Vous êtes sur la page 1sur 25

Livre

du professeur
EMC – Axe 1 : Fondements et expériences de la
démocratie

Sommaire
Général 2
Concept : Penser la démocratie p.388 2
Activité 1 : Aux origines : le legs antique p.390 4
Activité numérique 1 : Les expériences médiévales 5
Activité 2 : La laïcité à la française p.392 7
Activité numérique 2 : La conquête des droits sociaux 9
Activité 3 : Un exemple de transition démocratique : le Mali p.394 9
Activité numérique 3 : Un exemple de régime démocratique : la Belgique 11
Activité numérique 4 : L’Inde, la plus grande démocratie du monde 12
Activité numérique 5 : La social-démocratie scandinave : modèle politique et social 14
Activité 4 : La Turquie, un exemple de basculement vers un régime autoritaire p.396 16
Activité 5 : Les partis politiques p.398 18
Activité numérique 6 : Restreindre les libertés pour protéger ?
La question de l’état d’urgence 20
Activité numérique 7 : Les campagnes électorales 20
Activité 6 : Le vote p.400 22
Activité numérique 8 : Le droit et la loi : la fabrique des lois 24
Activité numérique 9 : La Constitution et la séparation des pouvoirs 24
Activité numérique 10 : Comment protéger une démocratie ? 24

1
L’Enseignement moral et civique est une matière riche qui permet aux élèves de s’interroger sur nos sociétés,
de prendre du recul sur celles-ci afin de leur donner les clés pour devenir des citoyens actifs et des citoyennes
actives.
Chaque enseignant et enseignante aborde les thématiques à sa manière et souvent vous créez vos propres
activités. Dans notre manuel, nous vous proposons des idées d’activités qui répondent au programme, libre
à vous de les adapter en fonction de votre classe et du temps que vous pouvez consacrer à la matière. Dans
le Livre du professeur, nous vous donnons les corrections et des coups de pouce pour vous aider à les mettre
en place.
Cependant, nous sommes toujours attentifs à vos attentes et vos suggestions pour que nous puissions
améliorer nos contenus en permanence. C’est pourquoi, si vous avez eu l’opportunité de faire l’une de ces
activités en classe, partagez-nous votre expérience, nous intégrerons votre retour dans ce Livre du professeur
pour qu’elle puisse bénéficier à tous.

Voici le sondage : https://forms.gle/ZZ6rV9WGL5pU1JUB7

Également, vous trouverez ici le programme d’Enseignement moral et civique pour comprendre plus en détail
les attendus et les objectifs de cette matière.

Général
Présentation de l’axe 1
> L’axe 1 présente les différentes composantes de la démocratie occidentale et invite à analyser ce qui fonde
les expériences démocratiques. Il s’agit d’initier une réflexion sur le concept de démocratie, ses évolutions
et ses limites.
> L’EMC permet de travailler différemment avec les élèves et de proposer des activités davantage tournées
vers la recherche documentaire, l’oral et le travail d’équipe. Chaque activité est conçue pour être réalisée en
une heure, afin de consacrer le temps nécessaire au programme d’histoire et de géographie qui est très
conséquent.
> Compétences à développer: travailler en équipe, discuter de ses choix, accepter d’autres points de vue que
le sien, débattre, chercher des informations, les critiquer.

Concept : Penser la démocratie p.388


LLS.fr/HTP388
Présentation de la double-page et des documents
> L’objectif de cette double-page est de présenter la notion de démocratie dans ses différentes acceptions,
d’en établir une définition et de formuler quelques problématiques.
> Pistes de didactisation : On peut envisager de faire travailler les élèves par groupes de 3 ou 4, avec chacun
une ou deux questions qui leur est attribuée. Après un temps de réflexion collective, les élèves passent par
groupe (un rapporteur par groupe) pour mettre en commun leurs réponses.

2
Corrigés des questions
1. Quelles sont les différentes conceptions de la démocratie qui s’expriment dans ces
documents ?
Coup de pouce : Trouvez dans chaque document ce qui caractérise, pour chaque auteur, la démocratie. Puis
regroupez-les en expliquant ce qu’ils apportent sur le concept de démocratie.
• Réponse : Les documents 1 et 4 évoquent une conception libérale et occidentale de la démocratie,
liée aux héritages de l’antiquité grecque et romaine, dont la première réalisation historique à
l’échelle de tout un pays se situe aux États-Unis. Tocqueville évoque un modèle de démocratie
représentative, où la Nation est représentée à chaque échelon de la société. L’allégorie de la
République suggère les liens très étroits entre démocratie et République, où le suffrage universel
doit permettre la paix et la justice.
Le document 5 questionne la notion de démocratie comme purement occidentale, dans la mesure
où l’auteur la définit non comme un système purement basé sur le suffrage et les élections, mais
plutôt comme une aspiration universelle « naturelle », qui pousse les peuples à préférer « le
pluralisme, les libertés fondamentales et le débat public », véritables marqueurs de la démocratie
selon l’auteur.
Les documents 2 et 5 interrogent le concept de démocratie représentative occidental : le
mouvement des Gilets jaunes d’un côté, demandait une « démocratie directe », qui donnerait
véritablement le pouvoir au peuple (définition même de la démocratie). Rousseau enfin, nous avertit
sur la difficulté d’établir une démocratie véritable, tant les obstacles sont nombreux.

2. Quels sont les avantages et les forces des régimes démocratiques ?


Coup de pouce : Dans chaque document, trouvez les avantages apportés par la démocratie.
• Réponse : La démocratie doit permettre d’apporter la paix et la justice (document 1), de donner
l’occasion aux citoyens « d’agir ensemble » à chaque échelon de la société et renforcer la cohésion
du peuple (document 4). Elle permet de déployer le pluralisme politique et de représenter tous les
courants de pensée, mais aussi la liberté d’expression à travers le débat public et les manifestations.
(documents 4 et 5)

3. À quels dangers la démocratie doit-elle faire face ?


Coup de pouce : Trouvez dans les documents 2 et 5 les obstacles à surmonter pour instaurer une véritable
démocratie.
• Réponse : Les dangers sont pourtant nombreux : Tocqueville, dans le document 4, nous met en garde
contre l’individualisme qui menace nos sociétés et nos démocraties. Il nous invite à réfléchir à deux
désirs contradictoires, l’envie d’être dirigés et le besoin de liberté. (Ces deux contradictions se
résolvent en partie - mais en partie seulement - dans le concept de démocratie représentative).
Rousseau, quant à lui, considère qu’aucune démocratie n’a jamais vu le jour, car ce serait contraire
à l’ordre naturel selon lequel un petit nombre gouverne le plus grand nombre. Selon lui, une
démocratie à grande échelle est tout bonnement impossible sans une égalité parfaite entre les
citoyens et des mœurs irréprochables. Le véritable danger, pour Rousseau, est le règne tout puissant
de l’opinion, et de ceux qui la font.

