Vous êtes sur la page 1sur 141

MANAGEMENT DES

SYSTEMES d’INFORMATION

M. NGOM
Tel: +221772160097
Email: ngomanager@gmail.com
Objectif du cours
Ce cours a pour but de procurer aux
étudiants une connaissance intuitive et
générale, mais exacte, de l'informatisation
et des systèmes d'information. Il ne
prétend pas épuiser l'ensemble du sujet :
c'est un thème de recherche, de réflexion
et d'expériences qui peut occuper une vie
entière. Il est une initiation au management
des systèmes d’information dans les
organisations.
Plan du cours

1.Première Partie:
Généralités sur les SI
2. Deuxième Partie:
Les SI au service des
organisations
Première Partie:

Généralités sur les Systèmes


d’Information
Plan

1. A la base des SI: Les notions de


« données » et d’« informations »
2. Les caractéristiques de l’information
3. Définition du SI
4. Genèse des SI
5. Les dimensions du SI
6. Les SI et ses utilisateurs
A la base des SI: Les notions
de « données » et d’« informations »
1-Les notions « d’information » et de « donnée »

Dans l’usage courant, les termes de « données » et «


informations » sont souvent considérés comme des
synonymes.
Cependant, si on est précis, il apparaîtra que la
donnée n’est pas forcément une information.
1-Les notions « d’information » et de « donnée »

Une donnée est une description élémentaire


constituée d’une suite de symboles codés (mots,
nombres, images, sons, .…)
Exemple : « BLEU »
Une donnée prise isolément n’a pas trop de sens
!!!
1-Les notions « d’information » et de « donnée »

Les données sont souvent regroupées et classées


pour former des bases de données.
La base de données est un ensemble structuré
et organisé permettant le stockage de grandes
quantités de données afin d'en faciliter
l'exploitation.
1-Les notions « d’information » et de « donnée »

Une information est une donnée associée à un


modèle d’interprétation.

Ainsi, une information est une donnée observée


par un acteur dans un contexte déterminé.
L‘observation implique la comparaison à d’autres
données pour qu’il y ait interprétation.
1-Les notions « d’information » et de « donnée »

Passer du rang de donnée à celui d’information


suppose que la connaissance de la donnée
contribue à l’action de celui qui l’observe.
1-Les notions « d’information » et de « donnée »

Exemple:
L’énoncé du mot « BLEU » est une donnée
dépourvue de sens. Le fait que ce qualificatif
s’applique au ciel pour donner « CIEL BLEU »
apporte par contre une information.
1-Les notions « d’information » et de « donnée »

Les données constituent donc des valeurs brutes


d’information et de par un processus
d’interprétation qui leur attribue de la
signification, du sens, elles deviennent de
l’information.
1-Les notions « d’information » et de « donnée »

Ackoff définit l'information comme « les données


qui sont traitées afin d'être utiles, et de
répondre à des questions comme "qui", "quoi",
"où" "comment" et "quand" ».
1-Les notions « d’information » et de « donnée »

L’ information
C’ est ainsi la rencontre
d'un problème
&
d'un ensemble de données qui peuvent le
résoudre
1-Les notions « d’information » et de « donnée »

Delà, « Informer » c’est fournir des


représentations (données) pour résoudre des
problèmes.
Les caractéristiques de l’information
2-Les caractéristiques de l’information

L’information a des caractéristiques de forme,


de contenu, de coût et de valeur.
Caractéristiques Exemple
Ecrite/Picturale Plan d’un bâtiment est une information
picturale, écrite
Orale/visuelle/Olfactive/tactile/gustative -annonce radio d’un message
-une photographie
-une odeur
-inscription en braille sur un emballage
-dégustation d’un produit

Structurée/non structurée -Balance comptable


-Information notée sur un « pense-
bête »
Quantitative/Numérique/Alphanumérique/ -Age
Alphabétique -Date, poids
-Plaque minéralogique
-Nom d’une personne
2-Les caractéristiques de l’information

Le coût de l’information correspond au prix à


payer pour sa collecte, son traitement, son
stockage et sa destruction.
la valeur de l’information quant-à elle s’apprécie
au travers sa capacité à réduire l’incertitude, à
améliorer la décision et la productivité.
2-Les caractéristiques de l’information

NB:
1- La notion d’information est relative au
destinataire : ce qui est information pour
quelqu’un ne l’est pas obligatoirement pour un
autre.
2- Le plus important dans l’information est sa
pertinence.
Définition du système d’information
3-Définition du SI
D’abord c’est quoi un système?
Un système est un ensemble d’éléments en
interaction avec une finalité déterminée.

