Vous êtes sur la page 1sur 15

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Département Génie Mécanique

COURS
METROLOGIE TRIDIMENSIONNELLE

Réalisé par :
LOTFI SAYARI
Edition 2020



Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Radès, Département de Génie Mécanique, Rue d’Al
Qods, BP 172, 2098 Radès Médina,
Chapitre 2 : ANALYSE DU DESSIN DE DEFINITION

2.1. Dessin de définition du produit fini

C’est un document de référence conforme aux normes et qui représente, en une ou plusieurs
vues, l’état de finition d’un produit élémentaire (pièce).
Il est élaboré par les différents intervenants du cycle conception-fabrication-contrôle qui
doivent maîtriser le même langage : le langage des normes ISO de cotation.
Son but :
 Définir les éléments de la pièce (surfaces) et leurs dispositions relatives
 Définir la distribution de la matière par rapport à ces surfaces
 Définir toutes les spécifications et indications qui caractérisent la pièce et en particulier :
 Les caractéristiques dimensionnelles et géométriques
 Le tolérancement des éléments
Le dessin de définition d’un produit doit toujours être associé aux processus de fabrication et
contrôle.

Figure 1 : Extrait d'un dessin de définition

2 Métrologie Tridimensionnelle _ Lotfi Sayari_2019-2020


2.2.Identification géométrique d’une surface fabriquée
Une pièce mécanique est un assemblage de surfaces élémentaires auxquelles on peut
associer des éléments géométriques connus. La cinématique des machines-outils, ainsi que la
cinématique des liaisons entre les pièces d’un mécanisme font que dans presque tous les cas, les
éléments géométriques utilisés sont :

Figure 2 : Identification des éléments géométriques.

Surface S1 S2 S3 S4 S5 S6
Nature
géométrique Plane Cylindrique Cylindrique Cylindrique Hélicoïdale Plane

Dans les autres cas, les éléments géométriques utilisés peuvent toujours être définis par une
succession de points et de normales en ces points.

Figure 3 : Profils des cames et surfaces gauches des masques

3 Métrologie Tridimensionnelle _ Lotfi Sayari_2019-2020


2.3.Caractérisations des entités géométriques
A première vue il parait simple de définir une pièce comme un assemblage d’éléments
géométriques simples et bien connus (point, droite, plan, cercle, cylindre, cône, etc..,) et de
considérer la métrologie comme un simple problème de géométrie euclidienne avec ses calculs
d’angles et de distances. Mais une pièce fabriquée est composée de surfaces réelles qui ne sont
jamais exactement des plans, des cylindres, des cônes etc…

Ainsi dans le cas par exemple d’une surface réelle fabriquée cylindrique (CY), celle-ci est
composée d’une infinité de points (PT) n’appartenant pas à un cylindre parfait unique. Pour chaque
ensemble de cinq points appartenant à la surface réelle, il est possible de définir un cylindre (CY) et
d’identifier la surface réelle par ce cylindre (CY).

Chaque cylindre ainsi défini ne passe pas par les autres points de la surface, et pour toute
combinaison de cinq points appartenant à la surface, on obtient un cylindre différent. Le choix du
cylindre représentatif de la surface devient délicat si l’on sait que celui-ci doit, par exemple :
Etre d’un diamètre compris entre deux bornes,
Avoir un défaut de forme inférieur à une borne donnée.
Avoir son axe perpendiculaire avec une tolérance à l’axe d’un autre cylindre (qui lui-
même est à identifier).
Avoir son axe parallèle, avec une tolérance, à un plan (qui lui-même est à identifier).
Etre à deux distances d1 et d2 de deux plans, PL1 et PL2.
L’identification revient à choisir un cylindre (CY) représentatif de cette surface fabriquée
cylindrique, satisfaisant de préférence les conditions imposées, et d’en donner les spécifications
réelles :
Le diamètre, défaut de forme, défauts de parallélisme et de perpendicularité
Les deux distances aux deux plans.

4 Métrologie Tridimensionnelle _ Lotfi Sayari_2019-2020


2.4.Application
2.4.1. Extrait du dessin de définition

Figure 4 : Extrait d'un dessin de définition

2.4.2. Natures géométriques des surfaces

Figure 5 : Identification des différentes formes géométriques

Surface S1 S2 S3 S4 S5 S6
Nature
géométrique Cylindrique Cylindrique Hélicoïdale Plane Tronconique Plane

5 Métrologie Tridimensionnelle _ Lotfi Sayari_2019-2020


2.4.3. Formes techniques des surfaces

Figure 6 : Vocabulaires technologiques

Forme A B C D E
Nature
géométrique Trou taraudé Rainure de
Arbre Chanfrein Gorge
borgne clavette

