Vous êtes sur la page 1sur 37

R

ep
ro
du
ct
io
n
in
te
rd
i te
1

te
rdi
te
in
Rédacteurs :
n
Anne Delabre
et
tio

Anne-Sophie Boiset
uc
r od
ep
R

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


2

COURS DE REVISION

Le cours de révision est composé de quatre dossiers.

1. Un bilan-test de début de cours qui permet de repérer les éventuelles


difficultés et de mieux orienter ses révisions. Il ne faut pas l’adresser à la
correction car vous les trouverez ainsi que les conseils du professeur juste après.

2. Le cours. 5 séries de travail avec des leçons et des exercices d’application. Ceux-
ci sont autocorrectifs et servent d’entraînement aux devoirs. Il ne faut pas les
adresser à la correction.

te
3. Corrigé des exercices. Ce sont les corrigés des exercices du cours.

di
4. Devoirs à adresser à la correction. 5 devoirs à réaliser avec l’aide des

r
assistances devoirs et après l’étude de chaque série + un devoir bilan (QCM).

te
Le support audio de votre cours est à télécharger sur le portail des Cours Legendre.
Pour y accéder : www.cours-legendre- portail.fr
Puis entrer le code du titre de votre cours :
inF-3681
n
COMMENT ETUDIER SON COURS ?
tio

Etudiez une série de travail par semaine en faisant tous les exercices d’application, en
vérifiant leur exactitude avant de faire le devoir correspondant. Pour chaque série,
uc

un devoir vous est proposé.

Exemples : Après l’étude de la première série de travail, faites votre devoir 1.


od

Après l’étude de la deuxième série de travail, faites votre devoir 2.

Après avoir rédigé les 4 devoirs, nous vous proposons un devoir de rattrapage avec
des exercices récapitulatifs sur toutes les séries.
r
ep

Enfin, pour vérifier vos connaissances basiques, le dernier devoir (devoir bilan) se
présente sous la forme d’un QCM d’une vingtaine de questions.
R

CONSEILS
COURS DE RATTRAPAGE

Travaillez régulièrement chaque jour. Envoyez chaque devoir dès qu’il est terminé
pour bénéficier ainsi des conseils des correcteurs. N’attendez pas le retour du
devoir corrigé pour continuer à travailler.

Bon Travail !

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


3

BILAN TEST

1 - Cochez la bonne réponse :


- Paul __ (a) ____qui ___ (b) ___ cache !

te
(a) □ c’est □ s’est
(b) □ ce □ se
0,5 / 0,5 pt

di
2 - Qu’est-ce qu’un déterminant ?

r
- Un petit mot toujours placé devant un nom et indiquant son genre et son nombre.

te
□ oui □ non
0,25 / 0,25 pt

in
3 - Reliez les définitions aux mots qui conviennent ?
n
- il exprime une action ou un état certain, ou considéré - impératif
comme tel. C’est le mode de la réalité.
tio

- il exprime l’ordre, ou la défense, avec des nuances (conseil, - conditionnel


supposition, prière)
uc

- il exprime une action ou un état dont la réalisation n’est pas - subjonctif


certaine mais seulement envisagée comme possible (c’est le
mode du doute, de la volonté, de la supposition).
od

- il exprime une action dont la réalisation dépend, dépendrait, - indicatif


aurait dépendu de certaines conditions.
2 / 2 pts
r
ep

4 - Reliez les définitions aux mots qui conviennent :

- elle pose une question, la réponse attendue apporte une - phrase impérative
précision sur le sujet, l’objet ou les circonstances.
R

- elle traduit avec une certaine vivacité un sentiment (joie, -phrase interrogative totale
surprise, indignation) et se termine par un point d’exclamation.
- elle pose une question, la réponse attendue est oui ou non. - phrase déclarative
- un fait est simplement énoncé. - phrase exclamative
- elle exprime un ordre ou une défense. -phrase interrogative partielle

2,5 / 2,5 pts

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


4

BILAN TEST
5 - Cochez les formes qui conviennent :

- ___ (a) - tu vue ici ? elle est ___ (b), ___ (c) petite chatte.
(a) □ l’a (s) □ la □ là
(b) □ l’a (s) □ la □ là
(c) □ l’a (s) □ la □ là

- Celui-__ (d) refuse de ___ (e) rendre (f) tu ne viens pas.


(d) □ si □ s’y □ -ci
(e) □ si □ s’y □ -ci

te
(f) □ si □ s’y □ -ci
3 / 3 pts

di
6 - Les degrés de l’adjectif. Cochez la bonne réponse :
- Paul est extrêmement timide.

r
□ comparatif de supériorité □ comparatif d’égalité

te
□ comparatif d’infériorité
□ superlatif relatif □ superlatif absolu

in 0,5 / 0,5 pt

7 - Cochez les verbes écrits correctement, ils sont soit au passé-simple, soit à l’imparfait :
n
□ j’aquis □ je lus nous croyions
□ nous croyons □ je lis j’acquis
tio

1,5 / 1,5 pts


8- Quelle est la forme qui convient ?
- ___ (a) cela, il ne ___ (b) serait pas aperçu
uc

(a) □ s’en □ c’en □ sans


(b) □ s ‘en □ c’en □ sans
od

- ___ (c) à moi, je pense qu’il n’arrivera pas avant la nuit, et toi, ___ (d) penses-tu ?
(c) □ qu ‘en □ quand □ quant
(d) □qu ‘en □ quand □ quant
2 / 2pts
r
ep

9 - Quelle est la fonction du mot souligné ?

- Je le prends pour un grand


□ sujet □ attribut □ apposition
R

0,25 / 0,25 pts

10 - Cochez la forme qui convient :


- J’ai reç ___
□ recu □ reçu □ reçut

- J’ai arrêt ___


□ arrêter □ arrêté
1 / 1 pt

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


5

BILAN TEST
11 - Cochez les verbes qui sont au conditionnel et qui sont bien orthographiés :

□ nous chanterions □ je partirai


□ ils aimeront □ nous chanterons
□ ils finiraient □ vous refusiez
1 / 1 pt

12 - Reliez les mots aux définitions qui conviennent :

- elle permet de représenter une idée par une image, - comparaison

te
une peinture, un être vivant.
- elle met en relation un comparé - métaphore

di
(ce que l’on compare) à un comparant
(ce à quoi l’on compare) par l’intermédiaire d’un mot - outil

r
(terme de comparaison).

te
- elle met en relation un comparé et - personnification
un comparant mais sans mot de comparaison.
- elle permet de considérer comme une personne
in
(donnée de vie et de sentiments) un objet ou une idée.
- allégorie

2 / 2 pts
n
tio

13 - A quelle forme se trouve le verbe souligné ?


