Vous êtes sur la page 1sur 14

√ Un ordinateur est un ensemble de

circuits électroniques permettant de


manipuler des données sous forme binaire
(sous forme de bits).
hardware pour désigner l’ensemble des
éléments matériels de l’ordinateur.

Software pour désigner la partie logicielle.

Le BIOS contient quelques petits


programmes très simples qui
permettent à l'ordinateur de "
retenir " comment faire pour
lire :
* l'état des boutons de la souris,
* comment faire pour écrire à
l'écran,
* comment faire pour accepter
des frappes au clavier, pour
communiquer avec les disques,...
Le BIOS contient des
informations qui sont définies
une fois pour toutes; elles ne
peuvent jamais changer.
Les périphériques
informatiques
1. les périphériques d'entrée : ils
permettent à l'utilisateur de fournir
des informations au " centre nerveux
";
2. les périphériques de sortie : ils
permettent à l'utilisateur de recevoir
des informations venant du " centre
nerveux " ;
3. de plus, certains périphériques
sont capables de recevoir des
informations venant du " centre
nerveux " mais aussi de lui
envoyer des informations ; on parle
alors de périphériques
d'entrée/sortie.

Microprocesseur

Le " centre nerveux " de la machine


qui fait partie de l'unité centrale. Il
s'agit d'un composant électronique
très sophistiqué et très miniaturisé.
Dans cette "puce" électronique, on
distingue deux parties qui sont
respectivement :

1.L'unité de contrôle
encore appelée unité de
traitement (u.t.) : c'est elle qui
exécute
et organise les travaux réalisés par le
processeur .

2. L'unité de calculs
Elle est elle-même encore formée de
trois sous-unités
•l'unité arithmétique et logique
(u.a.l.) qui est spécialisée dans les
calculs simples (additions,
multiplications, ...) sur des nombres
entiers que doit effectuer le
processeur dans certaines tâches ; ·
•l'unité mathématique qui est
spécialisée dans les calculs plus
complexes sur les nombres réels (au
sens mathématique du terme) : c'est
la calculatrice scientifique de l'unité
de calculs.
•l'unité multimédia spécialisée
dans les calculs complexes
nécessaires au traitement de l'image
et du son.
Les connexions électriques
1. Le processeur: tout plat et à
peine visible car il est caché sous
d'autres composants
2. Un radiateur: pièce métallique
dont le rôle est d'évacuer la chaleur
émise par le processeur en
fonctionnement
3. Un ventilateur: dont le rôle est
de chasser la chaleur recueillie par le
radiateur

Le microprocesseur ressemble un
peu à un cerveau, puisque
c'est lui qui réalise tous les travaux
dont la machine est capable.
Les capacités
L'unité de traitement du
microprocesseur est le chef
d'orchestre des travaux effectués par
l'ordinateur.
Ces instructions sont extrêmement
simples :
1. déposer une certaine valeur dans
une case de la mémoire centrale,
2. recopier une valeur d'une case
dans une autre case,
3. aller chercher l'instruction
suivante à telle case de la mémoire
centrale,

réaliser des calculs arithmétiques à


l'aide de l'unité
arithmétique et logique(u.a.l.) ou
l'unité mathématique.
L'unité arithmétique et logique et l'unité
mathématique du
microprocesseur aident l'unité de
traitement dans ses problèmes
de calculs ; les résultats des calculs sont
transférés à l'unité de
traitement.

Un processeur n'est donc pas


capable de:
•comprendre un texte ;
•décider tout seul d'actions à
prendre ;
Le seul avantage du
microprocesseur sur l'être
humain est sa
vitesse de calcul.

La mémoire centrale de
l'ordinateur est conçue pour y
déposer
des informations que le processeur
ne peut pas retenir.
La mémoire centrale stocke des
images en noir
un point noir est représenté par un " 0 " et
un point blanc est
représenté par un " 1 ".

Pour une image en 16 couleurs, il


faut que chaque point de
l'image soit codé par un nombre en 4
bits (compris donc entre 0
et 15). Chaque nombre désigne la
couleur dans la palette.
En réalité, chaque " bit " dans la
mémoire centrale est un petit
interrupteur capable de laisser
passer le courant ou de ne pas le
laisser passer.

Si l'on coupe l'alimentation


électrique de l'ordinateur, le contenu
des mémoires s'efface définitivement
(valeur 0). Il n'existe aucun moyen
de savoir si l'interrupteur était ouvert
ou fermé avant la coupure du
courant.

