Vous êtes sur la page 1sur 65

LES COMPTES

CONSOLIDES
M. CHEIKH NGOM
ngomanager@gmail.com
77 216 00 97
Introduction

La mondialisation a conduit au niveau des entreprises de


grands mouvements de concentration économique qui se
caractérisent par des restructurations, des partenariats ou des
restrictions d’activités
Introduction

Ces grands mouvements peuvent se traduire en comptabilité par des


opérations qui peuvent se réaliser soit en transférant les actifs et
passifs, soit en transférant les titres de la société.

Cette étude a pour objet d’étudier ces différentes opérations qui


traduisent ces mouvements que sont les acquisitions de titres de
participation et plus globalement la consolidation des comptes.
A – Participation financière
Définition :
Les relations entre entreprises se manifestent trés souvent sous forme de
prises de participation. Ces prises de participation consiste en
l’acquisition de titres (les droits sociaux) de capital d’une société (A)
par une société (B).
Trés souvent un taux de 10% est au moins fixé pour qu’on puisse en
parler de participation. Aussi les deux sociétés ne perdent pas leur
autonomie juridique.
A – Participation financière
Définition :

Ces prises de participation créent des relations d’influence et de


dépendance entre sociétés au point qu’elles forment par moment des
Groupes voire des Holdings, des montages qui suscitent des intérêts
d’études financières certaines comme la Consolidation, objet d’étude
de ce module.
B-Généralités sur la consolidation

Pour étudier la consolidation, nous allons d’abord expliciter les notions


liées à la thématique (groupe, Holding, pourcentage de participation,
pourcentage de contrôle, pourcentage d’intérêt,...)
B-Généralités sur la consolidation

1-Qu’est ce qu’un groupe?

Ensemble de sociétés juridiquement distinctes mais financièrement


dépendantes.
B-Généralités sur la consolidation

1-Qu’est ce qu’un groupe?

De façon plus détaillée, un groupe de sociétés est un ensemble


constitué de plusieurs sociétés avec pour chacune d'elle une
personnalité juridique propre mais ces sociétés sont unies entre elles
par des liens économiques en vertu desquels une société qu'on appelle
société mère exerce un pouvoir sur l'ensemble des sociétés
dépendantes.
B-Généralités sur la consolidation

1-Qu’est ce qu’un groupe?

Selon la norme IAS 27 un groupe est donc un ensemble d’entreprises,


liées financièrement et économiquement (par des participations ou des
contrats) et qui dépendent de l’une d’elle dite « société mère » ou société
consolidante qui en assure la direction et le contrôle.

Les autres sociétés seront appelées «filiales»


B-Généralités sur la consolidation

1-Qu’est ce qu’un groupe?

 Une filiale est une entreprise contrôlée par une autre entreprise
(appelée mère).

 Une société mère (ou mère) est une entreprise qui a une ou
plusieurs filiales.

 Un groupe est formé d’une mère et de toutes ses filiales .


B-Généralités sur la consolidation

1-Qu’est ce qu’un groupe?


NB:
 Le groupe n’est pas une notion juridique;
 Un groupe n’a pas de personnalité morale, donc pas de patrimoine,
ni droits, ni obligations;
 Le groupe a surtout une signification économique.
B-Généralités sur la consolidation
2-Qu’est ce qu’une holding?

La holding est une société qui a pour vocation de regrouper des


associés ou actionnaires qui souhaitent acquérir une influence
significative dans les sociétés détenues par celle-ci.
B-Généralités sur la consolidation
2-Qu’est ce qu’une holding?

Il existe deux types de sociétés holding :

• Les sociétés holding passives, qui se contentent uniquement de


détenir des participations dans d’autres sociétés ;

• Les sociétés holding actives, qui en plus de ce qui a été précisé,


fournissent des services à leurs filiales.
B-Généralités sur la consolidation
3-Les participations et leur mesure
Est considérée comme participation dans une société toute société
qui détient une fraction de son capital comprise entre 10 et 50% et de
façon durable.
la participation est déterminée par des liaisons financières qui peuvent
être directes ou indirectes, réciproques voire circulaires.
B-Généralités sur la consolidation