- En se garant, il accrocha la voiture du voisin
uc

□ participe présent □ gérondif □ adjectif verbal


0,25 / 0,25 pt
od

14 - Cochez les verbes au subjonctif :


□ j’envoie □ je dois □ j’eus
□ je doive □ je maudis □ je dusse
r

□ je mette □ j’eusse □ je mange


ep

3 / 3 pts

15 - Cochez la forme qui convient :


R

- La boisson que j’ai _____ n’était pas très chaude.


□ bue □ bu □ bus
0,25 / 0,25 pt

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


6

CORRIGE BILAN TEST

1 - Reprendre leçon 1, série 1

(a) □ c’est
(b) □ se

2 - Reprendre leçon 1, série 1

□ oui

te
3 - Reprendre leçon 2, série 1

di

- il exprime une action ou un • - impératif
état certain, ou considéré

r
comme tel. C’est le mode de la réalité

te
- il exprime l’ordre, ou la défense, • • - conditionnel
avec des nuances (conseil, supposition, prière)
- il exprime une action ou un état
dont la réalisation n’est pas certaine
mais seulement envisagée comme possible
in
• • - subjonctif
n
(c’est le mode du doute,
de la volonté, de la supposition)
tio

- il exprime une action dont la réalisation • • - indicatif


dépend, dépendrait, aurait dépendu
de certaines conditions
uc

4 - Reprendre leçon 3, série 1


od


- elle pose une question, la • - phrase impérative
réponse attendue apporte une
précision sur le sujet, l’objet
r

ou les circonstances
ep

- elle traduit avec une certaine • • - phrase interrogative


vivacité un sentiment totale
(joie, surprise, indignation)
R

et se termine par un point d’exclamation


- elle pose une question, • • - phrase déclarative
la réponse attendue est oui ou non
- un fait est simplement énoncé • • - phrase exclamative
- elle exprime un ordre ou une défense • • - phrase interrogative
partielle

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


7

CORRIGE BILAN TEST


5 - Reprendre leçon 1, série 2

(a) □ l’a(s)
(b) □ là
(c) □ la

- Reprendre leçon 1, série 2

(d) □ -ci
(e) □ s’y
(f) □ si

te
di
6 - Reprendre leçon 1, série 2

□ superlatif absolu

r
te
7 - Reprendre leçon 2, série 2

□ je lus □ nous croyions


in
□ j’acquis
n
8 - Reprendre leçon 1, série 3
(a) □ sans
tio

(b) □ s’en
(c) □ quant
uc

(d) □ qu ‘en

9 - Reprendre leçon 1, série 3


od

□ attribut
r

10 - Reprendre leçon 1, série 3


ep

□ reçu
□ arrêté
R

11 - Reprendre leçon 2, série 4

□ nous chanterions
□ ils finiraient

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


8

12 - Reprendre leçon 4, série 4



- elle permet de représenter une idée • - comparaison
par une image, une peinture,
un être vivant
- elle met en relation un comparé • • - métaphore
(= ce que l’on compare) à un comparant
(= ce à quoi l’on compare) par l’intermédiaire
d’un mot - outil (terme de comparaison)
- elle met en relation un comparé • • - personnification

te
et un comparant mais sans
mot de comparaison

di
- elle permet de considérer comme • - allégorie
une personne (douée de vie et de sentiments)
un objet ou une idée

r
te
13 - Reprendre leçon 1, série 5

□ gérondif

14 - Reprendre leçon 2, série 5


□ j’envoie □ je doive
in
□ je dusse
n
□ je mette □ j’eusse □ je mange
tio

15 - Reprendre leçon 2, série 5

□ bue
uc

SCORE 20
od

En dessous de 10 points : votre niveau est très insuffisant.


r

II faut bien revoir les points concernant les conjugaisons par exemple.
ep

Entre 10 et 13 points : vous avez quelques bases mais ce n’est pas suffisant.
Profitez de ce cours de rattrapage pour revoir ou stabiliser vos connaissances.
R

Entre 13 et 16 points : c’est un bon début. Ne relâchez pas vos efforts.


Vous pouvez commencer maintenant, l’étude de votre cours.

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


9

1ère SERIE
1ère leçon
Orthographe
Distinction des homophones : ce et se, c'est et s'est
Orthographe grammaticale : Les déterminants : nature et accord

Le groupe verbal 2ème leçon


Morphologie : révision du présent et du futur de l'indicatif

te
Syntaxe : Valeur des modes personnels
Valeur du présent de l'indicatif

di
3ème leçon
La phrase

r
Analyse logique : Décomposition de la phrase – les différentes propositions
Transformations : Les différents types de phrase

te
4ème leçon

in
Préparation au Brevet des Collèges
Compréhension : Donner un titre ou résumer un texte
Vocabulaire : Décomposition du mot et famille de mots
n
2ème SERIE
tio

1ère leçon
Orthographe
uc

Distinction des homophones : L'a(s), la et là ; ci, s'y et si


Orthographe grammaticale : Les adjectifs qualificatifs : degrés et fonctions -
accords particuliers
od

Le groupe verbal 2ème leçon


Morphologie : révision de l'imparfait et du passé simple de l'indicatif
Syntaxe : Valeur de ces temps
r
ep

3ème leçon
La phrase
Analyse logique : Les propositions subordonnées relatives
Transformations : Les voix active, passive et pronominale
R

4ème leçon
Préparation au Brevet des Collèges
Compréhension : Dégager les caractéristiques d'un personnage
Vocabulaire : Polysémie, homonymie et paronymie

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


10

3ème SERIE

1ère leçon
Orthographe
Distinction des homophones : sans, s'en et c'en ; qu'en, quant et quand
Orthographe grammaticale : Les fonctions sujet, attribut et apposition

Le groupe verbal 2ème leçon

te
Morphologie : Les temps composés
Syntaxe : La concordance des temps

di
3ème leçon
La phrase

r
Analyse logique : Propositions subordonnées conjonctives et complétives

te
Transformations : Comment remplacer un élément de la phrase par une
proposition subordonnée

in
Préparation au Brevet des Collèges
Compréhension : Expliquez un mot ou une expression
4ème leçon
n
Vocabulaire : Synonymes et antonymes
tio

4ème SERIE
uc

1ère leçon
Orthographe
Distinction des homophones : suffixes verbaux en E/ER, I/IS/IT, UY/US/UT.
od

Orthographe grammaticale : Les pronoms

2ème leçon
Le groupe verbal
r
ep

Morphologie : Le conditionnel
Syntaxe : Emplois du conditionnel
3ème leçon
La phrase
R

Analyse logique : Les propositions subordonnées interrogatives


Transformations : Style direct, indirect et indirect libre

4ème leçon
Préparation au Brevet des Collèges
Compréhension : Comparaison, métaphore, personnification, allégorie
Vocabulaire : Les préfixes

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


11

5ème SERIE

1ère leçon
Orthographe
Distinction des homophones : L'accent circonflexe des verbes à la 3ème personne
du singulier

te
Orthographe grammaticale : Participe présent, gérondif et adjectif verbal

di
Le groupe verbal 2ème leçon
Morphologie : Le mode subjonctif

r
Syntaxe : Accord du participe passé

te
3ème leçon
La phrase
Analyse logique : Proposition infinitive. Proposition participiale
in
Transformations : Comment "substituer" (suite)

4ème leçon
n
Préparation au Brevet des Collèges
Compréhension : Hyperbole, euphémisme, métonymie, énumération.
tio

Vocabulaire : Les suffixes


uc

Réparti en 5 séries de quatre leçons, ce cours a pour but de vous faire acquérir certains
od

mécanismes qui vous permettront d'améliorer votre orthographe, et de réviser les


notions essentielles du programme de grammaire de cette année : ainsi pourrez-vous
r

aborder plus sereinement la classe de troisième et vous préparer à l'examen final du


ep

Brevet des Collèges.


