Vous êtes sur la page 1sur 16

Électrifica�on rurale: les Le poids des micro-réseaux dans la Haï�, un pays riche en

énergies renouvelables stratégie pour accroitre l’accès à poten�alité énergé�que


comme planche de salut l’électricité en Haï� renouvelable mal exploitée

DevHaïti
©

Le Magazine du développement

Énergies renouvelables:
entre grande poten�alité et exploita�on
modeste

#21
2020 -2030 Une décennie d’action Photo crédit: larepublica.co
28/1/ 2021
Une produc�on:

Ont contribué à ce numéro:

Acenel LAURENT, Claudie MARSAN, Gérard Junior JEANTY, Hansy MARS, Johnny JOSEPH, Kesner PHAREL,
Patrick SAINT-PRÉ, Dieudonné Joachim, Claudine ANDRÉ, Bélony BIEN-AIMÉ.
Éditorial
Électricité 24/24 : les coûts risquent d’être plus élevés que
les bénéfices
S ur les neuf millions de Caribéens n’ayant pas accès
à l’électricité au niveau de la sous-région, sept
16 milliards de gourdes pour le projet électrique
phare du Président. Un financement qui sera fourni
millions se trouvent être des Haï�ens. On es�me que par des banques commerciales garan� par la Banque
seulement 30% d’Haï�ens ont accès au courant élec- centrale. Des analystes pensent que ceci représente le
trique avec seulement 10% dans le monde rural. Cet talon d’Achille du projet vu que sans de profondes
accès insignifiant à un facteur si fondamental pour réformes structurelles dans le secteur électrique on
faciliter la croissance économique et le développe- voit difficilement comment la compagnie électrique
ment d’un pays explique en par�e les niveaux publique, l’Ed’h, pourrait faire face à ses nouveaux
persistants de pauvreté et d’extrême pauvreté sévis- engagements financiers. Dans le décret budgétaire
sant en Haï�. L’absence d’une véritable poli�que pour l’exercice en cours, il est prévu plus de 15
énergé�que alignée à une solide poli�que milliards de gourdes de subven�ons au secteur élec-
économique cons�tue l’un des principaux freins au trique. En plus de sérieux problèmes financiers
développement du secteur industriel ainsi que des confrontés par la compagnie électrique, ce�e
Technologies de l’informa�on de la communica�on dernière fait face aussi à d’importantes pertes tech-
(TIC). niques au niveau du réseau.

Analysant la situa�on des pays les plus vulnérables et Les problèmes financiers et techniques de l’Ed’H et la
les moins résilients au cours de la pandémie culture de non paiement d’un groupe considérable
Covid-19, les experts du Forum économique mondial d’abonnés de l’entreprise ne laissent présager une
ont reconnu dans le rapport 2020 sur la compé��vité grande probabilité de réussite financière de l’ambi-
mondiale que l’économie numérique représentait un �eux projet du Président. En effet, au cas où le rem-
élément crucial pour faire face aux chocs causés par boursement de la de�e commerciale devrait rencon-
la crise sanitaire mondiale. En effet, les pays trer des difficultés de paiement, il faudrait s’a�endre à
disposant de solides infrastructures énergé�ques et des pressions sur les autorités financières et
technologiques ont permis à leurs citoyens de monétaires pour payer la facture. Ceci accroîtra le
s’ajuster par rapport aux contraintes créées par le déficit budgétaire qui ne cesse de ba�re des records
confinement adopté dans la grande majorité de pays au cours des trois dernières années. La moné�sa�on
à travers le monde. Ceci a permis à certains secteurs de ce déficit par la Banque centrale causera des pres-
comme l’économie, l’éduca�on, la santé,… de sions sur le marché local des changes et alimentera les
fonc�onner à distance à travers le télétravail, l’école pressions infla�onnistes au niveau de l’économie
virtuelle et l’« e-health ». Les rédacteurs du rapport na�onale. A rappeler que le taux d’infla�on est
ont indiqué que les pays dotés d’un solide écosys- supérieur à 20% et a eu un impact très néga�f sur le
tème technologique seront beaucoup plus compé�- faible pouvoir d’achat d’un nombre considérable
�fs dans la période post-COVID. Un tel écosystème d’Haï�ens.
dépend d’une offre électrique garan�e.
Il faut vraiment craindre que la concré�sa�on de la
Ainsi, on pourrait bien comprendre l’obs�na�on de promesse du Président d’électrifier 24 heures sur 24
M. Jovenel Moīse de marquer son mandat avec un le pays avant la fin de son mandat ne coûte trop chère
plus grand accès à l’énergie électrique. Mais la à la popula�on si d’importantes mesures de gouver-
grande ques�on est à quel coût? Dans le décret nance ne sont pas adoptées par les responsables de
budgétaire adopté par l’administra�on Moïse l’Ed’H. La sauce pourrait se révéler, en fait, plus chère
Jouthe, il est prévu un financement de plus de que le poisson.

Une produc�on de Group Croissance, AHJEDDD et Papyrus S.A. - Page 1


Électrification rurale : les énergies renouvelables comme
planche de salut
le transport du carburant sur les sites de production,
s’ajoute aussi un climat social instable qui n’aide pas
les potentiels investisseurs du secteur», analyse Wendy
Sanassee, directrice des opéra�ons de «EarthSpark
International» en Haï�. Selon elle, les manifesta�ons
en série, le blocage des routes, les «peyi lòk» sont des
obstacles auxquels s’ajoutent les calamités naturelles
comme ce fut le cas des dégâts causés par la tempête
Ma�hew en octobre 2016.

