Vous êtes sur la page 1sur 32

JEUDI 8 SEPTEMBRE 2022

SÉRIE LIMITÉE French Tech Sorare décline ses cartes


SPÉCIAL MODE ET ESCALE À VENISE
virtuelles dans le basket-ball américain // P. 21

La guerre
de l’énergie
franchit un
nouveau palier
Vladimir Poutine. Photo Gavriil Grigorov/Pool/TASS/Sipa

l Electricité : l Poutine l Dans les l Inquiétudes


Bruxelles veut menace de entreprises, sur les risques
administrer couper le gaz la course aux de crise
les prix à l’Europe économies financière
La Commission européenne Le président russe a annon- Pressé par le gouvernement et sur- Pour éviter un « Lehman Brothers
propose aux Vingt-Sept de pla- cé que son pays ne livrerait tout par l’envolée de leurs coûts éner- de l’énergie », Bruxelles est prêt à
fonner les revenus dégagés par plus d’hydrocarbures à l’UE gétiques qui commencent à peser autoriser les Etats à fournir des
les producteurs d’électricité au- si elle appliquait un plafon- lourdement sur les marges, le sec- garanties aux énergéticiens qui se
delà d’un certain seuil, afin de nement des prix du gaz ou teur privé multiplie les initiatives trouveraient à court de liquidités
limiter la flambée des prix sur du pétrole. pour réduire sa consommation pour leurs opérations de marché.
les marchés. // PAGE 6 // PAGE 7 d’électricité. // PAGES 16-17 // PAGES 26-27

Le pari risqué du Apple mise encore plus


Conseil national sur le haut de gamme
de la refondation HIGH-TECH La marque à la pomme
a dévoilé une nouvelle gamme
d’iPhone, mercredi soir, lors de sa tra-
ditionnelle conférence de septembre.
POLITIQUE Emmanuel Macron ins- « Attention aux effets de manche et à Dans un contexte d’inflation, les prix
talle ce jeudi à Marcoussis le Conseil l’emphase », estime le politologue des iPhone 14 vont augmenter par
national de la refondation (CNR), Bruno Cautrès dans une interview rapport à l’année dernière. Apple a
acte majeur du début de son quin- aux « Echos ». Pour lui, le CNR devra également lancé de nouvelles mon-
quennat. Boycottée par les opposi- déboucher sur des résultats rapides tres connectées, dont son premier
tions et une partie des centrales syn- et visibles des Français pour amélio- modèle consacré aux sportifs confir-
dicales, accueillie avec méfiance par rer la démocratie et ne pas devenir més, dans le sillage de son concurrent
ceux qui entendent y participer, cette un show politique. Garmin. La société devait aussi
nouvelle « méthode » suscite plus de // PAGE 5 ET L’ÉDITORIAL Le président de la République, annoncer de nouveaux AirPods. Le directeur général d’Apple, Tim Cook, lors de la Keynote
questions que d’enthousiasme. D’ÉTIENNE LEFEBVRE PAGE 14 Emmanuel Macron. Photo AFP // PAGE 22 du géant de Cupertino, mercredi soir. Photo Carlos Barria/Reuters

analyses Assurance- Grands Bruxelles veut


Anticipez
maladie : les magasins : remettre de
l’évolution dépenses 2023 Le Printemps l’ordre dans les
de votre secteur. Attention, vos salariés
resteront veut s’implanter investissements
Abonnez deviennent des mercenaires
vos équipes soutenues à New York russes en Europe
au temps d’avance. Par Jean-Marc Vittori Redonner confiance
Découvrez nos ofres Entreprises : en la recherche SANTÉ Après le Covid, c’est au tour DISTRIBUTION L’enseigne ouvrira ACQUISITIONS La Commission
En France, un million de salariés de l’inflation de mettre le système en 2024 son premier point de vente européenne somme dans un nou-
Par Laurent Champaney
abo-entreprises.lesechos.fr ont abandonné leur CDI en six de santé sous pression. Alors que aux Etats-Unis, au sein d’un veau rapport les derniers Etats
mois, soit 20 % de plus qu’avant les pénuries de soignants se font immeuble Art déco du quartier de récalcitrants, dont Chypre, porte
l’épidémie. Après des décennies Le dollar fort, cruellement sentir, le gouverne- Wall Street. Dans un espace de seu- d’entrée des investissements rus-
où ils étaient coincés, ils profi- jusqu’à quand ? ment devrait laisser les dépenses lement 5.000 mètres carrés, le ses, à contrôler les acquisitions
tent de l’embellie du marché du d’assurance-maladie croître de concept sera fondé sur la multipli- étrangères dans l’UE. Bruxelles
Par Kenneth Rogoff
travail et sont prêts à se vendre 3,5 % environ en 2023. De quoi cation des expériences et des servi- recense 30.000 entités russes dans
au plus offrant. Mais il serait naïf financer les augmentations de ces. Cette arrivée à New York l’Union et pointe le risque depuis le
de croire que seul l’argent comp- Hollywood s’empare salaires actées cette année et aider représente une étape clé du déve- déclenchement de la guerre en
te : les plus jeunes en particulier des contenus français les acteurs de la santé à amortir les loppement international de Ukraine que « tout investissement »
ont d’autres raisons de bouger. effets de l’inflation sur leurs achats l’enseigne. Elle s’ajoute à l’inaugu- lié à la Russie « puisse constituer une
Par Vincent Grimond
Ils veulent « du sens », des pers- (énergies, matériel, etc.). L’objectif ration prévue en octobre d’un menace pour la sécurité des Etats
ISSN0153.4831 115e ANNÉE
NUMÉRO 23787 32 PAGES pectives de carrière, une flexibi- de dépenses d’assurance-maladie magasin à Doha, au Qatar, avant la membres ». Dans le même temps,
Antilles-Réunion 4,30 €. Belgique 3,80 €. lité accrue et des relations hu- Y a-t-il une crise de 2022 devrait par ailleurs être à Coupe du monde. En France, les chances pour les entreprises
Espagne 4,70 €. Luxembourg 4 €.
Maroc 40 DH. Suisse 6,10 FS. Tunisie 8 TND.
maines plus riches… tout en tra- de l’engagement ? nouveau revu à la hausse. Notam- consommateurs locaux et touris- occidentales de céder leurs actifs en
vaillant de chez eux. Les entre- ment pour tenir compte de la tes ont permis aux ventes du mois Russie se réduisent en raison du flot
prises vont devoir réinventer un Par Muriel Jasor hausse des prix (hôpitaux) et des d’août de dépasser le niveau de contre-mesures mises en place
« affectio societatis ». // PAGE 9 // PAGES 9 À 12 frais liés au Covid (tests). // PAGE 4 d’avant-Covid. // PAGE 19 par le Kremlin. // PAGE 28
Jeudi 8 septembre 2022 Les Echos 02

FRANCE

La manne budgétaire générée par l’éolien


et le solaire n’en finit pas de grossir
l Le ministère de l’Economie estime que les recettes tirées des surprofits des producteurs d’énergie renouvelable
devraient dépasser 8 milliards d’euros cette année, et au moins autant l’an prochain, du fait de la flambée des prix.
l Cela dépasse toutes les prévisions et devrait financer une partie du coût du bouclier tarifaire sur l’énergie.
avait inscrit il y a un an une charge
COMPTES PUBLICS d’environ 5 milliards pour subven-
tionner les producteurs d’énergie
Renaud Honoré renouvelable en 2022, l’exécutif
@r_honore devrait au final engranger des recet-
tes de 8 milliards. Une différence de
C’est une taxe sur les superprofits 13 milliards, bien supérieure à ce
qui ne dit pas son nom. Alors que le qu’attendait la CRE (la Commission
ministre de l’Economie, Bruno de régulation de l’énergie, le régula-
Le Maire, répète sur toutes les teur du secteur) cet été. En 2023, les
antennes son opposition à une recettes pourraient égaler voire
taxation des bénéfices exception- dépasser ce montant record, selon
nels, Bercy engrange discrètement les dernières estimations de Bercy.
dans le même temps des recettes Est-ce que cela fait de l’Etat un
record grâce à un mécanisme qui y « superprofiteur », comme avait pu
ressemble beaucoup. le dire récemment dans une bou-
Selon nos informations, le gou- tade Geoffroy Roux de Bézieux, le
vernement s’attend ainsi à engran- président du Medef ? Au sein de
ger plus de 8 milliards d’euros cette l’exécutif, on rappelle que ces recet-
année, et au moins autant l’an pro- tes sont loin de compenser toutes les
chain, en ponctionnant les marges aides mises en place pour faire face à
que peuvent obtenir les produc- la flambée des prix de l’énergie.
teurs d’énergie renouvelable grâce
à la flambée des prix de l’électricité.
Des sommes folles qui dépassent de Le bouclier tarifaire
loin toutes les prévisions et qui devrait coûter
s’avèrent bien utiles au moment où 24 milliards d’euros
des nouvelles aides sont annoncées
pour faire face à l’inflation.
cette année.
Pour comprendre la situation, il
faut se pencher sur le dispositif mis Le bouclier tarifaire devrait ainsi
en place dans les années 2000 pour coûter 24 milliards cette année
développer les énergies renouvela- (10,5 milliards pour la hausse de
bles. Passés avec les producteurs l’électricité limitée à +4 %, 6 mil- La filière photovoltaïque a pu bénéficier pendant des années de subventions de l’Etat. Photo Eric Piermont/AFP
des filières éolienne et solaire, des liards pour le gel du prix du gaz et
contrats d’achat d’électricité leur 7,5 milliards pour la remise carbu-
garantissaient un prix de rémuné-
ration fixe (plus élevé que celui du
marché) pendant 15 à 20 ans pour
rant). « Tous ces chiffres – pour les
recettes comme les dépenses – peuvent
être soumis à des grandes variations
L’Etat prêt à payer plus cher les énergies renouvelables
les inciter à investir. Pendant des avec l’évolution des prix de l’énergie, et Demandée de longue date Demandée de longue date par la « Cela vise à éviter de se retrouver lisés sur les marchés de l’électricité
années, l’Etat a ainsi versé plus de ce sera particulièrement le cas par la filière, une mesure filière, une mesure réglementaire dans la situation où un producteur pendant cette période, du fait des
40 milliards d’euros de subventions. pour 2023 », rappelle-t-on à Bercy. réglementaire prévoyant prévoyant une revalorisation des bénéficie d’un dispositif de soutien et prix stratosphériques actuels. Près
Cette cagnotte générée par les une revalorisation des prix prix des mégawattheures (MWh) que ce dispositif ne couvre plus ses de 6 GW de projets doivent en béné-
Prix garantis dépassés énergies renouvelables donne en des mégawattheures produits par certains champs coûts de production au moment où ficier et ainsi être incités à sortir de
Mais ces mêmes contrats pré- tout cas une bonne idée du « méca- produits par certains éoliens et solaires est présentée ce le producteur doit prendre sa déci- terre le plus rapidement possible.
voyaient aussi que les producteurs nisme de contribution européenne » champs éoliens et solaires jeudi au Conseil supérieur de sion finale d’investissement », indi-
devraient un versement à l’Etat le promu par Emmanuel Macron est présentée ce jeudi l'énergie (CSE). Par ailleurs, la Com- que Alexandre Roesch, le délégué Mesures européennes
jour où les prix de marché dépasse- lundi et par Bruxelles mercredi, qui au Conseil supérieur mission de régulation de l’énergie général du Syndicat des énergies Apparemment négocié avec l’Etat,
raient ce prix garanti. Et depuis cette vise exclusivement les opérateurs de l'énergie. (CRE) travaille sur d’autres mesu- renouvelables. De fait, bon nombre ce dispositif semble toutefois ne
année, on y est – et pas qu’un peu ! énergétiques qui font « des bénéfices res visant à étendre à l’ensemble de projets se sont retrouvés dans pas cocher les cases du plafonne-
Alors que les prix garantis oscillent indus ». Il ne s’agirait donc que de Sharon Wajsbrot des appels d’offre de l’Etat à venir cette situation ces derniers mois, à ment du marché de l’électricité
entre 81 et 137 euros le MWh (selon reproduire et étendre le « modèle » @Sharonwaj dans les énergies renouvelables des tel point que le gouvernement a esquissé par la Commission euro-
la date des contrats), on est plutôt français à d’autres sources de pro- mesures d’indexation des prix décidé de prendre des mesures péenne mercredi. De fait, selon les
actuellement autour de 630 euros le duction d’électricité (charbon, Si les coûts des énergies renouvela- d’achat de l’électricité sur les coûts d’urgence permettant d’ouvrir un premiers documents publiés, un
MWh (après être monté à plus de nucléaire, hydroélectrique...). Rai- bles n’ont cessé de baisser ces der- de production. accès exceptionnel et temporaire plafonnement des prix de l’électri-
1.000 euros il y a quelques jours) son pour laquelle Bruno Le Maire nières années, la dynamique est au marché de gros de l’électricité cité à 200 euros le MWh est évo-
pour les contrats à terme pour 2023. – qui veut éviter toute taxation des d é s o r m a i s i nve r s e e t l ’ E t a t Accès exceptionnel aux développeurs d’énergies qué. Or, à ce niveau, les gains espé-
Et pour maximiser encore ses recet- superprofits de TotalEnergies ou s’apprête à en tenir compte. Frap- au marché renouvelables pris en étau. rés pour les producteurs
tes, Bercy a inclus dans le projet de CMA CGM par exemple – a pu expli- pés comme le reste de l’économie Ce revirement est facilité par le Concrètement, cette mesure renouvelables autorisés excep-
l o i d e f i n a n c e s r e c t i f i c a t i ve quer se retrouver parfaitement par la hausse des matières premiè- contexte. Jamais dans l’histoire de permet aux développeurs renouve- tionnellement sur les marchés
pour 2022 voté cet été une disposi- dans la proposition du chef de l’Etat. res, du coût du transport et par la ces énergies propres, les éoliennes lables de retarder l’activation de sont nettement moins importants.
tion qui supprime le plafonnement « Il faut que ces [producteurs d’éner- hausse des taux d’intérêt, les déve- et les panneaux solaires installés leur contrat d’achat d’électricité à « Il ne faut pas que les mesures
accordé à certains producteurs gie] reversent à la collectivité ce qu’ils loppeurs de projets renouvelables en France n’ont rapporté autant prix garanti avec l’Etat de 18 mois. européennes vident de toute son uti-
pour les versements à l’Etat. peuvent toucher grâce aux circons- ont obtenu une revalorisation du d’argent à l’Etat. Par ailleurs, ces Ceci afin de remettre d’aplomb lité le plan d’urgence du gouverne-
Les conséquences sont massives tances exceptionnelles », avait justifié prix de vente de leur électricité mesures sont rendues nécessaires leurs équations économiques ment dans les renouvelables »,
pour le budget de l’Etat. Alors qu’il mardi le ministre de l’Economie. n vendue à l’Etat. alors que l’inflation fait son retour. grâce à des gains exceptionnels réa- craint un acteur de la filière. n

Net ralentissement en vue pour l’économie française


0,2 % au troisième trimestre et sur L’inflation demeure elle aussi à et s’établirait à 5,3 % en moyenne sur encore au cœur des préoccupations individuel. Dans ce contexte, les
CONJONCTURE une croissance nulle au cours des des niveaux historiquement élevés. l’année. des Français. L’amélioration de leurs Français ne devraient pas être
trois mois suivants contre 0,3 % Les aides publiques devraient toute- Alors que l’exécutif s’est évertué à revenus, stimulée par le dynamisme d’humeur à la dépense. Le dyna-
Selon l’Insee, le PIB encore anticipée en juin pour cha- fois un peu calmer le jeu. Grâce au protéger les Français contre l’explo- salarial (hausse du SMIC et du point misme dans les services, porté par
augmenterait de 0,2 % cun des deux trimestres. renforcement de la ristourne à la sion des cours de l’énergie, les ten- d’indice des fonctionnaires), la reva- l’hôtellerie et la restauration depuis
au troisième trimestre Grâce à l’embellie du printemps pompe de 18 centimes à 30 centimes sions risquent d’apparaître sur un lorisation des prestations sociales et le printemps, devrait encore soute-
avant une croissance qui avait permis à l’activité de pro- en septembre et en octobre, l’envo- autre front : les produits alimen- la baisse des prélèvements (taxe nir l’activité économique à l’autom-
nulle au quatrième. gresser de 0,5 % entre avril et juin, et lée des prix devrait être contenue taires, avec une hausse des prix d’habitation, redevance audiovi- ne mais l’effet s’amenuiserait en fin
sous réserve d’aléas susceptibles de autour de 6 % durant ces deux mois, attendue en décembre de près de suelle) devrait entraîner un rebond d’année selon l’Insee. La consomma-
L’inflation serait perturber la donne, la croissance en évitant ainsi le pic redouté de 7 %. Le 12 % en glissement annuel, contre du pouvoir d’achat sur la seconde tion de biens, déjà en berne depuis le
2022 atteindrait néanmoins 2,6 %, bouclier tarifaire sur le gaz et de 7,7 % en août. Une conséquence partie de l’année. début de l’année, devrait rester sur
un peu moins forte
soit plus que les 2,3 % attendus alors l’électricité et la remise sur l’essence directe de l’envolée des prix de pro- une mauvaise pente.
qu’attendu. pour l’ensemble de l’année. Un chif- diminuent l’inflation de 2,5 points duction agricole : ceux-ci ont bondi Remontée de l’épargne Face au ralentissement économi-
fre proche de l’objectif gouverne- en septembre, estime l’Insee. de 35 % en deux ans. Même en cas Mesuré par unité de consomma- que, les ménages pourraient faire
Nathalie Silbert mental, qui est de 2,5 %. L’acquis de de détente des prix, il faudrait atten- tion, il augmenterait « d’au moins preuve d’une plus grande prudence
@natsilbert croissance pour 2023 serait toute- Bond des prix alimentaires dre « quelques trimestres » pour que 1,5 % » au troisième trimestre et au cours des prochains mois et
fois limité à 0,2 %, laissant augurer La réduction progressive de la la baisse soit visible pour le consom- d’« au moins 0,5 % » au cours des décider de « lisser leurs décisions
Les temps s’annoncent plus durs un sérieux coup de froid sur l’éco- remise à 20 centimes en novembre mateur. La hausse des prix des trois derniers mois de l’année selon d’achat ». C’est en tous cas le scéna-
pour l’économie française. Mer- nomie tricolore l’an prochain. puis à 10 centimes en décembre va biens manufacturés serait plus l’Insee. Après la nette contraction rio de l’Insee, qui anticipe dans
credi, l’Insee a revu à la baisse ses Compte tenu des hauts niveaux d’ailleurs faire repartir l’inflation à la modérée, autour de 5 % sur un an. subie au premier semestre, le pou- la foulée une remontée du taux
prévisions pour la fin de l’année. de stocks de produits finis, la pro- hausse. Elle avoisinerait les 6,6 % Face à ces poussées inflationnis- voir d’achat resterait néanmoins sta- d’épargne au second semestre,
L’institut table désormais sur une duction manufacturière devrait se sur un an en décembre, soit 0,3 point tes, la question du pouvoir d’achat va ble sur l’ensemble de 2022, avec des après la décrue enregistrée au prin-
progression modeste du PIB de contracter à l’automne. de moins qu’anticipé il y a trois mois donc rester pour de longs mois disparités importantes au niveau temps. n
FRANCE Jeudi 8 septembre 2022 Les Echos 04

Mélenchon-Le Pen :
le bruit et le silence
Les stratégies de Marine Le Pen et de Jean-Luc
Mélenchon semblent construites en contre,
malgré leur même cible populaire.
Quelle est la bonne ?

pour 2027 ? « Je dis n’importe


LE FAIT quoi pour qu’on me foute
DU JOUR la paix », dira-t-il ensuite.
POLITIQUE Médiatiquement on connaît
de Cécile
le gagnant, mais
Cornudet électoralement ? Marine
Le Pen prend-elle le risque
de se faire presque oublier,
ou est-elle « devenue une
ardi sur France 5, marque tellement forte qu’elle

M Jean-Luc
Mélenchon met un
nouveau sujet dans le débat,
celui des passoires
n’a plus besoin d’en rajouter
pour que les gens sachent
ce qu’elle pense », comme
le défend un... macroniste ?
acoustiques : « c’est un Il est trop tôt pour le dire.
martyre pour les gens de vivre Tout au plus peut-on
dans le bruit », dit-il à raison. souligner que ces choix,
Mélenchon apôtre du déjà à l’œuvre pendant la
silence, le rapprochement
est cocasse tant on connaît
sa propension à faire
l’inverse pour lui-même.
campagne législative, ont
davantage profité dans les
urnes au RN qu’à la Nupes.
Et que ses piques, mezza
Dépenses d’assurance-maladie :
De bruit, de l’omniprésence,
a fortiori dans cette rentrée
où l’actualité se porte sur
son terrain de jeu
voce, sont celles auxquelles
l’exécutif s’attache le plus
à répondre. « Les sanctions
russes fonctionnent », a
les prévisions pour 2023
climatique. Parler fort parce défendu mercredi le porte-
que les Français sont en parole du gouvernement longe aux acteurs de la santé pour nés pour gérer l’épidémie (tests, entière. Soucieux d’aider – en sus –
colère, telle est au fond sa Olivier Véran, alors que SANTÉ finir l’année, en corrigeant à nou- vaccins). Le grand retour de l’infla- les acteurs de la santé à encaisser
stratégie depuis la période Marine Le Pen n’a cessé de veau sa copie sur l’objectif de dépen- tion a ensuite poussé le gouverne- l’inflation, l’exécutif pencherait
électorale, à l’Assemblée où dire qu’elles n’aboutiraient La dynamique des ses fixé dans le budget de la Sécurité ment à annoncer une revalorisation d o n c p o u r u n e é vo l u t i o n d e
ses troupes font le spectacle, qu’à faire monter le prix de dépenses devrait sociale pour 2022. Ces ajustements de 3,5 % dès cet été du point d’indice, l’Ondam pour l’an prochain autour
et mi-octobre, espère-t-il, l’énergie. Les échanges gaz- rester soutenue en interviennent après que la pandé- déterminant la rémunération des de +3,5 % (contre +2,4 % prévus
dans la rue. électricité avec l’Allemagne 2023, autour de +3,5 %, mie a fait exploser les dépenses de fonctionnaires. Pour compliquer dans le dernier PLFSS). Soit une
Marine Le Pen vise a priori seront « gagnants- pour permettre aux santé. Pour financer les vaccins et les encore l’équation budgétaire, les cible historiquement élevée – hors
le même électorat gagnants », a défendu acteurs de la santé tests, indemniser les personnes en hôpitaux publics et privés ont alerté crise sanitaire. Et qui dévie des pro-
populaire, mais sa stratégie Emmanuel Macron lundi, d’amortir le choc arrêt de travail ou augmenter la dès la fin du printemps sur l’explo- jections de moyen terme faites l’an
est en tout point opposée à quand le gouvernement de l’inflation. rémunération des soignants au sion de leurs coûts, sur fond du gon- dernier par le gouvernement Cas-
celle du patron de la Nupes, craint une poussée anti- front durant la crise, l’exécutif a laissé flement de leur facture énergétique, tex (avec un Ondam à +2,3 %
on dirait même calquée en européenne lorsque bondir l’Ondam en 2020 et 2021. d’augmentation du prix des disposi- en 2024 et 2025).
miroir à la sienne. Elle prend la France devra annoncer Solenn Poullennec Cet objectif d’évolution des tifs médicaux, des coûts des presta-
son temps, parle peu, qu’elle fournit du gaz @SolennMorgan dépenses, déterminant pour les taires type blanchisserie, etc.
quelques tweets de temps en à l’Allemagne. « Nous avons finances des hôpitaux et des acteurs Il n’est pas sûr
temps, tente de se notabiliser redonné de la visibilité à la Après le Covid, c’est au tour de l’infla- du secteur « médico-social » – entre Le secteur privé en alerte que les inquiétudes
Dessins Kim Roselier pour « Les Echos »

à l’Assemblée nationale et filière », a-t-il aussi démenti tion de mettre le système de santé autres – est ressorti à plus de 9 % Les hôpitaux privés attendent aussi des acteurs de la
ne dit pas forcément « non » à ceux qui lui reprochent français sous pression. L’exécutif en 2020 (par rapport à 2019) et plus de pied ferme que l’Etat leur accorde
à tout. Elle ne fait sa rentrée d’avoir bradé la filière s’apprête à en tenir compte et pour- de 8 % en 2021 pour porter les une rallonge budgétaire permettant
santé seront apaisées.
que ce jeudi soir sur TF1, nucléaire, le RN notamment. rait se montrer plus souple qu’avant dépenses d’assurance-maladie à de compenser l’inflation de leurs
après de longues vacances, La crainte de Macron l’épidémie sur le rythme de hausse près de 240 milliards d’euros. coûts et augmenter la rémunéra- Il reste à savoir quelle trajectoire
quand Jean-Luc Mélenchon s’appelle Le Pen, pour des dépenses d’assurance-maladie. tion de leur personnel. Ces réclama- va être fixée pour le quinquennat
ne fait, depuis quinze jours, les européennes de 2024, Le gouvernement est dans la der- Un dérapage à 3 milliards tions semblent trouver de l’écho du dans la loi de programmation des
que courir les médias. et plus encore pour sa nière ligne droite pour boucler son Pour 2022, le budget tablait sur une côté de l’exécutif. Au final, l’Ondam finances publiques, sachant
Dernier épisode en date : sa succession en 2027. projet de budget, il doit transmettre baisse de 1 % des dépenses par rap- révisé (hors Covid et effets du Ségur) qu’Emmanuel Macron n’avait pas
volonté d’être « remplacé » ccornudet@lesechos.fr sa trajectoire au Haut Conseil des port à 2021. Mais en hausse de 2,7 %, devrait ainsi s’approcher de 5 % en pris d’engagements précis pendant
finances publiques la semaine pro- en mettant de côté les dépenses 2022, au lieu des 4,7 % anticipés par la campagne présidentielle. Un
chaine. Tous les arbitrages ne sont liées à la crise sanitaire et celles liées l’exécutif en juillet lors de la com- point clé à l’heure des concertations
donc pas encore rendus, mais aux accords du Ségur sur la rému- mission des comptes. sur la refondation du système de
l’objectif national d’évolution des nération des hospitaliers (infir- L’année 2023 ne devrait pas santé. Il n’est en outre pas sûr que

en bref dépenses d’assurance-maladie


(Ondam) figurant dans le projet de
loi de financement de la Sécurité
miers, aides-soignants, etc.).
C’était sans compter sur le
rebond de l’épidémie observé dans
signer un retour au rythme des
années d’avant-Covid. Le projet de
loi de financement de la Sécurité
ces prochains ajustements en
hausse suffisent à apaiser les inquié-
tudes des acteurs de la santé, minés
sociale devrait avoisiner 3,5 %, selon la première partie de 2022. Déjà en sociale pour 2023 intégrera logi- par des pénuries de personnels.
nos informations. mai, un comité d’experts – le comité quement les augmentations actées Tenir l’objectif de dépenses 2023
Autrement dit, l’exécutif laisserait d’alerte sur le respect de l’Ondam – pour les fonctionnaires et person- impliquera de fait de réaliser des
les dépenses de santé gonfler plus alertait sur un dérapage des dépen- nels médicaux. La facture sera économies sur certains postes que
vite qu’avant le Covid. Le gouverne- ses liées au Covid de 3 milliards, par supérieure à celle de 2022 puis- l’exécutif devrait préciser d’ici à la
ment devrait aussi accorder une ral- rapport aux 5 milliards provision- qu’elle vaudra pour une année fin du mois. n

Elisabeth Borne affiche sa volonté


d’agir malgré « le gros temps » à venir
AFP

Energie : Larcher critique la politique que », a-t-elle ajouté, ne cachant pas, ver une voie alors que la mer n’a sans du groupe Renaissance, malgré des
conduite par Hollande et Macron POLITIQUE avec une majorité relative, le « lot de doute jamais été aussi forte ». syndicats vent debout sur le projet
difficultés et d’affrontements, souvent Rappelant les défis à venir de réforme de l’assurance chômage
POLITIQUE « La réalité de la crise énergétique est devant nous », a Lors de la clôture des rudes » des semaines à venir. – « sortir des énergies fossiles », et plus encore sur un éventuel
prévenu mercredi le président LR du Sénat Gérard Larcher, journées parlementai- La Première ministre, qui a au atteindre le « plein-emploi » –, Elisa- report de l’âge de la retraite, « nous
pointant la responsabilité de François Hollande et Emmanuel res de Renaissance, passage salué un « Parlement [qui] a beth Borne a lâché, au sujet du ne nous laisserons pas enfermer
Macron dans la politique menée depuis dix ans. « Le président la Première ministre retrouvé sa place », a pourtant voulu « chantier du plein-emploi » : « Je ne dans la tentation de l’immobilisme »,
devrait dire les choses. On peut se tromper, ce n’est pas un drame, a promis que le camp exprimer sa confiance. Manière de laisserai personne découper cette a martelé la Première ministre.
mais il faut l’assumer, et pas simplement rejeter la faute sur le pré- présidentiel ne se mobiliser les troupes et de les inci- ambition en morceaux, comme si les
sident d’une grande entreprise qui n’a fait que mettre en œuvre, laisserait « pas enfer- ter à conserver pour cet automne, uns étaient séparables des autres, Le sous-entendu du 49.3
peut-être malgré lui, le programme prévisionnel de l’énergie », mer dans la tentation que tous anticipent comme très comme si ce que nous voulons faire Fustigeant la « volonté systématique
a-t-il estimé. compliqué, les « quatre facettes » pour l’insertion ou la formation, de blocage », Elisabeth Borne a épin-
de l’immobilisme ». que le premier groupe de la majo- était détachable de ce que nous ferons glé au passage Les Républicains qui
rité a, selon elle, montrées durant la sur la réforme des retraites. » ont déjà annoncé ne pas vouloir
Isabelle Ficek session extraordinaire de cet été : Bref, après une rentrée qui avait voter le budget, LFI qui cherche « la
@IsabelleFicek de « l’ordre », de « la méthode », « la donné l’impression sur le dossier dissolution », EELV et le PS qui
volonté de bâtir des compromis » et des retraites de la plus grande pru- regardent « avec défiance chaque
Elle a repris, en clôture des premiè- le « refus de l’immobilisme ». dence, il s’agit de ne pas laisser s’ins- main tendue ». Face à ces attitudes,
res journées parlementaires de taller l’idée que rien ne pourra se la cheffe du gouvernement a promis
SUR Renaissance pour ce second quin- Capacité à réformer faire. « C’est à cette aune-là que sera la plus grande « détermination » et
quennat, les mots du chef de l’Etat, « Nous devrons toujours, y compris jugé son quinquennat et sa capacité à « le respect de nos institutions qui ont
qui traduisent le « moment inédit » dans les moments plus difficiles, nous réformer », glisse un conseiller de prévu comment organiser notre
RETROUVEZ DOMINIQUE SEUX pour « notre pays, pour l’Europe et imposer de les respecter », a-t-elle mis l’exécutif à propos du chef de l’Etat. démocratie dans ces situations ».
pour le monde » : « nous sommes à un en garde. Car « la première exigence Malgré le « gros temps », malgré Sous-entendu, le recours à l’arti-
DANS « L’ÉDITO ÉCO » moment de bascule », a prévenu Eli- des Français, et donc notre premier des oppositions « qui n’ont pas envie cle 49.3 de la Constitution. Ils ne
À 7H45 sabeth Borne mercredi après-midi devoir, c’est l’action », a continué la de dialoguer avec nous et ne veulent sont pas nombreux, parmi les parle-
DU LUNDI AU VENDREDI depuis Louan-Villegruis-Fontaine cheffe du gouvernement, la néces- pas être associées au bilan d’Emma- mentaires Renaissance, à croire
(Seine-et-Marne). De « bascule politi- sité de « faire avancer le pays, [...] trou- nuel Macron », reconnaît un ténor possible de l’éviter. n
05 Les Echos Jeudi 8 septembre 2022 FRANCE

« Avec le CNR, Macron doit éviter


les effets de manche et l’emphase »
l Pour le politologue Bruno Cautrès, l’opinion peut s’intéresser au Conseil
national de la refondation voulu par le président si les débats sont bien menés.
l Lancé ce jeudi par le chef de l’Etat, le CNR est pour l’heure boycotté
par les oppositions politiques et une grande partie des syndicats.

Propos recueillis par pour se faire entendre. De plus, tout Si les débats sont bien menés, l’opi-
Grégoire Poussielgue
BRUNO CAUTRÈS a changé par rapport à la précé- nion pourra s’y intéresser, via la
@Poussielgue
Politologue, dente législature car Emmanuel mobilisation des acteurs de la
chercheur Macron n’a plus de majorité au société civile comme les associa-
mmanuel Macron s’apprête
au Cevipof Palais-Bourbon. S’il veut être fidèle tions. C’est pour cela qu’il faut

E à inaugurer, ce jeudi, le
Conseil national de la refon-
dation. Il devra se traduire par des
réformes qui changeront « instan-
C’est toute la difficulté de l’exercice.
Le CNR doit déboucher sur des
à ce qu’il a dit précédemment sur sa
nouvelle méthode, il ne peut pas
contourner le Parlement.
La question est de savoir com-
donner un rôle éminent au Cese,
car c’est la seule assemblée qui
permet le dialogue entre tous les
acteurs. La CGT et le Medef arri-
tanément » la vie des Français, changements institutionnels forts ment le CNR rendra des comptes, vent à s’y parler. Mais embar-
estime le politologue Bruno car la démocratie française est et rendre un rapport dans six mois quer les associations, cela signifie
Cautrès dans une interview aux « imparfaite », selon les classe- n’est pas suffisant, loin de là. Il une énorme logistique et des
« Echos ». Le chercheur pointe le ments internationaux de la qualité faut donner aux différents ac- moyens importants si l’exécutif

Ludovic Marin/AFP
risque d’un grand show qui serait démocratique des pays. teurs les moyens de suivre l’évolu- veut faire ça sérieusement. Si c’est le
incompris par les Français. tion des débats et de se saisir des cas, le CNR peut devenir un outil
Pensez-vous que cela part conclusions. Donc, il faut de la intéressant. n
Annoncé début juin mal ? transparence.
On peut s’interroger sur la gouver- Lire l’éditorial
par Emmanuel Macron,
le CNR est-il le bon outil pour
revivifier la vie publique ?
nance de ce CNR. Dans l’idéal, ne
faudrait-il pas que l’exécutif se
Est-ce que l’opinion peut
s’intéresser au CNR ?
( d’Etienne Lefebvre
Page 14
Côté syndicats, seules la CFDT, la CFTC et l’UNSA participeront
à la première réunion du CNR créé par Emmanuel Macron.
C’est un bon outil, mais un parmi mette de côté afin de ne pas être à la
d’autres. Le CNR doit intégrer une fois l’organisateur, le régulateur et
panoplie, et doit être suivi de réfor- le décideur ? S’il veut revitaliser par
mes institutionnelles visant à amé- la base, il faut que partis, syndicats
liorer la qualité de notre démocra- ou associations empoignent ce
tie. Celle-ci doit être revivifiée CNR. Or là on a l’impression d’assis-
comme l’ont montré la forte absten- ter à nouveau, comme pour le
tion aux dernières élections législa- grand débat national, à un pilotage
tives ou la crise des « gilets jaunes ». d’Emmanuel Macron, ce qui fait
Mais pour cela, il faut éviter les que, mécaniquement, les opposi-
effets de manche et l’emphase. Je ne tions ne viennent pas.
pense pas que le parallèle avec le On risque alors un grand show
Conseil national de la résistance politique, relayé par les médias, qui
soit complètement pertinent. Il se transforme en exercice de com-
ajoute un côté grandiloquent. Les munication par l’exécutif, et qui
femmes et les hommes politiques, permet aussi aux oppositions de
et pas seulement Emmanuel l’utiliser à leur profit. Il faut éviter le
Macron, doivent admettre qu’ils ne double écueil très français : celui
sont pas des héros historiques. d’un show de l’exécutif, et celui d’un
Bien gérer la crise du Covid, ce grippage généralisé. Souvent, les
n’est pas la même chose que se bat- deux sont liés.
tre les armes à la main ! Pour réus-
sir, le CNR d’Emmanuel Macron ne Trouvez-vous qu’Emmanuel

LE VENT
doit pas être dans l’emphase ou le Macron est clair sur le sujet
spectacle, mais se traduire par des ou partagez-vous
réformes qui à la fois changeront les accusations de « flou » ?
instantanément la vie des Français Non, il n’est pas clair pour l’instant.
et s’inscriront dans le temps long. Pour l’être, il doit préciser et expli-
quer aux Français ce que j’appelle le
chaînage institutionnel dans lequel
FAIT TOURNER
va s’inscrire le CNR. C’est-à-dire
comment cela va se dérouler, pen-
dant et après les travaux du CNR, LES ÉOLIENNES
ET PEUT MÊME
avec les assemblées et les collectivi-
tés. Sinon, on risque de rester à des
« Le CNR doit niveaux stratosphériques. Il doit
déboucher sur
FAIRE DÉCOLLER
aussi préciser quel sera le calen-
drier après les délibérations. Je
des changements pense que le Cese [Conseil économi-
institutionnels forts que, social et environnemental,
car la démocratie
française est
“imparfaite”, selon
NDLR] doit jouer un rôle central.

Les critiques des oppositions


VOTRE ÉPARGNE
sur un contournement
les classements du Parlement sont-elles
internationaux de justifiées ?
Il ne faut pas exagérer. Nous som-
LA NOUVELLE GÉNÉRATION D’ÉPARGNE est une gamme de produits d’épargne,
la qualité démocra-
IBO/Sipa

mes dans une démocratie routini- dont la gestion est confiée à des experts français et internationaux,
tique des pays. » sée. Le Parlement a tous les moyens sélectionnés pour leur recherche de performance. Accessible en Assurance vie,
Plan d’épargne en Actions et Compte Titres Ordinaire, cette gamme propose
un large choix de fonds ISR (1) et Environnement (2), dont certains favorisent
les énergies renouvelables. Société Générale a été reconnue Banque de l’année
pour le développement durable par International Financing Review.
en bref Contactez votre conseiller pour en savoir plus et épargnez dès 50 € par mois.
Philippe Lopez/AFP

Réforme de l’assurance-chômage :
le gouvernement enterre la négociation
Plus de détails sur la gamme sur : https://sg.fr/epargne-responsable
SOCIAL En marge de l’examen, mercredi en Conseil des ministres, du Les investissements sur les marchés financiers présentent un risque de perte en capital.
projet de loi ouvrant la voie à une nouvelle réforme de l’assurance-chô- Document à caractère publicitaire – Préalablement à toute souscription, il convient de vous rapprocher de votre conseiller pour que ce dernier puisse s’assurer que la solution d’investissement envisagée est adaptée
mage, le ministre du Travail a précisé la manière dont elle allait se à votre situation patrimoniale et budgétaire, à vos objectifs et horizon de placement, à votre profil investisseur et vos connaissances et expériences financières, ainsi qu’à votre appétence pour la finance durable.
(1) ISR (Investissement Socialement Responsable) est un label créé par l’́tat pour offrir une meilleure visibilité sur les fonds d’investissement tenant compte de critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance.
dérouler. Cette réforme se fera via un décret en Conseil d’Etat après une (2) Des fonds permettant d’investir dans des sociétés ayant une stratégie d’impact mesurable, centrées autour de thématiques telles que le climat, l’eau, les énergies renouvelables et l’environnement. Société Générale,
S.A. au capital de 1 062 354 722,50 € au 18 juillet 2022 - 552 120 222 RCS Paris – Siège social : 29, bd Haussmann, 75009 Paris. Intermédiaire en assurance, dûment enregistré à l’ORIAS sous le n°07 022 493 (www.orias.fr).
concertation avec les partenaires sociaux, et non pas après une négo- Crédit photo : Getty Images – Septembre 2022.
ciation entre eux, a indiqué Olivier Dussopt sur « France Info ».
Plus d’informations sur www.lesechos.fr.
Jeudi 8 septembre 2022 Les Echos 06

MONDE

Bruxelles veut plafonner


les revenus des
producteurs d’électricité
l La Commission envisage de limiter les revenus des producteurs d’électricité
à 200 euros par mégawattheure.
l Un objectif contraignant de réduction de la consommation d’électricité
pourrait aussi être imposé aux heures de pointe.
treize Etats membres de l’Union dernière n’a pas exclu un plafond achèterait aux entreprises des enga-
EUROPE européenne. L’exécutif bruxellois également sur les importations de gements à moins consommer aux
prône désormais clairement son gaz naturel liquéfié : « Le projet est heures de pointe. Plus les économies
Fabienne Schmitt intention de plafonner les prix du sur la table », a-t-elle dit. seraient importantes, plus la com-
@FabienneSchmitt gaz russe pour réduire les revenus L’exécutif européen préconise pensation financière serait élevée.
— Bureau de Bruxelles de la Russie. Vladimir Poutine a déjà aussi « des économies intelligentes Le financement de cette mesure
prévenu que son pays ne livrerait d’énergie » qui impliqueraient un serait assuré par une ponction des
C’est un plan radical que propose la plus de pétrole et de gaz aux pays qui objectif contraignant de réduction surprofits de l’énergie. Ainsi, la
Commission pour atténuer les prix prendraient une telle mesure. de la consommation d’électricité « rente » des entreprises productri-
élevés de l’énergie, afin de soulager aux heures de pointe, au moment ces d’énergie à faible coût réalisant
aussi bien le consommateur que les « Des économies où celle-ci coûte le plus cher. Com- des bénéfices exponentiels serait
entreprises et préparer l’hiver pro- intelligentes d’énergie » ment ? Il reviendra aux Etats mem- redistribuée aux consommateurs
chain. Des économies d’énergie La Commission, elle, se dit bien pré- bres de le définir. vulnérables et aux entreprises.
imposées aux heures de pointe, un parée pour l’hiver. « Nous bénéfi- Bruxelles suggère « d’introduire Même chose pour les bénéfices
plafonnement des revenus des pro- cions d’un stock commun [de gaz, des enchères via lesquelles des catégo- des entreprises de combustibles
ducteurs d’électricité, un autre sur NDLR] de 82 % alors que nous nous ries particulières de consommateurs fossiles. La Commission préconise
celui du gaz russe et la récupération étions fixé un objectif de 80 % pour [par exemple, les industriels] sou- une « contribution de solidarité » de
des bénéfices excédentaires des octobre », a pointé Ursula von der mettraient des offres sur le montant la part de ces compagnies des sec-
entreprises du secteur de l’énergie… Leyen, assurant que ce plafonne- de la compensation financière dont teurs du pétrole, du gaz et du char-
sont autant de mesures dévoilées ment pourrait « intervenir rapide- elles auraient besoin pour réduire bon. S’agit-il d’une contribution sur
mercredi par Ursula Von der Leyen, ment ». Aujourd’hui le gaz russe ne leur consommation ». En clair, l’Etat l’exploitation et la production de
la présidente de la Commission , sur représente plus que 9 % du gaz gaz et pétrole sur le territoire de
lesquelles les ministres européens importé en Europe, contre 40 % au l’Union ou d’un prélèvement plus La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen (ici à Bruxelles mer
de l’Energie vont plancher vendredi début de la guerre en Ukraine. large sur les compagnies pétroliè-
lors d’un conseil extraordinaire. Mais la mesure phare est celle
« Nous bénéficions res basées dans l’Union ? Le Conseil
« Il faut que nous agissions le plus envisagée pour plafonner les reve- d’un stock commun des ministres de vendredi devra
vite possible », a-t-elle affirmé, alors nus des producteurs d’électricité [de gaz] de 82 % préciser ses intentions. Royaume-Uni : Liz Truss refuse
que certains estiment que la Com- lorsqu’ils vendent leur production Aux fournisseurs d’énergie qui
mission a été trop lente à prendre au-delà de 200 euros par mégawat-
alors que nous peinent à faire face à la flambée des de taxer les énergéticiens
ses décisions. Ambitieux et com- theure. Seraient concernés toutes nous étions fixé prix, il faut offrir un « soutien à la
plexe, le plan s’annonce déjà les capacités de génération d’élec- un objectif de 80 % liquidité » par les Etats membres, Devant le Parlement jeudi, la nouvelle Première ministre
comme un casse-tête pour sa mise tricité sauf les centrales à gaz : parcs pour octobre. » suggère encore la Commission qui britannique a promis un plan de lutte contre l’envolée
en œuvre tant du point de vue tech- éoliens, solaire, centrales nucléai- promet d’autoriser la fourniture des factures d’énergie. Mais elle a martelé son rejet de
nique que juridique. res et au charbon. Ce chiffre, qui a URSULA VON DER LEYEN rapide de garanties publiques. « Les la taxe exceptionnelle sur les compagnies énergétiques
L’urgence est forte alors que par- fuité, n’a pas été commenté par la
Présidente de la Commission temps sont durs et cela va durer », a à laquelle s’était résolu Boris Johnson. « La vérité, c’est
européenne
tout dans le monde les prix de l’éner- présidente de la Commission, et il a prévenu Ursula von der Leyen. La que ce pays ne trouvera pas le chemin de la croissance par
gie flambent et que la Russie a coupé été retiré de la version du texte com- balle est désormais dans le camp les taxes », a-t-elle martelé, mettant en avant les dangers
partiellement ou totalement le gaz à muniquée aux journalistes… Cette des Etats membres. n d’une fiscalité « du même niveau que la France ».