Un système de renvois aux points de grammaire étudiés antérieurement vous
R

permettra de contrôler vos connaissances. Mais n'hésitez pas à ajouter, au travail dirigé
que vous constitue ce cours, un travail personnel propre à combler certaines lacunes
grammaticales.

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


12

1ère SERIE
1ère leçon
Orthographe
Distinction des homophones : CE et SE ; C'EST et S'EST
Orthographe grammaticale : Les déterminants : nature et accord

te
2ème leçon
Le groupe verbal

di
Morphologie : révision du présent et du futur de l'indicatif

r
Syntaxe : Valeur des modes personnels

te
Valeur du présent de l'indicatif

in 3ème leçon
n
La phrase
tio

Analyse logique : Décomposition de la phrase –


les différentes propositions
uc

Transformations : Les différents types de phrase


od

4ème leçon
Préparation au Brevet des Collèges
r

Compréhension : Donner un titre ou résumer un texte


ep

Vocabulaire : Décomposition du mot et famille de mots


R

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


13

te
r di
te
in
n
tio

Vérifie tes connaissances !


uc

Notre collection mon année DEVOIRS AVEC CORRECTION te propose 6


od

devoirs* en phase avec ton cahier de révision.

Ces devoirs, à nous renvoyer pour être corrigés par nos professeurs de
r

l’Education Nationale, sont un complément essentiel pour t’assurer de la


ep

bonne compréhension du cours.


R

Disponibles dans toutes nos matières, ils sont à commander sur notre site
www.cours-legendre.fr
sur notre boutique en ligne, rubrique « Devoirs avec correction ».

*4 pour les cahiers de CM2 Anglais et CM2 Allemand

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


14

 COURS 1ère leçon


1ère SÉRIE

ORTHOGRAPHE

I/ Distinction des homophones CE et SE = C'EST et S'EST

Rappel : des homophones sont des mots qui se prononcent (phon = voix en grec) de la
même façon (homo = semblable) mais ont une orthographe et un sens différents.

te
di
1. CE est adjectif ou pronom démonstratif
Adjectif, il est toujours placé devant un nom

r
Exemple : Ce livre

te
Pronom, il équivaut à cela – cette chose
Exemple :
in
Ce n'est rien (= cela n'est rien)
Ce qui m'intéresse (cette chose qui m'intéresse)
n
SE, pronom personnel réfléchi, ne s'emploie qu'avec les verbes pronominaux.
tio

En conjuguant le verbe pronominal, on peut le remplacer par ME, TE


Exemple : Il se rappelle → Je me rappelle
→ Tu te rappelles
uc

PAR CONSEQUENT
od

2. C'EST = pronom démonstratif CE, sujet du verbe être

Exemple : c'est inévitable = cela est inévitable


r

Cette chose est inévitable


ep

S'EST est un élément d'un verbe pronominal conjugué au passé composé (les verbes
pronominaux se conjuguant toujours avec l'auxiliaire ETRE)
R

Exemple : Il s'est rappelé → Je me suis rappelé


Tu t'es rappelé

La même distinction s'effectue pour C'ETAIT et S'ETAIT


Exemple : c'était inévitable
Il s'était rappelé

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


15

 COURS 2ème leçon


1ère SÉRIE

II / Orthographe grammaticale : les déterminants

Rappel : nature et fonction du déterminant : petit mot toujours placé devant un nom et
indiquant son genre et son nombre.

Il peut être :
Un article défini (LE, LA, LES)

te
indéfini (UN, UNE, DES)

di
partitif, devant les noms de choses qui ne se comptent pas (DU, DE LA, DES)
Notez que l'article défini singulier peut s'élider, c'est-à-dire perdre sa voyelle finale devant

r
un nom commençant par une voyelle ou h muet.

te
Exemple : l'hiver (= le) – l'armoire (= la)

in
L'article défini, singulier ou pluriel, peut se contracter, c'est-à-dire former un seul mot
avec la préposition qui le précède (A ou de) : AU, AUX, DU, DES
Exemple : au monde (= à le) – des fleurs (= de les)
n
tio

Un adjectif possessif : MON, MA, MES, TON, TA, TES, SON, SA, SES, NOTRE, NOS,
VOTRE, VOS, LEUR (S)
uc

Deux remarques orthographiques :


• Notre et votre, adjectifs, ne prennent jamais d'accent circonflexe, à la différence du
od

pronom possessif.
• Distinguez : notre maison (adjectif) la nôtre (pronom)
votre livre (adjectif) le vôtre (pronom)
r
ep

• L'adjectif possessif LEUR varie en nombre, à la différence du pronom personnel, toujours


invariable.
R

Distinguez : leur père je le leur dis


leurs parents  pronom personnel mis pour à eux

Un adjectif démonstratif : CE, CET, CETTE, CES

Deux remarques orthographiques :


• Distinguez bien CET (masculin singulier employé devant une voyelle ou h muet) et
CETTE (féminin singulier).
Exemple : Cet homme Cet arbre
Cette armoire Cette commode

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


16

 COURS 2ème leçon


1ère SÉRIE

• Distinguez aussi CES (démonstratif → on montre ou désigne des personnes ou des


choses) de SES (possessif → on indique qui est possesseur)
je contemple ces tableaux (que je montre)
je contemple ses tableaux (ceux qu'il a peints ou ceux qu'il possède → les siens)

- Un adjectif numéral ordinal (indiquant l'ordre, le classement) il est toujours variable.

te
Exemple : La seconde heure ; les premières gelées.

di
- Un adjectif numéral cardinal (indiquant un nombre) ; il est invariable, sauf VINGT et
CENT, lorsqu'ils sont multipliés et ne sont pas suivis d'un

r
autre nombre.

te
Exemple : deux cent dix trois cents
quatre-vingts quatre vingt- un
in
- Un adjectif interrogatif (ou exclamatif) : QUEL, QUELLE, QUELS, QUELLES
n
- Un adjectif indéfini : AUCUN, AUTRE, CERTAIN, CHAQUE, DIFFERENTS, DIVERS,
tio

MAINT, MEME, NUL, PLUSIEURS, QUELQUE, QUELCONQUE, TEL,


TOUT, PAS UN, N'IMPORTE QUEL.
uc

Ils expriment généralement une quantité mal définie.

