Vous êtes sur la page 1sur 1

Midi Libre 1midilibre.fr

VENDREDI 1 JUILLET 2011

Jean-Marie Salles met les points sur les IIi"

Déchets ménagers [L'amertume du président du Sydom envers les élus de Carcassonne agglo.

L

e Sydom n 'est pas mort puisqu'on lui tire encore dessus » : Jean-Marie Sal-

les, pr ésid ent du syndicat départemen- tal des ordures ménagères de l'Aude,

n'était pas d'humeur à se laisser marcher sur

les pieds, hier. Lors du comité syn dical qui

locaux de Fendeilles, le

maire d'Alzonne a même tenu à mettre les points sur les "i" en évoquant les deux princi- paux dossiers à l'ordre du jour . Tout d'abord , le dépôt du dossier de déclaration d'utilité publique (DUP) en préfecture qui lui pe rmettrait d'avoir - enfin - la maîtrise fonciè- re du fameux site de Lassac où est envisagé

se te nait dan s ses

un centre d'enfouissement des déchets. En- suite , la question du sc héma de coopération intercommunale, renforçant l'agglo carcas- sonnaise dont on co nnaît les réticences sur le projet Lassac (lire Midi Libre de mardi).

Des concessions pour une fusion avec Carcassonne agglo

Et sur ce thème, Jean-Marie Salles ne mâche pas ses mots à l'endroit des élus de l'agglo de Carcassonne . Particulièrement sur ceux du Smictom, syndicat traitant des déc hets ména- gers propre à la collectivité: « L'un des argu-

ments de Michel Cornuet, le président, c'est d'avoir des doutes sur l'aboutissement de Lassac parce que des élus sont entendus par le SRPJ. Les élus carcassonnais se disent :

s'il y a audition, c'est qu'il y a quelque chose de foireux. Cette situation m 'agace. Je vois dans la salle des opposants au projet: ils ont une démarche citoyenne et, au moins,

avec eux, j e n'ai pas à

clier dans le dos » ,

Malgré tout, le président du Sydom est prêt à faire des concessions en vue d'un rapproche- ment avec le Smictom : « Je propose que nos

deux syndicats se dissolvent, qu'une nouvel-

m e m ettre un bou-

se dissolvent, qu'une nouvel- m e m ettre un bou- Jean-Marie Salles (à droite). croîttoujoursau projet

Jean-Marie Salles droite). croîttoujoursau projet Lassac à horizon 2014.

Photo DIDIER RUMEAU

le structure englobant nos territoires soit créée, et que l'on m ette en place le système de collecte à la carte. Pour évacuer les dou- tes sur Lassac, j e propose que ce rapproche- ment, cette fusion, s'opère à horizon 2014 car j e pens e qu'à cette date, le projet de Las- sac aura bien avancé » ,

C'est d'ailleurs à ces fins que les élus du co- mité syndical ont approuvé la démarche du dépôt de DUP en préfecture la se maine pro- chaine. Dès lors, Jean-Marie Salles espère un e instruction positive par les services de l'Etat dans un délai de 6 mois: « Dès qu'on

aura obtenu la DUP, cela vaudra acte de pro- priété pour le Sydom de façon incontesta- ble : le délégataire, le groupe Séché, pourra engager la demande d'autorisation d'exploi- ter: en 2013, les travaux pourront commen- cer et le projet aura alors toutes ses chances d'allerjusqu'au bout », Un scénario bien fice-

lé en form e d'antienne

depuis 2007.

ARNAUDCHABÉ

achabe @midilibre.com