Vous êtes sur la page 1sur 64

COLLEGE NOTRE-DAME

L'APOGEE
DE L'EUROPE
( 1600 - 1914 )
*
HISTOIRE

4e
Dossier de Travaux Dirigés

réalisé par Michel RAULET et Bruno MONETTI

Collège Notre Dame NOM : ANNEE SCOLAIRE :


8, rue Saint Pierre les Dames PRENOM :
B.P. 2004 51070 REIMS Cedex CLASSE :
Tél. 03 26 05 43 00 PROFESSEUR :
PRESENTATION DU DOSSIER

• Ce dossier de travaux dirigés a été conçu en fonction des objec- • Pour atteindre ces objectifs, il est indispensable d'avoir cons-
tifs pédagogiques redéfinis à l'occasion de l'entrée en vigueur, cience que les 2 heures 30 de cours hebdomadaires consacrées à
en septembre 1998, des nouveaux programmes de 4e. l'Histoire et à la Géographie sont bien limitées pour traiter l'en-
semble du programme, surtout si l'on y retranche contrôles,
• Ces objectifs partent d'un triple constat: jours fériés, activités 10%, etc.. Le professeur choisit alors de
1. Les épreuves d'examen, et en tout premier lieu le brevet, ont mettre l'accent sur les connaissances et savoir-faire essentiels.
montré, ces dernières années, une maîtrise globalement insuffi- Le travail effectué en classe doit donc être poursuivi indivi-
sante de l'expression écrite. duellement et de façon régulière.
2. Ces épreuves ont dévoilé par ailleurs un mauvais fonctionne-
ment de la mémoire des élèves. • Pour guider les élèves dans leur travail, tant en classe qu'à la
3. D'une manière générale, on a constaté que, mis en situation de maison, ce dossier a été conçu de la façon suivante:
travail autonome, les élèves de troisième éprouvaient encore - Un découpage en 28 chapitres, ce qui représente approximati-
souvent des difficultés. vement un chapitre par « semaine utile ». Conformément aux
nouveaux programmes, une place importante a été accordée à
• En conséquence, l'effort pédagogique au « cycle central » du l'étude du XIXe siècle ( 12 chapitres ).
Collège veut conduire les élèves à plus d'autonomie et donc à - Pour chaque chapitre, la double page comprend:
un travail personnel plus efficace, pendant la classe et hors de 1. Des documents sélectionnés pour permettre un travail d'ana-
la classe: lyse: les documents sont, dans ce cas, accompagnés de questions
a) en classe: l'activité des élèves doit leur permettre d'acquérir courtes et précises, destinées à faire ressortir les points impor-
les connaissances fondamentales et de maîtriser les démarches tants. Il s'agit de textes, d'images, de graphiques, de tableaux
propres à l'Histoire et à la Géographie. statistiques, de cartes.. Certains exercices, nécessitant une réfle-
b) en dehors de la classe: les élèves sont invités à approfondir, xion personnelle ou un travail de recherche, sont à réaliser de
effectuer des exercices d'application, exercer leur mémoire.. Il préférence à la maison ou au C.D.I.; d'autres peuvent être abor-
est rappelé que les cartes, les repères chronologiques, les docu- dés en classe: ce sont des documents simples qui peuvent faire
ments sont au centre des programmes et doivent être mémorisés. l'objet d'une étude et d'une mise en commun rapides, ou des do-
cuments plus complexes nécessitant une explication de la part
• L'enseignement de l'Histoire et de la Géographie au Collège re- du professeur.
pose désormais sur quatre temps pédagogiques: 2. Des documents ayant pour objectif l'acquisition de connaissan-
1. Lire, observer, identifier ( apprendre à s'informer ); ces de base. Ce sont des fonds de cartes, des frises chronologi-
2. Mettre en relation ( apprendre à relativiser, à compléter l'infor- ques, des fiches biographiques, des schémas à compléter. Tous
mation reçue, à croiser les différents langages ); ces « exercices d'apprentissage », réalisés en classe ou à la mai-
3. Rédiger et cartographier ( apprendre à restituer une information son, doivent être mémorisés.
en utilisant différents langages ); 3. Un résumé du chapitre, sous le titre « retenons l'essentiel », ex-
4. Mémoriser pour réutiliser des notions. posant les principales connaissances à acquérir selon un plan ri-
goureusement structuré.
• Quatre activités spécifiques sont privilégiées: 4. Une rubrique « à noter », contenant le vocabulaire, les dates et
1. Se documenter: à l'issue du collège, les élèves doivent avoir les connaissances de base, que chaque élève pourra inscrire dans
acquis une réelle capacité d'autodocumentation. son cahier de cours.
2. Lire: l'incitation à la lecture doit être permanente: - A la fin du cahier, 3 fiches de travail personnel ( une pour cha-
a) lecture documentaire, qui consiste en la recherche d'une ou que partie du programme ) proposent une liste d'exercices à réa-
plusieurs informations dans un texte ou dans le manuel, dans un liser à la maison, tout au long de l'année. Comme toute sugges-
atlas ou dans un dictionnaire.. tion, cette progression ne revêt en aucune manière un carac-
b) lecture analytique, qui consiste en une recherche du sens d'un tère obligatoire, et doit être adaptée en fonction de la classe et
texte. des contraintes du calendrier scolaire.
c) lecture individuelle, cursive et silencieuse, qui permet de cul-
tiver le plaisir de lire. • Tel qu'il se présente, ce dossier, qui se veut un compromis entre
3. Exercer sa mémoire: en Histoire ou en Géographie, « com- manuel et cahier de travaux pratiques, n'a pas la prétention d'être
prendre ne suffit pas »! Un travail rigoureux de mémorisation complet. Dans le cadre étroit d'une soixantaine de pages, des
des connaissances est indispensable au développement d'une choix ont été effectués. Mais les élèves ont à leur disposition un
mémoire sans laquelle le raisonnement tourne à vide. manuel, dont la lecture demeure indispensable ( surtout concer-
4. Ecrire: l'écriture autonome des élèves est à développer. En 5e nant l'étude des documents « patrimoniaux » figurant au pro-
et en 4e, les élèves doivent commencer à s'exercer à la synthèse gramme ), ainsi qu'une documentation abondante au C.D.I. du
d'information et à l'argumentation, à exposer par écrit les étapes Collège.
de leur raisonnement, à rédiger une phrase par idée et à classer
logiquement ces phrases, à utiliser les mots ou expressions em- Puisse ce dossier donner aux jeunes l'envie de chercher et d'ap-
ployés par le professeur. prendre!

-2-
SOMMAIRE
Présentation du dossier ........................................................ 2 15. Le Consulat et l'Empire .......................................... 32
16. L'Europe napoléonienne ......................................... 34
1. L'ANCIEN REGIME ( 1600 - 1789 )
3. L'EUROPE AU XIXe SIECLE ( 1815 - 1914 )
1. L'Europe et le Monde vers 1600 .............................. 4
2. L'Ancien Régime démographique ........................... 6 17. La révolution industrielle ........................................ 36
3. L'Ancien Régime économique ................................. 8 18. L'Europe industrielle du 19e siècle ......................... 38
4. La société d'Ancien Régime .................................... 10 19. L'essor du capitalisme ............................................. 40
5. La Monarchie absolue en France ............................ 12 20. Les transformations de la société ............................ 42
6. La France de Louis XIV ........................................... 14 21. Bourgeois et ouvriers .............................................. 44
7. Les révolutions anglaises ......................................... 16 22. Les débuts du mouvement ouvrier .......................... 46
8. La France des Lumières ........................................... 18 23. La naissance du socialisme ..................................... 48
9. La révolution américaine ......................................... 20 24. Les mouvements nationaux et libéraux .................. 50
25. L'Europe des nations ............................................... 52
2. LA REVOLUTION FRANCAISE 26. L'impérialisme européen ......................................... 54
ET L'EMPIRE ( 1789 - 1815 ) 27. La France de 1815 à 1914 ....................................... 56
28. La IIIe République et son œuvre ............................. 58
10. La Révolution de 1789 ............................................ 22
11. L'œuvre de la Constituante ..................................... 24 Repères chronologiques ....................................................... 60
12. De la Monarchie à la République ........................... 26 Vocabulaire .......................................................................... 61
13. La République montagnarde ................................... 28 Index des personnages ......................................................... 61
14. La République bourgeoise ...................................... 30 Fiches de travail personnel .................................................. 62

LE DOSSIER
Document Titre de Document
à compléter la leçon à compléter
et à et à
mémoriser, mémoriser,
3 Le gouvernement de Louis XIV.
5. LA MONARCHIE ABSOLUE EN FRANCE
nécessitant 1 La monarchie française ( 1589 - 1789 ). ROI
à réaliser en
1589 1610 1617 1643 1661 1715 1723 1774 1789

souvent un « dit » la loi gouverne et administre le pays rend la justice classe ou à


H L L L L P L P E P J

travail de S R M C
rédigée par le Conseil des P ___________ avec le Conseil d'E _________ , composé avec le Conseil des P _______________
la maison
de 3 à 7 « ministres »
Renforcement de l'absolutisme Triomphe de l'absolutisme Remise en cause de l'absolutisme vérifiée et enregistrée par le et le C ___________________________
avec le Conseil Royal des F ___________
recherche, rouge Périodes de régence
P ________________ de P ___________
et le C ______________ G ___________
2 La monarchie absolue.
avec le Conseil des D _____________ et

à réaliser de A.
Dieu établit les rois comme ses ministres et règne par eux sur les
peuples. C'est pour cela que le trône royal n'est pas le trône d'un
Document 2:
1. Selon Bossuet, de qui le Roi de France tenait-il son pouvoir? 4 S ______________ d'Etat ( Guerre, Mai-

son du Roi, Marine et Affaires Etrangères )


homme, mais le trône de Dieu même. Il apparaît pour tout cela que la __________________________________________________
préférence personne des rois est sacrée, et qu'attenter sur eux est un sacrilège.
Dieu les fait oindre [ sacrer ] par ses prophètes d'une onction sacrée
2. A quelle cérémonie faisait-il allusion dans la 4e phrase?
avec 31 I ________________ de J ___________________ , P ___________________ , F ___________________ dans les P ______________
comme il fait oindre les pontifes. On doit obéir au prince par esprit de __________________________________________________
religion et de conscience.. Le prince ne doit rendre compte à per- 3. Comment Louis XIV appelait-il les Français? Citer 2 expressions 4 La vie de Cour. Document
à la maison sonne de ce qu'il ordonne. Quand il a jugé, il n'y a point d'autre juge-
ment. Il est le père du peuple: sa grandeur et son intérêt, c'est que le
qui évoquent ce que devait être leur attitude vis-à-vis du Roi:
Dans les actes de la vie, Louis XIV est très réglé; il se lève toujours à 8 ✍ Document 4:
peuple soit conservé. Les rois ne sont pas pour cela affranchis des __________________________________________________ heures, reste au conseil de 10 heures jusqu'à midi et demie, moment où il va à 1. Comment Louis XIV organisait-il ses journées?
lois du royaume, auxquelles ils sont soumis autant que les autres.
BOSSUET. Politique tirée de l'Ecriture Sainte. 1709. __________________________________________________
la messe toujours en famille avec la Reine. A 1 heure, il visite les favorites; à 2
heures, il dîne avec la Reine, en public. ________________________________________________________
à analyser,
B. 4. A quels événements faisaient allusion les 2 phrases en italiques? Dans la suite de la journée, il va à la promenade ou à la chasse; souvent il
Toute puissance, toute autorité résident dans la main du Roi et il ne tient encore un conseil. Depuis la tombée de la nuit jusqu'à 10 heures, il ________________________________________________________
peut y en avoir d'autre dans le royaume que celle qu'il y établit. Tout
ce qui se trouve dans l'étendue de nos Etats nous appartient.
__________________________________________________ converse avec les dames, ou joue ou va à la comédie ou aux bals..
Il a ainsi réparti les heures du jour et de la nuit entre ses affaires, ses plaisirs, ________________________________________________________
à réaliser en
Celui qui a donné des rois aux hommes a voulu qu'on les respectât ses dévotions et ses devoirs..
__________________________________________________
comme ses lieutenants, se réservant à lui seul le droit d'examiner En public le Roi est plein de gravité, comme s'il devait paraître sur un théâtre. ________________________________________________________
leur conduite. Sa volonté est que quiconque est né sujet obéisse
sans discernement. Quelque mauvais que puisse être un prince, la
__________________________________________________ En somme, il sait bien faire le roi en tout.
PRIMI VISCONTI. Mémoires de la Cour de Louis XIV.
________________________________________________________
classe ou à
révolte de ses sujets est toujours infiniment criminelle. __________________________________________________
LOUIS XIV. Mémoires pour l'instruction du Dauphin. 1661. R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
Document C.
C'est en ma personne seule que réside la puissance souveraine.
5. Qu'étaient les Parlements, sous l'Ancien Régime?

__________________________________________________ Aux 17e-18e s., les Rois imposèrent en France le système de la monarchie absolue de droit divin. VOCABULAIRE:
la maison
C'est de moi seul que mes cours tiennent leur existence et leur auto- 1. Au début du 17e siècle, les Rois réussirent malgré de nombreux troubles à renforcer leur pouvoir.
rité; la plénitude de cette autorité, qu'elles n'exercent qu'en mon nom, __________________________________________________ a) Henri IV ( 1589-1610 ) dut d'abord lutter pour rétablir la paix. Converti au catholicisme, il mit • monarchie absolue de droit
à analyser, demeure toujours en moi, et l'usage n'en peut jamais être tourné
contre moi. C'est à moi seul qu'appartient le pouvoir législatif sans __________________________________________________
fin aux Guerres de Religion par l'Edit de Nantes ( 1598 ) qui autorisait le culte protestant en France.
Puis il tenta, avec son ministre Sully, de redresser l'économie du pays, mais fut assassiné en 1610. •
divin
régence • parlement
dépendance et sans partage; c'est par ma seule autorité que les offi- b) Le règne de Louis XIII débuta par la régence de Marie de Médicis et par une série de troubles. • fronde • édit
ciers de mes cours procèdent, non à la formation, mais à l'enregistre- __________________________________________________ Après 1624, Richelieu, devenu Premier Ministre, combattit les adversaires de la monarchie, protes- • pouvoirs législatif, exécutif,
nécessitant ment, à la publication, à l'exécution de la loi, et qu'il leur est permis
de me remontrer, ce qui est du devoir de bons et utiles conseillers. __________________________________________________
tants et nobles, et engagea la France dans la guerre de Trente Ans pour mieux affaiblir l'Espagne.
c) En 1643, la mort de Louis XIII ouvrit une nouvelle période de régence, son fils Louis XIV étant •
judiciaire
chancelier
Discours de LOUIS XV au Parlement de Paris. 3 mars 1766. 6. Relever, dans les trois textes, 3 expressions qui montrent qu'aux âgé de 5 ans. Aux soulèvements populaires contre les hausses d'impôts s'ajouta alors la révolte des
D. 17e-18e siècles les Rois de France ont voulu affirmer leur pouvoir, nobles et du Parlement de Paris. Mais Mazarin, appelé par Anne d'Autriche, mit fin à cette Fronde. DATES IMPORTANTES:
souvent un A gauche: Médaille portant la devise de Louis XIV: « nec pluribus im-
par », que l'on peut traduire par « supérieur à tous ».
notamment face aux parlementaires: 2. Le règne personnel de Louis XIV ( 1661 - 1715 ) vit le triomphe de l'absolutisme.
a) Louis XIV rassembla alors entre ses mains tous les pouvoirs: 1. Le pouvoir législatif: les édits • 1598: Edit de Nantes.
A droite: Louis d'or de 1711, portant l'inscription: « Louis XIV, par la
Grâce de Dieu, Roi de France et de Navarre ».
__________________________________________________ royaux étaient des lois. Les 4 Conseils ( d'En Haut, des Parties, des Finances et des Dépêches ), nom-
més par lui, donnaient uniquement des avis; 2. Le pouvoir exécutif: il désignait les personnes char-


1610: assassinat d'Henri IV.
1648 - 1653: Fronde Vocabulaire
travail de __________________________________________________
7. Quel devait être le rôle du Parlement de Paris, selon Louis XV?
gées de gouverner et d'administrer le pays. En l'absence de Premier Ministre, il s'agissait des « minis-
tres d'Etat », du Chancelier, du Contrôleur Général des Finances, des 4 secrétaires d'Etat, et des in-
• 1661 - 1715: règne personnel
de Louis XIV.

__________________________________________________
tendants nommés à la tête des provinces. 3. Le pouvoir judiciaire: il rendait la justice, et pouvait
emprisonner toute personne, par une simple « lettre de cachet ». 4. Un pouvoir religieux: estimant CONNAISSANCES DE BASE: Dates et
recherche, __________________________________________________
détenir le pouvoir de Dieu et sacré à Reims, il était le chef de l'Eglise catholique de France et nom-
mait à ce titre le Haut Clergé. • L'évolution de la monarchie
8. Quelles limites Bossuet fixait-il à la monarchie « absolue »? b) Comme tous les rois, il devait cependant respecter les « lois fondamentales » du Royaume: être
catholique, assurer le bien-être de ses « sujets », conserver voire agrandir le domaine royal..
en France, au début du 17e s.
• Le gouvernement de Louis
Connaissan-
à réaliser de __________________________________________________ c) Pour donner un cadre prestigieux à la monarchie, Louis XIV fit de Versailles sa résidence et y
installa la Cour ( 1682 ). Il imposa alors son rythme de vie, en fixant une « étiquette » rigoureuse.
XIV: fonctionnement du pou-
voir, organisation de la Cour.
__________________________________________________ ces de base
préférence - 12 - - 13 -

à noter sur
à la maison
le « cahier
Résumé de
de cours »
la leçon

L'utilisation de ce dossier est réservée exclusivement aux élèves du Collège Notre Dame
Imprimé par : Groupe Technologies et Impression - Reims
3e trimestre 2005
-3-
1. L'EUROPE ET LE MONDE VERS 1600
1 L'Europe vers 1600.

1 Habsbourg d'Espagne

2 Habsbourg d'Autriche

3 Royaume de France

S
4 Angleterre et Ecosse
4
R
D
5 Provinces-Unies
4

4
St Empire germanique
5

1 P
1 Pays protestants

2
3 1
2 Pays catholiques
2

Pays catholique qui


E tolère les protestants
1
1

O
1 Pays orthodoxes
1 1

Pays musulmans
1
1 000 km

2 Le Monde vers 1600 - 1650.

5
4
3 3
3
4
5 1
2 2
4
1 1

1 1
3 2 1
3 4
2 2
5
5 3 1
1 2

2 5
5

5 2 2
3
2

1
2

5 000 km

Possessions: 1 espagnoles 2 portugaises 3 françaises 4 anglaises 5 hollandaises Terres inconnues des Européens

-4-
3 Le début des Temps Modernes ( 1500 - 1650 ).

1500 1525 1550 1575 1600 1625 1650

Découvertes 1 2 3

Empires E e t P
coloniaux A F P-U

Pensée H

Arts R B

R G de R
Religion
a b c d 1 2

Autriche
C
Espagne Indépendance des Provinces-Unies

Portugal Portugal annexé par l'Espagne

France F H

Angleterre H E

Découvertes 1: ___________________________________________ 2: ____________________________________________

3: _____________________________________________________________________________________________________

Réformes a: ____________________________ b: _____________________________ c: _____________________________

d: _____________________________ Guerres de Religion 1: ______________________ 2: ___________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
Le programme de 4e, en Histoire, commence vers 1600. Pour évoquer cette période, les historiens VOCABULAIRE:
ont pris l'habitude d'utiliser deux formules:
a) « Ancien Régime »: c'est une expression, apparue lors de la Révolution de 1789, qui désigne • ancien régime
l'organisation politique, économique, sociale, culturelle de la France, aux 16e, 17e et 18e siècles. • époque moderne
b) « Epoque moderne »: c'est la période qui va de la fin du Moyen-Age ( 1453 ) au début de l'épo-
que contemporaine ( 1789 ), et qui fut caractérisée par de nombreuses transformations. DATES IMPORTANTES:
- Le XVIe siècle, qui marque le début des « Temps Modernes », connut des événements très impor-
tants, qu'il convient de rappeler pour comprendre l'Histoire de l'Europe, à partir de 1600: • 1492: Christophe Colomb dé-
1. Les « grandes découvertes » ( de Christophe Colomb, de Magellan et de Copernic ) bouleversè- couvre l'Amérique.
rent la vision du monde: la terre n'était pas plate et n'était pas au centre du monde! De plus, des ra- • 1517 - 1534: Réformes pro-
ces humaines, des civilisations, des plantes jusque là inconnues étaient révélées. testantes.
2. Des territoires passèrent alors sous la domination de pays européens ( Espagne, Portugal, puis • 1562 - 1598: Guerres de reli-
France, Angleterre, Provinces-Unies ). La création de ces « Empires coloniaux » permit à l'Europe gion en France.
de s'enrichir ( les métaux précieux affluèrent et le commerce se développa ).
3. Une nouvelle façon de penser apparut: ce fut l'Humanisme, qui remettait en cause l'enseigne- CONNAISSANCES DE BASE:
ment traditionnel, s'intéressait au monde et recherchait l'homme idéal.
4. Ceci se traduisit par de nouvelles formes artistiques, venues d'Italie: la Renaissance tout d'abord, • Les événements majeurs du
qui prit modèle sur les Grecs et les Romains, puis l'art baroque. 16e siècle.
5. La religion catholique fut sévèrement critiquée: ce furent les « Réformes protestantes » luthé- • La carte de l'Europe et du
rienne, calviniste et anglicane, auxquelles répondit la « Contre-Réforme » catholique. Monde vers 1600.
6. L'Europe chrétienne fut alors déchirée par des Guerres de Religion, comme en France, de 1562 à
1598, ou en Allemagne, de 1618 à 1648.
7. Enfin, on assista au renforcement du pouvoir des rois et à la création de grands Etats modernes:
ce fut d'abord l'Espagne ( puissante au 16e siècle sous Charles Quint ), puis la France ( qui domina
l'Europe au 17e siècle sous Louis XIV ), et l'Angleterre enfin ( qui s'affirma à partir du 18e siècle ).

-5-
2. L'ANCIEN REGIME DEMOGRAPHIQUE
1 Une crise de subsistance.

A. La crise de 1693 - 1694, à Amiens. B. La crise de 1693 - 1694, dans un village du Nord.

prix du blé ( en sous pour 2 setiers ) Le dernier des malheurs, c'est que la moisson suivante fut entière-
nombre de décès ment manquée, ce qui fut cause que le grain fut d'un grandissime prix.
nombre de naissances Et, comme le pauvre peuple était épuisé tant par les fréquentes de-
jaune excédent des décès sur les naissances mandes de Sa Majesté [ les impôts qui augmentaient en cette période
bleu excédent des naissances sur les décès de guerre ] que par ces contributions exorbitantes [ une forte somme
d'argent exigée par l'ennemi qui occupait la région ], ils devinrent dans
une telle pauvreté qu'on peut l'appeler famine. Heureux ceux qui pou-
vaient avoir un peu de seigle pour mêler avec de l'avoine, des pois,
450 des fèves pour en faire du pain et en manger la moitié de leur soûl. Je
parle des deux tiers de ce village, s'il n'y en a pas davantage..
400 On n'entendait parler pendant ce temps que de voleurs, que de
meurtres, que de personnes mortes de faim.. Cette année fut le tom-
beau de presque tous les ménagers [ les ouvriers agricoles, paysans
350
sans terre ] qui n'avaient point de grain à vendre.
On ne peut oublier ici l'ordonnance que fit Sa Majesté pour le soula-
300
gement de son pauvre peuple. Chaque communauté devait nourrir
ses pauvres. Les pasteurs, mayeurs et gens de loi taxaient les plus
250 riches et les médiocres, chacun selon leur pouvoir, pour subvenir aux
pauvres, dont ils devaient aussi prendre connaissance. C'était le vé-
200 ritable moyen pour faire subsister tout le monde. Dans ce village, où
il n'y a nulle justice, le curé eut beau lire et relire cette ordonnance,
ceux qui devaient être taxés le plus s'y sont opposés de toutes leurs
150
forces.
Avec beaucoup de mal, on a enfin gagné l'août [ la moisson ].
100 Quinze jours auparavant, on abattait les seigles encore pleins de lait,
on les mettait au four pour les durcir; et ce blé étant mal assaisonné
50 et mal sain, cela a causé plusieurs grosses maladies.
Que le Seigneur par sa Providence paternelle nous veuille dans la
0
suite préserver d'une semblable cherté.
JFMAM J JASOND JFMAM J JASOND JFMAM J JASOND JFMAM J JASOND Alexandre DUBOIS, curé de Rumegies ( Nord ).
1692 1693 1694 1695 Journal écrit sur les registres paroissiaux. Année 1693.

✍ Document 1: 6. Comment expliquer leur pauvreté?


1. Qu'appelle-t-on une « crise de subsistance »?
__________________________________________________
__________________________________________________
2. Quelle était la cause principale de ces crises? __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
3. Comment évoluait alors le prix du blé? Pourquoi?
__________________________________________________
__________________________________________________ 7. Quelles étaient les conséquences de la crise,
- d'après les courbes A?
__________________________________________________
4. Que représentait le prix du blé en juin 1694, par rapport à celui de __________________________________________________
janvier 1692, à Amiens?
__________________________________________________
__________________________________________________ - d'après le texte B?
5. D'après le texte B, quelles personnes étaient touchées par ces
crises? Etaient-elles nombreuses? _________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
-6-
2 Les familles françaises, sous l'Ancien Régime.

A. Famille de paysans, par Louis Le Nain ( 1643 ). B. Famille de bourgeois, par François Boucher ( 1739 ).

✍ Document 2A: ✍ Document 2B:


1. De combien de personnes est composée cette famille de paysans? 1. De combien de personnes est composée cette famille de bourgeois?

__________________________________________________ __________________________________________________
2. Combien y a-t-il donc d'enfants? 2. Combien y a-t-il donc d'enfants?

__________________________________________________ __________________________________________________
3. Pourquoi ces paysans français avaient-ils autant d'enfants? 3. Pourquoi ces bourgeois français avaient-ils moins d'enfants?

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
Aux 17e-18e siècles, les conditions de vie étaient fort différentes de celles d'aujourd'hui. Les carac- VOCABULAIRE:
téristiques de l'« Ancien Régime démographique » étaient les suivantes:
1. Les familles étaient nombreuses: on comptait 6 ou 7 enfants en moyenne, car la natalité était forte • démographie
( 40 pour mille, soit 3 fois plus que de nos jours ). • taux de natalité
2. Mais, la mortalité infantile était très élevée: plus d'un enfant sur 4 mourait avant l'âge de un an, • taux de mortalité
du fait de l'absence de soins médicaux, de la mauvaise alimentation, du manque de surveillance. La • mortalité infantile
mortalité juvénile était également importante: un enfant sur 4 mourait entre 1 et 20 ans, à cause des
maladies, des famines, du travail.. Sur 6 enfants, 2 ou 3 seulement atteignaient donc l'âge adulte. DATES IMPORTANTES:
3. Le travail des enfants était précoce, et limitait souvent la scolarisation à l'école élémentaire de la
paroisse ( les collèges, religieux, situés en ville, étaient réservés aux riches ). • 1693 - 1694: famine.
4. L'analphabétisme en était la conséquence logique: à la fin du 17e siècle, 70% des hommes et 85% • 1720: dernière peste à Mar-
des femmes ne savaient pas signer! seille.
5. Le mariage, souvent « arrangé » par les parents ( par un contrat de mariage ), unissait générale-
ment des personnes « proches » ( du même village et du même rang social ). Il était tardif ( plus de CONNAISSANCES DE BASE:
25 ans ) et durait peu ( moins de 20 ans ), à cause de la mort d'un des deux conjoints.
6. La mortalité était très forte ( 40 pour mille, soit 4 fois plus qu'aujourd'hui ), avec des « crises dé- • Les principales caractéristi-
mographiques » qui revenaient tous les 10-15 ans, et qui étaient dues: ques de l'« Ancien Régime dé-
a) aux épidémies: la peste, la variole, le typhus, les dysenteries... mographique ».
b) aux guerres, qui amenaient surtout pillage par les armées et hausses d'impôts. • Le mécanisme des crises de
c) aux famines ( les « crises de subsistance » ), suite à de mauvaises récoltes. subsistance.
7. L'espérance de vie était faible: 25 ans en moyenne.
8. La population stagnait ( la France comptait 20 millions d'habitants en 1600 et en 1700, mais était
le pays le plus peuplé d'Europe ) ou diminuait parfois ( l'Allemagne, touchée par la guerre de Trente
Ans, passa de 20 à 10 millions d'habitants ). Il fallut attendre le 18e siècle pour voir la population
européenne augmenter de 100 à 200 millions de personnes, grâce à un recul de la mortalité.

-7-
3. L'ANCIEN REGIME ECONOMIQUE
1 Les méthodes de culture. 2 Les techniques agricoles.

A. Un terroir dans le Nord-Est de la France. A. Planche de l'Encyclopédie ( 1762 ).

1:

2:

3:

B. L'assolement triennal avec jachère. B. Gravure de Jacques Stella ( 17e siècle ).

1
Manses:
( village )
2
Chemins
1
Communaux:
1
bois, friches
4
2
3 Terres
3
4
labourées
4

Parcelles
d'un paysan
1

✍ Document 1: ✍ Document 2:
1. Repérer, sur la photo aérienne, les 3 éléments du terroir d'un 1. Citer les différents travaux agricoles représentés sur ces 2 gravures:
village, cités dans le résumé. Inscrire le nom de chaque partie et
tracer des flèches vers l'image. ___________________________________________________
2. Citer les différents produits, alimentaires ou autres, que les villa-
geois obtenaient sur chacun des 3 éléments du terroir: ___________________________________________________

a) ______________________________________________ ___________________________________________________
2. Nommer les outils visibles sur ces 2 documents:
b) ______________________________________________
- Doc A: ____________________________________________
c) ______________________________________________
3. Colorier le schéma; inscrire le nom des cultures et préciser le ___________________________________________________
sens de la rotation ( par des flèches ).
4. Que faisait-on des terres laissées en jachère? - Doc B: ____________________________________________
3. Quelles matières premières utilisait-on pour la confection des outils?
________________________________________________
5. Quels étaient les inconvénients de cette méthode de culture? ___________________________________________________
4. De quelles énergies disposait-on à l'époque?
________________________________________________
___________________________________________________
________________________________________________ 5. Quels étaient les résultats obtenus avec de telles techniques?

________________________________________________ ___________________________________________________

________________________________________________ ___________________________________________________

-8-
3 Les villes, sous l'Ancien Régime.

A. La population de Beauvais, en 1696. B. Description de Paris, en 1596.

La ville de Paris a 14 portes dont 5 en maçonnerie. Les habitations


- Ecclesiastiques 460 13,4 %
sont étroites et la plupart sont bâties en bois.
- Nobles 4 0,1 % On voit beaucoup de boutiques de diverses marchandises. Il y a 85
- Officiers non nobles 57 1,7 % comptoirs d'étoffes, et dans une seule rue on peut compter 184 bou-
- Rentiers 136 3,9 % tiques d'orfèvres, 45 vitriers, 110 rôtisseurs, 150 boucheries.
- Professions libérales 181 5,3 % Il y a à Paris 68 églises paroissiales, 31 chapelles, 46 collèges.
La ville est traversée en son milieu par la Seine, qui y amène de
- Marchands de textile 99 2,9 %
nombreuses barques chargées de marchandises. Le fleuve forme
- Fabricants de textile 104 3,0 %
comme une île où se trouve l'ancien palais du roi, où chaque jour se
- Ouvriers du textile 542 15,7 % réunissent le Parlement, la Chambre des Comptes et les autres ma-
- Boutiquiers et artisans 582 16,9 % gistrats de la ville.
- Ouvriers de la Manufacture royale de tapisserie 100 2,9 % Le fleuve est traversé par 6 ponts, 3 en pierre, dont un n'est pas fini,
- Jardiniers et manouvriers 221 6,4 % et 3 en bois; sur chacun sont bâties des maisons. Dernièrement, l'un
des ponts fut emporté par le courant, avec 6 moulins à blé.
- Pauvres, veuves, « filles » 468 13,6 %
Il circule dans toutes les rues de la ville un ruisseau d'eau fétide, où
- Pauvres renfermés, divers 490 14,2 % se déversent les eaux sales de chaque maison ce qui empeste l'air.
- Total ( nombre de « familles » ) 3 444 100 % Francesco d'IERNI. 1596.