Les interactions font que le système diffère de la


somme de ses éléments pris séparément.
3-Définition du SI
D’abord c’est quoi un système?
Toute organisation humaine (une entreprise,
l’Etat…) peut être ainsi perçue comme un
système.
« Un ensemble d’éléments en interaction
dynamique, organisé en fonction d’un but (Joël De
Rosnay in « Le Macroscope »,
3-Définition du SI
D’abord c’est quoi un système?
Pour parvenir à ce but, le système tient compte
de son environnement et régule son
fonctionnement en s’adaptant aux changements.
L’interaction entre le système et son
environnement et même au niveau interne est
possible grâce à des flux d’informations.
3-Définition du SI
D’abord c’est quoi un système?
Ces flux circulent aussi bien à l’intérieur du
système, qu’entre le système et son
environnement ce qui lui permet d’analyser son
propre fonctionnement.
Les éléments du système sont eux-mêmes des
systèmes (ou sous-systèmes).
3-Définition du SI
D’abord c’est quoi un système?
Cette compréhension fait apparaître la notion de
système à plusieurs niveaux dans les
organisations économiques :
1er niveau : le méta-système qui représente l’ensemble
des agents économiques (macroéconomique).
2ème niveau : le système organisation-environnement ;
ce sont les liens qu’une entreprise peut avoir avec son
environnement immédiat (clients, fournisseurs, état…)
3-Définition du SI
D’abord c’est quoi un système?
3ème niveau : le système interne à l’organisation; c’est
l’ensemble des éléments régissant le fonctionnement
d’une entreprise (gestion du personnel, gestion de la
production, gestion financière…)
4ème niveau : le système d’information
3-Définition du SI
Définition spécifique du SI
Spécifiquement, un SI inclut tous les moyens de
traitement (au sens large) de l'information et
toutes les utilisations de l'information dans
l'entreprise.
3-Définition du SI
Définition du SI
Le système d'information d’une organisation quelconque:
-est constitué d’un l'ensemble de moyens et procédures
de: recherche, saisie, classement, mémorisation,
traitement, diffusion des informations ;
- qui a pour objectif de restituer, aux différents
membres de l‘organisation, les informations, sous une
forme utilisable, au moment opportun, afin de faciliter
le bon fonctionnent opérationnel ou la prise de décision
aux différents niveaux.
3-Définition du SI
Définition du SI
Un système d’information regroupe ainsi,
l’ensemble des moyens de communication, des
méthodes de traitements de l’information et les
moyens matériels et humains utiliser par une
organisation en vue de la pratique de son activité.
3-Définition du SI
Définition du SI
Le système d’information doit aussi mettre à la
disposition de chaque élément d’une
organisation les données qui lui sont nécessaires
pour remplir sa tâche. Il répond aux besoins
courants, aide aux prises de décision et à la
préparation de l’avenir (veille informationnelle).
3-Définition du SI
Définition du SI
Le SI d’une organisation est en résumé un
ensemble de RESSOURCES (d'individus,
d'éléments matériels et immatériels, de
procédures, de données…) qui, en interaction,
transforment des informations élémentaires,
préalablement saisies et stockées, en
informations élaborées.
3-Définition du SI
Définition du SI
Le système d’information a plusieurs fonctions,
on distingue quatre fonctions principales : la
collecte, la mémorisation, le traitement et la
diffusion.
Branchement
sur les émetteurs
dans
Saisie, capture l' environnement

Rejet Filtrage

Cognition

Action Mémorisation
Enrichissement Branchement
sur les récepteurs
Diffusion dans
l'environnement
3-Définition du SI
1-collecte :
L'information est notée, enregistrée sur un
support pour pouvoir être traitée, communiquée.
On obtient ainsi une information de base
2- traitement : Le terme traitement correspond
aux opérations de transformation des
informations : classement, regroupement ou
séparation en catégories, calculs arithmétiques ou
logiques.
3-Définition du SI
3-mémorisation : L'information est conservée
sur un support en attente de son utilisation; une
opération de consultation permet de la retrouver,
à la demande. Le support joue le rôle d'une
mémoire. Très souvent, les données mémorisées
sont organisées en fichiers ou bases de données
(ensemble homogènes d'informations). Les
informations nouvelles sont alors
systématiquement incorporées dans ces fichiers.
3-Définition du SI
4-diffusion : Après traitement (ou
interrogation) les informations sont mises à la
disposition des utilisateurs. Les informations
doivent être éditées (préparés sous une forme
accessible) puis transmises.
Cette fonction est très importante : elle permet
d'assurer la COMMUNICATION entre les
membres de l'entreprise et également entre
l'entreprise et l'extérieur.
3-Définition du SI
Définition du SI
Avec ces différentes FONCTIONS les SI
permettent aux autres utilisateurs de contribuer
au fonctionnement de l’organisation au travers de
différents ROLES.
3-Définition du SI

De façon synthétisée, le SI se présente ainsi:

Un composé de : Ayant les: FONCTIONS (4) et pour: ROLES (4)


RESSOURCES (5)
Ressources humaines Collecte Piloter
Procédures / Processus Traitement Aider à la décision
Ressources logicielles Mémorisation Evaluer/corriger
Données / Connaissance Diffusion Coordonner
Ressources matérielles
3-Définition du SI
Techniquement le SI d’une organisation est en
relation avec deux autres systèmes un système
opérant et un système de décision.
3-Définition du SI
Le système de décision peut être défini comme
l’ensemble des processus par lesquels l’information
est convertie en actions.
Cette conversion passe par deux étapes :
- Etape d’identification : le décideur prend
conscience du problème à partir d’informations
dont il dispose (ex : les tarifs pratiqués par la
concurrence sont plus bas).
3-Définition du SI
- Etape de résolution du problème : le décideur
choisit une solution (ex : il s’agira, concernant le
problème des tarifs, de diminuer ses tarifs en
gardant ses marges. Des gains de productivité
devront être trouvés)