Nature des Explication Schéma


participations

Directes A possède des actions de B A B

Indirectes A possède des actions de B B


possède des actions de C C est A B C
une sous- filiale de A

Réciproques ou A possède des actions de B B


croisées détient des actions de A A B

Circulaires A possède des actions de B B A B


possède des actions de C C
détient des actions de A C
B-Généralités sur la consolidation
3-Les participations et leur mesure
A- le poucentage de détention
Le pourcentage de détention est un rapport du nombre de titres
détenus par une société A sur le total des titres du capital d’une autre
société B quel que soit le type de titres détenus.
B-Généralités sur la consolidation
3-Les participations et leur mesure
A- le poucentage de détention
Il faut remarquer qu’il peut exister différents types de titres:

 Des titres simple donnant naturellement droit à un dividende et à un


droit de vote unique lors des assemblées;

 Des titres à droit de vote double lors des assemblées mais ne donnant
pas droit de participation au résultat;

 Des titres onéreux sans droit de vote.


B-Généralités sur la consolidation
3-Les participations et leur mesure
B- le poucentage de contôle
Le pourcentage de contrôle représente la fraction des droits de vote
en assemblée d'actionnaires que détient l'entreprise consolidante. Il
reflète donc le poids « politique » du groupe dans ses filiales et
participations.
Il permet de déterminer si la société a suffisamment de droits de vote
pour contrôler les décisions de la société.
B-Généralités sur la consolidation
3-Les participations et leur mesure
B- le poucentage de contôle
Le pourcentage de contrôle s’obtient en ajoutant le pourcentage de
participation directe au pourcentage de participation indirecte. La
chaîne est rompue quand une participation indirecte est inférieure à
50%.
B-Généralités sur la consolidation
3-Les participations et leur mesure
C- le poucentage d’intérêt
Alors que le pourcentage de contrôle permet de déterminer le poids
politique d’une entreprise sur une autre, le pourcentage d’intérêt permet
de déterminer le pourcentage de patrimoine qu’une société détient sur
une autre.
Pour déterminer le pourcentage d’intérêt, on ajoute le pourcentage de
participation directe au produit des participations formant la chaîne
jusqu’à la société concernée.
B-Généralités sur la consolidation
4-Qu’est ce que la consolidation?

Au sein d’un groupe de société, la consolidation comptable consiste à


établir des états financiers consolidés (bilan, compte de résultat...) qui
reflètent la réalité financière des sociétés membres afin de les regrouper
comme si elles ne formaient qu'une seule entité économique.
B-Généralités sur la consolidation
4-Qu’est ce que la consolidation?

De cette manière, le dirigeant gagne en efficacité et profite d'une vision


globale des capitaux et de la rentabilité du groupe de société. En d’autres
termes, la consolidation facilite la prise de décisions des opérations de
restructuration ou de cession par exemple.
B-Généralités sur la consolidation
4-Qu’est ce que la consolidation?

A-Intérêt de la consolidation

Du moment que les activités industrielles, commerciales ou financières


d’un groupe sont exercées par différentes filiales, les comptes individuels
ne peuvent pas donner une information financière satisfaisante sur
l’ensemble du groupe.

la consolidation va permettre de donner une information financière plus


satisfaisante.
B-Généralités sur la consolidation
4-Qu’est ce que la consolidation?

B-Que représentent les comptes consolidés?

Comptes établis à l’initiative de la société mère regroupant les comptes de


toutes les sociétés faisant parties du périmètre de consolidation.

Ils comportent globalement: un bilan, un Compte de résultat (CPC) et des


annexes
C-Périmètre de consolidation
1-A quoi correspond le périmètre de consolidation ?
Le périmètre de consolidation est composé de l’ensemble des sociétés
qui forment un groupe.

Un groupe de sociétés est composé d’une société mère et de ses


sociétés filiales.

Pour déterminer ses contours, il faut étudier le pourcentage de contrôle


de la société mère sur les sociétés filiales.
C-Périmètre de consolidation
Ce pourcentage de contrôle est à différencier du
pourcentage d’intérêt (mais aussi de celui de détention).

Distinction à faire

Pourcentage de contrôle: Pourcentage d’intérêt:


Il correspond à l’ensemble des droits
Il correspond à la fraction du patrimoine
de vote détenus par la société mère
de la filiale revenant directement ou
directement ou indirectement sur les
indirectement à la société mère.
sociétés placées sous contrôle
exclusif de la société mère.