3
4. Quels sont les 5 mots que vous associez spontanément au terme « démocratie » ?
• Réponse : peuple, élections, vote, liberté, égalité, pluralisme, débat, suffrage universel,….

Présentation de la ressource numérique


> Une émission de radio qui peut sembler assez difficile de prime abord mais qui a l’intérêt de rappeler que
les débats et réflexions sur la démocratie sont loin d’être terminés. Contrairement à ce que les élèves peuvent
penser, la démocratie n’est pas un régime « parfait » et donc fini : l’ouvrage de Sandra Ogier, notamment,
montre la force du courant « antidémocratique » contemporain.

> Pistes de didactisation : À l’oral, résumez avec vos propres mots les thèses des deux ouvrages.

Activité 1 : Aux origines : le legs antique p.390


LLS.fr/HTP390
Présentation de la double-page et des documents
> L’objectif de cette double-page est de faire comprendre aux élèves l’héritage gréco-romain de la
démocratie, tout en relevant les différences notables qui nous séparent des modèles antiques.
> Pistes de didactisation : La carte mentale peut être réalisée par groupe de 3-4 élèves, sur une feuille A3 ou
sur logiciel. Il peut être judicieux de coupler cette activité avec l’activité 1 numérique, sur Les origines
médiévales de la démocratie (-> également disponible grâce au lien suivant LLS.fr/HTA1Activite1), qui prend
la même forme. On peut ainsi attribuer ce sujet à certains groupes et l’activité 1 numérique à d’autres
groupes, ou les laisser libres de choisir le thème qui les intéresse le plus. Chaque groupe présentera à l’oral
sa carte mentale à l’ensemble de la classe, pour la mise en commun finale.

Les documents sont classiques et ne surprendront pas : ils permettent de comparer (sans forcément les
opposer) les régimes grecs, fondés sur l’élection et le tirage au sort, avec la république romaine,
fondamentalement non-démocratique (aux comices, le vote des riches compte davantage que celui des
pauvres), mais qui reste en réalité dur à classer, comme le montre bien le texte de Polybe.

Pistes explicatives/corrigés des étapes


Étape 1 : Réaliser une carte mentale (Doc. 1, 2 et 3)
1. Inscrivez le titre au centre : « Les origines de la démocratie ».
2. Dessinez une branche portant le titre : « le legs grec » et associez-lui quatre mots clés.
• Propositions de mots clés : démocratie athénienne, participation des citoyens, tirage au sort des
magistrats, Assemblée, membre du Conseil, klérotérion, ostracisme, gouvernement d’un petit
nombre de citoyens, oligarchie à Spartes, éducation des enfants...

4
Étape 2 : Comprendre les formes de démocraties antiques et leurs limites (Doc. 4, 5 et 6)
1. Dessinez d’autres branches : « la république romaine », « les limites ».
2. Complétez-les à l’aide des documents.
• Réponse :

Présentation de la ressource numérique


> La vidéo permet de comprendre le travail des chercheurs au CNRS et l’usage du kléroterion.

L’analyse
> Prendre le temps de faire le bilan de l’activité avec les élèves et s’assurer qu’ils ont bien compris l’activité,
ses objectifs. C’est aussi le moyen de faire le point sur les compétences développées lors de cette session.

Activité numérique 1 : Les expériences médiévales


LLS.fr/HTA1Activite1
Présentation de la double-page et des documents
> L’objectif de cette double-page est de faire comprendre aux élèves que le Moyen Âge, en dépit des
apparences, a connu des formes d’expériences démocratiques. Il s’agit notamment d’aborder les notions de
« bien commun » et de « bon gouvernement », telles qu’elles sont développées dans l’art et les pratiques
médiévales.

5
> Pistes de didactisation : La carte mentale peut être réalisée par groupe de 3-4 élèves, sur une séance, sur
une feuille A3 ou sur logiciel. Il peut être judicieux de coupler cette activité avec l’activité 1, sur les origines
médiévales de la démocratie, qui prend la même forme. On peut ainsi attribuer ce sujet à certains groupes
et l’activité 1 à d’autres groupes, ou les laisser libres de choisir le thème qui les intéresse le plus. Chaque
groupe présentera à l’oral sa carte mentale à l’ensemble de la classe, pour la mise en commun finale. Ainsi,
chacun complète les éléments qui lui manquent.

> À noter que cette double-page se situe à la pointe de l’actualité de la recherche. En plus de l’ouvrage de
Jacques Dalarun (« Gouverner c’est servir »), qui revient sur le rôle crucial des monastères médiévaux dans
la construction de pratiques démocratiques (élection de l’abbé, conseil capitulaire, etc), on signalera le livre
de Michel Hébert (« La voix du peuple »), qui souligne la vitalité des expériences médiévales, tant dans les
communes urbaines que dans les univers aristocratiques ou paysans.

Pistes explicatives/corrigés des étapes


Étape 1 : Compléter la carte mentale sur les origines de la démocratie (Doc. 1 à 4)
1. Reprenez la carte mentale commencée dans l’activité 1.
2. Dessinez une nouvelle branche qui part du centre « les origines médiévales ».
3. Dessinez d’autres branches à l’aide des documents.
Coup de pouce/pistes de didactisation : Reprenez les titres des documents, les dates importantes, l’idée
importante apportée dans chaque document.
• Réponse :

6
Présentation de la ressource numérique
> Dans un documentaire de 53 minutes diffusé sur France 5 en 2017 et intitulé « Conjurer la peur » (reprenant
donc le titre du livre de P. Boucheron), le médiéviste Patrick Boucheron analyse la fresque du Bon
Gouvernement, de Lorenzetti. Il établit des parallèles entre les dangers qui menacent le Bon Gouvernement
selon le peintre, et ceux qui pèsent aujourd’hui sur les démocraties modernes.
> Pistes de didactisation: La vidéo peut venir en approfondissement de l’étude de la fresque, pour apporter
une compréhension sur le contexte de production de l’oeuvre et la modernité du message.

L’analyse
> Prendre le temps de faire le bilan de l’activité avec les élèves et s’assurer qu’ils ont bien compris l’activité,
ses objectifs. C’est aussi le moyen de faire le point sur les compétences développées lors de cette session.

