Vous êtes sur la page 1sur 26

Une ration alimentaire équilibrée pour un homme adulte bien portant de poids

normal ayant une activité physique modérée doit comporter approximativement :


A - 2000 à 2700 calories
B - 12 % de calories protidiques
C - 1 g de protéines par kg de poids
D - 50 % de calories glucidiques
E - Les trois acides aminées dits essentiels

Bonne(s) réponse(s) : A B C D

Quelle est l'interprétation correcte de la numération formule sanguine suivante réalisée chez un adulte
? GB: 5450/mm3 ; PN: 3600 ; PE: 50 ; PB: 50 ; Lymphocytes: 1600 ; Monocytes: 150
A - hypereosinophilie
B - syndrome mononucleosique
C - polynucleose neutrophile
D - neutropénie
E - hyperlymphocytose
F - NFS normale

Bonne(s) réponse(s) : F

Quelle est l'interprétation de la numération formule sanguine (chez un adulte)


GB: 14 250/mm3 ; PN: 6300 ; PE: 450 ; PB: 50 ; Lymphocytes: 7100 ; Monocytes: 350
A - hyperleucocytose
B - polynucléose neutrophile
C - hyperéosinophilie
D – NFS a la limite de la normale
E - hyperlymphocytose
F – syndrome mononucléosique

Bonne(s) réponse(s) : A.E

Concernant la thyroïde :
A – Ses sécrétions varient physiologiquement en fonction de l’âge, du cycle menstruel ou encore
des variations thermiques.
B – Elle ne sécrète que des hormones ubiquitaires.
C – L’iode est indispensable à la synthèse des hormones thyroïdes.
D – La TSH entraîne une stimulation générale pour la synthèse de thyroxine.
E – La thyroxine est liée à la TGB dans la glande thyroïde.

Bonne(s) réponse(s) : A.C.D

La thyroxine :
A – Se lie à des récepteurs membranaires.
B – Stimule la production de TRH.
C – Stimule de nombreux processus physiologiques.
D – A une action calorigénique par augmentation du métabolisme de base.
E – Stimule le catabolisme protidique, lipidique et glucidique.

Bonne(s) réponse(s) : C.D.E


Quelle est l'interprétation correcte de la numération formule sanguine suivante réalisée chez un adulte
? GB: 5450/mm3 ; PN: 3600 ; PE: 50 ; PB: 50 ; Lymphocytes: 1600 ; Monocytes: 150
A - hypereosinophilie
B - syndrome mononucleosique
C - polynucleose neutrophile
D - neutropénie
E - hyperlymphocytose
F - NFS normale

Bonne(s) réponse(s) : F

Quelle est l'interprétation de la numération formule sanguine (chez un adulte)


GB: 14 250/mm3 ; PN: 6300 ; PE: 450 ; PB: 50 ; Lymphocytes: 7100 ; Monocytes: 350
A - hyperleucocytose
B - polynucléose neutrophile
C - hyperéosinophilie
D – NFS a la limite de la normale
E - hyperlymphocytose
F – syndrome mononucléosique

Bonne(s) réponse(s) : A.E

Concernant la thyroïde :
A – Ses sécrétions varient physiologiquement en fonction de l’âge, du cycle menstruel ou encore des
variations thermiques.
B – Elle ne sécrète que des hormones ubiquitaires.
C – L’iode est indispensable à la synthèse des hormones thyroïdes.
D – La TSH entraîne une stimulation générale pour la synthèse de thyroxine.
E – La thyroxine est liée à la TGB dans la glande thyroïde.

Bonne(s) réponse(s) : A.C.D

La thyroxine :
A – Se lie à des récepteurs membranaires.
B – Stimule la production de TRH.
C – Stimule de nombreux processus physiologiques.
D – A une action calorigénique par augmentation du métabolisme de base.
E – Stimule le catabolisme protidique, lipidique et glucidique.

Bonne(s) réponse(s) : C.D.E

Dans la dissémination des carcinomes épidermoïdes, quelle est la voie la plus fréquemment utilisée
par les cellules néoplasiques ?
A - Veineuse
B - Artérielle
C - Lymphatique
D - Péri- nerveuse
E - Tissu conjonctif interstitiel

Bonne(s) réponse(s) : C
Dans une inflammation chronique on observe surtout :
A - Des Iymphocytes
B - Des fibroblastes
C - Des plasmocytes
D - Des histiocytes
E - Des polynucléaires

Bonne(s) réponse(s) : A B C D

Une sclérose jeune est caractérisée par :


A - Richesse en fibroblastes
B - Hypervascularisation
C - Calcification
D - Hyalinisation
E - Présence de cellules inflammatoires

Bonne(s) réponse(s) : A B E

Indiquez, parmi les exemples pathologiques suivants, quel(s) est (sont) celui
(ceux) qui est (sont) du(s) à la présence de complexes immuns ?
A - Maladie du sérum Proposition A
B - Eczéma atopique du nourrisson Proposition B
C - Maladie du poumon de fermier Proposition C
D - Pneumonie à pneumocoques Proposition D
E - Diabète insulinoprive Proposition E

Bonne(s) réponse(s) : A C

La pièce sécrétoire des IgA du tube digestif est élaborée :


A - Par les macrophages de la muqueuse digestive Proposition A
B - Par les cellules épithéliales de la muqueuse digestive Proposition B
C - Par les plasmocytes des plaques de Peyer Proposition C
D - Par les Iymphocytes B infiltrant toute la muqueuse digestive Proposition D
E - Par les Iymphocytes T intra-épithéliaux Proposition E

Bonne(s) réponse(s) : B

Indiquez, parmi les exemples pathologiques suivants, quel(s) est (sont) celui
(ceux) qui est (sont) du(s) à la présence de complexes immuns ?
A - Maladie du sérum Proposition A
B - Eczéma atopique du nourrisson Proposition B
C - Maladie du poumon de fermier Proposition C
D - Pneumonie à pneumocoques Proposition D
E - Diabète insulinoprive Proposition E

Bonne(s) réponse(s) : A C

La pièce sécrétoire des IgA du tube digestif est élaborée :


A - Par les macrophages de la muqueuse digestive Proposition A
B - Par les cellules épithéliales de la muqueuse digestive Proposition B
C - Par les plasmocytes des plaques de Peyer Proposition C
D - Par les Iymphocytes B infiltrant toute la muqueuse digestive Proposition D
E - Par les Iymphocytes T intra-épithéliaux Proposition E

Bonne(s) réponse(s) : B
La (ou les) molécule(s) libérée(s) lors d'une réaction anaphylactique est (sont) :
A - Histamine Proposition A
B - IgE Proposition B
C - C3 Proposition C
D - leucotriènes Proposition D
E - Foeto-protéine Proposition E

Bonne(s) réponse(s) : A D

la ou les réponses justes l’acide amino-hippurique (P A H )


