Vous êtes sur la page 1sur 19

PREMIERE PARTIE 

: APPROCHE THEORIQUE DU
REGLEMENT DES FACTURES
Chapitre 1 : FONDEMENTS THEORIQUES ET DEMARCHE DE
L’ETUDE

1.1. LES NOTIONS DE BASE DE LA FACTURATION


1.1.1. Définition
1.1.2. Les mentions de la facture
1.1.3. Les réductions et les majorations de prix
1.1.4. Les types de facture
1.1.5. LE MODE DE REGLEMENT D’UNE FACTURE

1.2. DEMARCHE DE L’ETUDE


1.2.1. Les observations faites lors de l’étude
1.2.2. L’analyse documentaire
1.2.3. Entretien directe
1.2.4. La participation directe

CHAPITRE 2 : PRESENTATION DE L’ENTITE ET DU


DEPARTEMENT D’ACCUEIL
2.1. Présentation de la Société Nationale de Télécommunications
(SONATEL)
2.1.1. Historique
2.1.2. OBJECTIF DE LA SONATEL
2.1.3. Quelques chiffres clés financiers
2.1.4. Organisation de la SONATEL
2.2. Présentation du département d’accueil
2.2.1. Missions dédiées au département
2.2.2. Position hiérarchique
2.2.3. Présentation de l’équipe et de l’organisation interne du service
2.2.4. Fonction occupée par le stagiaire

DEUXIEME PARTIE : DESCRIPTION DU PROCESSUS


DE REGLEMENT DES FACTURES, ANALYTIQUE
CRITIQUE et RECOMMANDATIONS

CHAPITRE 3 : DESCRIPTION DU PROCESSUS DE REGLEMENT DES


FACTURES à la SONATEL
3.1. Description de la pratique du métier

3.2. Présentation de la mission réalisée

CHAPITRE 4 : ANALYSES ET RECOMMANDATIONS


4.1. Faire un swot du métier
4.2. Analyser le W du métier
4.3.Recommandations
CHAPITRE 1 : FONDEMENTS THEORIQUES ET
DEMARCHE DE L’ETUDE
1. 1 LES NOTIONS DE BASE DE LA FACTURATION
Une fois la livraison effectuée (parfois simultanément), le vendeur adresse à l'acheteur une
facture. Les opérations d’achats et de ventes comportent quatre étapes : la commande, la
livraison, la facturation et le paiement. 

1.1.1. Définition

La facture est le document établi par le vendeur et adressée au client à la suite d'une vente, qui
détaille le type de marchandise vendu, la quantité, le décompte du prix et la somme totale due
par le client. dans le cas de la A la SONATEL, la facture est un support comptable
matérialisant la transaction effectuée au profit des tiers.
La facture a pour objet de déclencher le règlement des biens ou services achetés, de servir de
preuve en cas de litige et permet de contrôler le montant de la TVA s’il y a à acquitter et les
prix pratiqués. Dans le cas de la SONATEL, les factures sont :
 des factures fournisseurs
 des frais de personnel
1.1.1. Les mentions de la facture

La facture contient plusieurs types d'informations et notamment :


 les éléments d'identification du vendeur : raison sociale, adresse, numéro de registre
du commerce et des professions ...
 les éléments d'identification de la facture : date, numéro ...
 les références de la commande ayant déclenché la vente.
 le rappel des conditions de vente (transport, livraison, paiement…
 les caractéristiques générales de l'envoi (nombre de colis, poids, contenu non
détaillé…
 la description détaillée des marchandises : désignation, quantité, prix unitaire hors taxe
(HT), montant total hors taxe, réduction de prix et nature, TVA, total toutes taxes
comprises (TTC), net à payer, taux de TVA et taxes (pour certaines marchandises)...
1.1.1. Les réductions et les majorations de prix.