Activité 2 : La laïcité française p.392


LLS.fr/HTP392
Présentation de la double-page et des documents
> L’objectif de cette double-page est de comprendre les spécificités de la laïcité française et de poser la
question des différentes conceptions de la laïcité qui traversent la société et le spectre politique français. Il
s’agit aussi de comprendre en quoi la laïcité est liée à la démocratie en France.
> Pistes de didactisation : Il s’agit d’une activité classique, avec questions sur documents et un bilan à rédiger.
On peut proposer pour la rédaction une grille d’auto-évaluation avec les critères et contenus attendus :
introduction avec problématique, différents paragraphes classés par thèmes, une idée + une citation + la
référence au document, éviter la paraphrase, une conclusion répondant à la problématique de départ,
rédiger avec des phrases simples etc…

> Les documents : la frise est classique. Le document 2 (texte de Baubérot) est plus difficile, car Baubérot
propose des distinctions très conceptuelles entre plusieurs formes de laïcité : s’il faut n’en retenir qu’une
idée, c’est que la laïcité peut prendre plusieurs sens en fonction des sensibilités politiques des acteurs qui
l’invoquent. Le document 3 permet d’ancrer dans l’actualité, éventuellement pour ouvrir sur un débat. Le
document 4 invite là aussi à adopter une posture critique, pour faire comprendre aux élèves combien la
laïcité peut être instrumentalisée à des fins politiques. En accord avec la charte de la laïcité, on prendra soin
cependant de souligner qu’il s’agit là d’une valeur essentielle de la République française, et donc de son
école.

Pistes explicatives/corrigés des étapes


Étape 1 : Comprendre les évolutions (Doc. 1)
Identifiez les évolutions chronologiques et les définitions légales du concept de laïcité.
Coup de pouce/pistes de didactisation : Partez de la définition de la DDHC, puis étudiez comment évolue cette
définition de la laïcité, les modifications et les précisions : dans quel sens vont-elles?/

7
• Réponse : La laïcité est, au départ, liée à la liberté religieuse et la liberté de conscience, affirmées
dans la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Elle devient un principe de la République
française par la loi de 1905, qui sépare l’Église de l’État, la République des différents cultes. À partir
de 2004, le concept de laïcité tend vers une définition plus stricte.

Étape 2 : Définir le concept (Doc. 2)


Pourquoi Jean Baubérot parle-t-il de « laïcités » au pluriel ?
Coup de pouce/pistes de didactisation : Relevez dans le texte les différentes définitions de la laïcité et ceux
qui les défendent.
• Réponse : L’extrême gauche défend une laïcité stricte au nom d’une lutte contre la place des religions
en général dans la société. L’extrême droite adopte une position similaire, mais uniquement lorsqu’il
s’agit de l’islam et des manifestations de cette religion en particulier. À l’inverse, les tenants d’une
laïcité « libérale » se trouvent dans les partis traditionnels de gauche, de droite et du centre, et
défendent une liberté de conscience, avec des pratiques qui s’exercent dans la sphère privée et dans
certaines parties de la sphère publique, du moment qu’elle ne dérange pas l’ordre public.

Étape 3 : Étudier les traductions politiques du concept (Doc. 3 et 4)


1. Pourquoi le port du voile dans l’espace public devient-il un sujet politique ?
Coup de pouce/pistes de didactisation : Expliquez la situation relatée dans cet article, puis concluez en
expliquant comment cette situation est devenue l’objet d’un débat. Relevez bien les différentes personnes qui
s’opposent ici, ainsi que leur appartenance politique.
• Réponse : Le port du voile revient régulièrement dans l’actualité politique car il symbolise, aux yeux
de certains partis politiques comme le RN, une atteinte à la laïcité. Ainsi, lors d’une sortie scolaire au
Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, une mère d’élève voilée a été prise à partie par des
élus RN, qui exigeaient qu’elle retire son voile, alors que rien dans la loi ne l’y obligeait : le voile est
seulement interdit à l’école, pas dans les autres lieux publics.

2. Quels acteurs politiques portent ces polémiques ?


Coup de pouce/pistes de didactisation :
• Réponse : Les militants et élus RN s’attaquent en effet régulièrement à toutes les manifestations de
l’islam dans les lieux publics (prières de rue, port du voile, constructions de mosquées…), au nom
d’une laïcité stricte, alors que dans le même temps, les manifestations publiques d’autres religions
ne semblent pas poser de problème.

Étape 4 : Rédiger un bilan


En un paragraphe organisé, expliquez les origines et les fondements de la laïcité à la française,
puis les différentes conceptions de la laïcité qui traversent le débat public. Illustrez votre propos
par des exemples concrets.
Coup de pouce :
• Définissez en introduction le concept de laïcité puis formulez une problématique. Annoncez les
différentes parties de votre plan.
• Commencez par les origines de la laïcité (les grands textes de lois et leur évolution) ; citez les grands
textes de lois (définition de la laïcité + date).

8
• Expliquez les différentes visions de la laïcité : laïcité stricte/laïcité libérale ; donnez des exemples
concrets, tirés des documents, que vous citerez, et de l’actualité.
• Puis, terminez par une conclusion qui répond à la problématique.
L’analyse
> La laïcité est un sujet d’actualité où chacun a ses propres opinions, il peut donc être intéressant de terminer
la séance par une séance de discussion afin de faire un bilan en groupe et à voix haute pour que chacun
puisse s’exprimer librement sur le sujet. Bien entendu, cela doit toujours se faire dans le respect des opinions
de chacun.

Activité numérique 2 : La conquête des droits sociaux


LLS.fr/H2P282
-> retrouvez le corrigé de cette double-page dans le livre du professeur de Seconde grâce au lien suivant
LLS.fr/H2LDP

Activité 3 : Un exemple de transition démocratique : le


Mali p.394
LLS.fr/HTP394
Présentation de la double-page et des documents
> L’objectif de cette double-page est de comprendre, à partir de l’exemple du Mali, comment se déroule une
transition démocratique africaine et les difficultés auxquelles doivent faire face les états qui la mettent en
oeuvre (fragilités, forces d’opposition, contextes régionaux particuliers…). L’une des spécificités à mettre en
avant ici, c’est que la transition démocratique en Afrique s’est souvent déroulée avec l’aide de l’armée.
> Pistes de didactisation : La mise en place de l’activité peut débuter par un rappel de ce qui a été vu
précédemment : Au collège et au début du lycée, nous avons étudié l’histoire de la longue mise en place de
la démocratie aux États-Unis, en Angleterre, en France, ses soubresauts, ses difficultés. Qu’en est-il dans le
reste du monde ? Comment la démocratie se met-elle en place ? Quels sont les obstacles à franchir pour
qu’elle puisse s’installer et perdurer ? On peut interroger les élèves sur ce qu’ils savent ou pensent savoir de
la démocratie dans les autres régions du monde, par exemple en leur demandant s’ils pensent que la
démocratie est présente en Afrique, où par exemple, etc…
Ensuite, on va leur présenter l’activité, avec les objectifs et les compétences à travailler.