L’imbrication entre système d’information et


système de décision est donc extrêmement forte.
3-Définition du SI
Le système opérant transforme des entrées (E) en
sorties (S) et les sorties sont fonction des
entrées(S=f(E)).
Le système opérant exécute les directives reçues
du système décisionnel et le rend compte de ses
actions.
La genèse des SI
4. La genèse des SI

L’expression « système d’information » (SI) n’est


apparue qu’à la fin des années 1960 quand les
entreprises se sont appuyées sur l’automate
programmable que l’on nomme « ordinateur » pour
stocker, traiter et utiliser un nombre beaucoup
plus important de données.
4. La genèse des SI
Le SI désigne aujourd’hui un alliage entre
l’automate et l’organisation de l’action humaine,
entre l’automate et le cerveau humain. Cet alliage
doit obéir aux exigences pratiques de la
rationalité, auxquelles la plate-forme informatique
ajoute ses propres exigences.
Toutefois système d’information n’est pas
système informatique.
4. La genèse des SI
Remarque préalable
Les systèmes informatiques correspondent à
l'usage de techniques des SI permettant de :
Saisir des données
Stocker des données
Traiter des données
communiquer des données

48/
4. La genèse des SI
Le système informatique correspond à l’Aspect
technique du SI:
Ordinateurs, logiciels, etc. …
Évolution :
Diversification des ressources
Facilité d'utilisation
Coût d'accès à la technologie
4. La genèse des SI
Les propriétés spécifiques des systèmes
informatiques :
La compression de temps
La compression d'espace
Expansion de l'information stockées
Flexibilité de l'usage
Connectivité
4. La genèse des SI
Outre cette confusion entre SI et système
informatique, il faudra noter que le SI a connu
une évolution dans le temps.
4. La genèse des SI
« Cette évolution s’est faite souvent par
applications séparées, de manière plutôt
disparate. Il n’y a pas souvent eu de plan
d’urbanisme d’ensemble.
Aujourd’hui, les entreprises font face à une très
grande diversité d’informations gérées sur des
systèmes hétérogènes. Le besoin
d’interopérabilité est important. »
4. La genèse des SI
• La coexistence d’applications informatiques n’est
pas toujours facile à vivre au quotidien :
comptabilité, paie, gestion commerciale, gestion
de production, bureautique, décisionnel, intranet...
4. La genèse des SI
• La prolifération de programmes et de bases de
données peut entraver le développement de
l’entreprise, surtout que celle-ci n’est plus à
périmètre constant (fusions, acquisitions,
scissions...).
• L’infrastructure, elle aussi, est souvent
hétérogène. Suivant les époques de création des
applications, il peut y avoir des « couches » de
matériels et de logiciels pas toujours très faciles
à faire communiquer entre elles.
4. La genèse des SI
• Et pourtant les besoins de fluidité de
l’information, de sa diffusion, de son traitement
sont manifestes. Il faut aller vite et « penser »
processus et non rester devant des applications
étanches les unes aux autres.
4. La genèse des SI
Ainsi certaines fonctions de l'entreprise peuvent être
gérées par des SI standards ou spécifiques en
fonction des besoins et des particularités de
l'entreprise.
Ex: CRM Customer Relationship Management (en
français : GRC pour Gestion de la Relation Client)
regroupe toutes les fonctions permettant de gérer les
clients
SIM : Système d'information Marketing permettant de
collecter et de traiter des données dans le but de
piloter le marketing des entreprises
4. La genèse des SI
SCM pour Supply Chain Management assurant le suivi
des relations avec les fournisseurs, clients, surtout dans
des logiques de JAT (Juste à Temps)
SIG Système d'Information Géographique permettant
de produire des plans, des cartes ou de localiser
géographiquement des sites, communes …
4. La genèse des SI
D’autres entreprises utilisent des ERP (Enterprise
Ressource Planning, ou PGI en français (Progiciel de
Gestion Intégré)) qui assure la majeure partie de la
gestion de l'entreprise.
Ex: SAGE
6. Les SI et ses utilisateurs
Un SI peut être défini selon le nombre d’utilisateur:
Individuel : S.I. utilisé par un seul utilisateur
Ex : médecin, tableau de bord de contrôleur de
gestion
Collectif : SI utilisé par plusieurs individus dans
l'organisation
Ex : gestion de la paye
6. Les SI et ses utilisateurs

Organisationnel : S.I. utilisé par tous les


membres de l'organisation
Ex : messagerie, documentation
Inter-organisationnel : des organisations
échangent et utilisent des info d'intérêt commun
par des voies automatiques
Ex : échange d'info client-fournisseur
Deuxième Partie:

Le management des Systèmes


d’Information
Plan
1. Les enjeux de l’information et des SI
2. L’entreprise et ses SI
3. Systèmes d'intégration des processus à
l'échelle de l'entreprise
4. SI et stratégie
5. SI et vulnérabilités
Les enjeux de l’information
et des SI
Les enjeux de l’information et des SI

Les SI jouent 3 rôles dans les organisations :


- support pour l'action,
- mémoire des activités,
- aide à la prise de décision.
Les enjeux de l’information et des SI

les technologies de l'information et de la communication


ont ajouté des fonctions majeures qui élargissent
l'étendue des systèmes d'information et en modifient
profondément la structure.
Les enjeux de l’information et des SI