✍ Document 3A: ✍ Document 3B:


1. Relever, d'après ce tableau de la population de Beauvais, quelles 1. Relever, dans cette description de Paris en 1596, quels aspects de
étaient les différentes activités présentes en ville, au 17e siècle: la ville rappelaient le Moyen-Age:

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
Aux 17e-18e siècles, la France connut des famines, alors que plus d'un Français sur deux était agri- VOCABULAIRE:
culteur! C'est parce qu'à cette époque, l'économie était encore très « traditionnelle ».
1. Les transports étaient lents ( environ 40 kms par jour, au rythme de l'homme ou de l'animal ), • polyculture vivrière
coûteux ( nombreux péages ), peu sûrs, donc rares. • assolement triennal
2. L'agriculture était, de loin, l'activité principale: 80% des actifs ( soit 11 millions de personnes ) • jachère
étaient des paysans, qui pratiquaient une polyculture vivrière. • rendement
a) Le « terroir » d'un village comprenait toujours 3 parties: 1: les « manses », maisons entourées d'un • productivité
jardin où l'on cultivait légumes, fruits, vigne, lin..; 2: les « terres labourées », champs ensemencés en • manufacture
« bleds » ( céréales ); 3: les « communaux », prés, friches, bois, marais à la disposition de tous.
b) Selon les régions, ces 3 éléments occupaient une superficie variable. Ainsi, dans les pays de bo- CONNAISSANCES DE BASE:
cage ( Bretagne ), prairies, vergers et champs de blé se côtoyaient. Dans le sud, l'agriculture méditer-
ranéenne associait blé, vigne, olivier et élevage des moutons. Mais, dans le Nord et l'Est de la France, • Les principales caractéristi-
la culture des céréales dominait: on y pratiquait l'assolement triennal, qui faisait se succéder le blé ques de l'« Ancien Régime éco-
d'hiver ( froment, seigle ), le blé de printemps ( avoine, orge ), et la jachère. Les paysans devaient sui- nomique »: agriculture, indus-
vre la rotation des cultures décidée par l'Assemblée du village et laisser leurs champs ouverts. trie, transports, monnaie.
c) Ces mauvaises méthodes de culture et des techniques rudimentaires expliquent les mauvais résul- • Les méthodes de culture, sous
tats obtenus, au niveau de la productivité ( il fallait 200 h pour produire un quintal de blé contre 7 h l'Ancien Régime: l'assolement
aujourd'hui ) et du rendement ( moins de 10 quintaux de blé à l'hectare contre 65 de nos jours ). triennal avec jachère: fonction-
3. L'« industrie » était peu développée. Des ouvriers travaillaient en ville dans des manufactures ou nement, inconvénients.
des boutiques artisanales. A la campagne, de nombreux paysans complétaient leurs revenus par des • Les villes, sous l'Ancien Ré-
activités de tissage. L'industrie textile et la métallurgie étaient donc très dispersées. gime: aspects, fonctions.
4. La monnaie existait, mais elle était rare et peu utilisée ( pas de valeur inscrite sur les pièces, sa-
laires souvent en nature, troc.. ), sauf pour payer les inévitables impôts!
Ainsi, pour la plupart des Français ( les paysans ), il fallait donc d'abord « subsister », puis faire un
peu de « commerce » pour pouvoir « aider » les personnes qui « protégeaient » la société.

-9-
4. LA SOCIETE D'ANCIEN REGIME
1 La société d'Ancien Régime.

Nous ne pourrions vivre ensemble en égalité de condition; ainsi il faut ✍ Document 1:


par nécessité que les uns commandent et que les autres obéissent. 1. D'après la 1ère phrase, combien l'auteur distinguait-il de groupes
Ceux qui commandent ont plusieurs ordres, rangs ou degrés: les sou- dans la société? Lesquels?
verains seigneurs commandent à tous ceux de leur Etat, adressant
leur commandement aux grands, les grands aux médiocres, les mé- __________________________________________________
diocres aux petits et les petits au peuple. Et le peuple qui obéit à tous
__________________________________________________
ceux-là est encore séparé en plusieurs ordres et rangs.
2. Combien de « catégories » comportait la société d'Ancien Régime?
Les uns sont dédiés particulièrement au service de Dieu, les autres à Citez-les, en précisant le rôle de chacune:
conserver l'Etat par les armes; les autres à le nourrir et maintenir par
les exercices de la paix. Ce sont les trois ordres ou Etats généraux. __________________________________________________
Dans le Tiers [ Etat ], après les principaux praticiens du droit, suivent
les marchands, les derniers du peuple qui portent qualité d'honneur, __________________________________________________
étant qualifiés honorables hommes ou honnêtes personnes et bour-
geois des villes. __________________________________________________
Ces qualités ne sont attribuées ni aux laboureurs, ni aux sergents, ni
aux artisans, et encore moins aux gens de bras qui sont tous réputés __________________________________________________
3. Comment se présentait la société d'Ancien Régime?
viles personnes.
Charles LOYSEAU. Traité des Ordres et simples dignités. 1613.
__________________________________________________
2 La société d'Ancien Régime: « ordres » et « classes ».

A LA C A M PA G N E ( % ) A LA V I L L E ( %)

ceux qui
C______________ H ____

C ______ ________________
( %)
B _____ C _______

N _________
ceux qui
N______________ de C _________

N _____________ N ______________ ________________


( %)
d'E ______________ de R ______________

B ___________________
ceux qui
T______________ de R ___________________

B ________________________ ________________
( %)
rouge Cens ( argent ) bleu Champart ( redevance en nature ) orange Taxes ( sur les ventes ) marron Corvées ( travaux ) vert
de M ________________________

L _______________ ( paysans riches ) A ______________ : M ___________

T _________________ ( paysans moyens ) C ________________ et A ___________

O _________ A ________ ( paysans pauvres ) O ____________ des M ________________

A ____________________________________ T ________________ à la J ________________

Marchands Ambulants

Servantes D ____________________

V ____________________ , M ___________________ V ____________________ , M ____________________

rouge Privilégiés vert Roturiers

- 10 -
3 Les liens de dépendance, sous l'Ancien Régime.

A. Un « manuel » de droits seigneuriaux, en 1780. B. Le noble et le paysan: gravure de J. Lagniet ( 1657 ).

1. Il est dû au seigneur, lors des ventes, des lods [ redevances ] sur le


prix de chaque acquisition, à raison de la douzième partie du prix de
chaque acquisition.
2. Les habitants d'Essigey doivent une poule au premier jour de ca-
rême, et une corvée à bras pour chaque manouvrier au temps des fe-
naisons.
3. Chaque laboureur, ayant chevaux et bœufs et harnais, doit annuel-
lement une corvée de charrue.
4. Il appartient au seigneur le soin de faire lever la dîme dans toutes
les terres de la seigneurie, à raison de 14 gerbes l'une.
5. Il appartient au seigneur la justice dans toute l'étendue de la directe.
6. Tous les habitants doivent faire le guet au château dudit lieu.
7. Les habitants doivent entretenir le terreau qui conduit l'eau de la ri-
vière dans les fossés dudit château.
8. Tous ceux qui vendent vin audit Essigey doivent une pinte de vin au
seigneur.
9. Aucun des habitants n'a le droit de pêche ni de chasse sur l'étendue
du territoire dudit Essigey.
10. En tous temps, le seigneur peut tenir ses bois en banalité et dé-
fense, sans qu'il soit loisible à toutes personnes d'y cueillir du bois, ni
envoyer leurs bestiaux à peine de 3 livres et 5 sous d'amende.

rouge Cens ( argent ) bleu Champart ( redevance en nature ) orange Taxes sur les ventes marron Corvées ( travaux ) vert Droit de ban ( justice )

C. Un contrat d'apprentissage, en 1776.

Bellanger s'oblige à montrer sa profession de serger à Le Batteux, à traire au métier pendant l'espace de 12 pièces d'étamine qu'il sera te-
lui apprendre à connaître les laines et étamines, lui tremper deux fois nu de faire, sous peine d'avoir à rendre le temps qu'il aura perdu.
la soupe suivant l'usage, le loger s'il prend un compagnon avec lui, le Pour lui donner cœur au métier, Bellanger promet de lui donner 40
traiter humainement comme son enfant, à la charge pour l'apprenti sous par pièce, et l'apprenti de faire tout ce qui dépendra de lui pour
procédant sous son autorité de travailler de son mieux pour le profit contenter son maître, même de balayer la boutique lorsqu'il le jugera
du maître, se retirer aux heures ordinaires des apprentis, porter hon- à propos, et de se conformer en tout aux statuts et réglements de po-
neur et respect au maître et à son épouse, sans pouvoir se sous- lice concernant le métier.

rouge Ce que Bellanger promettait à Le Batteux. bleu Ce que Le Batteux promettait à Bellanger.

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
Aux 17e-18e siècles, beaucoup de Français vivaient difficilement, car une part importante de leurs VOCABULAIRE:
revenus était « prélevée » par ceux qui avaient pour tâche de « protéger » la population.
1. La société d'Ancien Régime était en effet organisée de façon particulière: • privilège
a) Les hommes n'étaient pas considérés comme égaux devant la loi: certains avaient des droits que • ordre
d'autres n'avaient pas ( pour le clergé: perception de la dîme ou exemption d'impôt; pour les no- • clergé
bles: port de l'épée, faible impôt à payer, emplois réservés dans l'armée ou le clergé.. ). • noblesse
b) Ceux qui avaient ces droits étaient des privilégiés ( les « premiers » devant la loi ), qui apparte- • tiers état
naient aux 2 « ordres » du Clergé ( 130 000 personnes en 1789 ) et de la Noblesse ( 300 000 per- • roturier
sonnes ). Leur rôle était de commander et de protéger la population, par les prières ou les armes. • hiérarchie
c) Ceux qui n'étaient pas privilégiés ( 97% de la population ) étaient des roturiers, regroupés dans • corporation
une 3ème catégorie, le Tiers Etat. Son rôle était de travailler, pour assurer la subsistance de tous.
d) La société était donc une « hiérarchie », basée non sur la richesse ( le Tiers Etat regroupait de ri- CONNAISSANCES DE BASE:
ches bourgeois et les pauvres manouvriers ), mais sur les privilèges.
2. Des « liens de dépendance » existaient: à la campagne, les paysans étaient soumis à un ( ou plu- • La société d'Ancien Régime:
sieurs ) seigneur ( noble, ecclésiastique ou bourgeois ); à la ville, les ouvriers étaient liés à un pa- les « ordres » et les « classes ».
tron, un « maître ». • Les « liens de dépendance »:
a) Les paysans possédaient des terres ( environ 40% du terroir français ), mais ces « tenures » - entre seigneurs et paysans.
avaient souvent été données jadis par un seigneur. Le « tenancier » devait donc des droits seigneu- - entre maîtres et ouvriers.
riaux ( le cens, le champart, les corvées à effectuer sur la « réserve » du seigneur, les taxes, le droit
de ban.. ). Il devait également la dîme au clergé et les impôts au Roi.
b) Les ouvriers, compagnons et apprentis, étaient liés à leur maître par un contrat qui fixait les
droits et les devoirs de chacun. Des corporations, regroupant patrons et ouvriers d'un même métier,
veillaient au respect de ces contrats.
Ainsi, chacun occupait dans la hiérarchie sociale une place déterminée. Au sommet de cette « py-
ramide », se trouvait le Roi de France.

- 11 -
5. LA MONARCHIE ABSOLUE EN FRANCE
1 La monarchie française ( 1589 - 1789 ).

1589 1610 1617 1643 1661 1715 1723 1774 1789

H L L L L

S R M C

Renforcement de l'absolutisme Triomphe de l'absolutisme Remise en cause de l'absolutisme


rouge Périodes de régence

2 La monarchie absolue.

A. ✍ Document 2:
Dieu établit les rois comme ses ministres et règne par eux sur les 1. Selon Bossuet, de qui le Roi de France tenait-il son pouvoir?
peuples. C'est pour cela que le trône royal n'est pas le trône d'un
homme, mais le trône de Dieu même. Il apparaît pour tout cela que la __________________________________________________
personne des rois est sacrée, et qu'attenter sur eux est un sacrilège. 2. A quelle cérémonie faisait-il allusion dans la 4e phrase?
Dieu les fait oindre [ sacrer ] par ses prophètes d'une onction sacrée
comme il fait oindre les pontifes. On doit obéir au prince par esprit de __________________________________________________
religion et de conscience.. Le prince ne doit rendre compte à per- 3. Comment Louis XIV appelait-il les Français? Citer 2 expressions
sonne de ce qu'il ordonne. Quand il a jugé, il n'y a point d'autre juge- qui évoquent ce que devait être leur attitude vis-à-vis du Roi:
ment. Il est le père du peuple: sa grandeur et son intérêt, c'est que le
peuple soit conservé. Les rois ne sont pas pour cela affranchis des __________________________________________________
lois du royaume, auxquelles ils sont soumis autant que les autres.
BOSSUET. Politique tirée de l'Ecriture Sainte. 1709. __________________________________________________
B. 4. A quels événements faisaient allusion les 2 phrases en italiques?
Toute puissance, toute autorité résident dans la main du Roi et il ne
peut y en avoir d'autre dans le royaume que celle qu'il y établit. Tout __________________________________________________
ce qui se trouve dans l'étendue de nos Etats nous appartient.
Celui qui a donné des rois aux hommes a voulu qu'on les respectât __________________________________________________
comme ses lieutenants, se réservant à lui seul le droit d'examiner
leur conduite. Sa volonté est que quiconque est né sujet obéisse __________________________________________________
sans discernement. Quelque mauvais que puisse être un prince, la
révolte de ses sujets est toujours infiniment criminelle. __________________________________________________
LOUIS XIV. Mémoires pour l'instruction du Dauphin. 1661. 5. Qu'étaient les Parlements, sous l'Ancien Régime?
C.
C'est en ma personne seule que réside la puissance souveraine. __________________________________________________
C'est de moi seul que mes cours tiennent leur existence et leur auto-
rité; la plénitude de cette autorité, qu'elles n'exercent qu'en mon nom, __________________________________________________
demeure toujours en moi, et l'usage n'en peut jamais être tourné
contre moi. C'est à moi seul qu'appartient le pouvoir législatif sans __________________________________________________
dépendance et sans partage; c'est par ma seule autorité que les offi-
ciers de mes cours procèdent, non à la formation, mais à l'enregistre- __________________________________________________
ment, à la publication, à l'exécution de la loi, et qu'il leur est permis
de me remontrer, ce qui est du devoir de bons et utiles conseillers. __________________________________________________
Discours de LOUIS XV au Parlement de Paris. 3 mars 1766. 6. Relever, dans les trois textes, 3 expressions qui montrent qu'aux
D. 17e-18e siècles les Rois de France ont voulu affirmer leur pouvoir,
A gauche: Médaille portant la devise de Louis XIV: « nec pluribus im-
notamment face aux parlementaires:
par », que l'on peut traduire par « supérieur à tous ».
A droite: Louis d'or de 1711, portant l'inscription: « Louis XIV, par la
__________________________________________________
Grâce de Dieu, Roi de France et de Navarre ».
__________________________________________________
7. Quel devait être le rôle du Parlement de Paris, selon Louis XV?

__________________________________________________

__________________________________________________
8. Quelles limites Bossuet fixait-il à la monarchie « absolue »?

__________________________________________________

__________________________________________________
- 12 -
3 Le gouvernement de Louis XIV.

ROI

« dit » la loi gouverne et administre le pays rend la justice

P L P E P J

rédigée par le Conseil des P __________ avec le Conseil d'E ________ , composé avec le Conseil des P ______________
de 3 à 7 « ministres »
vérifiée et enregistrée par le et le C ________________________
avec le Conseil Royal des F __________
P ______________ de P __________
et le C _____________ G __________
avec le Conseil des D ____________ et
4S ____________ d'Etat ( Guerre, Mai-
son du Roi, Marine et Affaires Etrangères )

avec 31 I ______________ de J ________________ , P ________________ , F ________________ dans les P ______________

4 La vie de Cour.

Dans les actes de la vie, Louis XIV est très réglé; il se lève toujours à 8 ✍ Document 4:
heures, reste au conseil de 10 heures jusqu'à midi et demie, moment où il va à 1. Comment Louis XIV organisait-il ses journées?
la messe toujours en famille avec la Reine. A 1 heure, il visite les favorites; à 2
heures, il dîne avec la Reine, en public. __________________________________________________
Dans la suite de la journée, il va à la promenade ou à la chasse; souvent il
tient encore un conseil. Depuis la tombée de la nuit jusqu'à 10 heures, il __________________________________________________
converse avec les dames, ou joue ou va à la comédie ou aux bals..
Il a ainsi réparti les heures du jour et de la nuit entre ses affaires, ses plaisirs, __________________________________________________
ses dévotions et ses devoirs..
En public le Roi est plein de gravité, comme s'il devait paraître sur un théâtre. __________________________________________________
En somme, il sait bien faire le roi en tout.
PRIMI VISCONTI. Mémoires de la Cour de Louis XIV.
__________________________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
Aux 17e-18e s., les Rois imposèrent en France le système de la monarchie absolue de droit divin. VOCABULAIRE:
1. Au début du 17e siècle, les Rois réussirent malgré de nombreux troubles à renforcer leur pouvoir.
a) Henri IV ( 1589-1610 ) dut d'abord lutter pour rétablir la paix. Converti au catholicisme, il mit • monarchie absolue de droit
fin aux Guerres de Religion par l'Edit de Nantes ( 1598 ) qui autorisait le culte protestant en France. divin
Puis il tenta, avec son ministre Sully, de redresser l'économie du pays, mais fut assassiné en 1610. • régence • parlement
b) Le règne de Louis XIII débuta par la régence de Marie de Médicis et par une série de troubles. • fronde • édit
Après 1624, Richelieu, devenu Premier Ministre, combattit les adversaires de la monarchie, protes- • pouvoirs législatif, exécutif,
tants et nobles, et engagea la France dans la guerre de Trente Ans pour mieux affaiblir l'Espagne. judiciaire
c) En 1643, la mort de Louis XIII ouvrit une nouvelle période de régence, son fils Louis XIV étant • chancelier
âgé de 5 ans. Aux soulèvements populaires contre les hausses d'impôts s'ajouta alors la révolte des
nobles et du Parlement de Paris. Mais Mazarin, appelé par Anne d'Autriche, mit fin à cette Fronde. DATES IMPORTANTES:
2. Le règne personnel de Louis XIV ( 1661 - 1715 ) vit le triomphe de l'absolutisme.
a) Louis XIV rassembla alors entre ses mains tous les pouvoirs: 1. Le pouvoir législatif: les édits • 1598: Edit de Nantes.
royaux étaient des lois. Les 4 Conseils ( d'En Haut, des Parties, des Finances et des Dépêches ), nom- • 1610: assassinat d'Henri IV.
més par lui, donnaient uniquement des avis; 2. Le pouvoir exécutif: il désignait les personnes char- • 1648 - 1653: Fronde
gées de gouverner et d'administrer le pays. En l'absence de Premier Ministre, il s'agissait des « mi- • 1661 - 1715: règne personnel
nistres d'Etat », du Chancelier, du Contrôleur Général des Finances, des 4 secrétaires d'Etat, et des de Louis XIV.
intendants nommés à la tête des provinces. 3. Le pouvoir judiciaire: il rendait la justice, et pouvait
emprisonner toute personne, par une simple « lettre de cachet ». 4. Un pouvoir religieux: estimant CONNAISSANCES DE BASE:
détenir le pouvoir de Dieu et sacré à Reims, il était le chef de l'Eglise catholique de France et nom-
mait à ce titre le Haut Clergé. • L'évolution de la monarchie
b) Comme tous les rois, il devait cependant respecter les « lois fondamentales » du Royaume: être en France, au début du 17e s.
catholique, assurer le bien-être de ses « sujets », conserver voire agrandir le domaine royal.. • Le gouvernement de Louis
c) Pour donner un cadre prestigieux à la monarchie, Louis XIV fit de Versailles sa résidence et y XIV: fonctionnement du pou-
installa la Cour ( 1682 ). Il imposa alors son rythme de vie, en fixant une « étiquette » rigoureuse. voir, organisation de la Cour.

- 13 -
6. LA FRANCE DE LOUIS XIV
1 Colbert et l'économie.

Il n'y a que l'abondance d'argent dans un Etat qui fasse la différence


Nom : _____________________ de sa grandeur et de sa puissance. Il n'y a qu'une même quantité
d'argent qui roule dans toute l'Europe et qui est augmentée de temps
Prénom : ____________________
en temps par celui qui vient des Indes occidentales. On ne peut aug-
Né en : _____ à : _____________ menter l'argent dans le royaume qu'en même temps qu'on en ôte la
même quantité aux Etats voisins.. Il n'y a rien de plus nécessaire
Mort en : ______ à : ___________ dans un Etat que le commerce; c'est lui qui le rend florissant. Outre
les avantages que produira l'entrée d'une plus grande quantité d'ar-
Fonctions exercées après 1665 : gent comptant dans le royaume, il est certain que, par les manufac-
tures, un million de personnes qui languissent dans la fainéantise ga-
__________________________________________________ gneront leur vie; qu'un nombre aussi considérable gagnera sa vie
__________________________________________________ dans la navigation et les ports de mer; que la multiplication des vais-
seaux multipliera de même la grandeur et la puissance de l'Etat.
__________________________________________________ Jean-Baptiste COLBERT. Mémoire sur le commerce. 1664.

✍ Documents 1 à 3: 4. Qu'étaient les « Indes Occidentales »?


1. Comment Colbert pensait-il enrichir la France?
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________ 5. En quoi consistait le « commerce triangulaire »?

__________________________________________________ __________________________________________________
2. Comment a-t-on appelé cette politique?
__________________________________________________
__________________________________________________
3. Quel type de manufactures a-t-il développé? Citer un exemple: __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

2 La France de Louis XIV. 3 L'essor du commerce colonial.

Le H

St-M
L

La R

M
100 km 5 000 km

Annexions françaises sous le règne de Louis XIV : Possessions françaises aux 17e - 18e siècles
1: Artois, Flandre, Hainaut. 2: Metz, Toul, Verdun. 3: Alsace. 4: Cha-
Compagnies de commerce, au temps de Colbert:
rolais. 5: Franche-Comté. 6: Orange. 7: Barcelonette. 8: Roussillon.
A: Indes Occidentales B: Indes Orientales C: Levant D: Nord
Grand port de commerce
Grande manufacture royale : A : Gobelins B : Saint-Gobain Sens du commerce triangulaire, au 18e siècle

- 14 -
4 Baroque et classicisme.

A. Projet pour la colonnade du Louvre, par Le Bernin. ✍ Document 4:


1. Dans cette liste de mots, souligner:
- en rouge : ceux qui caractérisent l'art baroque
- en bleu : ceux qui caractérisent l'art classique.
Equilibre - Lignes courbes - Mouvement - Ordre -
Richesse du décor - Sobriété - Symétrie - Trompe l'œil -
2. D'où vient le mot « baroque »?

________________________________________
3. Qu'y avait-il de « baroque » dans le projet du Bernin
B. Réalisation de la colonnade du Louvre, par Claude Perrault. pour la façade du Louvre?

________________________________________

________________________________________
4. Que signifie le mot « classique »?

________________________________________
C. Versailles: La Galerie des Glaces. 5. Quels artistes cherchait-on à imiter?

________________________________________
6. Qu'y a-t-il de « classique » dans la façade du Louvre
réalisée par Claude Perrault?

________________________________________

________________________________________

________________________________________
7. Comment la monotonie du bâtiment est-elle rompue?

________________________________________

________________________________________
8. Colorier sur la photo de la Galerie des Glaces:
- en rouge : les éléments baroques
- en bleu : les éléments classiques.

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
L'absolutisme de Louis XIV eut des conséquences importantes dans de nombreux domaines. VOCABULAIRE:
1. Voulant être le premier des rois, Louis XIV chercha à étendre la France, son « pré-carré ». Qua-
tre guerres ( 1643 - 1678 ) permirent de repousser les frontières vers le Nord, le Nord-Est et le Sud. • mercantilisme
Louvois organisa l'armée ( 400 000 hommes en 1703 ), composée de volontaires puis de miliciens • commerce triangulaire
tirés au sort; Vauban édifia des citadelles aux frontières. Mais les dernières guerres ( 1689 - 1714 ) • baroque
furent indécises et la France ne fut pas unifiée. • classicisme
2. Pour financer les dépenses de guerre ou la Cour, Louis XIV fit appel à Colbert. Les impôts
( taille, aides, gabelle et traites ) furent mieux perçus; mais Colbert chercha surtout à accroître les DATES IMPORTANTES:
exportations et à limiter les importations: ce fut le mercantilisme. Il créa des manufactures royales
fabriquant des objets de luxe ( tapisseries des Gobelins, glaces de Saint-Gobain.. ), développa les • 1685: révocation de l'Edit de
transports et fonda des compagnies qui reçurent le monopole du commerce avec les colonies. Si le Nantes.
commerce triangulaire avec les colonies d'Amérique ( Canada, Louisiane, Antilles.. ) fit la fortune
des grands ports atlantiques ( Nantes, Bordeaux ) au 18e siècle, les guerres coûteuses nécessitèrent CONNAISSANCES DE BASE:
la création d'impôts nouveaux ( 1695: capitation, 1710: dixième ).
3. Dans le domaine religieux, Louis XIV imposa le catholicisme. A partir de 1679, les protestants • Les conséquences de l'absolu-
furent persécutés ( interdiction de pratiquer certains métiers, obligation de loger des soldats - les tisme, sous Louis XIV: guerres,
« dragons » -, destruction de temples ). En 1685, il révoqua l'Edit de Nantes : 200 000 protestants économie, religion, vie cultu-
durent alors s'enfuir, d'autres se révoltèrent ( les Camisards ). Les jansénistes, catholiques accusés relle.
de calvinisme, furent également combattus.
4. Enfin, dans le domaine culturel, Louis XIV imposa son style. A Versailles notamment, l'art clas-
sique, symbole de grandeur et d'ordre, triompha, tout en côtoyant l'art baroque dont la richesse du
décor devait impressionner les visiteurs. Le Roi exerça un véritable mécénat: des écrivains ( Boi-
leau, Molière, Racine, La Fontaine ), des peintres ( Poussin, Le Brun ), des architectes ( Le Nôtre,
Hardouin-Mansart ) ou des musiciens ( Lulli ) de talent, travaillèrent pour Louis XIV et contribuè-
rent à faire de son règne le « siècle d'or » de l'Histoire de France.

- 15 -
7. LES REVOLUTIONS ANGLAISES
1 L'Angleterre, au 17e siècle.

1603 1625 1642 1649 1660 1685 1689 1702 1714

Règne personnel de Louis XIV ( France )

bleu Monarchie à tendance absolutiste rouge Guerre civile ou Révolution jaune République vert Monarchie tempérée

2 Vers la monarchie tempérée.

A. ✍ Document 2A:
Avant qu'il y eût un Etat, il y avait des rois; d'où il suit que ce sont les 1. Comment Jacques VI d'Ecosse voulait-il diriger son pays?
rois qui ont fait les lois, et non les lois qui ont fait les rois. Le roi est le
maître de tous les biens. Il tire son droit de Dieu et n'a de comptes à __________________________________________________
rendre qu'à Dieu. Tous les pouvoirs dans l'Etat dérivent de son pou- ✍ Document 2B:
voir et tous lui doivent la plus complète obéissance. 1. Quelle assemblée adressa à Charles 1er la « Pétition des Droits »
JACQUES VI d'Ecosse ( futur Jacques 1er d'Angleterre ). en 1628? Comment était composée cette assemblée?
La vraie loi des libres monarchies. 1599.
__________________________________________________
B.
Les Lords spirituels et temporels et les Communes, réunis en Parle- __________________________________________________
ment, exposent très humblement à notre souverain seigneur le Roi
qu'il est déclaré par un statut fait sous le règne d'Edouard Ier [ Roi __________________________________________________
d'Angleterre de 1272 à 1307 ] que le Roi ou ses héritiers n'impose- 2. Que reprochaient les Anglais à leur Roi?
raient ni ne lèveraient de taille ou aide, sans le consentement des ar-
chevêques, évêques, comtes, barons, chevaliers, bourgeois et au- __________________________________________________
tres hommes libres des communes.
Qu'il est déclaré par la Grande Charte des Libertés d'Angleterre [ ac- __________________________________________________
cordée en 1215 par le Roi Jean sans Terre ] qu'aucun homme libre 3. Quels pouvoirs du Roi d'Angleterre étaient en fait limités?
ne peut être arrêté ou emprisonné ou dépossédé de ses biens si ce
n'est par le jugement légal de ses pairs ou par la loi du Royaume. __________________________________________________
En conséquence, ils prient humblement votre Excellente Majesté
que nul ne soit désormais contraint d'accorder aucune taxe ou impôt __________________________________________________
hors du consentement collectif voté par le Parlement, et que nul ✍ Document 2C:
homme libre ne soit emprisonné arbitrairement. 1. Qui a rédigé la « Déclaration des Droits », en 1689?
Pétition des Droits. 7 juin 1628.
__________________________________________________
C. 2. Quel pouvoir le Roi d'Angleterre conserva-t-il après 1689?
A Westminster, les Lords et les Communes, formant une représenta-
tion complète et libre de la nation, ont fait une déclaration par écrit
__________________________________________________
pour assurer leurs anciens droits et libertés.
1. Le prétendu pouvoir de suspendre les lois ou l'exécution des lois
__________________________________________________
par l'autorité royale, sans le consentement du Parlement, est illégal.
3. Quels étaient désormais les pouvoirs du Parlement?
2. Le prétendu pouvoir de dispenser des lois par l'autorité royale,
comme il a été usurpé et exercé en dernier lieu, est illégal.
__________________________________________________
4. Toute levée d'argent pour l'usage de la couronne, sans qu'elle ait
été accordée par le Parlement, est illégale.
__________________________________________________
5. C'est un droit des sujets de présenter des requêtes au roi, et tous
4. Qui possède le pouvoir judiciaire en Angleterre?
emprisonnements et toutes poursuites pour ce sujet sont illégaux.
6. La levée ou l'entretien d'une armée dans le royaume, en temps de
__________________________________________________
paix, sans le consentement du Parlement, est contraire aux lois.
5. Quelles libertés sont reconnues au peuple anglais?
8. La liberté de parole et les débats au sein du Parlement ne doivent
donner lieu à aucune poursuite.
__________________________________________________
9. Les élections des membres du Parlement doivent être libres.
10. On ne doit point exiger en justice des cautionnements excessifs,
__________________________________________________
ni imposer des amendes exorbitantes, ni infliger des peines cruelles.
6. En quoi l'Angleterre est-elle une « monarchie parlementaire »?
11. Les jurés doivent être choisis sans partialité.
13. Pour corriger, pour fortifier les lois et pour les maintenir, il est né-
__________________________________________________
cessaire de tenir fréquemment des Parlements.
« Déclaration des Droits » ( Bill of Rights ). 13 février 1689.
__________________________________________________

- 16 -
3 Le système politique anglais, après 1689.