> Les documents : les premiers ne posent pas de problème et ont vocation à la fois à apporter un certain
nombre d’éléments factuels sur le Mali (document 1) et à présenter des évolutions (documents 2, 3 et 4).
Attention à bien compléter la situation au vu de l’actualité pour le moment très tendue du pays => l’activité
pourrait d’ailleurs être réorientée autour de cette actualité, en demandant aux élèves de chercher ce qu’il
s’est passé au Mali durant l’été/l’automne 2020 et de l’expliquer.
Le document 5 est moins explicite et demande à être expliqué : depuis quelques années, de nombreuses
ONG ont mis en évidence le lien de corrélation entre d’une part le taux de scolarisation des femmes et

9
d’autres part la stabilité démocratique d’un pays. « Mettre les filles à l’école » est dès lors un acte politique
essentiel.

Pistes explicatives/corrigés des étapes


Étape 1 : Faire un bilan historique (Doc. 1)
Sur une petite fiche (format demi-page), présentez trois dates clés de l’histoire du Mali.
Coup de pouce/pistes de didactisation : Relevez trois dates en rapport avec l’instauration de la démocratie et
le président Amadou Toumani Touré.
• Réponse : coup d'état militaire de 1991 par A.T.T., Constitution de 1992 ; coup d’état militaire en
2012, ATT renversé.

Étape 2 : Donner des exemples (Doc. 2)


Expliquer en quelques phrases l’importance de la liberté de la presse dans la transition
démocratique.
Coup de pouce/pistes de didactisation : Relevez dans le texte le rôle de la presse et des médias dans la
transition démocratique, puis reformulez.
• Réponse : La presse malienne a été très active au moment de la transition démocratique, et le
nouveau président élu en 1992, Konaré, a permis qu’elle s’épanouisse. La Constitution malienne
garantit une grande liberté de la presse. Les médias permettent d’informer les Maliens des grands
débats qui les concernent, dans un pays où toute la population n’a pas forcément accès à
l’éducation.

Étape 3 : Expliquer les défis contemporains (Doc. 3, 4 et 5)


En quelques phrases simples, expliquez les difficultés récentes de la démocratie malienne.
Coup de pouce/pistes de didactisation : Relevez dans la frise les dates qui marquent l’histoire du Mali depuis
les années 2000. Relevez les difficultés politiques dans les documents 3 et 4, puis les difficultés sociales dans
les documents 4 et 5.
• Réponse : La démocratie malienne a été relativement stable et a connu l’alternance politique en
2002. Pourtant, elle doit faire face à des difficultés apparues dans les années 2010 :
- des difficultés géopolitiques, avec l’essor de groupes liés à AQMI dans tout le Sahel,
consécutivement à la chute du régime libyen. Le nord du Mali, déjà instable en raison des
revendications touarègues, est envahi par des groupes islamistes, et le Mali doit faire appel
à l’armée française pour l’aider à les contenir, à partir de 2013.
- Des difficultés politiques, liées au coup d’état en 2012 contre A.T.T, qui révèle des fragilités
au sein de cette démocratie et des aspirations nouvelles, qui demandent plus d’alternances
et de transparence (document 3), mais aussi la montée en puissance de l’islamisme
politique.
- Des difficultés sociales (documents 4 et 5) qui persistent, comme le niveau de
développement, l’éducation des filles et la santé.

Étape 4 : Mettre en forme votre fiche.


Pensez à utiliser des couleurs, à sauter des lignes. La ministre est pressée : votre fiche doit lui
permettre de comprendre en quelques minutes la situation au Mali.
10
Coup de pouce/pistes de didactisation : Reprenez l’ensemble des informations des étapes précédentes, et
rédigez une fiche synthétique claire et bien présentée.

Présentation de la ressource numérique


> Il s’agit d’une conférence du philosophe Issa N’Diaye, datée de 2016, d’une durée d'1 h 25, dans laquelle
l’histoire récente du Mali est retracée sous l’angle de la critique. S’ensuit un débat avec l’historien Joseph
Brunet-Jailly.
> Pistes de didactisation : Cette conférence peut être visionnée par un groupe d’élèves, en
approfondissement de l’activité. On peut par exemple demander à un groupe d’élèves d’en faire un résumé
d’une page pour le reste de la classe, dans le cadre de la différenciation pédagogique.

L’analyse
> Prendre le temps de faire le bilan de l’activité avec les élèves et s’assurer qu’ils ont bien compris l’activité,
ses objectifs. C’est aussi le moyen de faire le point sur les compétences développées lors de cette session.

Activité numérique 3 : Un exemple de régime


démocratique : la Belgique
LLS.fr/HTA1Activite3

Présentation de la double-page et des documents


> L’objectif de cette double-page est de comprendre les spécificités de la démocratie belge.
> Pistes de didactisation : On peut partir des connaissances des élèves : quel est le régime politique en
Belgique ? Est-ce une république ou une monarchie ? Est-ce une démocratie ? De quel type ? Connaissez-
vous les différents peuples qui composent la Belgique ? Savez-vous quand ce pays est né ? etc.
On peut en venir ensuite à la problématique : bien que voisins et élaborés en parallèle, les régimes
démocratiques belges et français sont très différents. Ces différences nous permettent de nous interroger
sur le concept de démocratie.

Les documents : les trois premiers documents visent à faire comprendre aux élèves ce qu’est un État fédéral.
Le document 4 permet de travailler le cas unique de la Belgique, pays longtemps privé de gouvernement. Le
document 5 invite à revenir sur la royauté et à montrer aux élèves que royauté et démocratie ne s’opposent
pas (contrairement à une idée très française !). L’ensemble du corpus permet donc, en accord avec la logique
de l’Axe, de souligner qu’il existe des modèles très variés de démocratie, sans qu’on puisse dire que l’un est
« meilleur » que l’autre.

Pistes explicatives/corrigés des étapes


Étape 1 : Prélever des informations importantes (Doc. 1 à 5)
1. Définissez la nature de l’État belge

11
Coup de pouce/pistes de didactisation : choisir parmi ces réponses : monarchie parlementaire - monarchie
absolue - démocratie représentative - démocratie directe - état fédéral - état centralisé-
Puis analysez le cas de Bruxelles.
• Réponse : Il s’agit d’une monarchie parlementaire, avec un état fédéral qui rassemble trois peuples
(wallons au sud, flamands au nord et germanophones à l’est), et un statut de la capitale, Bruxelles,
tout à fait à part : elle est francophone mais se situe en zone néerlandophone, comprend le siège des
institutions européennes, est à la fois lieu de discorde mais aussi de rencontre des deux peuples.
C’est une démocratie représentative qui délègue de nombreux pouvoirs aux entités fédérées, ce qui
en fait des entités quasiment autonomes, et, souvent, en opposition. La crise de 2010 a vu
l’opposition entre Wallons et Flamands s’exacerber, au point que la Belgique est restée 541 jours
sans gouvernement.

