Vous êtes sur la page 1sur 17

COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

MINISTERE DES RESSOURCES ANIMALES ET HALIEUTIQUES


---------------
SECRETARIAT GENERAL
---------------
INSTITUT DE FORMATION EN ELEVAVE ET EN SANTE ANIMALE
--------------
DIRECTION DES ETUDES ET DES STAGES

AVICULTURE
Etude de cas : gestion d’un poulailler

Professeur

Jean Paul BAZONGO


Spécialiste en développement rural, en santé publique et en environnement

1 IFESA ETUDE DE CAS : GESTION D’UN POULAILLER


COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

Table des matières


I. RESUME SIGNALETIQUE DU PROJET.........................................................................2

II. CONTEXTE ET JUSTIFICATION....................................................................................2

III. OBJECTIF GENERAL....................................................................................................2

3.1. Objectifs spécifiques........................................................................................................3

IV. IV. ETUDE TECHNIQUE..............................................................................................3

4.1. La race utilisée.................................................................................................................3

4.2. Bâtiment d’élevage...........................................................................................................3

4.3. Equipements d’élevage....................................................................................................6

4.4. Conduite de l’élevage.......................................................................................................6

4.5. Alimentation.....................................................................................................................7

4.5.1. Consommation d’aliment..........................................................................................7

4.5.2. Estimation du coût de l’aliment avec les prix actuels des intrants sur le marché......8

4.6. Sante.................................................................................................................................8

4.7. Plan de gestion de la ferme............................................................................................10

4.8. Plan de commercialisation.............................................................................................11

V. CALCUL DE LA RENTABILITE....................................................................................12

5.1. Volumes de production par bande..................................................................................12

5.2. Volume de production des reformées.............................................................................12

5.3. Volume de production des fientes..................................................................................12

5.4. Chiffre d’affaire..............................................................................................................13

5.5. Compte d’exploitation prévisionnel...............................................................................14

2 IFESA ETUDE DE CAS : GESTION D’UN POULAILLER


COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

I. RESUME SIGNALETIQUE DU PROJET

TITRE DU PROJET   : ELEVAGE DE POULESPONDEUSES

PROMOTEUR DU PROJET  : ……………………………


Tel : (+226) ………………..
(+226) …………………
E-mail : …………………………..

COUT TOTAL DU PROJET   : 18 488 900 Fcfa

DUREE D’EXECUTION : 54 mois

EXPERIENCE DU PROMOTEUR  : Aucune expérience, mais sera accompagné


par un ingénieur zootechnicien

IFESA
COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

LIEUX D’EXECUTION : Zone péri- urbain de Ouagadougou

II. CONTEXTE ET JUSTIFICATION


La filière volaille occupe une place importante dans les moyens d’existence des populations
surtout en milieu rural où les volailles sont utilisées dans la consommation familiale, les
pratiques, religieuses et sociales. De plus la volaille représente une source de revenus pour les
exploitants, mais aussi produit de l’engrais organiques pour l’agriculture (surtout pour le
maraichage).
Chez les agriculteurs, l’élevage de poules pondeuses permet de diversifier les sources de
revenus pour faire face aux aléas des changements climatiques.
Quant aux salariés de la fonction publique ou du privé, pris individuellement, le seul revenu
modeste perçu mensuellement constitue, très souvent, l'unique moyen de survie pour plusieurs
membres de la famille. Pour y remédier, l’élevage de la volaille est une opportunité
d’amélioration de leurs revenus mensuels afin de faire face efficacement aux dépenses
quotidiennes.
C’est dans ce sens qu’a été élaboré le présent projet de production d’œuf de consommation.

III. OBJECTIF GENERAL


L’objectif général du projet est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie du
promoteur et celles de sa famille.
3.1. Objectifs spécifiques
 produire et commercialiser 7200 alvéoles d’œufs par cycle de production ;
 produire 200sacs de fumure organique par cycle de production.

IV. IV.ETUDE TECHNIQUE


4.1. La race utilisée
La Lohmann Brown sera utilisée dans le cadre du présent projet. C’est une variété métis de
poule pondeuse adaptée au climat tropical car à cause de sa rusticité, elle résiste mieux à des
conditions difficiles de chaleur (T⁰ élevée) et aux maladies. C’est une souche généralement
calme, elle a une consommation d’aliment peu élevée. Son poids vifs à partir de la 20 e
semaine est compris entre 1.4 – 1.54 kg, elle peut pondre entre 300 et 330 œufs dans
l’ensemble de « sa carrière de ponte » qui dure entre 75 et 80 semaines lorsque l’élevage est

IFESA
COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

bien managé. Le poids d’un œuf est compris entre 60 et 67g. Cette race de poule entre en
ponte à la 18 e semaine.