Trois remarques lexicales : "certain", "différent", "divers", "nul", "quelconque", "tel",


od

peuvent être employés comme adjectifs qualificatifs : ils sont alors soit attribut, soit
épithète postposé (placé après le nom)
r
ep

Distinguez : un certain succès (adjectif indéfini)


son succès est certain (adjectif qualificatif attribut)
R

il a remporté un succès certain (adjectif qualificatif épithète)

Même change de sens en fonction de sa place :


- Devant le nom, il signifie : semblable, identique
- Après le nom, il signifie : en personne, au plus haut point.
Distinguez : nous avons les mêmes goûts (= identiques)
et ce matin même (= précisément)

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


17

 COURS 2ème leçon


1ère SÉRIE

Tout, au singulier, change de sens selon qu'il est employé avec ou sans article.
Distinguez : Toute la ville en parle (= la ville entière)
Toute ville a ses caractéristiques (= chaque)

Deux remarques orthographiques :


• même – tout – quelque peuvent être adjectifs indéfinis (ou pronom), mais aussi adverbes

te
modifiant alors le verbe, l'adjectif ou l'autre adverbe qu'ils accompagnent, ils restent
invariables.

di
Distinguez : Les mêmes élèves riaient (adjectif indéfini)
Les élèves riaient même (adverbe invariable signifiant : en outre = aussi)

r
Tous leurs livres sont neufs (adjectif indéfini)

te
et
Ils ont des livres tout neufs (adverbe invariable signifiant : entièrement)

et in
Quelques étourdis se sont trompés (adjectif indéfini)

Il a quelque quarante ans (adverbe invariable signifiant environ)


n
tio

• quelque (adjectif indéfini signifiant un certain nombre) ne doit pas être confondu avec
quel que (où quel est variable) qui est toujours suivi du subjonctif.
Exemple : Quels que soient vos arguments, je ne vous crois pas
uc

Vous remarquez que quels s'accordent avec arguments soient est au subjonctif.
od

Exercice 1 
Orthographiez correctement les mots gras et indiquez leur fonction, genre
r
ep

et nombre.

1) Dans quel direction allez-vous ?


R

2) Quelque hauts sapins ombrageaient ce plate-bande.


3) La voiture de leur parents leur posa quelque problèmes.
4) Une horde de quelque vingt sangliers avait saccagé ses champs.
5) Quel que soit votre décision, je l'accepterai sans aucun remarque.

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


18

 COURS 2ème leçon


1ère SÉRIE

LE GROUPE VERBAL

I/ Morphologie du verbe : Le présent et le futur de l'indicatif.

1. Présent

Vous avez souvent appris ou révisé ce temps, le plus utilisé de notre langue. Aussi ne

te
soulignerons-nous, ici, que quelques difficultés et irrégularités qui peuvent constituer
autant de pièges en dictée.

di
REGLE IMPERATIVE : PENSEZ TOUJOURS A L'INFINITIF AVANT DE

r
te
CONJUGUER VOTRE VERBE

a) Terminaisons en –E, -ES, -E, ONS, EZ, -ENT

in
Cette règle s'applique à tous les verbes du premier groupe, à la seule exception du verbe
ALLER, qui est irrégulier (je vais, tu vas, il va …) et aux verbes du 3ème groupe en –IR
n
dont le radical se termine par la consonne R, tels offrir, souffrir, ouvrir.
tio

Exemple : j'offre, tu offres…

Quelques particularités
uc

• Les verbes en YER changent le Y et I devant un E muet (= qui ne se prononce pas)


Exemple : Je nettoie, nous nettoyons
od

J'essuie, nous essuyons


• Les verbes en –CER , nécessitent une cédille sous le C devant le O de la première personne
du pluriel ; les verbes en –GER nécessitent en E entre le G du radicaL et le O de la
r
ep

première personne du pluriel.


Exemple : nous avançons
nous mangeons
R

• Les verbes en –ELER et –ETER doublent généralement le L ou le T devant un E muet.


Exemple : je rappelle, nous rappelons
je jette, nous jetons

EXCEPTIONS :(dé) celer, ciseler, démanteler, écarteler, geler et ses composés, modeler,
marteler, peler, acheter, fureter, harceler
ATTENTION : ces trois règles orthographiques s'appliquent à la conjugaison d'autres
temps et modes. Vous devez absolument les mémoriser.

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


19

 COURS 2ème leçon


1ère SÉRIE

b) Terminaisons en –S, -S, -T au singulier


Cette règle s'applique à tous les verbes du 2ème groupe et à tous les verbes du 3ème groupe
dont l'infinitif est en –IR, -TRE et –RE.
Cas particulier : Les verbes en –INDRE et –SOUDRE perdent le –D de leur radical
Exemple : Je feins, il feint, nous feignons
Je crains, il craint, nous craignons
Je résous, il résout, nous résolvons

te
c) Terminaisons en –DS, -DS, -D au singulier

di
Cette règle s'applique aux verbes du 3ème groupe dont l'infinitif est en –DRE (sauf pour les
verbes en –INDRE et –SOUDRE)

r
Exemple : je prends, il prend

te
d) Terminaisons en –PS, -PS, -PT au singulier

Exemple :
in
Cette règle s'applique aux verbes dont l'infinitif se termine par –PRE
je romps, il rompt
n
tio

2. Futur simple

Généralement, le futur se forme en ajoutant à l'infinitif du verbe les terminaisons du


uc

présent de l'indicatif du verbe AVOIR : -AI, -AS, -A, (AV)-ONS, (AV)-EZ, ONT
Exemple : chanter → je chanter ai, nous chanter ons
finir → je finir ai, nous finir ons
od

mordre → je mordr(e)ai, nous mordr(e)ons

Dans ce dernier cas, le –e final de l'infinitif s'élide devant la voyelle.


r
ep

Quelques particularités :
• Conformément aux particularités 1 et 3 énoncées lors de l'étude du présent de verbes du
1e groupe, les verbes en –YER changent le Y en I.
R

- ETER et –ELER doublent leur consonne parce que le E précédant la désinence –RAI, -
RAS … est MUET ou, du moins, non accentué.
Exemple : j'emploierai
je jetterai
j'appellerai

• Les verbes MOURIR, COURIR, ACQUERIR et ceux de leur famille prennent 2R au futur
Exemple : je mourrai
nous acquerrons

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


20

 COURS 2ème leçon


1ère SÉRIE

II / Syntaxe du verbe
1. Valeur des modes personnels

• Indicatif : il exprime une action ou un état certain, ou considéré comme tel. C'est le mode
de la REALITÉ.
• Subjonctif : il exprime une action ou un état dont la réalisation n'est pas certaine, mais

te
seulement envisagée comme possible. C'est le mode du DOUTE, de la VOLONTE, de ma
SUPPOSITION.

di
Comparez : Je pense que tu réussiras = "je" est convaincu du succès de l'autre
Je souhaite que tu réussisses : "j" espère le succès de l'autre, mais n'en a aucune certitude.

r
• Impératif : il exprime l'ordre ou la défense, avec des nuances (conseil, supposition, prière)

te
• Conditionnel : comme l'indique son nom, il exprime une action dont la réalisation

in
dépend, dépendrait, aurait dépendu de certaines conditions.

