Vous êtes sur la page 1sur 17

Université polytechnique de Bobo-Dioulasso BTS d’ETAT session de 2005

-----------------------
Présidence
----------------------- OPTION : GC, As, Bq, TH
Coordination des examens du BTS d’Etat
Epreuve de Fiscalité
Durée : 02 heures
Coefficient : 01
Questions
1. Citez deux impôts et deux impôts d’Etat.
2. Citez les conditions de déductibilité de la provision.

Cas pratique
Exercice 1
Monsieur Amadé est un commerçant qui fait l’Achat-Revente. Pour le besoin de son commerce,
il a loué une boutique à 150 000 francs par mois. Sachant que ses chiffres d’affaires ont varié
ces trois (03) dernières années à savoir :
2002 : 450 000 000
2003 : 720 000 000
2004 : 650 000 000
Calculez sa patente 2005.
Exercice 2
Le Directeur des Ressources Humaines de PETROL-K perçoit les avantages suivants :
Salaire de base : 350 780
Indemnité de logement : 85 000
Indemnité de transport : 80 000
En outre, il bénéficie d’une voiture neuve achetée à 9 000 000. il est marié et père de deux (02)
enfants mineurs. Sa femme est une ménagère.
Calculez l’IUTS net.
Documents
I Barème IUTS II Abattements pour charges :
0 à 10 000 : 2% 200 1 charge : 8%
10 100 à 20 000 : 5% 500 2 charges : 10%
20 100 à 30 000 : 10% 1000 3 charges : 12%
30 100 à 50 000 : 17% 3 400 4 charges : 14%
50 100 à 80 000 : 19% 5 700 5 charges : 16%
80 100 à 120 000 : 21% 8 400 6 charges : 18%
120 100 à 170 000 : 24% 12 000 7 charges : 20%
170 100 à 250 000 : 27% 21 600
250 100 et au dessus : 30%

1/1
Université polytechnique de Bobo-Dioulasso BTS d’ETAT session de 2005
-----------------------
Présidence
----------------------- OPTION : GC, As, Bq, TH
Coordination des examens du BTS d’Etat
Epreuve de Fiscalité
Durée : 02 heures
Coefficient : 01
Questions
1. Citez deux impôts et deux impôts d’Etat.
2. Citez les conditions de déductibilité de la provision.

Cas pratique
Exercice 1
Monsieur Amadé est un commerçant qui fait l’Achat-Revente. Pour le besoin de son commerce,
il a loué une boutique à 150 000 francs par mois. Sachant que ses chiffres d’affaires ont varié
ces trois (03) dernières années à savoir :
2002 : 450 000 000
2003 : 720 000 000
2004 : 650 000 000
Calculez sa patente 2005.
Exercice 2
Le Directeur des Ressources Humaines de PETROL-K perçoit les avantages suivants :
Salaire de base : 350 780
Indemnité de logement : 85 000
Indemnité de transport : 80 000
En outre, il bénéficie d’une voiture neuve achetée à 9 000 000. il est marié et père de deux (02)
enfants mineurs. Sa femme est une ménagère.
Calculez l’IUTS net.
Documents
I Barème IUTS II Abattements pour charges :
0 à 10 000 : 2% 200 1 charge : 8%
10 100 à 20 000 : 5% 500 2 charges : 10%
20 100 à 30 000 : 10% 1000 3 charges : 12%
30 100 à 50 000 : 17% 3 400 4 charges : 14%
50 100 à 80 000 : 19% 5 700 5 charges : 16%
80 100 à 120 000 : 21% 8 400 6 charges : 18%
120 100 à 170 000 : 24% 12 000 7 charges : 20%
170 100 à 250 000 : 27% 21 600
250 100 et au dessus : 30%

1/1
Université polytechnique de Bobo-Dioulasso BTS d’ETAT session de 2005
-----------------------
Présidence
----------------------- OPTION : GC, As, Bq, TH
Coordination des examens du BTS d’Etat
Epreuve de Fiscalité
Durée : 02 heures
Coefficient : 01