Estimation du coût de l’achat de 1000 poussins d’un jour :


Lohmann Brown Coût unitaire Nbre de poussins Coût total (Fcfa)
(Fcfa)
Importé 900 1000 900000

NB : On prend ici en compte un excédent de 2% ce qui fera 1020 poussins. Tous les calculs
seront faits sur la base de 1020 poussins. Il faut noter qu’un élevage bien conduit ne doit pas
excéder un taux de mortalité de 5%.

4.2. Bâtiment d’élevage


Une des premières qualités d’un bâtiment est de permettre à l’élevage de se dérouler dans des
conditions satisfaisantes de sécurité, d’hygiène et de facilité le travail. Les bâtiments sont
donc généralement très ouverts : grillage sur les deux faces principales, exposées aux vents
dominants. Le grillage commence le plus bas possible, à 25 - 40cm de hauteur au maximum.
Un système de bâches permet d’obstruer temporairement le bâtiment pour lutter contre la
pluie, le soleil, le froid (démarrage) ou pour obscurcir le bâtiment. Le toit est construit avec
une double pente et, si possible, une ouverture supérieure pour bénéficier d’un effet de
cheminée. L’isolation de cette ouverture par rapport à la pluie et au soleil est obtenue avec un
lanterneau. La pente du toit est forte : 35-40 % (20° d’angle). Le toit déborde largement du
poulailler (1 m par exemple) pour protéger l’intérieur du soleil et de la pluie. Il faut prévoir un
drainage autour du bâtiment pour assurer une bonne évacuation des eaux de pluie.
Le sol est plat et dur. Un sol en ciment bien réalisé est plus facile à nettoyer qu’un sol en terre
battue. Toutefois, il peut provoquer des problèmes de pattes si la litière est trop peu
abondante. Puisque l’entrée dans l’élevage est directe, il faut maintenir le passage par un
pédiluve fonctionnel et incontournable. Le bâtiment doit être orienté perpendiculairement au
vent dominant pour bénéficier d’une aération maximale et généralement cette orientation doit
être Est-Ouest pour minimiser l’incidence du soleil.
Un exemple de schéma de bâtiment est proposé :

IFESA
COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

25 à 40 cm

Les dimensions du bâtiment sont déterminées en fonction des densités (6 – 7 poules/m²) ainsi
que de la taille de la bande :

Tableau 1 : Dimension du bâtiment

Surface en m² Effectif de poules Largeur en m (l) Longueur en (L)


pondeuses
220 1000 10 22

NB : il faut noter que dans cette superficie, un magasin de 40m² a été pris en compte pour
servir de stockage de l’aliment et de l’équipement.
Un logement pour le basse-courrier sera également construit.

IFESA
COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

Tableau 2 : Estimation du coût d’un bâtiment 250 m² fait en matériaux définitifs (brique en
dur et grillage) pouvant accueillir 1000 poules pondeuses, un magasin et un logement pour le
basse-courrier
Prix
Désignation Unité Quantité Prix total
unitaire
Matériaux
Ciment sac 160 5750 920000
Sable m3 43 12000 516000
Gravier m3 22 10000 220000
Chevrons u 66 6000 396000
Pointes paquet 42 750 31500
Fer d’attache u 63 200 12600
Tôle u 190 3500 665000
Goudron m.l 4 1500 6000
Poteau métallique u 15 6500 97500
Sous total 1 2864600
Main d’œuvre
Fouille m.l 76 300 22800
Maçonnerie brique 1800 75 135000
Crépissage m2 143 500 71500
Coffrage et coulage des
u 6 1000 6000
poteaux
Coffrage et coulage du
u 2 2000 4000
chainage
Dallage u Ens. 90000 90000
Tôlage u 190 750 142500
Sous total 2 471800
Total général 3336400

IFESA
COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

4.3.Equipements d’élevage

Tableau 3 : Récapitulatif de tout l’équipement avec les coûts dans le tableau ci-dessous :
Prix unitaire
Equipements Quantité Montant(Fcfa)
(Fcfa)
Fourneau de chauffage 03 12 500 37500
litière (sacs) 30 800 24000
Dispositif de panneau solaire avec installation 01 350000 350000
Bâche d’enrobage (m²) 50 500 25000
Pelle 02 2500 5000
Balance 01 15000 15000
Brouette 01 20000 20000
Abreuvoirs 1er âge manuel 30 3500 105000
Abreuvoirs automatiques pour adulte 15 15000 225000
Mangeoires 1er âge (trémie) 20 1500 30000
Mangeoires adultes 20 3000 60000
Polytank 1000 litres 01 100000 100000
Fut bleu pour vaccination 02 20000 40000
Pondoirs de 20 loges 10 20000 200000
Seaux de service 04 2000 8000
Alvéoles 700 55 38500
Total 1283000

