Vous êtes sur la page 1sur 27

La Revue numérique - N°1 - Août 2013

Sommaire

Éditorial, p.2 Rencontre, p.3

Des féminismes islamiques, p.5 Le Prophète de l'Islam, p.15


par Zahra ALI par Mohyddin Yahia

La Foi, la Loi et la Voie, p.21 Livre : Le soufisme, p.27


par Tareq OUBROU par Éric Geoffroy

© Les Cahiers de l'Islam


Éditorial >

D
Éditorial

ès son lancement, début octobre 2012, la revue


numérique « Les Cahiers de l’Islam » s’est donnée
pour objectif la « diffusion de contributions sur
l’Islam émanant de scientifiques ou d'auteurs spécialistes, à
destination d’un public d’horizons divers, spécialisé ou non, en
proposant une approche pluridisciplinaire, rigoureuse et
renouvelée de l’Islam, à vocation culturelle, scientifique et
pédagogique ».
C’est dans la lignée de cet objectif que s’inscrit ce premier
numéro, dans lequel Tareq OUBROU nous présente le lien
primordial entre trois notions fondamentales de la croyance
islamique : la Foi, la Loi et La Voie. La réflexion développée
par l’auteur constitue un élément essentiel pour comprendre
son action en faveur d’une « Sharia de minorité ».
La contribution originale de Zahra ALI sur les Féminismes
islamiques, constitue une enquête historique rigoureuse sur
l’émergence des idées féministes en climat islamique et sur les
défis qu’elles posent à la fois aux sociétés et à la pensée isla-
miques.
Ces deux contributions originales sont accompagnées de deux
Une revue éditée par l’association autres articles : notre « Rencontre » avec Tahar MAHDI sur
de loi 1901 « Les cahiers de l’Islam les finalités
© ». du Ramadhân et de l’article de Mohyddin
La marque « Les cahiers de l'Islam » YAHIA
constante
sur le Prophète (pbsl) de l'Islam et sa présence
dans la conscience des fidèles.
est une marque déposée auprès de Sur la Rencontre avec T. MAHDI, il est possible de se
l'Institut National de la Propriété demander : pourquoi
Industrielle, sous le numéro jeûne après le mois dupublier un article sur les finalités du
jeûne ? La question est pertinente.
national n° 13 4 001 552. (Classe Mais T. MAHDI nous rappelle, à juste titre, que les
16, 38, 41, 42). finalités du jeûne ne se limitent pas à la piété durant un mois
Membres fondateurs & rédacteurs, mais doivent être actualisées tout au long de l’année. Que
devient le Ramadhân après le Ramadhân ?
Messieurs :
• Djebbar Amine La Rédaction des Cahiers de l'Islam
• Lemmel Pascal
• Sangaré Youssouf T.
Nous contacter :
redaction@lescahiersdelislam.fr
Rencontre >

R encontre avec le Dr. Tahar MAHDI sur les finalités du jeûne


du Ramadhân

Pouvez-vous nous parler des finalités du jeûne ?

T out d’abord
commençons par les
finalités relatives au
niveau individuel :
évitant ainsi de répondre au mal
par le mal.

Mais ce n’est pas tout. Le


qu’elle
frapper
possède,
à sa
comme
nourriture, à quelqu’un venant
porte.
A notre époque, nous préférons
emmagasiner la nourriture,
Les finalités de l’institution de ce jeûne porte en lui une finalité parfois, pour tout le mois, sans
mois de jeûne, à travers l’histoire, sociale : penser à cette autre dimension du
visent à l’éducation, à la maîtrise jeûne qui est l’altruisme.
de soi. En effet, le croyant étant un être
En effet, arriver à nous priver de social, vivant dans une société à En résumé, la finalité première
nos besoins les plus primaires, l’intérieur de laquelle il est aussi du Ramadhân reste avant tout
concernant l’alimentation et la membre d’une communauté l’élévation de l’individu. Cela se
sexualité, c’est commencer à (umma), il est invité au partage. trouve confirmé par le verset
maitriser ses instincts primaires C’est d’ailleurs la raison pour coranique qui dit « Ô vous qui avez
et in fine « s’éduquer » en vue de laquelle il est fortement cru! Préservez vos personnes et vos
se maitriser à tous les niveaux. déconseillé, durant le Ramadhân, familles, d’un Feu dont le
Cette dimension qui consiste à de déjeuner ou de rompre le combustible sera les gens et les
cultiver la maîtrise de soi durant jeûne seul, le mieux étant de pierres » (66, 6).
le Ramadhân est appuyée par un toujours partager ses repas avec L’homme doit ainsi commencer
hadîth prophétique dans lequel il d’autres, qu’ils soient musulmans par se préserver, par se « retirer »,
est dit : [Si on t’injurie ou on ou non-musulmans. Ainsi, la afin de pouvoir agir en faveur de
t’agresse alors que tu jeûnes, dimension sociale vise à cultiver ceux qui l’entourent et d’être
dis : Je jeûne! ]. des liens entre les individus qui capable de préserver ces derniers
constituent la société et de ses agissements.
Ici le jeûne devient un promouvoir la fraternité.
comportement noble qui pousse
à la maîtrise de soi. Dans une Enfin le jeûne a pour finalité
autre version de ce hadîth, celui de renforcer la dimension
qui jeûne est invité à dire, dans le altruiste de chacun d’entre
cas d’une agression violente : [Ô nous :
mon Seigneur, certes je jeûne!,
certes je jeûne!, certes je jeûne! ]. Par cette dimension, qu’il est
difficile d’atteindre, il s’agit de
L’objectif recherché ici vise à ce dépasser le partage et de préférer
que le jeûne transforme le l’autre à soi-même. A l’époque
croyant de façon à ce qu’il puisse prophétique, il n’était pas rare de
atteindre une paix intérieure, voir une personne donner tout ce
3
Rencontre >

Comment concilier la
modération voulue durant le
Ramadhân et la sur-
consommation ou l’hyper-
consommation devenue la
norme à notre époque ?

A vrai dire, il s’agit là d’un et la faim sont des « compagnons consommation de nourriture.
problème réel qui touche » pour le jeûneur. Mais, nous ne
l’ensemble des communautés voulons même plus de ces «
religieuses. De nos jours, le plus compagnons », d’où la course à
souvent, les fidèles transforment une consommation dispropor-
les occasions religieuses en tionnée.
période de sur-consommation,
voire parfois de boulimie. Cette course à la sur-
Malheureusement, nous consommation reste incompréh-
constatons le même phénomène ensible, puisque, comme nous
chez les musulmans durant le l’avons dit, le Ramadhân est
Ramadhân. Ces derniers ont
même tendance, parfois, à
l’occasion de « faire le vide », de
se débarrasser de ses mauvaises Tahar Mahdi
dévaliser totalement les magasins habitudes pour aller vers une
dans le seul but de faire des conduite meilleure pour soi et docteur en droit musulman
stocks. Ceux qui agissent comme pour la société. Autrement dit, le comparé, titulaire d'un DEA en
cela montrent clairement qu’ils Ramadhân obéit au dicton « al- anthropologie et histoire des
ont fini par oublier les finalités takhallî qabla al-tahllî » (dans religions, membre du conseil
premières de ce mois que nous le sens de se « débarrasser de européen de la recherche et de la
avons évoqué précédemment. ce qui est mauvais pour aller fatwa de l'union internationale
En effet, si durant le Ramadhân vers ce qui est meilleur ». Il est des savants musulmans et
nous ne ressentons pas la faim, il donc nécessaire de revenir à recteur de la Mosquée de Cergy
manquera quelque chose à notre cette éducation personnelle que (95).
jeûne. De même, si notre rapport constitue le Ramadhân.
à la nourriture n’évolue pas, Se pose alors la question de
durant ce mois, vers la savoir comment arriver à ne pas Auteur de plusieurs ouvrages
modération et la pondération, faire du Ramadhân un mois de spécialisés sur le droit musulman
alors notre compréhension du sur-consommation ? A minima, , et la théologie, dont Méthodologie
Ramadhân est défaillante. dans le cas où la personne voit de la pensée juridique en islam,
qu’elle ne peut pas diminuer sa édition Dar al-Kalema, 2008.
Dans un hadîth, le Prophète consommation, il convient
(ç) dit que certains jeûneurs « qu’elle fasse au moins l’effort de
n’auront de leur jeûne que la ne pas l’accroître. Nous n’avons
soif et la faim ». Or de nos pas à consommer plus durant le
jours, notre sur-consommation Ramadhân. Ce sont les actes
vise à ce que nous ne ressentons d’adoration, de bonté et de piété
ni soif, ni faim, alors que dans le qu’il faut accroître durant le
hadîth on comprend que la soif Ramadhân et non la
4
Des féminismes islamiques >

Des féminismes islamiques


Par Zahra ALI,

L 'association des termes


féminisme et islam, et en
France plus généralement
associer féminisme et religion est
problématique, on ne pose cette
Les femmes qui sont désignées
aujourd’hui sous le vocable «
féministes musulmanes » ont
toutes en commun de défendre
l’islam et l’islamité de leur
engagement pour les droits des
réalité qu’à l’interrogatif : « est-
Zahra ALI ce que cela existe ? », « est-ce que
c’est possible ? ».
femmes. Elles considèrent que
l’égalité est au fondement de la
religion musulmane et que le
doctorante à l'EHESS de Paris, message de la Révélation
associée à l'IFPO-Iraq et Visiting Le féminisme islamique est
controversé, et contesté d’un coranique est garant des droits
Research Student à SOAS des femmes. Ainsi, c’est par et
(Londres). côté par celles et ceux parmi les
féministes qui considèrent la pour l’islam qu’elles conçoivent
religion, tout particulièrement leur engagement féministe, et à
Elle est auteure de Féminismes travers cette posture elles
islamiques, éd. La Fabrique, 2012. l’islam, comme antinomique à
l’émancipation des femmes. redéfinissent, réinventent et se
Toutes les religions seraient réapproprient le féminisme en
patriarcales, la religion commençant par le décoloniser
musulmane par-dessus tout, et la et le poser comme universel.
lutte pour l’égalité des sexes
passerait nécessairement par une Au croisement entre
mise à distance du religieux. De féminisme et islam
l’autre, un certain nombre de
musulmans considère qu’il En ne limitant pas le sens du
s’agirait d’une occidentalisation féminisme islamique à ses
de l’islam et appréhende la expressions académiques
pensée musulmane comme un récentes telles qu’elles ont
cadre fini, hostile à toute émergé ces vingt dernières
dynamique de renouvellement et années, on peut considérer que
de relecture. C’est donc face à un des revendications à caractère
même essentialisme que se féministe, c’est-à-dire de
trouve le féminisme musulman : contestation de la domination
celui qui définirait l’islam comme masculine dans un cadre
une réalité statique, musulman existe depuis bien
fondamentalement dogmatique, longtemps. On peut faire
intrinsèquement sexiste, et le remonter à l’époque de la
féminisme comme un modèle Révélation coranique les
unique, avatar d’une modernité protestations et les remises en
occidentale normative. question de femmes quant à leur
rôle et leur place dans la société
musulmane naissante. ‘Aïcha fille
5
Des féminismes islamiques >

