Vous êtes sur la page 1sur 5

lycée avenue république Gabès Mr 

: Manita-T
Série n° 3
A-S  :22-23
Equation complexe 1 4
eme

« La vie n’est bonne qu’à étudier et à enseigner les mathématiques » BLAISE PASCAL

Activité :
Déterminer dans C les racines carrées de : 4 ,−16,8 i ,−16 i et 3+ 4 i
( On rappelle que ( 1+i )2=2 iet (1−i )2=−2 i)
Activité :
-a/ Donner la forme exponentielle de nombre complexe : √ 2+i √ 2
-b/ En déduire les racines carrées de √ 2+i √ 2
Théorème :
Soit a, b et c trois nombres complexes tel que z ≠ 0 on considere l’équation dans C ,( E ) :a z 2+ bz+ c=0
1er étape : calculer ∆=b 2−4 ac
2
eme
étape : Cherchons une racine carre δ de ∆ ( δ 2=∆ )
−b−δ −b+δ
SC = { z' , z ' ' }
' '
3
eme
étape : z = et z ' =
2a 2a
Retenons :
1°) On considère l’équation dans C ,( E ) :a z 4 +b z 2 +c=0
On pose Z=z 2
( E ) equitant a Z 2+ bZ+ c=0
2°) On considère l’équation dans C ,( E ) :α z 3 + β z 2 +γz+ θ=0
1 étape : cherchons une solution particuliers z 0 de ( E )
er

Vérifier que z 0 solution de ( E )


Montrer que ( E ) admet une solution réelle z 0que l’on déterminer( on pose z 0=x , x ∈ R )
Montrer que ( E ) admet une solution imaginaire pur z 0que l’on déterminer( on pose z 0=iy , y ∈ R )
2 étape : Déterminer les nombres complexes a , b et c tel que
eme

α z + β z + γz+θ=( z−z 0 ) ( a z + bz+ c )


3 2 2

3 étape  ( E ) équivaut z−z 0=0 et a z +bz +c=0


eme 2

Retenons : ( soit n ∈ N tel que n ≥ 3)


2 kπ
i
1°)-a/ Les racines nième de l’unité sont z =e n k ∈ { 0,1,2, … , n−1 }
k
2 kπ
i
-b/ Les points M k d’affixes z =e n k ∈ { 0,1,2, … , n−1 } sont les sommet d’un polygone régulier
k
2°)-a/ Soit a un nombre complexe non nul
-b/ a=r e iθ
θ +2 kπ
i
-c/ Les racines nième de a sont z = √
n
re n k ∈ { 0,1,2, … , n−1 }
k
2 kπ
i
-d/ Les points M k d’affixes z =e n k ∈ { 0,1,2, … , n−1 } sont les
k
sommet d’un polygone régulier
Remarque :
Soit z ' et z ' ' sont deux solutions de l’équation ( E ) : a z 2+ bz+ c=0
' '' c
-a/ a z 2 +bz +c=a ( z−z ' ) ( z−z ' ' ) -b/ z × z = -c/
a
−b
z' + z' ' =
a
Exercice N°  1:
Soit dans C l’équation ( E ) : z 2+ 2 ( √ 3−i ) z−4 i √ 3=0
2
1°)-a/Vérifier que : ( 2 √ 3+2i ) =8+8 i √ 3
-b/Résoudre dans C l’équation (E)
2°) Dans le plan muni d’un repère orthonormé direct ( O , u⃗ , ⃗v ), on considère les points A et B d’affixes
respectives z A =−2 √ 3 et z B =√ 3−3 i
-a/ Montrer que le triangle OAB est isocèle en O
-b/ Dans la figure ci-dessous, on a placé le point A dans le repère ( O , u⃗ , ⃗v ). Construire le point B dans le
même repère
−z B
3°) Soient C et D les points d’affixes respectives z C =2 i z D =
2
z B−z D 3 √ 3
-a/ Montrer que = i , en déduire que la droite (BD) est perpendiculaire à la droite (AC)
z A −z C 4
-b/ Montrer que les points A, D et C sont alignés
-c/ Placer le point C et construire le point D dans le repère ( O , u⃗ , ⃗v )
-d/ Montrer que l’aire du triangle ABC est égale à 6 √ 3
Exercice N°  2: Soit, dans C l’équation (E) : z 2+ 2 ( 1+i ) z+ √ 13−2 √ 3 i=0
On note z 1 et z 2 les solutions de (E) 
1°) Une mesure de arg ( z 1+ z2 ) est
π 3π 5π
-a/ -b/ -c/
4 4 4
2°) Le module de z 1 . z 2 est égale à :
-a/5 -b/1 -c/25