Exercice 1
1. Citez deux revenus totalement exonérés de l’impôt unique sur les traitements et
salaires. (2 points)
2. Dites comment le bénéfice est imposé dans une société en commandite simple.
(2 points)
3. Expliquez brièvement le principe de la territorialité de l’impôt sur les bénéfices
industriels, commerciaux et agricoles. (3 points)
Exercice 2
Cas pratique
Les Etablissements « ZABA et frères » fondé par monsieur ZABA ont pour objet la vente de
marchandises diverses. Les comptes arrêtés le 31 décembre 2004 font ressortir un déficit
fiscal de 2 000 000 F, pour un chiffre d’affaires de 49 088 000 F toutes taxes comprises, soit
41 088 000 F hors taxes.
Suite à une demande de renseignements du service des impôts en vue d’un contrôle, les
informations suivantes ont été communiquées par le comptable de l’entreprise :

1. Produits
Une plus value de la cession d’un matériel de manutention en cours d’exercice d’un montant
de 2 010 549 F figure dans les produits. Pourtant l’entreprise a été agréée au régime de la plus
value réinvestie prévue par l’article 8 du code des impôts. Le comptable a déclaré avoir omis
de traiter cette opération.

2. Charges de personnel
Ce poste comprend entre autres :
− Salaire annuel de monsieur ZABA = 3 000 000 F ;
− Salaire annuel de madame ZABA = 2 400 000 F.
Celle-ci est chargée par son époux de s’enquérir du bon fonctionnement de l’entreprise
seulement lors de ses rares déplacements professionnels. En outre, le certificat d’affiliation de
madame ZABA à la CNSS exigé par l’administration n’a pu être fourni.
1/2
3. Services extérieurs
− Les loyers portés en charges sont de 1 440 000 F.
Le loyer annuel stipulé dans le contrat de bail dûment enregistré auprès du service des impôts
et figurant au dossier est effectivement à 1 440 000 F. le relevé détaillé des loyers n’a pas été
joint à la déclaration de résultat.

4. Impôts et taxes
Ont été portés au débit de ce compte :
− L’IMFPIC de l’exercice 2003 = 185 000 F ;
− Le péage (taxes routières) = 180 000 F ; selon le comptable, les quittances de
paiement comportent le numéro d’immatriculation du véhicule de livraison ayant
effectué des missions de livraison de marchandises dans plusieurs provinces du
Burkina.
− N.B.Un avis d’imposition complémentaire à la patente 2004 figurant au dossier
d’un montant de 25 000 F. cette taxe acquittée par le contribuable n’a pas été pris
en compte dans la détermination du résultat de l’entreprise. Selon le comptable
cette imposition a été omise.
− Taxe de résidence 20 000 F.

5. Autres charges
La somme de 3 millions imputée sur le résultat correspondant au reliquat du déficit non imputé
de l’exercice 1998

Travail à faire

1. Effectuez les corrections nécessaires en justifiant votre démarche et en suivant


strictement la chronologie des questions.
2. Déterminez la base ainsi que le régime d’imposition de monsieur ZABA.

2/2
Université polytechnique de Bobo-Dioulasso BTS d’ETAT session de 2005
-----------------------
Présidence
----------------------- OPTION : BANQUE ET ASSURANCE
Coordination des examens du BTS d’Etat
Epreuve de Techniques quantitatives de
gestion
Durée : 02 heures
Coefficient : 02

Ce sujet comporte deux parties indépendantes.


Le candidat a le choix de commencer par la partie qui lui semble la plus abordable.
Calculatrice et plan comptable SYSCOA autorisés.

PREMIERE PARTIE : COMPTABILITE GENERALE (10 POINTS)


La Grande Industrie du Faso (GIF) fabrique et commercialise des produits finis P. elle a
effectué les opérations suivantes dans la première semaine du mois de mars 2005 :
− 01/03/2005 : achat de matières première à crédit : 12 000 000 F HT, facture n° A 720 ;
− 02/03/2005 : achat d’un véhicule par chèque bancaire n°0043 : 3 500 000 F HT ;
− 04/03/2005 : vente de produits finis P contre chèque bancaire n°C304 : 9 000 000 F HT ;
− 05/03/2005 : règlement du loyer par chèque bancaire n°0044 : 120 000 F HT ;
− 07/03/2005 : règlement de la facture d’eau par chèque bancaire n°0045 : 65 000 F
(facture non soumis à la TVA).

Travail à faire
Enregistrer les opérations ci-dessus au journal, sachant que l’entreprise pratique l’inventaire
permanent.
Taux de marque brute 30%.
Taux de TVA : 18%.

N.B. Tous les calculs doivent figurer sur la copie.