d’Abou Bakr as-Siddiq –premier 20ième siècle. La question des qui faisaient usage de la réflexion
Calife- et épouse du Prophète de droits des femmes en islam a été développée par les réformistes
l’islam, ainsi que bien d’autres posée par les penseurs musulmans.
femmes de l’époque prophétique réformistes musulmans au
ont clairement contesté l’attitude premier rang desquels Plus tard, dans le courant des
machiste de certains hommes et Muhammed ‘Abduh, disciple de années 1970 on voit apparaître
les injustices subies par les Jamal al-din al-Afghani. Ce dans les sociétés majoritairement
femmes. L’un des exemples les dernier, ainsi qu’un peu plus tard musulmanes de nouvelles figures
plus parlants a été la question Muhammed Iqbal ont introduit féminines, souvent proches de la
posée par Um Salama, épouse du une réflexion fondamentale en ce militance islamiste, celles-ci vont
Prophète, quant au fait que le qui concerne l’appréhension développer de nouvelles
Coran s’adresse explicitement dynamique de la pensée pratiques et un discours sur les
aux hommes et sa demande à ce musulmane notamment à travers femmes, en plaçant le référent
que la Révélation s’adresse aussi l’utilisation de l’outil juridique de religieux au premier plan dans
directement aux femmes, l’ijtihad[4] qui permettrait de leur défense d’une identité
notamment en ce qui concerne la (re)penser l’islam dans son féminine musulmane[8].
récompense et la reconnaissance contexte. A mesure que le discours de
de leurs œuvres pieuses. Ainsi, à la faveur du réformisme l’islam politique prend de
musulman et bien qu’il fut l’ampleur, on voit apparaître des
La réponse de la Révélation à influencé par les idées discours cherchant à faire la
travers deux versets[1] rendra occidentales, le féminisme tel promotion d’une modernité
légitime et confirmera la qu’il s’est exprimé dans les islamique incluant un certain
demande d’Um Salama, ainsi que sociétés musulmanes n’a pas nombre de revendications à
toutes celles qui ont exprimé leur succédé, encore moins suivi le caractère féministe chez les
souci que l’égalité entre les sexes féminisme européen, mais il est femmes islamistes. Deux
soit clairement explicitée dans le né au même moment, et s’est phénomènes vont ainsi marquer
Coran[2]. Plus tard, après la mort exprimé à travers une posture l’évolution du discours sur les
du Prophète, elles seront anti-coloniale et nationaliste [5]. femmes en islam et les pratiques
nombreuses à remettre en Le cas de l’Egypte est bien militantes musulmanes : d’une
question les traditions sexistes connu[6], les travaux de Margot part l’élévation du niveau
attribuées à celui-ci et à dénoncer Badran notamment ont mis en d’instruction des femmes à
la volonté des hommes de évidence la porosité des l’échelle du Moyen-Orient, de
remettre en question les acquis frontières entre militance laïque plus en plus d’entre elles ont
de la Révélation concernant les et religieuse dans un contexte ou accès à l’université, d’autre part la
droits des femmes[3]. le religieux constitue un référent nature du discours islamiste dans
fondamental dans la société[7]. sa remise en question de l’islam
Pour ce qui est de sa formulation Des figures nationalistes et de pouvoir, sa capacité à
moderne, on peut considérer féministes souvent identifiées démocratiser le discours religieux
qu’il y a bien eu un féminisme comme « laïques » ont d’ailleurs et à rendre légitime un savoir
endogène aux sociétés accordé beaucoup d’importance alternatif développé par des
musulmanes tout d’abord en tant au référent islamique dans leur penseurs dont le profil diffère de
que mouvement intellectuel défense des droits des femmes. la trajectoire classique des écoles
réformiste musulman qui a Déjà à cette époque, l’idée que islamiques. La vulgarisation du
émergé à la fin du 19ième siècle, l’islam n’est pas une religion savoir religieux et son expression
puis sous la forme de patriarcale, mais au contraire dans d’autres termes que ceux
mouvements sociaux dans le promeut l’égalité entre les sexes des écoles islamiques
contexte des luttes nationalistes était défendue par les féministes traditionnelles à travers les
et anti-coloniales du début du arabes discours des islamistes a rendu
6
Des féminismes islamiques >

possible une forme de stigmatisé et racialisé, celle-ci varie de ce qui est communément
réappropriation du savoir aussi d’une défense de l’identité appelé le féminisme
religieux par les femmes. féminine musulmane aux revendica- islamique/musulman ont été
tions les plus féministes. abordées, sont avant tout des
Ceci ne fera que s’accentuer dans milieux intellectuels et
les années 1980 et 1990 dans les Dans le contexte récent des « universitaires, au demeurant
sociétés majoritairement musulm- révolutions arabes », certains élitistes et réservés à un public
anes, en Turquie par exemple, les observateurs ont considéré que averti.
travaux de Nilüfer Göle ont montré ces mouvements de protestation
l’émergence de ce qu’elle nomme populaire, dans leur remise en Ce sont tout d’abord des
modern mahram, à savoir des figures question de l’autoritarisme, ont intellectuelles, des chercheuses en
musulmanes alliant pratique aussi impulsé un questionnement sciences sociales souvent de
orthodoxe de l’islam et modernité quant à l’islam de pouvoir et à culture musulmane, ainsi que des
affichée[9]. Il se produira le passage l’orthodoxie musulmane[20]. militantes féministes musulmanes
d’un discours féminin de défense de qui ont commencé à désigner les
l’islam à un discours féministe à mouvements de revendications
l’intérieur de l’islam, c’est-à-dire qu’à des femmes musulmanes pour
mesure que les femmes deviennent l’égalité des sexes à l’intérieur du
plus éduquées, qu’elles s’approprient cadre religieux musulman comme
le savoir religieux, et que des l’expression d’un féminisme
discours islamiques alternatifs à la islamique. Les intéressées elles-
faveur des courants islamistes se mêmes ne se sont pas toujours
démocratisent, le féminisme La présence massive des femmes désignées de la sorte, nombre
islamique se développe en tant que dans les rangs des manifestants, d’entre elles ne se reconnaissent
discours intellectuel et sous la forme et la centralité de leur implication dans cette appellation que depuis
de pratiques militantes chez des dans les processus révolutionna- une période très récente et
femmes islamisées. Ainsi, au ires replacent les questions de toujours de manière assez
Maghreb, notamment au Maroc[10], genre au cœur des mouvements critique. Toutefois, les femmes
de l’Egypte[11], à la Syrie[12], à sociaux et populaires. Il faudra qui ont contribué à la
l’Arabie Saoudite[13], à la Turquie suivre les répercussions réelles de démocratisation du concept de
[14], à l’Iran, notamment à travers le l’activisme et de l’engagement féminisme islamique tel qu’il est
magazine Zanan à qui on attribue massif des femmes dans les apparu depuis le début des
l’origine du concept de féminisme révoltes arabes, que ce soit sur le années 1990, sont pour la plupart
islamique[15], ainsi qu’à la plan des mentalités, de la pensée des femmes engagées dans des
Malaisie[16], en passant par le musulmane et dans le domaine réseaux intellectuels et militants,
Pakistan et l’Inde[17], de nouvelles législatif. Pour le moment, il cherchant à lier la réflexion sur
dynamiques émergent allant des semblerait que cette implication les questions de genre en islam à
revendications féminines musulma- des femmes n’a pas été suivie de un engagement social pour
nes aux discours et pratiques les conséquences sur le plan de la l’amélioration de leur statut, et
plus féministes. En Europe [18] et représentativité politique[21]. plus largement contre les
aux Etats-Unis[19], on peut discriminations que subissent les
observer chez des femmes Le féminisme islamique femmes musulmanes.
réislamisées, souvent engagées dans contemporain
des dynamiques musulmanes Le féminisme islamique tel qu’il a
l’émergence d’une conscience Il est vrai que les espaces où pris forme ces vingt dernières
féministe islamique, dans un l’association des termes féminisme années désigne ce mouvement
contexte où l’islam est fortement et islam et l’élaboration théorique transnational, s’inscrivant dans la
7
Des féminismes islamiques >

continuité de la pensée fondamentales à l’intérieur des féminisme islamique a concentré


réformiste musulmane qui a deux champs : du champ son travail sur le plan intellectuel
émergé à la fin du 19ième siècle, féministe il remet en question la sur ces trois domaines :
qui appelle à un retour aux domination du modèle occidental
Sources de l’islam (Coran et colonial et néocolonial qui se 1) Une révision du fiqh
Sunna) afin de le débarrasser des serait imposé comme l’unique -jurisprudence islamique-, ainsi
lectures et interprétations voie de libération et qu’une relecture du tafsir -exégèse
sexistes trahissant l’essence d’émancipation, ainsi que l’idée et commentaire coranique-, afin
libératrice du message de la que le féminisme serait d’en extraire les lectures et les
Révélation coranique et à antinomique au religieux et interprétations masculines et
l’utilisation de l’outil juridique de imposerait une mise à distance de sexistes[24] et d’en révéler, à
l’ijtihad permettant d’appréhen- celui-ci. Du champ islamique il partir d’une lecture des Sources,
der l’islam en rapport avec questionne tout un pan de la les principes fondamentaux de
l’évolution du contexte. jurisprudence musulmane justice et d’égalité[25].
élaborée à partir d’un point de
Les féministes musulmanes vue masculin et sexiste, dénonce 2) La production d’un savoir
considèrent que l’islam originel la marginalisation du rôle et de la nouveau à travers la (ré)écriture de
ne fait pas la promotion d’un place des femmes dans l’histoire des femmes musulmanes,
quelconque patriarcat, mais au l’historiographie musulmane et la réhabilitation de leur place et
contraire promeut l’égalité des classique, ainsi que dans de leur rôle dans l’historiographie
sexes. Elles appellent à une l’appropriation du savoir et de musulmane, ainsi qu’un travail de
lecture, ainsi qu’à une relecture l’autorité religieuse par les révision de l’histoire islamique d’un
des Sources de l’islam, en faisant hommes au détriment des point de vue féminin et féministe. Il
appel aux sciences sociales, pour femmes. La connotation s’agit de faire émerger les voix et les
en extraire les principes d’égalité occidentale et coloniale du terme subjectivités féminines à travers les
et de justice, et en distancier les féminisme conduit d’ailleurs récits historiques musulmans pour
interprétations qui ont été élabo- souvent à déprécier cette mettre l’accent sur leur
rées à travers le temps à partir appellation et à privilégier un marginalisation ainsi que sur la
d’une grille de lecture machiste et vocable qui semble plus proche nécessité de leur intégration à
patriarcale, et dont notamment le de la culture musulmane comme l’Histoire passée et présente et à
fiqh -jurisprudence islamique- a le vocable réformisme au féminin. l’élaboration de la pensée et de la
hérité. Il s’agit pour elles d’une Sur le plan intellectuel, la production juridique musulmane. Il
réappropriation du savoir et de dynamique féministe musulmane s’agit aussi de faire émerger des
l’autorité religieuse par et pour les contemporaine a été à l’origine intellectuelles, penseuses, savantes et
femmes, et nombreuses d’entre d’un grand nombre de historiennes de l’islam et de
elles s’arment d’une double productions académiques[22], et constituer un savoir religieux et
formation, celle de la maîtrise d’un certain nombre de congrès scientifique produit sur les femmes
des sciences islamiques et des et de colloques internation- par elles-mêmes[26].
outils des sciences sociales pour aux[23] qui ont permis de réunir
faire émerger une pensée et une ses penseur.s.ses et de 3) L’élaboration d’une pensée
conception nouvelle des femmes coordonner les initiatives relevant féminine et féministe musulmane
en islam. d’une vision commune. Ainsi, sa globale qui serait axée sur le
langue de travail est avant tout la principe du Tawhid -monothé-
Ainsi, à travers ce croisement langue anglaise et ses isme musulman- comme
entre champ féministe et champ productions écrites restent fondateur de l’égalité entre les
islamique, le féminisme musulman encore peu accessibles à un large êtres humains, et sur une
introduit des remises en question public. Globalement le réflexion sur le sens profond de
8
Des féminismes islamiques >