A. La monarchie parlementaire anglaise. B. Une séance à la Chambre des Communes, au 18e siècle.

ROI
règne sans gouverner

Ministres

Juges PA R L E M E N T
nommés à vie
Chambre des Chambre des
Jurés
tirés au sort C___________ L___________

250 000 propriétaires et bourgeois

Artisans, paysans, femmes, enfants

1 Le speaker: préside les débats


bleu Pouvoir exécutif Election
2 Les membres du gouvernement
Contrôle
3 Les députés soutenant le gouvernement
rouge Pouvoir législatif
Nomination 4 Les députés de l'opposition
vert Pouvoir judiciaire Droit de dissolution 5 Le public

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
Tandis que l'absolutisme triomphait en France, l'Angleterre connut au 17e siècle des révolutions VOCABULAIRE:
qui aboutirent à la mise en place d'un nouveau système de gouvernement.
1. Depuis la Grande Charte de 1215, le Roi d'Angleterre partageait le pouvoir avec un Parlement, • république
composé d'une Chambre des Lords et d'une Chambre des Communes. Mais, au début du 17e s., Jac- • dictature
ques Ier et Charles Ier Stuart, d'origine écossaise, voulurent se comporter en monarques absolus de • monarchie parlementaire
droit divin. Cette attitude fit naître rapidement une vive opposition: en 1628, les parlementaires hos-
tiles au renforcement du pouvoir royal adressèrent au Roi la pétition des Droits; d'autre part catholi- DATES IMPORTANTES:
ques irlandais, calvinistes écossais et puritains anglais acceptèrent mal l'extension de l'anglicanisme.
2. La révolte éclata en Ecosse en 1637. Pour financer la guerre, Charles Ier dut convoquer le Parle- • 1642 - 1649: guerre civile.
ment en 1640, mais celui-ci lui rappela ses droits. Charles Ier ayant tenté d'arrêter 5 chefs de l'op- • 1649: Charles Ier exécuté.
position, la révolte gagna la ville de Londres. Une guerre civile ( 1642-1649 ) opposa alors les Ca- • 1688 - 1689: Glorieuse Révo-
valiers, partisans du Roi, aux Têtes Rondes, favorables au Parlement. Après la défaite des troupes lution; Déclaration des Droits.
royales à Naseby ( 1645 ), Charles Ier fut arrêté, condamné à mort et exécuté le 30 janvier 1649.
3. Aussitôt, la République ( Commonwealth ) fut proclamée et le pouvoir confié à Cromwell, chef CONNAISSANCES DE BASE:
de l'armée parlementaire. Mais celui-ci dut faire face à l'hostilité des royalistes, des Irlandais et des
Ecossais. Devenu « Lord Protecteur de la République » ( 1653 ), il exerça une véritable dictature. • Les 2 révolutions anglaises
Aussi, après sa mort en 1658, les Anglais choisirent de rappeler le fils exilé de Charles Ier. du 17e siècle: causes, déroule-
4. Charles II ( 1660-1685 ) gouverna prudemment. En 1673, il accepta le Bill du Test, qui écartait ment, conséquences.
les catholiques des emplois publics, et en 1679, le Bill d'Habeas Corpus, qui interdisait les empri- • Le système politique anglais,
sonnements arbitraires. Mais son frère Jacques II ( 1685-1688 ) affirma rapidement son autorita- depuis 1689.
risme, sa sympathie pour le catholicisme et Louis XIV.
5. En 1688-1689, la « Glorieuse Révolution » obligea Jacques II à s'enfuir en France. Les Anglais fi-
rent appel à sa fille Mary et à son époux Guillaume d'Orange, tous deux protestants, qui devinrent roi
et reine d'Angleterre après avoir juré de respecter la Déclaration des Droits, votée par le Parlement,
qui limitait leur pouvoir et instaurait une monarchie parlementaire ( ou monarchie tempérée ).

- 17 -
8. LA FRANCE DES LUMIERES
1 Les philosophes des Lumières.

A. B.
Nom : ____________________ Nom : ____________________

_________________________ _________________________

_________________________ _________________________

Prénom : __________________ Prénom : __________________

Né en : ______ Mort en : ______ Né en : ______ Mort en : ______

Origine sociale : ______________ Origine sociale : ______________

_________________________ _________________________
Il y a, dans chaque Etat, trois sortes de pouvoirs: la puissance légis- La nation anglaise est la seule de la terre qui soit parvenue à régler
lative, la puissance exécutrice des choses qui dépendent du droit le pouvoir des rois en leur résistant et qui ait enfin établi ce gouver-
des gens, et la puissance exécutrice de celles qui dépendent du droit nement sage où le Prince, tout puissant pour faire du bien, a les
civil. Par la première, le prince ou le magistrat fait des lois. Par la se- mains liées pour faire le mal. La Chambre des Pairs et celle des
conde, il fait la paix ou la guerre, envoie ou reçoit des ambassades, Communes sont les arbitres de la nation, le Roi est le sur-arbitre...
établit la sûreté, prévient les invasions. Par la troisième, il punit les Un homme, parce qu'il est noble ou parce qu'il est prêtre, n'est point
crimes ou juge les différends des particuliers. ici exempt de payer certaines taxes. Chacun donne, non selon sa
Lorsque dans une même personne ou dans le même corps de ma- qualité ( ce qui est absurde ), mais selon son revenu. Il n'y a point de
gistrature, la puissance législative est réunie à la puissance exécu- taille ou de capitation arbitraire. En France, le négociant entend par-
trice, il n'y a point de liberté, parce qu'on peut craindre que le même ler si souvent avec mépris de sa profession qu'il est assez sot pour
monarque ou le même sénat ne fasse des lois tyranniques pour les en rougir. Je ne sais pourtant lequel est le plus utile à un Etat, ou un
exécuter tyranniquement. Il n'y a point encore de liberté si la puis- seigneur bien poudré qui sait précisément à quelle heure le Roi se
sance de juger n'est pas séparée de la puissance législative et de l'e- lève, à quelle heure il se couche, et qui se donne des airs de gran-
xécutrice. deur en jouant le rôle d'esclave dans l'antichambre d'un ministre, ou
Chez les Turcs, où les trois pouvoirs sont réunis sur la tête du sultan, un négociant qui enrichit son pays et contribue au bonheur du
il règne un affreux despotisme... monde...
La monarchie se perd lorsque le prince, rapportant tout uniquement à L'Angleterre est le pays des sectes. Un Anglais, comme homme libre,
lui, appelle l'Etat à sa capitale, la capitale à la cour, et la cour à sa va au Ciel par le chemin qui lui plaît. S'il n'y avait en Angleterre
seule personne. La monarchie se perd lorsqu'on ôte aux Grands le qu'une religion, le despotisme serait à craindre; s'il y en avait deux,
respect des peuples et qu'on les rend les vils instruments du pouvoir elles se couperaient la gorge; mais il y en a trente, et elles vivent en
arbitraire. paix et heureuses...
MONTESQUIEU. De l'esprit des lois. 1748. VOLTAIRE. Lettres philosophiques. 1734.
C. D.

Nom : ____________________ Nom : ____________________

Prénom : ___________________ Prénom : ___________________

Né en : ______ Mort en : ________ Né en : ______ Mort en : ________

Origine sociale : ______________ Origine sociale : ______________

_________________________ _________________________

_________________________ _________________________
Aucun homme n'a reçu de la Nature le droit de commander aux Trouver une forme d'association qui défende et protège la personne
autres. La liberté est un présent du ciel, et chaque individu de la et les biens de chaque associé et par laquelle chacun reste libre, tel
même espèce a le droit d'en jouir aussitôt qu'il jouit de la raison. Flé- est le problème dont le Contrat social donne la solution.
chir le genou devant un homme ou devant une image n'est qu'une Cet acte d'association produit un corps, composé d'autant de
cérémonie extérieure, dont le vrai Dieu ne se soucie guère. membres que l'assemblée a de voix. Cette personne publique prend
Le prince tient de ses sujets mêmes l'autorité qu'il a sur eux, et cette le nom de république. Les associés prennent collectivement le nom
autorité est bornée par les lois de la nature et de l'Etat. Le prince ne de peuple, et s'appellent citoyens, comme participant à l'autorité sou-
peut donc disposer de son pouvoir et de ses sujets sans le consente- veraine, et sujets comme soumis aux lois de l'Etat.
ment de la nation. La volonté générale peut seule diriger les forces de l'Etat. Le peuple
En France si, par malheur, la famille régnante venait à s'éteindre, soumis aux lois en doit être l'auteur. Toute loi que le peuple n'a pas
alors le sceptre et la couronne retourneraient à la nation. ratifiée est nulle.
DIDEROT. Article « Autorité politique » de l'Encyclopédie. ROUSSEAU. Le Contrat social. 1762.

- 18 -
✍ Document 1A: 3. A quels événements de l'Histoire de France Voltaire faisait-il allu-
1. Quels sont les 3 pouvoirs définis par Montesquieu? sion, lorsqu'il écrivait: « s'il n'y avait qu'une religion, le despotisme
serait à craindre; s'il y en avait deux, elles se couperaient la gorge »:
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
2. Quel « prince » était critiqué dans le dernier paragraphe? Que lui __________________________________________________
reprochait Montesquieu? 4. Que penser du témoignage de Voltaire sur la situation religieuse
de l'Angleterre?
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________ ✍ Document 1C:
1. Quel principe politique Diderot refusait-il?
__________________________________________________
3. Que proposait Montesquieu? Quelle idée défendait-il? __________________________________________________
2. Qui détient le pouvoir, selon Diderot?
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________ 3. Que réclamait-il donc, concrètement?
✍ Document 1B:
1. Quel système politique Voltaire admirait-il? Pourquoi? __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
✍ Document 1D:
__________________________________________________ 1. Qui détient le pouvoir législatif, selon Rousseau?
2. Que pensait Voltaire de la société française d'Ancien Régime?
Que réclamait-il? __________________________________________________
2. Quel système politique Rousseau préférait-il?
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________ 3. Qu'est-ce qu'un citoyen, pour Rousseau?

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
Au 18e siècle, la France connut une évolution importante, qui devait amener une remise en cause VOCABULAIRE:
de l'Ancien Régime. Les changements furent sensibles dans tous les domaines:
1. Sur le plan démographique, la population passa de 20 à 26 millions d'habitants, grâce à une • philosophe
baisse de la mortalité ( moins de guerres et de mauvaises récoltes, disparition de la peste ). Les vil- • Lumières
les s'agrandirent, la population urbaine passant de 15 à 18% de la population totale. • Encyclopédie
2. Dans le domaine économique, les progrès agricoles furent limités, mais le développement des ma-
nufactures ( textile et métallurgie ) et du commerce triangulaire avec les colonies enrichit la France. DATES IMPORTANTES:
3. Au point de vue social, la bourgeoisie d'affaires bénéficia de cet enrichissement. La noblesse réa-
git en augmentant les droits seigneuriaux ou en se réservant les hautes charges dans l'armée ou l'ad- • 1715: mort de Louis XIV.
ministration. La situation des paysans demeura difficile ( peu de terres, impôts ). • 1723 - 1774: règne personnel
4. Sur le plan politique, après la disparition de Louis XIV, l'absolutisme fut de plus en plus contes- de Louis XV.
té, surtout par les parlements. Les privilégiés firent pression sur Louis XV et Louis XVI pour refu- • 1751 - 1780: publication de
ser toute réforme. l'Encyclopédie.
5. Enfin, dans le domaine intellectuel, des philosophes critiquèrent l'Ancien Régime politique, so-
cial, culturel, et voulurent faire triompher les « Lumières » du progrès et de la connaissance. Ils dif- CONNAISSANCES DE BASE:
fusèrent leurs idées nouvelles par l'Encyclopédie ( ou « Dictionnaire raisonné des sciences, des arts
et des métiers », comprenant 35 volumes, publié de 1751 à 1780, sous la direction de Diderot et • L'évolution démographique,
d'Alembert ), dans des cafés ou des salons. Parmi eux: économique, sociale, politique
a) Montesquieu proposait, au nom de la liberté, une monarchie où les trois pouvoirs seraient séparés. de la France, au 18e siècle.
b) Voltaire était favorable à une monarchie tempérée, défendait l'égalité et la tolérance religieuse. • La philosophie des « Lumiè-
c) Diderot s'opposait à la notion de droit divin et demandait que la nation soit souveraine. res »: les hommes et leurs idées.
d) Rousseau évoquait l'installation d'une république et l'établissement du suffrage universel.
Toutes ces idées nouvelles furent violemment combattues ( Diderot fut emprisonné en 1749, Rous-
seau dut s'installer en Suisse en 1762.. ). Mais elles contribuèrent à la transformation de la France,
et préparèrent les esprits à l'idée d'une Révolution.

- 19 -
9. LA REVOLUTION AMERICAINE
1 L'Amérique du Nord après 1763. 2 Washington.

C 2
Nom : __________________
2 1
Prénom : _________________
1
__________________
M

Né en :
1
1
1 Mort en : _________________
Origine sociale :
1 1

1 1 _______________________
Profession :
1
_______________________
2
Action pendant et après la révolution américaine :
1
L _________________________________________________
1
3
1 _________________________________________________

_________________________________________________

_________________________________________________
F
2
_________________________________________________
250 km
_________________________________________________

1 les 13 colonies 2 autres territoires britanniques 3 territoires espagnols _________________________________________________

3 La Déclaration d'Indépendance.

Nous tenons ces vérités pour évidentes par elles-mêmes: que tous ✍ Document 3:
les hommes naissent égaux; que le Créateur les a dotés de certains 1. Qui furent les 2 principaux rédacteurs de cette Déclaration?
droits inaliénables [ qui ne peuvent leur être ôtés ], parmi lesquels la
vie, la liberté et la recherche du bonheur; que pour garantir ces __________________________________________________
droits, les hommes instituent des gouvernements dont le juste pou- 2. Ce texte comporte 3 parties. Lesquelles?
voir émane [ provient ] du consentement des gouvernés; que si un
gouvernement vient à méconnaître ces fins, le peuple a le droit de le 1: _________________________________________________
modifier ou de l'abolir et d'instituer un nouveau gouvernement dont il
organisera les pouvoirs selon les formes qui lui paraîtront les plus 2: _________________________________________________
propres à assurer sa sécurité et son bonheur.
La prudence recommande de ne pas renverser, pour des causes lé- 3: _________________________________________________
gères et passagères, des gouvernements établis depuis longtemps. 3. Quels sont les Droits de l'Homme cités dans ce texte?
Mais, lorsqu'une longue suite d'abus et d'usurpation marque la volon-
té de soumettre les hommes à un despotisme absolu, il est de leur __________________________________________________
droit, il est de leur devoir de renverser le gouvernement qui s'en rend
coupable. Celui qui règne aujourd'hui sur la Grande-Bretagne a auto- __________________________________________________
risé le cantonnement sur notre sol de troupes en nombre important, 4. Quelles étaient les causes de la révolte américaine, rappelées ici?
étouffé notre commerce avec toutes les parties du monde, imposé
des taxes sans notre consentement. Un prince dont le caractère s'af- __________________________________________________
firme ainsi, en des actes qui, tous, définissent un tyran, ne peut pré-
tendre gouverner un peuple libre. __________________________________________________
En conséquence, Nous, représentants des Etats-Unis d'Amérique,
réunis en Congrès plénier, prenant le Juge Suprême du monde à té- __________________________________________________
moin de la droiture de nos intentions, au nom et par délégation du 5. Qui était accusé par le Congrès? Que lui reprochait-on?
bon peuple de ces Colonies, affirmons et déclarons solennellement
que ces Colonies unies sont et doivent être en droit des Etats libres __________________________________________________
et indépendants; que tout lien politique entre elles et l'Etat de
Grande-Bretagne est et doit être entièrement dissous. __________________________________________________
Déclaration d'indépendance des Etats-Unis d'Amérique. 6. De qui se sont inspirés les rédacteurs de cette Déclaration?
4 juillet 1776.
__________________________________________________
- 20 -
4 La Constitution américaine ( 1787 ).

GOUVERNEMENT CENTRAL ✍ Document 4:


1. Qu'est-ce qu'une Constitution?

PRESIDENT __________________________________________________

__________________________________________________
2. Que peut-on dire des pouvoirs dans la Constitution des Etats-Unis?
Secrétaires d'Etat
( ministres ) __________________________________________________

__________________________________________________
3. Qu'est-ce qu'un « Etat fédéral »?
COUR
CONGRES __________________________________________________
SUPREME
Chambre des 9 juges nommés à vie __________________________________________________
Sénat
Représentants
__________________________________________________
GOUVERNEMENT LOCAL
__________________________________________________
4. Citer deux domaines pour lesquels chaque Etat se dirige lui-même:
GOUVERNEUR
__________________________________________________

__________________________________________________
5. En 1787, cette constitution était-elle en accord ou en contradiction
CONGRES COUR SUPREME avec les Droits de l'Homme cités dans la déclaration d'Indépendance?

__________________________________________________

Les propriétaires blancs __________________________________________________


6. Comment s'appelle la résidence du président des Etats-Unis?

Blancs non propriétaires, Noirs, Indiens, femmes __________________________________________________


7. Quel est le nom du bâtiment où siège le Congrès?
Pouvoirs: bleu exécutif rouge législatif vert judiciaire
__________________________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
A la fin du 18e s., 13 colonies anglaises d'Amérique proclamèrent leur indépendance. Cette révolution VOCABULAIRE:
américaine, inspirée des idées des Lumières, donna naissance à un nouvel Etat, républicain et fédéral.
1. Dès le 17e siècle, des Européens s'étaient installés sur la côte est de l'Amérique du Nord. Parmi • constitution
les premiers colons, se trouvaient de nombreux puritains anglais qui espéraient trouver là de • fédération
meilleures conditions de vie et la possibilité de pratiquer librement leur religion. Vers 1760, 13 co-
lonies britanniques rassemblaient ainsi près de 2 millions d'habitants, dont 300 000 esclaves noirs DATES IMPORTANTES:
travaillant dans les plantations du sud. Ces colonies avaient en commun la langue anglaise, la reli-
gion protestante et le désir de s'administrer elles-mêmes. • 1775 - 1783: guerre d'Indé-
2. Mais à la fin de la guerre de Sept Ans ( 1756-1763 ), les Anglais prirent une série de mesures qui pendance américaine.
mécontentèrent les colons: interdiction de s'installer dans les territoires de l'Ouest cédés par la France, • 4 juillet 1776: déclaration
création de nouveaux impôts ( sucre, timbre ), obligation de respecter le système de l'exclusif qui d'Indépendance.
réservait le monopole du commerce du thé aux marins britanniques. N'ayant pas de représentants au • 1787: constitution des Etats-
Parlement de Londres, les colons déclarèrent ces mesures illégales. Une cargaison de thé ayant été Unis.
jetée à la mer à Boston en 1773, le roi Georges III envoya des troupes pour mater la rébellion.
3. En avril 1775, l'attaque d'une troupe anglaise par les colons révoltés, les « Insurgents », marqua CONNAISSANCES DE BASE:
le début de la guerre. L'année suivante, le 4 juillet 1776, les représentants des 13 colonies, réunis en
Congrès à Philadelphie, votèrent la Déclaration d'indépendance des Etats-Unis d'Amérique. Ayant • La révolution américaine:
reçu l'aide de volontaires européens, en particulier français ( La Fayette ), les Anglais furent finale- causes, déroulement, principaux
ment vaincus à Yorktown, en 1781. Au traité de Versailles ( 1783 ), l'Angleterre reconnut l'indépen- acteurs.
dance des 13 colonies et leur abandonna les territoires de l'Ouest, la Louisiane redevenant française. • Le système politique améri-
4. En 1787, une Convention de 55 délégués, réunie à Philadelphie et présidée par Washington, élabo- cain, depuis 1787.
ra une constitution. Un régime républicain et fédéral fut établi, caractérisé par la séparation des pou-
voirs entre le gouvernement central, responsable de la défense, des affaires étrangères, de la monnaie,
et les Etats qui dirigent la police, la justice ou l'éducation. Malgré un droit de vote réservé aux seuls
propriétaires, cette constitution libérale devint un modèle pour les adversaires de l'absolutisme.

- 21 -
10. LA REVOLUTION DE 1789
1 La France en crise.

Nous avons besoin du concours de ✍ Document 1:


nos fidèles sujets pour nous aider à 1. En 1788, quelles étaient les difficultés rencontrées par Louis XVI,
surmonter toutes les difficultés où à propos de « l'état de ses finances »?
nous nous trouvons, relativement à
l'état de nos finances, et pour éta- __________________________________________________
blir un ordre constant dans les par-
ties du gouvernement qui intéres- __________________________________________________
sent le bonheur de nos sujets. Ces
grands motifs nous ont déterminé à __________________________________________________
convoquer l'assemblée des Etats 2. Qu'étaient les Etats Généraux, sous l'Ancien Régime?
de toutes les provinces de notre
obéissance, tant pour nous cons- __________________________________________________
eiller que pour nous faire connaître
les souhaits et doléances de nos __________________________________________________
peuples, de manière que par une
mutuelle confiance et par un amour __________________________________________________
réciproque entre le souverain et 3. Pourquoi les Etats Généraux furent-ils convoqués en 1789?
ses sujets, il soit apporté un re-
mède efficace aux maux de l'Etat, __________________________________________________
et que les abus de tous genres
soient réformés par de bons et so- __________________________________________________
lides moyens qui assurent la félicité 4. Comment apparaît Louis XVI à travers cette lettre de convocation?
LOUIS XVI publique et qui nous rendent le

ROI DE FRANCE
calme et la tranquillité dont nous __________________________________________________
sommes privé depuis si longtemps.
DE A . Louis XVI. 24 janvier 1789. __________________________________________________
2 Un cahier de doléances.
__________________________________________________
Les députés du Tiers Etat du baillage du Vermandois ont délibéré:
✍ Document 2:
1. Que leurs représentants aux Etats Généraux auront charge de voter pour 1. Y avait-il un sentiment de révolte contre le Roi ( Art. 1 )? Citer
que, dans la 1ère séance des Etats, il soit adressé au Roi, au nom de leur trois expressions significatives:
ordre, un hommage solennel de reconnaissance pour les vues de bienfaisance
et de justice dont Sa Majesté s'est constamment occupée depuis son avène- __________________________________________________
ment au Trône, et spécialement pour la protection marquée qu'elle a daigné
accorder au Tiers Etat en lui assignant une représentation aussi nombreuse __________________________________________________
que celle des deux ordres privilégiés, et d'offrir à Sa Majesté l'expression res- 2. Qu'avait obtenu le Tiers Etat au niveau de sa représentation?
pectueuse de leur amour et de leur fidélité envers sa personne sacrée.
2. Que leurs représentants insisteront pour que, dans l'Assemblée des Etats __________________________________________________
Généraux, il soit délibéré par tête et non par ordre.
4. Que le retour périodique des Etats Généraux sera invariablement déterminé; __________________________________________________
qu'ils pourront s'assembler sans qu'il soit besoin de lettres de convocation. 3. Que désirait-il au niveau du vote ( Art. 2 )?
10. Qu'il sera reconnu comme Loi constitutionnelle et fondamentale que le Roi
seul peut donner la sanction aux lois, mais que les lois doivent être consenties __________________________________________________
par les Etats Généraux. 4. Quel régime politique souhaitait le Tiers Etat ( Art. 4 et 10 )?
13. Que la Nation seule, par l'organe des Etats Généraux, a le droit d'accorder
et de consentir les subsides et emprunts, même la modification des impôts. __________________________________________________
19. Qu'à commencer du 1er janvier 1790 , tous les impôts qui existent, ou ceux 5. Que souhaitait le Tiers Etat en matière d'impôts?
qui seraient nouvellement établis, seront supportés sans distinction par tous
les individus et Provinces du Royaume en proportion de leurs facultés, et que - Art. 21: ___________________________________________
les trois ordres seront assujettis au même mode de perception.
21. Qu'il sera formé un vœu pour la suppression de tous les impôts dont la - Art. 19: ___________________________________________
base est arbitraire, la répartition vicieuse et la perception onéreuse au Peuple,
tels que la taille, la capitation, les aides et gabelles. - Art. 13: ___________________________________________
30. Que nul citoyen ne pourra être arrêté et constitué prisonnier qu'en vertu
6. Relever les demandes formulées dans les articles:
d'une ordonnance du Juge compétent.
31. Que nul citoyen ne pourra être privé de sa propriété, même sous des mo-
- 30: ______________________________________________
tifs d'intérêt public, sans en être indemnisé au plus haut prix et sans délai.
32. Que la liberté de presse sera autorisée, en prenant les précautions néces-
- 31: ______________________________________________
saires pour empêcher qu'elle ne dégénère en licence.
50. Qu'on s'occupera sérieusement des moyens de prévenir, par des règle-
ments simples et faciles dans leur exécution, les abus de droit de chasse, et de
- 32: ______________________________________________
garantir les récoltes de l'incursion du gibier.
7. Contre quoi s'élevait-on dans l'article 50?
Cahier de doléances du Tiers Etat du baillage du Vermandois.
__________________________________________________
- 22 -
3 La révolution de 1789.

Mai Juin Juillet Août

5 17 20 14 17 4 26

1 2 3

Révolution des députés bourgeois Révolution du peuple Révolution paysanne


à Versailles de Paris en province

4 Le Paris révolutionnaire ( 1789 - 1815 ).


Lieu où se déroula la fête de la Fédéra-
1. Inscrire dans la grille le nom des lieux de Paris correspondant aux 1 tion, le 14 juillet 1790.
définitions données. Napoléon Bonaparte s'y fit sacrer Em-
2. Situer sur le plan de Paris chaque lieu cité, en inscrivant à la bonne 2 pereur, le 2 décembre 1804.
place le numéro correspondant. Attaquées par le peuple de Paris et les
3 fédérés, le 10 août 1792.
Place où fut guillotiné Louis XVI, le 21
4 janvier 1793.
Célèbre prison, attaquée le 14 juillet
5 1789.
Club créé par Danton, en 1790, et fer-
6 mé en 1794.
Le corps de Mirabeau y fut déposé en
7 avril 1791.
Le peuple y chercha des armes, le 14
8 juillet 1789.
Faubourg situé à l'est de Paris, peuplé
9 de sans-culottes.
Lieu où siégea l'Assemblée Consti-
10 tuante jusqu'en 1791.
La Fayette y remit la cocarde à Louis
11 XVI, le 17 juillet 1789.
Prison où fut enfermé Louis XVI, après
12 le 10 août 1792.

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
En 1789, la Révolution française balaya, en quelques mois, l'Ancien Régime politique et social. VOCABULAIRE:
1. A partir des années 1780, la France s'enfonça dans une triple crise qui déclencha la révolution:
- crise financière: depuis 1740, les guerres avaient déséquilibré le budget de l'Etat. Sous Louis XVI, • Etats Généraux
le déficit s'aggrava, les dettes finissant par représenter, en 1788, la moitié des dépenses. Les contrô- • doléances
leurs des finances proposèrent des réformes, mais les privilégiés refusèrent de payer des impôts. • Assemblée constituante
- crise économique: après 1785 de mauvaises récoltes provoquèrent une forte hausse du prix du blé.
- crise politique: Louis XVI était désireux de bien faire, mais peu intéressé par son métier de roi et DATES IMPORTANTES:
influençable. Face à lui, les Parlements, dominés par les nobles, s'opposèrent à toute réforme. Le 21
juillet 1788, à Vizille, les représentants du Dauphiné décidèrent la grève de l'impôt. Louis XVI • 1788: crise économique et so-
convoqua alors les Etats Généraux, et invita les Français à exprimer leurs plaintes ou leurs souhaits ciale.
dans des « cahiers de doléances ». En mars 1789, les élections désignèrent 1 139 députés ( 291 pour • 5 mai 1789: ouverture des
le Clergé, 270 pour la Noblesse et 578 pour le Tiers Etat ), tous désireux de profonds changements. Etats Généraux.
2. L'année 1789 fut fertile en événements importants qui mirent fin à l'Ancien Régime: • 20 juin 1789: serment du Jeu
- Le 5 mai, les Etats Généraux se réunirent à Versailles. Mais, aucune réforme ne fut proposée et la de Paume.
question du vote ( par ordre ou par tête ) ne fut pas tranchée. Aussi, les députés se proclamèrent le • 14 juillet 1789: prise de la
17 juin Assemblée nationale, puis se rendirent le 20 juin dans la salle du Jeu de Paume et y firent le Bastille.
serment de rédiger une Constitution. Le 9 juillet, cette Assemblée prit le nom de « Constituante ». • 4 août 1789: abolition des
- Louis XVI massa alors 20 000 soldats autour de Paris. Les Parisiens, par peur de ne plus être ravi- privilèges.
taillés, cherchèrent, le 14 juillet, des armes aux Invalides, puis à la Bastille. Une Municipalité et
une Garde nationale, dirigée par La Fayette, se formèrent. Le 17 juillet, Louis XVI s'inclina et vint CONNAISSANCES DE BASE:
à l'Hôtel de Ville de Paris où il accepta la cocarde tricolore, symbole de la révolution triomphante.
- Fin juillet, la nouvelle de la révolution se propagea, déformée, dans les campagnes. Ce fut alors la • Les causes de la Révolution
« Grande Peur » des paysans d'un complot aristocratique: on attaqua les châteaux pour trouver des française.
armes et détruire les registres seigneuriaux. Effrayée par ces violences, la Constituante décida, dans • L'année 1789: son déroule-
la nuit du 4 août, l'abolition des privilèges, mettant ainsi fin à la société d'Ancien Régime. ment, ses conséquences.

- 23 -
11. L'ŒUVRE DE LA CONSTITUANTE
1 Les transformations de la France entre 1789 et 1791.

A. Les idées nouvelles. B. Les réformes de la Constituante.

AVANT 1789 BILAN APRES 1789

- Monarchie de _________________ PRINCIPES - La __________ est souveraine

- Les Français sont des ___________ - Les Français sont des ____________
POLITIQUES
- Absolutisme - Les pouvoirs sont ______________

- Diversité des circonscriptions: - D _________________________ ,


ADMINIS-
pays d' _____ et pays d' _________ D ___________ , C ___________ ,
TRATION
C ________________
LOCALE
- Les ________ achètent leurs charges - Fonctionnaires _________

- Justices multiples: - Une seule hiérarchie de tribunaux

royale, seigneuriale, ecclésiastique


JUSTICE
- Diversité des droits - Unification du droit: Code ________

- Juge achète sa charge; justice ______ - Juge élu; justice ___________

- La __________ tournois = 20 sous - Création des _____________


MONNAIE
- Inégalité devant l'impôt - _____________ devant l'impôt
ET
- Impôts directs: ________________ - Contributions directes: __________
FINANCES
et indirects: __________________ ___________________ et indirectes

- Lettres de _______ et __________ - On reconnaît les ____________

- Inégalité des hommes:___________ SOCIETE - Egalité en droits

- Hiérarchie des 3 ______________ - Société de _____ basée sur la fortune

- Morcellement intérieur du royaume - Supression des ________ intérieures

- Variété des poids et mesures - Projet de création du système décimal


ECONOMIE fondé sur le ______ et le ________

- L'artisanat est règlementé par les - Liberté de produire et de commercer,

______________ mais interdiction des ____________

- Religion d'Etat: ________________ - Etat laïc, liberté des cultes


RELIGION
- L'Eglise perçoit la ______________ - Les prêtres sont des _____________

- Compléter ce tableau, en utilisant la liste de mots suivants:


aides - assignats - cachet - cantons - capitation - catholicisme - censure - citoyens - classes -
communes - corporations - départements - dîme - districts - douanes - droit divin - égalité -
élection - élus - Etat - foncière - fonctionnaires - gabelle - gramme - gratuite - libertés - livre -
mètre - mobilière - nation - ordres - officiers - patente - pénal - privilèges - séparés - sujets -
syndicats - taille - vénale.

- 24 -
✍ Document 1A: 9. Trouver un autre article qui évoque aussi l'égalité:
1. Quand et par qui a été rédigé ce texte?
__________________________________________________
__________________________________________________ 10. Comment est garantie la sûreté individuelle?
2. Quels mots nouveaux en 1789 apparaissaient dans le titre? Quels
mots remplaçaient-ils? Art. 7: ____________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ Art. 8: ____________________________________________


3. Quels sont les « Droits naturels » de l'Homme ( Art. 1 et 2 )?
__________________________________________________
__________________________________________________
Art. 9: ____________________________________________
__________________________________________________
4. Définir le mot liberté, d'après les articles 4 et 5: __________________________________________________
11. Quel article parle de propriété? Que penser de sa place?
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
5. De quelles libertés parle-t-on dans ce texte? Dans quels articles? __________________________________________________
12. Quels sont les nouveaux principes politiques contenus dans les
__________________________________________________ articles 3, 6 et 16?