Dans pas moins de cinq ans, c’est-à-dire autour de


2026, l’entreprise prévoit l’installa�on de 24 microré-
Dr Rene Jean Jumeau, Directeur Exécu�f de l’IHE seaux pouvant toucher jusqu’à 40 000 personnes,
toujours à l’énergie propre. Avec de telles avancées, la
H aï� ne représente qu’un quart de la popula�on
totale de la Caraïbe (44 millions d’habitants). Pourt-
santé globale dans toutes les localités touchées, chez
tous les bénéficiaires, se trouvera améliorée. En réal-
ant, en ma�ère d’accès à l’électricité, le pays fait ité, chaque projet, chaque réalité a sa propre histoire.
pâle figure. Sur les 9 millions d’habitants de la
sous-région qui n’ont pas accès à l’électricité, 7 Depuis la mise sur pied en 2013 dans l’arrondissement
millions sont de na�onalité Haï�enne. Au fil du des Coteaux de la première coopéra�ve d’électricité
temps, le fossé énergé�que, notamment électrique d’Haï� dénommée «Coopérative Electrique de
entre Haï� et les autres pays de la zone, devient un l’Arrondissement des Coteaux» ou plus couramment
souci majeur pour les autorités et les acteurs privés CEAC, la réalité socio-économique a connu des bou-
du secteur qui n’ont pas hésité à prendre les leversements. La popula�on s’en réjouit d’ailleurs.
devants. C’est le cas de la Coopéra�ve d’Électricité
de l’Arrondissement des Coteaux (CEAC) ou «Enèji La pionnière de coopéra�ves haï�ennes d’électricité
Pwòp» qui opère à Les Anglais, dans le Sud d’Haï�. fournit à ses abonnés 15 heures de courant électrique
par jour, soit de 8H du ma�n à 11H du soir.
C’est dans ce contexte que «EarthSpark Internation-
al» en Haï�, une ONG qui finance des ac�vités de « Si la formule prépayée semble porter ses fruits, la
Enèji Pwòp» à Les Anglais, propose l’électrifica�on mini-centrale de la CEAC souffre cependant d’une
intégrale comme moyen pour déverrouiller le poten- capacité de produc�on pour sa�sfaire la demande sans
�el rural du pays. Pour adresser le problème récur- cesse croissante dans les trois communes de
rent de la pauvreté énergé�que dans diverses com- l’arrondissement – à savoir Coteaux, Roche-à-Bateau et
munes de la côte sud d’Haï�, «Enèji Pwòp» propose Port-à-Piment – et le coût d’exploita�on des opéra�ons
des solu�ons basées sur des micro-réseaux intelli- pour devenir rentable.
gents à l’énergie propre reposant sur l’engagement
communautaire à tous les niveaux, des compteurs
intelligents prépayés, la vente et déconnexion à
distance. Et aussi, l’offre de produits et services
connexes comme les lampes solaires, les ampoules
LED, des réchauds électriques améliorés.

«Outre de nombreux défis liés à l’absence ou le


manque d’infrastructures de base pour la logistique,

Une produc�on de Group Croissance, AHJEDDD et Papyrus S.A. - Page 2


Les projets PHARES et ERAF de l’État

L e Programme haï�en d’accès des communautés


rurales à l’énergie solaire dénommé PHARES a été
gouvernement japonais. Les priorités du gouver-
nement dans le cadre de ce projet consistent à accroi-
lancé en septembre 2020. Il est mis en œuvre par tre le taux d’accès à l’électricité dans le pays. Il est par
l’Agence na�onale de régula�on du secteur de ailleurs conforme au sep�ème ODD, c’est-a-dire garan-
l’Énergie (ANARSE), le ministère des Travaux publics, �r l’accès à une énergie abordable, fiable, durable et
Transport et Communica�ons (MTPTC) à travers sa moderne à coût abordable.
cellule Énergie et l’Unité Technique d’exécu�on du
ministère de l’Économie et des Finances. Trois communes du département du Nord-est sont
concernées par l’ERAF, Mont-Organisé, Capo�lle et
L’Électrifica�on rurale et autonomisa�on des Valières. Trois mini-réseaux à base d’énergie solaire
femmes (ERAF) est un projet piloté par l’Etat haï�en photovoltaïque seront installés dans les communes en
avec le sou�en du Programme des Na�ons Unies ques�on.
pour le développement (PNUD) et le financement du

Un bailleur spécifique

U ne des sources de financement de ces projets


d’électrifica�on rurale dans le pays, est l’OGEF (Off
Les fonds de l’OGEF sont gérés par le Fonds de Dével-
oppement industriel (FDI) et Bamboo Capital Partners,
Grig elec�city Fund) c’est-à-dire un fond des�né à qui fournit une exper�se interna�onale dans l’électric-
l’électricité hors-réseau. Le budget actuel de ce�e ité hors-réseau. Selon un représentant de cet organ-
ins�tu�on est de 1,5 million de dollars, à terme, son isme, Laurent de Dalencourt qui �ent à souligner que
objec�f est de connecter quelque 200 000 foyers et les services de l’OGEF sont distribués aux operateurs et
entreprises haï�ens en inves�ssant dans des entre- développeurs privés de mini-réseaux qui proposent
prises de distribu�on d’électricité commercialement dans leur produc�on au moins 50 % d’énergies renou-
viables. velables.

La réalité du monde rural

N icolas Allien de la cellule Énergie du MTPTC croit


qu’il faut absolument changer de statu quo. Ce�e
régional. De plus, le MTPTC est en passe de déployer
des mini-réseaux opérés par le privé. Et la mise en place
structure éta�que entend transformer le mix de de systèmes solaires en réseau pou connecter les habi-
produc�on d’électricité à base de combus�bles tats dispersés», ont fait savoir différents experts de la
fossiles, peu fiable et coûteux, en un système Cellule Energie du MTPTC qui intervenaient comme les
énergé�que moderne et durable reposant sur autres à l’atelier virtuel sur l’ «Accès aux services
diverses sources d’énergie, principalement les éner- énergétiques en milieu rural et semi-urbain d'Haïti :
gies renouvelables domes�ques pour améliorer la Initiatives et prospections pour un développement
qualité des services d’électricité dans tout le pays. durable» organisé le 9 décembre 2020 par le MTPTC et
le PNUD avec le support technique du Group Crois-
«Il s’agit pour les autorités de procéder au renforce- sance.
ment et à l’expansion des réseaux métropolitain et