la shari’a perçue en tant que voie l’organisation malaisienne Sisters in des figures de cette activisme
et non en tant que loi. Le Islam. Les réseaux Femmes Sous féminin et féministe musulman à
féminisme islamique a impulsé Lois Musulmanes[28], ainsi que le l’échelle nationale et transnatio-
une réflexion sur la question de réseau Musawah faisant la promotion nale. Ces femmes parmi
l’égalité sociale et spirituelle de l’égalité et de la justice dans la beaucoup d’autres, par leur
interrogeant la pensée islamique famille musulmane lancée en 2009, activisme social et politique, ainsi
dans son ensemble quant à sa travaillent à une réforme des lois des que par leur discours
fidélité au principe de justice et statuts personnels dans les pays ouvertement critique quant à la
d’égalité en islam. Une réflexion musulmans. Dans les sociétés vision traditionnelle des femmes
autour des maqasid as-shari’a occidentales il s’agit d’une militance en islam participent à la
-principes au fondement de la musulmane engagée à la fois dans la redéfinition de l’identité féminine
spiritualité et de la jurisprudence défense des femmes musulmanes musulmane et au questionne-
islamique- ainsi que sur les usul contre les discriminations dont elles ment de l’orthodoxie sur les
al-fiqh, dans la droite ligne de la sont victimes et d’un travail questions de genre.
pensée réformiste musulmane d’information et de formation sur Bien que ces productions écrites
contemporaine, a été impulsée les droits des femmes en islam académiques demeurent réservé-
par la dynamique féministe comme c’est le cas pour es à un public restreint, la pensée
musulmane. Ainsi en prenant l’organisation basée aux Etats-Unis féministe musulmane s’est
comme grille de lecture l’égalité Karamah -Muslim Women Lawyers largement démocratisée et de
des sexes, et de manière plus for Human Rights[29]. nombreuses dynamiques musul-
générale les principes de justice manes et groupes féminins et
et d’égalité des penseur.s.ses féministes se sont appropriés ses
introduisent une vision nouvelle La dynamique féministe idées. Le terme féministe lui-
à l’intérieur de la pensée musulmane a aussi travaillé à la même est de moins en moins
musulmane orthodoxe en constitution d’une élite féminine rejeté dans les sphères
proposant une réforme savante maîtrisant les sciences musulmanes et de plus en plus
radicale[27]. islamiques et pouvant participer à redéfini et resignifié. Le
l’élaboration juridique féminisme musulman a aussi
Sur le plan de ce qu’on pourrait musulmane, ainsi que sur la montré une porosité des
appeler un activisme national et consolidation des organisations frontières entre militances «
transnational, le mouvement et groupes de femmes laïques » et islamistes, dans la
féministe musulman a concentré musulmanes actives à l’intérieur mesure où son élaboration ne
son travail à la question de la des réseaux musulmans et repose pas sur des recherches et
révision des statuts personnels islamistes ou de manière des travaux strictement religieux,
inspirés par la « Loi islamique » dans indépendante. On peut dire que mais se nourrit au contraire des
de nombreux pays musulmans, et des personnalités telles que la sciences sociales pour formuler
l’information et la formation des défunte Konca Kuris en Turquie sa pensée et ses idées. On peut
femmes musulmanes quant à leurs [30], Nadia Yassine [31] figure du dire que ce mouvement amorce
droits en islam. Dans le cas des mouvement Justice et Spiritualité une dynamique nouvelle qui fait
sociétés majoritairement au Maroc, ainsi que les le pont entre une réflexion et des
musulmanes, cet engagement a pris égyptiennes Suhayla Zayn al écrits produits à l’intérieur du
la forme d’un travail de réflexion Abidin Hammad ou encore champ islamique et des travaux
sur les Sources de l’islam allié à une Heba Raouf Ezzat [32], ainsi que élaborés en dehors de ce champ
action d’information des femmes la saoudienne Manal ash-Sharif par des intellectuel.s.les et
musulmanes quant aux droits qui qui a lancé le mouvement pour penseur.s.ses « laïques », et
leur sont octroyés en islam comme lever l’interdiction de la conduite introduit ainsi une troisième voie
c’est le cas par exemple de des femmes dans son pays, sont qui réunie désormais des
9
Des féminismes islamiques >

réflexions et des acteurs.rices qui cadre familial, et en termes de maqasid ash-shari’a-. Ici, la
s’ignoraient ou se critiquaient fonctions et de rôles sexuels, tout en question du statut des femmes
jadis radicalement. réaffirmant le caractère est appréhendée de manière
dynamique et évolutif de la radicalement différente de la
jurisprudence musulmane et en pensée religieuse classique : il
Des féminismes islamiques faisant la promotion de l’ijtihad. n’est plus question de droits et
: la centralité du rapport Elle a produit un discours et des devoirs, ni de rôles ou fonctions
aux Textes écrits qui constituent un premier sociales de sexe, mais d’être, de
pas en avant dans la volonté de sujet de sexe féminin et masculin
La question du statut des promouvoir l’égalité des sexes en fondamentalement égaux au-delà
Sources de l’islam, le Coran et la islam. On peut retenir de cette des contextes culturels et
Sunna et plus généralement du génération de penseurs une sociaux. Ici est formulée une
rapport aux Textes sacrés sont au œuvre pionnière, parue dans les remise en question de
cœur des divergences qui années 1990 : Tahrir al-mar’a fi ‘asr l’imprégnation patriarcale et
opposent entre eux les al-rissala -La libération de la femme sexiste de la constitution même
féminismes islamiques. Ces au temps de la révélation- de ‘Abdel- de la jurisprudence musulmane,
divergences séparent ces Halim Abou Chouqqa[34]. une critique en amont des grilles
protagonistes, en trois différentes De cet ouvrage majeur, ainsi que de lectures culturelles et
postures de la plus traditionnelle à des écrits de nombreux penseurs contextuelles à travers lesquelles
la plus libérale : La première contemporains, on peut se sont pensées la conception et
posture que nous qualifierons de clairement identifier le souci, à la jurisprudence islamique
réformiste traditionnelle est la plus travers le retour aux sources relatives aux rapports sociaux de
répandue dans les milieux originelles de l’islam, de faire sexe.
islamistes et majoritaires parmi émerger des principes
les uléma’[33] musulmans aux vues fondamentalement égalitaristes. Nous qualifierons la troisième de
les plus égalitaristes. réformiste libérale, c’est plus
La seconde posture que nous fréquemment la posture des
qualifierons de réformiste radicale se féministes de culture musulmane,
considère héritière de la pensée c’est-à-dire de femmes
réformiste, appelle à une réforme musulmanes féministes
de fond intégrant les sciences socialisées dans un cadre
sociales à l’élaboration de la religieux musulman sans en
jurisprudence islamique revendiquer nécessairement une
concernant les questions de pratique telle que définie par
Elle consiste à dire que le statut genre. l’orthodoxie, mais se considérant
des femmes est clairement de culture et/ou de religion
exprimé par les Sources Cette posture est tout autant musulmane.
religieuses qui affirment attachée aux sources religieuses Cette posture est plus ou moins
qu’hommes et femmes sont et à leur sacralité que la première, attachée aux Textes religieux,
égaux spirituellement, mais que mais elle pousse la réflexion beaucoup plus au Coran qu’à la
leurs particularités biologiques jusqu’aux questionnements des Sunna, elle appréhende l’islam
les poussent à assumer des rôles sources du fiqh, les usul al-fiqh et comme un ensemble de principes
différents, et à avoir des droits et non plus seulement sur le droit philosophiques et éthiques ne
des devoirs non pas égaux, mais lui-même, cherchant à donner nécessitant pas obligatoirement
équivalents. Cette posture exprime une définition plus complexe des une jurisprudence, se vivant et se
le plus souvent les rapports principes supérieurs qui orientent formulant de manière subjective
sociaux de sexe à l’intérieur du l’élaboration de la jurisprudence au-delà des prescriptions légales
-
10
Des féminismes islamiques >