Ces fonctions majeures sont:


• la dématérialisation croissante des objets de
gestion,
• l'exigence systématique de qualité,
• l'émergence de structures informationnelles
virtuelles liées aux structures réelles.
Les Différents types de SI
dans l'entreprise
Principaux types de systèmes dans une
organisation

Figure 2-1
Les quatre principaux types de SI

STT : Système de traitement des transactions

SIG : Système d'information de gestion

SAD : Système d'aide à la décision

SID : Système d‘information pour dirigeants


Les quatre principaux types de SI
Systèmes de traitement des transactions (STT)

Systèmes de base qui soutiennent le niveau des


opérations

Systèmes informatisés qui exécutent et enregistrent les


transactions quotidiennes et courantes nécessaires aux
affaires de l'organisation
Les quatre principaux types de SI
Les applications types d'un STT

Figure 2-4
Les quatre principaux types de SI
Systèmes d’information de gestion (SIG)
Niveau de la gestion
Entrées : synthése des transactions, volume élevé de
données
Traitement : rapports courants, modèles simples, analyse de
base
Sorties : rapports sommaires, rapports d’exception
Utilisateurs : gestionnaires de niveau intermédiaire
Ex. : budget annuel
Les quatre principaux types de SI
Comment les SIG obtiennent leurs données des STT

Figure 2-5
Les quatre principaux types de SI
Systèmes d'aide à la décision (SAD)

Niveau de la gestion

Entrées : faible volume de données - modèles analytiques


Traitement : interactif, simulations, analyses

Sorties : analyses de décisions, rapports spéciaux

Utilisateurs : gestionnaires de niveau intermédiaire

Ex. : analyse de coûts des contrats


Les quatre principaux types de SI
Remarque:

Les Systèmes d’information de gestion (SIG) et les Systèmes


d'aide à la décision (SAD) constituent les Systèmes de
Management Opérationnel (SMO).
Les quatre principaux types de SI
Systèmes d'information pour dirigeants (SID)

Niveau stratégique

Entrées : données globales, internes et externes


Traitement : interactif, simulations, graphiques
Sorties : projections, réponses aux requêtes

Utilisateurs : gestionnaires de niveau supérieur

Ex. : plan des opérations sur 5 ans


Les quatre principaux types de SI
Modèle type d'un SID

Figure 2-8
Les quatre principaux types de SI
Caractéristiques des SID

S'adressent aux cadres supérieurs

Souvent conçus pour un individu

Utilisent des données provenant de plusieurs niveaux et


sources

Dispendieux à soutenir

Comportent des interfaces graphiques conviviales


Les quatre principaux types de SI
Interrelations entre les systèmes

Figure 2-9
Les systèmes du point de vue fonctionnel
Systèmes de ventes et marketing
Principales fonctions :
- Gestion des ventes - Études de marché
- Promotion - Établissement des prix
- Conception de nouveaux produits
Exemples

Tableau 2-2
Les systèmes du point de vue fonctionnel
Systèmes de fabrication et production
Principales fonctions :
- Planification de la production - Achat de matériaux
- Réception des marchandises - Livraison
- Conception de méthodes de fabrication - Gestion des opérations
Exemples

Tableau 2-3
Les systèmes du point de vue fonctionnel
Systèmes de finances et de comptabilité
Principales fonctions :
- Budget - Grand livre
- Facturation - Prix de revient
Exemples

Tableau 2-4
Les systèmes du point de vue fonctionnel
Systèmes de ressources humaines
Principales fonctions :
- Gestion des dossiers d'employés - Recrutement
- Rémunération - Formation
- Relations de travail Exemples

Tableau 2-5
Systèmes d'intégration des
processus à l'échelle de
l'entreprise
Systèmes d’entreprise

Aussi appelés « applications d'entreprise » :


Conçues pour soutenir la coordination et l'intégration
des processus à l'échelle de l'entreprise
il s’agit de logiciels qui cherchent à voir l’intégralité
de l’entreprise comme un outil et un ensemble unique
dont il faut assurer l’optimisation pour réduire les
cycles de mise sur le marché des produits et des
services.
Systèmes d’entreprise

Pour être un ERP, un progiciel doit:


• assurer l’intégration de plusieurs domaines de
l’entreprise en permettant la collaboration des
différents processus (exemple : pour gérer la flotte
d’une compagnie aérienne, assurer la collaboration des
modules de comptabilité, d’investissement, de
trésorerie, de maintenance et d’exploitation du
réseau),
Systèmes d’entreprise

Pour être un ERP, un progiciel doit:


• travailler avec un référentiel unique de données,
• s’adapter rapidement aux modifications des règles de
fonctionnement de l’organisation gérée par l’ERP,
• uniformiser les interfaces hommes/machine,
• mettre à disposition des outils de développement et de
personnalisation des applications générées avec le
progiciel.
Systèmes d'entreprise
Également appelés
« progiciels de gestion intégrés » (PGI) ou
« entreprise resource planning systems » (ERP)
Apportent une solution en fournissant un SI unique
pour la coordination et l'intégration des principaux
processus d'affaires pour l'ensemble de
l'organisation
Offrent une information commune aux processus
des différents niveaux fonctionnels
Architecture des applications
d'entreprise