2. Identifiez le rôle de la royauté aujourd’hui.


Coup de pouce/pistes de didactisation : relever dans les documents 1 et 4 les fonctions de la royauté, et
classez-les.
• Réponse : La royauté a des fonctions de prestige et de représentation, elle a un rôle à jouer au niveau
international, mais aussi en cas de crise gouvernementale, comme en 2010, où le roi a joué un rôle
d’apaisement et de médiation entre les différents partis politiques, afin de trouver une issue à la crise
politique.

Étape 2 : Préparer sa vidéo


1. Rédigez le texte de la vidéo en reprenant les éléments relevés dans les documents.
2. Trouvez des images et des illustrations
Coup de pouce/pistes de didactisation : privilégiez les images libres de droits, ou précisez bien les sources de
vos images. Soignez les transitions.

Étape 3 : Réaliser sa vidéo


Choisissez un logiciel gratuit comme iMovie, Shotcut, Kdenlive, Lightworks et réalisez votre
montage vidéo.

L’analyse
> Le cas échéant, comparer avec un autre régime fédéral : Allemagne ou États-Unis par exemple ; ou avec
une autre monarchie parlementaire, comme le Royaume-Uni.

Activité numérique 4 : L’Inde, la plus grande démocratie


du monde
LLS.fr/HTA1Activite4

Présentation de la double-page et des documents


> Consigne générale : réaliser une infographie sur les atouts et les inconvénients de la démocratie indienne.

12
> L’objectif de cette double-page est d’amener les élèves à classer et synthétiser leurs idées pour pouvoir les
présenter de la façon la plus claire possible.
> Pistes de didactisation : On peut partir des éléments connus des élèves sur la décolonisation indienne, la
partition entre Musulmans et Hindoues, le rôle joué par l’Inde aujourd’hui dans les relations internationales.

> Les documents : les documents 2 et 3 permettent de montrer les spécificités de la démocratie indienne
(nombre d’électeurs notamment), et de souligner des évolutions importantes (vote des femmes en
progression forte). Les documents 4 et 5 sont importants car ils servent à montrer que l’Inde, contrairement
à un cliché, n’est pas un pays « pacifique » : de violentes tensions politiques, ethniques et religieuses divisent
au contraire le pays, tandis que Narendra Modi fait évoluer le régime vers un régime présidentiel, voire
autoritaire.

Pistes explicatives/corrigés des étapes


Étape 1 : Relever dans les documents les éléments nécessaires pour réaliser l’infographie (Doc. 1
et 2)
• les dates clés
• les chiffres clés
• les mots clés
Coup de pouce/pistes de didactisation : l’infographie doit présenter le pays, son régime démocratique, depuis
sa mise en place au moment de l’indépendance, et son évolution avec les personnages importants qui ont
marqué l’histoire récente. Les chiffres-clés sont contenus dans le doc 2, il faut en choisir quelques-uns, les plus
parlants.

Étape 2 : Identifier des évolutions (Doc. 3, 4 et 5)


Relevez les évolutions récentes de la vie politique en Inde. Appuyez-vous sur un ou deux exemples
précis.
Coup de pouce/pistes de didactisation : Relever une évolution par document.

13
Étape 3 : Réaliser une infographie
Ouvrez un document (Open Office Draw ou Ease.ly par exemple), puis créez votre infographie à
l’aide des éléments relevés dans les documents.
• Réponse :

Présentation de la ressource numérique


> Masaan est un film indien de 2015 réalisé par Neeraj Ghaywan. Il traite des questions de castes et des
inégalités sociales en Inde.
> Pistes de didactisation : On peut par exemple demander aux élèves de rédiger une fiche présentant le film
et de faire l’étude d’une scène en particulier

L’analyse
> Prendre le temps de faire le bilan de l’activité avec les élèves et s’assurer qu’ils ont bien compris l’activité,
ses objectifs. C’est aussi le moyen de faire le point sur les compétences développées lors de cette session.

Activité numérique 5 : La social-démocratie scandinave :


modèle politique et social
LLS.fr/HTA1Activite5

Présentation de la double-page et des documents


> Consigne générale : Réaliser un pecha Kucha (présentation orale) présentant la démocratie scandinave.
> L’objectif de cette double-page est de comprendre les spécificités de la social-démocratie scandinave, et
de savoir les présenter à l’oral de façon synthétique et claire.
> Pistes de didactisation : On peut partir des représentations des élèves sur ces démocraties, souvent
présentées comme un modèle, pour ensuite introduire la problématique.

14
Les documents : les documents 1, 2 et 3 vont dans le même sens en attirant l’attention sur la réussite
exceptionnelle des pays scandinaves, dans à peu près tous les domaines. Si les explications sont variées
(document 2), les chiffres sont clairs (documents 1 et 3) et on gagnera à faire réaliser aux élèves que la France
n’est pas en haut du podium. Au contraire, le document 4 permet de casser cette image trop lisse en
rappelant que ces pays ont également affaire à des défis particuliers (on pourrait également parler de Breivik
et des attentats d’Utoya).

Pistes explicatives/corrigés des étapes


Étape 1 : Préparer le Pecha Kucha
Ouvrez un document de type diaporama et préparez 9 diapositives simples (titre, image, source).
Réglez le temps de chaque diapositive à 20 secondes. Choisissez une image par diapositive, avec
un titre et la source.
Coup de pouce/pistes de didactisation : chaque image doit être le fruit d’une réflexion et d’un échange dans
l’équipe. Il s’agit de trouver les images les plus pertinentes par rapport au sujet abordé. Attention, elles
doivent provenir de sites fiables, vous devez donc en vérifier la fiabilité avant de la choisir.
Un site fiable est un site dont on a vérifié l’auteur, qui indique la date et la source de ses informations.
Attention aux blogs, aux sites commerciaux ou aux sites satiriques, qui ne publient pas forcément des
informations fiables.
• Bien sourcer les visuels : relever le site sur lequel vous avez prélevé l’image, et l’indiquer au bas de
votre diapositive avec source : …...

Étape 2 : Définir les notions (Doc. 1 et 2)


Sur vos trois premières diapositives, définissez les notions de démocratie sociale, de libéralisme
et de démocratie.
Coup de pouce/pistes de didactisation : donnez des définitions les plus précises et claires possibles, que vous
comprenez.

Étape 3 : Relever les spécificités de ce modèle (Doc. 2 et 3)


Sur vos quatre diapositives suivantes, montrez les spécificités des démocraties scandinaves, tant
du point de vue des institutions que du point de vue social.
Coup de pouce/pistes de didactisation : relevez ce qui fait la force de ces démocraties, les domaines où ils
apparaissent en tête des classements mondiaux.

Étape 4 : Montrer les limites (Doc. 4)


Dans vos deux dernières diapos, à partir du document et de recherches complémentaires,
expliquez les crises actuelles que traversent les démocraties scandinaves.
Coup de pouce/pistes de didactisation : Le document 5 vous met sur la voie des dangers qui menacent les
démocraties scandinaves. En recherchant sur internet, trouvez des articles de journaux qui expliquent d’autres
faiblesses de ces démocraties.