Des majorations ou des réductions peuvent s'ajouter ou se soustraire au prix des


marchandises.
Parmi les majorations, on peut noter :
 les débours (frais de transport, d’emballage et d'assurance supportés par le vendeur au
cours de la livraison et refacturés au client).
 la TVA (Taxe à la Valeur Ajoutée) ou plus précisément les TVA (les marchandises
livrées peuvent être soumises à des taux différents).
 les taxes parafiscales (taxe sur le textile, sur le transport...).
Les réductions sont au nombre de quatre :
 la remise : c'est une réduction accordée en fonction de l’importance de la quantité
achetée ou de la profession de l'acheteur . Elle est évaluée par application d'un
pourcentage sur le prix de vente (20% de remise).
 le rabais : il s'agit d'une réduction exceptionnelle et négociée avec le client accordée
pour réparer une erreur du fournisseur (défaut de qualité, retard de livraison, livraison
non conforme...).
 l'escompte : cette réduction est accordée pour paiement au comptant ou avant la date
d'exigibilité.
 la ristourne : cette réduction, accordée généralement en fin d’année et calculée sur
l'ensemble des achats effectués par un même client, consiste en un remboursement
d'une partie de la somme payée. La ristourne est faite pour fidéliser le client.

1.1.1. Les types de factures

Il existe plusieurs formes de factures et notamment :


 la facture simple (ou sur place): le fournisseur habite la même ville ou le siège de la
SONATEL se trouve, elle est remise avec la marchandise et ne comporte pas de frais
de transport.
 la facture d'expédition: elle concerne les marchandises envoyées par transporteur,
quand le fournisseur n'habite pas la même région ou pays que la SONATEL . Elle
porte la mention du mode et des conditions d'expédition.

1.1.1. LE MODE DE REGLEMENT D’UNE FACTURE


Le règlement de la facture peut être effectué :
 par chèque que les fournisseurs ou le personnel viennent aussi récupérer à la
caisse tous les mardis et jeudi,
 en espèces (au niveau de la caisse pour les montants ne dépassant pas 100.000
FCFA
 par virement bancaire selon que le règlement soit locale ou étrangère car les
frais de banque change aussi dune banque à une autre.
Quelque soit le type de facture, elles sont toutes traités et réglées par l’application Oracle
pour éditer des bons à payer(BAP )qui constitue l’élément essentiel permettant d’activer le
règlement de la facture a travers les ordres de virement et les chèques.

Figure 1 : exemples de mode de règlement

1.1. DEMARCHE DE L’ETUDE


Il nous revient dans cette partie de présenter les différents outils que nous avons utilisés pour
la rédaction de ce rapport. Cela nous amènera à parler successivement des observations faites
durant le stage, de l'étude des différents documents et des différents entretiens faits tant à
l'intérieur qu'à l'extérieur de la SONATEL

1.1.1. Les observations faites lors de l’étude


« L’observation est au fondement de tout travail clinique, elle en est l’aspect le plus
fondamental et essentiel ». (Ciccone, 1998).
Parler des observations, c'est décrire les différentes informations qu'on obtient juste en
remarquant des faits qui se passaient à proximité de nous lors du déroulement du stage. C'est
une technique de collecte des données destinées à subir un traitement en vue d'arriver aux
informations nécessaires à un travail précis.
C'est ainsi que nous avons mis sur pied un cahier de stage pour mieux exploiter ce procédé
scientifique d'investigation. En effet, pour appréhender les notions sur le Processus des
Règlement des factures, nous avons dû observer les différents modes de règlement que fait
intervenir la SONATEL. C'est d'ailleurs cette observation qui a éveillé en nous un intérêt
particulier concernant notre thème d’étude qui est un sujet d’actualité. Nous nous sommes
tout de suite rendu compte que les observations directes ne donnaient qu'une vue partielle.
Nous nous sommes alors sentis obliger de compléter nos analyses par d'autres moyens parmi
lesquels la recherche documentaire.

1.1.2. L’analyse documentaire

L'étude des documents a été notre deuxième recours en termes de collecte des informations.
Cependant il nous a été un peu difficile de nous en inspiré car la majeure partie des documents
internes en ce qui concernent la pratique de notre thème sont confidentiels et qu’il n’existe pas
proprement dite de revue spécifique dédiée à notre thème. Néanmoins, pour ensuite enrichir
nos recherches, nous avons consultés des documents classés hors de la SONATEL.