Figure 2-13
Agencement traditionnel des SI

Figure 2-14
Vue d'un système d'entreprise

Clients

Figure 2-15
Avantages des systèmes d'entreprise
Aident à unifier la structure et l'organisation de
l'entreprise
Gestion : vision globale des processus d'affaires et
des flux d'information
Technologie : plateforme unique
Affaires : productivité accrue par une gestion plus
efficace des ressources et du service à la clientèle
Défis des systèmes d'entreprise
Difficulté à développer : demandent des
changements fondamentaux dans les façons de
faire
Technologie : demandent des logiciels complexes et
des investissements importants de temps, d'argent
et d'expertise
Gestion : peuvent créer des conflits pour sa mise
en œuvre car les parcelles de pouvoirs détenues
par les uns et les autres seront difficilement
retirées.
Les apports stratégiques du SI

Formation en Système d'information 94


Identifier les apports stratégiques du SI

Le SI : un moyen au service de la stratégie


Le SI : des ressources stratégiques à gérer
Les parties prenantes du SI

Formation en Système d'information 95


Le SI au service de la stratégie (1/6)
Le SI peut conférer des avantages concurrentiels à
l’entreprise
Pouvoir de négociation des Technologies de
Fournisseurs l’information

Secteur
Menace des Nouveaux Menace des Produits de
entrants Rivalité substitution
directe

Pouvoir de négociation des


Clients

Les cinq forces concurrentielles (M. PORTER, 1982)

Formation en Système d'information 96


Le SI au service de la stratégie (2/6)

Le SI peut conférer des avantages concurrentiels à


l’entreprise
Forces Apports du SI
concurrentielles
Concurrents Réduction des coûts et différenciation des
actuels services (vente en ligne, assistance à
distance…)
Pouvoir de E-commerce pour élargir les marchés, utilisation
négociation vis- de l’outil informatique pour empêcher le client
à-vis des clients d’aller voir ailleurs.
Pouvoir de Recours aux places de marchés pour diversifier
négociation vis- les fournisseurs et comparer leurs offres.
à-vis des
fournisseurs

Formation en Système d'information 97


Le SI au service de la stratégie (3/6)

Le SI peut conférer des avantages concurrentiels à


l’entreprise

Forces Apports du SI
concurrentielles
Menace des Création de barrières à l’entrée (développer un
nouveaux logiciel maison, inimitable)
entrants
Menace des Acquérir de nouvelles technologies pour se
produits de diversifier (ex : Kodak face à l’offensive de
substitution Canon et ses appareils photo numériques).

Formation en Système d'information 98


Le SI au service de la stratégie (4/6)

Le SI contribue à la création de valeur pour les clients.


Le modèle de la « Chaîne de valeur » de M. PORTER, (1987)
est une représentation de la compétitivité interne de
l’entreprise.
Dans ce cadre, toute entreprise peut être vue comme un
ensemble d’activités (activités principales et activités de
soutien) qui concourent à la création de valeur, la valeur
étant définie pour chaque activité et métier.

Formation en Système d'information 99


La chaîne de valeur IT (5/6)
Infrastructure de la firme : Intranet, BDD générales, PGI…
Gestion des ressources humaines : Intranet, e-recrutement, e-
Acti- learning , paye
vités
de Développement technologique : CAO, système de m
documentation, Internet….
sou- a
tien
Approvisionnements : EDI, places de marché ; (extranet) …
r
Logistique Production Logistique Marketing Services
Acti- interne FAO, GPAO externe vente Télé- g
vités Accélération CAO, Aide à la Traitements Etudes de mainte-
princi- flux internes, décision automatisés marché nance e
pales SCM des (BDD), ventes
commandes en ligne
Coûts
Valeu
r
Formation en Système d'information 100
Le SI au service de la stratégie (6/6)

Le SI est un facteur d’agilité stratégique

Objectifs Technologies informatiques


Améliorer le fonctionnement des SI inter–organisationnel :
réseaux de partenariat (clients, sous EDI, extranet, Supply Chain
traitants, fournisseurs) en augmentant Management (SCM)
la flexibilité stratégique.
Développer des compétences Système d’aide à la
spécifiques difficilement imitables par gestion des compétences
les concurrents et sources et des connaissances : Base
d’innovations. de connaissances, groupware,
forums…

Formation en Système d'information 101


Le SI : des ressources stratégiques à
gérer (1/3)

Deux ressources clés à gérer :


• L’infrastructure technologique (matériels, logiciels,
réseaux mais aussi les connaissances techniques et
managériales de acteurs qui construisent et gèrent le SI).
• Les compétences des utilisateurs

Formation en Système d'information 102


Le SI : des ressources stratégiques à gérer (2/3)

La gestion de l’infrastructure technologique vise à satisfaire


des critères qui ne sont pas toujours compatibles :
Critère d’efficience
Critère de sécurité
Critère d’évolutivité
Compte tenu de ces impératifs de gestion, beaucoup
d’entreprises décident d’externaliser tout ou partie de leur
SI.