NB : Le système de chauffage des poussins proposé est celui du charbon bois car il est moins
couteux et abondant sur le site.
Les bâches d’enrobage : nécessaire pour couvrir les deux façades à grillage lors du
chauffage ainsi que pour gérer la luminosité à l’intérieur du bâtiment et protéger le bâtiment
contre les intempéries.
4.4. Conduite de l’élevage
Démarrage : Les poussins doivent être gardés au chaud et au sec. La poussinière doit être
chauffée à 35° 12h avant l’entrée des poussins.

Densité : Respecter la densité prescrit pour éviter le stress des volailles :


De 0-8 semaines : 30-40 poussins par m²
9-15 semaines : 6-9 poulettes par m²
16 semaines et plus : 6-7 pondeuses par m²

Programme lumineux : La lumière accélère la maturation sexuelle de la poule et la fait par


conséquent entrer très rapidement dans la période de ponte ce qui a, même si ce phénomène

IFESA
COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

augmente la production d’œufs, un effet négatif, car la carrière de ponte de la poule sera très
raccourcie.

Programme lumineux adéquate à l’élevage (King) :

Remarque : Un bon éleveur doit tenir des fiches de suivi. Cette fiche permet de suivre
l'homogénéité sur le poids, le pic de ponte et les nombres d'œufs par jour.

Taux de ponte :
 Au début de la ponte (18-26 semaines): 10-88%
 Au pic de la ponte (29-45 semaines) : 94-96%
 Baisse jusqu’à fin de la ponte (45-80 semaines) : 60-70%

IV.5. Alimentation
L’alimentation représente environ 65% du coût de production d’œufs dédiés à la
consommation humaine. Des économies réalisées au niveau de l’alimentation peuvent
largement améliorer les gains financiers à la production. Il faut donc donner aux poules la
nourriture la mieux adaptée, la moins chère et dans les proportions correctes.

4.5.1. Consommation d’aliment


Chaque poussin consomme : (0 semaine correspondant à l’entrée en ponte de l’animal).
- 1.3 kg d’aliments de 0 – 6 semaines ;
- 8 kg d’aliments de 6 – 18 semaines :
- 35 kg d’aliment de 18 – 78 semaines date de fin de la ponte.
On constate que chaque poule consomme 49.3 kg d’aliment de l’entrée jusqu’à la fin de
ponte.

IFESA
COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

4.5.2. Estimation du coût de l’aliment avec les prix actuels des intrants sur le marché
Après calcul, il faut 986 sacs d’aliment complets pour satisfaire les besoins alimentaires de
1000 pondeuses :
- Aliment démarrage : 26 sacs
- Aliment croissance/pré-ponte :163 sacs
- Aliment finition/ponte : 714 sacs

Tableau 4 : Coût de l’aliment avec le prix actuel des intrants sur le marché

Nbres de sacs de Coût unitaire Coût total du sac


Aliment (variété)
50kg du sac (Fcfa) (Fcfa)
Démarrage 26 13000 338000
Croissance/pré-ponte 163 12500 2037500
Finition/ponte 714 11000 7854000
Total 903 - 10229500

4.6. Sante
Il est très important de réduire les risques d’infection par un contact avec des porteurs de
germes pathogènes venant de l’extérieur. La contagion se répand par contact d’un animal à
l’autre, par l’homme mais aussi par l’intermédiaire d’objets infectés (caisses, voitures, etc.),
des oiseaux, des animaux nuisibles, des rongeurs, des insectes et de toutes sortes de parasites
transmettent également certaines maladies. L’eau souillée peut aussi contenir des germes
pathogènes. C’est pourquoi l’hygiène doit être irréprochable.

