Vous êtes sur la page 1sur 124

ROYAUME DU MAROC

DOSSIER D’APPEL D’OFFRES OUVERT N° DL4110876

CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE


BIR GUENDOUZ

AO n° DL4110876 Page 1
ROYAUME DU MAROC

Constitution du dossier d’appel d’offres

Direction Régionale Distribution Laâyoune

CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR


GUENDOUZ

CONSTITUTION DU DOSSIER D’APPEL D’OFFRES

AO n° DL4110876 Page 2
ROYAUME DU MAROC

Constitution du dossier d’appel d’offres

CONSTITUTION DU DOSSIER D’APPEL D’OFFRES


Le présent dossier d’Appel d’Offres est constitué des pièces suivantes :
 Pièce I - Avis d’appel d’offres
 Pièce II - Règlement de la consultation
 Le règlement de la consultation – Dispositions Particulières Travaux
(RCDP-Travaux) et ses annexes en particulier :
- Annexe 1 : Modèle de cautionnement provisoire
- Annexe 2 : Modèle de la déclaration sur l’honneur.
- Annexe 3 : Modèle de l’acte d’engagement.
- Annexe 4 : Modèle de déclaration d’intégrité.
- Annexe 5 : Modèle listes des moyens humains, matériels et références techniques.
- Annexe 6 : Modèle fiche de renseignements.
- Annexe 7 : Nature et consistance des prestations pouvant être sous-traitées
- Annexe 8 : Modèle liste du matériel dont la fourniture est à la charge du
concurrent.
- Annexe 9 : Critères de qualification moyens humains et matériels
 Le règlement de la consultation – Dispositions Générales Travaux
(RCDG-TRAVAUX).
 Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)
 Cahier des Clauses Administratives et Financières Particulières Travaux
(CCAFP-Travaux).
 Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)
Le modèle de PGCSPS Plan Général de Coordination en matière de Sécurité et de
Protection de la Santé au travail qui définit les modalités d'adaptation aux contraintes en
matière de Sécurité et de Protection de la santé lors de la réalisation des travaux.
 Les documents réglementaires en matière de prévention et Sécurité : Plan de prévention
PP, Plan de prévention simplifié PPS, Protocole de sécurité (PS).
 Pièce IV- Cahier des Clauses Administratives Générales (CCAG-T-Mai 2016) applicable
aux marchés de travaux passés pour le compte de l’État.
 Pièce V- Cahier des prescriptions communes (CPC) :
 Cahier des Clauses Administratives et Financières Générales Travaux
(CCAFG-Travaux).
 Cahier des Clauses Techniques Générales (CCTG) composé de :
- CSTG pour la réalisation des postes THT-HT.
- Manuel des Spécifications Techniques de l’ONEE-Branche Électricité.
[Le CCTG est téléchargeable à partir du site web de l’ONEE-Branche Electricité en
précisant éventuellement les versions et les tomes applicables].
 Pièce VI- Bordereau des prix - détail estimatif
 Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

NOTA :
- Les dispositions du RCDP et CPS prévalent respectivement sur celles du RCDG-TRAVAUX et CPC.
- Le soumissionnaire est réputé être en possession du RCDG-TRAVAUX, CCAFG-Travaux, CCTG, PGCSPS et CCAG-T MAI 2016 et avoir pris
connaissance des dispositions qui y figurent. Les RCDG-TRAVAUX, CCAFG-Travaux, CCTG, PGCSPS et CCAG-T Mai 2016 sont
téléchargeables sur le site web de l’ONEE - Branche Electricité à l’adresse : http://www.one.ma rubrique fournisseurs.
- Les attributions du ministre au niveau du CCAG-T MAI 2016 sont données au Directeur Général de l’ONEE.

AO n° DL4110876 Page 3
ROYAUME DU MAROC

Pièce I : Avis d’appel d’offres

Direction Régionale Distribution Laâyoune

CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR


GUENDOUZ

PIECE I : AVIS D’APPEL D’OFFRES

AO n° DL4110876 Page 4
ROYAUME DU MAROC

Pièce I : Avis d’appel d’offres

DIRECTION REGIONALE DISTRIBUTION LAAYOUNE


AVIS D’APPEL D’OFFRES OUVERT - N° DL4110876
A titre exceptionnel et en raison de risque de contamination avec le corona virus (covide-19), l’ouverture de
plis se tient à huis clos au lieu de séance publique conformément aux dispositions de la circulaire
CF/20/DEPP du 31/03/2020

La Direction Régionale Distribution de l’ONEE-Branche Electricité, sise Laâyoune lance le présent appel
d’offres qui concerne :
CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR GUENDOUZ

Les pièces justificatives à fournir sont celles prévues par l'article 10 du règlement de la consultation.
L’estimation du coût des prestations s’élève à 16 737 480,00 DH TTC.
Le montant du cautionnement provisoire est fixé à 200 000,00 DH.
Il n’est pas prévu de visite des lieux ni de réunion. Pour plus d’information à contacter M.BENADDOU
KHALID Chef Division technique à la DR08 Tél : 06 61 04 16 06 k.benadou@onee.ma, Adresse à
l’Intersection MILLOUD ELKHALLOUFI /Abdelkrim ELKHATBI B.P :309 Laâyoune.
Le dossier de consultation peut être retiré à l’adresse suivante.
Bureau de Service Approvisionnement et gestion des stocks/Direction Régionale Distribution
Laâyoune Boite postale 309 Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable « Branche électricité »
Intersection MILLOUD ELKHALLOUFI /Abdelkrim ELKHATBI B.P :309 Laâyoune Tel : 05 28 89 31 53
Fax : 05 28 99 01 49.
Le dossier de consultation est consultable et téléchargeable sur le portail des marchés publics à
l’adresse : https://www.marchespublics.gov.ma/ et sur le site web de l’ONEE - Branche Electricité à
l’adresse : http://www.one.ma rubrique fournisseurs.
Le dossier de consultation est remis gratuitement aux soumissionnaires.
En cas d’envoi du dossier de consultation par la poste à un soumissionnaire, sur sa demande écrite et
à ses frais, l’ONEE-Branche Electricité n’est pas responsable d’un quelconque problème lié à la
réception du dossier par le destinataire.
Les plis des concurrents, établis et présentés conformément aux prescriptions du règlement de la
consultation, doivent être :
 Soit déposés contre récépissé au Bureau d’Ordre de Service AGS avant la date et l’heure fixées pour
la séance d’ouverture des plis.
 Soit envoyés par courrier recommandé avec accusé de réception au Bureau d’Ordre de Service
Approvisionnement et gestion des stocks/Direction Régionale Distribution Laâyoune Boite postale
309 Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable « Branche électricité » sise à l’Intersection
MILLOUD ELKHALLOUFI /Abdelkrim ELKHATBI B.P :309 Laâyoune Tel : 05 28 89 31 53 Fax : 05 28 99
01 49, avant la date et heure de la séance d’ouverture des plis.
A titre exceptionnel et en raison de l’ouverture de la séance à huis clos, la remise des plis au
président de la commission d’appel d’offres n’est pas possible

L’ouverture à huis clos des plis aura lieu le Mardi 22/12/2020 à 11 h00 à l’adresse suivante :
Direction Régionale Distribution Laâyoune : BP 309, Intersection Avenue MILLOUD ELKHALLOUFI et
Avenue /Abdelkrim ELKHATBI, Laâyoune –MAROC.

AO n° DL4110876 Page 5
‫‪ROYAUME DU MAROC‬‬

‫‪Pièce I : Avis d’appel d’offres‬‬

‫إعالن عن طلب العروض مفتوح‬


‫المكتب الوطني للكهرباء و الماء الصالح للشرب‬
‫قطاع الكهرباء‬
‫المديرية الجهوية للتوزيع العيون‬
‫إعالن عن طلب العروض مفتوح‬
‫رقم ‪DL4110876‬‬
‫بشكل استثنائي وبسبب خطر االصابة بفيروس كوفيد‪ 19-‬سيتم فتح االظرفة في جلسات مغلقة بموجب المنشور‬
‫رقم ‪C9/20/DEPP‬المؤرخ في ‪0303/31/11‬‬

‫تعلن المديرية الجهوية للتوزيع بالعيون للمكتب الوطني للكهرباء والماء الصالح للشرب ‪ -‬قطاع الكهرباء عن طلب‬
‫العروض المتعلق ببناء وتجهيز مركززتحويل رافع بمركز بئر كندوز‬

‫المستندات التي يتعين على المتنافسين اإلدالء بها مقررة في الفصل ‪ 01‬من نظام االستشارة‪.‬‬
‫يحدد الثمن التقديري إلنجاز األشغال في ‪( 16 737 480,00‬م ا ر)‬

‫يحدد مبلغ الضمانة المؤقتة ‪ 200 000‬درهم‬


‫لالستعالم عن المشروع االتصال بالسيد بن عدو خالد الهاتف‪06 61 04 16 06‬‬

‫ميكن سحب ملف االستشارة بالعنوان التايل‪:‬‬


‫مكتب املديرية اجلهوية للتوزيع العيون‪ :‬صندوق الربيد‪ ،019‬ملتقى شارع ميلود اخللويف وشارع عبد الكرمي اخلطايب‪ ،‬العيون‪ ،‬املغرب اهلاتف ‪05 28‬‬
‫‪89 31 53‬الفاكس‪05 28 99 01 49‬‬
‫ميكن االطالع على هذا القانون على شبكة االنرتنت بالعنوان اإللكرتوي التايل‪ http://one.ma:‬وكذلك عرب بوابة الصفقات العمومية‬
‫‪https://www.marchespublics.gov.ma :‬‬
‫يسلم ملف االستشارة جمانا‪.‬‬
‫يف حالة إرسال ملف االستشارة من طرف املكتب إىل أحد املتعاهدين‪ ،‬بواسطة الربيد‪ ،‬بناء على طلب كتايب املتعاهد وعلى نفقته‪ ،‬فإن املكتب غري‬
‫مسؤول عن أي مشكل مرتبط بعدم التوصل بامللف‪.‬‬
‫جيب حتضري العروض طبقا ملقتضيات دفرت احلمالت مللف االستشارة و ‪:‬‬
‫‪ -‬تودع العروض مقابل وصل من مكتب املديرية اجلهوية للتوزيع‪ /‬مصلحة التموين وتدبري املخزونات‪ ،‬ملتقى شارع ميلود اخللويف وشارع عبد الكرمي‬
‫اخلطايب صندوق الربيد ‪ 903‬العيون اهلاتف ‪ 05 28 89 31 53‬الفاكس ‪ 05 28 99 01 49‬قبل تاريخ و ساعة عقد اجللسة العلنية لفتح األظرفة‬
‫‪ -‬أو ترسل عن طريق الربيد املضمون مع إشعار بالتوصل إىل مكتب املديرية اجلهوية للتوزيع‪ /‬مصلحة التموين وتدبري املخزونات قبل تاريخ و ساعة‬
‫عقد اجللسة العلنية لفتح األظرفة‬
‫بشكل استثنائي وبسبب افتتاح الجلسة المغلقة‪ ،‬ال يمكن تقديم طلب العروض إلى رئيس لجنة المناقصات‬
‫ستعقد اجللسة ا املغلقة لفتح األظرفة بتاريخ ‪ 22/12/2020‬على الساعة ‪ 11‬مبقر املديرية اجلهوية للتوزيع العيون‪ :‬صندوق الربيد ‪ ، ،019‬ملتقى‬
‫شارع ميلود اخللويف وشارع عبد الكرمي اخلطايب ‪،‬العيون‪،‬املغرب‬

‫‪AO n° DL4110876‬‬ ‫‪Page 6‬‬


ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la Consultation

Direction Régionale Distribution Laâyoune

CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR


GUENDOUZ

PIECE II : Règlement de la consultation


II -1 Règlement de la consultation – Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

II -2 Règlement de la consultation – Dispositions Générales Travaux (RCDG-Travaux)

AO n° DL4110876 Page 7
ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

Direction Régionale Distribution Laâyoune

CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR


GUENDOUZ

Règlement de la consultation – Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

AO n° DL4110876 Page 8
ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

Préambule
Le présent règlement de consultation est établi en vertu des dispositions de l’article 18
du Règlement des achats de l’ONEE. Il comporte deux parties : les dispositions
particulières (RCDP-Travaux) et les dispositions générales (RCDG-TRAVAUX). Les deux
documents sont reliés par l’ordre de numérotation des articles : les numéros des articles
du RCDP-Travaux ne sont pas forcément consécutifs mais correspondent à ceux du
RCDG-TRAVAUX.
Dans le cas de divergence entre les dispositions des deux documents, celles du RCDP-
Travaux prévalent sur les premières.
Le RCDP développe et complète le RCDG-TRAVAUX. Il peut cependant modifier les
dispositions du RCDG-TRAVAUX.
Les dispositions du RCDG-TRAVAUX qui ne sont pas modifiées par le RCDP-Travaux
s’appliquent de plein droit.

AO n° DL4110876 Page 9
ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

Direction Régionale Distribution Laâyoune

CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR


GUENDOUZ

Règlement de la consultation – Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

AO n° DL4110876 Page 10
ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

Sommaire
Article 1. Objet de l’appel d’offres ....................................................................................... 12
Article 5. Groupement .......................................................................................................... 12
Article 6. Composition du dossier d’appel d’offres .............................................................. 12
Article 10. Contenu des dossiers des concurrents ................................................................. 12
Article 12. Variantes techniques. ............................................................................................ 16
Article 13. Informations et demande d'éclaircissement .......................................................... 16
Article 14. Réunion ou visite des lieux.................................................................................... 16
Article 16. Présentation des dossiers des concurrents .......................................................... 16
Article 19. Délai de validité des offres .................................................................................... 17
Article 21. Ouverture et examen des dossiers administratifs, techniques et additifs ........... 17
Article 24. Evaluation des offres techniques .......................................................................... 18
Article 27. Classement des offres et choix de l’offre la plus avantageuse ............................. 19
Article 28. Préférence en faveur de l'entreprise nationale .................................................... 19
ANNEXE 1 : MODELE DE CAUTIONNEMENT PROVISOIRE ...................................................................... 21
ANNEXE 2 : MODÈLE DE DÉCLARATION SUR L'HONNEUR ..................................................................... 22
ANNEXE 3 : MODÈLE D’ACTE D’ENGAGEMENT...................................................................................... 23
ANNEXE 4 : MODELE DECLARATION D’INTEGRITE ................................................................................. 24
ANNEXE 5 : MODELE LISTES DES MOYENS HUMAINS, MATERIELS ET REFERENCES TECHNIQUES ....... 25
ANNEXE 6 : MODELE FICHE DE RENSEIGNEMENTS................................................................................ 26
ANNEXE 7 : Nature et consistance des prestations pouvant être sous-traitées ................................... 27
ANNEXE 8 : Modèle liste du matériel dont la fourniture est à la charge du concurrent ....................... 28
ANNEXE 9 : Critères de qualification moyens humains et matériel....................................................... 31

AO n° DL4110876 Page 11
ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

Article 1. Objet de l’appel d’offres


Les travaux objet du présent appel d’offres sont relatifs à la construction et équipement d’un poste
élévateur au centre BIR GUENDOUZ.
Les travaux objet du présent AO feront l'objet d'un marché unique.

Article 5. Groupement
Les dispositions de l’article 5 du RCDG-TRAVAUX-Travaux s’appliquent.

Article 6. Composition du dossier d’appel d’offres


Le dossier d’appel d’offres comprend :
 Pièce I - Avis d’appel d’offres
 Pièce II - Règlement de la consultation
 Le règlement de la consultation – Dispositions Particulières Travaux
(RCDP-Travaux) et ses annexes en particulier :
- Annexe 1 : Modèle de cautionnement provisoire
- Annexe 2 : Modèle de la déclaration sur l’honneur.
- Annexe 3 : Modèle de l’acte d’engagement.
- Annexe 4 : Modèle de déclaration d’intégrité.
- Annexe 5 : Modèle listes des moyens humains, matériels et références techniques.
- Annexe 6 : Modèle fiche de renseignements.
- Annexe 7 : Nature et consistance des prestations pouvant être sous-traitées
- Annexe 8 : Modèle liste du matériel dont la fourniture est à la charge du concurrent.
- Annexe 9 : Critères de qualification moyens humains et matériels
 Le règlement de la consultation – Dispositions Générales Travaux
(RCDG-TRAVAUX).
 Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)
 Cahier des Clauses Administratives et Financières Particulières Travaux
(CCAFP-Travaux).
 Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)
 Le modèle de PGCSPS Plan Général de Coordination en matière de Sécurité et de Protection
de la Santé au travail qui définit les modalités d'adaptation aux contraintes en matière de
Sécurité et de Protection de la santé lors de la réalisation des travaux.
 Les documents réglementaires en matière de prévention et Sécurité : Plan de prévention
PP, Plan de prévention simplifié PPS, Protocole de sécurité (PS).
 Pièce IV- Cahier des Clauses Administratives Générales (CCAG-T-Mai 2016) applicable aux
marchés de travaux passés pour le compte de l’État.
 Pièce V- Cahier des prescriptions communes (CPC) :
 Cahier des Clauses Administratives et Financières Générales Travaux
(CCAFG-Travaux).
 Cahier des Clauses Techniques Générales (CCTG) composé de :
- CSTG pour la réalisation des postes THT-HT.
- Manuel des Spécifications Techniques de l’ONEE-Branche Électricité.
 Pièce VI- Bordereau des prix - détail estimatif
 Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

Article 10. Contenu des dossiers des concurrents


Les dispositions de l’article 10 du RCDG-TRAVAUX sont applicables. Néanmoins, les précisions suivantes
sont apportées pour les dossiers A, B, C, D et E :

AO n° DL4110876 Page 12
ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

A - Dossier administratif
Le dossier administratif doit comprendre :
1. Une déclaration sur l'honneur, en un exemplaire unique conforme au modèle (annexe 2) joint au
dossier d’appel d’offres, qui doit comporter les mentions prévues à l’article 26 du règlement des
achats.
2. L’original du récépissé du cautionnement provisoire ou l'attestation de la caution provisoire en
tenant lieu, le cas échéant, conformément au modèle (annexe 1) joint au dossier d’appel d’offres.
En cas de groupement
Chaque membre du groupement doit fournir :
 une déclaration sur l’honneur tel que exigée dans l’alinéa 1) ci-dessous.
 Le cautionnement provisoire prévu dans l’alinéa 2) peut être souscrit sous l'une des formes
suivantes :
 au nom collectif du groupement ;
 par un ou plusieurs membres du groupement pour la totalité du cautionnement ;
 en partie par chaque membre du groupement de telle sorte que le montant du cautionnement
soit souscrit en totalité.
Dans les 3 cas cités ci-avant, le cautionnement provisoire doit préciser qu'il est délivré dans le cadre d'un
groupement.
 Le groupement doit fournir une copie légalisée de la convention constitutive du groupement.
Cette convention doit être accompagnée d’une note faisant référence à la consultation et indiquant
notamment :
 La forme du groupement (conjoint ou solidaire).
 Le mandataire.
 La durée de la convention (doit couvrir toute la durée d’exécution du marché).
 La répartition des tâches et le pourcentage d’intervention (sans indiquer les montants) de
chaque membre du groupement.

Les établissements publics, en plus des pièces exigées ci-dessus, devront fournir une copie du texte
l'habilitant à exécuter les prestations objet du marché.
B - Dossier technique
Le dossier technique à fournir doit comporter :
1. Pour les entreprises de droit marocain agréées PHT :
 La lettre portant agrément ONEE-Branche Electricité PHT, en cours de validité à la date
d’ouverture des offres.
2. Pour les entreprises de droit marocain non agréées PHT et pour les entreprises étrangères, un
dossier constitué de :
 la liste des moyens humains selon canevas en annexe 5, accompagnée des CV et des justificatifs
de qualification (diplômes, attestations des anciens employeurs…) ;
 la liste des moyens matériels (individuels, collectifs et de sécurité) selon canevas en annexe 5 ;
 la liste des références techniques selon canevas en annexe 5, ainsi que les attestations de
fin d'exécution originales ou leurs copies certifiées conformes délivrées par les maîtres
d’ouvrages permettant de répondre aux exigences de l’article 21.

En cas de groupement, chaque membre doit fournir lesdits documents qui doivent répondre
aux critères définis dans l’article 21 ci-dessous.

AO n° DL4110876 Page 13
ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

C - Dossier additif
Le dossier additif doit comporter :
1) Déclaration d’intégrité selon modèle en Annexe 4 ;
2) Pièces attestant que le concurrent dispose de liquidité ou a accès, ou a, à sa disposition, des
facilités de crédit d’un montant au moins équivalent à 4 MDH.

a. Pour les entreprises de droit marocain non agréées PHT, et pour les entreprises étrangères, le
dossier additif doit comporter également :
 Les bordereaux préétablis par la CNSS des 6 derniers mois, donnant la liste du personnel
employé et affilié à cet organisme, accompagnés des ordres de virements bancaires
correspondants.
 L'organigramme de la société comportant les noms et les fonctions des responsables.
 statuts de la société ;
 les bilans des 3 derniers exercices, reconnus conformes par les services du fisc
 l'attestation d'assurances en cours de validité : Accident de travail et Responsabilité civile ;
 l'attestation de chiffres d'affaires des 3 dernières années, délivrée par les services des impôts
directs et taxes assimilées ;
 La fiche de renseignement selon modèle en Annexe 6.

 Les entreprises de droit marocain agréées PHT, sont dispensés de fournir les éléments
complémentaires citées au (a).
En cas de groupement, chaque membre doit fournir les pièces citées ci-dessus.
Le groupement doit fournir une note indiquant les pourcentages de chaque membre du
groupement réparti sur l’ensemble des prix du bordereau des prix – détail estimatif ou de la
décomposition du montant global (Non chiffré). Ces pourcentages doivent être concordants avec la
répartition précisée au niveau de la note accompagnant la convention de constitution de groupement
fournie dans le dossier administratif :

Membre 1 Membre 2 …
Répartition des prix
MAD Devise MAD Devise …
Prix n°… …% …% …% …% …
Prix n°… …% …% …% …% …
... … … … … …
Quote-part (en %) … … … … …
Les concurrents peuvent être saisis par la commission pour donner des éclaircissements ou des
précisions sur leurs dossiers additifs.

D - Offre technique
L'offre technique doit comporter les pièces, ci-après :
1) un descriptif technique donnant des informations sur la conduite du projet, sur l’affectation des
ressources ainsi qu’un planning de réalisation détaillant les jalons intermédiaires importants et

AO n° DL4110876 Page 14
ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

la chronologie de mise en œuvre des moyens humains et matériels en accord avec le programme
de réalisation proposé;
2) La liste du matériel à fournir complétée par les marques et types proposés ainsi que Les fiches
techniques correspondantes, dûment complétées par les caractéristiques de chaque marque et
type proposé, selon canevas en annexe 8.
3) les fiches techniques relatives au matériel proposé dans le cadre du présent A.O.
4) les originaux ou copies certifiées conformes des rapports d'essais prévus par les spécifications
techniques de référence et éventuellement par le CCTP du présent dossier d’appel d’offres,
réalisés par un laboratoire officiel ou accrédité pour les produits qui ne figurent ni sur la liste du
matériel agréé, ni sur la liste du matériel accepté donnée en annexe 8.
5) Les CV des responsables du projet (y compris le personnel clé chargé de l’exécution du marché
précisé dans l’article 13-8 de la pièce III) avec leurs références, dont le Directeur du Projet et les
responsables de chantier.
6) La liste des moyens humains affectés au chantier.
7) les documents permettant de vérifier que le concurrent dispose au moins du gros matériel pour
l’exécution des travaux, à savoir :
 Semi-Remorque de transport de 20t.
 Camions de transport de chantier de 5t.
 Matériel de manutention et de levage et de montage.
 Matériel de roulement tout terrains.
 Matériel et outillage spécifiques
Au cas où le concurrent n’est pas propriétaire de ce matériel, il devra Indiquer des propositions
pour l’acquisition en temps voulu par location ou leasing du gros matériel dont le concurrent
n’est pas propriétaire.
8) La liste des prestations à sous-traiter selon canevas en annexe 7.
E - Offre financière
Conformément à l’article 27 du Règlement des achats, l'offre financière doit comporter :
 l'acte d'engagement dûment rempli selon modèle en annexe 3 du présent cahier des charges,
comportant le relevé d'identité bancaire (RIB) et signé par le concurrent ou son représentant
habilité, sans qu'une même personne puisse représenter plus d'un concurrent à la fois pour le
même marché ;
 le bordereau des prix-détail estimatif
En cas de groupement, ce dernier doit présenter un acte d’engagement unique qui doit être signé soit
par chacun des membres du groupement, soit seulement par le mandataire si celui-ci justifie des
habilitations sous forme de procurations légalisées pour représenter les autres membres. L’acte
d’engagement doit également préciser :
- Le mandataire du groupement.
- La forme du groupement (conjoint ou solidaire).
- la ou les parties des prestations que chacun des membres du groupement s'engage à réaliser la
répartition des tâches doit être indiquée en pleine concordance avec celle présentée dans la
déclaration de constitution du groupement fournie dans le dossier administratif.

Préciser éventuellement la ou les monnaies convertibles dans lesquelles le prix des offres doit être
formulé et exprimé lorsque le concurrent n'est pas installé au Maroc.

AO n° DL4110876 Page 15
ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

Article 12. Variantes techniques.


Les dispositions de l’article 12 du RCDG-TRAVAUX, s'appliquent.
L’option B "Aucune solution variante n’est autorisée" est applicable
Article 13. Informations et demande d'éclaircissement

Tout concurrent peut demander au maître d'ouvrage, par courrier porté avec accusé de réception, par
lettre recommandée avec accusé de réception, par fax confirmé ou par voie électronique de lui fournir
des éclaircissements ou renseignements concernant l'appel d'offres ou les documents y afférents ou de
contacter M .BEN ADDOU Khalid Tel : 06 61 04 16 06. (Email : k.benadou@onee.ma)
Adresse du maître d’ouvrage pour une telle demande :
Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable « Branche électricité »
Direction Régionale Distribution Laâyoune (DR08) -
Intersection MILLOUD ELKHALLOUFI /Abdelkrim ELKHATBI B.P :309 Laâyoune
Article 14. Réunion ou visite des lieux
Les dispositions de l’article 14 du RCDG-TRAVAUX sont complétées comme suit :
Il n’est pas prévu de visite des lieux ni de réunion.
Article 16. Présentation des dossiers des concurrents
Les dispositions de l’article 16 du RCDG-TRAVAUX sont complétées comme suit :
Les offres doivent être présentées de la manière suivante :
 La première enveloppe doit contenir le dossier administratif, le dossier technique, le dossier additif
ainsi que le cahier des prescriptions spéciales (CPS) paraphé et signé par le soumissionnaire ou la
personne habilitée par lui à cet effet. Cette enveloppe doit être fermée et cachetée et portant de
façon apparente les mentions suivantes :
« Dossiers administratif, technique et additif »
N° AO DL4110876
CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR GUENDOUZ
[Date et heure de la séance d'ouverture des plis : …]
 La deuxième enveloppe contient l’offre financière. Cette enveloppe doit être fermée et cachetée
portant de façon apparente les mentions suivantes :
«Offre financière : Solution de base »
N° AO DL4110876
CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR GUENDOUZ
[Date et heure de la séance d'ouverture des plis : …]
 La troisième enveloppe contient l’offre technique [si l’offre technique est exigée. Cette enveloppe
doit être fermée et cachetée portant de façon apparente les mentions suivantes :
«Offre technique : Solution de base »
N° AO DL4110876
CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR GUENDOUZ
[Date et heure de la séance d'ouverture des plis : …]
Toutes ces enveloppes devront être mises dans un pli fermé et cacheté portant de façon apparente les
mentions suivantes :

AO n° DL4110876 Page 16
ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

[Nom et adresse du soumissionnaire : …]


N° AO DL4110876
CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR GUENDOUZ
[Date et heure de la séance d'ouverture des plis : …]
"Le pli ne doit être ouvert que par le président de la commission d'appel d'offres
lors de la séance d'ouverture des plis"
Le CD-ROM qui contient l’offre technique doit être à l’intérieur de l’enveloppe renfermant «L’offre
technique».
Le CD-ROM qui contient l’offre financière doit être à l’intérieur de l’enveloppe renfermant «L’offre
financière».
En cas de discordance entre les versions électroniques et les dossiers originaux de l’offre, ces derniers
feront foi.

Le soumissionnaire prépare deux exemplaires de chaque dossier dont un original indiquant clairement
sur les exemplaires "original" et "copie" selon le cas.
Article 19. Délai de validité des offres
Les concurrents restent engagés par leurs offres pendant un délai de 90 jours, à compter de la date de
la séance d'ouverture des plis.
Article 21. Ouverture et examen des dossiers administratifs, techniques et
additifs
Les dispositions de l’article 21 du RCDG-TRAVAUX s’appliquent.
Les concurrents doivent :
 Avoir fourni tous les documents constituant les dossiers administratif, technique et additif tel que
exigé à l’article 10 parties A - B et C ci-dessus.
 Avoir l'Agrément ONEE-Branche Electricité PHT, en cours de validité à la date d’ouverture des
dossiers administratifs, techniques et additifs
Ou
- avoir un chiffre d'affaire moyen annuel des 3 dernières années supérieur ou égal à 5 MDH,
- avoir au moins une attestation de fin d'exécution pour travaux similaires aux prestations objet
du présent AO ;
- disposer des moyens humains, matériels et techniques décrits en annexe 9.
 Disposer de liquidités et /ou présenter des pièces attestant que le concurrent a accès, ou a, à sa
disposition, des facilités de crédit d’un montant au moins équivalent à 6 MDH.
En cas de groupement, celui-ci doit répondre aux exigences énumérées à l’article 140 du règlement des
achats, en particulier :
 En cas de groupement conjoint :
 Chaque membre du groupement conjoint, y compris le mandataire, doit justifier
individuellement les capacités juridiques, techniques et financières requises pour la réalisation
des prestations pour lesquelles il s'engage. L’appréciation de la capacité financière se fera en
fonction de la quote-part de la répartition des prestations indiquée dans la convention
constitutive du groupement.
 Le groupement doit répondre dans son ensemble aux critères de qualification exigés (les
caractéristiques quantifiables figurant au niveau des attestations de ces membres ne peuvent
être cumulées pour justifier la qualification exigée).

AO n° DL4110876 Page 17
ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

 Les membres du groupement doivent justifier individuellement la qualification requise, en


nombre, sur la base des attestations de fin d’exécution (appuyées éventuellement par des
fiches projets fournies au niveau du dossier additif) de réalisation des prestations pour
lesquelles ils s’engagent dans le cadre du marché.
 En cas de groupement solidaire :
 le groupement doit remplir dans son ensemble (de manière complémentaire et cumulative)
les critères financiers et techniques minima.
 les membres du groupement doivent justifier individuellement les critères de qualification
exigés, en nombre et en teneur, sur la base des attestations de fin d’exécution (appuyées
éventuellement par des fiches projets fournies au niveau du dossier additif) de réalisation de
prestations similaires telles que définies au niveau du dernier paragraphe du présent article.
Est considéré projet similaire tout projet de même nature des prestations objet de l’AO et dont le
montant est supérieur à 13 MDH HT.
Les entreprises non agréées dont les offres ont été acceptées ne peuvent prétendre à l’agrément qu’au
titre de la procédure agrément et que ladite acceptation ne leur donne droit ni à l’agrément ni à
l’acceptation de leurs offres dans le cadre d’un autre appel d’offres.
L’ONEE-Branche électricité se réserve le droit de rejeter après examen des dossiers administratifs,
techniques et additifs, l’offre de tout concurrent ayant rencontré des difficultés à réaliser des travaux
de même nature que ceux objet du présent AO.
Article 24. Evaluation des offres techniques
Les dispositions de l’article 24 du RCDG-TRAVAUX s’appliquent.
Critères d’admissibilité
1. Les concurrents doivent avoir fourni tous les documents constituant l’offre technique exigés à
l’article 10-D ci-dessus.
2. L’offre technique doit être conforme aux exigences techniques mentionnées au niveau du CPC
et du CPS.
3. Le matériel proposé dans le cadre de l'AO, doit remplir l'une des conditions
suivantes :
- figurer sur la liste du matériel agréé diffusé sur le site internet de l'ONEE-Branche
Electricité (www.one.ma).
- Disposer de la marque NM.
- Figurer sur la liste du matériel accepté donnée en annexe 8.
- être déclaré conforme, aux spécifications techniques de référence de
l'ONEE-Branche Electricité téléchargeables à partir du site web (www.one.ma) et aux
exigences techniques particulières du CCTP du présent dossier d’appel d’offres.
Dans ce dernier cas, la conformité du matériel est établie, lors de l'évaluation des offres techniques,
sur la base des :
 Fiches techniques faisant ressortir que le matériel proposé répond en tout point aux
spécifications techniques de référence et aux exigences techniques particulières du CCTP
du présent dossier d’appel d’offres.
 Originaux ou copies certifiées conformes des rapports d'essais prévus par les spécifications
techniques de référence et éventuellement par le CCTP du présent dossier d’appel d’offres,
réalisés par un laboratoire officiel ou accrédité.
Les types et marques de matériels acceptés au stade de l’évaluation des offres techniques,
deviennent contractuels.

AO n° DL4110876 Page 18
ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

4. Proposer un directeur de projet ayant une expérience de cinq ans au moins dans le domaine
de réalisation électrique des postes électriques HT ou THT.
5. Proposer des chefs de chantier disposant d'une expérience de 5 ans au moins dans le domaine
de réalisation électrique des postes électriques HT ou THT.
6. En cas de groupement, le Directeur de Projet et les chefs de chantier doivent appartenir au
mandataire du groupement.
Article 27. Classement des offres et choix de l’offre la plus avantageuse
Les dispositions de l’article 27 du RCDG-TRAVAUX s’appliquent.
L’option A est applicable.
Article 28. Préférence en faveur de l'entreprise nationale
Les dispositions de l’article 28 du RCDG-TRAVAUX s’appliquent.
L’option B est applicable « Une préférence sera accordée aux entreprises marocaines"
Les montants des offres présentées par les entreprises étrangères seront majorés d'un pourcentage de
dix pour cent (10%)."
Signature du maître d’ouvrage

AO n° DL4110876 Page 19
ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

Direction Régionale Distribution Laâyoune

CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR


GUENDOUZ

Règlement de la consultation – Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

ANNEXES

AO n° DL4110876 Page 20
ROYAUME DU MAROC

Pièce II :
Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

ANNEXE 1 : MODELE DE CAUTIONNEMENT PROVISOIRE


Constitution d'une caution personnelle et solidaire au titre du cautionnement provisoire

Je soussigné (nom et prénom ou désignation de l'établissement) (1 )


..............................................................................................................................................;

Profession (ou représenté par) ................................................................................................................;

Domicile (ou adresse du siège social


……………………………………………………………………………………………………………………..........................;

Déclare me porter caution personnelle et solidaire pour …………………………………………………


(nom du Soumissionnaire ou, s'il s'agit d'un groupement de sociétés, indiquer le nom de chacun des
membres du groupement suivi de l'indication "conjoint" ou " solidaire"]
(ci-après dénommé "le Soumissionnaire")
......................................................................................................pour le montant (2) du cautionnement
provisoire auquel est assujetti ledit Soumissionnaire………………………….. (Société ou groupement de société
ou membre du groupement)
........................................................ en qualité de ……………………………………………………………….
(à titre individuel ou en tant que membre du groupement)

Dans le cadre de l'appel d'offres …………………………………….(Marché négocié, concours,……)


N°.....................................relatif à ......................................(Objet de la consultation).