Les barrages hydroélectriques La crise énergétique met les nerfs


premiers pénalisés en France de l’Allemagne à vif
Sur le marché de l’électri- prises et favoriser la transition éner- limité par la régulation qui plafonne L’ouverture des débats tique énergétique de la coalition lettre morte par l’ancien ministre
cité, Bruxelles propose gétique », indique la Commission déjà le coût d’une large partie de la sur le budget 2023 au « qui manque de toute capacité de de l’Economie chrétien-démo-
de plafonner les revenus dans un document détaillant ses production nucléaire d’EDF (Arenh) Bundestag a donné lieu réflexion stratégique ». crate, Peter Altmaier.
des énergéticiens. propositions. et par les contrats passés entre les mercredi à un règlement Ses attaques ont ciblé le ministre Cet échange peu commun au
En France, ce mécanisme Autrement dit, le marché conti- producteurs renouvelables et l’Etat. de compte inhabituel de l’Economie, Robert Habeck, qui pays du compromis témoigne de
complexe devrait surtout nuera de fonctionner mais un prix Concrètement, ce mécanisme ris- entre les élus de la se refuse à pousser les feux sur le la fébrilité qui règne en Allema-
pénaliser les barrages administré limitera les gains de tous que de ponctionner surtout les reve- majorité et de l’opposition. nucléaire malgré le manque criant gne. Sa puissante industrie, dont
hydroélectriques. les producteurs d’électricité, à nus issus des barrages hydroélectri- Les deux camps se d’énergie. Il déciderait « sous les prix bas du gaz constituaient
l’exception de ceux produisant à par- ques détenus par Engie et EDF. renvoient la responsabilité l’influence d’un groupe de lobbyistes un pilier de sa compétitivité, est au
Sharon Wajsbrot tir de gaz dont les coûts sont subor- de la récession environnementaux » et selon des pied du mur. Les entreprises les
@Sharonwaj donnés à la politique du Kremlin. Une cagnotte pour qui menace. préoccupations électoralistes. plus énergivores comme la chimie
les consommateurs Doutant de la compétence du vice- ou la métallurgie ont commencé
Comment éviter que les factures Toutefois pour augmenter cette Ninon Renaud chancelier, Friedrich Merz a con- de réduire leur production : la
d’électricité des entreprises et des Un prix administré cagnotte, la Commission euro- @NinonRenaud clu : « Arrêtez cette folie Monsieur le baisse atteint 7 % depuis février
ménages s’envolent encore vers des limitera les gains de péenne promet d’actionner d’autres — Correspondante à Berlin chancelier pendant qu’il est temps. » selon Destatis. Ce coup de canif a
niveaux stratosphériques ? Si les leviers. Les compagnies pétrolières renvoyé la production industrielle
déclarations politiques de ces
tous les producteurs et gazières pourraient être mises à Tout avait commencé dans l’unité Olaf Scholz sort en territoire négatif en juillet.
dernières semaines ont permis de d’électricité, à contribution, y compris en France. mercredi matin. En introduction de ses gonds Le recul se limite à 0,3 % mais les
faire retomber en partie la fièvre sur l’exception de « Une contribution solidaire de tou- au débat général sur le budget Fait rare, le chrétien-démocrate a carnets de commandes baissent
les marchés à terme de l’électricité tes les compagnies dans le pétrole, le 2023, les députés du Bundestag réussi à faire sortir Olaf Scholz de depuis six mois et renforcent la
– désormais le contrat d’électricité
ceux produisant gaz et le charbon (excluant la double ont écouté avec recueillement ses gonds. Celui-ci a accusé la CDU menace d’une récession à la fin de
pour 2023 en France atteint envi- à partir de gaz. contribution) viendra en complé- l’hommage de la présidente Bär- d’être à l’origine de la crise éner- l’année. Dans ce contexte, le porte-
ron 600 euros contre plus de ment », indique la Commission bel Bas à Mikhaïl Gorbatchev, gétique. Au pouvoir durant seize parole des Verts sur le budget,
1.200 euros il y a quelques jours – la Si cette mesure permet de déga- dans ce même document. décisif dans le processus de réuni- ans, le parti de l’ex-chancelière Sven-Christian Kindler, s’attend
Commission européenne cherche ger des ressources pour aider les Pour les énergéticiens c’est certes fication de l’Allemagne. « Nous Angela Merkel « est entièrement aux « discussions budgétaires les
une solution plus durable. Et elle consommateurs à traverser la crise, un terrain de jeu très différent qui se nous souviendrons [du dernier responsable du fait que l’Allemagne plus difficiles de la décennie ». S’il
pense avoir trouvé la parade dans elle pourrait se révéler très com- profile mais la Commission euro- président de l’URSS] comme d’un a décidé de sortir du charbon et du prévoit de rester dans les clous du
un mécanisme inédit et complexe. plexe à mettre en œuvre et nécessi- péenne leur promet aussi la mise en libérateur », a-t-elle déclaré. Mais nucléaire » sans en tirer les consé- frein à l’endettement l’an prochain,
Elle envisage de plafonner les ter un paramétrage très délicat. En place d’un filet de sécurité, devenu la minute de silence que les élus quences en matière d’énergie le ministre des Finances, Christian
revenus que les producteurs d’élec- effet, pour éviter la panne de cou- désormais indispensable pour évi- ont observée a laissé la place à un renouvelable. Ses dirigeants « se Lindner, a indiqué à la « Süddeuts-
tricité, opérateurs de centrales rant, la Commission devra trouver ter un effondrement du marché. violent règlement de compte entre sont battus contre chaque éolienne », che Zeitung » qu’il n’excluait plus
nucléaires, au charbon ou renouve- un prix garanti capable d’inciter « La Commission va explorer des la majorité et l’opposition. a fustigé Olaf Scholz sous les accla- de suspendre ce mécanisme « en
lables pourront tirer de leurs centra- tous les fournisseurs à produire. Or, options pour permettre aux acteurs « Nous ne pouvons faire mations de sa majorité. dernier recours ». n
les. Concrètement, la Commission ces derniers mois, les coûts de pro- de trouver les collatéraux nécessaires confiance à Olaf Scholz », a atta- Frappant à plusieurs reprises le
envisage de fixer un prix maximum, duction des centrales au fioul et au pour répondre aux appels de mar- qué Friedrich Merz, le chef des pupitre et haussant le ton comme

-7 %
couvrant les coûts de production, charbon ont montré qu’ils pou- ges », indique encore Bruxelles. Le chrétiens-démocrates (CDU). Il a jamais, le chancelier a défendu ses
qui sera versée de façon uniforme à vaient faire preuve d’une extrême sujet est brûlant. Face aux mon- pointé une réduction de 300 mil- choix et la réactivité de son gou-
tous les producteurs. volatilité. tants exponentiels demandés en lions d’euros du budget de la vernement. « Nous avons résolu
« La différence entre les prix de Par ailleurs, la taille de la cagnotte garantie pour sécuriser les contrats Défense alors que le chancelier des problèmes avant même que
marché de l’électricité et ces revenus constituée grâce à cette mesure sur les marchés de l’énergie, les opé- s’est engagé à renforcer les vous ne vous rendiez compte de leur La baisse de la production
maximum générera des revenus. Ils pour les consommateurs dépendra rateurs ont de plus en plus de mal à moyens de la Bundeswehr. Sous existence », a-t-il moqué. Une réfé- des entreprises à forte intensité
seront utilisés pour aider les con- largement du mix électrique de cha- prendre des positions et les faillites les applaudissements de ses trou- rence au déploiement de termi- énergétique en Allemagne
sommateurs, les ménages, les entre- que pays. En France, son impact sera en cascade menacent. n pes, il s’en est pris ensuite à la poli- naux d’importation de GNL laissé depuis février, selon Destatis.
07 Les Echos Jeudi 8 septembre 2022 MONDE

Poutine menace de couper


les livraisons vers l’Europe
Le président russe menace pas la logique destructrice des sanc- premier fournisseur de la Russie
de couper le robinet tions », s’est-il encore réjoui. Les était aussi l’Union européenne,
du gaz si la Commission relations entre les Occidentaux et 43 %, devant la Chine, 25 %, les
européenne instaure un le Kremlin ont d’autant moins de Etats-Unis, 6 %, le Japon, 3 %, la
plafonnement des prix. chance de s’apaiser que le parti de Turquie, 2,2 % et l’Inde 1,5 %. Les
Il estime que les sanctions Poutine préconise d’organiser le pays occidentaux sur le plan géo-
prises contre la Russie 4 novembre un référendum dans politique (Europe, Amérique du
sont vouées à l’échec. les territoires contrôlés par Nord, Japon, Corée du Sud, Austra-
l’armée russe, en vue de leur lie) ayant pris des sanctions contre
Yves Bourdillon annexion. Moscou à la suite de l’invasion de
@yvesbourdillon l’Ukraine représentaient 62 % du
« Des changements commerce extérieur russe et cons-
« Nous ne livrerons rien du tout, ni irréversibles » tituaient 49 % du PIB mondial.
gaz, ni pétrole, ni fioul » à l’Europe « Des changements irréversibles se
si cette dernière applique l’idée sont produits dans tout le système
« stupide » de la Commission de des relations internationales », a Le dirigeant russe
plafonner les prix des hydrocarbu- continué Vladimir Poutine, qui a qualifiée l’idée de
res importées de Russie. Vladimir pense que « la polarisation en cours plafonner les prix
Poutine n’a pas fait dans la nuance, […] ne pourra être que bénéfique ». Il
mercredi, lors du forum économi- s’est félicité de « l’éloignement petit
des hydrocarbures
que de Vladivostok, où il a estimé à petit » de l’économie russe du dol- de « stupide » et
que les sanctions décidées par un lar, de l’euro et de la livre sterling, contraire « aux lois
Occident « en déclin » consti- « des devises pas fiables », au profit
tuaient une « menace pour le notamment du yuan chinois.
économiques
monde entier » mais n’avaient qua- Mardi, Gazprom, monopole objectives ».
siment aucune incidence sur son public du gaz russe, avait annoncé
pays. que la Chine paierait dorénavant Les présidents russe et chinois
A l’entendre, « le pic de la situa- ses contrats en roubles et en yuans, se rencontreront les 15 et 16 sep-
tion créée par les sanctions est au lieu du dollar. tembre à Samarcande, en Ouzbé-
passé. La situation se normalise ». Le Kremlin s’est félicité du déve- kistan, à l’occasion du sommet de
S’il a concédé des problèmes dans loppement de la coopération stra- l’Organisation de coopération de
les secteurs dépendants de com- tégique avec la Chine, représentée Shanghaï (OSC), un premier dépla-
posants occidentaux importés, il au forum économique de Vladi- cement à l’étranger pour Xi Jinping
estime que « la Russie est peut-être vostok par le numéro trois du depuis le début de la pandémie.
le seul pays capable d’être autosuf- régime, Li Zhanshu. Le premier L’OSC est une structure de coopé-
fisant en ressources naturelles ». client de la Russie était pourtant en ration diplomatique et sécuritaire
« Un à un, les emplois et les 2020, et de loin, l’Union euro- regroupant sept pays représentant
entreprises disparaissent en péenne, absorbant 52 % des expor- 40 % de la population mondiale,
Europe », a-t-il affirmé, ajoutant tations russes, devant la Chine, mais sans clause d’assistance mili-
credi) veut agir le « plus vite possible » pour atténuer les prix élevés de l’énergie. Photo Ariadolu agency via AFP qu’il était « impossible d’isoler la 14 %, la Turquie, 5 %, les Etats- taire mutuelle et non dénuée de
Russie ». « La majorité absolue des Unis, 3,5 %, le Japon, 2,5 %, le conflictualité interne, entre l’Inde
Etats d’Asie-Pacifique n’accepte Royaume Uni, 2 % et l’Inde, 1 %. Le et le duo Chine-Pakistan. n

L’UE prête à prendre le risque


de fixer un prix plafond au gaz russe Vendredi avec Les Echos
La Commission propose Autrement dit, le risque que Vla- serait-il réparti entre les différents
de plafonner le prix d’achat dimir Poutine ferme totalement le pays, les différents clients ? « Il fau-
du gaz russe. Elle prend robinet du gaz est assumé. « Il est très drait tout un plan logistique pour
le risque que Vladimir probable que le Kremlin réagisse de organiser cela, cela paraît difficile-
Poutine cesse complète- cette façon, et Poutine a brandi cette ment imaginable », juge l’experte
ment d’approvisionner
le Vieux Continent.
menace mercredi », souligne Thierry
Bros, professeur à Sciences Po.
Les revenus de Gazprom sont
d’Icis.
Pour Thierry Bros, ces débats res-
tent très théoriques, car le scénario
Les Echos Week-end,
Vincent Collen
@VincentCollen
tombés selon lui à quelque 2 mil-
liards de dollars par mois. Une
somme importante, certes, mais
le plus probable serait que Poutine
coupe complètement le gaz en
rétorsion, dès l’instauration d’un
tout le plaisir
Comment mettre fin au chantage
gazier de Vladimir Poutine ? La
Commission de Bruxelles a pro-
sans commune mesure avec les
revenus du pétrole et des produits
pétroliers. Le Kremlin pourrait
prix plafond. « Or vu la tension
extrême sur le marché, supprimer
encore 9 % de notre approvisionne-
d’être curieux.
posé mercredi une série de mesures choisir de s’en passer. « Il faut tou- ment ne pourra que faire grimper les
destinées à « réduire les prix du gaz » jours se rappeler que la principale prix », prévient-il. Et cela pénalise-
pour les Européens tout en limitant ressource budgétaire de Moscou, c’est rait des pays enclavés très dépen-
les revenus de Gazprom qui contri- le pétrole. Le gaz est avant tout une dants du gaz russe comme la Slova-
buent à financer la guerre en arme politique », souligne Aura quie et la République tchèque.
Ukraine. « Nous allons proposer de Sabadus, analyste chez Icis.
plafonner les prix du gaz russe », a « En théorie, un prix plafond per- Négocier avec la Norvège
déclaré la présidente de la Commis- mettrait de réduire les revenus de Les Européens paieraient alors
sion, Ursula von der Leyen. Gazprom tout en réduisant la volati- encore plus cher le gaz qu’ils impor-
Aucun niveau de prix n’a été lité extrême qui pénalise les marchés tent de Norvège, d’Algérie, des
divulgué. La mesure, poussée par de l’énergie aujourd’hui, poursuit- Etats-Unis… Consciente de cette
plusieurs Etats membres dont la elle. Mais il poserait beaucoup de pro- écueil, la Commission suggère de
France, doit encore être avalisée par blèmes auxquels les Européens sécuriser « des prix plus bas de façon
les Vingt-Sept. Il resterait notam- devraient se préparer. » négociée » avec ces fournisseurs
ment à convaincre l’Allemagne. « fiables ». Certains affichent leur
Cette proposition de la Commis- Limiter les volumes bonne volonté. « La Norvège ne
sion, avec d’autres, doit être exami- D’abord, la Russie jouit de coûts de ferme pas la porte à une telle discus-
née lors d’une réunion des ministres production « extrêmement faibles ». sion », a déclaré le Premier ministre
de l’Energie ce vendredi à Bruxelles. Pour priver Gazprom de revenus, il norvégien, Jonas Gahr Støre, dans
Il s’agirait d’une première : l’UE faudrait imposer un plafond « très une inter view au « Financial
n’est encore jamais intervenue pour bas » selon elle. Or ce prix avanta- Times » cette semaine.
limiter les prix de marché, malgré geux pour les acheteurs susciterait Le même problème se poserait
l’explosion des cours du gaz depuis une forte demande. Il faudrait donc pour le GNL, que les Européens
le début de la guerre. Ils sont actuel- instaurer, en plus du plafond de importent massivement depuis le
lement huit à dix fois supérieurs à la prix, un quota sur les volumes début de la guerre, notamment des
normale, et ils entraînent les prix de importés. Ensuite, qui bénéficierait Etats-Unis. Il n’est pas question
l’électricité dans leur sillage. de ce gaz bon marché ? Comment d’imposer un prix plafond pour ce
La donne a changé. Plafonner le gaz liquéfié, explique la Commis-
prix du gaz russe est désormais sion dans son document, car les pré-
« une option plus réalisable », expli- cieuses cargaisons partiraient alors
que un document diffusé mercredi
« La principale vers des acheteurs asiatiques prêts à
par la Commission, parce que la ressource payer plus cher, Chine en tête.
dépendance de l’Union vis-à-vis de budgétaire Comme pour la Norvège, l’exécu-
la Russie est désormais limitée. tif européen propose que les Vingt-
Gazprom ne cesse de réduire les
de Moscou, c’est Sept puissent « négocier des prix plus
volumes exportés vers l’Europe le pétrole. Le gaz bas et sécuriser l’approvisionne-
pour punir l’Occident de son sou- est avant tout une ment » auprès des producteurs de
tien à l’Ukraine tout en faisant mon- arme politique. » GNL. Une gageure lorsque l’on sait
ter les prix. La Russie ne représente que la production de GNL améri-
plus aujourd’hui que 9 % de l’appro- AURA SABADUS caine est à 100 % aux mains de com-
visionnement des Vingt-Sept, con-
Analyste chez Icis pagnies privées, assurées de vendre
tre 40 % au début de la guerre, a leur gaz à un prix élevé ailleurs dans
souligné Ursula von der Leyen. le monde. n
MONDE Jeudi 8 septembre 2022 Les Echos 08

L’économie mondiale au bord du précipice


l La situation économique actuelle rappelle les années 1970, quand les chocs énergétiques avaient ravivé l’inflation.
l L’histoire pourrait se répéter avec les conséquences de la guerre en Ukraine, avance le centre de réflexion du Cepii.
misme », avance Thomas Grjebine, d’endettement public (200 % du PIB dans la plupart des pays de l’OCDE,
CONJONCTURE économiste au Cepii. A l’époque, en Grèce, 150 % en Italie). affectant pouvoir d’achat et consom-
pour casser l’inflation générée par Les pays émergents et en dévelop- mation des ménages. Des tensions
Richard Hiault les deux chocs pétroliers et l’indexa- pement suscitent aussi des craintes sociales sont à redouter.
@RHIAULT tion des salaires sur l’inflation, les puisque leur dette en devise étran- La croissance mondiale devrait
banques centrales avaient forte- gère représente 25 % de leur dette s’en ressentir. D’autant plus que le
L’état de l’économie mondiale n’est ment relevé les taux d’intérêt. publique contre 15 % en 2009. Le res- moteur chinois qui, ces vingt derniè-
pas sans évoquer celui qui prévalait Conséquence : une récession mon- serrement monétaire américain qui res années, représentait le quart de
dans les années 1970. Sauf que « le diale accompagnée d’une crise des se profile pourrait générer une crise la croissance mondiale se grippe.
contexte actuel est à plusieurs égards dettes des pays en développement. de la dette, comme en 1979, pour les Pas seulement en raison de la politi-
potentiellement plus explosif ». C’est L’histoire pourrait bien se répéter. pays d’Amérique latine. que « zéro Covid ». « La population en
le constat dressé par Jézabel Coup- Autre similitude : l’évolution des âge de travailler a atteint un pic au
pey-Soubeyran, maîtresse de confé- L’Europe à l’épreuve salaires et de l’inflation. Comme à la début des années 2010 et devrait dimi-
rences en économie à l’Université d’une fragmentation fin des années 1960, la période nuer la croissance à venir. » La crois-
Paris 1 Panthéon-Sorbonne et coré- Depuis 2010, l’économie mondiale a actuelle voit émerger des revendica- sance de la productivité ralentit.
dactrice en chef de « L’économie connu une vague d’endettement très tions salariales fortes. « Le pouvoir
mondiale 2023 », un ouvrage pré- importante. La hausse des dettes d’achat du salaire minimum a pro-
senté mercredi par le Centre d’étu- publiques est un réel danger pour gressé de 130 % entre 1968 et 1983. La période actuelle
des prospectives et d’informations les pays qui s’endettent en devises Dans le même temps, le salaire moyen voit émerger
Hannibal Hanschke/Reuters

internationales (Cepii). La guerre en étrangères. « C’est le cas de la zone a progressé d’environ 50 % », constate des revendications
Ukraine et ses conséquences sur les euro car la devise européenne est Thomas Gjrebine. Les tensions
chaînes d’approvisionnement mon- comme une monnaie étrangère pour sociales nourrissent alors l’inflation
salariales fortes.
diales, les prix de l’énergie et les prix les pays membres qui s’endettent qui, en retour, entraîne de nouvelles
alimentaires annihilent les espoirs dans une devise qu’ils ne contrôlent hausses salariales. Jusqu’à ce que les Les effets du conflit en Ukraine
de reprise durable après la pandé- pas. Une fragmentation de la zone politiques suppriment cette boucle pourraient par ailleurs être plus
mie de Covid-19. euro n’est pas à exclure », craint Tho- via notamment la désindexation des lourds que prévu en raison des inter-
L’arrêt des livraisons de gaz russe à l’échelle de l’Europe peut faire « Le parallèle avec la stagflation des mas Grjebine. Les pays du Sud affi- salaires dans les années 1980. ruptions de livraison de gaz russe
baisser la production du secteur manufacturier de près de 3 %. années 1970 ne pousse pas à l’opti- chent ainsi des niveaux très élevés Le compromis implicite qui s’était dans toute l’Europe. Selon l’OCDE, il
alors mis en place pourrait bien faut s’attendre à une baisse de la pro-
voler en éclat – il reposait sur des duction dans les secteurs manufac-
hausses modérées de salaires com- turiers et les services marchand de
pensées par des gains de pouvoir près de 3 %. Ces effets pourraient
Vendredi avec Les Echos d’achat liés à la désinflation impor-
tée que générait la mondialisation.
être sous-estimés notamment si les
entreprises arrêtent complètement
Les demandes actuelles de rééquili- leur production, craint le Cepii. « De
brage des salaires que révèlent les nombreuses industries notamment
tensions aux Etats-Unis depuis la les plus consommatrices d’énergie
pandémie sous la forme de grèves comme la métallurgie pourraient être

Le marché nombreuses et du phénomène de


« grande démission » en témoi-
gnent. Ailleurs, la croissance des
salaires horaires réels est négative
en faillite. Un arrêt total des importa-
tions de gaz russe pourrait conduire à
une baisse du PIB allemand de 3 à
8 % », redoute Thomas Gjrebine. n

de l’immobilier Le relèvement des taux,


un outil difficile à manier
face à l’inflation à l’orée d’une récession
Dossier spécial 8 pages La Banque centrale
européenne s’apprête
à relever ses taux ce jeudi,
hausse et incite la BCE à agir », consi-
dère François Geerolf, économiste à
l’Observatoire français des conjonc-
imitant la Réserve fédérale tures économiques (OFCE).
américaine alors que En clair, la Fed donne le « la » et
l’Europe est dans une oblige le monde entier à la suivre,
situation très différente. même si les inflations américaine et
européenne sont différentes. La pre-
en partenariat
avec: Guillaume de Calignon mière s’explique notamment par
@gcalignon une demande forte, la seconde, par
la hausse du prix des hydrocarbures
C’est la grande leçon des deux chocs « La consommation de biens est, en

PATRIMOINE IMMOBILIER pétroliers des années 1970. Plus


l’inflation est durable, plus il est dif-
ficile de s’en débarrasser. Il n’y a
France, inférieure de 3 % à ce qu’elle
était début 2019 tandis qu’elle est
supérieure de 18 % aux Etats-Unis »,
alors qu’un moyen, selon les ban- insiste Nicolas Goetzmann, chef
quiers centraux : augmenter les économiste de la Financière de

LE NOUVEAU taux d’intérêt pour refroidir la


machine économique. Tout rési-
de dans les anticipations. Si les
la Cité.

Un exercice d’équilibriste
gens pensent que l’inflation sera à François Geerolf se dit donc « assez
POUVOIR D’ACHAT 8 % dans un an, alors elle sera à 8 %
car les salaires seront négociés sur
circonspect sur l’opportunité de
remonter les taux dans la zone euro,
cette base. puisque rien ne montre que l’écono-
IMMOBILIER Qu’importe donc que l’économie
affronte un choc d’offre, comme
mie européenne souffre d’un excès de
demande. Le contrôle de certains
aujourd’hui avec la flambée des prix prix, notamment énergétiques paraît
DES FRANÇAIS de l’énergie, ou un excès de deman-
de, a expliqué Isabel Schnabel,
membre du directoire de la Banque
plus efficace pour lutter contre l’infla-
tion et soutenir le pouvoir d’achat ».
La hausse des taux n’aura pas non
o COMMENT L’INFLATION LAMINE
centrale européenne (BCE) dans plus d’effet sur les prix de l’essence.
LE POUVOIR D’ACHAT DES MÉNAGES o son discours à Jackson Hole fin Elle va d’abord renchérir le coût
LA TENDANCE DANS LES MÉTROPOLES août : il faut agir, « même au risque du crédit.
ET LES PETITES VILLES o ZOOM SUR de ralentir la croissance et d’aug- Remonter les taux d’intérêt alors
LES PRIX PARISIENS o FISCALITÉ : menter le chômage ». Se faire mal que la zone euro s’apprête à entrer
PINEL, DENORMANDIE OU ANCIEN aujourd’hui pour éviter de souffrir en récession pourrait aggraver la
plus demain, ce sera la philosophie situation. D’autant plus que les Etats
AVEC TRAVAUX, LE MATCH de la BCE lors de sa réunion de jeudi, et les entreprises sont très endettés.
au cours de laquelle elle devrait Bref, c’est un exercice d’équilibriste,
annoncer une hausse des taux. revenant à juguler l’inflation tout en
Mais les taux d’intérêt sont-ils le évitant la récession.
bon instrument pour juguler l’infla- Toutefois, la BCE a-t-elle le choix ?
tion supérieure à 9 % dans la zone Pour Patrick Artus, de Natixis, il y a
euro ? Certains en doutent. « Les un risque juridique à ne pas relever
Européens ne sont pas responsables les taux. « La BCE ne peut pas laisser
de la très forte relance américaine l’inflation au-dessus de 5 % plusieurs
pendant le Covid, qui a contribué à années, ce n’est simplement pas son
amplifier les tensions inflationnistes mandat », explique-t-il. Et il est diffi-
et pousse désormais la Fed à relever cile pour les Etats de financer les
ses taux. En plus des effets de la guerre mesures de soutien au pouvoir
en Ukraine et ses conséquences sur les d’achat sur le long terme en s’endet-
prix de l’énergie, c’est aussi ce méca- tant. Sans meilleur outil pour venir à
nisme qui affaiblit l’euro, pousse bout de l’inflation, c’est donc la
l’inflation dans la zone euro à la hausse des taux qui s’est imposée. n
09 Les Echos Jeudi 8 septembre 2022 IDÉES

analyses
Attention, vos
salariés deviennent
des mercenaires
Jean-Marc Vittori Sauf que… cette fois-ci, ce pourrait
@jmvittori être différent. Pendant l’épidémie et
les confinements, beaucoup d’actifs
Comme un petit vent de panique ont eu une occasion sans précédent
dans les entreprises. Chaque jour, de réfléchir à leurs choix profession-
des salariés donnent leur démis- nels et de vie. Et le déblocage sou-
sion. En France, un million d’entre dain du télétravail, longtemps consi-
eux ont abandonné leur CDI en six déré comme utopique, a prouvé que
mois, 20 % de plus qu’avant l’épidé- Les salariés des organisations du travail diffé-
mie. Aux Etats-Unis, près de 50 mil- ne quittent pas rentes pouvaient être efficaces –
lions de salariés ont quitté leur amélioration du bien-être à la clé.
employeur l’an dernier. seulement leur De plus, il serait naïf de croire que
Ce mouvement pourrait durer. emploi pour gagner seul l’argent agite le marché du tra-
37 % des « travailleurs de terrain » vail. Les salariés, en particulier les
(présents physiquement pour plus. Ils veulent plus jeunes, ont d’autres raisons de
accomplir leur tâche) comptaient aussi de la flexibilité, bouger, même lorsque le marché du
s’échapper de leur poste à court du lien, du sens. travail se détendra. Une économiste
terme, selon une enquête du cabi- de la Réserve fédérale d’Atlanta,
net de conseil BCG réalisée au prin- Les entreprises Julie Hotchkiss, a évalué leurs pré-
temps dans six pays (34 % pour la devront inventer férences. Elle montre que dans la
France). décision d’entrer sur le marché du
avec eux un nouvel

Dominique Boll pour « Les Echos »


travail aux Etats-Unis, les jeunes
Se vendre au plus offrant « affectio societatis ». générations réagissent moins au
Pour l’instant, cette « grande démis- salaire que les baby-boomers.
sion » semble refléter l’embellie de
l’emploi. Avec un chômage qui tou- Catalogue d’injonctions
che moins de 5 % des actifs dans les contradictoires
pays de l’OCDE, taux le plus bas La conclusion de la chercheuse est la
depuis près d’un demi-siècle, les même que celles de nombreux res-
salariés démissionnent pour quel- ponsables de ressources humaines
ques poignées d’euros ou de dollars, en entreprise : « Les employeurs
d’autant plus que l’inflation ronge devront vraisemblablement recourir
leur pouvoir d’achat. Après des aussi aux incitations non salariales trouver une voie nouvelle dans un réclament plus d’équité alors que le définie par les articles 1832 et 1833
décennies où ils étaient coincés, ils pour persuader les travailleurs de catalogue d’injonctions contradic- fossé se creuse entre ceux qui peu- du Code civil.
deviennent des mercenaires prêts à venir prendre leurs postes disponi- toires qui s’est encore étoffé pendant vent choisir leur lieu de travail et les Les dirigeants d’entreprise et les
se vendre au plus offrant. Le mot bles. » Et aussi pour préserver l’enga- les années Covid. Les salariés veu- autres. managers doivent s’en emparer, en
« mercenaire » vient d’ailleurs du gement de ceux qui sont déjà là. lent des perspectives de carrière Encore plus compliqué : les sala- allant au-delà des seuls actionnai-
l a t i n « me r ce s » q u i signifie Les entreprises rivalisent ainsi alors que l’aplatissement des hiérar- riés demandent des relations res. Car pour embarquer les sala-
« salaire »… avec des offres inimaginables il y a chies et la faible croissance les atro- humaines plus riches tout en tra- riés dans l’entreprise du XXIe siècle,
Comme le soulignent les cher- cinq ans. Le Club Med propose à ses phient. Ils revendiquent de l’autono- vaillant de chez eux. Et ils exigent il ne suffira plus de les payer. Il fau-
cheurs de la Dares, le service statis- salariés parisiens la possibilité de mie au moment où les firmes sont du sens dans leur travail alors que la dra les associer plus profondément
tique du ministère du Travail, « le télétravailler d’un de ses resorts engagées dans une bureaucratisa- productivité a été fabriquée depuis à l’entreprise, les « intéresser » pas
taux de démission est élevé mais pas européens. La plateforme de loca- tion qui entrave l’initiative. des décennies par le morcellement seulement à l’argent mais aussi aux
inédit ». Dans les pics de croissance tion de logements américaine Air- de l’activité. objectifs de l’entreprise et aux
en 2001 et 2008, ce taux (qui rap- bnb n’impose plus de lieu de travail Sens et émiettement Le défi est tel que les entreprises moyens de les atteindre. Sinon, ils
porte les démissions au nombre de à ses employés. La banque Gold- Les salariés aspirent aussi à une vont devoir réinventer un « affectio deviendront vraiment des merce-
salariés) était encore plus fort. man Sachs oblige ses salariés à flexibilité accrue des horaires et des societatis », une volonté de s’asso- naires à l’ancienne, dénués de toute
Avant de chuter pratiquement de prendre au moins une semaine de lieux de travail tandis que leurs cier pour un but commun. Ce con- forme d’attachement. Au détri-
moitié, lorsque l’activité s’est cal- vacances d’affilée par an. Etc. employeurs ont besoin d’eux à cept est l’apanage des juristes. En ment des deux sociétés, la société-
mée. La récession qui se profile Les employeurs devront aller au- volonté pour satisfaire les clients droit français par exemple, c’est la entreprise et la société-union des
pourrait donc enrayer la bougeotte. delà, bousculer leur organisation, n’importe quand n’importe où. Ils base de la société, telle qu’elle est hommes. n

LA
CHRONIQUE
de Michel Derdevet
L’Europe de l’énergie à l’heure des choix
otre continent va vivre, cet sobriété et la réduction de la tatifs ; mais pourquoi pas « euro- tion d’un fonds européen de solida- des Etats membres appliquent des

N hiver, un choc économique


majeur dû à l’explosion des
prix de l’énergie du fait de la dépen-
dance européenne aux approvi-
demande de gaz et d’électricité en
Europe, permettant de faire baisser
les prix sur les marchés de l’électri-
cité. Cela passe d’abord par des
péaniser » l’idée ? L’interconnexion
de nos systèmes électriques justifie-
rait que la réduction de la demande
soit un chantier partagé.
rité destiné à subventionner
l’utilisation du gaz dans les centra-
les électriques, participeraient des
mesures d’urgence qui réduiraient
tarifs réglementés. Mais de manière
systémique, ne pourrait-on pas ima-
giner un plafonnement des prix des
technologies de production d’électri-
sionnements russes. campagnes de communication La solidarité est le deuxième mécaniquement le prix d’équilibre cité infra-marginales, n’utilisant pas
Il est trop tard pour revenir sur la européennes, ciblant les ménages enjeu du prochain Conseil de l’éner- sur les marchés de gros et limite- le gaz, au profit des consomma-
myopie dont les Européens ont fait et l’industrie. Mais il faut aller au- gie. Rien ne serait pire que de raient à court terme les envolées teurs ? Un tel système fournirait des
preuve, croyant pouvoir commer- delà et imaginer la rémunération/ rép ondre à la Russie par des spéculatives. revenus supplémentaires aux Etats
cer avec Gazprom comme avec une compensation de tous les consom- réflexes protectionnistes. Cela membres, permettant de financer
entreprise classique. De facto, mateurs européens susceptibles de passe par une démarche euro- des mesures de soutien aux consom-
l’invasion russe porte atteinte aux s’effacer aux moments des pics de péenne d’achats communs de gaz : Un investissement mateurs les plus précaires.
trois objectifs de la politique éner- consommation. Les Etats membres les démarches nationales visant à massif dans Au final, ce Conseil de l’énergie a
gétique de l’Union européenne : pourraient ainsi demander à certai- sécuriser quelques mètres cubes de des productions un formidable défi devant lui : gar-
sécurité des approvisionnements ; nes catégories de consommateurs gaz affaiblissent notre influence der le cap collectif et garantir les
neutralité carbone en 2050 ; accès à (industriels, « agrégateurs »…) de commune.
« endogènes » conditions d’investissement massif
l’énergie à des prix abordables pour soumettre des offres sur le montant Il faut également concevoir un et pilotables est dans des capacités de production
tous. Ce constat posé, l’heure est à la de la compensation financière dont instrument européen visant à indispensable. « endogènes », pilotables et décar-
réponse coordonnée via deux exi- ils auraient besoin pour réduire découpler les prix de détail de l’élec- bonées, seules garanties de notre
gences, la sobriété et la solidarité, leur consommation dans des cir- tricité et du gaz. En ce sens, un pla- La dernière priorité doit être le souveraineté énergétique.
qui seront au cœur des débats du constances préétablies. fonnement uniforme et temporaire soutien aux consommateurs. Cer-
Conseil de l’énergie du 9 septembre. Notre pays vient d’encourager les du prix du gaz utilisé pour produire tes, il y a dans plusieurs pays des Michel Derdevet est président
Face à une crise de l’offre, la pre- fournisseurs d’électricité à se saisir de l’électricité – à l’image du disposi- aides spécifiques directes comme en de Confrontations Europe,
mière réponse réside dans la du sujet, et imaginer des tarifs inci- tif dérogatoire espagnol – et la créa- France ou en Allemagne et la moitié think tank européen.
IDÉES Jeudi 8 septembre 2022 Les Echos 10

analyses

Redonner confiance
en la recherche
Réconcilier science et société devrait être un enjeu
fort du ministère de la Recherche comme du CNRS.
Comment retrouver du crédit auprès des Français ?

sable, apanage des universités et du CNRS, et


LA une recherche appliquée « bas de gamme »
CHRONIQUE dans les entreprises et les grandes écoles… Les
questions du rôle de la recherche face aux
de Laurent
défis de la planète ou du retour de la confiance
Champaney
des Français n’ont jamais été évoquées !
La petite phase, encore trop souvent enten-
due, « Des chercheurs qui cherchent, on en
trouve ; des chercheurs qui trouvent, on en cher-
a traversée de la crise du Covid a mon- che ! » donne l’idée qu’il n’y a que deux états :

L tré, encore une fois, l’absence de


confiance de la société française en sa
recherche. Les chercheurs sont restés
absents du débat public ; on a rarement
« chercher » puis « trouver ». Alors le chemin
qui va transformer des travaux académiques
amont en innovation et en création de valeur
dans une entreprise ou bien en création de

iStock
donné du crédit à leurs travaux et souvent cri- prospérité dans la société est un long proces-
tiqué leur manque de réactivité ou leur sus semé d’embûches qui implique de nom-
absence de résultats. De fait, on oublie trop breux acteurs très différents de la recherche.
souvent l’importance de la recherche. On La fin de ce processus est maintenant bien
oublie – ou on ne nous a jamais dit – qu’elle est
potentiellement génératrice de progrès et de
prospérité et qu’elle détient sans doute déjà de
nombreuses solutions aux problèmes envi-
outillée avec des financements pour des pro-
jets mêlant étroitement entreprises privées et
laboratoires publics, des instituts de recher-
che et de transfert, des incubateurs… Mais elle
Le dollar fort, jusqu’à quand ?
ronnementaux et sociétaux du moment. reste trop peu mise en valeur alors que ses
Les actions de mise en lumière de la recher- finalités pourraient être facilement compri- Une série de facteurs expliquent l’envolée du billet vert face aux autres
che sont nombreuses, mais elles se concen- ses par les non-initiés. monnaies. Mais la situation géopolitique et le contexte économique sont d’une
trent trop souvent sur des travaux très
« amont », sur de grandes figures scientifiques telle instabilité qu’il est difficile de prédire le sort du dollar à moyen terme.
ou des prix Nobel dont on admire le travail Les actions de mise
sans le comprendre, sans qu’on en voie vrai- en lumière de la recherche
ment la finalité. L’infiniment grand et l’infini- sont nombreuses, sérieusement leurs capacités militai- émergents et en développement, car en
ment petit impressionnent, mais ils ne don- res, ce qui se traduira par une augmen- pratique leurs entreprises privées et
nent pas l’envie aux jeunes d’embrasser des
mais elles se concentrent LA tation à long terme de leurs dépenses leurs banques ne peuvent emprunter
carrières scientifiques ! Ces carrières estam- trop souvent sur des CHRONIQUE de défense. qu’en dollars auprès des investisseurs
de Kenneth
pillées « recherche » débutent par des études travaux très « amont ». Rogoff
Troisième facteur : le ralentissement étrangers. Des taux d’intérêt améri-
exigeantes et sélectives, mais elles restent économique qui se poursuit en Chine cains plus élevés ont tendance à faire
désespérément peu valorisées, peu visibles et affecte bien plus l’Europe et le Japon grimper de manière disproportionnée
peu rémunératrices. Elles attirent encore trop Il faut d’urgence mettre en valeur la chaîne que les Etats-Unis. Quatrième facteur les taux d’intérêt appliqués aux
peu les excellents étudiants des grandes écoles complète de la recherche et de l’innovation et enfin : le prix de l’énergie restant très emprunteurs les plus faibles. L’indice
qui disposent pourtant de toutes les compé- donner la même importance et la même visi- e yen et l’euro sont tombés à leur élevé, l’autosuffisance énergétique des large du dollar aurait augmenté encore
tences pour devenir de grands leaders scienti-
fiques qui feront progresser la société.
Réconcilier science et société devrait être
un enjeu fort des institutions, comme le
bilité à tout le processus et à tous ses acteurs,
sans distinction. Unissons-nous pour mon-
trer les résultats concrets de la recherche.
Devant les urgences climatiques et à une
L plus bas niveau par rapport au
billet vert depuis deux décen-
nies ; l’euro qui durant longtemps valait
plus qu’un dollar est maintenant prati-
Etats-Unis profite également au dollar,
alors que l’Europe et le Japon sont de
très grands importateurs.
davantage si nombre de banques cen-
trales des pays émergents n’avaient pas
relevé leurs taux d’intérêt par anticipa-
tion pour endiguer les pressions à la
ministère de l’Enseignement supérieur et de période où la société a des attentes fortes, il y a quement à parité. Nous en sommes là, baisse sur leur monnaie nationale.
la Recherche, et des organismes, comme le une opportunité pour la société française de alors que l’inflation aux Etats-Unis n’a On constate un impact Mais ce resserrement pèse évidem-
CNRS. Cependant, à l’approche des dernières retrouver la confiance en sa recherche, d’avoir jamais été aussi élevée depuis quarante négatif statistiquement ment sur leur économie.
échéances électorales, les spécialistes se sont, envie qu’on y investisse massivement et de ans, et que le déséquilibre de la balance significatif de la force du
en bon français, déchirés sur des questions donner à ses enfants l’envie de s’y impliquer ! commerciale n’a jamais été aussi pro- Un effet sur l’économie
secondaires de structuration et de partage des noncé depuis la crise financière mon-
dollar sur le commerce américaine à long terme
rôles entre institutions. On y a encore entre- Laurent Champaney est directeur diale. Que se passe-t-il, et le dollar est-il international. Le fait que les grands pays émergents
tenu l’archaïque clivage entre une belle général de l’Ecole nationale supérieure condamné à s’effondrer ? aient jusqu’ici bien résisté à la hausse
recherche académique publiante ou nobéli- des arts et métiers. L’évolution des taux de change est La période de stabilité des taux d’intérêt américains et à
extrêmement difficile à expliquer et l’appréciation du dollar constitue une
encore plus à prévoir. Néanmoins, qua-
extraordinaire agréable surprise. Mais pendant com-
tre facteurs principaux semblent gui- des principaux taux bien de temps pourront-ils encore résis-
der le mouvement des grandes devises. de changes qui durait ter si la Fed poursuit un resserrement
Facteur essentiel, la Fed a commencé à depuis 2014 est finie ! agressif ? Cette question se pose
LE LIVRE relever ses taux d’intérêt, et comme d’autant plus si le prix des matières pre-
DU JOUR l’économie américaine ne semble pas mières continue à chuter, et si en plus du
près de connaître une véritable réces- Apparemment, les Etats-Unis cons- ralentissement en Chine, les Etats-Unis
sion, elle peut encore resserrer sa politi- tituent un refuge plus sûr que l’Europe et l’Europe glissent dans une récession.
Esprit commando, que monétaire. et le Japon. C’est peut-être vrai, bien Un billet vert toujours plus fort aura à
esprit d’entreprise qu’ils soient embourbés dans une sorte long terme un effet sur l’économie amé-
Une BCE prudente de guerre civile larvée qui ne se termi- ricaine elle-même, car produire aux
LE PROPOS Dans la famille des Malgré une inflation tout aussi élevée nera pas tant que Trump sera présent Etats-Unis deviendra relativement plus
ouvrages qui rapprochent en Europe, la BCE se montre plus pru- sur la scène politique. L’intégration de coûteux. Cela n’encouragera pas la
commandement et management, dente. Cela s’explique en partie par le la zone euro qui semble progresser à venue de touristes étrangers dont le
univers militaire et monde des fait que les perspectives économiques chaque crise sera mise à rude épreuve nombre s’effondre depuis 2019.
affaires, voici un petit guide original, de la zone euro sont plus fragiles. La si les taux d’intérêt réels augmentent La récente hausse du dollar est-elle
au propos bien troussé. Les BCE s’inquiète de l’endettement élevé de un peu partout. En Allemagne, l’infla- appelée à s’inverser ? Ses grandes haus-
entreprises ont à gagner à s’inspirer auteurs auraient pu insister l’Italie, mais elle pense que la hausse du tion est en passe d’atteindre son plus ses précédentes (dont celles du milieu
de ce qui fait la rigueur et la réussite davantage sur le patriotisme et les prix de l’énergie est transitoire. Jusqu’à haut niveau depuis soixante-dix ans, des années 1980 et du début des
des troupes d’élite. Un cocktail de chants. Ils mettent en tout cas présent, le Japon et la Chine ne connais- mais une hausse plus agressive des années 2000) ont été suivies par une
rapprochements possibles fait le sel justement l’accent sur la nécessaire sent pas une inflation marquée. A court taux d’intérêt de la BCE pourrait faire chute brutale. On ne peut exclure une
du dossier. Les conditions de ces humilité. L’ensemble des observations terme, il est peu probable que la Banque exploser les écarts de taux sur la dette baisse supplémentaire de 15 % de l’euro
personnalités d’exception peuvent s’assortit de conseils malins. Allez du Japon resserre sa politique moné- publique italienne. et du yen, notamment si les tensions
inspirer ce qui est plus ordinaire. hop, à l’entraînement ! taire ; quant à la Banque populaire de La force actuelle du dollar est lourde géopolitiques s’aggravent. Seule certi-
S’il faut toujours savoir faire preuve de UNE CITATION « Travaillez, travaillez Chine, elle a réduit ses taux en août. de conséquences pour l’économie mon- tude, c’en est fini de la période de stabi-
courage, l’essentiel est dans la encore, travaillez toujours… » Deuxième facteur : la géopolitique diale. Une grande partie du commerce lité extraordinaire du taux de change
cohésion, dans l’unité sans nécessaire — Julien Damon explique aussi en partie la force du dol- international est libellée en dollars. des principales devises qui avait com-
unanimisme. Transposer l’esprit lar. La guerre en Ukraine présente un Ainsi, une hausse du dollar conduit mencé en 2014.
commando, c’est se préparer en « Agir ou subir ? L’esprit commando risque beaucoup plus immédiat pour beaucoup de pays à réduire leurs
permanence à l’adversité et aux pour muscler votre projet professionnel l’Europe que pour les Etats-Unis, tandis importations, à tel point que l’on cons- Kenneth Rogoff est professeur
coups. Ce n’est pas uniquement de ou personnel », de Raphaël Chauvancy que les rodomontades inquiétantes de tate un impact négatif statistiquement d’économie et de sciences
l’endurance et de l’excellence, c’est et Nicolas Moinet. la Chine face à Taïwan constituent un significatif de la force du dollar sur le politiques à Harvard.
aussi de l’humour et de la joie. Les Editions Dunod, 156 pages, 15,90 euros. risque énorme pour tous – avant tout commerce international.
pour le Japon voisin. Récession ou pas, Un dollar fort risque d’avoir un effet Ce texte est publié en partenariat
l’Europe et le Japon devront revoir particulièrement brutal sur les pays avec Project Syndicate.
11 Les Echos Jeudi 8 septembre 2022 IDÉES

opinions art&culture

LE POINT
DE VUE Quand Hollywood Pippo Delbono,
de Vincent Grimond
s’empare des contenus au nom de l’amour
français Philippe Chevilley
@pchevilley
THÉÂTRE
Amore
de Pippo Delbono
le chant et la musique qui
disent mieux que tout les
vertiges de l’amour. Les
Dans « La Gioia », hom- Théâtre du Rond-Point artistes portugais conviés,
mage à Bobò, son acteur Du 6 au 16 septembre. chanteurs, chanteuses et
fétiche disparu en 2019, 1 h 05 musiciens, sont tous
a concurrence serait-elle plus services ne représentent pas une caines et verrait son offre dégradée, au Pippo Delbono noyait sa remarquables : virtuoses et

L efficace que la réglementation


via les obligations de préfinance-
ment ? Les producteurs français sont
bien près de le croire. La concurrence à
menace pour nos diffuseurs nationaux
qui tiennent des positions solides,
investissent déjà la sphère « à la
demande » et dominent leur marché
risque de remettre en cause sa péren-
nité en tant qu’éditeur de services pre-
mium. Des services de AVOD (ou de
SVOD freemium comme l’envisage Net-
p eine dans la joie du théâtre. Dans
« Amore », son nouveau spectacle à l’affiche
du Rond-Point, il exorcise sa peur d’un
monde qui sombre, avec un hymne à
habités, aussi à l’aise dans la salle Renaud
Barrault que sur une scène à Lisbonne.
Avec ce moment suspendu où la jeune
Angolaise Aline Frazāo entonne « Belina »,
laquelle se livrent les services de SVOD domestique. flix), exploités mondialement, dotés de l’amour. Un amour tour à tour doux et fou- la seule chanson d’amour de son pays
leur offre un appréciable surcroît de vastes catalogues et d’actionnaires puis- gueux, transcendé par l’infinie mélancolie blessé.
demande. D’autant que ces services ont sants, largement libérés des frais de du fado. C’est en puisant dans le vivier cultu-
compris la nécessité d’offrir des pro- Notre incapacité fonctionnement supportés par les chaî- rel du Portugal, mais aussi de l’Angola et du Tel une oriflamme
grammes locaux et deviennent à fabriquer des groupes nes traditionnelles, capteraient sûre- Cap-Vert, que le metteur en scène italien a Les jeux de scène sont réduits au mini-
d’importants acheteurs de program- européens de diffusion ment une partie significative du gâteau redessiné sa carte du tendre. mum : une belle étreinte immobile façon
mes nationaux. Leur vocation mon- publicitaire. Tout commence dans la pénombre, dans Vierge à l’enfant, quelques processions, de
diale permet aussi à ces œuvres de trou-
et de distribution crée Et ne faut-il pas aussi s’interroger sur un décor rouge cœur écarlate, où une jeune brèves danses lascives et sauvages, une fête
ver une audience à l’étranger que les de dangereux liens l’impact qu’une telle maîtrise aurait sur femme entame un chant déchirant a cap- des morts à la mexicaine… Pippo Delbono
schémas de distribution traditionnels de dépendance. les types de programmes nationaux pella. Bientôt on distinguera un arbre sec, nous ensorcelle avec ses images, ses lumiè-
paraissent incapables de leur offrir. que ces services mondiaux d’origine voué à se couvrir de fleurs à la fin du specta- res et ses ombres fortes : l’arbre démultiplié,
Il y aura en France huit services de américaine commanditeraient. En par- cle. Avec sa silhouette décharnée, les gros les cheveux d’une actrice qui flottent, tel une
SVOD à vocation mondiale. De quoi ali- Les principaux services de AVOD ticulier à une période où ils sont soumis cailloux à son pied, il évoque la pièce de Bec- oriflamme dans le vent. « Amore » est un
menter la concurrence quelques sont détenus par Paramount Global, à d’intenses pressions sociétales ou kett, « En attendant Godot ». En attendant théâtre d’ombres, animé par les anges de la
années encore. Que du bonheur ! Le Fox Corporation, Comcast et Amazon : politiques dont on est en droit de penser l’amour, Pipo (ou un de ses acteurs) déclame troupe, toujours aussi inspirés. La musique
problème, c’est qu’ils sont tous améri- des gens sérieux dotés de moyens qu’elles ne sont pas forcément repré- des poèmes. Très beaux. De Carlos Drum- du fado, aussi, est celle des anges.
cains. Et que, parmi leurs propriétaires, conséquents et désireux de se déployer sentatives des choix européens. Bref, mond de Andrade à Jacques Prévert, Rainer Pippo Delbono veut faire un sort à toute la
on trouve les actionnaires de pratique- à l’international. Ce possible rayonne- au-delà des intérêts propres de Canal+ Maria Rilke ou Florbela Espanca… Autant douleur du monde, évacuer la solitude,
ment tous les studios hollywoodiens. ment générera un second niveau de ou TF1, il semble bien que nos produc- de décharges amoureuses où se mêle la l’emprisonnement des longs mois de confi-
Par leur puissance financière et créa- concurrence et redynamisera la teurs, s’ils peuvent se réjouir de l’émer- peur de la perte, de la passion qui dévore et nement, ses deuils et ses douleurs. On le sent
tive, leur accès privilégié aux contenus à demande d’œuvres de catalogue. gence d’une vraie concurrence, doivent anéantit. « Tel est notre destin : amour sans en crise, épuisé mais comme rasséréné lors-
vocation mondiale, ces services sont en Encore du bonheur ! Les risques liés à aussi s’inquiéter d’une domination limite. Aimer notre manque d’amour… » qu’il s’allonge au pied de l’arbre en fleurs. Le
mesure de réduire leurs concurrents une éventuelle domination de ces américaine que la faiblesse de l’euro ne Ses mots proférés très forts, très près du théâtre le sauve une fois de plus. Avec le sou-
nationaux à de la pure figuration. La acteurs mondiaux – SVOD et AVOD – ferait que conforter. Notre incapacité à micro, forment un contrepoint à l’essentiel : tien ému de son public amoureux. n
télévision gratuite est concernée autant semblent pourtant majeurs. Ces servi- fabriquer des groupes européens de dif-
que la télévision payante. L’AVOD fait ces capteront des marges dodues dont fusion et de distribution crée de dange-
une arrivée discrète en France. Ces ser- ne bénéficieront pas les sociétés euro- reux liens de dépendance pour l’ensem-
vices, financés par la publicité, propo- péennes qui n’ont pas cherché à se déve- ble de la chaîne. Il faut bien sûr que la
sent les programmes en mode à la lopper au-delà de leurs frontières. Ils concurrence se développe, mais il est
demande et sous forme de chaînes pourront monopoliser les productions indispensable que des groupes d’ori-
linéaires. Ils sont présents sur diverses hollywoodiennes indispensables à gine européenne y participent active-
plateformes de distribution mais sont l'attractivité de nos diffuseurs natio- ment, au-delà des fusions domestiques
particulièrement adaptés à la diffusion naux. La conséquence directe en serait telles que celle projetée par TF1 et M6.
sur les téléviseurs connectés. Les obser- l’affaiblissement durable de ceux-ci.
vateurs européens souligneront que les Ainsi, déjà attaqué dans le domaine Vincent Grimond est président
programmes proposés sont d’une qua- sportif, Canal+ perdrait partiellement d’Anthéma et cofondateur
lité médiocre. Ils concluront que ces l’accès aux grandes productions améri- de Studiocanal et Wild Bunch.

