Vous êtes sur la page 1sur 5

REPUBLIQUE TUNISIENNE dDevoir De Synthése: N0 2 d

dddddd
MINISTERE DE L’EDUCATION Durée 4 heures
Lycées de ZARZIS Epreuve: MATHEMATIQUES
Niveau : 4me MATHEMATIQUES Coefficient : 4

Exercice n◦ 1 (4 points)
Les résultats seront arrondis au millième.
Dans une population donnée , 15% des individus sont atteints d’une maladie Ma .
Parmi les individus atteints de la maladie Ma , 20% sont atteints d’una autre maladie Mb .
Parmi les individus non atteints de la maladie Ma , 90% ne sont pas atteints de la maladie Mb .
On choisit au hasard un individu de cette population et considère les événements suivants :
A ≪L’individu choisi est atteint de la maladie Ma ≫.
B ≪L’individu choisi est atteint de la maladie Mb ≫.

( )
1. Calculer la probababilité p A ∩ B et montrer que p(B) = 0,115.

2. Un individu de la population déclare qu’il n’est pas atteint de la maladie Mb .


Calculer la probabilité qu’il soit atteint de la maladie Ma .

3. On choisit au hasard un individu de cette population et on désigne par X la variable aléatoire


égale au nombre de maladies dont cet individu pourrait être atteint.
Déterminer la loi de probabilité de X puis calculer son espérance.

4. On suppose dans cette question que cette population compte 200 individus. On choisit au
hasard un groupe de 4 individus de cette population. Calculer la probabilité que parmi les
quatres individus choisis , il y ait au moins deux individus atteints de la maladie Ma .

5. Pour tester ces maladies, un centre biologique utilise des appareils identiques dont la durée
de vie en années suit une loi exponentielle de paramètre λ.

(a) Déterminer la valeur de λ sachant que la probabilité qu’un appareil dure plus que 10 ans
est 0.8.
Dans la suite on prend λ = 0,022.

(b) Calculer la probabilité que la durée de vie d’un appareil soit inférieure à 8 ans.

- 1/5 -
(c) Un appareil est encore en état de marche aprés cinq ans. Quelle est la probabilité que
sa durée de vie soit inférieure à 15 ans.

Exercice n◦ 2 ( 4 points)

1. On considère dans Z × Z , l’équation (E) : 11x + 8y = 3.

(a) Montrer que (1 , -1) est une solution de (E).

(b) Résoudre l’équation (E).

(c) Déterminer les solutions (x , y) de (E) tel que x ∧ y = 3

2. On considère dans Z × Z , l’équation (E’) : 11x + 8y = 79.

(a) Déterminer un inverse de 8 modulo 11.


En déduire que : si (x , y) est une solution de (E’) alors y ≡ 3 (mod 11).

(b) Résoudre alors l’équation (E’).








 N ≡ 9(mod11)
3. On considère le système (S) :





 N ≡ 6(mod8)

(a) Montrer qu’un entier N est une solution de (S) si et seulement si N = 11x + 9 = 8y + 6 ,
ou (-x , y) est une solution de (E).

(b) En déduire que N ≡ -2 (mod 88).

4. (a) Montrer que pour tout entier naturel n , on : 810n ≡ 1(mod11).

(b) En déduire le reste modulo 11 de 82015 .

(c) l’entier 82015 est-il solution de (S).

Exercice n◦ 3 (4 points)
Soit l’équation différentielle (E) : y’ + y = e−x , ou x est un réel.

1. (a) Soit g la fonction définie sur R par g(x) = (x + 1)e−x . Vérifier que g est une solution de (E).

(b) Montrer que f est une solution de (E) si et seulement si f - g est une solution de
l’équation différentielle (E0 ) : y’ + y = 0.

(c) Résoudre l’équation ( E0 ) et en déduire les solutions de (E).

- 2/5 -
2. Dans l’annexe ci-jointe on a tracé la courbe Cg de la fonction g dans un repère orthonormé
( → −)
− →
O, i , j .
[ [
(a) Montrer que g réalise une bijection de 0, +∞ sur un intervalle J que l’on précisera.
On désigne par g−1 la fonction réciproque de g définie sur J.
( → −)
− →
(b) Tracer la courbe de la fonction Cg−1 de g−1 dans le repère O, i , j .
On désigne par x0 l’abscisse du point d’intersection des courbes Cg et Cg−1 .
∫ x0 ∫ 1
(c) Soit A(x0 ) = g(x)dx et B(x0 ) = g−1 (x)dx. Interpréter géométriquement
0 x0
A(x0 ) et B(x0 ).

(d) Justifier que A(x0 ) - B(x0 ) = x20 .

(e) En utilisant l’équation différentielle (E), calculer A(x0 ) puis en déduire que :
2 − 2x20 − x30
B(x0 ) = .
x0 + 1

Exercice n◦ 4 ( 8 points)
] π[ ( )
A- Soit f la fonction définie sur 0, par f(x) = ln tanx . On désigne par (Cf ) la courbe
2 ( →− → −)
représentative de f dans un plan rapporté à un repére orthonormé O, i , j .

1. (a) Calculer lim+ f(x) et lim


π −
f(x). Interpréter graphiquement les résultats obtenus.
x→0 x→( 2 )

(b) Dresser le tableau de variation de f.


(π )
(c) Montrer que le point I , 0 est un centre de symétrie de (Cf ).
4
] π[ π
2. Pour tout x de 0, , on pose : g(x) = f(x) -2x + .
2 2

(a) Donner le sens de variation de g.


π ] π[
(b) Calculer g( ) et en déduire le signe de g(x) suivants les valeurs des réels x de 0, .
4 2

3. (a) Ecrire une équation de la tangente T à (Cf ) en I.

(b) Etudier la position de (Cf ) et T.

4. Tracer T et (Cf ).

5. (a) Montrer que f possède une fonction réciproque φ définie sur R .

(b) Préciser les limites de φ en +∞ et -∞.


π
(c) Montrer que pour tout réel x , φ(x) + φ(−x) = .
2
e x
(d) Montrer que pour tout réel x , φ′ (x) = .
1 + e2x

- 3/5 -
1( ′ ) ex
B- Pour tout réel x , on pose G(x) = φ (x) + φ(x) et g(x) = .
2 (1 + e2x )2

1. Montrer que G est une primitive de g sur R .


∫ n
( ) tet
2. On considère la suite Un définie par : Un = ( )2 d t .
−n
1 + e2t
( ) ∫ n ∫ n(
π )
(a) Vérifier que pour tout entier naturel n on a : n φ(n) + φ(−n) − φ(t)dt = − φ(t) dt.
−n −n 4
π
(b) Soit h la fonction définie sur R par : h(t) = − φ(t). Montrer que h est une fonction
∫ n( 4 )
π
impaire et en déduire la valeur de − φ(t) dt.
−n 4
1( )
(c) A l’aide d’une intégration par parties , montrer que : Un = nφ′ (n) − φ(n) − φ(−n) .
2
(d) Calculer alors lim Un .
n→+∞

- 4/5 -
Nom et prénom :............................................................
Epreuve : Mathématique ( Section : Sciences expérimentales )

Annexe (à rendre avec la copie)

Cg
1

−4 −3 −2 −1 1 2 3 4 5

−1

−2

−3

−4

- 5/5 -

Vous aimerez peut-être aussi