Pour poursuivre notre recherche, nous avons utilisé les sources externes d'informations.
Internet se présentait alors comme le moyen adéquat. Alors, nous avons visité un certain
nombre de sites traitant du problème. Comme autres informations secondaires, nous avons
feuilleté un certain nombre de travaux de recherches tels que les mémoires. Pour finir, nous
avons consulté les ouvrages et revues inhérents au sujet traité.
Les informations recueillies soit par observation directe soit par étude des documents ne
pouvaient avoir une valeur persuasive que si elles avaient été critiquées, examinées par des
experts et des spécialistes du domaine. C'est ainsi que nous avions sollicité de nombreux
entretiens à l'intérieur de la SONATEL pour ainsi épurer les informations dont nous
disposions déjà et surtout pour combler de nombreux doutes qui planaient encore dans nos
esprits.

1.1.3. Entretien directe


Les entretiens se faisaient de manière répétitive au cours du stage à la SONATEL entre nous
stagiaires et nos encadreurs. Nous avons eu la facilité d’entretenir avec un bon nombres
d’agents par une parfaite collaboration et sans aucun effort ménagé de leur part. Ceci était
pour nous l’occasion de solliciter l’intervention de l’encadreur ou d’autres agents pour mieux
trouver des réponses à nos questionnements et comprendre les zones d’ombres sur le thème
traité.

1.1.4. La participation directe


En plus de l’observation, de la documentation et des entretiens , un autre moyen et surtout la
meilleure a été la pratique du metier.

CHAPITRE 2 : PRESENTATION DE L’ENTITE ET


DU DEPARTEMENT D’ACCUEIL
Nous parlerons :
-un premier temps la présentation générale de la SONATEL de son histoire, ses objectifs, son
chiffre d’affaire, d’une présentation son fonctionnement et organisation.
-en second temps du département qui nous a accueilli durant notre stage d’un(1) mois que
nous avons eu à y effectuer.

2.1. Présentation de la Société Nationale de Télécommunications


(SONATEL)
Le Groupe Sonatel est une société anonyme avec un capital de 50 Milliards de FCFA  qui
offre des solutions globales de télécommunications dans les domaines du fixe, du mobile, de
l’Internet, de la télévision, du mobile money et des données au service des particuliers et des
entreprises. C’est un opérateur de référence au Sénégal et dans la sous région d’où
l’importance de connaitre son histoire.

2.1.1. Historique
La Société Nationale des Télécommunications a été créée le 23 Juillet 1985 par la fusion de
l’Office des Postes et des Télécommunications et de TéléSénégal. La Société Nationale des
Télécommunications (SONATEL) est le premier opérateur de télécommunications au
Sénégal. Devant la nécessité de s’adapter au nouvel environnement du monde des
télécommunications, la SONATEL modifie ses statuts en procédant à une ouverture de son
capital en 1995.
En septembre 1996, SONATEL innove en mettant à la disposition de ses clients un système
de téléphonie mobile. Il est devenu en 1997 une société privée en s’alliant à France Télécom
qui possède actuellement 42% de son capital.
Lors de cette privatisation, France Télécom a d’abord acquis 33,33% en concluant en même
temps avec l’Etat une option d’achats de 9% du capital à exercer par la suite. France Télécom
a exercé son option en Juillet 1999. Nous pouvons donc dire que la privatisation de Sonatel a
été conclue sur la base d’une participation de France Télécom à hauteur de 42,33%. Ce niveau
de participation ne devrait lui assurer en aucun cas le contrôle du destin de l’entreprise pour
autant que les autres actionnaires en particulier l’Etat du Sénégal qui détient 27,67% .
Dans les années
 1999 : une filiale Sonatel Mobiles a été créée avec la marque Alizé. Cette filiale gère
toutes les offres mobiles du groupe.
 2001 : une autre filiale Sonatel Multimédia chargée du développement de l’activité
Internet sous la marque Sentoo est créée.
 2002 : Création de la Fondation d’Entreprise Sonatel.
 2004, la filiale Sonatel Business Entreprises spécialisée dans les réseaux privés
d’entreprise est créée.
Nous assistons à l’inauguration du câble sous-marin SAT3/WASC/ SAFE et la Sonatel
s’impose comme un leader dans la région Malienne avec la création de la filiale Ikatel.
 2006, le groupe Sonatel adopte la marque commerciale Orange de France Télécom.
 2007 : Création de la filiale Orange en Guinée Conakry et Guinée Bissau.