Ledit cautionnement s'élevant à ......................................................................................................


Le présent cautionnement provisoire demeurera valable jusqu'au 30ème (trentième) jour suivant l'expiration
de la période de la validité de l’offre.

Le bénéficiaire dudit cautionnement est l'ONEE-Branche Electricité.

Fait à ................., le .……….

Cachet et signature de la Banque

(1) Décision d'agrément pour se porter caution personnelle et solidaire délivrée par le Ministre des Finances
sous N° ………………….en date du…………………………………

(2) Le montant doit être exprimé en valeur et non en pourcentage du montant de l’acte de l’engagement.

AO n° DL4110876 Page 21
ROYAUME DU MAROC

Pièce II :
Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

ANNEXE 2 : MODÈLE DE DÉCLARATION SUR L'HONNEUR


Appel d’offres N°… [A compléter] ….. relatif à … [A compléter] .

Lot : …………[A compléter].


[Ce modèle est à dupliquer en autant de lots objet de l’appel d’offres]
A- Pour les personnes physiques
Je, soussigné : … [prénom, nom et qualité]
Agissant en mon nom personnel et pour mon propre compte,
Tél : …………………….. - Fax : …………………………. - Adresse électronique : ……………………
Adresse du domicile élu : ………………………………………………….
N° d’affiliation à la CNSS [ou autre organisme de prévoyance sociale, à préciser] : ……………………….. (1)
Inscrit au registre de commerce de …………. [localité] sous le n° ……………………. (1)
N° de la taxe professionnelle …………………….. (1)
Relevé d’identité bancaire (RIB) : ………………………………………………
B- Pour les personnes morales
Je, soussigné : ………………………… [prénom, nom en précisant la qualité et les pouvoirs conférés]
Agissant au nom et pour le compte de ………… [raison sociale et forme juridique de la société]
Tél : ……………………… - Fax : …………………………. - Adresse électronique : ……………………
Au capital de : ……………………………….
Adresse du siège social de la société : ……………………………
Adresse du domicile élu : …………………………………………
N° d’affiliation à la CNSS [ou autre organisme de prévoyance sociale, à préciser] ………………………………… (1)
Inscrite au registre de commerce ………………….. [localité] sous le n° …………………. (1)
N° de la taxe professionnelle ……………………….. (1)
Relevé d’identité bancaire (RIB) : ………………………………………………
Déclare sur l’honneur :
1. Que j’ai lu et approuvé le dossier de consultation et les addenda éventuels ;
2. Que je remplis les conditions de participation prévues à l’article 24 du Règlement des achats de l’ONEE ;
3. Que je m’engage à couvrir, dans les limites et conditions fixées dans le cahier des charges, par une police d’assurance, les risques
découlant de mon activité professionnelle ;
4. Que je m’engage, si j’envisage de recourir à la sous-traitance :
a. que celle-ci ne peut dépasser 50% du montant du marché, ni porter sur le lot ou le corps d’état principal du marché ;
b. à m’assurer que les sous-traitants remplissent également les conditions prévues à l’article 24 du Règlement des achats et à
demander à l’ONEE - Branche Electricité l’acceptation de ces sous-traitants ;
5. Que j’atteste que je ne suis pas en liquidation judiciaire ou en redressement judiciaire ;
Ou (2)
Etant en redressement judiciaire, j’atteste que je suis autorisé par l’autorité judiciaire compétente à poursuivre l’exercice de mon
activité ;
6. Que je m’engage de ne pas recourir par moi-même ou par personne interposée à des pratiques de fraude ou de corruption des
personnes qui interviennent, à quelque titre que ce soit, dans les différentes procédures de passation, de gestion et d’exécution du
marché ;
7. Que je m’engage de ne pas faire, par moi-même ou par personne interposée, de promesses, de dons ou de présents en vue d'influer
sur les différentes procédures de conclusion du marché et de son exécution ;
8. Que je m’engage de ne pas être en situation de conflit d’intérêt, tel que prévu dans l’article 151 du règlement des achats de l’ONEE.
Je certifie l’exactitude des renseignements contenus dans la déclaration sur l’honneur et dans les pièces fournies dans mon dossier de
candidature.
Je reconnais avoir pris connaissance des sanctions prévues par l’article 142 du Règlement des achats de l’ONEE relatives à l’inexactitude de la
déclaration sur l’honneur.
Fait à …………., le ……………
Signature et cachet du concurrent (3)

(1) Ces mentions ne concernent pas les administrations publiques, les personnes morales de droit public autres que l’Etat. Les concurrents non installés au
Maroc devront préciser la référence aux documents équivalents.
(2) Garder une seule des deux formulations selon la situation du déclarant (en redressement judiciaire ou non)
(3) En cas de groupement, chacun des membres doit présenter sa propre déclaration sur l’honneur.

AO n° DL4110876 Page 22
ROYAUME DU MAROC

Pièce II :
Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

ANNEXE 1 : MODÈLE D’ACTE D’ENGAGEMENT


A - Partie réservée à l'ONEE – Branche Electricité
(1) Appel d'offres ouvert, au rabais ou sur offres des prix n°: ……………du (2)………….
(1) Appel d'offres restreint, au rabais ou sur offres des prix n°: ……………du (2)………….
Objet du marché : …………………………..…. Lot : …………[A compléter].
passé en application de l'alinéa … du paragraphe … de l'article n°17 du Règlement des Achats de l’ONEE.
B - Partie réservée au concurrent
a - Pour les personnes physiques
Je (3), soussigné: ......................................................................... (prénom, nom et qualité)
agissant en mon nom personnel et pour mon propre compte,
Adresse du domicile élu: .....................................................................................................
Affilié à la CNSS [ou autre organisme de prévoyance sociale, à préciser] sous le n° : ........................................... (4)
Inscrit au registre de commerce de .................................... (localité) sous le n° : .................... (4)
n° de la taxe professionnelle : ........................................... (4)
b - Pour les personnes morales
Je (3), soussigné ........................................... (prénom, nom et qualité au sein de l'entreprise)
agissant au nom et pour le compte de ............. (raison sociale et forme juridique de la société)
Au capital de : ...........................……………
Adresse du siège social de la société : ........................................................................................
Adresse du domicile élu: ...............................................................................................................
Affiliée à la CNSS [ou autre organisme de prévoyance sociale, à préciser] sous le n° : ........................................... (4)
Inscrite au registre de commerce de ............................. (localité) sous le n° : ............................ (4)
n° de la taxe professionnelle : ........................................... (4)
En vertu des pouvoirs qui me sont conférés:
- Après avoir pris connaissance du dossier d'appel d'offres concernant les prestations précisées en objet de la partie A
ci-dessus ;
- après avoir apprécié à mon point de vue et sous ma responsabilité la nature et les difficultés que comportent ces
prestations :
o remets, revêtu(s) de ma signature (un bordereau de prix et un détail estimatif ou la décomposition du montant
global) établi(s) conformément aux modèles figurant au dossier d'appel d'offres;
o m'engage à exécuter lesdites prestations conformément au cahier des prescriptions spéciales (CPS) et
moyennant les prix que j'ai établis moi-même, lesquels font ressortir :
Montant hors T.V.A : ………………………… (en lettres et en chiffres)
Montant de la T.V.A (taux en …… %) : ………………………… (en lettres et en chiffres)
Montant T.V.A comprise : ………………………… (en lettres et en chiffres)(1)
L'ONEE se libérera des sommes dues par lui en faisant donner crédit au compte …………… (à la trésorerie générale, bancaire ou
postal) (1) ouvert à mon nom (ou au nom de la Société) à ………… (localité), sous le relevé d’identité bancaire (RIB) numéro
…………………
Fait à .............. le ......................
(Signature et cachet du concurrent)
(1) Supprimer les mentions inutiles.
(2) indiquer la date d'ouverture des plis
(3) lorsqu'il s'agit d'un groupement, ses membres doivent :
- mettre: "Nous, soussignés ………. nous obligeons conjointement ou solidairement (choisir la mention adéquate et ajouter au
reste de l'acte d'engagement les rectifications grammaticales correspondantes);
- ajouter l'alinéa suivant: "désignons ………… (prénoms, noms et qualité) en tant que mandataire du groupement".
- préciser la ou les parties des prestations que chacun des membres du groupement s'engage à réaliser
(4) Ces mentions ne concernent pas les administrations publiques, et les personnes morales de droit public autre que l'Etat. Les concurrents non
installés au Maroc devront préciser les données équivalentes dans leur pays d’origine.

1
En cas d’appel d’offres au rabais, cet alinéa doit être remplacé par ce qui suit : « m’engage à exécuter lesdites prestations conformément au
cahier des prescriptions spéciales, moyennant un rabais (ou une majoration) de … (…) (en lettres et en chiffres), sur le bordereau des prix-détail
estimatif ».
AO n° DL4110876 Page 23
ROYAUME DU MAROC

Pièce II :
Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

ANNEXE 4 : MODELE DECLARATION D’INTEGRITE


«Nous déclarons et nous nous engageons à ce que ni nous ni aucune autre personne, y compris parmi nos dirigeants,
employés, représentants, partenaire en coentreprise ou sous-traitant agissant en notre nom sur la base de nos
instructions en bonne et due forme ou avec notre connaissance et accord, ou avec notre consentement, ne commette
ou ne commettra une quelconque Pratique interdite (telle que définie ci-dessous) en rapport avec la procédure d’appel
d’offres ou dans le cadre de l’exécution ou de la fourniture de travaux, biens ou services concernant [préciser de quel
marché ou appel d’offres il s’agit] (le "Marché"), et à vous informer au cas où une telle Pratique interdite serait portée
à l’attention de toute personne chargée, au sein de notre société, de veiller à l’application de la présente déclaration.
Pendant la durée de la procédure d’appel d’offres et, si notre offre est retenue, pendant la durée du Marché, nous
désignerons et maintiendrons dans ses fonctions une personne – qui sera soumise à votre agrément, et auprès de qui
vous aurez un accès illimité et immédiat – et qui sera chargée de veiller, en disposant des pouvoirs nécessaires à cet
effet, à l’application de la présente Déclaration.
Si (i) nous-mêmes ou un dirigeant, employé, représentant ou partenaire en coentreprise, le cas échéant agissant comme
indiqué ci-dessus, avons (a) été condamné par un tribunal, quel qu’il soit, pour un délit quelconque impliquant une
Pratique interdite en rapport avec n’importe quelle procédure d’appel d’offres ou fourniture de travaux, biens ou
services au cours des cinq années précédant immédiatement la date de la présente Déclaration, ou (ii) un quelconque
de ces dirigeants, employés ou représentants ou encore le représentant d’un partenaire en coentreprise, le cas échéant,
a été renvoyé ou a démissionné de quelque emploi que ce soit parce qu’il était impliqué dans quelque Pratique interdite
que ce soit, vous trouverez ci-après des précisions au sujet de cette condamnation, ce renvoi ou cette démission, ainsi
que le détail des mesures que nous avons prises, ou prendrons, pour garantir que ni nous ni aucun de nos employés ne
commettrons (commettra) aucune Pratique interdite en rapport avec le Marché [donner les détails si nécessaire].
Au cas où le Marché nous serait attribué, nous accordons à l’ONEE et aux auditeurs nommés par l’un ou l’autre d’entre
eux, ainsi qu’à toute autorité compétente selon la loi marocaine, le droit d’inspecter nos documents. Nous acceptons
de conserver lesdits documents durant la période généralement prévue par la législation en vigueur mais, quoi qu’il en
soit, pendant au moins six ans à compter de la date de réception provisoire du Marché. »
A l’effet des présentes dispositions, les expressions suivantes sont définies comme indiqué
ci-dessous :
 «Manœuvre de corruption» : fait d’offrir, promettre ou accorder un quelconque avantage indu en vue d’influencer
la décision d’un responsable public, ou de menacer de porter atteinte à sa personne, son emploi, ses biens, ses droits
ou sa réputation, en rapport avec la procédure de passation des marchés ou dans l’exécution d’un marché, dans le but
d’obtenir ou de conserver abusivement une affaire ou d’obtenir tout autre avantage indu dans la conduite de ses
affaires.
 «Manœuvre frauduleuse» : déclaration malhonnête ou dissimulation d’informations dans le but d’influencer une
procédure de passation d’un marché ou l’exécution d’un marché au préjudice de l’ONEE, et qui comporte des pratiques
collusoires entre soumissionnaires (avant ou après la remise des offres) ou entre un soumissionnaire et un consultant
ou un représentant de l’ONEE en vue de fixer les prix des soumissions à des niveaux non compétitifs et de priver l’ONEE
des avantages d’une mise en concurrence équitable et ouverte.
 «l’ONEE » : la personne désignée comme telle dans les documents d’appel d’offres ou le Marché.
 «Responsable public» : toute personne occupant une fonction législative, administrative, de direction, politique ou
judiciaire dans tout pays, ou exerçant tout emploi public dans tout pays, ou tout dirigeant ou employé d’une entreprise
publique ou d’une personne morale contrôlée par une entreprise publique de tout pays, ou tout dirigeant ou
responsable de toute organisation publique internationale.
 «Pratique interdite» : tout acte qui est une Manœuvre de corruption ou une Manœuvre frauduleuse ou tout acte
d’engager, en tant que salariés de l’entreprise, des retraités et des agents en activité de l’Office.

AO n° DL4110876 Page 24
ROYAUME DU MAROC

Pièce II :
Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

ANNEXE 5 : MODELE LISTES DES MOYENS HUMAINS, MATERIELS ET REFERENCES TECHNIQUES


1/3
Liste des moyens humains

d'immatriculation
à la CNSS ou
Prénom Ancienneté dans Qualification Observation
Fonction équivalent pour
et Nom les entreprises
étrangères
le domaine l'entreprise

Fait à ------------------------------------le , ---------------------------------


Signature et cachet
(Préciser le nom et la qualité du signataire)
2/3
Liste des moyens matériels
Matériels Quantité Observation
Matériel informatique :
[à préciser]
Matériel de Chantier :
[à préciser]
Matériel de levage :
[à préciser]
Fait à ------------------------------------le , ---------------------------------
Signature et cachet
(Préciser le nom et la qualité du signataire)
3/3
Liste des Références techniques
Montant Attestations
En qualité Réalisation
TTC (1)
Année

Client

Entrepreneur
S/ traitant
Membre de Objet lieu .1. .
Mandataire individuel
Groupement

(1) : Mettre F si fournie


Fait à ------------------------------------le , -------------------------------
Signature et cachet
(Préciser le nom et la qualité du signataire)

AO n° DL4110876 Page 25
ROYAUME DU MAROC

Pièce II :
Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

ANNEXE 6 : MODELE FICHE DE RENSEIGNEMENTS


(A remplir en caractère d’imprimerie)

Identification du soumissionnaire :

Raison Sociale :

Sigle : (Obligatoire : sigle officiel ou à proposer)

Forme Juridique : (SA, SARL, SNC,etc.)

Date de création : / /

Adresse du siège
sociale :

Code postal :
Ville :
Boite postale et /

son code postal


Pays
Indicatif pays : Indicatif
Ville
Téléphone :
Fax :
Télex :
Site web : w w w .

Fait à : Le :

Cachet et Signature(*)

(*) Préciser la qualité du signataire

AO n° DL4110876 Page 26
ROYAUME DU MAROC

Pièce II :
Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

ANNEXE 7 : Nature et consistance des prestations pouvant être sous-traitées

Sous-traitants Responsable de la
Pourcentage à
Prestations* (Maximum 3 par prestation sous-
sous traiter**
prestation) traitée***

Total

* La liste des prestations à définir pour le cas des travaux objet du projet.
** En aucun cas, la sous-traitance ne peut dépasser 50% du montant du marché
*** Le responsable est chargé de la supervision et du contrôle des travaux réalisés par le sous-traitant.
Ce responsable ne peut être remplacé qu’après accord préalable écrit de l’ONEE.

AO n° DL4110876 Page 27
ROYAUME DU MAROC

Pièce II :
Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

ANNEXE 8 : Modèle liste du matériel dont la fourniture est à la charge du concurrent


Pour être accepté lors de l'évaluation des offres techniques du présent appel d'offres, le matériel dont la fourniture
est à la charge des concurrents, doit remplir l'une des conditions suivantes :
- figurer sur la liste du matériel agréé diffusé sur le site internet de l'ONEE-Branche Electricité
(www.one.ma).
- Disposer de la marque NM
- figurer sur la liste du matériel accepté par l’ONEE donnée ci-après :
Désignation Equipements Marques Types
Câble MT - Câble MT isolé à champ radial PRC IMACAB S22
15/25KV 1*240mm². NEXANS
- Câble isolé au PRC USP 18/30 kV à
champ radial en Cuivre unipolaire 1x 400
mm2.
ABB HD4
Disjoncteurs Disjoncteur 36 kV à isolement dans SF6
Schneider SF1/SF2
COELME SHD
MESA GATICA SGCP-36/1250
Sectionneurs Sectionneur unipolaire/tripolaire 36 kV
SDCEM SBE
ALSTOM Grid S3F
CERALEP **
NALDA **
POINSA **
Isolateurs Isolateur support 36 kV IBERICA **
CERISOL **
INAEL **
PPCI PFI **
SADTEM OCF 36
ESITAS ATH 30
ARTECHE CRE CRF
TC Transformateur de courant 36 kV
CXE CXG
SCHNEIDER ARM4/N2F
ABB **
SADTEM 36 kV
TT Transformateur de tension 36 kV ARTECHE 36 kV
ABB 36 kV
ELSTER A1830
Comptage Compteur numérique ACTARIS SL7000
EHM metering LZQJ-XC
ZIGOR **
BENNING **
Services SGTE **
auxiliaires - Redresseurs 127 V EMERSON **
- Redresseurs 48 V SALICRU **
- Onduleur
AEES/CHLORIDE **
NEXANS **

AO n° DL4110876 Page 28
ROYAUME DU MAROC

Pièce II :
Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

Désignation Equipements Marques Types


TECNA **
TUDOR **
Services
-Batteries ALMABAT **
auxiliaires
ZIGOR **
YUASA **

- être déclaré conforme, aux spécifications techniques de référence de l'ONEE-Branche Electricité


téléchargeables à partir du site web (www.one.ma) et aux exigences techniques particulières du CCTP
du présent dossier d’appel d’offres.
Dans ce dernier cas, la conformité du matériel est établie, lors de l'évaluation des offres techniques, sur la base
des documents ci-après :
 fiches techniques faisant ressortir que le matériel proposé répond en tout point aux spécifications
techniques de référence et aux exigences techniques particulières du CCTP du présent dossier d’appel
d’offres.
 originaux ou copies certifiées conformes des rapports d'essais prévus par les spécifications techniques de
référence et éventuellement par le CCTP du présent dossier d’appel d’offres, réalisés par un laboratoire
officiel ou accrédité.
Les types et marques de matériels acceptés au stade de l’évaluation des offres techniques, deviennent contractuels.
Les concurrents devront indiquer le fabricant ou à défaut l’origine, la marque et la référence ou type des produits,
qu’ils se proposent d’installer, selon le tableau ci-après.

Liste de matériel à remplir par le soumissionnaire :

Type ou
Marque Fabriquant Pays
Poste Désignations référence
d’origine

1 Disjoncteurs 36KV ,630A, isolement SF6

2 TC 36KV, 200-400/5-5A
3 Sectionneurs tripolaires 36KV, 630A
ARRIVEES 22kV 4 Isolateurs supports 36KV (int)
Câble unipolaire, PRC, S22, HTA 18/30kV cuivre
5
240mm²
6 Boite d'extrémité extérieure 36KV - 18/30 kV
7 Raccords

8 Disjoncteurs 36KV ,630A, isolement SF6

9 Sectionneurs tripolaires 36KV, 630A

10 TC 36KV, 100-200/5-5A
DEPARTS 22kV
11 Isolateurs supports 36 kV (Intérieur)

12 TC tore 100/1A, 2,5VA


13 Raccords
AO n° DL4110876 Page 29
ROYAUME DU MAROC

Pièce II :
Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

Type ou
Marque Fabriquant Pays
Poste Désignations référence
d’origine

14 Transformateur de tension 36kV

15 Fusibles à poudre de calibre adéquat

BARRE MT 16 Sectionneur tripolaire 36kV 630A


ET
TRANCHE 17 disjoncteur tripolaire 36kv 630A
COMPLEM
18 Sectionneur tripolaire 36kV 630A
NTAIRE
19 Tube cuivre + connexion MT
20 Isolateurs supports 36KV
21 Raccords

SERVICE
22 TSA 100 KVA avec buchholz
AUXILLIAIRES

Câble isolé au PRC USP 15/25 kV à champ radial


23
en aluminium unipolaire 1x240mm2

Rabattement 24 Parafoudre MT -36 KV


25 Boite d'extrémité (jeu complet)

26 Boite de jonction (jeu complet)

AO n° DL4110876 Page 30
ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

ANNEXE 9 : Critères de qualification moyens humains et matériel

A - Construction des postes HT/MT et MT/MT comprenant :

 La gestion administrative, financière et technique de la réalisation de projet de construction


des postes HT/MT et MT/MT;
 Travaux de montage, de réglage, de vérification et d’essai de l’appareillage HT et MT ;
 Travaux de montage et de câblage des armoires de contrôle commande ;
 Les opérations de paramétrage et de configuration de protections et de systèmes
numériques des postes HT/MT;
 Les opérations d’essais et de mise en services des services auxiliaires et des installations de
protections et de contrôle commande ;
 Les travaux de montage, de câblage, essais et mise en service des équipements des
télécommunications ;
 L’ingénierie des postes HT/MT comprenant les études de base et de détail concernant le
génie civil, l’appareillage et le contrôle commande, ainsi que l’élaboration des plans
d’exécution.
Moyens humains
 Encadrement technique
- Responsable technique
- Chargé d’affaires
- Responsable du bureau d’étude
- Projeteur appareillage HT
- Projeteur contrôle commande
- Dessinateur
 Encadrement administratif
- Responsable administratif
- Responsable achats et logistique
- Assistant de direction
 Personnel du chantier
- 1 Chef de chantier habilité
- Une équipe appareillage postes HT composée de :
o 1 Chef d’équipe habilité
o 1 technicien appareillage HT habilité
- Une équipe contrôle commande composée de :
o 1 Chef d’équipe habilité
o 1 technicien contrôle commande habilité
- 1 responsable QHSE

Définition des profils


Fonctions Profils
Responsable administratif Cadre diplômé (Bac+4) ou (Bac+2) avec 3ans d’expérience dans le domaine
Responsable achats et logistique Cadre diplômé (Bac+4) ou (Bac+2) avec 3 ans d’expérience dans le domaine.
Responsable technique Ingénieur, formation technique bac + 5, bac + 4 avec 3 ans d’expérience ou
technicien supérieur avec 5 ans d’expérience dans le domaine PHT
Chargé d’affaires Ingénieur ou Technicien avec 3 ans d’expérience dans le domaine
Responsable bureau d’étude Ingénieur de formation en génie électrique ou en génie mécanique
Dessinateur Diplôme en Dessin ou en DAO ou technicien (Bac + 2) ayant des connaissances
dans le domaine de dessin.

AO n° DL4110876 Page 31
ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

Projeteur Projeteur de formation ou agent technique ayant 3 ans d'expérience dans le


domaine.
Chef de chantier Technicien supérieur ou chef d’équipe ayant 3ans d‘expérience dans le domaine
PHT.
Chef d’équipe contrôle commande Technicien de formation avec des connaissances en informatique ayant une
expérience de 5 ans dans le domaine PHT.
Chef d’équipe appareillages postes Technicien de formation ayant une expérience de 5 ans dans le domaine.
Technicien contrôle commande Technicien de formation avec des connaissances en informatique industrielle.
Technicien appareillages postes Technicien de formation ou ouvrier qualifié ayant une expérience de 5 ans dans
le domaine PHT.
Responsable QHSE Cadre diplômé (Bac+4) ou (Bac+2) avec 3 ans d’expérience dans le domaine
QHSE
Assistant de direction Technicien en secrétariat ou 3 ans d’expérience comme assistant de direction.
Moyens matériels
Siège social (propriétaire ou locataire d'un local de superficie utile d'environ 100m²)
 Fax + e-mail
 Téléphone
 Matériel informatique (2 PC complet)
 Station DAO
 1 Mat de levage 3 T
 1 Tire-fort 5T
 1 Appareil de mesure de niveau
 1 Compresseur pour peinture
 1 Poste de soudure
 1 Appareil de mesure de terre
 1 Etabli de chantier avec étau
 3 Poulies de levage
 1 Cintreuse de différents diamètres
 4 Caisses à outils individuelles conformément à la liste citée au point 6
 1 Clés dynamométrique
 Matériel de sécurité conformément à la liste citée au point 7
 Lots d’échelles, élingues, cordes,…
 1 caisse d’injection primaire et secondaire
 Appareils de mesure (Volt, Amp, etc.)
 Mesureur d’isolement
1- Liste du matériel composant la caisse à outils
 4 Caisses à outils vides
 4 Sacoches à outils vides
 Marteau de 500 g
 Massette de 1000g
 Burin de maçon
 Pince universelle
 Pince coupante
 Pince à dénuder
 Pince à sertir pour les petites cosses
 Pince à sertir pour les manchons et les extrémités des câbles
 Chalumeau à gaz portatif
 Clé à molette de 30 mm

AO n° DL4110876 Page 32
ROYAUME DU MAROC

Pièce II : Règlement de la consultation : Dispositions Particulières Travaux (RCDP-Travaux)

 Série de clés plates de 8 à 24 mm


 Couteau d’électricien
 Scie à métaux
 Double mètre
 Perceuse à main électrique
 Niveau à bulles
 Truelles dite langue de chat
 Truelle de maçon
 Corde de traçage avec poudre
 Fil à plomb
 Fourches de levages pour poteau bois
 Barres à mines
 Barre à dame, pioche, pelles terrassier et à curette, tamis
 Sertisseuse pour câble avec jeu de matrices
 1 jeu de tournevis
 Lot de 3 crayons
 1 dynamomètre
 1 thermomètre
 1 jeu de jalons
 1 lot d’accessoires pour déroulage des câbles (moufles, poulies, grenouilles …)
2- Liste de matériel de sécurité
 Appareils de mesure et de contrôle
- Telluromètre (appareil de mesure de résistance de terre)
- Détecteur de tension BT et contrôleur de champs tournant
- Mesureur d’isolement
- 2 Vérins 3 tonnes
 Matériel de sécurité
- Casques de protection antichoc
- Lunettes de protection teintées anti UV
- Lunettes masque anti buée
- Lunettes, casque de protection et gants pour soudeur
- Gants de travail
- Harnais ceinture de sécurité complet
- Longe avec absorbeur d’énergie
- Corde de service de 20 mètres synthétique avec poulie et crochet
- Chaussures de sécurité
 Matériel de secours
- Boîte médicale de 1er secours
 Tenues de travail
- Combinaisons ou blouses de travail (Quantité : )
- Vêtements de pluie (Qté : )
 Echelles
- Echelles,Cordes,Elingues ….
 Equipement de protection collective
- Gants isolants de manœuvres MT- HT (taille.........)
- Détecteur unipolaire de tension sonore et lumineux 10/30 kV
- Détecteur unipolaire de tension sonore et lumineux 60/90 kV
- 2 DMT et en CC pour postes de 2ème catégorie
- 4 jeux de MALT pour conducteur rond (pince+câble+étau)

AO n° DL4110876 Page 33
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Direction Régionale Distribution Laâyoune

CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR


GUENDOUZ

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)


III-1 Cahier des Clauses Administratives et Financières Particulières Travaux
(CCAFP-Travaux).

AO n° DL4110876 Page 34
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

PREAMBULE
Le Cahier des Clauses Administratives et Financières comporte deux parties : les clauses générales
(CCAFG) et les clauses particulières (CCAFP-Travaux).
Le présent Cahier des Clauses Administratives et Financières concerne les clauses particulières (CCAFP-
Travaux).

Il développe, complète les clauses générales qui restent applicables.


Les deux cahiers sont reliés par le numérotage des articles. Les numéros des articles du CCAFP-Travaux
ne sont pas consécutifs et suivent ceux des articles du CCAFG-Travaux.

AO n° DL4110876 Page 35
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Sommaire

Article 1. Objet du marché.................................................................................................... 37


Article 6. Pièces constitutives du marché ............................................................................. 37
Article 7. Documents annexés et postérieurs au marché .................................................... 37
Article 13.1 Maître d’ouvrage et maître d’œuvre .................................................................... 38
Article 13.4 Sous-traitance........................................................................................................ 38
Article 13.5 Assurances et responsabilité ............................................................................. 38
Article 13.8 Personnel de l’Entrepreneur ................................................................................ 39
Article 15. Délai d’exécution ................................................................................................... 39
Article 16. Délai d’exécution supplémentaire ........................................................................ 39
Article 17. Pénalités de retard ................................................................................................ 39
Article 18. Préparation du chantier .......................................................................................... 39
Article 19-1 Vérification qualitative des fournitures et matériaux .......................................... 40
Article 23-3 Protection de l’environnement ............................................................................ 40
Article 24-3 Main d’œuvre ....................................................................................................... 40
Article 26-1 Programme des travaux (calendrier d'exécution) ................................................ 41
Article 26-2 Notices de fonctionnement et d’entretien .......................................................... 41
Article 33 - Dégâts à l'occasion de l'exécution des prestations ............................................... 41
Article 36 : Nettoiement du chantier- Repliement des installations de chantier .................... 41
Article 41.1 Réception en usine. ............................................................................................... 42
Article 41.2 Réception Provisoire ............................................................................................. 42
Article 42. Garanties contractuelles ....................................................................................... 42
Article 43 Réception définitive ................................................................................................. 42
Article 45 - Impôts et taxes ...................................................................................................... 42
Article 48 - 1 Etablissement de la facture ................................................................................ 44
Article 48 - 2 Facturation de l’avance ...................................................................................... 44
Article 48 - 3 Facturation de la retenue de garantie ................................................................ 44
Article 48 - 6 Dépôt de la facture ............................................................................................. 44
Article 50 - Révision des prix .................................................................................................... 44
Article 51-1 Cautionnement provisoire.................................................................................... 44
Article 51-2 Cautionnement définitif ....................................................................................... 44

AO n° DL4110876 Page 36
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Article 1. Objet du marché


Le présent marché a pour objet la construction et équipement d’un poste élévateur au centre BIR
GUENDOUZ.
Article 6. Pièces constitutives du marché
Les pièces contractuelles constituant le marché sont les suivantes :
1. L’acte d’engagement ainsi que et ses annexes et ses avenants éventuels.
2. Cahier des Prescriptions Spéciales (CPS).
2.1. Le Cahier des Clauses Administratives et Financières Particulières (CCAFP).
2.2. Le Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP).
2.3. Le modèle de Plan Général de Coordination en matière de Sécurité et de Protection de la
Santé (PGCSPS) qui définit les modalités d'adaptation aux contraintes en matière de Sécurité
et de Protection de la santé lors de la réalisation des travaux, si le marché le prévoit.
2.4. Les documents réglementaires en matière de prévention et Sécurité : Plan de prévention PP,
Plan de prévention simplifié PPS, Protocole de sécurité (PS.
3. Le bordereau des prix-détail estimatif.
4. L’offre technique
5. Le cahier des Prescriptions Communes (CPC).
5.1. Le Cahier des Clauses Administratives et Financières Générales (CCAFG).
5.2. Le Cahier des Clauses Techniques Générales (CCTG).
5.2.1. CSTG pour la réalisation des postes THT-HT.
5.2.2. Manuel des Spécifications Techniques de l’ONEE-Branche Électricité.
6. Le Cahier des Clauses Administratives Générales applicables aux marchés de travaux exécutés pour
le compte de l’Etat, (CCAG-T-Mai 2016).
7. Les Fiches de valeurs de garanties
Pour ce qui concerne les pièces graphiques, en cas de contradiction, le plan à plus grande échelle
prévaut.
Les addendas suivent l’ordre hiérarchique du document qu’ils modifient.
Les pièces générales mentionnées ci-dessus sont réputées connues de l’Entrepreneur même si elles ne
sont pas jointes au marché et constituent incontestablement des documents contractuels.
En cas de discordance ou de contradiction entre les documents constitutifs du marché, autres que
celles se rapportant à l'offre financière telle que décrite par l'article 27 du décret n° 2-12-349 et en
tenant compte des stipulations de l'article 2 du CCAG-T - Mai 2016, ceux-ci prévalent dans l'ordre où
ils sont énumérés ci-dessus.
Le contractant est réputé être en possession du CCAFG, PGCSPS, CCTG et CCAG-T MAI 2016 et avoir
pris connaissance des dispositions qui y figurent. Les CCAFG, CCTG, PGCSPS et CCAG-T MAI 2016 sont
téléchargeables sur le site web de l’ONEE - Branche Electricité à l’adresse : , http://www.one.ma
rubrique fournisseurs.
Les attributions du ministre au niveau du CCAG-T MAI 2016 sont données au Directeur Général de
l’ONEE.
Article 7. Documents annexés et postérieurs au marché
Sont annexés au présent marché :

AO n° DL4110876 Page 37
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

- Liste de matériels réseaux proposés par le titulaire.