IFESA
COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

Tableau 5 : Exemple de programme de prophylaxie

AGE VACCINATION/ TRAITEMENT Observation

J 1-2 Antistress (Neoxyvital, Topceryl, Pantéryl, Hipraseryl) Eau


Hipraviar B1/H120; Inmugal HB1+H120,Hipragumboro Eau,
J3
BPL2,Gumbopest Injection
Vitamines (Kelavital,Vitalyte , Hipraminchok,Vitaflash,Amin
J 4-6 Eau
Total )

J7 Vac.contre Gumboro-Hipragumboro CH-80;Inmugal Gumboro) Eau

J 8-9 Vitamines (Kelavital,Vitalyte , Hipraminchok,Vitaflash,Amin Eau


Total )
J 10-13 Anticoccidien-Amprol,Trimazin, Anticox, Clortadona, supercox Eau
J 14 Rappel Vac.contre Gumboro-Hipragumboro GM-97;IBDL Eau
J 17 Rappel vaccin contre Newscatle Hipraviar Clon, Hipraviar Eau
B1/H120; Inmugal HB1+H120)
J 18 -20 Hepatoprotecteurs (Hepaturyl, Livoral; Tefrosol; Enzycip) Eau
J 21 Rappel Vac.contre Gumboro-Hipragumboro GM-97;IBDL Eau
J 21-23 Antistress (Neoxyvital, Topceryl,Pantéryl, Hipraseryl) Eau
J 24-26 Anticoccidien-Amprol,Trimazin, Anticox, Clortadona, supercox. Eau
J 30 Antiparasitaire interne (Vermiprasol; Levalap, Pipérazine) Eau
J 31- 33 Vitamines: Kelavital,Vitalyte, Hipraminchok,Vitaflash,Amin Eau
Total
J 34 Vaccin contre la variole (Hiprapox; Diftosec, Avipox) Transfixion
J 35- 37 Antistress (Neoxyvital, Topceryl,Pantéryl, Hipraseryl) Eau
J 41-44 Hepatoprotecteurs (Hepaturyl, Livoral; Tefrosol; Enzycip) Eau
J 45 Rappel Vac.contre Gumboro-Hipragumboro GM-97;IBDL Eau
J 46-48 Anticoccidien: Amprol,Trimazin, Clortadona,Supercox,Anticoc Eau
J 51 Rappel antiparasitaire ( Vermiprasol; Levalap, Pipérazine) Eau
J 52-54 Vitamines: Kelavital,Vitalyte , Hipraminchok,Vitaflash,Amin Eau
Total
J 55 Vac.contre Newcastle et Bronchite (Bronipra-ND; Gallimune ) Injection
J 56-58 Vitamines: Kelavital,Vitalyte , Hipraminchok,Vitaflash,Amin Eau
Total

IFESA
COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

J 62 Vaccin contre le Coryza (Coripravac) à Rappeler 30 jours après Injection


J 63-65 Vitamines: Kelavital,Vitalyte , Hipraminchok,Vitaflash,Amin Eau
Total
J 66 Vaccin contre Cholera (Pasteurellose) : Hipraviar Fowl Cholera Injection
rappelle 30 jrs
J 67 69 Vitamines: Kelavital,Vitalyte , Hipraminchok,Vitaflash,Amin Eau
Total
J 70-73 Anticoccidien-Amprol,Trimazin, Clortadona,Supercox,Anticoc, Eau
J 74-78 Hepatoprotecteurs (Hepaturyl, Livoral; Tefrosol; Enzycip) Eau
J 103 Vaccin contre le Syndrome de Chute (Adenipravac ND/IB, Injection
Gallimune

Tableau 6 : Estimation du cout des produits vétérinaires

Nbres de
Désignation Unité Cout unitaire Total (Fcfa)
poules
Produits-véto dose 350 1000 350000

4.7. Plan de gestion de la ferme


Le personnel de la ferme sera composé d’un ingénieur zootechnicien, chargé de la production
et un bas courrier permanent pour accompagner le zootechnicien dans les différentes tâches
quotidiennes. Le promoteur est le responsable de la ferme.
La durée de production est 18 mois soit 78 semaines.

Tableau 7 : Coûts de la main d’œuvre

Gestion de la ferme Nombre Temps Coût unitaire Coût total


(mois) (Fcfa) (Fcfa)
Débeccage 01 - - 50000
Ingénieur zootechnicien 01 18 80000 1440000
Bass courrier 01 18 50000 900000
TOTAL 03 - - 2390000

N.B. : On procèdera au débectage des poulettes à l’âge de 8 à 10 semaines et avant la 18ème


semaine (âge de la ponte) pour diminuer les risques de picage ou de cannibalisme et aussi de

IFESA
COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

gaspillage des aliments. On administrera un antistress avant le débectage, continuer


l’antistress jusqu’à la guérison des becs.

4.8. Plan de commercialisation


Le marché cible pour le moment est la ville de Ouagadougou et notre production ne pourra
satisfaire qu’environ 7% de la demande; avec le temps et l’agrandissement de la ferme, on
pourra se déployer dans les villes voisines.