( )
π π 2
i i
Exercice N°  3: 1°) Montrer que i e = e 6 3

( )
π π
2°) Résoudre dans l’ensemble C des nombres complexes l’équation : ( E ) : z 2−2 ei 12 z + ( 1−i ) e i 6 =0
3°) Le plan complexe est rapporté à un repère orthonormé direct (O , ⃗u , ⃗v )
π π π π
On considère les points A , B et C d’affixes respectives e i 3 , e i 12 et e i 3 + e i 12
-a/ Montrer que le quadrilatère OACB est un losange
-b/ Placer les points A , B et C dans le repère (O , ⃗u , ⃗v )
-c/ Calculer l’aire du losange OACB
Exercice N°  4: 1°) Dans le plan complexe, muni d’un repère orthonormé direct ( o , u⃗ , ⃗v ) , on considère les
points A , B et C d’affixes respectives : z A =√ 3+ i, z B=−√ 3+ iet z C =2i
Montrer que le quadrilatère OACB est un losange
2°) –a/Résoudre, dans C , l’équation : ( E ) z 2−2 iz−4=0
-b/ Donner la forme exponentielle de chacune des solutions de ( E )
2°) Soit dans C , l’équation P ( z )=z 3−4 i z 2−8 z +8 i
-a/ Vérifier que  P ( 2i )=0
-b/ Résoudre alors l’équation P ( z )=0
Exercice N°  5: 1°)-a/ Résoudre dans C l’ équation , ( E ) : z 2−z+ 1=0
-b/ Mettre les solutions de (E) sous forme exponentielle
-c/ En déduire les solutions de l’équation ( E ' ) : z 4−z 2 +1=0
2°) Mettre le polynôme P ( z )=z 4−z 2 +1 sous forme d’un produit de deux polynômes du second degre à
coefficients réels
3°) Le plan rapporté à un repère orthonormé direct( O , u⃗ , ⃗v ),
On considère les points A , B ,C et D les images des solutions de l’équation ( E ' ) telles que
ℜ ( z A ) > 0 ; ℑ ( z A ) > 0; ℜ ( z B ) >0 et ℑ ( z D ) >0
-a/Placer les points A,B,C et D
-b/ Déterminer la nature du triangle ABCD
Exercice N°  6: Dans la figure jointe, ( O , u⃗ , ⃗v ) est un repère
orthonormé direct du plan, ( C ) est le cercle de centre O et de

rayon 1 et A le point ( C ) d’abscisse


√5−1 et d’ordonnée
4
positive. On note a l’affixe du point A
1°) Soit θ une mesure de l’angle orienté ( u⃗ , ⃗
OA )
-a/ Donner, en fonction de θ , l’écriture exponentielle des
nombres complexes a , a , a 2 et a 2
-b/ Construire sur l’annexe les points B, C et D d’affixes
respectives a , a 2 et a 2

2°) a/ Justifier que a +a =


√5−1
2
-b/ Montrer que a et a sont les solutions de l’équation ( E ) : z −
2
( √ 5−1
2 )
z +1=0
3°)-a/Montrer que pour tout nombre complexe z,
5
z −1=(z−1) z −
[ ( √ ) ][ ( √ ) ]
2 5−1
2
2
z +1 z +
5+1
2
z +1