LE POINT
DE VUE L’apprentissage
de Joël Fourny
est-il menacé ? Pippo Delbono nous ensorcelle avec ses images, ses lumières
et ses ombres fortes. Photo Luca Del Pia

n cette rentrée 2022, marquée tion de leur diplôme. L’apprentissage appliquée de façon uniforme, mais au
Israel Galván,
E par le quatrième anniversaire de
la promulgation de la loi pour la
liberté de choisir son avenir profession-
nel, l’apprentissage connaît sa première
dans l’artisanat tient donc toutes ses
promesses. Il est la garantie d’appren-
dre un métier et d’avoir un emploi.
Si cette formation a un coût, accor-
regard de coûts réels et de l’impact des
formations sur l’insertion profession-
nelle. Le soutien financier doit être
maintenu ou renforcé là où l’apprentis-
le flamenco comme une prière
crise de croissance. En cause, le mon- dons-nous sur le fait qu’il s’agit là d’un sage amène sa plus forte valeur ajoutée.
tant cumulé des niveaux de prise en investissement sur l’avenir plutôt Ensuite, il est fondamental que cette Philippe Noisette DANSE l’orgue maison, ici aux
charge des contrats d’apprentissage et qu’une dépense, surtout dans un logique prévale également pour l’aide @NoisettePhilip1 8 Solos 8 mains de Benjamin Alard.
des aides versées aux employeurs contexte de pénurie de main-d’œuvre. versée à l’entreprise accueillant un ou d’Israel Galván Les complices ont jeté leur
d’apprentis. L’envolée des effectifs C’est pourquoi, lorsqu’il s’agit de faire plusieurs apprentis. Loin de tout effet Israel Galván, le rénovateur Chapelle Saint-Louis dévolu sur des sonates de
entraîne un niveau de dépenses qui des choix budgétaires, ils doivent être d’aubaine, la formation constitue pour du flamenco, est un de la Pitié Salpêtrière Scarlatti. Israel Galván
n’avait pas été anticipé et le déficit crois- au service d’une vision stratégique pour l’employeur une charge (temps, homme de défi. Il a ainsi Théâtre de la Ville affirme souvent que son
sant de France compétences menace l’avenir et non le résultat d’une méthode matière d’œuvre) à prendre en compte. dansé dans les arènes de Jusqu’au 14 sept. corps est un instrument. Et
l’équilibre du système. L’apprentissage purement comptable. Quels sont les La prime de 8.000 euros a eu un vérita- Séville, sa ville, ou dans la le prouve une fois encore.
serait victime de son succès. niveaux de compétences et les forma- ble impact en faveur du recrutement cour du musée Picasso, sous une pluie fine. Buste flottant, frappe des pieds virtuose,
Revenons un instant sur ce mode de tions à soutenir en priorité ? Derrière d’apprentis majeurs qui étaient en Il fait de chaque scène, aussi insolite soit- frottement des parois de bois, la chapelle
formation en alternance que les cham- cette question se trouvent l’utilité de la concurrence avec des candidats plus elle, un terrain de jeu à sa (dé)mesure. Il n’est résonne de sa présence. Au final, entre orgue
bres de métiers et de l’artisanat ont su réforme et la réponse à l’objectif du jeunes ; en effet la rémunération est liée pas étonnant, en cette rentrée, de le retrou- et danse, « 8 Solos 8 » a tout de la prière.
préserver depuis leur création en 1925. plein-emploi. à l’âge et pas au niveau de formation. ver résident de la chapelle Saint-Louis de la
L’apprenti se forme en premier lieu en Enfin, il est essentiel que la réforme Pitié Salpêtrière. Une heure durant il va cir- Retour à Paris
prenant une part active à la production, annoncée des lycées professionnels culer librement sous les nefs du lieu, jouant Un bémol ceci dit. La forme voulue, déam-
dans l’entreprise. Le maître d’apprentis- Si cette formation n’instaure ni confusion ni concurrence de l’écho de ses pas, cherchant le rythme bulatoire, a ses limites. On devine plus qu’on
sage l’accompagne en situation de tra- a un coût, il s’agit d’un déloyale entre les statuts d’apprentis et juste sur un sol en pierre retors. Débarrassé ne voit le danseur. On espère que les équipes
vail et le CFA mobilise des moyens pour investissement sur de stagiaire. Si demain il est proposé de des artifices d’une scénographie, Galván est techniques sur place pourront « guider »
que l’expérience se transforme en choisir entre un stagiaire indemnisé à à nu. Au figuré bien sûr. l’assistance après cette première frustrante.
savoirs et en compétences. L’apprentis-
l’avenir plutôt qu’une 100 % par l’État et un apprenti payé en La dimension spirituelle de la chapelle Quant à Israel Galván, il n’en a pas fini avec
sage est efficace par la pédagogie que dépense, surtout dans partie par l’entreprise, il y a fort à parier n’a pas échappé au soliste. Lorsqu’il se Paris. On devrait le retrouver en décembre
nous avons développée et par la proxi- un contexte de pénurie que l’apprentissage en France aura retrouve sur un rond de sable noir, l’inter- en duo avec Marlène Monteiro Freitas, une
mité de nos 137 centres de formation vécu. prète semble en méditation. Son visage gri- des artistes les plus passionnantes du
Dessin Mailys Glaize pour « Les Echos »

avec les entreprises. Rappelons que


de main-d’œuvre. Atteindre le plein-emploi et poursui- mace, presque grotesque, les bras fouettent moment. Puis avec son complice Niño de
l’artisanat, c’est 250 métiers et 500.000 vre le développement de l’apprentis- l’air, le regard, souligné de noir, se perd au Elche. « Mellizzo Doble », leur projet com-
emplois non pourvus. 46 % des appren- Au cœur du débat actuel sur la soute- sage pour former un million de jeunes lointain. Israel Galván est avec nous autant mun né au Japon, est l’essence même du fla-
tis ont moins de 18 ans ce qui implique nabilité du financement de l’apprentis- sont des objectifs utiles, ambitieux, et à qu’il est ailleurs. Un chapelet semble menco actuel. Une voix, une danse.
un fort investissement dans les domai- sage, CMA France (1er organisme de for- notre portée. Décidons collectivement s’échapper de dessous sa longue chemise Ouvrant la saison chorégraphique, Israel
nes éducatifs. 90 % préparent un mation en apprentissage avec 110.000 de nous en donner les moyens. Ces trois noire. Plus d’une fois « 8 Solos 8 » prend des Galván illumine notre été indien. En sortant
diplôme de niveau 3 ou 4, soit ceux à jeunes accueillis chaque année) défend principes en sont le préalable. allures de rituel, le public comme aimanté de la chapelle Saint-Louis de la Pitié Salpê-
plus forte valeur ajoutée en matière trois principes. D’abord, il est impératif par le danseur dans une procession. trière ce mardi 6 septembre, le ciel avait des
d’insertion professionnelle. Ainsi 80 % que la révision des niveaux de prise en Joël Fourny est président Galván n’est pas abandonné à son sort, couleurs de feu. Comme l’art du « bailaor »
sont en emploi sept mois après l’obten- charge, dits « coût contrat », ne soit pas de CMA France. tant s’en faut. Un dialogue s’instaure avec Galván. n
IDÉES Jeudi 8 septembre 2022 Les Echos 12

leadership&management

BIEN-ÊTRE // Le sujet de l’implication dans le travail n’a jamais autant relevé de la mission des
o managers et dirigeants d’entreprise. Le cantonner aux ressources humaines serait une erreur.
MATIÈRES À PENSER

Les aspects bénéfiques


du syndrome
L’engagement des salariés
de l’imposteur
asima Tewfik, professeure de
est-il véritablement en crise ?
B psychologie sociale au travail à l’école
de management MIT Sloan, aux Etats-
Unis, revient, pour « Les Echos », sur les
principaux résultats de ses travaux qui lui ont L’ANALYSE
valu de figurer dans la « Thinkers50 Radar de Muriel Jasor
Class ». Un classement qui présente
30 personnalités à la pointe dans le domaine
du management, du leadership et de
l’innovation. Cette experte cherche à ouvrir
de nouvelles conversations autour d’un n cette rentrée, les entreprises
phénomène largement médiatisé mais encore
sous-exploré par la recherche académique :
le « syndrome de l’imposteur », qu’elle préfère
du reste baptiser « pensée d’imposteur ».
E continuent de faire face à un
nombre grandissant de salariés
qui, révisant leurs priorités, affichent
moins de constance dans leur engage-
Fondé sur la croyance que les autres ment. Cette montée des individualis-
surestiment vos compétences, ce phénomène mes nourrit-elle une crise manifeste de
« n’est pas une maladie mais des pensées qui l’engagement ?
peuvent finir par disparaître », justifie-t-elle. Les entreprises du CAC 40, qui enre-
gistrent depuis deux ou trois ans leurs
Relations interpersonnelles plus solides taux d’engagement les plus élevés,
Les études de Basima Tewfik sont toutes parties répondent par la négative tout en étant
de l’hypothèse que de telles pensées pouvaient bien conscientes que l’implication des
parfois s’avérer bénéfiques. « Le fait d’imaginer salariés s’entretient inlassablement.
que les autres vous surestiment vous pousse à « Entreprise très horizontalisée, le
faire plus d’efforts pour améliorer vos relations et groupe Crédit Agricole résiste très bien au
vos capacités de communication avec vos phénomène de grande démission car il a
collègues, afin de compenser ce que vous estimez posé un diagnostic et effectué de nom-
être un manque de compétences de votre part », breuses expériences pilotes sur la base de
explique celle qui a testé – et confirmé – l’idée thèmes fondamentaux : le sentiment
que les personnes aux pensées d’imposteur sont d’utilité au cœur du business et de la
« davantage tournées vers les autres, plus à leur motivation des femmes et des hommes
écoute et plus efficaces à bâtir des relations qui y travaillent, l’impact de la révolution
interpersonnelles solides au travail ; ce qui peut in du numérique sur la fin du management
fine expliquer le succès professionnel qu’elles tayloriste et le progrès matériel collectif »,
peuvent avoir ». relève Philippe Brassac, directeur géné-
ral de Crédit Agricole SA. 65 % des démissionnaires français regrettent déjà leur ancien employeur. Photo Getty Images
Redéfinition en termes moins émotionnels
L’important surtout est d’étudier les « Faire société » miers rangs, le style de leadership en règles prédéterminées avant d’affronter la d’auteurs. « La France, latine et analyti-
conséquences de ces pensées sur différents Ce dirigeant a participé à un ouvrage place. Ce sont en effet les dirigeants qui réalité d’une situation. Et c’est ainsi que que, pourrait imposer un modèle intéres-
groupes. « Est-ce que certaines populations collectif – « Engagements – agir, incar- façonnent la culture interne par leur des êtres humains en viennent à se com- sant si elle admettait mieux le droit à
sont plus à risque de développer des angoisses, ner, transmettre », publié aujourd’hui exemplarité, leurs paroles et comporte- porter comme des robots », déplore-t-il. l’erreur », décode Gilles Bonnenfant.
et même une santé mentale dégradée, lorsqu’elles par les éditions EMS – qui offre des clés ments. En bonne place aussi, la recon- En cette rentrée, les informations se
ont ces pensées d’imposteur ? Les bénéfices que de compréhension du rôle crucial que naissance et son éventail d’expressions, Entre exigence et bienveillance percutent d’une curieuse façon. Quand
je mets en lumière se retrouvent-ils chez tous joue l’engagement des salariés en cette qu’il s’agisse de retours réguliers dans Il s’agit de construire autre chose qu’une 520.000 salariés ont démissionné en
les individus, quelles que soient leurs origines ? période tout à la fois de transition et de une démarche d’amélioration continue transaction de prestations entre un début d’année, une étude d’UKG, expert
Comment éviter les effets néfastes de ce transformation. S’engager, c’est agir (« feedback ») comme de reconnaissan- « mercenaire » et son commanditaire. en solutions RH, pointe que 65 % des
phénomène (perte de confiance en soi, peur) dans le but de « faire société » au sein de ces financières ou sociales. Et de faire son travail « avec un petit démissionnaires français regrettent
et ne favoriser que les effets positifs ? Il me semble divers collectifs, sous différentes for- Enfin, élément capital : le degré de plus » pas si facile à faire éclore quand déjà leur ancien employeur. Ecartelées
prioritaire de se pencher sur ces questions », mes et avec des degrés variables sociabilité (que le télétravail ne facilite les emplois du temps sont chargés entre des modèles économiques
interroge Basima Tewfik qui observe, d’intensité, comprend-on à la lecture de pas) qui, par exemple, repose sur de d’impératifs opérationnels. Mais qu’elles croyaient savoir interpréter et
contrairement aux idées reçues, que les femmes cet opus coordonné par Gilles Bonnen- l’écoute, des sollicitations, de l’informa- « savoir donner le sens de ce qu’on fait est un environnement qui – à dire d’experts
et les minorités ne sont pas forcément plus fant, le président d’Eurogroup, qui tion, du dialogue, un projet sociétal ou le b.a.-ba pour les managers », juge – de « vuca » (volatil, « uncertain » ou
touchées par ce phénomène. regorge de témoignages et de repères encore une juste allocation de ressour- Muriel Barnéoud, directrice de l’enga- incertain, complexe et ambigu) tend à
Toutefois pour réellement tirer parti du historiques et philosophiques. ces pour bien travailler. gement sociétal du groupe La Poste. devenir « bani » (« brittle » ou fragile,
syndrome ou des pensées de l’imposteur, Indicateurs précieux, les études quan- « Il revient aux dirigeants de donner la « Ceux qui ne savent pas articuler le sens anxieux, non linéaire et incompréhen-
il faut que les entreprises mettent en place titatives de l’engagement des salariés – sécurité psychologique nécessaire aux qu’ils donnent à leur activité économique sible), les organisations, qui peinent
un environnement propice et des stratégies via le NPS (Net Promoter Score) – ne doi- managers pour les ouvrir à des méthodes disparaîtront ou deviendront les sous- toujours à recruter, sont-elles prêtes à
adaptées pour soutenir les employés qui vent pas laisser penser que ce sujet managériales différentes », confirme Phi- traitants de ceux qui l’ont fait. C’est une leur accorder une seconde chance ?
seraient concernés et mettre en avant les effets relève des seules ressources humaines lippe Brassac dont le groupe, à partir de énergie qui permet de capter et fidéliser @Mljr75112
positifs du phénomène. Cela nécessite un travail (RH). Veiller à la qualité de vie des colla- ce mois-ci, va s’employer à déterminer, les talents ». « La marque ne suffit plus »,
de la part des managers pour le redéfinir dans borateurs, susciter leur envie de s’impli- en plus de son indicateur d’engagement acquiesce Gilles Bonnenfant.
des termes moins émotionnels.
En recevant des messages qui mettent l’accent
quer au travail et leur fidélité, encoura-
ger leurs progrès… est au cœur de la
classique, un « indicateur de mise en
responsabilité ». « L’idée est d’éviter que
Converger vers un leadership prag-
matique et anglo-saxon peut être délé- av
Version longue sur lesechos.fr/
sur des avantages potentiels, les personnes mission des managers et dirigeants. la prédécision prenne le pas sur le discer- tère, car « si le terreau culturel n’est pas
dotées de pensées d’imposteur au travail Fragile toutefois, l’engagement se nement. Bien souvent, au lieu de répondre fertile, on génère chez les managers cul- idees-debats/leadership-management
pourraient apprendre à mieux vivre avec. nourrit d’une multitude d’éléments au à la complexité par de l’intelligence pabilité, frustration, démotivation et Lire aussi l’analyse
En revanche, en cas d’impact sur la santé nombre desquels figurent, aux pre- humaine, on cherche à appliquer des désengagement », rappelle le collectif de Jean-Marc Vittori, page 9
mentale des individus, les aider à surmonter
ce type de pensées demeure primordial.
— Lena Sanchez

a Pour innover à coup sûr, évitez la méthode « test and learn »


Intégralité de l’interview sur
lesechos.fr/idees-debats/leadership-management mum viable » et à le proposer à des réduire le nombre d’erreurs et amélio- cernant ces dernières, on sait que le
LA clients potentiels. Et si le nouveau rer l’efficience. Elle a été popularisée par réflexe des clients est de les rejeter.
CHRONIQUE produit ne trouve pas son public, il con- des entreprises telles que Toyota. Cette Le « test and learn » est donc une
vient alors d’en tirer les enseignements filiation est parfois contestée par les par- démarche utile mais, comme l’a formulé
de Jérôme Barthélémy
et de « pivoter » vers une autre idée. La tisans de l’approche « lean startup » l’entrepreneur Peter Thiel, il permet
méthode « lean startup », enseignée mais Eric Ries est très clair. « La théorie avant tout « d’apporter de petites modifi-
LE CHIFFRE dans les universités et business schools qui est à la base du succès de Toyota peut cations à des choses qui existent déjà. »
On parle, aujourd’hui, beaucoup de du monde entier, a connu un grand suc- être utilisée pour améliorer de manière Pour les projets les plus ambitieux, il ne
« test and learn » dans les entreprises cès dans la Silicon Valley. « Scientifi- spectaculaire la vitesse à laquelle les faut pas immédiatement demander leur
Dessin Mailys Glaize pour « Les Echos »

Entre 4 et 15 françaises. La méthode la plus aboutie


pour tester de nouvelles idées est appe-
lée « lean startup ».
Elle a été développée par l’américain
que », elle présente de nombreux atouts
mais aussi une limite significative. En
incitant les entrepreneurs à tester leurs
idées le plus rapidement possible, elle a
start-up testent et valident leurs hypothè-
ses », a-t-il écrit dans son livre.

Modifications à la marge
avis aux clients. Mais plutôt progressive-
ment les convaincre de l’intérêt d’une
nouvelle offre. Plus risquée que le « test
and learn », cette démarche est néces-
’est le nombre de réunions – hors Eric Ries. Dans l’ouvrage éponyme paru tendance à tuer dans l’œuf les idées les Mais l’approche « lean » est beaucoup saire si on veut réellement innover.

C celles des comités spécifiques – tenues


par les conseils d’administration
des entreprises du CAC 40 en 2021.
en 2011, ce consultant recommande aux
entrepreneurs d’être dans l’action plu-
tôt que dans la réflexion. Dès lors qu’ils
ont une idée, dit-il en substance, ils ont
plus originales et ambitieuses. Com-
ment expliquer ce phénomène ?
Le « lean startup » s’inspire du « lean
manufacturing », une technique utilisée
moins adaptée à l’entrepreneuriat. En
effet, elle incite les entrepreneurs à
cibler les idées qui peuvent être immé-
diatement testées. Or ce ne sont pas tou-
Jérôme Barthélémy est directeur
général adjoint et professeur de
Source : Ethics & Boards intérêt à développer un « produit mini- dans le domaine de la production pour jours les plus novatrices. Surtout, con- stratégie et de management à l’Essec.
13 Les Echos Jeudi 8 septembre 2022

enquête Les Sables-d’Olonne.


Lorsqu’on l’on regarde
les immeubles, seuls
quelques volets sont
ouverts. Un paysage
devenu typique
des stations balnéaires.
Photo Arno Piesset / EyeEm / iStock

Fanny Guyomard construire des logements sociaux, par exem-


ple. » Ou avoir des ressources lorsqu’elle
n jour de semaine ensoleillé dans la veut faire valoir son droit de préemption.

U station balnéaire vendéenne des


Sables-d’Olonne : le long de la pro-
menade surplombant la plage, les bouti-
ques ont sorti cartes postales et robes légè-
Autres propositions : diminuer les droits
de succession lorsque le bien est maintenu
en résidence principale et donner un avan-
tage fiscal à ceux qui louent à l’année. C’est
res, et les terrasses des restaurants le but d’un dispositif lancé en avril par le
affichent presque complet. Mais lorsqu’on gouvernement, Loc’Avantage, offrant des
lève les yeux vers le haut de l’immeuble, avantages fiscaux aux propriétaires. Condi-
seuls quelques volets sont ouverts. La tions : pendant six ans, ils doivent louer
majorité des appartements semblent inoc- moins cher que la moyenne du territoire, le
cupés. Un paysage devenu typique des sta- bien est non meublé, et le locataire en fait sa
tions balnéaires. « Moi je ne vis pas au cen- résidence principale. Plus le loyer est
tre-ville, informe une commerçante qui réduit, plus la réduction d’impôt est forte.
tient boutique sur le front de mer. Pour se Quant à l’idée d’instaurer des quotas de
garer, c’est une misère, je paie quinze euros le résidences secondaires autorisés, « cela sup-
parking la journée pour venir travailler, et pose de réformer le droit à la propriété pour
l’été il y a trop de monde. Faut que le maire se différencier résidence secondaire et princi-
soucie de loger les Sablais avant tout ! On n’a pale. Mais la France tient fortement au droit à
pas les moyens d’accueillir tous ces vacan- la propriété, à tel point que c’est un droit
ciers, on manque déjà de médecins pour constitutionnel… », développe le député, qui
nous ! Et on a l’impression qu’il veut surtout prend pour exemple les politiques de régle-
accueillir des riches… » mentation plus fortes instaurées en Allema-
A côté, sur la vitrine d’une agence immo- gne, en Autriche ou en Slovénie.
bilière se côtoient des studios « à louer à En Suisse aussi : depuis 2016, la construc-
l’année » pour 600 euros mensuels et des tion de nouvelles résidences secondaires
appartements vue sur mer « à louer pour n’y est en principe plus autorisée dans les
vos vacances ! », à 750 euros la semaine. Vic- communes qui en comptent plus de 20 %.
tor, saisonnier, loge ici temporairement Cette initiative populaire baptisée « Pour en
grâce à un pied-à-terre familial. « C’est la finir avec les constructions envahissantes
même chose pour mes collègues, informe le de résidences secondaires » avait été accep-
jeune homme. Dans mon cas, on se partage la tée de justesse par le peuple (50,6 %).
copropriété avec mes frères et sœurs. A nous
tous, on y vient environ une fois par mois. On Sous-occupation
pense la proposer en location quelques semai- Le point de tension n’est pas un logement
nes dans l’année ». Ils viennent de Paris. secondaire très fréquemment occupé, donc
économiquement intéressant pour les
Favoriser la location commerces locaux, mais un logement
de longue durée sous-occupé, voire vacant. Problème,
A l’échelle de la ville, les résidences secon- pointe Franck Claeys, délégué adjoint de
daires représentent presque 40 % du parc l’association France urbaine : « On observe
immobilier. Dans le charmant quartier dit des logiques d’optimisation fiscale où les per-
du Passage, où se dressent de petites mai- sonnes ont intérêt à déclarer leur logement
sons de pêcheurs et des roses trémières, secondaire comme vacant. » Un logement
entre le port et la Grande Plage, « trois mai- est considéré comme vacant lorsqu’il est
sons sur quatre sont fermées huit mois sur habitable et a été occupé moins de 90 jours
douze. Il y a trente ans, c’était l’inverse et si on consécutifs sur l’année. Pour ce représen-
ne fait rien, ce sera 90 % ! » s’alarme le maire tant de 2.000 communes de toutes tendan-
Yannick Moreau. Il ne nie pas leur apport : ces politiques, la première étape est donc
le tourisme, premier secteur d’activité des « de revoir et d’harmoniser chaque impôt
Sables-d’Olonne, représente 400.000 mil- portant sur le logement (taxe d’habitation,
lions d’euros de chiffres d’affaires chaque taxe annuelle sur le logement vacant affectée
année. Mais un déséquilibre s’est créé, avec au budget de l’Etat, taxe d’habitation sur le
des préjudices sur la vie locale. « Avoir de logement vacant décidée par la commune…) »

Les résidences
moins en moins d’habitants à l’année dévita-
lise la ville, met en péril nos écoles, nos com-
merces, la vie associative. » « Quand
Plus que les résidences secondaires, il a
en ligne de mire les locations saisonnières,
un propriétaire a loué

secondaires, nouveau
fiscalement plus avantageuses pour le pro- dix semaines son bien
priétaire qui peut bénéficier jusqu’à 71 % pendant l’année,
d’abattement fiscal. « Quand un proprié- les avantages fiscaux
taire a loué dix semaines son bien pendant
l’année, les avantages fiscaux lui font perce- lui font percevoir
voir l’équivalent de douze mois de location.
L’Etat finance et favorise la location touristi-
que », grince le maire divers droite. Résul-
tat : moins de logements à louer à l’année.
Un mouvement qui s’accentue. « Ces derniè-
tracas des maires l’équivalent de douze
mois de location. »
YANNICK MOREAU
Maire des Sables-d’Olonne
res années, on a trois fois plus de résidences IMMOBILIER // Ces lieux de villégiature contribuent à rendre les villes mortes
principales qui deviennent secondaires que
de secondaires qui deviennent principales. l’hiver et surpeuplées l’été… Pour endiguer le phénomène tout en profitant
Nous essayons de neutraliser cela. » de cette manne financière, les municipalités innovent. Tour d’horizon.
En janvier, la ville a déployé une série de L’encadrement des locations touristi-
mesures pour que les logements de courte ques est aussi une priorité. Dans les villes
durée soient occupés toute l’année, grâce à partir de 2023 la THLV, taxe d’habitation d’euros à la ville. « Mais nous n’avons pas le mort », regrette le maire. « La précédente qui imposent au propriétaire d’avoir un
des aides financières aux propriétaires qui sur les logements vacants (inoccupés recul pour mesurer l’impact du passage de ministre du Logement y était favorable, mais numéro d’enregistrement avant de propo-
acceptent de convertir leur location en rési- depuis plus de deux ans), à hauteur de 50 % à 60 %. Il faut sans doute un an pour pas Bercy… » Pour éviter d’éventuelles ser leur logement sur la plateforme Airbnb,
dence principale, ou qui transforment leur 14,38 % de la valeur locative du logement. que les propriétaires comprennent que leur explosions de la taxe d’habitation sur les la location est limitée à 120 jours. « Mais ce
résidence secondaire en location annuelle Ils sont près de 3.300 aux Sables. taxe d’habitation augmente et décident de résidences secondaires, le ministère de seuil national des 120 jours devrait être
et habitée comme résidence principale changer de mode de location… » l’Economie et des Finances a veillé à ce adapté aux réalités locales », voudrait
pendant au moins trois ans. Ils peuvent éga- Surtaxe d’habitation Etre reconnue comme zone tendue per- qu’une augmentation de cette dernière France urbaine. Par exemple, il n’est pas
lement recevoir un coup de pouce pour réa- Autre impôt éventuel : la surtaxe d’habita- met également à la commune de prélever la entraîne celle de la taxe foncière, qui touche appliqué aux résidences secondaires. Le
liser des travaux de rénovation énergéti- tion sur les résidences secondaires, qui per- taxe annuelle sur les logements vacants, les résidences principales. Donc ceux qui bon point : elles peuvent louer toute
que, car « les biens vacants et les résidences mettrait de majorer jusqu’à 60 % la taxe que le propriétaire doit payer si son loge- votent pour le maire. l’année, donc faire vivre une commune
secondaires font partie des logements les plus d’habitation sur les résidences secondaires. ment est inoccupé depuis un an. Mais aux Faut-il élargir cette surtaxe aux agglomé- même en basse saison.
énergivores du territoire ». Une mauvaise Mais pour la mettre en place, les Sables doit Sables, les discussions sont « au point rations de moins de 50.000 habitants clas- Reste à la ville de soigner son attractivité.
isolation dissuade les propriétaires d’occu- être reconnue comme une « zone tendue ». sées « tourisme » ? C’est une des proposi- Aux Sables-d’Olonne, les habitants sont
per leur logement toute l’année. « Nous Depuis 2015, l’Etat donne ce statut aux tions de Xavier Roseren, député LREM du 40.000 l’hiver, 250.000 l’été, mais « nous
avons reçu 400 demandes de particuliers zones d’urbanisation continue de plus de
« Trois maisons Mont-Blanc, où la raréfaction de l’offre de essayons d’élargir la saison pour déconcen-
pour s’informer sur le sujet. 280 dossiers ont 50.000 habitants « où il existe un déséquili- sur quatre sont fermées logement à l’année et le prix de l’immobilier trer les pics de fréquentation l’été, avec des évé-
été retirés et 70 ont fait l’objet d’une prime de bre marqué entre l’offre et la demande de huit mois sur douze. se font sentir. « Chamonix, Megè ve, nements culturels et sportifs avant et après
financement par la ville pour encourager la logements entraînant des difficultés sérieu- Combloux… dépassent les 70 % de résidences saison », précise Yannick Moreau. On
location à l’année pour les trois années qui ses d’accès au logement sur l’ensemble du
Il y a trente ans, c’était secondaires. Le loyer est tellement cher que remarque d’ailleurs que le stationnement
viennent », décompte Yannick Moreau. parc résidentiel existant ». l’inverse et si on ne fait des saisonniers ne viennent pas travailler en est désormais payant du 1 e r avril au
La municipalité souhaite également Depuis 2017, cette surtaxe peut s’élever à rien, ce sera 90 % ! » station et des hôtels et restaurants sont 5 novembre.
affecter aux différents quartiers, « en 60 % (contre 20 % maximum auparavant), YANNICK MOREAU contraints de limiter leurs services. » Mais Reste cette observation de deux commer-
concertation avec les professionnels du tou- comme à Bordeaux depuis cette année. Maire des Sables-d’Olonne une surtaxe d’habitation ne dissuade pas tel- çants : « Ce n’est pas plus mal que ce soit plus
risme notamment », un nombre maximum Stéphane Pfeiffer, l’adjoint au logement, lement l’installation de nouvelles résiden- tranquille hors saison… », estime un anti-
de logements qui peuvent être autorisés à la nous indique que le passage d’une surtaxe ces secondaires, selon lui : « Cela apporte quaire. Habitants et commerçants appré-
location meublée touristique. Et instaurer à de 20 % à 50 % a déjà fait gagner 1,7 million surtout des revenus à la commune pour cient aussi la basse saison. n
« Economies d’énergie » par Faunesque pour « Les Echos »

DERNIÈRE HEURE

Un oncle de Bachar L’ex-député Jean- L’AIEA s’inquiète Des parlementaires


el-Assad condamné Christophe Lagarde de l’attitude de l’Iran français à Taïwan
L’ÉDITORIAL à la prison en France en garde à vue IRAN – L’Agence internatio- ASIE – Une délégation de
DES « ÉCHOS »
' JUSTICE – La Cour de
cassation a rejeté mercredi ' JUSTICE – Le patron
de l’UDI, Jean-Christophe
' nale de l’énergie atomique
(AIEA) a haussé le ton
' cinq parlementaires fran-
çais, menée par le sénateur
La France bloquée le pourvoi de Rifaat al-Assad,
oncle du dirigeant syrien Bachar
Lagarde, bientôt jugé pour
emploi fictif, est à nouveau dans
mercredi face à l’Iran, disant « ne
pas être en position de garantir que
Cyril Pellevat, est arrivée mercredi
à Taïwan. Il s’agit de la plus impor-
el-Assad, rendant définitive la tourmente : il a été placé en le programme nucléaire iranien est tante délégation européenne à se
Ce ne sera pas le grand soir et il ne faut pas espérer sa condamnation à quatre ans garde à vue mercredi dans le cadre exclusivement pacifique ». Son rendre sur l’île depuis les impor-
que renaisse subitement l’esprit du Conseil national de prison en France pour des de l’enquête sur les fausses accusa- directeur général, Rafael Grossi, tantes manœuvres militaires
de la résistance. Le Conseil national de la refondation « biens mal acquis ». La cour a tions du « Point », en juin, ayant se dit « de plus en plus inquiet de la chinoises, en août, à la suite de la
(CNR), lancé ce jeudi par Emmanuel Macron et qui confirmé aussi la confiscation d’un visé les députés LFI Raquel Garrido non-coopération de l’Iran ». Les visite de la présidente de la Cham-
se voulait audacieux sur la forme et sur le fond, patrimoine évalué à 90 millions et Alexis Corbière. « Je suis satis- stocks d’uranium enrichi du pays bre américaine des représentants,
a un air de déjà-vu. Une journée de concertation entre d’euros. La valeur de ces biens faite que l’enquête avance. Je rap- s’élevaient à 3.940,9 kg le 21 août Nancy Pelosi, à Taïwan. Cette
le gouvernement et les corps intermédiaires, afin devrait être rendue à la Syrie dans pelle que cette affaire dépasse de dernier et dépassent de 19 fois la dernière, très critique envers Pékin,
de débattre des grandes réformes du quinquennat, le cadre du mécanisme de restitu- très loin simplement la diffamation limite autorisée. Les négociations était la plus haute élue américaine
cela n’est guère révolutionnaire. Même si le format tion des avoirs frauduleusement ou l’injure. Il s’agit bien d’une pour limiter le programme à s’y rendre en vingt-cinq ans.
a été allongé, le lieu éloigné de l’Elysée et le cercle des acquis par des dirigeants étrangers, atteinte au droit pénal », a réagi nucléaire, en échange de la levée Plusieurs délégations américaines
invités élargi bien au-delà des syndicats et du patronat. adopté par le Parlement en 2021. Raquel Garrido sur BFM TV. des sanctions patinent. lui ont ensuite emboîté le pas.
Le CNR démarre ses travaux sous le feu
des critiques, entre les oppositions qui dénoncent
un nouveau « bidule » visant à court-circuiter le LA PHOTO DU JOUR
Parlement, et les syndicats contestataires qui fustigent
un coup de com. Le chef de l’Etat n’est pas exempt
de responsabilité, après un premier quinquennat
au cours duquel ses relations avec les partenaires
sociaux ont toujours été compliquées, en raison
de sa pratique verticale du pouvoir. De quoi nourrir de
gros doutes, y compris au sein
de la majorité, sur les résultats
à attendre de cet exercice.
Faut-il pour autant le
boycotter ? Sûrement pas.
Il est pour le moins surprenant
de voir des responsables
politiques et syndicaux qui
Par Etienne estiment qu’Emmanuel
Lefebvre Macron ne les écoute pas,
refuser de venir dialoguer avec
Adopter une le chef de l’Etat. La politique
posture très de la chaise vide des partis
d’opposition est regrettable
politique mais elle était prévisible.
risque Il est plus significatif de voir
de ne pas une majorité de syndicats (CGT,
FO, CFE-CGC, FSU, Solidaires)
améliorer décliner l’invitation,
l’image des c’est même sans précédent
syndicats pour un sommet social.
Cette absence pourrait
auprès du reste se retourner contre
des salariés. eux, compte tenu des grandes
faiblesses du mouvement
syndical en France, de plus en plus débordé par
d’autres formes de représentations, qui pour certaines
(associations, ONG, etc.) seront à Marcoussis. Adopter
une posture très politique risque de ne pas améliorer
leur image auprès des salariés. Mieux aurait valu
de leur part prendre Emmanuel Macron au mot, en
exigeant de lui lors du CNR des gages du changement
de méthode promis pour ce nouveau mandat.
Car sur le fond, le diagnostic posé par le président
est le bon sur les blocages français empêchant
de mener les grandes réformes que tout le monde
reconnaît nécessaires. Et pour déterminer ensemble ALERTE AUX INCENDIES PRÈS DE LOS ANGELES Au moins deux personnes sont mortes, en Californie, et des milliers d’autres ont été priées de quitter leur
les moyens d’y remédier, la meilleure méthode habitation. En cause, un nouvel incendie d’ampleur près de la ville d’Hemet, au sud-est de Los Angeles. Les pompiers ont demandé aux habitants de plus de
reste encore d’en parler autour d’une table. 3.000 foyers d’évacuer leur logement. Le feu a déjà ravagé plus de 1.600 hectares. Les écoles des alentours ont été fermées. Un dôme de chaleur s’est installé sur la
Ce que feront ce jeudi ceux qui ont répondu présent. région, poussant le mercure à grimper jusqu’à 43 °C dans certains endroits, et le phénomène doit se poursuivre jusqu’à jeudi. Photo Frederic J. Brown/AFP
Il reste à Emmanuel Macron à prouver que les absents
ont toujours tort.

Lire nos informations


( Page 5 21
15/21
VENDREDI
15/19
SAMEDI
15/19
DIMANCHE
14/21
LUNDI
14/21
21 18/30 19/31 22/32 23/32 23/31
21
21 22 14/19 15/19 14/23 14/21 14/21 13/22
21
16/21 14/19 14/19 13/21 13/24
18 22 15/20 14/20
21 VENDREDI 30/40 29/41 28/41 27/41 27/40
21 23 15/21
22 17/22 14/20 14/18 14/21 11/22
22 27/32 26/32 26/31 27/32 27/33
22 21 19/26 19/28 19/28 20/26 20/23
21 23 17/24 19/27
22 16/20 16/20 13/20 13/21 16/22
22 14/28 17/30 18/32 19/33 19/26
14/19 19/28 18/26 16/25 17/25 17/26
21 25
8/11 3/12 4/15 5/16 6/15
« Leadership & Management »
23 13/21 13/18
18/25 18/26 18/28 19/27 21/26
22 27 SAMEDI
23 13/23 17/31 19/34 21/34 20/22 19/24
15/22 14/19 15/20 16/20 15/18
Chaque semaine, Muriel Jasor vous 29
14/27
23/30 22/28 21/29 22/29 23/26
17/27
propose un rendez-vous inspirant, 26 27 29
33 25/29
11/17
25/28
14/18
24/31
14/20
25/30
13/20
24/30
11/19
en phase avec vos défis professionnels. 12/22 24/26 23/29 23/29 22/27 23/27
29 29 16/26 16/26 18/27 19/25 19/23
28 14/23 12/21
DIMANCHE 16/21 14/19 12/18 11/20 10/23
29 12/26
lesechos.fr/newsletters
16/34 17/27
CAC 40 EUROSTOXX 50 EURO/DOLLAR ONCE D’OR PÉTROLE (BRENT)

J 6.105,92 points
0,0215 % J 3.506,84 points
0,1914 % J 0,9951 $
0,4472 % J 1.702,65 $
0,0029 % n
DEVISES EUR/GBP 0,8667 EUR/JPY 143,725 EUR/CHF 0,9754 GBP/USD 1,1469 USD/JPY 144,411 USD/CHF 0,9811 TAUX €STER -0,085 EURIBOR 3 MOIS 0,816 OAT 10 ANS 2,128 T-BONDS 10 ANS 3,2996
89,33 $
-3,7911 %
Jeudi 8 septembre 2022
www.lesechos.fr

Emmanuel Macron veut verdir Les transports


publics presque
revenus
et rajeunir l’agriculture française à la normale
TRANSPORT
AGRICULTURE Après avoir concédé beaucoup de ter-
rain à la voiture particulière durant la
Marie-Josée Cougard crise sanitaire, les transports publics
@CougardMarie urbains ou régionaux retrouvent leur
fréquentation pré-Covid. « Avant l’été, les
Les Terres de Jim, c’est la plus grande fête réseaux étaient en moyenne à 90 % de leur
agricole en plein air organisée par les Jeu- trafic de 2019, et à présent nous sommes à
nes Agriculteurs, qui entendent ainsi faire 95 % ou 100 % de fréquentation, voire au-
découvrir le métier et les terroirs. Emma- dessus pour certaines agglomérations où
nuel Macron n’a pas choisi cette manifesta- des services ont été ajoutés. La configura-
tion annuelle par hasard. Le président de la tion actuelle est plus positive que celle de
République veut utiliser cette tribune pour l’an dernier à la même époque, lorsqu’on
parler de l’avenir de l’agriculture et s’adres- débattait des masques dans les transports
ser aux jeunes à Outarville, dans le Loiret. Il et que le trafic était de seulement 80 % par
devrait notamment promettre une loi rapport à la normale », détaille Marie-
d’orientation agricole à discuter en 2023, Ange Debon, présidente de l’Union des
pour donner des « réponses au défi climati- transports publics (UTP) et présidente
que et au renouvellement des générations ». du directoire de Keolis. Selon elle toute-
fois, le volume d’usagers reste inférieur à
Assurance récolte cette moyenne en région parisienne, où
Le moment est venu. Le monde agricole a le télétravail se fait sentir dans les dépla-
été durement secoué par un enchaînement cements quotidiens. Et au final, le sec-
d’événements exceptionnels – gel, grêle, teur « a perdu deux ans de croissance »,
sécheresse et canicule, crise énergétique –, relativise la dirigeante. Les réseaux ont

Christophe Ena / Pool / AFP


qui ont parfois ruiné le travail d’un an. En devant eux une réelle « capacité d’amé-
toile de fond, il y a aussi un ras-le-bol de lioration face à la voiture », surtout
plus en plus palpable chez les agriculteurs, depuis l’envolée du prix des carburants.
accusés de polluer à force d’engrais et de
pesticides voire de maltraiter les animaux.
La crise des vocations ne date pas de cette Les employeurs
année. En revanche, elle s’est aggravée. pourront prendre
S’agissant du changement climatique et Les Terres de Jim, c’est la plus grande fête agricole en plein air organisée par les Jeunes Agriculteurs. Le président de la en charge jusqu’à 75 %
des désordres occasionnés, le gouverne- République veut utiliser cette tribune pour parler de l’avenir de l’agriculture et s’adresser aux jeunes à Outarville, dans le Loiret.
ment ne part pas d’une feuille blanche. Le
de l’abonnement
« Varenne de l’eau », en février dernier, a certain nombre d’actions vont être enclen- point, souligne-t-on encore à l’Elysée. Les raineté alimentaire. La relève passera par un de transport public
déjà balisé le terrain, donnant lieu à une chées pour sortir de la seule logique pratiques culturales doivent évoluer. Il faut programme de formation, des études de via- de leurs salariés.
profonde réforme de l’assurance récolte. Le d’indemnisation a posteriori et anticiper sélectionner de nouvelles variétés plus adap- bilité des exploitations et l’accompagnement
texte a été voté en neuf mois, « en un temps des dégâts qui reviennent presque année tées ». Le deuxième défi à relever est celui du de leur transmission. »
record », selon l’Elysée. Le président de la désormais. renouvellement des générations. « Un chef Cette question sera traitée par la loi Toutefois, ce volet énergie constitue
République a annoncé le doublement du d’exploitation sur quatre va partir d’ici à d’orientation que le président évoquera à également un handicap, le tarif de l’élec-
budget public à 600 millions d’euros par 100.000 agriculteurs à remplacer 2030. C’est 100.000 fermes qui vont changer Outarville. « Les jeunes agriculteurs ont tricité étant décuplé depuis un an et celui
an. Mais beaucoup de modalités techni- « Les filières et les territoires doivent cons- de main et autant de jeunes qu’il va falloir ins- beaucoup de propositions, ajoute l’Elysée. du gaz pour véhicules, multiplié par
ques restent à définir. Malgré tout, « l’objec- truire des stratégies face au changement cli- taller pour les remplacer, pointe l’Elysée. La Il y aura un temps de concertation avec sept. Ce qui renchérit les coûts d’exploi-
tif du gouvernement est de pouvoir proposer matique. Pour pallier les effets de la séche- situation actuelle et les 12.000 installations de tous les acteurs, notamment les banques, tation pour les collectivités, alors que
une solution d’assurance récolte à chaque resse, on pourrait utiliser les eaux usées jeunes ne permettent pas de répondre aux avant de fixer les paramètres de la loi d’orien- plusieurs d’entre elles se sont engagées,
agriculteur en janvier », dit-on à l’Elysée. Un retraitées. La France est très en retard sur ce besoins créés par le renforcement de la souve- tation. » n plus ou moins largement, dans la voie de
la gratuité. Les difficultés de recrute-
ment des conducteurs, qui s’amplifient,
représentent un second handicap, obli-

Plus d’une Semi-conducteurs : Kanye West s’en prend geant les opérateurs à multiplier les
campagnes de recrutement, et des
mesures rémunérées de cooptation,
entreprise sur deux le renouveau à JP Morgan sur Instagram suggérées à leurs salariés actuels.
D’autre part, les élus réunis au sein du
en France de la « silicon valley » GART (groupement des autorités res-
Authentic Brands Group (ABG). « J’ai ponsables de transport) considèrent que
est passée à la fibre grenobloise INVESTISSEMENTS besoin d’acheter une marque de chaussu- l’Etat n’investit pas assez. « Les collectivi-
res comme Jamie Salter qui a acheté tés consacrent dix fois plus d’argent aux
Edouard Lederer Reebok, ou je reprendrai une usine de transports collectifs que l’Etat », souligne
TÉLÉCOMS Pour la première fois depuis le ÉLECTRONIQUE La vallée de l’Isère, place @EdouardLederer chaussures », écrit l’artiste et homme Louis Nègre, président du GART, qui
lancement de la fibre optique il y a dix ans, forte historique des semi-conducteurs, d’affaires qui entend désormais devenir aimerait que celui-ci signe un chèque de
plus d’une entreprise sur deux (55 %) utilise retrouve des couleurs. Aux côtés de STMi- Un courrier de réclamation pas très « le preneur de décision en chef ». Selon trois milliards d’euros pour développer
cette technologie pour accéder à Internet, croelectronics et Soitec, des jeunes pousses discret. Le musicien, producteur et lui, JP Morgan ne lui proposerait pas l’offre de transport, et un autre de deux
selon le dernier baromètre Ifop-Covage. issues du CEA Grenoble – qui charpente designer américain Kanye West s’est d’entreprise dans laquelle investir car milliards pour pousser à la conversion
Elles n’étaient que 37 % l’année dernière. l’économie locale– se font une place et plu- servi de son compte Instagram – suivi l’une de ses dirigeantes, Jing Ulrich, « verte » du parc de véhicules.
Les sociétés sont davantage éligibles et pas- sieurs projets d’envergure s’apprêtent à sor- par plus de 17 millions de personnes– siège également au conseil de sur- La profession se réjouit en tout cas
sent à la fibre surtout pour son débit, la crise tir de terre. Tel celui de la start-up Aledia. La pour exiger un rendez-vous avec Jamie veillance d’Adidas. L’homme est juste- d’une mesure passée inaperçue du
sanitaire au final ayant eu peu d’impact. « silicon valley » à la française avait décliné Dimon, l’inoxydable patron de JP Mor- ment en bisbille avec la marque aux grand public : selon un amendement
Pour autant, l’adoption de la fibre dépend ces dernières années : tous secteurs gan Chase. « J’ai transféré 140 millions trois bandes, avec laquelle il commer- voté en juillet dans la loi de finances recti-
beaucoup de la taille et de la géographie. Et confondus (microélectronique comprise), de dollars vers Chase et Bill Grous [le cialise ses chaussures Yeezy. L’histoire ficative, les employeurs qui le souhaitent
41 % des sociétés ne veulent pas basculer, de l’industrie iséroise avait perdu un quart de patron de la gestion de fortune, NDLR] ne dit pas si un rendez-vous a pu être fixé pourront prendre en charge jusqu’à 75 %
peur de devoir payer plus cher. // PAGE 23 ses emplois depuis 2000. // PAGE 24 n’a toujours pas organisé un appel ou avec Jamie Dimon – à qui l’on a un temps de l’abonnement de transport public de
une réunion entre Jamie Dimon et moi », prêté aussi des ambitions présidentiel- leurs salariés (au lieu de 50 % jusqu’à pré-
déplore le musicien, candidat éphé- les – ni si la banque a tenté de prendre sent) avec en retour une exonération de

= LES ENTREPRISES CITÉES mère à la Maison-Blanche en 2020,


dans un message qui a disparu depuis.
contact avec son très célèbre client.
Kim Kardashian, désormais séparée
de Kanye West, alimente elle aussi
charges et contributions sociales. Cette
prise en charge accrue démarre dès
2022. « Cette mesure permettra aux sala-
Airbus 16 Citi 28 Meta 22 Uber Eats 19
Air Liquide 28 Deutsche Bank 18 Morgan Stanley 28 Ubisoft 32 « Preneur de décision en chef » l’actualité de la finance, mais pas sur riés de bénéficier d’un gain supplémen-
Apple 22 EIG 19 Panini 21 UBS 28 La raison de son courroux était à retrou- les réseaux sociaux. Selon le « Wall taire de pouvoir d’achat exonéré d’impôt
Aramco 27, 26 Electronic Arts 21 Printemps 19 UniCredit 18 ver un peu plus haut dans sa « time- Street Journal », la célèbre entrepre- sur le revenu », se félicite l’UTP. Les gains
Auchan 18 Fortum 26 Renault 16, 28 Uniper 26 line ». Dans un autre message lui aussi neuse va lancer une nouvelle firme de de pouvoir d’achat seront variables selon
Axpo 26 Garmin 22 Repsol 19 Uniswap 21 effacé, « Ye » – son nouvel état civil– capital-investissement, avec un ancien les agglomérations, mais représentent
BNP Paribas 18 Glencore 26 Société Générale 18, 28 Wien Energie 26
explique vouloir diriger sa propre mar- associé de Carlyle, baptisée SKKY Part- par exemple 207 euros en Ile-de-France
BofA Securities 28 Icade 17 Statar Capital 26
Bored Ape Yacht Club 21 Intermarché 18 Sunpartner 22 AVIS FINANCIERS que de chaussures de sport, un an après ners. L’entité investira dans le secteur pour un abonnement annuel de trans-
Carrefour 18 JP Morgan 28 Système U 18 Damartex Group 21 la vente par Adidas de sa filiale Reebok des médias et des produits de grande port public de 827,20 euros, calcule la
Casino 18 Juul Labs 20 Tencent 32 Somfy 19 pour 2,1 milliards de dollars au groupe consommation. n fédération patronale. — D. F.
Jeudi 8 septembre 2022 Les Echos 16