A - sécrétion est tubulaire distale
B - basse concentration plasmatique tout le P A H est épuré
C - le P A H est utilisé pour calculer la clairance rénale
D - le P A H c’est l’équivalent de l’urée

la ou les réponses fausses le sodium


A - réabsorbé de façon passive
B - la réabsorption du sodium est liée à celle du potassium
C - dépend de l’état d’hydratation
D - tout le long du tubule

la ou les réponses justes la réabsorption du sodium au niveau du tubule proximal


A - iso osmotique
B - représente 10% du sodium filtré
C - dépend de l’équilibre glomérulo-tubulaire
D - ne dépend pas de la pression oncotique peri-tubulaire

la ou les réponses fausses la réabsorption du sodium au niveau de l’anse de Henlé


A - active
B - le hormones minéralo-corticoides bloquent la réabsorption
C - 80 % réabsorbé
D - rôle important des diurétiques à ce niveau

la ou les réponses fausses la réabsorption du potassium


A - réabsorbé de façon passive le long du tubule proximal
B - dépend de l’état d’équilibre acide base
C - influencé par la surcharge potassique
D - augmentée par l’hyperkaliémie

la ou les réponses justes le tubule rénal transforme l’ultra-filrat glomérulaire en


A - urine définitive par mécanisme de réabsorption ou de sécrétion
B - maintien de l’homéostasie
C - contrôle tubulaire des électrolytes
D - production des hormones

la ou les réponses justes le tubule rénal comprend


A - le tubule proximal
B - le glomérule
C - appareil juxta glomérulaire
D - anse de Henlé
la ou les réponses justes la clairance d’une substance
A - débit virtuel de plasma que le rein pourrait complètement épurer en un seul passage
B - c’est le débit de filtration glomérulaire
C - u v /p
D - la clairance augmente avec l’age

la ou les réponses fausses le glucose


A - est réabsorbé de façon active par l’anse de Henlé
B - si la glycémie est supérieure à 1,80g/l tout le glucose filtré est réabsorbé
C - une glycosurie peut apparaître si la glycémie est inférieur à 3g/l
D - la phloridizine bloque la réabsorption du glucose

la ou les réponse justes l’urée


A - réabsorbé de façon passive le long du tubule rénal
B - ne dépend pas du débit urinaire
C - rentre dans la mécanisme de concentration dilution des urines
D - le moins importants des toxines urémiques

Une synapse est ?


A - Un tissu cellulaire nerveux
B - Un neuromédiateur
C - Un médiateur neuromusculaire
D - Une structure neuro-effectrice

Le PPSE est ?
A - Electrique
B - Chimique
C - Vésiculaire
D - Aléatoire

Au niveau d’une fibre nerveuse, le potentiel d’action se propage ?


A - De manière saltatoire dans les fibres amyéliniques
B - De proche en proche, décrémentielle dans les fibres amyéliniques
C - Par création de courant locaux dépolarisants dans les zones membranaires voisines
D - Grâce à la libération d’un médiateur chimique
E - Par des variations locales du nombre de canaux à K+

Le Potentiel de repos de la fibre nerveuse peut s’expliquer totalement par ?


A - La concentration plus élevée de K + dans le milieu extracellulaire
B - La concentration élevée de Na +et CI- dans le milieu extracellulaire
C - La plus forte concentration de K+ dans le milieu intracellulaire
D - A Présence d’anions non diffusibles dans le milieu intracellulaire
E - On ne peut répondre car toutes ces propositions sont inexactes

Le potentiel de repos d’une membrane musculaire est de l’ordre de ?


A - Millivolt
B - Microvolt
C - D’une dizaine de microvolts
E - D’une centaine de microvolts
la ou les réponses fausses excrétion d’ammoniac
A - sécrété par le rein
B - l’acidification des urines abouti à la formation d’ion ammonium
C - l’élimination urinaire d’ammoniac disparaît en cas d’urine acide
D - débit de l’acidité titrable +débit de l’ammoniac =débit urinaire de l’élimination des bicarbonates

17/la ou les réponses justes le métabolisme du calcium


A - le calcium est essentiellement alimentaire
B - les besoin sont variables et estimés à 50g/j
C - le calcium se fixe surtout au niveau des globules rouges
D - la principale source les produit laitiers

la ou les réponses fausses l’absorption du calcium


A - 27 à 57 %de calcium ingéré
B - favorisée par l’acidité gastrique
C - inhibée par la graisse alimentaire
D - l’absorption du calcium se fait au niveau de l’estomac

la ou les réponses justes répartition du calcium dans l’organisme


A - 90-110 mg/l dans le plasma
B - 25mg/l dans les globules rouges
C - 70mg/l dans le muscle
D-abc

la ou les réponses fausses élimination du calcium


A - élimination par les selles 50 %
B - 98 à99 % réabsorbé surtout au niveau des tubules rénaux
C - l’élimination urinaire est de 550à800 mg/j
D - élimination gastrique est de 1g/j

Le terme de synapse indique ?


A - La continuité anatomique entre 2 neurones
B - La continuité fonctionnelle entre 2 neurones
C - La continuité anatomique et fonctionnelle entre 2 neurones
D - Une discontinuité anatomique et fonctionnelle entre 2 neurones

Les synapses chimiques ?


A - Sont caractérisées par une conduction de l’influx nerveux uni- directionnelle
B - Ont la propriété d’intégrer des influences inhibitrices et excitatrices
C - Sont sensibles à certaines substances pharmacologiques
D - Présentent à leur niveau, un espace synaptique et des vésicules présynaptiques
E - On ne peut répondre, car toutes les réponses sont justes

L’acétyl- choline se fixe au niveau post -synaptique sur un ?


A - Site récepteur
B - Canal ionique à CI- fermant est inophore
C - Site estérasique
D - Site récepteur et un site estérasique
E - Site récepteur de type muscarinique
La synapse est une structure de ?
A - Conduction
B - Transmission
C - Excitation
D - Inhibition

Une synapse est, entre autre :


A - Une structure indispensable à la conduction dans les fibres
B - Un neurotransmetteur chimique
C - Une structure indispensable à la transmission entre cellules nerveuses
D - Une membrane post jonctionnelle à petites vésicules

L’amplitude du potentiel d’action dans une fibre donnée dépend de (RJ)


A - De sa longueur
B - De son diamètre
C - De son seuil
D - Elle ne dépend pas de ces paramètres

La conduction saltatoire
A - Est spécifique des fibres myélinisées à gros diamètre
B - Est spécifique des fibres myélinisées à petit diamètre
C - Est spécifique des fibres amyéliniques uniquement
D - Est spécifique des fibres amyéliniques et myéliniques
E - Aucune réponse n’est juste

Le potentiel de repos d’un neurone est (RJ)