et formelles. Les tenants de cette les féministes occidentales, et religieuses, une libéralisation
posture appréhendent les insiste sur le fait que les priorités sexuelle qui est passée par un
rapports sociaux de sexe comme fixées par le féminisme dominant dévoilement du corps, les
des construits sociaux, et la ne sont pas transposables à féministes musulmanes
conception musulmane toutes les luttes des femmes. De proposent une libération qui
traditionnelle comme une la même manière, pour des pose un tout autre rapport au
déformation patriarcale du féministes noires comme Valérie corps et à la sexualité marqué par
fondement égalitariste des sexes. Amos et Pratibha Parmar the des normes et une sacralisation
Ici, à travers l’usage de power of sisterhood[37] s’arrête là de l’intime.
l’anthropologie notamment, est où le mouvement féministe lui-
remise en cause la genèse de la même est porteur de racisme, et
différence et de la hiérarchisation où les conditions de vie
des sexes, relayée par le système différentes des femmes imposent
religieux patriarcal. des revendications diverge-
ntes[38].
Critique politique et
religieuse de la doxa Ainsi, l’imbrication de l’anti-
féministe racisme à l’anti-sexisme est une Légende : "Nos droits maintenant"
posture majeure qui réunit le
Le féminisme islamique dans sa féminisme africain-américain,
remise en cause de la doxa anti-coloniale et musulman.
féministe en revendiquant une A sa critique politique du
reconnaissance de la pluralité des féminisme dominant, s’ajoute
modalités d’émancipation une critique religieuse qui remet
féminine se situe dans la lignée en question le présupposé selon
de la critique féministe lequel toute démarche de
postcoloniale et du Black libération et d’émancipation des
feminism[35]. femmes passerait par une mise à
La critique féministe distance du religieux. Elles
postcoloniale guidée par le lien revendiquent une militance
conceptuel racisme-impérialisme- prenant sa source dans la
colonialisme, a vigoureusement spiritualité musulmane et faisant
critiqué la prétention du de l’islam une grille de lecture
féminisme colonial à déterminer pour promouvoir l’égalité. En
pour les femmes du Sud les s’appuyant notamment sur la
modalités de leur émancipation. notion fondamentale de Tawhid
La figure de proue de la critique (unicité Divine) en islam, elles
féministe postcoloniale Chandra affirment l’égalité de toutes et
Mohanty a remis en question tous face au Créateur et insistent
l’universalité supposée de la sur la gravité de la domination en
catégorie « femme » comme tant qu’appropriation d’une
caractérisée par une conscience autorité et d’un pouvoir qui
commune, au-delà des réalités de n’appartient qu’à Dieu. Ainsi, si
condition sociale et de la lutte pour l’émancipation des
culture[36]. A partir de cette femmes en Occident s’est
critique, elle remet en cause les caractérisée par une
modalités de lutte suggérées par désacralisation des normes
11
Des féminismes islamiques >

______________________
juriste musulman pour extraire une justice sociale et tout à la fois de
prescription en l’absence de sources rejet du modèle occidentale dans
religieuses ou à leur lumière son ouvrage A Quiet Revolution.The
Notes lorsqu’elles ne sont pas explicites. Veil’s Resurgence from the Middle East to
De manière plus générique, c’est
[1] Rapporté dans les tafsirs l’effort réflexif et intellectuel visant
America, ed. Yale University Press,
2011.
(commentaires du Coran) d’at- à penser l’islam dans son contexte.
Tabari et Ibn Kathir, il s’agit du [9] Göle N., Musulmanes et Modernes.
Verset 195 de la Sourate 3 (Al- Voile et civilisation en Turquie, ed. La
‘Imran) : « Leur Seigneur a exaucé [5] Lire à ce propos l’ouvrage Découverte, 1993.
leurs prières: "je ne ferai jamais pionnier de Kumari Jayawardena,
perdre à aucun d'entre vous, homme Feminism and Nationalism in the Third [10] A l’intérieur du mouvement
ou femme, le bénéfice de ses World paru pour la première fois en islamiste Justice et Spiritualité par
oeuvres. N'êtes-vous pas issus les Inde en 1986 aux éditions Kali for exemple à travers notamment la figure
uns des autres? Ceux qui seront Women, puis aux éditions Zed de Nadia Yassine, mais aussi à travers
expatriés, qui auront été chassés de Books ; Dayan-Herzbrun S., Femmes celle d’Asma Lamrabet qui est une
leurs foyers, qui auront souffert et politique au Moyen-Orient, figure de proue du féminisme islamique.
pour Ma Cause, qui auront L’Harmattan, 2005 ; ainsi que pour
combattu ou auront été tués à mon une problématisation de la question [11] A travers un certain nombre de
service, à ceux-là je pardonnerai et sa mise en rapport avec la personnalités militantes et intellectu-
toutes leurs fautes et je les recevrai question du féminisme au Moyen- elles comme Omaima Abou-Bakr
dans des jardins baignés de Orient aujourd’hui lire l’ouvrage dont nous présentons un article en
ruisseaux, à titre de récompense de majeur dirigé par Lila Abu Lughod, partie II de cet ouvrage, Heba
la part de leur Seigneur, car c'est Remaking Women. Feminism and Raouf Ezzat, et Suhayla Zayn al
Dieu qui distribue les meilleures Modernity in the Middle-East, Abidin Hammad. Voir aussi les
récompenses. » ; Traduction des Princeton University Press, 1998. travaux sur l’Egypte de Lila Abu
versets tirées de Le Noble Coran. Lughod, Remaking Women. Feminism
Nouvelle traduction française du [6] Voir entres autres Ahmed L., and Modernity in the Middle-East,
sens des versets de Mohammed Women and Gender in Islam. Historical Princeton University Press, 1998;
Chiadmi publié aux éditions roots of a modern debate, Yale Saba Mahmood , Politics of Piety. The
Tawhid, 2007. University Press, 1992 ; Badran M., Islamic Revival and the Feminist Subject, ed
Feminists, Islam, and Nation: Gender and the Princeton University Press, 2005 ;
[2] En ce qui concerne les récits et
Making of Modern Egypt, ed. Princeton Ahmed L., A Quiet Revolution, op.cit.
traditions concernant les femmes à
University Press, 1995, Baron, B., Egypt
l’époque prophétique, ainsi que les
as a Woman. Nationalism, Gender and [12] Voir à titre d’exemple
versets et commentaires du Coran
Politics, University of California Press, l’entretien avec la penseuse et
relatifs aux femmes lire : Abdel Halim
2005. militante syrienne Hanane al-Laham
Abou Chouqqa, L’encyclopédie de la
« Droits des femmes, renouveau de
femme en islam, ed. Al Qalam, 1998. [7] Badran M., Feminists, Islam, and la pensée islamique et mouvement
Nation, loc. cit. pacifiste en Syrie », dans notre
ouvrage Zahra Ali (dir.) Féminismes
[3] Voir à ce sujet l’ouvrage de Islamiques, ed. La Fabrique, 2012.
Muhammed Akram al-Nadwi, Al- [8] Leila Ahmed montre comment
Muhaddithat: The Women Scholars in l’utilisation du référent religieux et la [13] Manal al-Sharif qui a lancé la
Islam, ed., Interface Publications, réapparition du port du voile dans campagne pour le droit à la conduite
2007. les années 1970 et 1980 en Egypte des femmes en est un bon exemple.
a pu signifier une revendication de Voir aussi Le Renard, A. « ‘Droit de
[4] Effort rationnel effectué par le la femme’ et
12
Des féminismes islamiques >

développement personnel : les Islamiques, op.cit. Pour la France, Wadud, Qu’ran and Woman. Rereading
appropriations du rel-igieux par les voir l’entretien avec une militante the Sacred Text from a Woman’s
femmes en Arabie Saoudite », musulmane française, Saida Kada, « Perspective, Oxford University Press,
Critique internationale no 46 - janvier- Anti-racisme et anti-sexisme : 1999, Inside the gender Jihad, women’s
mars 2010, pp67-86. itinéraire d’une femme musulmane reform in islam, ed. Oneworld, 2006;
engagée en France », dans Féminismes Webb G. (ed.), Windows of faith.
[14] La défunte Konca Kuris qui Islamiques, op.cit., ainsi que Ali Z. et Muslim Women Scholar-Activists in
était une figure féministe Tersignif S, « Feminism and Islam: a North America, Ed. Syracuse, 2001,
musulmane turque, elle a été post-colonial and transnational Asma Barlas, Believing Women in
assassinée en 1999, après avoir été reading », avec S. Tersigni, in Islam: Un-reading Patriarchal
kidnappée et torturée, voir l’article Exchanges and Correspondence: The Interpretations of the Qur’an, ed.
suivant : Burcak Keskin-Kozat, « Construction of Feminism, dir. C. University of Texas, 2002 ; les
Entangled in Secular Fillard et F. Orazi, ed. Cambridge travaux de Margot Badran dont
Nationalism,Feminism and islamis- Scholars Publishing, oct. 2009 ; « l’article que nous publions dans cet
m. The life of Konca Kuris », Féminisme et islam : entretien avec ouvrage « Féminisme islamique :
Cultural Dynamics, 15(2): 183–211, Zahra Ali », in Féminisme au pluriel, qu’est-ce à dire ? » et son ouvrage,
2003 ; ainsi que Göle N., coll. Cahiers de l’Emancipation, ed. Feminism in Islam: Secular and Religious
Musulmanes et Modernes, loc. cit. Syllepse, sept. 2010, et ALI Z., « Convergences, ed. Oneworld, Oxford,
Musulmanes et Féministes : 2009 ; Asghar Ali Engineer, The
l’émergence d’une conscience Rights of Women in Islam, ed. Sterling
[15] Voir à ce sujet, l’ouvrage majeur de féministe musulmane en France », Publishers,1992.
Ziba Mir-Hosseini, Islam and Gender. Carnet Religioscope, avril 2012.
The religious Debate in Contemporary [23] Nous pensons notamment au
Iran, ed. Princeton University Press, [19] Voir Leila Ahmed, A Quiet Congrès International du
1999; ainsi que Moghadam, V., « Revolution, op. cit. Féminisme Islamique organisée par
Islamic Feminism and Its la Junta islamica à Barcelone en
Discontents: Toward a Resolution [20] Husam Tammam et Patrick 2005, 2006, 2008 et 2010, ainsi
of the Debate », Signs : Journal of Haénni, « Egypte : les islamistes face qu’au colloque sur le féminisme
Women in Culture and Society 2002, à l’insurrection », Religioscope, 10 fev islamique organisée à l’UNESCO
vol. 27, n° 4, pp1126-1171. 2011. par la Commission Islam&Laïcité en
2006, ainsi que le colloque «
[16] Voir l’article de Zainah Anwar: [21] Pour le cas de l’Egypte, voir Feminism and Islamic Perspectives :
« Négocier les droits des femmes en l’article d’Omaima Abou-Bakr « Le New Horizon of Knowlefge and
Malaisie » dans Féminismes Islamiques,féminisme islamique et la Reform » organisé au Caire par le
op. cit. production du savoir : perspectives Woman and Memory Forum au mois de
dans l’Egypte post-révolutionnaire mars 2012.
[17] Schneider, N.C., « Islamic », dans Féminismes Islamiques, op.cit.
feminism and Muslim women’s [24] Les travaux de Fatima Mernissi
rights activism in India: from [22] Parmi les premiers ouvrages qui ont été pionnier dans ce domaine,
transnational discourse to local ont introduit la pensée féministe voir Fatima Mernissi, Le Harem
movement - or vice versa? », Journal musulmane on peut évoquer entre politique. Le Prophète et les femmes, ed.
of International Women’s Studies Vol. autres, Yamani M. (ed.), Feminism and Complexe, 1987.
11 #1 novembre 2009, pp56-71. Islam. Legal and Literary Perspectives,
ed. Ithaca Press, 1996; Ziba Mir- [25] Les travaux pionniers dans ce
[18] Pour l’Europe voir l’article de Hosseini, Islam and Gender: The domaine de Ziba Mir-Hosseini, de
Malika Hamidi « Le féminisme Religious Debate in Contemporary Iran, Azizah al-Hibri, ainsi que ceux
musulman en Europe » dans Princeton University Press, 1999; d’Asma Lamrabet au sein du
Féminismes Amina GIERFI
13
Des féminismes islamiques >
>