15
Étape 5 : Réaliser une présentation (Doc. 4)
Préparez les explications à fournir sur chaque diapositive et entraînez-vous. Puis réalisez votre
présentation devant la classe (9 diapos de 20 secondes : 3 minutes en tout).
Coup de pouce/pistes de didactisation : Sur une feuille, rédigez un texte expliquant chacune des diapositives,
afin qu’il fasse 20 secondes et s’enchaîne avec la diapositive et le texte suivant. Si vous travaillez en équipe,
répartissez-vous le travail.

Présentation de la ressource numérique


> Dans un reportage d’Arte de 3 minutes réalisé en 2018, est présentée l’extrême droite suédoise (SD).
> Pistes de didactisation : Cette vidéo peut être intégrée comme un document supplémentaire en
complément du document 4.

L’analyse
> Prendre le temps de faire le bilan de l’activité avec les élèves et s’assurer qu’ils ont bien compris l’activité,
ses objectifs. C’est aussi le moyen de faire le point sur les compétences développées lors de cette session.

Activité 4 : La Turquie, un exemple de basculement vers


un régime autoritaire
LLS.fr/HTP396

Présentation de la double-page et des documents


> Consigne générale : retracer les différentes étapes du basculement de la Turquie vers un régime
autoritaire.
> L’objectif de cette double-page est d’établir une frise chronologique retraçant les étapes du basculement
autoritaire. Les élèves sont amenés à réfléchir sur le processus par lequel une démocratie devient
progressivement un régime autoritaire.
> Pistes de didactisation : On peut partir de l’Allemagne nazie ou de la France pétainiste pour demander aux
élèves comment ces états ont basculé dans la dictature. Cela peut permettre d’introduire le sujet et la
problématique.

> Les documents : volontairement organisés dans l’ordre chronologique, les documents permettent d’étudier
un processus (encore inabouti) de radicalisation et de cristallisation de l’autorité présidentielle, autour de la
double figure de l’AKP et d’Erdogan.

Pistes explicatives/corrigés des étapes


Étape 1 : Retracer le parcours de R. T. Erdogan
Sur votre frise chronologique, notez :
• la date à laquelle R. T. Erdogan entre en politique ;

16
• la date à laquelle il fonde son parti ;
• la date à laquelle il arrive au pouvoir.

Étape 2 : Identifier des ruptures (Doc. 2)


1. Qu’est-ce que le « coup d’État manqué du 15 juillet » ? Faites une recherche sur
Internet pour obtenir plus d’informations.
2. Ajoutez entre deux et quatre dates à votre frise.

Étape 3 : Comprendre le basculement vers un régime autoritaire (Doc. 3, 4 et 5)


1. Identifiez les moyens par lesquels s’installent un régime autoritaire.
2. Ajoutez entre deux et quatre dates à votre frise.
• Réponse :

Présentation de la ressource numérique


> Dans cette vidéo du Monde de 2017 intitulée « Comment meurt une démocratie », la dégradation de la
démocratie turque est retracée et expliquée en un peu moins de 5 minutes. Le contexte régional (guerres en
Irak et en Syrie, situation des Kurdes, montée en puissance de l’État Islamique) est présenté de façon très
synthétique.
> Pistes de didactisation : Cette ressource peut être utilisée en activité différenciée, pour des élèves
travaillant plus vite par exemple. On peut leur demander de présenter à la classe le contexte géopolitique
ayant favorisé l’ascension d’Erdogan.

L’analyse
> Prendre le temps de faire le bilan de l’activité avec les élèves et s’assurer qu’ils ont bien compris l’activité,
ses objectifs. C’est aussi le moyen de faire le point sur les compétences développées lors de cette session.

17
Activité 5 : Les partis politiques p.398
LLS.fr/HTP398

Présentation de la double-page et des documents


> Consigne générale : identifier les différents partis politiques en France et leur évolution.
> Pistes de didactisation : On peut partir des connaissances des élèves, former des groupes de travail qui se
répartiront le travail pour remplir le tableau 1. On peut ensuite faire un premier bilan de l’étape 1 en classe
entière, et réaliser l’étape 2 (le sondage). L’étape 3 peut se réaliser à nouveau par groupe.

> Les documents : le document 1 est un tableau à remplir après une enquête. Il peut s’agir d’une bonne
manière d’entrer dans le thème, par quelque chose que les élèves connaissent (= ils entendent leurs parents
en parler) sans vraiment le connaître (= ils ne votent pas et généralement c’est très flou pour eux). Les
documents 2 et 3 attirent l’attention sur l’un des phénomènes majeurs du XXIe siècle, à savoir la lente
déliquescence des partis politiques, jadis formes privilégiées de l’expression politique. Le document 5, un
extrait de l’excellent et important livre de Julia Cagé, permet d’approfondir la réflexion et de réaliser qu’il ne
suffit ni du vote, ni de la pluralité politique pour faire une démocratie.

Pistes explicatives/corrigés des étapes


Étape 1 : Complétez le tableau ci-dessous
• Réponse : Les réponses peuvent évoluer ou être nuancées au fur et à mesure des élections et des
enjeux. Les réponses du tableau sont donc à actualiser.

Extrême gauche Gauche Centre Centre droit Droite Extrême droite

Dirigeant ou Jean Luc Olivier Faure Emmanuel François Bayrou Christian Marine Le Pen
dirigeante Mélenchon (FI) (PS) Macron (Modem) Jacob (LR)
Fabien Roussel Yannick Jadot Jean-Christophe Nicolas Dupont-
(PCF) (EELV) Lagarde (UDI) Aignan

Pourcentage 19.58 6.36 24.01 - 20.01 21.3 (RN)


de voix 4.7 (Debout la
obtenues aux 1.09 (Poutou) France)
présidentielles
de 2017 (1 er
0.69 (Arthaud)
tour)

Nombre de 17 (FI) 30 (PS) 308 (LREM) 18 (UDI) 6 (DVD) 1 (DLF)


député(e)s 10 (PCF) 12 (DVG) 42 (Modem) 112 (LR) 8 (FN)
après les 3 (PRG) 1 (extrême droite)
législatives de 1 (Écologistes)
2017