DEUXIEME PARTIE : COMPTABILITE ANALYTIQUE DE GESTION (10 POINTS)


La GIF fabrique des produits fins P à partir d’une matière première M dans un atelier
« production ». Les informations relatives au mois d’avril 2005 sont les suivantes :

− achat de matières premières M : 25 000 kg à 100 F le kg ;


− charges indirectes du centre « approvisionnement » : 500 000 F ;

1/2
− consommation de matières premières M par l’atelier « production » : 20 000 kg au coût
moyen unitaire pondéré de 120 F ;
− main d’œuvre directe : 100 heures, taux horaire 2 500 F ;
− charges indirectes du centre « production » : 700 000 F ;
− production : 4 000 unités de produits finis P ;
− charges indirectes du centre « distribution » : 247 500 F ;
− ventes : 3 000 unités de produits finis P : prix de vente unitaire 980 F.

Travail à faire
Déterminez dans des tableaux :

a) le coût d’achat de la matière M ;


b) le coût de production des produits finis P ;
c) le coût de revient des produits finis P ;
d) le résultat analytique des produits finis P.

2/2
Université polytechnique de Bobo-Dioulasso BTS d’ETAT session de 2005
-----------------------
Présidence
----------------------- OPTION : BANQUE ET ASSURANCE
Coordination des examens du BTS d’Etat
Epreuve de Techniques quantitatives de
gestion
Durée : 02 heures
Coefficient : 02

Exercice 1 (7 points)
Vous êtes comptable chez NEKA’S. on vous donne :
− 05/07 : vente de marchandises, facture V720 au client Malik, montant brut : 400 000 F,
remise 5%, escompte 1%, port 40 000 F et 5 emballages consignés à 1 000 F l’unité ;
− 08/07 : Malik retourne 3 emballages (prix de reprise : 1 000 F l’unité) et gare le reste
pour son utilisation personnelle (prix de vente : 1 000 F TTC l’unité) ;
− 15/07 : facture d’avoir AV720, retour de marchandises, brut 400 000 F sur vente du
05/07 (facture V720) ;
− 20/07 : Malik effectue un règlement partiel par chèque bancaire (montant à déterminer)
et accepte la traite N°78 pour solde de la facture V720, échéance : 30 septembre,
nominale : 500 000 F.

Travail à faire
Enregistrer au journal de NEKA’S les opérations ci-dessus, TVA : 18%.

Exercice 2 (6 points)
Dans le bilan au 31/12/1998 d’une entreprise, on peut lire :
− Matériel industriel : 3 850 000
− Amortissement du matériel industriel : 1 347 500
Ce matériel a été acquis dans le courant de l’année 1996 et est amorti de façon constante. La
dotation pratiquée en 1998 a été de 577 500 F.

Travail à faire
1. Déterminer le taux d’amortissement linéaire ;
2. Déterminer la date d’acquisition ;
3. Passer au journal la dotation de 1999.

1/2
Exercice 3 (7 points)
Dans l’entreprise M.O.G.S., à la fin de l’exercice 2002, la situation des clients douteux anciens
est la suivante :

Noms des Créances TTC Provisions au Règlements au cours de 2002


clients 31/12/2001
TRAORE 529 820 224 500 354 000 F pour solde
SONDA 1 014 800 645 000 Néant, insolvable
MALE 1 122 180 570 600 295 000 F, porter la provision à
90% du solde

Les règlements ont été comptabilisés au crédit des comptes clients douteux. Par ailleurs, un
nouveau client ZONGO devant 885 000 F TTC doit être considéré comme douteux : provision
à constituer 60%.

Travail à faire
1. Présenter le tableau d’analyse des créances douteuses ;
2. Passer au journal les écritures de régularisation au 31/12/2002.

2/2
Université polytechnique de Bobo-Dioulasso BTS d’ETAT session de 2005
-----------------------
Présidence
----------------------- OPTION : BANQUE ET ASSURANCE
Coordination des examens du BTS d’Etat
Epreuve de Techniques quantitatives de
gestion
Durée : 02 heures
Coefficient : 02

Exercice 1 (7 points)
Vous êtes comptable chez NEKA’S. On vous donne :
− 05/07 : vente de marchandises, facture V720 au client Malik, montant brut : 400 000 F,
remise 5%, escompte 1%, port 40 000 F et 5 emballages consignés à 1 000 F l’unité ;
− 08/07 : Malik retourne 3 emballages (prix de reprise : 1 000 F l’unité) et garde le reste
pour son utilisation personnelle (prix de vente : 1 000 F TTC l’unité) ;
− 15/07 : facture d’avoir AV720, retour de marchandises, brut 400 000 F sur vente du
05/07 (facture V720) ;
− 20/07 : Malik effectue un règlement partiel par chèque bancaire (montant à déterminer)
et accepte la traite N°78 pour solde de la facture V720, échéance : 30 septembre,
nominale : 500 000 F.