2.4.4. Caractéristiques des éléments géométriques

Spécifications Spécifications Dimensions Spécifications d’état


dimensionnelles géométriques de références de surface

S1 Ø30 f6 E

S2 Ø25 f6 E
S3 M10 ; 20
S4 19
S5 ISO 2768 m

8 H9 21
S6
22 12

6 Métrologie Tridimensionnelle _ Lotfi Sayari_2019-2020


2.4.5. Identification des zones de tolérances

spécification
Zones de tolérance

Référence
Nom de la
tolérance
Type de

oui/non
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Forme Rectitude Non 

Figure 7 : Différents types des zones de tolérance

7 Métrologie Tridimensionnelle _ Lotfi Sayari_2019-2020


2.5.Analyse des spécifications dimensionnelles (par intervalle de tolérance)
L’analyse des spécifications dimensionnelles ou l’interprétation par intervalle de tolérance
est consisté à préciser à chaque spécification dimensionnelle les éléments suivants :
 La dimension nominale
 La dimension minimale
 La dimension maximale
 L’intervalle de tolérance
 La spécification intrinsèque

TOLERANCEMENT Analyse d’une spécification par dimensions


DIMENSIONNELLE
Condition de conformité

Condition 1 :

Les dimensions linéaires doivent être comprises


entre deux cotes :
Cote Maxi.= 29,980
Cote mini. = 29,967
Dessin partiel de l’arbre avec la Condition 2 :
cote dimensionnelle
L’exigence d’ENVELOPPE est indiquée par le
Croquis pour explication de la symbole à la suite d’une tolérance linéaire.
spécification par dimensions
Cette exigence impose que l’élément ne dépasse
pas L’ENVELOPPE de forme parfaite à la
dimension au MAXIMUM de matière.

Cylindre de forme
parfaite de 29,980

Noter la valeur du diamètre de


cylindre de forme parfaite

8 Métrologie Tridimensionnelle _ Lotfi Sayari_2019-2020


2.6.Analyse des spécifications géométriques (par zone de tolérance)
L’analyse des spécifications géométriques ou l’interprétation par zone de tolérance est
consisté à préciser à chaque spécification géométrique les éléments suivants :
 Tolérancement normalisé Maillon N°1 du GPS
 Définition des éléments idéaux maillon N°2 du GPS
 Eléments réels - Extraction maillon N°3 du GPS

2.6.1. Différents types de spécifications géométriques


Les spécifications géométriques sont regroupées en quatre familles (forme, position,
orientation et battement) :
- Les spécifications de forme :

- Les spécifications d’orientation :

- Les spécifications de position :

- Les spécifications de battement :

Le battement est conjugaison des défauts de forme, de position et d’orientation pour les
pièces en rotations.
- Les spécifications de ligne et de surface quelconque :

Ces deux spécifications peuvent être utilisées pour spécifier une position ou une forme d’un
élément géométrique.

9 Métrologie Tridimensionnelle _ Lotfi Sayari_2019-2020


2.6.2. Eléments tolérancés
Les éléments tolérancés sont des éléments réels, ponctuels, linéiques et surfaciques à
l’exception de l’application « tolérance projetée ». Les éléments tolérancés sont désignés par la
flèche qui relie le cadre de tolérance à l’élément. Le type de l’élément tolérancé dépend non
seulement de la position de la flèche mais également du type de tolérance.
Exemple 1 :Unique

Exemple 2 :Groupe

10 Métrologie Tridimensionnelle _ Lotfi Sayari_2019-2020


Eléments tolérancés des tolérances géométriques
Exemples de Eléments réels Eléments tolérancés Commentaires
cotation

L’élément
tolérancé est la
surface réelle elle-
même.
Surface réelle nominalement Surface réelle nominalement
plane. plane.

L’élément
tolérancé est la
surface réelle elle-
Surface réelle nominalement Surface réelle nominalement
même.
cylindrique. cylindrique.

L’élément
tolérancé est la
ligne médiane
extraite : C’est une
suite de points, lieu
Surface réelle nominalement La ligne médiane extraite des centres des
cylindrique sections droites du
cylindre réel.
L’élément
tolérancé est la
surface médiane
extraite :
C’est un ensemble
de points lieu des
Couple de deux surfaces La surface médiane milieux des
répétées planes extraite bipoints (deux
points opposés)

11 Métrologie Tridimensionnelle _ Lotfi Sayari_2019-2020


2.6.3. Elément de référence et référence spécifiée
Un élément de référence est un élément réel extrait de la surface réelle de la pièce.
L’opération d’association d’un élément réel extrait se définit par un critère. Elle s’exprime comme
un problème d’optimisation.

La référence spécifiée est un élément idéal de type POINT, DROIT ou PLAN. Ces points,
droites et plans considérés sont les éléments de situation de lignes et de surfaces idéales associées
aux éléments de référence (centre d’un cercle, centre d’une sphère, axe d’un cylindre, un plan …)
ou des éléments qui résultent d’une construction géométrique.

