Vous êtes sur la page 1sur 2

Nom : ARRAMI

Prénom: OMAR

N° de vidéo: 5

L’entreprise : Web Leap

- L'accompagnement - incubateurs (présent ou absent)

On peut être très accompagnés en France par un certain membre de


structure. Il y a quand même beaucoup d’accompagnement et d’aides qui
existent, et ça est l’un de meilleur facteur pour les entrepreneurs qui se
lancent.
D’être accompagné, d’être entouré est pas seulement sur la question des
subventions et du financement mais sur l’accompagnement au sens large.

- Comment le besoin a été identifié par l'entrepreneur ?

Ils ont construit un service clé en main qui permettait de déployer dans les
cafés, hôtels, restaurants, hot spots Wi-Fi avec des netbooks, des petits
ordinateurs portables mis à disposition des clients. Alors c’était le concept
initial il s’était assez naturellement tourné vers les cafés, hôtels, restaurants
parisiennes parce que c’était dans leur expérience d’utilisateur. Donc ils ont
lancé le produit et le service avec cette cible des idées de ce qu’ils appellent
les CHR, cafés, hôtels, restaurants, mais indépendants, ou alors des petits
groupes avec trois ou quatre établissements.

- Quelles qualités d'entrepreneurs ont été relevées ?

La première qualité que l’entrepreneur a dit est l’acharnement, alors qu’il


faut une force de volonté parce que quand on monte une entreprise à
chaque instant, on est toujours en train de recevoir des contre arguments et
d’entendre, de voir des obstacles, donc il ne faut jamais lâcher l’affaire, il
faut être toujours prêt à se battre et de ne jamais accepter le non comme
réponse.
Alors c’est la capacité, parfois un peu d’abnégation et la force de volonté qui
est selon lui la qualité principal. De plus, l'entrepreneur doit intervenir un
peu dans tous les domaines et avoir des compétences.

- Quelles difficultés rencontrés dans le parcours entrepreneurial  ?

Les difficultés ont été beaucoup le financement, et pas de compétences


techniques sur le produit. Aussi au démarrage ils n’avaient pas le chiffre
d’affaires en général. Aussi et encore une fois financièrement, le fait de ne
pas avoir à payer de bureau de locaux pendant la première année, c’est
d’avoir une économie substantielle.

- Comment l'idée a émergée ?

L’idée a émergée avec des multi, des grands comptes. Et ça a été un


déclencheur pour eux. D'ailleurs, initialement, il visait plutôt les commerces
indépendants et c'est le changement de cible commercial et le fait de
s'intéresser aux grands groupes et de signer avec un premier grand compte
qui a été total à l'époque, qui a vraiment accéléré leur développement et
qui leur a permis de changer d'échelle finalement.

Vous aimerez peut-être aussi