Travail à faire
Enregistrer au journal de NEKA’S les opérations ci-dessus, TVA : 18%.

Exercice 2 (6 points)
Dans le bilan au 31/12/1998 d’une entreprise, on peut lire :
− Matériel industriel : 3 850 000
− Amortissement du matériel industriel : 1 347 500
Ce matériel a été acquis dans le courant de l’année 1996 et est amorti de façon constante. La
dotation pratiquée en 1998 a été de 577 500 F.

Travail à faire
1. Déterminer le taux d’amortissement linéaire ;
2. Déterminer la date d’acquisition ;
3. Passer au journal la dotation de 1999.

1/2
Exercice 3 (7 points)
Dans l’entreprise M.O.G.S., à la fin de l’exercice 2002, la situation des clients douteux anciens
est la suivante :

Noms des Créances TTC Provisions au Règlements au cours de 2002


clients 31/12/2001
TRAORE 529 820 224 500 354 000 F pour solde
SONDA 1 014 800 645 000 Néant, insolvable
MALE 1 122 180 570 600 295 000 F, porter la provision à
90% du solde

Les règlements ont été comptabilisés au crédit des comptes clients douteux. Par ailleurs, un
nouveau client ZONGO devant 885 000 F TTC doit être considéré comme douteux : provision
à constituer 60%.

Travail à faire
1. Présenter le tableau d’analyse des créances douteuses ;
2. Passer au journal les écritures de régularisation au 31/12/2002.

2/2
Université polytechnique de Bobo-Dioulasso BTS d’ETAT session de 2005
-----------------------
Présidence
----------------------- OPTION : INFORMATIQUE DE GESTION,
Coordination des examens du BTS d’Etat COMMERCE INTERNATIONAL,
GESTION COMMERCIALLE

Epreuve de Techniques quantitatives de


gestion
Durée : 04 heures
Coefficient : 05

Ce sujet comporte quatre parties indépendantes.


Le candidat a le choix de commencer par la partie qui lui semble la plus abordable.
Calculatrice et plan comptable SYSCOA autorisés.

PREMIERE PARTIE : OPERATIONS COURANTES (10 POINTS)

La SA BURKINA METAL est spécialisée dans l’achat et la revente de marchandises. Au cours


du mois de mars 2005, elle a réalisé les opérations suivantes :
− 05/03/2005 : achat de marchandises (facture A601), brut HT 20 000 000 F, remise 5%,
escompte de règlement 4%, Net de facture 30 jours fin du mois ;
− 08/03/2005 : vente de marchandises, brut HTVA 18% 28 000 000 F, remise 2%, Net de
facture contre chèque BCB N°0058Z. Coût des stocks vendus : 21 500 000 F ;
− 14/03/2005 : achats de timbres poste contre chèque postal (chèque BCB N°680 AC) pour
600 000 F HT ;
− 18/03/2005 : facture V702 : vente de produits finis brut HTVA 18% 10 000 000 F. Net de
facture à crédit. Coût des stocks vendus 6 500 000F ;
− 20/03/2005 : règlement de la facture SONABEL contre espèces : 200 000 F HT ;
− 20/03/2005 : achat de timbres fiscaux contre espèces (PC608) : 400 000 F.
NB : le taux de TVA est de 18%.