I[2] et en partenariat avec la Rabita[32] Voir son ouvrage avec Nawal , as the realities of our day to day
Mohammadia des Ulémas du Maroc al-sa’dawi,Al-maraa wa l-dîn wa l- lives make it imperative for us to
illustre une réappropriation du akhlaq (La femme, la religion et l’E- consider the simultaneous nature of
savoir religieux par les femmes, thi-que), ed. Dar el Fikr, 2000, « our oppression and exploitation.
notamment à travers le travail en Women and the interpretation of Only a synthesis of class, race,
partenariat avec des savants islamic sources », en ligne sur gender and sexuality can lead us
musulmans. http://www.heba-ezzat.com, « Al- forward, as this form the matrix of
maraa wa l-ijtihâd », (La femme et Black women’s lives.», « Challenging
[26] En ce qui concerne ce travail l’ijtihad), Alif: The Journal of Imperial Feminism», Feminist Review,
sur les textes historiques et sur la Comparative Poetics, 1999. n°17, 1984.[38] Des thèmes
mémoire des femmes à travers récurrents abordés par les féministes
l’histoire musulmane, il faut citer [33]« savant religieux » ou « occidentales concernant
entre autres les travaux d’Omaima spécialiste de le jurisprudence l’oppression des « Autres » femmes
Abou-Bakr. islamique ». comme les « mariages arrangés » et
le voile sont déconstruits par ces
[27] En ce qui concerne le champ [34] Préfacée par Youssouf Al- féministes critiques qui affirment
islamique de manière plus générale Qardhawi et Muhammed Al- leur modalité propre de lutte : «
on peut citer les travaux de Khaled Ghazali, traduit en français par Many white feminists have argued
Abou El Fadl notamment son Claude Dabbak sous le titre that as feminists they find it very
ouvrage Speaking in God’s Name: L’encyclopédie de la femme en islam, ed. difficult to accept arranged
Islamic Law, Authority and Women ed. Al Qalam, 1998. marriages which they see as
Oneworld, Oxford, 2001, reactionary. Our argument is that it
Muhammad Hashim Kamali, [35]Le Black feminism ou is not up to them to accept or reject
“Sources, Nature, and Objectives of féminisme noir est né aux Etats- arranged marriages but up to us to
Shari‘ah,” Islamic Quarterly 33, no. 4 Unis dans les années 1960-1970. Il challenge, accept or reform,
(1989), Ibrahim Moosa et Fazlur exprime le point de vue spécifique depending on our various
Rahman, Revival and Reform Islam : As des femmes noires au sein du perspectives, on our own terms and
Study of Islamic Fundamentalism, ed. mouvement féministe aux Etats- on our own culturally specific
Oneworld, 1999 ; Tariq Ramadan, Islam, unis, en cherchant à articuler luttes ways.», « Challenging Imperial
la réforme radicale : Ethique et libération, ed. contre le sexisme et contre le Feminism», Feminist Review, n°17,
Presses du Chatelet, 2008. racisme. 1984. Voir aussi : bell hooks, «
Sisterhood : Political Solidarity
[28] Women Living Under Muslim [36] Mohanty C. T., Feminism Without between Women », Feminist Review,
Laws. Borders: Decolonizing Theory, Practicing n°23, 1986, p212-235, une version
Solidarity, Duke University Press, de cet article est disponible en
[29]Avocates Musulmanes pour les 2003 et l’article pionier «Under français dans Dorlin E. (dir.) Black
Droits Humains . Wester Eyes : Feminist Scholarship feminism. Anthologie du féminisme
and Colonial Discourses», Feminist africain-américain, 1975-2000, ed.
[30] Voir Burcak Keskin-Kozat, « Review, n°30, automn 1988. L’Harmattan, 2008.
Entangled in Secular Nationalism,
Feminism and islamism. The life of [37] « We have to look at the crucial
Konca Kuris », op. cit. question of how we organize in
order that we address ourselves to
[31] Auteure de Toutes voiles the totality of our oppression. For
dehors, ed. Alter Edition, 2003. us there is no choice. We cannot
simply prioritize one aspect of our
oppression to the exclusion of
others
14
Mohyddin Yahia >

Qui est Muhammad (pbsl) pour le commun des fidèles  ?


par Mohyddin Yahia

J’ai beaucoup de mal avec cette idée de réaffirmation identitaire dans la mesure où il s’agit de
vivre un héritage religieux selon les codes culturels dominants. Les musulmans de France ne
s’affirment pas contre mais dans la continuité de la société française

P our un public peu ou mal


informé des choses de
l’islam, le monothéisme
intransigeant enseigné par
Muhammad (pbsl) apparaît
l’homme digne d’être obéi à
l’instar de Dieu (Coran, IV, 80 ;
XXXIII, 30), un modèle parfait
pour les fidèles (XXXIII, 21).
C’est ce qui s’observa rapidement
Mohyddin Yahia
docteur de l’Ecole Pratique des
comme une religion légaliste et dans la communauté, qui l’imita Hautes Etudes (EPHE), Mohyddin
désincarnée, étrangère à la jusque dans ses actes anodins. Yahia enseigne, entre autres,
relation d’amour qui lie les Mais la Révélation n’est guère l’islamologie à la Dâr al-Hadîth de
croyants à Dieu dans le judéo- explicite quant à son modèle ; Rabat et à l'Université Ouverte de
christianisme. Cette vision c’est donc vers la mémoire du Catalogne (UOC).
déformée méconnaît grandement Prophète, les hadith, que les
la place cardinale qu’occupe la fidèles se tournèrent pour Ses recherches portent sur l’histoire
personne du Prophète dans la connaître le détail de leurs règles du shâfi‘isme et la logique légale de
conscience des musulmans et le de vie. On conçoit mal que cette l’islam.
poids immense qu’elle exerce attitude ne se soit pas Il collabore, au sein du Ministère des
dans leur vie sociale. Pour les accompagnée très tôt d’un culte Affaires religieuses du Maroc, à une
dévots et les mystiques, de sa personne. De fait, une vaste édition critique du Muwatta’ et
Muhammad (pbsl) représente une littérature religieuse, fort prisée contribue régulièrement aux
médiation vivante et personnelle des dévots, exalte ses qualités publications du Laboratoire d’étude
entre eux et la transcendance, il exceptionnelles et les différents des monothéismes (UMR 8584).
est l’objet d’une vénération qui aspects de sa spiritualité. Les
rappelle le culte de la Vierge dans prédicateurs et les conteurs Il est auteur du livre : « Shafii et les
le christianisme. Pour les autres, il populaires d’histoires édifiantes y deux sources de la loi islamique »,
est le porteur d’un message ont toujours puisé une mine Ed. Brepols-EPHE (2010).
grandiose et toujours actuel de d’exempla.
progrès dans tous les domaines.
La dévotion amoureuse envers
Muhammad (pbsl) trouve ses
racines dans le Coran. Quoique la
Révélation n’évoque jamais
quelque divinité du Prophète, elle
lui confère un rang unique et n’en
fait pas le simple porte-parole
d’un discours céleste : il est
15
Mohyddin Yahia >

Perfection physique et morale sauf dans la voie de Dieu [c’est-à-dire adorateur du Prophète »), encore
du Prophète le djihad], mais il ne se vengeait pas. Il que le procédé soit décrié par
parlait peu, d’une voix sonore et certains théologiens puisque
Ces ouvrages, le fait peut toujours bienveillante, ne s’exprimait l’adoration ne peut porter sur
surprendre, donnent un portrait jamais gratuitement, ne médisait point, aucune créature.
physique du Prophète. Ils en disait toujours la vérité, demandait que
décrivent l’harmonieuse Dieu l’éclairât dans toute affaire à Dans la conversation ordinaire,
conformation et le fameux signe régler. » même hors des cercles religieux,
de la prophétie entre les épaules. la simple mention du nom du
Mais cette beauté n’est magnifiée Tous ces traits, magnifiés et Prophète fait l’objet d’un
qu’en tant que miroir de sa idéalisés par la littérature pieuse témoignage de respect : elle doit
beauté spirituelle. En effet, Dieu dans des anecdotes à caractère s’accompagner d’une courte
a créé Muhammad (pbsl) parfait merveilleux, mettent en lumière oraison, sallâ llâh ‘alayhi wa
dans sa constitution comme dans la morale pratique qui imprègne sallam (« que Dieu prie pour lui
ses qualités intérieures. D’après toute la vie sociale en islam. Le et lui donne la paix »), appelée
‘Â’isha, celles-ci s’identifiaient au musulman sincère est celui qui tasliya. Il en va de même, depuis
Coran. Ce hadith remontant à non seulement accomplit fort longtemps, dans les livres. La
l’une de ses épouses est à la base ponctuellement les prescriptions tasliya est réservée au Prophète.
de la doctrine mystique d’Ibn de la charia, mais règle Il s’agit d’une prière en sa faveur,
‘Arabî (1165-1240) sur l’essence étroitement son mode de vie sur qui appelle en retour les
du Prophète. Au Maghreb, un de celui du Prophète. Ce portrait a bénédictions de l’Envoyé sur
ces écrits très populaires est le par ailleurs inspiré une poésie celui qui la prononce. Par ce
Kitâb al-Shifâ’, composé par dithyrambique en son honneur, Gloria musulman, le croyant
Qâdî ‘Iyâd (mort en 1149). chantée lors des cérémonies participe aux salutations
Parfait quant au physique, le religieuses ou dans l’intimité des angéliques et divines qu’évoque
Prophète est aussi un modèle de foyers. le Coran (XXXIII, 56). On
vertu. Voici son portrait moral justifie son efficacité par le fait
d’après un ouvrage célèbre d’ al- Présence de Muhammad (pbsl) que Muhammad (pbsl) est vivant
Ghazâlî (mort en 1111) : dans la vie quotidienne en esprit et qu’il écoute
musulmane l’humanité. Aux yeux des fidèles
« Le Prophète était le plus patient, le en effet, il ne cesse de les assister,
plus courageux, le plus continent, le Le rang insigne qu’occupe et prononcer la tasliya est une
plus généreux, le plus stoïque des Muhammad (pbsl) dans les œuvre pie qui rapproche du
hommes ; il s’adonnait à d’humbles consciences et dans la société Seigneur.
travaux, s’habillait simplement, aidait s’exprime et se donne à voir de
ses femmes, jamais il ne les battit. Il mille manières. En voici D’autre part, Muhammad
fréquentait les pauvres, visitait les quelques-unes. Appartenir à la (pbsl) est qualifié dans le Coran
malades, priait pour tout solliciteur, descendance du Prophète a de « rahma [bonté, miséricorde]
croyant comme incroyant, allait seul au toujours été un titre de noblesse, pour les mondes » (XXI, 107).
milieu de ses ennemis, sans gardes. Il quoique, dans son principe, elle Cet amour, il le porte donc à la
n’était injuste envers personne, ne soit purement spirituelle, et création tout entière, à tous les
maudissait point, reprenait avec toutes les conséquences en ont peuples, même ceux qu’il n’a pas
douceur les auteurs d’actes été tirées par le chiisme. Il est connus. Par conséquent, il
désapprouvés. Toutes ses œuvres étaient possible, d’ailleurs, de nommer n’exige rien de telle ou telle
dirigées vers Dieu. Personne ne le un individu en relation avec le communauté, contrairement aux
surpassait en longanimité, ni dans son Prophète lui-même, comme pour autres envoyés. De là vient l’élan
désir de pardonner à autrui, même à les noms théophores : c’est le cas de reconnaissance qui est dû au
ses pires ennemis. Il ne frappait jamais, du prénom ‘Abd al-Nabî (« dernier prophète, cet élu de Dieu
16
Mohyddin Yahia >