2. Valeur du présent et du futur simple et de l'indicatif.


n
• Présent : il exprime une action qui se produit au moment où l'on parle.
tio

Mais il peut avoir quelques valeurs particulières :


Répétition, habitude
uc

Exemple : Chaque jour, elle s'exerce au piano.

Vérité générale, admise par tous


od

Exemple : Le soleil se lève à l'Est.

Proverbes, maximes
r

Exemple : Qui va à la chasse perd sa place.


ep

Une action passée, que l'on veut rendre plus vivante dans le récit (présent de narration)
Exemple : Nous marchions depuis trois heures. Soudain,
R

c'est l'obscurité la plus totale.

Une action passée très proche du présent (passé proche)


Exemple : Il part à l'instant : il vient de partir (valeur particulière
du verbe venir).

Une action qui se produira dans un futur immédiat (= futur proche)


Exemple : J'arrive tout de suite.
Je vais partir bientôt (valeur particulière du verbe aller).

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


21

 COURS 2ème leçon


1ère SÉRIE

• Futur : il exprime une action qui peut ou doit se produire dans un avenir plus ou moins
lointain.
Mais il peut avoir deux valeurs particulières.
Il remplace un présent jugé trop brutal (= futur de politesse)
Exemple : Je vous demanderai de partir.
Il équivaut à un impératif (ordre)

te
Exemple : Vous prendrez ce médicament tout de suite.

r di
Exercice 2 

te
Conjuguez au temps demandé les verbes entre parenthèses et indiquez leur
valeur.
in
1) L'autre matin, je (entendre – présent) que le tonnerre grondait.
2) Qui trop (embrasser – présent) mal (étreindre – présent)
n
3) Tu (résoudre – présent) ce problème pour demain.
tio

4) La lune (réfléchir – présent) les rayons du soleil.


5) Je ne (s'ennuyer – présent) jamais en vacances.
uc

6) Nous vous (prier – futur) d'être à l'heure.


7) Vous (servir – futur) le dîner à vingt heures.
r od
ep
R

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


22

 COURS 3ème leçon


1ère SÉRIE

LA PHRASE
I/ Analyse logique. Décomposition de la phrase. Les différentes propositions.

• Analyser logiquement une phrase signifie rechercher et délimiter les propositions qui la
constituent.
A l'exception des propositions infinitives et participiales, que nous étudierons

te
ultérieurement, chaque proposition contient un verbe conjugué.

di
→Méthode :
- souligner les verbes conjugués pour connaître le nombre de propositions de la phrase.

r
Dans une phrase complexe, vous trouvez plusieurs propositions. Il faut alors étudier le

te
rapport qu'elles ont entre elles.
→Méthode :
in
- encadrer les mots introduisant une proposition subordonnée (conjonction de
subordination, pronom relatif ou mot interrogatif).
n
- entourer les mots unissant deux propositions de même nature (conjonction de
tio

coordination).

• Proposition indépendante : elle se suffit à elle-même, n'introduit aucune proposition et


uc

ne dépend d'aucune autre. Elle correspond parfois à la phrase minimale.


Deux propositions indépendantes peuvent être juxtaposées, c'est-à-dire séparées par un
od

signe de ponctuation (virgule, deux points).


Exemple : "Va, cours, vole". CORNEILLE
r

Trois verbes conjugués → trois propositions indépendantes juxtaposées.


ep

Deux propositions indépendantes peuvent être coordonnées, c'est-à-dire reliées par une
conjonction de coordination.
R

ET – OU – NI – MAIS – OR – CAR – DONC


Exemple : Le roseau plie mais ne rompt pas.
Analyse :
Le roseau plie : proposition indépendante.
mais ne rompt pas : proposition indépendante, coordonnée à la première par la
conjonction de coordination mais (notez que cette seconde proposition est elliptique du
sujet.
→ mais (le roseau) ne rompt pas.

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


23

 COURS 3ème leçon


1ère SÉRIE

Proposition principale : elle ne dépend d'aucune proposition mais gouverne une ou


plusieurs subordonnées.
Proposition subordonnée : elle dépend obligatoirement d'une autre proposition et est
introduite par un mot subordonnant.

REMARQUE : La juxtaposition et la coordination peuvent s'appliquer à deux propositions de


même nature (deux propositions principales – deux propositions subordonnées).

te
Exemple : quand ils eurent quitté la vallée, ils empruntèrent un sentier.
qui sinuait le long d'un torrent, et qu' ombrageait une forêt.

di
Analyse :

r
ils empruntèrent un sentier : proposition principale.

te
quand ils eurent quitté la vallée : proposition subordonnée conjonctive, introduite par la
conjonction de subordination quand, complément circonstanciel de temps du verbe
"empruntèrent". in
qui sinuait le long d'un torrent : proposition subordonnée relative, introduite par le
n
pronom relatif qui, complément de l'antécédent sentier.
tio

et qu'ombrageait une forêt : proposition subordonnée relative, coordonnée à la


précédente par la conjonction de coordination et et introduite par le pronom relatif que,
uc

complément de l'antécédent sentier.

II / Transformations : Les différents types de la phrase


od

On en distingue quatre :
Phrase déclarative : un fait est simplement énoncé.
r
ep

- à la forme affirmative : il viendra ce soir


- à la forme négative : il ne viendra pas ce soir
(remarque : ces deux formes peuvent être employées pour les autres types de phrase)
R

phrase interrogative : elle pose une question et se termine par un point d'interrogation.

Elle est dite :


- totale : quand la réponse attendue est OUI ou NON.
Exemple : Viendra-t-il ce soir ?
- partielle : quand la réponse attendue apporte une
précision sur le sujet, l'objet ou les circonstances :
Exemple : Qui viendra ce soir ? Réponse : lui
Quand viendra-t-il ? Réponse : ce soir

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


24

 COURS 3ème leçon


1ère SÉRIE
Phrase exclamative : elle traduit avec une certaine vivacité un sentiment (joie, surprise,
indignation) et se termine par un point d'exclamation.
Exemple : Il viendra ce soir !
(heureuse surprise ou déception : seul le contexte permet de comprendre la nuance
exprimée).