A - Est égal à environ -90 MV
B - C’est un phénomène physico chimique passif perméable à K+ , pas à NA+
C - N’est pas influencé par la concentration extracellulaire en K+
D - Correspond à un état fermé des canaux voltage dépendants NA+et K+

la conduction des potentiels d’action dans les fibres myeliniques


A - Se fait de proche en proche
B - Obéit à la loi du tout ou rien
C - Se fait par courants locaux et la conduction est lente
D - Est saltatoire et ne permet pas d’emmagasiner de l’énergie
E - Est saltatoire et permet un gain d’énergie

Une entrée massive de NA+ dans une cellule excitable provoquera une modification du potentiel de
repos dans le sens d’une :
A - Hyperpolarisation
B - Dépolarisation
C - Surpolarisation
D - Repolarisation

la ou les réponses justes le rôle du calcium


A - intervient dans la régulation de l’excitabilité neuromusculaire
B - la perméabilité cellulaire
C - le calcium osseux est non échangeable
D - n’intervient pas dans la coagulation sanguine
la ou les réponses justes la phosphore
A - son absorption est indépendante du calcium
B - 81% dans les muscles
C - le phosphore du sang se trouve sous différentes formes
D - les ions phosphates participent au pouvoir tampon

la ou les réponses justes la régulation du métabolisme phosphocalcique


A - la parathormone maintient la calcémie à 96mg/l
B - la sécrétion de la parathormone dépend de la phosphorémie
C - la parathormone augmente l’activité mitotique de l’os
D - active la synthèse du collagène

la ou les réponses justes une action prolongée de la parathormone


A - une stimulation des ostéoclastes
B - elle diminue la réabsorption proximale du calcium
C - elle diminue l’excrétion urinaires des phosphates
D - la parathormone augmente la concentration intracellulaire du calcium

la ou les réponses justes la calcitonine


A - hormone élaborée par les cellules gastriques
B - augmente la concentration du calcium cytolytique
C - au niveau du rein inhibe la réabsorption des ion calcium et phosphates
D - entraîne une hypophosphatémie et une hypocalcémie

La phagocytose est une des propriétés essentielles des cellules suivantes :


1 - Mastocytes
2 - Polynucléaires neutrophiles
3 - Plasmocytes
4 - Macrophages

Compléments corrects : 1,2,3=A 1,3=B 2,4=C 4=D 1,2,3,4=E

Bonne(s) réponse(s) : C

La nécrose caséeuse :
1 - Ne se résorbe pratiquement jamais
2 - Peut se calcifier
3 - Peut se ramollir
4 - Peut s'évacuer

Compléments corrects : 1,2,3=A 1,3=B 2,4=C 4=D 1,2,3,4=E

Bonne(s) réponse(s) : E

Quelle est la lésion qui définit le caractère envahissant d'un carcinome d'un revêtement malpighien ?
A - Anomalies cytonucléaires
B - Foyers de nécrose
C - Rupture de la membrane basale
D - Nombre élevé de mitoses
E - Présence de cellules indifférenciées

Bonne(s) réponse(s) : C
On observe dans un bourgeon charnu tous les éléments suivants sauf un. Lequel ?
A - Dépôts fibrineux
B - Polynucléaires
C - Fibroblastes
D - Calcifications
E - Capillaires

Bonne(s) réponse(s) : D

Une lésion athéromateuse peut se compliquer de :


A - Thrombose artérielle
B - Anévrisme
C - Stase veineuse
D - Embolie
E - Insuffisance aortique

Bonne(s) réponse(s) : D E

Concernant la sécrétion pancréatique :


A - Il existe deux types de mécanismes d’inhibition de la synthèse des enzymes protéolytiques.
B - La procarboxypeptidase inactive est une endopeptidase qui est activée grâce à la trypsine.
C - L’inhibiteur de la trypsine empêche la formation des enzymes protéolytiques.
D - Les enzymes pancréatiques permettent la digestion complète des sucres.
E - Les enzymes pancréatiques permettent de débuter la digestion des graisses.

Bonne(s) réponse(s) : A.C.E

A propos de la régulation des sécrétions biliaires:


A – Au cours d’un repas le sphincter d’Oddi est fermé ce qui permet une accumulation des sels
biliaires.
B - En cas d’absence de sels biliaires les lipides sont mal digérés et l’on as une stéatorrhée (caca
gras).
C – La concentration des sels biliaires se fait par réabsorption veineuse.
D – Les aliments transitent rapidement par le duodénum c’est pourquoi les sels biliaires doivent être
très concentrés et libérés brutalement.
E – Pendant un repas la cholecystokinine , synthétisée par la muqueuse duodénale pendant la phase
céphalique de la digestion , permet l’excrétion des sels biliaires en provoquant l’ouverture du
sphincter d’Oddi et la contraction de la vésicule biliaire.

Bonne(s) réponse(s) : B.C.D.E

Les embolies graisseuses peuvent être la conséquence :


A - De la fièvre typhoïde
B - De la maladie des caissons
C - De l'hypercholestérolémie
D - D'une intervention de chirurgie orthopédique
E - D'une fracture

Bonne(s) réponse(s) : D E
Parmi les lésions suivantes, laquelle (lesquelles) est (sont) des inflammations suppurées ?
A - Abcès froid
B - Furoncle
C - Anthrax
D - Gangrène sèche
E - Phlegmon

Bonne(s) réponse(s) : B C E

L'examen extemporané :
A - Intervient en cours d'intervention chirurgicale
B - Peut porter sur n'importe quel tissu
C - Est pratiqué dans le but de préciser les indications opératoires
D - Est aussi fiable qu'un examen classique
E - Utilise des coupes en paraffine

Bonne(s) réponse(s) : A C

Le bourgeon charnu :
A - Est le mode de régénération des épithéliums
B - Ne s'observe qu'au niveau du revêtement cutané
C - Comporte des cellules inflammatoires
D - Ressemble à un angiome
E - Est un état précancéreux

Bonne(s) réponse(s) : C D

La nécrose ischémique de l'extrémité distale d'un membre est :


A - Une apoplexie
B - Un infarctus
C - Un infarcissement
D - Un ramollissement
E - Une gangrène

