Vous êtes sur la page 1sur 1

Réalisation : Mission Communication Inra Bordeaux-Aquitaine - juin 2011 - crédits photos Inra, Coralie Bos

- juin 2011 - crédits photos Inra, Coralie Bos Concevoir et évaluer des systèmes viticoles “bas

Concevoir et évaluer des systèmes viticoles “bas intrants”

La pression sociétale actuelle sur la problématique pesticide-agriculture nécessite de repenser les itinéraires de protection du vignoble à travers la conception de véritables systèmes de culture “bas intrants” pour atteindre les objectifs de viticulture à Haute Valeur Environnementale fixés par le Grenelle de l’Environnement.

Trois prototypes de rupture élaborés en concertation

Le projet ResIntBio a pour objectif la conception et la comparaison de systèmes viticoles présentant des niveaux de rupture variables par rapport aux pratiques conventionnelles. Il s’intègre pleinement dans le dispositif Ecophyto 2018 qui a pour vocation le développe- ment de l’expérimentation de systèmes de cultures économes en intrants par un réseau de stations expérimentales. Il vise à réduire les intrants, diminuer le nombre de passages en tracteur et ainsi optimiser les coûts de production.

Trois prototypes présentant des ruptures par rapport à la pra- tique viticole actuelle ont été élaborés par des groupes d’experts comprenant des chercheurs (agronomes, écophysiologistes, mi- crobiologistes, pathologistes, entomologistes et économistes) mais aussi des techniciens et des viticulteurs.

Résist

Système construit autour de l’utilisation d’une variété résistante au mildiou et à l’oïdium, deux bio-agresseurs majeurs du vignoble et les plus consommateurs d’intrants chimiques.

Integré

Système conventionnel mais susceptible d’accueillir toutes les in- novations de la Recherche et du Développement en cours de vali- dation (modélisation, règles de décision, viticulture de précision,…)

Bio

Système centré autour du respect du cahier des charges de l’Agri- culture Biologique mais cherchant à en limiter les impacts environ- nementaux.

mais cherchant à en limiter les impacts environ- nementaux.   A L I M E N
 

A L

I

M E

N T A T

I

O N

A

G R

I

C

U

L T

U

R E

 

E

N V

I

R O N

N E

M E

N T

Dispositif expérimental

Des vignes ont été plantées selon un dispositif randomisé d’une superficie de 2,7 ha sur le site de la Grande Ferrade à l’INRA Bor- deaux-Aquitaine. Ce dispositif servira de support à de nombreux projets de recherche dans la mesure où il fournira des situations tranchées en termes de pression pesticide et de développement des bioagresseurs, et sera accompagné d’une base de données techniques sur la conduite des systèmes et leurs performances. Resintbio servira également de support pédagogique aux forma- tions universitaires et professionnelles.

Impact des systèmes évalués à long terme

L’évaluation comparée des performances agronomiques, environ- nementales et économiques des différents prototypes doit per- mettre de connaître l’impact de ces systèmes de culture sur la qualité des raisins et des vins, sur le résultat technico-économique et sur l’évolution de la qualité de l’écosystème microbien du sol et de la baie de raisin.

Partenaires

- Institut des sciences de la vigne et du vin - ISVV

- Institut Français du Vin - IFV

- Chambres d’Agriculture

Contacts scientifiques InRa

- Dominique Forget (dominique.forget@bordeaux.inra.fr)

Unité éxpérimentale viticole - Inra Bordeaux-Aquitaine

- Laurent Delière (laurent.deliere@bordeaux.inra.fr)

Unité mixte de recherche Santé & Agroécologie du vignoble (Umr SAVE) - Inra Bordeaux-Aquitaine

- Jean-Pascal Goutouly (jean-pascal.goutouly@bordeaux.inra.fr)

Unité mixte de recherche Ecophysiologie et génomique fonctionnelle de la vigne (Umr EGFV) - Inra Bordeaux-Aquitaine

Unité mixte de recherche Ecophysiologie et génomique fonctionnelle de la vigne (Umr EGFV) - Inra Bordeaux-Aquitaine
Unité mixte de recherche Ecophysiologie et génomique fonctionnelle de la vigne (Umr EGFV) - Inra Bordeaux-Aquitaine