Phrase impérative : elle exprime, un ordre ou une défense. Son verbe, très souvent à
l'impératif, peut aussi être :

te
- au futur de l'indicatif : tu viendras ce soir -(je le veux)

di
- au présent du subjonctif : qu'il vienne ce soir
- à l'infinitif : ralentir, danger

r
Parfois même, l'ordre n'est exprimé que par une interjection : Chut ! Stop !

te
Exercice 3 
in
n
Voici quatre phrases complexes :
tio

a) A quel type de phrase appartiennent-elles ?


b) Décomposez chacune d'elles selon la méthode étudiée, puis analysez
uc

1) Dites à votre frère que je l'attendrai dès que le jour se lèvera.


2) Il ne cesse de me narguer et je ne lui répondrai pas !
od

3) Pouvez-vous m'indiquer le rayon où je trouverai ce livre ?


4) Je pense que tu seras satisfait du travail qu'il t'a remis.
r
ep
R

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


25

 COURS 4ème leçon


1ère SÉRIE

PREPARATION AU BREVET DES COLLEGES

I/ Compréhension : Donner un titre ou résumer un texte

Une de ces deux questions vous est souvent proposée. Qu'attend-on de vous ?
Sachez bien les distinguer.

te
Donner un titre : celui-ci doit dégager le thème principal de la dictée sous une forme

di
brève : une phrase complexe serait trop longue, utilisez donc :
- soit une rapide proposition indépendante.

r
- soit un groupe nominal (un nom complété éventuellement par un complément de nom

te
et/ou un ou plusieurs adjectifs, voire un complément circonstanciel).
- soit un verbe à l'infinitif, (complété éventuellement par un ou plusieurs compléments).
in
REMARQUES : Relisez le texte après avoir choisi votre titre et demandez-vous si celui-ci va
n
à l'essentiel.
tio

Il est conseillé de justifier, en une phrase ou deux, votre choix en vous appuyant sur le
texte.
uc

Résumer le texte : vous devez alors rédiger des phrases complètes grammaticalement :
Sachez être à la fois concis (rien ne sert de réécrire tout le texte) et précis (employez les
od

mots justes, qui cernent bien l'idée).

Conseils : Relisez votre texte en soulignant les mots ou expressions qui vous semblent
r
ep

importants. Sachez supprimer tous les petits détails accessoires.


- dégagez bien le fil conducteur du texte et respectez les articulations entre les idées.
- exprimez-vous de manière personnelle : si vous pouvez reprendre certains termes,
R

essayez cependant de formuler avec vos propres mots, sans recopier le texte, et surtout
sans mettre bout à bout des phrases ou expressions de l'auteur.

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


26

 COURS 4ème leçon


1ère SÉRIE
II / Vocabulaire : Décomposition du mot et famille des mots

1. Décomposer un mot

Cela signifie dégager clairement et précisément ses différents constituants, afin de


l'expliquer.
Préfixe / racine ou radical / suffixe

te
• Bien dégager la racine ou le radical.
Souvenez-vous qu'un mot ne peut être composé qu'à partir d'un autre mot existant = la

di
racine que vous dégagez doit être un mot qui a une signification en lui-même.

r
Parfois cependant, la finale est légèrement modifiée, pour des raisons euphoniques.

te
Exemple : bijou –t- / erie serrur e- / ier
racine avec / suffixe racine avec / suffixe

in
adjonction
d'un t
suppression
du e muet
n
• Préfixe (qui précède) et suffixe (qui suit) ont souvent une origine latine ou grecque.
Ils ont une signification ! Il est donc conseillé de l'indiquer précisément.
tio

Exemple : Immoralement se décompose ainsi :


IM (= IN, mais N devient M devant M) préfixe négatif.
uc

MORAL(E) = racine : ce qui concerne les mœurs, les règles de conduite.


MENT = suffixe servant à former l'adverbe de manière
od

Immoralement signifie alors : d'une manière non conforme aux bonnes mœurs.
r
ep

2. Donner des mots de la même famille

Cela signifie trouver des termes ayant la même racine.


R

Pensez donc à ajouter ou modifier aussi bien le préfixe que le suffixe.


Si vous expliquez le mot, faites-le toujours à partir de la racine, et en tenant compte de la
valeur du préfixe et/ou du suffixe.

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


27

 COURS 4ème leçon


1ère SÉRIE
Exercice 4 

La septième était alors la classe des leçons de choses. Notre professeur savait prendre et
retenir notre attention… Les premières notions de botanique nous enthousiasmèrent… Nous
parcourûmes en deux ou trois promenades les bois des environs pour y herboriser. Une d'elles
m'est restée à jamais présente à l'esprit. C'était par un jour de mai ou de juin où l'on nous avait
emmenés dans les bois de Clamart… Nous y fîmes halte un moment. Je revois encore l'endroit,
une allée étroite entre les taillis où pleuvait le soleil. Des fleurs de boutons d'or criblaient

te
l'herbe épaisse des bords, le ciel traçait au-dessus de nos têtes un grand chemin bleu où
poussaient des nuages. J'eus alors comme un éblouissement. Je faisais la découverte de la

di
beauté du monde. Tout me paraissait subitement d'une couleur inconnue jusqu'alors, me parlait
de quelque chose de différent, d'inattendu, d'indicible. C'était dans la vie du pauvre collégien

r
prisonnier la poésie qui venait de faire irruption.

te
1) Donnez un titre à ce texte.
2) Voici un résumé possible du texte. in
"Un collégien (de septième) découvre, au cours d'une promenade d'herborisation dans
n
les bois de Clamart, la beauté du monde : admirant le ciel, la terre, les couleurs comme
tio

il ne l'avait jamais fait auparavant, il prend conscience de la poésie et sa vie est


transformée."
uc

Quelles indications ce résumé nous donne-t-il ?


Sur l'auteur,
Sur les circonstances,
od

Sur les "causes" de la découverte,


Sur "l'objet" de la découverte ?
r
ep

3) Décomposez "inattendu" et "indicible"


4) Donnez au moins quatre mots de la famille de "classe".
R

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


28

2ème SERIE
1ère leçon
Orthographe
Distinction des homophones : l'a(s), la et là ; ci, s'y et si
Orthographe grammaticale : Les adjectifs qualificatifs :
degrés et fonctions accords particuliers.

te
2ème leçon
Le groupe verbal

di
Morphologie : révision de l'imparfait et du passé simple de

r
l'indicatif.

te
Syntaxe : Valeur de ces temps.