Bonne(s) réponse(s) : E

la ou les réponses justes le calcium


A - réabsorbé de façon active le long du tubule
B - la parathormone démunie la réabsorption du calcium
C - la vitamine D stimule la réabsorption du calcium
D - hypercalcémie augmente la réabsorption du calcium

la ou les réponses justes le ,phosphates


A - la réabsorption est distale
B - la clairance des phosphates dépend de la phosphorémie
C - la parathormone modifié le Tm
D - l’hyperparathyroïdie diminué la phosphaturie

la ou les réponses justes l’osmolalité urinaire


A - permet de contrôler l’osmolalité plasmatique
B - l’hypertonie est provoquée par la réabsorption du sodium
C - les néphrons à anses courts sont responsable de l’hypertonie
D - le gradient allant croissant de la médullaire vers la papille
la ou les réponses justes l’équilibre acide-base
A - tous les bicarbonates filtrés sont réabsorbés
B - la réabsorption se fait le long du tubule collecteur
C - le mécanisme élimentaire échange ion Na + contre ion H+
D - la membrane luminale des cellules tubulaires proximales riches en anhydrase carbonique

la ou les réponses justes contrôle de l’élimination des ions H+


A - l’acidité titrable est essentiellement représentée pas le phosphates mono sodiques
B - dans le plasma les phosphates sont sous forme de phosphates mono sodique
C - le pH est stable le long du tubule
D - le système tampon des phosphates évite la diminution rapide du pH urinaire

la ou les réponses justes la vitamines D


A - d’origine exogène ou endogène
B - le calcitiol agit à trois niveaux
C - au niveau du rein diminue la réabsorption tubulaire du calcium
D - la vitamine D est stockée au niveau du tissu adipeux

la ou les réponses justes le rôle du rein dans la régulation du métabolisme phosphocalcique


A - réglé par la vitamine D et la parathormone
B - insuffisance rénale entraîne une hypercalcémie et une hypophosphorémie
C - diminution de la production de la vitamine D activée en cas d’insuffisance rénale
D - supplémentation en vitamine D et calcium en cas d’insuffisance rénale

la ou le réponses justes la clearance d’une substance nécessite


A - l’étude d’une substance soit exogène ou endogène
B - soit ultra-fitrable
C - difficilement dosable
D - non toxique pour le rein

la ou les réponses justes la clearance du glucose


A - dépend de la glycémie
B - si la glycémie est supérieure à1,8 G/L apparition de la glucosurie
C - si la glycémie est supérieure à 3 g/l la quantité de glucose filtrée ne dépasse pasle Tm
D - quand la glycémie augmente la clearance du glucose baisse

la ou les réponses justes la clearance de l’urée


A - indépendante de sa concentration plasmatique
B - la quantité de l’urée excrétée varié linéairement avec la concentration plasmatique
C - la clearance de l'urée ne varie pas avec le débit urinaire
D - la clairance de l’urée augmente avec le débit urinaire

l’hormone de croissance est diabétogène par :(RJ)


A - son activation de l’insuline
B - parce qu’elle favorise la glucogenèse
C - son action lipolytique
D - l’activation du glucagon
E - la diminution des acides gras libres
L’absence de l’ACTH de l’organisme ,peut entraîner :RF
A - des troubles liés surtout à une hypersécrétion de cortisol.
B - une hyperglycémie .
C - des troubles pouvant être corrigés par le beta1-corticotrophine.
D - des troubles liés surtout à une insuffisance en aldostérone
E - une hypoglycémie .

La circulation du sang d’un point à un autre du réseau vasculaire :RF


A - est influencée par les dimensions du réseau.
B - se fait du point à haute pression vers le point à basse pression.
C - se fait grâce à la pression hydrostatique du sang .
D - se fait grâce à une différence de pression entre les deux points
E - est déterminée par la force de contraction ventriculaire.

Parmi les facteurs suivants,le(s)quel(s) n’est (ne sont) pas stimulateur(s) de la GH.
A - la diminution des acides gras libres dans le sang.
B - l’insuline.
C - l’hypoglycémie.
D - l’ADH.
E - le TRH.

les potentiels post synaptiques inhibiteurs


A - sont des potentiels locaux
B - provoquent une augmentation de l’excitabilité de la membrane post synaptique
C - n’entraînent pas de modification de la perméabilité membranaire post synaptique
D - sont des potentiels non sommables
E - toutes ces réponses sont justes

La sclérose d'un organe peut se traduire par un ou plusieurs des caractères suivants :
A - Une atrophie
B - Une évolution réversible
C - Une induration
D - Une insuffisance fonctionnelle
E - Une augmentation de volume

Bonne(s) réponse(s) : A C D E

Les éléments cellulaires suivants participent à la constitution du follicule tuberculeux :


1 - Cellules épithélioïdes
2 - Lymphocytes
3 - Cellules géantes
4 - Polynucléaires
Compléments corrects : 1,2,3=A 1,3=B 2,4=C 4=D 1,2,3,4=E

Bonne(s) réponse(s) : A

On peut observer dans une inflammation tuberculeuse toutes les lésions suivantes sauf une Laquelle?
A - Afflux de polynucléaires
B - Congestion
C - Nécrose suppurée
D - Présence de cellules épithélioïdes
E - Sclérose

Bonne(s) réponse(s) : C
Une embolie peut survenir en cas de :
A - Suppuration d'un thrombus
B - Lyse spontanée d'un thrombus
C - Fragmentation d'un thrombus
D - Organisation d'un thrombus
E - Réperméation d'un thrombus

Bonne(s) réponse(s) : A C

Parmi les cinq caractères suivants, quel est celui ou quels sont ceux propre(s) aux tumeurs malignes :
A - Durée de croissance illimitée
B - Vascularisation faible
C - Nécrose fréquente
D - Démarcation nette avec les tissus normaux
E - Activité mitotique élevée

Bonne(s) réponse(s) : A C E

Pour obtenir l'examen extemporané d'un prélèvement opératoire, vous devez le faire parvenir au
laboratoire suivant l'une des modalités suivantes :
A - Dans l'alcool acétique
B - Dans du formol
C - Dans du liquide de Bouin
D - Dans du glutaraldéhyde
E - Frais, sans fixation

Bonne(s) réponse(s) : E

Parmi les évolutions suivantes d'un thrombus artériel, quelle(s) est(sont) celle(s) qui peut(peuvent)
avoir des conséquences générales graves ?
A - Calcification
B - Organisation
C - Surinfection
D - Reperméabilisation
E - Migration

Bonne(s) réponse(s) : C E

L'évolution d'une plaque d'athérome peut se faire vers :


A - Une ulcération avec embolie cholestérolique
B - Une thrombose pariétale
C - Un anévrisme
D - Une disparition sous l'effet du traitement
E - Une calcification

Bonne(s) réponse(s) : A B C E
Parmi les lésions suivantes quelle(s) est (sont) celle(s) qu'on observe au cours de l'évolution de la
maladie athéromateuse :
A - Infarctus
B - Anévrismes sacciformes
C - Dépôts lipidiques sous endothéliaux
D - Thromboses
E - Embolies calcaires

Bonne(s) réponse(s) : A B C D E

Parmi les cellules des foyers inflammatoires, quelle est celle qui mérite le qualificatif de
"macrophage" ?
A - Polynucléaire neutrophile
B - Polynucléaire éosinophile
C - Lymphocyte
D - Histiocyte
E - Plasmocyte

Bonne(s) réponse(s) : D

Les lésions de l'athérosclérose :