Les "interrupteurs" sont, en


réalité, des composants
électroniques appelés " transistors
".

Pour écrire dans la mémoire on doit


fournir deux paramètres au
microprocesseur:
a) L'adresse mémoire ou l'on va écrire.
b) La valeur que l'on vas écrire à cette
adresse ( sur 8,16,ou 32bits).
Pour lire une valeur dans la mémoire
on doit fournir ces deux paramètres
a) L'adresse mémoire ou on veut lire.
b) l'endroit ou on doit conserver la valeur lue
(valeur sur 8, 16, ou 32 bits).

*
LES BUS DE COMMUNICATION
Un bus est un groupement de conducteurs
électriques, représentant chacun une
variable logique, qui sert à faire transiter des
informations entre
plusieurs éléments.

Le bus d'adresse

Sa tache est de fournir l'adresse visée par le


microprocesseur au contrôleur de
mémoire. Ce bus est unidirectionnel,
l'information ne vas que dans le sens
microprocesseur --> périphérique.
Le bus de données

Ce bus est bidirectionnel, il permet au


microprocesseur
de lire des données, tous comme, il lui
permet d'en écrire.

Le bus de contrôle

C'est aussi par ce bus que le circuit


périphérique dira au microprocesseur s'il
est prêt à émettre ou recevoir des données.

LA MEMOIRE CACHE
-La mémoire cache interne
La mémoire cache interne, qui est comme
son nom l'indique interne au
microprocesseur, est très rapide d'accès, on
peut considérer son temps de
réponse comme nul.
-La mémoire cache externe
elle permet de garder de coté des données
auxquelles on accède relativement souvent.

Les registres
Un registre sert à stocker les données
nécessaires à l'exécution d'un programme
par le microprocesseur. On n'accède pas à
un registre avec une
adresse, mais avec son appellation.
Les registres de segments
Ces registres, de 16 bits, servent
uniquement, à indiquer l'or d'une écriture ou
d'une lecture mémoire, à partir de quel
segment on veut lire ou écrire.
Les registres d'index
Ce sont des registres de 32 bits, qui peuvent
servir à faire un peu n'importe quoi
(opérations arithmétiques...), mais qui à
l'origine (sur les P.C. XT ) servaient à
contenir l'offset d'une adresse.
Les registres de travail du microprocesseur
Registre de flag
On ne peut pas non plus y accéder. Son rôle est
de positionner ses bits ( à l'état 0 ou 1)
selon le résultat arithmétique de la précédente
instruction exécutée.
EIP
La pile

Les registres principaux sont :

 le registre accumulateur (ACC), stockant les résultats des


opérations arithmétiques et logiques ;

 le registre d'état (PSW, Processor Status Word), permettant


de stocker des indicateurs sur l'état du système (retenue,
dépassement, etc.) ;

 le registre instruction (RI), contenant l'instruction en cours


de traitement ;

 le compteur ordinal (CO ou PC pour Program Counter),


contenant l'adresse de la prochaine instruction à traiter ;

 le registre tampon, stockant temporairement une donnée


provenant de la mémoire.

La soustraction: SUB
Cette instruction soustrait le deuxième
opérande au premier.
L’addition : ADD
Cette instruction effectue une addition, le
résultat est placé dans le premier
opérande.
MOV AX, 45h
ADD AX, 7
AX vaut maintenant 4Ch

INC (INCrement)
Cette instruction est en fait l'équivalant de
"ADD ?,1 ", cette instruction
incrémente de 1 l'opérande.
AX contient 18h ( 24 en décimal)
DEC (DECrement)
Cette instruction fait l'équivalant de "SUB ?,1
", cette instruction
décrémente donc de 1 l'opérande.
La multiplication : MUL
La division : DIV
Si l'opérande source a une taille d’un octet,
AX est divisé par
celui-ci, le quotient dans AL et le reste dans
AH,

mémoire RAM
mémoire à accès aléatoire, dans
laquelle on peut accéder à n'importe
quel élément choisi au
hasard).
mémoire morte ROM
mémoire en lecture seule, dans
laquelle il est impossible d'écrire.
système d'exploitation.
Celui-ci permet à l' ordinateur
d'organiser son travail. La façon
dont on organise les informations
enregistrées sur les disques, la façon
dont on organise les informations
dans la mémoire

Vous aimerez peut-être aussi