Figure 2: les actionnaires et filiales de la Sonatel


2.1.2. OBJECTIF DE LA SONATEL
Notons tout de même que le groupe Sonatel, opérateur à l’écoute des besoins de ses clients, a
comme objectif de faire vivre à ses consommateurs la nouvelle expérience permise par la
convergence entre les services du mobile, de l’internet et de la télévision à travers une marque
unique et conviviale afin de placer le développement durable au cœur de l’ADN de son
entreprise, de sa vision et de ses relations sur la base des quatre axes définis et en tenant
compte des questions centrales: Bien-être communautaire, Bonne Gouvernance, Croissance et
développement économique d’où son slogan: «vous faire rapprocher de votre essentiel».

2.1.3. Quelques chiffres clés financiers


Avec un chiffre d’affaire de 1 022 Milliards de FCFA, la Sonatel franchie la barre des 1000
milliards par une portée de 5% grâce a l’évolution de la Data et de l’Orange Money . Son
chiffre d’affaire lui permet d’avoir un résultat net de 202,3 milliards de FCFA traduit par une
hausse de 0,1 milliards de FCFA en valeur absolue néanmoins son free cash flow est en baisse
à l’augmentation des investissements par rapport à l’EBITDA.
Nous allons résumé sous forme de tableau certains chiffres clés liés aux activités de la Sonatel
La Sonatel garde sa positon de leader sur la majeure partie de ses marchés.
Pays Population % Part de Pénétration Pénétration Pénétration
des pays marché mobiles O.M Data
Orange S.A 15,7millions 63% 105% 22,7% 40,7%

Orange MALI 19 millions 56% 106% 19,9% 37%


Orange GUINEE 11,9millions 63% 101% 16% 32,9%
CONAKRY
Orange GUINEE 1,5 millions 56% 79% 3,3% 19%
BISSAU
Orange SIERRA 7,8 millions 45% 54% 18,9% 41%
LEONE

Source : le rapport annuel 2018


TABLEAU 1 : part de Marché du Groupe Sonatel et des de penetrtions de ses activités
2.1.4. Organisation de la SONATEL
La direction de la Sonatel est composée d’une direction générale, d’une direction générale
adjointe, des directeurs des filiales (Orange Mali, Orange Guinée, Orange Bissau, Sierra
Léone, Solutions Business Services et Orange Fiances Mobile Sénégal ) et de 14 directions
opérationnelles composées chacune de plusieurs départements, services et centres techniques.
L’organisation de la SONATEL comporte deux entités à savoir les pôles de décision et les
pôles d’exécution.

2.1.4.1. Les pôles de décision


 Le conseil d’administration
Il comprend (10) dix membres appelés Administrateurs, élus par l’Assemblée Générale des
actionnaires. Parmi ceux-ci outre le Président du Conseil d’Administration, cinq (05)
Administrateurs représentent l’Etat du Sénégal, trois (03) représentent France Télécoms et le
dernier représente le personnel.
 Le Directeur Général
Il est responsable de la gestion et de la bonne marche de l’entreprise. Il dirige et impulse-la
politique générale de la société. Il est élu par le conseil d’administration.
 Le Directeur Général Adjoint
Il a sous sa responsabilité toutes les directions Opérationnelles. Il est également responsable
des aspects techniques et commerciaux.