Formation en Système d'information 103


Le SI : des ressources stratégiques à gérer (3/3)

La gestion des compétences des utilisateurs


Ce qui détermine la performance effective du processus de
travail, c’est la technologie effectivement utilisée
(appropriée) par l’utilisateur.
D’où la nécessité d’agir sur le processus d’appropriation des
outils (motivation, forma-tion, apprentissage par
expérimentation, stimulation de la créativité…).

Formation en Système d'information 104


Le SI : les parties prenantes (1/4)

Au sens large
Les parties prenantes peuvent être :
• Internes : le personnel qui utilise les informations, qui manipule les
outils du SI, qui construit et gère le SI.
• Externes
- Les partenaires économiques : clients, fournisseurs, sous-traitants (SI
inter-organisationnel) et même le client final (exemple : le client d’une
banque qui utilise un distributeur de billets).
- Les prestataires de services (SSII), éditeurs de logiciels…

Formation en Système d'information 105


Le SI : les parties prenantes (2/4)

L’utilisateur final
Cadre, employé ou ouvrier dans l’entreprise.
Exprime ses besoins en matière d’informations et d’outils
applicatifs lui permettant de réaliser les opérations de son
processus de travail.
Produit des données qui alimentent le SI.
Est représenté par la Direction de l’entreprise (MOA dans un
projet)

Formation en Système d'information 106


Le SI : les parties prenantes (3/4)

Le manager du SI (ou DSI, Directeur du SI)


• Assure le pilotage du SI dans le cadre global du
management stratégique;
• Assure l’alignement du SI aux métiers de l’entreprise;
• Assure une bonne gouvernance du SI (contrôle des coûts,
mesure la performance);

Formation en Système d'information 107


Le SI : les parties prenantes (4/4)

L’informaticien (Le chef de projet)


Étudie les besoins,
Conçoit ou fait concevoir les solutions (maîtrise d’œuvre)
dans le cadre du budget alloué et les met en œuvre,
anime son équipe (développeurs d’applications,
administrateurs de réseaux, responsables de la
maintenance…).

Formation en Système d'information 108


Synthèse de la 2ème partie

Le SI est un moyen au service de la stratégie (source


d’avantages concurrentiels, de création de valeur) mais c’est
aussi un objet de stratégie.
Son bon fonctionnement repose sur les compétences des
acteurs internes : utilisateurs, DSI, informaticiens et ce,
pour la satisfaction de toutes les parties prenantes (internes
et externes).

Formation en Système d'information 109


Les facteurs d’évolution du SI et
ses modalités d’adaptation.

Formation en Système d'information 110


Identifier les facteurs d’évolution du
SI et ses modalités d’adaptation.

L’évolution du SI au cours du
temps.
Les facteurs d’évolution du SI.
Modalités d’adaptation du SI aux
changements.

Formation en Système d'information 111


Evolution du SI (1/4)
Au début des années 50 et avant : il existait des
systèmes comptables (la mécanographie), ancêtres des
SI.
1954 : Introduction du premier ordinateur dans la
gestion (Univac-I chez General Electric). Il s’agit d’un
système opérationnel destiné à automatiser les travaux
administratifs (la paye, la facturation, la tenue de la
comptabilité générale).

SI
Mécanog
opéra-
raphie
tionnel

1950 1960 1970 1980 1990 2000

Formation en Système d'information 112


Evolution du SI (2/4)
Début des années 60 : émergence des MIS (Management
Information System), systèmes qui traitent les opérations
mais aussi fournissent des informations pour le management.
1970 : Système individuel d’aide à la décision (SIAD) pour
les besoins de la prise de décision.

SI SI d’aide
Mécanog opéra- à la
raphie tionnel décision

1950 1960 1970 1980 1990 2000

Formation en Système d'information 113


Evolution du SI (3/4)

Début des années 80 : SI d’aide à la


communication interne (réseaux locaux).
A partir de 1985 : Mise en évidence de
l’intérêt stratégique du SI initiée par
l’Université de Harward.

SI d’aide à
SI SI d’aide la commu-
Mécanog opéra- à la nication ;
raphie tionnel décision puis SI
stratégique

1950 1960 1970 1980 1990 2000

Formation en Système d'information 114


Evolution du SI (4/4)

Fin des années 90 : Explosion d’internet,


intégration des SI (Progiciels de gestion intégrés ou
ERP), et SI inter-organisationnel avec les logiciels
de gestion des relations clients (CRM) et les
logiciels de gestion logistique (SCM)…)

SI d’aide à
SI SI d’aide la commu- SI inter-
Mécanog opéra- à la nication ; organisa-
raphie tionnel décision puis, SI tionnel
stratégique

1950 1960 1970 1980 1990 2000

Formation en Système d'information 115


Les facteurs d’évolution du SI (1/3)

 Des changements technologiques :


- Augmentation de la vitesse de circulation des
informations,
- Compression du temps et de l’espace, augmentation des
capacités de traitement et de stockage,
- Avènement de l’Internet et du commerce électronique
- Baisse relative des coûts des équipements et des
prestations d’accès aux réseaux…
 Effets sur les acteurs et la façon dont ils travaillent
(rapidité, automatisation des tâches fastidieuses, mais
aussi, formalisation, structuration, donc contrainte).