- Planning de réalisation des travaux.
- Liste des prestations à sous-traiter.
Article 13.1 Maître d’ouvrage et maître d’œuvre
Le maître d’ouvrage : ONEE – Branche Electricité représenté par son Directeur Général de l’ONEE ou
par son délégataire.
Le maître d’œuvre : Direction Régionale Distribution Laâyoune.
Article 13.4 Sous-traitance
Toute sous-traitance dans le cadre du présent appel d'offres est régie par les règles suivantes :
 Peuvent être sous-traitées, les prestations d’études et de travaux indiquées sur le tableau en
annexe 7.
 Les opérations d’achat du matériel à mettre en œuvre ne peuvent être sous-traitées.
 Le sous-traitant doit, selon la nature des prestations objet de la sous-traitance, être :
préalablement accepté par l'ONEE, selon les conditions prévues par la réglementation en vigueur.
 pour les prestations de Génie Civil avoir le certificat de qualification BTP approprié .
 pour les prestations confiées aux laboratoires de bâtiment et travaux publics, avoir le certificat de
qualification et de classification des laboratoires de bâtiments et de travaux publics (QCLBTP)
appropriés.
 La supervision et le contrôle du chantier doivent être assurés par le personnel de l’entrepreneur.
 L’ONEE– Branche Electricité se réserve le droit de refuser, à tout moment, tout sous-traitant ayant
été défaillant dans l’exécution de précédents marchés; le concurrent peut remplacer le sous-
traitant écarté dans le délai fixé par l’ONEE– Branche Electricité.
 La sous-traitance est limitée à 50% du montant du marché.
 L’entrepreneur est tenu, autant que possible, lorsqu’il envisage de sous-traiter une partie du
marché, de la confier à des prestataires installés au Maroc et notamment à des petites et
moyennes entreprises.
L’entrepreneur peut, à titre exceptionnel, et sur demande écrite et motivée, soumettre à l’accord de
l’ONEE, le remplacement ou le rajout d’un sous-traitant, étant entendu que l’ONEE se réserve le droit
d’accepter ou d’opposer un refus motivé sur le nouveau sous-traitant proposé, dans le respect des
dispositions réglementaires.
L’entrepreneur est tenu de fournir à l’ONEE, les conventions passées avec ses sous-traitants, dûment
signées, et ce, au plus tard 15 jours avant le commencement de la réalisation de la prestation sous-
traitée. Les conventions doivent préciser la consistance et les clauses contractuelles ; l’indication des
prix n’étant pas obligatoire.
En cas de non remise des conventions suscitées dans le délai fixé, les sous-traitants ne seraient pas
autorisés à entamer la réalisation des prestations y afférentes, le retard engendré étant imputé à
l’entrepreneur.
Article 13.5 Assurances et responsabilité
Les dispositions de l’article 13.5 du CCAFG-T restent applicables.

L'entrepreneur est tenu de présenter, à ses frais et au plus tard à la réception définitive du marché, la
police d'assurance couvrant les risques liés à la responsabilité décennale de l’entrepreneur telle que

AO n° DL4110876 Page 38
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

celle-ci est définie à l’article 769 du dahir du 9 Ramadan 1331 (12 août 1913) formant code des
obligations et contrats. A cet effet et avant le commencement des travaux, l'entrepreneur est tenu de
présenter au maître d'ouvrage l'engagement auprès d'une compagnie d'assurance et de réassurance
de lui délivrer ladite assurance.

La période de validité de cette assurance court depuis la date de réception définitive jusqu'à la fin de
la dixième année qui suit la date de cette réception.
La réception définitive de l'engagement est subordonnée par l'accord de l'ONEE-BE sur les termes et
l'étendue de cette police d'assurance.
Article 13.8 Personnel de l’Entrepreneur
Le personnel clé de l’Entrepreneur, chargé de l’exécution du marché à savoir : Le responsable
technique, les Chefs de chantier, Les Chefs d'équipe, les Monteurs de ligne et les Monteurs
équipement poste, doit être résident au Maroc dès la réception par l’Entrepreneur de la notification
de l’ordre de service de commencer les travaux et ce jusqu’à la réception provisoire.
Article 15. Délai d’exécution
Le délai d’exécution des travaux est de 18 mois.
Le délai est compté à partir de la date d’ODS de commencement des travaux notifié par l’ONEE
jusqu’à l’achèvement des installations prêtes pour être mises sous tension non compris les délais de
visites de réception et des essais propres à l’ONEE.
Article 16. Délai d’exécution supplémentaire
Le seuil des intempéries donnant lieu à des prolongations de délais doit faire l’objet d’une déclaration
par constat contradictoire entre l’ONEE et l’Entrepreneur que la zone où se déroulent-les
Travaux est jugée inaccessible. L’entrepreneur a l’obligation de présenter le bulletin météo
correspondant à la période de survenance des intempéries à joindre audit constat contradictoire.
Les seuils des intempéries sont comme suit :
 Vent fort dépassant le seuil de 13m/s en hauteur et 16m/s au sol.
 Forte pluie d’une intensité dépassant 40 mm/h.
 Température basse inférieur à 0°C et élevée dépasse 50°C.
 Humidité dépasse 95%.
Article 17. Pénalités de retard
Les dispositions de l’article 17 du CCAFG-Travaux s’appliquent.
Le montant des pénalités est plafonné à huit pour cent (8%) du montant initial du marché
éventuellement majoré par les montants correspondants aux travaux supplémentaires et à
l'augmentation dans la masse des travaux.
Article 18. Préparation du chantier
Lorsque les travaux sont réalisés au droit ou au voisinage d'ouvrages souterrains ou enterrés tels que
canalisations et câbles dépendant du maître d'ouvrage ou d'une autre administration, il appartient au
maître d'ouvrage de recueillir toute information sur la nature et la position de ces ouvrages et de les
fournir à l'entrepreneur, avant tout commencement des travaux, en vue de leur matérialisation sur le
terrain par un piquetage spécial. L'entrepreneur doit, dix (10) jours avant tout commencement des
fouilles, prévenir l'administration responsable des ouvrages souterrains ou enterrés concernés.
L’entrepreneur enlève au fur et à mesure les produits de démolition, gravats et débris en se
conformant aux instructions du maître d'ouvrage.

AO n° DL4110876 Page 39
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Article 19-1 Vérification qualitative des fournitures et matériaux


Les dispositions de l’article 19-1 du CCAFG -Travaux sont complétées comme suit :
Pour les travaux complexes de génie civil des postes THT non sous traités (salle 22KV) et soumises à la
qualification et classification BTP, l'entrepreneur doit fournir le certificat de qualification BTP : Secteur
A qualification A2 et A5 Classe 5.
Pour être accepté à être installé dans les ouvrages objet du présent marché, le matériel dont la
fourniture est à la charge de l’entrepreneur doit figurer sur la liste donnée en annexe 8 du RCDP
complétée par les marques et types acceptés au stade de l'évaluation des offres techniques.
L’ONEE - Branche Electricité se réserve le droit d’exiger la production avant ouverture du chantier du
certificat attestant la conformité ou l’origine de tout ou partie du matériel.
Le changement de tout matériel après adjudication ne peut être toléré que pour des cas exceptionnels
dûment justifiés par l’entrepreneur et après accord écrit de L’ONEE - Branche Electricité.
Toutes les fournitures devront être approuvées par l’ONEE - Branche Electricité avant leurs mises en
œuvre. A cet effet, l’entrepreneur doit soumettre la liste définitive du matériel à installer à l’ONEE
Branche Electricité pour approbation avant son approvisionnement.
L’ONEE - Branche Electricité se réserve le droit de demander à l’entrepreneur, avant la réception de
l'ouvrage, d’apporter les modifications nécessaires assorties de garanties supplémentaires d’un
matériel reconnu conforme dans le cadre du marché, et dont le comportement en exploitation de
matériel identique, se serait révélé non satisfaisant.
L’entrepreneur est tenu d'établir une convention avec un laboratoire officiel ou accrédité dans le
domaine du génie-civil et qui doit être remise à L’ONEE- Branche Electricité avant le commencement
des travaux.
Les travaux à prévoir dans cette convention comporteront notamment :
 les études préliminaires des compositions optimales des bétons et des conditions de mise en
œuvre ;
 le contrôle de la qualité et de conformité aux spécifications des cahiers de charges des :
 ciments et matériaux approvisionnés sur le chantier ;
 béton mis en œuvre dans les ouvrages de génie- civil ;
 réfection des chaussés y compris compactage.
Les frais d'établissement de cette convention seront entièrement à la charge de l’entrepreneur dont
une copie doit être remise à l’ONEE- Branche Electricité avant le commencement des travaux.

Pour les prestations des laboratoires BTP non sous-traités l'entrepreneur doit fournir pour ces
prestations, le certificat de qualification et de classification des laboratoires de bâtiments et de travaux
publics (QCLBTP).
Article 23-1 Protection de l’environnement
L'entrepreneur doit être en mesure, en cours d'exécution des travaux, d'apporter la preuve que les
prestations effectuées dans le cadre du marché satisfont aux exigences environnementales.
Article 24-3 Main d’œuvre
L'Entrepreneur est tenu d’affecter à l’exécution du marché, les moyens en personnel et en matériel,
et toutes modifications de ces moyens doit être soumise à l’accord préalable de l'ONEE-Branche
Electricité.

AO n° DL4110876 Page 40
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Article 26-1 Programme des travaux (calendrier d'exécution)


Dès la notification de l’ordre de service pour commencer les travaux, le planning détaillé présentant
les jalons donnés ci-après, doit être daté et remis à l’ONEE.

Le planning détaillé de construction est contractuel et doit préciser les jalons suivants :
 Etudes topographiques et complémentaires.
 Ordres d’achats des fournitures et des équipements et leurs réceptions.
 Délais de mise à disposition sur chantier des fournitures et des équipements et leurs réceptions.
 Délais d’exécution des opérations de génie civil.
 Délais d’exécution des opérations de montage.
Article 26-0 Notices de fonctionnement et d’entretien
A défaut de précision des délais d’approbation, l’ONEE-BE dispose d'un délai de quinze (15) jours pour
donner cet agrément ou formuler ses remarques sur les documents fournis. Passé ce délai, le silence de
L’ONEE-BE vaut agrément desdits documents.
Article 33 - Dégâts à l'occasion de l'exécution des prestations

Dès notification de l’ODS, l’Entrepreneur devra effectuer toutes les démarches nécessaires pour
l'exécution des prestations objet du marché et remettre à l’ONEE les documents suivants :
 Copie des avis d'ouverture de chantier transmis aux Autorités Locales.
 Liste des propriétés privées contenant noms, prénoms, caïdat et références foncières du terrain
ou domaines et ouvrages d'organismes public et autorité locale et préfectorale traversés.
 Recensement des arbres dans la tranchée de passage des lignes et/ou postes HT et/ou THT objet
des prestations.
 Liste des dégâts éventuels causés aux cultures durant les travaux à indemniser par l'ONEE selon
le prix de la Direction Provinciale de l’Agriculture (DPA) ou de la commission Administrative
d’Evaluation (CAE).
 Liste des dégâts éventuels causés aux cultures durant les travaux à indemniser par l’Entreprise.
 Les certificats de bien vivre délivrés par les Autorités Locales concernées par le passage des lignes
et/ou postes HT et/ou THT objet des prestations.

Il reste entendu que :


 L’Entreprise doit se conformer aux dispositions particulières et provisoires que nécessitent les
travaux au niveau des traversées des domaines ou d'ouvrages de tiers.
 Les dégâts causés aux cultures pendant les travaux y compris les arbres fruitiers ou non fruitiers,
sont à la charge de l’Entrepreneur.
Article 36 : Nettoiement du chantier- Repliement des installations de chantier
Au fur et à mesure de l'avancement des travaux, l'entrepreneur doit procéder à ses frais au
dégagement, au nettoiement et à la remise en état des emplacements mis à sa disposition par le maître
d'ouvrage pour l'exécution des travaux. L'entrepreneur se conforme pour ce dégagement, ce
nettoiement et cette remise en état à l’échelonnement.

A défaut d'exécution de tout ou partie de ces opérations, le maître d'ouvrage met en demeure
l'entrepreneur de réaliser ces opérations. Si l'entrepreneur ne les réalise pas dans un délai maximum
de trente (30) jours à compter de la date de la réception de la mise en demeure, il est appliqué une
pénalité journalière, dont le montant 1 000 DH, sans préjudice de l'application des mesures coercitives
prévues à l'article 59 du CCAFG-T V1 Aout 2017.

AO n° DL4110876 Page 41
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Article 41.1 Réception en usine.


A chaque fois qu'il sera jugé nécessaire, l'ONEE se réserve le droit de prévoir la réception en usine ou
d'exiger un certificat d'origine ou la fourniture d’échantillons du matériel proposé.
La réception en usine du matériel à mettre en œuvre doit être effectuée par l’entrepreneur ou la
personne mandatée par lui.
Les essais de réception doivent être réalisés conformément aux documents techniques de référence.
Les rapports d’essais sont à remettre à l’ONEE par l’entrepreneur et ce, avant la réception provisoire
de l’ouvrage.
L’ONEE -Branche Electricité se réserve le droit d’assister aux essais de réception en usine.
L’entrepreneur est tenu d’informer l’ONEE-Branche Electricité de la date des essais au moins 4
semaines à l’avance.
Article 41.2 Réception Provisoire
La réception provisoire a pour objet le contrôle de la conformité des prestations réalisées par le
Contractant avec l'ensemble des obligations de l'engagement. La réception provisoire sera
prononcée, sur demande du Contractant, après réalisation de la totalité des prestations objet de
l'engagement.
Article 42. Garanties contractuelles
Le délai de garantie est fixé à un (1) an à dater de la réception provisoire.
Pour les travaux d’étanchéité, de génie civil et de construction : Des garanties additionnelles de Dix
(10) ans sont prévus conformément à l’article 769 du dahir du 9 ramadan 1331 (12 août 1913) formant
code des obligations et des contrats. La date de la réception définitive marque le début de la période
de garantie définie par le dahir précité.
Article 43 Réception définitive
A l'expiration de la période de garantie, la réception définitive pourra être prononcée à la demande
du Contractant, sous réserve que ce dernier ait bien remédié aux défauts de fonctionnement,
anomalies, désordres ou malfaçons constatés pendant le délai de garantie.
Cette réception définitive sera différée pour les parties qui auraient subi des remplacements ou ayant
fait l'objet de garanties supplémentaires acceptées, par les deux parties
La réception définitive marquera la fin d'exécution de l’engagement et libérera les parties
contractantes de leurs obligations.
Article 45 - Impôts et taxes
Dédouanement
Il reste entendu que l’entrepreneur fera son affaire de l'importation et du dédouanement de toutes
les fournitures et équipements nécessaires à la réalisation des ouvrages du présent marché ainsi que
le matériel devant constituer son propre stock pour faire face à ses obligations contractuelles.
Pour toutes les fournitures et équipements importés nécessaires à la réalisation des ouvrages du
présent marché, dont le montant est payable en devises étrangères, l’entrepreneur ou son transitaire
se chargera de toutes les démarches et de toutes les opérations de dédouanement, déchargement à
quai, transit, enlèvement, livraison sur site, etc...
A cet effet, il doit, avant toute expédition, arrêter avec le maître d'œuvre la liste du matériel à importer.

AO n° DL4110876 Page 42
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Pour permettre à l'ONEE-– Branche Electricité de suivre l'évolution des opérations d'importation
l’entrepreneur est tenu à l'occasion de la réalisation de chacune de ces opérations, de constituer un
dossier approprié à mettre à la disposition de l'ONEE– Branche Electricité aux Bureaux de la Direction
Approvisionnements et Marchés (DAM) : 65, Rue OTHMAN BEN AFFAN 20 000 CASABLANCA B.P. 13
498 -MAROC, Tel : …………… Télécopieur
Ce dossier comprendra en particulier des exemplaires des documents suivants :
 factures d’expédition,
 déclaration en douane (D.U.M),
 copie du connaissement et/ou L.T.A et/ou CMR,
 attestation d’assurance,
 bordereau de colisage.
L’entrepreneur fera également son affaire de l’importation temporaire éventuelle de matériel. Il
prendra en charge tous les frais y afférents et notamment les droits de douane et taxes.
L’entrepreneur aura à accomplir toutes les formalités pour l’importation et l’exportation de tel
matériel, et constituera les cautionnements nécessaires. L’ONEE- Branche Electricité n’interviendra
en aucune façon dans cette affaire.
Pour permettre à l'ONEE- Branche Electricité de suivre l'évolution des opérations d'importation et
d'exportation temporaire, l’entrepreneur est tenu à l'occasion de la réalisation de chacune de ces
opérations, de constituer un dossier approprié à mettre à la disposition de l'ONEE– Branche
Electricité aux Bureaux de la Direction Approvisionnements et Marchés (DAM) : 65, Rue OTHMAN
BEN AFFAN 20 000 CASABLANCA B.P. 13 498 -MAROC, Tel : …………… Télécopieur……………….
Ce dossier comprendra en particulier des exemplaires des documents suivants :
 Facture d'importation ou d'exportation,
 colisage,
 déclaration douanière,
 caution Bancaire.
Pour clore ces dossiers, les mains levées douanières correspondantes seront remises à l'ONEE-
Branche Electricité.
L'ONEE– Branche Electricité se constituant importateur, il ne pourra souscrire les titres
d'importations qu'après désignation par l’entrepreneur ou par son transitaire de la nomenclature
douanière Marocaine correspondant à chaque article ou ensemble d'articles de matériels.
L'ONEE–Branche Electricité sera par conséquent dégagé de toute responsabilité quant à la
contestation des nomenclatures par la douane, le supplément des droits de douane le retard
d'enlèvement des matériels, les frais et risques portuaires ou aéroportuaires qui en découlent seront
pris en charge par l’entrepreneur.
Modalités de paiement des droits de douane
Compte tenu des modalités de paiement de la part en devises étrangères prévues aux marchés et du
fait que l’ONEE– Branche Electricité doit se constituer importateur des fournitures payables en devises
étrangères, le règlement des droits de douane et des taxes aura lieu comme suit :
 les droits d’importation et les taxes prévues par la réglementation douanière, applicables à la part
relative aux fournitures importées rendues CIP, seront réglés directement par l’entrepreneur à la
recette des douanes marocaines.
 Pour la TVA advalorem voir ci-dessus.

AO n° DL4110876 Page 43
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

 en cas de déclaration douanière de l’entrepreneur faisant ressortir, par erreur, un montant total de
fournitures livrées supérieur au montant des fournitures indiquées au présent marché, le
supplément de droits de douane résultant de cette erreur de déclaration serait à la charge de
l'entrepreneur .
Article 48 - 1 Etablissement de la facture
Les dispositions de l’article 48-1 du CCAFG -Travaux sont complétées comme suit :
La facture doit comporter le numéro ICE de l’ONEE : 001591281000011.
Article 48 - 2 Facturation de l’avance
L’avance n’est pas prévue.
Article 48 - 3 Facturation de la retenue de garantie
La retenue de garantie est prévue et pourra être remplacée par une garantie bancaire de même valeur.
La garantie bancaire correspondant à la retenue de garantie doit être originale, adressée ou déposée
à l'adresse :
Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable « Branche électricité »
Direction Régionale Distribution Laâyoune (DR08) -
Intersection MILLOUD ELKHALLOUFI /Abdelkrim ELKHATBI B.P :309 Laâyoune
Article 48 - 6 Dépôt de la facture
La facture doit être adressée ou déposée à l'adresse :
Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable « Branche électricité »
Direction Régionale Distribution Laâyoune (DR08) -
Intersection MILLOUD ELKHALLOUFI /Abdelkrim ELKHATBI B.P :309 Laâyoune
Article 50 - Révision des prix
Les prix du présent marché sont fermes et non révisables.
Article 51-1 Cautionnement provisoire
Le montant du cautionnement provisoire est de 200 000,00 DH (deux cent mille dirhams)
Article 51-2 Cautionnement définitif
Les dispositions de l’article 51.2 du CCAFG-Travaux s’appliquent.
Le cautionnement définitif est exigé, et alors que l'entrepreneur ne réalise pas ce cautionnement dans le
délai prévu (20 jours) qui suivent l’approbation de la notification du marché, il est appliqué à l'entrepreneur
une pénalité d'un pour cent (1%) du montant initial du marché.

AO n° DL4110876 Page 44
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Direction Régionale Distribution Laâyoune

CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR


GUENDOUZ

Pièce III- Cahier des prescriptions spéciales (CPS) :


III - 2 Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

AO n° DL4110876 Page 45
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

ARTICLE 1. DONNEES D'ENSEMBLE

Ce projet consiste à la Construction et équipement d’un poste élévateur au centre BIR GUENDOUZ.
La consistance de ce projet est :

A- Génie civil :
- Construction d’un bâtiment pour les transformateurs de puissance.
- Construction d’une salle 22kV « à double jeu de barre ».
- Construction d’un bâtiment de commande.
- Construction d’un local de gardiennage et d’un local de permanence.
- Terrassement et aménagement de la plateforme.

B- Equipements 22 kV :

1. Trois arrivées 22 KV équipée chacune de :


 01 disjoncteur tripolaire, 36KV, 630A, Icc= 30 KA, isolement SF6,
 03 transformateurs de courant 36KV, double secondaire de rapport 200-400/5-5A, 50VA,
cl 0,5 et 5P20.
 02 sectionneurs tripolaires, 36KV, 630A à commande mécanique et avec boîtier de
signalisation
 Câble MT S22 étanche, 18/30 KV, 240 mm² Cuivre.
 Boites d'extrémité 18/30KV, 240 mm² Cuivre.
2. Un double jeu de barre 22KV :
 Tubes de cuivre de diamètre 55/60 MM « le jeu de barre sera double ».
 (06) transformateurs de tension 36 kV, 22000/100, Cl 0.5 P=30VA type intérieur.
 (04) Sectionneurs tripolaires 36KV, 630A, à commande mécanique verticale et boîtier de
signalisation,
 01 Disjoncteur tripolaire, type intérieur, 36KV, 630A, Icc = 30 KA à isolement SF6,
 Isolateurs support 36KV, C10-125,
 (02) Combinés interrupteur-fusible (pour TSA)
 Connexions entre le jeu de barres MT et la cellule de couplage en tube de cuivre 55/60mm
(ou barres en cuivre équivalentes),
 Connexions entre le jeu de barres MT et les deux sectionneurs d’aiguillage des arrivées MT
en tube cuivre 55/60mm,
 Connexions entre le jeu de barres MT et tous les sectionneurs d’aiguillage des départs en
barre cuivre 60/5mm,
3. Quatre cellules départs 22kV :
Chaque départ à équiper par :
 01 disjoncteur tripolaire, type intérieur, 36KV, 630A, Icc = 30 KA à isolement SF6,
 03 transformateurs de courant 36KV, 100-200/5-5A, 50VA, cl 0,5 et 5P20,
 01 sectionneur tête de ligne tripolaire 36KV, 630A, à commande mécanique verticale et
boîtier de signalisation,
 02 sectionneurs d’aiguillage tripolaire, 36KV, 630A, à commande mécanique et boîtier de
signalisation,
 01 TC tore 100/1A, 2,5 VA pour détection de la terre résistante
4. Trois cellules départs 22kV « réserve »:
Chaque départ réserve à équiper par :

AO n° DL4110876 Page 46
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

 02 sectionneurs d’aiguillage tripolaire, 36KV, 630A, à commande mécanique et boîtier de


signalisation,

C- Services auxiliaires :
 (02) TSA 50 KVA
 (02) redresseurs 127A (100A)
 (02) redresseurs 48A (100A)
 (01) batterie 127V (400AH)
 (01) batterie 48V (400AH)
 (01) Onduleur UPS (100A)
 Armoires : 220/380V, 127Vcc et 48Vcc, permutation automatique
 Eclairages intérieur et extérieur.

D- Contrôle commande, système et téléconduite :


 Tranches BT de trois
 arrivées
 Tranches BT des quatre départs
 Tranche BT complémentaire
 Armoires de comptage.
 Poste de conduite : PC industriel sans ventilation avec disc dure SSD 512 GO
 Passerelle de communication 61850 vers 101/104
 Passerelle de communication DLMS vers 61850
 licence avec clés physique pour gérer 1000 variables
 Switch Industriel RAGEDDCOM 12 ports LAN +2 PORT FO
 Fourniture et travaux pour l’intégration au SCADA du SCR LAAYOUNE

Note importante :
1. Tout le matériel 36KV prévu dans ce marché aura une ligne de fuite ≥ 960mm (classe N6,
40mm/KV).
2. Dans le cas où les spécifications techniques d’un article du bordereau des prix ne sont pas
mentionnées au niveau du présent CPS, le descriptif technique issu du CSTG de l’ONEE est alors
adopté.

ARTICLE 2. ETENDUES ET LIMITES DES FOURNITURES ET PRESTATIONS

Le présent dossier comprend la totalité des études d'exécution, fournitures, travaux de génie civil et
les travaux d'équipement électrique moyenne et basse tension nécessaires à la réalisation du projet
cité à l'article précédent.

A titre indicatif, et sans que cette énumération puisse être considérée comme limitative, les prestations
sont les suivantes :
- L'Entrepreneur devra fournir à l'ONEE joint à son offre, le planning détaillé et daté des
études, approvisionnements, fournitures, travaux, etc. Ce planning sera complété par
l'ordre de service correspondant.
- Les études d’exécution pour les travaux de l'appareillage et de génie civil avec notes de
calcul correspondantes avant la réalisation des ouvrages.

AO n° DL4110876 Page 47
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

- Les fournitures de toutes natures nécessaires à la réalisation des nouvelles installations.


- Tous les travaux de génie civil et de montage de l'appareillage nécessaires à la réalisation
complète du poste dans les limites indiquées dans le présent Cahier des charges.
- Le transport et la manutention de tout le matériel
- Les procès-verbaux de contrôle de conformité relatifs aux différents ouvrages de génie
civil et d'appareillage haute, moyenne et basse tension, doivent être signés
contradictoirement après vérifications sur site par les représentants habilités de
L’entrepreneur et de l'ONEE. La signature du représentant de l'ONEE ne diminue en rien
la responsabilité totale de L’entrepreneur.
- La liste de matériel indiqué dans le présent dossier ne représente que le matériel
principal. L’entrepreneur est chargé de l’approvisionnement de la totalité du matériel
nécessaire à la réalisation complète des installations et leur mise en service suivant les
spécifications techniques du cahier des charges et les règles de l’art et normes CEI.
L’attention de l’entrepreneur est particulièrement attirée sur les délais
d’approvisionnement assez longs de certains matériels qui devraient être commandés en
temps utile afin de ne pas provoquer de retard dans les travaux de montage
- Les vérifications, essais et contrôle de conformité des ouvrages de génie civil et
d'appareillage haute et moyenne tension, doivent être impérativement effectués
conformément au manuel de contrôle de conformité de L’ONEE-Branche Electricité.
- La fourniture d’un protocole d’essais des armoires de relayage effectué en usine avant
leur livraison.
- La remise à L’ONEE-Branche Electricité d'un dossier définitif en sept (7) exemplaires après
mise à jour des plans d’exécution et deux copies du dossier de plans sur support
informatique avec fichier DXF et une autre copie de fichier sur logiciel AutoCAD. Le
dossier définitif doit comprendre les manuels complets de maintenance et d'exploitation
de toutes les fournitures rentrant dans l'équipement réalisé par L’entrepreneur ainsi que
les procès-verbaux des vérifications, essais et contrôle de conformité des installations et
des équipements incombant à l’entrepreneur.
- Les vérifications et essais individuels de tout le matériel BT incombent à l’entrepreneur
qui doit délivrer à L’ONEE-Branche Electricité des procès-verbaux attestant ces essais.
- L’entrepreneur, en présence d’un représentant qualifié de L’ONEE-Branche Electricité
devra réaliser toutes les vérifications et tous les essais des installations BT par une équipe
spécialisée, sanctionnés obligatoirement par des procès-verbaux établis par ses soins.
- L’entrepreneur est tenu de remettre impérativement à L’ONEE-Branche Electricité pour
avis, quinze (15) jours avant d’entamer les vérifications et essais, une liste des opérations
à effectuer, avec la méthode d’essais.

Cette liste n’est pas limitative et concerne notamment :


- Mesure de la résistance des circuits de terre,
- Mesure de l’isolement de tous les appareils MT, BT,
- Mesure du sens des enroulements et du rapport de transformation de tous les réducteurs
de mesure,
- Mesure de l’isolement et de la continuité de tous les câbles,
- La vérification des fileries, connectiques etc. de l’ensemble des installations,
- Injection secondaire à partir des coffrets de regroupement (TC et TT) pour vérifier le bon
raccordement des appareils de mesure et de protections,
- Injection primaire dans tous les TC pour vérification générale de la continuité des circuits
de courant,
- Vérification et essais de tous les équipements BT du poste (protections, contrôle
commande, services auxiliaires etc.),

AO n° DL4110876 Page 48
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

- L’étalonnage, le réglage, le paramétrage des appareils de protections, de contrôle


commande, et de la station de surveillance à distance, les essais fonctionnels et la mise
en service de l’ensemble des installations basse tension seront effectuées par
L’entrepreneur.
- Toutes les prestations de vérification, d’essais et de mise en service effectuées par
L’entrepreneur doivent être réalisées en présence de L’ONEE-Branche Electricité.
L'intervention de L’ONEE-Branche Electricité. se limitera à constater en présence de
l'entreprise que ces essais et vérifications ont été bien exécutés par le personnel de
l’entrepreneur.
- Les équipements et le matériel, nécessaires aux essais et vérifications des installations,
sont à la charge de l’entrepreneur.
- Si au cours des opérations effectuées, des erreurs ou malfaçons sont constatées, la
responsabilité de l’entrepreneur est entière. Les frais résultants de ces préjudices seront
imputés à L’entrepreneur.
- Les vérifications BT limitées que L’ONEE-Branche Electricité pourra effectuer ne
dégageront en rien la responsabilité de l’entrepreneur lors de la mise en service des
installations.
- Les installations devront être remises à L’ONEE-Branche Electricité en état de marche,
prêtes pour la mise en service du poste dans des conditions normales de sécurité et
d'exploitation et suivant les règles de l’art.

ARTICLE 3. ETUDES COMPLEMENTAIRES

Les études d’exécution seront conformes au cahier des spécifications pour travaux d’ingénierie de
l’ONEE. Les fonctionnalités prévues aux schémas et aux plans types BT devront être réalisées et ils
devront contenir toutes les fonctions des protections et des signalisations.
Ces études comprendront tous les plans, notices, schémas et documents nécessaires à la bonne
exécution des fournitures, des prestations et des travaux. Elles devront inclure toutes les notes de
calcul justificatives et tous les plans d’exécutions y afférents.
3.1. LIMITE DES TRAVAUX D’INGENIERIE
Les travaux d’ingénierie à réaliser par L’entrepreneur seront présentés dans des dossiers et concernent
notamment les activités des :
- Travaux de construction des ouvrages de génie civil. (Terrassement, nivellement,
ouvrages du poste : massifs, caniveaux, bâtiments, etc.).
- Travaux de montage des équipements BT et fournitures complémentaires (armoires de
relayage, armoires des services auxiliaires CA & CC, connexions, raccords, câbles,
charpente, etc.).
- Travaux d’installation des équipements de télécommunications.

3.2. SPECIFICATIONS TECHNIQUES :


L’entrepreneur doit obligatoirement remplir les fiches techniques des valeurs garanties de L’ONEE-
Branche Electricité des matériels HTA jointes en annexe, et joindre les fiches techniques du
constructeur.

3.3. TRAVAUX DE MONTAGE


L’entrepreneur doit réaliser les plans qui serviront au montage de l’appareillage électrique et
concernant en particulier les ouvrages suivants :

AO n° DL4110876 Page 49
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

- Connexions et raccords (tubes, barres, câbles etc.),


- Appareillages MT et BT,
- Supports appareils MT,
- Réseau de terre maillé.

3.4. SCHEMAS UNIFILAIRES, DEVELOPPES, CABLAGE ET RACCORDEMENT


Les schémas fonctionnels et de câblage des installations, seront réalisés conformément aux documents
(Spécifications Techniques pour travaux d’ingénierie des postes HT, MT, Spécifications pour
équipement de contrôle et commande, et schémas types des tranches BT dernière mise à jour)
3.5. ETUDES
L’entrepreneur doit justifier et optimiser avec des études et des notes de calculs détaillées, toutes les
solutions à développer pour la construction et le montage des installations objet du présent dossier.
Ces études doivent être adaptées au matériel standard de protection et au contrôle commande
numériques intégrés fabriqué actuellement par les constructeurs les plus compétents dans le monde.

Ces études concernent essentiellement :


- Plans guides de génie civil,
- Notes de calculs justificatifs des ouvrages à réaliser (bâtiments, etc.),
- Plans constructifs pour le montage,
- Notes de calculs justificatives des connexions, des jeux de barres, MALT et éclairage,
- Plans justificatifs d’équipement d’atelier d’énergie (Armoires, tableaux ou châssis),
- Plans d’équipement des armoires et du poste de conduite etc.
- Plans des services auxiliaires,

Notes de calculs justificatives :


- Des câbles, (sections, etc.)
- Des caractéristiques des TC et TT (puissances de précisions, classes de précisions etc.)
- Des batteries, redresseurs, TSA, onduleur,
- Des disjoncteurs BT (sélectivité, etc.)

ARTICLE 4. TRAVAUX DE GENIE CIVIL

L’entrepreneur est réputé s’être rendu sur le terrain du poste existant et avoir pris parfaite
connaissance de sa configuration, de ses conditions d’accès et de toutes les difficultés d’exécution qui
pourraient survenir en cours de travaux.
Il ne pourra prétendre à aucun supplément ni plus-value pour tous ouvrages visibles ou invisibles qu’il
aurait à démolir ou à déplacer dans l’enceinte du terrain de l’ouvrage à construire et qui font partie
intégrante de ses prestations.
L’entrepreneur doit compléter et exécuter toutes sujétions comprises à sa charge, tous les ouvrages
de génie civil nécessaires non cités dans le présent dossier. Leurs prix sont censés être inclus dans le
prix des rubriques figurant au bordereau des prix.
I. ETUDES COMPLEMENTAIRE

I.1) ETUDE GEOTECHNIQUE


Elle concerne la reconnaissance du sol de fondation du poste et elle est à la charge de l’entrepreneur.
Elle doit être effectuée par le Laboratoire Public d'Etudes et d'Essais (LPEE) ou autre Laboratoire ayant
déjà une expérience dans ce domaine (après accord de l’ONEE).

