Vous êtes sur la page 1sur 15

Pr.

DJAFRI Ayada
Master1, Génipharmaceutique/S2
Université Oran1

Les antipaludiques de
synthèse

I-Introduction
Le paludisme (ou malaria), est une maladie parasitaire transmise par les
moustiques du genre Anophèle(fig1.), due à un Plasmodium, de
type Plasmodium falciparum, P. vivax, P. ovale, P. malariae ou P.
Knowlesi. Son traitement préventif repose sur la protection contre les piqûres de
moustique, et sur un traitement prophylactique selon les zones géographiques et
la résistance du Pasmodium.

Figure.1 : Anatomie d’un moustique femelle

Le traitement curatif doit être systématique en cas d'accès palustre. Les


antipaludiques (antimalariques ) sont destinés à prévenir ou à supprimer
l’apparition des symptômes cliniques du paludisme. Ils se différencient selon
leur rapidité d’action et leur aptitude à induire une résistance selon P.
falciparum. En général, le noyau benzénique est présent dans la structure
moléculaire de tous les antipaludiques classiques (fig.2)..

Structure moléculaire de quelques antipaludiques(fig.2).


Figure 2

Un nombre important de molécules thérapeutiques dérivent de


la quinoléine : amodiaquine, chloroquine, quinine, pamaquine,
primaquine, méfloquine et la pipéraquine .

II- Quelques propriétés de la quinoléine :

fig.1
La quinoléine( fig .1) composé organique aromatique hétérocyclique, connue
sous leucoline, 1-azanaphthalène,1-benzazine, ou benzopyridine appartient à la
famille des alcaloïdes. La quinoléine
est une base faible. Les deux noyaux condensés benzène et pyridine attribuent à
la molécule hétérocyclique des réactions de substitution électrophiles, de
substitution nucléophiles, d’addition et des réactions d’alkylation au niveau de
l’azote

II-1-Quelques réactions nécessaires de la quinoline:

•Réaction d’alkylation ;
:

Schéma 1 : Méthylation de la quinoléine

•Réaction d’hydrogénation

Hydrogénation du noyau pyridine

Hydrogénation des deux noyaux

Schéma 2 : Hydrogénation de la quinoléine


•Substitution électrophile

La réaction de substitution électrophile de la quinoléine se fait difficilement et


elle conduit à trois isomères.

Nitration

Schéma 3 : Nitration de la quinoléine


La réduction du composé nitré conduit par réduction au composé aminé.

•Réaction de substitution nucléophile

La substitution nucléophile peut se faire en positions 2(majoritaire) et 4. Les


réactifs amidure de sodium(Na+NH2-) et organométallique(R-MgX+) sont utilisés
pour l’obtention de l’aminoquinoléine et l’alkylquinoléine.

Schéma4 : Mécanisme de synthèse la 2-amino


quinoléine
A corriger Na-NH2 et non Na-NH3 , dans l’hétérocycle (N-,Na+)et c’est le H- qui s’en va(sous
forme de NaH)

•Réaction d’oxydation avec ouverture du cycle benzénique


Schéma 3 :Schéma réactionnel de l’ oxydation
Le noyau pyridine est stable. La mono décarboxylation de l’acide quinoléique conduit
à l’acide nicotique.

III-Dérivés de l’aminoquinoléine
III-1-Dérivés de la 8-Aminoquinoline

-Pamaquine

Structure de la molécule

Le mécanisme de synthèse est donné par le schéma suivant.


Schéma 4 : Mécanisme de synthèse de la pamaquine

-Rhodoquine

-primaquine

La primaquine présente une toxicité, elle est peut utilisée.

III-2-Dérivés de la 4-Aminoquinoline
-Chloroquine
La chloroquine est obtenue à partir d’une substitution nucléophile de la 4,7-
dichloro quinoléine selon le mécanisme donné par le Schéma 8 :

Schéma 5

-Amodiaquine : Flavoquine, camoquine


Remarque :n’oubliez pas la neutralité électrique( N+,Cl- )

Schéma6: Mécanisme de synthèse de


l’amodianique

-Mode d’action des dérivés de la 4-Aminoquinoline :

•Première étape: Pénétration dans les Hématies parasitées (affinité plus élevée)

•Deuxième étape: Fixation sur le noyau du plasmodium et inhibition de l’ADN


polymérase( blocage de la réplique de l’ADN)