ENTREPRISES

Les entreprises sprintent pour rattraper


dans l’efficacité énergétique
l Les prix élevés de l’énergie et l’objectif national d’une
baisse de consommation de 10 % d’ici à l’an prochain
poussent les entreprises vers des équipements moins
consommateurs et à la rentabilité bien plus courte.
l Mais la clé restera l’adaptabilité des ménages
et des employés à la baisse du chauffage.
lourde de parfois ralentir ou stopper remplacement des éclairages par
ÉNERGIE ses usines, comme les producteurs des lampes à diodes électrolumines-
d’ammoniac, les briqueteries, les centes (LED). Laurent Kraif, le DG de
Matthieu Quiret fabricants d’aluminium. Le groupe Perfesco, une filiale spécialisée dans
@MQuiret verrier Arc a dû notamment placer l’efficacité énergétique d’EDF, pré-
la semaine dernière une partie de cise que la rentabilité d’un nouvel
Se ruer sur les groupes électrogènes, ses salariés en chômage partiel. éclairage est passée de 5-7 ans à
redémarrer sa vieille centrale à Mais les autres ont devant eux de 3-5 ans. « Sur un site industriel, en
charbon, baisser la production, belles marges de progrès. Quelques moyenne, on réduit ainsi de 7 à 8 % de
interdire les ascenseurs à son per- mois d’électricité et de gaz hors de sa consommation d’électricité », pré-
sonnel pour les premiers étages de prix sont même en train de faire cise le dirigeant qui voit depuis le
l’immeuble. Les entreprises se sont décoller le marché de l’efficacité début de l’année se multiplier les
lancées ces derniers mois dans un énergétique, bien mieux que quinze projets de ce type.
véritable concours Lépine pour ten- ans d’injonction politique. C’est le
ter de passer l’hiver sans stress éner- constat des fournisseurs de solu- Changer les comportements
gétique. tions qui voient enfin les demandes Dans le tertiaire, des automatismes
Depuis la mobilisation à la chasse affluer. Pour l’expert en énergie du permettent simplement de couper à
au gaspi par le gouvernement au cabinet EY, Jérémie Haddad, « la distance les lumières oubliées dans
printemps dernier, mais surtout politique de maîtrise de l’énergie des les magasins ou les bureaux ou les
depuis les sommets atteints cet été entreprises jusqu’alors était surtout radiateurs, des solutions qui, mises
par les prix de l’énergie, les secteurs motivée par la lutte contre les gaz à bout à bout, ratiboisent de 15 %
économiques passent leurs factures effet de serre. Mais l’électricité le poste énergie, explique le diri-
d’énergie au peigne fin. Mercredi, la nucléaire peu carbonée en France geant d’un acteur de la grande distri-
ministre de la Transition énergéti- n’incitait pas forcément à investir bution.
que, Agnès Pannier-Runacher, et le dans l’efficacité énergétique et nous Si la crise actuelle accélère les pro-
ministre délégué chargé de l’Indus- avons pris du retard en la matière. Les jets de ce type, ils ne résoudront pas
trie, Roland Lescure, réunissaient entreprises ont aujourd’hui très envie à eux seuls les risques pour l’hiver
les industriels pour faire le point sur d’y aller car la rentabilité de ces pro- prochain. Quand on gagne jusqu’à
les mesures envisageables. La veille, jets ne fait plus de doute ». 20 % sur les factures d’énergie mais
c’est le secteur des transports qui que le prix du MWh augmente dans
avait joué le même jeu avec l’objectif Fours et moteurs un facteur deux à quatre, l’écart
d’aboutir à un plan global dans quel- Comment diminuer en quelques reste prohibitif. Voilà pourquoi le
ques semaines. mois la consommation quand gouvernement compte surtout sur
depuis vingt ans, la consommation des changements de comporte-
Un marché qui décolle d’énergie ne recule que de 0,3 % par ments pour atteindre environ 10 %
Les entreprises les plus mûres sur le an ? Les usines, par exemple, peu- de baisse de consommation en quel-
sujet, comme les électro-intensifs, vent remplacer leurs fours électri- ques mois, en particulier pour le gaz.
ne sont pas prises au dépourvu, tout ques par de nouvelles générations La baisse des températures dans les
juste est-ce difficile pour celles qui plus performantes ou troquer leurs bureaux, logements et entrepôts
ont déjà beaucoup investi d’afficher vieux moteurs électriques par des s’avère le levier le plus immédiat des
de nouveaux objectifs de baisse. appareils à vitesse variable. entreprises, reconnaît-on au minis-
D’où la nécessité pour l’industrie Autre chantier peu original, le tère de la Transition énergétique. n Parmi les leviers d’économies, les entreprises évoquent les entrepôts dans lesquels les circulations et le chauffage

Les chiffres clés


Quatre stratégies d’industriels pour réduire leur consom
1
DEGRÉ
Selon le poids de l’énergie
dans leurs coûts ou son
importance dans leurs
les sur le dernier trimestre, nous
serions, sinon, en pertes de 400 mil-
lions d’euros ». Impensable, pour
Engagé dans une
démarche
pour l’Europe. « Nous utilisons de la
vapeur, issue de sortes de grosses
cocottes-minute ». Or la plupart des
•TRAQUE
RENAULT
TOUTES
LES CONSOMMATIONS
en moins de température process, la marge de une entreprise dont le chiffre 30 usines du groupe en Europe Renault a commencé à se préoccu-
équivaut à une baisse manœuvre des industriels d’affaires annuel s’élève à 800 mil- plus générale sont alimentées par des chaudiè- per d’économies d’énergie dès la fin
de 7 % de la consommation pour réduire leur consom- lions. de décarbonation res au gaz naturel. de 2020, lorsque les prix de l’électri-
d’énergie. mation ou trouver des Aluminium Dunkerque est cer- Autant dire que les menaces qui cité ont commencé à flamber. « Le
alternatives n’est pas la tes protégé en partie par l’Arenh
de ses usines, planent sur l’approvisionnement groupe consomme chaque année
même. De la baisse de la (A c c è s r é g u l é à l ’é l e c t r i c i t é Michelin va accélérer cet hiver ne réjouissent pas le 2 TWh de gaz et d’électricité. Il fallait

4
TWH PAR AN
La fonderie Aluminium
production au retour au
fuel, quatre exemples de
stratégies mises en œuvre
face à la crise qui s’annonce.
nucléaire), qui couvre environ 70 %
de ses approvisionnements en élec-
tricité. L’an dernier, lorsque les prix
de l’électricité avaient déjà flambé,
c’est d’ailleurs l’augmentation des
l’électrification
de ses fours.
Airbus, de son côté,
manufacturier. « Nous ne souhai-
tons pas arrêter nos usines ! Nous
avons donc commencé à nous pré-
parer, pour ne pas subir d’éventuel-
les coupures ». La solution : recou-
réagir ! » rappelle Nicolas Estèbe,
directeur de l’ingénierie des usines.
C e q u i n’a p a s e m p ê c h é l e
Losange de donner un coup de col-
lier supplémentaire, lorsque la
Dunkerque est l’un des plus Anne Feitz volumes de l’Arenh (de 100 à s’est notamment rir au fuel. menace d’une crise énergétique cet
gros consommateurs @afeitz 120 TWh) qui lui ont permis de attelé à la recherche Pour les chaudières équipées de hiver s’est précisée. « Nous avons
d’électricité de France. et Bruno Trevidic redémarrer. « Nous avions alors dû brûleurs mixtes, c’est plutôt sim- constitué une “task force” de crise sur
@BrunoTrevidic réduire notre production de 15 %
de fournisseurs ple. Pour les autres, le groupe a le sujet en juillet, pour accélérer les
entre mi-décembre et avril », rap- d’électricité entrepris, soit de racheter des brû- choses », explique Nicolas Estèbe.

30
USINES DU GROUPE
MICHELIN
• ALUMINIUM DUNKERQUE
RÉDUIT SA PRODUCTION
Pour un industriel comme Alumi-
nium Dunkerque, la panoplie des
pelle Guillaume de Goÿs.
Même s’il ne représente que les
30 % restants, le niveau des prix sur
le marché de gros est donc à nou-
veau devenu insupportable. Or
alternatifs. leurs mixtes, soit d’en louer tempo-
rairement. « J’ai un bon niveau de
confiance sur le fonctionnement de
nos usines cet hiver », indique
Xavier Pesche. « Le coût sera raison-
Renault a déjà réussi à réduire sa
consommation énergétique de 10 %
par rapport à 2021. « C’est une vraie
performance, d’autant que la pro-
duction a plutôt augmenté ! » insiste
environ, en Europe, solutions à déployer pour passer l’industriel, qui travaille sur l’effica- nable et est déjà inclus dans nos le dirigeant. « Nous souhaitons
sont alimentées par des l’hiver est assez réduite. La fonderie cité énergétique depuis de longues comptes. Mais tant qu’il y aura du maintenant amplifier les efforts, et
chaudières au gaz naturel. d’aluminium est l’un des plus gros années, n’a plus guère d’économies gaz, nous l’utiliserons plutôt que du trouver encore 100 MWh d’ici à
consommateurs d’électricité de à trouver. « Pour l’instant, notre déci- fuel, qui émet 30 % de CO2 en plus. fin 2022. »
l’Hexagone : 4 TWh par an en temps sion porte jusqu’à fin décembre », Quel que soit le prix. » Toute une série de petites mesu-

30 %
DE CO2 EN PLUS
Le fuel émet 30 % de CO2
« normal ». « C’est l’équivalent de
l a p ro d u c t i o n d ’ u n e t ra n ch e
nucléaire », rappelle son directeur
général Guillaume de Goÿs.
Pour éviter une plongée vertigi-
indique le dirigeant, précisant que
l’impact sur ses 650 salariés devrait
rester minime. Pour la suite, l’évolu-
tion de l’Arenh, de la formation des
prix de gros ou de la disponibilité du
Engagé dans une démarche
plus générale de décarbonation
de ses usines, Michelin va aussi
accélérer l’électrification de ses
fours. « Le procédé que nous avons
res de bon sens ont été mises en
place : réduire le chauffage partout,
et ne pas chauffer ou éclairer les
bâtiments pour rien, par exemple.
Autre exemple, « le process peinture
en plus que le gaz. neuse dans le rouge, la société a parc nucléaire seront décisifs. breveté en ce sens est beaucoup plus représente 40 % de la consommation
annoncé en début de semaine à ses efficient, il permet de diviser par de gaz d’une usine d’assemblage :
salariés qu’elle allait réduire sa pro-
duction de 22 % à compter de lundi,
• MICHELIN REPASSE
SES CHAUDIÈRES AU FUEL
cinq la consommation énergétique
lors de la cuisson », avance Xavier
démarrer le chauffage des bains le
plus tard possible, et l’arrêter le plus
jusqu’à la fin de l’année. « Nous Chez Michelin, c’est bien simple : Pesche. « Mais la transformation tôt possible, permet de réduire sensi-
n’avons pas d’autre choix face à l’aug- sans gaz, pas de production. « Pour des usines est plus longue à mettre blement la consommation », témoi-
Lire également mentation astronomique des prix de produire des pneus, nous les cui- en œuvre : elle ne nous permettra gne Nicolas Estèbe.
( nos informations
pages 6-7 et 26-27
l’électricité », poursuit le dirigeant.
« Compte tenu des prévisions actuel-
sons », explique Xavier Pesche,
directeur industriel de Michelin
pas de réduire le risque gaz avant
l’hiver 2023 ».
Renault a aussi investi 6 millions
d’euros dans le déploiement de cap-
17 Les Echos Jeudi 8 septembre 2022 ENTREPRISES

leur retard A quoi va ressembler la vie de bureau cet hiver


Gestionnaires de bureaux
et directions d’entreprises
D’autres options sont sur la table,
indique-t-on chez Icade, comme la
sont sur le pont pour programmation des ascenseurs
trouver des moyens pour obliger les gens à prendre
d’économiser l’énergie et l’escalier lorsqu’ils n’ont qu’un ou
limiter l’explosion de leurs deux étages à monter. Des badges
factures. Cela passera avant spécifiques pourraient être prévus
tout par une réduction de la pour les personnes handicapées.
température du chauffage, Il s’agit de « proposer du sur-me-
mais aussi par la multipli- sure pour chaque immeuble, en fonc-
cation de petits gestes. tion de sa performance énergétique et
de ce qui y a déjà été fait », poursuit la
Elsa Dicharry dirigeante de Covivio.
@dicharry_e
Objectifs du décret tertiaire
Branle-bas de combat dans les Les entreprises n’ont pas attendu
bureaux. A l’approche de l’hiver, il l’appel d’Elisabeth Borne pour tra-
s’agit de trouver des solutions con- vailler à leur sobriété énergétique.
crètes et rapides à mettre en œuvre Elles sont tenues par le « décret ter-
pour éviter une flambée des factu- tiaire » de 2019. Ce dernier impose
res d’énergie. Et parvenir à la réduc- aux bâtiments tertiaires d’une sur-
tion voulue de 10 % de la consom- face de plancher supérieure ou
mation demandée par la Première égale à 1.000 mètres carrés
ministre, Elisabeth Borne, ou – bureaux, locaux d’activités, com-

Shutterstock
même aller au-delà. Les gestionnai- merces, entrepôts… –, une diminu-
res de bureaux et les directions tion de leur consommation d’éner-
d’entreprises sont sur le pont. « Le gie finale. Ceci à hauteur de 40 % à
téléphone de nos équipes de gestion Pour les bureaux, la flambée des factures s’annonce spectaculaire. horizon 2030, 50 % en 2040 et 60 %
locative sonne toute la journée ! » en 2050 par rapport à la moins
confirme Olivier Wigniolle, le direc- « Autrement, on risque de voir tout le tôt pour une réduction des plages bonne année depuis 2010.
teur général de la foncière Icade qui monde courir s’acheter un chauffage d’ouverture des bureaux, comme Pour « enrôler ses collaborateurs »
gère près de 2 millions de mètres électrique individuel et on aura tota- cela est prévu chez Icade. Il s’agirait et parvenir à tenir ces objectifs,
carrés de bureaux en France. lement raté l’objectif », alerte-t-elle. d’ouvrir de 8 heures à 19 heures au Groupama Immobilier s’est engagé
« Un degré en moins c’est une baisse lieu de 7 heures à 20 heures. Cette en 2020 dans le Championnat de
Ne pas chauffer au-dessus de 7 % de la consommation d’éner- proposition doit encore être discu- France des économies d’énergie,
de 19 degrés gie », souligne-t-elle encore. tée avec les représentants du per- auquel participent une centaine
La flambée des factures s’annonce La tentation pour certaines sonnel. Covivio suggère aussi de d’entreprises, sous le patronage de
spectaculaire, ce qui génère un cer- entreprises est d’instaurer une jour- baisser un peu plus le chauffage l’Institut français pour la perfor-
tain affolement. « Elles pourraient née de télétravail obligatoire pour durant le week-end. mance du bâtiment. « Dans l’un de
faire fois quatre entre 2022 et 2023 leurs salariés et de ne plus ouvrir Certaines mesures plus ponc- nos immeubles à Nanterre, nous
pour les locataires pour lesquels nous l e u r s l o c a ux q u e 4 j o u r s p a r tuelles peuvent être envisagées, sommes parvenus, sur les six pre-
achetons l’électricité et auxquels nous semaine. Mais cela reviendrait à comme la fermeture d’une partie miers mois de 2022 seulement, à
la refacturons. Et même jusqu’à fois générer des consommations d’éner- des bureaux entre Noël et le jour de réduire nos consommations de
dix pour ceux qui achètent leur éner- gie supplémentaires dans les loge- l’an, quand de nombreux salariés 10 % », se félicite sa directrice géné-
gie en direct » et anticipent moins les ments. « Et il y a des gens – avec des sont en congés, afin d’y économiser rale adjointe Astrid Weill.
aléas du marché, assure-t-il. petits salaires – qui ne pourront pas le chauffage et la lumière. Un poste de manager dédié à
La mesure la plus simple est celle payer le chauffage chez eux », souli- l’énergie a été créé. Les anomalies
qui consiste à ne pas chauffer au- gne Olivier Wigniolle. Il plaide plu- Encourager la montée ont été traquées via une analyse fine
dessus de 19 degrés – la norme se des escaliers des données de consommation.
situant aujourd’hui plutôt à 21 ou 22. « Nous allons faire la chasse aux éclai- Tous les ordinateurs fixes ont été
Mais « le problème va être de la faire rages inutiles, note encore Marielle supprimés et les écrans qui demeu-
accepter aux collaborateurs qui
« Nous allons faire Seegmuller. Nous allons arrêter les rent s’éteignent automatiquement
seront nombreux à se plaindre la chasse aux éclairages de passage. Mettre en place lorsque l’ordinateur portable est
d’avoir froid », remarque le diri- éclairages davantage de détecteurs de présence. débranché. Plus aucun appareil ne
geant. C’est pourquoi Marielle Seeg- Eteindre certains équipements lors- reste en veille la nuit. Un guide de
muller, directrice des opérations
inutiles. » qu’ils ne servent pas plutôt que de les bonnes pratiques est aussi en pré-
chez Covivio, qui gère 1,4 million de MARIELLE SEEGMULLER mettre en veille. Limiter le fonction- paration pour les salariés. Car pour
mètres carrés de bureaux dans le Directrice des opérations nement des écrans digitaux. Accélé- aller encore plus loin dans la
pays, conseille à ses clients de ne pas
chez Covivio rer encore le passage en LED », énu- sobriété, il s’agit bien de changer les
sont rarement optimaux. Photo Shutterstock descendre au-dessous de 20. mère-t-elle. usages. n

mation En partenariat avec


teurs et compteurs connectés sur consommation. « Nous avons des
ANIMATIONS •CADEAUX•CONCERT
tous ses sites, de sorte à suivre préci- idées pour travailler sur des séquen-
sément l’ensemble des consomma- ces différentes », a indiqué le PDG
tions. « Il faut que tout le monde soit d’Airbus.
sensibilisé, ce qui nécessite un réel Airbus s’est également attelé à la
FRANCE
effort de management », souligne recherche de fournisseurs d’électri-
aussi le dirigeant. cité alternatifs, susceptible de rem-
A la suite de la « task force » créée placer la part d’électricité produite
cet été, des séminaires ont été orga- par des centrales fonctionnant au
nisés un peu partout dans l’entre- gaz russe. Selon son directeur
prise, afin de trouver de nouvelles financier, Dominik Asam, Airbus
idées. « On pourrait aussi produire la consomme au total l’équivalent
nuit… » souffle Nicolas Estèbe. 1,4 térawattheure de gaz par an,
« Nous voulons absolument éviter de dont environ un peu plus de la moi-
réduire la production ». Résultat des tié (de 55 % à 58 %) en Allemagne.
courses dans quelques jours. Et sur ces 55 % à 58 % de gaz

LE VILLAGEVATION
consommé en Allemagne, environ
• AIRBUS CHERCHE la moitié est utilisée pour faire tour-

DE L’INNO PL OI
DES ALTERNATIVES ner des turbines de centrales élec-
AU GAZ RUSSE triques.

ET DE L’EM
Airbus n’a pas attendu l’injonction C’est donc environ 0,4 térawat-
d’Elisabeth Borne pour réfléchir theure d’électricité actuellement
aux moyens de réduire sa consom- produit par des centrales électri-
mation d’énergie et renégocier avec ques fonctionnant au gaz russe
ses fournisseurs. Avant le gouver-
nement français, le gouvernement
allemand avait déjà demandé aux
qu’Airbus va devoir trouver ailleurs,
auprès d’autres fournisseurs d’élec-
tricité. Ce qui n’aurait rien d’impos-
GRATUIT
grandes entreprises industrielles sible, selon le directeur financier DANS TOUTES LES RÉGIONS DE FRANCE :
de se préparer à devoir se passer de d’Airbus. « Cela aurait un impact sur 5/03 STRASBOURG • 20/04 BORDEAUX • 22/04 TOULOUSE • 26/04 MONTPELLIER • 29/04 ZOOPARC DE BEAUVAL • 26/05 TOURCOING
gaz russe cet hiver. Et donc de pré- nos coûts, mais ce serait la première 28/05 BERCK-SUR-MER • 16/06 REIMS • 18/06 DIJON 20/06 LYON • 22/06 GRENOBLE • 25/06 AJACCIO • 29/06 AIX-EN-PROVENCE
parer des solutions alternatives. mesure », assure Dominik Asam. n 2/07 LA LONDE-LES-MAURES • 4/07 SAVINES-LE-LAC • 6/07 NARBONNE-PLAGE • 8/07 VIEUX-BOUCAU • 10/07 BISCARROSSE
Lors de la présentation des résul- 21/08 LES SABLES-D’OLONNE • 22/08 PORNIC • 24/08 VANNES • 25/08 PERROS-GUIREC • 27/08 FÉCAMP • 13/09 CHÂTEAUROUX • 15/09 LE MANS
tats semestriels, fin juillet, le PDG 17/09 TROUVILLE-SUR-MER • 18/09 ÉTAPLES-SUR-MER • 20/09 ST-QUENTIN-EN-YVELINES
d’Airbus, Guillaume Faury, avait
déjà évoqué la préparation d’un
« On pourrait
plan d’action, qui pourrait notam- aussi produire
ment passer par le retour à un la nuit… »
maximum de télétravail, afin de
TÉLÉPHONIE - MULTIMÉDIA - CRÉATION DE SITE WEB

NICOLAS ESTÈBE
réduire la consommation d’électri- Directeur de l’ingénierie
cité dans les bureaux. Airbus étudie des usines Renault
également la possibilité de modifier
les horaires de travail dans ses usi-
nes, afin de réduire les pics de
ENTREPRISES Jeudi 8 septembre 2022 Les Echos 18

Les banques
se préparent à réduire
leur consommation
Les grands groupes et peuvent occasionner des pertes
ont pris de premières de chaleur, en installant des portes
mesures pour limiter leur « classiques ». « Des groupes de tra-
consommation d’énergie vail ont été mis en place dès cet été, et
et faire face à d’éventuel- dans tous les métiers, pour voir
les coupures de courant. comment on peut accélérer les
Des simulations ont été plans de réduction de la consomma-
conduites durant l’été. tion énergétique », témoigne-t-on
du côté de Société Générale.
Romain Gueugneau Dans certains établissements,
@romaingueugneau on a profité de l’été pour faire des
et Edouard Lederer simulations. C’est le cas de l’italien
@EdouardLederer UniCredit, qui a testé sa résilience
opérationnelle et sa capacité à
Lumières tamisées, eau chaude faire tourner ses systèmes infor-
coupée, générateurs de secours… matiques en mode « dégradé »,
Face à la crise énergétique liée à la selon l’agence Reuters, avec des
guerre en Ukraine, les grandes sources d’alimentation indépen-
banques européennes planchent dantes. Pour BNP Paribas, le sujet
actuellement sur les mesures à s’intègre dans une politique de
prendre pour limiter leur con- plus de dix ans de sobriété énergé-
Le froid alimentaire représente 5 % de la consommation des enseignes. Pour agir sur ce levier, il s’agit d’abord de fermer sommation d’électricité et faire tique, mais vu le contexte « des
les meubles de froid avec des portes. Le mouvement est engagé. Photo Stéphane Audras/RÉA face à de possibles coupures de engagements complémentaires
courant. Le sujet est capital. Pas sont à l’étude », précise le groupe.
question pour elles de voir leur Dans les data centers géants des

Les distributeurs s’affichent en bons élèves fonctionnement altéré, avec, par


exemple, des distributeurs de
billets hors service ou des tran-
banques, où des centaines de ser-
veurs font tourner des milliers
d’applications informatiques, on

de la sobriété énergétique sactions bloquées. Auquel cas,


c’est toute l’économie qui pourrait
en pâtir.
se tient prêt à basculer sur les
générateurs de secours, en cas de
coupure de courant.
Les grands établissements ont
Les enseignes ont été les fessionnelle technique de la grande qui va doubler. C’est aussi la pour- ouvrant les portes, bons réglages pris de premières mesures pour Sécuriser l’accès au diesel
premières à répondre à distribution. suite d’engagements plus systémi- des fours de boulangerie et des rôtis- réduire leur consommation « Tous les data centers sécurisent
l’appel du gouvernement et Le texte a été contresigné par la ques en matière de responsabilité series. d’énergie. A Francfort, Deutsche leur approvisionnement diesel
poursuivent des investisse- Fédération du commerce et de la environnementale. Sans effet d’annonce et avec la dis- Bank a décidé de fermer le robinet pour faire tourner les groupes élec-
ments déjà engagés. La distribution et le Conseil national Alexandre Bompard a annoncé crétion habituelle des Mulliez, de la fontaine située à l’entrée du trogènes en cas d’interruption de
fermeture des meubles de des centres commerciaux. Il prévoit la semaine passé sur BFMTV la Auchan a pris de l’avance. Le groupe siège social. Dans les bureaux, il ne longue durée », note un responsa-
froid, l’éclairage aux LED, l’extinction des enseignes lumineu- baisse de plus 20 % de la consomma- nordiste a pris des engagements lors sera plus possible de se laver les ble de la sécurité informatique
la baisse du chauffage ses une heure après la fermeture, la tion de Carrefour en 2024, avec une de la COP21, en 2015 : 20 % de baisse mains à l’eau chaude et le chauf- dans une grande banque. Mais à
constituent les principaux baisse de l’intensité lumineuse dans diminution de 10 % – soit l’objectif de la consommation d’énergie par fage sera diminué. Le groupe ses yeux, « il faut prévoir le cas où ce
leviers de leur action. les magasins – de moitié avant fixé par le gouvernement – dès la fin rapport au niveau de 2014. L’objectif espère, grâce à ces ajustements, n’est pas un seul data center d’une
l’ouverture au public, lorsque le per- de l’année avec un quasi-double- a été atteint en 2019 avec un an économiser 4,9 millions de kWh seule banque qui est confronté à ce
Philippe Bertrand sonnel procède aux mises en rayons ment des investissements dédiés, à d’avance. La barre a donc été sur un an. besoin, mais toutes celles d’une
@Bertra1Philippe des produits, de 30 % lors des pics de 320 millions. rehaussée : –30 % en 2025 et –40 % région ou d’un pays affecté par une
consommation dans la journée. en 2030. interruption d’électricité. Les four-
Les distributeurs se veulent les bons Pilotage et formation L’effort porte sur des centaines Dans les data nisseurs pourront-ils servir tout le
élèves de la sobriété énergétique. Renouvellement Chez Carrefour comme chez ses d’hypermarchés puisqu’il est fait centers géants des monde à la fois, tout le temps, long-
Sans attendre l’appel d’Elisabeth des contrats concurrents, les leviers sont dans tous les pays de l’enseigne, de banques, on se tient temps dans un environnement de
Borne aux entreprises à une réduc- D’autres mesures sont également connus. Le froid alimentaire repré- la France à l’Espagne en passant par surcroît perturbé ? »
tion de 10 % de leur consommation, prévues, comme « la coupure du sente 5 % de la consommation, la Pologne, la Roumanie ou bien
prêt à basculer Les régulateurs sont en tout cas
les dirigeants des grandes surfaces renouvellement d’air la nuit, le déca- l’éclairage 20 %, le chauffage et la cli- encore la Sénégal. Auchan a été le sur les générateurs sur le qui-vive. A la Banque cen-
se sont engagés sur cet objectif dès la lage de la production de glace » par matisation 20 % encore. Il s’agit premier à exploiter un hypermar- de secours. trale européenne (BCE), comme
mi-juillet à la suite d’une réunion à exemple, et des mesures d’urgence d’abord de fermer les meubles de ché éclairé entièrement avec des chez d’autres superviseurs natio-
Bercy avec Agnès Pannier-Runa- prévoyant notamment de baisser la froid avec des portes. Le mouve- LED, en 2013 à Caluire, près de naux, on s’assure que les banques
cher, chargée de la Transition éner- température des points de vente à ment est engagé. Carrefour a équipé Lyon. « Le kilowattheure le moins La diminution de la consom- mettent bien à jour leurs plans de
gétique, et Olivia Grégoire, ministre 17 degrés, en cas de demande d’une 90 % de ses supermarchés. Dans le cher est celui que l’on ne consomme mation électrique passe aussi par continuité pour se préparer aux
déléguée au Commerce. autorité régulatrice. même domaine, les centrales qui pas », résume Eric Bogne, le direc- la réduction des éclairages noctur- scénarios les plus sévères.
Les patr ons du secteur, de Mais les grands groupes veulent fabriquent le froid sont moderni- teur énergie de la grande mai- nes, notamment dans les agences. « Les sanctions imposées à la
Michel-Edouard Leclerc à Alexan- aller plus loin et accélérer les inves- sées. Elles passent de l’utilisation de son nordiste. « Nous étudions ce qu’il est possible Russie ont exposé les banques à plu-
dre Bompard, le PDG de Carrefour, tissements lancés après la COP21 et CO 2 à celle de fluides naturels. Pour tenir le rythme de leur trans- de faire pour éteindre les luminaires sieurs défis qui affectent non seule-
en passant par Philippe Brochard la loi Elan qui prévoit une réduction L’éclairage passe, lui, aux LED. formation, les distributeurs deman- extérieurs plus tôt que ce que prévoit ment la qualité de leurs actifs, mais
(Auchan), Vincent Bronsard (Inter- de la consommation énergétique Dans le groupe d’Alexandre Bom- dent néanmoins au gouver- la réglementation », indique le diri- aussi leurs opérations et les services
marché), Dominique Schelcher des magasins de 40 % à horizon pard, 100 % des points de vente sont nement la prorogation du suramor- geant d’un groupe mutualiste qu’elles offrent et sur lesquels elles
(Système U), Tina Schuler (Casino) 2030. C’est l’intérêt des distributeurs équipés depuis août. Suivent le tissement de 40 % pour les nouvelles français. comptent », expliquait le mois der-
ou bien encore Guillaume Séné- dont la moitié va devoir renouveler déploiement d’outils de pilotage centrales de froid et les meubles Celui-ci réfléchit aussi à adap- nier Anneli Tuominen, la
clauze, qui vient de prendre la tête fin 2022 leurs contrats d’approvi- centralisés et la formation du per- frigorifiques à portes fermées. ter, à plus long terme, les sas patronne de la supervision ban-
de Monoprix, ont signé la proposi- sionnement en électricité, avec, sonnel aux bonnes pratiques : La mesure s’arrête en théorie d’entrée dans les agences, qui sont caire finlandaise, qui siège au con-
tion de Perifem, l’association pro- dans la plupart des cas, une facture refroidir le magasin la nuit en en 2023. n souvent à ouverture automatique seil de la BCE. n

Climat : les entreprises du G7 sur une mauvaise trajectoire


Les engagements de C’est bien au-delà du cap fixé par Il ne s’agit donc pas d’une évalua- mémoire, les dirigeants du G7 réu- gement ambitieux et crédible. A ce tion qu’elles affichent passent par ce
réduction d’émissions l’Accord de Paris, lequel engage la tion des politiques climatiques des nis en juin dernier ont assuré vou- stade, selon ses experts, elles filtre. Un effort qui place ces deux
de gaz à effet de serre des communauté internationale à s’en pays, celle qui ressort des contribu- loir réduire de 50 % leurs émissions seraient en train d’y nourrir un pays sur une trajectoire de réchauf-
entreprises des pays du G7 tenir à une hausse du mercure tions déterminées au niveau natio- de CO2 d’ici à 2030 et même davan- réchauffement de 2,8 degrés, un fement de 2,2 degrés, plus très loin
les placent sur une trajec- située entre 1,5 degré dans le scéna- nal (NDCs) adressées aux Nations tage pour certains d’entre eux. niveau identique à celui du Japon. des 2 degrés de « minimum syndi-
toire de 2,7 degrés de rio le plus favorable et 2 degrés dans Unies. Au vu des projections du CDP, ce C’est le scénario inverse qui se cal » conclu avec l’Accord de Paris.
réchauffement, estime le moins bon. Si l’on écarte les objec- « L’écart entre les promesses faites n’est pas gagné. Au Canada, seule- profile chez les compagnies euro- La France fait un peu moins bien.
une étude. Très insuffisant tifs de réduction du scope 3 qui par les dirigeants politiques et les ment 4 % des émissions rapportées péennes. Leur adhésion aux SBTs y Ses entreprises sont sur la ligne
par rapport à l’objectif recouvre, au sein des bilans car- engagements provenant de l’écono- par les entreprises du pays dans est bien plus forte qu’outre-Atlanti- d’un réchauffement de 2,3 degrés.
de l’Accord de Paris. bone des 4.000 entreprises analy- mie réelle est considérable », obser- leur plan de réduction s’inscrivent que. Particulièrement en Allema- C’est tout de même 0,3 degré de
sées, toutes leurs émissions indirec- vent les experts du CDP. Pour dans ces SBTs. A l’opposé, 88 % des gne et en Italie où, respectivement, moins que leurs homologues bri-
Joël Cossardeaux tes (achats de marchandises, de émissions déclarées proviennent 76 % et 58 % des objectifs de réduc- tanniques. n
@JolCossardeaux services…), la trajectoire est un peu de sociétés qui ne s’inscrivent dans
moins défavorable. Elle s’établit à aucune stratégie de baisse. Moyen-
C’est un très mauvais signal, à deux 2,4 degrés.
« L’écart entre les nant quoi, l’économie du Canada
mois du début de la COP27 sur le cli- promesses faites s’oriente sur une élévation du
mat, qui aura lieu à Charm el- Le Canada sur une ligne par les dirigeants niveau de mercure de 3,1 % d’ici à
Cheikh, sur les rives de la mer de +3,7 degrés 2100, la plus forte des pays du G7.
Rouge, en Egypte. Les entreprises Les prévisions de hausses de tem-
politiques et les
des pays du G7, au vu de leurs pro- pérature les plus fortes sont à engagements Un manque d’ambition
pres objectifs de réduction de gaz à redouter dans les économies où les provenant de et de crédibilité Découvrez notre marketplace
effet de serre (GES), sont alignées entreprises sont les moins impli- l’économie réelle Une situation assez analogue à celle
sur une trajectoire de réchauffe- quées dans la mise en œuvre des des Etats-Unis, où plus de la moitié BtoB, Les Echos Solutions
ment de 2,7 degrés d’ici à la fin du Science-Based Targets (SBTs). Ce est considérable. » des émissions qui ne sont pas cou-
siècle, avertit l’ONG internationale label, établi par le CDP et l’ONG LES EXPERTS DU CARBON vertes par les SBTs relèvent des acti-
Carbon Disclosure Project (CDP) et World Resources Institute (WRI), DISCLOSURE PROJECT vités les plus polluantes – celles
cabinet français de conseil en stra- donne la mesure scientifique pré- liées au pétrole, au gaz et au char- annonces.lesechosleparisien.fr
tégie Oliver Wyman dans une étude cise de la valeur de leurs engage- bon. Pour le CDP, les entreprises du 01 87 39 70 08
réalisée conjointement. ments à diminuer leurs émissions. pays signent là un manque d’enga-
19 Les Echos Jeudi 8 septembre 2022 ENTREPRISES

Grands magasins : Le Printemps Livreurs de repas :


la lutte contre
s’attaque à New York la fraude s’accélère
été mené par un prestataire
RESTAURATION externe spécialiste de l’authenti-
DISTRIBUTION fication de documents sur les
La signature en comptes actifs d’Uber Eats.
Le groupe va ouvrir mars d’une charte 2.500 ont été jugés problémati-
au deuxième trimestre entre les plate- ques soit parce qu’ils fournis-
2024 son premier formes et l’Etat a saient un faux document, soit
grand magasin intensifié les actions parce que des comptes multi-
outre Atlantique, contre la sous- ples avaient été créés ou parce
dans le quartier traitance irrégulière qu’un même téléphone était
de Wall Street. de comptes et mentionné pour plusieurs per-
sonnes. Ils ont été déconnectés
la communication
au fur et à mesure, l’opération
Clotilde Briard
de fausses identités. étant en cours de finalisation.
@ClotildeBriard Une procédure d’appel, avec
Clotilde Briard possibilité d’apporter de nou-
Les New-Yorkais pourront faire @ClotildeBriard veaux éléments, a été mise en
leurs courses au Printemps sans place, en parallèle, pour les indé-
avoir à prendre un vol pour Paris. Le Les premiers effets de la charte pendants souhaitant contester
groupe ouvrira au deuxième trimes- signée en mars entre les plate- la décision.
tre 2024 un magasin à son enseigne formes de livraison de repas et
dans la ville phare américaine. Il a l’Etat pour lutter contre la Des réunions de suivi
choisi une adresse emblématique : fraude et la sous-traitance irré- Deliveroo estime, pour sa part,
One Wall Street, un immeuble Art gulière de comptes de livreurs se que le problème à combattre se
Déco des années 1930 dont les font sentir. Les acteurs du sec- situe moins lors de la signature
bureaux sont en cours de transfor- teur, appelés à mettre en place du contrat que pendant la durée
mation en logements. Et fait le pari des standards, ont globalement de vie de celui-ci, au moment où
de s’installer dans un quartier en intensifié les actions qu’ils un livreur p eut louer son
pleine évolution qui voit l’arrivée de menaient déjà pour faire face au compte hors de tout cadre légal.
start-up et de nouveaux publics. phénomène qui permet notam- Depuis la signature de la charte,
Le point de vente se contentera ment à certains livreurs sans la plateforme a déployé une
d’occuper 5.000 mètres carrés papier ou à des fraudeurs de tra- technologie de reconnaissance
mais disposera d’une salle classée, vailler sous une fausse identité. faciale en temps réel permettant
la Red Room. « S’il n’est pas très Uber Eats, le leader, vient de de comparer le contenu des
grand, il sera particulièrement rendre public le nombre de papiers fournis avec le livreur
orienté sur l’expérience, la technolo- Le point de vente new-yorkais se situera One Wall Street, une adresse emblématique, comptes qui ont été déconnec- apportant une commande. Elle
gie, les services. Il s’agit d’un marché dans un immeuble Art Déco des années 1930. Photo Printemps tés au cours des dernières réexamine également, avec des
déjà bien servi en boutiques. Il faut en semaines après vérification que outils plus performants
faire un lieu d’innovation pour atti- boulevard Haussmann à Paris par réalisées auprès de la clientèle locale les confinements, travaillent de plus leur utilisation était fraudu- qu’auparavant, les pièces d’iden-
rer l’attention dans une ville en per- Jules Jaluzot. Quant à l’implanta- montrent une croissance de 12 % par en plus sur WhatsApp. leuse. 2.500 d’entre eux sont tité déjà transmises.
pétuel mouvement », précise Jean- tion à Doha au Qatar, annoncée en rapport à 2019, tout comme celles Le Printemps, qui a opéré une ainsi concernés alors que la pla- De leur côté, la CFDT et
Marc Bellaiche, le président du début d’année, elle est prévue en auprès des visiteurs étrangers transformation depuis deux ans en teforme compte 60.000 livreurs. l’Union des indépendants ont
groupe. L’architecte d’intérieur octobre, avant la Coupe du Monde. venant individuellement. L’absence consacrant, par exemple, un étage Les moyens de détecter les ris- pointé du doigt les suppressions
Laura Gonzalez, à qui l’on doit de Une présence dans le pays d’autant des touristes chinois amenés par des aux produits liés à l’économie circu- ques de mauvais usage des de comptes d’Uber Eats. Ils
nombreux restaurants et hôtels, moins surprenante que le groupe guides et des tour-opérateurs conti- laire, cherche à augmenter la fré- comptes sont multiples. Fin demandent aux instances publi-
sera chargée d’en faire un espace est contrôlé par le fonds qatari Disa. nue en revanche à se faire sentir. quence de visite de ses clients 2019, l’entreprise avait déjà com- ques de donner les mêmes droits
franco-américain. En France, où le groupe compte « Le chiffre d’affaires généré par les locaux. L’évolution permanente est mencé à déployer un système aux travailleurs sans papier
20 magasins Printemps, 9 Citadium touristes américains a été multiplié particulièrement importante à d’identification en temps réel exerçant sous statut indépen-
Stratégie de développe- ainsi que les enseignes en ligne Pla- par trois. Nous avons d’ailleurs mené l’heure où le Bon Marché célèbre en valable pour les livreurs de dant qu’à ceux qui sont salariés.
ment international ces des tendances et Made in design, aux Etats-Unis des actions marketing grande pompe ses 170 ans et où les repas comme pour les chauf- Depuis la signature de la
« Arriver à New York s’inscrit dans les ventes des cinq premiers mois du ciblées avec des partenaires. Les Euro- Galeries Lafayette viennent d’ouvrir feurs Uber. Ces derniers sont charte, des réunions de suivi
notre stratégie de développement nouvel exercice démarré en avril péens sont aussi fortement revenus, un espace bien-être de 3.000 mètres périodiquement appelés à pren- sont prévues tous les six mois
international. La marque Printemps montrent une forte croissance. Elles en particulier les Anglais qui peuvent carrés visant une nouvelle clientèle dre un selfie à l’instant T qui est entre les plateformes et les pou-
a la capacité à rayonner et à avoir une n’affichent plus que 10 % de moins désormais profiter de la détaxe, ainsi parisienne et française. L’espace comparé à la photo du titulaire voirs publics. n
expression physique dans certains qu’en 2019, avant le Covid. Et en août, que la clientèle du Moyen-Orient », plage va bientôt céder la place à une du compte concerné. Depuis
pays clés et destinations touristiques
où il y a un potentiel pour le luxe, la
mode, le haut de gamme. Cela permet-
tra aussi de renforcer notre visibilité et
les performances ont même été
supérieures à il y a trois ans, avec des
hausses à deux chiffres du côté des
consommateurs français. Les ache-
observe Jean-Marc Bellaiche, qui
vise toujours un retour à la rentabi-
lité en 2023 même s’il sait que le coût
de l’énergie pèsera sur les comp-
thématique neige avec des produits
liés au grand froid mais aussi un res-
taurant de montagne tandis
qu’ailleurs, le mur d’escalade du
l’an dernier, une fonctionnalité
supplémentaire permet de
déterminer les cartes d’identité
utilisées à de multiples reprises
2.500
COMPTES FRAUDULEUX
d’accélérer dans l’e-commerce », sou- teurs VIP, ayant des paniers de tes. L’e-commerce poursuit aussi sa Vieux Campeur sera remplacé par en ne modifiant que certaines ont été déconnectés ces
ligne le dirigeant de l’enseigne de 10.000 à 30.000 euros, se montrent, progression, grâce notamment aux la vente de photos du magazine informations à la marge. Au pre- dernières semaines par Uber
grands magasins fondée en 1865 en outre, plus nombreux. Les ventes « personnal shoppers » qui, depuis « Polka ». n mier semestre 2022, un audit a Eats, sur un total de 60.000.