AO n° DL4110876 Page 50
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

03 puits de forage, sont à réaliser sur une profondeur de quatre (4) mètres. Leur emplacement est à
désigner par le laboratoire en concertation avec l'ONEE sur la vue en plan générale des postes.
Un rapport de sondage bien consistant est à fournir en 04 exemplaires originaires.
Le commentaire du rapport de l’étude évoquera :
- La nature et les caractéristiques mécaniques du sol.
- Les Coupes lithologiques.
- La capacité portante du sol
- La cohésion du sol.
- L’angle de frottement.
- Les tassements.
- Le taux de travail des fonds de fouilles
- Le niveau et le type de fondation à préconiser
- Recommandations et conclusion
Nb : L’entrepreneur prévoira la réception des fonds de fouilles, à ses frais, obligatoirement en
présence d'un représentant de L’ONEE-Branche Electricité, des bâtiments, massifs et tout ouvrage
jugé important. Une autorisation signée par le laboratoire est obligatoire avant tout coulage du
béton de propreté.

Le règlement des études géotechnique est forfaitaire.

I.0) ETABLISSEMENT DES PLANS DE BETON ARME ET D’EXECUTION


Les études d’exécution seront conformes au cahier des spécifications pour travaux d’ingénierie de
L’ONEE-Branche Electricité et devront être réalisées à partir des schémas et des plans types et ce
conformément au Cahier des Spécifications et Conditions Techniques Particulières, aux plans guides et
au CSTG révisé.
Ces études comprendront tous les plans, schémas et documents nécessaires à la bonne exécution des
travaux. Elles devront inclure toutes les notes de calculs justificatives y afférentes.
L’entrepreneur doit obligatoirement fournir tous les plans BA de tous les ouvrages à réaliser et de tout
autre ouvrage jugé nécessaire (notamment : les réseaux d’assainissement, le drain des huiles, le drain
des eaux pluviales et le renforcement des caniveaux etc.).
Les plans doivent être obligatoirement approuvés par un Bureau de Contrôle agrée avant toute
exécution après vérification et contrôle de L’ONEE-Branche Electricité. Les frais des prestations du
bureau de contrôle sont à la charge de l’entrepreneur.
L’entrepreneur prévoira la réception du ferraillage et coffrage à ses frais, de tous les ouvrages par un
organisme habilité pour ce type de prestation et obligatoirement en présence d'un représentant de
L’ONEE-Branche Electricité. Une autorisation de coulage des bétons est obligatoire avant toute
fabrication des bétons.
Le règlement de cette rubrique est forfaitaire

I.3) ANALYSE GRANULOMETRIQUE ET FORMULATION DES BETONS


L’Entrepreneur fournira avant d’entamer les travaux d’exécution, l’étude de formulation des bétons
dosés à 350kg/m3, 300kg/m3 et 250kg/m3.
Les rapports correspondants établis par le Laboratoire est à transmettre à L’ONEE-Branche Electricité
et doivent contenir des commentaires et une conclusion.
Il y’a lieu de prévoir des essais de convenance pour adapter la formulation d’étude aux moyens de
chantier, tout en identifiant les agrégats approvisionnés pour comparer leurs caractéristiques à ceux
utilisés lors de l’étude de formulation de béton et de s’assurer qu’ils présentent des caractéristiques
conformes aux normes.
L’étude de formulation de béton et les essais de convenance sont à réaliser par un Laboratoire agrée
aux frais de L’entrepreneur.

AO n° DL4110876 Page 51
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

L’entrepreneur pourra utiliser des bétons prêts à l'emploi avec fourniture des formulations de béton
après accord de L’ONEE-Branche Electricité.
L’analyse granulométrique et les études de formulation du béton sont réglées au forfait toute
sujétions comprises.

I.4) ETUDE ARCHITECTURALE


L’entrepreneur est tenu de faire établir les plans d'architecture par un architecte agréé de tous les
bâtiments et locaux, au nom du Maître d'Ouvrage.
L'ensemble des plans d'architecture doit être soumis par L’entrepreneur à L’ONEE-Branche Electricité
pour avis et approbation.
Ces plans comprennent :

- Plan de situation à l’échelle 1/2000


- Vue en plan générale du poste à l'échelle 1/500
- Plan des réseaux à l’échelle 1/200
- Dessins en élévation de toutes les façades et coupes à l’échelle 1/50
- Dimensionnement des réservations techniques et tout autre détail jugé nécessaire pour
l'exécution des travaux
Le règlement de cette rubrique est forfaitaire

I.5) L’OBTENTION DE L’AUTORISATION DE CONSTRUIRE


Le dossier relatif à l'obtention de l'autorisation de construire de l’extension du poste est à établir par
les soins de l’entrepreneur en nombre d'exemplaires suffisant pour les déposer auprès des Autorités
Locales Compétentes concernées.
L’ONEE-Branche Electricité fournira les documents lui incombant et assistera L’entrepreneur dans ces
démarches auprès des Autorités Locales Compétentes.
Les frais de l'autorisation de construire du poste sont à la charge de L’entrepreneur.

Le règlement de cette rubrique est forfaitaire

NB : En cas d'ambiguïté ou de difficulté dans les démarches administratives ou Techniques, L’ONEE-


Branche Electricité pourrait être amené à décrocher ces autorisations et cette rubrique ne sera pas
prise en considération sur le plan règlement.

I.6) AVANT METRE DETAILLE DES OUVRAGES GC


C’est un calcul estimatif initial des quantités de chaque article du bordereau du génie civil.
Il est établi par le bureau d’étude en se basant sur les plans et études précédents approuvées par
l’ONEE-BE. Il est décomposé suivant la nature de l’ouvrage GC et contenant tous les calculs
intermédiaires nécessaires à la quantification des travaux du génie civil du poste notamment le volume
de béton (m3) à réaliser.
Le règlement de cette rubrique est au forfait. Une fois que ce calcul estimatif initial est finalisé, elle
sera réglée à 50%, et l’autre moitié sera réglée une fois le calcul mis à jour conformément aux quantités
réalisées réellement.

II. INFRASTRUCTURE
II.1) bureau de chantier
L’entrepreneur fournira un conteneur neuf comme bureau de chantier à la centrale de BIR GUENDOUZ.
Ce conteneur doit être équipé de :
 toilette, d’une douche, d’un lavabo, d’un réservoir en plastique de 200 litres :
o 1 cuvette de WC à la Turque.

AO n° DL4110876 Page 52
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

o 1 lave main équipé d’un robinet.


o 1 réservoir en plastique de 200 litres posé sur la dalle du cabinet de toilette et
raccordé au sanitaire par canalisation acier
o Le lave main et le WC seront raccordés à un puits perdu de 2 m de diamètre et de 2
m de profondeur rempli de pierres sèches et couvert par une dalle en béton armé de
10 cm d’épaisseur.
 Une grande table 2.5x1.5m à huit (08) fauteuils
 Une armoire à dix (10) cases ;
 Un climatiseur 12000 BTU
 Eclairage
 Prise de courant
 20 casques de sécurité + gilets visiteurs pour les visiteurs

Il doit être mis à la disposition des agents de L’ONEE-Branche Electricité un mois après l’ordre de service
pour commencer les travaux.
Le règlement de cette rubrique est au forfait.
Une fois que cette installation est opérationnelle, elle sera réglée à 50%, et l’autre moitié sera réglée
une fois les travaux achevés.
Le conteneur ainsi que son équipement sera cédé à l’ONEE-BE à la fin des travaux.
L’alimentation électrique du bureau de chantier est à la charge du contractant.

II.2) Installation de chantier


L’entrepreneur doit prévoir la délimitation de la zone des travaux par grillage de sécurité.
L’entrepreneur doit prévoir 02 conteneurs pour abriter et protéger l’appareillage HT, MT et BT contre
toute sorte de dégradation.
L’entrepreneur doit réaliser son propre accès à la zone des travaux, sans devoir passer par le portail
principal de la centrale.
Le règlement de cette rubrique est au forfait.

II.3) RESEAUX TELEPHONE, HF & FO


Il est constitué de canalisations en buses de ciment de 10cm placées dans une tranchée de 60cm de
profondeur, avec la fourniture et pose de grillage de signalisation.
Des regards sans fond de dimensions internes 60x60x60cm, équipés de couvercle en béton armé, dont
le niveau supérieur se trouve à 10cm sous le sol, seront installés tous les 15m et à chaque changement
de direction.
Ces regards sont en béton dosé à 350kg/m3 et les buses sont posées sur un lit de sable de 10cm. Ils
seront exécutés conformément au Plan SRP-2b. Des aiguilles en fil de fer galvanisé seront placées dans
les buses pour le tirage du câble.
Le règlement du mètre linéaire (m) de ce réseau comprend : le creusement, les buses, les regards et
leurs couvertures, les buses de traversées, le sable, les aiguilles en fil de fer galvanisé, le comblement
des fouilles en matériau choisi arrosé et compacté et toutes sujétions comprises.

II.4) RESEAU D'ASSAINISSEMENT


Il se limite à l'évacuation des eaux de lavage du local du gardien et local de permanence.
Le réseau d’assainissement est constitué de buses de 10cm de diamètre évacuant à un regard de
0,80x0,80m à fermer par dalettes en béton.
La profondeur de la tranchée par buses de 0,20m du réseau sanitaire est de 0,50m au point le plus haut
à partir du regard à construire.
Cette rubrique est à régler au mètre linéaire

AO n° DL4110876 Page 53
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

II.5) RESEAU D’ECLAIRAGE EXTERIEUR


L’éclairage extérieur concerne la route d’accès interne et la plate-forme du poste.
Les travaux à réaliser sont :
- La tranchée de 0,40 x 0,50 et le remblai avec compactage, plus le grillage avertisseur
- Le terrassement des massifs de 0,50x0,50x0,70.
- Le béton de propreté et le béton armé dosé à 350kg/m3, pour les massifs supports des
lampadaires
- Les regards de visite bétonnés qui sont prévus à tous les embranchements et en
alignement tous les 12m. Ces regards sont de 0,60x0,60 x 0,60m
- Le balisage par fourniture et pose de dés portant la mention ‘BT’
- La fourniture et la pose des tubes en PVC de 10cm pour les traversées d’ouvrage.
Le règlement de cette rubrique est au forfait (selon le plan validé par l’ONEE).

II.6) RESEAU MAILLE DU POSTE


Le réseau maillé des circuits de terre est posé à l’intérieur des tranchées de 0,40m de largeur et 0,80m
de profondeur creusée dans le terrain naturel, remplies après pose du câble par la terre végétale
tamisée sur 0,30m de hauteur.
Le comblement du remblai est exécuté par de la terre végétale criblée pour la débarrasser de tous les
éléments pierreux.
Les traversées d'ouvrages se font sous buses en ciment ou en PVC de diamètre 100mm.
Aucun câble de terre ne doit être enrobé dans le béton. L'utilisation du tube orange PVC s'impose.
Ce réseau maillé, est à régler aux mètres linéaires des tranchées réalisées y compris le câble de cuivre
75mm², les raccords et les sabots simples et doubles de terre, toutes sujétions comprises de
terrassement, d'évacuation des déblais en surplus, de fourniture de la terre végétale et de
remblaiement avec arrosage et compactage après pose de câble de terre.

II.7) TERRASSEMENT DE LA PLATE-FORME


Au cours du terrassement de la plateforme, le soumissionnaire doit effectuer le dessouchage de tous
les arbres situés dans le site ONE.
Le soumissionnaire doit effectuer la cote de nivellement de la plate-forme du poste sur un plan de
masse coté au 1/500e.
Avant d'entamer le remblaiement de la plate-forme, la couche naturelle végétale existante sera
décapée suivant l’épaisseur figurant aux coupes lithologiques de l’étude géotechnique.
Les déblais excavés hormis la terre végétale et qui sont de bonnes qualité serviront comme remblais
de la plateforme. Le surplus sera évacué à une décharge publique.
Les remblais seront exécutés en couches successives de 20 cm de tout-venant originaire de carrière et
reconnu propre à cet effet, Ils seront arrosés et compactés convenablement. Le remblai est de
préférence en calcaire.
Le taux de compactage est fixé à 90 % de l'essai proctite modifié. Les essais de compactage de la plate-
forme par couches de 0,20m sont à réaliser par un Laboratoire au frais du soumissionnaire et les
résultats sont à communiquer à l’ONE avec commentaires et conclusions. Les zones décelant un défaut
de compactage sont à reprendre par le soumissionnaire.
Un fossé de garde triangulaire de 1,50 m d’ouverture 0,50m de profondeur limitera la plate-forme et
la route d’accès pour permettre l’évacuation des eaux pluviales.
Les déblais non utilisés seront évacués aux endroits destinés à cet effet (décharge publique, carrière,
etc.).

AO n° DL4110876 Page 54
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Les déblais, les remblais compactés, le fossé de garde de la plate-forme et de la route ainsi que les
essais de compactage de la plate-forme sont réglés forfaitairement au bordereau des prix à la
rubrique terrassement de la plate-forme.

II.8) DRAIN DES HUILES


Il se limite à l’évacuation des huiles de fuite des transformateurs et des TSA. Il est constitué de buses
de 20cm de diamètre évacuant à un bassin de récupération des huiles usées des transformateurs.
La tranchée du système de drainage aura une largeur de 60cm et creusée de manière à permettre
l’écoulement des huiles vers le bassin de rétention des huiles.
Des regards de 60x60cm sont à prévoir en tenant compte de leur profondeur selon la pente et le
raccordement des buses.
Le règlement du mètre linéaire (m) et comprend : le creusement, les buses, les regards, les buses sur
ouvrages spéciaux des traversées, le comblement des fouilles en matériau choisi arrosé et compacté
et toutes sujétions comprises.

II.9) BASSIN DE RECUPERATION DES HUILES


Un bassin de récupération des huiles usées des transformateurs est de 3mx2,50m et de 2m de
profondeur. La fosse est constituée d’un radier, d’une dalle et de voiles en béton armé dosé à 350
kg/m3 brut de décoffrage. Le radier et les voiles seront étanches et auront 0,20 m d’épaisseur.
Le radier sera posé sur une forme de béton dosé à 250kg/m3. La dalle de 0,10m d’épaisseur repose sur
un chaînage supérieur et des poutres de 0,30x0,20m.
La canalisation incluse dans les parois du bassin doit être placée pendant la coulée du béton.
Ce bassin de rétention étanche est protégé par une dalle en BA, munie d’une trappe de visite et sert à
la vidange de l’huile.
Cette trappe de 0,80mx0,80m aura une couverture en tôle striée métallique, métallisée munie d’un
cadenas et d’anneaux de levage.
Afin de permettre l’accessibilité et la visite du bassin un échelon en fer galvanisé à chaud de 30 mm de
diamètre, de 30 cm de profondeur avec des marches espacées de 30 cm est à fixer aux parois
intérieures du bassin.
La dalle de ce bassin enterré dépasse le terrain nivelé de 0,30m.
Ce bassin est réglé au mètre carré toutes sujétions comprises de terrassement, de fournitures et de
construction.

II.9) Route souple

Définition des différentes couches


La coupe des différentes chaussées peut être schématisée suivant la figure ci-dessous :

AO n° DL4110876 Page 55
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

SOL
Le compactage doit conduire à obtenir 95% de la densité sèche.

La couche de forme est de :


Cette couche de forme est mise en œuvre à la fin des travaux de terrassement à partir des matériaux
extraits sur le chantier auxquels ont fait subir un compactage plus poussé. Ces matériaux peuvent être
stabilisés à la chaux ou au ciment pour améliorer leurs qualités mécaniques. En particulier cette
stabilisation permet de rendre insensibles à l’eau des matériaux non exempts de la plasticité ou de
donner de la cohésion à certains matériaux fins.

Couche de fondation :
Le rôle de la couche de fondation est de repartir les efforts et de diminuer la pression exercée sur le
sol.

Sous couche drainante et sous couche anti-contaminant


Une même couche peut difficilement jouer les deux rôles de drainage et d’anticontamination. Suivant
les cas c’est l’une ou l’autre de ces sous couches qu’il faut prévoir.

Sous couche drainante


Le rôle de la sous couche drainante ménagé entre le sol d’apport et la couche de forme est de couper
les remontées capillaires et d’évacuer les eaux provenant, soit des remontées, soit d’infiltration de
haut en bas.
A cette fin elle sera réalisée à partir de matériaux très perméable. Une épaisseur de 5cm est suffisante.

Couche de base
Le rôle de couche de base est :
- Résister aux effets de cisaillement appliqués par le freinage ou l’accélération des véhicules
- Transmettre les efforts de surface à la couche de fondation
- Participer avec la couche de surface à la résistance à la flexion
Les contraintes imposées aux matériaux sont les mêmes que pour la couche de fondation compte tenu
des remarques suivantes :
- Les matériaux doivent avoir une grosseur inferieur à 30mm. Cette grosseur(r ne doit pas en
outre de passer la moitié de l’épaisseur de la couche
- Les matériaux doivent avoir une bonne résistance au poinçonnement
Le module de rigidité des couches de base peut être amélioré par stabilisation au ciment, chaux, bitume

Couche de surface
Son rôle est :
- Transmettre les efforts de surface à la couche de base
- Résister aux efforts tangentiels
- Assurer l’imperméabilisation de chaussée
- Résister à l’usure
Cette couche est réalisée à l’aide d’enrobés denses à chaud qui sont les plus surs et les plus
performants (catégorie DC à pourcentage de vide inférieur à 8 %)
NB : L’épaisseur de la route doit tenir en compte les poids des engins lourds (poids supérieur à 100
Tonnes).
Cette rubrique est à régler aux mètres carrés toutes sujétions comprises.

II.10) ENSEIGNE MURALE

AO n° DL4110876 Page 56
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Un mur porte enseigne est construit en maçonnerie de blocs en béton enduits avec soubassement en
moellons apparents reposant sur un béton dosé à 250 kg/m3 de 0,80m de profondeur.
Il est rigidifié par chaînage et poteaux périphériques en béton armé.
L'enseigne murale est écrite en Arabe, en lettres noires peinte sur fond blanc et comporte le sigle
ONEE-BE. Le choix des caractères est fait en accord avec l'ONE
L'enseigne murale est réalisée en s’inspirant du plan type ONE. Son emplacement figure sur le plan de
masse,
Le règlement des travaux de cette rubrique est à l'unité toutes suggestions comprises (génie civil et
écriture)

II.10) PUITS PERDU


Un puits perdu de 3m de diamètre et 2m de profondeur, rempli de pierres sèches et protégé par une
dallette en béton armé de 10cm est destiné aux eaux usées du local de gardiennage.
Un regard de visite au centre de cette dalle du puits perdu sera aménagé et servira à l'entretien. Le
tracé de ce puits figure sur la vue en plan, ou son emplacement sera désigné sur place par le
représentant de l’ONE.
Ce puits perdu est réglé à l’unité toutes sujétions comprises

Afin de permettre l’accessibilité et la visite du bassin un échelon en fer galvanisé à chaud de 30 mm de


diamètre, de 30 cm de profondeur avec des marches espacées de 30 cm est à fixer aux parois
intérieures du bassin.
La dalle de ce bassin enterré dépasse le terrain nivelé de 0,30m.
Ce bassin est réglé au mètre carré toutes sujétions comprises de terrassement, de fournitures et de
construction.

III) BATIMENTS INDUSTRIELS

Tous les bâtiments à construire sont à réaliser en s’inspirant des plans guides de L’ONEE-Branche
Electricité. L’Entrepreneur doit établir les plans d’exécution de ces bâtiments.

a) Fondations
Le règlement des fondations des bâtiments est au mètre cube de tous les bétons en fondation à
l’exception du chaînage inférieur. Les fondations comprennent :
- Le terrassement des fouilles en grande masse, en tranchées et en puits.
- Le béton de propreté pour les semelles filantes ou radier générale
- Le béton de remplissage dosé à 250kg/m3.
- Le béton armé des semelles filantes ou du radier général, les longrines, les chaînages et
les poteaux en dosage de 350kg/m3.
- Le coffrage et décoffrage des bétons, les réservations et le comblement des fouilles
arrosées et compactées.
Les fondations sont à ancrer dans le bon sol conformément aux spécifications de l’étude géotechnique
et selon les calculs du Bureau d’Etudes.
Les fondations doivent être réalisées toutes sujétions comprises.
b) Superstructures
Le règlement de la superstructure est aux mètres carrés à nu des murs extérieurs y compris les
chaînages inférieurs supportant les murs et les cloisons. Les trottoirs sont recouverts de carreaux de
ciment et sont traités de la même manière que le sol des bâtiments et ont une largeur de 0,90m. Ils
sont limités par bordures préfabriquées. Ces trottoirs sont inclus dans le forfait du mètre carré de la
superstructure des bâtiments.

AO n° DL4110876 Page 57
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Les superstructures des bâtiments sont à réaliser comme suit :

III.1) Bâtiment de commande


a - Gros œuvre :
L'ossature du bâtiment est en béton armé dosé à 350kg/m3 ainsi que certaines pièces isolées tels que
les poteaux, le radier ou les semelles, les longrines, les chaînages, les poutres, les dalles, l’acrotère, les
linteaux, les meneaux et les appuis des fenêtres.
En fondation, le mur est établi sur un chaînage périphérique en béton armé reposant sur du béton
banché dosé à 250 kg/m3 en fondation. Le chaînage est arasé à la côte + 0,10 m.
En élévation, les murs de façade sont à double cloisons de brique rouge (en terre cuite) de 6 trous à
l'extérieur et en face intérieure. Les cloisons de refend intérieures sont à simple paroi de brique rouge
à six (6) trous.
Les sols reposent sur une dalle en béton armé également solidaire du chaînage sous cloisons et de
l'ossature.
Les enduits extérieurs, les bardages sont en mortier bâtard dressé et lissé.
b - Toiture :
La dalle est réalisée par des hourdis de corps creux. Les nervures et la dalle de compression sont en BA
reposées sur un chaînage, délimité par un acrotère en béton armé. Elle est recouverte d'une forme de
pente avec chape lissée et d'un revêtement d'étanchéité.
La hauteur de l'hourdis est de 0,25m et celle de la dalle de compression est de 0,07m.
Le revêtement d’étanchéité à réaliser est du type multicouche par feutre bitumé système collé.
Les solins d'étanchéité sont exécutés de la même façon que l'étanchéité proprement dite.
Le complexe d’étanchéité sera protégé par une chape en béton maigre coulé en damier de 1,00mX
1,00m.
Les eaux pluviales sont recueillies par des descentes en tuyaux de fonte de 0,10m de diamètre, qui les
dirigent vers un écoulement libre sur les trottoirs ou dans les drains suivant les possibilités.
A la fin de des travaux, L’entrepreneur doit fournir à L’ONEE-Branche Electricité une attestation de
garantie décennale.

c - Sol :
Les sols, à l'intérieur du bâtiment sont constitués de la manière suivante :
- Le terrain est tout d'abord décapé jusqu'au niveau inférieur des radicelles. La zone ainsi
traitée comprend également les trottoirs.
- Une couche de remblai pierreux repose sur la surface ainsi libérée et supporte un
hérisson pierreux de 0,30m d’épaisseur.
- Une forme de béton armé dosé à 350Kg/m3 supporte le revêtement de sol
Le sol du faux plancher sera uniquement taloché, lissé et recouvert de peinture plastique appliquée en
deux couches. Le sol non couvert de tôles striées ou de faux planché informatique sera revêtu en
carreaux de grès cérame de 1er choix.
Dans la salle des batteries, le sol est revêtu en carreaux de grès cérames antiacides à pentes légères
dirigées vers le centre de la pièce munie d'un siphon de cour en bronze, les carreaux en terre cuite sont
prohibés.
Les bas de murs des locaux revêtus en carreaux de grès cérames sont protégés par des plinthes en
marbre noire ou en carreaux de gré cérame du 1er choix
d -Caniveaux de câbles :
Les caniveaux types intérieurs Ci A et Ci B sont définis au chapitre 8, article 8.1 du CSTG révisé.
Ils sont recouverts de tôles striées de 5/7 d'épaisseur, galvanisées et limitées par des fers plats.
Les dessins d'une tôle doivent se marier harmonieusement avec ceux de la tôle immédiatement
voisine.
Les caractéristiques de ces tôles avoisinent les limites suivantes :

AO n° DL4110876 Page 58
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

- Poids maximal : 25 kilogrammes


- Plus grande dimension : 0,50 mètre.
De manière à faciliter leur manutention mais avec le souci de réduire leur nombre et la fréquence des
raccordements au réseau général de mise à la terre.
Les caniveaux intérieurs sont compris sur le mètre carré de superstructure du bâtiment de commande
toutes sujétions comprises de cornières galvanisées et des tôles striées .Ces caniveaux sont à réaliser
sans consoles métalliques.
NOTA : Les caniveaux sont compris dans le mètre carré de superstructure du bâtiment,
toutes sujétions comprises de cornières galvanisées et des tôles striées. Ces caniveaux sont
à réaliser sans consoles métalliques

e - Revêtements :
Les enduits extérieurs à réaliser sur les murs, bardages et cloisons, sont exécutés au mortier bâtard,
dressés et lissés.
A l'intérieur tous les locaux sont revêtus d'enduits au ciment dressés et lissés.
f - Assainissement :
L’eau de lavage du local batterie évacuera vers réseau d’Assainissement.
g - Menuiserie, ferronnerie, serrurerie :
Leur nomenclature fait l'objet du document normalisé ERT.3B. Les menuiseries sont en principe
métalliques métallisées et parfaitement étanches à l'air et à l'eau.
Les dimensions des baies sont données aux plans guides.
Les portes sont planes sur face principale (face extérieure) et sont réalisées en profilés ordinaires.
Les baies sont repérées sur le plan guide définie par la nomenclature ERT.3B.
La serrurerie est de qualité supérieure, les serrures des portes extérieures sont du type de L’ONEE-
Branche Electricité.

h - Peinture - vitrerie :
- Les murs de l’extérieur : peinture vinylique de premier choix
- A l'intérieur des locaux : peinture émail de bonne qualité, la dernière couche est une
peinture insecticide acrylique mate VINYCIDE du genre ARTILIN ou similaire sauf le local
batteries qui est peint au caoutchouc chloré anti-acide.
- Les menuiseries métalliques : peinture à l’huile au chromate de zinc
Toutes les teintes seront choisies sur place, sur échantillon, par le représentant de L’ONEE-Branche
Electricité. La vitrerie est en verre cathédral blanc, verre double, ou triple suivant le cas.
Une partie de l'éclairage diurne est assurée par des panneaux en briques de verre de 19,5cm de côté
et 10cm d'épaisseur du type primalith, Nevada ou similaire.
Les murs intérieurs et le plafond de la salle batteries sont à peindre en deux couches de peinture anti-
acide.

I- Installation électrique BT
Tous les tubes pour passage des câbles électriques devront être posés avant le coulage des dalles et
l’application des enduits.

III.2) Bâtiment 22kV:

a) Sols:
Le sol intérieur est constitué de dallage en béton armé dosé à 350kg/m3 de 10cm d’épaisseur, établis
sur un herissonnage de 0,20m à 0,30m d’épaisseur reposant lui-même sur un remblai pierreux ou tout
venant de carrière compacté.
Les joints nuls entre ces dalles sont garnis de mastic bitumineux. La dalle du sol est coulée en damier.

AO n° DL4110876 Page 59
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Le sol du poste 22KV est constitué de dalles en béton armé Talochées et couvertes de deux couches de
peinture plastique.

b) Gros – Œuvres :
L'ossature des bâtiments est en béton armé dosé à 350kg/m3, telles que les poteaux, les chaînages,
dalles, les linteaux, les meneaux, les raidisseurs et les appuis de fenêtres.
Tous les bétons armés sont à confectionner avec du ciment CPJ 45.
En élévation, les murs de façades sont en doubles cloisons d'agglos creuse de 10 cm. Les cloisons de
refend à l’intérieur des bâtiments sont à simples parois en agglos de 10cm.
Le poste 22KV à construire à une hauteur sous dalle de minimal de 6m.
Les cloisons de séparation des nez de cellules 22KV sont en briques pleines de 10cm rejointoyées.

c) Toiture
Les dalles du poste 22KV est en béton armé brut au décoffrage. Elle est limitée par des acrotères en
BA faisant corps avec elle.
Elle est recouverte d'une étanchéité en trois couches par feutres bitumés système collé, protégée par
sable et dalettes en béton maigre de 3 cm d'épaisseur.
Les solins d'étanchéité sont traités de la même manière que l'étanchéité ordinaire. Cette dernière est
à réaliser par un personnel qualifié.
Les descentes d'eau de pluie et les dauphins sont en fonte ou en PVC spécial contre UV, de 100mm de
diamètre. Les gargouilles sont en plomb et équipées de crapaudines galvanisées.
A la fin des travaux, L’entrepreneur doit fournir à l’ONEE-BE une attestation de garantie décennale.

d) Revêtements
Les façades extérieures de tous les bâtiments industriels sont d’un aspect parfait.
Tous les enduits intérieurs et extérieurs sont exécutés au mortier de ciment dressé et lissé. Les enduits
extérieurs sont au mortier bâtard.
Les bétons ne reçoivent pas d'enduit et sont bruts de décoffrage. L'utilisation des feuilles de contre-
plaqué ou des planches rabotées est obligatoire.
Les tubes orange pour passage des câbles électriques devront être posés avant le coulage des dalles et
l’application des enduits.

e) Menuiserie - Ferronnerie, serrurerie


Les portes et portails extérieurs sont métalliques. Les fenêtres sont en aluminium et protégées par
grilles de défense. Les dimensions des ouvertures sont données aux plans guides ONEE-BE.
Ces menuiseries sont métallisées, et fournies équipées de tous leurs accessoires de quincaillerie, de
serrurerie en état de fonctionner. Toutes les serrures sont des serrures à canon avec clef commune.
Deux serrures anti- panique sont à fournir et installer sur l’une des portes du poste 22KV, portant
l’inscription " ISSUE DE SECOURS - POUSSER " en couleur verte.
Des anneaux pour cadenas sont à prévoir sur toutes les portes.
Les portes métalliques extérieures doivent être étanches et équipées de joints en caoutchouc et de
rejets d’eau haute et basse.

f) Peinture et vitrerie
Les briques de verre sont du type primalité ou similaire de 19,5cm de côté de 10cm d'épaisseur.
Les peintures à mettre en trois couches sont les suivantes :
Murs extérieurs : Acétate polyvinyle de teinte à définir sur place

AO n° DL4110876 Page 60
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Menuiseries : Huile au chromate de zinc et émail glycérophtalique


Murs intérieurs : Peinture glycérophtalique mate de teinte ivoire dite blanc cassée
Salle HF : Peinture émail glycérophtalique extra.
Salle batterie : Peinture anti-acide .
N.B : Toutes les teintes sont choisies selon un échantillon à réaliser sur site.

g) Caniveaux intérieurs de câbles


Les caniveaux types intérieurs sont définis au document normalisé SRP 1.
Ils sont recouverts de tôles striées de 5/7 d'épaisseur, galvanisées et limitées par des fers plats.
Les dessins d'une tôle doivent se marier harmonieusement avec ceux de la tôle immédiatement
voisine.
Les caractéristiques de ces tôles avoisinent les limites suivantes :
Poids maximal : 25 kilogrammes
Plus grande dimension : 0,50 mètre

h) Installation électrique BT :
Tous les tubes pour passage des câbles électriques devront être posés avant le coulage des dalles et
l’application des enduits

i) Alimentation en eau, assainissement et sanitaires des locaux :


L’eau de lavage de la locale batterie évacuera vers réseau d’Assainissement.

III.2) Bâtiment des transformateurs de puissance :

a) Sols :
Le sol intérieur est constitué de dallage en béton armé dosé à 350kg/m3 de 10cm d’épaisseur, établis
sur un herissonnage de 0,20m à 0,30m d’épaisseur reposant lui-même sur un remblai pierreux ou tout
venant de carrière compacté.
Les joints nuls entre ces dalles sont garnis de mastic bitumineux. La dalle du sol est coulée en damier.
Le sol du bâtiment des transformateurs est constitué de dalles en béton armé Talochées et couvertes
de deux couches de peinture plastique.

b) Gros – Œuvres :
L'ossature des bâtiments est en béton armé dosé à 350kg/m3, telles que les poteaux, les chaînages,
dalles, les linteaux, les meneaux, les raidisseurs et les appuis de fenêtres.
Tous les bétons armés sont à confectionner avec du ciment CPJ 45.
En élévation, les murs de façades sont en doubles cloisons d'agglos creuse de 10 cm. Les cloisons de
refend à l’intérieur des bâtiments sont à simples parois en agglos de 10cm.
Le bâtiment à construire a une hauteur sous dalle de minimal de 6m.
Les cloisons de séparation des transformateurs sont en briques pleines de 10cm rejointoyées.
Chaque cellule transformateur doit être équipée d’un regard centralisé afin de récupérer les
éventuelles fuites d’huiles et les évacuer vers le bassin commun de récupération d’huile.

c) Toiture
Les dalles du bâtiment des transformateurs sont en béton armé brut au décoffrage. Elle est limitée par
des acrotères en BA faisant corps avec elle.

AO n° DL4110876 Page 61
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Elle est recouverte d'une étanchéité en trois couches par feutres bitumés système collé, protégée par
sable et dalettes en béton maigre de 3 cm d'épaisseur.
Les solins d'étanchéité sont traités de la même manière que l'étanchéité ordinaire. Cette dernière est
à réaliser par un personnel qualifié.
Les descentes d'eau de pluie et les dauphins sont en fonte ou en PVC spécial contre UV, de 100mm de
diamètre. Les gargouilles sont en plomb et équipées de crapaudines galvanisées.
A la fin des travaux, L’entrepreneur doit fournir à l’ONEE-BE une attestation de garantie décennale.

d) Revêtements
Les façades extérieures de tous les bâtiments industriels sont d’un aspect parfait.
Tous les enduits intérieurs et extérieurs sont exécutés au mortier de ciment dressé et lissé. Les enduits
extérieurs sont au mortier bâtard.
Les bétons ne reçoivent pas d'enduit et sont bruts de décoffrage. L'utilisation des feuilles de contre-
plaqué ou des planches rabotées est obligatoire.
Les tubes orange pour passage des câbles électriques devront être posés avant le coulage des dalles et
l’application des enduits.

e) Menuiserie - Ferronnerie, serrurerie


Les portes et portails extérieurs sont métalliques. Les fenêtres sont en aluminium et protégées par
grilles de défense. Les dimensions des ouvertures sont données aux plans guides ONEE-BE.
Ces menuiseries sont métallisées, et fournies équipées de tous leurs accessoires de quincaillerie, de
serrurerie en état de fonctionner. Toutes les serrures sont des serrures à canon avec clef commune.
Des anneaux pour cadenas sont à prévoir sur toutes les portes.
Les portes métalliques extérieures doivent être étanches et équipées de joints en caoutchouc et de
rejets d’eau haute et basse.

f) Peinture et vitrerie
Les briques de verre sont du type primalité ou similaire de 19,5cm de côté de 10cm d'épaisseur.
Les peintures à mettre en trois couches sont les suivantes :
Murs extérieurs : Acétate polyvinyle de teinte à définir sur place
Menuiseries : Huile au chromate de zinc et émail glycérophtalique
Murs intérieurs : Peinture glycérophtalique mate de teinte ivoire dite blanc cassée
Salle HF : Peinture émail glycérophtalique extra.
Salle batterie : Peinture anti-acide .
N.B : Toutes les teintes sont choisies selon un échantillon à réaliser sur site.

g) Caniveaux intérieurs de câbles


Les caniveaux types intérieurs sont définis au document normalisé SRP 1.
Ils sont recouverts de tôles striées de 5/7 d'épaisseur, galvanisées et limitées par des fers plats.
Les dessins d'une tôle doivent se marier harmonieusement avec ceux de la tôle immédiatement
voisine.
Les caractéristiques de ces tôles avoisinent les limites suivantes :
Poids maximal : 25 kilogrammes
Plus grande dimension : 0,50 mètre

AO n° DL4110876 Page 62
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

h) Installation électrique BT :
Tous les tubes pour passage des câbles électriques devront être posés avant le coulage des dalles et
l’application des enduits

i) Alimentation en eau, assainissement et sanitaires des locaux :


L’eau de lavage de la locale batterie évacuera vers réseau d’Assainissement.