Formation en Système d'information 116


Les facteurs d’évolution du SI (2/3)
 Des changements organisationnels
- Modification des procédures (exemple :
reconfiguration des processus de travail),
- Changements de stratégie (exemple : externalisation
du SI pour se recentrer sur le métier de base),
- Jeu des acteurs (rejet du SI, utilisation intensive du
SI à des fins personnelles …),
- Modifications législatives (exemple : loi sur la
confiance en l’économie numérique…)
Ces changements contribuent à la construction et à
l’évolution du SI.

Formation en Système d'information 117


Les facteurs d’évolution du SI (3/3)
Permet Acteurs Construisen
t
Modifie Facilite,
nt contraint
Facteurs de
changement
Évolution de
l’environne-ment, des
Organisation(pr procédures, de la Technologie
océdures…) stratégie; le jeu des
acteurs; les évolutions
Structur
technologiques…., Fait
e évoluer

Acteurs, organisation et SI : des influences réciproques

Formation en Système d'information 118


Les modalités d’adaptation du SI à
l’organisation

Les logiciels spécifiques sont une expression de


l’adaptation du SI à l’organisation par fonctions
de l’entreprise (Achats, production, ventes…).
Mais les conditions du marché obligent cette
dernière à plus de performance, plus de
réactivité, plus d’innovation. Il devient alors
nécessaire de décloisonner l’organisation et
d’intégrer les outils de gestion  les
progiciels intégrés (PGI) favorisent cette
intégration.
Formation en Système d'information 119
Les logiciels spécifiques (1/6)
Des fonctionnalités spécifiques (exemples)

Applications Spécificités
SI de gestion SI centré sur les besoins des clients et les
commerciale et produits pour les satisfaire, sur la gestion
Marketing des transactions et des relations avec les
clients
SI de gestion de SI de pilotage de la fabrication :
la Production planification, approvisionnement,
fabrication…
SI de gestion SI comptable et financière, contrôle de
comptable et gestion, budget, trésorerie
financière…..

Formation en Système d'information 120


Les logiciels spécifiques (2/6)
Des fonctionnalités spécifiques : Exemple
Le SI de gestion commerciale et de marketing
Système de veille
Stratégique Choix produits / marchés

BDD
Plan marketing, politique commerciale
clients,
produits… Pilotage

Tableau de Analyse des ventes réalisées, gestion de la


bord, force de vente
agenda…
Reporting

Automatisation Gestion des Préparatio Facturation;


des commandes n livraison suivi clientèle
transactions

Formation en Système d'information 121


Les logiciels spécifiques (3/6)

Les problèmes que posent les logiciels


spécifiques :
Les découpages en fonction des applications pose
des problèmes de cohérence. En effet, aucune
application ne peut être parfaitement isolée des
autres et la communication entre applications doit
être assurée. Souvent avec difficulté. Aussi,
depuis le début des années 1990, ont été
proposées des solutions intégrées.

Formation en Système d'information 122


Les progiciels de gestion intégrés
(3/6)

Ils couvrent divers domaines : achats,


production, vente, finance, GRH…
Ils reposent sur deux principes : vision
globale et temps réel.
Les principaux éditeurs de PGI : SAP,
Oracle…

Formation en Système d'information 123


L’évolution vers l’intégration (5/6)
Les PGI : les différents modules utilisent
la même base de données

FI CO MM
Comptabilité Comptabilité Achats
Financière Analytique Stocks

Base de données

SD PP HR
Gestion Planification Ressources
Commerciale Production humaines
L’évolution vers l’intégration (6/6)

L’intégration peut se faire aussi par les EAI


(Enterprise Application Integration) qui
consiste à remplacer les liens multiples entre
applications par une plate-forme d’échange
centralisée assurant la communication entre
applications. On parle d’urbanisation du SI.
Le SI peut, de plus, intégrer des partenaires
(fournisseurs, clients, sous-traitants) dans le
cadre d’une stratégie de partenariat donnant
naissance à une entreprise – réseau ou une
entreprise étendue.

Formation en Système d'information 125


L’entreprise étendue

Formation en Système d'information 126


Synthèse de la 3ème
partie

Les SI évoluent avec les


technologies et s’adaptent aux
changements organisationnels
L’évolution récente s’oriente vers
l’intégration des applications et
vers les SI inter-organisationnels.

Formation en Système d'information 127


Modéliser les processus
organisationnels : un moyen
d’aligner le SI aux métiers de
l’entreprise

Formation en Système d'information 128


Les processus organisationnels (1/8)

Un SI a pour vocation première de


fournir des informations aux utilisateurs
; de produire des représentations du
monde réel.
 Comment représenter ce monde réel au
moyen d’un processus?
 Comment modéliser un processus
organisationnel ?
 Quel est l’intérêt de cette modélisation
?

Formation en Système d'information 129


Les processus organisationnels (2/8)
La représentation d’un monde réel au moyen d’un processus : un
exemple

Processus de Représentation
construction de la Liste des réparations à
représentation effectuer sur la
voiture

Le réel à représenter : Quel client ? Quelle


La liste sera
Dans un garage, une voiture ? Quand la dernière
utilisée par le
demande de réparation visite ? Quelles réparations
mécanicien dans
d’un véhicule en panne alors ? Quelle panne
son processus de
par un client aujourd’hui ? => diagnostic
travail de
du véhicule
réparation
Formation en Système d'information 130
Les processus organisationnels (3/8)

Définition
Les processus organisationnels
• Un processus est un ensemble cohérent d’activités :
- Disposant de ressources
- Alimenté par des entrées…
- …Qui sont transformées en sorties…
- …En y rajoutant une valeur ajoutée pour le client.
• Exemples : processus d’accueil du client d’un garage,
processus d’approvisionnement, de production, de
vente….