2.1.4.2. Les pôles d’exécution

 La Direction des Ressources Humaines (DRH)


Elle a pour mission les ressources et de mener la politique sociale de l’entreprise : Système de
rémunérations construction de logements, formation, loisirs. Elle doit aussi favoriser
l’amélioration des conditions de travail et promouvoir l’émergence d’un climat serein dans les
relations professionnelles et sociales.
 La Direction d’Achat et de la Logistique (DAL)
Elle exécute la politique d’approvisionnement de l’entreprise et gère les marchés et contrats
de fourniture et prestations. Elle gère aussi le patrimoine bâti, les biens immeubles du groupe
et les stocks de fourniture de bureau. Elle est chargée de satisfaire les directions en moyens
logistiques d’assurer l’approvisionnement en matériel et en fournitures de bureau et surtout
d’équipements plus importants comme la commande de centrale téléphonique.
 La Direction des Opérations Internationales (DOI)
Elle s’occupe de la coopération internationale en veillant au respect d’engagements
internationaux et participe aux assemblées et réunions des organismes supranationaux de
télécommunications comme l’Union Internationale des Télécommunications (UIT). Elle mène
des activités de recouvrement de créances à l’extérieur et participe aux projets internationaux
de télécommunications.
 La Direction du Système d’Information (DSI)
Elle est chargée de concevoir un système d’information fiable, automatisé et sécurité. Elle
assure aussi la maintenance du système et la formation des utilisateurs. En outre, elle établit la
facturation téléphonique.
 La Direction des Affaires Juridiques (DAJ)
Elle est chargée de la protection légale du patrimoine de la SONATEL, de la défense des
intérêts de l’entreprise et du suivi des affaires juridiques qui concernent la SONATEL. Par
ailleurs elle organise les réunions du Conseil d’Administration et de l’Assemblée Générale en
assurant le secrétariat.
 La Direction des Réseaux et Plateformes de service (DRPS)
Elle élabore le Plan Directeur de Développement et assure son suivi et son exécution. De
même, elle assure l’ingénierie et la réalisation des projets d’extension et de modernisation du
réseau de Télécommunications. Aussi, elle est chargée d’améliorer la gestion et la qualité du
service technique des réseaux.
 La Direction des Ventes (DV)
Elle est chargée de la vente dans toutes les agences et accueils.
 La Direction des Entreprises (DDE)
Elle assure la gestion des Entreprises par la mise en place de nombreuses structures
 La Direction de la Communication Institutionnelle et des Relations Extérieures
(DCIRE)
 La Direction de la stratégie et du développement (DSD)
 La Direction de l’Audit, des Risques et de la Qualité (ARQ)
 La Direction Financière et Comptable (DFC)
La direction financière et comptable est organisé de matière homogène et favorise la
collaboration inter services et inter départements. La Direction Financière et Comptable
compte huit départements qui sont spécialisés dans des domaines tel que :
 Le contrôle de gestion
 La fiscalité
 Le contrôle de gestion UB
 Les fournisseurs et les immobilisations
 La production des comptes
 L’assurance
 La maitrise de processus
 La finance
C 'est sur ce denier point que nous allons passer à la présentation du département qui nous
accueilli.
Département
Controle de gestion

Département
fournisseurs et Service Trésorerie
immobilisation

Département Service Cash


Finances pooling

Département
Production des Service RI
comptes
Direction Financière
et Comptable
Département
Fiscalité

Département
Costing et revenu
assurance

Département
Controle de gestion
BU

Département
Support de maitrise
des processus

Figure 5 : Organisation de la Direction financiere et comptable


I. Focus sur La Direction Financière et Comptable

A. Prérogatives et rôles de la DFC

La direction financière est responsable des équilibres financiers. Elle participe à la


détermination des prix de vente. Elle est chargée du calcul des prix de revient. Elle participe à
toute forme de décisions relatives aux évolutions de la masse salariale. Elle assure les
relations avec les banques et négocie les emprunts à effectuer pour accompagner les
développements de la Sonatel. Lorsqu’une vente est effectuée, elle est responsable de placer
les bénéfices obtenus, qui se chiffrent en milliards de francs CFA, pour en obtenir la meilleure
rentabilité.

