposait sur l'utilisation d'un pycnomètre à volume variable, et a été remplacée par
la méthode d'essai D6226 [4] qui décrit un pycnomètre à expansion de gaz.

1- Application

Les pycnomètres à gaz sont largement utilisés pour caractériser une grande variété de
solides tels que :
 les catalyseurs hétérogènes,
 les carbones, les poudres métalliques, les sols, la céramique, les ingrédients
pharmaceutiques actifs (API) et les excipients,
 coke de pétrole, ciment et autres matériaux de construction, cénosphères / microballons
en verre et mousses solides.

1. Testeur de poudre d’ozokawa

Vous aimerez peut-être aussi