18
Principales Une VI e PS : la social- LREM : Modem : Réduction Lutte contre
idées République démocratie, organiser la poursuite de la des dépenses l’immigration et
défendues la planification une croissance construction publiques et l’islam, patriotisme
écologique, le démocratie libérale, européenne, réforme des politique,
protectionnisme participative, réduction démocratie retraites, restauration des
solidaire, la Europe sociale, des dépenses participative et soutien frontières, soutien
souveraineté refonte fiscale publiques, plus de massif aux aux entreprises,
populaire, avec fusion de réduction du proportionnelle, entreprises, Europe des Nations,
contrôler le la CSG et de coût du accompagner la lutte contre scrutin
monde de la l’impôt sur le travail, transition l’islamisme et proportionnel aux
finance, lutter revenu, hausse soutien aux écologique, l’immigration, législatives, réarmer
contre l’évasion du revenu entreprises, réduction des augmentation les forces de l’ordre,
fiscale, stopper le universel. lutte contre dépenses du temps de désarmer les
libre-échange la fraude publiques, travail et banlieues,
EELV : lutte sociale, lutte réformer les réduction du augmenter les places
contre le contre retraites coût du de prison,
changement l’insécurité, travail
climatique et UE libérale.
protection du
vivant, la
décroissance,
justice sociale,
nouvelle
démocratie et
égalité des
territoires

Étape 2 : Mesurer la confiance dans les partis politiques (Doc. 2 et 3)


Et vous, avez-vous confiance dans les partis politiques français ? Faites un calcul statistique à
l’échelle de la classe et comparez le résultat aux tendances nationales.

Étape 3 : Identifier des évolutions actuelles (Doc. 3 et 4)


1. Pourquoi parle-t-on aujourd’hui de crise des partis politiques ?
Coup de pouce/pistes de didactisation : Relevez dans les documents deux ou trois éléments de réponse, et
reformulez-les.

2. À partir d’une recherche sur Internet, montrez quel nouveau mode financement des
partis politiques est proposé par Julia Cagé ?
Coup de pouce/pistes de didactisation : Trouvez un article proposant une autre façon de financer les partis
politiques.
• Réponse : Julia Cagé propose des « bons pour l’égalité démocratique », servant exclusivement à
financer les partis politiques et distribués dans les mêmes montants à tous les citoyens (afin
d’empêcher que, comme c’est le cas maintenant, les plus riches financent massivement « leurs »

19
partis, toujours de droite). On pourra lire cet article
https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/02/25/les-bons-pour-l-egalite-democratique-un-
financement-public-egalitaire-contre-la-faillite-democratique_5428130_3232.html ou voir cette
vidéo https://www.youtube.com/watch?v=oxJQ2Dewyfo

L’analyse
> Prendre le temps de faire le bilan de l’activité avec les élèves et s’assurer qu’ils ont bien compris l’activité,
ses objectifs. C’est aussi le moyen de faire le point sur les compétences développées lors de cette session.

Activité numérique 6 : Restreindre les libertés pour


protéger ? La question de l’état d’urgence
LLS.fr/H2P302
-> retrouvez le corrigé de cette double-page dans le livre du professeur de Seconde grâce au lien suivant
LLS.fr/H2LDP

Activité numérique 7 : Les campagnes électorales


LLS.fr/HTA1Activite7

Présentation de la double-page et des documents


> Consigne générale : il s’agit d’une mise en pratique des élèves qui doivent réaliser une campagne électorale
sous forme de jeu de rôle.
> L’objectif de cette double-page est de faire comprendre le rôle de chacun, les règles à respecter et
l’importance de ce processus dans le déroulement de l’élection.
> Pistes de didactisation : On peut partir des remarques des élèves sur les campagnes électorales, les
procédés qu’ils connaissent et leurs expériences éventuelles. Il pourrait être très pertinent de faire cette
séance avant les élections des délégué.e.s et/ou des élus au CA ou au CVL.

Les documents : profession de foi d’une liste « citoyenne » écologiste montée à Arles (13) lors des dernières
élections municipales. Ne pas hésiter à la remplacer par une profession de foi d’une liste locale pour mieux
accrocher les élèves.

Pistes explicatives/corrigés des étapes


Étape 1 : Préparer la campagne
Répartissez-vous les rôles et travaillez individuellement à votre tâche.
Coup de pouce/pistes de didactisation : prenez connaissance de votre rôle dans le document 1, puis mettez-
vous au travail. Aidez-vous de recherches sur internet, inspirez-vous de contenus existants, ou créez tout de
toutes pièces.

20
Étape 2 : Réunion de campagne !
Mettez en commun vos recherches, ajustez vos choix en fonction des remarques des autres.
Trouvez un nom fictif pour votre candidat(e).
Coup de pouce/pistes de didactisation : chacun expose à tour de rôle ce sur quoi il a travaillé. Les autres lui
posent au moins une question à tour de rôle. Si on ne possède pas la réponse, c’est qu’il faudra la chercher
pour compléter le travail.

Étape 3 : Créer une affiche


Ouvrez un document Open Office Draw ou équivalent, et créez votre affiche en mettant en avant
la profession de foi de votre candidat(e) pour la ville. Elle doit comporter :
- un nom fictif ;
- le nom d’une commune (réelle ou inventée) ;
- un logo ;
- des éléments du programme.

Étape 4 : Présenter une profession de foi à l’oral


Le/La porte-parole présente à la classe la profession de foi et le bilan que l’équipe en retire :
aspects positifs, difficultés éventuelles, etc.
• Pistes pour bien réussir un oral/grille d’évaluation : cette grille peut être distribuée aux élèves pour
s’autoévaluer. Elle peut évidemment être ajustée et adaptée, voire élaborée par les élèves eux-
mêmes.

Critère Selon Selon le/la


l’équipe prof

Contenu

L’affiche contient un nom, un lieu et un slogan

L’affiche contient un programme clair détaillé en quelques points

L’affiche met en avant des principes politiques

L’affiche est correctement rédigée

Les éléments juridiques demandés ont été trouvés

Visuel

L’affiche comporte un logo

Les éléments de l’affiche sont hiérarchisés, il y a un code couleur

L’affiche n’est ni trop vide, ni trop chargée

21
Présentation orale

Le travail en commun a été présenté de façon claire et détaillée

Chaque élément de l’affiche et choix de l’équipe de campagne a été


expliqué et justifié

Les difficultés éventuelles ont pu être expliquées et analysées lors de


l’oral

L’analyse
> Prendre le temps de faire le bilan de l’activité avec les élèves et s’assurer qu’ils ont bien compris l’activité,
ses objectifs. C’est aussi le moyen de faire le point sur les compétences développées lors de cette session.
> Grille permettant d’évaluer les affiches produites :

À améliorer Satisfaisant Très bien fait

Le graphisme de
l’affiche

L’originalité de
l’affiche

La lisibilité de l’affiche

La pertinence du
message

L’affiche s’adresse à
un public bien défini

Activité 6 : Le vote p.400


LLS.fr/HTP400
Présentation de la double-page et des documents
> Consigne générale : Réaliser un panneau expliquant les grandes étapes de l’histoire du vote, ses évolutions
et ses enjeux.
> L’objectif de cette double-page est de mémoriser l’histoire du vote à travers un projet d’équipe et à mettre
en perspective le vote comme seul marqueur de démocratie.
> Pistes de didactisation : L’activité peut se dérouler sur une à deux heures. On peut envisager une
présentation des panneaux aux élèves de Seconde, par exemple, qui éliront le(s) meilleur(s) panneau(x). On
peut aussi envisager de fournir une grille d’auto-évaluation aux différentes équipes.