Pour chaque contrat, avant négociation avec le client, elle cadre les plans de cash-flow à
établir. Ces plans de cash définissent les grands rendez-vous entre la direction du projet et le
client afin de formaliser les acceptations formelles des produits ou des services, afin d'être en
mesure d’envoyer les factures et de faire rentrer le cash afin de payer les fournisseurs, les
actionnaires et les salaires sans avoir recours au crédit.

Elle est responsable de la rétribution de l'actionnaire, du remboursement des prêts, du


paiement des salaires, du paiement des charges (loyer, entretien, ressources, etc.), du paiement
des fournisseurs.

La Direction financière dispose aussi d'un service de contrôle de gestion dédié à


l'administration des dépenses internes de la Sonatel, depuis l'établissement des budgets
jusqu’au contrôle des dépenses et à la compréhension des écarts par rapport au budget. C'est
un outil-clé de maîtrise des coûts internes de l'entreprise.
Ce département s’occupe de la gestion des flux financiers de l’entreprise et de la tenue de ses
comptes. Cela a divers buts, comme celui de faciliter la prise de décision ou encore
d’augmenter les capitaux propres.

B. Le service Trésorerie

2.2. Présentation du département d’accueil

2.2.2. Position hiérarchique


2.2.3. Présentation de l’équipe et de l’organisation interne du service
2.2.4. Fonction occupée par le stagiaire
DEUXIEME PARTIE : DESCRIPTION DU PROCESSUS
DE REGLEMENT DES FACTURES, ANALYTIQUE
CRITIQUE et RECOMMANDATIONS

CHAPITRE 3 : DESCRIPTION DU PROCESSUS DE REGLEMENT DES


FACTURES à la SONATEL
3.1. Description de la pratique du métier

3.2. Présentation de la mission réalisée

CHAPITRE 4 : ANALYSES ET RECOMMANDATIONS

4.1. Faire un swot du métier


4.2. Analyser le W du métier
4.3.Recommandations
 Création de leur propre logiciel de traitement des données

Constat :
 le logiciel Oracle qui est utilisé par une multitude d’entreprises y compris la
SONATEL présente des difficultés de fonctionnement au niveau du traitement des
données représentant ainsi une perte de temps de travail considérable.

 Incapacité à utiliser la même compte pour un traitement sur une même banques par
deux ou plusieurs personnes.

 Amortissement de certaines machines qui ralentissent le traitement

 Réduction de l’utilisation de papiers


Constat :
 La SONATEL dans tout le circuit utilise une quantité excessive de papier, alors que le
système aurait pu être évolué à savoir par la DIGITALISATION du système de
sauvegarde des données ou l’implantation d’un support numérique (logiciel,
application…) leur permettant la suppression partielle de supports papiers.
 Le bon paramétrage du mode paiement

Constat :
 Les agents de la compatibilité doivent plus veiller sur le mode de paiement (OV,
chèque) lors du tirage du BAP pour faciliter le travail de la trésorerie car il peut arriver
que des factures n’apparaissent pas lors de leur saisie parce que le mode de paiement a
été programmé par chèque. Dans ce cas il convient de reconvertir dans la fenêtre
menu facture avec l’option saisie facture pour vérifier ou modifier le mode de
paiement de la facture ce qui serait un gain de temps précieux.

 Retard de réception des BAP

Constat :
 De l’arrivée des factures jusqu’à la réception des BAP, le traitement des factures
ralentie leur processus de règlement car certains dossiers sont remis au lendemain pour
être traités.

 Circuit de signature des factures

Constat :
 Le cheminement de signature des BAP c’est-à-dire le décalage des dates de visas et
d’une longueur qui fait que le règlement de certains fournisseurs ne puisse pas se faire
dans l’immédiat.
BIBLIOGRAPHIE

 https://www.institut-numerique.org/chapitre-i-presentation-dorange-ci-50d5c18b1bef6

https://www.institut-numerique.org/chapitre-i-presentation-et-activite-de-la-sonatel-
515d5091f0d84


http://reussirbusiness.com/afrique/sonatel-un-chiffre-daffaires-consolide-de-1022-milliards-
en-2018/

Vous aimerez peut-être aussi