1 - Se voient dans les veines et dans les artères
2 - Débutent dans l'intima
3 - Prédominent dans le sexe féminin avant l'age de 50 ans
4 - Contiennent des macrophages
Compléments corrects : 1,2,3=A 1,3=B 2,4=C 4=D 1,2,3,4=E

Bonne(s) réponse(s) : C

Un malade est porteur de lésions de tuberculose pulmonaire nécrotique. Quelle est la nature de la
nécrose ?
A - Fibrinoïde
B - Ischémique
C - Caséeuse
D - Purulente
E - Hyaline

Bonne(s) réponse(s) : C

La durée de vie d'un polynucléaire neutrophile dans un foyer inflammatoire est de :


A - Quelques minutes
B - Quelques heures
C - Quelques jours
D - Plusieurs semaines
E - Plusieurs mois

Bonne(s) réponse(s) : C

Le facteur étiologique essentiel de l'œdème inflammatoire est l'un des éléments suivants. Lequel ?
A - Augmentation de la pression veineuse
B - Hypoprotéinémie
C - Rétention hydrosodée
D - Augmentation de la perméabilité vasculaire des capillaires et des veinules
E - Augmentation de la pression artérielle

Bonne(s) réponse(s) : D
Des caractères ci- dessous, quel(s) est ou sont celui ou ceux qui s'appliquent aux tumeurs bénignes
épithéliales ?
A - Structure proche du tissu normal homologue
B - Evolution lente
C - Essaimage à distance
D - Caractère multifocal possible
E - Régression spontanée possible

Bonne(s) réponse(s) : A B D E

la phase de contraction iso-volumique ventriculaire droite :(RJ)


A - se termine à l’ouverture de la valve aortique
B - est caractérisée par un volume ventriculaire invariable = volume télésytolique
C - est caractérisée par un volume ventriculaire invariable = volume d’éjection systolique
D - durant cette phase le volume ventriculaire = volume telediastolique
E - débute à la fermeture de la valve aortique

La pompe Na-K : (RJ)


A - fait entrer du K dans la cellule.
B - fait entrer du Na dans la cellule.
C - utilise de l'énergie par hydrolyse d'ATP pour fonctionner.
D - Est inactivée quand la membrane du neurone est au repos.
E - Est une protéine transmembranaire.

Parmi les actions suivantes ;laquelle n’est pas de l’hormone de croissance :(RJ)
A - L’ activation de l’insuline
B - L’augmentation de la glucogenèse
C - son action lipolytique
D - l’activation du glucagon
E - la diminution des acides gras libres

Parmi les paramètres suivants, lequel n’est pas un facteur de la résistance hémodynamique?(RF)
A - la force de contraction vasculaire.
B - le diamètre du vaisseau
C - la longueur du vaisseau
D - hémoconcentration
E - la température du sang

la phase de relaxation iso volumique ventriculaire droite :(RF)


A - se termine à l’ouverture de la valve aortique
B - est caractérisée par un volume ventriculaire invariable = volume télésytolique
C - est caractérisée par un volume ventriculaire invariable = volume d’éjection systolique
D - débute à la fermeture de la valve pulmonaire.
E - durant cette phase le volume ventriculaire = volume résiduel

Une tumeur bénigne d'un organe plein :


A - Est généralement dépourvue de capsule
B - Se laisse généralement cliver chirurgicalement des tissus qui l'environnent
C - A une croissance le plus souvent limitée dans le temps
D - Ne présente aucun risque de transformation maligne
E - Peut par son siège, créer des complications graves

Bonne(s) réponse(s) : D E
Les muqueuses glandulaires à cellules cylindriques muco- sécrétantes peuvent être à l'origine d'un :
A - Condylome
B - Adénocarcinome
C - Carcinome épidermoïde
D - Adénome villeux
E - Carcinome colloïde

Bonne(s) réponse(s) : B C D E

Parmi les cellules suivantes, lesquelles sont retrouvées dans les granulomes inflammatoires?
1 - Fibroblastes
2 - Lymphocytes
3 - Plasmocytes
4 - Histiocytes

Compléments corrects : 1,2,3=A 1,3=B 2,4=C 4=D 1,2,3,4=E

Bonne(s) réponse(s) : E

Une artère de gros ou de moyen calibre est le siège de remaniements de son intima avec
accumulation de lipides, de tissu fibreux et de fibrine. S'agit- il ?
A - D'une médianécrose
B - D'une athérosclérose
C - D'une artériolosclérose
D - D'un anévrisme
E - D'une calcification artérielle

Bonne(s) réponse(s) : B

Un abcès se distingue d'un phlegmon par :


A - Richesse en polynucléaires
B - Présence de polynucléaires altérés
C - Aspect collecté de la lésion
D - Etendue des thromboses veineuses
E - Intensité de l'exsudat fibrineux

Bonne(s) réponse(s) : C

Toutes les propositions suivantes sont exactes, sauf une, laquelle ?


Les situations pathologiques qui exposent au risque d'acidose métabolique sont:
A - Diarrhée chronique
B - Vomissements
C - Insuffisance rénale chronique
D - Dérivation sigmoïdienne des urines
E - Etat de choc

Bonne(s) réponse(s) : A C D E

L'acidose métabolique avec hyperkaliémie s'observe dans :


A - Les vomissements abondants
B - L'insuffisance rénale chronique (clairance de la créatinine = 10 ml/mn)
C - Les diarrhées
D - La dérivation sigmoïdienne des urines
E - Le traitement diurétique

Bonne(s) réponse(s) : B
Les données cliniques et biologiques suivantes, à l'exception d'une d'entre elles, sont caractéristiques
de l'acidose métabolique compensée :
A - Polypnée
B - Bicarbonates plasmatiques 12 mmol/l
C - Pa CO2 plus petit ou égale à 15 mmHg
D - pH 7,15
E - pH 7,40

Bonne(s) réponse(s) : D

Parmi les cas d'acidoses métaboliques cités ci-dessous, quel est celui (quels sont ceux) qui peut
(peuvent) s'accompagner généralement d'un trou anionique ?
A - Acidose lactique
B - Acido cétose diabétique
C - Acidose tubulaire proximale
D - Acidose tubulaire distale
E - Acidose par intoxication salicylée

Bonne(s) réponse(s) : A B E

L'étude des gaz du sang artériel d'un malade donne les résultats suivants :
- pH 7,33
- PC02 30 mm (4KPa)
- P02 97 mmHg (1 3KPa)
- SaO2 98 %
- C03H 13,5 mmol/l
A quelle anomalie acido-basique concluez-vous ?
A - Alcalose métabolique
B - Acidose mixte
C - Alcalose mixte
D - Alcalose métabolique + acidose gazeuse
E - Acidose métabolique

Bonne(s) réponse(s) : E

Toutes ces propositions concernant l'athérosclérose sont exactes sauf une :