Dans le local du gardien :


 Une cuvette à la turque munie de chasse d’eau de porte-papier de robinet. Le siphon de la
cuvette évacue à une fosse septique de 500 litres en béton préfabriqué à réaliser à l’extérieur
du local.
 Un réservoir en béton armé de 200 litres réalisé au-dessus de la dalle est raccordé à la
canalisation d'eau desservant le lavabo et la toilette.
 Un lavabo de 600x500 sur console, équipé d’un robinet, d’une réglette, d’une glace de
600x400x6 biseautée, porte serviette et d‘une tablette support en céramique.
 Une canalisation en acier galvanisé munie d’un robinet d’arrêt et tout accessoire nécessaire à
l’alimentation de toilette en eau.
 La cuisine : lavabo lave-vaisselle, comptoir de 2m.
 Armoire incorporé.
 Eclairage + prises de courant.

Dans le local de permanence :


 Une cuvette à la turque munie de chasse d’eau de porte-papier de robinet. Le siphon de la
cuvette évacue à la même fosse septique fosse septique à l’extérieur du local.
 Un réservoir en béton armé de 1000 litres réalisé au-dessus de la dalle est raccordé à la
canalisation d'eau desservant le lavabo et la toilette.
 Un lavabo de 600x500 sur console, équipé d’un robinet, d’une réglette, d’une glace de
600x400x6 biseautée, porte serviette et d‘une tablette support en céramique.
 Une canalisation en acier galvanisé munie d’un robinet d’arrêt et tout accessoire nécessaire à
l’alimentation de toilette en eau.
 La cuisine : lavabo lave-vaisselle, comptoir de 2m.
 Séjour équipé de 8 chaises et d’une table à manger.
 Un écran TV 40 pouce avec récepteur numérique et ces accessoires
 6 lits individuels équipés.
 Equipement totale d’une cuisine (cuisinière électrique, réfrigérateur, ustensiles,…..etc)
 Un climatiseur 24000 BTU
 Prises de courant dans toutes les pièces.
 Armoires incorporés dans toutes les pièces.

Cette rubrique est incluse dans le forfait du mètre carré de la superstructure de chaque local.

IV) GENIE CIVIL DE L’APPAREILLAGE ELECTRIQUE


IV.1) Caniveaux extérieurs pour câbles BT
Les caniveaux types extérieurs (A (72x50x8, 5) et B (38x32x6)) sont définis au chapitre 8, article 8.1 du
CSTG révisé.
Le tracé et les types de caniveaux BT sont indiqués sur la vue en plan des installations. Ils sont en béton
armé dosé à 350kg/m3 directement coulés sur place. La mise en œuvre du béton doit être faite en une
seule fois pour le corps du caniveau et son chanfrein ;

AO n° DL4110876 Page 63
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Les câbles sont posés sur des consoles métalliques leurs dispositions et spécifications figurent à la
nomenclature SRP n°1.
Les coffrages doivent permettre d’obtenir au démontage des surfaces lisses d’un aspect satisfaisant.
Les parois des caniveaux auront 10cm d’épaisseur au minimum et sont brut au décoffrage.
Les parois des caniveaux seront couvertes par des dalles en béton armé à chapeau étanche conçus de
façon à éviter les entrées d’eau à l’intérieur des caniveaux. Ces dallettes doivent être confectionnées
conformément à ceux des caniveaux existants qui sont logées sur des cornières en fer galvanisé de
dimensions appropriées selon le type de chaque caniveau.
Ces caniveaux seront réalisés avec des pentes convenables et comporteront des ouvertures dans le
fond aux points bas espacés de 10,00m débouchant sur des drains en pierres permettant l’évacuation
des eaux pluviaux qui peuvent s’y infiltrer.
Les eaux d’infiltration empruntant les caniveaux doivent être évacuées à l’extérieur du poste
moyennant des buses Ф10cm raccordés aux caniveaux.
La traversée des caniveaux au niveau de la voie de desserte ou de roulement ou de la route d’accès au
poste sera réalisée par profilés en UPN de 220x80x9 supportés par cornières de 90x90x10 scellées dans
des parois de béton armé .
Les parois en béton armé de la traversée des caniveaux par des profilés en UPN doivent supporter une
charge de 13T à l'essieu
Les caniveaux sont à régler aux mètres linéaires pour l’ensemble toutes sujétions comprises de
terrassement, d'évacuation des déblais, de fourniture et de scellement des consoles.

IV.2) Tranchées des câbles MT:


Les câbles MT seront acheminés dans des tranchées de 1,00m de largeur et de 1.10m de profondeur.
Ils sont signalés par un grillage avertisseur et des bornes de balisage en béton à installer le long des
tranchées tous les 5 mètres.
Les câbles 22KV sont placés au fond de tranchée sur un lit de sable de 20cm d'épaisseur et couvert de
20cm du même matériau. Un grillage avertisseur est placé à 30cm au-dessus de la charpente.
La tranchée sera remblayée avec la terre tamisée et damée convenablement.
Les tranchées sont à régler aux mètres linéaires y compris les prestations et fournitures précitées.

IV.3) Aménagement de la plate-forme :


L’ensemble des surfaces construites, telles qu’elles sont définies sur les plans guides des ouvrages, est
généralement gravillonné par épandage du gravillon concassé 15/25. L’épaisseur de la couche du
gravillon est 10cm.
Avant épandage des gravillons, il est indispensable d’arroser les surfaces à gravillonner avec un produit
désherbant non toxique, dont l’efficacité sera garantie un an, à condition que cette application ne
risque pas de polluer les nappes phréatiques proches du sol ou que le produit désherbant ne risque
pas de ruisseler dans les terrains cultivés contigus.
Une 2ème application sera appliquée après gravillonnage, avec un laps de temps minimal de 2 mois
entre les deux opérations. Le désherbant employé ne doit pas corroder le cuivre du circuit de terre.
L’ensemble des surfaces de propriété ONEE, libres d’installations, internes ou externes au poste seront
régalés pour faciliter le passage des engins d’entretien.
L’aménagement de la plate-forme est à régler au mètre carré toutes sujétions comprises.

V.) Divers :
V.1) Démolition des bétons
Les travaux de démolition des bétons armés concernent les ouvrages existants à savoir, les tronçons
des longrines de la voie de desserte existante et les caniveaux existants aux points de raccordement
avec ceux à réaliser ainsi que les aires bétonnées aux passages des câbles BT, HT ou câble de terre

AO n° DL4110876 Page 64
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Ces travaux comprennent toutes sujétions d’œuvre de protection et notamment le transport et


l’évacuation des décombres aux décharges publiques, la remise en état des lieux et le réglage des sols
défoncés.
La démolition des bétons armé ou non armé en fondation ou en élévation est réglée au mètre cube
(M3) de béton démoli, toutes sujétions comprises de protection des installations existantes, de
transport et d’évacuation des décombres à une décharge publique, la remise en état des lieux et le
réglage des sols défoncés par les opérations de destruction.

V.2) Essais et contrôles des bétons :


L’entrepreneur devra tenir en permanence sur le chantier des récipients ou éléments de matériaux
disponibles à des prises de prélèvements pour étude, essais ou analyses.
Des prélèvements de six (06) éprouvettes chacun pour le contrôle des bétons des différents ouvrages
sont à prévoir pendant toute la durée des travaux.
Les prestations de ces prélèvements et d’écrasement des bétons sont à la charge de L’entrepreneur.
Les prélèvements des éprouvettes de béton sont à effectuer par L’entrepreneur en présence de
représentant de L’ONEE-Branche Electricité et sont transportés au Laboratoire pour écrasement à 7
jours et 28 jours.
Si après écrasement des échantillons de béton ou de matériau préparé ne répondent pas aux
caractéristique fixées par les règles du CCBA 68 révisé en 70, tous les ouvrages coulés le jour du
prélèvement désignés lors du contrôle seront détruits et reconstruits aux frais de L’entrepreneur,
indépendamment des dommages et intérêts que L’ONEE-Branche Electricité se réserve de revendiquer
pour le retard apporté aux travaux et les perturbations que cela pourrait apporter à l’ensemble des
ouvrages.

V.3) Essais et contrôle des matériaux :


Des essais sont à prévoir par lot de six (06) éléments de matériaux.
Ces essais portent en général sur les éléments suivants : Agglomérées de ciment, Brique en terre cuite,
Hourdis en ciment, Buses en ciment …
Tous les matériaux jugés douteux sont à soumettre aux essais d’écrasements.
Les commentaires des essais d’écrasement des bétons ou des matériaux réalisés par le laboratoire
doivent obligatoirement figurer sur les rapports des essais à transmettre à L’ONEE-Branche Electricité.

V.4) Voies de roulement et repos TR élévateurs:


Les transformateurs sont acheminés aux cellules par une voie de desserte située dans l’axe du portail
d'accès au poste. Cette voie de desserte a pour origine l'aire de déchargement.
Les transformateurs sont posés sur des rails de 46kg/m scellés sur des longrines en béton armé dosé à
350kg/m3 de 0,40m de largeur et 0,80 de hauteur reposant sur le terrain ferme par l’intermédiaire de
murets en béton dosé à 250kg/m3 de 0,60m de largeur et 0,40m de hauteur. Ces dimensions sont
données à titre indicatif et sont à dimensionner, à confirmer et à justifier par un bureau d’étude.
La fixation des rails est réalisée par des tiges filetées scellées pendant la mise en œuvre des bétons.
Ces tiges sont munies de crapauds tenus par des boulons.
Les rails de la voie de desserte, sont perpendiculaires aux voies de repos des transformateurs dont les
écartements sont de 1,444m. Les points de rencontre des rails sont munis de pivots de croisement
normalisés.
L'aiguillage est réalisé par des pivots de croisement dont le détail figure sur les plans de principe de
L’ONEE-Branche Electricité.
Les rails sont raccordés au réseau maillé de sécurité.
Les voies des transformateurs sont prévues pour une charge roulante de 70 tonnes réparties sur quatre
points d'appui

AO n° DL4110876 Page 65
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Les massifs de halage sont prévus pour un effort horizontal développé pour le tirage des
transformateurs.
Ils font corps avec les voies de desserte et de repos et sont réalisés en béton armé conformément au
plan type de L’ONEE-Branche Electricité.
La voie de roulement et de repos est à régler au mètre linéaire pour deux longrines en parallèle,
toutes sujétions comprises de terrassement, coffrage, décoffrage, bétonnage, ferraillage, pose de
buses ou PVC pour les traversées, pose de rail avec réglage et fixation, et avec les pivots de
croisement.
ARTICLE 5. TRAVAUX D'APPAREILLAGE HT, MT, ECLAIRAGE, PRISES DE COURANT ET CLIMATISATION

L’entrepreneur est tenu de donner au stade de l’offre la liste, les caractéristiques et l'origine du
matériel HT, MT et BT (raccords, connexions, appareillage, etc.), qu'il envisage de fournir.
Les raccords devront être fournis par un fabricant agréé par L’ONEE-Branche Electricité.
L’entrepreneur est tenu de fournir un certificat d'origine de ces raccords.
Charpentes et châssis supports d'appareils :
La charpente sera réalisée conformément au Cahier des Spécifications Techniques Générales révisé et
aux plans types de L’ONEE-Branche Electricité.
Les fournitures métalliques suivantes ainsi que leur installation sont à la charge de L’entrepreneur :
- Les supports de l’appareillage MT.
- Les tiges de scellement des supports métalliques Φ36, Φ 24 et Φ 18 mm, longueur 0.80m
équipées de 2 écrous, 1 contre écrou et 2 rondelles.
- Les gabarits pour le scellement des crosses.
- Les coffrets de regroupement courant et tension.
- Les nez de cellules 22kv.
- Les chemins de câble en tôle artoise, pour la descente des câbles BT à partir des appareils
HT-MT, fixés sur la charpente.
- Les plaques de dénomination des travées départs et arrivées TR, les indices de repérage
horaire grands et petits modèles, et les macarons de repérage des appareils de coupure.
- Les caillebotis pour sectionneurs.
- Toutes les tôles striées recouvrant les faux planchers, les caniveaux et regards.
Equipements moyenne tension
L’entrepreneur aura à sa charge le transport, le montage, le raccordement et la mise en service de
l’ensemble du matériel.
Tous les organes de coupure (disjoncteurs, sectionneurs, etc…) doivent être équipés par des interlocks
de signalisation de position au système numérique ; pour affichage.
Le matériel à installer et à raccorder comprend essentiellement :

5. Trois arrivées 22 KV équipée chacune de :


 01 disjoncteur tripolaire, 36KV, 630A, Icc= 30 KA, isolement SF6,
 03 transformateurs de courant 36KV double secondaire de rapport 200-400/5-5A, 50VA, cl
0,5 et 5P20.

AO n° DL4110876 Page 66
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

02 sectionneurs tripolaires, 36KV, 630A à commande mécanique et avec boîtier de


signalisation
 Câble MT S22 étanche, 18/30 KV, 240 mm² Cuivre.
 Boites d'extrémité 18/30KV, 240 mm² Cuivre.
6. Un double jeu de barre 22KV :
 Tubes de cuivre de diamètre 55/60 MM « le jeu de barre sera double ».
 (06) transformateurs de tension 36 kV, 22000/100, Cl 0.5 P=30VA type intérieur.
 (04) Sectionneurs tripolaires 36KV, 630A, à commande mécanique verticale et boîtier de
signalisation,
 01 Disjoncteur tripolaire, type intérieur, 36KV, 630A, Icc = 30 KA à isolement SF6,
 Isolateurs support 36KV, C10-125,
 (02) Combinés interrupteur-fusible (pour TSA)
 Connexions entre le jeu de barres MT et la cellule de couplage en tube de cuivre 55/60mm
(ou barres en cuivre équivalentes),
 Connexions entre le jeu de barres MT et les deux sectionneurs d’aiguillage des arrivées MT
en tube cuivre 55/60mm,
 Connexions entre le jeu de barres MT et tous les sectionneurs d’aiguillage des départs en
barre cuivre 60/5mm,
7. Quatre cellules départs 22kV :
Chaque départ à équiper par :
 01 disjoncteur tripolaire, type intérieur, 36KV, 630A, Icc = 30 KA à isolement SF6,
 03 transformateurs de courant 36KV, 100-200/5-5A, 50VA, cl 0,5 et 5P20,
 01 sectionneur tête de ligne tripolaire 36KV, 630A, à commande mécanique verticale et
boîtier de signalisation,
 02 sectionneurs d’aiguillage tripolaire, 36KV, 630A, à commande mécanique et boîtier de
signalisation,
 01 TC tore 100/1A, 2,5 VA pour détection de la terre résistante

8. Trois cellules départs 22kV « réserve » :


Chaque départ réserve à équiper par :
 02 sectionneurs d’aiguillage tripolaire, 36KV, 630A, à commande mécanique et boîtier de
signalisation,
02 TSA 250 KVA
 02 TSA à bornes Normale, type intérieur, tension d’isolement 36kV, rapport de transformation
22000±5% /400V, d’une puissance de 250 kVA, couplage Yzn11, neutre sorti, commutateur de
réglage 22KV±1x5% hors tension, ONAN, à bornes MT, bornes BT protégées, équipé de tous
les accessoires : relais Buchholz, conservateur d’huile, indicateur du niveau d’huile, thermostat
de température, vanne et bouchon de vidange
 01 coffret équipé de disjoncteurs tétra polaires, BT, visu compact NS, 400A, équipé de
mécanisme de consignation pour l’alimentation de l’appareil de traitement d’huile des
transformateurs de puissance avec un bloc déclencheur électronique type Micrologic 5.2 E.
 02 interrupteurs-fusibles tripolaires, 36kV, 630A, à commande mécanique /motorisé en 127
Vcc et boîtier de signalisation, équipé par une bobine à emission127 Vcc.
 Les câbles isolés non inductifs de liaisons BT (2x120mm² -400v) entre TSA, coffrets visu
compact et armoires auxiliaires alternatifs,
 Les raccords correspondants à brides, fixes, souples, cuivre, Alu ou bimétals.
 La plaque de dénomination du TSA et coffrets.

AO n° DL4110876 Page 67
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

 Les indices de repérage horaires petit modèle.


 Les macarons de repérage pour les appareils de coupure et du matériel MT.
 La menuiserie métallique et supports appareils.
 Les connexions nécessaires entre appareillage en barres cuivre 60/5mm,
 Les raccords MT correspondants,
 Porte grillagée et panneaux tollés
 Le nez de cellule,
 Les supports des appareils
 Circuit de terre,

5.6.) Éclairage, prises de courant, climatisation


A- Climatisation
On utilisera les équipements du système split (évaporateur et condensateur séparés) ils seront suivant
les besoins saisonniers froid ou chaud, ils seront du type pompe à chaleur.
Dans le but de faciliter les éventuelles réparations ou acquisition de rechange, les équipements de
climatisation seront de marques fortement implantés au marché national et de première qualité.
Les climatiseurs devront être au préalable soumis à l’approbation de L’ONEE-Branche Electricité avant
leur installation.
Le nombre des climatiseurs à installer est le suivant :
- 08 climatiseurs de 24000BTU.
L’entrepreneur prévoira également un dispositif de signalisation défaut climatiseur qui sera signalé
dans le système de contrôle et de supervision du poste.
L’installation, le raccordement, la protection (par disjoncteurs appropriés) est la signalisation des
climatiseurs sont à la charge du contractant.
Le règlement de la climatisation est au forfait toutes sujétions comprises.

B- Eclairage :
Tout l’appareillage à utiliser pour la réalisation de l’éclairage devra être de marque et type reconnus,
fiable et devra être soumis à l’approbation de L’ONEE-Branche Electricité avant son installation.
L’attention de l’entrepreneur est attirée sur le fait qu’il doit prévoir toutes les réservations au niveau
des massifs pour le passage des tubes galvanisés des remontées des câbles d’éclairage vers les foyers
lumineux, avant le coulage du béton des massifs.
La répartition des foyers lumineux et des prises de courant de tous les bâtiments doit permettre un
éclairement normal.
L'éclairement lumineux moyen est supérieur ou égal à 60Lux à proximité d'un appareil MT et de 500Lux
à l'intérieur des bâtiments, L’entrepreneur devra respecter les niveaux d’éclairement spécifiés. (Une
simulation par DIALUX est obligatoire).

Éclairage du local gardien :


Le local de gardien sera équipé par :
- 2 prises de courant de 20A + terre,
- 2 foyers lumineux fluorescents 40w,
- 1 bouton poussoir pour l’éclairage des abords,
L’alimentation sera effectuée en câble vinysole armé de 2x6mm².
Un coffret comprenant des disjoncteurs modulaires de 2 et 15A assurera la protection.
Le coffret sera alimenté à partir de l’armoire principale par le biais d’un disjoncteur différentiel et un
câble BT de section convenable.

AO n° DL4110876 Page 68
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Éclairage du local de permanence :


Le local de permanence sera équipé par :
- 4 prises de courant de 20A + terre,
- 8 foyers lumineux fluorescents 4x36w + interrupteurs simples et va et vient.
- 2 boutons poussoir pour l’éclairage des abords,
L’alimentation sera effectuée en câble vinysole armé de 2x6mm².
Un coffret comprenant des disjoncteurs modulaires de 2 et 15A assurera la protection.
Le coffret sera alimenté à partir de l’armoire principale par le biais d’un disjoncteur différentiel et un
câble BT de section convenable.

Éclairage du bâtiment de commande :


Eclairage :
L’éclairage du bâtiment de commande sera réalisé par 10 diffuseurs à deux tubes fluorescents de
2x60W de 1,20m de long, fixés au plafond.
La commande de l’éclairage est réalisée par télérupteur avec bouton poussoir installé à l’entrée de la
salle de commande, le deuxième est installé sur l’armoire d’éclairage.
La répartition des foyers lumineux et des prises de courant sera équilibrée sur les 3 phases pour
l’ensemble des installations.
Prises de courant :
Six prises de courant du type intérieur 20A+terre monophasée seront installées dans la salle de
relayage. Deux combinés 10A seront prévus pour l’alimentation des climatiseurs.

Eclairage du Local batteries :


L’éclairage du local batterie sera assuré par 03 appliques incandescentes de 100W antidéflagrants
(ATEX) commandées par télérupteur et protégées par 03 disjoncteurs modulaires 2A.
L'alimentation sera réalisée à partir de l’armoire d'éclairage par un départ basse tension protégé par
un disjoncteur différentiel approprié.
Cet éclairage sera réalisé conformément aux plans guides de L’ONEE-Branche Electricité
Eclairage des abords :
L’éclairage des abords serait assuré par 16 REGLETTE étanches en néon, équipés de lampes de 2x40W
fluorescentes avec protection mécanique, commandé par télérupteur et boutons poussoirs en 3 points
(la 1ère au coffret, la 2ème au portail secondaire, la 3ème au local gardien) protégés par 08
disjoncteurs modulaires 2A. 16 boîtes étanches en fonte seront installées.
L'alimentation sera réalisée à partir de l’armoire d'éclairage par un départ basse tension protégé par
un disjoncteur différentiel approprié.
La répartition des foyers lumineux et des prises de courant sera équilibrée sur les 03 phases pour
l’ensemble des installations.
L'éclairage de secours :
L'éclairage de secours doit être réalisé par 09 blocs batteries redresseurs autonomes scellés au mur :
03 seront installés dans le bâtiment de commande, et 06 au poste 60KV. Les prises d'alimentation
seront prévues. Un bloc mobile sera également fourni.

Armoires d’éclairage :
Chaque bâtiment sera équipé de son armoire d'éclairage.
L'armoire d'éclairage principale sera installée dans la salle de relayage et alimentera les autres
armoires par des disjoncteurs différentiels.
Elle sera dimensionnée pour recevoir l’ensemble des disjoncteurs des départs éclairage et prises de
courant et avoir 30% d’espace libre pour l’extension future :
 8 télérupteurs,
 13 disjoncteurs tétrapolaires 300mA (4 de 5A, 3 de 10A et 6 de 25A),

AO n° DL4110876 Page 69
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

 8 boutons poussoirs de commande,


 8 lampes de signalisations,
Les climatiseurs devront être protégés par des disjoncteurs appropriés.
L’entrepreneur soumettra pour approbation un plan détaillé de l'éclairage et de ses équipements. Ces
derniers doivent être du premier choix.

ARTICLE 6 TRAVAUX D’APPAREILLAGE BASSE TENSION :

6-1- GENERALITES
Le contrôle commande et les protections à installer dans les tranches basse tension correspondantes
au projet seront en technologie numérique intégrée.
L’examen des offres techniques des équipements numériques effectué par L’ONEE -Branche
Electricité, ne dégagera en rien la responsabilité de l’entrepreneur lors de la mise en service de ces
équipements, qui devront remplir toutes les fonctions indiquées dans les spécifications techniques et
plans types.
L’entrepreneur est tenu de joindre à l’offre technique le type et la marque de tout le matériel de
protection et contrôle commande, le schéma de principe (schéma unifilaire BT) des différentes
tranches, et la répartition des tranches basse tension dans les armoires.
Ce matériel doit répondre aux principes des spécifications techniques de L’ONEE-Branche Electricité,
aux schémas unifilaires BT et aux fonctions des schémas types (une documentation technique est à
joindre avec l’offre technique).
N.B :
 La séparation des fonctions de protections au niveau des tranches BT, devra être faite suivant
les schémas type DIT
 La notion de tranche indépendante doit être respectée (chaque tranche est équipée par son
propre calculateur de travée).
 Les équipements contrôle commande devront être adaptés aux caractéristiques techniques
des réducteurs de mesure.
 Les ordres de déclenchement issus des protections devront être acheminés directement aux
disjoncteurs.
 Toutes les tranches basse tension seront installées dans des armoires au standard 19’’. Avant
d'entamer les travaux d'équipement, l’ONEE -Branche Electricité doit valider le plan
d'équipement des armoires de chaque tranche BT
 L’entrepreneur devra fournir tous les documents rédigés sous forme de manuels en langue
française.
 Les protections numériques doivent garder tous les réglages affichés en cas de perte
alimentation
 Le système contrôle commande doit être doté d’un protocole de communication ouvert et
hétérogène (IEC 61850) qui permettra l’introduction de marques différentes éventuellement
lors d’extension future.
 Le système contrôle commande doit permettre le paramétrage et la reprogrammation en cas
d’extension future.
 L'enregistrement des tensions 22KV devra être sauvegardé sur une mémoire de masse dans le
poste de conduite. L'intégration des valeurs des tensions mesurées par le système de contrôle
commande admise sera de l'ordre de 3mn et le stockage avec datation de l'ordre de 6 mois.
 En plus de la synchronisation par GPS, les équipements numériques de protection et contrôle

AO n° DL4110876 Page 70
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

commande seront dotés d’horloges internes avec datation à temps réel.


 Le constructeur devra garantir la pérennité de la maintenance de son matériel durant une
période d’au moins (10) dix ans, à compter de la date de sa mise en service.
 Les programmes "Interface Homme-Machine" doivent être fournis en langue française.
L'installation, et la copie de ceux-ci ne doivent être conditionnées par aucune clé physique ou
jeton
 Le constructeur doit assurer que son matériel conserve l’intégralité des fonctions pour
lesquelles il a été conçu dans les conditions nominales lors de certaines dates butoirs.
6-2- CONSTITUTION DES TRANCHES BASSE TENSION ARMOIRE DE RELAYAGE

 L'attention de l’entrepreneur est attirée sur le fait que tous les équipements des tranches
basses tensions seront installés dans des armoires au standard 19’’. Ces armoires devront être
conformes aux spécifications techniques de L’ONEE -Branche Electricité avec éclairage,
thermostat température ambiante et porte en face avant transparente.
 L’entrepreneur devra proposer les dispositions des armoires de relayage qu’il devra soumettre
impérativement à l’avis de L’ONEE-Branche Electricité et effectuer la répartition des
équipements dans les armoires en commun accord avec L’ONEE -Branche Electricité. La
fourniture des supports des armoires seront à la charge de l’entrepreneur.
 Le plan d'équipement des armoires de toutes les tranches BT devra être présenté à L’ONEE -
Branche Electricité pour approbation avant d'entamer les travaux d'équipement.
 L’entrepreneur doit fournir des armoires entièrement équipées et faire appel au constructeur
pour établir le protocole certifié et signé par lui-même en ce qui concerne :
 Le contrôle visuel de l'armoire et que le montage et le raccordement des différents
équipements répondent aux exigences du matériel de sa fabrication.
 La vérification et les essais des armoires complètement équipées et câblées ont été
effectués par lui-même, Le résultat des essais devra faire l'objet d'un procès-verbal à
fournir à L’ONEE -Branche Electricité.
 L’entrepreneur devra réaliser les tranches BT conformément aux fonctions indiquées dans les
plans types

SYSTEME DE COMPTAGE :
Le système de comptage est détaillé comme suit :
- Les armoires regroupant tous les compteurs d’énergie des arrivées et les départs HTA.
- Un 1er compteur pour chaque arrivée 22KV d’une classe de précision 0.2S avec alimentation
auxiliaires 127Vcc, équipé par deux ports série RS485 et RS232 pour communiquer avec le Protocol
DLMS/COSEM
- Le 2ème compteur redondant pour chaque arrivée 22KV d’une classe de précision 0.2S avec
alimentation auxiliaires 127Vcc, équipé par deux ports série RS485 et RS232 pour communiquer
par le Protocol DLMS/COSEM.
- Chaque départ MT sera équipé par un compteur numérique de facturation de classe 0,5 avec
alimentation auxiliaires 127Vcc, équipé par deux ports série RS485 et RS232 pour communiquer
par le Protocol DLMS/COSEM.
- Une passerelle DLMS/COSEM à CEI61850 regroupant tous les compteurs numériques.
- Tous les compteurs doivent être communiquant en DLMS/COSEM.
- Au cas où la passerelle « DLMS/COSEM vers CEI61850 » ne supporte pas la totalité des compteurs
indiqués ci-dessus, le contractant se chargera d’y ajouter une passerelle supplémentaire. Cet
éventuel ajout n’engendrera aucun coût supplémentaire par rapport au bordereau.
Le règlement du système de comptage se fera ainsi :

AO n° DL4110876 Page 71
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

- Le règlement de la fourniture et installation des armoires, des accessoires, des logiciels pour
compteurs et pour passerelles, toutes sujétions comprises, est inclut dans l’article « Armoires+
Accessoires + logiciel pour compteurs numériques » dans la Bordereau Commun du bordereau
des prix.
- Le règlement de la fourniture et installation des compteurs des arrivées et des départs ; toutes
sujétions comprises ; est inclut aux articles « comptage » des parties Arrivées et Départs du
bordereau des prix.

6-2-1- Tranche générale (complémentaire)


L’Entrepreneur doit réaliser les fonctionnalités de la tranche générale prévues au plan type CC-
108.
Les relais de contrôles des tensions batteries anormales et la masse batterie seront prévus dans les
redresseurs 127 Vcc et 48 Vcc et non pas dans la tranche générale.
L'Entrepreneur doit prévoir l'installation des détecteurs incendies dans la salle de relayage et salle 22
KV, et leurs programmations en alarme dans le calculateur de tranche.
La synchronisation de temps devra se faire par horloge de précision pilotée par satellite GPS pour tous
les équipements numériques.
Cette rubrique est à régler au forfait toutes sujétions comprises.

6-2-2- Tranche arrivée :


L’entrepreneur doit réaliser les fonctionnalités prévues au plan type CC-104.
Les protections ampérmétriques des arrivées MT devront être constituées de :
- Un relais de courant homopolaire à temps indépendant pour réseau mis à la terre par résistance.
- Deux relais de phase à temps indépendant à 2 seuils chacun (seuil haut et seuil bas), réglables en
courant et en temporisation.
- Des sorties indépendantes devront être affectées respectivement pour le relais à courant homo
polaire et aux deux relais de phase à deux seuils.
- Une protection différentielle ligne.
Des sorties indépendantes devront être affectées respectivement pour le relais à courant homopolaire
et aux deux relais de phase à deux seuils.
Cette rubrique est à régler au forfait toutes sujétions comprises.

6-2-3- Tranche départ MT :


L’entrepreneur doit réaliser les fonctionnalités prévues au plan unifilaire BT de protections « SR
N°22D» et au plan type CC-103
Les protections ampèremètriques des départs MT devront être constituées de :
- Un relais directionnel à courant homopolaire à deux seuils à temps indépendant pour réseau mis
à la terre par résistance (Ce relais doit basculer après une temporisation, sur l’homopolaire non
directionnel en cas d’absence de tension 22kV à ses bornes).
- Deux relais de phase à temps indépendant à 2 seuils chacun (seuil haut et seuil bas), réglables en
courant et en temporisation.
- Des sorties indépendantes devront être affectées respectivement pour le relais directionnel à
courant homopolaire et aux deux relais de phase à deux seuils.
- La détection de terre résistance doit pouvoir être réglable sur courbe EPATER « C » et l’ordre de
déclenchement doit être conditionné par la présence de la terre résistante au niveau des TR avec
la possibilité de mettre « Hors service » cette fonction.
- La fonction terre résistante d’un départ 22kV doit pouvoir être mise ES/HS facilement à partir du
synoptique écran de la protection numérique et en parallèle un commutateur ES/HS doit être
prévu.
- La mesure d’I0 doit être disponible au niveau du synoptique écran de la protection numérique.

AO n° DL4110876 Page 72
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

- Pour un déclenchement par protection, le relais doit afficher les valeurs des courants atteintes au
moment d’ouverture du disjoncteur suite à un défaut.

NB : deux parmi ces départs doivent être équipé d’une clé de synchronisation afin de verrouillé
l’enclenchement en cas de présence tension ligne et barre et d’autoriser l’action après
synchronisation.
Cette rubrique est à régler au forfait toutes sujétions comprises.