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
6. Définir avec précision, le mot égalité, d'après l'article 1:
__________________________________________________
__________________________________________________ 13. Quels sont, à côté des « droits », les « devoirs » de l'Homme et
du Citoyen précisés dans ce texte?
__________________________________________________
7. Que refusait l'article 1, dans la formule « les hommes naissent et __________________________________________________
demeurent libres et égaux en droits »:
__________________________________________________
__________________________________________________
8. De quelle égalité parle-t-on dans l'article 13? __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
En 2 ans ( 1789 - 1791 ), les réformes de la Constituante ont profondément changé la France. VOCABULAIRE:
1. Dès le 26 août 1789, l'Assemblée nationale choisit de signer l'acte de décès de l'Ancien Régime.
La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen exposa les idées nouvelles ( liberté, égalité, • monarchie constitutionnelle
propriété, sûreté, résistance à l'oppression ) sur lesquelles seraient fondées les réformes futures. • droit de veto
2. Sur le plan politique, la Constitution de 1791 mit en place une monarchie constitutionnelle, ca- • suffrage censitaire
ractérisée par la séparation des pouvoirs, le droit de veto accordé à Louis XVI « Roi des Français », • biens nationaux
le pouvoir législatif étant exercé par une assemblée élue pour 2 ans au suffrage censitaire. • assignat
3. Sur le plan administratif, un nouveau découpage du territoire apparut. A chaque niveau de l'ad-
ministration locale ( département, district, canton, commune ), était prévu un « gouvernement » DATES IMPORTANTES:
dont le principe était calqué sur celui de la France.
4. Sur le plan judiciaire, une nouvelle hiérarchie de tribunaux fut créée, avec des juges élus ( et • 26 août 1789: déclaration des
dans certains cas des jurés tirés au sort ); le droit fut unifié par un « Code pénal » organisant la jus- Droits de l'Homme et du Ci-
tice criminelle, mais la Constituante n'eut pas le temps de rédiger le « Code civil ». toyen.
5. Sur le plan financier, 3 séries de mesures tentèrent de résoudre le problème des dettes de l'Etat: • 12 juillet 1790: constitution
- De nouveaux impôts ( contributions foncière et mobilière, patente ) furent payés par tous. civile du Clergé.
- Le 2 novembre 1789, les terres de l'Eglise furent confisquées et devinrent biens nationaux, qui de- • 30 septembre 1791: sépara-
vaient être revendus. Avant leur revente, l'Etat remit à ses créanciers des assignats, papiers dont la tion de la Constituante.
valeur reposait sur les biens nationaux ( estimés à 3 milliards de livres ), et qui portaient intérêt.
- Mais, rapidement, la Constituante choisit de fabriquer en grande quantité ces assignats, qui circu- CONNAISSANCES DE BASE:
lèrent alors comme du papier-monnaie.
6. Sur le plan économique et social, les privilèges furent abolis, mais les droits seigneuriaux durent • La « France moderne »: les
être rachetés par les paysans, au nom du droit de propriété; les corporations furent supprimées, grandes idées de 1789.
mais la loi Le Chapelier interdit grèves, manifestations et syndicats, au nom de la liberté de travail. • L'œuvre de la Constituante:
7. Enfin, sur le plan religieux, le clergé, ayant perdu ses terres et la dîme, fut désormais payé par les grandes réformes.
l'Etat. Les prêtres devinrent des fonctionnaires, élus, devant prêter serment de fidélité à l'Etat.

- 25 -
12. DE LA MONARCHIE A LA REPUBLIQUE
1 De la Monarchie à la République ( 1789 - 1793 ).

1789 1790 1791 1792 1793


A S O N D J F M A M J J A S O N D J F M A M J J A S O N D J F M A M J J A S O N D J F M A M J

Périodes C L C

Evénements

importants

2 L'attitude de Louis XVI, après 1789.

A. C. D.
Le Roi avait résolu de faire un dernier ef- Chantons notre victoire
fort pour recouvrir sa liberté, mais il se Vive le son ( bis )
trouve encore arrêté et retenu prisonnier Chantons notre victoire
dans Paris. Le Roi a résolu de faire Vive le son du canon
connaître à l'Europe l'état où il se trouve,
et en confiant ses peines à l'Empereur, Veto femelle avait promis
son beau-frère, il ne doute pas qu'il ne De faire égorger tout Paris
prenne toutes les mesures que son cœur Ses projets ont manqué
généreux lui dictera pour venir au se- Grâce à nos canonniers
cours du Roi et du Royaume de France.
Louis XVI. Juillet 1791. Dansons la carmagnole
Vive le son ( bis )
B. Dansons la carmagnole
Au lieu d'une guerre civile, ce sera une
Vive le son du canon
guerre politique, et les choses en seront
bien meilleures. L'état physique et moral Veto mâle avait promis
de la France fait qu'il lui est impossible D'être fidèle à son pays
de soutenir une demi-campagne; mais il Mais il y a manqué
faut que ma conduite soit telle que, dans Le fourbe est encagé.
le malheur, la nation ne voie de res-
sources qu'en se jettant dans mes bras. La Carmagnole.
Louis XVI. Décembre 1791. Fin 1792.

✍ Document 2A: ✍ Document 2C:


1. Qu'avait cherché à faire Louis XVI en juin 1791? Pourquoi? 1. Qui était veto mâle, veto femelle? Pourquoi ces surnoms?

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
2. Expliquer le sens du dernier vers de chaque couplet:
__________________________________________________
2. Qui était le beau-frère de Louis XVI? Qu'espérait-il, en lui adres- __________________________________________________
sant cette lettre?
__________________________________________________
__________________________________________________ ✍ Document 2D:
1. Identifier les 2 personnages, sur la gravure:
__________________________________________________
✍ Document 2B: __________________________________________________
1. Que proposa Louis XVI, en décembre 1791? 2. Quels vêtements caractéristiques porte le personnage de droite?

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
2. Sa proposition fut-elle acceptée? 3. Expliquer avec précision la formule inscrite en bas de la gravure:

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
- 26 -
3 Les « partis » politiques à la Convention.

Dans cette Assemblée, élue au suffrage universel masculin en septembre


1792, trois tendances apparurent:
1. Les Girondins ( 160 députés ) étaient en majorité des bourgeois provin-
PLAINE
ciaux ( surtout de la Gironde ), attachés à la propriété et à la liberté économi-
449 que. Ils se méfiaient de la trop grande influence du peuple de Paris ( les sans-
culottes ). Ils avaient pour chefs Brissot, Vergniaud ou Roland.
2. Les Montagnards ( 140 députés ), qui siégeaient en haut de l'Assemblée,
étaient aussi des bourgeois, mais plus jeunes. La plupart, élus de Paris, avaient
adopté les idées sans-culottes et voulaient fonder la République sur les prin-
140 160 cipes de l'égalité. Ils étaient groupés autour de Marat, Danton ou Robespierre.
3. La Plaine, ou Marais ( 449 députés ) rassemblait les députés indécis, des ré-
MONTAGNARDS GIRONDINS volutionnaires modérés. Hostiles à l'Ancien Régime, ils détestaient tout autant
la démocratie montagnarde, et préféraient le suffrage censitaire. Boissy d'An-
« GAUCHE » « DROITE » glas fut un de leurs représentants.

4 Les acteurs de l'Histoire.

Nom : _____________________ Nom : _____________________

Prénom : ___________________ Prénom : ___________________

Né en : _____ à : _____________ Né en : _____ à : _____________

Mort en : _____ à: ___________ Mort en : _____ à: ___________

Profession : _________________ Profession : _________________


Action pendant la Révolution : Action pendant la Révolution :

_________________________________________________ _________________________________________________

_________________________________________________ _________________________________________________

_________________________________________________ _________________________________________________

_________________________________________________ _________________________________________________

_________________________________________________ _________________________________________________

_________________________________________________ _________________________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
En 1792, une deuxième révolution populaire aboutit à la proclamation de la République en France. VOCABULAIRE:
1. Les réformes décidées par la Constituante divisèrent rapidement les Français. Si la bourgeoisie
était satisfaite, elle dut affronter les contre-révolutionnaires, favorables à un retour à l'Ancien Ré- • prêtre réfractaire
gime ( le Roi, les nobles, les prêtres réfractaires ), ainsi que le peuple des villes et des campagnes. • club
Ces divisions se traduisirent par la création de clubs, où l'on parlait de questions politiques. Les plus • Jacobins
célèbres furent le club des Jacobins ( Mirabeau, Robespierre ) et celui des Cordeliers ( Danton ). • sans-culotte
2. Mais c'est l'attitude équivoque de Louis XVI qui ne permit pas au nouveau régime de durer. En • Convention
octobre 1789, il fut ramené de force à Paris. Mais, le 20 juin 1791, il s'enfuit afin de rejoindre les • suffrage universel
nobles émigrés. Arrêté à Varennes, Louis XVI fut maintenu sur le trône, mais proposa alors de dé- • Girondins
clarer la guerre à l'Autriche, ce qu'acceptèrent de nombreux députés de la Législative. Le Nord-Est
étant envahi, la Législative fit appel à 20 000 fédérés pour protéger Paris et décréta le bannissement DATES IMPORTANTES:
des prêtres réfractaires, mais Louis XVI opposa son veto. Le 10 août 1792, le peuple de Paris atta-
qua les Tuileries et arrêta le Roi, considéré comme un traître. Ce fut la fin de la monarchie. • 20-6-1791: fuite du Roi.
3. Une nouvelle Assemblée constituante, la Convention fut convoquée. Elle fut élue, selon les vœux • 10-8-1792: attaque des Tuile-
des sans-culottes, au suffrage universel. Le 21 septembre 1792, la République fut proclamée, mais la ries; chute de la monarchie.
Convention, dominée d'abord par les Girondins, dut faire face à des difficultés grandissantes: • 21-9-1792: proclamation de
a) La Convention jugea Louis XVI qui fut condamné à mort et exécuté le 21 janvier 1793. la République.
b) Pendant ce temps, la France remporta des succès militaires ( Valmy, Jemmapes ), et envahit la • 21-1-1793: exécution du Roi.
Belgique, la Rhénanie, Nice et la Savoie. Une coalition contre la France se forma alors, regroupant
l'Angleterre, l'Autriche, la Prusse, l'Espagne, la Russie et les principaux princes allemands et italiens. CONNAISSANCES DE BASE:
c) Les territoires conquis durent être évacués et le Nord-Est fut de nouveau envahi. Le 24 février
1793, la Convention décida une « levée en masse » de 300 000 hommes. Mais cette mesure déclen- • Les causes de la chute de la
cha aussitôt une révolte paysanne, catholique et royaliste en Vendée. monarchie, en 1792.
d) Enfin, la situation économique s'aggrava. Les pétitions et manifestations populaires se multipliè- • Les groupes politiques, pen-
rent à l'assemblée. Le 2 juin 1793, les Girondins furent écartés du pouvoir par les Montagnards. dant la Révolution française.

- 27 -
13. LA REPUBLIQUE MONTAGNARDE
1 La France de 1792 à 1794. 2 Le gouvernement révolutionnaire.

H Le but du gouvernement constitutionnel est de conserver la Républi-


A que; celui du Gouvernement révolutionnaire est de la fonder. La Ré-
volution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la Constitution
J P est le régime de la liberté victorieuse et paisible.

** F
5
Le Gouvernement révolutionnaire a besoin d'une activité extraordi-
naire précisément parce qu'il est en guerre. Il est soumis à des
A 1 règles moins uniformes et moins rigoureuses parce que les circon-
V stances où il se trouve sont orageuses et mobiles...

3
4
P * 1
La première maxime de votre politique doit être qu'on conduit le
peuple par la raison et les ennemis du peuple par la Terreur. Il n'y a
3
2 pas d'autres citoyens dans la République que les Républicains. Les
5 royalistes, les conspirateurs ne sont pour elle que des étrangers, ou
3
plutôt des ennemis.
2
V 1 Il faut étouffer les ennemis intérieurs et extérieurs de la République
4
ou périr avec elle. Le gouvernement de la Révolution est le despo-
5 tisme ( dictature ) de la liberté contre la tyrannie.
L Maximilien de ROBESPIERRE. Discours à la Convention.
S 25 décembre 1793 et 5 février 1794.
2
2
4 B
5
✍ Document 2:
4 1. Quels sont les 2 gouvernements possibles pour Robespierre?
4

T __________________________________________________
E
A __________________________________________________
2. Quelle devait être la caractéristique du gouvernement de la France
E
en 1793? Pourquoi?
Départements restés Territoires conquis
1 5 __________________________________________________
fidèles à la Révolution par la France

2
Départements Offensives des __________________________________________________
douteux pays coalisés
__________________________________________________
Soulèvements Offensives des
3 royalistes 3. Quelle méthode utilisa le gouvernement en 1793-94? Contre qui?
armées françaises

Soulèvements Victoires __________________________________________________


4
« fédéralistes » * françaises
__________________________________________________
3 Le gouvernement révolutionnaire: son fonctionnement.

Assemblée:

nomme pour 1 mois La _________________ nomme pour 1 mois

COMITE DE S _____________ G _______________ COMITE DE S ______________ P _______________


Police Politique générale. 12 hommes dont:

chasse les ____________________ R ___________________ S ________ J _________

dénoncés par les C _____________________________ C ____________________ C ___________________

envoyés devant le nomme des

T _________________ R _______________________ R ______________________ en M _______________

avec un accusateur public: - dans les départements. Ex: F _________ à L _______

F _______________ T ______________ - aux armées. Ex: S _____ J _____ à l'armée du R ____

- 28 -
4 Le gouvernement révolutionnaire: les mesures.

A. B. D.
Dès ce moment jusqu'à celui où les ennemis Art 1: Après la publication du présent décret,
auront été chassés du territoire de la Républi- tous les gens suspects qui sont encore en li-
que, tous les Français sont en réquisition per- berté seront mis en état d'arrestation.
manente pour le service des armées. Art 2: Sont réputés suspects:
Les jeunes gens iront au combat; les hommes 1. Ceux qui se sont montrés partisans de la ty-
mariés forgeront les armes et transporteront rannie et du fédéralisme; 2. Ceux qui ne pour-
les subsistances; les femmes feront des tentes ront pas justifier de l'acquit de leurs devoirs ci-
et serviront dans les hôpitaux; les enfants met- viques; 3. Ceux à qui il a été refusé des certifi-
tront le vieux linge en charpie; les vieillards se cats de civisme; 4. Les fonctionnaires publics
feront porter sur les places publiques pour ex- destitués de leur fonction par la Convention; 5.
citer le courage des guerriers, prêcher la haine Ceux des ci-devant nobles, ensemble les ma-
des rois et l'unité de la République. ris, femmes, pères, mères, fils ou filles, frères
ou sœurs et agents d'émigrés.
Pourquoi pouvait-on parler de « mobili-
sation générale » du pays? Citer les personnes visées par cette loi:

_____________________________ _____________________________

_____________________________ _____________________________

_____________________________ _____________________________

_____________________________ _____________________________
C.
Art. 1 : Les objets que la Convention a jugés rées sera le prix que chacune d'elles avait en
de première nécessité et dont elle a cru devoir 1790 et le tiers en sus de ce même prix.
fixer le maximum ou le plus haut prix sont:
La viande fraîche, la viande salée, le lard, le A qui étaient destinés les produits cités? Citer dans l'ordre les mois du calendrier révolutionnaire:
beurre, l'huile douce, le bétail, le poisson salé,
le vin, l'eau de vie, le vinaigre, le cidre, la bi- _____________________________ _______________________________________
ère, le bois à brûler, le charbon de bois, le
charbon de terre, l'huile à brûler, la chandelle, _______________________________________
_____________________________
le sel, la soude, le savon, le sucre, le miel, le
Quelle denrée importante n'était pas ci-
papier blanc, les cuirs, les fers, la fonte, le
plomb, l'acier, le cuivre, le chanvre, le lin, les
tée? Pourquoi? _______________________________________
laines, les étoffes, les toiles, les matières pre-
mières qui servent aux fabriques, les sabots, _____________________________ _______________________________________
les souliers, la potasse, le tabac.
Art. 3 : Le maximum du prix de toutes ces den- _____________________________ _______________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
En 1793 - 1794, les Montagnards mirent en place une dictature qui fit triompher la Révolution. VOCABULAIRE:
1. Au début de l'été 1793, la situation était tragique: la France était attaquée de tous côtés par les
pays coalisés; la révolte vendéenne et l'insurrection « fédéraliste », menée par les Girondins, soule- • Montagnards
vaient contre le gouvernement près de 60 départements. • Terreur
2. Face à ces menaces, les Montagnards choisirent de ne pas appliquer la Constitution de l'an I, pour- • mobilisation
tant approuvée par un vote populaire, et mirent en place un Gouvernement révolutionnaire, composé
principalement des Comités de Salut Public et de Sûreté Générale, de comités et d'un Tribunal Révo- DATES IMPORTANTES:
lutionnaires, et de Représentants en mission. Ce gouvernement, très centralisé, exerça une « dicta-
ture de la liberté »; son moyen d'action fut la Terreur, destinée à frapper d'épouvante ses ennemis. • 27 juillet 1793: Robespierre
3. Pour sauver la République, le gouvernement révolutionnaire prit rapidement une série de mesures: au Comité de salut public.
a) La « Terreur aux armées »: le décret de la 2e levée en masse ( 23-8-1793 ) organisa une mobili- • 26 juin 1794: victoire de
sation générale du pays, sur le plan humain et économique. Carnot réorganisa l'armée, dirigée par Fleurus.
de jeunes généraux ( Hoche, Jourdan, Moreau, Bonaparte.. ) qui adoptèrent une tactique offensive. • 27 juillet 1794 - 9 thermidor
b) La « Terreur économique »: la loi du Maximum des prix et salaires ( 29-9-1793 ) eut pour but de an II: chute des Montagnards.
ravitailler à moindre frais le peuple et l'armée. Des réquisitions furent effectuées dans les campagnes.
c) La « Terreur politique »: la loi des suspects ( 17-9-1793 ) permit d'arrêter les ennemis de la révolu- CONNAISSANCES DE BASE:
tion. Marie-Antoinette et les principaux chefs girondins furent ainsi condamnés à mort et exécutés.
d) La « Terreur religieuse »: le calendrier révolutionnaire ( 24-11-1793 ) accentua la déchristianisa- • Le « gouvernement révolu-
tion au profit d'un culte de l'Etre Suprême. Des églises furent fermées, le mariage devint civil. tionnaire » de 1793 - 1794: son
4. Grâce à ces mesures, la Révolution put l'emporter: dès la fin 1793, les ennemis furent repoussés, fonctionnement, son action.
les révoltes écrasées. Mais la situation s'améliorant, les Montagnards se divisèrent sur la politique à
suivre. Robespierre élimina Hébert et les Enragés, qui voulaient renforcer la Terreur ( mars ), puis
Danton et les Indulgents, qui voulaient au contraire l'atténuer ( avril ), avant de lancer la « Grande
Terreur » ( juin ). La victoire de Fleurus ayant écarté toute menace extérieure, les députés de la
Plaine, las de la dictature, décidèrent de renverser Robespierre et les Montagnards le 27 juillet 1794.

- 29 -
14. LA REPUBLIQUE BOURGEOISE
1 Le Directoire. 2 L'ascension de Bonaparte.

Notre Montagne enfante un Directoire A.


Applaudissons à son dernier succès! Soldats, vous êtes nus, mal nourris; le Gouvernement vous doit
Car sous ce nom, inconnu dans l'Histoire, beaucoup, il ne peut rien vous donner. Je veux vous conduire dans
Cinq rois nouveaux gouvernent les Français. les plus fertiles plaines du monde. De riches provinces, de grandes
villes seront en votre pouvoir: vous y trouverez honneur, gloire et ri-
Talents, vertus, l'honneur du diadème, chesses. Soldats d'Italie, manqueriez-vous de courage ou de cons-
Restez proscrits [ exclus ] dans ce siècle d'airain [ implacable ], tance?
On peut, sans vous, monter au rang suprême, Napoléon BONAPARTE. Déclaration à l'armée d'Italie.
En mitraillant le peuple souverain. 7 germinal an IV ( 27 mars 1796 ).

Peuple trompé! Pour toi, la République B.


Doit être encore le mot de ralliement, Ce que j'ai fait jusqu'ici n'est rien encore. Je ne suis qu'au début de
Mais tes cinq rois, par une route oblique, la carrière que je dois parcourir. Croyez-vous que ce soit pour la
La conduiront bientôt au monument. grandeur du Directoire que je triomphe en Italie? Croyez-vous que
ce soit pour fonder une république? C'est une chimère dont les Fran-
En adoptant un luxe ridicule, çais sont engoués, mais qui leur passera comme tant d'autres.
Ils font gémir la sainte « égalité ». Il leur faut la gloire. La liberté? Ils n'y entendent rien! Voyez l'armée!
A leur aspect, la liberté recule, Les victoires que nous avons remportées ont déjà rendu le soldat
Et dans leur coeur, plus de fraternité. français à son véritable caractère. Je suis tout pour lui.
Que le Directoire s'avise de vouloir m'ôter le commandement et il
✍ Document 1: verra s'il est le maître.
1. Qui détenait le pouvoir exécutif sous le Directoire? Comment les Il faut un chef à la nation, un chef illustré par la gloire et non par des
appelait-on dans cette chanson? théories de gouvernement. Je ne voudrais quitter l'Italie que pour al-
ler jouer en France un rôle à peu près semblable à celui que je joue
__________________________________________________ ici. Le moment n'est pas encore venu; la poire n'est pas encore
mûre.
__________________________________________________ Je veux bien un jour affaiblir le parti républicain, mais je veux que ce
2. A quel événement, survenu en 1795, faisait-on allusion dans le soit à mon profit.
dernier vers du 2ème couplet? Napoléon BONAPARTE à Miot de Mélito, ambassadeur de Fran-
ce à Turin. 1797.
__________________________________________________
3 La France en 1799.
__________________________________________________
3. Pourquoi craignait-on la disparition de la République?
1 France en 1789
__________________________________________________
4. Que reprochait-on au Directoire dans le dernier couplet? 4
4 2 Annexions françaises

__________________________________________________
2 3 Territoires occupés
__________________________________________________
✍ Document 2A: 4 Républiques sœurs
1. Quelle était la situation de l'armée d'Italie, en 1796? Que lui pro-
mettait Bonaparte?
Victoires françaises
__________________________________________________
2 *
1
2
__________________________________________________ 4 A
2. Comment Bonaparte put-il tenir ses engagements?
F
__________________________________________________
✍ Document 2B:
2
*
1. Qu'ambitionnait Bonaparte, dès 1797?
3

4
* ** 4

2
__________________________________________________ 2
* 4

3
__________________________________________________ 4
2. Quelles idées politiques Napoléon Bonaparte exprimait-il dans ces
propos? 1

4
__________________________________________________

__________________________________________________
- 30 -
4 Napoléon Bonaparte.
Principales campagnes militaires avant 1799:
Nom: _________________
__________________________________________________
Prénom: _______________
__________________________________________________
Né en: ________________
__________________________________________________
à: ___________________
__________________________________________________
Mort en: ______________ Titre porté:
- après 1799: _________________________________________
à: ___________________
- après 1802: _________________________________________
Nombre de frères: _________
-après 1804:__________________________________________
Nombre de sœurs: _________
Origine sociale: jusqu'en: _____________

_____________________ Marié en: ____________

_____________________ à: _________________
Sa jeunesse, ses études:
___________________
__________________________________________________
puis en: ______________
__________________________________________________
à: _________________
__________________________________________________
Traits de caractère: ___________________
Son fils porta le titre de:
__________________________________________________
___________________
__________________________________________________ Ses cendres sont aujourd'hui
déposées, avec celles de son
__________________________________________________ père aux:

__________________________________________________ ___________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
De 1794 à 1799, la révolution bourgeoise triompha mais l'instabilité politique affaiblit la République. VOCABULAIRE:
1. La Convention thermidorienne ( 1794-95 ) fut marquée par une violente réaction contre le Gou-
vernement révolutionnaire ( la « Terreur blanche » ): les Comités de Salut Public et de Sûreté Géné- • Plaine
rale furent réorganisés, les lois du maximum et des suspects supprimées, le club des Jacobins fermé, • Directoire
la liberté des cultes rétablie. En même temps, les députés de la Plaine préparèrent une nouvelle Cons- • coup d'Etat
titution, celle du Directoire ( 1795-99 ), caractérisée par le retour au suffrage censitaire, la séparation
des pouvoirs entre 5 Directeurs et la décision de choisir 2/3 des députés parmi les Conventionnels. DATES IMPORTANTES:
2. Dès 1794, ce gouvernement bourgeois se heurta, sur le plan intérieur, à de nouvelles difficultés:
a) Le régime dut faire face à une double opposition: il fut menacé à « gauche » par les Jacobins écar- • 27 juillet 1794: début de la
tés du pouvoir, et à « droite » par les royalistes qui continuèrent la guerre en Vendée et en Bretagne. Convention thermidorienne.
b) La situation économique devint désastreuse: une forte inflation, due à l'effondrement des assi- • 26 octobre 1795: début du
gnats et à la libération des prix, accentua la misère. Durant l'hiver 1794-1795, la famine réapparut. Directoire.
c) De nombreuses révoltes ou insurrections éclatèrent, réprimées par la force armée. Les coups d'E- • 9 novembre 1799 ( 18 bru-
tat se succédèrent donc: avril-mai 1795 ( manifestation des sans-culottes ); octobre 1795 ( insurrec- maire an VIII ): coup d'Etat de
tion royaliste ); septembre 1796 ( conjuration des « Egaux » ); septembre 1797 ( contre les élus Bonaparte.
royalistes ); mai 1798 ( contre les élus jacobins ); juin 1799 ( contre les Directeurs ).
3. Sur le plan extérieur, le gouvernement poursuivit la guerre. Mais pour remplir les caisses de l'Etat, CONNAISSANCES DE BASE:
il mena une politique de pillage systématique des pays conquis ( Belgique, Hollande en 1795; Rhé-
nanie, Milanais en 1797 ). Ayant signé la paix avec la Prusse, l'Espagne et la Hollande, la France lan- • La France de 1794 à 1799:
ça contre l'Autriche 2 armées, l'une commandée par Jourdan et Moreau vers l'Allemagne, l'autre con- histoire intérieure et extérieure.
fiée à Napoléon Bonaparte vers l'Italie. Grâce à de brillantes victoires ( Lodi, Castiglione, Arcole, • Napoléon Bonaparte: ses
Rivoli ), celui-ci put imposer aux Autrichiens la paix de Campo-Formio. Malgré une campagne d'E- idées, les principales étapes de
gypte indécise, menée pour couper la route des Indes à l'Angleterre, Bonaparte vit son prestige gran- sa carrière.
dir auprès de l'armée et commença à mener une politique personnelle en Italie. Sentant le Directoire
critiqué et affaibli, il prit le pouvoir par le coup d'Etat du 18 brumaire ( 9 novembre 1799 ).

- 31 -
15. LE CONSULAT ET L'EMPIRE
1 Les objectifs politiques de Bonaparte.

A. ✍ Document 1A:
J'entends que mon gouvernement réunisse tous les Français. La fin 1. Quel fut l'objectif principal de Bonaparte?
de la Révolution ne peut résulter que du concours de tous, et les di-
vers partis ne peuvent être contenus et devenir inoffensifs les uns ___________________________________________________
aux autres que par une clef de voûte assez forte pour ne céder à 2. Comment a-t-il gouverné? Citer 3 expressions significatives:
aucun effort. Je l'ai dit, il y a bien des années, avant 93, la Révolu-
tion ne finira que par le retour des émigrés, des prêtres, tous assu- ___________________________________________________
jettis, contenus par un bras de fer, né dans la Révolution, nourri
dans les opinions du siècle, et fort par l'assentiment national qu'il ___________________________________________________
aura su deviner. 3. Napoléon Bonaparte peut-il être considéré comme un révolution-
Lettre de Napoléon BONAPARTE à son frère Joseph. naire, d'après cette déclaration?
B.
Rendre la République chère aux citoyens, respectable aux étran- ___________________________________________________
gers, formidable aux ennemis, telles sont les obligations que nous ✍ Document 1B:
avons contractées en acceptant la première magistrature. 1. Comment a-t-on appelé la « première magistrature » acceptée par
La République sera chère aux citoyens, si les lois, si les actes de Bonaparte?
l'autorité sont toujours empreints de l'esprit d'ordre, de justice, de
modération. Sans l'ordre, l'administration n'est qu'un chaos: point ___________________________________________________
de finances, point de crédit public. Sans justice, il n'y a que des par- 2. Qu'a-t-il voulu réorganiser en France? Quelles sont les créations de
tis, des oppresseurs et des victimes. La modération imprime un ca- Bonaparte déjà annoncées ici?
ractère auguste aux gouvernements comme aux nations.
La République sera formidable aux ennemis, si ses armées de terre a: _________________________________________________
et de mer sont fortement constituées, si l'officier formé par de lon-
gues études obtient, par un avancement régulier, la récompense b: _________________________________________________
due à ses talents et à ses travaux.
A ces principes tiennent la stabilité du gouvernement, le succès du c: _________________________________________________
commerce et de l'agriculture, la grandeur et la prospérité des nations.
Napoléon BONAPARTE. Discours du 25 décembre 1799. d: _________________________________________________

2 Les créations de Bonaparte.

A. Le Code civil. B. Le Concordat. C. Le livret ouvrier.

Art. 212: Les époux se doivent mutuellement fidélité,


secours et assistance.
Art. 213: Le mari doit protection à sa femme, la Tout ouvrier travaillant en qualité de compagnon ou
femme obéissance à son mari. Le gouvernement de la République reconnaît que la garçon devra se pourvoir d'un livret.
Art. 371: L'enfant à tout âge doit honneur et respect religion catholique est la religion de la grande majo- L'ouvrier sera tenu de faire viser son dernier congé
à ses père et mère. rité des citoyens français. La religion catholique sera par le maire ou son adjoint, et de faire indiquer le lieu
Art. 544: La propriété est le droit de jouir et de dispo- librement exercée en France. Son culte sera public, où il se propose de se rendre. Tout ouvrier qui voya-
ser des biens de la manière la plus absolue, pourvu en se conformant aux règlements de police. Le Pre- gerait sans être muni d'un livret ainsi visé sera reputé
qu'on n'en fasse pas un usage prohibé par les lois mier Consul nommera aux archevêchés et évêchés. vagabond et pourra être arrêté et puni comme tel.
ou par les règlements. Sa Sainteté conférera l'institution canonique. Les L'ouvrier qui aura contracté l'engagement de travailler
Art. 1781: Le maître est cru sur son affirmation pour évêques, avant d'entrer en fonction, prêteront entre un certain temps, ne pourra exiger la remise de son
le montant des gages, pour le paiement du salaire. les mains du Premier Consul le serment de fifdélité. livret qu'après avoir rempli ses engagements.

_____________________________ _____________________________ _____________________________

_____________________________ _____________________________ _____________________________

_____________________________ _____________________________ _____________________________

_____________________________ _____________________________ _____________________________

- 32 -
D. Le lycée. E. La Légion d'honneur. G. Le préfet

________________________________

Chaque lycée, limité au chiffre de 200 élèves, n'aura ________________________________


que 6 professeurs: 3 pour les lettres françaises et
latines; 3 pour les mathématiques. Passé l'âge de ________________________________
12 ans, les élèves apprennent l'exercice militaire
sous la direction d'un adjudant qui commande tous ________________________________
les mouvements effectués dans la journée. Les F. Le franc germinal.
élèves sont divisés en compagnies de 25; chaque
compagnie a un sergent et 4 caporaux choisis parmi Art. 1: Le territoire européen de la République sera
les meilleurs sujets. Chaque lycée aura une biblio- divisé en départements et arrondissements.
thèque de 1 500 volumes; le catalogue de ces bi- Art. 3: Le préfet sera chargé seul de l'administration.
bliothèques sera identique partout; aucun livre nou- Art. 18: Le Premier Consul nommera les préfets, les
veau ne devra être introduit sans l'autorisation spé- membres des conseils généraux, les maires et ad-
ciale du ministre de l'Intérieur. joints des villes de plus de 5 000 habitants.

________________________________ _________________________________ ________________________________

________________________________ _________________________________ ________________________________

________________________________ _________________________________ ________________________________

________________________________ _________________________________ ________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
En 15 années de pouvoir ( 1799 - 1814 ), Napoléon Bonaparte a profondément marqué la France. VOCABULAIRE:
1. Doté d'une intelligence exceptionnelle, d'une mémoire prodigieuse et d'une grande capacité
d'imagination, Napoléon Bonaparte fut aussi un homme d'action, un soldat aimant commander les • consul
hommes. Mais son égoïsme et son orgueil démesuré firent de lui un dictateur et causèrent sa perte. • concordat
2. Après le coup d'Etat du 18 brumaire, les 3 consuls provisoires, Bonaparte, Sieyès et Ducos, prépa- • préfet
rèrent une nouvelle Constitution, la Constitution de l'an VIII ( 1799 ), caractérisée par le renforce- • code civil
ment du pouvoir exécutif confié à Bonaparte, 1er Consul, la division du pouvoir législatif entre 4 as- • plébiscite
semblées, le rétablissement du suffrage universel étant réduit par l'élection de listes de « notabilités ».
3. Fort de ce pouvoir, Bonaparte s'efforça de pacifier la France, en réconciliant tous les Français. DATES IMPORTANTES:
Des mesures furent ainsi prises vis-à-vis de la « droite » ( rappel des émigrés, négociations avec les
Chouans ou libération des prêtres réfractaires ), de la « gauche » ( maintien du calendrier révolu- • 1799: Bonaparte 1er Consul.
tionnaire ) et des catholiques ( Concordat de juillet 1801 avec le pape Pie VII ). • 2 décembre 1804: sacre de
4. Bonaparte eut également le souci de rétablir l'ordre et la stabilité. La France fut donc réorganisée Napoléon Ier.
sur le plan administratif ( préfets nommés par le 1er Consul, en février 1800 ), judiciaire ( création • 1814: abdication de Napo-
de 27 cours d'appel et de juges nommés et inamovibles, en mars 1800 ), bancaire ( la Banque de léon Ier.
France reçut le privilège d'émettre les billets ) et monétaire ( création du franc germinal, contenant
325 mg d'or, en mars 1803 ). Cette œuvre fut complétée par d'autres réformes, Bonaparte souhai- CONNAISSANCES DE BASE:
tant asseoir la République sur des « masses de granit »: Code civil ( mars 1804 ) réaffirmant les
grands principes de la Révolution, légion d'honneur ( mars 1802 ) récompensant les mérites, lycées • L'œuvre du Consulat et de
( mai 1802 ) enseignant le sens du devoir et le respect de l'autorité. l'Empire: les grandes créations
5. Mais les oppositions à Bonaparte débouchèrent sur un attentat en 1800, et un complot royaliste en de Napoléon Bonaparte.
1804. Bonaparte se fit alors nommer consul à vie en 1802; puis la Constitution de l'an XII, ratifiée
par plébiscite, l'autorisant à désigner son successeur, il fut sacré Empereur des Français le 2 décem-
bre 1804. Le régime napoléonien s'orienta rapidement vers une dictature marquée par une police
omniprésente et un contrôle étroit des Français ( livret ouvrier, censure de la presse, Université.. ).