-b/ En déduire que a est une racine cinquième de l’unité


4°)-a/Donner sous forme exponentielle les racines cinquièmes de l’unité distinctes de 1
2 iπ
-b/ Vérifier que e 5 est l’unique racine cinquième de l’unité dont la partie réelle et la partie imaginaire sont
strictement positives
2 iπ
-c/ En déduire que a=e 5

5°) Soit I le point d’affixe 1, montrer que les points I, A, C, D sont les sommets d’un pentagone régulier
Exercice N°  7: 1°)-a/ Vérifier que ( 2+2 i )2 =8 i
-b/ Résoudre dans C l’équation (E) :2 z2 −2 ( 1+i ) z−6 i=0
2°) Dans le plan complexe muni d’un repère orthonormé ( O , u⃗ , ⃗v ), on donne les points A, B et C d’affixes
respectives z A =3+3 i; z B =−1−i et z B =( 1−2 √ 3 ) +(1+2 √ 3)i  

-a/ Vérifier que z C −z A = ( 12 −i √23 ) ( z −z )B A

1 √3
-b/ Déterminer le module et un argument du nombre complexe −i
2 2
-c/En déduire que le triangle ABC est équilatéral
3°) Soient le point Ω d’affixe z Ω=1+i et le point D symétrique du point C par rapport à Ω
-a/ Vérifier que Ω est le milieu du segment [ AB ]
-b/ Placer les points A , B , Ω , C et D
-c/ Montrer que le quadrilatère ACBD est un losange
-d/ Calculer l’aire de ce losange
Exercice N°  8: 1°) Soit dans C l’équation ( E ) : z 2−( √ 2+2+i √ 2 ) z+2 ( √ 2+i √ 2 )=0.
-a/ Vérifier que 2 est une solution de (E).
-b/ Déduire l’autre solution de (E).
2°) Dans le plan complexe muni d’un repère orthonormé direct (O , ⃗u , ⃗v ), on considère les points A
et B d’affixes respectives z A =2 et z B =√ 2+i √ 2
-a/ Mettre z B sous forme exponentielle.
-b/ Placer le point B dans le repère (O , ⃗u , ⃗v )
3°) Soit le point C d’affixe z C =2+ z B
-a/ Placer le point C dans le repère (O , ⃗u , ⃗v ).
-b/ Montrer que le quadrilatère OACB est un losange.
( )
π π π π
-c/ Vérifier que 1+e i 4 = e−i 8 + e i 8 e i 8
()
π
π i8
-d/ En déduire que z C =4 cos e
8
-e/ Montrer que tan
π
8 ()
=√ 2−1

Exercice N°  9: On considère, dans C , l’équation ( E ¿ :2 z 2− √ 2 ( 1−i ) z−2i =0.


1°) –a/ Montrer que le discriminant Δ de l’équation (E) est égal à 6 ( 1+i )2.
-b/ Résoudre l’équation (E).
2°) –a/ Donner l’écriture exponentielle de 1−i .
-b/ Vérifier que pour tout nombre complexe z :
( ) ( )
π 2 π
−i −i
2 e 4 z −√ 2 ( 1−i ) e 4 z −2 i=−2 i ( z 2−z +1 )
-c/ Montrer que les solutions de l’équation z 2−z +1=0
π π
sont e−i 3 ete i 3
-d/ En déduire une écriture exponentielle de chacune des
solutions de l’équation (E).
π
-e/ Déterminer alors la valeur exacte de cos
12
Exercice N°  10: I/ On considère la fonction f définie sur R par
f ( x )=x 3 +6 x +2
1°) Justifier que l’équation x 3+ 6 x+ 2=0 admet dans R une
solution unique α et que α ∈ ¿−1,0 ¿
2°) Donner un encadrement de α d’amplitude 10−1
II/ On se propose dans cette partie de déterminer la valeur
exacte de α
3
1°) On considère dans C les équations ( E1 ) : z =2 et
( E2 ) : z 3=−4