Travail à faire
Enregistrer les opérations au journal de SA BURKINA METAL

1/4
DEUXIEME PARTIE : COMPTE DE RESULTAT (10 POINTS)
Les postes du compte de résultat de la SA BURKINA METAL se présentent comme suit en
milliers de francs CFA au 31/12/2004 :
Achats de marchandises 12 000
Achats de matières premières et fournitures liées 76 000
Autres achats 8 800
Autres charges 1 000
Autres produits 3 400
Charges du personnel 18 000
Charges HAO 1 500
Dotations aux amortissements, et provisions d’exploitation 20 000
Dotations aux amortissements, et provisions financières 750
Dotations HAO 800
Frais financiers 6 500
Gains de change 6 500
Impôts et taxes 6 500
Impôt sur le résultat 9 200
Participation des travailleurs 2 800
Pertes de change 2 500
Production immobilisée 500
Production déstockée 1 000
Produits accessoires 6 000
Produits de cession d’immobilisation 8 500
Produits HAO 3 500
Reprise de provision d’exploitation 1 500
Reprise de provision HAO 500
Reprise de provisions financières 500
Reprise de provision HAO 300
Revenus financiers 1 500
Services extérieurs 16 000
Subventions d’exploitation 600
Transfert de charge d’exploitation 2 000
Transfert de charges financières 250
Transfert de charges HAO 500
Transports 12 500
Travaux, services vendus 18 000
Valeurs comptables des cessions d’immobilisation 7 500
Variation des stocks de marchandises (déstockage) 500 (solde D)
Variation des stocks de matières premières et fournitures (stockage) 2 500 (solde C)
Variation des stocks d’autres achats (stockage) 1 800(solde C)
Vente de marchandises 20 000
Vente de produits fabriqués 156 000

2/4
Sachant qu’il n’y a pas de déductions ni de réintégrations fiscales :

Travail à faire
1. Présenter le compte de résultat de l’exercice au 31/12/2004 sachant que 40% du chiffre
d’affaire a été réalisé à l’exportation ;
2. Déterminer la CAFG par la méthode soustractive.

TROISIEME PARTIE BUDGET DES APPROVISIONNEMENTS (15 POINTS)


La SA BURKINA METAL utilise une matière première M dans la production d’une pièce
détachée très prisée qu’elle commercialise dans la zone UEMOA.
La consommation annuelle prévisionnelle de la matière M est estimée à 1 200 kg.

Travail à faire
1. Déterminer le nombre de commandes qui minimise le coût total des approvisionnements
sachant que :
− le coût de passation d’une commande est de 60 000 F ;
− le taux de possession des stocks est de 16% de la valeur du stock moyen ;
− le prix d’achat unitaire de la matière M est de 10 000 F hors taxes
2. Calculer le lot économique en quantité et en valeur.

QUATRIEME PARTIE COMPTABILITE ANALYTIQUE D’EXPLOITATION (34 POINTS)


La société SA BURKINA METAL fabrique un produit fini « P » à partir de deux (02) matières
premières « M » et « N ». Le processus de production est scindé en deux (02) étapes :
1. la matière première « M » passe dans l’atelier N°1 pour être modelée ;
2. l’atelier N°2 termine le produit fini « P » avec l’adjonction de la matière première « N ».
Les données relatives à la production du mois de juillet 2005 sont les suivantes :

1. Tableau de répartition des charges indirectes


Charges par nature Approvisionnement Atelier 1 Atelier 2 Distribution
Totaux définitifs 150 000 126 000 152 000 21 250
Nature des unités d’oeuvre Kg de matière 1ère achetée H MOD Produits Produits vendus
fabriqués
Nombre des unités d’œuvre ? ? ? ?
Coût de l’unité d’œuvre ? ? ? ?

3/4
2. Les stocks en début de mois :
− Matières premières « M » : 1 000 kg à 60,5 F le kg ;
− Matières premières « N » : 800 kg à 62 F le kg ;
− Produits finis « P » : 700 unités à 106 F l’une.
3. Achats du mois
− Matières premières « M » : 8 000 kg à 60 F le kg ;
− Matières premières « N » : 7 000 kg à 80 F le kg ;
4. Main d’œuvre directe des ateliers de production
− Atelier N°1 : 1 000 heures à 500 F l’heure
− Atelier N°2 : 2 000 heures à 800 F l’heure
5. Consommation de matières premières dans les ateliers de production
− Atelier N°1 : 7 000 kg de « M »
− Atelier N°2 : 6 500 kg de « N »
6. Production du mois
− 8 000 produits finis « P » ont été fabriqués ;
7. Ventes du mois
− 8 500 unités de « P » ont été vendues à 10 000 F l’une.

Travail à faire
1. Terminer le tableau de répartition des charges indirectes ;
2. Calculer le coût d’achat des matières premières ;
3. Présenter le compte des inventaires permanents des matières, sachant que
toutes les sorties de stocks sont valorisées selon la méthode du coût moyen
unitaire pondéré avec cumul du stock initial ;
4. Calculer le coût d production des produits finis « P » à la sortie de l’atelier N°2.