L’espagnol Repsol se désengage


RÉSULTATS DU PREMIER SEMESTRE
un peu plus du pétrole et du gaz ET PERSPECTIVES DE L’EXERCICE 2022

Données consolidées à in juin en M€ 2022 2021


Ce plan, présenté fin 2020, prévoit une production de 570.000 barils Chiffre d’affaires 846 805 +5,1%
ÉNERGIE notamment 18,3 milliards d’euros équivalent pétrole par jour en 2022. Résultat opéraionnel courant 198 214 -7,4%
d’investissements d’ici à 2025 tour- Elle dispose « d’une réserve de Résultat net de l’ensemble consolidé 162 183 -11,9%
Le géant pétrolier Capacité d’autofinancement 181 207 -12,1%
nés vers les énergies renouvelables, 2,3 milliards de barils équivalent
a annoncé mercredi pétrole », selon Bloomberg, « dont
la vente de 25 % de sa Possible entrée en Bourse 70 % de gaz ». Somfy aiche des résultats en recul sur le premier semestre, impactés par inférieure à celle de 2021 qui s’était établie à un niveau record (26,6%),
branche exploration- A l’issue de l’opération, intervenue Une fois la prise de participation
un ralenissement de sa croissance dans un contexte macro-économique mais largement supérieure à celles des périodes pré-Covid (de l’ordre de
et géopoliique dégradé. Le Groupe mainient néanmoins un niveau de 18% en semestriel).
production au fonds après une approche non sollicitée finalisée, Repsol conservera le marge opéraionnelle courante élevé grâce à ses fondamentaux solides Le résultat opéraionnel courant est impacté d’une part par le ralenissement
d’investissement d’EIG, le fonds d’investissement contrôle de sa branche. « Nous et va poursuivre ses invesissements stratégiques pour accompagner
son développement et s’adapter à la demande de marchés qui resteront
marqué de l’acivité sur le deuxième trimestre et d’autre part par le surcoût
de certains approvisionnements et le mainien des projets structurants.
américain EIG. détiendra 25 % de la division explo- devons réduire l’empreinte carbone fortement perturbés sur le second semestre. En effet, Somfy coninue sa transformaion en poursuivant ses dépenses
ration-production de Repsol. Cette de nos produits, mais nous continue- Acivité stratégiques (digitalisaion, redesign des produits, …).
L’opération est prise de participation valorise rons d’avoir besoin de pétrole et de Le chiffre d’affaires du Groupe est ressori à 846 millions d’euros sur le Les charges non courantes sont en augmentaion de 5 millions d’euros en lien
l’ensemble de la branche 19 mil- gaz pendant encore de nombreuses premier semestre, en hausse de 5,1% (4,3% à données comparables) par avec la crise russo-ukrainienne.
valorisée 4,8 milliards La quote-part de résultat des entreprises associées et co-entreprises s’élève
liards de dollars, dette comprise, années. », estime le PDG du géant rapport à l’an dernier sur la même période. Il s’est inscrit en hausse de 9,2%
d’euros. au-delà du consensus, note Repsol. pétrolier, Josu Jon Imaz.
au premier trimestre et a été quasi-stable (-0,1%) au deuxième trimestre, à 10 millions d’euros, en forte progression de 3 millions d’euros.
à données comparables. Le résultat net de l’ensemble consolidé s’établit à 162 millions d’euros,
L’accord entre les deux groupes Il n’empêche, Repsol a déjà cédé Ces performances sont à metre au regard d’une croissance pariculièrement en recul de 11,9% par rapport à l’an dernier sur la période correspondante.
Enrique Moreira prévoit aussi une possible introduc- des participations dans des entre- forte sur les six premiers mois de 2021 (+40,8% à données comparables).
Structure inancière
La progression de l’acivité sur le semestre témoigne du bon niveau de
@EnriqueMoreira tion en Bourse d’une participation prises d’exploration dans plusieurs chiffre d’affaires du premier trimestre et de la solidité des fondamentaux du La situaion nete reste solide. Elle est en augmentaion, passant de
minoritaire de la branche « ups- pays. Le groupe a vendu ses actifs marché, porté par la conscience des enjeux énergéiques et les évoluions 1 371 millions d’euros à fin décembre à 1 467 millions d’euros à fin juin.
sociétales plaçant la maison comme valeur refuge.
Pour financer sa transition énergé- tream ». Elle aurait lieu a priori aux russes à Gazprom Neft. « Repsol L’excédent financier net s’établit en léger recul à 588 millions d’euros.
Néanmoins, dans un contexte de baisse de la demande liée notamment aux Le besoin en fonds de roulement est en forte hausse, du fait de la saisonnalité,
tique, Repsol a besoin de liquidités. Etats-Unis, « à partir de 2026 si les contraste avec l’approche d’autres conséquences de la guerre en Ukraine et d’une inflaion élevée, l’acivité renforcée par une augmentaion plus marquée des stocks de sécurité.
Le géant pétrolier espagnol devrait conditions de marché sont favora- majors pétrolières, qui résistent à la a raleni sur le deuxième trimestre, principalement en Europe où les ventes
sont en retrait de 4,2% à données comparables. Perspecives
bientôt disposer de pas moins de bles », précise le pétrolier espagnol. pression de vendre une partie de leurs Dans la lignée du deuxième trimestre, l’acivité esivale est en retrait par
Sur le semestre, l’Amérique Laine, l’Europe du Sud, l’Afrique et Moyen-Orient
4,8 milliards d’euros supplémentai- Avec cette prise de participation, activités traditionnelles », relève et l’Asie-Pacifique mainiennent des croissances à deux chiffres. L’Europe rapport à l’année dernière.
res. Le groupe a en effet accepté de EIG « a accordé un vote de confiance Bloomberg. Centrale et l’Europe du Nord sont quant à elles en retrait après un deuxième En dépit de tendances de marché structurellement porteuses et dans
vendre un quart de sa branche à une branche que le marché a sou- Les géants du pétrole et du gaz, trimestre en recul, illustrant les premiers effets du ralenissement de la un environnement macro-économique et géopoliique incertain et
demande. inflaionniste, les arbitrages de consommaion des ménages risquent de
exploration-production (« ups- vent cherché à dévaloriser au sein de gorgés de liquidités grâce à la flam- Le chiffre d’affaires de Dooya, filiale chinoise consolidée par mise en coninuer à entraîner une contracion de la demande à court terme.
tream ») au fonds d’investissement Repsol », estiment les analystes de bée des prix, envisagent tous de équivalence, est ressori, pour sa part, à 159 millions d’euros sur le semestre, Dans ce contexte dégradé, le Groupe coninue ses efforts pour renforcer la
américain EIG, à ce prix-là. Citi. Il faut dire que, fin 2019, Repsol dynamiser leur transition énergéti- en forte augmentaion de 34,8% en termes réels et de 22,4% à données résilience de sa chaîne d’approvisionnement et mainient ses invesissements
comparables. Il a crû sensiblement en Chine (+24,8% à données comparables), stratégiques afin de conserver la saisfacion de ses clients.
« Grâce à cet accord, Repsol attein- a déprécié la valeur de ses actifs que. Repsol s’est engagé à ce que ses ainsi que dans le reste du Monde (+20,8% à données comparables). La société nouvellement acquise Teleco Automaion sera intégrée dans les
dra plus tôt que prévu les objectifs pétroliers de 4,8 milliards d’euros. produits n’émettent pas plus de car- Résultats comptes du Groupe à compter du second semestre.
clés de sa stratégie 2025, basée sur La branche exploration-produc- bone que ce qui peut être absorbé Le résultat opéraionnel courant s’est établi à 198 millions d’euros sur Communiqué
l’accélération de la transition énergé- tion du géant espagnol reste toute- par des puits naturels, à l’instar des le semestre, en recul de 7,4% par rapport à l’an dernier sur la période Le communiqué sur les résultats semestriels est disponible, dans sa version
tique » du groupe, indique la major fois bien dotée. Elle possède des forêts ou des systèmes comme la correspondante, soit une marge opéraionnelle courante de 23,4%, intégrale, sur le site internet de la Société (www.somfyfinance.com).
dans son communiqué de presse. actifs dans 14 pays. La branche vise capture du carbone, d’ici à 2050. n
ENTREPRISES Jeudi 8 septembre 2022 Les Echos 20

La Poste renforce son


panel d’offres dans
Vin : la maison mère de Weston
le secteur de la santé affiche ses ambitions
par des pathologies cardiaques.
SERVICES Au total, La Poste accompagne VIN
environ 200.000 patients par
La Poste fait an et a réalisé 700 millions La holding de la
l’acquisition de la d’euros de chiffre d’affaires sur famille Descours
start-up Happytal, ce marché en 2021. Un indica- est en quête active de
spécialisée dans teur que le groupe souhaite por- « pépites » dans le vin.
la numérisation ter à 1 milliard d’euros dans les
du parcours prochaines années. Le propriétaire de
hospitalier. Weston et Bonpoint
Diversification souhaite devenir « un
des activités
C’était la pièce manquante pour Ces investissements doivent
grand acteur de l’offre
permettre à La Poste de perfec- permettre à La Poste « d’assurer haut de gamme ».
tionner son panel de services un suivi complet de l’hospitalisa-
dans le secteur de la santé. Le tion » pour décloisonner les dif- Marie-Josée Cougard
groupe annonce l’acquisition férentes solutions parfois déve- @CougardMarie
de Happytal, qui propose aux loppées à très petite échelle,
hôpitaux des logiciels de préad- souligne Delphine Mallet, Le propriétaire des chaussures J.M.
mission en ligne et aux patients Directrice du pôle santé et auto- Weston et des vêtements pour
des services de conciergerie. La nomie de La Poste. Cette straté- enfant Bonpoint avance à grands
PME innovante créée en 2013 gie répond en partie au déclin pas dans le vin. Avec l’ambition affi-
collabore avec 130 hôpitaux et de l’activité de distribution de chée de devenir « un grand acteur »
n’est pas la première à entrer courrier, mais aussi aux nou- du haut de gamme. « Notre objectif
dans le giron de la Poste. veaux besoins engendrés par le n’est pas de devenir énorme. En
Depuis 2016, année du lance- vieillissement de la population. revanche, nous voulons atteindre
ment de l’offre « veiller sur mes Plus largement, le groupe une masse critique sur certains mar-
p a re n t s » , l e g r o u p e s’e s t mise de plus en plus sur chés avec des pépites », explique
employé à développ er un l’accompagnement de start-up Damien Lafaurie, le directeur du
ensemble de services de proxi- pour relever le défi de la diversi- pôle vins et champagnes d’EPI, la
mité et de suivi médical. Il a fication de ses activités. C’est le holding créée il y a un demi-siècle Domaine phare de l’appellation Chianti Classico, en Toscane, Isole e Olena a été racheté en juin
d’abord racheté en 2017 le c a s ave c s o n p r o g r a m m e par Jean-Louis Descours, le patron dernier par le groupe familial. Photo DR
groupe Asten, spécialisé dans French IOT, dont 103 des 350 emblématique de l’enseigne André.
l ’a c c o m p a g n e m e n t d e s start-up accompagnées depuis EPI a fait deux acquisitions tout EPI ne compte pas s’arrêter là. « Aujourd’hui, nous proposons des
patients atteints de maladies sa création ont un pied dans le récemment. Après l’exceptionnel « Nous regardons beaucoup de dos- vins qui ont un potentiel de garde au « L’Italie a encore
chroniques, puis en 2018 Dia- secteur de la santé. Une démar- vin toscan Biondi Santi, le siers, dit Damien Lafaurie. L’Italie a prix de 20 à 40 euros ». En 2018, EPI de très belles
dom, pour l’installation et la che qui vaut aussi pour les « Petrus » de la région, cette société encore de très belles marques qui est entré au capital dans la maison
maintenance des dispositifs autres activités du groupe : au d’investissement spécialisée dans méritent d’être développées à l’inter- Tardieu Laurent à hauteur de 49 %, marques qui
médicaux à domicile. Une offre mois de juin, la Banque Postale les marques de luxe s’est offert en national ». En Toscane, des Barolo spécialisée dans les vins haut de méritent d’être
complétée en juin 2020 par a lancé le fonds d’innovation juin un autre grand nom italien, le ou des Chianti classico. Ou en Sicile, gamme de la vallée du Rhône afin développées à
l’acquisition de Nouveal, puis 115k, dédié aux start-up de la fin- domaine Isole e Olena – qui a con- une région qui elle aussi recèle des de contribuer aux structures d’éle-
l’entrée au capital de NewCard, tech, de l’assurtech et de la tribué à faire reconnaître le chianti trésors. L’Italie séduit tout particu- vage et de stockage et d’y dévelop-
l’international. »
start-up spécialisée dans la télé- cybersécurité. classico comme une grande région lièrement Damien Lafaurie en rai- per les ventes dans les circuits les DAMIEN LAFAURIE
surveillance de patients atteints — P. Ve. viticole. son d’« un rapport qualité très favo- mieux valorisés, telles que les caves Directeur du pôle vins
rable de ses vins ». Ce tropisme et la restauration. et champagnes d’EPI
n’exclut pas de faire des recherches
en Californie et en Océanie. Les Vaisseau amiral
aléas climatiques « complexifient Les champagnes Charles et Piper
les choses ». EPI a renoncé à certai- Heidsieck acquis en 2011 auprès du
nes acquisitions californiennes en groupe Rémy Martin, demeurent
raison du manque d’eau. « le vaisseau amiral » de la branche « nouer des partenariats en cham-
Le Luberon est un autre terrain viticole d’EPI, qui cependant n’a pas pagne » pour contribuer à son déve-
de prédilection d’EPI, qui y exploite sur ce créneau de projet de crois- loppement.
le domaine du Château La Verrerie sance externe. « Nous avons relancé EPI a modifié « le positionnement
et ses quelque 56 hectares à Puget- ces marques et doublé de taille de Piper Heidsieck, en augmentant
sur-Durance. Essentiellement des- depuis 2015, précise Damien Lafau- les prix de 30 à 40 % à 35 euros la
tiné à la production de rouge rie. Nos champagnes ont toujours un bouteille, 45 dollars aux Etats-Unis.
comme Grand Deffand et de blanc, fort potentiel de croissance et nous Les vins ont été retravaillés et les
ce vignoble, qui a plus que doublé gagnons de parts de marché grâce assemblages modifiés ». Le groupe
de taille, est passé en biodynamie. aux investissements réalisés dans le privilégie l’exportation. La France,
La gamme des vins y a été réorgani- réseau de distribution, notamment « où les prix sont un vrai problème
sée et travaillée pour accélérer la au Japon ». L’exportation est portée en raison du poids de la grande dis-
croissance et l’exportation. La pro- par une forte demande aux Etats- tribution » n’absorbe plus que 10 %
duction à l’origine était entière- Unis ainsi qu’en Asie-Pacifique. des ventes des champagnes du
ment livrée aux coopératives. Damien Lafaurie se dit prêt à groupe. n

E-cigarettes : Juul va payer


440 millions de dollars d’amende
Comprendre le Métavers CIGARETTES
tant « interdit », a-t-il précisé. Ken troniques. La sentence pourrait être
Paxton a également indiqué que plus dure par la suite. En effet, l’ave-
pour en saisir les opportunités ÉLECTRONIQUES l’entreprise a « manipulé la compo- nir des cigarettes électroniques de
sition chimique de son produit pour Juul est en suspens aux Etats-Unis.
Le spécialiste améri- rendre la vapeur moins agressive En juin dernier, le fabricant a été
cain de la cigarette pour la gorge des utilisateurs jeunes contraint de retirer ses produits du
électronique Juul Labs et inexpérimentés ». marché américain sur injonction de
a accepté de payer la FDA, le régulateur du secteur.
438,5 millions L’entreprise,
de dollars Soucieux de son image
Netexplo et ESCP Business School lancent leur nouveau à trente-quatre Etats. accusée d'avoir fait L’agence fédérale du médicament
de la publicité auprès avait estimé que la start-up n’avait
Certificat « Metaverse for Business » à l’occasion
pas démontré que la commerciali-
d’une conférence au Groupe Les Echos - Le Parisien, Le spécialiste américain de la ciga-
des mineurs sation de ses produits était « appro-
jeudi 20 octobre 2022 de 9h à 11h rette électronique Juul Labs a et de leur avoir vendu priée pour la protection de la santé
accepté de payer 438,5 millions de ses produits, publique ». La décision a toutefois
dollars à trente-quatre Etats ou ter- été temporairement levée ensuite
ritoires des Etats-Unis, qui l’accu-
met fin à la plainte. par une cour d’appel de Washing-
« Metaverse for Business » est une formation de 7 heures,
à distance, visant à explorer les enjeux et les réelles opportunités sent d’avoir fait de la publicité ton, afin de prendre le temps d’étu-
auprès des mineurs et de leur avoir « Pour préserver sa clientèle dier les arguments mis en avant par
business du Métavers.
vendu ses produits. L’entreprise mineure, Juul s'est appuyé sur des l’entreprise. En attendant, les
paiera cette somme pour mettre fin techniques de vérification de l’âge 438,5 millions de dollars seront
Forte de l’apport de professeurs, d’experts internationaux et
à une enquête, lancée en qu’elle savait inefficaces », a encore payés à ces Etats et territoires sur
de témoignages d’entreprises de tous secteurs, elle offre un
février 2020, et dirigée par le procu- déploré le plus haut responsable de une période de six à dix ans, précise
décryptage inédit sur cette nouvelle frontière pour que les reur général du Texas, Ken Paxton. la justice dans l’Etat du Texas. le communiqué. Si l’entreprise met
entreprises puissent s’y engager les yeux grands ouverts. L’enquête « a montré que Juul est L’accord prévoit également d’impor- plus de dix ans à payer, le montant
devenu un acteur dominant dans tantes restrictions quant à la promo- total sera porté à 476,6 millions.
Places limitées • sur invitation uniquement • Contact : aboilly@netexplo.org
l’industrie du vapotage en s’enga- tion et les pratiques commerciales Juul Labs, qui reste soucieux de son
geant délibérément dans une campa- de l’entreprise, notamment pour les image mais n’est pas dévoré de scru-
gne publicitaire qui a séduit les jeu- consommateurs âgés de moins de pules, a salué « les actions des procu-
m a k i n g s e n s e o f t h e f u t u r e • n et exp l o . c o m nes », a indiqué Ken Paxton dans un 35 ans. Il faut dire qu’en 2019, plus reurs généraux (...) pour lutter contre
communiqué. L’achat de ces ciga- d’un lycéen sur quatre (27,5 %) la consommation des mineurs ».
rettes électroniques leur est pour- déclarait utiliser des cigarettes élec- — G. C.
21 Les Echos Jeudi 8 septembre 2022
START-UP

Sorare va lancer un jeu de fantasy


consacré à la NBA
l La jeune pousse française a noué un partenariat avec la puissante ligue de basket américaine.
l Les Etats-Unis sont un marché stratégique pour la pépite, qui a aussi lancé un jeu dédié au base-ball.

WEB3

Adrien Lelièvre
@Lelievre_Adrien
31
MILLIONS DE DOLLARS
Le volume de ventes de NFT
Sorare frappe encore un grand réalisé lors des trente derniers
coup. Le spécialiste français du jours par Sorare.
Web3 a signé un partenariat avec la
NBA et le NBPA, le puissant syndi-
cat des joueurs professionnels de qui a fait la force de Panini ou Elec-
basket, afin de lancer un jeu de fan- tronic Arts, l’éditeur du jeu Fifa,
tasy dédié au basket-ball améri- dans le passé. Elle vient par exem-
cain. ple de mettre la main sur les droits
Ce dernier sera lancé cet de 11 clubs de Ligue 2. « Cela a du
automne et constitue une étape sens d’avoir des deals exclusifs,
importante dans la stratégie de explique Nicolas Julia, le fondateur
Sorare, célèbre pour son jeu de de Sorare. C’est une protection pour
football, de s’ouvrir à des sports qui nous. Et pour la communauté, c’est
ont une audience mondiale. Au quelque chose de positif de savoir
printemps, Sorare s’était déjà offert qu’il n’y aura pas de confusion et une
les droits de la MLB, la ligue de offre trop importante par rapport à
base-ball américaine. la demande. »
Mais avec la NBA, la licorne valo-
risée 4,3 milliards de dollars s’asso- Une croissance forte
cie à une ligue qui est considérée Alors que le marché des crypto-
comme un modèle dans l’univers monnaies est pris dans un tour-
du sport business. En 2022, ses reve- billon ces derniers mois, Sorare a
nus ont dépassé pour la première fait mieux que résister. Lors des
fois les 10 milliards de dollars. Droits trente derniers jours, la start-up tri-
télévisés, marketing, produits déri- colore a réalisé le troisième plus
vés, réseaux sociaux : la NBA est gros volume de ventes de NFT dans
passée maître dans l’art de créer le monde pour un montant de
l’excitation autour de son produit. 31 millions de dollars, derrière
Uniswap et Bored Ape Yacht Club
selon le site Cryptoslam.
« Notre « Nous avons continué à croître à
partenariat avec Les cartes de LeBron James, une des icônes de la NBA, seront bientôt en vente sur Sorare, comme celles de Stephen Curry, tous les niveaux : nombre d’utilisa-
Sorare offrira Giánnis Antetokoúnmpo, Nikola Jokić ou du Français Rudy Gobert. Photo Ashley Landis/AP/Sipa teurs, revenus, nombre
d’employés… », commente Nicolas
aux fans de la NBA Sorare lui apportera une manne risquent de s’arracher à prix d’or. En s’attaquant au basket, la entrer Serena Williams à son Julia, en rappelant que la société est
une toute nouvelle supplémentaire (le montant et la Comme pour le jeu de football, les société tricolore met un pied dans conseil d’administration. De quoi « rentable depuis le premier jour ».
façon de s'engager durée du partenariat n’ont pas été possesseurs de cartes pourront le jardin de son rival Dapper Labs, lui ouvrir des portes. « C’est notre Seule ombre au tableau, et pas des
avec nos équipes communiqués). En contrepartie, la également participer à des compé- qui doit en grande partie sa renom- bureau de New York qui va dévelop- moindres, la licorne est dans le
pépite française pourra éditer les titions en ligne. « Notre partenariat mée à Top Shot. Cette plateforme per le produit [dédié à la NBA, radar de l’Autorité nationale des
et les joueurs. » cartes digitales de joueurs qui évo- avec Sorare offrira aux fans de la de NFT permet d’acheter des vidéos NDLR], avec le soutien de celui de jeux qui envisage de réguler son
ADAM SILVER luent dans les 30 franchises com- NBA une toute nouvelle façon de de moments forts de la NBA mais Paris », précise Thibaut Pred- activité. « A court terme, nous som-
Président de la NBA posant le championnat. Celles de s’engager avec nos équipes et les ne propose pas un jeu de fantasy. homme, le porte-parole de Sorare. mes attentifs à ce qu’on ne nous
LeBron James, Stephen Curry, joueurs », se réjouit Adam Silver, le Pour réaliser son rêve américain, En parallèle, la jeune pousse veut mette pas dans des cases qui ne nous
Giánnis Antetokoúnmpo, Nikola président de la NBA, dans un com- Sorare a recruté Ryan Spoon, un continuer à se développer dans correspondent pas et qui pourraient
Jokić ou du Français Rudy Gobert muniqué de presse. ancien poids lourd d’ESPN, et a fait l’univers du football. Une stratégie nous tuer », commente le patron. n

La réglementation, Résultats de l’exercice 2021-2022


la petite épine dans le pied de la licorne Avancées du plan de transformaion TTA 2.0
Profitabilité en retrait dans un contexte dégradé
Sorare discute activement rieure, « sont réputés jeux d’argent et de hasard a ouvert une enquête sur
Données consolidées à fin juin 30/06/20 30/06/21 30/06/22 Variaions 06/22
avec les régulateurs de hasard et interdits comme tels tou- la start-up pour les mêmes raisons (en millions d’euros) Publié Publié Publié vs 06/21
français et britannique tes opérations offertes au public, sous que son homologue français. Pas Chiffre d’affaires 686,2 764,2 719,0 -5,9%
pour déterminer quelque dénomination que ce soit, vraiment anodin sachant que le EBITDA opéraionnel 3,5 36,2 8,9 -27,3
EBITDA (inclus norme IFRS 16) 18,7 52,8 26,2
si son activité est associée pour faire naître l’espérance d’un Royaume-Uni est le plus gros mar-
Résultat opéraionnel courant (26,1) 22,0 (2,7)
à un jeu d’argent. gain qui serait dû, même partielle- ché du football en Europe. L’ANJ Éléments opéraionnels non courants (32,4) 0,1 (0,4)
A ce stade, aucune décision ment, au hasard et pour lesquelles un s’est également rapprochée de ses Dépréciaions d’acifs (19,8) (0,2) 1,2
n’a été prise. sacrifice financier est exigé de la part homologues européens. En Suisse, Résultat financier (3,1) (0,7) (0,3)
Impôts sur les bénéfices 1,6 (4,9) (3,7)
des participants. » où les sites de jeux en ligne basés à Résultat net (59,9) 16,3 (5,8)
Charlie Perreau Si Sorare propose bien une offre l’étranger sont interdits, Sorare a Capex 12,6 9,3 16,5
@CharliePERREAU au public et nécessite un sacrifice été bloqué. Excédent financier net (43,8) 25,9 (48,0)
financier, l’« espérance de gain »
Pas une semaine ne se passe sans pose des questions. « Est-ce que le Jurisprudence
qu’un pays dévoile une nouvelle gain est dû au hasard ? C’est tout le La licorne pourrait bien rendre des ACTIVITÉ L’EBITDA opéraionnel s’établit à +8,6M€ pour PROFIL
le pôle “Fashion”, -3,0 M€ pour le pôle “Home Le Groupe Damartex, l’un des principaux
mesure pour encadrer le secteur des débat », estime Stéphane Daniel, comptes à d’autres régulateurs dans Damartex conclut l’exercice 2021/22 avec
un chiffre d’affaires à 719,0 M€, impacté par & Lifestyle” et +3,3M€ pour le pôle “Healthcare”. distributeurs européens pour senior, a l’ambiion
cryptomonnaies. La licorne fran- associé chez d&a partners, cabinet les mois à venir puisqu’il n’existe pas un contexte macroéconomique difficile. Il s’agit Le groupe Damartex clôture l’exercice 2021/22 de devenir le leader européen de la silver
d’un repli de -5,9% à taux réels par rapport à avec un résultat net à -5,8 M€. économie.
çaise Sorare doit de son côté faire d’avocats spécialisé dans la tech et la de réglementation uniforme sur ce l’exercice précédent mais d’une hausse de Il regroupe trois pôles :
face à des défis réglementaires qui blockchain. secteur. Des procédures qui ont évi- +4,8% par rapport à l’exercice 2019/20. SITUATION FINANCIÈRE
• “Fashion”, Damart, Afibel, Xandres
Marqués par un ralenissement de l’acivité La situaion financière nete s’établit à -48,0 M€
n’ont aucun lien avec la crypto. demment un coût : recours à des au second semestre, les pôles “Fashion” et à fin juin 2022 (contre 25,9 M€ à fin juin 2021 • “Home & Lifestyle”, 3Pagen, Vitrine Magique,
Coopers of Storford
L’Autorité nationale des jeux Un tout nouveau marché avocats spécialisés, recrutement de “Home & Lifestyle” enregistrent des chiffres et -43,8 M€ à fin juin 2020). Celle-ci reflète la
• “Healthcare”, Sédagyl, Santéol, MSanté,
d’affaires en retrait par rapport à l’exercice réalisaion d’invesissements avec notamment
(ANJ) a adressé il y a quelques semai- Pour jouer à Sorare, un internaute personnel chargé de la conformité… précédent, respecivement à 535,5 M€ (soit des acquisiions dans le pôle “Healthcare” pour Medical Santé
nes une mise en garde à la jeune achète des cartes virtuelles (sous la Mais la jeune pousse a les poches -3,5% à taux réels) et à 147,6 M€ (soit -16,9% un montant de 20,2 M€. Le Groupe est présent principalement en Europe,
à taux réels). Le pôle “Healthcare”, renforcé Le besoin en fonds de roulement ressort à notamment en France, en Grande Bretagne,
pousse qui édite un jeu de fantasy forme de NFT) plus ou moins rares profondes, grâce à sa dernière levée par plusieurs acquisiions récentes, poursuit 27,9 M€ à fin juin 2022, transitoirement impacté en Belgique et en Allemagne.
www.damartex.com
football basé sur des cartes virtuel- qui permettent de participer à des de fonds de 680 millions de dollars et sa bonne dynamique, et affiche un chiffre par un niveau de stocks anormalement élevé
d’affaires à 35,9 M€, soit une hausse sensible suite au ralenissement des derniers mois.
les, comme l’a révélé BFM Business. tournois virtuels. La valeur de la ses revenus. En 2021, elle a enregistré de +14,3% à taux réels. CONTACTS
Le 6 septembre, Sorare a rencontré carte évolue en fonction des statisti- un chiffre d’affaires de 325 millions DIVIDENDE Damartex :
RÉSULTATS Compte tenu de l’impact du contexte dégradé Claire Bonnet - Tél. : 03 20 11 47 28
le régulateur français pour défendre ques du joueur de football dans la de dollars, contre 8 millions en 2020. Dans un environnement complexe impacté et de la poursuite du plan de transformaion du cbonnet@damartex.com
sa position mais il est « encore trop « vraie vie ». Les décisions des autorités fran- par les tensions inflaionnistes et la guerre Groupe, le Directoire proposera la distribuion Shan :
en Ukraine, l’EBITDA opéraionnel du Groupe d’un dividende de 0,10 € par acion lors de
tôt » pour tirer des conclusions, a « Nous avons créé un nouveau çaise et britannique auront des ressort à 8,9 M€, en repli de -75,6% par rapport
Alexandre Daudin - Tél. : 06 34 92 46 15
l’Assemblée Générale prévue le 17 novembre 2022. alexandre.daudin@shan.fr
indiqué aux « Echos » l’ANJ. marché. Et quand on crée un nou- conséquences sur des jeux similai- à l’exercice 2020/21 (+153,3% par rapport à
PERSPECTIVES Aliénor Kuentz - Tél. : 06 28 81 30 83
l’exercice 2019/20 qui intégrait les effets de la
La start-up, qui vient de signer un veau marché, des questions légitimes res à Sorare. « Leurs positions feront crise sanitaire). Si l’environnement économique appelle à la alienor.kuentz@shan.fr
contrat avec la NBA, devra prouver se posent sur un potentiel cadre », jurisprudence », estime Stéphane Alors même que l’acivité marquait prudence, le groupe Damartex rappelle qu’il CALENDRIER
un ralenissement au second semestre et que dispose d’atouts importants pour y faire face. • Réunion d’informaion financière
qu’elle n’est pas une plateforme de observe Nicolas Julia, cofondateur Daniel, qui est régulièrement inter- des hausses sensibles étaient constatées Le déploiement du plan stratégique TTA 2.0 résultats annuels 2021/2022 : 8 septembre 2022
paris sportifs, sous peine de devoir de Sorare. Ces questions ne sont pas rogé par des start-up qui mêlent jeux sur l’ensemble des coûts (transport, papier, desiné à accroitre la proposiion de valeur du • Publicaion du chiffre d’affaires du premier
maières premières…), le Groupe a maintenu Groupe et en faire un acteur référent de la Silver trimestre 2022/2023 : 20 octobre 2022
obtenir une licence au même titre uniquement posées par le régula- vidéo et crypto ainsi que par les ses invesissements de transformaion. Economy, se poursuit.
que Winamax ou Betclic. Comme le teur français. En octobre 2021, la acteurs du « play to earn » dont l’un
stipule le Code de la sécurité inté- commission britannique des jeux des plus connus est Axie Infinity. n
Jeudi 8 septembre 2022 Les Echos 22

HIGH-TECH&MEDIAS

iPhone 14, Apple Watch, AirPods…


Apple toujours à l’offensive
l Le géant californien a dévoilé de nouveaux produits lors de son très attendu événement de rentrée.
l Les iPhone 14 ont accaparé l’attention du public, mais Apple a aussi dévoilé de nouvelles montres
connectées et des AirPods plus performants.
TECHNOLOGIE
Le directeur général d’Apple,
Hortense Goulard Tim Cook, lors de la Keynote
@HortenseGoulard du géant de Cupertino,
— Correspondante à San Francisco mercredi soir.

Apple opte pour une stratégie en


deux temps face à l’inflation record.
Toute la tech attendait de voir com-
ment la marque connue pour son
p ositionnement très haut de
gamme réagirait, alors même que le
marché du smartphone baisse
depuis plusieurs trimestres. D’un
côté, le numéro 2 du marché avec
16 % des parts (devant 22 %pour
Samsung) baisse le prix de ses nou-
veaux iPhones 14 et 14 Plus de
100 dollars par rapport aux iPhone
13 et 13 Plus, tout en rajoutant de
nouvelles fonctionnalités inédites.
De l’autre, les modèles haut de
gamme iPhone Pro restent au
même prix, sachant que leur clien-
tèle est bien moins sensible à l’infla-
tion.

•RÉINVENTÉS
LES IPHONE PRO

Comme le disait la rumeur, la nou-


velle gamme d’iPhone a été la star de
cet événement. Mais ce sont surtout
les iPhone Pro, les plus chers, qui

Carlos Barria/Reuters
ont bénéficié des dernières innova-
tions. Ces deux modèles afficheront
désormais des informations sur
l’écran verrouillé, sur le modèle de
l’Apple Watch, le bracelet-montre
connecté du groupe californien.
L’écran de verrouillage restera
allumé en permanence, avec une
luminosité faible. L’application
météo, les calendriers et les cours de
Bourse de certaines actions pour-
« Series 8 », une nouvelle Apple
Watch SE, la moins chère, ainsi
qu’une montre plus résistante, adap-
La marque à la pomme veut rattraper
ront s’afficher sur cet écran. Sous le
capot, ces deux modèles bénéficie-
tée aux sports extrêmes. Il a dévoilé
de nouvelles fonctionnalités liées à
Garmin dans les montres de sport
ront de puces A16, plus perfor- la santé et aux accidents. La nouvelle
mantes. Les autres modèles de Apple Watch Series 8 permettra par Apple a présenté mercredi Avec son écran plus large, sa Par conséquent, elle est même,
portables, l’iPhone 14 et l’iPhone exemple aux femmes de prendre ÉCOUTEZ NOTRE une Apple Watch Ultra eSim par défaut, son cadran en d’après Counterpoint Research,
Max, continueront quant à eux à leur température pendant la nuit à 799 dollars, en concur- titane et son autonomie de 60 heu- numéro un mondial des montres
utiliser les puces A15. pour évaluer, a posteriori, à quel
PODCAST LA STORY rence directe avec les res, l’Apple Watch Ultra semble connectées à plus de 500 dollars.
Le groupe californien devait éga- moment elles ont ovulé. Une fonc- Apple, la firme montres « outdoor » du taillée pour marcher sur les pas Sur le marché des montres
lement annoncer des améliorations tion utile pour les couples qui cher- qui valait 2.000 milliards spécialiste du GPS. Garmin de Garmin et notamment de sa connectées tous prix confondus,
des deux caméras de ses iPhone Pro, chent à concevoir. Le groupe basé à dans « La Story », le podcast est le numéro un mondial gamme Fenix vendue entre 699 et l’entreprise du Kansas n’a toutefois
dont l’une est située à l’avant et Cupertino a aussi développé un logi- d’actualité des « Echos ». des montres connectées 1.199 euros. « Dans les montres, pas l’envergure de ses rivaux. En
l’autre à l’arrière du portable. ciel permettant de détecter les acci- à plus de 500 dollars. l’ADN de Garmin c’est le sport et la revenu, elle se hisse à la troisième
L’espace dédié à la caméra sur les dents de voiture et d’appeler les performance. Mais nous nous place derrière Apple puis Sam-
écrans devait être significativement secours automatiquement. Florian Dèbes ouvrons aussi au grand public en sung. L’an dernier, la marque était
réduit. Il devait prendre la forme de cet événement de rentrée. L’un de @FL_Debes gardant notre exigence de fiabilité et entrée dans le Top 5 mondial du
d’une petite ouverture ronde,
comme sur les Samsung, au lieu
• DE NOUVEAUX AIRPODS
L’an dernier, Apple avait dévoilé de
ces nouveau modèle sera un iPad
bas de gamme. Equip é d’une Les dernières publicités d’Apple
d’autonomie », dit-on chez Garmin
France pour résumer la philoso-
cabinet d’étude sur le critère du
volume avant d’être désormais
d’une encoche. L’une des incertitu- nouveaux modèles d’AirPods, plus puce A14, qui a fait son apparition pour ses montres connectées phie de la marque. reléguée à la septième place par
des de cette conférence portait sur le performants. Cette année, l’entre- dans les iPhone 12, ce dernier per- avaient déjà mis la puce à l’oreille Sortis en janvier dernier, cer- des marques indiennes à bas prix.
prix des iPhone. Apple a, par prise a présenté de nouveaux Air- mettrait d’utiliser la 5G. Il pourrait aux connaisseurs. Du cycliste tains modèles de la gamme Gar-
ailleurs, décidé d’arrêter la gamme Pods Pro, son modèle haut de être rechargé à l’aide d’un port qui appelle les secours grâce à min Fenix 7 arborent un écran Match marketing
d’iPhone Mini, les plus petits, selon gamme. Comme l’anticipait le USB-C. De nouvelles règles euro- son Apple Watch après une résistant en saphir. Grâce à une Avec 5 milliards de dollars de
Bloomberg. média spécialisé Macworld, un péennes, adoptées en juin, obligent mauvaise chute sur la route, technologie développée par la PME chiffres d’affaires partagés entre
« design amélioré, une meilleure qua- les fabricants de smartphones et de aux grimpeurs qui surveillent française Sunpartner – rachetée les ventes de montres connectées,
•APPLE
TROIS NOUVELLES
WATCH
lité de son, une meilleure capacité à
annuler les bruits extérieurs », ont
tablettes telles que les iPad à les
doter de ports USB-C. Cette régle-
depuis leur montre leur oxy-
génation en altitude, certains
par Garmin en 2019 –, la plupart
des Fenix se rechargent partielle-
de GPS et de sonar pour bateau,
Garmin ne boxe évidemment pas
La conférence de rentrée d’Apple été annoncés. mentation, qui vise à faciliter la vie personnages de ces vidéos ment lorsqu’elles sont exposées à la dans la même catégorie qu’Apple
s’est ouverte sur sa nouvelle gamme des consommateurs et à éviter les ressemblaient étrangement lumière du soleil. Elles peuvent, et ses 365 milliards de dollars
d’Apple Watch. Le groupe califor-
nien a dévoilé trois nouveaux
• LES IPAD ATTENDRONT
Le groupe californien travaille éga-
déchets électroniques, s’appliquera
à partir de l’automne 2024. Apple a
aux clients de Garmin, l’autre
success-story américaine du mar-
théoriquement, fonctionner pen-
dant 56 jours consécutifs.
de recettes en 2021. Tirée par les
ventes d’écouteurs sans fils
modèles : une montre connectée lement à un nouveau modèle commencé à tester de nouveaux ché des « wearables ». et d’Apple Watch, sa division Wea-
de nouvelle génération, baptisée d’iPad Pro qui n’a pas été dévoilé lors modèles d’iPhone dotés de ces Lors de sa traditionnelle confé- rable, maison et accessoire lui
ports, mais ces derniers n’arriveront rence de septembre à Cupertino, En s’adressant apporte environ 10 % de cette
pas avant l’année prochaine, selon la marque à la pomme est entrée à la cible exigeante somme titanesque.
Le groupe veut doubler ses effectifs les informations de Bloomberg. mercredi soir frontalement en de Garmin, Apple En s’adressant à la cible exi-
compétition avec le spécialiste geante de Garmin, Apple devra
dans la publicité numérique •DENIRÉALITÉ
MAC, NI CASQUE
VIRTUELLE
du GPS et des sports d’endurance
en pleine nature. Tout en présen-
devra prouver que
ses montres font la
prouver que ses montres font la
différence alors que les modèles
La marque à la pomme cherche à recruter plus L’entreprise dirigée par Tim Cook tant ses nouveaux iPhone, une différence alors que Garmin sont déjà compatibles
de 200 personnes pour sa division publicité numérique, travaille aussi à une nouvelle série de Apple Watch Series 8 dotée de avec les iPhone. Surtout, l’entre-
ce qui porterait le total à plus de 450 salariés, selon Mac, son ordinateur portable, selon fonctionnalités inédites (comme
les modèles Garmin prise de Cupertino s’attaque à une
le « Financial Times ». Cette vague arrive dix-huit mois l’agence américaine. Ces derniers la détection de l’ovulation chez les sont déjà compatibles marque dont la réputation n’est
après qu’Apple a bouleversé le secteur en introduisant utiliseront la dernière puce dessinée femmes) et une nouvelle Apple avec les iPhone. plus à faire chez les sportifs de
de nouvelles règles limitant le ciblage publicitaire. par Apple, baptisée « M2 ». Mais ces Watch SE à prix low cost selon montagne. Malgré des ambassa-
Ce système, qui impose aux développeurs d’applications ordinateurs n’ont pas encore été les standards du groupe califor- Particulièrement apprécié des deurs de renoms, les entreprises
de recueillir le consentement des utilisateurs avant dévoilés. De même, le casque de réa- nien, l’entreprise de Steve Jobs cadres et des entrepreneurs adep- finlandaises Suunto et Polar, égale-
de partager leurs données avec des tiers, a pénalisé lité virtuelle et augmentée d’Apple a surpris avec une montre Apple tes de course à pied en montagne, ment spécialisées dans les mon-
Facebook, Twitter et Snapchat. Les critiques y ont vu pourrait être présenté dans les pro- à 799 dollars – sa plus chère de triathlon et de vélo, Garmin est tres « outdoor », restent à bonne
une façon pour Apple de renforcer sa propre activité chains mois. Mais ce produit, totale- à ce jour – pour les « explora- l’une des rares marques d’appareils distance de Garmin. Mais quand il
publicitaire, qui devrait atteindre 5 milliards de dollars ment nouveau pour Apple, devrait teurs », les marathoniens, les électroniques à pouvoir afficher s’agit de marketing, nul n’ignore
cette année selon Evercore ISI. bénéficier d’un événement dédié. n plongeurs, les triathlètes. des prix supérieurs à ceux d’Apple. qu’Apple est un champion. n
23 Les Echos Jeudi 8 septembre 2022 HIGH-TECH & MEDIAS

Pour la première fois, la fibre est


majoritaire chez les entreprises
forts taux en Europe. Les Français son débit. L’accès à un Internet Plus inquiétant, le nombre
TÉLÉCOMS aussi ont basculé : depuis le prin- rapide, la possibilité d’échanger des d’entreprises « réfractaires » a aug-
temps 2022, le nombre d’abonne- fichiers volumineux, d’utiliser des menté, même si elles restent
Selon le dernier baro- ments à la fibre (15,5 millions logiciels métiers dans le cloud mais minoritaires : 41 % d’entre elles
mètre Ifop-Covage, aujourd’hui) est supérieur à ceux de aussi la visioconférence viennent n’envisagent pas d’abandonner
55 % des entreprises l’ADSL sur le vieux réseau cuivre. en tête des usages. Et la progression l’ADSL, contre 35 % en 2021. « Nous
tricolores sont raccor- Mais le marché des entreprises, va se poursuivre : 59 % des entrepri- n’avions pas forcément vu ce sujet »,
dées à la fibre optique. moins concurrentiel et plus lent à ses non équipées veulent adopter la reconnaît Denis Teissier. Plus que la
bouger que le marché grand public, fibre d’ici à trois ans et les deux tiers non-éligibilité, les employeurs
Mais 41 % des autres restait encore un peu à l’écart. Jus- choisiront alors de la fibre « pro », redoutent désormais de devoir
ne souhaitent pas qu’à présent, de nombreuses PME avec des services dédiés. payer plus cher et d’être contraints
n’étaient pas toujours éligibles, ensuite à revoir toute leur architec-
basculer, par crainte ou pensaient à tort ne pas l’être. Les « réfractaires » ture informatique. « Il y a encore
de payer plus cher. Or c’est précisément ce frein progressent l’idée qu’on met le doigt dans un
qui s’est beaucoup estompé l’année Pour autant, la partie est loin d’être engrenage, sans savoir où aller »,
Raphaël Balenieri dernière. « La connaissance de l’éligi- jouée. L’adoption de la fibre varie résume Denis Teissier.
@RBalenieri bilité a beaucoup progressé », expli- beaucoup selon la taille et la géo- Pourtant, le passage à la fibre
que Denis Teissier. La baisse des graphie. Elle est encore minoritaire optique n’entraîne pas systéma-
Bonne nouvelle pour la compéti- prix sur le marché de gros (les opé- (49 %) chez les micro-entreprises tiquement une numérisation plus
tivité française. Pour la première rateurs qui louent leurs réseaux (1 à 5 salariés), tandis que le taux large des processus. Selon une étude
fois depuis le lancement de la fibre à d’autres opérateurs ciblant monte à 74 % pour les entreprises de récente du BCG pour le Medef, la
fibre optique il y a dix ans, plus les entreprises) a aussi joué. 50 salariés ou plus. Plus une entre- moitié des entreprises tricolores
d’une entreprise française sur deux Autre bonne nouvelle pour les prise est grande, plus sa propension (surtout dans l’industrie et les sec-
(55 %) utilise désormais ces pré- « telcos », les entreprises passent à passer à la fibre augmente. De la teurs traditionnels) ne sont pas
cieux fils de verre. C’est ce que à la fibre « pour ses beaux yeux ». même façon, 70 % des entreprises embarquées dans la transition
montre le dernier baromètre Ifop- De façon un peu contre-intuitive, d’Ile-de-France sont fibrées, contre numérique. Preuve que la « brique Les opérateurs télécoms ont fibré la France à plus de 70 %,
Covage paru mercredi qui, depuis la crise sanitaire a en effet eu un 36 % dans les communes rurales. télécoms » ne fait pas tout. n l’un des plus forts taux en Europe. Photo Funtap/Shutterstock
quatre ans, mesure le développe- impact limité, du moins chez les
ment de la fibre chez les grands PME. Ainsi, 69 % des entreprises
groupes et les PME. Pour l’occasion, sondées disent que le Covid-19 ne les
800 sociétés ont été interrogées. a pas incitées à lancer ou à accélérer
La progression est spectaculaire. leur passage à la fibre.
Par comparaison, « seulement » Si les entreprises adoptent cette
37 % des entreprises étaient fibrées technologie, c’est donc surtout pour
l’année dernière, et à peine 23 %
en 2019. « La croissance s’est accélé-
rée au-delà de nos attentes, il y a un
vrai momentum », résume Denis
Teissier, directeur marketing et
communication chez Covage,
« La croissance
s’est accélérée
au-delà de nos
En vente chez
votre marchand
l’un des gros opérateurs d’infra-
structures du pays.
attentes, il y a un
vrai momentum. »
Les « beaux yeux » de la fibre DENIS TEISSIER
Le paradoxe est donc peu à peu Directeur marketing
en train de disparaître… Après des
années de travail à vitesse grand V,
les opérateurs télécoms ont fibré la
et communication chez Covage
de journaux
France à plus de 70 %, l’un des plus

en pixels
« Les Echos » élu meilleur titre de
presse au Grand Prix des Médias 2022
PRESSE Mardi soir se tenait la 24e édition du Grand Prix des
Médias, organisé par CB News. Le prix du meilleur titre de presse
de l’année a été décerné aux « Echos ». Il « vient récompenser
dix ans de hausse continue de la diffusion du quotidien économi-
que de référence et des résultats exceptionnels obtenus notamment
grâce à la digitalisation réussie de son modèle », s’est félicité Pierre
Louette, le PDG du groupe Les Echos - Le Parisien. Depuis
trois ans, la hausse des revenus du numérique compense la
baisse de ceux du papier : en 2021, ils ont passé le seuil symboli-
que des 50 % et les abonnements et les ventes numériques repré-
sentent désormais plus de 70 % de la diffusion totale du titre.

TF1-M6 : La DGCCRF a émis un avis


plutôt favorable à la fusion
AUDIOVISUEL L’Autorité de la concurrence (ADLC), qui doit
statuer à la mi-octobre sur le projet de fusion entre TF1 et M6, a
reçu un avis favorable d’un service de Bercy, révèle « Capital ».
Un représentant de la Direction générale de la concurrence, de
la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a
présenté cet avis consultatif – et confidentiel – pendant les audi-
tions du collège de l’ADLC. C’est en particulier sur le marché
publicitaire que l’analyse des services de Bruno Le Maire serait
plus ouverte que celles des services d’instruction de l’ADLC. En
contrôle des concentrations, c’est l’ADLC qui décide – mais le
ministre de l’Economie est notifié de tous les éléments du dos-
sier et assiste aux séances par l’intermédiaire de la DGCCRF.