Une produc�on de Group Croissance, AHJEDDD et Papyrus S.A. - Page 3


Idéalement ce serait bien d’avoir une grande Le coordonnateur de l’Ins�tut haï�en de l’Energie
centrale gérée par un monopole public qui (IHE), Dr René Jean Jumeau, montre que dans les
produirait de l’électricité à distribuer dans les zones à habitats dispersés, comme c’est le cas dans le
foyers, le commerce, l’industrie. Mais dans le milieu milieu rural haï�en, il faut u�liser la proximité du
rural généralement les habitats sont dispersés. Et réseau ou un système de ba�eries rechargeables, ou
qui pis est, historiquement les expériences ont encore de pe�ts systèmes indépendants, soit des
montré les limites du monopole public qui n’a pas lanternes, des lampadaires solaires pour les gens à
été rentable ni durable. Est-ce pourquoi dans les revenus les plus faibles. Le responsable de l’IHE a
pays de l’Amérique la�ne, dès le début des années beaucoup insisté sur l’ingénierie sociale qui doit
1990, on a ini�é des réformes en vue d’une ges�on précéder l’aspect technique dans l’électrifica�on
plus complexe. rurale.

Les impacts de l’électrifica�on rurale sont mul�ples et considérables notamment en ma�ère de qualité de vie.
L’expérience de « Enèji Pwòp » montre que la sécurité ambiante se trouve renforcée la nuit, avec l’installa�on
de lampadaires. De nouvelles entreprises sont nées pour offrir des boissons fraiches de toutes sortes et condi-
�onner les aliments, protéger les récoltes ... Cela facilite du même coup la créa�on d’emplois. Dans la restau-
ra�on, la cuisson électrique rapide avec des réchauds améliorés, sans produire de fumées, tous ceux-ci cons�t-
uent une bouffée d’oxygène pour la protec�on de l’environnement.

Le poids des micro-réseaux dans la stratégie pour


accroitre l’accès à l’électricité en Haïti

En effet, 62 communes, soit plus de 40% des com-


munes du pays, vont être alimentées de manière
indépendante, à par�r des micro-réseaux, car n’étant
pas connectées au réseau régional de l’Électricité
d’Haï� (EDH).

« L’approche des micro-réseaux part du principe de


la produc�on décentralisée consistant à installer la
produc�on très proche des centres de consomma-
�on », a déclaré le Dr Evenson Calixte, directeur
Dr Evenson Calixte, Directeur Général de l’ANARSE général de l’Autorité na�onale de régula�on du
secteur de l’énergie (ANARSE).

C es dernières années, pas moins de 8 micro-ré-


seaux électriques ont fait leurs preuves en desser-
Ce�e approche perme�ra à l’État haï�en, selon lui,
d’engranger une réduc�on des coûts et de respecter
vant presque fidèlement leurs clients disséminés un la no�on de résilience prônée dans des zones
peu partout à travers le pays, le plus souvent en extrêmement sensibles aux ac�vités cycloniques,
milieu rural et donc a priori dans des condi�ons comme c’est le cas en Haï�.
hos�les à la fourniture du moindre service de base.
Ce�e expérience susmen�onnée a sans nul doute D’une part, les micro-réseaux éliminent les coûts du
inspiré le plan d’électrifica�on 24 heures sur 24 du transport puisque la produc�on se trouve à côté des
gouvernement qui vise à garan�r l’accès à l’électric- centres de consomma�on. En un mot il y aura la
ité dans plus de 40% des communes du pays à par�r produc�on, la distribu�on, sans oublier la consom-
des micro-réseaux. ma�on, et d’autre part, il sera extrêmement difficile,

Une produc�on de Group Croissance, AHJEDDD et Papyrus S.A. - Page 4


voire impossible, pour les cyclones de détruire sont déjà dotées d'un micro-réseau de 150 à 300
en�èrement 62 micro-réseaux indépendants répar- kilowa�s tandis que 3 autres sont en construc�on à
�s sur l’ensemble du territoire. Dondon, Chardonnières et Tiburon. Pour les 51
communes restantes, 21 firmes pré-qualifiées ont
En cas d’ouragans violents, de type Ma�hew ou manifesté leur intérêt à aider l’État à me�re en
Maria, les lignes de distribu�on du micro-réseau place les 51 micro-réseaux.
peuvent être réparées rapidement puisque l'éner-
gie est générée près du point de consomma�on. Au total, les 51 micro-réseaux en passe d’être
De plus, ce système est parfaitement adapté à un installés alimenteront 80 000 ménages pour une
scénario de changement clima�que, appelé à produc�on d’une trentaine de mégawa�s en moy-
provoquer des ouragans de plus en plus fréquents enne. «Tous ces 51 micro-réseaux auront un fort
et intenses. Or, Haï� est l’un des pays les plus pourcentage d’énergie renouvelable qui avoisine
exposés aux catastrophes naturelles notamment 50% du total de l’énergie produit sur l’année. Pour
des ouragans, des inonda�ons et des tremblements l’autre 50%, la compagnie aura le choix, suivant les
de terre. prix en vigueur, d’avoir un minimum de stockage ou
d’utiliser du diesel», a indiqué le Dr Calixte expli-
Les communes de Coteaux, Roche-à-Bateau, quant que l’État haï�en a d’abord opté pour un mix
Port-à-Piment et des Anglais dans le Sud, des Irois solaire-diesel mais, grâce aux avancées tech-
dans la Grand’Anse, et de Môle Saint-Nicolas, nologiques, le diesel cédera sa place au fur et à
Jean-Rabel et Bombardopolis dans le Nord-Ouest mesure à des ba�eries intelligentes.

