Vous êtes sur la page 1sur 6

Fonctions Electroniques Amplificateurs Opérationnels

Chapitre 2: AMPLIFICATEURS OPERATIONNELS

Introduction
L'Amplificateur opérationnel est un dispositif électronique qui se présente sous la forme d'un
circuit intégré, exemple le CI 741 ou TL 081. Son rôle principal est d’assurer la fonction
d’amplification. C’est un dispositif actif qui nécessite donc une alimentation en tension.
Ses domaines d'utilisation sont :
 Amplificateurs de tension
 Calculateurs analogiques (Sommateur, soustracteur, intégrateur…)
 Filtres actifs
 Convertisseurs courant/tension ou tension/courant.

I- Amplificateur Opérationnel

1- Généralités
L'amplificateur opérationnel (AOP) est un dispositif électronique constitué de plusieurs étages à
transistors polarisés :
- Un étage différentiel d'entrée : un amplificateur différentiel permettant d'avoir un gain
élevé
- Un étage de liaison : un amplificateur de tension
- Un étage de sortie : permet d'avoir un gain en courant élevé et possède une impédance de
sortie faible.
L'amplificateur opérationnel est alimenté par deux sources d'alimentations symétriques. Il possède
deux entrées et une sortie unique :
+VCC

+
ε

e+
VS
e– −VCC

e+: Tension de l'entrée non inverseuse


e–: Tension de l'entrée inverseuse
ε : Tension différentielle d'entrée (= e+ − e–)
Remarque: Dans le symbole de l'AOP les bornes de l'alimentation ne sont pas représentées.

70
Fonctions Electroniques Amplificateurs Opérationnels

L'AOP amplifie la différence entre les des deux signaux d'entrée . La relation qui relie la tension de
sortie aux entrées et est :
= −
Le coefficient de proportionnalité A est le gain en tension en mode différentiel.
La tension de sortie est toujours comprise entre − appelée tension de saturation négative et
+ appelée tension de saturation positive. La valeur de saturation est légèrement
inférieure de (Exemple: Pour ∓ = ∓15 la tension de saturation ∓ = ∓14,8 ).
/ +
L'amplificateur opérationnel est essentiellement caractérisé par :
# /
- Un gain en mode différentiel élevé : ≈ 10 à 10" #$
/
- Une impédance d'entrée importante :#$ ≈ 10 à 10%& Ω −

- Une impédance de sortie faible : # ≈ 10 à 500 Ω

La caractéristique de l'amplificateur opérationnel représente la tension de sortie en fonction de la


tension différentielle d'entrée :

Caractéristique de transfert de l'amplificateur opérationnel réel


(

Régime de saturation
positive
(

Pente
(importante) :
Gain A
= − −

− . .

Régime linéaire

Régime de saturation − (
négative

Cette courbe est caractérisée par une zone de fonctionnement linéaire très étroite. En effet :
- D'une part, le gain A est très élevé
- D'autre part, la tension est toujours comprise entre les valeurs + ( et – ( très
proches de + et – , respectivement.
Autrement dit, pour fonctionner en régime linéaire, l'AOP doit avoir une tension différentielle

d'entrée * très faible comprise entre – *+ = – ,


et *+ = ,
.
- -

Par exemple, avec un gain = 10" et une tension d’alimentation de 12 V, seulement une tension
différentielle de 12 µV est nécessaire pour amener l’AOP à saturation ( =+ ( ou – ( ).

71
Fonctions Electroniques Amplificateurs Opérationnels

2- Amplificateur opérationnel idéal


Un amplificateur opérationnel est supposé idéal lorsqu'on considère les approximations suivantes :
+
- Un gain différentiel est infini (- → ∞
/
- Une impédance d'entrée est infinie (23 → ∞)
- Une impédance de sortie est nulle (2, → +) −

Conséquences :
→ ∞ ⇒ Les tensions aux niveaux de l'entrée inverseuse et de l'entrée non-inverseuse sont égales:
3 =3
En effet, la tension différentielle est nulle pour une tension de sortie constante et un gain A infini:

= − = = 0 → =

#$ → ∞ ⇒ Le courant de l'entrée inverseuse et celui de l'entrée non-inverseuse sont nulles :


5 =5 =+
#( → 0 ⇒ Quel que soit le courant de sortie de l'AOP, aucune chute de potentiel ne peut perturber la
tension de sortie.

Caractéristique de transfert de l'amplificateur opérationnel idéal

Régime de saturation
positive
(

Pente : Gain
→∞

= − −

Régime linéaire :
=0

Régime de saturation − (
négative

L'amplificateur opérationnel idéal est en :


- Régime linéaire : Lorsque la condition = 0 est imposée et la tension de sortie ( ne
dépasse les valeurs de saturations ∓ ( :− ( < ( < ( .
- Régime de saturation : Lorsque la tension différentielle n'est pas nulle : ≠ 0. La tension de
sortie les valeurs de saturations ∓ ( selon le signe de la tension différentielle : ( = (

pour > 0 et ( =− ( pour < 0.