tout entier dévoué à une cause de mi‘râj, car elle est le pendant au fond une autre manière de
désintéressée : ramener l’huma- en esprit de ce que le Prophète a dire que le Prophète est un
nité dans la « Voie droite ». vécu par son corps. modèle de vertu proposé aux
On lui adresse des bénédictions hommes. Elle implique égalem-
spéciales, distinctes de la prière Les visions oniriques ent qu’il possède une nature
rituelle (salât), mais aussi suréminente qu’il partage avec
importantes qu’elle. Des recueils La piété envers le Prophète se Dieu. L’inventaire classique de
spéciaux en contiennent les manifeste aussi, de manière ses noms en compte d’ailleurs
formules les plus usitées. Le plus surprenante, par la valeur quatre-vingt-dix-neuf, comme le
fameux du genre est sans doute attachée aux visions de nombre des « plus beaux » noms
les Dalâ’il al-Khayrât du soufi Muhammad (pbsl) en rêve. divins.
marocain al-Jazûlî (mort en Considérées comme le
1476). témoignage d’une faveur divine On retrouve l’écho de ces
exceptionnelle, elles hissent leur conceptions dans la mentalité
Dans la vie festive, il est bénéficiaire au rang d’un populaire comme dans les arts
significatif que les temps forts Compagnon, puisque l’Envoyé islamiques. Bien des éditions
soient Muhammadiens autant de Dieu lui parle directement et modernes du Coran contiennent,
qu’islamiques, puisqu’ils com- que Satan, dit-on, ne peut en tête d’ouvrage, la liste des
mém-orent l’ascension céleste du prendre les traits du Prophète. noms de Dieu et celle des noms
Prophète, la nuit où il reçut les Par elles, le rêveur entre dans du Prophète. Certains ouvrages
premières révélations, le l’élite des fidèles. C’est d’ailleurs soufis développent le thème des
pèlerinage victorieux qu’il sur une injonction prophétique vertus mystiques attachées aux
accomplit en l’an IX de l’hégire reçue en rêve qu’al-Jazûlî, l’auteur noms du Prophète et précisent
et, bien entendu, sa naissance des Dalâ’il al-Khayrât, aurait leur usage talismanique. Réciter
(mawlid). rédigé son fameux recueil. les noms du Prophète est en
Cette dernière commémoration outre réputé apporter au récitant
donne lieu à des festivités Les noms du Prophète toutes sortes de bienfaits, dans ce
considérables, avec musique, monde et dans l’autre. Les cadres
processions et danses, qui en Autre manifestation éclatante accrochés aux murs des maisons,
font la deuxième fête dans les du culte voué à Muhammad en pays musulman, contiennent
pays musulmans, après celle qui (pbsl) : la doctrine de ses noms, la liste des noms divins, mais
célèbre la fin du ramadan. De tirée d’un hadith célèbre où le aussi celle des qualités du
nos jours, des institutions Prophète affirme qu’il possède Prophète. Enfin, le nom de
sociales y associent des causes devant Dieu « dix noms ». La Muhammad (pbsl) est évidement
nationales, comme la volonté de tradition en a trouvé bien exploité dans toutes sortes de
faire cohabiter harmonieusement davantage, puisés dans le texte du compositions calligraphiques qui
religion et modernité. Quant au Coran, les titres de certaines ornent les lieux publics ou privés.
thème, central en islam, de la sourates ou les hadith. Les plus
‘ubûdiyya (l’essence de l’homme caractéristiques correspondent Muhammad (pbsl), Dieu et les
est d’être un ‘abd, un adorateur aux vertus qui sont attribuées à hommes
de Dieu), il s’enracine dans le Muhammad (pbsl) et, fait
voyage céleste du Prophète révélateur, plusieurs sont À partir des données
(mi‘râj), lui aussi abondamment identiques à des noms divins, prophético-scripturaires
célébré. Le mi‘râj est d’ailleurs comme al-Hâdî (« Celui qui guide contenues dans le Coran ou les
devenu le paradigme de toute »), al-Nâsir (« Celui qui vient en hadith et citées plus haut, la
expérience gnostique : l’extase aide »), al-Rahîm (« Le Très réflexion doctrinale s’est
soufie est ainsi décrite en termes Miséricordieux »). Cette liste est développée dans deux directions
17
Mohyddin Yahia >

foncièrement différentes, mais Muhammad (pbsl). Celle-ci, Jugement dernier, l’intercesseur


non contradictoires. L’une a apparue chez Adam, s’est devant Dieu de toute l’humanité
tendu, sinon à diviniser manifestée de prophète en depuis sa création. Cette
Muhammad (pbsl), du moins à prophète jusque chez prérogative sera le témoignage
l’hypostasier ; l’autre a cherché, Muhammad (pbsl), le dernier éclatant de ce que, « miséricorde
après avoir défini le prophétisme, d’entre eux : homme parfait, pour les mondes », il incarne
à caractériser la supériorité du Muhammad (pbsl) est l’isthme l’amour divin pour tous les
prophète de l’islam sur les autres entre le monde divin et le monde hommes.
envoyés de Dieu. humain, et le lieu de
manifestation de tous les noms- L’orthodoxie reconnaît
Muhammad (pbsl), porteur de attributs divins. Le mysticisme cependant l’existence de prodiges
la lumière divine populaire en retient l’idée que le ayant accompagné l’apostolat
prophète arabe est le principe Muhammadien, puisqu’ils
En ce qui concerne la première moteur de l’univers. On mesure figurent dans des hadith autorisés
tendance, le soufisme s’appuie le degré de sublimité auquel est : scission de la lune,
sur des hadith qui évoquent une portée la figure prophétique dans multiplication de la nourriture,
intimité essentielle entre Dieu et les confréries soufies. jaillissement d’eau désaltérante
Muhammad (pbsl). Dans l’un d’entre ses doigts, etc. Ainsi,
d’eux, Dieu dit notamment : « Je Muhammad (pbsl) : première quelle que soit sa religiosité, le
suis Ahmad sans le m » (en effet, des créatures musulman fait-il de son Prophète
supprimer le m dans Muhammad une figure historique extraor-
(pbsl) donne graphiquement Du côté de la théologie dinaire parce qu’elle unit la
ahad, [l’]Un). Ahmad serait donc rationnelle, on considère que grandeur du prophète et la
le nom céleste du Prophète, et Muhammad (pbsl), bien perfection du saint.
Muhammad (pbsl) son nom qu’humainement parfait, est
terrestre. néanmoins parfaitement humain,
jusque dans sa capacité à faire
Cette tradition, d’un très grand des fautes, puisque seul Dieu est
retentissement dans la réflexion infaillible. Le Prophète est
mystique, s’est vu greffer des simplement au sommet d’une
aspects numérologiques de type hiérarchie des êtres, la créature la
kabbalistique, mais aussi des plus proche du Très-Haut.
spéculations métaphysiques qui
s’appuient sur des hadith fameux Ce qui définit la condition
comme : « J’étais un prophète prophétique n’est pas tant la
alors qu’Adam était encore entre capacité à produire des miracles
l’eau et l’argile [c’est-à-dire non qu’un ensemble de qualités
encore créé] » ; « La première indispensables et de vertus :
chose que Dieu créa fut mon intelligence supérieure,
intellect » ; « Qui m’a vu a vu la impeccabilité, retrait du moi
Vérité (al-Haqq, l’un des noms devant la voix de Dieu, etc. Du
divins)». Le Prophète est alors reste, les saints sont eux aussi
identifié au symbole coranique capables de prodiges. Mais
de la Lumière divine, et Ibn Muhammad (pbsl) se distingue
‘Arabî parachève cette doctrine des autres envoyés par certains
en parlant d’une préexistence de privilèges, et notamment par le
l’essence prophétique de fait qu’il sera, au jour du
18
Mohyddin Yahia
_______________________________

Bibliographie
Andræ Tor, Die Person Muhammeds in Lehre undGlauben seiner Gemeinde, Stockholm, P. A. Norstedt & Söner, 1917.

Lory Pierre, Le rêve et ses interprétations en Islam, Paris, Albin Michel, 2003.

Nasr Seyyed Hossein, Muhammad(pbsl), Man of Allah, Londres, Muhammadi Trust, 1982.

Padwick Constance E., Muslim Devotions. A Study of Prayer-Manuals in Common Use, Londres, Society for Promoting
Christian Knowledge, 1961.

Schimmel Annemarie, AndMuhammadIs His Messenger. The Veneration of the Prophet in Islamic Piety, Chapel Hill, The
University of North Carolina Press, 1985.

Zolondek Leon, Book XX of al-Ghazâlî’s Ihyâ’ ‘Ulûm al-dîn, Leyde, E.J. Brill, 1963.