Des accompagnements pour faire baisser le prix du kilowattheure

Pour me�re en place les infrastructures de basse et En ma�ère de leçons apprises à par�r du fonc�onne-
de moyenne tension pour ces 51 micro-réseaux, ment des 8 micro-réseaux déjà existants, le Dr Calixte
l’État va consen�r un inves�ssement de 30 à 35 dit constater que la technologie des compteurs
millions de dollars américains. «Autrement dit, prépayés fonc�onne assez bien et qu’elle peut aider
l’État met le réseau en place. L’opérateur privé vien- à éliminer les prises clandes�nes. Il demeure
dra exploiter ce réseau-là pour arriver à la produc- convaincu que le paiement de l’électricité est possi-
tion et faire les branchements», a précisé le direc- ble en Haï�. «Contrairement à Port-au-Prince, selon
teur général arguant qu’il s’agit d’une stratégie lui, les habitants de Môle Saint-Nicolas, Jean-Rabel et
pour s’assurer que le coût du kilowa�heure sera Bombardopolis se sont montrés prêts à payer pour le
abordable pour les ménages. service disponible.»

En outre, a informé Evenson Calixte, il existe un


deuxième mécanisme mis en place à par�r des
fonds provenant de la Banque mondiale et de la
Banque de développement des Caraïbes (CDB).
Dans le cadre du programme SREP, la Banque mon-
diale et la CDB ont respec�vement mis sur le tapis 4
et 2 millions de dollars qui vont être distribués aux
firmes sous forme de dons toujours à travers le
processus d’appel d’offres. «Les compagnies qui
auront choisi le mécanisme de la Banque mondiale
vont recevoir un montant correspondant au nombre
de connexions (clients)», a annoncé le directeur
général de l’ANARSE.

Une produc�on de Group Croissance, AHJEDDD et Papyrus S.A. - Page 5


Dossier spécial
DÉVELOPPEMENT DURABLE
ÉLECTRIFICATION RURALE
Intégrer les femmes dans l’équation énergétique

Marie Sophonie Louis, spécialiste en genre et social Nahomie Milien, directrice générale du Centre Kaizen

L a tendance des mé�ers strictement réservés aux


hommes et les femmes tenues à l’écart est vigou-
contractants et embaucheurs d’avoir un quota mini-
mum de 30% de femmes dans leurs recrutements à
reusement dénoncée par la gente féminine, dont tous les niveaux.
Marie Sophonie Louis, spécialiste en genre et social
à la Cellule Energie du ministère des Travaux pub- Des mesures sont également prises pour contrer les
lics, Transports et Communica�ons (MTPTC) et violences basées sur le genre. Ainsi, un code de
Nahomie Milien, directrice générale du Centre bonne conduite est exigé des contractants qui font
Kaizen. affaire avec le MTPTC, de même qu’un mécanisme
de plainte est préalablement monté pour adresser
Les deux femmes y voient des obstacles dans ce�e les éventuelles dérives en la ma�ère. De l’avis de
percep�on séculaire qui mérite d’être enfin corri- Marie Sophonie Louis, son ins�tu�on met les
gée. Si elles prônent l’équité de genre pour bouchées doubles pour surmonter ces obstacles qui
combler le fossé des opportunités entre les deux nuisent aux femmes et à leur épanouissement
sexes, force est de constater cependant que des socio-économique.
défis restent à relever pour parvenir à l’autonomis-
a�on des femmes dans le secteur de l’énergie. En réalité, l’accès à l’énergie augmente le temps
que les filles peuvent passer pour étudier et leur
Les programmes mis en œuvre par le ministère des perme�re de boucler leurs études. Pour rétablir
Travaux publics, Transports et Communica�ons l’équilibre et rendre jus�ce aux femmes et aux filles,
accordent une certaine marge de manœuvre à la dans le cas spécifique du secteur de l’Energie, la
promo�on de l’équité de genre et l’inclusion sociale directrice générale du Centre Kaizen, Nahomie
à travers le pays. Ce ministère via sa cellule Energie Milien, recommande la formula�on de poli�ques
va jusqu’à faire obliga�on à ses nombreux basées sur des données ven�lées par sexe, dont

Une produc�on de Group Croissance, AHJEDDD et Papyrus S.A. - Page 6


l’améliora�on de la collecte de données communes du département du Nord-Est : Mont-Or-
désagrégées par sexe. ganisé, Valières et Capo�lle. L’ERAF est en passe de
me�re en place un micro-réseau électrique d’envi-
En outre, la par�cipa�on des femmes à l’élabora�on ron 10 km de ligne dans chaque commune, avec
des poli�ques est vivement recommandée, aussi environ 2 500 u�lisateurs connectés à l’aide de
bien dans les prises de décisions rela�ves notam- compteurs intelligents prépayés pour les trois com-
ment à l’énergie renouvelable. Nahomie Milien n’a munes. Une fois les réseaux établis, le nombre de
pas hésité pour proposer des programmes ins�tu- branchements va augmenter en fonc�on de la
�onnels de forma�on, de tutorat axés sur les com- demande et la ges�on sera assurée par un Partenari-
pétences techniques, financiers et de leadership des at Public Privé (PPP) entre les différentes par�es
femmes. La créa�on de partenariats avec des entre- prenantes.
prises du secteur privé géré par des femmes fait
aussi par�e des ingrédients pour valoriser le travail Le PNUD, par la voix de son représentant résident
de la gente féminine. Hiraldo del Cas�llo, informe que l’ERAF accentue le
rôle des femmes dans la promo�on et dans la fourni-
Le ministre des Travaux publics, Transports et Com- ture des services énergé�ques. En défini�ve, il
munica�ons, Nader Joiséus, qui a pris la parole lors souhaite voir les efforts tant du secteur public que
de l’atelier virtuel sur l’ «Accès aux services du secteur privé abou�ssent en facilitant l’accès aux
énergétiques en milieu rural et semi-urbain d'Haïti : solu�ons énergé�ques durables répondant aux
Initiatives et prospections pour un développement besoins de la popula�on.
durable» organisé le 9 décembre 2020 par le MTPTC
et le PNUD avec le support technique du Group Seulement 30% des Haï�ens ont accès à l'électricité.
Croissance a vanté les mérites des ini�a�ves de Pire encore, cet indicateur chute à 10% en milieu
l’Etat. Il a par ailleurs mis exergue les atouts du rural. N’en parlons pas pour les femmes qui doivent
Programme haï�en d’accès des communautés rura- affronter une société machiste et bourrée d’inégal-
les à l’énergie solaire (PHARES) lancé en septembre ités. Les efforts pour a�eindre les ODD 5 et 7,
2020 et surtout l’Electrifica�on rurale et autonomis- c’est-à-dire : «Parvenir à l’égalité des sexes et auton-
a�on des femmes (ERAF). omiser toutes les femmes et les filles» et «Garantir
l’accès de tous à des services énergétiques fiables,
L’ERAF est un projet piloté par l’Etat haï�en avec le durables et modernes, à un coût abordable» pourra
sou�en du PNUD et le financement du gouver- aider Haï� à prendre la voie tant rêvée du dévelop-
nement japonais à hauteur de 5.7 millions de dollars pement durable.
américains. Il est mis en œuvre dans trois