72
Fonctions Electroniques Amplificateurs Opérationnels

3- Fonctionnement en régime linéaire


Pour permettre un fonctionnement en régime linéaire, une boucle de contre-réaction est
réalisée. Une partie (ou bien la totalité) de la tension de sortie ( est renvoyée sur l'entrée inverseuse
de l'amplificateur opérationnel, comme l'illustre la figure ci-dessous.

+
= $
+
− −
= $

9 =9
=9
9

On se propose de déterminer l'expression de la fonction de transfert du système bouclé.


La tension de sortie est :
= − = $ −9 (

On déduit l'expression de la fonction de transfert


-
:= =
3 ; + -<
Or le gain est infini pour un l'amplificateur opérationnel est idéal. Par conséquent, la fonction = :
1
== =
$ 9
Cette expression montre que la tension de sortie ne dépend pas de l'amplificateur opérationnel lui-
même, mais elle est déterminée uniquement par le circuit extérieur qui lui est associé. De plus,
dans le cas d'un AOP idéal ( = 0), la boucle de contre-réation assure l'égalité: 3 = 3
Remarque : Un AOP utilisé seul c'est-à-dire en boucle ouverte ou bien avec une réaction sur l'entrée
non-inverseuse fonctionne obligatoirement en régime de saturation.

II- Montages de base en régime linéaire


Dans tous les montages amplificateurs, la sortie de l’AOP est rebouclée sur l’entrée inverseuse
(entrée « -») de l’AOP. On considérera que les AOP sont idéaux.

1- Montage non inverseur


Le signal d'entrée à amplifier est appliqué à / =0
+
l'entrée non-inverseuse:

= / =0
$ −
Le courant d'entrée / est nul: D&
= $
>?
= (Diviseur de tension)
>? >@ (
D%
On a = , le gain en tension du montage :
BC
A= = ;+
3 B;

73
Fonctions Electroniques Amplificateurs Opérationnels

2- Montage inverseur
Le courant d'entrée / est nul ⇒ Les résistances D% / =0
et D& sont en série. On obtient : +
− − D% ∞
E=
$
=
( / =0
D% D& −
D&
L'entrée non-inverseuse est liée à la masse donc
= = 0. Le gain du montage : $ E
BC
A= =−
3 B;

3- Montage sommateur inverseur


Le courant d'entrée / est nul ⇒ Le théorème de Dans le cas de résistances identiques : D% = D& =
Millman en A: DG, on a :
=− +
D% + D& + DG
% & ; C
= / =0
F 1 1 1
D% + D& + DG +
L'entrée non-inverseuse est liée à la masse donc D% / = 0 ∞
= = 0. Le potentiel = 0, on obtient: −
F
DG
% &
+ + =0
D% D& DG % D&
La tension de sortie du montage : &
BH BH
=− ; − C
B; BC

4- Montage sommateur non-inverseur


Le courant d'entrée / est nul ⇒ Le théorème de Dans le cas de résistances identiques : D% = D& et
Millman en A: DG = DI, on a :
= +
D + D&
% & ; C
% D&+ & D%
= = % = DG
F 1 1 D% + D&
+
D% D&
Le courant d'entrée / est nul, on obtient: DI
/ =0 −
DI
= ∞
DI + DG D% / = 0
Comme on a = , la tension de sortie du
+

montage :
BH + BJ D&
; BC + C B; %
= K L
BJ B; + BC &

74
Fonctions Electroniques Amplificateurs Opérationnels

5- Montage soustracteur
Dans ce montage on a : Dans le cas de résistances identiques: D% = D& et
/ =/ =0 DG = DI on a :
La tension d'entrée non-inverseuse: = ; − C
DI
= % DG / =0
DG + DI
+
La tension d'entrée inverseuse:

DI / =0
D + D&
&
D& D% % −
= % = +
1 1 D% + D&
&
D% + D&
D% + D&
D% D&
On a = , La tension de sortie du montage :
BC BJ B; + BC
=− C + ;
B; BH + BJ B; &

6- Montage dérivateur
R 3
= −BQ
Dans ce montage on a :
R
= =0
La tension d'entrée : / =0
+
N
= + = +0
$
O E O / =0


Le courant E : D
PN P$
E = =O E
P P $
>
La tension de sortie :
=− > + = −D E +0
En remplaçant E par son expression en fonction
de $

7- Montage intégrateur
;
=− S 3R
Dans ce montage on a :
BQ
= =0
/ =0
La tension d'entrée : +
$ = > + = D E + 0 ∞
E D / =0
La charge du condensateur N: − O
$ >
N = SE P =S P E
D $

La tension de sortie :
N
=− + =− +0
O
En remplaçant N par son expression en
fonction de $

75

Vous aimerez peut-être aussi