Vous êtes sur la page 1sur 1

Sujet: À l’heure du ´tout connecté’, l’éducation nationale envisage la possibilité

de considérer les téléphones portables comme un moyen éducatif, après les


ordinateurs. Beaucoup félicitent cette initiative pour son utilité, d’autres
craignent des abus de la part des élèves et une obligation imposée aux
professeurs.Qu’en pensez vous?

Dans un monde hyper connecté, le téléphone portable prouve son utilité dans plusieurs
activités humaines: les échanges, le travail,etc. Il faut noter que la mise en oeuvre de
l’outil numérique dans le travail:le télétravail, connait un grand succes. Donc, pour
l’éducation traditionnelles assistées par les téléphones portables, cette initiative peut -
elle aboutir à un autre succes?
Tout d’abord, la coopération de téléphone dans l'éducation offre la possibilité
de varier la facon d’enseignement. En effet, l’apprentissage ne se restreint qu’à
l’école, mais à domicile, les élèves sont aussi capables de s’inscrire aux groupes sur
Messenger, aux pages sur Facebook ou aux cours en ligne pour discuter, demander un
coup de main face à un problème en mathématiques difficile.
De plus, au lieu de donner les exercices à la maison souvent à l'écrit, les
professeurs peuvent modifier ces devoirs sous forme d’un jeu, d’un quizz etc sur le
téléphone portable. Donc, ce changement positif incite les jeunes à participer
volontiers pour apprendre et concurrencer.
Ensuite, suite à l’application dans l'éducation, les cours programmés
demandent le rôle plutôt actif des élèves et les profs jouent le rôle d’un guide. Ce sont
les étudiants qui font de la recherche en groupe de différentes matières et font des
exposés sur leur sujet choisi ou utilisent les appliactions pour dessiner les images 3D
en mathématiques. Par conséquent, les élèves n’apprennent pas seulement de facon
plus efficace, plus motivée, mais aussi sont bien préparés pour mieux s’informer à
l'ère de la surinformation.
Cependant, l’utilisation du téléphone portable tourne à l’addiction du moment
que les élèves négligent leurs études et passent de plus en plus de temps devant l'écran
ou ils en tirent profit pour trouver immédiatement la solution pour copier-coller sans
avoir besoin d’y réfléchir.
En plus, dans le monde “tout connecté" les profs doivent être tous formés dans
l’application de ce moyen éducatif dans les cours et l’utilisation des autres supports
numériques tandis que certains n’arrivent pas à le suivre.
Pour conclure, la mise en place des téléphones portables dans l’enseignement
représente assez de bienfaits pour les élèves , mais il existe aussi des limites.Malgré
tout, il semble que les moyens éducatifs numériques doivent être mis en valeur dans
les établissements. Pourtant, une question se pose: comment profiter le plus les
supports digitals pour ne pas tomber dans les pièges de la Toile?

Vous aimerez peut-être aussi