Accès à l’énergie et développement durable : ce qu’il faut savoir…


L ’accès à l’énergie est au cœur du développement
durable. Depuis la deuxième révolu�on industrielle
financement des équipements, la distribu�on, le
changement d’échelle et les performances envi-
au XIXème siècle, notre quo�dien est quasi condi- ronnementales.
�onné par l’énergie, notamment l’électricité. Selon
l’Agence Interna�onale pour l’Energie (AIE), l’accès Dans le contexte mondial actuel, il n’est pas
à l’énergie implique «un accès fiable et peu cher» à seulement ques�on d’accès à l’énergie tout court,
une première connexion à l’électricité avec un mais aussi de l’énergie durable et renouvelable.
niveau minimal de consomma�on et à un système L’énergie durable est celle qui est capable de répon-
de cuisson propre. L’accès à l’énergie comprend dre aux besoins du moment présent sans comprom-
donc plusieurs enjeux tels que le prix de l’énergie, le e�re la capacité des généra�ons futures à leurs
propres besoins.

Une produc�on de Group Croissance, AHJEDDD et Papyrus S.A. - Page 7


L’énergie renouvelable est une source d’énergie dont le renouvellement naturel est assez rapide pour qu’elle
puisse être considérée comme inépuisable à l’échelle mondiale. Ce sont des ou�ls de développement majeurs

Le problème d’accès à l’énergie dans le monde

A voir accès à de l’énergie pour répondre à des


besoins divers n’est pas toujours facile dans le
si le taux d’accès a presque doublé, passant de 21% à
37% entre 1993 et 2018.
monde. Selon les Na�ons Unies, en 2019, 870
millions de personnes n’ont toujours pas accès à de Selon le rapport RISE de la Banque mondiale en
l’électricité. Plusieurs millions d’individus disposent 2018, un rapport sta�s�que sur les moyens adoptés
d’une alimenta�on électrique peu fiable et par les pays à travers le monde pour faciliter aux pop-
onéreuse. Cependant, le nombre de personnes ula�ons l’accès à l’énergie durable, les pays ont
accédant à l’électricité augmente d’environ 118 parcouru la moi�é du chemin qui les conduira à
millions, toutefois parvenir à l’objec�f 7 de l’agenda l’a�einte de l’Objec�f 7 de l’agenda 2030. Il est établi
2030 nécessite plus d’efforts. Les personnes qui ne que le nombre de pays qui se sont dotés de cadres
bénéficient toujours pas de l’électricité se situent structurants solides en ma�ère d’énergie durable a
dans des zones rurales ou dans des zones urbaines plus que triplé entre 2010 et 2017, pour passer de 17
mais pauvres. En effet, 87% des personnes qui n’ont à 59. Parmi la totalité des pays couverts par le
pas accès à l’électricité vivent dans des zones rura- rapport, 37% seulement s’étaient fixés un objec�f
les. na�onal de développement des énergies renouvela-
bles en 2010 alors qu’en 2017, ce taux a�eindrait
Dans les pays développés, la totalité de la popula- 93% des pays du monde se sont donnés un tel objec-
�on est considérée comme ayant accès à de l’élec- �f dont Haï�.
tricité. L’Asie de l’Est et du Pacifique, le Moyen-Ori-
ent et l’Afrique du Nord ainsi que l’Amérique la�ne, Si une grande majorité des pays veut résoudre le
quoiqu’ils renferment beaucoup de pauvres, ont problème d’accès à l’électricité, ce n’est pas forcé-
tous a�eint un taux d’électrifica�on d’environ 97% ment le cas pour les cuissons polluantes. Ce
de leur popula�on. Seulement 108 millions de domaine, très important pour a�eindre l’ODD #7, est
personnes sont privées d’électricité dans ces souvent négligé par les pouvoirs publics. En 2019,
régions. Toutefois, les régions qui font face le plus selon les Na�ons Unies, 3 milliards de personnes ne
au problème d’accès à l’électricité sont l’Asie du Sud disposent pas de technologies et de combus�bles
et l’Afrique Subsaharienne. Ce�e dernière est en propres pour cuisiner.
2018, la région du monde la moins électrifiée même

Focus sur Haïti

E n Haï�, avoir accès à l’énergie, notamment


l’électricité, reste un grand défi pour le pays. Une
distribu�on sont faibles, ce qui entrave le recouvre-
ment de l’Electricité d’Haï� (EDH), un organisme
grande par�e de la popula�on haï�enne n’a pas un public chargé de fournir et de distribuer l’électricité
accès fiable à l’électricité. Il existe de grands prob- surtout dans la zone métropolitaine. Ce�e incapacité
lèmes liés à la distribu�on et au contrôle de l’élec- de recouvrer les droits sur l’électricité auprès des
tricité. Beaucoup de consommateurs ra�achés au citoyens, met l’Etat dans une situa�on déficitaire. En
réseau électrique sont illégaux. Les systèmes de effet, chaque année, l’Etat subven�onne à environ de