Formation en Système d'information 131


Les processus organisationnels (4/8)

Tout processus peut être décrit par trois concepts


élémentaires :
- L’événement est un fait jugé significatif (ex :
demande du client), dont l’apparition va déclencher
une série d’activités, de tâches ou d’opérations;
- L’opération : réalisée par un ou plusieurs acteurs, elle
a pour but la transformation de flux d’informations
et/ou physiques (entrées) en un produit ou résultat
(sorties);
- Le résultat est ce qui est produit par le déroulement
normal de l’opération.

Formation en Système d'information 132


Les processus organisationnels (5/8)

Exemples

Événement Opérations Résultat (client)


Demande de prêt Traiter une demande
Dossier traité
d’un client d’une de prêt (refus ou
banque accord)
Liste de Voiture réparée
réparations sur un Réparer un véhicule
véhicule (dans un
garage)
Question d’un Assurer l’assis-tance Réponse
utilisateur d’un SI utilisateur fournie

Formation en Système d'information 133


Les processus organisationnels (6/8)

On distingue, généralement 3 familles de


processus :
Les processus métier : ceux qui Achat, production, commande
créent et réalisent les produits et client, vente, prestation de
services services…
Les processus support : ceux qui Formation, informatique,
fournissent les ressources comptabilité, maintenance…
permettant aux processus métier
de fonctionner
Les processus de pilotage : ceux Stratégie, technologie et
qui réalisent le management (voir innovation, décision, contrôle…
processus de prise de décision)

Formation en Système d'information 134


Les processus organisationnels (7/8)

Représenter un processus nécessite qu ’on


l’analyse.
• Quel est l’intitulé du processus ?
• Quel est son but ?
• Qui sont les acteurs ? Quels sont leur rôle ? Quelles
ressources utilisent-ils ?
• Quel est l’événement déclencheur et quelles sont les
opérations ?
• Quels sont les flux d’information ? (données
d’entrées / de sorties)
• Quelles sont les conditions de fin de processus ?

Formation en Système d'information 135


Les processus organisationnels (8/8)
 Exemple : Analyse du processus « Passer une
commande au fournisseur »

Objectif Acteur Données Activités Données de


d’entrée sortie
Passer une Le Devis du *Compare Bon de
commande responsable fournisseur; le devis au commande
au « Achats » Budget budget envoyé
fournisseur disponible ;
*Rédige le
bon de
commande
*Envoie le
BDC

Formation en Système d'information 136


La modélisation des processus (1/4)

 Le modèle événement / résultat


Processus « Passer une commande »

Événement Activités, opérations Résultat


significatif

Arrivée du .Comparaison .Rédaction .Envoi un Bon de


devis devis / budget bon de exemplaire au commande
commande fournisseur
fournisseur envoyé
.Transfert un .Archivage
exemplaire dernier
au service exemplaire
comptable

t0 t0+ t
Formation en Système d'information 137
La modélisation des processus (2/4)
Fournisseur Responsable Service production
Temps achats Événement 1
Prévisions de production
J
Approvisionnements
Résultat 1 Consultation Stocks
Comparaison prévisions /
Demande Processus 1
Stocks
J+1 d’achat de
composants =>Besoins en composants

Événement 2

Traitement Demande

Rédaction demande
J+2 Demande
devis fournisseur à
Processus 2
de devis
partir demande
d’achat

Résultat 2

Formation en Système d'information 138


La modélisation des processus (3/4)
Fournisseur Responsable Service Service
Temps achats production comptable

J+3 Passer
commande Demande
Devis Comparaison d’achat
devis / budget validée

Transformation
BDC devis en bon de BDC
J+4
commande
Gestion Facture
BDL,
J+6 facture
fournisseur
BDL BDL
Mise à jour
dossier Approvisionnemen Traitement
fournisseur t facture
Mise à jour Comparaison
J+7 stocks Facture / BDC
/BDL
Comptabilisation
Formation en Système d'information 139
facture
La modélisation des processus (4/4)

Intérêt de l’approche processus


D’un point de vue technique, l’approche
processus permet de modéliser et de formaliser
les activités en vue d’une amélioration de leur
fonctionnement (automatisation et réduction
des coûts, réduction des délais, amélioration des
services aux clients…)
D’un point de vue stratégique, l’approche
processus contribue à l’urbanisation des SI, à
leur alignement aux métiers de l’entreprise.
Formation en Système d'information 140
Synthèse de la 4ème partie

La modélisation des processus facilite la


production de procédures et fournit les
connaissances nécessaires à la conduite
opérationnelle du changement.
Dans le cadre de l’urbanisation des SI, les
processus permettent à la maîtrise d’ouvrage
de décrire avec précision le besoin métier et de
fournir à la maîtrise d’œuvre cette expression
du besoin sous forme de modèles pour
construire le SI.

Formation en Système d'information 141

Vous aimerez peut-être aussi