-a/ Justifier que les solutions de ( E1 ) sont a 1=√ 2 , a =√
3 i
3 3
2 2e
−2 π
i( )
et a =√
3
2e 3
3
π −π
-b/ Justifier que les solutions de ( E2 ) sont b 1=−√ 4 , b =√
3 i i( )
3
4e 3 et b =√
3
4e 3
2 3
-c/ Vérifier que a 1 b1 =a2 b2=a3 b3=−2
2°) Soit a et b deux nombres complexes vérifiant a 3+ b3=−2 et ab=−2
-a/ Vérifier que (a+ b)3=−2−6(a+ b)
-b/ En déduire que a+ b est une solution de l’équation z 3 +6 z+ 2=0
3°) Déduire les solutions de l’équation z 3 +6 z+ 2=0
4°) Conclure
Exercice N°  11:
1°) Soit les nombres complexes z 1=
√5 −i √3 et z = −√ 5 −i √3
2
2 2 2 2
-a/ Calculer z 1+ z2 et z 1 × z2
-b/ En déduire que, pour tout nombre complexe z, ( z−z 1 ) ( z−z 2 )=z +i √ 3 z−2
2

Dans la suite, on munit le plan complexe d’un repère orthonormé direct (O , ⃗u , ⃗v ) et on considère les points
M 1 et M 2 d’affixes respectives z 1 et z 2
2°) Dans la figure ci-dessous, on tracé le cercle (C) de centre O et de rayon √ 2 et on a placé le point H
−i √ 3
d’affixe
2
-a/ Montrer que M 1 et M 2appartiennent au cercle (C)
-b/ Justifier que H est le milieu du segment [ M 1 M 2 ]
-c/ Construire les points M 1 et M 2
3°) Soit K le point d’affixe −i √3
Soit z un nombre complexe et M et N les points du plan complexe d’affixes respectives z et z 3
-a/ Montrer que( k est le milieu du segment [ MN ] ¿ si et seulement si ( z 3 + z+ 2i √3=0 ¿
-b/ Vérifier que z 3 + z+ 2i √3=( z−i √ 3 ) ( z 2 +i √ 3 z−2 )
-c/ Résoudre, dans C , l’équation z 3 + z+ 2i √3=0
3 3
-d/ Construire alors les N 1 et N 2 d’affixes respectives z 1 et z 2 (On rappelle que z 1 et z 2sont les affixes des
points M 1 et M 2)
-e/ Déterminer l’affixe a d’un point A de l’axe (O , ⃗v ) dont le symétrique par rapport au point K le point
d’affixe a 3
Exercice N°  12: Le plan est rapporté à un repère orthonormé direct ( O , u⃗ , ⃗v )
2 1
1°)-a/ Résoudre dans C l’équation : z + z+ =0 , On note z 1 et z 2 les solutions avec ℑ ( z 1 ) >0
3
-b/ Ecrire z 1 sous forme exponentielle
5π −1
Dans la figure ci-contre ,A et B sont les points d’affixes respectives 1 et e i 6 , ∆ la droite d’équation x=
2
2°) La droite ∆ coupe la droite (OB) au point C . Montrer que l’affixe du point C est égale à z 1
1
3°) Soit D le point d’affixe z D = i
3 √3
3
-a/ Vérifier que z D =z 1
z D −1 2
-b/ Montrer que =
z 1−1 3
-c/ Construire D.


4°) Soit z ∈ C . Montrer que ⟨ z 2+ z ∈ R ⟩ équivaut à z ∈ R ou ℜ ( z ) =
−1
2 ⟩
5°) Pour z ∈ C ∖ { 1 } , on désigne par M et N les points d’affixes respectives z et z 3
-a/ Déterminer l'ensemble des points M du plan tels que les vecteurs ⃗ AM et ⃗AN sont colinéaires
-b/ Dans la figure ci-contre , on a place un point P de la droite ∆ d’affixe α
Construire , en justifiant , le point Q d’affixeα 3

Vous aimerez peut-être aussi