Tableau 8 : Coût total du projet

Désignation Coût total en Fcfa

Poussins d’un jour 900 000


Bâtiments 3 336 400
Equipement d’élevage 1 283 000
Aliment (sac de 50kg) 10 229 500
Produit vétérinaire 350 000
Coût de la main d’œuvre 2 390 000

Total 18488900

IFESA
COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

V. CALCUL DE LA RENTABILITE 
5.1. Volumes de production par bande
 Pour 1000 sujets achetés je bénéficie de 2% comme surplus de poussins
 1000 + 20 = 1020 poussins Lohmann Brown

 Le taux de mortalité de 0-18e semaine est estimé à 5% ❑51 morts
 1020 – 51 = 969 restant pour la production
 Le nombre de sujets en production est de 969 poules
 La durée de ponte est évaluée à 78 semaines
- Nombre de jours de ponte estimé 6/7 jours
- Le pourcentage de ponte moyen 80%
Le volume de production sera alors
80 X 78 X 969 X 6
 =362793 œufs
100
362793 X 1 '
 ¿ taux de casseest estimé à 1 % =3 627 casses d oeufs
100
 Le nombre d’œufs à commercialiser 362793−3627=359166 oeufs
 Sachant que le prix moyen d’un œuf est de 60Fcfa
Vente totale des œufs : 359166*60 = 21 549 960 Fcfa

5.2. Volume de production des reformées


969 X 5
 Sachant que le pourcentage de non reformé est de 5%, =48,45 ≅ 49 morts .
100
969−49=920 poulesrestant pour lareforme .
 Une poule reformée coûte alors 2500
Vente de poulet reformé : 2500 X 920 = 2300000 Fcfa

5.3. Volume de production des fientes


Sachant qu’une poule a 3 critères
 1/3 d’aliment est pour les œufs
 1/3 est pour son suivi
 1/3 est pour les déchets
Elle consomme 120g par jour de la 18e semaine à la reforme.
120 X 969 = 116 280 g = 116,280 kg ≅ 116 kg
 Quantité de déchets pour une ponte par jour

IFESA
COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

120: 3 = 40 g.
 Quantité de déchets journaliers pour 969 poules
969 x 40 = 38760 g, soit 38,76 Kg
 Pour un mois de déchets
38 x 30 = 1140 Kg / mois
 Pour une bande de 20 mois
1140 x 20 = 22 800 Kg
 Le nombre de sacs récupérés
22 800 : 50 = 456 sacs
 Si le sac coûte 2000F
456 x 2.000F = 912.000F

5.4. Chiffre d’affaire

Tableau 9 : Récapitulatif du chiffre d’affaire (total de vente des produits)

Produits Cout (Fcfa)

Vente d’œufs 21549960

Vente des poulets reformés 2300000

Vente des fientes 912000

Vente totale 24761960

Tableau 10 : Tableau d’amortissement

Durée (cycle
C. I
Désignation de Cycle 1 Cycle 2 Cycle 3
(FCFA)
production)
10 333640 333640 333640
Bâtiments 3336400
Fourneau de 37500 3 12500 12500 12500
chauffage
350000 3 116667 116667 116667
Installation solaire
20000 3 6667 6667 6667
Brouette
100000 3 33333 33333 33333
Polytank 1000 litres

IFESA
COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

200000 3 66667 66667 66667


Pondoirs de 20 loges
575500 1 575500 0 0
Autres équipements
4619400 1144973 569473 569473
Total

IFESA
COURS D’AVICULTURE ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

5.5. Compte d’exploitation prévisionnel

Tableau 11 : Compte d’exploitation prévisionnel sur trois cycles de production

LIBELET Cycle1 Cycle 2 Cycle 3


1. Chiffre d’affaire 24761960 24761960 24761960
2. Fonctionnement 13869500 13869500 13869500
3. Excédant bruts d’exploitation (1-2) 10892460 10892460 10892460
4. Amortissement 1144973 569473 569473
5. total charges (2+4) 15014473 14438973 14438973
6. Résultats bruts d’exploitation (1-5) 9747487 10322987 10322987
7. Impôt sur le résultat 0 0 0
8. Résultats net d'exploitation (6-7) 9747487 10322987 10322987
9. Capacité d'autofinancement (8+4) 10892460 10892460 10892460

Evolution du résultats net d'exploitation en fonction du cycle


10400000

10300000

10200000

10100000

10000000

9900000

9800000

9700000

9600000

9500000

9400000
Cycle1 Cycle 2 Cycle 3

IFESA

Vous aimerez peut-être aussi