4/4
Université polytechnique de Bobo-Dioulasso BTS d’ETAT session de 2005
-----------------------
Présidence
----------------------- OPTION : INFORMATIQUE DE GESTION,
Coordination des examens du BTS d’Etat COMMERCE INTERNATIONAL,
GESTION COMMERCIALLE

Epreuve de Techniques quantitatives de


gestion
Durée : 04 heures
Coefficient : 05

PREMIERE PARTIE : COMPTABILITE ANALYTIQUE


La société NOVELTY est spécialisée dans la fabrication de petite maroquinerie (portefeuille et
porte monnaie). La mise en œuvre des produits se fait dans deux ateliers : préparation et
assemblage.
− Les portefeuilles sont constitués par un assemblage de morceaux de peaux ;
− Les porte-monnaie par un assemblage de peaux et la fixation de fermoirs.
Dès leur livraison, les peaux sont stockées avant d’être découpées dans l’atelier de
préparation. Les fermoirs sont conservés en magasin en attendant leur utilisation dans l’atelier
d’assemblage ; les produits sont stockés préalablement à leur vente aux grossistes et aux
détaillants.
Pour le mois de janvier, la société NOVELTY fournit les données suivantes :
Stock au 01/01 Achats Vente grossistes Ventes détaillants
Eléments Coût Coût
Quantité Montants Quantité Montants Quantité Quantité
unitaire unitaire
Peaux 1 000 4 380 000 9 000 3 300 000
Fermoirs 8 000 1 260 000 19 000 6 000 000
Portes
5 000 20 580 000 15 000 5 000 7 000 5 800
monnaie
Portefeuilles 5 000 12 870 000 10 000 5 650 8 000 7 000
Encours
Portes
3 500 000
monnaie
Portefeuilles 1 100 000

Le service Production a relevé les consommations suivantes pour le mois de janvier :


Eléments Portes monnaie Portefeuilles
Peaux 5 000 3 000
Main d’œuvre directe 7 000 heures à 3 300 F 3 000 heures à 3 300 F
Fermoirs 20 000
Heurs machine 6 000 heures 4 000 heures

1/3
Production du mois de janvier : 20 000 porte-monnaie et 15 000 portefeuilles.
Le service des ventes a relevé les charges de personnel directes :
Eléments Porte monnaie Portefeuille
Ventes aux grossistes 846 000 564 000
Ventes aux détaillants 1 470 000 1 860 000

L’analyse des charges indirectes se fait selon le tableau suivant :


Eléments Montant à Centres auxiliaires Centres principaux Centre

répartir Gestion du Gestion du Approv. Prépara- Assem- Ventes Ventes de


personnel matériel tion blage grossistes détaillants structure
Total charges 95 100 000 11 100 000 5 400 000 4680000 30000000 15600000 12090000 11430000 4800000
incorporables
de
comptabilité
générale
Charges 9 000 000 10% 25% 35% 30%
supplétives
Total
répartition
primaire
Réparation
secondaire
Gestion du 5% 4% 35% 20% 20% 16%
personnel
Gestion du 5% 50% 25% 10% 10%
matériel
Total
répartition
secondaire
Unité d’œuvre Quantité Heure Heure MOD Unité Unité 1 000 F
ou assiette de de machine vendue vendue coût de
répartition matières produc-
achetées tion de
produits
vendus

Les stocks au 31/01 s’élèvent à :


− peaux ………………………………….2 000 unités ;
− fermoirs………………………………..6 990 unités ;
− porte-monnaie…………………………2 995 unités ;
− portefeuilles……………………………2 010 unités ;
− en-cours de porte-monnaie …………1 400 000 f ;
− en-cours de portefeuilles…………….200 000 F ;

2/3
Travail à faire
1. Compléter le tableau de répartition des charges indirectes par centre d’analyse
2. Présenter sous forme de tableaux :
− le coût des achats des différents approvisionnements
− le coût de production des produits
− le coût de distribution des produits
− le coût de revient et les résultats analytiques
N.B. tous les comptes de stocks sont tenus d’après la méthode CMUP.

DEUXIEME PARTIE : GESTION PREVISIONNELLE

Un gestionnaire dans le but de faire des prévisions, dispose des renseignements suivants :
1. Une droite d’équation des ventes établie à partir des ventes trimestrielles des deux
dernières années :
Y = 0,4 X + 100
2. Des coefficients saisonniers

Trimestre 1 Trimestre 2 Trimestre 2 Trimestre 4


1,2 0,9 0,7 1,3

Travail à faire
Déterminer les prévisions des ventes des 4 trimestres de l’année suivante.

3/3

Vous aimerez peut-être aussi