A - Elle prédomine dans l'intima des artères
B - Elle peut détruire la lame élastique interne dans les lésions très évoluées
C - Elle forme des plaques qui peuvent s'ulcérer
D - Elle touche surtout les grosses veines
E - Elle peut être à l'origine d'anévrismes

Bonne(s) réponse(s) : D

2Parmi les propositions suivantes quel est le terme qui désigne l'arrêt de l'apport de sang artériel dans
un tissu ou un viscère ?
A - Hypoxie
B - Anoxie
C - Gangrène
D - Ischémie
E - Infarctus

Bonne(s) réponse(s) : D
Parmi les anomalies membranaires suivantes, laquelle ou lesquelles est ou sont caractéristique(s) de
la cellule cancéreuse ?
A - Perte de l'inhibition de contact
B - Epaississement de la membrane
C - Augmentation des phénomènes de pinocytose
D - Modification du métabolisme
E - Raccourcissement du cycle cellulaire

Bonne(s) réponse(s) : A

Le ou les facteurs suivants favorisent la formation d'une thrombose :


A - Lésion de la paroi vasculaire
B - Ralentissement du courant sanguin
C - Prise d'oestroprogestatifs
D - Insuffisance hépatique aigu%
E - Déficit en anti- thrombine III

Bonne(s) réponse(s) : A B C E

Les tumeurs bénignes sont habituellement :


1 - Bien encapsulées
2 - Dépourvues de nécrose
3 - D'évolution lente
4 - Faites de cellules à noyaux hyperchromatiques
Compléments corrects : 1,2,3=A 1,3=B 2,4=C 4=D 1,2,3,4=E

Bonne(s) réponse(s) : A

L'évolution d'un foyer d'infarctus viscéral peut se faire vers :


1 - Une abcédation
2 - Un enkystement
3 - Une résorption avec cicatrice rétractile
4 - Une fibrose systématisée

Compléments corrects : 1,2,3=A 1,3=B 2,4=C 4=D 1,2,3,4=E

Bonne(s) réponse(s) : A

L'oedème inflammatoire a tous les caractères suivants, sauf un :


A - Il est lié à une augmentation de la perméabilité des capillaires
B - Il peut se collecter dans une cavité naturelle
C - Il peut évoluer vers la fibrose
D - Il est dû à une congestion passive
E - Il est riche en protéines

Bonne(s) réponse(s) : D

Parmi les éléments suivants, indiquer celui qui définit le carcinome in situ ou intra- épithélial :
A - Epaississement de l'épithélium
B - Présence d'une hypervascularisation
C - Réaction inflammatoire péri- lésionnelle
D - Absence de dépassement de la basale épithéliale
E - Erosion en surface

Bonne(s) réponse(s) : D
Le stroma des cancers a tous les caractères suivants, sauf un :
A - Il est de nature conjonctive
B - Il est dépourvu de vascularisation
C - Il appartient à l'organe atteint par la tumeur
D - Il assure la nutrition du cancer
E - Il peut avoir un aspect tuberculoïde

Bonne(s) réponse(s) : B

On peut employer comme synonyme de carcinome in situ :


1 - Carcinome métastasé
2 - Carcinome intra- épithélial
3 - Carcinome superficiel
4 - Carcinome stade 0

Compléments corrects : 1,2,3=A 1,3=B 2,4=C 4=D 1,2,3,4=E

Bonne(s) réponse(s) : C

Un sujet atteint de déficit immunitaire combiné grave souffre d'une hémorragie aiguë. Que doit-on faire
en ce qui concerne d'éventuelles transfusions ?
A - Ne pas transfuser (contre-indication)
B - Transfuser sans précaution particulière
C - Transfuser des culots globulaires
D - Transfuser du sang de même groupe HLA classe I
E - Irradier le sang avant transfusion

Bonne(s) réponse(s) : E

Parmi les s suivants concernant les Iymphocytes T, lequel est faux ?


A - Ils exercent des effets suppressifs sur les phénomènes d'hypersensibilité retardée
B - Ils aident à la production d'anticorps contre les antigènes thymoindépendants
C - Ils jouent un rôle dans la maturation des cellules productrices d'IgE
D - Ils aident à la différenciation de cellules tueuses anti-virales
E - Ils ont une influence sur la différenciation des cellules myéloïdes

Bonne(s) réponse(s) : B

Lors de l'hypersensibilité de type retardé, il se produit :


A - Dégranulation mastocytaire
B - Transformation lymphoblastique
C - Sécrétion d'interféron
D - Production d'anticorps
E - Prolifération lymphocytaire

Bonne(s) réponse(s) : B C E

L'histamine est présente dans :


A - Les mastocytes
B - Les Iymphocytes
C - Les polynucléaires basophiles
D - Les polynucléaires neutrophiles
E - Les plaquettes

Bonne(s) réponse(s) : A C E
la cytotoxicité
A - est un mécanisme de défense participant à l’immunité cellulaire
B - qui détruit la cellule porteuse de l’antigène
C - est un mécanisme non spécifique de l’antigène
D - est médiée par des cytokines
E - est médiée par les anticorps
F -participe au mécanisme de rejet de greffe ou d’auto-immunité

Bonne(s) réponse(s) : A.B.D.F

Débit cardiaque :RJ


On donne un volume télé diastolique ventriculaire = 120 ml, volume telesystolique = 50 ml.
Le débit cardiaque pour une fréquence de 80/mn est :
A - 2,5 l/mn
B - 3,7 l/mn
C - 10,5 l/mn
D - 5,6 l/mn
E - Les données sont insuffisantes pour répondre

Cycle cardiaque : RF .
La phase iso volumique ventriculaire droite :
A - est limitée entre le B1 et l’ouverture de la sigmoïde.
B - est limitée par le B1 et l’ouverture de la valvule aortique.
C - son début coïncide avec le sommet de la dépolarisation ventriculaire.
D - est caractérisée par les variations barométriques les plus rapides .

Grandeurs hémodynamiques : RF.


La circulation du sang d’un point à un autre du réseau vasculaire :
A - es fait grâce à la pression hydrostatique du sang.
B - se fait du point à haute pression vers le point à basse pression.
C - se fait grâce à une différence de pression dynamique.
D - est influencée par les dimensions du réseau.