Une produc�on de Group Croissance, AHJEDDD et Papyrus S.A. - Page 8


300 millions de dollars l’EDH, en dépit de tout, urbaine et 6% en zone rurale.
l’accès à l’électricité reste probléma�que dans le
pays. Pour leurs besoins en 2018, les ménages haï�ens
u�lisent plus de 70% de charbon de bois et de bois
En 2016, selon la Banque Interaméricaine de Dével- de feu, ce qui occasionne des préjudices à notre
oppement (BID), un organisme au niveau de la environnement. Seulement 1% de la totalité de
région Amérique la�ne et Caraïbes (ALC) qui l’énergie consommée en Haï� est électrique. En
travaille dans le renforcement des capacités des 2018, Haï� est classé comme le plus faible consom-
pays de la région, Haï� représente 25% du total des mateur d’électricité au monde, seulement 38% des
personnes qui n’ont pas accès à l’électricité dans la foyers en Haï� avaient accès à l’électricité. Cela
zone. Parmi les 11 millions haï�ens, 7.5 millions contraste fortement avec la situa�on des autres
n’ont pas accès à l’électricité, ce qui place Haï� pays au niveau de la région, où au moins 96% de
comme le troisième pays au monde avec un plus leur popula�on sont couverts par l’électricité. Le cas
faible taux de popula�on ayant accès à l’électric- malheureux de notre pays peut bien s’illustrer
ité.Le marché haï�en se limitait à une produc�on quand nous tenons compte qu’en 2018, sur 9
électrique d’environ 300 mégawa�s qui offre l’élec- millions de personnes dans la Caraïbe qui n’a pas
tricité à 30% seulement de la popula�on en zone accès à l’électricité 7 millions sont des haï�ens.

Source : Rapport RISE 2020


Cependant, en tenant compte les ressources dont nous disposons, que ce soit solaires ou hydroélectriques, la
situa�on peut être renversée, si l’Etat haï�en prend les bonnes mesures. Haï� dispose le plus haut niveau d’en-
soleillement du monde, suivi par l’Allemagne. En 2018, l’Allemagne est championne du monde en ma�ère de
longévité dans le domaine de l’électrifica�on. Selon l’Autorité Na�onale de Régula�on du Secteur de l’Energie
(ANARSE), une ins�tu�on publique créée en 2016 pour jouer le rôle d’arbitre dans le secteur de l’énergie en
Haï�, les dernières évalua�ons des ressources solaires en Haï� sont évaluées à 300 mégawa�s. Ce�e poten�al-
ité peut sa�sfaire jusqu’à 70% de la demande en termes d’électricité dans la région métropolitaine. Donc, l’Etat
devrait orienter le pays vers l’énergie solaire pour faciliter l’accès à l’électricité.

Du côté de l’énergie hydroélectrique, le pays dispose d’un gigantesque lac le Péligre, situé dans le département
du Centre, dont l’exploita�on jusqu’à présent reste inappropriée. Le dernier barrage du lac a été effectué entre
les années 1956-1957, la centrale est dotée de trois turbines d’une capacité de 15.5 mégawa�s chacune. Les
turbines sont en quan�té insuffisante et désuète, de grands travaux de réhabilita�on doivent être effectués
pour libérer l’énergie poten�elle du lac, afin qu’il puisse desservir une grande propor�on de la popula�on en
énergie.
Une produc�on de Group Croissance, AHJEDDD et Papyrus S.A. - Page 9
Haïti, un pays riche en potentialité énergétique renouvelable
mal exploitée
L es sources d’énergies renouvelables sont mul�-
ples en Haï� (solaire, éolienne, vagues marines, et
Ainsi, pour parvenir à augmenter la produc�on
d’énergie électrique dans le pays, l’ANARSE opte pour
thermiques). Malgré tout, leur u�lisa�on dans la une approche intégrée faisant une transi�on lente,
matrice énergé�que du pays demeure négligeable. de l’énergie fossilifère à l’énergie thermique tout en
D’après le Dr. Evenson Calixte, Directeur général de s’appuyant sur la produc�on d’énergie solaire apte à
l’Agence na�onal de régula�on du secteur de l’éner- faire diminuer la consomma�on des autres sources
gie (ANARSE), environ 80% de la matrice d’énergie pendant la journée.
énergé�que du pays est cons�tuée par l’énergie
fossile. Plus loin, le DG a précisé que l’état haï�en opte pour
la créa�on de 45 micro-réseaux de produc�on à base
Or, la biomasse (valorisa�on de déchets) dans le de l’énergie solaire dans des zones rurales reculées
pays est es�mée à 200 mégawa�s, l’énergie du pays. Car, selon plusieurs experts, ils cons�tuent
éolienne à 100 mégawa�s, l’énergie solaire (photo- une alterna�ve durable pour la produc�on
voltaïque ou Off-Grid (système hors-réseau) à 300 énergé�que dans les zones rurales du pays, en raison
mégawa�s, les centrales hydroélectriques, toutes notamment de l’éparpillement de la popula�on des
capacités confondues, à 250 mégawa�s. zones reculées.
Sans conteste, les énergies renouvelables offrent des
Le dic�onnaire Larousse définit une énergie renou- perspec�ves intéressantes tant sur le plan
velable comme étant des formes d'énergie s’appuy- économique, environnemental et social au pays. Car,
ant sur des ressources inépuisables comme (le le coût de produc�on est plus bas, et la produc�on
soleil, le vent, les mouvements de l’eau, la chaleur du dioxyde de carbone (CO2) est rela�vement basse
terrestre) ou se renouvelant rapidement à l’échelle par rapport aux énergies fossilifères qui elles, sont
humaine (cultures, forêts), par opposi�on aux plus chères et plus polluantes.
sources d’énergies fossiles (pétrole, gaz naturel,
charbon, uranium), dont les stocks sont limités et En outre, un inves�ssement suffisant dans les éner-
non renouvelables à l’échelle humaine. gies renouvelables est fondamental pour aider à
a�eindre l'objec�f crucial d’éviter une augmenta�on
L’énergie solaire peut contribuer dans la construc- de la température supérieure à 2 degrés Celsius.
�on des micro-réseaux de produc�on et de distribu-
�on d’énergie électrique. Selon «Worldwatch Insti- Selon un rapport de la Commission économique pour
tute» (2014), le Lac Azuéi (Haï�) a un poten�el qui l’Amérique la�ne et les Caraïbes (CEPALC), «Inves-
fait de lui le site éolien le plus a�rac�f d’Haï�. tissement dans les énergies renouvelables, prix des
carburants fossiles et implications politiques pour
Et pourtant, d’après une étude de la BID, seulement l'Amérique latine et les Caraïbes», datant de mai
33% de la popula�on Haï�enne ont accès à l’élec- 2017, la produc�on d’électricité dans la région à
tricité. Et dans les zones rurales, seulement 8 à 10% par�r du pétrole, de 1990 à 2012, est passée de
de la popula�on ont accès à l’électricité. Pour ce qui 17.1% à 11.2% tandis qu’en Haï�, pour la même péri-
concerne l’énergie de cuisson, le charbon de bois ode, elle a progressé de 20.6% à 86.1%.
reste la source la plus u�lisée par la popula�on
haï�enne. Par ailleurs, ce�e étude en 2012 classait Haï� parmi
D’autres études ont montré des chiffres beaucoup les pays 0% u�lisateurs de charbon pour produire
plus alarmants en ce qui concerne l’accès à l’élec- l'électricité, et a noté qu’avec 13.9% d’u�lisa�on
tricité dans les zones rurales. D’après le Dr. Calixte, d’énergie hydroélectrique, le pays était à l’époque
sur chaque 100 personnes, seulement 5 ont accès à largement en deçà de la moyenne régionale de
l’électricité dans le milieu rural. 49.2%.