22
> Les documents : les documents 2 et 4 interrogent différentes modalités du vote pour penser notamment
ses exclus (hier les femmes, aujourd’hui les étrangers). Les documents 3 et 5 se penchent sur des
problématiques concrètes liées au vote (vote obligatoire, vote blanc). Enfin, le document 1, le plus critique,
invite à bien faire comprendre aux élèves que le vote ne suffit pas en lui-même à faire une démocratie :
comme le note l’auteur, on votait en URSS comme dans l’Irak de Saddam Hussein. Le vote étant souvent
investi par les élèves d’une valeur presque magique, l’objectif de cette activité est de le déconstruire, en
rappelant qu’il s’agit d’une construction historique qui a évolué (document 2) et qui reste encore largement
à construire (documents 3, 4 et 5).

Pistes explicatives/corrigés des étapes


Étape 1 : Définir la notion (Doc. 1)
1. Sur votre panneau, expliquez ce qu’est le vote et pourquoi il est essentiel dans un
régime démocratique. Trouvez un visuel pour illustrer votre propos.
Coup de pouce/pistes de didactisation : Donnez une définition du vote, en lien avec le système démocratique.
Ne pas oublier la source du visuel.

2. Expliquez pourquoi selon l’auteur du document, le vote ne suffit pas à fonder une
démocratie.
Coup de pouce/pistes de didactisation : Relevez les éléments du texte qui montrent les limites du vote, puis
reformulez-les.

Étape 2 : Résumer l’histoire du vote (Doc. 2 et 4)


Sur votre panneau, montrez comment le droit de vote s’est élargi. Y a-t-il des catégories de la
population qui actuellement ne possèdent pas le droit de vote en Europe ? Pourquoi ?
Coup de pouce/pistes de didactisation : Relevez au moins deux catégories de la population qui n’ont pas eu le
droit de vote pendant longtemps, ou n’ont pas encore accès au droit de vote en Europe. Expliquez quels motifs
étaient ou sont avancés pour le justifier.

Étape 3 : Présenter les enjeux actuels


Sur votre panneau, identifiez les grandes questions qui entourent actuellement le vote. Détaillez
un exemple de votre choix.
Coup de pouce/pistes de didactisation : Expliquez par exemple les enjeux autour du vote blanc ou du vote
obligatoire.

L’analyse
> Prendre le temps de faire le bilan de l’activité avec les élèves et s’assurer qu’ils ont bien compris l’activité,
ses objectifs. C’est aussi le moyen de faire le point sur les compétences développées lors de cette session.

23
Activité numérique 8 : Le droit et la loi : la fabrique des
lois
LLS.fr/H2P274
-> retrouvez le corrigé de cette double-page dans le livre du professeur de Seconde grâce au lien suivant
LLS.fr/H2LDP

Activité numérique 9 : La Constitution et la séparation


des pouvoirs
LLS.fr/H2A1Activite1
-> retrouvez le corrigé de cette double-page dans le livre du professeur de Seconde grâce au lien suivant
LLS.fr/H2LDP

Activité numérique 10 : Comment protéger une


démocratie ?
LLS.fr/HTA1Activite10
Présentation de la double-page et des documents
> Consigne générale : Réaliser un tableau résumant les dangers qui menacent la démocratie.
> L’objectif de cette double-page est d’identifier les différentes menaces qui pèsent sur les démocraties et
de comprendre les fragilités de ce système politique.
> Pistes de didactisation : L’activité peut se dérouler sur une séance (30 minutes de travail sur le tableau, et
une mise en commun de 20 minutes par exemple).

> Les documents : variés, ils invitent à se pencher sur plusieurs époques (document 1 vs document 4),
plusieurs médias, plusieurs dangers. Le document 5, sur les lanceurs d’alerte, peut ouvrir sur l’activité d’EMC
dédié : Les lanceurs d’alerte, héros de la démocratie ? (disponible à la page 412 du manuel et également
grâce au lien suivant : LLS.fr/HTP412)

Pistes explicatives/corrigés des étapes


Étape 1 : Remplir un tableau (Doc. 1 à 5)
1. Seul, construisez un tableau sur le modèle ci-dessous :
2. Complétez-le à l’aide des documents. Pour chaque document, demandez-vous : quel
danger menace ici la démocratie ? Quelle solution est proposée ?
• Réponse :

24
Document Dangers Solutions

1 Les dérives autoritaires : lorsqu’un seul L’ostracisme : par cette procédure,


homme veut s’approprier le pouvoir en les citoyens athéniens peuvent
utilisant l’influence qu’il exerce sur les autres. bannir de la cité, pour un temps
défini, un citoyen considéré comme
dangereux.

2 Les dérives policières : les blessures et les Créer une police véritablement
violences infligées par la police aux citoyens. démocratique, qui est au service des
citoyens, et non du prince.

3 L’unicité de la pensée politique, dans les Le CSA a pour mission de garantir le


médias notamment, mais aussi dans la vie pluralisme politique dans les
politique, représentent un danger pour la médias, notamment en calculant le
démocratie. Le conformisme et la pensée temps de parole des différents
unique représentent des dangers dans la courants et partis politiques et en
mesure où les citoyens ne peuvent plus avoir leur assurant une audience
accès au pluralisme politique, qui fonde la équivalente.
démocratie.

4 Les fake news et leurs diffusions via les La régulation par Facebook : par le
réseaux sociaux, comme Facebook, peuvent contrôle et la suppression des faux
mettre en danger la démocratie en influant sur comptes
les élections.

Étape 2 : Faire un bilan


1. Rassemblez-vous par groupes de trois ou quatre. Comparez vos tableaux et vos
réponses. Complétez votre tableau à l’aide des réponses des autres.
Coup de pouce/pistes de didactisation : On peut laisser le choix aux élèves de se regrouper par affinité, ou
tirer au sort les groupes, par exemple avec un simple jeu de carte (les valets se rassemblent, les rois, les reines,
etc…)
2. Quels dangers vous paraissent les plus menaçants ? Pourquoi ?
Coup de pouce/pistes de didactisation : Justifiez à l’aide de plusieurs arguments et pensez à donner des
exemples précis.

L’analyse
> Prendre le temps de faire le bilan de l’activité avec les élèves et s’assurer qu’ils ont bien compris l’activité,
ses objectifs. C’est aussi le moyen de faire le point sur les compétences développées lors de cette session.

25

Vous aimerez peut-être aussi