- 33 -
16. L'EUROPE NAPOLEONIENNE
1 Les guerres impériales.

1804 1805 1806 1807 1808 1809 1810 1811 1812 1813 1814 1815

3e coalition 4e coalition Guerre 7e coalition


Autr - Angl - Rus Anglet - Russie 5e coalition d'Espagne Campagne 6e coalition Autr - Anglet
Suède - Naples Prusse - Saxe Autriche - Anglet de Russie Aut-Ang-Rus-Pru-Suè Prusse - Rus

2 Les réformes en Europe.

A. ✍ Document 2A:
Avant le mois de janvier, vous devez avoir divisé votre royaume en départe-
1. Où est située la Westphalie?
ments. Ce que désirent avec impatience les peuples d'Allemagne, c'est que les
individus qui ne sont point nobles et qui ont des talents aient un droit égal à
__________________________________________________
votre considération et aux emplois, c'est que toute espèce de servage soit en-
2. Quelles réformes Napoléon souhaitait-il réaliser en Westphalie?
tièrement abolie. Il faut que vos peuples jouissent d'une liberté, d'une égalité,
d'un bien-être inconnus aux peuples de la Germanie. Quel peuple voudra re-
__________________________________________________
tourner sous le gouvernement arbitraire prussien quand il aura goûté les effets
d'une administration sage et libérale? Ce qui importe surtout, c'est que vous ne
__________________________________________________
différiez en rien l'établissement du Code Napoléon.
NAPOLEON Ier. Lettre à son frère Jérôme, roi de Westphalie.
__________________________________________________
15 novembre 1807.
B.
Une de mes plus grandes pensées a été l'agglomération, la concentration des __________________________________________________
mêmes peuples géographiques qu'ont morcelés les révolutions et la politique. 3. Pourquoi Napoléon tenait-il à ces réformes?
Ainsi, on compte en Europe, bien qu'épars, plus de 30 millions de Français, 15
millions d'Espagnols, 15 millions d'Italiens, 30 millions d'Allemands. J'eusse __________________________________________________
voulu faire de chacun de ces peuples un seul et même corps de nation.
Déclaration de Napoléon à LAS CASES. Mémorial de Sainte-Hélène. __________________________________________________
✍ Document 2B:
3 La réaction des pays conquis. 1. D'après cette déclaration, quel fut l'objectif de Napoléon, concer-
nant l'Europe?
A.
Lorsqu'on entendit parler des droits communs à tous les
__________________________________________________
hommes, de la liberté vivifiante et de l'égalité chérie, qui
2. Quels peuples étaient concernés par ces projets?
pourrait nier qu'il n'ait senti son cœur s'élever? Chacun
alors espéra jouir de son existence; les chaînes qui assu-
__________________________________________________
jettissaient tant de pays semblaient se délier. Tous les
peuples opprimés tournaient leurs regards vers la capitale
✍ Document 3A:
1. Quels sentiments l'auteur exprime-t-il, dans chacun des 3 para-
du monde.
La guerre commença, et les Français, en bataillons armés,
graphes, à l'égard de la Révolution française?
s'approchèrent; mais ils parurent apporter le don de l'amitié. Ils plantèrent gaie-
ment les arbres de la liberté, nous promettant de ne pas envahir nos possessions. __________________________________________________
Mais bientôt le ciel se noircit: une race d'hommes pervers disputa les fruits de
la domination; ils opprimèrent les peuples voisins, leurs frères nouveaux, et __________________________________________________
leur envoyèrent des essaims d'hommes rapaces. Tous nous pillèrent. Alors le
chagrin et le courroux s'emparèrent des âmes les plus tranquilles; nous n'eû- __________________________________________________
mes tous que la seule pensée, et nous fîmes tous le serment de venger ces
outrages nombreux et la perte amère d'une espérance trompée. __________________________________________________
Johann Wolfgang von GOETHE. Hermann et Dorothée. 1797. 2. Que reprochait surtout l'auteur aux Français?
B.
J'ai des démangeaisons à tous les doigts de mes mains, __________________________________________________
tellement j'ai envie de saisir mon sabre. ✍ Document 3B:
Si Sa Majesté Notre Roi et tous les autres princes alle- 1. En quoi le ton de cette lettre est-il différent de celui de Goethe?
mands ainsi que toute la nation ne prennent pas la résolu-
tion d'exterminer sur notre sol toute cette peste de Fran- __________________________________________________
çais, y compris le Bonaparte et toute sa clique, il me 2. Que proposait de faire Blücher, face aux Français?
semble qu'aucun Allemand n'est plus digne de ce nom.
Il est temps d'appeler la nation à prendre les armes. __________________________________________________
Lettre du général BLÜCHER au général SCHARNHORST,
chef d'état-major de l'armée prussienne. 5 janvier 1813.
__________________________________________________
- 34 -
4 L'Europe napoléonienne.

1
S
St P

M
4 1

4
4
1

A
L 3 P 1
1 B R
1
1
2
2 4
1
1 4 3

P 3 1

F 1 1
4
3 V
1
A
2
2

E
L E
1 1
1
M 1
1
O
R
2
2

1 Empire français en 1811 3 Protectorats français Victoire française Blocus continental

2 Royaumes « satellites » 4 Adversaires de la France Défaite française Mouvements de la Grande Armée

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
De 1803 à 1815, Napoléon a entraîné la France dans des guerres qui ont bouleversé toute l'Europe. VOCABULAIRE:
1. Les causes de ces conflits incessants furent multiples. L'Angleterre, craignant une domination fran-
çaise sur le continent qui aurait ruiné son commerce, organisa et finança toutes les coalitions contre • coalition
Napoléon. Les souverains européens, hostiles aux idées révolutionnaires, furent ses alliés. Mais ce • conscription
fut surtout l'ambition de Napoléon et sa politique envahissante qui créèrent un climat d'insécurité. • blocus
2. La Grande Armée fut l'instrument des conquêtes. Formée de conscrits de 20 à 25 ans, tirés au sort • abdication
( 1 800 000 hommes au total ), complétée de contingents étrangers, elle fut commandée par de
jeunes généraux intrépides. La stratégie napoléonienne reposa sur des attaques rapides et imprévues, DATES IMPORTANTES:
menées par des corps d'armée regroupant infanterie, cavalerie légère et artillerie. Assurant d'abord la
victoire, elle montra ses limites en Russie ( immensité et froid ) ou face à la guérilla espagnole. • 1805: Trafalgar; Austerlitz.
3. La période 1803 - 1809 fut l'époque des succès. Après la défaite navale de Trafalgar, Napoléon • 1811: France des 130 dépar-
renonça à attaquer l'Angleterre, maîtresse des mers, mais étendit sa domination sur le continent, à tements.
la suite de brillantes victoires: Austerlitz ( 1805 ) sur les Austro-Russes, Iéna ( 1806 ) sur les Prus- • 1815: Waterloo.
siens, Eylau et Friedland ( 1807 ) sur les Russes, Wagram ( 1809 ) sur les Autrichiens. Cherchant à
ruiner l'Angleterre, il imposa en 1806 un blocus continental. Mais, pour contrôler toutes les côtes CONNAISSANCES DE BASE:
européennes, il dut s'emparer des Etats du Pape, du Portugal et de l'Espagne.
4. En 1811, la France dominait ainsi une grande partie de l'Europe. Le « Grand Empire », composé • Les guerres napoléoniennes:
de 130 départements, s'étendait de Hambourg à Rome. Il était entouré d'Etats vassaux, souvent les causes, les grandes batailles,
confiés à des membres de la famille impériale, et de protectorats. Partout, les idées révolutionnaires les conséquences pour l'Europe.
furent appliquées: abolition des privilèges, code civil, tolérance religieuse. Mais les contributions et
pillages rendirent la présence française insupportable et développèrent un fort sentiment national.
5. Après 1811, cet empire fragile s'effondra. Après la désastreuse campagne de Russie ( 1812 ) où la
Grande Armée perdit 400 000 hommes, une nouvelle coalition se forma. En 1813, la défaite de Leip-
zig marqua la perte de l'Allemagne; en 1814, la France fut envahie, et Napoléon dut abdiquer. Reve-
nu au pouvoir en 1815, il fut battu à Waterloo, et déporté à Sainte-Hélène où il mourut en 1821.

- 35 -
17. LA REVOLUTION INDUSTRIELLE
1 Le siècle des inventions.

A. La machine à vapeur de Watt. B. Quelques grandes découvertes.

5 Découvertes Inventeurs Date Nationalité

1. Convertisseur pour l'acier ___ Bell ( ) ___________


6
2. Dynamo ___ Bessemer ( ) ___________
3
4
3. Forage du 1er puits de pétrole ___ Cartwright ( ) ___________
2
4. Lampe à incandescence ___ Chardonnet ( ) ___________
Eau
1
5. Locomotive ___ Daimler ( ) ___________

1 : C _____________ 2 : C _____________ 6. Machine à vapeur ___ Drake ( ) ___________

3 : P _____________ 4 : C _____________ 7. Métier à tisser automatique ___ Edison ( ) ___________

5 : B _____________ 6 : R _____________ 8. Moteur à explosion ___ Gramme ( ) ___________

Principe de fonctionnement et intérêt : 9. Soie artificielle ___ Stephenson ( ) ___________

_____________________________________ 10. Téléphone ___ Watt ( ) ___________

_____________________________________ 11. 1er vol en avion ___ Wright ( ) ___________

_____________________________________ ENERGIE INDUSTRIE TRANSPORTS

_____________________________________
1: ____________________ 1: ____________________ 1: ____________________
_____________________________________
2: ____________________ 2: ____________________
_____________________________________
2: ____________________ 3: ____________________ 3: ____________________
_____________________________________

_____________________________________ 3: ____________________ 4: ____________________ 4: ____________________

Energie
_____________________________________

_____________________________________ Industrie

_____________________________________ Transports

_____________________________________ 1760 1770 1780 1790 1800 1810 1820 1830 1840 1850 1860 1870 1880 1890 1900 1910

✍ Document 1B: 3. A quelle époque peut-on situer la 2ème Révolution industrielle?


1. A partir de la frise chronologique ci-dessus, définir avec précision Quels pays ont été touchés? Quelles en furent les industries caracté-
ce qu'est une « Révolution industrielle »: ristiques?

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
4. D'après les énergies et industries apparues au 19e siècle, comment
__________________________________________________ a-t-on pu alors moderniser l'agriculture? Citer:
2. A quelle époque eut lieu la 1ère Révolution industrielle? Où est- a) une invention caractéristique de la 1ère Révolution industrielle:
elle apparue? Quelles en furent les industries caractéristiques?
__________________________________________________
__________________________________________________ b) deux inventions typiques de la 2ème Révolution industrielle:

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

- 36 -
2 Les nouvelles méthodes de production.

A. A la fin du 18e siècle. B. Au milieu du 19e siècle. C. Au début du 20e siècle.

Un ouvrier, quelque adroit qu'il fût, pourrait peut-être La machine est un puissant agent du progrès démo- Quand nous coulâmes les premiers cylindres du
à peine faire une épingle dans toute sa journée et cratique; elle met à la portée des plus pauvres une modèle T en 1910, tout se faisait à la main. Aujour-
certainement il n'en ferait pas une vingtaine. foule d'objets d'utilité, de luxe même et d'art, dont ils d'hui, le moulage se fait à la machine. L'outillage de
Mais de la manière dont cette industrie est mainte- ne pouvaient approcher. l'atelier est conçu en vue du modèle unique qui y est
nant conduite, l'ouvrage est divisé en un grand La laine a descendu partout au peuple et le ré- produit.. Avec l'ancien système, 28 hommes assem-
nombre de branches. Un ouvrier étire le fil, un autre chauffe. La soie commence à le parer. Mais la blaient 175 pistons et tiges en 9 heures. Le contre-
le redresse, un 3ème le coupe, un 4ème fait la grande révolution a été l'indienne [ toile de coton im- maître divisa l'opération en 3 stades et installa une
pointe. J'ai vu une petite manufacture de ce genre. primée ]. Toute femme portait jadis une robe bleue glissière à l'établi. Chaque homme ne faisait plus
Dix ouvriers pouvaient faire plus de 48 milliers d'é- ou noire qu'elle gardait dix ans sans la laver, de que le tiers de l'opération, mais sans se déplacer.
pingles. peur qu'elle ne s'en allât en lambeaux. Aujourd'hui, Aujourd'hui 7 hommes font 2 600 assemblages en 8
L'ouvrage d'un seul homme devient, dans une so- son mari, pauvre ouvrier, au prix d'une journée de heures.. Les gros salaires contribuent à l'abaisse-
ciété plus avancée, la besogne de plusieurs. La per- travail, la couvre d'un vêtement de fleurs. ment du coût de fabrication, les ouvriers devenant
fection à l'égard des manufactures consiste à se Il faut ce progrès pour nous faire accepter la dure plus industrieux. La fixation du salaire de la journée
passer de l'esprit de manière que, sans effort de condition dont il faut l'acheter, celle d'avoir un misé- de 8h à 5 $ fut une des plus belles économies que
tête, l'atelier puisse être considéré comme une ma- rable petit peuple d'hommes-machines qui vivent à j'aie jamais faite, mais en la portant à 6 $, j'en fis
chine dont les parties sont des hommes. moitié. une plus belle encore.
Adam SMITH. De la richesse des nations. 1776. Jules MICHELET. Le Peuple. 1846. Henry FORD. Ma vie et mon œuvre. 1925.

✍ Document 2: 2. Relever quels sont les différents avantages de ces nouvelles mé-
1. Citer, dans l'ordre chronologique d'apparition, les méthodes nou- thodes?
velles de production évoquées dans les trois documents:
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________ 3. Quels en sont les inconvénients?

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
Amorcée en Europe de l'Ouest à partir de 1750, la croissance de l'économie s'accéléra au 19e siècle. VOCABULAIRE:
1. On appelle « Révolution industrielle » l'ensemble des transformations qui permirent de passer
d'une économie de subsistance et de pénurie, dominée par l'agriculture, à une économie d'abon- • révolution industrielle
dance où l'industrie et les services sont prépondérants. Ce phénomène fut le résultat de nombreuses • division du travail
découvertes scientifiques et techniques, d'abord dans les domaines de l'énergie et de l'industrie. Les • spécialisation
progrès réalisés dans ces deux « secteurs-clés » débouchèrent ensuite sur le développement des au- • travail à la chaîne
tres branches de l'économie, comme l'agriculture et les transports. • standardisation
2. On peut, de ce fait, distinguer une « 1ère Révolution industrielle », apparue au Royaume-Uni en-
tre 1750 et 1850, reposant sur le charbon, le textile-coton, la sidérurgie et la métallurgie, et une « DATES IMPORTANTES:
2ème Révolution industrielle », touchant l'Europe de l'Ouest et l'Amérique du Nord, à partir de la
fin du 19e siècle, basée sur le pétrole, l'électricité, la chimie et l'automobile. • 1769: machine à vapeur.
3. Plusieurs facteurs ont permis une augmentation importante de la production: • 1814: locomotive.
a) La main d'œuvre fut plus abondante, du fait de la croissance de la population européenne. • 1869: inauguration du canal
b) Avec les progrès de l'éclairage, la durée du travail s'allongea jusqu'à 15 heures par jour. Vers 1880, de Suez.
un ouvrier de 75 ans avait ainsi travaillé 220 000 heures dans sa vie, contre 80 000 un siècle plus tard. • 1886: moteur à explosion.
c) De nouvelles méthodes de travail, comme la division du travail en plusieurs opérations simples, la • 1903: premier vol en avion.
spécialisation de l'ouvrier, puis le travail à la chaîne et la standardisation accrurent la productivité. • 1908: lancement de la Ford
d) L'utilisation de machines, actionnées par de nouvelles formes d'énergie plus puissantes, se généra- modèle T.
lisa. Ainsi, les machines à vapeur en service en Grande-Bretagne, en Allemagne et en France, à la fin
du 19e s., représentaient respectivement la puissance de travail de 97, 88 et 35 millions d'ouvriers! CONNAISSANCES DE BASE:
e) Les progrès des transports réduisirent les temps de parcours. En 1887, le chemin de fer permet-
tait de relier Paris et Lille en 3 h 50, contre 22 h en 1834 avec la diligence! Avec les steamers ( ba- • La Révolution industrielle du
teaux à vapeur ), à coque en fer et hélice, et l'ouverture de grand canaux ( Suez en 1869 ou Panama 19e siècle: causes, manifesta-
en 1914 ), le monde parut plus petit. Le transport des matières premières et des marchandises en fut tions.
facilité, et de nouveaux marchés s'ouvrirent.

- 37 -
18. L'EUROPE INDUSTRIELLE DU 19e SIECLE
1 L'essor de la production industrielle.

A. L'évolution de la production de charbon, au 19e siècle. B. L'évolution de la production d'acier, au 19e siècle.

millions de tonnes 1840 1860 1880 1900 1913 millions de tonnes 1840 1860 1880 1900 1913

- Royaume-Uni 30 80 149 230 290 - Royaume-Uni 0,6 1,5 3,7 6,0 9,0
- France 3,0 8 19 33 40 - France 0,2 0,5 1,3 1,9 3,6
- Allemagne 3,4 17 47 100 190 - Allemagne 0,1 0,3 2,0 7,3 17,0
- Etats-Unis 2,1 13 83 245 510 - Etats-Unis 0,0 0,0 1,2 10,0 31,4

100 6

50 3

0 0
1840 1860 1840 1860

✍ Document 1: 7. Comment expliquer les progrès de ces deux pays?


1. Construire les 4 courbes de production de charbon et d'acier.
2. Quel pays a « décollé » en premier? __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
3. Comment expliquer l'avance de ce pays?
__________________________________________________
__________________________________________________ 8. En quoi l'évolution des courbes de la France, au 19e siècle, fut-elle
particulière?
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
4. Comment ont évolué les courbes de ce pays, entre 1880 et 1913? __________________________________________________
9. Comment expliquer la « faiblesse » de la France, au 19e siècle?
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
5. Comment expliquer cette évolution? __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
✍ Document 2:
__________________________________________________ 1. Localiser sur la carte les grandes régions industrielles en Europe,
en 1914, en inscrivant à côté de chacune le numéro correspondant.
__________________________________________________ 2. Quelle partie du continent européen était industrialisée en 1914?
6. Quels sont les deux pays qui ont connu une forte croissance, à la
fin du 19e siècle? __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
- 38 -
2 L'Europe industrielle, en 1914.

1 : Asturies 3
2 : Bohême-Moravie 3
3 : Lancashire 1
4 : Le Creusot
1
5 : Lombardie
6 : Londres
7 : Lorraine 2
8 : Lowlands
9 : Midlands 3
10 : Moscou 1 14 3
11 : Nord
12 : Northumberland
13 : Paris
5
14 : Pays de Galles 1
2 1
15 : Ruhr
16 : Saint-Etienne 2
17 : Saint-Pétersbourg 3
18 : Sarre 1
19 : Saxe
20 : Silésie 16
2
21 : Yorkshire
22 : Wallonie
3 3

6,5 2,5

3 3
3
3 3 2 3
3

3
3
3 3 3
3

Grande région industrielle, en 1914 1 Plus de 50% de la population active dans l'industrie
Production industrielle des pays, en 1914 2 Entre 30 et 50% de la population active dans l'industrie
( en % de la production industrielle mondiale ) 3 Moins de 30% de la population active dans l'industrie

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
La Révolution industrielle du 19e siècle ne toucha que l'Europe du Nord-Ouest et les Etats-Unis. VOCABULAIRE:
1. Très dispersée sous l'Ancien Régime, l'industrie connut au 19e siècle, du fait des nouvelles mé-
thodes de travail, un vaste mouvement de concentration, visible dans plusieurs domaines: • pays noir
a) Sur le plan humain, les ouvriers ne pouvant acquérir des machines coûteuses, furent regroupés • sidérurgie
dans de vastes usines. Ainsi, les usines Krupp à Essen comptèrent plus de 70 000 ouvriers en 1913. • concentration
b) Au point de vue géographique, de nouvelles régions industrielles apparurent. Ce furent les « pays ( horizontale, verticale )
noirs », nombreux en Grande-Bretagne et en Allemagne, spécialisés dans l'extraction du charbon, la
sidérurgie, puis la chimie, ainsi que les ports et les grandes villes qui attirèrent les industries de main DATES IMPORTANTES:
d'œuvre ou d'exportation ( textile, chantiers navals, matériel électrique ).
c) Dans le domaine financier, les grandes sociétés s'unirent afin de mieux résister à la concurrence. • 1900: exposition universelle à
La concentration horizontale associa des entreprises fabriquant des produits identiques, tandis que la Paris.
concentration verticale rassembla des entreprises aux activités complémentaires. Ainsi naquirent des
« groupes » puissants, appelés trusts aux Etats-Unis, konzerns en Allemagne. CONNAISSANCES DE BASE:
2. Quatre grandes puissances industrielles s'affirmèrent au 19e siècle:
a) Le Royaume-Uni fut le 1er pays à s'industrialiser. Grâce à de nombreuses innovations techniques, • Les grandes puissances in-
à ses ressources en charbon et en hommes, à ses capitaux ( tirés de l'agriculture et du commerce ), dustrielles, au 19e siècle: évolu-
l'Angleterre devint en 1850 « l'atelier du monde ». Si un certain vieillissement ralentit la croissance à tion, classement en 1914.
la fin du 19e s., ce pays demeurait en 1914 la 1ère puissance commerciale et financière du monde. • Les « facteurs » de la puis-
b) La France suivit le modèle anglais. Mais ses faibles ressources naturelles, sa population stag- sance économique d'un pays.
nante et son réseau bancaire moins développé furent des handicaps.
c) L'Allemagne connut une forte croissance après 1870 ( unification du pays ) qui lui permit de de-
venir en 1914 la 1ère puissance en Europe. Les abondantes mines de charbon et de fer, des métho-
des de travail efficaces, une forte concentration des entreprises contribuèrent au succès allemand.
d) Mais en 1914, ces pays européens étaient concurrencés par les Etats-Unis, qui se hissèrent, entre
1865 ( fin de la guerre de Sécession ) et 1914, au rang de 1ère puissance industrielle mondiale.

- 39 -
19. L'ESSOR DU CAPITALISME
1 Capitaux et actions.

A. ✍ Document 1A:
1. Quel est le nom de la société qui a émis cette action?

__________________________________________

__________________________________________
2. A combien se monte le capital de cette société?

__________________________________________
3. Que représente cette somme?

__________________________________________

__________________________________________

__________________________________________
4. En combien d'actions ce capital est-il divisé?

__________________________________________
5. Quelle est la valeur d'une action?

__________________________________________
6. Comment appelle-t-on une personne qui possède une ac-
tion?

___________________ ou ____________________
7. Que signifie la mention « au porteur »?

__________________________________________
B.
La fortune des Grégoire, quarante mille francs de rentes environ, était tout entière dans une
__________________________________________
action des mines de Montsou. Ils en racontaient avec complaisance l'origine, qui partait de
la création même de la Compagnie. __________________________________________
Vers le commencement du siècle dernier [ au 18e siècle ], un coup de folie s'était déclaré, 8. A quoi servent les coupons détachables qui figurent en
de Lille à Valenciennes, pour la recherche de la houille. Dans chaque commune, on sondait bas de l'action?
le sol; et les sociétés se créaient, et les concessions poussaient en une nuit. Parmi les entê-
tés de l'époque, le baron Desrumaux venait de fonder la société Desrumaux, Fauquenoix et __________________________________________
Cie, pour exploiter la concession de Montsou, et les fosses commençaient à donner de fai-
bles bénéfices, lorsque deux concessions voisines, celle de Cougny, appartenant au comte
__________________________________________
de Cougny, et celle de Joiselle, appartenant à la société Cornille et Jenard, avaient failli
l'écraser sous le terrible assaut de leur concurrence. Heureusement, le 25 août 1760, un
✍ Document 1B:
traité intervenait entre les trois concessions et les réunissait en une seule. La Compagnie 1. Quel est le nom de la société évoquée dans ce texte?
des mines de Montsou était créée. Pour la répartition, on avait divisé, d'après l'étalon de la
monnaie du temps, la propriété totale en 24 sous, dont chacun se subdivisait en 12 deniers, __________________________________________
ce qui faisait 288 deniers, et comme le denier était de 10 000 francs, le capital représentait
une somme de près de trois millions. Desrumaux, agonisant mais vainqueur, avait eu, dans __________________________________________
le partage, six sous et trois deniers. 2. Comment a-t-elle été fondée?
Il avait à son service, comme régisseur, Honoré Grégoire, qui cachait dans un bas une cin-
quantaine de mille francs d'économies. Celui-ci céda en tremblant à la foi inébranlable de
__________________________________________
son maître. Il sortit 10 000 livres de beaux écus, il prit un denier. Son fils Eugène toucha des
dividendes fort minces et vécut assez chichement. Mais les intérêts du denier montaient
peu à peu, la fortune commença avec Félicien. Cependant, les années qui suivirent furent
__________________________________________
mauvaises, il fallut attendre le dénouement des catastrophes révolutionnaires, puis la chute
sanglante de Napoléon. Et ce fut Léon Grégoire qui bénéficia, dans une progression stupé- __________________________________________
fiante, du placement timide et inquiet de son bisaïeul. Ces pauvres dix mille francs grossis- 3. Comment appelle-t-on ce type de regroupement?
saient avec la prospérité de la Compagnie. Dès 1820, ils rapportaient cent pour cent, dix
mille francs. En 1844, ils en produisaient vingt mille; en 1850, quarante. Il y avait deux ans __________________________________________
enfin, le dividende était monté au chiffre prodigieux de cinquante mille francs: la valeur du 4. Quel est le montant exact, en francs, du capital de cette
denier, coté à la Bourse de Lille un million, avait centuplé en un siècle. M. Grégoire, auquel société?
on conseillait de vendre, s'y était refusé. Six mois plus tard, une crise industrielle éclatait, le
denier retombait à 600 000 francs. Mais il ne regrettait rien, car les Grégoire avaient mainte-
__________________________________________
nant une foi obstinée en leur mine: ça remontrait, Dieu n'était pas si solide. Puis, à cette
croyance religieuse, se mêlait une profonde gratitude pour une valeur qui, depuis un siècle,
5. Quelle est, en pourcentage, la part de capital que pos-
nourrissait la famille à ne rien faire. sède Monsieur Desrumaux?
Emile ZOLA. Germinal. 1885.
__________________________________________
- 40 -
6. Combien Honoré Grégoire a-t-il investi dans cette société? 2 Le capitalisme au 19e siècle.

_______________________________________________ A. Le capitalisme.
7. Qu'est-ce que le « dividende »?
Commercer est un acte social. En conséquence, on regardait autrefois
_______________________________________________ comme du devoir des gouvernements, dans tous les cas de quelque im-
portance, de fixer les prix, et de régler les procédés de manufactures.
_______________________________________________ Mais on reconnaît maintenant, quoique seulement après une longue lutte,
8. A combien se monte le dividende au moment où est écrit le qu'on assure plus efficacement le bon marché et la bonne qualité des
texte? Quel en fut le montant maximum? denrées en laissant les producteurs et les vendeurs parfaitement libres,
sans autre frein que l'égale liberté pour les acheteurs de se fournir
_______________________________________________ ailleurs. Telle est la doctrine du libre-échange.
9. Combien M. Grégoire pourrait-il revendre son action? A quel Adam SMITH. De la liberté. 1859.
prix maximum aurait-il pu la revendre?
B. Le rôle de l'Etat, dans un système capitaliste.
_______________________________________________
10. Où s'effectue la « cotation » de son action? L'autorité ne doit jamais s'immiscer dans les questions de salaire. Le prix
de la main d'œuvre hausse dans les temps où l'industrie est active, parce
_______________________________________________ qu'il y a une grande demande de bras; il baisse quand l'industrie se ralen-
✍ Document 2: tit, parce que le travail est plus offert que demandé.. Faites comprendre
1. Sur quel principe repose le système capitaliste? aux ouvriers ces vérités.
Si des désordres éclatent, votre premier devoir sera de les réprimer.
_______________________________________________ Directive du ministre de l'Intérieur aux préfets. 1849.
2. A quel système, développé sous l'Ancien Régime, Adam
Smith faisait-il allusion dans la 2e phrase? C. Evolution des prix de gros en France et en Angleterre ( 1790-1914 ).

--- Angleterre __ France ( base 100 = 1901-1910 )


_______________________________________________ 240
3. Quel fut le rôle de l'Etat dans le système capitaliste au 19e s.? 220

200
_______________________________________________
180

_______________________________________________ 160
4. Comment ont évolué les prix et les salaires, quand: 140

120
- la situation économique fut bonne: ____________________
100

- la situation économique fut mauvaise: __________________ 80


5. Souligner la courbe C en bleu lorsque la situation économique 1790 1800 1810 1820 1830 1840 1850 1860 1870 1880 1890 1900 1910
fut bonne, en rouge lorsqu'elle fut mauvaise.

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
Les nouvelles méthodes de production apparues au 19e siècle nécessitèrent des capitaux importants. VOCABULAIRE:
1. Pour financer le développement de l'économie, on augmenta et multiplia les moyens monétaires.
La monnaie métallique ( pièces contenant du métal précieux ) fut plus abondante, grâce à la décou- • monnaie métallique,
verte de mines d'or ( Californie, Afrique du Sud ), mais son importance diminua. La monnaie fidu- fiduciaire, scripturale
ciaire ( billets de banque ) réussit à s'imposer, cette monnaie restant, au 19e siècle, convertible en • banque de dépôt
or, ce qui donna confiance aux utilisateurs. Mais c'est la monnaie scripturale ( chèques bancaires ) • capital
qui connut la progression la plus spectaculaire, devenant en 1914 la monnaie la plus utilisée. • action
2. Dans le même temps, un nouveau système bancaire se mit en place, facilitant le crédit. Des ban- • investissement
ques de dépôt, disposant d'un réseau important d'agences, offrirent au public de nombreux services: • dividende
dépôt des économies, crédits, ventes d'actions.. Ainsi, vers 1860, le Crédit Lyonnais et la Société Gé- • bourse
nérale virent le jour. Des banques « d'affaires » ( Crédit Mobilier, Banque de Paris et des Pays-Bas.. ) • capitalisme
proposèrent aux entreprises les prêts à long terme indispensables à l'investissement industriel.
3. Les sociétés firent également appel aux économies des particuliers. Ainsi se constituèrent des so- DATES IMPORTANTES:
ciétés dont le capital fut divisé en part, les actions, vendues en Bourse, et rapportant à leurs proprié-
taires une partie des bénéfices, un dividende. • 1863-1864: fondation du Cré-
4. Un nouveau système économique, le capitalisme, prit alors son essor. Dans ce système, les entre- dit Lyonnais et de la Société
prises sont la propriété privée des actionnaires; les employés fournissent un travail contre un sa- Générale.
laire, c'est-à-dire une somme d'argent fixée à l'avance, et qui ne dépend pas des bénéfices; l'entre-
prise choisit librement sa production, en cherchant à faire des bénéfices, du profit ( le capitalisme CONNAISSANCES DE BASE:
est de ce fait parfois appelé « libéralisme » ); enfin les prix, les salaires sont fixés en fonction de
l'offre et de la demande, c'est-à-dire du marché ( on parle aussi d'« économie de marché » ). • Les différentes formes de la
5. Cette économie a connu, depuis le 19e s., une évolution irrégulière, liée à la loi du marché. A des monnaie.
périodes de « prospérité » ont succédé des périodes de « crise ». Mais à la différence des siècles anté- • Les capitaux et les actions.
rieurs, où les crises étaient liées à une production agricole insuffisante, celles-ci eurent désormais • Le capitalisme: définition,
pour origine une production industrielle parfois plus importante que les capacités de consommation. fonctionnement au 19e siècle.