Regulation nerveuse de l’activité cardiaque : RJ


un effet dromotrope :
A - signifie que la contractilité du myocarde augmente sous l’action du sympathique
B - signifie que la distensibilité du myocarde diminue sous l’action du parasympathique
C - Signifie que la conduction augmente sous l’effet du parasympathique
D - Signifie que la conduction diminue sous l’effet du parasympathique
E - Signifie que l’excitabilité augmente sous l’effet du sympathique

Revolution cardiaque :RJ


la valeur du volume d’éjection systolique d’une personne de 4,80L/mn.m2 d’index
cardiaque et de 1,6 m2 de surface corporelle et de 80/mn de fréquence cardiaque ,est :
A - 96 ml
B - 960 ml
C - 0,96 L
D - 0,096 L
L'athérome est une lésion qui atteint :
A - Les artérioles
B - Les veines
C - Les artères de gros calibre
D - Les capillaires sanguins
E - Les Iymphatiques

Bonne(s) réponse(s) : C

Dans les thromboses artérielles :


A - Le rôle des plaquettes est essentiel
B - Le thrombus n'a aucune tendance à l'embolie
C - Les anti- vitamines K sont très efficaces
D - L'évolution spontanée se fait toujours vers la dissolution
E - Une lésion vasculaire initiale est nécessaire

Bonne(s) réponse(s) : A E

L'examen histologique extemporané présente des avantages précis parmi lesquels on reconnaît:
A - Orientation diagnostique rapide
B - Vérification des limites d'exérèse
C - Adaptation de l'intervention à la nature de la lésion identifiée
D - Contrôle de la nature du prélèvement
E - Très grande fiabilité de l'examen microscopique

Bonne(s) réponse(s) : A B C D

Une inflammation chronique est caractérisée par :


1 - Phénomènes exsudatifs absents ou modérés
2 - Granulome inflammatoire formé essentiellement de Iymphocytes et de plasmocytes
3 - Présence fréquente de macrophages
4 - Importantes lésions de sclérose

Compléments corrects : 1,2,3=A 1,3=B 2,4=C 4=D 1,2,3,4=E

Bonne(s) réponse(s) : E

La survenue d'une lésion athéromateuse est favorisée par :


1 - L'altération endothéliale
2 - L'hypertriglycéridémie
3 - La turbulence au niveau des zones de bifurcation
4 - Le vieillissement de la paroi artérielle

Compléments corrects : 1,2,3=A 1,3=B 2,4=C 4=D 1,2,3,4=E

Bonne(s) réponse(s) : E

Un des cinq facteurs suivants de coagulation n'est pas vitamino K-dépendant. Lequel ?
A - Prothrombine (II) Proposition A
B - Proconvertine (VII) Proposition B
C - Proaccélérine (V) Proposition C
D - Globuline antihémophilique B (IX) Proposition D
E - Facteur Stuart (X) Proposition E

Bonne(s) réponse(s) : C
Le temps de céphaline avec activateur est nettement allongé en cas de :
1 - Afibrinogènémie constitutionnelle Proposition A
2 - Hémophilie A ou B Proposition B
3 - Traitements anticoagulants par antivitamines K à dose efficace Proposition C
4 - Purpura thrombopénique idiopathique Proposition D

Compléments corrects : 1,2,3=A 1,3=B 2,4=C 4=D 1,2,3,4=E Proposition E

Bonne(s) réponse(s) : A

Dans une forme typique de coagulation intravasculaire disséminée on observe :


A - Thrombopénie Proposition A
B - Abaissement du facteur VII (proconvertine) Proposition B
C - Abaissement du facteur X (facteur stuart) Proposition C
D - Diminution du facteur I (fibrinogène) Proposition D
E - Augmentation des produits de dégradation de la fibrine Proposition E

Bonne(s) réponse(s) : A D E

Un allongement du temps de Quick peut s'observer dans :


A - Maladie de Willebrand Proposition A
B - Hémophilie A majeure Proposition B
C - Hémophilie B majeure Proposition C
D - Héparinothérapie à dose curative Proposition D
E - Aucune de ces circonstances Proposition E

Bonne(s) réponse(s) : D

Quel(s) est(sont) le (les) facteur(s) de l'hémostase à faire doser en présence d'un allongement du
temps de céphaline Kaolin ?
1 - Facteur IX Proposition A
2 - Facteur VIII Proposition B
3 - Facteur XI Proposition C
4 - Facteur VII Proposition D

Compléments corrects : 1,2,3=A 1,3=B 2,4=C 4=D 1,2,3,4=E Proposition E

Bonne(s) réponse(s) : A

L'histiocyte a toutes les propriétés suivantes sauf une :


A - Sécrétion de médiateurs
B - Mobilité
C - Inhibition des activités du fibroblaste
D - Phagocytose
E - Coopération avec les Iymphocytes

Bonne(s) réponse(s) : C
Toutes les affirmations suivantes sont exactes sauf une. Un carcinome intraépithélial d'un revêtement:
A - Peut être dépisté par examen cytologique
B - Est destiné à évoluer en carcinome invasif
C - Est synonyme de cancer au stade 0
D - S'accompagne de thromboses néoplasiques
E - N'a occasionné aucune rupture de basale

Bonne(s) réponse(s) : D

Parmi les tumeurs suivantes, quelle(s) est(sont) celle(s) qui peut(peuvent) avoir un aspect
macroscopique de polype ?
A - Une tumeur bénigne conjonctive
B - Une tumeur maligne conjonctive
C - Une tumeur maligne épithéliale
D - Une tumeur bénigne épithéliale
E - Une tumeur bénigne épithéliale et conjonctive

Bonne(s) réponse(s) : A B C D E

L'oedème inflammatoire est dû à :


A - L'augmentation de la pression hydrostatique du plasma
B - La baisse de la pression oncotique du plasma
C - L'augmentation de la perméabilité vasculaire
D - Un obstacle au retour lymphatique
E - Des modifications de la composition protéique du sang

Bonne(s) réponse(s) : C

Le stroma cancéreux est :


A - La réaction inflammatoire qui accompagne toute prolifération tumorale
B - Le tissu conjonctif de soutien du tissu tumoral
C - Un tissu néoformé de nature
D - Un tissu normal pré- existant à la tumeur et modifié par elle
E - Un tissu conjonctivo- vasculaire nécessaire au développement des carcinomes

Bonne(s) réponse(s) : B D E

Parmi les s suivants concernant les Iymphocytes T, lequel est faux ?