•Troisième étape: Inactivé sur les formes cellulaires

•Quatrième étape: Activité gamétocide possible, mais discutée contre


plasmodium vivax, plasmodium malaria et plasmodium ovale

IV-Dérivées de la quinoléine-4méthanol
-Méfloquine :LARIAM®

2,8-ditrifluorométhylpipéridinyl, 4-
hydroxymétyl quinoléine
Ce médicament est en traitement curatif et préventif du plasmodium.
Mode d’action :

•Ce médicament ne s’intègre pas comme la chloroquine dans l’ADN

• Agit comme la quinine sur la membrane cellulaire

• Se fixe dans l’érythrocite par des récepteurs membranaires et sur le


plasmodium

•C’est un Schzonticide puissant, actif même sur les souches résistantes et


détruisent les formes intra-érythrocytaires puissants

•Inactif sur les formes tissulaire et les gamétocytes

La Méfloquine provoque des effets secondaires : Gastro-intestinaux(


vomissement, diarrhée…) , neurologiques(céphallée, vertige …) , cutanés(
prurit) et cardiaques (trouble cardiaque).

V- Les dérivés des antifoliques et antifoliniques


V-1- Antifoliques :
IV-1-a- Dérivés diguanidiques
•Propaguanil : Paludrine®, Diguanyl®
Structure

Ces molécules empêchent la synthèse de l’acide dihydrofolique par inhibition de


la synthase.
Schéma 7: Mécanisme de
synthèse de la Paludrine

V-1-b-Dérivés antifolinique :
Dérivés de la diaminopyridine
-2,4-Diamino pyridine
-Pyriméthamine :MALOCID®, DARAPRI

:Pyriméthamine :MALOCID®,
DARAPRI : 5- Chlorophényl, 6-éthyl, 2,4-diaminopyridin

MALOCID® est doué d’une activité echizonticide particulièrement marquée à


l’égard du plasmodiumfalciparum, il est utilisé en traitement curatifdes accès
paludéen et dans un but de prophylaxie collective
Il présente des effets secondaires tel que :

- les troubles digestifs, troubles hématologiques

-Syndrome de carence aux acides foliques

-Triméthoprime®

C’est un médicament antibactérien


1’,2’, 3’-triméthoxy phényl,
3-méthyl, 2,4-diamino pyrimidine

Références

iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
]. Les dérivés de la quinoléine ont été largement étudiés dans différents domaines de la
chimie, y compris les industries chimiques et pharmaceutiques. Il est à noter que les dérivés
de la quinoléine présentent plusieurs sites réactionnels, leur conférant une grande réactivité,
faisant de ces hétérocycles d’excellents précurseurs dans la synthèse de nouveaux systèmes
hétérocycliques susceptibles de présenter d’intéressantes propriétés biologiques, relatives au
traitement de la malaria [6], des maladies cardiovasculaires [7], antifongiques [8],
antibiotiques [9], anti-tumorales [10], antimicrobiennes. Ils sont également utilisés contre des
microorganismes pathogènes, en particulier contre des microbes résistants [11] et comme des
inhibiteurs de corrosion [12-13]. Nous proposons quelques exemples de composés utilisés
comme agents anti-malaria : la quinine (A), [14], la chloroquine (B) et la méfloquine (C).
Plusieurs agents prometteurs antiinflammatoires et anti-tumoraux, contiennent la structure
quinoléine. Les dérivés de la quinoléine sont également utilisés dans le domaine de
l’industrie, comme diodes électroluminescentes organiques (OLED) et cellules
photovoltaïques, ainsi que comme solvants pour les terpènes et les résines. En outre, les
colorants à base de quinoléine tels que l'iodure d'éthyle rouge (D) et le pinacyanol (E), ont été
utilisés depuis le début du XIXe siècle dans des plaques photographiques [15] (Figure 2).
Figure 2 : exemples de dérivés de la quinoléine présentant diverses applications Compte tenu
de la richesse de la chimie des quinoléines, et la diversité de leurs applications, nous
présentons dans cette mise au point la synthèse, la réactivité et les propriétés biologiques des
systèmes hétérocycliques dérivés de la quinoléine. N N HO N H H CF3 CF3 B : Chloroquine
C : Mefloquine Cl N HN CH3 N N HO N

Vous aimerez peut-être aussi