C’est le taux de contrôle Il sert à partager le patrimoine


qui sert à déterminer des filiales pour déterminer
le périmètre de les intérêts majoritaires et
consolidation les intérêts minoritaires
C-Périmètre de la consolidation
2-Structure des groupes
La société mère : elle exerce à la tête du groupe les pouvoirs de
direction et de contrôle.
Sociétés dépendantes ou filiales : elles sont placées directement ou
indirectement sous le contrôle exclusif de la société mère.
Sociétés multi-groupes : la société mère partage le contrôle d’une
entreprise avec une ou plusieurs entreprises hors groupe. les
décisions résultent de leur accord collégial. Cette entreprise est sous
contrôle conjoint.
C-Périmètre de la consolidation
2-Structure des groupes
Sociétés rattachées au groupe ou sociétés associés : La société
mère y exerce une influence notable. Cela est présumé lorsque 20%
au moins des droits de vote sont détenus par le groupe, directement
ou indirectement.
TPE 1: Calcul des% contrôle et d’intérêt
Soit trois groupes de sociétés dont les organigrammes se présentent comme
suit: Groupe N°:1 Groupe N°:2 Groupe N°:3

M M M
80% 60% 25%

5% 30%
F1 F1 F1

30% 70% 60%

F2 F2 F2

TAF: Calculer les pourcentages de contrôle et d’intérêt de M sur F2


TPE 1: Calcul des % contrôle et d’intérêt
Groupe N°1:
-Taux de contrôle de M dans F2: 30%
-Taux d’intérêt de M dans F2 : 80% x 30% = 24%
Groupe N°2:
-Taux de contrôle de M dans F2: 5% + 70% = 75%
-Taux d’intérêt de M dans F2 : 5% + (70% x 60%) = 47%.
Groupe N°3:
-Taux de contrôle de M dans F2: 30% + 0% = 30%.
- Taux d’intérêt de M dans F2 : 30% + (25% x 60%) = 45%
C-Périmètre de consolidation
Remarque:

1. Si tous les titres sont identiques le pourcentage de contrôle est


donné par le pourcentage de détention;

2. Si tous les titres sont à droit de vote unique et que la


participation est directe le pourcentage de contrôle est égal au
pourcentage d’intérêt.
C-Périmètre de consolidation

Pour mieux délimiter le périmètre de consolidation il faut


déterminer le type de contrôle que la société mère exerce sur les
filiales.
D-Les différents types de contrôle
Trois degrés de contrôle
Types de contrôle

Contrôle exclusif:
Il résulte de trois situations Le contrôle conjoint
L’influence notable:
C’est le partage du contrôle Pouvoir de participer aux
d’une société exploitée en politiques financières et
Contrôle exclusif
commun par un nombre limité opérationnelles d’une société sans
Contrôle
Contrôle exclusif
de fait d’origine d’associés en détenir le contrôle.
exclusif
de droit
désignation sur contractuelle
Il résulte des
•Nombre limité d’associés et
deux exercices
Majorité des
de la majorité des dispositions d’un aucun d’entre eux ne peut à lui - Représentation dans les organes de
Droits de vote contrat
administrateurs seul exercer un contrôle exclusif. direction.
•Un accord contractuel prévoyant - Détention de 20% des droits de vote.
un contrôle conjoint.
TPE 2: Détermination de type de contrôle
L’organigramme du groupe SALAM se présente comme suit:
Société mère: SALAM
45% 30% 50% 80%