6-2-4- TELEDELESTAGE
En plus du système de délestage conventionnel, l’entrepreneur devra prévoir la fourniture,
l'installation et les raccordements des équipements nécessaires à la réalisation d'un système de
télédelestage.
L'acheminement de l'information télédelestage est réalisé par un câble de 2x1,5 mm² entre la salle HF
et la tranche commune ainsi qu'une liaison par barre entre cette tranche et les tranches des différents
départs 22kV.
L’information télédelestage devra pouvoir être programmée en déclenchement ou inhibée au niveau
de chaque départ 22kV avec les signalisations télédelestage EN/HS et déclenchement par
télédelestage.
Cette rubrique est à régler au forfait toutes sujétions comprises

6-2-5- EQUIPEMENT DES SERVICES AUXILIAIRES


Les services auxiliaires seront installés dans des armoires, leur équipement sera réalisé suivant le plan
type CC-110 et conformes aux spécifications techniques générales.
- Les batteries 127V et 48V seront de type ouvert avec une capacité de 400AH.
- Les redresseurs 127V et 48V doivent transiter 100A en régime permanent.
- Le réglage de la tension des redresseurs 127vcc et 48vcc doit être fait sur la face avant via une
interface homme- machine.
- Les redresseurs 127Vcc et 48Vcc devront être équipés de relais de contrôle de tension batterie
anormale (Seuil haut, seuil bas).
- Le redresseur 127Vcc devra être équipé en plus d’un dispositif de contrôle masse batterie.
- Tous les contacts de signalisation des redresseurs et des batteries seront ramenés à la tranche
complémentaire.
- La réception et la mise en service des redresseurs et batteries 127 et 48 volts à courant continu
doivent être obligatoirement effectuée par les représentants des fournisseurs de ces appareils, en
présence de l’ONEE et sanctionnée par des PV.
- Les câbles BT de raccordement seront en vinysol armé de section 120mm²
- Les redresseurs et batteries seront protégés par des disjoncteurs 200A débrochables et
cadenassables à installer dans les armoires correspondants.
- Tous les disjoncteurs doivent être équipé par des contacte auxiliaire indiquant la position du
disjoncteur pour être traiter dans le système de contrôle commande.
- Tout le matériel nécessaire à la réalisation du raccordement et protection des redresseurs et
batteries sera fourni et installé par le contractant.
Cette rubrique est à régler au forfait toutes sujétions comprises

6-2-6- Alimentation « Normal Secours » pour périphérique système de conduite


L'Entrepreneur est tenu de fournir pour le système numérique et ses périphériques une source
d'alimentation sans coupure (UPS) de puissance 10KVA.
- L’alimentation alternative des périphériques et du calculateur du poste devra être assurée d’une
part, à partir d’un UPS (Uninterrupted Power Supply) à une entrée, et d’autre part via Bypass à
partir du jeu de barres alternatif.

AO n° DL4110876 Page 73
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

- L’alimentation de l’UPS devra être réalisée à partir de la batterie 127Vcc du poste. La sortie de
cette batterie est issue d’un convertisseur relatif à l’entrée correspondante. La sortie commune
est réalisée via un dispositif de basculement sans coupure.
- En cas d’indisponibilité ou de tension et fréquence anormales de cette sortie, l’alimentation du
système devra être assurée automatiquement à partir du jeu de barres via le Bypass constitué,
entre autres, d’un transformateur d’isolement, d’un inverseur et des protections nécessaires. Le
basculement durera 5 ms au maximum, le retour vers la sortie commune de l’UPS sera effectué
après 5 sec, si la tension et la fréquence à vide de celui-ci sont normales.
- Afin d’effectuer la maintenance en toute sécurité, le Bypass ne doit en aucun cas être installé dans
l’armoire de l’UPS.
- Chaque circuit devra être dimensionné pour la charge totale du système qui est de 10KVA.
- Les informations de marche normale ou de défauts relatives à l’ensemble UPS/Bypass doivent
pouvoir être consultées en face avant sur afficheur. Elles sont remontées, non regroupées d’une
part, au système via des liaisons numériques, et d’autre part à la tranche complémentaire via les
sorties physiques mises à disposition par le constructeur.
- L’indication des paramètres U, I, F et le mode d’alimentation (effectuée par l'UPS ou de l’alternatif
secouru) devront être prévues.
- Les valeurs de la puissance de l’UPS, la capacité des batteries et le courant redresseurs sont un
minimum demandé et peuvent être revues à la hausse ; sur demande de l’ONEE ; sans surcoût.
- Tout le matériel nécessaire à la réalisation du raccordement et protection de l’UPS et du Bypass
sera fourni et installé par le contractant.
- Le prix de cette prestation est inclut dans la partie « Services Auxiliaires » toutes sujétions
comprise.
Cette rubrique est à régler au forfait toutes sujétions comprises

6-2-7 : Système contrôle d'accès et vidéosurveillance


Le système de vidéosurveillance doit être équipé par :
- un NVR ayant une capacité d’enregistrement de 2 T avec la gestion de plus de 16 caméras
- 11 caméras IP (PoE intégré), capteur cemos type intérieurs avec détection de mouvement et
capteur infrarouge de sensibilité 5 lux au minimum, résolution 2 Méga pixel.
- 06 caméras dôme type extérieurs (IP67), IP (PoE intégré) avec détection de mouvement et
capteur infrarouge de sensibilité 5 lux au minimum, résolution 2 Méga pixel et zoom 10 fois.
- Un routeur ADSL+ 3G pour communiquer avec le NVR
- deux écran 32’’ pouces LED + accessoires
- une armoire pour assurer la protection du NVR et le routeur
- Câble est accessoires nécessaires
Système de contrôle d’accès doit être équipé par :
- Un lecteur de carte, TAG RFID, NFC, empreinte digital,
- Une centrale de contrôle d’accès raccordé avec le NVR et le router afin d’enregistre les
personnes accédée au poste source HT/MT, le nombre minimal de gestion des carte dépasse
100.
- 80 cartes d’accès soit en RFID ou NFC.
- Barre de contrôle d’accès équipé par Vachette électrique alimenté en 220 V ondulé
Cette rubrique est à régler au forfait toutes sujétions comprises

6-2-8 : PC portable industriel

Spécifications techniques :
 Système d’exploitation Windows 7
 Plateforme informatique :

AO n° DL4110876 Page 74
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

- Processeur Intel® Core™ i7 VPro™ 4ème génération, cache 3Mo


- RAM : DDR3 4Go extensible à 8 Go
- Disque dur : SSD SATA 500 Go ou plus
 Licence nécessaires pour les outilles de Microsoft (Word, Excel, PPT.) et PDF
 Ecran : LCD TFT 13,3’’ avec affichage lisible en plein soleil (quadra Clear) 700 cd/m²
 Autonomie de la batterie jusqu'à 30 heures
 Interface E/S :
- Deux ports USB 3.0
- Un port série (9 broches) pour configuration relais et lecture compteur
- Un port LAN RJ45
- Un port VGA
- Une prise d’alimentation CC
- Une sortie audio /micro
- Un lecteur DVD
- Antenne wifi intégré 802.11ac
 Accessoires : sacoche de transport, chargeur batterie
 Robustesse : certification MIL-STD810G et certification IP65, certification MIL-STD-461F.
gamme de robustesse Getac B300 ou équivalant.
 Environnement :
- Température de fonctionnement : de -5 à 60°C
- Humidité : 95%
Cette rubrique est à régler en unité toutes sujétions comprises.

6-3 - CABLAGE ET REPERAGE


L’entrepreneur fournira, posera et raccordera la totalité des câbles basse tension et autres types de
liaisons nécessaires à la réalisation des installations des postes.
Les câbles basse tension seront conformes au cahier des spécifications techniques générales et seront
munis de protections mécaniques et protégées contre les perturbations électromagnétiques.
Le blindage des câbles sera relié à la terre aux deux extrémités, la méthodologie de leurs mises à la
terre est indiquée dans le CSTG.
Les câbles BT qui aboutissent aux protections numériques doivent être anti-inductifs.
Les liaisons destinées vers la salle H.F, si elles sont proposées en câbles téléphoniques, seront de
diamètre 6/10mm, exclusivement en cuivre, munis d’une protection mécanique et protégés contre les
perturbations électromagnétiques.
Pour des raisons de raccordement compatibilité avec les équipements de télécommunication; toute
autre technique de liaisons (fibre optique, liaison RS etc.) doit être soumise à L’ONEE-Branche
Electricité pour approbation.
Toutes les liaisons destinées vers la salle H.F, seront fournies, posées et raccordées par L’entrepreneur.
Afin d’éviter tout endommagement, L’entrepreneur doit étudier la pose, l’acheminement et le type de
protection mécanique de tous les câbles y compris les liaisons en fibres optiques du réseau de
communication.
Les câbles des téléactions qui aboutissent aux équipements H.F seront armés et blindés de section
1,5mm² à raccorder sur un bornier qui sera défini par L’ONEE-Branche Electricité. Ces câbles ne devront
pas regrouper plusieurs fonctions.
L’entrepreneur fournira et installera l’ensemble des étiquettes nécessaires au repérage des armoires,
des coffrets, câbles, et tout le matériel B.T de protection et contrôle commande, etc.
Le repérage de dénomination des différentes tranches B.T devra être en bilingue (Arabe - Français)

AO n° DL4110876 Page 75
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

ARTICLE 7. CONTROLES, DOCUMENTATION, DÉMONSTRATION, GARANTIE, ET RECHANGE

1 - CONTROLES, VERIFICATIONS ET ESSAIS


Pendant la période des contrôles, vérifications et essais sur site, L’entrepreneur doit prévoir un groupe
électrogène triphasé 4 fils de puissance suffisante pour effectuer des essais des installations
électriques du poste. Ce groupe sera équipé de tous les accessoires nécessaires (câble, disjoncteur,
prises, coffret, etc…) et sera approvisionné en carburant par L’entrepreneur.
2 - DOCUMENTATION ET ACCESSOIRES
L’entrepreneur devra fournir tous les documents rédigés sous forme de manuels en langue française,
tout document rédigé en une langue autre que le français ne sera pas pris en considération.
Documents techniques à présenter avec l’offre :
- Notices techniques des différents équipements utilisés avec liste et indication du fabricant, du
type.
- Liste de matériel avec type et marque.
- Références et certification.
- Schémas électriques de raccordement des équipements avec les circuits extérieurs.
- Protocoles d’essai de type avec indication du laboratoire d’essai.
L’offre technique ne sera pas prise en considération si toutes ces informations ne sont pas fournies.
Documents à fournir par L’entrepreneur retenu :
- Performances et caractéristiques techniques détaillées des différents équipements utilisés avec
liste et indication du fabricant, du type.
- Notices et documents détaillés du principe de fonctionnement des protections, du poste de
conduite locale, des calculateurs de travées etc.…
- L’affectation des entrées/sorties.
- Une liste des opérations à effectuer, avec la méthode d’essais.
- Documents de configuration.
- Guide installateur.
- Guide utilisateur.
- Guide de mise en service et de maintenance.
- PV des résultats d’essais de réception du matériel en usine du constructeur.
- Programme de démonstration détaillée destiné au personnel de L’ONEE-Branche Electricité sur les
équipements numériques.
Consistance et limite de la fourniture, accessoires
- Tous les documents d’identification des appareils (plans, schémas et caractéristiques)
- Trois (3) exemplaires des notices de raccordement, maintenance et paramétrage.
- En double exemplaires, les logiciels de configuration et de paramétrage de tous les équipements
numériques.
- Les accessoires de liaison et de communication.

3 - DEMONSTRATION SUR LES EQUIPEMENTS NUMERIQUES


Une formation sur les équipements numériques (relais, automatismes et système) sera organisé ; à la
charge du contractant ; par le constructeur.
Les volets théorique et pratique de la formation concerneront :
- Relais de protections et autres automatismes (configuration et paramétrage) : 3 jours.
- Système de conduite du poste (configuration et ingénierie) : 3 jours.

AO n° DL4110876 Page 76
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

La formation se déroulera dans les locaux de la DR08 et dans le poste source concernée à une date fixé
par l’ONEE.

4- GARANTIE
L’entrepreneur est tenu d’assurer la garantie de fonctionnement du système numérique intégré fourni
pour une durée de 12 mois après la date de mise en service du poste. Cette garantie devra notamment
couvrir l’intervention, le dépannage et la fourniture des pièces de rechange à remplacer durant cette
période. En cas de défaillance dans le système numérique ayant pour conséquence l'indisponibilité
partielle ou totale du poste, L’entrepreneur est tenu de dépêcher un spécialiste au poste dans les 48
heures suivent la demande de L’ONEE-Branche Electricité notifiée par Fax.

5- EQUIPEMENT DE RECHANGE
Les équipements de rechange MT et BT sont comme suit :

Tranche complémentaire
L’entrepreneur doit fournir :
- Deux calculateurs de tranche identique installée sur la tranche.
Arrivée MT
L’entrepreneur doit fournir :
- Deux protections numériques identiques à la protection principale installée sur la tranche.
Départ MT
L’entrepreneur doit fournir :
- Deux protections numériques identiques à la protection principale installée sur la tranche.
Note importante :

Tous les calculateurs et relais de protections doivent être configurés et paramétrés identiquement
à eux installés sur les tranches correspondantes.

ARTICLE 8 - ANNEXES BT

CONDUITE, SUPERVISIONS ET COMMANDES :

L’entrepreneur doit prévoir la liaison des équipements de contrôle commande au système de


télécommunication existant « en CPL ».
Le règlement de ces travaux et tous les accessoires et interfaces est inclue dans le forfais de l’article
« automatisme et contrôle commande complet » de chaque tranche.

A- CONDUITE DU POSTE
Il ne sera pas prévu de tableau de commande conventionnel du poste.
Le choix de l'exploitation du poste HT/MT devra se faire comme suit :
- Téléconduite à partir du Dispatching Régional Distribution.
- Commande Locale à partir des armoires de relayage "synoptique travée".
- Commande Locale à partir du poste de conduite "PC de conduite".
Les équipements de téléconduite et de conduite locale doivent être indépendants.
Une hiérarchisation des commandes devra être prévue ; à cet effet, L’entrepreneur devra élaborer les
schémas, fournir et installer tout le matériel nécessaire pour réaliser et signaler ces modes
d’exploitation.

B- TELECONDUITE A PARTIR DU DISPATCHING REGIONAL DISTRIBUTION

AO n° DL4110876 Page 77
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

- L’entrepreneur devra fournir, installer et mettre en service un système qui garantit la téléconduite
(télécommandes, télémesures, télésignalisations etc.) du poste depuis le DRD.
- L’entrepreneur doit inclure dans ses prix la réalisation de la téléconduite de la totalité des travées
du poste à partir du Dispatching Régional
- Un procédé de simulation pseudo réelle pour tester l'équipement de téléconduite avec le DRD doit
être prévu et fourni par L’entrepreneur afin de procéder aux essais de téléconduite.

C- COMMANDE A PARTIR DU SYNOPTIQUE TRAVEE DE CHAQUE ARMOIRE


- L’entrepreneur pourra proposer d’autres dispositions des armoires de relayage qu’il devra
soumettre impérativement à l’avis de L’ONEE-Branche Electricité.
- La fourniture des supports des armoires sera à la charge de L’entrepreneur.
- La commande en dégradé des disjoncteurs à partir des armoires de tranches doit être possible par
TPL. Si le TPL est intégré dans le synoptique du calculateur de tranche (Bay Module), la commande
doit être garantie même en cas de panne de ce calculateur.
- La manœuvre d’ouverture ou de fermeture devra être exécutée en deux phases ; phase de
sélection et phase d’exécution de l’ordre.
- Le système contrôle qu’aucun ordre n’est en cours de réalisation.
- Les interrupteurs de consignation de tranches, les TPL de commande des disjoncteurs et de
régleurs, le synoptique de chaque travée, les voyants de signalisations, les court-circuiteurs etc...
Seront installés sur la partie droite de la face avant des armoires respectives.
- Pour les départs MT, le caractère "clef libre - clef prisonnière" du commutateur des travaux sous
tension doit être physiquement gardé.

D- COMMANDE À PARTIR SYNOPTIQUE ECRAN


- Le système numérique devra être dimensionné pour permettre le traitement de toutes les
informations nécessaires à l’exploitation de l’ensemble du poste y compris les travées de réserves.
- Une capacité supplémentaire de 30% devra être prévue pour les extensions futures.
- D'une manière générale, toutes les fonctions logicielles et matérielles nécessaires à la conduite en
local, et la téléconduite doivent être prévues.
- La conduite du poste sera effectuée par écran clavier à partir du poste de conduite qui devra offrir
des fonctions parfaitement adaptées à l’exploitation et satisfaire les contraintes imposées par la
gestion en temps réel des installations électriques.
- En plus des performances techniques, le système devra être pour l’exploitant un élément d’aide à
la décision efficace en toutes circonstances grâce à la richesse des traitements effectuées sur les
données, ainsi qu’aux qualités fournies par l’interface Homme-Machine. Il devra en outre
permettre à l’opérateur la conduite et la supervision de l’ensemble des installations du poste.
- De type industriel, le système respectera les normes CEI d’immunités aux parasites et aux champs
électromagnétiques ; et devra être construit à partir de composants matériels et logiciels
standards et étudié pour offrir les solutions adéquates aux besoins normaux ou spécifiques
imposés par le contexte de l’installation. Il devra répondre aux critères de la performance, de la
souplesse, de la disponibilité et du maintien. Il sera utilisé pour assurer les fonctions suivantes :
 Visualisation de l’état du poste en temps réel, surveillance et modification de tout organe
ou fonction configurée du poste.
 Commande locale des appareils de coupure, des prises régleurs, des organes électriques,
etc.
 Consignation d’état.
 Traitement des alarmes.
 Mesure, affichage des grandeurs électriques.
 Archivage de l’enregistrement des tensions barres MT
 Dialogue avec les équipements numériques des tranches.

AO n° DL4110876 Page 78
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

 Conduite à partir du DRD.


 Hiérarchisation du droit d’accès.
 Synchronisation horaire GPS.
 Gérer la périphérie (Ecran (21) pouces, clavier, modems, imprimantes..)
- Le synoptique sur écran du poste sera représenté par un schéma unifilaire général avec indication
de tous les organes électriques (jeux de barres, disjoncteurs, sectionneurs, leurs états "ouverts
fermés") ; la position des prises du régleur en charge etc.
- Les valeurs des courants, des tensions, des puissances fournies ou reçues sont surveillées et
affichées en temps réel (plages définies par dialogue opérateur).
- Le choix « mode consigné », « mode simulé » devra être possible. Dans le cas majeur où il ne sera
pas possible d’afficher dans une seule fenêtre la totalité du schéma synoptique du poste, celui-ci
pourra être réparti sur plusieurs pages d’écran.
- La constitution du schéma du poste devra être possible à partir d’une bibliothèque à partir de
laquelle l’utilisateur peut copier et réutiliser aussi souvent que nécessaire toutes les informations
électriques et graphiques. Le choix des couleurs et des symboles de désignation des éléments
constituant le schéma unifilaire (jeux de barres, sectionneurs, disjoncteurs, transformateurs etc.)
sera défini en commun accord avec L’ONEE-Branche Electricité.
- Tout changement d’état devra être signalé pour attirer l’attention. Le rafraîchissement des
mesures devra se faire d’une manière cyclique.
- Les informations à afficher à l’écran doivent être adaptées aux besoins de l’utilisateur.
- Les fenêtres d’information peuvent être appelées sur demande sans devoir quitter celles qui sont
à l’écran. Ces fenêtres représenteront :
 Le synoptique général du poste.
 Le synoptique détaillé des différentes travées.
 Les fenêtres de commande.
 Les listes d’événements.
 Les listes d’alarmes.
 L’aide en ligne.
 Etc.
- Les différents organes électriques du poste, peuvent être commandés après sélection directe ou
via menu, à partir du poste opérateur.
- La manœuvre d’ouverture ou de fermeture devra être exécutée en deux phases : phase de
sélection et phase d’exécution de l’ordre.
- Le système contrôle qu’aucun ordre n’est en cours de réalisation. Une fois un élément sélectionné
et si dans un temps approximatif de 30 secondes aucun ordre n’a été exécuté, la sélection devra
être annulée automatiquement.
- D'une manière générale, toutes les dispositions devront être prises pour éviter la commande
intempestive d'un disjoncteur.
- Afin d’éviter toute commande intempestive ou information erronée, un contrôle de la chaîne de
commande doit être effectué (adresse, ordre, parité dans les messages d'informations sur la
position d'un appareil ou d’un changement d’état, etc.).
- L'accès au système devra être tributaire d’un mot de passe associé à une hiérarchie des priorités.
Certaines fonctions ne sont accessibles qu’aux personnes possédant le niveau d’autorisation
requis.
- Toutes les informations en provenance de l’installation sont traitées, horodatées et enregistrées
(changement d'états, fonctionnement des protections, état interne du système, actions des
opérateurs, etc.). Elles peuvent être affichées chronologiquement sur une page générale à l’écran.
Cette page peut être triée par date, par type d’alarme ou autres critères ; une fonction de Zoom
devra être possible.

AO n° DL4110876 Page 79
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

- L’envoi automatique et à la demande sur imprimantes devra être possible. Le libellé devra être
structuré par la date, l’heure à la ms, l’identification du signal, le texte correspondant au signal,
l’état du signal, etc. Pour ce qui concerne la fonction consignation d’état, la spécification technique
de L’ONEE-Branche Electricité (édition du 13/05/98) sera prise en considération.
- Les événements devront être sauvegardés sur une mémoire non volatile de l’ordinateur qui
permet d’assurer qu’aucun événement ne sera perdu même en cas d’avalanche. Les défauts des
parties essentielles du système devront être signalés en local et à distance et édités sur imprimante
avec inscription spéciale de façon à les distinguer des autres messages.
- En plus, un dialogue de maintenance qui permet un diagnostic précis des défauts ou pannes du
système ainsi que les remèdes à apporter pour un fonctionnement optimal devra pouvoir être
utilisé par l’utilisateur.
- Toutes les grandeurs électriques collectées au niveau du poste opérateur à partir du niveau
inférieur seront utilisées à des fin de surveillance, d’affichages et d’archivage, ainsi qu’à la gestion
des tendances, qui permet par la suite de tracer des courbes, avec différents choix d’échelles de
temps, sur l’écran ou sur une imprimante graphique. Afin de limiter l’espace mémoire occupé par
ces archivages, il devra être possible de procéder à une concentration des données en fonction du
temps.
- Les archives de données devront pouvoir être exportées sous les formats de fichiers standards
(Comtrade etc.)
- Tous les enregistrements perturbographiques devront être envoyés vers le poste de conduite et
conservés sur le disque dur. Ils devront pouvoir être exportées sous au moins le format de fichier
standard "Comtrade" pour étude ultérieure. L’analyse locale et l’envoi des résultats sur fichiers et
vers une station déportée devront être réalisables moyennant la fourniture par L’entrepreneur
d’un outil adéquat.

E-SURVEILLANCE
- Les fonctions de surveillance peuvent être conçues sur mesure à chaque niveau de conduite en
tenant compte des exigences propres à chaque exploitant.
- La disponibilité du poste doit être accrue par une information correcte et adéquate fournie à
l’opérateur et au groupe chargé des réparations.
- Cette fonction aide l’opérateur dans ses activités régulières, et elle devient l’outil principal et
immédiat pour la localisation rapide des problèmes en cas de mauvais fonctionnement ou d’un
manque général d’alimentation d’un sous-ensemble et aussi pendant un déclenchement.
- L’information est donnée sous forme d’affichages automatiques des messages d’alarmes. Toutes
les informations d’anomalie en provenance des installations primaires et des dispositifs de
protections et ceux de contrôle commande sont traités. La fonction surveillance inclut entre autres
:
 Les mesures et affichages des grandeurs électriques (courants, tensions, fréquences,
puissances etc.).
 L’horodatage, la sauvegarde, le tri, l’interprétation des événements.
 L’archivage des tendances des grandeurs mesurées en service.
 La collecte et l’évaluation des données relatives à la maintenance, etc.

F-TRAITEMENT DES ALARMES


- Chaque changement d’état d’un signal peut être défini comme une alarme qui oblige l’opérateur
à accuser réception. Les informations devront être réparties en classes d’alarmes en fonction de
leurs importances.
- Toute apparition ou disparition d’une alarme devra être consignée dans la liste d’alarmes qui est
envoyée automatiquement ou à la demande sur une imprimante. L’apparition d’une alarme
déclenche une signalisation (paramétrable en alarme audible ou non audible) quel que soit la

AO n° DL4110876 Page 80
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

fenêtre affichée sur l’écran. L’opérateur devra pouvoir par la suite consulter directement la liste
d’alarmes et procéder à son acquittement.
- Le libellé est structuré par la date, l’heure à la ms, l’identification de l’alarme, le texte
correspondant à l’alarme, l’état de l’alarme, etc.
- La liste d’alarmes doit contenir aussi bien les alarmes permanentes que celles qui ont disparues
mais pour lesquelles l’opérateur n’a pas accusé réception. D’une manière générale, le texte
correspondant à l’alarme, doit définir à l’opérateur, si celle-ci est :
 Non-acquittée mais le défaut permanent.
 Acquittée mais le défaut permanent.
 Acquittée et le défaut a disparu.
 Non acquittée et le défaut a disparu
Les alarmes disparues peuvent être effacées après acquittement.
Il est à noter que le +48 Vcc est fixé à la terre.
- L’alimentation alternative des périphériques et éventuellement la ventilation sera issue d’un
onduleur de puissance suffisante.
- Cette alimentation sera secourue automatiquement par les auxiliaires alternatifs du poste en cas
de panne de l’onduleur.

PROTECTIONS ET UNITES DE TRAVEES


a) Interface Homme-Machine
- Le programme "Interface Homme-Machine" doit être fourni en langue française. L'installation, et
la copie de celui-ci ne doivent être conditionnées par aucune clé ou jetons électroniques.
- Le dialogue opérateur (paramétrage, réglage, lecture des données, transfert de fichiers
éventuellement programmation etc.) est effectué soit localement, via un micro-ordinateur ou un
PC portable, et éventuellement par clavier et afficheur situés sur la face avant de l'appareil, soit à
distance depuis le terminal de conduite.
- L'utilisateur doit être assisté par des menus clairs, simples et n’exigeant pas des connaissances
informatiques particulières. Le travail en direct ou en différé doit être possible.
- Le dialogue "Homme - Machine" doit entre autres permettre :
 Le choix des fonctions.
 La lecture ou modification des réglages.
 Le paramétrage des fonctions spécifiques.
 La configuration des entrées/sorties.
 La lecture des événements horodatés en temps réel (comptes rendus de défauts,
informations issues du diagnostic interne etc.)
 La perturbographie (avec logiciel support fourni)
 L’aide à la mise en service : lecture des grandeurs de service, contrôle du sens de
surveillance (Orientation) lorsqu’il s'agit de relais directionnels, etc.
 Le transfert de fichiers vers ou à partir de l’appareil.
 L’utilisation d’un mot de passe.
 Les entrées et les sorties binaires devront pouvoir être configurables et en nombre
suffisant
- Le contrôle de compatibilité de version logicielle lorsqu’il s’agit de transfert de fichiers réalisés en
différé, ainsi que le contrôle de plausibilité quant aux valeurs introduites doivent être assurés.
- L’équipement doit être insensible quant à toute transmission de virus informatique pouvant
endommager ou modifier les mémoires de travail ou se substituer au mot de passe de la
protection.
- Les appareils restent une entité entièrement autonome qui remplit sa fonction même si le dialogue
est établi avec l’utilisateur.

AO n° DL4110876 Page 81
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

b) Autocontrôle
- Pour accroître la fiabilité et la disponibilité des appareils numériques, ceux-ci devront intégrer un
système d’autocontrôle et de diagnostic internes permanents ne nécessitant aucun arrêt ou
dégradation de leurs fonctions.
- Le système doit surveiller toutes les fonctions matérielles et logicielles les plus importantes. En
particulier, le contrôle s’étend des entrées logiques et analogiques jusqu’aux relais de sorties, il
doit inclure entre autres, les mémoires, les circuits extérieurs issus des TI et des TP, le convertisseur
de la tension auxiliaire, les liaisons séries, l’état des cartes etc.
- Toute perturbation du bon fonctionnement d’un appareil est suivie par :
 Une tentative de réinitialisation et de redémarrage du processeur si la panne de celui-ci
n’est pas importante.
 Le verrouillage éventuel de la protection selon l’évaluation de la panne afin d’éviter toute
action intempestive de la protection.
 L’enregistrement des messages d’anomalies et la restitution d’une information d’alarme
sur un contact de sortie.
c) Interface de communication
Le dialogue en local s’effectue via une interface de communication située sur la face avant de
l’appareil.
Le dialogue à distance s’effectue via une autre interface de communication.
d) Boîtes d’essais
Prévoir la possibilité de raccorder, sans déconnexion de fileries, des appareils extérieurs à des fins
d’essais de protections.

AUTOMATE DE PERMUTATION AUTOMATIQUE DES TRANSFORMATEURS


- Il est initialisé pour tout défaut interne du transformateur. Il est verrouillé par les défauts terre
résistante et par le fonctionnement de la protection ampérométrique au niveau de l'arrivée MT
du transformateur.
- La permutation automatique des transformateurs comme décrit dans les schémas type doit être
appliqué et adapté avec les différents modes d’exploitation (positions des disjoncteurs HT et MT,
du disjoncteur de couplage (éventuellement), les sectionneurs, commutateurs EN-Hors service de
la permutation, ATLT, etc…)
- A son initialisation, le dispositif de la permutation automatique du transformateur en service émet
un ordre d’enclenchement au disjoncteur HT du transformateur disponible par l’intermédiaire du
dispositif de permutation automatique de ce dernier et restera verrouillé jusqu’à l’acquittement.
Après une temporisation (environ 10 sec), l’enclenchement 22KV du transformateur disponible
sera effectué. Cet automatisme devra pouvoir être mis en ou hors service.

FONCTIONS PROTECTIONS DE TERRE RESISTANTE


La protection de terre résistante à temps inverse est raccordée sur un TC tore spécial fourni par le
constructeur. La caractéristique à temps inverse répond aux fonctions suivantes :
t = 72 . I -2/3 sec pour 0,7< I <200 A.
t = 2,1 sec pour 200< I <1000 A.
Le relais de courant homopolaire et le relais de terre résistante devront pouvoir être inhibés par des
ordres qui proviennent du commutateur des travaux sous tension.
La fonctionnalité réenclencheur doit être verrouillée en cas de déclenchement par terre résistante

REGIME SPECIAL D’EXPLOITATION (RSE) POUR TRAVAUX SOUS TENSION


Deux régimes RSE peuvent être choisis selon le cas d’intervention en travaux sous tension :
- Régime B : Ce régime consiste à relier ou séparer sous tension deux départs MT.
- Régime A : Ce régime permet tous les autres travaux sous tension.

AO n° DL4110876 Page 82
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Le Régime A doit entraîner :


a- La suppression du réenclencheur du départ concerné.
b- Le déclenchement instantané par les protections Max I phase et ou homopolaire du départ
concerné.
c- Le déclenchement du départ concerné en cas de réception d’un ordre temporisé issu du relais de
terre résistante installé dans la tranche transformateur.
d- L’inhibition pendant 1 sec du point b en cas d’enclenchement volontaire.
Le régime B entraîne les mêmes effets énumérés en a et b du régime A et entraîne aussi :
- Le déclenchement des 2 départs concernés en cas de réception d’un ordre instantané issu du relais
de terre résistante installé dans la tranche transformateur.
- L’inhibition des relais de protection homopolaire et terre résistante de chacun des deux départs
concernés.
- L’inhibition de l’information indiquée en b pendant 1 sec lors d’un enclenchement volontaire.
- L’inhibition pendant 1 sec du déclenchement par terre résistante instantanée issu de la tranche
transformateur lors d’un enclenchement volontaire.

AUTOMATISME DE DELESTAGE - RELESTAGE


L’automatisme de délestage relestage se compose :
- D’un système de mesure de fréquence à 4 échelons qui élabore en sortie des ordres de délestage
d’une durée d’environ 250ms, distribués par barres (câbles) sur tous les départs MT à condition que la
fonction délestage soit en service.
Au niveau de chaque départ, le choix de l’échelon pour lequel le départ devra être délesté se fait par
commutateur. Le délestage n’est pris en compte que si le disjoncteur est fermé.
Les départs aiguillés sur les échelons 1 et 2 peuvent être déclenchés directement par télécommande.
Le choix "Zone exportatrice-Zone importatrice" peut être effectuée soit localement, soit par
télécommande.
La position "Zone exportatrice", inhibe les échelons 1 et 2.
Le fonctionnement de l’échelon 3 rétablit le fonctionnement normal de délestage.
La position "Zone importatrice", permet le retour à la situation normale de délestage
- D’un relestage qui est élaboré soit par télécommande, soit automatiquement (choix ES/HS) au bout
d’une durée réglable (10mn environ) lorsque le système de mesure de fréquence à quatre échelons
est retombé.
Le relestage ne sera pris en compte que si le départ a déclenché sur ordre de délestage. Il est commun
à tous les départs. L’enclenchement des départs par relestage sera échelonné dans le temps pour
éviter un appel de courant trop important sur la batterie du poste.
Les baisses brusques de fréquence ne devront pas être prises en compte. Les mesures devront être
effectuées dans les conditions normales de la tension d’alimentation alternative.
REENCLENCHEUR DU DEPART 22Kv
Le Réenclencheur doit avoir :
- Trois compteurs des cycles : rapide, lent1 et lent 2.
- Un temps de verrouillage de cycle rapide (10s à 40s) différent à celui de cycle lent (3s à 8s)
Pour un déclenchement par la terre résistante, le réenclencheur doit aussi exécuter les cycles rapide
et lent réglés.
ARTICLE 9 : EQUIPEMENT DIVERS
L’entrepreneur réalisera les installations diverses suivantes :
1 - AERATION DU LOCAL BATTERIES
L’entrepreneur fournira et installera pour le local des batteries, un extracteur antidéflagrant
commandé par horloge qui permet son fonctionnement une heure par jour. Un bouton poussoir et
télérupteur assure le fonctionnement manuel.
2 - REPERAGE MOYENNE TENSION

AO n° DL4110876 Page 83
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Le repérage sera conforme au plan type de L’ONEE-Branche Electricité. L’entrepreneur fournira et


installera les macarons de repérage des appareils de coupure, les indices horaires, les plaques
indicatrices de chaque travée à équiper et les étiquettes de repérage.
3 - CIRCUIT DE TERRE
Le réseau de terre sera constitué par un maillage en câble cuivre nu de 75mm² de section, enterré à
une profondeur de 80cm et couvrira l’ensemble des masses métalliques des installations du poste.
L’entrepreneur installera des raccords avec sabots de mise à la terre. La résistance du réseau général
de terre devra être égale ou inférieure à un (1) Ohm.
Si la résistance est supérieure à un Ohm (1), les dispositions nécessaires devront être prises par
L’entrepreneur pour améliorer cette valeur par l’adjonction de puits de terre de 3m de profondeur,
équipés de trois piquets de terre en cuivre (cooperweld) chacun d’une longueur de 2m, raccordés en
triangle, enfoncés au fond du puits, rempli par du grillage galvanisé et des éléments qui permettent un
meilleur écoulement de courant à la terre. Cette disposition sera répétée jusqu’à obtention de la
résistance inférieure ou égale à un (1).
L’entrepreneur proposera toute variante ou nouvelles techniques pour aboutir au même résultat.
4 - CAILLEBOTIS METALLIQUES
L’entrepreneur fournira et posera la totalité des caillebotis métalliques nécessaires à la commande des
sectionneurs 36kv.
L’emplacement de principe des caillebotis métalliques est indiqué sur les plans guides de L’ONEE-
Branche Electricité.
Leurs dimensions doivent être suffisantes pour qu’une personne exécutant une manœuvre ne soit pas
amenée à le quitter au cours de cette manœuvre. Les caillebotis seront réunis par câble cuivre au bloc
de commande du sectionneur. Le positionnement définitif des caillebotis sera déterminé en fonction
du dispositif de commande des sectionneurs à installer.
Le règlement de cette rubrique ; toutes sujétions comprises ; est inclut dans l’article « Supports
appareils et menuiserie métallique » de chaque travée.
5 – PEINTURE ET GALVANISATION
Tous les éléments métalliques seront galvanisés à chaud conformément à ISO 1461 classe B (115
microns au minimum ou 800g/m²).
Les boulons seront cadmiés et ceux d’un diamètre inférieur à 8 mm seront inoxydables.
Après la galvanisation à chaud, les constructions métalliques reçoivent une couche d’impression
phosphatante et deux couches de peinture glycérophtalique beige rose Marrakech, la 3ème couche
sera appliquée après le montage de l’appareillage pour uniformiser l’ensemble du matériel.