19
Chronologie
Vers 570 : Naissance du Prophète (pbsl) de l'islam.
610 : Première révélation à la Mecque -dans la grotte du mont Hirâ.
613 : Début de la proclamation publique de la révélation coranique.
619 : Année de la tristesse (mort de l'oncle, Abû Tâlib, et de l'épouse du Prophète (pbsl), Khadîdja.
622 : L'année de l'Hégire vers Yathrib (Médine).
624 : Bataille de Badr, victoire de l'armée musulmanse.
625 : Bataille d'Uhud, défaite de l'armée musulmanse.
628 : trêve de dix ans conclue avec les mecquois (connue sous le nom de Traité d'al-Hudhaybiya).
630 : Conquête de la Mecque par les musulmans.
632 : Dernières révélations. Pèlerinage d'adieu et mort du Prophète (pbsl).

20
Tareq OUBROU >

L'Islam dans son unité tridimensionnelle : La Foi, la Loi, et la Voie


par Tareq OUBROU

N otre théorie [de Sharia


de minorité] repose sur
une typologie tripartite
: la doctrine (la foi), la sharia (la
loi), et le soufisme (la voie), trois
La science qui s’occupe de cette
dimension est la dogmatique ou
la théologie musulmane (‘ilm al-
kalâm), appelée fondements de la
religion (‘ûsûl a-dîn) ou encore,
dimensions dont les fondements science de l’Unicité (‘ilm at-
émanent du Coran et de la tawhîd). Abu-Hanîfa l’a appelée «
Sunna, qui renvoient à trois science suprême » (al-fiqh el-akbar)
aspects de la réalité islamique. Le pour la distinguer de la science
premier domaine est d’ordre des lois (fiqhu el-furû‘e). Tout le
théorique ; le deuxième, pratique message de l’islam repose sur ce
; et le troisième sensible et domaine de la connaissance
intérieur[1]. théologique fondamentale. Il en
Tareq OUBROU Cette catégorie représente le découle deux dimensions
premier niveau de la relativité de majeures : 1) la connaissance de
imam de la Mosquée de notre concept de la sharia. Celle- la voie qui mène à Dieu, c’est la
Bordeaux. Il est auteur, entre ci n’est donc à ce titre que le tiers sharia et, 2) la béatitude éternelle
autres, de L'Unicité de Dieu. Des de l’islam et vient après la à laquelle mène ce cheminement
Noms et Attributs divins, Bayane, doctrine (qui définit la foi et la spirituel et donc les promesses
2006; Profession imâm, Albin croyance) par ordre divines eschatologiques, domaine
Michel, 2009. d’importance. sotériologique[2].

La doctrine (el-‘aqîda) Cette connaissance n’est pas de


Contexte l’ordre de la situation mais d’un
La doctrine ou la dogmatique (el- doctrinal absolu. Par conséquent,
Ce texte est extrait d’une ‘aqîda) est la dimension aucune adaptation de fond ni
communication écrite de Tareq prééminente, prioritaire de dérogation substantielle en
OUBROU ayant pour titre : l’islam. L’islam est d’abord un fonction d’un quelconque
« SHARIA DE MINORITÉ » : ensemble de croyances. On contexte culturel ou sociologique
RÉFLÉXION POUR UNE devient musulman par l’adhésion ne sont en principe admises, car
INTÉGRATION idéelle, sensible, voire par il s’agit de vérités irréductibles à
CANONIQUE DE L’ISLAM conviction intuitive ou la société ou à la culture.
EN « TERRE LAÏQUE » instinctive, par l’assentiment du
cœur à un ensemble de vérités
métaphysiques révélées, touchant
principalement les champs de
l’Unicité de Dieu, des Prophètes,
des Anges, de la Résurrection et
du Jugement Dernier…

21
Tareq OUBROU >
Toutefois, l’interpré-tation n’est pas systématiquement est qu’une de Ses traces. Cette
spéculative des Textes, usant de la synonyme de déviance ou connaissance a priori de la
raison comme moyen d’approche d’hétérodoxie[4], encore moins dogmatique ou de la théologie a
offre une étendue d’excommunication! une incidence sur notre
d’interprétations théologiques. perception globale de la sharia.
C’est à ce titre que le contexte Donnons ici un simple exemple
moderne pourra orienter notre La sharia qui va nous intéresser par la suite,
rapport avec les diverses lectu-res celui de la fatwa. Dieu est
théologiques. En ce domaine, Elle ne signifie pas autre chose Législateur certes, mais l’Homme
nous devons aussi nous orienter que la forme dynamique que doit également suivre son
vers une « orthodoxie minimaliste pourrait prendre l’ensemble des exemple. À l’instar de Dieu qui
». pratiques exotér-iques de l’islam. vient répondre aux hommes en
S’il y a donc une adaptation à ef- C’est donc la somme des lois leur donnant des fatwas à travers
fect-uer au niveau de la doctrine (ahkâm-s) invariables et des fatwas le Coran[5], le Prophète donne
c’est uniquement dans la forme variables (cultuelles, juridi-ques et aussi des fatwas. Le mufti en
de son exposé didactique, son morales) avec leur classification imitant un Attribut d’acte de Dieu
style et sa formulation par le selon les sept degrés canoniques : (sifatu fi‘le) et en suivant le
renouvellement sémantique de sa l’obligation, la recomman-dation, modèle prophétique doit
signification. Pour cette raison, la la permission, l’indésirable, la répondre aux questions que les
doctrine du khalaf, qui adopte une prohibition, et pour les contrats croyants de son époque et de son
théologie spécula-tive, sera prise (commerce, mariage..) : la validité contexte posent concernant leur
comme une « dérogation (sahîh) et la nullité (el-bâtil). La religion. Le mufti dans la
théologique ». sharia reste la dimension communauté fait fonction de
Il faut parler aux différentes horizontale et visible de l’islam, la vicaire du Prophète[6]. Il est
générations le langage théologique seule qui se pose en terme prob- même vicaire de Dieu, à cet égard.
qu’elles sont susce-ptibles de lém-atique non seulement dans les Cependant la fatwa de Dieu et de
comprendre[3]. pays où les musulmans sont son Prophète sont infaillibles
La fatwa touche également au minoritaires, en Europe et no- alors que celle du mufti canoniste
domaine théologi-que, par tamm-ent en France, mais aussi est sujette à l’erreur. Celle de Dieu
exemple les choix que nous dans le monde musulman entier, et de son Prophète oblige le
pouvons avoir sur les questions devenu minoritaire ans la cité croyant, celle du mufti
de la théologie de la différence, de planétaire. n’est qu’un avis. Néanmoins le
l’altérité, de la diversité et de la to- mufti signe au nom de Dieu et de
lérance. Son Prophète[7]. Par conséquent,
Une réflexion sur les fondements Le terme sharia peut avoir même si son avis n’oblige
théologiques pour une bioéthique également d’autres significations personne, le fait de se prononcer
musulmane touch-ant aux notions que nous aborderons dans le sur une question religieuse reste
de la vie, de la mort, de la corps du texte. Il faut souligner ici un acte d’une lourde
personne humai-ne, de la liberté... que la sharia n’est pas coupée de responsabilité.
la théologie, contrairement à ce Aussi, ne peut-on pas s’élancer
qui est répondu. Elle n’est qu’une dans l’élaboration des lois et des
Et contrairement à une idée branche du dogme de l’Unicité, fatwas sans connaissance des
répandue, la doctrine musulmane lequel domaine est justement questions théologiques
(al-‘aqîda), comme le domaine de traité par la théologie des Noms et fondamentales, comme par
la sharia et même celui de la des Attributs divin (d’essence et exemple, la différence entre la
mystique, fait aussi l’objet d’un d’actes). La connaissance du Parole ontologique de Dieu (al-
ijtihâd continue par le biais de Législateur précède à ce titre celle kaâm an-nafsî), ou ce que Juwaynî
fatwas, et l’erreur en ce domaine de Sa Loi. Car cette dernière n’en appelle l’Ordre ou le
22
Tareq OUBROU >
Commandement divin (al-’amr) et Loi en ignorant son Auteur Lui- définie par la doctrine (al-‘aqîda),
son expression (al-‘ibâra) en même. Je me contenterai ici par le dogme de l’Unicité (at-
langue arabe, pour ne reprendre d’évoquer leur existence. Et c’est tawhîd) notamment.
que cette catégorie théologique déjà beaucoup pour des Contrairement à la théologie
ach‘arite. Il y a donc une musulmans qui sont gênés, à tort, spéculative on raisonne ici en
théologie du langage qui précède par la théologie. terme de connaissance sensible,
l’interprétation normative des par la saveur, grâce à une
Textes Autrement dit : y a-t-il une La mystique approche « gustative » (al-ma’rifa
isomorphie entre ces deux edh-dhawqiyya), contemplative,
notions : l’Ordre ontologique C’est la dimension intérieure de sans dialectique ni discours.
divin et son expression en langue la pratique musulmane (al-bâtin).
humaine. Par conséquent, On l’appelle al-haqîqa qui, L’expérience mystique est donc
faudrait-il faire une distinction étymologiquement, signifie la un complément de la raison ; plus
entre l’intention du Texte et celle Vérité. Dans le langage des encore, la raison à cet égard n’est
de Son Auteur ? Et quelle soufis, elle est la voie spirituelle et qu’un moyen de fortune,
incidence pourrait avoir tout cela morale qui mène à la vérité de nécessaire mais pas suffisant,
sur notre herméneutique de la Loi Dieu par la perception gnostique pour un long chemin dont sont
? intérieure (al-ma‘rifa) qui dispensés les élus (al-awliyâ’), qui
transforme les éléments de la peuvent accéder aux raccourcis
Il existe aussi d’autres approches doctrine de l’Unicité des Noms et royaux de la sainteté. Néanmoins
en lien avec les questions Attributs divins (tawhîdu al-‘asma’ la connaissance mystique est
précédentes, comme celle de « la wa es-sifât) en vécu intérieur, en inexorablement individuelle, sub-
théologie de l’acculturation » qui évidence existentielle. On peut jective.
passe par l’étude de « la théologie appeler « théologie mystique » la Elle ne concerne ni ne convainc
de la Communication de Dieu » science qui s’en occupe. que ceux qui en sont sujets, et se
pour savoir comment la Parole Sa première démarche consiste à vit en société. En effet on a
divine a pénétré notre monde et élaborer des méthodes spirituelles tendance à désigner le gnostique
intégré la culture et les traditions et des techniques (al-‘arif) par « l’homme présent
du peuple Arabe du « moment comportementales qui aident le absent », c’est-à-dire l’homme qui,
coranique » dans la transmission novice (el-murîd)[8] à se confor- tout en vivant au cœur de la cité,
du Message, en l’occurrence la mer aux normes cultuelles et conserve continuellement ses
formulation d’un ensemble de morales de la sharia. C’est ce pensées attachées à Dieu, c’est
lois en rapport avec la culture de qu’on appelle at-takhalluq. C’est donc un existant distant (al-‘ârifu
cette époque. Autrement dit un préalable au deuxième degré kâ’inun ba’in). Le souci constant
comment faire la distinction entre initiatique qui vise à atteindre du mystique est d’éviter de
la prise en considération par la intérieurement l’union mystique, transformer les multiples expé-
Révélation d’un modèle toujours à travers la sharia (les riences de la vie spirituelle en
anthropologique Arabe d’alors et adorations cultuelles et les habitude, en mécanismes réflexes
sa canonisation, avec le risque exigences morales) pour parvenir ou en a priori. Si nous acceptons
d’une erreur théologico- à la certitude (al-yaqîn) ou à l’ac- d’avoir une pratique cyclique (les
canonique que pourrait induire compliss-ement (al-ihçân), pour cinq prières par exemple), ce n’est
leur confusion. employer le terme d’un hadith [9]. pas par automatisme, ni par
Le but ultime de cette expérience routine, ni uniquement par
Je ne pourrais aborder ici tous ces intime de l’Incommensurable est obéissance dogmatique inconsci-
aspects théologiques pourtant de parvenir à la réalisation ente, mais parce qu’on a
importants. Malheureusement ils intérieure des Noms et Attributs conscience que c’est le geste le
sont méprisés ou ignorés par ceux divins selon une démarche plus approprié, tenant compte
qui aujourd’hui parlent plus de la pratique orientée par la sharia, des circonstances. Ainsi même s’il
23
Tareq OUBROU >