- 41 -
20. LES TRANSFORMATIONS DE LA SOCIETE
1 La révolution démographique.

A. L'évolution de la population, au 19e siècle. ✍ Document 1:


1. Calculer le taux d'accroissement de la population des pays cités,
( millions d'habitants ) 1750 1800 1900 1800-1900 entre 1800 et 1900. Utiliser la formule suivante:
population 1900 - population 1800 = a ; taux ( en % ) = a x 100 .
France 23 27 39 pop 1800
2. Calculer ce que représentait la population européenne par rapport à
Grande-Bretagne 7 15 38
la population mondiale en 1750, 1800 et 1900. Utiliser la formule:
Allemagne 17 23 56 rapport ( en % ) = population européenne x 100 .
population mondiale
Italie 14 18 32 3. Comment expliquer la forte croissance de la population anglaise?

Autriche-Hongrie 10 28 49 __________________________________________________
Russie 15 36 103
__________________________________________________
Europe 140 187 420
__________________________________________________
Etats-Unis 2 5 76
__________________________________________________
Monde 700 800 1 600
__________________________________________________
Europe / Monde
4. Comment expliquer la faible croissance de la population française?
B. Evolution des taux de natalité et de mortalité ( pour mille ).
__________________________________________________
40 40 Natalité
35 Natalité 35 __________________________________________________
30 30
25 25 __________________________________________________
20 20
__________________________________________________
15 Mortalité 15 Mortalité
10 10 __________________________________________________
5 5 5. Quel pays a connu la plus forte croissance? Pour quelle raison?
0 0
1800 1820 1840 1860 1880 1900 1800 1820 1840 1860 1880 1900
__________________________________________________
FRANCE GRANDE-BRETAGNE
__________________________________________________
2 Les agriculteurs, au 19e siècle.
25 A. Chefs d'exploitation en:

1 Faire-valoir direct ( 33 % ) _________________________________________

2 Fermage ( 16 % ) _________________________________________

3 Métayage ( 5% ) _________________________________________
0 50
B. Salariés agricoles:

4 Régisseurs ( 0,5 % ) _________________________________________

5 Journaliers ( 18 % ) _________________________________________

6 Domestiques ( 27,5% ) _________________________________________


75

✍ Document 2: 4. Quelle catégorie d'agriculteurs était la plus importante en 1892?


1. Représenter par un « diagramme à secteurs » la composition de la
population agricole en France en 1892. Colorier en rouge les chefs __________________________________________________
d'exploitation; en bleu les salariés agricoles. 5. Quelle catégorie a vu ses effectifs baisser au 19e siècle? Pourquoi?
2. Chercher dans un dictionnaire la signification des mots suivants:
faire-valoir direct; fermage; métayage; régisseur; journalier. __________________________________________________
3. Noter à côté du nom de chaque catégorie le statut des différents
agriculteurs. __________________________________________________

- 42 -
3 L'urbanisation, au 19e siècle.

Les transformations de Paris, au 19e s.

1
1 Limite de Paris avant 1860
1
1
1 Villages annexés en 1860
V
V
1 1
Fortifications édifiées de 1841 à 1845

V Voies ferrées et gares


V
V

1
Avenues réalisées par Haussmann
1

1 v Espaces verts
1 V

Composition de la population en 1871:


1 1
V
+ de 50% de salariés et journaliers
1
1

V + de 50% de non salariés

✍ Document 3: 3. Citer 3 villages annexés en 1860 ( aujourd'hui quartiers de Paris ):


1. Pourquoi Napoléon III a-t-il voulu transformer Paris?
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________ 4. Que montre la composition sociale de Paris en 1871?
2. Quelles sont les 2 raisons qui ont poussé à percer des avenues
larges et rectilignes à Paris? __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
La Révolution industrielle du 19e s. eut pour conséquence des transformations sociales importantes. VOCABULAIRE:
1. La population européenne connut un accroissement spectaculaire, passant de 187 à 420 millions
de personnes, sans compter les quelques 60 millions d'émigrés qui quittèrent notre continent. On • exode rural
assista en effet à une « transition démographique », marquée par une baisse sensible de la mortalité • faire-valoir direct
et le maintien d'une natalité élevée ( sauf en France ). Les causes de ce recul de la mortalité furent • fermage
multiples: meilleure alimentation ( disparition des jachères et extension des surfaces cultivées ), • métayage
épidémies ou guerres moins nombreuses, progrès médicaux ( vaccins de Jenner ou de Pasteur ),
meilleure hygiène ( savon ).. Cependant une mortalité infantile toujours élevée, ainsi que le travail DATES IMPORTANTES:
des enfants, expliquent l'existence de familles encore nombreuses au 19e siècle.
2. La population rurale se modifia et se diversifia. Dans le sud et l'est de l'Europe, les paysans res- • 1796: vaccin de Jenner contre
tèrent souvent soumis à de grands propriétaires, en tant que métayers, ou même serfs comme en la variole.
Russie. Dans le nord et l'ouest de l'Europe, la mécanisation ( moissonneuse, batteuse à vapeur ) • 1885: vaccin de Louis Pasteur
permit d'accroître la productivité et réduisit le nombre des ouvriers agricoles ( les journaliers ), qui contre la rage.
durent quitter les campagnes pour la ville: ce fut l'exode rural. Grâce aux progrès des transports, un
nouveau type d'agriculteur apparut: le fermier, plus spécialisé, pratiquant une monoculture com- CONNAISSANCES DE BASE:
merciale et recherchant le profit. Mais, en France, les paysans furent encore souvent des petits pro-
priétaires, exploitant leurs terres en faire-valoir direct de façon traditionnelle. • La « transition démographi-
3. L'exode rural et l'industrialisation favorisèrent la croissance de la population urbaine. Les villes de que » du 19e siècle: causes, ma-
plus de 100 000 habitants se multiplièrent ( 22 en 1800; 184 en 1914 ). Le paysage urbain fut boule- nifestations.
versé: la ville sortit de ses remparts et s'étendit le long des axes de communications ou des bassins • L'évolution de la population
houillers. Les activités se diversifièrent: grands magasins, banques, gares, postes, écoles.. Des travaux rurale, au 19e siècle.
d'urbanisme ( ex: à Paris sous le 2d Empire, par Haussmann ) furent nécessaires: percement de larges • La transformation des villes
avenues, espaces verts, éclairage, halles, égouts, tramways.. Avec la hausse du prix des terrains, on au 19e siècle.
dut multiplier la construction d'immeubles à étages; de plus, une véritable ségrégation sociale appa-
rut, les beaux quartiers bourgeois étant désormais isolés des quartiers populaires rejetés en banlieue.

- 43 -
21. BOURGEOIS ET OUVRIERS
1 Les bourgeois. 2 Les ouvriers.

A. A.
La propriété des Grégoire, la Piolaine, était une grande maison carrée, sans Au milieu des champs de blé et de betteraves, le coron des 240 dormait. On
style. Des vastes terres qui en dépendaient d'abord, il n'en restait qu'une tren- distinguait vaguement les 4 immenses corps de petites maisons adossées, des
taine d'hectares, clos de murs. Le parc manquait, un petit bois en tenait lieu. corps de caserne ou d'hôpital, géométriques, parallèles, que séparaient les
Ce matin-là, les Grégoire s'étaient levés à 8 heures. D'habitude, ils ne bou- trois larges avenues, divisées en jardins égaux. Chez les Maheu, au numéro
geaient guère qu'une heure plus tard, dormant beaucoup, avec passion. Mme 16 du 2e corps, rien ne bougeait. Des ténèbres épaisses noyaient l'unique
Grégoire venait de descendre à la cuisine. chambre du 1er étage, comme écrasant de leur poids le sommeil des êtres que
- Mélanie, dit-elle à la cuisinière, si vous faisiez de la brioche ce matin, puisque l'on sentait là, en tas, la bouche ouverte, assommés de fatigue..
la pâte est prête. Mademoiselle ne se lèvera pas avant une demi-heure, et elle Quatre heures sonnèrent. Catherine se leva. Maintenant, la chandelle éclairait
en mangerait bien avec son chocolat.. Hein? ce serait une surprise! la chambre, carrée, à 2 fenêtres, que 3 lits emplissaient. Il y avait une armoire,
La cuisinière, qui les servait depuis 30 ans, se mit à rire. Honorine, une fille une table, 2 chaises de vieux noyer. Et rien autre, des hardes pendues à des
d'une vingtaine d'années, servait de femme de chambre. Pour tout personnel, clous, une cruche posée sur le carreau, près d'une terrine rouge servant de cu-
outre ces deux femmes, il n'y avait que le cocher, Francis, chargé des gros ou- vette. Dans le lit de gauche, Zacharie, l'aîné, un garçon de 21 ans, était couché
vrages. Un jardinier et une jardinière s'occupaient des légumes, des fruits, des avec son frère Jeanlin, qui achevait sa 11e année; dans celui de droite, deux
fleurs et de la basse-cour. Le service était patriarcal, d'une douceur familière. mioches, Lénore et Henri, le 1er de 6 ans, le second de 4, dormaient aux bras
Mme Grégoire resta pour voir mettre la pâte au four. La cuisine était immense, l'un de l'autre; tandis que Catherine partageait le 3e lit avec sa sœur Alzire,
et on la devinait la pièce importante, à sa propreté extrême, à l'arsenal des chétive pour ses 9 ans. La porte vitrée était ouverte, on apercevait le couloir du
casseroles, des ustensiles, des pots qui l'emplissaient. Cela sentait bon la palier, où le père et la mère occupaient un 4e lit, contre lequel ils avaient dû in-
bonne nourriture. Des provisions débordaient des râteliers et des armoires. staller le berceau de la dernière venue, Estelle, âgée de 3 mois à peine. Le
- Et qu'elle soit bien dorée, n'est-ce pas? recommanda Mme Grégoire en pas- grand-père, Bonnemort, travaillant la nuit, se couchait au jour.
sant dans la salle à manger. Maheu se réveilla. La Maheude aussi venait de s'éveiller. Elle ne montrait que
Malgré le calorifère qui chauffait toute la maison, un feu de houille égayait sa figure longue, déjà déformée à 39 ans par sa vie de misère et les 7 enfants
cette salle. Du reste, il n'y avait aucun luxe; la grande table, les chaises, un qu'elle avait eus. Elle parla avec lenteur, pendant que son homme s'habillait.
buffet d'acajou; et, seuls, deux grands fauteuils profonds trahissaient l'amour - Tu sais, je suis sans le sou, et nous voici à lundi seulement; encore 6 jours à
du bien-être, les longues digestions heureuses.. La chambre était la seule attendre la quinzaine. A vous tous, vous apportez 9 francs. Comment veux-tu
pièce luxueuse de la maison, tendue de soie bleue, garnie de meubles laqués, que j'arrive? Nous sommes dix à la maison!
blancs à filets bleus. - Oh! 9 francs! se récria Maheu. Moi et Zacharie, 3: ça fait 6.. Catherine et le
M. Grégoire rentrait. Ils s'installèrent dans les fauteuils de la salle à manger. père, 2: ça fait 4; 4 et 6: 10. Et Jeanlin, un, ça fait 11.
Lui avait pris un journal; elle tricotait un grand couvre-pieds en laine. Ils vi- - Oui, 11, mais il y a les dimanches et les jours de chômage.
vaient ainsi depuis 40 ans. C'était une existence réglée, les économies dépen- - Faut pas se plaindre, je suis solide.. Est-ce que les bourgeois de la Piolaine
sées pour Cécile. Aujourd'hui encore, ils contentaient chacun de ses caprices: ne t'ont pas dit d'aller les voir?
un second cheval, deux autres voitures, des toilettes venues de Paris. Toute - Oui; ils portent des vêtements aux enfants pauvres. Enfin, je mènerai ce ma-
dépense qui ne profitait pas leur semblait stupide. Toute l'instruction de la tin chez eux Lénore et Henri. S'ils me donnaient cent sous seulement.
jeune fille s'était faite à la Piolaine, dans une ignorance heureuse, dans des En bas Catherine s'était occupée du feu, la cheminée de fonte, à grille cen-
caprices d'enfant, jetant le livre par la fenêtre, dès qu'une question l'ennuyait.. trale. La Compagnie distribuait par mois, à chaque famille, 8 hectolitres d'es-
Emile ZOLA. Germinal. 1885. caillage, charbon dur ramassé dans les voies. Il s'allumait difficilement. C'était
une salle assez vaste, tenant tout le rez-de-chaussée, d'une propreté fla-
B. Une demeure bourgeoise: le château Dauphinot, à Cormontreuil ( 1875 ). mande, avec ses dalles lavées à grande eau et semées de sable blanc. Outre
le buffet de sapin verni, l'ameublement consistait en une table et des chaises.
Devant le buffet ouvert, Catherine réfléchissait. Il ne restait qu'un bout de pain,
du fromage blanc en suffisance, mais à peine une lichette de beurre; et il s'a-
gissait de faire des tartines pour eux 4. Elle coupa les tranches, en prit une
qu'elle couvrit de fromage, en frotta une autre de beurre, puis les colla en-
semble: c'était le « briquet », la double tartine emportée chaque matin à la
fosse. Il ne restait plus de café, elle dut se contenter de passer l'eau sur le
marc de la veille. Tous 4, debout, avalaient en hâte. Chacun prit sa paire de
sabots, et ils sortirent...
Les 4 haveurs venaient de s'allonger sur toute la montée du front de taille. La
veine était si mince, épaisse en cet endroit de 50 cm, qu'ils se trouvaient apla-
tis entre le toit et le mur, ne pouvant se retourner sans se meurtrir les épaules.
Ils devaient, pour attaquer la houille, rester couchés sur le flanc, le cou tordu,
brandissant de biais la rivelaine, le pic à manche court. Maheu souffrait le plus.
En haut, la température montait à 35°, l'air ne circulait pas. La roche ruisselait
d'eau. Il semblait que les ténèbres fussent d'un noir inconnu, épaissi par les
C. Un salon de grand bourgeois, au 19e siècle.
poussières volantes du charbon, alourdi par les gaz qui pesaient sur les yeux.
Emile ZOLA. Germinal. 1885.

B. Les logements des mineurs: les corons ( illustration pour Germinal, 1886 ).

- 44 -
3 La société urbaine, au 19e siècle.

Budget d'une famille de 4 personnes, en 1913. Bourgeois Employé Ouvrier

- Ressources annuelles ( impôts déduits ) 25 000 F 6 000 F 1 500 F

- Loyer et charges 3 750 F ( ) 900 F ( ) 225 F ( )

- Chauffage et éclairage 1 250 F ( ) 300 F ( ) 75 F ( )

- Nourriture 6 250 F ( ) 2 400 F ( ) 855 F ( )

- Habillement ( vêtements et blanchissage ) 3 250 F ( ) 780 F ( ) 180 F ( )

- Santé 500 F ( ) 60 F ( ) 30 F ( )

- Education des enfants 2 500 F ( ) 420 F ( ) 15 F ( )

- Domestiques 700 F ( ) 360 F ( ) 0F ( )

- Loisirs ( distractions, voyages, réceptions ) 3 250 F ( ) 420 F ( ) 45 F ( )

- Imprévus 1 500 F ( ) 120 F ( ) 15 F ( )

- Economies et charité 2 050 F ( ) 240 F ( ) 60 F ( )

✍ Documents 1 et 2: 3. Citer trois dépenses qui sont, en chiffres bruts, très importantes
A partir de ces deux extraits du roman Germinal d'Emile Zola, dres- chez les bourgeois:
ser sur une copie un tableau comparatif des conditions de vie des
bourgeois et des ouvriers. Classer les renseignements fournis par ru- __________________________________________________
briques: 4. Quelle dépense montre que les employés cherchaient à imiter le
1: la composition des familles: les personnes citées et leur nombre. mode de vie bourgeois:
2: les activités et les revenus: qui travaille? combien gagne-t-on?
3: l'alimentation: le repas évoqué; les aliments cités. __________________________________________________
4: le logement: la maison, les pièces, l'ameublement, le chauffage. 5. Quel type de dépense les distinguait toutefois des bourgeois?
5: les autres dépenses: habillement, loisirs, culture, économies..
✍ Document 3: __________________________________________________
1. Calculer, en pourcentage, ce que représente chaque type de dé- 6. Quelle dépense dominait dans le budget ouvrier? Quelles dépenses
pense pour ces trois ménages. étaient donc sacrifiées?
2. Citer deux dépenses qui sont, proportionnellement, plus impor-
tantes chez les bourgeois: __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
Au 19e siècle, la croissance des villes a amené une évolution importante de la société urbaine. VOCABULAIRE:
1. La Révolution industrielle permit le triomphe d'une « bourgeoisie conquérante », regroupant de
riches banquiers ( Rothschild, Péreire ), des grands commerçants, des patrons de l'industrie ( Alfred • rentier
Krupp, Eugène Schneider ), ainsi que des rentiers et des hauts fonctionnaires ( préfets ). Cette nou- • classes moyennes
velle classe dominante se définit au 19e siècle moins par sa richesse que par sa mentalité et son mode • prolétaire
de vie. Le bourgeois eut le culte du travail et de l'effort, le goût de l'épargne et de l'instruction, bases • coron
de la réussite personnelle. Attaché à la liberté d'entreprendre, il aima commander tout en étant parfois
attentif aux questions sociales ( construction des corons du Nord ou des cités Schneider au Creusot ). CONNAISSANCES DE BASE:
Ses revenus le poussèrent à imiter le mode de vie de la noblesse: achat de maisons confortables, nom-
breuse domesticité, temps libre consacré à la culture ( opéra ), aux loisirs ( voyages ) ou à la politique. • La bourgeoisie au 19e siècle:
2. Le développement des classes moyennes fut le résultat de la multiplication des emplois dans le mentalité, conditions de vie.
secteur tertiaire. Cette catégorie rassembla les professions libérales ( médecins, avocats ), les petits • Les classes moyennes au 19e
patrons du commerce ou de l'industrie, les fonctionnaires ( instituteurs ), les employés ( banques, siècle: définition.
chemin de fer ). Moins riches que les bourgeois, ces « notables » partagèrent cependant leurs va- • Les ouvriers au 19e siècle:
leurs ( culte du travail, de l'économie, de la morale familiale ). conditions de vie et de travail.
3. L'industrialisation a enfin augmenté le nombre des ouvriers. A côté des artisans qualifiés ( bâti-
ment, ameublement ) aux revenus assez élevés, apparut au 19e siècle un prolétariat comprenant les
travailleurs à domicile ( textile, métallurgie ) et les ouvriers des usines, anciens artisans sans travail
ou paysans contraints de quitter la terre. Ces derniers furent soumis à des conditions de travail diffici-
les: journées de 12 à 15 h, travail répétitif et fatiguant, source de nombreux accidents, règlements
stricts, faibles salaires, surtout pour les femmes et les enfants. Les ouvriers connurent donc des condi-
tions de vie misérables: alimentation et hygiène insuffisantes, entassement dans des logements exigus
et insalubres, absence de protection en cas de maladie, d'invalidité ou de chômage, développement de
l'alcoolisme, de la prostitution, de la délinquance. Considérée longtemps comme une « classe dange-
reuse » par les autorités, le monde ouvrier fut l'objet d'une étroite surveillance policière.

- 45 -
22. LES DEBUTS DU MOUVEMENT OUVRIER
1 Le mouvement ouvrier, en France, au 19e siècle.

1790 1800 1810 1820 1830 1840 1850 1860 1870 1880 1890 1900 1910

rouge répression du mouvement ouvrier vert victoire du mouvement ouvrier bleu organisation et conquêtes du mouvement ouvrier

2 Les 1ères révoltes ouvrières. ✍ Document 2A:


1. Comment appelait-on les « tisseurs de soie »?
A.
Le lundi 21 novembre, de 7 à 8 heures du matin, les ouvriers en __________________________________________________
soie, au nombre de trois ou quatre cents, se rassemblèrent à la 2. Où et quand eut lieu leur révolte?
Croix-Rousse. Ils avaient à leur tête un de leurs syndics et étaient ar-
més de bâtons. Ils voulaient que, jusqu'à ce que le tarif fût reconnu, __________________________________________________
tout métier cessât de battre. 3. Que réclamaient-ils?
Les tisseurs se tenant par les bras se mirent à descendre la Grand-
Côte. Les grenadiers de la 1ère légion spécialement composée de __________________________________________________
fabricants montèrent à l'encontre de la colonne et firent feu: huit ou-
vriers tombèrent grièvement blessés. __________________________________________________
Louis BLANC. Histoire de dix ans. 1841-1844. 4. Quelle fut la réaction des patrons?

B. __________________________________________________
La sédition de Lyon a révélé la lutte intestine qui a lieu dans la socié-
5. Cette réaction était-elle « légale »?
té entre la classe qui possède et celle qui ne possède pas. Notre so-
ciété commerciale et industrielle a sa plaie comme toutes les autres
__________________________________________________
sociétés; cette plaie, ce sont les ouvriers. Point de fabrique sans ou-
vriers, et avec une population d'ouvriers toujours croissante et né-
__________________________________________________
cessiteuse, point de repos pour la société. ✍ Document 2B:
Cherchez dans chaque ville manufacturière quel est le nombre relatif 1. Comment les ouvriers étaient-ils considérés?
de la classe industrielle et marchande, et de la classe ouvrière, vous
serez effrayé de la disproportion. Les Barbares qui menacent la so- __________________________________________________
ciété ne sont point dans les steppes de la Tartarie: ils sont dans les 2. De quelle catégorie sociale ce journaliste se faisait-il l'écho?
faubourgs de nos villes manufacturières.
C'est aller contre le maintien de la société que de donner des droits __________________________________________________
politiques et des armes à qui n'a rien à défendre et tout à prendre. 3. Que refusait-on en conséquence aux ouvriers?
Saint-Marc Girardin. Journal des débats. 8 décembre 1831.
__________________________________________________
3 Les grandes lois sociales. ✍ Document 3:
1. Qui furent concernés par la loi de 1841? Qu'obtenaient-ils?
A. Loi de 1841.
Art. 2: Les enfants devront, pour être admis, avoir au moins huit ans.
De huit à douze ans, ils ne pourront être employés au travail effectif
__________________________________________________
plus de 8 heures sur 24. De douze à seize ans, ils ne pourront être
employés au travail effectif plus de 12 heures sur 24.
__________________________________________________
Art. 3: Tout travail de nuit est interdit pour les enfants au dessous de
treize ans.
__________________________________________________
2. Quelle est la différence entre un syndicat et une corporation?
B. Loi de 1884.
Art. 2: Les syndicats ou associations professionnelles pourront se __________________________________________________
constituer librement sans autorisation du gouvernement.
Art. 3: Les syndicats professionnels ont exclusivement pour objet l'é- __________________________________________________
tude et la défense des intérêts économiques, industriels, commer-
ciaux et agricoles. __________________________________________________
Art. 4: Les fondateurs de tout syndicat professionnel devront déposer
les statuts et les noms de ceux qui seront chargés de l'administration __________________________________________________
ou de la direction.
__________________________________________________
- 46 -
4 Les syndicats et leur rôle.

A. Affiche pour le 1er Mai 1906. ✍ Document 4A:


1. Quelles sont les revendications des syndicats?

_________________________________________

_________________________________________
2. Quelles étaient les buts de ces revendications?

_________________________________________

_________________________________________

_________________________________________
✍ Document 4B:
1. Que signifie le sigle C.G.T.?

_________________________________________

_________________________________________
2. Relever 2 expressions qui montrent que la C.G.T. est
B. Le rôle de la C.G.T. un syndicat « révolutionnaire »?
La C. G. T. groupe en dehors de toute école politique tous les travailleurs conscients de la lutte
_________________________________________
à mener pour la disparition du salariat et du patronat. Cette déclaration est une reconnais-
sance de la lutte des classes qui oppose sur le terrain économique les travailleurs en révolte
_________________________________________
contre toutes les formes d'exploitation mises en œuvre par la classe capitaliste contre la classe
3. Quelle forme d'action privilégie la C.G.T.?
ouvrière.
Dans l'œuvre revendicatrice quotidienne, le syndicalisme poursuit l'accroissement du mieux-
_________________________________________
être des travailleurs par la réalisation d'améliorations immédiates, telles que la diminution des
4. D'après la Charte d'Amiens, quel lien doit exister
heures de travail, l'augmentation des salaires, etc.
entre syndicats et partis politiques?
Le syndicalisme prépare l'émancipation intégrale qui ne peut se réaliser que par l'expropriation
capitaliste; il préconise comme moyen d'action la grève générale.
Le Congrès affirme l'entière liberté, pour le syndiqué, de participer en dehors du groupement, à
_________________________________________
telles formes de lutte correspondant à sa conception politique, les organisations confédérées
5. Citer 2 autres syndicats ouvriers, aujourd'hui:
n'ayant pas, en tant que groupements syndicaux, à se préoccuper des partis qui, à côté, peu-
vent poursuivre en toute liberté la transformation sociale.
_________________________________________
Charte d'Amiens. 16 octobre 1906.
_________________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
Au 19e siècle, naquit en Europe de l'Ouest, première région touchée par la Révolution industrielle, un VOCABULAIRE:
mouvement ouvrier revendiquant pour les travailleurs de meilleures conditions de vie et de travail.
1. Dans la première moitié du 19e s., la misère, le contrôle étroit des ouvriers ( livret rempli par le • mutuelle
patron ) et l'interdiction des grèves ( loi le Chapelier en France ) rendirent difficile l'organisation du • syndicat
mouvement ouvrier. Les révoltes violentes et spontanées contre les machines, jugées responsables • C.G.T.
du chômage, ou contre les bas salaires, furent réprimées par la force. Ce fut le cas en 1819 en An-
gleterre ( massacre de Peterloo ) ou en 1831 en France ( le soulèvement des canuts lyonnais, écrasé DATES IMPORTANTES:
par une armée de 20 000 hommes, fit 600 morts ). Toutefois apparurent des sociétés de secours
mutuel et des « unions de métiers » ( Trade Unions en Angleterre ) couvrant les risques de chô- • 1864: droit de grève reconnu
mage pour fait de grève, grâce à des cotisations versées par les adhérents. en France.
2. Vers le milieu du 19e s., la multiplication et la concentration des ouvriers favorisèrent une modifi- • 1884: droit syndical reconnu
cation de la législation. Le droit d'association fut d'abord reconnu en Angleterre ( 1825 ). En France, en France.
le temps de travail des enfants fut limité ( 1841 ), les droits de grève ( 1864 ) et d'association ( 1884 ) • 1895: création de la C.G.T.
furent accordés. Cependant les grèves, mêmes légales, continuèrent d'être sévèrement réprimées. Ain-
si, le 1er mai 1886, à Chicago, la police tua des manifestants venus réclamer la journée de travail CONNAISSANCES DE BASE:
de 8 heures ( la Fête du Travail commémore chaque année cet événement ). Le patronat réagit par
la création de syndicats « jaunes », par le lock-out ( fermeture des usines ) et l'appel à la police. • Le syndicalisme: ses objec-
3. A la fin du 19e s., se créèrent de puissants syndicats ayant pour buts l'amélioration des salaires et tifs, ses conquêtes au 19e siècle.
la diminution du temps de travail. Mais ces syndicats se divisèrent rapidement entre « réformistes »
et « révolutionnaires ». En Angleterre, les Trade Union Congress ( 1868 ) choisirent la négociation
avec le patronat et favorisèrent la naissance du Parti Travailliste. En Allemagne, les syndicats si-
gnèrent des conventions collectives. Par contre, en Italie et en Espagne, les syndicats subirent l'in-
fluence des anarchistes qui menèrent des actions violentes. En France, la C.G.T., fondée en 1895,
envisagea dans sa « charte d'Amiens » ( 1906 ) la transformation révolutionnaire de la société par
le recours à la grève générale, tout en affirmant son indépendance face aux partis politiques.

- 47 -
23. LA NAISSANCE DU SOCIALISME
1 Les théories socialistes.

A. Le marxisme. ✍ Document 1A:


L'histoire de toute société jusqu'à nos jours 1. Selon Karl Marx, que se passe-t-il depuis toujours ( § 1 )?
est l'histoire de luttes de classes. Homme libre
et esclave, patricien et plébéien, baron et serf, __________________________________________________
maître et compagnon, bref oppresseurs et op- 2. Qu'observait Karl Marx, au milieu du 19e siècle ( § 2 )?
primés ont mené une lutte ininterrompue, qui
finissait toujours soit par une transformation __________________________________________________
révolutionnaire de la société tout entière, soit
par la disparition des deux classes en lutte.. __________________________________________________
Le caractère distinctif de notre époque, de l'é- 3. Que critiquait-il dans le système capitaliste ( § 3 )?
poque de la bourgeoisie, est d'avoir simplifié
les antagonismes [ oppositions ] de classes. __________________________________________________
La société entière se scinde de plus en plus en deux vastes camps ennemis
qui s'affrontent directement: la bourgeoisie et le prolétariat.. __________________________________________________
A mesure que grandit la bourgeoisie, c'est-à-dire le capital, se développe aussi 4. Que proposait concrètement Karl Marx ( § 4 )?
le prolétariat, la classe des ouvriers modernes contraints de se vendre au jour
le jour. Le développement du machinisme et la division du travail, en faisant __________________________________________________
perdre au travail de l'ouvrier tout caractère d'autonomie, lui ont fait perdre tout
attrait. L'ouvrier devient un simple accessoire de la machine. Par conséquent, __________________________________________________
plus le travail devient répugnant, plus les salaires baissent..
Le premier pas dans la révolution ouvrière est la constitution du prolétariat en __________________________________________________
classe dominante, la conquête de la démocratie. Le prolétariat se servira de sa
suprématie politique pour arracher peu à peu à la bourgeoisie tout capital, pour __________________________________________________
centraliser tous les instruments de production entre les mains de l'Etat, c'est-à-
dire du prolétariat organisé en classe dominante, et pour augmenter au plus __________________________________________________
vite la masse des forces productives.. 5. Relever les 2 caractéristiques de la révolution communiste ( § 5 ):
Les communistes proclament ouvertement que leurs buts ne peuvent être at-
teints que par le renversement violent de tout l'ordre social passé. Que les __________________________________________________
classes dirigeantes tremblent devant une révolution communiste! Les prolé-
taires n'ont rien à y perdre que leurs chaînes. Ils ont un monde à gagner. PRO- __________________________________________________
LETAIRES DE TOUS LES PAYS, UNISSEZ-VOUS! 6. Que Marx fonda-t-il en 1864?
Karl MARX et Friedrich ENGELS. Manifeste du Parti communiste. 1848.
__________________________________________________
B. L'anarchisme. ✍ Document 1B:
Nous, producteurs associés, n'avons pas be- 1. Que signifie le mot « anarchie »?
soin de l'Etat. Le socialisme est le contraire du
gouvernementalisme. Nous voulons que les __________________________________________________
mines, les canaux, les chemins de fer soient 2. En quoi l'anarchisme est-il différent du marxisme?
remis à des associations ouvrières, travaillant
sous leur propre responsabilité. Il y a mutuali- __________________________________________________
té quand les travailleurs, au lieu de travailler
pour un entrepreneur qui les paie et garde __________________________________________________
leurs produits, travaillent les uns pour les 3. Que proposait Proudhon?
autres et concourent ainsi à un produit com-
mun dont ils partagent les bénéfices. __________________________________________________
Pierre-Joseph PROUDHON. Manifeste électoral du peuple. 1848.
__________________________________________________
C. Le réformisme. ✍ Document 1C:
L'humanité n'existe pas encore. A l'intérieur 1. Comment Jean Jaurès comptait-il instaurer le socialisme?
de chaque nation, elle est brisée par l'antago-
nisme des classes. Seul le socialisme, en ab- __________________________________________________
sorbant toutes les classes dans la propriété 2. Que proposait-il concrètement pour transformer la société?
commune des moyens de travail, résoudra cet
antagonisme. Que le suffrage universel s'af- __________________________________________________
firme, qu'une vigoureuse éducation laïque
ouvre les esprits aux idées nouvelles et déve- __________________________________________________
loppe l'habitude de la réflexion, que le proléta-
riat s'organise et se groupe, et la grande __________________________________________________
transformation sociale qui doit libérer les hom- 3. De quel parti le journal l'Humanité fut-il le porte-parole, en 1905?
mes s'accomplira sans les violences qui, il y a 110 ans, ensanglantèrent la Ré-
volution démocratique et bourgeoise. __________________________________________________
Jean JAURES. Numéro 1 du journal l'Humanité. 18 avril 1904.
__________________________________________________
- 48 -
2 Une expérience originale: le Familistère Godin, à Guise.

