Vous êtes sur la page 1sur 4

L1 BECV

UE Equilibres chimiques dans l’eau (EQCE)

TD en amphi des 22/23 mars et 29/30 mars 2021


Exercice 1 (examen 2018) : Dosage d’une solution de vinaigre par de la soude (NaOH, ions
Na+ et OH-, base forte).

Le vinaigre d'alcool est une solution aqueuse comprenant 8 % (en masse) d'acide éthanoique
(CH3CO2H). Il peut avoir le label « bio » quand il est obtenu par fermentation acétique d'alcool
de blé issu de l'agriculture biologique.
1) Déterminer le pH d’une solution d’acide éthanoïque de concentration 0,0665 mol L-1.
2) Ecrire la réaction entre CH3CO2H et la soude. Déterminer la valeur de la constante
d’équilibre K de cette réaction. Conclure.
3) Déterminer le pH d’un mélange de 20,0 mL d’une solution de CH3CO2H de concentration
0,0665 mol/L et de 4,50 mL de soude à 0,104 mol/L. Pour cela, construire un tableau
d’avancement.
4) On prépare une solution diluée S1 de vinaigre en introduisant avec une pipette 5,00 mL de
vinaigre dans une fiole jaugée de 100,0 mL qu’on complète avec de de l’eau. On réalise ensuite
le dosage pH-métrique de 20,0 mL de la solution S1 par la soude à 0,104 mol/L. Les valeurs du
pH en fonction du volume de soude versé sont reportées sur la figure 1 (à rendre avec la copie).
a. Trouver la concentration en CH3CO2H dans la solution S1.
b. Montrer que pH = pKa à la ½ équivalence. Donner la valeur expérimentale et la
comparer à la valeur tabulée.
c. Indiquer sur la courbe la formule des espèces acides ou basiques présentes dans le
bécher lorsque v = 10 mL et v = 15 mL.
5) Déterminer la concentration en CH3CO2H contenu dans le vinaigre.
6) On veut réaliser le dosage en utilisant un indicateur coloré. Quel indicateur coloré acido-
basique pourrait convenir pour réaliser ce dosage colorimétrique ?

Formules approchées de pH :
Acide fort : pH = - log Ca
Base forte : pH = pKe + log Cb ;
Acide faible : pH = ½ (pKa - log Ca) ;
Base faible : pH = ½ (pKa + pKe + log Cb) ;
Ampholyte : pH = ½ (pKa1 + pKa2) ;
Acide et base conjuguée : pH = pKa + log (Cb/Ca)
pKe = 14 à 25 °C

Joëlle Vidal
Feuille à rendre avec la copie

Dosage de la solution S1 de vinaigre par la soude


14

12

10

0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18
v (mL)

Figure 1 : Valeur du pH en fonction du volume v de soude 0,104 mol/L versé lors du dosage de 20,00 mL de solution diluée S1 de vinaigre.
Données : Indicateur coloré, changement de couleur lorsque pH augmente, Zone de virage
Jaune de méthyle : rouge → jaune, 2,9 à 4,0 Crésolphtaléine, incolore → rouge, 8,2 à 9,8
Rouge de méthyle : rouge → jaune, 4,2 à 6,2 Thymolphtaléine, incolore → bleu, 9,3 à 10,5
Bleu de bromothymol : jaune → bleu, 6,0 à 7,6 Bleu d’alizarine, orange → bleu, 11,0 à 13,0

2
Exercice 2 (examen 2019) : Contrôle qualité d’un antiseptique
La Bétadine® est un antiseptique pharmaceutique destiné à lutter contre la prolifération des
microbes en cas de plaie ou de brûlure superficielle. Le principe actif de la Bétadine® est le
diiode I2. On réalise un contrôle qualité de ce produit en dosant le diiode I2 par le thiosulfate de
sodium (S2O32- et 2 Na+) selon le mode opératoire ci-dessous.
Manipulation : Préparer une solution S1 de Bétadine® diluée 10 fois : prélever à la pipette
jaugée 10 mL de la solution commerciale de Bétadine®. Verser dans une fiole jaugée de 100
mL et compléter au trait de jauge.
Dans un bécher, verser 25,0 mL de la solution S1 mesurés à la pipette. A l’aide d’une burette,
verser goutte à goutte la solution 0,0518 mol L-1 de thiosulfate de sodium (Na2S2O3) jusqu’au
changement de coloration. Le volume versé à l’équivalence est veq = 18,4 mL.
1) Ecrire les demi-équations rédox relatives aux couples mis en jeu et l'équation chimique de la
réaction du dosage d'oxydo-réduction.
2) Donner l'expression de la constante d'équilibre K.
3) Appliquer la loi de Nernst aux deux demi-équations redox.
4) Calculer la constante d'équilibre K. Que peut-on en conclure ?
5) Décrire le changement de couleur à l’équivalence.
6) Calculer la concentration molaire c de I2 dans le flacon Bétadine®. Déterminer sa
concentration massique (en g/L).
Données : E° (I2/ I-) = 0,62 V, E° (S4O62-/ S2O32-) = 0,09 V
Couleurs des solutions : S2O32-, S4O62- et I- : incolore ; I2 : brun-orangé.
Masse molaire I2 : 253,8 g mol-1