Google va afficher les moyens


de transport écologiques sur Maps
APPLICATIONS Les utilisateurs de Google Maps dans 40 pays
d’Europe – dont la France – pourront bientôt choisir les itinérai-
res les plus économes en carburant, a annoncé le géant améri-
cain mercredi. Cette fonctionnalité, déjà lancée aux Etats-Unis
et au Canada, indiquera le chemin le plus rapide (comme c’est le
cas aujourd’hui) mais également le moins énergivore, en fonc- L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération
tion du type de moteur (thermique, hybride, etc.). Outre-Atlanti-
que, cet affichage aurait déjà permis d’éviter 500.000 tonnes
d’émissions de CO2, soit 100.000 voitures thermiques retirées de
la circulation. Google veut aussi mieux coller aux usages.
En France, les recherches sur Maps de bornes de recharge
Tout pour faire
pour les voitures électriques ont augmenté de 200 % en un an.
Jeudi 8 septembre 2022 Les Echos 24

PME&REGIONS

La « silicon valley » grenobloise


retrouve des couleurs
l Le renouveau de la vallée de l’Isère, qui avait beaucoup décliné ces dernières années, est tiré par les semi-conducteurs.
l Des jeunes pousses issues du CEA Grenoble se font une place parmi les grands.
gique au CEA Grenoble, structure à
ÉLECTRONIQUE l’origine des deux groupes et d’Ale-
dia. A l’inverse, « à leur regain spec-
Florian Espalieu taculaire vient se superposer,
— Correspondant à Grenoble aujourd’hui, une pénurie mondiale
qui fait exploser le marché ».
Les regards sont à nouveau braqués « D’autant que l’électronique de
sur la « silicon valley » grenobloise. puissance destinée à l’automobile
Début juillet, Emmanuel Macron donne des perspectives à long terme
s’est rendu à Crolles (Isère) pour de chiffre d’affaires important »,
présenter le plan Electronique 2030 poursuit l’expert.
pour la filière du semi-conducteur. Qu’il s’agisse de biotechs, de fin-
Le déplacement, effectué sur le site techs, ou de sociétés de services,
où STMicroelectronics et l’améri- l’économie des quinze dernières
cain GlobalFoundries bâtissent années a été tirée par le numérique.
leur usine commune, est embléma- Et « cet engouement pour le software
tique pour le territoire. [les programmes, NDLR] se doublait
Au-delà de cette future locomo- d’un gros désintérêt des investisseurs
tive à 5,7 milliards d’euros financée pour le hardware [l’ensemble des
à 40 % par l’Etat, à quelques kilomè- équipements, NDLR] », explique
tres de la nouvelle unité de fabrica- Nathalie Gambade, la directrice
tion que fait construire Soitec, plu- financière d’Aledia : « Or, notam-
s i e u r s p r o j e t s d ’e n v e r g u r e ment du fait de la présence du CEA,
s’apprêtent à sortir de terre. Tel Grenoble est très tourné vers l’indus-
celui de la start-up Aledia, égale- trie et les matériaux… »
ment ciblé par le plan Electronique Cette spécificité, dans un con-
2030 du gouvernement, qui prévoit texte général de réindustrialisation,
de lancer l’année prochaine la ravive aujourd’hui les couleurs du
phase industrielle de ses écrans territoire. Encore faut-il y mettre le
microLED avec, à la clef, un chiffre prix, car franchir l’étape de l’indus-
d’affaires d’une cinquantaine de trialisation nécessite d'« avoir le dos
millions d’euros dès 2023. solide ». Aledia, qui promet
550 emplois directs à l’horizon
Un quart des emplois 2024, a consommé 240 millions
industriels d’euros depuis sa création. « Alors
A l’image des deux géants ST et que nous n’avons encore rien vendu,
Soitec, la vallée de l’Isère, place forte souligne son président Giorgio Ana-
historique des semi-conducteurs, nia. Mais à moins de 300 millions
avait beaucoup décliné ces derniè- d’euros d’investissements, il n’est pas
res années. STMicroelectronics a possible de produire des écrans ». La start-up Aledia prévoit de lancer l’année prochaine la phase industrielle de ses écrans microLED. Photo Aledia
été éjecté du CAC 40 en 2013, après
la chute de son partenaire Ericsson, Accélération
et Soitec a frôlé la faillite en 2015,
après l’arrêt de ses projets dans le
photovoltaïque.
des levées de fonds
L’entreprise doit encore bénéficier
de subsides du plan France 2030 ;
montagneux : « Le CEA a su fédérer
région, métropole et ville pour revenir
vers nous avec une solution compéti-
Gentil, voit aussi une accélération :
« Sur le 1,6 milliard d’euros levés
depuis 2015, un milliard l’a été
Waga Energy multiplie
Tous secteurs confondus (micro-
électronique comprise), l’industrie
pour financer sa recherche, elle a
touché, avant 2019, 20 millions
tive et l’avantage d’être à 10 minutes
de Grenoble », explique le dirigeant.
en 2020 et 2021. »
Le soutien économique à la les partenariats
iséroise a perdu un quart de ses d’euros d’argent public. S’y ajoutent Implanté dans la capitale des filière semble d’ailleurs faire éton-
emplois depuis 2000. « Nous som- 90 millions du fonds d’investisse- Alpes depuis 1956, le CEA char- namment consensus entre les élus A peine un an après son consiste à dissocier le méthane
mes passés de 107.000 emplois indus- ment « Sociétés de Projets Indus- p e n t e l ’é c o n o m i e l o c a l e : locaux, malgré des couleurs politi- introduction en Bourse, des autres gaz s’échappant de la
triels à 82.000 en 2016, avant de triels » de Bpifrance. Un accompa- « 230 start-up en sont sorties depuis ques très différentes, et même par- l’entreprise, qui produit fermentation des déchets – princi-
remonter à 85.000 l’an dernier », gnement déterminant pour Giorgio vingt ans, avec une orientation vers fois de vraies inimitiés. Le dernier du méthane à partir palement du dioxyde de carbone.
retrace Samy Sisaid, sous-préfet à la Anania : « Sans eux, Aledia n’aurait les innovations de rupture », comp- plan Nano 2022 a aussi bien bénéfi- de « gaz de décharge » Sont opérées une filtration par
relance du département. sans doute pas pu rester en France », tabilise Stéphane Siebert. Les cié des financements de la région, a une douzaine d’usines membranes puis une distillation
« Le semi-conducteur est une appuie ce dernier. Le tissu local a, start-up locales sont ainsi à 22 % des du département et de la Commu- en construction. cryogénique pour en retirer azote
industrie cyclique mais l’affaiblisse- lui, permis à l’entreprise de trouver « deeptechs », contre 5 % au niveau nauté de communes du Grésivau- et oxygène, principaux composés
ment de ST et Soitec a accentué le du foncier disponible, pourtant n a t i o n a l , d ’a p r è s u n e é t u d e dan (gérés par la droite) que de la Vingt gigawatts heure annuels, de l’air piégé. Le processus est tota-
creux », analyse Stéphane Siebert, réputé rare dans une aggloméra- d’impact du réseau French Tech in métropole de Grenoble (à gauche). soit la consommation de lement écologique et a valu à la
directeur de la recherche technolo- tion coincée entre trois massifs the Alps. Son président, Romain Une rare unanimité. n 3.000 foyers : telle est la produc- start-up d’être intégrée aux deux
tion de biométhane annoncée par dernières promotions du Green
la société Waga Energy, associée Tech20, sélection nationale des

Les nouvelles ambitions de l’isérois HRS avec Séché Environnement. Une


unité « Wagabox » sera ainsi ins-
tallée fin 2023 sur le site de stoc-
« champions technologiques » du
réseau French tech.

kage de déchets de Sainte-Marie- Contrats récurrents


Concepteur et fabricant de ment en plein virage, matérialisé duction en Bourse de février 2021. Kerque (Pas-de-Calais) géré par Une douzaine d’autres usines sont
stations de ravitaillement en 2020 par son changement de « Alors qu’il a fallu Le titre s’échange toutefois deux Opale Environnement, une filiale en cours de construction, dont
en hydrogène, la société nom : TSM – soit Tuyauterie servi- 20 ans pour avoir fois plus bas aujourd’hui que lors du gestionnaire de déchets. Pour une en Espagne et cinq en Améri-
vient de signer un partena- ces maintenance – devient HRS, du pic euphorique à 49,60 euros qui Waga Energy, ce nouveau parte- que du Nord. Le méthane, produit
riat avec l’italien Simplifhy et pour Hydrogen refueling solutions.
les 200 stations avait suivi celle-ci. nariat vient confirmer les accords à un coût de revient de 40 à
d’intégrer Tenerrdis, pôle de Un nouveau sigle plus conforme à hydrogène La production doit désormais passés avec Suez et Veolia, notam- 70 euros le mégawattheure, est
compétitivité de la transition ses nouvelles ambitions : « Nous actuelles en décoller. « Alors qu’il a fallu 20 ans ment, pour des installations de vendu à GRDF, qui le réinjecte
énergétique de la région. voulons être les spécialistes de la sta- Europe, notre pour avoir les 200 stations hydrogène cette même technologie. De nou- ensuite dans son réseau. « Bien
tion avec sécurité et fiabilité », actuelles en Europe, notre nouvelle veaux marchés devraient être que peu subventionné, nous som-
Dans les tuyaux, de l’hydrogène… et affirme Adamo Screnci. nouvelle usine usine de Champagnier [commune dévoilés prochainement en mes très compétitifs. Surtout com-
des annonces. La société HRS, sera capable voisine de Champ-sur-Drac, où se Europe et Amérique du Nord. paré au prix moyen de 90 euros
située dans l’agglomération greno- Changement d’échelle de produire situe le siège, NDLR] sera capable de « Notre modèle est celui d’un pro- produit par un méthaniseur agri-
bloise, conçoit et fabrique des sta- En hausse de 60 % pour atteindre p ro d u i re 1 8 0 s t a t i o n s p a r a n ducteur de biométhane, c’est-à-dire cole, qui bénéficie d’aides plus
tions de ravitaillement en hydro- 16,7 millions d’euros lors du dernier
180 stations par an dès 2023-2024 », mesure Adamo que nous restons propriétaire des importantes », stipule Mathieu
gène. Le 30 août, elle a intégré exercice, le chiffre d’affaires traduit dès 2023-2024. » Screnci. Le déménagement s’effec- installations, pilotées à distance Lefebvre.
Tenerrdis, rejoignant ainsi les cette volonté : l’activité historique ADAMO SCRENCI tuera en trois phases : « La plate- depuis le siège de Meylan, en Isère », Les contrats récurrents sur
262 membres de ce pôle de compéti- « tuyauterie industrielle » s’est Directeur général délégué forme de test sera investie d’ici à précise Mathieu Lefebvre, prési- quinze ans signés par l’entreprise
tivité de la région Auvergne-Rhône- contractée de 13 % pour passer sous de HRS fin 2022. Puis nous entamerons la dent et cofondateur de Waga lui garantissent son chiffre d’affai-
Alpes dédié à la transition énergéti- les 2 millions, alors que celle des sta- phase industrielle début 2023 avec Energy en 2015, avec deux autres res pour les prochaines années.
que. Avant d’afficher deux jours plus tions hydrogène progresse de près l’usine, avant de déménager les ingénieurs d’Air Liquide. L’origine En 2021, il était de 12,3 millions
tard son partenariat avec la société de 80 % pour grimper à quasi bureaux au second semestre. » de la technologie provient des d’euros. L’objectif est de le porter à
italienne Simplifhy, qui fournit à 15 millions. Le carnet de comman- Les objectifs n’ont, eux, pas laboratoires du groupe indus- 200 millions d’ici à 2026, avec
l’industrie des systèmes de décarbo- des affiche 60 millions au 30 juin changé : un chiffre d’affaires de triel. La start-up a mis au point son l’installation d’une centaine d’uni-
nation avec l’utilisation de ce gaz. 2022, 24 fois plus que l’année pas- 85 millions d’euros, 100 stations en procédé pendant deux ans avant tés. Chaque usine nécessitant un
« Une expansion à l’international, sée. Enfin, les équipes ont quasi-tri- Europe et 130 employés à l’horizon la mise en route de sa première investissement de 3 à 10 millions,
en Espagne et au Portugal est aussi en plé. « Nous sommes aujourd’hui 86 2025. Tout en continuant à tisser un unité. L’entreprise exploite désor- la société a levé 124 millions
cours », explique Adamo Screnci, le alors que nous n’étions qu’une tren- réseau, via des partenariats mais mais treize sites en France qui pro- depuis à son introduction en
directeur général délégué de HRS. taine l’an dernier », souligne le aussi en prenant des parts chez duisent annuellement 145 GWh. Bourse à l’automne 2021. Un cin-
Un déploiement large assez récent directeur général délégué, arrivé d’autres acteurs du secteur, comme La plus importante Wagabox, quième environ de ce montant est
pour l’entreprise fondée en 2004. lui-même l’été dernier. Un change- les véhicules logistiques Gaussin, la inaugurée en mars dernier, offre consacré au renforcement des
HRS n’est pas une jeune pousse, ment d’échelle rendu possible grâce société de taxis Hype ou le produc- un potentiel de 120 GWh. Techni- équipes, qui comptent actuelle-
mais la société iséroise est actuelle- aux 93 millions levés lors de l’intro- teur de gaz Haffner. — F. E. quement, le procédé breveté ment 120 personnes.— F. E.
25 Les Echos Jeudi 8 septembre 2022 PME & REGIONS

Ferroviaire : Compin renonce à ses innovateurs


activités de production en France
tions de production » des sièges des usines » et « d’abandonner le site socialiste Philippe Brun, député de
NORMANDIE 27 nouvelles rames supplémentai- d’Evreux ». « Une entreprise dont l’Eure, voit une « contradiction » LE FINANCEMENT MEDINCELL
res récemment commandées. l’essentiel du chiffre d’affaires est entre le fait d’engager un PSE peu
Compin, le fabricant
de sièges de train
installé à Evreux,
Hervé Morin se souvient d’un
« forcing énorme » exercé par les
assuré par la commande publique
peut-elle délocaliser ses activités de
après avoir obtenu de l’Etat un prêt
garanti par l’Etat (PGE) de 5,9 mil- 40 millions prêtés par la
dirigeants de Compin en 2016 production à l’étranger ? » interroge lions d’euros. Il vient d’interpeller à
dans l’Eure, va réduire
la voilure sur ce site
auprès de la région pour décrocher
la commande d’équipement des
le syndicat. ce sujet le ministre de l’Economie,
Bruno Le Maire, ancien député du
BEI pour la schizophrénie
et le cantonner à une 40 trains. « Ils insistaient sur le fait Bruno Le Maire interpellé département. n que de phase III pour une pre-
activité de service. que cette commande allait leur per- Marc Jammot, le président de Com- m i è r e f o r m u l a t i o n d ’u n
mettre de maintenir leur activité pin, confie aux « Echos » que deuxième traitement, l’olanza-
industrielle en Normandie », se sou- l’entreprise « n’a remporté quasi- pine injectable à action prolon-
Remonté, le patron vient Hervé Morin, qui avait alors ment aucun nouvel appel d’offres
« [La stratégie est gée sous-cutanée. « Pour ces pro-
de la région, Hervé d e m an d é à B o m b a r d ie r [ q u i significatif sur le marché français de] délaisser duits, les enjeux se chiffrent en
Morin, réclame des assemble les trains normands depuis 2017 », ce « en raison d’une l’assemblage final milliards de dollars », affirme
« éclaircissements ». Omneo] de « faire travailler autant forte baisse de compétitivité ». L’équi- Christophe Douat, président du
que possible les entreprises nor- pementier ne serait plus armé
des sièges et de directoire de la société située
mandes ». explique-t-il, pour faire face au conserver les près de Montpellier. « Medin-

MedinCell
Claire Garnier « positionnement tarifaire très activités de service Cell serait alors la première bio-
— Correspondante à Rouen Activité en berne agressif » de ses concurrents, les- et d’ingénierie à tech française à obtenir l’autori-
Mais l’activité de Compin n’a cessé quels disposent d’une « production sation de mise sur le marché
Le torchon brûle entre le fabricant d e f o n d r e à Ev r e u x , s i t e q u i installée dans des pays à faible coût destination du américain d’un produit qui a la
Date de création : 2009
de sièges de train Compin, installé à employait encore 250 salariés de main-d’œuvre ou sont adossés à marché français et Président du directoire : capacité d’être un blockbuster »,
Evreux (Eure), et la région Norman- en 2017. Et cela va continuer. Le des groupes leur permettant de pro- de production de souligne-t-il.
Christophe Douat
die, gestionnaire des lignes ferro- groupe détenu majoritairement poser des prix beaucoup moins
viaires sur son territoire. Hervé par le fonds Equistone, par le mana- élevés ».
pièces de rechange Effectif : 140 personnes
Libération contrôlée
et de projets à Secteur : biotechnologies
Morin, le président centriste de la gement de l’entreprise (29 %) et par La stratégie pour l’établissement L’entreprise entend profiter de
région, juge que l’équipementier – la BPI (8,5 %) a engagé le 1er septem- d’Evreux qui conserverait 58 sala- faible volume. » l’échec rencontré par son con-
qui emploie 734 salariés, dont 113 à bre un début de consultation avec riés est de « délaisser l’assemblage Hubert Vialatte current Eli Lilly, sur un traite-
MARC JAMMOT
Evreux – a délocalisé en Pologne les les salariés autour d’une PSE assorti final des sièges et de conserver les Président de Compin — Correspondant à Montpellier ment injectable intramuscu-
sous-éléments de sièges de de 55 suppressions d’emplois. « Si activités de service et d’ingénierie à laire longue action. « L’olan-
40 trains régionaux de Normandie ce projet voit le jour, le site d’Evreux destination du marché français et de Afin de mener à bien le dévelop- zapine était diffusée de façon
Omneo. « Contrairement à ses enga- ne sera plus un site de production », production de pièces de rechange et pement de ses produits injecta- trop importante au moment de
gements », insiste-t-il, réclamant alerte la CGT, reprochant à la direc- de projets à faible volume ». Mais bles sous-cutanés longue action, l’injection, avec quelques effets
des « éclaircissements sur les condi- tion d’avoir « investi dans d’autres cela passe mal auprès des élus. Le notamment pour le traitement secondaires importants et l’obli-
de la schizophrénie, MedinCell gation, pour le patient, de rester
vient d’obtenir un financement en observation pendant trois
de 40 millions d’euros de la Ban- heures chez le médecin », précise
que européenne d’investisse- Christophe Douat. Alors que la
ment (BEI), qui étend sa visibi- technologie BEPO de Medin-
lité financière jusqu’au premier Cell pourrait permettre une
trimestre 2024. L’accord prévoit libération contrôlée et prolon-
que la société cotée rembourse gée du principe actif. Parmi les
par anticipation un prêt de autres pistes d’innovations à
20 millions d’euros. En parallèle, l’étude figurent « la douleur pos-
un premier antipsychotique topératoire, la contraception
sous-cutané, à base de rispéri- avec la Fondation Bill Gates, la
done, a terminé sa phase III et est santé animale, un traitement
en cours d’examen réglemen- antirejet pour les transplantés, et
taire par la FDA américaine. Son un autre contre le Covid ». Pour
lancement est attendu en 2023. l’exercice 2021-2022, MedinCell
Autre jalon clé, son partenaire réalise un chiffre d’affaires de
Teva Pharmaceuticals a décidé, 8,3 millions d’euros et vise la
fin août, de lancer l’essai clini- profitabilité dans 3 ou 4 ans. n

LA TECHNOLOGIE HELIOSAND

Décarboner l’industrie
avec des fours solaires
premier marché à Dubaï auprès
de trois groupes de BTP locaux,
le terreau idéal vu le nombre de
chantiers de construction et sur-
tout de l’ensoleillement.

La région Normandie est gestionnaire des lignes ferroviaires sur son territoire. Photo Romain Gaillard/RÉA Lever des fonds
Mais la production de sable
devrait être uniquement une
partie de l’activité d’Heliosand,
Heliosand

En Alsace, la brasserie Licorne qui ambitionne de proposer ses


« fours solaires » aux industriels
de tous les secteurs. « Notre
ambition est de décarboner

chasse les mètres cubes d’eau


Françoise Sigot
— Correspondante à Lyon l’industrie. Les process indus-
triels polluent en chauffant, en
Partant du principe que le soleil brûlant, en coupant, en fondant.
est une source de chaleur iné- Pourtant, ce sont autant de pro-
année, s’est certes donné ces objec- emploie 160 salariés, a réalisé « plus dre un seuil de trois litres, ratio puisable, Heliosand est parvenu cess thermiques que l’on peut réa-
GRAND EST tifs pour préserver les ressources. de cinq millions d’euros » d’investis- propre aux brasseries les plus éco- à concentrer cette énergie via un liser en utilisant la chaleur du
Mais il s’agit surtout d’alléger ses sements, selon Dominique Bauden- nomes. jeu de miroirs pour produire de soleil », fait valoir Rafik Kheffa-
La brasserie a besoins et donc ses finances, con- distel, le PDG de l’entreprise, l’eau et La production de bière étant sai- très hautes températures. « Jus- che. Selon ses calculs, l’amortis-
des objectifs ambitieux cède son directeur technique, le gaz pouvant trouver des sources sonnière et, par conséquent, la pro- qu’à 1.400 degrés et très prochai- sement d’un four peut se faire
de réduction Fabrice Schnell. d’économies communes. duction de vapeur, l’entreprise est nement le double », assure Rafik sur un à trois ans selon sa puis-
de sa consommation Le but avait été originellement aujourd’hui excédentaire en eau Kheffache. Le fondateur de la sance. La principale limite de sa
d’eau et d’énergie. fixé d’ici à la fin de l’année 2022, 3,5 litres d’eau par litre chaude à la belle saison. Une start-up lyonnaise, qui s’apprête technologie résidant dans le
période à laquelle il sera quasiment de bière réflexion est en cours pour valoriser à déposer deux brevets pour temps d’ensoleillement, l’entre-
atteint mais pas totalement. « Nous C’est le cas de la récupération des cette vapeur. Si Licorne vise un ratio protéger sa trouvaille, est con- preneur propose des solutions
Bénédicte Weiss voulions économiser 50.000 mètres buées d’évaporation, stockées dans entre eau consommée et production vaincu qu’il ouvre ainsi la porte hybrides. Pour relever son pari,
— Correspondante à Strasbourg cubes d’eau par an par rapport à 2016, des citernes sous forme liquide à de bière particulièrement ambi- « à tout un tas d’applications ». Heliosand cherche à boucler un
nous en sommes actuellement à envi- environ 90 degrés Celsius. De quoi tieux, elle n’est pas pour autant la La première concerne la pro- tour de table alors que, depuis sa
Ce n’est pas un « plan de sobriété » tel ron 43.000 », précise le responsable. éviter de puiser une part d’eau froide seule brasserie d’Alsace à s’atteler au duction de sable. Une ressource création, la société a mené ses
que l’a réclamé Elisabeth Borne à la Pour chasser les mètres cubes et les pour les processus de fabrication, sujet. devenue rare, alors que sa recherches sur ses fonds pro-
rentrée, mais cela y fait tout de kilowattheures, la brasserie qui comme de la chauffer. Meteor, à Hochfelden (Bas-Rhin), demande explose. « Notre tech- pres, avec l’aide de quelques
même penser. D’ici à l’an prochain, Entre autres moyens mis en a fait passer en quelques années sa nologie permet de faire fondre des business angels lui ayant
la brasserie Licorne à Saverne, dans œuvre, les fumées de combustion consommation de 10 à 4,5 litres minéraux pour les transformer apporté 300.000 euros. L’objec-

30 %
le Bas-Rhin, devrait consommer sont aussi captées pour préchauffer d’eau par litre de bière et compte en une sorte de lave. En la tif est de trouver au moins
15 % de gaz et 10 % d’électricité de de l’eau, grâce à une nouvelle chemi- encore activer quelques leviers. Plus broyant, nous obtenons du sable 500.000 euros auprès de parte-
moins qu’en 2016. Ses besoins en eau née doublée d’un récupérateur au sud, à Obernai (Bas-Rhin), où se aux propriétés supérieures à la naires financiers qui se join-
devraient, eux, avoir baissé de 30 %. d’énergie. Licorne consomme trouve la plus grande brasserie de ressource naturelle, notamment draient à Bpifrance et aux ban-
L’entreprise, qui réalise un chiffre La baisse visée des besoins aujourd’hui 3,5 litres d’eau en France avec 700 millions de litres parce qu’il accroche mieux le ques que Rafik Kheffache dit
d’affaires de 100 millions d’euros de en eau d’ici à l’an prochain moyenne pour produire un litre de produits par an, Kronenbourg a béton et qu’il est thermiquement partantes pour compléter leur
chiffre d’affaires pour un million de la brasserie Licorne bière, contre 4,6 litres auparavant. annoncé être passée en 2020 sous la très isolant », décrit-il. La jeune apport et ainsi parvenir à réunir
d’hectolitres produits chaque à Saverne, dans le Bas-Rhin. Fabrice Schnell ambitionne d’attein- barre des quatre litres d’eau. n société vient de décrocher son plusieurs millions d’euros. n
Jeudi 8 septembre 2022 Les Echos 26

FINANCE&MARCHES

Les Etats volent au secours du marché eu


l L’envolée des prix de l’énergie fait peser un lourd danger sur le marché des
produits dérivés permettant aux acteurs de protéger leur approvisionnement.
l Le montant des garanties destinées à sécuriser les contrats explose.
d’euros le montant des garanties qui par une chambre de compensation. la capacité, ils risquent de faire
ÉNERGIE doivent être mobilisées par les pro- Rouage essentiel des marchés, cel- faillite. Voire de faire plonger avec
ducteurs d’électricité européens le-ci permet de réduire le risque de eux l’ensemble du marché, mais
Guillaume Benoit pour faire face à leurs obligations défaut de l’une des parties. Concrète- également les acteurs financiers.
@gb_eco sur les marchés financiers. Faute de ment, elle s’intercale, par exemple, En s’engageant à « explorer les
liquidité disponible, le marché est entre un producteur d’électricité et moyens de permettre aux partici-
Confrontés à une volatilité sans pré- proche d’un « moment Lehman Bro- un groupe industriel. Si le client ne pants du marché de trouver les garan-
cédent et des prix stratosphériques, thers », a même dit un responsable paye pas le fournisseur, c’est la ties nécessaires pour répondre aux
les opérateurs du marché européen du gouvernement finlandais. chambre de compensation qui le appels de marge », selon un docu-
de l’énergie craignaient le pire. La fera. Puis elle se retournera vers le ment publié mercredi, la Commis-
menace d’un blocage, voire d’un mauvais payeur. sion écarte durablement tout risque
effondrement des transactions. Le marché est proche Pour réduire son propre risque, de défaut. Malgré la menace qui pla-
Mais la réaction des pouvoirs d’un « moment cette « clearing house » demande à nait, aucune chambre de compensa-
publics ces derniers jours est venue Lehman Brothers ». ses membres (les banques qui inter- tion ne s’est trouvée en péril immi-
leur redonner, pour un temps au viennent dans la chambre de com- nent. Et la situation pourrait se
moins, une bouffée d’oxygène. pensation pour le compte de leurs calmer naturellement. « Ce qui est
« Les fournisseurs d’énergie doi- En 2008, le géant américain de la clients) d’apporter des garanties, dangereux, ce sont les mouvements
vent être soutenus pour faire face à la banque d’affaires avait entraîné appelées collatéral. Le montant de violents de prix, souligne Antoine
volatilité des marchés », a affirmé la dans le sillage de sa faillite l’ensem- ces garanties évolue en temps réel Pertriaux. Si ces derniers restent éle-
présidente de la Commission euro- ble de la finance mondiale. « A l’épo- suivant les prix de l’énergie. Si un vés mais que la volatilité se calme, les
péenne, Ursula von der Leyen, lors que, une crise financière s’est trans- producteur s’est engagé à vendre appels de marge reviendront à des
d’une conférence de presse mer- formée en crise économique. Cette 100 euros un MWh qui coûte désor- niveaux normaux. »
credi. Bruxelles entend faciliter le fois-ci, il s’agit d’éviter qu’une crise mais 700 euros, la chambre veut Reste que l’avenir du marché
soutien à la liquidité des entreprises énergétique ne se transforme en crise s’assurer que s’il renonce, elle ne européen de l’énergie est loin d’être
du secteur de l’énergie en permet- financière », souligne Antoine Lesné, devra pas trop puiser dans ses réser- limpide. Conçu dans une période
tant aux Etats de fournir aux énergé- stratège chez SPDR. ves et celles de ses autres clients. d’abondance, son mécanisme de
ticiens des garanties publiques. Ces Pourquoi ce risque ? En Europe, fixation des tarifs – aligné sur le der-
propositions seront discutées ven- l’énergie s’échange sur des marchés Risque de défauts nier prix le plus élevé – a montré ses
dredi lors d’un sommet européen. organisés, réunissant les produc- en cascade limites en période de crise. Mais ins-
Déjà, samedi dernier, la Suède a teurs, les distributeurs, les grandes La crise énergétique alimentée par taurer un plafond au prix de l’élec-
décidé de débloquer 23 milliards de entreprises fortement consomma- la Russie a en effet fait s’envoler les tricité, comme le prévoit la Commis-
dollars de garanties au profit des trices, et des acteurs financiers. Le prix de l’électricité et donc le besoin sion, pourrait créer de nouvelles
acteurs nordiques et baltes de l’éner- but de ces marchés est d’offrir une de collatéral. « Depuis le début de la difficultés. « Il sera difficile de trouver
gie, après l’annonce du blocage par plus grande prévisibilité sur les prix, crise de l’énergie, les appels de marge des contreparties pour mettre en
la Russie du gazoduc Nord Stream 1. en fixant immédiatement les tarifs sont passés de 15 % de la valeur du con- place les produits dérivés, si les prix
L’Allemagne a pour sa part mis sur de l’électricité dans le futur. Ce méca- trat à parfois 80 % », explique peuvent baisser de façon illimitée,
pied une facilité de prêt de 7 mil- nisme de couverture repose princi- Antoine Pertriaux, responsable de la sans pouvoir progresser », souligne
liards d’euros pour les entreprises palement sur les contrats à terme, recherche chez Adamantia. Une un spécialiste. « Plutôt qu’un marché
devant augmenter leur collatéral. des produits dérivés arrangés par augmentation qui force les produc- très administré, il vaudrait peut-être
L’enjeu est de taille. Le patron de des acteurs financiers. teurs d’énergie à piocher dans leur mieux réfléchir à des mécanismes de
l’énergéticien norvégien Equinor Pour sécuriser au maximum les trésorerie pour apporter les som- coupe-circuit pour éviter une sur-
avait chiffré mardi à 1.500 milliards transactions, ces contrats passent mes nécessaires. Et s’ils n’en ont plus chauffe des cours », conclut-il. n « Ce qui est dangereux, ce sont les mouvements violents de prix », souligne

Au Royaume-Uni, l’énergéticien D
Les principales
« Faire baisser les prix doi
Centrica cherche aides publiques
aux énergéticiens Propos recueillis par ont exigé des garanties toujours

de nouvelles lignes de crédit Sophie Rolland


@Sorolland
plus élevées, les banques rechi-
gnaient à financer ces garanties et
la liquidité s’est raréfiée, fragili-
•deEn Allemagne, le géant
l’énergie Uniper a requis
Bruxelles a proposé un méca- sant les opérateurs européens.
Face à la crise de liquidité ministre finlandais de l’Economie nisme de soutien aux fournis- Avant l’été, lorsque la BCE a été
la semaine dernière une ligne
qui frappe les entreprises a tiré la sonnette d’alarme, esti- La Première de crédit de 4 milliards d’euros,
seurs d'énergie confrontés sollicitée pour assurer la liquidité
du secteur de l’énergie, le mant que le marché était proche à des problèmes de liquidité du marché de l’énergie, elle a expli-
propriétaire de British Gas d’une crise « à la Lehman Bro-
ministre après avoir épuisé une ligne de
face à la volatilité des mar- qué que ce n’était pas de son res-
britannique, 9 milliards. Le gouvernement
a entamé des discussions thers ». chés mondiaux et l’augmen- sort. Les Etats n’ont vraiment com-
allemand a débloqué une
avec plusieurs banques. Liz Truss, a d’ores enveloppe de 7 milliards
tation des appels de marge. mencé à comprendre la gravité de
Une approche et déjà exclu, Pour vous, le « moment la situation qu’à la fin du mois
d’euros pour aider les
Marion Heilmann « très prudente » Lehman » est passé sur d’août. Le dos au mur, ils sont inter-
mercredi, de taxer entreprises confrontées
@MarionHeilmann Selon le « Times », les analystes de les marchés de l’énergie ? venus. Mais peut-être un peu tard.
à des problèmes de liquidité.
RBC Capital Markets estiment les entreprises L e s a u t o r i t é s e u r o p é e n n es En tout, on estime que plus de
Mieux vaut prévenir que guérir. qu’il y a « clairement » une pression du secteur • En Autriche, le
gouvernement a secouru
comme les Etats ont tardé à pren- 1.000 milliards d’euros ont été
Alors que la volatilité des prix de sur tous les bilans des entreprises dre conscience du problème. Elles mobilisés pour servir de garantie
l’énergie a considérablement du secteur. Cependant, le plus gros
pour venir en aide Wien Energie, le producteur
se sont d’abord focalisées sur les sur le marché de l’énergie depuis le
aux ménages d’éléctricité détenu par
accru les montants des garanties fournisseur de gaz et d’électricité livraisons de gaz et les problémati- début de la crise.
la capitale autrichienne,
sur les contrats à terme, l’énergéti- du Royaume-Uni serait en confrontés à en lui apportant 2 milliards
ques liées à l’électricité n’ont pas
cien britannique Centrica, pro- meilleure santé que bien d’autres, été identifiées en tant que telles. Les Etats membres vont
priétaire de British Gas, a entamé « avec d’importantes liquidités à
l’envolée des prix d’euros fin août. Ses besoins
Résultat : le marché de l’énergie a pouvoir apporter des garan-
de l’énergie. pourraient s’élever à
des négociations avec des banques disposition ». L’initiative de Cen- traversé une crise extrêmement ties publiques aux entrepri-
6 milliards au total, selon
pour s’assurer de nouvelles lignes trica consistant à chercher de nou- sévère. Dans un contexte de forte ses concernées par les pro-
le ministère des Finances.
de crédit. Selon le « Financial veaux crédits relèverait à ce stade Le ministre des Finances bri- volatilité des prix, les contrepar-
Times », qui a révélé l’information, de l’approche « très prudente » de tannique, Nadhim Zahawi, a indi- • En Suède, le gouvernement
a annoncé dimanche
ties de marché des énergéticiens
blèmes de liquidité. Est-ce
que cela sera suffisant ?
cette initiative serait d’ordre « pré- la gestion de bilan de son directeur qué le mois dernier qu’il travaillait
la création d’un fonds
ventif », au cas où la situation se général, ont estimé des sources avec la Banque d’Angleterre pour
de 250 milliards de couronnes
détériorerait encore sur les mar-
chés de l’énergie.
Alors que les prix du gaz et de
citées par le « FT ». En effet, les
bénéfices de l’entreprise ont été
multipliés par six au premier
examiner comment fournir une
meilleure liquidité sur le marché
de gros de l’énergie.
(23 milliards d’euros) pour
soutenir les producteurs Ces traders qui font fortu
scandinaves.
l’électricité s’envolent, les fournis- semestre. Ses activités ont bénéfi- En attendant, la Première
seurs d’énergie en Europe sont cié de la flambée des prix du gaz et ministre britannique, Liz Truss, a • En Finlande, la société
Fortum a obtenu mardi un
Les écarts de prix du gaz tional actuel. Ils le revendent et
confrontés à une hausse des de l’électricité. La société a même d’ores et déjà exclu, mercredi, de entre les Etats-Unis l’acheminent par navire-citerne là
prêt-relais de 2,35 milliards
garanties financières qu’ils doi- recommencé à verser des dividen- taxer les entreprises du secteur et l’Europe génèrent où la demande et les prix sont les
d’euros grâce au fonds
vent fournir afin de vendre leur des pour la première fois depuis le pour venir en aide aux ménages des profits faramineux plus forts, en Europe. En juillet,
d’investissement publique
production sur les marchés à début de la pandémie. confrontés à l’envolée des prix de pour les traders. 60 % des exportations américaines
Solidium afin de couvrir ses
terme. A tel point que leur trésore- Centrica disposait encore de l’énergie. de gaz liquéfié ont eu l’Europe
besoins en collatéraux, passés
rie est mise à rude épreuve et qu’ils 300 millions de livres de cash lors Nessim Aït-Kacimi pour destination, contre 19 % un an
de 4 à 5 milliards d’euros en
se trouvent parfois au bord de la de la présentation de ses résultats Une bonne opération @NessimAitKacimi plus tôt, selon les données de Vor-
une seule semaine à la fin août.
crise de liquidités. Récemment, le semestriels en juillet, a ainsi Selon Bloomberg, le gouverne- texa pour « Business Insider ».
Cette aide vient s’ajouter
détaillé RBC. ment britannique entend plafon- La crise énergétique mondiale Au premier semestre, Gunvor
aux 10 milliards d’euros déjà
L’envolée des garanties finan- ner les prix de l’énergie pour les (gaz, pétrole) est une aubaine et la et Glencore ont vu leurs profits
engagés dimanche par

300
cières a un impact « très inquié- ménages en obligeant les fournis- source de juteux bénéfices pour multipliés par trois. Le second a
Helsinki pour soutenir les
tant » sur les fournisseurs d’élec- seurs à leur accorder un tarif certains acteurs financiers. Un gagné plus de 3 millions de dollars
producteurs d’électricité.
tricité, estime Eurelectric, qui réduit. En échange, le gouverne- arbitrage transatlantique offre une par jour rien que sur le pétrole et le
représente 3.500 entreprises du ment garantirait aux énergéti- • En Suisse, le Conseil fédéral
a fourni mardi une ligne de
occasion historique et des centai- gaz. Le géant Cargill (155.000
MILLIONS D’EUROS secteur. Son secrétaire général a ciens un financement permettant nes de millions de dollars de profits employés dans 70 pays) a enregis-
crédit de 4 milliards de francs
Montant de cash appelé à autoriser les entreprises à de couvrir la différence avec le pour des traders spécialisés sur les tré des revenus record de 165 mil-
suisses (4,1 milliards d’euros) à
dont disposait Centrica utiliser des garanties autres que tarif qu’ils auraient sinon facturé. matières premières comme Gun- liards de dollars pour son exercice
la société Axpo. Il prévoit en
lors de la présentation du cash, comme des garanties Une bonne opération pour Cen- vor et Trafigura. Ils achètent du gaz fiscal entre juin 2021 et mai 2022.
outre un fonds de 10 milliards
de ses résultats semestriels bancaires par exemple, afin d’évi- trica, ont estimé les analystes de aux Etats-Unis à un cours très bon Les traders et hedge funds ont
pour soutenir le secteur.
en juillet. ter une crise de liquidités. RBC. n marché dans le contexte interna- aussi profité de l’envolée des cours
27 Les Echos Jeudi 8 septembre 2022 FINANCE & MARCHES

Les cours du pétrole au


ropéen de l’énergie plus bas depuis huit mois
MATIÈRES
PREMIÈRES
Le ralentissement
de la demande
en Chine, les craintes
d’une récession
ou encore la puissance
du dollar ont accentué
le repli observé
ces dernières semai-
nes sur les marchés.

Nicolas Rauline
@nrauline

Le renversement du marché a été


brutal : les cours du pétrole sont au
plus bas depuis février, après la
flambée due notamment à la guerre
en Ukraine. En l’espace de quelques
semaines, sous l’effet des craintes
de récession dans les économies
occidentales et des nouveaux confi-
nements décidés en Chine, qui ont
ralenti la demande chez le premier
importateur mondial, les prix du
brut ont atteint un plus bas depuis
janvier. Mercredi, le baril de brent,
la référence européenne, se négo-
ciait à 92 dollars, six mois à peine d’un reflux sur le marché du L’Arabie saoudite a, en revanche,
après avoir frôlé les 140 dollars. Le pétrole, comme la force du dollar, la relevé le prix de ses exportations
WTI, référence aux Etats-Unis, est remontée agressive des taux d’inté- vers les Etats-Unis de 0,5 dollar le
même descendu en-dessous des rêt ou encore les perspectives éco- baril. Des décisions qui font écho
85 dollars. nomiques en Chine. « Il n’a pas été si aux récents propos du ministre
Les défis qui s’accumulent au difficile d’atténuer le rebond lié à la saoudien de l’Energie. Abdulaziz
niveau mondial ont effacé la brève réduction de production de l’Opep+, ben Salman affirmait le mois der-
remontée des cours qui avait eu lieu étant donné la longue liste de défis nier que les marchés à terme
en début de semaine, juste après économiques mondiaux », résume étaient dans « un état de schizophré-
l’annonce de l’Opep+ sur une baisse dans une note Edward Moya, ana- nie » après l’invasion de l’Ukraine
de ses quotas de production. L’orga- lyste chez Oanda. par la Russie. « Ils donnent un faux
nisation avait tenté de freiner la sentiment de sécurité au moment où
baisse des prix en décidant de les capacités de réserve sont sévère-
réduire de 100.000 barils par jour L’Opep+ est bel ment limitées et où le risque de per-
leurs livraisons, pour le mois et bien décidée à ne turbations graves reste élevé. »
d’octobre. pas laisser les prix
Antoine Pertriaux, responsable de la recherche chez Adamantia. Photo Laurent Grandguillot/RÉA Un reflux temporaire
Le spectre de la récession
glisser et pourrait Pour beaucoup toutefois, ce reflux
En pratique, il s’agissait surtout prendre de nouvelles sur les marchés n’est que tempo-

t être l’objectif unique du moment » d’un message adressé à l’Europe et


encore plus aux Etats-Unis : l’Opep+
est bel et bien décidée à ne pas lais-
mesures à l’avenir. raire. L’American Petroleum Insti-
tute devait publier mercredi les
chiffres des réserves américaines.
ser les prix glisser et pourrait pren- Preuve du ralentissement de la Les experts s’attendaient à une nou-
JEAN-FRANÇOIS après les déclarations du ministre mis en œuvre, ce qui n’est pas clair dre de nouvelles mesures à l’avenir. demande, Aramco a baissé mardi le velle baisse de celles-ci, pour la qua-
CIRELLI Président allemand des Finances Christian à ce stade. A très court terme, il Mais, pour le moment, la décision a prix de ses livraisons de brut, de trième semaine consécutive. Ce qui
de BlackRock pour la Lindner, lorsqu’il a promis la faut aussi s’assurer de remettre de essentiellement une portée symbo- 4 dollars le baril pour le marché pourrait tirer de nouveau les prix à
France, la Belgique semaine dernière de mobiliser la liquidité dans le marché. Mais il lique, qui ne concerne que 0,1 % de asiatique, qui concentre la plupart la hausse. La demande pourrait,
et le Luxembourg* « plusieurs milliards » d’euros pour ne serait pas souhaitable de reve- la production mondiale, alors de ses exportations (la Chine, le elle, être dopée par la situation ten-
alléger le fardeau des ménages et nir aux années 1980. Ce sont des même que les quotas de production Japon, la Corée du Sud et l’Inde sont due sur le marché de l’énergie. UBS
des entreprises touchés par la marchés qui ont bien fonctionné. sont loin d’être atteints. ses principaux acheteurs), et de voit ainsi le prix du baril remonter
flambée des prix. Le prix du Il ne faut ni les détruire, ni surré- Outre la crainte d’une récession, 2 dollars le baril pour l’essentiel de jusqu’à 125 dollars d’ici à la fin de
Il y aura probablement encore des mégawattheure (MWh) est alors glementer. d’autres facteurs jouent en faveur l’Europe. l’année. n
accidents dans les semaines ou passé de 1.000 à 600 euros.
mois qui viennent. Je pense en par- Certains acteurs financiers,
ticulier à certains fournisseurs Les marchés de l’énergie intermédiaires, traders,
d’énergie en Allemagne. Mais les ont-ils été défaillants ? hedge funds ont réalisé
mesures politiques et la prise en Faut-il les placer durable- de juteux profits à l’occasion
considération du problème ment sous tutelle ? de cette crise. Cette situation
devraient déjà contribuer à rame- Faire baisser les prix doit être n’est-elle pas choquante ?
ner la confiance sur les marchés de l’objectif unique du moment. Jus- Elle l’est, de toute évidence. Mais il
l’énergie. Et si la confiance revient, que-là, l’Europe dépensait environ est peu probable que Bruxelles, qui
les demandes de garanties pour 2 % de son PIB en énergie. Si elle ne veut s’attaquer aux revenus des
telle ou telle opération ont toutes faisait rien, cette proportion pas- producteurs d'électricité et préle-
les chances de diminuer. serait à 16 %. Ce n’est tenable ver une partie des bénéfices des
Si l’on veut se persuader que la ni pour les ménages, ni pour groupes gaziers et pétroliers, par-
MEANINGFUL CONNECTIONS FOR PRIVATE MARKETS
détermination et les discours poli- l’industrie. Un plafonnement du vienne à capter ce type de profits
tiques ont une influence sur la con- MWh à 200 euros correspondrait financiers.
fiance et les prix de marché, il suffit à cette urgence. Mais encore faut-il
de regarder la réaction du marché comprendre comment cela va être * et ex-PDG de Gaz de France
4,500+ Participants
600 LPs
ne sur le gaz et le pétrole 550 GPs
400 Advisors / Business Services
au premier trimestre. Sur les mar- 3 milliards de dollars, situé à pétrole, selon les données de
chés à terme américains, les Miami, avait connu des turbulen- la Commodity Futures Trading
hedge funds représentent 25 % ces sur le marché du gaz en sep- Commission.
des positions sur le gaz naturel et tembre 2021, avant de se repren- REGISTER NOW & SAVE!
dre et de terminer l’année sur un D’une crise à l’autre Benefit from our Late Bird Offer and save
gain de 56 %. Il va se diversifier Le principal fonds du hedge fund
Au premier semestre, dans le trading de l’électricité, de Pierre Andurand a vu sa perfor-
€200 on your pass until Sept. 9th, 2022.
Gunvor et Glencore l’une des spécialités historiques mance s’envoler au premier tri-
ont vu leurs profits des hedge funds scandinaves. mestre : il a gagné près de 160 % Join the private market community and dive into 3 days of meetings,
Les marchés chaotiques (volati- grâce notamment à ses opérations
multipliés par trois. lité, volumes élevés) constituent un sur le pétrole. Le Français, ancien
conferences, networking, soirées and more. Discover why IPEM is so
environnement presque idéal trader de Vitol, avait commencé sa
much MORE than a conference!
20 % sur le pétrole à fin août. Ils pour les plus rapides des traders, carrière dans la City au sein du
anticipent une baisse modeste des les traders haute fréquence ou fonds BlueGold, avec un gain fara- To benefit from this offer and learn more about the event, contact:
cours du gaz dans les prochaines « THF » (firmes de trading quanti- mineux de 210 % en 2008, en pleine
leslie.peres@ipem-market.com / +33 (0)1 49 52 14 32
semaines, à la différence du tatif ultrarapides comme Jump crise financière. Quatorze ans plus
pétrole qu’ils voient rebondir. Trading et Virtu). Entre 2012 tard, il récidive lors de la crise
Le fonds leader sur le gaz, Sta- et 2020, la part de marché des THF énergétique. Sur les sept premiers
tar Capital, a gagné 18 % sur les a grimpé aux Etats-Unis de 13 % à mois de l’année, les hedge funds
(Re)connect on: www.ipem-market.com #IPEM2022
quatre premiers mois de l’année, 32 % sur les contrats à terme sur le ont gagné en moyenne 12 % sur les
selon Bloomberg. Ce fonds de gaz et de 29 % à 54 % pour le matières premières selon HFR. n
FINANCE & MARCHES Jeudi 8 septembre 2022 Les Echos 28

Investissements russes en Le classement des


meilleurs analystes
Europe : Bruxelles veut sévir financiers
l Bruxelles recense 30.000 entités russes dans l’Union et pointe la menace en France en 2022
pour la sécurité que « tout investissement » lié à la Russie peut constituer.
l Base arrière de ces investisseurs, Chypre est appelée à introduire le dispositif ANALYSE
d’analystes primés. BNP Pari-
bas Exane revendique, dans ce
européen de filtrage des investissements étrangers. FINANCIÈRE cas, la première place, suivi de
BofA Securities, de JP Morgan
Le classement et d’UBS.
M&A Institutional
Investor Research, Oddo BHF en tête
Anne Drif qui distingue les dans l’Hexagone
@ANNDRIF meilleurs acteurs En France, le trio de tête ne sur-
de la place de Paris prend pas car il est identique à
Dans l’empire d’Alexander Govor, le en matière d’analyse, 2021. Le sondage a couronné
milliardaire sibérien qui est der- vient de paraître. Oddo BHF. Kepler Cheuvreux
rière l’achat des actifs de McDo- est deuxième ; BNP Paribas
nald’s en Russie, Chypre occupe Exane, troisième. Le paysage
une place particulière. C’est à tra- Laurence Boisseau est de plus en plus polarisé
vers sa filiale chypriote, Espetina @boisseaul entre les deux premiers
Ltd, qu’il vient en effet de réaliser sa acteurs. En 2022, Oddo BHF a
dernière acquisition : le rachat de Depuis que la réglementation remporté 33,6 % des votes (con-
l’activité russe d’emballage du fin- européenne MIFID 2, il y a qua- tre 32,6 % l’an dernier) ; Kepler
landais Huhtamaki. tre ans, a imposé de découpler Cheuvreux 20,3 % (contre
L’ex-franchisé de McDonald’s les tarifs de l’exécution des 16,7 %).
n’est pas le seul à utiliser l’île médi- ordres et la recherche, figurer Société Générale prend la
terranéenne comme plaque tour- dans le Top 5 du classement quatrième place et l’américain
nante pour ses affaires. Burger King Institutional Investor Research Stifel, la cinquième. Ce dernier a
Russia, la filiale russe de l’autre est devenu primordial. Autre- racheté en 2018 le broker alle-
géant américain du fast-food, est fois considérée comme un bien mand MainFirst, alors même
elle aussi basée à Chypre. De son public, l’analyse financière est qu’il était en train d’intégrer
côté, l’oligarque Alexei Mordashov en effet désormais payante. Un Raymond James.
y a géré pendant quinze ans les nouveau paradigme qui a pro- Parmi les analystes finan-
titres qu’il détient dans le géant du fondément changé les relations ciers, Jérôme Bodin, qui suit le
tourisme TUI. entre les brokers et leurs secteur média chez Oddo BHF,
Mais avec la guerre russe en clients. Les gestionnaires est en tête du classement. Il est
Ukraine et les sanctions occidenta- d’actifs utilisent moins d’ana- suivi par Charles-Louis Scotti
les imposées contre la Russie, lyse pour dépenser moins (luxe) et Laurent Daure (tech-
« Moscou sur la Med » se trouve de d’argent. Pour mieux négocier nologie) chez Kepler Cheu-
plus en plus dans le viseur de avec les clients qui paient pour vreux. Pour les midcaps, Char-
l’Union européenne (UE). Avec la Chypre entretient des relations économiques étroites avec la Russie. Photo Shutterstock utiliser la recherche, il est donc les-Louis Scotti est à nouveau
Bulgarie, il s’agit en effet du seul Etat préférable d’être bien classé. primé.
membre qui n’a pas encore mis en « l’agression militaire de la Russie Chypre. Ce statut de porte dérobée blème, une fois l’investisseur domi- En tête de ce sondage, figu- En France, 2022 a été mar-
place le dispositif européen de fil- contre l’Ukraine appelle à une plus avec la Russie vaut aussi à l’échelle cilié sur le sol européen, comme à rent les cinq mêmes brokers quée par un événement majeur
trage des investissements directs grande vigilance à l’égard des inves- de l’OCDE : Chypre est le plus grand Chypre, la liberté des capitaux pré- que l’an dernier. BofA Securi- dans le secteur. Les fournis-
étrangers (IDE). tissements directs russes dans récipiendaire d’investissements vaut et celui-ci n’est pas soumis au ties arrive premier, devançant seurs de recherche sponsori-
« La Commission européenne l’Union », souligne Bruxelles. russes de l’ensemble de ces pays, contrôle d’autres Etats au titre du de justesse, cette année, BNP sée, celle qui est payée par
espère vraiment que d’autres Etats « Dans les circonstances actuelles, représentant 50 % des montants en filtrage des acquisitions. « Une part Paribas Exane. JP Morgan suit l’émetteur, se sont dotés, en
membres adopteront et renforceront il existe un risque accru que tout 2020. C’est également le plus grand des membres de l’Union ne veut pas en troisième position et Mor- mai, d’une charte fixant les bon-
très prochainement leur législation investissement directement ou indi- investisseur en Russie (32 % des d’entorse à ce principe », souligne un gan Stanley et UBS occupent nes pratiques. Une étape
nationale en matière de filtrage des rectement lié à une personne ou à une investissements étrangers), Nicosie expert européen. conjointement la quatrième importante qui devrait éviter
IDE et les mécanismes connexes entité associée au gouvernement servant aussi de base aux Russes A ce stade, la seule réaction de place. Le bond le plus impor- que Bruxelles ne vienne freiner
pour les investissements étrangers russe ou biélorusse […] dans des pour y détenir leurs actifs, comme Chypre aux appels de Bruxelles sur tant au sein du classement le développement de cette pres-
potentiellement risqués », implore- actifs essentiels au sein de l’Union, l’oligarque Alexander Govor. le contrôle des acquisitions a été revient à Barclays : classé 8e en tation, qui permet de compen-
t-elle dans son rapport annuel sur le puisse constituer une menace pour la l’intention déclarée du ministre du 2021, il devient 6e. ser en partie les revenus perdus
sujet, publié la semaine dernière. sécurité ou l’ordre public dans les Liberté de capitaux Commerce, en 2021, d’externaliser Le classement est très légère- par les brokers à cause de
L’année dernière déjà, la Com- Etats membres ». « Les pays occidentaux ont vécu sur la tâche d’amender la législation ou ment différent en nombre MIFID 2. n
mission disait s’attendre « ferme- un malentendu avec Chypre, réagit d’en créer une nouvelle… « au sec-
ment » à ce que « d’ici au prochain Chypre, hub du Kremlin un financier qui fait transiter par teur privé », selon le rapport de la
rapport annuel », les Etats n’ayant A ce jour, plus de 30.000 entités Chypre ses affaires avec la Russie. Commission européenne.
pas mis en place ce dispositif de sous influence ou contrôle russe Ils ont cru que passer par cette porte Chypre n’est pas le seul point
contrôle des investissements étran-
gers aient corrigé le tir. Sur les trois
pays visés alors, seule la Croatie est
exercent déjà en Europe, d’après le
décompte de la Commission. Et sur
les 17.000 entreprises contrôlées
serait une manière de faire appliquer
leur droit dans leurs affaires avec la
Russie. Ils se rendent compte qu’il est
d’entrée de l’Union. « Même où un
dispositif existe, son champ d’appli-
cation s’avère dans certains pays res-
en bref
depuis rentrée dans le rang, Chypre majoritairement par des intérêts aisé pour les hommes d’affaires rus- treint, comme aujourd’hui aux Pays-
et la Bulgarie n’ayant pas bougé. russes, plus de 10 % sont basées à ses de mettre les textes de leur côté Bas, base également importante
Initialement, ce dispositif de fil- Chypre, un pourcentage élevé par compte tenu du poids économique de pour les investisseurs russes en La livre au plus bas depuis 1985
trage introduit en 2020 visait à rapport à la taille du pays. Quant la Russie dans l’île ». Pour échapper Europe », précise Joachim Pohl, res-
mieux prévenir l’acquisition de aux entités européennes contrôlées aux sanctions, « il est courant de ponsable de l’équipe d’analyse des DEVISES Un jour après la nomination de Liz Truss comme Pre-
fleurons européens par des entre- directement par le gouvernement modifier l’équilibre d’un pacte investissements internationaux à mière ministre, la livre britannique a plongé mercredi à son plus
prises publiques étrangères. Mais russe, plus du tiers sont basées à d’actionnaires », ajoute-t-il. Pro- l’OCDE. n bas depuis 1985 face au dollar. La devise a souffert des craintes de
récession économique au Royaume-Uni alimentées par la flam-
bée des cours du gaz, énergie dont le pays est fortement dépen-

La retraite de Russie vire à l’impasse dant. Il y a trente-sept ans, du temps de Margaret Thatcher, la
livre avait atteint un plus bas historique à 1,0520 dollar, avant
que la vigueur du dollar qui écrasait les autres devises ne pousse
pour les entreprises occidentales plusieurs pays à signer avec les Etats-Unis les accords du Plaza,
qui avaient décidé une dévaluation artificielle du billet vert.