Une produc�on de Group Croissance, AHJEDDD et Papyrus S.A. - Page 10


En bref
Lancement officiel des opéra�ons de la BNDA Lancement d’une plateforme haï�enne sur le
Le président de la République, Jovenel Moïse, en marché boursier
présence du Premier ministre, Joseph Jouthe et de Les responsables de la «Innovare capital investment»
plusieurs membres du cabinet ministériel, des mem- ont lancé, le 4 janvier 2021, la première plateforme
bres du conseil d’administra�on de la BNDA, des haï�enne sur le marché boursier. Bap�sée «Innovare
associa�ons de producteurs et des acteurs du trading academy», ce�e plateforme se donne pour
secteur financier, a lancé, le jeudi 14 janvier 2021, au mission de former et d’accompagner les jeunes
centre de conven�on et de documenta�on de la Haï�ens voulant intégrer les plus grands marchés
Banque de la République d’Haï� (BRH), la Banque boursiers dans le monde. Elle proje�e de les aider à
na�onale de développement agricole (BNDA). C’est analyser tous les paramètres prédéfinis des op�ons
une banque qui sera prioritairement au service du de négocia�on de ces marchés.
secteur agricole. Avec l’opéra�onnalisa�on de ce�e
banque, es�me le président Moïse, le pays est sur le Les faibles performances économiques d’Haï� en
point de résoudre l’un des problèmes majeurs auquel 2020
est confronté le secteur agricole: le financement. Dans son rapport annuel pour l’année 2020 «Bilan
préliminaire des économies de la région pour 2020»,
Changer la manière de financer la santé en Haï� la Commission économique pour l'Amérique la�ne et
«Si nous voulons résoudre les problèmes récurrents les Caraïbes (CEPALC) a fait un tour d’horizon des
du secteur sanitaire en Haïti, nous devons obliga- faibles performances de l’économie haï�enne dont
toirement changer la manière d’investir dans le les principaux indicateurs macroéconomiques sont
système de santé», a affirmé Paul Farmer, médecin, au rouge, conséquences de l'impact subi par le pays
anthropologue et infec�ologue lors de la 4e édi�on à la suite de la crise de Covid-19 notamment et a
de l’émission les « Grands rendez-vous économiques esquissé une première es�ma�on de croissance pour
» du Group Croissance, diffusée sur radio et télé 2021. Selon le document, les perspec�ves
Métropole. Le cofondateur et stratège en chef de économiques pour l'exercice 2021 tablent sur une
Partners in Health (PIH) (Zanmi Lasante, en créole), croissance du PIB de 2%, condi�onnée au lancement
une organisa�on interna�onale à but non lucra�f, a de nouvelles ini�a�ves.
adressé ce message non seulement au secteur
public, mais aussi aux organisa�ons non gouver- Chute de 48% des inves�ssements directs étrangers
nementales (ONG), aux églises et au secteur privé en 2019
des affaires. L’édi�on 2020 du rapport «Investissements étrangers
en Amérique latine et dans les Caraïbes» de la Com-
Lancement du Prepoc 2020-2023 mission économique pour l'Amérique la�ne et les
Le président de la République a lancé officiellement Caraïbes (CEPALC), paru au mois de décembre, exam-
et présenté, le lundi 11 janvier 2021, au Centre de ine les montants des inves�ssements directs étrang-
conven�on et de documenta�on Antonio André de la ers (IDE) reçus par chaque pays de la région en 2019.
Banque centrale, le Plan de relance économique Sans surprise, Haï� se retrouve une fois de plus dans
post-Covid (Prepoc) 2020-2023. Selon le chef de le rôle du «Petit poucet» en ma�ère d’entrées d'IDE,
l’Etat ledit plan cons�tue un nouvel ou�l de l’admin- soit 48% de moins que l'année précédente (2018),
istra�on Moïse-Jouthe pour a�eindre des objec�fs contrairement à la République dominicaine qui
de croissance et de réduc�on de la pauvreté en Haï�. conserve jalousement sa couronne de championne
Le gouvernement re�ent trois domaines d’accom- de la sous-région des Caraïbes dans ce domaine.
pagnement : le renforcement de la gouvernance Selon la publica�on, Haï� a reçu 55 millions de
administra�ve, le renforcement de la gouvernance dollars d'IDE en 2019, contre 105 millions de dollars
économique et financière et de la stabilité mac- en 2018.
roéconomique, de l’améliora�on du cadre des
affaires et de la compé��vité de l’économie.