La phrase
in 3ème leçon
n
Analyse logique : Les propositions subordonnées relatives.
tio

Transformations : Les voix active, passive et pronominale.


uc

4ème leçon
Préparation au Brevet des Collèges
od

Compréhension : Dégager les caractéristiques d'un


personnage.
Vocabulaire : Polysémie, homonymie et paronymie.
r
ep
R

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


29

 COURS 1ère leçon


2ème SÉRIE
ORTHOGRAPHE

I/ Distinction des homophones : L'a(s), la et là ; ci, s'y et si

1. L'a(s), la et là
L'a(s) est le verbe avoir précédé du pronom personnel élidé de la 2ème ou de la 3ème
personne : on peut le remplacer par l'avais – l'avait.

te
Exemple : tu l'as vu → tu l'avais vu
Il l'a dit → il l'avait dit

di
La peut être l'article défini féminin singulier (voir 1) série 1) chapitre II) ou le pronom

r
personnel complément de la 3ème personne du singulier, féminin ; en ce cas on peut le

te
remplacer par le pronom personnel correspondant au masculin, le.
Exemple : tu la vois → tu le vois
in
Là est un adverbe de lieu, qui signifie "en ce lieu" on peut le remplacer par "ici" ou "là-bas".
Il accompagne parfois le démonstratif ce.
n
Exemple : ce livre-là (ce livre-ci)
tio

Là ou il habite (en ce lieu où il habite)


Remarque : l'accentuation de l'expression : ça et là
uc

2. Ci-, s'y et si
od

Ci est une abréviation de ici : c'est un adverbe de lieu, qui, comme là, peut accompagner
un démonstratif.
Exemple : ce livre-ci, ce livre-là
r
ep

Notez l'orthographe des expressions suivantes : par-ci, par-là, de-ci, de-là

Si, adverbe d'intensité, peut se remplacer par tellement, tant :


R

- Conjonction de subordination, exprime la condition


- Adverbe interrogatif, introduit une proposition subordonnée interrogative
Exemple : Il est si heureux (tellement heureux)
Je ne sais si tu viendras
(équivalent, au style direct, à "viendras-tu ?")
Si tu viens (à la condition que tu viennes), il sera ravi.

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


30

 COURS 1ère leçon


2ème SÉRIE

S'y est le pronom réfléchi appartenant à un verbe pronominal (voir Série 1 chapitre I.), SE, suivi
de Y (adverbe de lieu ou pronom personnel).
On peut donc, en conjuguant le verbe pronominal, remplacer s'y par M'Y, T'Y.
Exemple : il s'y habitue → je m'y habitue.
(pronom personnel équivalent à À CELA)
il s'y rend → je m'y rends
(adverbe de lieu équivalent à EN CE LIEU)

te
di
II / Orthographe grammaticale : les adjectifs qualificatifs

r
RAPPEL 1 : les degrés de l'adjectif

te
POSITIF : il exprime simplement la qualité d'une personne ou d'une chose :
Exemple : Pierre est sage

in
COMPARATIF : la personne ou la chose qualifiée possède une qualité à un certain degré,
n
supérieur, égal ou inférieur à une ou plusieurs autres de la même espèce.
Comparatif de supériorité : Pierre est plus sage que Paul.
tio

Comparatif d'égalité : Pierre est aussi sage que Paul.


Comparatif d'infériorité : Pierre est moins sage que Paul.
uc

Dans ces trois exemples, Paul est le complément du comparatif (toujours introduit par
QUE).
od

 SUPERLATIF : la personne ou la chose qualifiée possède une qualité à un degré très ou très
peu – important .
r

Superlatif relatif : la personne ou la chose qualifiée se distingue de toutes les autres de la


ep

même espèce.
Pierre est le plus sage des enfants (supériorité)
R

Pierre est le moins sage des enfants (infériorité)


Dans ces deux exemples, le complément du superlatif, "enfants" est introduit par DE.
Superlatif absolu : la qualité possédée l'est absolument, c'est-à-dire au plus haut degré
possible.
Exemple : Pierre est très sage
Dans ce cas, il n'y a pas de complément du superlatif.

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


31

 COURS 1ère leçon


2ème SÉRIE

RAPPEL 2 : les fonctions de l'adjectif


 EPITHETE : placé devant ou derrière le nom, avec lequel il forme corps.
Il varie parfois de sens suivant sa place :
Distinguez un homme grand (remarquable par sa taille) d'un grand homme (remarquable par
ses qualités morales, sa compétence…).

te
 APPOSE : séparé du nom – ou du pronom – auquel il se rapporte par une virgule.
Exemple : l'enfant , joyeux, riait

di
joyeux , il riait

r
 ATTRIBUT DU SUJET : relié au nom ou pronom sujet par un verbe d'état (être – paraître –

te
sembler – devenir – demeurer – rester) ou un verbe de sens similaire (avoir l'air – passer pour
– être considéré comme).
Exemple : in
elle passe pour menteuse
(accord avec elle)
n
 ATTRIBUT DU COMPLEMENT D'OBJET : qualifie le nom ou pronom complément, avec
tio

des verbes tels faire, rendre, croire, juger, déclarer, choisir.


Exemple : ils la trouvent belle
 
uc

COD accord avec "la"


Dans tous ces exemples, l'adjectif qualificatif s'accorde toujours en genre et nombre avec le
od

nom auquel il se rapporte.

Particularités d'accord
r
ep

a) L'adjectif employé comme adverbe reste invariable.


Exemple : Les roses sentent bon (il ne peut y avoir accord avec roses)
Distinguez : cette machine est chère (adjectif attribut du sujet) et cette machine coûte cher
R

(adverbe)

b) Les adjectifs composés s'accordent quand ils sont formés de deux adjectifs.
Exemple : des enfants sourds-muets
Mais, si l'un des éléments de l'adjectif composé est un mot invariable, une abréviation, un
adjectif pris adverbialement, cet élément reste invariable.
Exemple : Des huiles extra-pures
Les accords franco-germaniques
Des enfants nouveau-nés

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


32

 COURS 1ère leçon


2ème SÉRIE
c) Les adjectifs de couleur sont variables en genre et en nombre.
Exemple : des vestes bleues
Mais :
– les adjectifs de couleur composés (adjectif + adjectif – adjectif + nom) sont invariables
Exemple : des vestes bleu foncé  d'un bleu foncé
des vestes bleu marine  d'un bleu marine
- Les noms employés comme adjectifs de couleur restent invariables

te
Exemple : des vestes marron
Exceptions : rose – écarlate – pourpre – mauve – fauve

di
Exemple : des vestes pourpres

r
d) Devant une voyelle ou h muet, fou – mou – beau – nouveau et vieux deviennent fol – mol –

te
bel – nouvel – vieil.

Exemple :
in
Attention à ne pas les confondre, orthographiquement, avec l'adjectif féminin.
le nouvel an ≠ la nouvelle année
n
c) Les adjectifs NU et DEMI, placés devant un nom auquel ils sont reliés par un trait d'union
tio

restent invariables. Placés après le nom, ils s'accordent.