Jean-Baptiste Godin ( 1817-1888 ), fils d'un artisan serrurier, est devenu n° 1 mi était ouverts à tous.
mondial de la production de poêles en fonte, à la fin du 19e siècle. Installée à Des commerces furent ouverts au personnel de l'usine, qui restait libre de s'ap-
Guise, dans l'Aisne, son entreprise employait 1 500 personnes en 1880. S'ins- provisionner en ville. Les bénéfices de ces coopératives de consommation
pirant des idées du théoricien Charles Fourier, Godin édifia, entre 1859 et 1882, étaient redistribués aux familistériens sous forme de bons d'achat.
un « Palais social », le Familistère, qui comprenait 500 logements répondant à Des caisses mutuelles de prévoyance, gérées par les salariés, assurèrent une
des normes d'hygiène, de confort et de sécurité révolutionnaires pour l'époque. meilleure protection sociale: gratuité des médicaments et des visites médicales,
Pour éviter les méfaits de la propriété individuelle, un vaste habitat unitaire fut secours aux invalides du travail, aux veuves, aux orphelins.
préféré à des maisons particulières. Les appartements étaient loués et ne pou- Ayant foi dans l'émancipation des ouvriers par l'instruction, Godin construisit
vaient pas être achetés. Ils hébergeaient indistinctement ouvriers, personnel une nourricerie, une école, un théâtre. Dès les années 1860, la scolarité fut gra-
d'encadrement, ingénieurs.. et Godin lui-même! tuite, laïque, mixte et obligatoire jusqu'à 14 ans. Enfin, il mit en place un sys-
Hygiéniste convaincu, Godin imposa des règles sanitaires strictes. Les lessives tème de participation aux bénéfices. En 1880, il créa l'Association Coopérative
étaient interdites à l'intérieur des appartements, sous peine d'une amende de du Travail et du Capital, et la propriété de l'usine passa progressivement aux
10 francs ( le salaire journalier variait alors de 3 à 5 francs ). Elles étaient faites mains du personnel. Si cette association disparut en 1968, la marque Godin de-
en commun dans un bâtiment, où l'on trouvait une buanderie, des salles de meure, et l'usine, toujours en activité, emploie 250 personnes environ.
bains, un séchoir, une piscine.. A côté, un jardin d'agrément d'un hectare et de- D'après « le Familistère Godin à Guise », édité par la ville de Guise. 1997.

1 Espaces d'habitat 2 Espaces de loisirs, culture, éducation 3 Espaces commerciaux 4 Espaces verts et d'hygiène 5 Espaces de production

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
Au 19e siècle, des opposants au libéralisme économique furent à l'origine de théories « socialistes ». VOCABULAIRE:
1. L'observation des grandes inégalités sociales entre la bourgeoisie capitaliste et le monde ouvrier
amenèrent certains intellectuels bourgeois à critiquer le capitalisme libéral et à proposer un autre • socialisme
système économique et social, capable de satisfaire, non pas quelques individus, mais l'ensemble • marxisme
de la société. Le socialisme fut donc surtout une critique du système capitaliste, différente selon les • communisme
personnes et l'époque. C'est pourquoi il n'y eut pas une mais plusieurs théories socialistes. • Internationale
2. Dans la 1ère moitié du 19e siècle, des socialistes, appelés par la suite « utopiques » ( Owen, Fou- • anarchisme
rier, Saint-Simon ou Louis Blanc ) conçurent une société idéale où règneraient l'abondance et l'éga- • réformisme
lité et encouragèrent le développement de coopératives de production et de consommation. • S.F.I.O.
3. Vers 1850, Karl Marx et Friedrich Engels insistèrent sur la « lutte de classes » entre la bourgeoisie
et le prolétariat. Selon eux, le capitalisme était responsable de cette situation: d'une part, les salaires DATES IMPORTANTES:
des ouvriers étaient trop faibles, car les bénéfices n'étaient attribués qu'aux seuls capitalistes; d'autre
part, la recherche du profit amenait des crises économiques. Marx proposa donc une révolution ou- • 1848: le Manifeste du Parti
vrière, caractérisée par la prise du pouvoir par le prolétariat, la suppression du capitalisme, la natio- communiste de Marx et Engels.
nalisation des entreprises, et l'organisation de l'économie par l'Etat. Cette révolution prolétarienne de- • 1864: Ie Internationale.
vait être violente et mondiale, et suivie d'une « dictature du prolétariat », seuls moyens de vaincre les • 1905: création de la S.F.I.O.
résistances de la bourgeoisie et de parvenir à la société idéale, sans classe, la société « communiste ».
En 1864, Marx fonda à Londres la Ière Association Internationale ouvrière ( dissoute en 1876 ). CONNAISSANCES DE BASE:
4. L'anarchisme, développé par Proudhon ou Bakounine, proposait au contraire la destruction de
l'Etat de façon violente ( attentats ). La propriété privée devait être remplacée par une propriété col- • Les principales théories so-
lective des moyens de production, les ouvriers s'associant librement. cialistes apparues au 19e siècle:
5. Enfin, le réformisme proposa d'améliorer le capitalisme par des réformes successives ( élargisse- leurs auteurs, leurs idées.
ment de la démocratie ou de la scolarisation ), et non par la révolution. Les partis réformistes ( La-
bour Party anglais, parti social-démocrate allemand, S.F.I.O. de Jean Jaurès ), se regroupèrent dans
une IIe Internationale, créée en 1889, et virent leur influence grandir au début du 20e siècle.

- 49 -
24. LES MOUVEMENTS NATIONAUX ET LIBERAUX
1 L'Europe de 1815 à 1914.

A. L'Europe en 1815. D
E
5
Pays vainqueurs
et leurs annexions:
1 A Angleterre
2 B Autriche
3 C Prusse 4
1
4 D Russie
A
5 E Suède 3
1 C
6 F Pays-Bas
7 G Piémont 6 3
C
C C D
Confédération F

germanique
Sainte-Alliance
2

2
D
G 4

7 B B

G B

B. L'Europe en 1914.
1

Nouveaux pays
1 apparus entre
1815 et 1914

Limites de
l'Empire Ottoman
en 1815

Minorités
nationales

Visées
nationalistes 1 1

Démocraties 1

parlementaires

1 1
1
1
1
1

- 50 -
2 L'Europe du Congrès de Vienne.

A. La position des vainqueurs de 1815. ✍ Document 2A:


1. Qui était Metternich?
L'intérieur de tous les pays européens est travaillé par une
fièvre ardente. C'est la guerre à mort entre les anciens et les __________________________________________________
nouveaux principes, entre l'ancien et le nouvel ordre social. 2. Quels étaient les « nouveaux principes » qui inspiraient tant de
Tous les pouvoirs sont menacés de perdre leur équilibre. craintes à Metternich?
Les institutions les plus solides sont ébranlées dans leurs
fondements. Si, dans cette crise, les principaux souverains __________________________________________________
de l'Europe étaient désunis, si tous n'avaient pas les yeux
ouverts sur les révolutions qui se préparent et sur les res- __________________________________________________
sources qui leur restent pour en empêcher ou en retarder l'explosion, nous se- 3. Que proposait Metternich? A qui s'adressait-il?
rions tous emportés dans un petit nombre d'années.
Klemens METTERNICH. Mémoires. 1831. __________________________________________________

B. L'apparition des mouvements nationaux et libéraux. __________________________________________________


Nous sommes un peuple de 21 à 22 millions d'hommes, dé- __________________________________________________
signés depuis un temps immémorial sous un même nom, ce- ✍ Document 2B:
lui de peuple italien, renfermés entre les limites naturelles les 1. Quelle était la situation de l'Italie, au début du 19e siècle?
plus précises que Dieu ait jamais tracées, parlant la même
langue, ayant les mêmes croyances, les mêmes mœurs, les __________________________________________________
mêmes habitudes, fiers du plus glorieux passé politique,
scientifique et artistique qui soit connu dans l'histoire euro- __________________________________________________
péenne.
Pourtant, nous n'avons pas de drapeau, pas de nom politique, pas de rang par-
__________________________________________________
mi les nations européennes. Nous n'avons pas de centre commun, pas de
2. Qu'est-ce qu'une « nation », selon Mazzini?
pacte commun, pas de marché commun.
Nous sommes démembrés en huit Etats, tous indépendants les uns des
__________________________________________________
autres. Des lignes de douane limitent notre marché et nous interdisent la
grande activité commerciale; huit systèmes différents de monétisation, de
__________________________________________________
poids et mesures, de législations nous séparent.
Tous ces Etats sont régis par des gouvernements despotiques. Il n'y existe de
liberté ni de presse, ni d'association, ni de parole, ni d'éducation, rien. Un de
__________________________________________________
3. Que désirait-il? Au nom de quels principes?
ces Etats comprenant à peu près le quart de la péninsule appartient à l'Au-
triche; les autres en subissent aveuglément l'influence.
L'Italie veut être une nation et elle le sera. La carte de l'Europe est à refaire.
__________________________________________________
Giuseppe MAZZINI. Revue indépendante. Septembre 1845.
__________________________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
De 1815 à 1850, les aspirations nationales et libérales s'affirmèrent difficilement en Europe. VOCABULAIRE:
1. Au Congrès de Vienne, les vainqueurs de Napoléon décidèrent de restaurer « les anciens principes
et souverains légitimes », et redessinèrent la carte de l'Europe. La France, représentée par Talleyrand, • réactionnaire
fut ramenée à ses frontières de 1792. L'Angleterre, la Prusse, la Russie et l'Autriche s'agrandirent, • libéralisme
ainsi que les Pays-Bas et le Piémont appelés à former aux frontières de la France des Etats-tampons. • nation
Animée par Metternich, chancelier autrichien, la Sainte Alliance, passée entre l'Autriche, la Prusse
et la Russie, mena une politique réactionnaire contre la propagation des idées révolutionnaires. DATES IMPORTANTES:
2. Mais les nouvelles frontières ne tinrent pas compte des souhaits des populations. L'Italie restait
divisée en 8 états, l'Allemagne comptait 39 états, les Polonais étaient écartelés entre 3 pays. Des • 1815: Congrès de Vienne; la
mouvements libéraux et nationaux naquirent donc chez les peuples divisés désireux de s'unir ou Sainte-Alliance.
chez ceux qui, occupés, aspiraient à l'indépendance. C'est ainsi qu'en 1842 le musicien Verdi de- • 1830 et 1848: révolutions en
vint, avec son opéra Nabucco, le porte-parole de la résistance italienne aux Autrichiens. Europe.
3. Les premières victoires nationales furent remportées en Amérique latine, où les colonies espa-
gnoles et portugaises obtinrent leur indépendance entre 1819 et 1825. En Europe, les Grecs se sou- CONNAISSANCES DE BASE:
levèrent contre les Turcs en 1822, mais la liberté ne fut acquise qu'à l'issue d'une longue guerre. En
1830, des révolutions éclatèrent en Europe. La Belgique réussit à arracher son indépendance aux • La carte de l'Europe, dans la
Pays-Bas, mais la révolte polonaise fut écrasée par les Russes ( 1831 ), celle des Italiens et des Al- 1ère moitié du 19e siècle: les
lemands par l'Autriche ( 1832 ). puissances dominantes, les pro-
4. En 1848, une nouvelle vague révolutionnaire, le « printemps des peuples », secoua l'Europe. En blèmes nationaux et libéraux.
Italie, le roi de Piémont-Sardaigne prit la tête du mouvement national et déclara la guerre à l'Autriche,
mais fut vaincu. En Allemagne, un parlement élu au suffrage universel se réunit à Francfort, rédigea
une constitution et offrit la couronne impériale au roi de Prusse Frédéric-Guillaume IV, mais celui-
ci la refusa. En Autriche, l'insurrection viennoise força Metternich à s'enfuir; les Tchèques et les
Hongrois proclamèrent leur indépendance. Mais l'armée autrichienne réussit, avec l'aide de la Rus-
sie, à mater la rébellion. Ainsi, en 1850 comme en 1815, la réaction semblait partout triompher.

- 51 -
25. L'EUROPE DES NATIONS
1 L'Italie et l'Allemagne réalisent leur unité.

A. B.

Nom : ________________________ Nom : ________________________

Prénom : ______________________ Prénom : ______________________

Né en : ________ Mort en : ________ Né en : ________ Mort en : ________

Fonction : _____________________ Fonction : _____________________

_____________________________ _____________________________

de 1852 à ____ , date de sa __________ de 1852 à ____ , date de sa __________


L'Autriche est décidée à persister dans son système d'oppression et de vio- Les frontières du royaume, telles que les a fixées le congrès de Vienne, ne se
lence envers l'Italie; les efforts de la diplomatie sont impuissants à modifier son prêtent pas à une vie politique saine; ce n'est pas par des discours et des vo-
système.. Il en résulte pour le Piémont des conséquences excessivement fâ- tes que se résolvent les grandes questions - les hommes de 1848 et 1849 le
cheuses. Il n'y a que deux partis à prendre: ou se réconcilier avec l'Autriche et crurent et ce fut leur erreur - mais par le fer et le sang..
le Pape, ou se préparer à déclarer la guerre à l'Autriche.. Il n'y a pas de place pour deux en Allemagne. La monarchie autrichienne est
Nous n'avons d'autre but que de rendre l'Italie aux Italiens, de fonder d'une fort peu allemande. Je veux abattre l'Autriche. Je veux relever la Prusse et lui
manière durable, réelle, l'indépendance de la Péninsule. Nous n'avons cédé la donner en Allemagne la situation prépondérante qui lui revient de droit..
Savoie et Nice que parce que nous sommes convaincus que ces pays ne font La France est une nation de zéros, une collection de troupeaux. Chez les
pas partie de la nationalité italienne. C'est pour faire jouir mon pays du self-go- Français, tout est attitude superbe. On peut leur donner des coups de bâton
vernment que j'ai entrepris la rude tâche de chasser l'Autriche de l'Italie. Si Ga- pourvu qu'on leur fasse des discours sur la liberté et la dignité humaine. La
ribaldi réussit, si la grande majorité des Siciliens se réunit autour de lui, nous guerre avec la France était la seule méthode pour combler l'abîme creusé au
ne demandons pour eux que la pleine liberté de leur sort. CAVOUR. cours de l'histoire entre le Sud et le Nord de la patrie. BISMARCK.

✍ Document 1A: C. L'Europe centrale ( 1859 - 1871 ).


1. Quel pays a réalisé l'unité italienne?
5
__________________________________________________
2. Quelle méthode avait choisi Cavour? Aux dépens de quel pays?
5 4
__________________________________________________
3. Quel fut le rôle de la France:
5
4
- de 1859 à 1861? ____________________________________

- de 1861 à 1870? ____________________________________ * *


4. Pourquoi organisa-t-on des plébiscites à chaque annexion? 6
6
4
__________________________________________________
5. Cavour était-il un libéral? Citer une expression significative:

__________________________________________________ 1 2 3

✍ Document 1B: 1 **
1. Quel pays a réalisé l'unité allemande? 2
2 2
1
__________________________________________________ 2
2
2. Quelle méthode avait choisi Bismarck? Aux dépens de qui?
3
__________________________________________________
3. Pourquoi, selon Bismarck, la « monarchie autrichienne était-elle 2
fort peu allemande »?
1

__________________________________________________
4. Qu'évoquait-il lorsqu'il parlait-il d'« abîme » entre le Nord et le
Sud de l'Allemagne?
2
200 km
__________________________________________________
5. Bismarck était-il un libéral ? Citer une expression significative: 1 Piémont-Sardaigne en 1859 4 Royaume de Prusse en 1859
2 Annexions en 1860 - 1861 5 Annexions en 1867 - 1870
__________________________________________________ 3 Annexions en 1866 - 1870 6 Annexions en 1871

__________________________________________________ 1 Territoires cédés à la France


* Grande bataille

- 52 -
2 Le nationalisme 3 Le problème des minorités nationales.

Une nation est une âme. Deux choses constituent cette Dans les Balkans, Serbes et Croates, parlant la même langue, ayant au cœur la même haine de la
âme. L'une est dans le passé, l'autre dans le présent. tyrannie magyare, sont profondément divisés par la question de religion et d'alphabet qui joue un
L'une est la possession en commun d'un riche legs de sou- grand rôle dans les querelles entre Slaves.
venirs; l'autre est le consentement actuel, le désir de vivre Les Croates, catholiques fervents, ne veulent admettre que l'alphabet latin, tandis que les Serbes
ensemble. orthodoxes ont conservé les caractères gréco-slaves. Il en résulte que les Croates restent les fi-
Ernest RENAN. Qu'est-ce qu'une nation? 1882. dèles sujets de l'Empereur François-Joseph, tandis que les Serbes tournent leurs regards vers le
Ce qui distingue les nations, ce n'est ni la race, ni la lan- tsar, parce qu'ils attendent de la Russie aide et appui pour arriver à l'indépendance, en s'unissant
gue. La patrie, c'est ce qu'on aime. Il se peut que l'Alsace à leurs frères de Serbie qui tendent leurs bras vers eux.
soit allemande par la race et par le langage. Mais par la Le Correspondant. 1896.
nationalité et le sentiment de la patrie, elle est française. Et
savez-vous ce qui l'a rendue française? Ce n'est pas Louis ✍ Document 2:
XIV, c'est notre révolution de 1789. Depuis ce moment l'Al- 1. Qu'est-ce qu'une « nation », selon Ernest Renan et Fustel de Coulanges?
sace a vécu de notre vie. Elle a partagé nos victoires et
nos revers, nos joies et nos douleurs. ______________________________________________________________
Fustel de COULANGES. Réponse à Mommsen. 1870.
______________________________________________________________
2. En quoi cette définition est-elle différente de celle de Mazzini ( doc 2B p 51 )?

______________________________________________________________
3. Quelles sont les idées nationalistes exprimées dans cette affiche?

______________________________________________________________

______________________________________________________________

______________________________________________________________
✍ Document 3:
1. Qui dominait, en 1896, les Croates et les Serbes cités dans ce texte?

______________________________________________________________
2. Quels sont les points communs et les différences entre Croates et Serbes?

______________________________________________________________

______________________________________________________________
3. Que cherchaient les Serbes en 1896? Vers qui se tournaient-ils?

______________________________________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
Après 1850, apparurent en Europe deux grands « Etats-nations ». Mais en 1914, les problèmes VOCABULAIRE:
étaient nombreux, tous les peuples n'ayant pas encore pu réaliser leurs aspirations.
1. En 1852, le roi de Piémont-Sardaigne Victor-Emmanuel choisit comme 1er ministre Cavour, un • minorité nationale
aristocrate libéral qui avait fondé un journal patriotique Il Risorgimento ( résurrection ). Celui-ci • nationalisme
développa l'armée, s'assura le soutien de la France, puis poussa l'Autriche à la guerre. Les victoires
de Magenta et de Solférino chassèrent les Autrichiens de Lombardie ( 1859 ). Parme, Modène, la DATES IMPORTANTES:
Toscane, se soulevèrent et furent rattachées au Piémont. Garibaldi, à la tête de Mille volontaires,
conquit Naples et la Sicile ( 1860 ). En 1861, l'unité italienne était réalisée, mais Venise et Rome • 1861: Victor-Emmanuel II roi
ne devaient être annexées qu'en 1866 ( défaite de l'Autriche ) et en 1870 ( défaite de la France ). d'Italie.
2. L'unité allemande fut réalisée par la Prusse qui avait déjà constitué autour d'elle une union doua- • 1870: guerre entre la Prusse
nière ( Zollverein ). Bismarck, chancelier de Prusse à partir de 1862, renforça l'armée et choisit d'ex- et la France.
clure l'Autriche de l'Allemagne. Après avoir écrasé les Autrichiens à Sadowa ( 3 juillet 1866 ), il mit • 1871: proclamation de l'Em-
en place une Confédération de l'Allemagne du Nord. Mais les pays allemands du sud ( Bavière, pire allemand.
Wurtemberg ), plus libéraux et catholiques, se méfiaient de l'influence grandissante de la Prusse. Ce
fut Napoléon III qui, en déclarant la guerre à la Prusse en 1870, devait cimenter l'unité allemande. CONNAISSANCES DE BASE:
3. Mais après 1870, de nouveaux problèmes apparurent dans une Europe divisée:
- Les minorités nationales affirmèrent de plus en plus leur volonté d'indépendance. Si le Congrès de • La formation de l'unité de
Berlin ( 1878 ) consacra le déclin de l'Empire Ottoman et la naissance de nouveaux pays dans les l'Italie et de l'Allemagne: les ac-
Balkans, les peuples soumis demeurèrent nombreux: Irlandais, Alsaciens-Lorrains, Polonais, Baltes teurs, les méthodes, les étapes.
et Finlandais en Russie, Tchèques, Slovaques, Roumains ou Slaves du Sud en Autriche-Hongrie.. • La carte de l'Europe dans la
- Un peu partout en Europe, le sentiment national se transforma en nationalisme, désir passionnel 2ème moitié du 19e siècle: nou-
de renforcer la puissance de sa « patrie ». Dans les années 1880, cette volonté d'expansion poussa veaux pays, problèmes natio-
les grands pays européens à la conquête de colonies, mais déboucha ensuite sur des tensions très naux.
vives. En 1914, les illusions des romantiques, qui voyaient dans la multiplication des Etats natio-
naux le fondement de la paix universelle ou des Etats-Unis d'Europe, avaient vécu.

- 53 -
26. L'IMPERIALISME EUROPEEN
1 Les causes de l'impérialisme.

A. B.
Au point de vue économique, pourquoi des colonies? La forme première de
la colonisation, c'est celle qui offre un asile et du travail au surcroît de popu-
lation des pays pauvres ou de ceux qui renferment une population exubé-
rante.
Mais il y a une autre forme de colonisation, la plus répandue et la plus fé-
conde. Les colonies sont, pour les pays riches, un placement de capitaux
des plus avantageux..
Il y a un autre côté plus important de cette question. Au temps où nous som-
mes, et dans la crise que traversent toutes les industries européennes, la
fondation d'une colonie, c'est la création d'un débouché..
Il y a un second point: c'est le côté humanitaire et civilisateur de la question.
Les races supérieures ont le droit de civiliser les races inférieures. Est-ce
que quelqu'un peut nier qu'il y a plus de justice, plus d'ordre matériel et mo-
ral dans l'Afrique du Nord, depuis que la France a fait sa conquête?
La vraie question, c'est celle-ci: est-ce que le recueillement qui s'impose aux
nations éprouvées par de grands malheurs doit se résoudre en une abdica-
tion? Et parce qu'une politique détestable a jeté la France où vous savez,
est-ce que les gouvernements qui ont hérité de cette situation malheureuse
se condamneront à ne plus avoir aucune politique européenne?
Je dis que la politique d'expansion coloniale, qui nous a fait aller à Saïgon,
en Cochinchine, en Tunisie, à Madagascar, s'est inspirée d'une vérité, à sa-
voir qu'une marine comme la nôtre ne peut pas se passer, sur la surface des
mers, d'abris solides, de défenses, de centres de ravitaillement.
Il y a des considérations qui méritent toute l'attention des patriotes. Dans
l'Europe telle qu'elle est faite, dans cette concurrence de tant de rivaux que
nous voyons grandir autour de nous, la politique de recueillement ou l'abs-
tention, c'est le grand chemin de la décadence. Les nations, au temps où
nous sommes, ne sont grandes que par l'activité qu'elles développent.
Jules FERRY. Discours à la Chambre des députés. 28 juillet 1885.

✍ Document 1A: ✍ Document 1B:


1. Quels événements ont poussé Jules Ferry à prononcer ce discours, 1. Quelle est la nature du document? De quand date-t-il?
en juillet 1885?
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________ 2. Quel pays colonisé par la France est évoqué? Qui convoitait égale-
ment ce pays, à cette époque?
__________________________________________________
2. A quoi faisaient allusion les passages du texte en italiques? __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
3. Comment est représentée la France?
__________________________________________________
3. Quels sont les 6 avantages de la colonisation, selon Jules Ferry? __________________________________________________

1: ________________________________________________ __________________________________________________
4. D'après cette image, qu'apportait la France à ce pays colonisé?
2: ________________________________________________
__________________________________________________
3: ________________________________________________
__________________________________________________
4: ________________________________________________
__________________________________________________
5: ________________________________________________ 5. Quels personnages sont représentés à l'arrière-plan? Quelle est la
signification de cette scène?
6: ________________________________________________
4. Quel était le principal argument de Jules Ferry? __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
- 54 -
2 Le Monde en 1914.

3
1 1 3 3
1 1
1
1 1
1
1
1 3
1 1 4
3
3
1 1

1
4
3

1 1
1 4
1 4
1 3
2
4
1 4 4
1 1
1
1
4
4 2 1

1
4
2
1 1 1 1 1
1 42 4 4 1 1

2 4 4 4 4
4
4
4 1
1 4
4
1 2
4
1

1
1
1

1 Possessions du Royaume-Uni 2 Possessions de la France

3 Possessions de la Russie 4 Possessions des autres pays européens

1 Pays recevant des capitaux européens Zone de forte immigration européenne

AdS : Afrique du Sud. AUS : Australie. CAN : Canada. EGY : Egypte. IND : Indes. NZE : Nouvelle Zélande. AdN : Afrique du Nord.
AEF : Afrique Equatoriale Française. AOF : Afrique Occidentale Française. GUY : Guyane. IDC : Indochine. MAD : Madagascar.

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
Au 19e s., les Européens achevèrent l'exploration du monde et créèrent de vastes empires coloniaux. VOCABULAIRE:
1. Les causes de cette conquête du monde par l'Europe furent multiples:
a) causes démographiques: la croissance rapide de la population européenne contraignit plus de 60 • colonie
millions de personnes à émigrer vers les autres continents ( dont 35 millions aux Etats-Unis ). • protectorat
b) causes économiques: l'Europe, berceau de la Révolution industrielle, chercha dans les colonies • dominion
matières premières et débouchés indispensables à son industrie, et des lieux pour placer ses capitaux. • métropole
c) causes techniques et culturelles: les Européens voulurent civiliser les « races inférieures », en leur • impérialisme
apportant les idées démocratiques, les bienfaits de la science et de la médecine, la foi chrétienne.
d) causes politiques: de nombreux pays voulaient s'étendre, pour le prestige: ainsi, après 1870, la DATES IMPORTANTES:
France chercha dans la politique coloniale, à compenser la perte de l'Alsace-Lorraine et à préparer la
Revanche contre l'Allemagne. Une compétition acharnée pour la conquête de colonies s'ensuivit, qui • 1830: début de la conquête de
déboucha sur des tensions, comme la crise franco-allemande de 1905-1911 à propos du Maroc. l'Algérie par la France.
2. Au début du 20e siècle, le monde était donc dominé par la puissante Europe: • vers 1880: grande vague de
a) Les « empires coloniaux » des pays européens occupaient environ 60% de la superficie des terres colonisation européenne.
émergées. Les plus importants étaient ceux du Royaume-Uni ( 33 millions de km2, et 400 millions • 1905-1911: crise franco-alle-
d'habitants, soit le quart de la population mondiale ), de la Russie ( plus de 22 millions de km2 ) et de mande à propos du Maroc.
la France ( 11 millions de km2 ).
Ces possessions européennes avaient des statuts différents: à côté des dominions ( colonies britan- CONNAISSANCES DE BASE:
niques qui disposaient d'un Parlement élu ), on trouvait des protectorats ( qui conservaient leur ad-
ministration ) et des colonies ( totalement dépendantes du pays colonisateur, la métropole ). • Les causes de l'impérialisme
b) D'autres pays subissaient l'impérialisme de l'Europe, de façon indirecte: ces pays indépendants européen, au 19e siècle.
étaient sous l'influence économique ou culturelle de l'Europe. Il s'agissait des anciennes colonies • La carte du Monde en 1914:
d'Amérique ( l'Amérique latine, les Etats-Unis ), peuplées d'Européens et recevant des capitaux ve- les grands empires coloniaux.
nus d'Europe, ou de pays ( Perse, Chine, Empire Ottoman ) dont l'économie fonctionnait avec des
capitaux européens.

- 55 -
27. LA FRANCE DE 1815 A 1914
1815 1824 1830 1848 1852

M IIe
Régimes politiques R S
de J R

Mode de suffrage

1848

Grandes lois

Personnages importants

2 Les régimes politiques de la France, au 19e siècle.

1815 1852 1875


ROI EMPEREUR PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Ministres Ministres Ministres

Chambre des Chambre des Députés Sénateurs


Députés Pairs Sénateurs Députés

Conseillers municipaux, généraux

90 000 Electeurs Suffrage Universel Masculin Suffrage Universel Masculin

Femmes, citoyens passifs Femmes Femmes

3 Les élections, de 1815 à 1870.

A. B. C.
Vous interrogez chaque Electeurs de Vouzon, vous êtes appelés Lithographie d'Honoré
Français: à venir déposer vos votes à la mairie les Daumier, à l'occasion
- Combien paies-tu d'impôts? dimanche et lundi 31 mai et 1er juin pro- du plébiscite de 1870.
- Je paie, dit l'un, 240 chains, pour nommer un député au Le texte soumis au
francs. Corps Législatif. Vous n'oublierez pas vote était le suivant:
- Bien, tu dois être un tous les bienfaits dont l'Empereur a « Le peuple approuve
homme d'esprit; va voter; comblé notre commune à ses différents les réformes libérales
nous te le permettons! passages, secours pour les pauvres, se- opérées dans la
- Et toi, combien paies-tu? cours pour notre église, don de la Constitution depuis
- Moi, je ne paie que 239 pompe à incendie. Electeurs de Vouzon, 1860 par l'Empereur
francs et 99 centimes ! vous prouverez votre reconnaissance à et les grands Corps
- C'est fâcheux véritable- l'Empereur en donnant vos voix à l'ho- de l'Etat, et ratifie le
ment; mais enfin tu ne sau- norable Monsieur Clary, recommandé sénatus-consulte du
rais voter, car la présomp- par le Gouvernement et par les services 20 avril 1870 » [ qui
tion est que tu es un sot! qu'il a rendus au département. donnait davantage de
Abbé F. de LAMENNAIS. Le Maire de Vouzon ( Loir-et-Cher ). pouvoir au Corps lé-
Journal L'avenir.1842. 22 mai 1863. gislatif ].

- 56 -
1 La France de 1815 à 1914.

Révolution bleu Monarchie rouge République Suffrage jaune censitaire orange universel avec « candidature officielle » vert universel
* 1870 1914

E T R

1864 1875 1881 1884 1886 1905 1911

✍ Documents 3: 4. Qu'est-ce qu'un « plébiscite »?


1. Quel était le mode de suffrage, sous la Restauration?
__________________________________________________
__________________________________________________
2. Qui avait alors le droit de voter? Qu'en pensait Lamennais? __________________________________________________
5. Pourquoi les deux personnages situés à gauche sur le document C
__________________________________________________ demandent-ils des renseignements, avant d'aller voter?

__________________________________________________ __________________________________________________
3. En quoi les élections étaient-elles faussées sous le Second Empire?
__________________________________________________
__________________________________________________ 6. Qui est le personnage à droite? Leur dit-il la vérité?