Une produc�on de Group Croissance, AHJEDDD et Papyrus S.A. - Page 11


Haï� encore à la traîne en ma�ère d’accès à Un nouveau président élu à la Banque de dévelop-
l’électricité pement des Caraïbes
L’édi�on 2020 du rapport RISE (Regulatory Indica-
tors for Sustainable Energy), une nouvelle publica-
�on de la Banque mondiale sur les progrès en
ma�ère de poli�que énergé�que à travers le monde
passe au crible les poli�ques de 138 pays dans
quatre domaines : les énergies renouvelables, l’effi-
cacité énergé�que, l’accès à l’électricité et l’accès à
des moyens de cuisson non polluants. En a�endant
l’adop�on des mesures visant à rendre l’électricité
plus abordable pour les usagers, Haï� figure encore
une fois parmi les pays accusant le plus grand retard
au niveau mondial dans le domaine de l’accès à
l’électricité. Bon dernier de la région Amérique Dr Hyginus (Gene) Leon : Président de la
la�ne et Caraïbes, Haï� ob�ent un score total de 29 Banque de développement des Caraïbes
sur 100.

La République dominicaine envisage de vendre de


L e Conseil des gouverneurs de la Banque de dével-
oppement des Caraïbes (CDB) a élu le Dr Hyginus
l'électricité à Haï� (Gene) Leon au poste de président, annonce un
La République dominicaine, en passe de me�re fin à communiqué en date du19 janvier 2021émanant de
son déficit de produc�on d'énergie, se prépare à l’ins�tu�on mul�latérale. La nomina�on du Dr Leon
vendre, en cas de besoin, l’excédent de sa produc- prendra effet le 1er mai 2021. Il succédera au Dr
�on d'électricité à Haï�. C’est le président Luis William Warren Smith, qui est à la tête de l’ins�tu-
Abinader qui en a fait l’annonce lors de sa par�cipa- �on financière régionale depuis 10 ans. Titulaire
�on à une émission télévisée. Selon le président d'un doctorat de philosophie en économie de l'Uni-
Abinader, ce�e opéra�on de vente, si Haï� le versité de Southampton au Royaume-Uni (Royau-
demande, se fera par le biais d'un fonds de compen- me-Uni), le Dr Leon cumule plus de 30 ans d'expéri-
sa�on que plusieurs pays réaliseront. ence dans le développement économique et a
travaillé avec le Fonds monétaire interna�onal
La Direc�on générale du budget a son site web (FMI) pendant plus de 24 ans, en tant que chef de
Dans l’op�que de mieux informer le grand public et mission pour les États du Golfe d'Oman, du Qatar et
les u�lisateurs des données budgétaires, le des Émirats arabes unis ainsi que pour les Bahamas,
ministère de l’Économie et des Finances (MEF), par le Nigéria et le Zimbabwe.
le biais de la Direc�on générale du budget (DGB), a
lancé le 21 décembre 2020 un site Internet.
Le www.budget.gouv.ht, de l’avis du directeur
général du budget, Jean-Michel Silin, voit le jour
dans un souci de transparence afin de rendre les
informa�ons budgétaires disponibles dans les délais
raisonnables pour le public. Par cet ou�l, l’organe
spécialisé du ministère de l’Économie et des Financ-
es s’engage à informer régulièrement les chercheurs
et tout autre consommateur des données rela�ves
au budget et à la finance publique.

Une produc�on de Group Croissance, AHJEDDD et Papyrus S.A. - Page 12


10 faits et chiffres sur l’ODD #7
- Le secteur des énergies renouvelables a employé 10.3 millions de personnes en 2019 à
travers le monde.

- Chaque année, 118 millions de nouvelles personnes ont accès à l’électricité. Le monde
compte seulement 870 millions de personnes qui n’ont pas accès à l’électricité en 2019.

- 44 % de la popula�on totale sans accès à l'électricité vit dans des pays ayant une poli-
�que énergé�que durable solide.

- 50 % des pays fragiles et touchés par des conflits ont amélioré leurs poli�ques d'accès à
l'électricité entre 2017 et 2019.

- Plus de 40% de la popula�on mondiale, soit 3 milliards de personnes, dépendent de


combus�bles polluants et malsains pour cuisiner.

- 87% des personnes qui n’ont pas accès à l’électricité dans le monde vivent dans des
zones rurales.

- En 2018, Haï� est classé comme le plus faible consommateur d’électricité au monde,
seulement 38% des foyers en Haï� avaient accès à l’électricité.

- Parmi les 11 millions haï�ens, 7.5 millions n’ont pas accès à l’électricité, ce qui place
Haï� comme le troisième pays du monde avec un plus faible taux de popula�on ayant accès à
l’électricité.

- Haï� a le deuxième plus grand taux d’ensoleillement dans le monde après l’Allemagne.

- 30% seulement de la popula�on urbaine en Haï� a accès à l’électricité, ce taux est de 6%


en zone rurale.

Banque Mondiale RISE 2019

Une produc�on de Group Croissance, AHJEDDD et Papyrus S.A. - Page 13


Suivez DEVHa�� sur:

Une produc�on:

Le magazine DevHaï� est produit par Group Croissance, l’Associa�on Haï�enne des Journalistes
Économiques pour le Développement Durable (AHJEDD) et Papyrus S.A.
Tous droits réservés.

Vous aimerez peut-être aussi