Les contre-mesures du champ gazier, après Sephora en le nom de Rosatom Cargo, filiale tion en se retirant de Russie. Dans la
Kremlin face aux sanctions juillet (1.200 personnes) et Enel du géant nucléaire russe. banque et l’énergie, le Kremlin a Le courtier en assurances Odealim
occidentales rendent de pour des parts dans une coentre- aussi signé début août un décret qui fait l’acquisition de Digital Insure
plus en plus difficiles les prise. Une retraite générale qui Blocages des autorités lui permet de bloquer les ventes.
tentatives de cession des rend plus compliquée le départ de « L’environnement devient de plus en ASSURANCE Après une première entrée minoritaire au capital
entreprises européennes. ceux qui peinent encore à trouver plus complexe pour les sociétés euro- fin 2020, Odealim, le courtier en assurances et financements
GeoPost qui compte preneur à leurs conditions, même péennes qui veulent vendre leurs Dans la banque et immobiliers, a annoncé mercredi la prise de contrôle de Digital
5.000 salariés dans le pays, avec un simple transfert à leur actifs en Russie, entre la cession à l’énergie, le Kremlin Insure, assurtech française spécialisée en assurance-emprun-
déclare « n’avoir identifié direction russe. d’éventuels hommes de paille, à des a aussi signé début teurs et en prévoyance. « Cette opération intervient alors que le
aucun repreneur à ce jour ». L’américain Citi a acté cet été son tiers sous sanctions, la problémati- marché de l’assurance-emprunteurs s’ouvre plus encore à la libre
échec à trouver un acquéreur. « On que des transferts avec des entités
août un décret concurrence et offre donc de nouvelles perspectives », souligne
La Russie pour la vie ? L’espoir de est vraiment à la fin de la vague, bancaires exclues de Swift ou soumi- qui lui permet de Odealim dans un communiqué.
vendre ses actifs en Russie se fait témoigne un intermédiaire entre la ses à un gel des avoirs pour procéder bloquer les ventes.
chaque jour plus mince pour les France et la Russie, si l’on met à part au règlement, et côté russe, un arse-
groupes occidentaux. Même pour les entreprises qui ont décidé de res- nal de contre-mesures qui peuvent les
un rouble symbolique. Selon Refi- ter », à l’instar de Danone ou Leroy empêcher de céder », témoigne Il existe une autre menace bien
nitiv, les cessions d’actifs russes par Merlin. Edouard Gergondet, conseil au sein plus lourde encore, pointe Edouard
des entreprises étrangères, quel- Les poids lourds, Renault de l'équipe sanctions économiques, Gergondet : la Russie examine un Rendez-vous du :
ques dizaines à ce jour, ont atteint (45.000 salariés en Russie) et contrôles à l'exportation et anti- « règlement de blocage » pour répli- 3 octobre au 5 décembre
seulement 250 millions d’euros Société Générale (12.000), ont blanchiment du cabinet Hughes quer aux sanctions de « pays hosti- Parcours croissance externe
depuis janvier. Une paille au regard donné le coup d’envoi au prin- Hubbard & Reed. les » dans l’hypothèse où une per- La croissance externe peut constituer un levier
Informations
et inscription
du 1,9 milliard d’euros de cessions temps. Mais bien qu’il ait annoncé Un exemple ? Les autorités rus- s o n n e o u u n e e n t r e p r i s e s’ y de développement majeur pour votre structure.
sur la même période de l’an dernier. en mai dernier sa volonté de se reti- ses ont entériné un texte qui leur conformerait. « Si une entité se retire Elle permet de capter de nouvelles parts de marché,
Air Liquide a annoncé la rer du pays, Geopost, la filiale de La permet de nommer des administra- de Russie en raison des sanctions d’augmenter sa visibilité mais aussi d’acquérir de nouvelles
semaine dernière céder ses activi- Poste, qui compte pas moins de teurs externes dans des sociétés internationales, elle pourrait se voir compétences.
tés (720 salariés) à son équipe de 5.000 salariés dans le pays, déclare filiales dont elles jugent qu’elles infliger des sanctions pénales », En 5 jours, obtenez une vision complète et approfondie du
thème des fusions-acquisitions.
direction locale, de même qu’Elec- aux « Echos » « n’avoir identi- sont délaissées par les entreprises explique-t-il. Difficile dans ces
Nos formateurs mettront à disposition leurs expertises pour
trolux. Fin août, Total a dit vendre fié aucun repreneur à ce jour ». Et ce « de pays hostiles » ou qui tentent, conditions d’appuyer sur le bouton. vous permettre de mener à bien votre opération.
ses 49 % dans l'exploitation d'un alors que circulait selon des sources selon elles, d’organiser leur liquida- — A. D.
29 Les Echos Jeudi 8 septembre 2022 FINANCE & MARCHES

Pouvoir d’achat : banquiers et assureurs


ont rendez-vous à Bercy
tants des banques sont attendus le les prêts immobiliers. Avec l’infla- pour la profession. En ajoutant la les. En santé, les assureurs veulent la dépense de santé [de l’Assurance-
BANQUE 13 septembre, ont appris « Les tion, le coût du crédit est reparti à la sécheresse estivale, la note totale trouver un équilibre entre public et maladie] et de l’impact des transferts
ET ASSURANCE Echos ». Ceux des assureurs sont hausse. La production reste consé- pourrait atteindre entre 6 et 8 mil- privé. Côté cotisations, « il y aura [vers l’assurance privée, NDLR] ».
conviés le 19 septembre, comme quente, mais Bercy s’inquiète d’un liards d’euros, selon l’association une attention des mutualistes pour Selon nos informations, ils souhai-
Le ministre de l’Econo- l’avait dévoilé Eric Chenut, le prési- ralentissement et veut inciter les des réassureurs (Apref). Une partie n’évoluer que du strict nécessaire, a tent par ailleurs une baisse de la
mie et des Finances dent de la Mutualité française, banques à ralentir la hausse des sera prise en charge par le régime déclaré Eric Chenut, mais tout va taxe sur les complémentaires
Bruno Le Maire devant l’Association des journalis- taux du crédit immobilier tout en national des catastrophes naturel- dépendre du niveau de l’évolution de (TSA). n
réitérera ses deman- tes de l’information sociale (AJIS). discutant avec elles sur le niveau du
des d’efforts tarifaires, Face aux banquiers, Bruno Le taux d’usure (taux plafond).
dans un contexte Maire devrait réitérer ses deman- ANNLEGALECH

d’inflation galopante des de réduction des frais bancaires


et de tension sur afin de lutter contre l’inflation. Cer- Du côté des
banquiers, on
annonces judiciaires & légales
tains group es comme Crédit
le pouvoir d’achat. Mutuel et Société Générale ont déjà rappelle, en privé, que
répondu en baissant leurs prix
Amélie Laurin pour les clients les plus fragiles.
le secteur doit faire DEPARTEMENT DU VAL DE MARNE REPUBLIQUE FRANCAISE

et Romain Gueugneau Mais le ministre souhaiterait face à l’inflation des VILLE DE SUCY-EN-BRIE
AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE
davantage d’engagements. coûts et des salaires. PREALABLE AU DECLASSEMENT D’UNE PORTION DE 608 M² DE VOIRIE COMMUNALE
En plein débat sur le pouvoir La demande passe mal du côté
NON CADASTRE RUE MAURICE BERTEAUX ET 2 050 M² A DETACHER DE LA PARCELLE AE 194
d’achat des Français, la pression des banquiers, où l’on rappelle, en
monte encore d’un cran sur les ban- privé, que le secteur doit faire face à De leur côté, les assureurs ont Par arrêté daté du 11 juillet 2022, Madame le Maire de Sucy-en-Brie a prescrit l’ouverture d’une enquête publique préalable
quiers et les assureurs. Appelés à l’inflation des coûts et des salaires. déjà fait des propositions à Bercy en au déclassement d’une portion de 608 m² de voirie communal non cadastré rue Maurice Berteaux et 2 050 m² à détacher de
la parcelle AE 194
plusieurs reprises à la modération « On a aussi des entreprises à faire juillet. « Nous avons bien entendu le
tarifaire par le ministre de l’Econo- tourner. C’est compliqué de figer, ministre. Nous attendons d’abord, le L’enquête publique susvisée se déroulera
mie Bruno Le Maire, ils ont rendez- voire de baisser des tarifs dans ce con- 19 septembre, un retour sur nos pro- du jeudi 22 septembre au vendredi 7 octobre inclus
vous ces prochains jours avec le texte », s’agace un dirigeant. Les positions », déclare Florence Lust- Madame Brigitte BOURDONCLE, est désignée par le Maire en qualité de commissaire enquêteur.
locataire de Bercy. Les représen- efforts demandés concernent aussi man, présidente de France Assu- Un dossier d’enquête publique ainsi qu’un registre à feuillets non mobiles, coté et paraphé par le commissaire seront déposés
reurs. Pour le moment, la à la Mairie de Sucy-en-Brie à la Direction de l’Aménagement et du Développement Durable, 2 av. Georges Pompidou pendant
communication est axée sur l’assu- toute la durée de l’enquête exceptés les samedis, dimanches et jours fériés.
rance auto. Cet été, la profession a Chacun pourra prendre connaissance du dossier d’enquête et consigner éventuellement ses observations sur ledit registre
demandé un coup de pouce à l’utili- ou bien adresser ses observations par voie postale à l’adresse suivante : Mairie de Sucy-en-Brie, Madame Brigitte BOUR-
sation de pièces d’occasion pour DONCLE, Commissaire Enquêteur, 2 av. Georges Pompidou 94 370 Sucy-en-Brie, ou encore par courriel à l’adresse suivante :
abaisser le prix des réparations enquetepubliquedeclassement@ville-sucy.fr
automobiles, dont le coût a explosé. Madame le Commissaire Enquêteur se tiendra également à la disposition du public, en Mairie, à la Direction de l’Aménagement
et du Développement Durable, 2 av. Georges Pompidou 94 370 Sucy-en-Brie, pour recevoir les observations du public aux 2
Elle propose aussi un chèque de
dates suivantes :
100 euros pour les jeunes de moins
• le jeudi 22 septembre 2022 de 9h00 à 12h00
de 25 ans en recherche d’emploi qui
souscrivent un contrat auto. « La • le vendredi 7 octobre 2022 de 14h00 à 17h00
mesure pourrait toucher plus de A l’issue de l’enquête, le rapport et les conclusions du Commissaire Enquêteur seront adressés à Madame le Maire et mis à
500.000 jeunes », affirme Franck Le disposition du public en Mairie à la Direction de l’Aménagement et du Développement Durable aux jours et heures habituels
d’ouverture pendant un an à compter de date de clôture de l’enquête. Le rapport et les conclusions seront également mis en
Vallois, directeur général de France ligne sur le site internet de la ville.
Assureurs. Pas un mot en revanche
sur les contrats habitation, l’autre
produit grand public cité par Bruno La ligne de référence est de 40 signes en corps minimal de 6 points didot.
Le Maire. Le calibrage de l’annonce est établi de filet à filet.
Pour l’ensemble des contrats Les départements habilités sont 75, 78, 91, 92, 93, 94, 95 et 69.
d’assurance dommages, « 2022
n’est pas l’année des superprofits ANNLEGALECH

mais des super sinistres, prévient


Florence Lustman. Il n’y aura pas de
miracle. Les tarifs d’assurance sont
annonces judiciaires & légales
liés aux coûts des réparations, qui ont
explosé en raison d’événements
naturels exceptionnels, en particu- DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE
lier les épisodes de grêle », précise-t- VALLEE SUD - GRAND PARIS
Les représentants des banques sont attendus par Bruno Le Maire elle. Du jamais vu depuis 1999. Fin AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE
le 13 septembre. Ceux des assureurs sont conviés le 19 septembre. août, la facture des intempéries
Photo Ludovic Marin/AFP s’élevait déjà à 4,6 milliards d’euros RELATIVE A LA MODIFICATION N° 2 DU PLAN LOCAL D’URBANISME
DE LA COMMUNE DE MONTROUGE
5 septembre 2022 à 09h00 au 5 octobre 2022 à 17h30
Par arrêté n° A449/2021, le Président de l’Etablissement Public Territorial Pendant toute la durée de l’enquête publique du 5 septembre 2022 à

Le paiement fractionné convoite


(EPT) Vallée Sud - Grand Paris a prescrit l'enquête publique portant 09h00 au 5 octobre 2022 à 17h30, les observations et propositions
sur la modification n° 2 du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Montrouge. du public transmises par voie postale ainsi que les observations écrites
La modification n° 2 du PLU de Montrouge vise à renforcer les espaces reçues par le commissaire enquêteur seront consultables au Service
verts et les espaces publics, à contribuer à la lutte contre le réchauffement Urbanisme aux jours et heures d’ouverture mentionnés ci-dessus et

le marché des entreprises climatique, à conserver la cohérence urbaine et architecturale de la


ville, à répondre aux besoins des ménages montrougiens, à renforcer
la bonne répartition territoriale des équipements, à renforcer et valoriser
l’offre commerciale, à actualiser, clarifier et préciser certains articles et
pendant les permanences du commissaire enquêteur indiquées ci-
dessous. Les observations et propositions du public transmises par
voie électronique seront consultables sur le site internet
http://modification2-plu-montrouge.enquetepublique.net dans
enfin à rectifier des erreurs matérielles et à mettre à jour certaines les meilleurs délais. Le commissaire enquêteur tiendra ces permanences
Now, Pay Later) ne se sont pas encore ture assurantielle de Pledg et du définitions. au Service Urbanisme (4 rue Edmond Champeaud, 92120) pour recevoir
PAIEMENT développées. Nous voulons combler recouvrement en cas de non-paie- L’enquête publique se déroulera du 5 septembre 2022 à 09h00 au les observations écrites ou orales et répondre aux demandes
5 octobre 2022 à 17h30, soit pendant 31 jours consécutifs. d’information du public aux dates et heures suivantes :
ce retard. » Dans leur communiqué ment. Concrètement, il s’agit d’une
Allianz Trade, l’assu- commun, Allianz Trade et Pledg solution modernisant l’affacturage,
Monsieur Michel Morin a été désigné en qualité de commissaire
enquêteur par Monsieur le Président du Tribunal Administratif de
- Lundi 5 septembre de 09h00 à 12h00 ;
- Jeudi 22 septembre de 13h30 à 17h30 ;
reur crédit allemand, assurent que la part des achats en une forme de financement très Cergy-Pontoise. - Mardi 27 septembre de 09h00 à 12h00 ;
et Pledg, la fintech ligne dans les ventes entre entrepri- répandue dans laquelle un factor Pendant toute la durée de l’enquête publique, du 5 septembre 2022 - Mercredi 5 octobre de 13h30 à 17h30.
française, ont ses devrait atteindre 33 % en 2025, rachète les factures d’une entre-
à 09h00 au 5 octobre 2022 à 17h30, chacun pourra consulter et prendre
connaissance du dossier d’enquête publique selon les modalités
développé une contre 24 % en 2020. De quoi redon- prise moyennant une commission, suivantes :
Des informations peuvent être demandées sur ce dossier auprès de
l’autorité compétente responsable du PLU, Monsieur le Président de
solution à destination ner un peu d’espoir aux acteurs du puis se charge du recouvrement de - au Service Urbanisme situé au Centre administratif de Montrouge,
l’EPT Vallée Sud - Grand Paris, par l’intermédiaire du Service Urbanisme
des entreprises. paiement fractionné, alors que celles-ci. « L’affacturage est un 4 rue Edmond Champeaud – (92120) aux jours et horaires
au Centre administratif (4 rue Edmond Champeaud, 92120 Montrouge),
suivants : les lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 08h30 à
leurs valorisations se sont effon- métier traditionnel qui manque de 12h00 et de 13h30 à 17h30 et les mardi de 08h30 à 12h00
aux horaires habituels d’ouverture du Service. Toute personne peut,
drées ces derniers mois du fait du fluidité et de digitalisation pour être sur sa demande et à ses frais, obtenir communication du dossier
ainsi que pendant les permanences du commissaire enquêteur
d’enquête publique, dès la publication de l’arrêté n° A449/2021.
Gabriel Nedelec contexte international et des doutes suffisamment adapté au monde de précisées ci-dessous ;
Le rapport et les conclusions du commissaire enquêteur seront tenus
@GabrielNedelec sur la rentabilité du modèle auprès l’e-commerce, estime un spécialiste - sur le site internet http://modification2-plu-montrouge
à la disposition du public pendant un an à compter de la clôture de
enquetepublique.net ;
des particuliers. du secteur. Il y a une place pour une - via un lien internet depuis les sites internet de la ville de Montrouge
l’enquête publique :
Après les particuliers, le paiement nouvelle génération d’acteurs. » - au Service Urbanisme de Montrouge aux jours et heures précisés
(https://www.ville-montrouge.fr/) et de l’EPT Vallée Sud -
ci-dessus ;
fractionné part à la conquête des Marché à 700 milliards Plusieurs fintechs sont en effet Grand Paris (www.valleesud.fr) ;
- au siège administratif de l’EPT Vallée Sud - Grand Paris, 28
pros. Allianz Trade, la filiale d’assu- de dollars attirées par ce marché estimé à - depuis un poste informatique situé au Centre Administratif
rue de la Redoute 92260 Fontenay-aux-Roses ;
de Montrouge.
rance crédit de l’assureur allemand, Concrètement, sur les plateformes 700 milliards de dollars par Bloom- Pendant toute la durée de l’enquête publique, du 5 septembre 2022
- en Préfecture ;
et Pledg, fintech française spéciali- en question, les entreprises se ver- berg. Il y a tout juste un an, les alle- - via un lien internet depuis le site internet de la Ville de Montrouge
à 09h00 au 5 octobre 2022 à 17h30, chacun pourra consigner
https://www.ville-montrouge.fr/ ;
sée dans le paiement en plusieurs ront offrir une expérience similaire mands Billie et Mondu ont levé res- éventuellement ses observations et propositions sur le projet de PLU,
- sur le site internet de l’EPT Vallée Sud - Grand Paris
fois, s’associent pour développer à un particulier : au moment de p e c t i ve m e n t 1 0 0 m i l l i o n s e t à l’attention du commissaire enquêteur :
www.valleesud.fr et
- sur le registre d’enquête à feuillets non mobiles, coté et paraphé
cette facilité de paiement sur le seg- régler leur panier d’achats, elles 43 millions de dollars pour se déve- par le commissaire enquêteur, au Service Urbanisme aux heures
- sur le site internet http://modification2-plu-montrouge
ment des professionnels. La solu- pourront décider de le faire en 30 ou lopper. Et pour cause, le montant enquetepublique.net
d’ouverture mentionnés ci-dessus et pendant les permanences
Les personnes intéressées pourront en obtenir communication dans
tion développée par les deux entre- 60 jours – en France les délais de des transactions réalisées par les du commissaire enquêteur précisées ci-dessous ;
les conditions prévues par le code des relations entre le public et
prises sera mise à la disposition des paiement moyens sont d’ailleurs de entreprises sont 10 fois plus impor- - sur le registre dématérialisé hébergé sur le site internet suivant:
l’administration.
http://modification2-plu-montrouge.enquetepublique.net ;
sites d’e-commerce et des market- 56 jours. tantes que celles des particuliers. Ce - par voie électronique à l’adresse suivante : modification2-plu
Le Conseil de Territoire de Vallée Sud - Grand Paris se prononcera par
places B2B, afin que ces derniers L’entreprise vendant le service qui gonfle mécaniquement les délibération sur l’approbation de la modification n° 2 du PLU de
montrouge@enquetepublique.net ;
Montrouge, après modifications éventuelles pour tenir compte des
proposent à leurs clients la possibi- sera, elle, payée immédiatement, ce commissions. - par courrier postal au commissaire enquêteur à l’adresse
résultats de l’enquête.
lité de régler leurs achats de biens qui la mettra à l’abri du fléau des Parallèlement, les fintechs qui suivante :
Monsieur le Commissaire Enquêteur - Modification n° 2 du PLU -
ou de services en plusieurs fois. délais de paiement encore à l’ori- ont connu le succès auprès des par- Service urbanisme - Centre administratif - 4 rue Edmond Champeaud Le Président
« Le marché d’e-commerce B2B est gine de nombreuses faillites ticuliers se tournent vers les entre- - 92120 MONTROUGE. Jean-Didier BERGER
en pleine expansion, explique Mic- d’entreprises. Pledg – également prises. Klarna, le champion suédois
kael De Sa, responsable de l’accélé- partenaire de La Banque Postale du paiement fractionné, s’est ainsi
ration digitale chez Allianz Trade dans le BNPL – s’occupe de la tech- associé à Billie l’an dernier. En La ligne de référence est de 40 signes en corps minimal de 6 points didot.
en France. Mais contrairement au nologie de paiement, tandis France, la jeune pousse Alma pré- Le calibrage de l’annonce est établi de filet à filet.
marché des particuliers, les solutions qu’Allianz Trade se charge de l’ana- pare elle aussi une solution à Les départements habilités sont 75, 78, 91, 92, 93, 94, 95 et 69.
de paiement différé type BNPL (Buy lyse de risque ainsi que de la couver- l’intention des professionnels. n
FINANCE & MARCHES Jeudi 8 septembre 2022 Les Echos 30

SÉANCE DU 07 - 09 - 2022 A : Indicateur acompte, solde ou total du dividende. BPA : Bénfice par action. PER : Price Earning Ratio. Les plus hauts et plus bas ajustés sont sur l’année

euronext CAC 40 : 6105,92 (0,02 %) NEXT 20 : 10599,43 (-0,42 %)


CAC LARGE 60 : 6647,8 (-0,01 %)
CAC ALL-TRADABLE : 4627,74 (-0,03 %)
DATE DE PROROGATION : 27 SEPTEMBRE
civile. Les valeurs classées par ordre alphabétique sont regroupées en trois classes de capitalisation signalées par les lettres A pour les capitalisations
supérieures à 1 milliard d’euros, B pour les capitalisations comprises entre 1 milliard d’euros et 150 millions d’euros et C pour les capitalisations inférieures
à 150 millions d’euros. L : Valeurs de l’indice CACNext20. R : Valeurs de l’indice CACLarge60. G : Valeurs de l’indice CACMid60. g : Valeurs de l’indice
CACSmall. Les bénéfices par action : source FacSet JCF Estimates.

CAC 40 SRD Suite VALEURS FRANÇAISES SRD Suite VALEURS FRANÇAISES


VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA
OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT
AIR LIQUIDE (AI) R A 121,1 123,3 + 1,35 - 11,54 MICHELIN (ML) A 23,69 24,04 + 0,59 - 33,29 GENSIGHT (SIGHT) g B 3,28 3,212 - 2,37 - 42,23 REXEL (RXL) LR A 15,85 16,225 + 1,22 - 9
653117 123,58 - 7,53 153,4 1278888 24,19 -12,69 38,925 66225 3,36 +15,71 5,945 647526 16,265 - 7,37 21,96
FR0000120073 16/05/22 2,9 523.307.262 120,76 - 9,88 120,02 2,35 FR001400AJ45 178.530.450 23,66 - 30,42 23,51 18,72 FR0013183985 46.335.591 3,17 - 59,24 1,802 FR0010451203 03/06/22 0,75 306.893.023 15,835 - 9,36 13,61 4,62
AIRBUS GROUP (AIR) R A 96,2 95,97 - 1,15 - 14,59 3,4 ORANGE (ORA) R A 10,154 10,096 - 0,96 + 7,26 GETLINK (GET) LR A 17,89 17,925 - 0,44 + 23,11 ROTHSCHILD & CO (ROTH) A 34,65 35,1 + 1,74 - 13,01
1348443 96,67 - 8,41 121,1 28,27 5020796 10,204 - 0,24 11,938 785937 18,13 - 6,91 20,13 51363 35,1 + 1,01 42
NL0000235190 19/04/22 1,28 788.136.199 94,73 - 15,89 88,91 1,56 FR0000133308 07/06/22 0,4 2.660.056.599 10,096 + 6,12 9,368 3,96 FR0010533075 30/05/22 0,1 550.000.000 17,86 + 29,7 13,445 0,56 FR0000031684 23/05/22 2,75 77.747.512 34,25 + 3,24 29,15 7,84
ALSTOM (ALO) R A 20,18 20,54 + 1,13 - 34,21 PERNOD-RICARD (RI) R A 183,75 185,2 - 0,24 - 12,43 GL EVENTS (GLO) g B 16,2 16,04 - 1,72 - 7,82
1347880 20,69 -13,52 34,77 295577 185,65 - 3,39 217,2 5463 16,3 -12,45 19,12 RUBIS (RUI) G A 23,3 23,33 - 0,51 - 11,16
FR0010220475 20/07/22 0,25 376.216.087 20,06 - 39 16,36 1,22 FR0000120693 06/07/22 1,56 257.947.355 182,95 - 0,16 166,6 0,84 FR0000066672 01/07/19 0,65 29.982.787 15,94 + 2,17 12,44 DIV 2 28/07/17 170253 23,54 + 0,43 32,3
ARCELORMITTAL (MT) R A 22,265 22,645 - 0,33 - 19,54 PUBLICIS GROUPE (PUB) R A 49,18 50 + 0,52 - 15,54 FR0013269123 14/06/22 1,86 102.953.566 23,22 - 29,2 21,63 7,97
GROUPE CRIT (CEN) g B 57,8 57 - 1,72 - 8,06
3712711 22,73 - 5,59 33,015 501629 50,12 + 1,79 66,86 1647 58 - 7,17 68,1 SARTORIUS STED. BIO. (DIM) G A 368 370 - 0,35 - 23,3
LU1598757687 13/05/22 0,31 877.809.772 21,915 - 20,68 20,555 FR0000130577 04/07/22 2,4 253.851.685 49,15 - 11,82 41,15 4,8 FR0000036675 05/07/22 1 11.250.000 57 - 20,83 53,9 1,75 DIV 6 10/05/16 21685 372,7 - 0,46 492,9
AXA (CS) R A 23,61 23,72 - 0,23 - 9,41 RENAULT (RNO) R A 28,06 28,96 + 2,21 - 5,19 GROUPE GORGÉ (GOE) g B 19,4 19,4 - 0,21 + 18,44 FR0013154002 31/03/22 1,26 92.180.190 365,6 - 31,89 268,6 0,34
4905097 23,81 + 1,02 29,09 1057733 29,1 - 2,7 38,07 9591 19,68 + 3,97 21,35
FR0000120628 06/05/22 1,54 2.336.393.967 23,41 + 0,32 20,335 6,49 FR0000131906 18/06/19 3,55 295.722.284 28,01 - 2,61 20,465 SAVENCIA (BH) B 58 57,3 - 1,21 - 6,37
FR0000062671 23/06/21 0,32 17.424.747 19,18 + 26,96 13,2 721 58 - 1,38 67,4
BNP PARIBAS (BNP) R A 46,03 46,515 - 0,1 - 23,46 SAFRAN (SAF) R A 101,72 102,64 + 1,48 - 4,66 GTT (GTT) G A 124,2 120,2 - 4,15 + 46,14 FR0000120107 16/05/22 1,5 14.032.930 57,2 - 21,29 56,8 2,62
2197475 46,65 - 4,76 68,07 685404 103,62 - 3,22 117,2
FR0000131104 23/05/22 3,67 1.234.331.646 45,71 - 14,38 40,665 7,89 FR0000073272 31/05/22 0,5 427.242.440 101,52 - 0,21 87,85 0,49 72907 124,2 - 6,24 138,9 SCOR (SCR) LR A 16,97 17,22 + 1,03 - 37,24
FR0011726835 06/06/22 1,75 37.078.357 119,4 + 70,5 75,85 1,46 348390 17,27 + 1,95 31,73
BOUYGUES (EN) R A 29,47 29,71 + 0,41 - 5,65 SAINT-GOBAIN (SGO) R A 39,57 40,39 + 1,04 - 34,72
1113928 29,85 + 0,75 33,72 1099724 40,505 -11,08 67,12 GUERBET (GBT) g B 19,1 18,94 - 0,84 - 49,22 FR0010411983 20/05/22 1,8 179.362.195 16,915 - 33,82 15,72 10,45
FR0000120503 03/05/22 1,8 382.522.675 29,43 - 17,7 27,44 6,06 FR0000125007 06/06/22 1,63 520.062.038 39,565 - 33,85 39,025 4,04 13274 19,14 - 6,7 37,95
FR0000032526 01/07/22 0,85 12.641.115 18,94 - 46,87 18,94 4,49 SEB (SK) G A 70,1 70,6 + 0,07 - 48,43
CAP-GEMINI (CAP) R A 173,65 174,3 - 0,32 - 19,12 SANOFI (SAN) R A 80,4 80,61 + 0,07 - 9 41547 71 -12,3 142
181305 175,7 - 7,46 220,2 1521325 81,18 -17,33 106,659 GUILLEMOT (GUI) g C 12,58 12,54 + 0,32 - 15,16 FR0000121709 31/05/22 2,45 55.337.770 69,6 - 48,58 69,6 3,47
FR0000125338 01/06/22 2,4 172.391.524 173,15 - 9,36 153,8 1,38 FR0000120578 06/05/22 3,33 1.267.479.117 79,85 - 7,29 76,45 4,13 11120 12,72 -11,32 16,62
FR0000066722 15/06/22 0,25 15.287.480 12,44 + 6,27 10,6 1,99 SERGEFERRARI GROUP (SEFER) g C 12,32 12,3 - 1,44
CARREFOUR (CA) R A 16,31 16,14 - 1,56 + 0,22 SCHNEIDER ELECTRIC (SU) R A 117,84 120,48 + 1,6 - 30,14 20810 12,4 -11,26 19,78
2991644 16,37 - 2,06 21,37 704096 120,74 - 8,82 178,78 HAULOTTE GROUP (PIG) g B 3,17 3,05 - 6,87 - 36,46
FR0000120172 07/06/22 0,52 742.157.461 15,72 + 3,23 15,72 3,22 FR0000121972 17/05/22 2,9 571.092.921 117,68 - 21,97 110,02 2,41 99224 3,19 -10,29 5,64 FR0011950682 19/05/22 0,29 12.299.259 12,24 + 25,51 10,96 2,36
CREDIT AGRICOLE (ACA) R A 9,019 9,088 - 0,33 - 27,59 SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (GLE) R A 22,43 22,48 - 0,79 - 25,58 FR0000066755 14/07/22 0,22 31.371.274 2,955 - 48,39 2,955 7,21 SES-IMAGOTAG (SESL) Gg B 105,2 108,6 + 3,04 + 44,41
4862274 9,111 - 6,61 14,266 3213511 22,595 - 1,27 37,675 HIGH CO (HCO) g C 4,82 4,75 - 2,26 - 5 8907 108,8 +13,24 108,8
FR0000045072 30/05/22 1,05 3.042.560.716 8,947 - 25,78 8,094 11,55 FR0000130809 25/05/22 1,65 849.883.778 22,11 - 16,23 18,34 7,34 6109 4,84 - 1,86 5,94 FR0010282822 25/06/12 0,5 15.850.808 104,2 +105,68 61,4
DANONE (BN) R A 50,63 50,7 - 0,35 - 7,13 STELLANTIS NV (STLA) A 12,888 13,13 + 1,03 - 21,27 FR0000054231 19/05/22 0,32 20.455.403 4,74 - 21,62 4,63 6,74 SHOWROOMPRIVÉ (SRP) g B 1,081 1,06 - 3,2 - 51,04
1131820 50,88 - 5,53 58,39 3323130 13,13 - 8,37 19,348 ICADE (ICAD) G A 44,5 44,64 - 0,36 - 29,26 117224 1,1 -16,21 2,275
FR0000120644 10/05/22 1,94 675.787.600 49,985 - 15,81 46,475 3,83 NL00150001Q9 19/04/22 0,88 3.143.878.015 12,868 - 23,22 11,16 7,92 68600 45,1 - 5,82 66,6 FR0013006558 118.902.909 1,045 - 64,49 1,045
DASSAULT SYSTEMES (DSY) R A 38,405 38,735 - 0,23 - 25,95 STMICROELETRONICS (STM) R A 34,395 35,67 + 2,15 - 17,75 0,23 FR0000035081 04/07/22 2,1 76.234.545 44,28 - 37,39 41,94
797980 38,835 - 7,77 52,31 2379672 35,895 - 5,13 45,6 156,96 SOITEC (SOI) G A 134,8 135,65 - 0,18 - 36,97
ID LOGISTIC (IDL) g A 274 272,5 - 1,27 - 25,85
FR0014003TT8 23/05/22 0,17 1.333.064.190 38,285 - 21,07 33,16 0,44 NL0000226223 20/06/22 0,05 911.281.920 34,38 - 6,67 27,42 0,17 2264 276 -12,52 370 EX-DS 13/05/16 REGR.1P20 39875 135,95 -16,21 222,2
ENGIE (ENGI) R A 11,988 12,724 + 4,93 - 2,23 1,21 TELEPERFORMANCE (RCF) R A 285 287,9 + 0,04 - 26,56 FR0010929125 5.686.159 272,5 - 18,17 231 FR0013227113 35.517.593 133,3 - 34,91 119,4
10223574 12,94 + 2,18 14,606 10,55 93389 288,9 - 6,8 402,1 IMERYS (NK) G A 28,32 28,56 + 0,42 - 21,84 SOLOCAL GROUP (PAJ) B1 1,008 + 0,6 - 17,94
FR0010208488 25/04/22 0,85 2.435.285.011 11,98 + 7,03 9,789 6,68 FR0000051807 26/04/22 3,3 59.120.842 284,9 - 25,2 271,5 1,15 32085 28,56 -14,49 42,58 91223 1,008 + 1,82 1,92
ESSILORLUXOTTICA (EL) R A 147,75 149,6 + 0,54 - 20,1 THALES (HO) R A 122,1 121,4 - 1,3 + 62,3 FR0000120859 17/05/22 1,55 84.940.955 28,12 - 27,11 27,46 5,43 FR00140006O9 129.505.837 0,985 - 41,58 0,883
301174 150,15 - 6,59 192,4 238700 123,1 - 1,7 131,15 INNATE PHARMA (IPH) g B 2,658 2,58 - 3,01 - 42 SODEXO (SW) LR A 77,34 79,24 + 1,72 + 2,83
FR0000121667 30/05/22 2,51 447.414.462 147,15 - 11,55 132,7 1,68 FR0000121329 17/05/22 1,96 213.411.309 121 + 44,46 74,92 1,61 55166 2,658 - 4,52 4,45 305699 79,24 + 0,81 86,8
EUROFINS SCIENT. (ERF) R A 65,76 66,74 + 0,57 - 38,66 TOTALENERGIES (TTE) R A 51 49,795 - 3,7 + 11,57 FR0010331421 79.893.019 2,57 - 44,52 2,306 FR0000121220 17/12/21 2 147.454.887 76,8 + 11,17 62,4 2,52
246710 66,86 -11,2 109,8 7397732 51,27 + 1,85 57,41 INTERPARFUMS (ITP) G A 44,85 45,4 - 0,11 - 32,05
FR0014000MR3 03/07/19 2,45 190.742.750 65,26 - 46,09 65,26 1,5 FR0000120271 22/03/22 0,66 2.619.131.285 49,46 + 32,38 43,6 1,33 SOLUTIONS 30 (ALS30) A 2,876 2,846 - 0,97 - 59,89
16419 45,65 - 5,81 68,364 306593 2,876 -17,41 8,25
HERMES INTL (RMS) R A 1263 1275 + 0,28 - 16,99 UNIBAIL-R/WFD (URW) R A 50,11 51,31 + 1,46 - 16,73 FR0004024222 16/05/22 0,94 62.905.973 44,65 - 15,21 40,409 2,07
46138 1280 - 5,42 1582,5 534827 51,6 -10,58 73,09 FR0013379484 107.127.984 2,799 - 65,81 2,76
FR0000052292 25/04/22 5,5 105.569.412 1254,5 - 1,51 957,6 0,43 FR0013326246 24/03/20 5,4 138.759.659 50,06 - 26,95 45,69 IPSEN (IPN) G A 99 99,5 + 0,25 + 23,6
82776 99,65 + 6,13 121 SOMFY (SO) A 107 107,4 + 0,37 - 39,05
KERING (KER) R A 496,45 511,7 + 2,44 - 27,61 VEOLIA ENV. (VIE) R A 21,64 21,98 + 0,69 - 31,87 FR0010259150 31/05/22 1,2 83.814.526 98,65 + 20,99 77 1,21 10646 107,8 -11,53 180
241319 514,7 - 5,87 740,8 1958897 22,2 - 8,38 33,49 FR0013199916 10/06/22 2,15 37.000.000 104,8 - 35,84 104,8 2
FR0000121485 03/05/22 8,5 124.795.778 493 - 26,96 432,75 1,66 FR0000124141 05/07/22 1 700.571.716 21,58 - 22,42 21,25 4,55 IPSOS (IPS) G A 45,3 46,05 + 0,77 + 11,64
50030 46,4 - 7,62 51,7 SOPRA STERIA GP (SOP) G A 139 138,4 - 0,79 - 12,13
L.V.M.H. (MC) R A 634,4 641,4 + 0,52 - 11,77 VINCI (DG) R A 92,82 93,51 + 0,26 + 0,65 FR0000073298 01/07/22 1,15 44.436.235 45,3 + 9,64 36,1 2,5 24912 141,2 -14,09 177,7
234554 644,2 - 5,98 758,5 655980 94,01 + 1,75 103,74 FR0000050809 07/06/22 3,2 20.547.701 137,5 - 20,91 133,5 2,31
FR0000121014 26/04/22 7 503.257.339 631,2 - 1,78 535 1,09 FR0000125486 26/04/22 2,25 597.561.539 92,64 + 2,98 80,74 2,41 JACQUET METALS (JCQ) g B 15,52 15,34 - 0,39 - 26,95
11015 15,6 -13,82 25,6 SMCP (SMCP) g B 5,165 5,24 + 0,77 - 28,56
LEGRAND (LR) R A 73,1 74 + 0,46 - 28,09 VIVENDI SE (VIV) R A 8,746 8,748 - 0,61 - 26,43 FR0000033904 30/06/22 1 23.022.739 15,32 - 26,95 14,94 6,52
330843 74,22 - 6,92 104,45 1938513 8,804 - 6,92 12,21 46580 5,28 -12,45 7,98
FR0010307819 30/05/22 1,65 266.817.746 72,88 - 24,75 67,44 2,23 FR0000127771 26/04/22 0,25 1.108.561.850 8,708 - 35,85 8,708 2,86 JCDECAUX (DEC) G A 13,23 13,19 - 0,08 - 40,05 FR0013214145 75.535.338 5,125 - 2,78 4,762
L'ORÉAL (OR) R A 341,05 342 - 0,48 - 17,98 WORLDLINE (WLN) G A 43,42 43,48 - 0,93 - 11,28 204827 13,3 -14,18 25,96 SPIE (SPIE) G A 21,34 21,84 + 1,49 - 3,87
227816 343,95 - 4,51 431,95 600989 44,01 + 2,4 52,98 FR0000077919 21/05/19 0,58 212.902.810 13,03 - 43,63 12,61 139077 21,84 - 5,21 23,68
FR0000120321 27/04/22 4,8 536.728.876 336,95 - 12,99 300,45 1,4 FR0011981968 281.422.238 42,87 - 39,45 31,82 KAUFMAN & BROAD (KOF) g B 22,65 22,5 - 1,32 - 39,11 FR0012757854 20/05/22 0,47 162.916.200 21,28 + 10,58 17,61 2,15
15374 22,75 -12,45 38,25
FR0004007813 01/06/22 1,95 21.313.023 22,45 - 42,31 22,45 8,67 SQLI (SQI) g C 37 37,3 + 0,81 + 21,1
56 37,3 + 0,81 37,5
KLEPIERRE (LI) LR A 20,01 20,28 + 0,6 - 2,73 FR0011289040 21/07/17 0,88 4.613.975 37 + 39,18 25,6
649394 20,35 - 6,54 26,88
FR0000121964 12/05/22 1,7 286.861.172 19,935 - 2,08 17,68 STEF (STF) g B 84,7 84,1 - 0,59 - 17,55
SRD VALEURS FRANÇAISES KORIAN (KORI) G A 12,56
110396
12,43
12,56
- 1,51 - 55,35
-16,01 28,76 FR0000064271
1717
03/05/22 3 13.000.000
85,2
84,1
-12,67 109
- 14,27 82,7 3,57
FR0010386334 28/06/22 0,35 106.505.206 12,35 - 61,37 12,2 2,82 SWORD GROUP (SWP) g B 39,7 38,25 - 2,92 - 12,37
LAGARDÈRE (MMB) G A 15,55 15,18 - 3,68 - 37,74 3600 39,7 - 8,16 53,8
VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA 41116 15,75 -13,31 25,54 FR0004180578 29/04/22 8,5 9.544.965 38,2 - 10,53 35,1 26,14
OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER FR0000130213 25/04/22 0,5 141.133.286 15 - 29,85 15 3,29
ISIN / DATE DÉTACH. COUPON / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DATE DÉTACH. COUPON / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT SYNERGIE (SDG) g B 25,3 25,3 - 0,39 - 30,49
LATECOERE (LAT) g C 0,431 0,423 - 1,97 - 20,28 464 25,4 -11,54 40
AB SCIENCE (AB) g B 8,92 8,62 - 3,74 - 28,17 BURELLE SA (BUR) A 494 494 - 0,4 - 24 86407 0,433 +20,71 0,564 FR0000032658 29/06/22 0,8 24.362.000 25,3 - 29,53 25,05 3,16
46435 8,92 +10,65 13,34 15 495 - 1,2 692 FR0000032278 29/06/07 0,75 535.650.357 0,411 - 25,88 0,321
FR0010557264 46.859.446 8,57 - 32,29 7,19 FR0000061137 24/05/22 15 1.757.623 494 - 30,81 474 3,04 TARKETT (TKTT) G B 12,58 12,68 - 0,31 - 34,97
LDC (LOUP) A 97,2 97,2 + 0,41
ABC ARBITRAGE (ABCA) g B 7,03 7 - 0,43 - 1,96 CARMILA (CARM) g C 16,02 15,76 - 1,5 + 13,71 620 97,4 + 2,1 102,5 926 13 - 5,23 19,7
31511 7,03 7,78 35161 16,02 - 1,99 17,26 FR0013204336 29/08/22 2 17.635.433 97 - 4,71 83,8 2,06 FR0004188670 12/06/19 0,6 65.550.281 12,58 - 36,76 12,02
FR0004040608 05/07/22 0,1 59.608.879 6,96 - 2,51 6,84 1,43 FR0010828137 23/05/22 1 143.704.395 15,66 + 30,68 13,2 LNA SANTÉ (LNA) g B 29,3 29,1 - 0,68 - 42,15 TECHNICOLOR (TCH) B 2,962 2,97 + 0,34 + 4,87
ABIVAX (ABVX) g B 8,91 8,75 - 69,35 CASINO (CO) G A 12,76 12,84 + 1,1 - 44,54 2038 29,3 -11,68 51,4 10204 2,994 - 6,78 3,628
69016 8,92 +12,47 29 213549 12,84 + 0,47 24,36 FR0004170017 07/07/22 0,43 10.709.416 29 - 46,9 29 1,48 FR0013505062 235.824.555 2,96 - 0,87 2,546
FR0012333284 16.783.185 8,41 - 73,72 7,21 FR0000125585 09/05/19 1,56 108.426.230 12,36 - 47,05 10,78 LECTRA (LSS) g B 32,25 32,1 - 0,16 - 23,57 TELEPERFORMANCE (RCF) R A 285 287,9 + 0,04 - 26,56
ACCOR (AC) LR A 23,42 23,2 - 1,9 - 18,45 CATANA GROUP (CATG) g C6 6,05 - 0,17 - 8,19 7070 32,45 -10,08 44,85 93389 288,9 - 6,8 402,1
943373 23,51 -11,59 34,58 65831 6,06 -16,2 9,48 FR0000065484 04/05/22 0,36 37.511.651 32,05 - 13,36 31,35 1,12 FR0000051807 26/04/22 3,3 59.120.842 284,9 - 25,2 271,5 1,15
FR0000120404 10/05/19 1,05 262.996.214 22,71 - 18,31 22,71 FR0010193052 02/03/22 0,13 30.706.178 5,98 + 5,03 5,7 2,15 LISI (FII) g A 20,8 20,25 - 2,64 - 28,57 TF1 (TFI) G A 6,255 6,205 + 0,24 - 28,88
ADOCIA (ADOC) g B 4,74 4,965 + 10,33 - 38,7 CGG (CGG) G B 0,9 0,869 - 4,67 + 36,58 12279 20,9 - 6,25 30,9 150249 6,255 - 9,81 9,5
87127 5,15 + 7,24 8,39 12551085 0,911 + 2,23 1,226 FR0000050353 04/05/22 0,29 54.114.317 20,15 - 26,23 17,7 1,43 FR0000054900 21/04/22 0,45 210.485.635 6,15 - 25,6 6,03 7,25
FR0011184241 7.137.521 4,74 - 49,34 3,825 FR0013181864 712.356.341 0,864 + 30,59 0,638 LUMIBIRD (LBIRD) g C 19,7 19,66 - 0,3 - 18,25
633 19,74 -11,84 24,1 TFF GROUP (TFF) G B 33,8 34,3 + 1,18 + 22,5
AÉROPORTS DE PARIS (ADP) G A 132,65 134,4 + 0,83 + 18,62 CHARGEURS (CRI) g C 15,27 15,53 + 2,51 - 40,41 709 34,3 + 3,94 36
29092 135,1 - 4,21 149,4 26752 15,63 - 2,02 26,38 FR0000038242 22.466.882 19,44 + 20,32 16,64
FR0013295789 05/11/21 0,35 21.680.000 33,8 + 24,73 22,7 1,02
FR0010340141 06/12/19 0,7 98.960.602 132,55 + 37,25 110 FR0000130692 12/04/22 0,76 24.903.369 15,25 - 34,31 14,44 4,89 LYSOGENE (LYS) g C 0,657 0,657 - 65,64
AIR FRANCE-KLM (AF) LR A 1,46 1,488 + 1,92 - 23,78 CHRISTIAN DIOR (CDI) A 605,5 616 + 0,49 - 15,62 31252 0,657 - 1,05 2,045 THERMADOR GROUPE (THEP) B 74,1 73 - 3,31 - 28,15
6901923 1,496 - 4,74 2,282 EX D OP 08/06/17 1602 619 - 6,95 755,5 FR0013233475 17.811.140 0,641 - 73,18 0,61 3526 74,4 - 5,56 106,6
FR0000031122 14/07/08 0,58 2.570.536.136 1,449 - 24,27 1,072 FR0000130403 26/04/22 7 180.507.516 605 - 7,44 513 1,14 M6-MÉTROPOLE TV (MMT) G A 12,02 12,05 - 0,17 - 29,78 FR0013333432 12/04/22 2 9.200.849 72,7 - 23,16 72,7 2,74
AKKA TECHNOLOGIES (AKA) Gg B /110522 + 1,14 CIBOX INTERACTIVE (CIB) g C 0,074 0,074 + 0,54 - 26,83 35647 12,14 - 6,59 19,44 TIKEHAU CAPITAL (TKO) g A 24,65 24,7 + 0,61 + 6,24
49,25 43170 0,075 + 4,23 0,139 FR0000053225 04/05/22 1 126.414.248 12 - 32,68 11,9 8,3 EX D S 03/07/17 15069 24,95 - 0,2 25,75
FR0004180537 28/06/19 0,49 31.210.078 + 3,72 47,25 FR0000054322 10/08/98 114.465.132 0,072 - 52,45 0,06 MAISONS DU MONDE (MDM) G B 9,39 9,155 - 2,19 - 55,03 FR0013230612 20/05/22 1 175.193.044 24,35 - 3,14 19,18 4,05
AKWEL (AKW) g B 17,26 17 - 1,51 - 21,84 CNP ASSURANCES (CNP) G A /030622 - 4,28 121722 9,39 -13,22 21 TRANSGÈNE (TNG) g C 2,185 2,16 - 1,14 - 14,96
4819 17,5 - 6,08 25 21,9 FR0013153541 08/06/22 0,55 43.288.097 9,14 - 52,42 8,59 6,01 4942 2,19 - 3,14 2,775
FR0000053027 08/06/22 0,45 26.741.040 16,82 - 25,27 15,02 2,65 FR0000120222 27/04/22 1 686.618.477 + 43,39 20,82 4,8 MANITOU (MTU) g B 16,42 16,28 - 1,45 - 40,91 FR0005175080 100.204.071 2,15 - 18,95 1,602
ALBIOMA (ABIO) Gg A 50 50 + 45,86 COFACE (COFA) G A 9,85 9,955 + 0,56 - 20,55 6196 16,52 - 9,86 33,65
FR0000038606 20/06/22 0,8 39.668.399 16,14 - 47,48 15,92 4,91 TRIGANO (TRI) G A 82,55 83,05 + 0,67 - 51,43
50797 50,1 - 0,3 50,85 210588 9,975 - 5,37 13,19 17675 83,7 -11,22 189,9
FR0000060402 09/06/22 0,84 32.420.226 50 + 35,06 31,14 1,68 FR0010667147 20/05/22 1,5 150.179.792 9,75 - 2,02 8,25 9,14 MAUNA KEA (MKEA) g C 0,7 0,68 - 2,86 - 11,11
232237 0,718 - 8,48 0,99 FR0005691656 12/05/22 1,75 19.336.269 80,8 - 53,11 80,8 2,11
ALD (ALD) G A 10,98 10,86 - 1,09 - 16,07 COLAS (RE) A 119 119 - 0,42 - 5,93 FR0010609263 44.582.685 0,674 - 42,47 0,371 UBISOFT ENTERTAINMENT (UBI) LRA 42,5 36 - 17,24 - 16,42
92672 10,98 -11,13 14,6 421 120,5 + 2,59 130 3290587 43,93 -22,5 54,56
FR0013258662 31/05/22 1,08 404.103.640 10,78 - 8,43 10,1 9,95 FR0000121634 02/05/22 6,85 32.654.499 118,5 - 10,53 113,5 5,76 MCPHY ENERGY (MCPHY) g B 11,2 11,04 - 0,54 - 48,98
83140 11,205 -22,01 21,9 FR0000054470 125.520.452 36 - 35,48 33,84
ALPES (CIE DES ) (CDA) g B 14,9 14,94 - 0,13 + 8,26 COVIVIO (COV) G A 54,2 54,5 - 0,09 - 24,52 FR0011742329 27.939.095 10,9 - 41,31 10,9
38202 15,2 -18,63 18,88 85677 54,95 - 8,4 77,74 VALEO (FR) LR A 17,705 18,695 + 3,98 - 29,67
FR0000053324 10/03/20 0,7 50.443.612 14,84 + 11,33 11,54 FR0000064578 25/04/22 3,75 94.724.866 54,05 - 29,09 50,95 MEDINCELL (MEDCL) B 5,15 5,15 + 0,2 - 48,5 798716 18,75 - 5,72 28,5
23757 5,23 10,74 FR0013176526 27/05/22 0,35 242.574.781 17,655 - 18,08 13,8 1,87
ALTAREA (ALTA) G A 130 131 - 0,15 - 21,84 COVIVIO HOTELS (COVH) A 16,15 16,15 - 0,31 - 7,98 FR0004065605 25.143.553 5,08 - 47,98 4,73
2475 131,8 - 8,52 171,4 15 16,15 - 3,29 18,15 VALLOUREC REG (VK) G B 9,804 9,568 - 4,42 + 8,73
FR0000033219 27/05/22 9,75 20.375.804 130 - 35,23 120,4 FR0000060303 12/04/22 0,65 148.141.452 16,15 - 0,31 14,5 MERCIALYS (MERY) G B8 8,08 + 0,94 - 5,72 1310109 9,98 + 5,35 14,28
237648 8,085 - 6,26 10,42 FR0013506730 228.928.428 9,51 + 31,97 6,595
ALTAREIT (AREIT) B 640 640 - 2,29 DASSAULT AV. (AM) A 135,1 134 - 1,83 + 41,05 FR0010241638 03/05/22 0,92 93.886.501 7,95 - 15,48 7,575
1 640 700 29993 136,7 - 6,75 166,3 VALNEVA (VLA) G B 8,108 8,32 + 2,16 - 66,04
FR0000039216 1.750.487 640 - 8,57 635 FR0014004L86 23/05/22 2,49 8.348.703 134 + 44,32 94,45 1,86 MERSEN (MRN) g B 28,65 28,65 - 22,36
11563 28,65 -13,05 38,4 320216 8,426 -14,51 24,14
ALTEN (ATE) G A 122,6 123,7 + 0,49 - 21,96 DBV TECHNOLOGIES (DBV) g B 4,598 4,338 - 4,53 + 41,81 FR0000039620 05/07/22 1 20.844.828 28,15 - 14,09 26,7 3,49 FR0004056851 117.331.343 8,012 - 63,02 7,26
18068 124,1 - 5,64 163,3 181799 4,6 -15,19 5,48 METABOLIC EXPLORER (METEX) g C 2,1 2,042 - 3,68 - 69,29 VERALLIA (VRLA) g A 22,96 23,8 + 3,21 - 23,13
FR0000071946 27/06/22 1,3 34.419.005 122,4 - 11,58 96,45 1,05 FR0010417345 94.019.579 4,236 - 52,96 2,174 79681 2,19 -24,43 7,16 132023 23,96 - 2,54 31,4
AMPLITUDE SURGICAL (AMPLI) g C 3,05 3,05 - 0,33 + 34,36 DEEZER (DEEZR) 2 3,7 3,6 - 3,49 - 40 FR0004177046 43.829.988 2,03 - 65,09 1,63 FR0013447729 19/05/22 1,05 122.289.183 22,62 - 21,5 19,3 4,41
106 3,05 - 0,65 3,19 16365 3,7 -22,41 8,5 MONCEY (FIN.) NOM. (MONC) B 5600 5600 - 2,61 - 25,33 VERIMATRIX (VMX) g B 0,689 0,68 - 1,31 - 48,48
FR0012789667 48.020.841 3,04 + 45,24 1,95 FR001400AYG6 112.999.100 3,55 - 40 3,35 1 5600 - 8,94 7900 65555 0,691 - 2,86 1,358
AMUNDI (AMUN) G A 50,45 51,2 + 0,29 - 29,43 DERICHEBOURG (DBG) g B 5,305 5,35 - 47,29 FR0000076986 09/06/22 28 182.871 5600 - 30,43 5550 0,5 FR0010291245 85.535.147 0,673 - 52,45 0,639
EX-DS 15/03/17 101891 51,25 - 5,71 74,5 207340 5,35 -11,93 12,11 NACON (NACON) B 4,785 4,85 + 1,04 - 9,01
FR0004125920 23/05/22 4,1 203.860.131 50,3 - 36,36 47,36 8,01 FR0000053381 04/02/22 0,32 159.397.489 5,21 - 46,31 5,21 5,98 VETOQUINOL (VETO) B 111 110,8 - 2,12 - 16,06
17104 4,85 - 5,83 6,3 350 113,2 -10,06 149
ANTIN INFRA PARTNERS (ANTIN) A 27,02 27,16 + 0,44 - 21,28 DMS (DGM) g C /050922 - 12,7 FR0013482791 86.321.932 4,76 - 6,19 4,325 FR0004186856 03/06/22 0,8 11.881.902 110,8 - 17,56 109 0,72
24854 27,34 - 6,02 35,46 - 8,97 1,376 NANOBIOTIX (NANO) g B 3,82 3,8 - 0,26 - 48,02
FR0014005AL0 26/05/22 0,11 174.562.444 26,6 + 13,17 21,14 0,41 FR0012202497 16.120.556 - 25,52 0,8 25814 3,82 + 0,13 9,39 VICAT (VCT) g A 24,6 24,6 - 31,67
ARAMIS (ARAMI) A 4,96 5,055 + 2 - 64,05 EDENRED (EDEN) LR A 50,66 50,64 - 0,67 + 24,82 FR0011341205 13/05/19 34.825.872 3,7 - 65,11 3,14 45022 24,7 - 8,89 39,75
77055 5,1 +11,59 14,76 324942 51,28 - 1,67 52,76 FR0000031775 29/04/22 1,65 44.900.000 24,45 - 40,15 23,5 6,71
NEOEN (NEOEN) G A 39,59 39,3 - 2,09 + 2,99
FR0014003U94 82.856.671 4,832 - 73,25 3,742 FR0010908533 07/06/22 0,9 249.351.313 50,54 + 7,56 36,41 1,78 1361700 41,2 - 9,57 45,22 VILMORIN & CIE (RIN) g A 43,2 43,05 + 0,12 - 19,68
ARGAN (ARG) A 87,5 86,9 - 0,8 - 25,34 EDF (EDF) LR A 11,975 11,98 - 0,08 + 21,05 FR0011675362 01/06/22 0,1 107.521.854 36,37 + 11,33 26,12 0,31 2507 43,25 - 3,58 54,8
3364 87,5 - 9,01 121,8 EX-DS 7/03/17 2254973 11,995 + 0,34 12,03 NEXANS (NEX) G A 91,45 94,1 + 2,56 + 9,61 FR0000052516 13/12/21 1,6 22.917.292 42,55 - 18,77 37,9 3,72
FR0010481960 01/04/22 2,6 22.951.290 86,1 - 21,71 86,1 FR0010242511 18/05/22 0,28 3.886.581.084 11,975 + 15,67 6,659 2,34 83520 94,1 - 1,26 100,6 VIRBAC (VIRP) G A 353,5 346 - 1,98 - 18,49
ARKEMA (AKE) LR A 81,4 83,62 + 1,28 - 32,48 EIFFAGE (FGR) LR A 86,74 87,96 + 0,99 - 2,76 FR0000044448 16/05/22 1,2 43.753.380 91,3 + 2,84 69,15 1,28 3790 353,5 - 6,74 442
145115 84,16 - 8,71 134,95 207182 88,02 - 2,81 99,6 NEXITY (NXI) G A 21,9 21,74 - 0,73 - 47,41 FR0000031577 24/06/22 1,25 8.458.000 343 - 1,56 327 0,36
FR0010313833 23/05/22 3 74.286.041 81 - 28,07 81 3,59 FR0000130452 16/05/22 3,1 98.000.000 86,68 - 1,46 78,22 3,52 127022 21,9 - 2,25 42,14 WAVESTONE (WAVE) g B 47,95 46,9 - 2,39 - 13,79
ARTMARKET.COM (PRC) g C 6,8 6,8 + 1,49 - 36,92 EKINOPS (EKI) g B 6,72 6,65 - 1,19 - 14,08 FR0010112524 23/05/22 2,5 56.129.724 21,54 - 50,23 21,1 11,5 7545 48,15 - 8,93 55,1
5267 6,81 -10,53 11,9 7807 6,72 - 5,41 7,97 NICOX (COX) g B 1,842 1,894 + 2,94 - 25,87 FR0013357621 03/08/22 0,38 20.196.492 46,9 + 6,83 39 0,81
FR0000074783 6.651.515 6,57 + 1,49 6,1 FR0011466069 25.727.618 6,61 - 11,57 5,64 60566 1,93 + 3,05 2,95
FR0013018124 43.235.135 1,824 - 49,36 1,594 WENDEL (MF) G A 76 77,1 + 0,39 - 26,85
ASSYSTEM (ASY) B 38,2 38,2 + 1,87 ELIOR (ELIOR) G B 3,11 3,192 + 1,01 - 49,85 39667 77,1 - 9,72 110
OPA 24/11/17 1450 38,6 + 7,3 44 513955 3,216 + 2,97 6,565 NRJ GROUP (NRG) B 6,26 6,22 - 1,27 + 10,68
3391 6,3 - 4,6 6,9 FR0000121204 20/06/22 3 44.370.620 75,75 - 37,57 75,1 3,89
FR0000074148 06/07/22 1 15.668.216 38,1 + 20,31 31,8 2,62 FR0011950732 07/04/20 0,29 172.444.229 3,11 - 44,92 1,99
ATARI (ATA) g C 0,128 0,129 + 2,3 - 64,14 ELIS (ELIS) G A 12,34 12,45 + 0,16 - 18,2 FR0000121691 14/06/22 0,21 78.107.621 6,22 + 1,3 5,28 3,38 WORLDLINE (WLN) G A 43,42 43,48 - 0,93 - 11,28
869124 0,133 -11,27 0,378 263350 12,49 -13,66 17,06 OENEO (SBT) g B 15,5 15,45 - 0,32 + 12,45 600989 44,01 + 2,4 52,98
FR0010478248 382.534.286 0,125 - 68,98 0,12 FR0012435121 25/05/22 0,37 228.181.385 12,3 - 19,21 11,29 2,97 4573 15,5 + 1,98 16,8 FR0011981968 281.422.238 42,87 - 39,45 31,82
ATOS SE (ATO) LR A 10,43 10,37 - 1 - 72,27 ERAMET (ERA) G B 78 78,25 - 1,14 + 8,76 FR0000052680 05/10/21 0,2 65.052.474 15,15 + 15,47 13,2 1,29
1044996 10,63 -11,86 39,25 61432 78,55 -20,6 166 ODET (CIE DE L') (ODET) A 1146 1152 + 0,17 - 13,38
FR0000051732 14/05/21 0,9 110.948.662 10,125 - 76,85 9,558 FR0000131757 03/06/22 2,5 28.755.047 76,65 + 14,57 72,55 3,2 76 1160 1345 AUTRES VALEURS DE LA ZONE EURO
FR0000062234 09/06/22 3,6 6.585.990 1142 - 11,04 996 0,31
AUBAY (AUB) g C 48,1 49,25 + 2,6 - 21,33 ERYTECH PHARMA (ERYP) g B 0,82 0,803 - 0,43 - 62,12
1894 49,45 - 8,46 63 43042 0,829 -33,64 2,26 ORAPI (ORAP) g C 4,745 4,73 - 0,32 - 26,44 EURONEXT (ENX) LR A 71,22 70,66 - 1,56 - 22,56
FR0000063737 13/05/22 0,76 13.268.796 48,1 - 4,74 44 1,54 FR0011471135 31.018.553 0,8 - 85,27 0,8 609 4,745 - 9,21 6,9 155516 71,8 -12,94 91,25
FR0000075392 29/04/15 0,13 6.603.605 4,73 - 30,44 4,35 NL0006294274 23/05/22 1,64 107.106.294 69,86 - 30,93 69,7 2,73
AXWAY SOFTWARE (AXW) g B 21 21 - 21,93 ESI GROUP (ESI) g C 69,2 68,4 - 1,72 - 8,06
1317 21 +10,82 27,1 4504 70,2 - 1,44 79,8 ORPÉA (ORP) G A 20,8 20,65 - 1,99 - 76,56 NOKIA (NOKIA) R A 4,96 4,981 - 0,06 - 10,5 0,3
FR0011040500 06/06/22 0,4 21.602.410 21 - 24,46 15,15 1,91 FR0004110310 6.064.141 67,8 + 12,13 58,8 458903 20,97 -15,75 90,56 71054 5,041 - 2,19 5,76 16,82
FR0000184798 09/07/21 0,9 64.693.392 20,26 - 81,12 20,26 FI0009000681 25/07/22 0,01 5.696.261.159 4,96 - 2,48 4,119 0,4
BAINS MER MONACO (BAIN) B 89,2 89,6 - 0,44 + 31,76 EURAZEO (RF) G A 58,55 57,9 - 1,86 - 24,61
617 89,8 + 3,94 96,6 80846 58,6 -10,79 80,95 OSE IMMUNO (OSE) g C 7,32 7,21 - 2,17 - 29,86 SES (SESG) LR 6,652 6,67 - 0,12 - 4,33
MC0000031187 26/09/14 0,01 24.516.661 89 + 28 58,2 FR0000121121 02/05/22 3 79.224.529 57,4 - 33,33 57 5,18 15067 7,5 +10,92 10,52 680447 6,71 - 8,3 9,016
FR0012127173 18.527.401 7,21 - 42,78 4,6
BASSAC (BASS) B 58 59,6 + 1,02 - 16,29 EUTELSAT COM. (ETL) G A 8,98 9,005 - 0,28 - 16,12 LU0088087324 19/04/22 0,43 376.915.302 6,556 - 9,13 6,514 7,5
6 59,6 - 2,3 71,2 386525 9,085 + 5,88 11,565 OVH (OVH) G A 12,25 12,405 + 1,72 - 51,16
42904 12,495 -18,76 28,2 X-FAB SILICON (XFAB) g A 5,825 5,88 + 0,26 - 35,67
FR0004023208 17/05/22 2,5 16.039.755 58 - 21,58 55,4 4,2 FR0010221234 16/11/21 0,93 230.544.995 8,96 - 9,46 7 10,33 224115 5,92 -12,17 10,1
FR0014005HJ9 188.532.591 12,01 11,84
BELIEVE (BLV) G A 8,445 8,3 - 1,66 - 50,88 EXCLUSIVE NETWORKS (EXN) A 17,1 17 - 0,59 - 9,85 BE0974310428 130.781.669 5,77 - 35,38 5,61
6008 8,445 -15,22 17,65 1212 17,2 + 2,29 20 PEUGEOT INVEST (PEUG) g A 85,6 86,2 + 0,82 - 30,48
FR0014003FE9 96.132.702 8,265 - 54,08 7,49 FR0014005DA7 05/07/22 0,2 91.670.286 16,94 - 15 13,5 1,18 2961 86,4 -12,04 134,2
FR0000064784 18/05/22 2,65 24.922.589 84,1 - 25,69 82,7 3,07
BÉNÉTEAU (BEN) g B 10,2
34528
10,16
10,2
- 0,78 - 28,65
-10,56 16,24
FAURECIA (EO) LR A 13,32
1475808
14,14
14,17
+ 4,32 - 62,7
-14,28 40,928 PHARMAGEST INT. (PHA) g A 77,6 78 + 0,65 - 17,02 VALEURS ZONE INTERNATIONALE
1687 78,4 - 3,94 94,8
FR0000035164 22/06/22 3 82.789.840 10,02 - 25,18 9,45 2,95 FR0000121147 03/06/21 1 197.089.340 13,27 - 60,24 13,105 FR0012882389 30/06/22 1,05 15.174.125 76,8 - 20,57 67 1,35 GENERAL ELECTRIC (GNE) A 71,3 72,7 + 0,97 - 12,93
BIC (BB) G A 57 57 - 0,26 + 20,46 FDJ (FDJ) G A 32,16 32,49 + 0,65 - 16,56 PIERRE & VACANCES (VAC) g C 1,63 1,56 - 2,99 - 8,14 80 72,7 - 0,95 91,24
46895 57,3 - 1,89 60,95 156346 32,64 - 6,04 39,6 37360 1,63 +28,93 3 US3696043013 USD 27/06/22 0,07 1.096.553.102 71,3 - 16,25 58,2
FR0000120966 30/05/22 2,15 44.677.929 56,5 + 0,8 43,64 3,77 FR0013451333 02/05/22 1,24 191.000.000 32,11 - 26,06 30,04 3,82 FR0000073041 19/03/12 0,7 9.893.463 1,53 - 33,25 1,026 HOLCIM LTD (HOLN) A 45,1 46,15 + 0,99 + 3,13 4
BIGBEN INT. (BIG) g C 11,84 12,04 + 0,33 - 25,59 FERMENTALG (FALG) g C 2,556 2,64 + 3,21 - 15,11 PLASTIC OMNIUM (POM) G A 17,5 17,75 + 0,57 - 22,35 6719 46,3 + 0,87 50,6
23338 12,1 -18,65 18,88 73431 2,64 +13,5 3,22 135584 17,98 - 2,1 24,6 CH0012214059 CHF 09/05/22 2,2 615.929.059 45,1 + 3,71 38,725
FR0000074072 27/07/22 0,3 18.699.733 11,74 - 21,31 11,56 2,49 FR0011271600 41.036.587 2,496 - 14,7 2,02 FR0000124570 28/04/22 0,28 145.522.153 17,45 - 26,23 14,19 1,58 SCHLUMBERGER (SLB) A 37,6 36,8 - 3,16 + 38,61 3,45
BIOMÉRIEUX (BIM) G A 90,08 90,72 - 0,07 - 27,37 FIGEAC AERO (FGA) g C 5,84 5,85 - 2,5 PLASTIVALOIRE (PVL) g C 4,325 4,325 - 0,12 - 31,35
94136 91,3 -14,86 126,3 1185 5,85 + 8,33 6,93 41717 38,45 + 7,6 46,1
DIV 8 02/05/17 801 4,325 +6 7,34 AN8068571086 USD 06/09/22 0,18 1.385.122.304 36,4 + 56,93 26,1
FR0013280286 06/06/22 0,85 119.650.121 89,68 - 17,86 80,36 0,94 FR0011665280 41.393.044 5,84 + 8,13 4,505 FR0013252186 06/04/22 0,14 22.125.600 4,3 - 27,19 3,6 3,24
BOIRON (BOI) g A 46,65 47,5 + 2,37 + 32,87 FNAC DARTY (FNAC) G A 30,92 30,8 - 0,65 - 46,43 QUADIENT (QDT) g B 16,72 16,86 + 0,78 - 11,91
4466 47,5 + 3,37 48,6 74947 30,96 -17,03 60,8 14871 16,95 - 9,26 20,8
FR0000061129 01/06/22 0,95 17.545.408 46 + 15,85 34,95 2 FR0011476928 21/06/22 2 26.871.853 30,6 - 44,8 30,6 6,49 FR0000120560 04/08/22 0,55 34.562.912 16,67 - 25,99 13,61 3,26
BOLLORÉ (BOL) G A 4,744 4,782 - 0,42 - 2,8 FONCIÈRE LYONNAISE (FLY) A 82,8 82,8 + 5,88 RALLYE (RAL) A 3,18 3,11 + 0,32 - 38,29
1733641 4,782 - 2,41 5,145 7 82,8 - 3,27 91,6 5816 3,18 - 1,74 5,35
FR0000039299 30/08/22 0,02 2.950.389.374 4,694 - 6,6 3,982 0,42 FR0000033409 20/04/22 4,2 42.864.715 82,8 - 0,72 77,2 FR0000060618 20/05/19 1 52.925.203 3,065 - 46,01 2,67
BONDUELLE (BON) g B 12,52 12,62 + 1,28 - 39,47 GECINA (GFC) LR A 90 90,6 - 0,28 - 26,28 RAMSAY GDS (GDS) A 22,7 22,7 - 0,87 + 6,07
11347 12,62 - 8,02 22,4 101998 91,5 - 6,02 125,15 1334 22,7 + 6,07 26,1
FR0000063935 03/01/22 0,45 32.630.114 12,36 - 43,02 12,3 3,57 FR0010040865 04/07/22 2,65 76.572.850 89,95 - 29,16 84,9 FR0000044471 02/12/14 1,4 110.389.690 22,1 + 8,1 19,9
BUREAU VERITAS (BVI) LR A 24,41 24,52 - 0,41 - 15,97 GENFIT (GNFT) G B 4,124 4,26 + 3,5 - 1,3 RÉMY COINTREAU (RCO) G A 173,7 177,2 + 0,85 - 17,2
424365 24,54 - 7,72 29,56 129791 4,272 - 0,09 4,768 53518 177,9 - 4,01 214,4
FR0006174348 05/07/22 0,53 452.328.192 24,27 - 13,75 23,27 2,16 FR0004163111 49.815.489 4,068 + 22,77 2,804 FR0000130395 27/07/22 1,85 51.550.495 173,3 + 4,85 151,8 1,61
31 Les Echos Jeudi 8 septembre 2022 FINANCE & MARCHES