existe des normes et des règles de inspiration » (dalâlatu al-ilhâme)[11] divorce pas avec le rationnel, et
la sharia, le domaine de la comme prolongement de la qui exige la sainteté de la vie, la
créativité et du renouvellement Révélation et de la prophétie. Ici rectitude…
doit rester ouvert. Cette pratique la connaissance est foi. Et la foi En effet, la pratique authentique
reste comme les autres domaines est amour, une passion juste, un des commandements produit une
de l’islam exposée à un certain désir moteur de la connaissance intelligence du cœur qui pourrait
mimétisme (taqlîd). Comme le qui, même si on s’efforce de être source de connaissance en
canonisme elle demande une l’obtenir, ne saurait être général[12] et de la connaissance
redéfinition d’un ensemble de totalement acquise par les seules canonique en particulier. Elle peut
comportements soufis adaptés à forces naturelles de notre esprit, provoquer une Grâce secourable,
notre époque et à notre condition. notre raison. Elle appelle une aide une connaissance inattendue. Ce
divine, une grâce surnaturelle, que les épistémologues appellent
supra-naturelle, supra-rationnelle. la sérendipité.
D’où la place centrale donnée à la
prière (salât), l’invocation (du‘â), la
méditation et d’autres pratiques
spirituelles comme entrée en
relation intérieure, sensible, mais
aussi pratique et effective avec
Dieu. Car la Révélation et ses
enseignements sont pour qu’ils
soient d’abord entendue et obéie.
Cette démarche que l’on peut
qualifier de gnoséologie, même si
De la même manière que nous le terme effraie d’aucuns, n’a rien
essayons de définir la sharia et la avoir avec un quelconque
théologie au-delà de la scolastique occultisme obscur et délirant.
canonique et théologique (al-
madh-habiyya), nous pensons que
le soufisme existe aussi au-delà du Elle repose sur un rapport à la
confrérisme (at-turuqiyya). À cet Révélation comme Parole
égard, avoir un maître (cheîkh) ne enseignante de Dieu, par une
signifie pas forcément être dans profonde écoute et dont découle
une tarîqa. Rappelons que une pratique exigeante exotérique
contrairement à ce que pense (celle du corps) et ésotérique (celle
grand nombre de musulmans, la du cœur et de l’âme), dans la
connaissance du soufisme confiance et l’intelligence. C’est-à-
appartient aux sciences dire une confiance qui n’exclue
musulmanes légales (shar’iyya) et pas les interrogations sans
dont les bases ont vu le jour à lesquelles la foi elle-même ne peut
l’époque des Compagnons du évoluer. Certes, la raison humaine
Prophète et de leurs disciples[10]. est nécessaire, mais parce que
insuffisante, la Révélation vient
Il faut noter qu’il y a un rapport proposer à l’Homme d’autres
entre la sharia et la mystique. Un sources et d’autres modes de
de ces aspect ce que les connaissance expérientielle et
principologistes appellent « la fruitive de Dieu issu d’un désir qui
preuve –canonique- par anime tout son labeur, qui ne
24
Tareq OUBROU >

____________________________

Notes
[1] Ce sont les trois niveaux cités par le hadith dit de Gabriel : el-‘ïmân, el-islâm, el-‘ihçen. ( Voir Muslim via Omar d’après
Muslim bi charhi en-nawawi- de l’Imam NAWAWI, t. 1, partie 1, K.1, B.1, n°1 (8), Beyrouth, Edition Dâr el-koutoub el-
‘ilmyya, non daté, p. 157-160 ; c’est une édition en 9 volumes avec index.

[2] Ali ibn abou EL-EZZE Charh el-‘aqîda et-tahhawiyya, t.1, p.6. Mou’assassatou er-risâla, première édition de 1987 en deux
volumes, commenté et authentifié par Abdoullah et-Turky et Chou’aïb El-Arna’ûte.

[3]NAWAWI, El-majmou’, t.1, Beyrouth, Edition Dar el-fikr, non datée, p.25 ; édition en 20 volumes.

[4] Il faut savoir qu’en dogmatique (théologie) musulmane, l’hétérodoxie n’est pas systématiquement synonyme
d’excommunication.

[5] Coran ( 4, 127 et 176)

[6] Châtiby in "el mouwafaqâte" : Tome 4 ; p.244.

[7] Ibn-Qayyem Al-Juzia a écrit un ouvrage qui traite des règles de la fatwa en quatre volumes, dont le titre est évocateur à
cet égard : « Avertir ceux qui signent au nom du Seigneur des mondes ».

[8] Ce terme dans la terminologie soufie signifie celui qui manifeste la volonté d’entamer la voie mystique. Il tire sa
légitimité des versets du Coran, 6, 52 et 18, 28.

[9] Omar rapporte : « Alors que nous étions avec l’Envoyé de Dieu qu’un homme nous est apparu (…) puis a demandé
au Prophète : « informe moi au sujet de la perfection (el-ihçân) ? » (…) c’est répondit le Prophète, le fait que tu adores
Allah comme si tu Le vois, et si tu ne Le vois pas, saches que Lui Il te voit… ». L’homme dont il s’agit est Gabriel venu
sous forme humaine pour enseigner les Compagnons sur leur religion en posant des questions au Prophète tout en
confirmant ses réponses. (Voir Mouslim via Omar d’après Muslim bi charhi en-nawawy de l’Imam NAWAWY, t.1, partie
1, K.1, B.1, n°1 (8), Beyrouth, Edition Dâr el-koutoub el-‘ilmiyya, non datée, p.157-160 ; c’est une édition en neuf
volumes avec un index.

[10] IBN-KHALÜN, Kitâbu el-‘ibar wa dîwânu el-moubtada’i wa el-khabar, t.1, p.516.

[11] ZARKACHÎ Mohammed, al-bahr al-muhît, authentifié par Omar Al-Achqar, édition non datée t.6, p.103-106.

[12] Coran (8, 29) et (41, 53).

25
Livre

Vient de paraître ou à paraître : Le Soufisme


par Eric GEOFFROY,

A pparu dès l'aube de l'islam, le soufisme est la dimension spirituelle


et ésotérique de la révélation coranique. Il se fonde sur la
contemplation des réalités intérieures du monde, de la religion, de
l'âme humaine...
Conçu par un spécialiste reconnu du sujet, ce guide propose une
introduction à l'histoire, aux fondements et aux pratiques du soufisme.
Vivant et pédagogique, il commence par faire la chasse aux idées reçues,
pour présenter ensuite le soufisme dans ses divers aspects.
Le soufisme d'hier à aujourd'hui
Le soufisme comme expérience
Le soufisme au quotidien

Sommaire
Le soufisme d'hier à aujourd'hui,
Ce que le soufisme n'est pas
Expériences pionnières (VIIIe-Xe siècles) et intégration dans l'espace sunnite
(Xe-XIIe siècles)
Epanouissement doctrinal et structuration sociale (XIIIe siècle)
Le soufisme dans la modernité : la critique

L'expérience
Les fondements de l'expérience : le Coran et le Prophète
"Se connaître soi-même, c'est connaître son Seigneur"
Cheminer sur la voie de l'Unicité

Le soufisme au quotidien
Maître et disciple : l'affiliation à une confrérie
Les méthodes initiatiques
La vie d'une confrérie

L'auteur : Eric GEOFFROY enseigne la langue arabe et l'islamologie à l'université


de Strasbourg, notamment. Spécialiste de renom du soufisme et de la sainteté dans
l'islam, il est l'auteur de plusieurs ouvrages, d'une vingtaine d'entrées de l'Encyclo-
pédie de l'Islam, de contributions dans des ouvrages collectifs de référence que de
nombreux articles dans des revues d'islamologie.

26
Qu’est-ce que la philosophie arabe ?

L e débat sur la philosophie arabe classique et le rapport que la philosophie européenne moderne entretient à son égard fait ces
dernières années l’objet de « débats » voire de polémiques ayant parfois débordé du cadre stricte des spécialistes.

Un des aspects de ces débats prend racine dans la désignation de cette philosophie. Elle semble être problématique. Faut-il continuer de
l’appeler philosophie arabe en raison de la langue dans laquelle elle s’est souvent exprimée, y compris chez des penseurs qui ont pu être
chrétiens ou juifs ; ou bien philosophie islamique, à savoir réflexion issue de l’hellénisme poursuivi dans un cadre religieux
d’imprégnation musulmane ; ou encore philosophie de l’islam, à savoir effort d’élucidation des questions posées en propre par le
message coranique et le hadith ? Il ne s’agit pas simplement d’une question terminologique. Il s’agit bien entendu de ce que le concept
même de philosophie arabe ou de philosophie islamique peut recouvrir et des auteurs auxquels il peut renvoyer.

Une approche encore plus large de cette thématique pourrait être d'interroger la pertinence même des expressions « philosophie arabe »
et « philosophie islamique », au sens où nous pourrions considérer que la philosophie en climat islamique n’est que la « poursuite du
dialogue exigeant dans lequel, continûment et, en droit, partout, la philosophie se crée » [1].
Finalement, comment peut-on définir cette philosophie et quelle actualité philosophique peut-elle avoir ?

Pour en savoir plus : visitez notre site internet ou contactez à l'adresse lescahiersdelislam@gmail.com

Vous aimerez peut-être aussi