6- DETECTION INCENDIE DES BATIMENTS


L’entrepreneur aura à sa charge la fourniture, l’installation et la mise en service d’un système de
détection d’incendie à installer dans le bâtiment de commande, le poste 22kV.
Tous les détecteurs de fumée et les bris de glace seront raccordés à une centrale de détection
d’incendie adressable qui sera installée dans la salle de commande. Cette centrale sera liée au
système de supervision du poste pour la signalisation de détection de fumée.
Les fournitures comprennent essentiellement :
- Dans la Salle de relayage : 04 détecteurs de fumé ioniques adressables
- Dans la Salle télécom : 02 détecteurs de fumé ioniques adressables
- Dans la salle 22kV : 12 détecteurs de fumé ioniques adressables, 02 bris de glace et 02
sirènes
- A l’extérieur sur les façades des bâtiments : 02 sirènes

7- MATERIEL DE SECURITE
L’entrepreneur procédera à la fourniture, au transport et à l'installation de tout le matériel de
sécurité indiqué ci-après :

AO n° DL4110876 Page 84
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

- 1 Armoire vitrée pour accessoires de consignation.


- 2 Coffrets pour clés de consignation.
- 2 Coffrets muraux pour rangement des gants isolants
- 1 DMT, 35mm extra-souple (4 jeu)
- 2 DMT, CC, MT ligne et poste
- 40 Cadenas d’exploitation
- 2 Cadenas de consignation série de 10 à 2 clés
- 1 Perche à douille DMT, HT, 2x1,5m
- 1 Perche de sauvetage M.T.
- 1 Détecteur uni. Tension sonore et Lum 10-30kV
- 2 Supports muraux pour perches (5 pièces).
- 1 Tabouret isolant type extérieur 25 KV.
- 6 Cylindres de signalisation limite zone de travail.
- 4 Rubans de délimitation rouge pour balisage horizontale L = 20 m.
- 4 Plaques bilingues poste de transformation « Défense d'entrer ».
- 2 Plaques bilingues Ordre de service.
- 10 Plaques "Défense d'ouvrir" pour grillage cellules MT, AM1110.
- 10 Plaques attention "Défense d'ouvrir" pour grillage cellules MT, AM1404.
- 3 Affiches instruction extérieur AM2.
- 6 Pancartes condamnation.
- 2 Extincteurs CO2 de 6 Kg.
- 4 Extincteurs à poudre 10 Kg.
- 2 Seaux d'incendie ONEE fond rond galvanisé.

ARTICLE 10- TRAVAUX DE TELECOMMUNICATION


- Les fournitures et travaux suivants sont à la charge de L’entrepreneur qui doit les réaliser suivant
les plans et recommandations de L’ONEE-Branche Electricité.
- La téléconduite des postes se fera à partir du Dispatching Régional Distribution (DRD) de
LAAYOUNE qui est équipé d’un système de téléconduite régionale ONEE.
- Le protocole de communication à utiliser entre le poste et le système de téléconduite de l’ONEE
doit être le "CEI 60870-5-101" dont le profil d’interopérabilité ONEE version du 23 décembre 2009
est donné en annexe.
- L’Entrepreneur doit accomplir ce qui suit :
 Implémenter au niveau de la passerelle le profil d’interopérabilité de l’ONEE/Distribution
 Configurer la passerelle par l’adressage du système SCADA
 Confirmer que la passerelle permet le regroupement des informations.
 Configurer la passerelle en mode Esclave. Le système SCADA de téléconduite se comportera
comme maître.
 Configurer la passerelle pour qu’elle soit synchronisée par le système SCADA de téléconduite.
 Réaliser en liaison avec l’ONEE et la société chargée du SCADA DRD LAAYOUNE, les essais
d’intégration et de communication du poste avec le système de Téléconduite Régionale
ONEE. En cas d’échec des premiers essais, l’entrepreneur prendra en charge les prestations
d’assistance de la société du SCADA du DRD Laâyoune pour la résolution des problèmes
bloquants.
- Les essais de communication doivent être réalisés selon un protocole élaboré par l’entrepreneur
et approuvé par l’ONEE. L’entrepreneur doit être muni des équipements, outils et logiciels ainsi
que de tous les accessoires nécessaires pour réaliser ces essais.
- La licence pour l’intégration des variables (jugés nécessaires par l’ONEE) dans le SCADA du DRD
LAAYOUNE est à la charge du contractant.

AO n° DL4110876 Page 85
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

- Toutes les fournitures, plans d’installations, schémas de raccordement, carnet de câbles et


schémas de principe devront être soumis, au préalable, à l’ONEE (DI/CTR/DOS/ST) pour
approbation avant commande.
- Tous les équipements de fibre optiques nécessaires à la réalisation des fonctions de téléconduite
exigées par l’ONEE sont à la charge du contractant.
- Avant d’entamer les travaux de télécommunication, l’entrepreneur doit déposer l’architecture de
communication signe et cacheté par le fournisseur de la solution.

Le règlement de cette rubrique ; toutes sujétions comprises ; est inclut dans la partie du bordereau
des prix sous le nom « Interface de téléconduite »
ARTICLE 11 FOURNITURE DE L’ENTREPRENEUR
L’entrepreneur approvisionnera la totalité des fournitures, nécessaires à la réalisation complète des
installations objet du présent dossier tel qu'il est décrit dans le présent Cahier des Spécifications et
Conditions Techniques Particulières, dans les plans (généraux et types) et dans le Cahier des
Spécifications Techniques Générales révisé.
L'attention de l’entrepreneur est particulièrement attirée sur les délais d'approvisionnement assez
longs de certains matériels et qu’il devra soumettre obligatoirement à l’approbation de L’ONEE-
Branche Electricité, avant de passer commande, toutes les listes de matériels MT et BT tout en
précisant la marque et le type, ainsi que les spécifications techniques, les notices des constructeurs de
tout le matériel cité ci-dessus.
L’entrepreneur est tenu de préciser le type et la marque du matériel figurant sur les tableaux ci-après
dans sa proposition ainsi que les documents correspondants
Bien entendu, la quantité du matériel sera déterminée à partir des fonctions indiquées dans les
schémas et plans types.
La liste de matériel numérique figurant sur les tableaux correspondant à ce matériel ne représente pas
la totalité du matériel constituant les tranches, elle ne constitue que le matériel principal et ne
comprend donc pas les BP, les commutateurs, interrupteurs, clés, certains relais auxiliaires,
disjoncteurs BT, etc... il appartient à l’entrepreneur d’approvisionner tout le matériel nécessaire à la
mise en service des installations dont il a la charge.
La liste définitive du matériel sera soumise à l'approbation de L’ONEE-Branche Electricité, après la
signature du marché.

Article 12 RABATTEMENT DES LIGNES 22KV

Les câbles seront unipolaires à isolement sec (PRC) de type S22.


Les câbles devront répondre aux :
-Règle et spécifications de l’ONEE/BRANCHE ELECTRICITÉ.
- Normes internationales CEI 502-CEI228 et CEI 332
Les caractéristiques électriques suivantes devront être respectées :
- Tension spécifiée : 15/25 kV
- Ame conductrice
* Section : 240 mm²
* Nature : Aluminium (S22)
- Enveloppe isolante : Polyéthylène réticulé chimiquement (PRC)
- Champ : Radial
- Comportement au feu : non-propagateur
- Effort de traction admissible : > 3daN/mm²
Les câbles subiront les essais suivants conformément aux normes en vigueur :

AO n° DL4110876 Page 86
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

 Essais de routine
 Essais de série
1. Câble MT souterrain :
Les câbles seront posés dans des caniveaux sauf au niveau des traversées des chaussées où ils seront
placés sous des buses de diamètre 100 mm par phase.
Toutes les précautions, au moment de la pose, devront être prises pour éviter toute détérioration
des câbles (tirage des câbles sur des galets et non sur le sol, respect des rayons de courbure, etc.…).
Après la pose des câbles, les orifices de pénétrations des buses seront bouchés par du plâtre.

2. Dans les caniveaux :


Ils seront en béton armé vibré à 3 gorges, de 0,50 m de longueur. Ces caniveaux seront enterrés dans
des tranchées, le diamètre de chaque gorge sera 120 mm, conformes aux plans de l’ONEE/BRANCHE
ELECTRICITÉ. L’entrepreneur présentera le plan d’exécution et un échantillon pour approbation avant
la mise en œuvre au chantier.
Les tranchées auront une profondeur d’un 1m et une largeur de 0,50m pour les tranchées simples
0,60m de largeur pour les tranchées doubles et 70 cm pour les tranchées à 3 circuits.
Un lit de sable de 05cm d’épaisseur sera réalisé aux fonds de fouilles et servira de support aux
caniveaux.
Les tranchées seront remplies d’une couche de sable de 30cm recouvrant les caniveaux et d’une
couche de terre tamisée de 20 cm.
Un grillage avertisseur sera placé sur la terre tamisée à 0,50cm du sol. Ce grillage sera en plastique
normalisé de couleur rouge et d’une largeur égale à celle de la tranchée.
Les mailles du grillage ne devront pas dépasser 5cm.
Le remblaiement de la tranchée sera réalisé à l’aide de tout venant. En aucun cas, les tranchées ne
pourront être remblayées avant que la position exacte des câbles ne soit vérifiée par
l’ONEE/BRANCHE ELECTRICITÉ et la maîtrise d’œuvre.
Le remblaiement de la tranchée sera réalisé par couches successives avec arrosage afin d’atteindre
un taux de compactage de 92 % de l’OPM confirmé par des essais de compactage à réaliser par un
laboratoire. La cadence des essais est de l’ordre de 01 contrôle tous les 200 m de tranchées.
Toutes les tranchées doivent être compacté et remise en état y compris la réfection trottoir ordinaire
et spécial.
3. Dans les Tuyaux :
Les câbles seront posés sous tuyaux en PVC à double parois enterrées aux fonds de fouilles des
tranchées des traversées. Un tuyau sera réservé pour chaque câble. Chaque tuyau aura un diamètre
de 110 mm
Les tranchées traversées auront une profondeur de 1,10 m et une largeur de 0,60 m.
Le remplissage des tranchées sera réalisé de la même façon que pour la pose en caniveaux (sable,
terre tamisée, grillage, tout venant).
En aucun cas, les tranchées ne pourront être remblayées avant que la position exacte des câbles ne
soit complètement vérifiée par le groupement la maîtrise d’œuvre et l’ONEE/BRANCHE ELECTRICITÉ.
Le remblaiement sous chaussée (existante ou en cours de réalisation) sera effectuée dans sa globalité
par une couche d’environ 20 cm de sable avec remise en état des constituants des corps de chaussée
(GNF ou GNB). Le taux de compactage en surface à obtenir dans ce cas doit être égal ou supérieur à
98 % et est à confirmer par un laboratoire agrée dans ce domaine pour chaque traversée de chaussée
y compris remise en état du tranché et réfection bitume.
Boites d’extrémités à Bornes embrochables et boites de jonction :
Les boites de jonction et d’extrémité objet doivent être adaptés aux câbles régis par les normes CEI
502 - 2, NFC 33220 ou NFC 33223, les sections du :
 Câble PRC 15/25 KV, 150 mm² Aluminium.

AO n° DL4110876 Page 87
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Ces accessoires doivent supporter sans dommage les conditions climatiques suivantes :
 Température maximale de l’air ambiant : + 55°C
 Température minimale de l’air ambiant : - 5°C
 Taux d’humidité de : 90% à 20°C
 Température maximale au niveau de l’âme :
o en service normal : + 90°C ;
o en court-circuit : + 250°C ;
o en surcharge courte durée : + 120°C.
La confection des bornes embrochables, des boites d’extrémité ou de jonction doivent être en
présence d’un agent ONEE/BRANCHE ELECTRICITÉ et devra être sanctionné par un P.V contradictoire
pour chaque opération. Le niveau d’isolement sera N6 (Ligne de fuite = 960 mm).
4. Borne de signalisation :
Les bornes de signalisation HTA doivent être en béton vibré et peinte en rouge, au long de la tranché
du câble HTA souterrain la distance entre deux bornes 40m et au changement de direction du câble
HTA.
5. Protection capot tôle galvanisées :
Les câbles HTA aéro-souterrain doivent être protégés par un capot tôle galvanisées de 5m conforme
fixé au support par des bondes de ferraillage.
TRAVAUX PARTICULIERS :
Les travaux particuliers seront réglés sur la base du bordereau des prix ou à défaut sur la base de devis
séparés.
Toute fois leur exécution est subordonnée à l'accord préalable écrit de l’ONEE/Branche électricité et
du maitre d’ouvrage.
Les schémas relatifs à ces travaux seront définis par l’ONEE/Branche électricité et le CONTRACTANT
qui se charge de leur exécution. Ces schémas ainsi que la liste du matériel correspondant, seront
remis à l'ONEE au moins deux semaines avant la date prévisionnelle de l'exécution des travaux.
Autorisation des travaux :
En général, l’entreprise doit supporter les divers frais liés à ces travaux, ainsi que ceux des
autorisations des travaux à régler à la municipalité ou commune, à savoir :
 Frais d’autorisation pour la construction des postes de transformation et de
passage des lignes.
 Frais d’occupation du domaine public durant la période de réalisation des
travaux d’ouverture des tranchées.
Il est à signaler que la réfection des chaussées qui seront dégradés lors de la réalisation des travaux
devra sera effectuée à la charge de l’entreprise et en commun accord avec l’ONEE-BE et la
Municipalité/Commune, comme suit :
 Soit par une société agréée dans le domaine de voiries avec établissement d’un
contrat entre l’entreprise adjudicataire et cette société.
 Soit par la municipalité en lui réglant les frais y afférents selon les tarifs exigés
par cette Municipalité/Commune.
Il reste entendu que l’entreprise doit prendre en compte, ces frais, aux prix unitaires des travaux
mentionnés au bordereau des prix.
A/ TRANCHE BT
NB : les offres de solution contrôle commende sont limitées à deux : une offre de base et une variante.
TRANCHE ARRIVEE MT
Offre de base Variante
DESIGNATION Type Constructeur Type Constructeur
Calculateur de tranche, Centrale de mesure et
Synoptique de travée

AO n° DL4110876 Page 88
ROYAUME DU MAROC

Pièce III - Cahier des prescriptions spéciales (CPS)

Protection maximum courant


Afficheur de mesures
NB : les offres de solution contrôle commende sont limitées à deux : une offre de base et une variante.
TRANCHE DEPART MT
Offre de base Variante
DESIGNATION Type Constructeur Type Constructeur
Calculateur de tranche, Centrale de mesure et
Synoptique de travée
Protection maximum courant
Réenclencheur Tri 1R+2L
Détecteur de terre résistante à temps inverse +
TC
Compteur numérique
NB : les offres de solution contrôle commende sont limitées à deux : une offre de base et une variante.
TRANCHE GENERALE (complémentaire)
Offre de base Variante
DESIGNATION Type Constructeur Type Constructeur
Système de supervision numérique local
Calculateur de tranche
Poste de conduite locale : PC industriel sans
ventilation avec disque dur SSD 500 Go
Passerelle de communication (conversion de CEI
61850 vers CEI 101 /104)
Passerelle de communication (conversion de CEI
61850 vers DLMS/COSEM)
Enregistrement numérique des tensions
Télécommandes et Télémesures
Automatisme de délestage-relestage
Horloge synchronisée par GPS
Indicateur horaire raccordé sur l’horloge
Système de détection incendie
UPS
Système de surveillance et contrôle d’accès
Imprimantes graphiques couleur
Imprimantes de consignation

NB : les offres de solution contrôle commende sont limitées à deux : une offre de base et une variante.

DIVERS
DESIGNATION Type Constructeur Type Constructeur
Armoires de relayage
Disjoncteurs BT

AO n° DL4110876 Page 89
ROYAUME DU MAROC

Pièce IV CCAGT-T

Direction Régionale Distribution Laâyoune

CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR


GUENDOUZ

Pièce IV- (CCAG-T MAI 2016)


Cahiers des Clauses Administratives Générales applicables aux marchés de
travaux passés pour le compte de l’État.

AO n° DL4110876 Page 90
ROYAUME DU MAROC

Pièce V- Cahier des prescriptions communes (CPC)

Direction Régionale Distribution Laâyoune

CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR


GUENDOUZ

Pièce V- Cahier des prescriptions communes (CPC) :

V-1 Cahier des Clauses Administratives et Financières Générales Travaux


(CCAFG-Travaux) téléchargeable à partir du site web de l’ONEE-Branche
Electricité
V-2 Cahier des Clauses Techniques Générales (CCTG) Téléchargeable à partir
du site web de l’ONEE-Branche Electricité en précisant éventuellement les
versions et les tomes applicables

AO n° DL4110876 Page 91
ROYAUME DU MAROC

Pièce VI- Bordereaux des prix

Direction Régionale Distribution Laâyoune

CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR


GUENDOUZ

Pièce VI- Le bordereau des prix - détail estimatif

AO n° DL4110876 Page 92
ROYAUME DU MAROC

Pièce VI- Bordereaux des prix

A-BORDEREAU COMMUN

DESIGNATIONS Unité Q Prix unitaire Prix total

Etudes détaillées FOR 1


Installation de chantier FOR 1
Climatisation FOR 1
Faux plancher et tôles striées FOR 1
Fourniture et installation du matériel de
FOR 1
sécurité
Formations FOR 1
Logiciels, copies du soft paramétrage et
FOR 1
config,
Fourniture du PC portable industriel GTAC
U 1
B300 complet
Equipements de rechange BT FOR 1
Accessoires + logiciel pour compteurs
FOR 1
numériques
Système détection incendie bâtiments FOR 1
SSCA: Système de Surveillance et Contrôle
FOR 1
d'Accès
Dossiers définitifs Appareillage et Génie Civil FOR 1
Plaques de nomination et repérage FOR 1
TOTAL

B-GENIE CIVIL

DESIGNATIONS Unité Q
PU PRIX TOTAL
I- ETUDES
Etude géotechnique FOR 1
Etude des plans d'exécution et de béton
armé, FOR 1
Etude des plans d'architecture FOR 1
Analyses granulométriques, formulation
bétons FOR 1
Autorisation de construire FOR 1
Etude topographique FOR 1
Etude de nivellement FOR 1
Avant métré détaillé des ouvrages GC FOR 1
II- INFRASTRUCTURE

AO n° DL4110876 Page 93
ROYAUME DU MAROC

Pièce VI- Bordereaux des prix

B-GENIE CIVIL

DESIGNATIONS Unité Q
PU PRIX TOTAL
Bureau de chantier FOR 1
Terrassement plate-forme M2 700
Bassin enterré en B.A pour rétention des M2
huiles 16
Drain des huiles M 60
Enseigne murale U 1
Réseaux téléphone M 20
Réseaux assainissement M 20
Réseau d'éclairage extérieur ML 20
Réseaux maillé M 400
Route souple M2 1000
III-BATIMENTS INDUSTRIELS
Fondations des bâtiments M3 350
Bâtiment de commande M2 140
Bâtiment des TRs M2 216
Bâtiment 22 kv M2 225
Local de gardiennage M2 70
Local de permanence M2 150
IV-G.C. APPAREILLAGE
Caniveaux types A M 200
Caniveaux types B M 200
Voies roulement et repos TR élévateurs M 40
Tranchée pour câbles BT M 100
Tranchée pour câbles 22 KV M 100
Fosse de levage pour câbles 22 kv M2 100
Abris des extincteurs U 4
Aménagement plate-forme M2 2000
Buses pour câbles 22 kV M 80
Buses pour câbles BT M 125
Regards tout type confondu avec tampon U 28
V-DIVERS
Démolition béton armé M3 5
Démolition maçonnerie de moellons M3 5
Essai écrasement d'un lot de 6 éprouvettes FOR 20
Essai écrasement d'un lot de 6 matériaux FOR 10
TOTAL

AO n° DL4110876 Page 94
ROYAUME DU MAROC

Pièce VI- Bordereaux des prix

C-Travées Arrivées 22kV

DESIGNATIONS Unité Q
Prix unitaire Prix total
1) Fournitures à pied d’œuvre
1-1 Menuiseries métalliques
Supports appareils et menuiserie
FOR 1
métallique
Portes grillagées et panneaux tôlés FOR 1
Nez de cellules FOR 1
1-2 Matériel MT
Disjoncteur 36kV, 630A U 3
Sectionneurs tripolaires 36kV, 630A U 6
TC 36KV, 200-400/5-5A U 9
Isolateurs supports 36kV FOR 1
Câble MT S22 étanche , 18/30 KV , 240
M 200
mm² Cuivre
Boite d'extrémité 18/30KV, 240 mm²
U 18
Cuivre
1-3 Raccords et connexions
Connexions FOR 1
Raccords pour appareillage FOR 1
1-4 Circuit de terre
Circuit de terre FOR 1
Raccords et accessoires de mie à la terre FOR 1
1-5 Equipement basse tension
Armoire de relayage + support et
ENS 2
synoptique
Protections ENS 3
Automatismes et contrôle cde complet ENS 3
Comptage ENS 3
Câbles BT et fibre optique FOR 1
2) Montage
Montage MT FOR 1
Montage BT FOR 1
3 ) Contrôles, vérifications et essais
Contrôles &Vérifications FOR 1
Essais et mise en service FOR 1
TOTAL

AO n° DL4110876 Page 95
ROYAUME DU MAROC

Pièce VI- Bordereaux des prix

D-DEPARTS 22kV A CELLULES OUVERTES

DESIGNATIONS Unité Q
Prix unitaire Prix total
1) Fournitures à pied d’œuvre
1-1 Menuiseries métalliques
Supports appareils et menuiserie métallique ENS 7
Portes grillagées et panneaux tôlés ENS 7
Nez de cellules ENS 7
1-2 Matériel MT
Disjoncteurs 36kV , 630A, isolement SF6 U 4
Sectionneurs tripolaires 36kV, 630A U 18
TC 36kV, 100-200/5-5A U 12
Isolateurs supports 36 kV U 12
TC tore 100/1A, 2,5VA U 4
1-3 Raccords et connexions
Connexions FOR 1
Raccords pour appareillage FOR 1
1-4 Circuit de terre
Circuit de terre FOR 1
Raccords et accessoires de mie à la terre FOR 1
1-5 Equipement basse tension
Armoire de relayage + support et synoptique ENS 2
Protections ENS 4
Automatismes et contrôle cde complet ENS 4
Comptage ENS 4
Câbles BT et fibre optique avec accessoires ENS 4
2) Montage
Montage MT FOR 1
Montage BT FOR 1
3 ) Contrôles, vérifications et essais
Contrôles &Vérifications FOR 1
Essais et mise en service FOR 1
TOTAL

AO n° DL4110876 Page 96
ROYAUME DU MAROC

Pièce VI- Bordereaux des prix

E-Barres MT et Tranche complémentaire

DESIGNATIONS Unité Q
PU PRIX TOTAL
1) Fournitures à pied d’œuvre
1-1 Menuiseries métalliques
Supports appareils FOR 1
1-2 Matériel MT
Transformateur de tension 36kV U 6
Fusibles de 1A à liquide dont 3 de réserve U 9
Disjoncteur tripolaire 36kV 630A U 1
Sectionneur tripolaire 36kV 630A U 4
Combiné interrupteur-fusible (pour TSA) U 2
Tube cuivre + connexion MT FOR 1
Isolateurs supports 36kV U 60
1-3 ) Equipement basse tension
Armoire de relayage + support ENS 2
Calculateur pour la tranche barre MT ENS 1
Calculateur pour la tranche Générale ENS 1
Calculateur pour la tranche Commune
ENS 1
(Protection délestage relestage)
Automatismes et Contrôle commande
ENS 1
complet
Switch Industriel RAGEDDCOM 12 ports LAN
ENS 2
+2 PORT FO
Poste de conduite: PC industriel sans
ENS 1
ventilation avec disc dure SSD 512 Go
Passerelle de communication 61850 vers
ENS 1
101/104
Passerelle de communication DLMS vers
ENS 2
61850
licence avec clés physique pour gérer 1000
ENS 1
variables
Horloge de précision GPS(synchronisation) U 1
Indicateur horaire à synchro par GPS U 1

Câbles et fibre optique avec accessoires FOR 1


1-4 Circuit de terre -
Circuit de terre cuivre FOR 1
Raccords et accessoires de MAT FOR 1
2) Montage

AO n° DL4110876 Page 97
ROYAUME DU MAROC

Pièce VI- Bordereaux des prix

E-Barres MT et Tranche complémentaire

DESIGNATIONS Unité Q
PU PRIX TOTAL
Montage MT FOR 1
Montage BT FOR 1
3 ) Contrôles, vérifications et essais
Contrôles & Vérifications FOR 1
Essais et mise en service FOR 1
TOTAL

F-Services Auxiliaires

DESIGNATIONS Unité Q
PU PRIX TOTAL
1) Fournitures à pied d’œuvre
1-1) Charpentes métalliques
Supports TSA U 2
Coffrets disjoncteurs TSA ENS 2
Coffrets d'éclairage FOR 1
Armoire de la permutation auto + support U 1
Armoire (220/380V-CA)+support U 1
Armoire (127 V, CC) + support U 1
Armoire (48 V, CC) + support U 1
1-2 Matériel Auxiliaire
TSA U 2
Redresseurs 127 V U 2
Redresseurs 48 V U 1
Batteries 127 V U 1
Batteries 48 V U 1
UPS FOR 1
Eclairage poste extérieur et abords FOR 1
Eclairage intérieur bâtiments FOR 1
Extracteur d’air de la salle batteries U 1
1-3 Circuit de mise à la terre
Câble de terre cuivre FOR 1
Raccords + accessoires pour MALT FOR 1
1-4 Equipement BT
Equipements de l’armoire Permut. Auto. FOR 1
Equipements armoire 380/220 VCA FOR 1
Equipements des coffrets TSA FOR 1
Equipements de l’armoire 127 VCC FOR 1

AO n° DL4110876 Page 98
ROYAUME DU MAROC

Pièce VI- Bordereaux des prix

F-Services Auxiliaires

DESIGNATIONS Unité Q
PU PRIX TOTAL
Equipements de l’armoire 48 VCC FOR 1
Equipements Coffrets d'éclairage FOR 1
Câbles et fibre optique avec accessoires FOR 1
2) Montage
Montage MT FOR 1
Montage BT FOR 1
3)Vérifications et essais
Contrôles &Vérifications FOR 1
Essais et mise en service FOR 1
TOTAL

G-Interface de téléconduite au SCR

DESIGNATIONS Unité Q

Prix unitaire Prix total


1) Fournitures à pied d’œuvre
1-1) Equipement basse tension
Interface de téléconduite éloignée FOR 1
Câbles et fibre optique avec accessoires FOR 1
2) Montage
Montage des installations complètes FOR 1
3) vérifications, essais et mise en service
Interface de téléconduite éloignée FOR 1
TOTAL

H-Rabattement ligne 22 kV

DESIGNATIONS Unité Q
Prix unitaire Prix total
Tranchée normale à 1 circuit M 300
(fourniture et pose)
Tranchée traversée à 1 circuit M 20
(fourniture et pose)
tuyau en PCV double paroi 110 M 25
(fourniture et pose)

AO n° DL4110876 Page 99
ROYAUME DU MAROC

Pièce VI- Bordereaux des prix

H-Rabattement ligne 22 kV

DESIGNATIONS Unité Q
Prix unitaire Prix total
fourniture, pose et confection boite d'extrémité U 27
(jeu complet) (fourniture et pose)
fourniture, pose et confection boite de jonction U 3
(jeu complet ) (fourniture et pose)
Câble isolé au PRC USP 15/25 kV à champ radial M 990
en aluminium unipolaire 1x240mm2 (fourniture
et pose)
parafoudre MT -36 KV (fourniture et pose) U 12

Caniveau en béton vibré à 3 gorges diamètre 80 M 300


(fourniture et pose)
Réfection chaussée revêtue bitume M2 25
TOTAL

Bordereau Récapitulatif

DESIGNATIONS MONTANT

A-BORDEREAU COMMUN
B-TRAVAUX DE GENIE CIVIL
C-ARRIVEES 22KV A CELLULES OUVERTES
D- DEPARTS 22 kV A CELLULES OUVERTES
E-BARRE MT ET TRANCHE COMPLEMENTAIRE
F-SERVICES AUXILIAIRES
G-INTERFACE TELECONDUITE
H-RABATTEMENT
TOTAL HT
TOTAL TTC

AO n° DL4110876 Page 100


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

Direction Régionale Distribution Laâyoune

CONSTRUCTION ET ÉQUIPEMENT D’UN POSTE ÉLÉVATEUR AU CENTRE BIR


GUENDOUZ

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

AO n° DL4110876 Page 101


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

I. Control commande

1. Matériel MT – BT
Matériel de pose et de raccordement

Soumissionnaire
Matériel installé et accepté aux postes
Désignation Matériel Offre 1 Offre 2
sources ONEE
Armoire 19'' ATOS, ABB, RETAL,,,,,
ENERDIS- CHAUVIN ARNOUX-
Maxi mètre avec transformateur saturable
SCHLUMBERGER
centrale de mesures Schneider, ABB, SOCOMEC,,,,

ICT ENTRELEC-,,,,,

Commutateur TPL ENTRELEC-,,,,,

Court-circuiteur d'intensité SOCOMEC- EPE


ENERDIS- CHAUVIN ARNOUX-
Ampèremètre
SCHLUMBERGER
Relais auxiliaire d'enclenchement/déclenchement ICE

Relais auxiliaire 127Vcc et 48 Vcc ICE-ARTECHE-

Disjoncteur 127Vcc Schneider, ABB,,,,,

Disj 127Vcc de réarmement Schneider, ABB,,,,,

TC tore 100/1A , 2,5 VA ARTECHE- SADTEM- ABB, RIZ


TC pour arrivées 600-1250/5-5A, 5P10, cl 0,5 de
ARTECHE- SADTEM- ABB
puissance 20VA

AO n° DL4110876 Page 102


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

2. ARCHITECHTURE

AO n° DL4110876 Page 103


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

3. Tranche arrivée MT
Protection numérique pour Arrivée MT

Soumissionnaire

Exigences cahier des


Références Désignations Offre 1 Offre 2
charges

Marque et type
Nombre de relais
Code CORTEC
Pays d'origine
Fonctionnalités Protection
Plage I (pour temps constant) 0,3xIn - 4xIn
Max I Phase 1er Temporisation 50ms-100s
Seuil ( 51P) Inverse, Très Inverse,
Courbes de déclenchement pour temps indépendant
extrêmement Inverse
Plage I (pour temps constant) 0,3xIn - 4xIn
Max I Phase 2eme Temporisation 50ms-30s
Seuil ( 50P) Inverse, Très Inverse,
Courbes de déclenchement pour temps indépendant
extrêmement Inverse
Max I Phase 3eme Plage I (pour temps constant) 0,3xIn - 24xIn
Seuil ( 50P) Temporisation 50ms-30s
Max I Phase
Plage I 0,3xIn - 4xIn
Directionnel (67)
Temporisation 50ms-30s
angle de déphasage - 90 à +90°
Verrouillage Par Manque tension TT
Max I Neutre 1er Plage I 0,08xIn à 1xIn
Seuil ( 51N) Temporisation 50ms-100s
Max I Neutre 2eme Plage I 0,08xIn à 4xIn
Seuil ( 50N) Temporisation 50ms-10s
Plage I 0,08xIn à 1xIn
Max I Neutre Temporisation 50ms-100s
Directionnel (67N) angle de déphasage - 90 à +90°
1er seuil Tension de polarisation 2% à 10%
Verrouillage Par Manque tension TT
Plage I 0,08xIn à 2xIn
Max I Neutre Temporisation 50ms-10s
Directionnel (67N) angle de déphasage - 90 à +90°
2ème seuil Tension de polarisation 2% à 10%
Verrouillage Par Manque tension TT
Précision ampermétrique =+ou-5%
Précisions
Précision Temp =+ou-2%
Résolution ampermétrique 1A
Résolutions
Résolution Tempo 10ms
Seuil de tension 80 à 130V
Surtension Temps de 0 à 10s
Précision tension +ou-5%

AO n° DL4110876 Page 104


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

Précision temps +ou-2%


Pas tempo 10ms
Fonctions Logiques
Sélectivité logique Fonction A confirmer
Verrouillage Fonction A confirmer
enclenchement
manuel sur défaut Temporisation de réglage 0 à 10s
Contrôle du circuit
Fonction A confirmer
de déclenchement
Fonction A confirmer
Supervision des TT
Plage de temporisation de 1s à 10s
Cumul de courants de défauts coupés A confirmer
Identification de la phase siège de défauts A confirmer
Aide à la
Compteur de manœuvres A confirmer
maintenance
Temps de manœuvres A confirmer
Défaut de complémentarité du disjoncteur A confirmer
Défaillance Fonction A confirmer
Disjoncteur Plage de temporisation de 0,05s à 10s
Interface homme machine
Le choix et la copie des fonctions A confirmer
5'' pouces au minimum pour
traçage du MIMIC et lecture
des paramètres en ligne
écran LCD
(tension ; courant
puissance, position
disjoncteur et sectionneurs)