carnet
PORTRAIT
par Julie Le Bolzer
ENTREPRISES CREDIT AGRICOLE
CONSUMER FINANCE
Pierre-Olivier Gervais
+
@JulieLeBolzer
ECONOCOM
Samira Draoua pilote désormais la direction
Ils sont nés
est nommée directrice générale des opérations, assurances et un 8 septembre
France. paiements de Sofinco. Il entre
au comité exécutif de Sofinco.
Vincent Darré, Samira Draoua, 53 ans, titulaire •duGuillaume Autier, CEO
Pierre-Olivier Gervais, 47 ans, groupe Meilleurtaux,
de la mode au design Maison Darré d’un executive MBA de l’Insead
et d’un master en finance de ancien élève de l’Ecole Poly- 45 ans.
l’université Paris Dauphine-
PSL, est diplômée de l’école de
technique et des Mines de
Paris, officie au Crédit Agricole
•journaliste,
Jean-Michel Aphatie,
64 ans.
Qui d’autre que Vincent Darré pour orchestrer de telles
associations ? L’homme entremêle couleurs pop et for-
commerce des Arts et Métiers.
Elle préside la filiale Abeilles
depuis 2006. D’abord respon-
sable stratégie, industrie et
•philanthrope,
Ruby Bridges, militante,
68 ans
mes psychédéliques pour mettre en valeur les maisons
de haute facture, ces artisans d’art, parfois centenaires,
avoir usé ses fonds de culottes à l’école Alsacienne,
« encore expérimentale », il commence à tisser son
International depuis 2020. Au
cours de sa carrière, elle a créé et
innovation à la direction des
moyens de paiement groupe, il
•Vernier,
Jean-Baptiste Descroix-
entrepreneur, 52 ans.
du mobilier et de la décoration. Choisi par l’Ameuble-
ment français, organisation professionnelle fédérant
expertise créatrice à l’Académie d’art Roederer, puis à la
Chambre syndicale de la couture parisienne et au Stu-
dirigé le département des comp-
tes stratégiques de BNP Paribas
fut directeur des services ban-
caires Crédit Agricole SA jus-
•footballeuse,
Magdalena Eriksson,
29 ans.
380 entreprises du secteur, pour scénographier l’expo-
sition « Psychanalyse d’un meuble à quatre pattes », qui
dio Berçot. Leasing Solutions avant de deve-
nir country sales manager
qu’en 2014. Il a été directeur
général de FIA-NET puis direc-
•cofondateur
Gaspard Gantzer,
de l’agence « 2017 »,
débute ce jeudi à la Monnaie de Paris, le designer fait « Artiste total » France de Cisco Capital en 2007. teur filières monétique et fidu- fondateur du mouvement
une fois de plus montre d’une loufoquerie parfaitement Mais c’est surtout dans les arcanes des nuits blanches de C’est en 2012 qu’elle a rejoint ciaire de Crédit Agricole Pay- « Parisiennes, Parisiens », 43 ans.
maîtrisée. « J’ai voulu présenter ces métiers de la main
sous la forme d’un cabinet de curiosités où chaque objet est
la capitale, à l’heure où le Palace s’érige en temple des jeu-
nes créateurs, que Vincent Darré assemble les premiè-
Econocom, devenant notam-
ment CEO de la branche techno-
ment Services. •footballeur,
Jean-Michel Larqué,
journaliste, 75 ans.
mis sous loupe pour devenir une nature morte », expli-
que, regard scintillant d’envie et gestuelle tout aussi
res pièces du patron de sa carrière. « J’ai découvert la
mode en créant des tenues pour sortir », raconte celui qui
logy management & financing
(TMF) du groupe.
FONDATION •fondateur
Patrick Légeron, psychiatre,
de Stimulus, 74 ans.
enlevée que délicate, l’ancien créateur de mode devenu
architecte d’intérieur.
a débuté comme assistant chez Yves Saint Laurent. Sui-
vront Montana, Prada, Chloé avant qu’il ne devienne le BOUYGUES
FONDATION DES PONTS
Thierry Duclaux
•chanteuse,
Aimee Mann,
62 ans.
A soixante-trois ans, le Parisien ne se lasse pas « de
raconter et de mettre en scène des histoires ». En atteste la
bras droit de Karl Lagerfeld, chez Fendi. Puis le directeur
artistique de Moschino et d’Emanuel Ungaro. « A l’épo-
Marie-Luce Godinot
devient directrice générale
accède à la présidence
de la Fondation des Ponts.
•acteur,
Gaetano John Matarazzo,
20 ans.
kyrielle de ses réalisations du moment. Outre l’exposi-
tion de l’Ameublement français, qui se tient jusqu’au
que, il y avait beaucoup d’effervescence dans ce milieu,
mais peu de business », se souvient-il. Justement. C’est
adjointe chargée de
l’innovation, du développement Thierry Duclaux, 69 ans,
•CEO
Lachlan Murdoch,
de Fox Corp., 51 ans.
18 septembre, on lui doit aussi « Le Chic ! Arts décoratifs
et mobilier français de 1930 à 1960 », à partir du 12 octo-
lorsque le business tend à prendre le dessus que ce tou-
che-à-tout, désireux de ne pas « sacrifier sa liberté »,
durable et des systèmes
d’information du groupe.
ancien élève de l’Ecole Poly-
technique, est ingénieur géné-
•cofondatrice
Isabelle Pacchioni,
de Puressentiel,
bre à la galerie des Gobelins. Sans oublier la mise en endosse les habits de décorateur. Ainsi, en 2008, naît la ral honoraire des Ponts, des 60 ans.
couleurs et en espace de restaurants et de concept sto-
res ; une collection de bijoux ; ou encore la direction
Maison Darré qui abrite ses diverses activités : lignes de
meubles et objets, collaborations avec des marques tels
Marie-Luce Godinot, 50 ans,
ancienne élève de l’Ecole Poly-
Eaux et des Forêts. Il a notam-
ment travaillé au sein des
•président
Yves Pasquier-Desvignes,
de Volvo Car France,
artistique de projets de cinéma, comme un film sur Bal- Monoprix et Mobalpa… Là encore, s’y devine l’inspira- technique, diplômée de l’ENST, ministères de la Transition 60 ans.
zac, dont le tournage vient de commencer. D’ailleurs, ce tion qu’il puise dans ses foisonnantes références, de Jean a rejoint Bouygues Construction écologique, de la Justice et de • Pink, chanteuse, 43 ans.
jour-là, il pare l’actrice Arielle Dombasle de jupons et
autres corsets du XIXe. Autant d’« exercices de style » qui
Cocteau à Man Ray, en passant par Victor Vasarely et
Christian Bérard.
en 2001. Nommée directrice de
l’innovation et du développe-
l’Enseignement supérieur.
Dès 2007, il fut directeur géné-
•desBernie Sanders, sénateur
Etats-Unis, ex-candidat
lui permettent « de traduire son imaginaire ». Celui-ci, « Vincent est un être fondamentalement poétique et un ment durable en 2015, elle ral de Voies navigables de à la présidence, 81 ans.
d’une richesse sans fond, est nourri par un environne-
ment fertile où se côtoient intellectuels, créateurs et
artiste total : son talent est polymorphe », jauge son amie
Arielle Dombasle, évoquant notamment « Opium »,
devint directrice générale
adjointe, chargée de la transfor-
France avant de diriger l’Eta-
blissement public d’aménage-
•teurAdrien Schompré, cofonda-
de Sushi Shop Group, fonda-
autres noceurs. film hommage à Cocteau dont Vincent Darré avait signé mation numérique, de l’innova- ment universitaire de la région teur de Smart Kitchen, 46 ans.
Né à Paris, ce fils d’une éditrice et d’un sociologue a un
grand-père communiste, un oncle qui n’est autre que
les costumes et décors. L’intéressé, lui, se dit tout à la fois
« joyeux et colérique, enthousiaste et impulsif, théâtral et
tion et du développement dura-
ble de Bouygues Construction
Ile-de-France dès 2010. •ex-PDG
Pierre Vareille, investisseur,
de Constellium, 65 ans.
Jorge Semprun, et un grand frère qui a fait sa « culture
cinématographique » en « l’emmenant dans les cinéma-
excentrique ». On le soupçonne aussi un tantinet hype-
ractif. Pour sa part, Arielle Dombasle livre ainsi sa quin-
e n 2 0 1 8 . E n 2 0 1 9 , e l l e ava i t
étendu ses responsabilités aux ,Envoyez
à
vos nominations
carnetlesechos
•sadeur
Alexandre Ziegler, ex-ambas-
de France en Inde,
thèques et salles obscures du quartier de l’Odéon ». Après tessence : « Il reste fidèle à ses rêves d’adolescent. » n systèmes d’information. @nomination.fr dirigeant chez Safran, 53 ans.

ACTIONS ACTIONS ACTIONS


EURONEXT HORS SRD FRANÇAISES EURONEXT HORS SRD Suite FRANÇAISES EURONEXT HORS SRD Suite FRANÇAISES CHANGES COURS AU COMPTANT
VAR. VAR.
07-09-2022 COURS VEILLE ANNÉE
ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL 1 EURO EN DEVISE BCE EN % EN %

FR0013341781 2CRSI g C 2,96 2,96 2,85 2,905 - 0,85 4745 FR0000075343 EUROMEDIS GROUPE C 5,74 5,74 5,71 5,71 - 0,52 1145 FR0004050250 NEURONES B 36,95 38,05 36,95 37,5 + 1,49 2203 DOLLAR US 0,9951 0,45 -12,51
FR0012616852 ABIONYX PHARMA g B 2,11 2,11 2,03 2,1 48154 FR0000038184 F.I.P.P. C 0,13 0,143 0,13 0,13 - 8,45 3570 FR0012650166 NHOA g C 11,82 12 11,64 12 + 0,5 1916 LIVRE STERLING 0,8667 0,77 3,23
FRANC SUISSE 0,9754 0,09 -5,82
FR0000064602 ACANTHE DEV. C 0,412 0,42 0,41 0,42 + 2,19 53689 FR0011271600 FERMENTALG g C 2,556 2,64 2,496 2,64 + 3,21 73431 FR0000052680 OENEO g B 15,5 15,5 15,15 15,45 - 0,32 4573 COURONNE DANOISE 7,4362 0,00 -0,02
FR0000076655 ACTIA GROUP g C 4,58 4,66 4,53 4,66 + 2,19 8942 FR0014005SB3 FORSEE POWER SA B 4 4,095 3,94 3,95 - 1,37 6319 FR0010428771 OL GROUPE g C 2,94 2,94 2,91 2,94 + 0,69 2939 COURONNE NORV. 9,9855 0,55 -0,40
COURONNE SUEDOISE 10,6994 0,04 3,94
FR0012821890 ADUX g C 1,68 1,68 1,68 1,68 1305 FR0013030152 FRANCAISE ENERGIE g C 61,4 61,7 58,7 60,3 - 1,63 19057 FR0000075392 ORAPI g C 4,745 4,745 4,73 4,73 - 0,32 609
DOLLAR CANADIEN 1,3094 0,51 -8,83
FR0014007ZB4 AELIS FARMA B 9,92 10 9,82 10 + 0,81 1149 FR0011799907 GENOMIC VISION g C 0,09 0,096 0,089 0,089 1004728 FR0012127173 OSE IMMUNO g C 7,32 7,5 7,21 7,21 - 2,17 15067 YEN JAPONAIS 143,725 1,63 9,77
FR0013333077 AFFLUENT MEDICAL B 2,95 3,03 2,765 2,9 - 1,36 4422 FR0000065971 GRAINES VOLTZ C 99,6 104 99,6 101,5 + 2,11 914 FR0013318813 PARAGON ID g C 24,7 24,7 23,1 24,6 - 1,21 367 DOLLAR AUSTRALIEN 1,4772 0,46 -5,57
ROUBLE RUSSE 60,5934 -0,18 -28,75
FR0000062465 ALAN ALLMAN C 9,92 10,85 9,92 10,85 + 9,6 384 FR0012612646 GROUPE PARTOUCHE B 19,15 19,35 19,15 19,25 683 FR0000038465 PASSAT g C 4,36 4,58 4,35 4,58 + 3,15 793 ROUPIE INDIENNE 79,3429 0,25 -6,31
FR0012185536 ARTEA C 19,8 19,8 19,7 19,7 - 0,51 612 FR0010214064 GROUPE PIZZORNO C 35,2 36,5 35,2 36,4 + 1,39 912 FR0000053514 PCAS G B 7,54 7,84 7,4 7,84 1311 FORINT HONGROIS 398,1295 -1,24 7,78
ZLOTY POLONAIS 4,72 -0,14 2,81
FR0011992700 ATEME g B 12,16 12,4 12 12 - 2,44 2328 FR0004155000 GROUPE SFPI g C 2,49 2,495 2,475 2,485 - 0,2 1186 FR0012432516 POXEL g C 2,13 2,15 2,065 2,1 -3 42599
DOLLAR HONG-KONG 7,8041 0,37 -11,97
FR0000039232 AUREA g C 8,1 8,28 8,1 8,26 + 1,98 1279 FR0000066722 GUILLEMOT g C 12,58 12,72 12,44 12,54 + 0,32 11120 FR0012613610 PRODWAYS GROUP g C 3,1 3,11 3,035 3,07 - 0,33 39698 WON SUD COREEN 1373,5077 0,58 1,61
FR0013529815 AVENIR TELECOM C 0,009 0,009 0,009 0,009 - 3,26 52235928 FR0004159473 HEXAOM g B 25,8 26,1 24,6 25,4 - 3,42 3866 FR0013344173 ROCHE BOBOIS SA G B 34,1 35,4 34,1 35,2 + 2,92 1528 PESO MEXICAIN 19,9065 -0,22 -14,57
REAL 5,2176 0,37 -17,63
FR0013258399 BALYO g C 0,694 0,694 0,662 0,67 - 2,62 71658 FR0014003VY4 HYDROGÞNE FRANCE G B 25,7 26,15 25,7 26,15 + 1,75 1184 FR0000054199 S.T. DUPONT C 0,137 0,138 0,128 0,13 - 6,84 46184 DOLLAR SINGAPOUR 1,3991 0,40 -8,73
FR0000035370 BASTIDE CONF.MED. g C 36,5 36,5 35,15 35,6 - 2,47 904 FR0000071797 INFOTEL g C 49,6 50 49,4 49,5 - 0,6 5446 FR0000039109 SECHE ENVIRONNEM. g B 78 78 76,8 77,4 - 1,15 1861 LIVRE TURQUE 18,1238 0,38 19,66
RENMIBI YUAN 6,9249 0,53 -4,18
FR0000074254 BOURSE DIRECT C 3,12 3,12 3,1 3,1 - 0,64 7100 FR0013233012 INVENTIVA g B 4,435 4,435 4,1 4,15 - 5,9 38377 FR0011950682 SERGEFERRARI GP g C 12,32 12,4 12,24 12,3 20810
FR0010151589 CAFOM C 10,5 10,5 10,4 10,4 - 2,8 2372 FR0000066607 LACROIX GROUP C 31 31 30,5 31 + 0,98 566 FR0000074122 SII C 47,5 48 47,25 47,8 - 0,1 3825
TAUX
g g

FR0000064446 CATERING INTL SCESg B 8,36 8,4 8,32 8,32 - 0,48 1423 FR0000032278 LATECOERE g C 0,431 0,433 0,411 0,423 - 1,97 86407 FR0004016699 SMTPC g B 28 28,2 27,9 27,9 - 0,36 657
MARCHÉS MONÉTAIRES ET EURODEVISES
MARCHÉS MONÉTAIRES
FR0010193979 CBO TERRITORIA C 3,58 3,6 3,58 3,6 + 0,56 5599 FR0014009YQ1 LHYFE B 8,05 8,15 8,05 8,15 + 2,25 14103 FR0010209809 SOC FRANC CASINOS C 1,83 1,83 1,83 1,83 935 07-09-2022 JOUR 1 MOIS 3 MOIS 6 MOIS 1 AN

FR0000053506 CEGEDIM B 19,6 19,62 19,34 19,6 - 0,2 4381 FR0004156297 LINEDATA SERVICES g B 36,4 42,8 36,4 39 + 7,14 3944 FR00140006O9 SOLOCAL GROUP B 1 1,008 0,985 1,008 + 0,6 91223 ZONE EURO 0,07/-0,23 0,61/0,31 0,95/0,65 1,44/1,14 1,92/1,62

FR0000054322 CIBOX INTERACTIVE g C 0,074 0,075 0,072 0,074+ 0,54 43170 FR0013233475 LYSOGENE g C 0,657 0,657 0,641 0,657 31252 FR001400BMH7 TERACT B 6,86 6,86 6,761 6,761 - 1,3 2448 ECARTS DE TAUX AVEC L’ALLEMAGNE
07-09-2022 6 MOIS 2 ANS 5 ANS 7 ANS 10 ANS
FR0013426004 CLARANOVA SE g B 3,06 3,136 3,046 3,126 + 1,82 36075 FR0000051070 MAUREL ET PROM g B 4,81 4,81 4,545 4,58 - 4,98 466585 FR0000033003 TOUAX g C 8,18 8,18 8,11 8,11 - 0,86 509
ALLEMAGNE 99,90 0,81 1,32 1,41 1,58
FR0010483768 CRCAM BRIE PIC. CC B 20,9 20,9 20,6 20,8 + 0,39 2380 FR0000060873 MBWS g C 2,65 2,65 2,46 2,5 - 5,66 99093 FR0000036816 TOUR EIFFEL g B 21,7 21,7 21,7 21,7 355 PORTUGAL 0 0,31 0,64 0,74 1,11
FR0000185514 CRCAM NORD FR. B 17 17 16,7 16,7 - 2,27 3966 FR0011742329 MCPHY ENERGY g B 11,2 11,205 10,9 11,04 - 0,54 83140 FR0000035784 TRANSIT.EVERGREEN G C 2,41 2,47 2,37 2,4 - 3,61 36583 FRANCE -0,03 0,18 0,33 0,38 0,55
ESPAGNE -0,22 0,58 0,73 0,91 1,02
FR0007317813 CS GROUP g C 11,1 11,15 11,1 11,15 + 0,45 8432 FR0004065605 MEDINCELL B 5,15 5,23 5,08 5,15 + 0,2 23757 FR0000034548 UNION FIN.FRANCE Gg B 15,1 15,2 15 15 + 0,33 1099 ITALIE -0,46 1,32 3,02 2,03 2,25
FR0000062978 DEKUPLE g C 30,2 30,2 29,5 30 - 1,32 919 FR0010298620 MEMSCAP g C 1,1 1,13 1,1 1,115 - 0,45 1822 FR0000050049 VIEL ET CIE C 5,4 5,46 5,38 5,46 + 1,49 5240
FR0013283108 DELTA PLUS GROUP B 67 67,6 65 - 3,42 559 FR0011277391 MYHOTELMATCH C 0,019 0,019 0,019 280761 FR0000062796 VRANKEN - POMMERY C 17,25 17,45 17,2 17,45 + 0,58 2239
CERTIFICAT/FONDS
g 65 g 0,019
FR0000120669 ESSO g C 63,2 63,8 59,6 60,2 - 5,94 50974 FR0013482791 NACON SAS B 4,785 4,85 4,76 4,85 + 1,04 17104 FR0012532810 WAGA ENERGY B 31,35 31,5 30,5 30,5 - 2,24 2352
INVESTIR 10
INVESTIR 10 GRANDES VALEURS I10GS - FR0011630474 132,9 0,42
FR0000054678 EURO RESSOURCES C 2,91 2,97 2,91 2,91 - 2,35 1763 FR0013018041 NAVYA g B 0,268 0,268 0,246 0,249 - 6,96 504350 FR0004034072 XILAM ANIMATION g C 37,55 37,65 37,15 37,2 - 0,93 502
INVESTIR PEA PALATINE FR0013284114 104,18 -0,93

SICAV/FCP
CLASSIFICATION

CLASSIFICATION

CLASSIFICATION

CLASSIFICATION

VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER
DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET
CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS**
MONT. DATE MONT. DATE MONT. DATE MONT. DATE

Banque Cantonale de
Mirabaud Asset Management Genève (France) SA
Tél. 058 200 60 01 Tél. 04 72 07 31 50
www.mirabaud.com
marketing@mirabaud-am.com
bcgef.fr/fonds

A la recherche d’une LU0704154292 RAM (L) SF EM MKT EQ 204,64 06/09 LU0705071701 RAM (L) SF L/S EUROPEAN EQ 156,24 06/09 LU2004923152 SWISS ALL CAPS (CHF) EUR A 131,64 06/09
gestion active de conviction ? LU2004923749 SWISS SMALL & MID CAPS (CHF) EUR A 113,46 06/09
LU0375629556 RAM (L) SF EUROPEAN EQ 502,48 06/09 LU0375630729 RAM (L) SF US SUST EQ 334,59 06/09
LU2404427101 EU ALL CAPS A 80,7 06/09
LU0705072691 RAM (L) SF GB EQ SUST ALP 114,46 06/09 LU0419186167 RAM (L) TF GB BD TOT RET 139,47 06/09 LU2404427523 WORLD QUALILIFE STOCKS A 70,35 06/09
Tous les details de nos LU1626130816 SILK ROAD ZONE STOCKS A 97,77 06/09
solutions d’investissements LU1048876350 RAM (L) SF GB STB INCOME EQ 140,93 06/09 LU0935723782 RAM (L) TF II ASIA BD TOT RET 144,98 06/09
LU0851564038 BALANCED (EUR) A 127,59 06/09
à disposition ici www.mirabaud-am.com LU0851564384 DYNAMIC (EUR) A 154,36 06/09

@Valeur unitaire hors frais : valeur de la part ou de l’action hors droits d’entrée ou de sortie éventuels. Les SICAV éligibles au PEA sont signalées par un astérisque *. Le pictogramme P indique la cotation d’un FCP. Classification des OPCVM : actions françaises (AF), actions de la zone EURO (AE), actions internationales (AI), monétaires EURO (ME), monétaires à
vocation internationale (MI), obligations et autres titres de créances libellés en EURO (OE), obligations et autres titres de créances internationaux (OI), sicav luxembourgeoises (LX), diversifiés (DI), garantis ou assortis d’une protection (GP). ** : en euros ou dans la devise indiquée dans la colonne «DÉSIGNATION DES VALEURS».

DIRECTEUR DES RÉDACTIONS Muriel Jasor (Leadership et Management) EDITORIALISTES PUBLICITÉ SERVICE IMPRESSION
Nicolas Barré Christine Kerdellant (Idées et débats) Cécile Cornudet, Sabine Delanglade, Les Echos Le Parisien Médias ABONNEMENTS L’Imprimerie (Tremblay-en-France), Midi-Libre (Montpellier).
DIRECTEUR DES DÉVELOPPEMENTS Arnaud Le Gal (Les Echos Entrepreneurs Eric Le Boucher, Jean-Francis Pécresse, Tél. : 01 87 39 78 00. LES ECHOS Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 56%.
Les Echos sont une publication du ÉDITORIAUX DU PÔLE LES ECHOS et opérations spéciales) Jean-Marc Vittori, PRÉSIDENTE Corinne Mrejen 45, av. du Général Leclerc, Ce journal est imprimé sur du papier porteur
PRINCIPAL ASSOCIÉ UFIPAR (LVMH) Henri Gibier Etienne Lefebvre (France et international) Laurent Flallo, Sylvie Ramadier (Le Crible) DIRECTEUR GÉNÉRAL 60643 Chantilly Cedex. de l’Ecolabel européen sous le numéro FI/37/002.
PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Pierre Louette DIRECTEURS DÉLÉGUÉS Clémence Lemaistre (Information digitale) ÉDITRICE Marie Van de Voorde-Leclerq Philippe Pignol Tél. : 01 70 37 61 36 Eutrophisation : Ptot 0.01kg/tonne de papier
DIRECTRICE GÉNÉRALE PÔLE LES ECHOS Bérénice Lajouanie DE LA RÉDACTION Lucie Robequain (France, International ÉDITRICE ADJOINTE Adéline Léger DIRECTRICE PUBLICITÉ du lundi au vendredi de 9 h Membre de l’ACPM OJD CPPAP : 0426 C 83015.
DIRECTEUR DÉLÉGUÉ Bernard Villeneuve Dominique Seux et François Vidal et Enquête) DIRECTRICE DU MARKETING Emmanuelle Denis à 18 h. Abonnement France Toute reproduction, même partielle, est interdite
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION RÉDACTEURS EN CHEF Marie-Christine Sonkin (Patrimoine) ET DES REVENUS CLIENTS métropolitaine : 710 € TTC. sans l’autorisation expresse de l’éditeur (loi du 11 mars 1957)
& PRÉSIDENT DE LA SAS LES ECHOS Pierre Louette David Barroux (Entreprises) DIRECTEUR DE CRÉATION Lise Benamou DÉLÉGUÉ À LA PROTECTION
Edité par Les Echos, SAS au capital de 794.240 euros RCS 582 071 437 Julie Chauveau (Entreprises) Fabien Laborde DIRECTEUR STRATÉGIE DES DONNÉES PERSONNELLES
10, boulevard de Grenelle, CS10817, 75738 Paris Cedex 15 Alexandre Counis (Finance et Marchés) DIRECTRICE ARTISTIQUE ET COMMUNICATION Xavier Genovesi Tel. : 01 87 39 74 06
Tél. : 01 87 39 70 00. www.lesechos.fr Daniel Fortin (Les Echos Week-end) Marion Moulin Fabrice Février dpo@lesechosleparisien.fr
Jeudi 8 septembre 2022 Les Echos 32

= Les chiffres de l’économie

// Budget de l’Etat et PSR 2022 : 454,6 milliards d’euros (prévisions PLF 2022) // PIB 2021 : 2.452,3 milliards d’euros
// Plafond Sécurité sociale : 3.428 euros/mois à partir du 01-01-2022 // SMIC horaire : 10,57 euros à partir du 01-01-2022
// Capitalisation boursière de Paris : 1.904,7 milliards d’euros (au 04-07-2022)
// Indice des prix (base 100 en 2015) : 111,72 en mai 2022 // Taux de chômage (BIT) : 7,3 % au 1er trimestre 2022
Retrouvez-nous sur www.lesechos.fr // Dette publique : 2.901,8 milliards d’euros (1er trimestre 2022)

crible
La fin d’une ère
Le marché boursier baissier, propice à des rebonds, n’est pas soutenu par les banques centrales.
Au cœur de l’inaction
Outre les forêts et la végétation,
La famille Guillemot s’offre la Grande
le « Fed put » a été l’une des