Exercice 3 (examen 2020) : Pile et complexes


1) On plonge une lame de cuivre dans une solution S1 d’ions Cu2+ de concentration
0,01 mol L-1. Calculer le potentiel E1 de cette demi-pile.
2) On a introduit 0,01 mol de Cu(CN)42- dans un litre d’eau pour former la solution S2.
Déterminer la concentration en ion Cu2+ contenu dans S2.
3) On plonge une lame de cuivre dans la solution S2. Calculer le potentiel E2 de cette
demi-pile.
4) Déterminer la tension au bornes de la pile constituée par ces deux demi-piles.
Données : à 20 °C, E0 (Cu2+/Cu) = 0,34 V ; pKd(Cu(CN)42-) = 28
Exercice 4 (examen 2020) : Une eau calcaire des Vosges
Le calcaire de formule CaCO3 (ions Ca2+ et CO32-) est un solide peu soluble dans l’eau. Sa
solubilité varie avec la température.
1) Définir la solubilité.
2) Écrire la réaction à l'équilibre entre le solide et ses ions dans l'eau.
3) Écrire la constante d’équilibre de cette réaction et calculer sa valeur à 20 °C.
4) Exprimer le KS en fonction de la solubilité s. Calculer s à 20°C.
5) Calculer la valeur de Ks’ à 50 °C.
6) Une eau captée dans les Vosges, contient des ions aux concentrations suivantes :
[Ca2+] = 0,014 mol L-1et [CO32-] = 7,9.10-6 mol L-1.
a. Déterminer la valeur du quotient réactionnel Qs = [Ca2+] [CO32-]

3
b. Peut-on utiliser cette eau dans le circuit d’eau chaude d’une chaudière alimentant
des radiateurs à 50 °C sans risque de bouchage avec du calcaire ? Justifier.
Données : à 20 °C pKS (CaCO3) = 6,37
solubilité s’ du CaCO3 à 50 °C : 0,038 g L-1, masse molaire CaCO3 = 100 g mol-1

Exercice 5 (examen 2019): Solubilité des carbonates de cuivre


Le carbonate de cuivre CuCO3 (contenant des ions Cu2+ et CO32-) est un sel peu soluble de
couleur bleu-gris qu’on obtient par synthèse. La malachite est un minéral naturel de couleur
bleu-vert qu’on utilise comme pierre ornementale dans la confection de bijoux, plateau de
tables, objets d’art ou comme pigment. C’est aussi un sel (contenant des ions Cu2+, OH- et CO32-
) peu soluble dans l’eau, ayant pour formule chimique Cu2CO3(OH)2.
1) Définir la solubilité.
2) Dans le cas du carbonate de cuivre CuCO3 :
a) écrire la réaction à l'équilibre entre le solide et ses ions dans l'eau.
b) écrire la constante d’équilibre de cette réaction et donner sa valeur
c) exprimer le KS en fonction de la solubilité s. Calculer s.
3) Mêmes questions a), b), c) dans le cas de la malachite, Cu2CO3(OH)2
4) Quel est le sel le plus soluble ?
Données : à 25 °C pKS (CuCO3) = 9,7 ; pKS (Cu2CO3(OH)2) = 33,1

Exercice 6 (examen 2019) : Complexes avec les cryptands


Les cryptands sont des molécules en forme de cage découvertes par le français Jean Marie Lehn
(prix Nobel de chimie 1987). Elles sont capables d’emprisonner un cation alcalin M+ en formant
un complexe. On notera la réaction formant un complexe à partir du cation M+ et un cryptand de
la manière suivante :

1) Déterminer la valeur de la constante de la réaction ci-dessus dans le cas de l’ion potassium (M+
= K+).
2) Quel est le cation M+ le mieux complexé par le cryptand ? Le moins bien complexé ?
Justifier. Les classer par complexation décroissante.
3) Déterminer les concentrations de toutes les espèces (ioniques ou moléculaires) présentes à
l’équilibre lorsqu’on dissout 0,1 mol de complexe de potassium (M+ = K+) dans 1 litre d’eau.
Données : à 25 °C en solution aqueuse
cation alcalin M+ Li+ Na+ K+ Rb+
pKd <2 3,9 5,4 4,4

Vous aimerez peut-être aussi