Eléments de références réels et références spécifiées


Exemples de Eléments réels Références spécifiées Commentaires
cotation
Plan associé
La référence spécifiée est
le plan associé à la
surface réelle. C’est un
plan géométriquement
parfait, tangent du côté
Surface réelle Plan associé à la libre de matière.
nominalement plane. surface réelle.
La référence spécifiée est
Référence spécifiée l’axe du cylindre associé
à la surface réelle.
- Pour un arbre le cylindre
parfait circonscrit au
Surface réelle Cylindre associé cylindre réel.
nominalement - Pour un alésage le
cylindrique. L’axe du cylindre cylindre associé est le
associé à la surface plus grand cylindre
réelle. parfait inscrit au cylindre
réel.

L’élément tolérancé est la


surface médiane extraite :
C’est un ensemble de
points lieu des milieux
des bipoints (deux points
opposés)
Couple de deux Le plan médian extrait
surfaces répétées (référence spécifiée)
planes

12 Métrologie Tridimensionnelle _ Lotfi Sayari_2019-2020


2.6.4. Zones des tolérances
Les normes définissent une zone de tolérance comme étant un espace de nature surfacique
ou volumique, limité un ou plusieurs éléments nominaux, de nature linéique ou surfacique. La
forme de la zone de tolérance dépend du type de tolérance, du type d’élément tolérancé et du
modificateur. Une zone relative à un élément tolérancé est caractérisée par une dimension linéaire
dont la valeur de appelée tolérance et par des éléments de situation. Lorsque la tolérance
géométrique porte sur un groupe d’éléments, à chaque élément du groupe correspond une zone de
tolérance.

Figure 8 : Contraintes de situation d'une zone de tolérance

13 Métrologie Tridimensionnelle _ Lotfi Sayari_2019-2020


2.6.5. Interprétation d’une spécification géométrique
L’analyse d’une spécification géométrique passe par la définition des éléments suivants :
 Symbole de la spécification
 Type de la spécification
o Forme, Orientation, Position
o Battement
 Les éléments réels (éléments non idéaux, extraits du skin modèle) :
o Elément tolérancé
 Unique
 Groupe
o Elément de référence
 Unique
 Multiples
 Les éléments théoriques exacts (éléments idéaux) :
o Référence spécifiée : géométrie et paramètres intrinsèques
 Simple
 Commune
 Système
o Zone de la tolérance (surfacique ou volumique)
 Simple
 Composée

Le modèle d’analyse de spécification par zone de tolérance ci-dessous est conseillé à utiliser afin
d’interpréter rigoureusement une spécification géométrique.

14 Métrologie Tridimensionnelle _ Lotfi Sayari_2019-2020


Références bibliographiques
Ouvrages et manuels en Métrologie tridimensionnelle
 T. COOREVITS, J-M. DAVID : Le contrôle tridimensionnel sur MMT et MO, Techno-Nathan
 MFQ : Technique de mesure sur Machines à Mesurer Tridimensionnelles
 A. CHEVALIER, J.BOHAN : Guide du technicien en productique, Edition 1995-1996
 H. LONGEOT L. JOURDAN : Construction Industrielle, Edition Dunod
 G. Henzold : Geometrical Dimensioning and Tolerancing for Design, Manufacturing and
inspection,
 Chevalier : Guide du dessinateur industriel, HACHETTE Technique
 J-L. FANCHON : Guide des sciences et technologies industrielles, NATHAN
 G. SABATIER, F. RAGUSA, H. ANTZ : Manuel de technologie mécanique, DUNOD
 C. Barlier, B.Poulet : Memotech génie mécanique, productique mécanique.
 A. CHEVALIER, J.BOHAN, A. MOLINA : Guide pratique de la productique, Hachette
technique

Documentations de fabricants desMMTet des logiciels


 MITUTOYO : Guides techniques et Catalogues
 HEXAGON Metrlogy : Guides techniques et Catalogues
 ZEISS : Guides techniques et Catalogues
 RENISHAW : Guides techniques et Catalogues
 FARO : Guides techniques et Catalogues
 PC-DMIS : Manuel d’utilisation
 TUTOR : Manuel d’utilisation
 MICROMESURE II+ et III : Manuel d’utilisation

Périodiques et concours
 Technologie et formation
 Techniques de l’ingénieur
 Concours de recrutement de professeurs de lycée professionnel – Option productique
 Concours CA/PLP Section génie mécanique –Option Productique
 Concours de recrutement de professeurs agrégés – Section Génie mécanique
 Concours externe de l’agrégation
 Brevet de technicien supérieur – Option Productique mécanique

15 Métrologie Tridimensionnelle _ Lotfi Sayari_2019-2020

Vous aimerez peut-être aussi