Exemple : nu-pieds ≠ des pieds nus
uc

une demi-heure ≠ deux heures et demie


ATTENTION : MI et SEMI sont toujours invariables.
r od
ep

Exercice 1 

Accordez les adjectifs qualificatifs en gras et indiquez leur degré et leur fonction.
R

Spécifiez une éventuelle caractéristique d'accord.

1. Cette robe, vert pâle, est très seyant.


2. Ils me semblent plus triste qu'autrefois.
3. Je les trouve aussi intéressant que les autres
4. Ce nouveau habit te va fort bien
5. Je vois cette étoffe violet, mais toi, tu la considères comme mauve.

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


33

 COURS 2ème leçon


2ème SÉRIE

LE GROUPE VERBAL

I/ Morphologie : l'imparfait et le passé simple

1. L'imparfait :
Les verbes des trois groupes prennent les mêmes terminaisons :

te
- AIS – AIS – AIT – IONS – IEZ - AIENT

di
Deux remarques orthographiques
1) Suivant la règle étudiée précédemment (1ère série 2ème leçon. Présent 1 particularité 3) ; les

r
te
verbes en ELER et ETER ne prennent qu'un L ou un T, puisque la terminaison de
l'imparfait n'est jamais muette.
Exemple :
in
j'appelais – nous appelions
je jetais – nous jetions
n
2) Les verbes dont l'infinitif se termine par YER, IER, ILLER, GNER ont une prononciation
presque semblable aux 2 premières personnes du pluriel du présent et de l'imparfait. Pour
tio

éviter la confusion, pensez à la personne correspondante du singulier.


Présent Imparfait
uc

Nous cri-ons nous cri-ions


Nous pay-ons nous pay-ions
od

Nous brill-ons nous brill-ions


Nous épargn-ons nous épargn-ions
r
ep

2. Le passé simple :
a) Les verbes du premier groupe ont les terminaisons suivantes –ai, -as, -a, -âmes, -âtes, -èrent.
R

Ainsi, on retrouve la voyelle a à toutes les personnes sauf à la 3ème personne du pluriel.

REMARQUE : veillez à bien distinguer je chantais (imparfait) et je chantai (passé simple)


- soit en analysant la valeur du temps (voir II. de cette
leçon)
- soit en modifiant la personne (tu chantais, tu chantas)

b) les verbes du deuxième groupe prennent les terminaisons suivantes : -IS, -IS, -IT, -
ÎMES, -ÎTES, -IRENT.
Remarquez la permanence de la voyelle i.

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


34

 COURS 2ème leçon


2ème SÉRIE
c) Les verbes du troisième groupe prennent les mêmes terminaisons que ceux du second
groupe MAIS la voyelle I est parfois remplacé par U ou IN.
Exemple : Recevoir : Je reçus Tenir : je t-ins
Tu reçus tu t-ins
Il reç-ut il t-int
Nous reç-ûmes nous t-înmes
Vous reç-ûtes vous t-întes

te
Ils reç-urent ils t-inrent

Sur le modèle de tenir se conjuguent le verbe venir et les composés de ces verbes.

di
II / Syntaxe : Valeur de l'imparfait et du passé simple

r
te
1) L'imparfait :

in
De par son étymologie, "imparfait" signifie : qui n'est pas entièrement (préfixe par-) fait,
qui n'est pas totalement réalisé. C'est pourquoi l'imparfait marque une action qui dure
dans le passé, donc n'est pas achevée.
n
Aussi l'imparfait peut-il indiquer :
tio

- une action passé qui se répète (imparfait d'habitude)


Exemple : Tous les matins, il lisait son journal.
uc

- une action qui se déroule dans le récit (imparfait de narration)


Exemple : Une fumée noire s'élevait, on distinguait les lueurs de l'incendie.
od

- l'aspect habituel d'un être ou d'une chose (imparfait de description)


Exemple : Ses cheveux tombaient en boucles brunes sur ses épaules.
r

2) Le passé simple :
ep

Contrairement à l'imparfait, exprime une action passée brève, souvent brutale, et


totalement achevée, qui a eu lieu à un moment déterminé.
R

Exemple : Il ouvrit la porte et sortit en courant.

Conclusion : L'imparfait est le temps de la description, le passé simple, celui du récit. Dans un
texte au passé, ils sont souvent employés conjointement.
Exemple : il dormait profondément quand son réveil sonna
 Imparfait  passé simple
action passée qui dure action rapide et soudaine

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


35

 COURS 2ème leçon


2ème SÉRIE
Exercice 2 

Mettez les verbes entre parenthèses à l'imparfait ou au passé simple,


et indiquez leur valeur.

1. Vous (sortir) du collège et vous (venir) bien vite réserver des places pour le concert qui
(se donner) ce soir.

te
2. En entrant, tu (percevoir) un bruit étrange qui (provenir) du salon.
3. Comme chaque matin, nous (croire) rencontrer le marchand de journaux ; mais ce jour-

di
là, nous ne le (voir) pas.
4. Comme par magie, les centaines d'enfants qui (crier) dans la cour de récréation (se

r
taire), attentifs aux appels que leur (lancer) le surveillant.

te
5. Le parachutiste (prendre) son élan, (sauter) et (atterrir) dans une prairie où (serpenter)
un ruisseau et (croître) des fleurs jaunes.
in
n
tio
uc
r od
ep
R

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés


36

 COURS 3ème leçon


2ème
SÉRIE
LA PHRASE

I/ Analyse logique : les propositions subordonnées relatives

1. La proposition subordonnée relative est TOUJOURS introduite par un PRONOM


RELATIF
QUI - QUE - QUOI - DONT – OÙ

te
LEQUEL - DUQUEL - AUQUEL
LAQUELLE - DE LAQUELLE - A LAQUELLE

di
LESQUEL(LE)S - DESQUEL(LE)S - AUXQUEL(LE)S

r
Deux remarques :

te
 Le pronom relatif remplace le nom – ou le pronom – qui le précède, nommé
ANTECEDENT. C'est pourquoi lequel – duquel – auquel s'accordent en genre et en
nombre avec leur antécédent.
Exemple :
in
le livre auquel je pense
n
les livres auxquels je pense
les images auxquelles je pense
tio

 La forme du pronom relatif varie selon sa fonction dans la proposition subordonnée


uc

relative.
Exemple : Le livre qui est posé sur le bureau (sujet de "est posé")
Le livre que tu parcours (COD de "parcours")
od

Le livre auquel je pense (COI de "pense")


Le livre dont la couverture est en cuir (complément du nom
"couverture")
r
ep

Aussi, pour analyser un pronom relatif, il faut indiquer :


- son antécédent, avec ses genre et nombre
- sa fonction dans la subordonnée relative
R

Exemple : Le livre que tu parcours

QUE : Pronom relatif, a pour antécédent livre, masculin, singulier complément d'objet
direct de "parcours".

© Copyright Cours Legendre – Tous droits réservés

Vous aimerez peut-être aussi