__________________________________________________ __________________________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
De 1815 à 1870, la France connut plusieurs révolutions et expérimenta différents régimes politiques. VOCABULAIRE:
1. En 1815, le retour de Louis XVIII, frère de Louis XVI, marqua la restauration de la monarchie.
Dès 1814, il octroya une Charte garantissant les acquis de la Révolution, et établissant une monar- • restauration
chie constitutionnelle où le droit de vote était réservé aux plus riches ( 100 000 électeurs ). Ce ré- • charte
gime fut contesté à gauche par les républicains et les libéraux, et à droite par les « ultras » roya- • censure
listes, groupés autour du futur roi Charles X, et favorables à un retour à l'Ancien Régime. Au pou- • conservateur
voir à partir de 1820, ces derniers menèrent une politique réactionnaire ( la censure limita la liberté
de la presse ) qui déclencha la révolution de 1830 ( les « 3 Glorieuses » des 27 - 28 - 29 juillet ). DATES IMPORTANTES:
2. Louis-Philippe d'Orléans, cousin de Charles X, devint roi des Français après avoir révisé la
Charte. Plus libéral, il diminua le cens, permettant ainsi à 240 000 Français de voter, et adopta le • 1815: Restauration; début du
drapeau tricolore. Mais la Monarchie de Juillet consolida le règne de la bourgeoisie conservatrice, règne de Louis XVIII.
en réprimant les émeutes ouvrières ( canuts de Lyon en 1831 ). A partir de 1846, les prix et le chô- • 1830: les « 3 Glorieuses »; la
mage augmentèrent sous l'effet d'une grave crise économique. Les républicains organisèrent alors Monarchie de Juillet.
une grande campagne, sous forme de banquets, pour réclamer le suffrage universel. L'interdiction • 1848: révolution; IIe Républi-
de ces réunions provoqua une révolution. Le 24 février 1848, Louis-Philippe dut abdiquer. que.
3. Un gouvernement provisoire proclama la IIe République et procéda à des réformes: liberté de • 1852: Second Empire.
presse et de réunion, adoption du suffrage universel masculin, abolition de l'esclavage, création d'a-
teliers nationaux pour donner du travail aux chômeurs. Mais Louis-Napoléon Bonaparte, élu prési- CONNAISSANCES DE BASE:
dent en 1848 grâce aux voix des bourgeois et des paysans, organisa un coup d'Etat le 2 décembre
1851, et prit le titre d'Empereur l'année suivante à la suite d'un plébiscite triomphal. • Les grandes étapes de l'His-
4. Le Second Empire prit d'abord un visage autoritaire. Le suffrage universel fut maintenu, mais le toire de France de 1815 à 1914.
système de la candidature officielle orienta les élections. La presse fut surveillée, les opposants exi- • Les différents régimes politi-
lés ( Victor Hugo ). La politique économique libérale de Napoléon III favorisa l'expansion, lui assu- ques, en France, au 19e siècle.
rant le soutien de la bourgeoisie. Après 1860, le régime devint plus libéral ( reconnaissance du droit • Les personnages importants
de grève ) mais s'effondra en 1870 dès les premières défaites de la guerre menée contre la Prusse. de 1815 à 1870.

- 57 -
28. LA IIIe REPUBLIQUE ET SON ŒUVRE
1 L'œuvre de la IIIe République.

A. B.
Il faut que l'enfant connaisse l'organisation
politique de son pays, et qu'il reçoive quel-
ques notions sur son organisation sociale.
Mais il y a plus: l'enfant devra non seulement
connaître l'état de la société mais aussi l'ai-
mer, afin de se dévouer, si nécessaire, lors-
qu'il sera devenu homme, pour la défendre.
Il suffira que l'instituteur lui dise: « Personne
ne te commande, excepté la loi! Ici nul n'est
maître, sauf la nation. Toi, tu fais partie de
la nation, et s'il y a dix millions d'électeurs,
tu participes, pour ton dix-millionième, aux
mêmes avantages que tes concitoyens et
aux mêmes droits ». Mais quand l'instituteur
aura dit cela à l'enfant, il faudra qu'il aille
plus loin encore. Il devra lui faire remarquer
la supériorité du régime démocratique sur le
régime monarchique; lui faire comprendre
comment le premier est le règne de l'égalité
et le second le règne du privilège; l'un le ré-
gime du droit, l'autre celui de l'arbitraire; lui
apprendre que l'homme ne doit compter
que sur son propre développement et son
perfectionnement; qu'il n'a rien à attendre
des caprices d'en haut; qu'à force de travail,
il est le maître de sa destinée.
Paul BERT. 1880.

✍ Document 1A:
1. Qu'évoque la gravure n° 1? __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
2. Dans la gravure n° 2, pourquoi écrit-on que la République a « ren- 7. Pourquoi fallait-il, à cette époque, encourager les électeurs à voter
du Paris au Parlement »? « pour la République »? Comment y parvenir?

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
3. Quelle loi évoque la gravure n° 3? 8. Qui a dominé la vie politique:

__________________________________________________ - entre 1880 et 1900 : __________________________________

__________________________________________________ - après 1900 : ________________________________________


4. Quelle loi évoque la gravure n° 4? ✍ Document 1B:
1. En quoi consiste l' « instruction civique » ( § 1 )?
__________________________________________________
5. Qu'évoque la gravure n° 5? Que penser de la légende? __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
2. Quel régime politique doit être mis en valeur par l'instituteur?
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________ 3. Quelles sont les « valeurs » que cette discipline doit enseigner aux
6. Quelle était la situation économique de la France, dans les années futurs citoyens?
1880? ( voir doc 2C p 41 ) Que penser alors de la légende des gra-
vures n° 6 et 7? __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________
- 58 -
2 L'affaire Dreyfus.

Nom : _____________________ Août 1898 : __________________________________________

Prénom : ____________________ __________________________________________________

Né en : _____ à: _____________ Août 1899 : __________________________________________

Mort en : _____ à : ____________ __________________________________________________

Profession : __________________ Juillet 1906 : _________________________________________

Confession : _________________ __________________________________________________


Principales étapes de l'« Affaire Dreyfus »: Ont été « dreyfusards » ( ont soutenu Dreyfus ) :

Septembre 1894 : ______________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

Décembre 1894 : ______________________________________ __________________________________________________


Ont été « antidreyfusards » ( ont attaqué Dreyfus ) :
__________________________________________________
__________________________________________________
1897 : _____________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
__________________________________________________
Janvier 1898 : ________________________________________ Conséquences politiques de l'affaire, en 1906 :

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

__________________________________________________ __________________________________________________

R E T E N O N S L ' E S S E N T I E L A N O T E R
De 1870 à 1914, la IIIe République permit l'affirmation en France d'une démocratie parlementaire. VOCABULAIRE:
1. A l'annonce de la capitulation de Napoléon III à Sedan ( 4 septembre 1870 ), un gouvernement
provisoire proclama la République. Gambetta organisa la défense nationale contre les Prussiens qui • démocratie parlementaire
assiégeaient Paris, mais le 28 janvier 1871, l'armistice dut être signé. En février, fut élue une Assem- • laïc
blée à majorité royaliste favorable à la paix. Thiers, nouveau chef du gouvernement, s'installa à Ver- • radical
sailles et signa les préliminaires de paix. Mais les Parisiens refusèrent la défaite et désignèrent le 18
mars un gouvernement révolutionnaire, la Commune de Paris. A l'issue d'une « semaine sanglante », DATES IMPORTANTES:
du 21 au 28 mai 1871, Thiers put réprimer cette insurrection ( 20 000 morts, 10 000 déportations ).
2. Thiers, devenu président de la République et président du Conseil, releva la France; mais l'As- • 4 septembre 1870: proclama-
semblée royaliste l'obligea à démissionner en 1873 au profit du maréchal Mac Mahon. Toutefois, le tion de la République.
refus du drapeau tricolore par le comte de Chambord, prétendant au trône, ne permit pas la restaura- • 1871: la Commune de Paris.
tion de la monarchie, et assura la victoire de la République dont la Constitution fut votée en 1875. • 1886: école primaire gratuite,
3. Les républicains modérés remportèrent les élections de 1877. Pour consolider le nouveau régime obligatoire et laïque.
des lois, inspirées par Gambetta et Ferry, furent votées: liberté de presse et de réunion ( 1881 ), droit • 1898: affaire Dreyfus.
syndical ( 1884 ), enseignement primaire gratuit ( 1881 ), obligatoire ( 1882 ) et laïque ( 1886 ). Une • 1905: séparation de l'Eglise et
instruction civique et morale, l'adoption du 14 juillet et de la Marseillaise comme fête et hymne na- de l'Etat.
tionaux, mirent en honneur les valeurs démocratiques. La République ainsi consolidée put faire face
à l'opposition des nationalistes et des royalistes et surmonter plusieurs crises graves: affaire Boulan- CONNAISSANCES DE BASE:
ger ( 1886-1889 ), scandale de Panama ( 1889-1893 ), affaire Dreyfus ( 1894-1906 ).
4. A partir de 1899, le parti radical, animé par Clemenceau, joua un rôle grandissant. Anticléricaux, • L'œuvre de la IIIe Républi-
les radicaux mirent fin au Concordat par la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat ( 1905 ). Leur que: les grandes lois.
politique sociale fut marquée par l'établissement du repos hebdomadaire ( 1906 ) ou la création des • Les personnages importants:
retraites ouvrières ( 1911 ). Mais les grèves durement réprimées et les menaces de guerre renforcè- Thiers, Gambetta, Ferry, Cle-
rent le poids de la S.F.I.O. de Jean Jaurès ( 104 députés en 1914 ). menceau..
En 1914, la République était bien implantée en France: elle devait résister à l'épreuve de la guerre.

- 59 -
1 L'Ancien Régime ( 1600 - 1789 ).
1600 1605 1610 1615 1620 1625 1630 1635 1640 1645 1650 1655 1660 1665 1670 1675 1680 1685 1690 1695 1700 1705 1710 1715 1720 1725 1730 1735 1740 1745 1750 1755 1760 1765 1770 1775 1780 1785 1789

HENRI IV LOUIS XIII L O U I S X I V L O U I S X V LOUIS XVI


Régence Régence Régence
Sully ----- Richelieu ----- ----- Mazarin ----- Colbert aux Finances
Fr an ce
Fronde Versailles

Edit Guerre Alsace Révocation Révolte des Camisards Publication de l'Encyclopédie


de contre les française de l'Edit Peste à Crise
Nantes protestants de Nantes Famine Famine Marseille économique

JACQUES 1er CHARLES 1er Cromw ell CHARLES II J2 MARIE ANNE D Y N A S T I E D E S H A N O V R E


Angle- Pétition Guerre Bill Bill Glorieuse Machine
des civile du d'Habeas Révolution à vapeur
Droits Test Corpus Bill of Rights de Watt

G u e r r e d e T r e n t e A n s Guerre Guerre Guerre Guerre Guerre Guerre Guerre Constitution


Relations de la ligue de Succession de Succession de 7 d'indépendance des
Guerre France-Espagne de de
internatio- Dévolution Hollande d'Augsbourg d'Espagne d'Autriche Ans américaine Etats-Unis

2 La Révolution Française et l'Empire ( 1789 - 1815 ).


1788 1789 1790 1791 1792 1793 1794 1795 1796 1797 1798 1799 1800 1801 1802 1803 1804 1805 1806 1807 1808 1809 1810 1811 1812 1813 1814 1815

Régimes L O U I S X V I P R E M I E R E R E P U B L I Q U E N A P O L E O N I e r L18 N
politiques
CONSTITUANTE LEGISL CONVENTION D I R E C T O I R E C O N S U L A T P R E M I E R E M P I R E REST.

Convocat. Jeu Paume Fête Fuite Chute Mort Chute Bonaparte Bonaparte 1ère Abdication
des Etats Bastille de la de de de de Coup d'Etat consul empereur Les 100
Principaux Généraux Grande Fédération Louis Louis Louis Robespierre du 18 à vie Sacre de Jours
événements

- 60 -
Cahiers de Peur XVI XVI XVI Brumaire Napoléon Seconde
doléances DDHC Gironde Montagne Plaine Abdication

Déclaration Formation Campagne Campagne Trafalgar Iéna Wagram La Bérésina Waterloo


Relations de guerre de la 1e d'Italie d'Egypte Austerlitz Eylau Leipzig
à l'Autriche coalition Friedland G u e r r e d ' E s p a g n e
internatio-
Valmy Fleurus 2e coalition 3e coalition 4e coalition 5e coalition Russie 6e coalition 7e coalition
l
Abolition Constitution Conscription Préfets Concordat Lycées Franc Code Université France
des civile du Terreur germinal civil des 130
Grandes lois privilèges Clergé Loi Système Légion départements
REPERES CHRONOLOGIQUES

Assignats Le Chapelier métrique d'honneur B l o c u s c o n t i n e n t a l

3 Le XIXe siècle ( 1815 - 1914 ).


1815 1820 1825 1830 1835 1840 1845 1850 1855 1860 1865 1870 1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1914

L O U I S X V I I I CHARLES X LOUIS-PHILIPPE LNB N A P O L E O N I I I THIERS Mc MAHON GREVY S. CARNOT P FAURE L O U B E T F ALLI E RE S


R E S T A U R A T I O N MONARCHIE DE JUILLET IIe REP S E C O N D E M P I R E T R O I S I E M E R E P U B L I Q U E
F ran c e
Les 3 Glorieuses Loi sur le Révolution Nice Droit Guerre Constitution Liberté de Affaire Scandale A f f a i r e D r e y f u s
Révolte travail des Crise Coup Savoie de France-Prusse la presse Boulanger de Séparation
des canuts enfants économique d'Etat grève La Commune Lois scolaires Panama Eglise-Etat

droit syndical Manifeste Paris Ière droit syndical Création S.F.I.O. retraites
Société reconnu en du parti à 20 Internationale en France de la Charte ouvrières
Angleterre Communiste arrond IIe Internationale C.G.T. d'Amiens

Locomotive Découverte Procédé Crédit 2 è m e R é v o l u t i o n i n d u s t r i e l l e


Ec on omie de 1 è r e R é v o l u t i o n i n d u s t r i e l l e des mines d'or Bessemer Lyonnais Canal Téléphone vaccin moteur à Exposition 1er vol en
Stephenson de Californie Sté Générale de Suez Lampe rage explosion universelle avion

Congrès Grèce Révolutions Révolutions Italie Allemagne Triple Triple Guerres


Relations
de Vienne Belgique en Alliance Entente balkaniques
internatio- Ste Alliance Amérique latine Prise d'Alger Europe Grande vague de colonisation Crises au Maroc
VOCABULAIRE
• abdication ........................ 16 • conservateur ..................... 27 • Jacobins ........................... 12 • polyculture vivrière ......... 3
• action ............................... 19 • constitution ...................... 9 • laïc .................................... 28 • préfet ............................... 15
• anarchisme ....................... 23 • consul ............................... 15 • libéralisme ........................ 24 • prêtre réfractaire .............. 12
• ancien régime ................... 1 • Convention ...................... 12 • Lumières .......................... 8 • privilège ........................... 4
• assemblée constituante .... 10 • coron ................................ 21 • manufacture ..................... 3 • productivité ...................... 3
• assignat ............................ 11 • corporation ....................... 4 • marxisme ......................... 23 • prolétaire .......................... 21
• assolement triennal ........... 3 • coup d'état ........................ 14 • mercantilisme .................. 6 • protectorat ........................ 26
• banque de dépôt ............... 19 • démocratie parlementaire .. 28 • métayage .......................... 20 • radical .............................. 28
• baroque ............................ 6 • démographie .................... 2 • métropole ......................... 26 • réactionnaire .................... 24
• biens nationaux ................ 11 • dictature ............................ 7 • minorité nationale ............ 25 • réformisme ...................... 23
• blocus ............................... 16 • Directoire ......................... 14 • mobilisation ..................... 13 • régence ............................ 5
• bourse .............................. 19 • dividende ......................... 19 • monarchie absolue • rendement ........................ 3
• capital .............................. 19 • division du travail ............ 17 de droit divin .................... 5 • rentier ............................... 21
• capitalisme ....................... 19 • doléances ......................... 10 • " constitutionnelle ......... 11 • république ........................ 7
• censure ............................. 27 • dominion .......................... 26 • " parlementaire .............. 7 • restauration ...................... 27
• C.G.T. .............................. 22 • droit de veto ..................... 11 • monnaie métallique, • révolution industrielle ...... 17
• chancelier ......................... 5 • édit ................................... 5 fiduciaire, scripturale ....... 19 • roturier ............................. 4
• charte ............................... 27 • encyclopédie .................... 8 • Montagnards .................... 13 • sans-culotte ...................... 12
• classes moyennes ............. 21 • époque moderne .............. 1 • mortalité infantile ............ 2 • S.F.I.O. ............................. 23
• classicisme ....................... 6 • Etats généraux ................. 10 • mutuelle ........................... 22 • sidérurgie ......................... 18
• clergé ................................ 4 • exode rural ....................... 20 • nation ............................... 24 • socialisme ........................ 23
• club .................................. 12 • faire-valoir direct ............. 20 • nationalisme .................... 25 • spécialisation ................... 17
• coalition ........................... 16 • fédération ......................... 9 • noblesse ........................... 4 • standardisation ................ 17
• code civil ......................... 15 • fermage ............................ 20 • ordre ................................ 4 • suffrage censitaire ........... 11
• colonie .............................. 26 • Fronde .............................. 5 • parlement ( avant 1789 ) ... 5 • suffrage universel ............ 12
• commerce triangulaire ..... 6 • Girondins ......................... 12 • pays noir .......................... 18 • syndicat ............................ 22
• communisme .................... 23 • hiérarchie ......................... 4 • philosophe ....................... 8 • taux de natalité ................ 2
• concentration • impérialisme ..................... 26 • Plaine ............................... 14 • taux de mortalité .............. 2
horizontale, verticale ........ 18 • Internationale ................... 23 • plébiscite .......................... 15 • Terreur ............................. 13
• concordat ......................... 15 • investissement .................. 19 • pouvoirs législatif, • tiers état ........................... 4
• conscription ..................... 16 • jachère ............................. 3 exécutif, judiciaire ........... 5 • travail à la chaîne ............. 17

INDEX DES PERSONNAGES


• d'ALEMBERT Jean ............................ 8 • GUILLAUME 1er ............................... 25 • MARX Karl ........................................ 23
• ANNE d'AUTRICHE .......................... 5 • HEBERT Jacques ................................ 13 • MAZARIN Jules ................................. 5
• von BISMARCK Otto ......................... 25 • HENRI IV ........................................... 5 • METTERNICH Klemens ................... 24
• BOISSY d'ANGLAS François ............ 12 • JACQUES Ier STUART ..................... 7 • MIRABEAU Honoré Gabriel ............. 12
• BRISSOT Jacques ............................... 12 • JACQUES II STUART ....................... 7 • MONTESQUIEU Charles .................. 8
• CARNOT Lazare ................................ 13 • JAURES Jean ...................................... 23 • NAPOLEON Ier ................................. 14
• CAVOUR Camillo .............................. 25 • JEFFERSON Thomas ......................... 9 • NAPOLEON III .................................. 27
• CHARLES Ier STUART..................... 7 • JENNER Edward ................................ 20 • PASTEUR Louis ................................. 20
• CHARLES II STUART ...................... 7 • KRUPP Alfred .................................... 21 • PROUDHON Pierre-Joseph ............... 23
• CHARLES X ....................................... 27 • LA FAYETTE Marie-Joseph .............. 10 • RICHELIEU Armand-Jean ................. 5
• CLEMENCEAU Georges ................... 28 • LE CHAPELIER Isaac ....................... 11 • ROBESPIERRE Maximilien .............. 12
• COLBERT Jean-Baptiste .................... 6 • LOUIS XIII ......................................... 5 • ROUSSEAU Jean-Jacques ................. 8
• CROMWELL Oliver ........................... 7 • LOUIS XIV ......................................... 6 • SAINT-JUST Louis-Antoine .............. 13
• DANTON Georges ............................. 12 • LOUIS XV .......................................... 8 • SCHNEIDER Eugène ......................... 21
• DIDEROT Denis ................................ 8 • LOUIS XVI ......................................... 10 • STEPHENSON Georges ..................... 17
• DREYFUS Alfred ............................... 28 • LOUIS XVIII ...................................... 27 • SULLY Maximilien ............................ 5
• ENGELS Friedrich .............................. 23 • LOUIS-PHILIPPE Ier ......................... 27 • THIERS Louis-Adolphe ..................... 28
• FERRY Jules ....................................... 28 • LOUVOIS François ............................ 6 • VAUBAN Sébastien ........................... 6
• FRANKLIN Benjamin ........................ 9 • MARAT Jean-Paul .............................. 12 • VICTOR-EMMANUEL II .................. 25
• GAMBETTA Léon ............................. 28 • MARIE-ANTOINETTE ..................... 13 • VOLTAIRE François-Marie ............... 8
• GARIBALDI Giuseppe ...................... 25 • MARIE de MEDICIS .......................... 5 • WASHINGTON George ..................... 9
• GODIN Jean-Baptiste ......................... 23 • MARIE II STUART ............................ 7 • WATT James ...................................... 17

* Les numéros correspondent aux numéros des chapitres.

- 61 -
FICHE DE TRAVAIL PERSONNEL N° 1 L'ANCIEN REGIME ( 1600 - 1789 )

Travail personnel à réaliser Référence A faire sur Durée Livre Pour le

1. Révision des chapitres du programme de 5e sur: p 18 - 19 :


- Humanisme, Renaissance, Réformes. Les divisions religieuses
- L'Europe à la découverte du Monde. p 20 - 21 :
- Le Royaume de France au 16e siècle. La science en Europe

2. Colorier la carte, en utilisant les couleurs suivantes:


1 = jaune ; 2 = vert ; 3 = rouge ; 4 = bleu ; 5 = orange. p 12 - 13 :
Inscrire, en lettres capitales, le nom des pays non coloriés. doc 1 p 4 Cahier 15' L'Europe des rois

3. Colorier la carte, en utilisant les couleurs suivantes: p 08 - 09 :


1 = jaune ; 2 = marron ; 3 = rouge ; 4 = bleu ; 5 = orange. doc 2 p 4 Cahier 15' Le Monde vers 1700

4. Etude des graphiques en courbes A et du texte B: p 14 - 15 et p 45 :


Répondre aux 7 questions. doc 1 p 6 Copie 30' La population de l'Europe

5. Compléter la photo A et le schéma B:


Suivre les conseils donnés aux questions 1 et 3. Utiliser les p 16 - 17 et p 123 :
couleurs suivantes: 1 : vert ; 2 : orange ; 3 : jaune ; 4 : marron . doc 1 p 8 Cahier 15' L'Europe: l'économie

6. Etude des 2 gravures A et B: p 54 : doc 1


Répondre aux questions 1 à 4. doc 2 p 8 Copie 15'

7. Compléter le schéma de la pyramide sociale. p 40 - 41 :


Colorier la pyramide, en utilisant les couleurs proposées. doc 2 p 10 Cahier 30' La société française

8. Compléter la frise chronologique:


Inscrire le nom des rois et des ministres. p 31 - 32 :
Colorier en rouge les périodes de régence. doc 1 p 12 Cahier 15' La monarchie absolue

9. Etude des textes et des documents illustrés A à D: p 32 à 37 :


Répondre aux 8 questions. doc 2 p 12 Copie 30' Louis XIV et Versailles

10. Remplir la fiche biographique sur Colbert. doc 1 p 14 Cahier 15'


Etude du texte 1B: p 38 - 39 :
Répondre aux 5 questions. doc 1 p 14 Copie 15' La politique de Louis 14

11. Compléter la carte: p 20 à 25 :


- Inscrire le numéro correspondant aux annexions françaises. Baroque et classicisme
- Inscrire, en lettres capitales, le nom des ports. p 30, 38 et 39 :
- Situer par des lettres les 2 manufactures. doc 2 p 14 Cahier 15' La gloire par les armes

12. Compléter la carte:


- Inscrire la lettre correspondant aux compagnies de commerce. p 08 - 09 et p 16 :
- Indiquer par des flèches le sens du commerce triangulaire. doc 3 p 14 Cahier 15' Le commerce triangulaire

13. Compléter la frise chronologique: p 50 - 51 :


Inscrire le nom des dirigeants anglais, de 1603 à 1714. doc 1 p 16 Cahier 15' La monarchie anglaise

14. Etude des textes A et B:


Répondre aux 4 questions. doc 2 p 16 Copie 15'

15. Remplir les 4 fiches biographiques sur: p 52 à 55 :


Montesquieu, Voltaire, Diderot et Rousseau. doc 1 p 18 Cahier 30' L'esprit des Lumières

16. Colorier la carte, en utilisant les couleurs suivantes:


1 = rouge ; 2 = jaune ; 3 = vert .
Situer par un losange la bataille de Yorktown. p 56 - 57 :
Situer par un carré la future capitale Washington. doc 1 p 20 Cahier 15' La révolution américaine

17. Remplir la fiche biographique sur Washington.


Indiquer, en précisant les dates, les différentes étapes
de la carrière de Washington doc 2 p 20 Cahier 30'

- 62 -
FICHE DE TRAVAIL PERSONNEL N° 2 LA REVOLUTION FRANCAISE ET L'EMPIRE

Travail personnel à réaliser Référence A faire sur Durée Livre Pour le

1. Etude du texte: p 58 - 59 :
Répondre aux questions 1, 2 et 3. doc 1 p 22 Copie 15' La France en crise

2. Etude du texte: p 60 - 61 :
Répondre aux questions 1 à 5. doc 2 p 22 Copie 15' Les cahiers de doléances

3. Compléter la frise chronologique: p 66 - 67 :


Inscrire dans les cadres le nom des événements importants. doc 3 p 23 Cahier 15' L'année 1789

4. Recherche personnelle sur le Paris révolutionnaire: p 64 : Paris


Suivre les conseils donnés. doc 4 p 23 Cahier 15' p 74 - 75 : Biographies

5. Etude du texte A: p 68 - 69 :
Répondre aux questions 1 à 9. doc 1 p 24 Copie 30' La déclaration des droits

6. Compléter le tableau B: p 70 - 71 et p 92 -93 :


Utiliser la liste de mots figurant en bas de la page. doc 1 p 24 Cahier 30' la France nouvelle

7. Compléter la frise chronologique:


- Inscrire le nom des 3 périodes de 1789 à 1793 ( ligne 1 ). p 72 - 73 et p 76 :
- Inscrire dans les cadres le nom des événements importants. doc 1 p 26 Cahier 15' La fin de la monarchie

8. Etude des textes A et B: p 78 - 79 :


Répondre aux 4 questions. doc 2 p 26 Copie 15' Sans-culottes, Vendéens

9. Remplir les fiches biographiques de Danton ( à gauche ) p 80 - 81 :


et de Robespierre ( à droite ) doc 4 p 27 Cahier 30' Danton et Robespierre

10. Colorier la carte, en utilisant les couleurs suivantes:


1 = rouge ; 2 = rose ; 3 = blanc ; 4 = jaune ; 5 = marron.
Inscrire en bleu le nom des pays ennemis, en rouge le nom des
victoires françaises, en noir le nom des villes et des régions. p 76 - 77 :
Colorier les drapeaux, la cocarde, le bonnet phrygien. doc 1 p 28 Cahier 15' La République en danger

11. Recherche personnelle:


Noter dans l'ordre le nom des mois du calendrier révolutionnaire. doc 4 p 29 Cahier 15'

12. Colorier la carte, en utilisant les couleurs suivantes: p 82 - 83 :


1 = rouge ; 2 = orange ; 3 = jaune ; 4 = rose. doc 3 p 30 Cahier 15' La république bourgeoise

13. Remplir la fiche biographique de Napoléon Bonaparte. doc 4 p 31 Cahier 30' p 84 - 85: biographie

14. Etude des textes A et B: p 86 à 91 :


Répondre aux 5 questions. doc 1 p 32 Copie 15' Le Consulat et l'Empire

15. Compléter la frise chronologique:


Inscrire dans les cadres le nom des grandes batailles
( voir liste dans l'exercice suivant ). doc 1 p 34 Cahier 15' p 99 : Frise

16. Construction d'une carte de synthèse:


- Colorier la carte, en utilisant les couleurs suivantes:
1 = rouge ; 2 = orange ; 3 = rose ; 4 = vert.
- Indiquer, à la bonne place, par un losange rouge les victoires
françaises ( Austerlitz, Iéna, Eylau, Friedland, Wagram ) et p 98 à 103 :
par un losange noir les principales défaites ( Trafalgar, Les guerres en Europe
la Bérésina, Leipzig, Waterloo ). doc 4 p 35 Cahier 15' p 98 : L'Europe en 1811

- 63 -
FICHE DE TRAVAIL PERSONNEL N° 3 L'EUROPE AU 19e SIECLE ( 1815 - 1914 )

Travail personnel à réaliser Référence A faire sur Durée Livre Pour le

1. Compléter la fiche A sur la machine à vapeur de Watt. doc 1 p 36 Cahier 15' p 112 à 115 :
L'essor de l'industrie
2. Compléter le tableau B: Inscrire avant le nom de chaque
inventeur le n° correspondant à sa découverte. p 118 - 119 :
Préciser la date et la nationalité de l'inventeur. doc 1 p 36 Cahier 15' Les transports

3. Construire les courbes de production de charbon et d'acier: p 116 - 117 :


Choisir des couleurs différentes selon les pays. doc 1 p 38 Cahier 30' L'exposition universelle

4. Colorier la carte, en utilisant les couleurs suivantes:


1 = rouge ; 2 = orange ; 3 = jaune. p 110 - 111 :
Inscrire à la bonne place les numéros des 22 régions industrielles. doc 2 p 39 Cahier 30' Les régions industrielles

5. Etude de la photo d'une action: p 120 - 121 :


Répondre aux questions 1, 2, 4, 5, 6 et 7. doc 1 p 40 Copie 15' Le nouveau capitalisme

6. Etude des textes et de la courbe:


Répondre aux 5 questions. doc 2 p 41 Copie 15'

7. Calcul de taux d'accroissement et de pourcentages: p 128 - 129 :


Compléter le tableau A, en suivant les indications données. doc 1 p 42 Cahier 15' La population et les villes

8. Construction d'un diagramme à secteurs: p 122 - 123 :


Suivre les indications données aux questions 1, 2 et 3. doc 2 p 42 Cahier 15' La révolution agricole

9. Etude du plan de Paris au 19e siècle:


- Colorier en jaune les villages annexés; en vert les espaces verts. p 189 et 202 :
- Répondre aux 4 questions. doc 3 p 43 Cahier 15' Paris

10. Etude comparative de 2 textes: p 132 - 133 :


Construire un tableau en suivant les indications données. doc 1-2 p 44 Copie 30' La vie des ouvriers

11. Etude d'un tableau statistique: p 130 - 131 :


Calculer les pourcentages, puis répondre aux 6 questions. doc 3 p 45 Cahier 15' La société au 19e siècle

12. Compléter la frise chronologique: p 134 - 135 :


Inscrire les 9 événements importants. doc 1 p 46 Cahier 15' Grèves et syndicats

13. Etude des textes A et B: répondre aux 8 questions. doc 2 p 46 Copie 15' p 141 : affiche

14. Réaliser trois fiches biographiques sur Karl Marx, p 136 à 139 :
Joseph Proudhon et Jean Jaurès. doc 1 p 48 Copie 30' Le socialisme

15. Colorier la carte A, en utilisant les couleurs suivantes: p 106 - 107 :


1 = bleu ; 2 = vert ; 3 = rouge ; 4 = marron ; 5 = violet ; L'Europe en 1815
6 = orange ; 7 = noir ; A = bleu clair ; B = vert clair ; C = rose ; p 156 à 159 :
D = marron clair ; E = mauve ; F = jaune ; G = gris. doc 1 p 50 Cahier 15' L'Europe de 1815 à 1848

16. Compléter la carte B: Colorier en jaune et inscrire, en lettres p 166 - 167 :


capitales, le nom des 11 pays apparus entre 1815 et 1914. doc 1 p 50 Cahier 15' L'Europe en 1914

17. Remplir les fiches biographiques de Cavour et Bismarck. doc 1 p 52 Cahier 15' p 162 - 163 :
L'unification de l'Italie

18. Colorier la carte C en utilisant les couleurs suivantes: 1 = rouge ; p 164 - 165 :
2 = orange ; 3 = jaune ; 4 = violet ; 5 = bleu foncé ; 6 = bleu clair. doc 1 p 52 Cahier 15' L'unité allemande

19. Etude du document illustré B: répondre aux 5 questions. doc 1 p 54 Copie 15' p 182 : document 5

20. Colorier la carte en utilisant les couleurs suivantes:


1 = vert ; 2 = bleu ; 3 = rose ; 4 = jaune. Inscrire dans les p 170 à 183 :
cercles les initiales des possessions anglaises et françaises. doc 2 p 55 Cahier 30' Le partage du monde

21. Compléter la frise chronologique:


- Inscrire les nom des différents régimes et colorier les lignes 1 p 184 à 203 :
et 2 en suivant les indications données dans la légende. La France de 1815 à 1914
- Inscrire sur la ligne 3 les grandes lois votées au 19e siècle. p 185 :
- Inscrire en dessous des photos le nom des personnages. doc 1 p 56 Cahier 30' Frise chronologique

22. Recherche personnelle: compléter la fiche sur l'affaire Dreyfus. doc 2 p 59 Cahier 30' p 198 - 199 :
L'Affaire Dreyfus

- 64 -

Vous aimerez peut-être aussi