A - Ils exercent des effets suppressifs sur les phénomènes d'hypersensibilité retardée
B - Ils aident à la production d'anticorps contre les antigènes thymoindépendants
C - Ils jouent un rôle dans la maturation des cellules productrices d'IgE
D - Ils aident à la différenciation de cellules tueuses anti-virales
E - Ils ont une influence sur la différenciation des cellules myéloïdes

Bonne(s) réponse(s) : B

Le fragment Fab :
A - Permet la fixation du complément par la voie classique
B - Possède deux sites anticorps
C - Permet la fixation de l'anticorps sur les parois cellulaires
D - Permet la fixation de l'antigène
E - Permet la fixation sur les mastocytes

Bonne(s) réponse(s) : D
Quelle(s) est (sont) parmi les affections suivantes celle(s) où on observe, avec une fréquence
supérieure à la moyenne de la population du même âge, la présence d'une immunoglobuline
monoclonale sérique ?
A - Leucémie Iymphoïde chronique
B - Infection urinaire aiguë
C - Déficit immunitaire primitif
D - Myélome non excrétant
E - Rhume des foins

Bonne(s) réponse(s) : A

Dans la réponse immunitaire à médiation cellulaire deux types de cellules jouent un rôle déterminant.
Ces types de cellules sont :
A - Des monocytes et lymphocytes B
B - Des lymphocytes T et B
C - Des lymphocytes T et les polynucléaires neutrophiles
D - Les polynucléaires neutrophiles et les polynucléaires éosinophiles
E - Les monocytes et lymphocytes T

Bonne(s) réponse(s) : E

La voie classique d'activation du complément est stimulée par :


A - Les IgA agrégées
B - Certains polysaccharides comme l'insuline, le zymozan
C - Les complexes immuns formés par les IgM
D - Les complexes immuns formés par les IgA
E - Les complexes immuns formes par les IgG

Bonne(s) réponse(s) : C E

Electrophysiologie du myocarde :RJ


Le potentiel d’action d’une cellule cardiaque diffère de celui d’une cellule nerveuse.
A - par sa plus courte durée.
B - par l’ouverture d’un canal supplémentaire pour l’entrée active de calcium.
C - par l’existence du plateau.
D - par l’existence d’une 3eme phase pour les cellules automatiques.

Le tissu nodal :RF


A - Est constitué de cellules myocardiques dont les activités mécaniques sont automatiques.
B - Ses cellules produisent spontanément un signal électrique.
C - Se trouve dans la face postérieure de l'oreillette droite sous le nom de noeud atrio-ventriculaire
D - Se trouve dans la face postérieure de l'oreillette droite sous le nom de nœud sinusal.
E - A son niveau, le potentiel de repos est inconstant

la valeur normale de l’hématocrite :RJ


A - est indépendante de la nature du sang.
B - c’est le volume plasmatique par rapport au volume globulaire.
C - indique la fraction globulaire dans le sang total.
D - c’est le nombre des GR dans le sang.
E - c’est le volume total par rapport au volume globulaire
Le rythme cardiaque :RF
A - Est donné dans les conditions normales par le noeud sinusal.
B - Le rythme auriculo-ventriculaire est de 40 à 60 par minute.
C - Peut être assuré par le faisceau de His en cas de défaillance des noeuds sus-jacents.
D - Le pacemaker assure une fréquence de 70 à 80 par mn.
E - Le réseau de Purkinje provient des ramifications du noeud sinusal

Cycle cardiaque :RF


A - Pendant la diastole ventriculaire, les valves auriculo-ventriculaires sont ouvertes
B - Pendant la diastole ventriculaire, les valves sigmoïdes sont fermées
C - La contraction auriculaire se traduit par l'apparition de l'onde P sur l’ECG.
D - Le volume ventriculaire est dit telediastolique en fin de diastole.
E - La contraction ventriculaire détermine le volume telesystolique

Chez un hémophile A, le bilan d'hémostase montre typiquement :


A - Un temps de saignement très allongé Proposition A
B - Un déficit de l'agrégation des plaquettes Proposition B
C - Un temps de Quick normal Proposition C
D - Un temps de thrombine allongé Proposition D
E - Un temps de céphaline active allongé Proposition E

Bonne(s) réponse(s) : C E

Normalement, un sujet de groupe AB présente :


A - Des anticorps naturels réguliers anti-A Proposition A
B - Des anticorps naturels réguliers anti-B Proposition B
C - Des anticorps naturels réguliers anti-H Proposition C
D - Des anticorps naturels réguliers anti-A+B Proposition D
E - Aucun anticorps naturel régulier Proposition E

Bonne(s) réponse(s) : E

Le temps de saignement est habituellement allongé dans :


1 - Les thrombopénies sévères Proposition A
2 - Les thrombopathies constitutionnelles Proposition B
3 - Les traitements à base d'aspirine Proposition C
4 - Les afibrinogénémies Proposition D

Compléments corrects : 1,2,3=A 1,3=B 2,4=C 4=D 1,2,3,4=E Proposition E

Bonne(s) réponse(s) : E

L'hémogramme d'un homme de 45 ans comporte les résultats suivants :


- hématies : 1,8 10 exposant 12/l
- Hémoglobine 7,7 g/dl
- hématocrite : 0,23 I/I
- Réticulocytes 35 10 exposant 9/l
Il s'agit d'une anémie :
A - Normochrome, macrocytaire, régénérative Proposition A
B - Normochrome, normocytaire, arégénérative Proposition B
C - Hypochrome, microcytaire, arégénérative Proposition C
D - Normochrome, macrocytaire, arégénérative Proposition D
E - Hypochrome, macrocytaire, régénérative Proposition E

Bonne(s) réponse(s) : D
Le fragment Fab :
A - Permet la fixation du complément par la voie classique Proposition A
B - Possède deux sites anticorps Proposition B
C - Permet la fixation de l'anticorps sur les parois cellulaires Proposition C
D - Permet la fixation de l'antigène Proposition D
E - Permet la fixation sur les mastocytes Proposition E

Bonne(s) réponse(s) : D

La loi du tout ou rien s’applique à :


A - fibre isolée
B - Un nerf
C - fibre nerveuse et nerf
D - toutes les réponses sont fausses sauf b

Au niveau d’une synapse on peut ?


A - Diminuer la transmission en inhibant la synthèse du médiateur
B - Faciliter la transmission en inhibant les mécanismes de dégradation du médiateur
C - Diminuer la transmission en bloquant les récepteurs post-synaptiques
D - Faciliter la transmission en augmentant les mécanismes de libération
E - On ne peut répondre car toutes ces propositions sont exactes

Au niveau de la plaque motrice, un quantum de médiateur ?


A - Correspond à une quantité fixe de médiateur
B - Ne correspond pas à un contenu vésiculaire
C - Ne permet pas l’apparition d’un potentiel de plaque motrice miniature
D - Permet l’apparition d’un potentiel de plaque motrice
E - Aucune de ces propositions n’est juste

Le médiateur chimique d’une synapse


A - Est synthétisé, stocké et libéré par l’élément présynaptique
B - Agit sur des récepteurs spécifiques localisés au niveau de la membrane post- synaptique
C - Peut être ″recapté″ par l’élément présynaptique
D - Peut être exposé à l’action d’enzymes capables de le dégrader
E - On ne peut répondre car les propositions A, B, C D sont exactes

Au niveau de la synapse excitatrice chimique (telle que la plaque motrice) :


A - L’excitation de l’élément présynaptique hyperpolarise la membrane post-synaptique
B - La fixation du médiateur induit un accroissement de la perméabilité de la membrane post-
synaptique aux ions Na+ et K+
C - L’espace synaptique est inexistant
D - On ne peut répondre car toutes ces propositions sont inexactes.

Vous aimerez peut-être aussi