Le dialogue homme Fourniture d'un logiciel de configuration A confirmer


machine doit La lecture des grandeurs de service: tensions,
permettre A confirmer
courants, puissances, fréquence, Cos θ etc
La lecture en temps réel des événements horodatés A confirmer
La lecture de la pérturbographie (avec logiciel
A confirmer
support fourni en langue française)
Le transfert de fichiers vers ou à partir du relais. A confirmer
Nbr Evénements 200
L’utilisation d’un mot de passe A confirmer
Signalisations par
LED en face avant
Nombre 8
Programmables
avec porte étiquette
Interface de communication
1 série RS232
configuration un
Ports de communication
parallèle Ethernet RJ45
(un port USB optionnel)
CEI 61850, CEI 60870-5-
Protocoles de communication
101/103/104
Synchronisation horaire A confirmer
Mesures
Les 3 courants de phases A confirmer
Le relais doit Le courant homo polaire A confirmer
permettre les
mesures suivantes Les maxi mètres de courant de phase A confirmer
Les 3 tensions A confirmer

AO n° DL4110876 Page 105


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

La tension résiduelle A confirmer


Puissance active et réactive A confirmer
Cos phi A confirmer
Fréquence A confirmer
Les courants de déclenchements des 3 phases et
A confirmer
déclenchement par défaut terre
Perturbographie A confirmer
Entrées et Sorties du Relais
Nombre 4
Courant nominal 1 ou 5 A
Entrées analogiques Consommation Max <ou= 0,2 VA à In
de courant Domaine de fréquence 47 - 52 Hz
Valeur limite thermique en service continu 4 IN
Valeur limite thermique de courte durée 24 IN Pendant 5s
Tension nominal V 100/√3
Consommation Max <ou= 1 VA à Vn
Entrées analogiques
Domaine de fréquence 47 - 52 Hz
de Tension
Valeur limite thermique en service continu 1,5 Vn
Valeur limite thermique de courte durée 1,9Vn pendant 5s
Nombre Min 24
Entrées Numériques
Tension d'alimentation 48 et 127 VCC
Nombre Au moins 1
Sorties de
250A pendant 0,03s
déclenchement Courant de court-circuit admissible
30A pendant 0,5s
Sorties de Nombre Au moins 23
signalisation Courant de court-circuit admissible 100A pendant 0,03s
Conditions de service (Environnement)
Humiduité relative 95% à 20°C
Température de fonctionnement Entre -10°C et +55°C
Température de Stockage Entre -20°C et +70°C
Présentation
Boitier Degrés de protection IP51
Pour les bornes de courants Diamètre 4 mm²
Bornes
Pour les autres bornes Diamètre 2,5 mm²
Marque A confirmer
Type A confirmer
N° série A confirmer
Marquage Date de fabrication A confirmer
Courant nominal A confirmer
Fréquence nominale A confirmer
Tension auxiliaire d'alimentation A confirmer
Signalisation optique A confirmer
afficheur écran A confirmer
Indications face
Bouton d'acquitement A confirmer
avant
Port de communucation A confirmer
Clivier éventuellement A confirmer
Autocontrole du
Fonction avec signalisation (défaut équipement) A confirmer
relais
Essais de qualification

AO n° DL4110876 Page 106


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

Essais diélectriques
et immunité CEI 61000-4-2/3/4/5/8 Rapport à fournir
électromagnétique
Essais à l'onde
oscillatoire amortie à CEI60255-22-1 Rapport à fournir
1 MHz
Essais de décharges
CEI60255-22-2 Rapport à fournir
électrostatiques
Tenue mécanique CEI60255-21 Rapport à fournir
Courbe à temps
CEI60255-3 Rapport à fournir
inverse
Réseau et système
CEI61850 Rapport à fournir
de communication
Indice de protection CEI60529 Rapport à fournir
Plage des
CEI60255-6 Rapport à fournir
températures

4. Tranche générale (complémentaire)


Protection numérique pour Tranche Complémentaire
Soumissionnaire

Exigences cahier des


Références Désignations Offre 1 Offre 2
charges

Marque et type
Nombre

Code CORTEC

Pays d'origine
Fonctionnalités Protection
Minimum de tension Fonction à confirmer
4 seuils en fréquence entre
Réglables 45-55Hz
En Temps
Mise EN/HS A confirmer
Les départs aiguillés sur l’échelon 1 et 2 peuvent
A confirmer
être déclenchés directement par télécommande
la télécommande du choix «Zone exportatrice -
A confirmer
Zone importatrice»
Minimum de Fréquence inhibition des échelons 1 et 2 par La position «
(81U) A confirmer
Zone exportatrice »
Le fonctionnement de l’échelon 3 rétablit le
déclenchement des seuils 1 et 2 avec zone A confirmer
exportatrice
La position « Zone importatrice », permet le retour
A confirmer
à la situation normale de délestage à 4 échelons
Les télécommandes de délestage et Relèstage
sont indépendants de l’état du poste Local ou A confirmer
distant

AO n° DL4110876 Page 107


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

Le fonctionnement du délestage inhibe la


A confirmer
discordance MT du départ délesté
Lors du fonctionnement de délestage automatique
ou par télécommande, l’échelon qui a fonctionner
sera maintenu jusqu’à / ou :
- La mise HS/ES du commutateur de délestage
A confirmer
- Une télécommande de Relèstage
- Le retour de la fréquence au dessus de chaque
échelon si le Relèstage AUTO est activé
- L’initialisation manuelle via le relais de protection
Réglables En fréquence
Relestage
Relestage par Télécommande A confirmer
Interface homme machine
Le choix et la copie des fonctions A confirmer
La lecture, la modification des réglages. A confirmer
La lecture des grandeurs de service: tensions,
A confirmer
courants, puissances, fréquence, Cos θ etc
Fourniture d'un logiciel de configuration A confirmer
Le dialogue homme La lecture en temps réel des événements
A confirmer
machine doit permettre horodatés
La lecture de la pérturbographie (avec logiciel
A confirmer
support fourni en langue française)
Le transfert de fichiers vers ou à partir du relais. A confirmer
Nbr Evénements 200
L’utilisation d’un mot de passe A confirmer
Signalisations par LED
en face avant
Nombre 14
Programmables avec
porte étiquette
Autocontrole Fonction avec signalisation (défaut équipement) A confirmer
Interface de communication
1 série RS232
Ports de communication configuration un parallèle
Ethernet RJ45
CEI 61850, CEI 60870-5-
Protoooles de communication
101/103/104
Synchronisation horaire A confirmer
Mesures
Les 3 tensions A confirmer
La tension résiduelle A confirmer
Le relais doit permettre
Fréquence A confirmer
Perturbographie A confirmer
Entrées et Sorties du Relais
3 Tensions nominal V 100/√3

Entrées analogiques de Consommation Max ≤1 VA à Vn


Tension Domaine de fréquence 47 - 52 Hz
Valeur limite thermique en service continu 1,5 Vn
Valeur limite thermique de courte durée 1,9Vn pendant 5s
Entrées Numériques Nombre Min 40

AO n° DL4110876 Page 108


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

Tension d'alimentation 48 et 127 VCC

Nombre Au moins 40
Sorties de signalisation
Courant de court-circuit admissible 100A pendant 0,03s
Conditions de service (Environnement)
Humiduité relative 95% à 20°C
Température de fonctionnement Entre -10°C et +55°C
Température de Stockage Entre -20°C et +70°C
Présentation
Boitier Degrés de protection IP51
Pour les bornes de courants Diamètre 4 mm²
Bornes
Pour les autres bornes Diamètre 2,5 mm²
Marque A confirmer
Type A confirmer
N° série A confirmer
Marquage Date de fabrication A confirmer
Courant nominal A confirmer
Fréquence nominale A confirmer
Tension auxiliaire d'alimentation A confirmer
Signalisation optique A confirmer
afficheur écran A confirmer
Indications face avant Bouton d'acquitement A confirmer
Port de communucation A confirmer
Clavier éventuellement A confirmer
Essais de qualification
Essais diélectriques et
immunité CEI 61000-4-2/3/4/5/8 Rapports à fournir
électromagnétique
Essais à l'onde
oscillatoire amortie à 1 CEI60255-22-1 Rapport à fournir
MHz
Essais de décharges
CEI60255-22-2 Rapport à fournir
électrostatiques
Tenue mécanique CEI60255-21 Rapport à fournir
Réseau et système de
CEI61850 Rapport à fournir
communication

Indice de protection CEI60529 Rapport à fournir


Plage des températures CEI60255-6 Rapport à fournir

AO n° DL4110876 Page 109


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

5. Tranche départ MT
Protection numérique pour Départ MT
Soumissionnaire

Exigences cahier des charges Offre 1 Offre 2

Marque et type
Nombre de relais
Code cortec
Pays d'origine
Fonctionnalités Protection
Plage I (pour temps constant) 0,3xIn - 4xIn
Temporisation 50ms-100s
Max I Phase 1er Seuil ( 51P)
Courbes de déclenchement pour Inverse, Très Inverse, extrêmement
temps indépendant Inverse
Plage I (pour temps constant) 0,3xIn - 4xIn
Max I Phase 2eme Seuil ( Temporisation 50ms-10s
50P) Courbes de déclenchement pour Inverse, Très Inverse, extrêmement
temps indépendant Inverse
Max I Phase 3eme Seuil ( Plage I (pour temps constant) 0,3xIn - 24xIn
50P) Temporisation 50ms-5s
Plage I 0,08xIn à 1xIn
Max I Neutre 1er Seuil ( 51N)
Temporisation 50ms-100s
Max I Neutre 2eme Seuil ( Plage I 0,08xIn à 2xIn
50N) Temporisation 50ms-10s
Plage I 0,08xIn à 1xIn
Temporisation 50ms-100s
Max I Neutre Directionnel
angle de déphasage - 90° à +90°
(67N) 1er seuil
Tension de polarisation 2% à 10%
Verrouillage Par Manque tension TT
Plage I 0,08xIn à 2xIn
Temporisation 50ms-10s
Max I Neutre Directionnel
angle de déphasage - 90 à +90°
(67N) 2ème seuil
Tension de polarisation 2% à 10%
Verrouillage Par Manque tension TT
Précision ampermétrique ±5%
Précisions
Précision Temps ±-2%
Résolution ampermétrique 1A
Résolutions
Résolution Tempo 10ms
Courbe C type ONEE
courbe de déclenchement
Courbes paramétrables
Seuil minimal de réglage 0,7A (MT)
Terre résistante déclenchement conditionné par
terre résistante TR (Avec A confirmer
possibilité de MISE ES/HS
Paramétrage des seuils avec le 1er seuil sans ré enclenchement
ré enclenchement 2ème seuil avec ré enclenchement
Rupture conducteur fonction A confirmer
Déclenchement par cumul de Fonction A confirmer
temps Temps d'activation de 1s à 5s pas de 100ms

AO n° DL4110876 Page 110


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

Déclenchement par Fonction A confirmer


surcharge TR HTB/HTA Temps d'activation de 1s à 15s pas de 100ms
Temps de réinitialisation des protections A fournir
1er cycle 0,1-10s / pas = 0,1s
Réglages 2ème cycle 2-60s / pas = 1s
3ème cycle 2-60s / pas = 1s
1er cycle 1-60s / pas = 1s
Temps de remise à 0
2e et 3e cycle 1-10s / pas = 1s
Compteurs 3 compteurs (1 par cycle)

Déclenchement temporisé avec


tempo de 0 à200ms si le cycle A confirmer
Rapide est programmé

Déclenchement Temporisé par


la protection si le cycle Rapide A confirmer
est inhibé
Réenclencheur Possibilité d'Inhibition des cycles
A confirmer
indépendamment
Verrouillage par Fonctionnement
A confirmer
Délestage
Choix d'attribution par
A confirmer
Protection
Verrouillage par 1er Seuil Terre
A confirmer
Résistante
Activation par 2ème Seuil Terre
A confirmer
Résistante
Verrouillage par commande
locale ou Télécommande du A confirmer
Disjoncteur MT
Verrouillage par RSE A et B A confirmer
Signalisation locale "Cycle en
A confirmer
cours"
Fonction ou logique A confirmer
verrouiller le cycle rapide pour
laisser le temps au DRR A confirmer
d’effectuer ses cycles lents
Permettre la recherche de défaut
à partir du DRR sans provoquer A confirmer
de cycle sur le départ
Automatisme de coordination
retarder les cycles rapides de
réenclencheur (BCR) A confirmer
180 ms
Temps de validation défaut Aval 0.1s à 1000 ms pas 5ms
Temps de verrouillage
Déclenchement rapide par 180 0.1s à 1000 ms pas 5ms
ms
Temps de verrouillage
1 à 700 ms pas 5ms
Déclenchement Lent
Temps de réinitialisation 0 à 5 mn pas 1s
4 seuils en fréquence entre 45-55Hz
Réglables
En Temps
Minimum de Fréquence (81U) Mise EN/HS A confirmer
Verrouillage par minimum
A confirmer
tension

AO n° DL4110876 Page 111


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

Les départs aiguillés sur


l’échelon 1 et 2 peuvent être
A confirmer
déclenchés directement par
télécommande
la télécommande du choix
«Zone exportatrice - Zone A confirmer
importatrice»
inhibition des échelons 1 et 2 par
A confirmer
La position « Zone exportatrice »
Le fonctionnement de l’échelon 3
rétablit le déclenchement des
A confirmer
seuils 1 et 2 avec zone
exportatrice
La position « Zone importatrice
», permet le retour à la situation
A confirmer
normale de délestage à 4
échelons
Les télécommandes de
délestage et Relèstage sont
A confirmer
indépendants de l’état du poste
Local ou distant
Le fonctionnement du délestage
inhibe la discordance MT du A confirmer
départ délesté
Lors du fonctionnement de
délestage automatique ou par
télécommande, l’échelon qui a
fonctionner sera maintenu
jusqu’à :
- La mise HS/ES du
commutateur de délestage
A confirmer
- Une télécommande de
Relèstage
- Le retour de la fréquence au
dessus de chaque échelon si le
Relèstage AUTO est activé
- L’initialisation manuelle via le
relais de protection
Réglables En fréquence
Relèstage par Télécommande A confirmer
Le Relèstage ne sera pris en
compte que si le départ a
Relèstage A confirmer
déclenché sur ordre de
délestage
L’enclenchement des départs
par Relèstage sera échelonné A confirmer
dans le temps
Déclenchement instantané par
A confirmer
Max I phase
Déclenchement instantané par
A confirmer
Max I neutre
RSE A (Autorisation par
Verrouillage du réenclencheur A confirmer
Commutateur TST)
Inhibition du Relèstage A confirmer
Déclenchement Temporisé de
1,5 s par terre résistante A confirmer
transformateur

AO n° DL4110876 Page 112


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

Déclenchement Temporisé de
1,2s par terre résistante
A confirmer
individuelle avec courbe à temps
constant de 1A
inhibition de l’automatisme
A confirmer
coordination réenclencheur
les temporisations des
protections sont rétablies
pendant 1sec en cas A confirmer
d’enclenchement manuel ou par
télécommande
l’inhibition de la fonction
A confirmer
d’enclenchement en charge
l’inhibition de la temporisation de
réinitialisation des protections à A confirmer
maximum de courant
Déclenchement instantané Max I
A confirmer
phase
Inhibition du déclenchement
neutre et terre résistante A confirmer
individuelle
Verrouillage du réenclencheur A confirmer
Verrouillage du Relèstage A confirmer
Déclenchement instantané par
A confirmer
terre résistante transformateur
Inhibition de la protection rupture
A confirmer
RSE B (Autorisation par conducteur
Commutateur TST) inhibition de l’automatisme
A confirmer
coordination réenclencheur
les temporisations des
protections sont rétablies
pendant 1sec en cas A confirmer
d’enclenchement manuel ou par
télécommande
l’inhibition de la fonction
A confirmer
d’enclenchement en charge
l’inhibition de la temporisation de
réinitialisation des protections à A confirmer
maximum de courant
Fonctions Logiques
Fonction enclenchement En charge A confirmer
Contrôle du circuit de
Fonction A confirmer
déclenchement
Fonction A confirmer
Supervision des TT
Plage de temporisation de 1s à 10s
Cumul de courants de défauts
A confirmer
coupés
Identification de la phase siège
A confirmer
de défauts
Aide à la maintenance
Compteur de manœuvres A confirmer
Temps de manœuvres A confirmer
Défaut de complémentarité du
A confirmer
disjoncteur
Fonction A confirmer
Défaillance Disjoncteur
Plage de temporisation de 0,05s à 10s
Interface homme machine

AO n° DL4110876 Page 113


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

Le choix et la copie des


A confirmer
fonctions
5'' pouces au minimum pour traçage
du MIMIC et lecture des paramètres
écran LCD en ligne (tension; courant puissance
, position disjoncteur et
sectionneurs)
La lecture, la modification des
A confirmer
réglages.
La lecture des grandeurs de
service: tensions, courants,
A confirmer
Le dialogue homme machine puissances, fréquence, Cos θ
doit permettre etc.
Fourniture d'un logiciel de
A confirmer
configuration
La lecture en temps réel des
A confirmer
événements horodatés
La lecture de la pérturbographie
(avec logiciel support fourni en A confirmer
langue française)
Le transfert de fichiers vers ou à
A confirmer
partir du relais.
Nbr Evénements 200
L’utilisation d’un mot de passe A confirmer
Signalisations par 8 LED en
face avant Programmables Nombre 8
avec porte étiquette
Interface de communication
1 série RS232 configuration un
Ports de communication parallèle Ethernet RJ45 (un port
USB optionnel)
CEI 61850, CEI 60870-5-
Protocoles de communication
101/103/104
Synchronisation horaire A confirmer
Mesures
Les 3 courants de phases A confirmer
Le courant homo polaire A confirmer
Les maxi mètres de courant de
A confirmer
phase
Les 3 tensions A confirmer
La tension résiduelle A confirmer
Le relais doit permettre les
mesures suivantes Puissance active et réactive A confirmer
Cos phi A confirmer
Fréquence A confirmer
Les courants de déclenchements
des 3 phases et déclenchement A confirmer
par défaut terre
Perturbographie A confirmer
Entrées et Sorties du Relais
Nombre 4
Courant nominal 1 ou 5 A
Entrées analogiques de Consommation Max <ou= 0,2 VA à IN
courant Domaine de fréquence 47 - 52 Hz
Valeur limite thermique en
4 IN
service continu

AO n° DL4110876 Page 114


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

Valeur limite thermique de courte


24 IN Pendant 5s
durée
Nombre 4
Tension nominal V PH-N 100/√3
Consommation Max <ou= 1 VA à VN
Entrées analogiques de Domaine de fréquence 47 - 52 Hz
Tension Valeur limite thermique en
1,5 VN
service continu
Valeur limite thermique de courte
1,9VN pendant 5s
durée
Nombre Min 24
Entrées Numériques
Tension d'alimentation 48 et 127 VCC
Nombre Au moins 1
Sorties de déclenchement Courant de court-circuit 250A pendant 0,03s
admissible 30A pendant 0,5s
Nombre Au moins 23
Sorties de signalisation Courant de court-circuit
15A pendant 0,5s
admissible
Fonction avec signalisation
Autocontrôle du relais A confirmer
(défaut équipement)
Conditions de service (Environnement)
Humidité relative 95% à 20°C
Température de fonctionnement Entre -10°C et +55°C
Température de Stockage Entre -20°C et +70°C
Présentation
Boitier Degrés de protection IP51
Pour les bornes de courants Diamètre 4 mm²
Bornes
Pour les autres bornes Diamètre 2,5 mm²
Marque A confirmer
Type A confirmer
N° série A confirmer
Marquage Date de fabrication A confirmer
Courant nominal A confirmer
Fréquence nominale A confirmer
Tension auxiliaire d'alimentation A confirmer
Signalisation optique A confirmer
afficheur écran A confirmer
Indications face avant Bouton d'acquittement A confirmer
Port de communication A confirmer
Clavier éventuellement A confirmer
Essais de qualification
Essais diélectriques et
CEI 61000-4-3/4/5/8 Rapport à fournir
immunité électromagnétique
Essais à l'onde oscillatoire
CEI60255-22-1 Rapport à fournir
amortie à 1 MHz
Essais de décharges
CEI60255-22-2 Rapport à fournir
électrostatiques
Tenue mécanique CEI60255-21 Rapport à fournir
Courbe à temps inverse CEI60255-3 Rapport à fournir
Réseau et système de
CEI61850 Rapport à fournir
communication
Indice de protection CEI60529 Rapport à fournir

AO n° DL4110876 Page 115


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

Plage des températures CEI60255-6 Rapport à fournir

II. FTVG Equipements HTA

1. Disjoncteur 36 kV 630 A SF6

FICHE TECHNIQUE DES VALEURS GARANTIES DISJONCTEUR TYPE 36 kV INTERIEUR à SF6


630 A

N° DESIGNATIONS Unité SOLLICITEE OFFERTE


(Constructeur)
1 Fabricant -
Pays d’origine
2 Modèle de disjoncteur -
3 Commande tripolaire - oui
4 Normes - CEI 62271-100
5 Mode de coupure - SF6
6 Installation - Intérieure
7 Tension la plus élevée pour le matériel KV 36
8 Tension nominale de service KV 22
9 Niveau d’isolement nominal
*Tension de tenue au choc de foudre (à la terre) KV 145
*Tension de tenue à 50HZ ,1 min KV 70
10 Fréquence Nominale HZ 50
11 Intensité nominale en service continu A 630

12 Pouvoir de coupure en court-circuit KA 25


13 courant de courte durée admissible
*Valeur efficace en 1 seconde KA 25
*Valeur efficace en 3 secondes KA 25
*Valeur de crête : KA cr 40
14 Séquence de manœuvre assignée - Départ HTA : O-0,3s-FO-
15s-FO
Arrivée HTA : O-0,3s-FO-
3min-FO

15 Temps d’enclenchement depuis l’instant ou le courant est 0,07


appliqué au dispositif d’enclenchement jusqu’à la fermeture des Sec
contacts
16 Temps de déclenchement depuis l’instant ou le courant est
appliqué au dispositif de déclenchement jusqu’à:
-la séparation des contacts (durée d’ouverture)
-L’extinction des arcs primaires (durée de coupure) Sec  0,021
*entre 30 et 100 % du pouvoir de coupure nominale
*entre 0 et 30 % du pouvoir de coupure nominale Sec  0,070
Sec  0,070
17 Temps d’arc en pleine puissance Sec
18 temps minimale entre l’ouverture du disjoncteur (l’extinction de 0,3
l’arc) et la fermeture Sec
rétablissement de la tension.
19 Distance entre phases mm 350
20 Isolateur support:
-Norme

AO n° DL4110876 Page 116


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

-Matériel - Porcelaine ou résine époxy


-Type - Marron
-Longueur de la ligne de fuite =840
*Distance à la terre mm
*Entre entrée et sortie mm
21 Bornes à haute tension
-Matériel - Cuivre
-Type - plage
-Dimension mm 80x80
N° OFFERTE
DESIGNATION Unité SOLLICITEE
(Constructeur)
22 Efforts simultanés sur les bornes MT
-Longitudinale daN  20
-Transversale daN 20
-Verticale daN 180
23 Modèle de commande -
24 Type de commande - à ressort
25 Bobine de fermeture - Nombre - 1
- Tension et plage V 125v cc+10%-20%
- Consommation W  200
26 Bobines d’ouverture - Nombre - 2
- Tension et plage V 125v cc+10%-20%
- Consommation W  200
27 Résistance de chauffage des armoires de commande
-Tension 220
-Consommation V ca  50
W Thermostat
28 Nombres de contacts auxiliaires par pole
-utilisés pour manœuvrer
-pour l’utilisateur 4 NO-4NF
29 Résistance des contacts principaux d’un pôle complet 
30 Conditions du gaz SF6
-Pression assignée à 20 °C bar
-Signalisation « complément de remplissage «à 20 °C bar A préciser par le
-Signalisation « baisse pression SF6 » à 20°C bar constructeur dans le
-Taux de fuite relatif rapporté à la quantité totale SF6 - cas
-tension tenues à pression atmosphérique de SF6 KV de coupure dans le
-Volume m3 SF6

32 Plan normalisé de la commande N° type ONE


33 Commande à ressort
-Tension et plage V cc 125  10%
-courant de démarrage A
-courant assigné en service continu A
-puissance du moteur de réarmement W
-Temps de réarmement des ressorts (max 50 S) Sec
34 Masse - d’un ensemble tripolaire complet Kg
-de la commande à ressort Kg
35 Conditions climatiques
-Altitude inférieur à 1000m/niveau de la mer m < 1000
-Hiver (à l’ombre) °C -8 et +25
-Eté (à l’ombre) °C +10 et +50
-Température maximale au sol °C +80
-Pression du vent daN/m² 133
-Séisme g 0,2
-humidité relative % 90

AO n° DL4110876 Page 117


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

LIGNE DE FUITE MM 960

2. SOLATEURS SUPPORTS 36 kV EXTERIEURS


FICHE TECHNIQUE DES VALEURS GARANTIES SOLATEURS SUPPORTS 36 kV EXTERIEURS

OFFERTE
N° DESIGNATIONS Unité SOLLICITE
(Constructeur)
1 Fabriquant - à spécifier
2 Pays d'origine - à spécifier
3 Modèle - à spécifier
4 Installation - extérieure
CEI 273 & 168
5 Normes -
CEI 815
6 Nombre d’éléments par colonne - 1
7 tension nominale kV 22
8 Tension maximale de service kV 36
9 Fréquence nominale HZ 50
10 Intensité nominale de court durée (1s) kA 16
11 Surtension dynamique(valeur de crête) kA 40
12 Tension de tenue à l’onde de 1,2/50µs kV 170

13 Tension de tenue à fréquence 50 HZ à sec et sous pluie


kV 70
14 Effort de rupture minimale à la flexion daN 800
15 Effort de rupture minimale à la torsion mdaN 200
16 Hauteur totale mm >250
Diamètre du cercle de fixation des armatures métalliques
- du sommet mm Environ 76
17
- de la base mm Environ 76

Trou de fixation
18 - en tête mm 1 M12 ou 4M16
- à la base mm 1 M16 ou 4 Ø18
19 Poids de l’isolateur complet KG
20 Type d’isolateur - (C8-170)
Longueur minimale de ligne de fuite des isolateurs à la terre calculée
21 selon CEI 815 zone IV (40 mm/KV) en fonction du facteur de mm >=40mm/kv
correction due au diamètre moyen
22 Longueur de la ligne d’Arc mm
23 Distance entre les parties métalliques mm
24 Corps isolant - porcelaine
25 élément de fixation -
26 Code couleur isolateur suivant RAL - RAL 8016
Dispositions contre la corrosion
27
- épaisseur de la galvanisation µm >86
Conditions climatiques
- Altitude inférieure à 1000m/niveau de la mer m < 1000
28
- Hiver(à l’ombre) °C - 8 et +25
- Eté (à l’ombre) °C +10 et +50

AO n° DL4110876 Page 118


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

- Température maximale au sol °C +80


- Pression du vent daN/m² 72
Séisme accélération g 0,2

Nota : Renseigner la FTVG, conformément aux caractéristiques offertes par le constructeur, et joindre les fiches techniques de ce constructeur.

3. Isolateurs support 36 kV type intérieur :


FICHE TECHNIQUE DES VALEURS GARANTIES ISOLATEURS SUPPORTS 36 kV INTERIEURS

OFFERTE
N° DESIGNATIONS Unité SOLLICITE
(Constructeur)

1 Fabriquant - -
Pays d’origine
2 Modèle - -
3 Installation - intérieure

4 Normes - CEI 273 & 168

5 Nombre d’éléments par colonne - 1


6 tension nominale kV 22
7 Tension maximale de service kV 36
8 Fréquence nominale HZ 50
9 Intensité nominale de court durée (1s) kA 12
10 Surtension dynamique(valeur de crête) kA 30
11 Tension de tenue à l’onde de 1,2/50ms kV 170

12 Tension de tenue à fréquence 50 HZ à sec et sous pluie kV 70

13 Effort de rupture minimale à la flexion daN 600


14 Effort de rupture minimale à la torsion mdaN 300
15 Hauteur totale mm > 250

Diamètre du cercle de fixation des armatures métalliques


16
- du sommet mm Environ 60
- de la base mm Environ 75
Trou de fixation
17 - en tête mm 1 M12 ou 4M16
1 M16 ou 4
- à la base mm
Æ18
18 Poids de l’isolateur complet KG
19 Type d’isolateur - (C6 - 125)
20 Longueur minimale de ligne de fuite des isolateurs mm >=40
21 Longueur de la ligne d’Arc mm
22 Distance entre les parties métalliques mm
23 Corps isolant (porcelaine ou résine poxy) - porcelaine
24 élément de fixation -
25 Code couleur isolateur suivant RAL - RAL 8016
Dispositions contre la corrosion
26
- épaisseur de la galvanisation mm > 86
27 Conditions climatiques

AO n° DL4110876 Page 119


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

- Altitude inférieure à 1000m/niveau de la mer m < 1000


- Hiver(à l’ombre) °C - 8 et +25
- Eté (à l’ombre) °C +10 et +50
- Température maximale au sol °C 80
- Pression du vent daN/m² 72

4. SECTIONNEURS 36 kV INTERIEURS
FICHE TECHNIQUE DES VALEURS GARANTIES SECTIONNEURS 36 kV INTERIEURS
N° DESIGNATION Unité SOLLICITEE OFFERTE
(Constructeur)
1 Fabriquant - -
Pays d’origine
2 Modèle - -
3 Installation - intérieure
4 Normes - CEI 129
5 Nombre de pôles - 3
6 Ouverture - Verticale
7 Type de dispositif de commande
- Couteaux principaux - manuel

8 tension nominale kV 22
9 Tension maximale de service kV 36
10 Intensité nominale A 630/ 1250 A
11 Fréquence nominale HZ 50
12 Echauffement des contacts pour une °C
température ambiante de 45 °
13 Intensité nominale de court durée (1s) kA 12
14 Pouvoir de fermeture assigné en court- circuit du kA
sectionneur de terre(si applicable)
15 Surtension dynamique(valeur de crête) kA 30
16 Tension de tenue à l’onde de 1, 2/50s
- à la terre kV 145
- sur distance de sectionnement kV 170
17 Tension de tenue à fréquence 50 HZ
- à la terre kV 70
- sur distance de sectionnement kV 90
18 Poids du sectionneur tripolaire complet KG
19 Nombre d’éléments par pole -
20 Type d’isolateur à utiliser - C8-125
21 Corps isolant - Porcelaine ou résine
epoxy
22 Code couleur isolateur suivant RAL - RAL 8016
23 Efforts de manœuvre(résistant)
- Couple de commande mdaN
- Rotation degrés
24 Résistance mécanique des isolateurs
- à la flexion daN 400
- à la torsion Nm 800
25 Effort mécanique assignés sur bornes
- longitudinal daN 30
- transversal daN 5
26 Distance entre phases mm 350
27 Bornes principales Cuivre
- Nature -
- Dimensions mm Plage 50x50
28 Longueur minimale de ligne de fuite des isolateurs mm 960
29 Dispositions contre la corrosion
- épaisseur de la galvanisation m 86
30 Conditions climatiques

AO n° DL4110876 Page 120


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

- Altitude inférieure à 1000m/niveau de la mer m < 1000


- Hiver(à l’ombre) °C - 8 et +25
- Eté (à l’ombre) °C +10 et +50
- Température maximale au sol °C +80
- Pression du vent daN/m² 133

31 Diamètre de cadenassage mm 2x9

5. TC 36 kV
FICHE TECHNIQUE DES VALEURS GARANTIES
TC 36 kV INTERIEUR
DESIGNATION Unité SOLLICITE OFFERTE
(Constructeur)
Fabriquant - -
Pays d’origine
Modèle de TC - -
Installation - Intérieur
Normes - CEI 185
Fréquence HZ 50
Tension maximale de service entre phases KV 36
Rapport de transformation A 600-1200/5
ET
100-200/5
Caractéristiques de précision
- puissance de précision VA 30
- classe de précision - 0,5

Facteur de tension nominal


- en service continu - 1,2
- en 30 s au maximum - 1,5

Tension d’essai à fréquence industrielle, sur


la borne MT du TT avec borne BT à la terre KV 70
Tension d’essai onde de choc de 1,2/50 µs
Entre borne MT du TT et celle de la BT KV 170
Echauffement de l’enroulement 70
- à 1,2 fois la tension nominale °C
- à 1,5 fois la tension nominale durant 30 s °C

Masse du TC KG
Nature et plage de la borne MT - Cuivre/laiton
M 10
Puissance thermique totale limite VA -
Conditions climatiques
- Altitude/niveau de la mer m ≤1000
- Hivers ( à l’ombre)
- Eté (à l’ombre) °C -8 et +25
- Température maximale au sol °C +10 et +50
- Pression du vent °C +80
daN/m2 72

L’Entrepreneur retenu doit s’assurer lui-même sur l’altitude du site de l’ouvrage pour tenir compte des corrections
nécessaires des valeurs du tableau avant la commande du matériel

AO n° DL4110876 Page 121


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

6. TT 36 kV
ARTICLE IX FICHE TECHNIQUE DES VALEURS GARANTIES
TT 36 kV INTERIEUR
DESIGNATION Unité SOLLICITE OFFERTE
(Constructeur)
Fabriquant - -
Pays d’origine
Modèle de TT - -
Installation - Intérieur
Normes - CEI 60044-2
Fréquence HZ 50
Tension maximale de service entre phases KV 363
Rapport de transformation KV (22kv/ 3)/ (100v/ 3)

Caractéristiques de précision
- puissance de précision VA 30
- classe de précision - 0,5

Facteur de tension nominal


- en service continu - 1,2
- en 30 s au maximum - 1,5

Tension d’essai à fréquence industrielle sur


la borne MT du TT avec borne BT à la terre KV 70
Tension d’essai onde de choc de1,2/50 µs
Entre borne MT du TT et celle de la BT KV 170
Echauffement de l’enroulement 70
- à 1,2 fois la tension nominale °C
- à 1,5 fois la tension nominale durant 30 s °C
Masse du TT KG
Nature et plage de la borne MT - Cuivre/laiton
M 10
Puissance thermique totale limite VA -
Ligne de fuite mm ≥960
Conditions climatiques
Altitude supérieure à 1000 m/niveau de la mer m >1000 (1)
- Hivers ( à l’ombre) °C -8 et +25
- Eté (à l’ombre) °C +10 et +50
- Température maximale au sol °C +80
- Pression du vent daN/m2 72

AO n° DL4110876 Page 122


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

III. Schéma de principe


1. Dépar22KV

AO n° DL4110876 Page 123


ROYAUME DU MAROC

Pièce VII- Fiches de valeurs de garanties

2. Arrivée 22KV

AO n° DL4110876 Page 124

Vous aimerez peut-être aussi