F1 F3 45%
F5 F6
30%
25% 12% 5% 10%

F2
F4 F7

Le capital de la société F1 est composé de 50 000 actions, 40 000 actions ordinaires et 10 000
actions à dividende prioritaire et sans droit de vote. La société SALAM détient 22 500 actions
ordinaires de F1. Les actions F4 détenues par la société SALAM et la société F3 le sont depuis 2 ans.
La société F5 est administrée conjointement par la société SALAM et une autre société extérieur au groupe.
Travail à faire:
Déterminer le pourcentage d’intérêt et le pourcentage de contrôle ainsi que la nature de contrôle de la
société SALAM sur chacune des autres sociétés.
TPE 2: Détermination de type de contrôle
Pourcentage d’intérêt Pourcentage de contrôle Nature de contrôle
F1 22 500/ 50 000 = 45% 22 500 / 40 000 = 56,25% Contrôle exclusif de droit
F2 30% + (45%x 25%) = 41,2% 30% + 25% = 55% Contrôle exclusif de droit
F3 30% 30% Influence notable
F4 45% + (30% x 12%) = 48,6% 45% + 0% = 45% Contrôle exclusif de fait
F5 50% 50% Contrôle conjoint (a)
F6 80% 80% Contrôle exclusif de droit
F7 5% + (80% x 10%) = 13% 5% + 10% = 15% Absence de contrôle et
d’influence

(a) Depuis plus de 2 ans.


-La société SALAM détient plus de 40% des droits de vote dans le capital de
F4.
- Aucun autre actionnaire ne détient une fraction supérieure à la sienne, en
effet compte tenu de la fraction détenue par F3 cet actionnaire ne
pourrait détenir au maximum qu’une fraction égale à: 100% - 45% - 12%
= 43%.
E- Méthodes de consolidation
A chaque type de contrôle correspond une méthode de consolidation:

Trois méthodes d’intégration

Intégration globale Intégration proportionnelle Mise en équivalence


pour les filiales sous pour les filiales sous pour es filiales sous
contrôle exclusif contrôle conjoint influence notable

Cette méthode consiste à intégrer dans


Cette méthode consiste à intégrer dans
les comptes de la société consolidante
les compte de la Sté consolidante les Cette méthode consiste à réévaluer la valeur
les éléments du bilan et du CPC de
éléments du bilan et du CPC de la des titres de participation en substituant
la société consolidée mais en partageant
filiale mais uniquement pour la fraction leur prix d’acquisition par leur valeur comptable
les capitaux propres de la filiale et son
revenant à la société mère. déterminée par la répartition de l’actif net
résultat entre la société mère et les
Cette fraction se substitue à la valeur comptable de la filiale.
autres associés.
des titres de participation
TPE 3: Méthodes de consolidation
M
80%
45% 25% 33 1/3%
GIE
A B C
D

60% 70%

E G

10%

TAF: Déterminer les méthodes de consolidation que M doit


appliquer pour les sociétés de son groupe
M % de Observations Méthode de % d’intéret
dans contrô consolidation
le
M 100% Sté mère consolidante IG 100%
A 80% Contrôle exclusif IG 80%
E 60% Contrôle exclusif IG 80% x60%=48%
F 10% Pas de contrôle Hors 48%x10%=4,8%
consolidation
B 45% En principe: Influence notable MEE/IG 45%
Sauf justification d’un contrôle exclusif de
fait.
G 0% Si simple influence notable de M dans B HC 45%x70%=31,5%
70% Si contrôle exclusif de fait M dans B IG
C 25% Influence notable MEE 25%
D 33 Contrôle conjoint IP 33 1/3%
1/3%
F-Application des Méthodes de consolidation
Les comptes de la société M et F se présentent comme suit:
Bilan de M
Immobilisations 2 700 000 Capital social 2 000 000
Titres F (450 actions à 100 ) 45 000 Réserves 500 000
Actif circulant 255 000 Résultat 100 000
Dettes 400 000

Total 3 000 000 Total 3 000 000

Bilan de F
Immobilisations 200 000 Capital (1 000 actions) 100 000
Actif circulant 110 000 Réserves 80 000
Résultat 30 000
Dettes 100 000
Total 310 000 310 000
F-Application des Méthodes de consolidation
Compte de résultat de M
Charges 7 900 000 Produits 8 000 000
Résultat 100 000

Total 8 000 000 Total 8 000 000

Compte de résultat de M

Charges 870 000 Produits 900 000


Résultat 30 000
Total 900 000 Total 900 000
F-Application des Méthodes de consolidation
Correction
Calcul préalabble du % de contrôle et détermination de la methode
de consolidation
Participation de M dans le capital de F:(450 / 1000) = 45%.
La filiale F est. peut être:
-sous contrôle exclusif de M, dans ce cas elle doit être consolidée par la
méthode d’intégration globale
-sous contrôle conjoint dans ce cas elle doit être consolidée par la
méthode d’intégration proportionnelle
-sous influence note et dans ce dernier cas elle doit être consolidée par
la méthode de la mise en équivalence
1- consolidation par la méthode IG

a) Reprise des comptes des deux sociétés:


Immobilisations 2 700 000
Titres F 45 000
Actifs circulants 255 000
Capital social M 2 000 000
Réserves M 500 000
Résultat M 100 000
Dettes 400 000
Immobilisations 200 000
Actifs circulants 110 000
Capital social F 100 000
Réserves F 80 000
Résultat F 30 000
Dettes 100 000
1- consolidation par la méthode IG
a) Reprise des comptes des deux sociétés:

Charges 7 900 000


Résultat global 100 000
Produits 8 000 000

Charges 870 000


Résultat global 30 000
Produits 900 000
1- consolidation par la méthode IG

• Remarque:
• Pour les écritures de consolidation du bilan les comptes de capitaux propres
sont individualisés afin de pouvoir effectuer le partage entre les intérêts
majoritaires et minoritaires.
• Pour les écritures de consolidation du Compte de résultat, on utilise
généralement le compte Résultat global comme compte de contrepartie
des charges et des produits. Ce compte n’a pas de justification et s’analyse
comme un compte réfléchi des comptes de résultat de M et de F.
1- consolidation par la méthode IG

b) Détermination des capitaux propres consolidés et élimination des titres de


participation:
Cette étape ne concerne que le bilan:
Les comptes de capitaux propres de la société consolidante sont transférés entièrement
aux comptes des capitaux propres consolidés puisqu’ils appartiennent totalement aux
intérêts majoritaires.
Partage des capitaux propres de F sauf le résultat:
•Les comptes de capitaux propres de la société consolidée doivent être partagés par le
taux d’intérêt suivant un tableau.
1- consolidation par la méthode IG
b) Intégration globale de M et F
Capital M 2 000 000
Réserves M 500 000
Résultat M 100 000
Capital 2 000 000
Réserves consolidées 500 000
Résultat consolidé 100 000
Capital F 100 000
Réserves F 80 000
Titres de participation F 45 000
Réserves consolidées 36 000
Intérêts minoritaires 99 000
Résultat F 30 000
Résultat consolidé 13 500
Intérêts minoritaires 16 500
1- consolidation par la méthode IG

A la suite de ces écritures on obtient les documents consolidés suivants:


Bilan consolidé
Immobilisations ( 2 700 000 + 200 000) 2 900 000 Capital social 2 000 000
Actifs circulants ( 225 000 + 110 000) 365 000 Réserves consolidées ( 500 000 + 36 000) 536 000
Résultat consolidé ( 100 000 + 13 500) 113 500
Intérêts minoritaires ( 99 000 + 16 500) 115 500
Dettes 500 000

Total 3 265 000 Total 3 265 000


1- consolidation par la méthode IG

Le compte de résultat consolidé

Produits : ( 8 000 000 + 900 000) 8 900 000


- Charges ( 7 900 000 + 870 000) - 8 770 000

Résultat consolidé de l’ensemble du groupe 130 000


- Intérêts minoritaires - 16 500
Résultat net ( Part du groupe) 113 500
2- consolidation par la méthode IP
a) Reprise des comptes des deux sociétés:
Immobilisations 2 700 000
Titres F 45 000
Actifs circulants 255 000
Capital social M 2 000 000
Réserves M 500 000
Résultat M 100 000
Dettes 400 000
Immobilisations ( 200 000 x 45%) 90 000
Actifs circulants ( 110 000 x 45%) 49 000
Capital social F ( 100 000 x 45%) 45 000
Réserves F ( 80 000 x 45%) 36 000
Résultat F ( 30 000 x 45%) 13 500
Dettes ( 100 000 x 45%) 45 000
2- consolidation par la méthode IP
a) Reprise des comptes des deux sociétés:

Charges 7 900 000


Résultat global 100 000
Produits 8 000 000
Charges ( 870 000 x 45%) 391 500
Résultat global ( 30 000 x 45%) 13 500
Produits ( 900 000 x 45%) 405 000
2- consolidation par la méthode IP

Remarque:

Pour la détermination des capitaux propres consolidés et élimination

des titres de participation aucun partage n’est à effectuer puisque

seule la fraction du patrimoine revenant à M a été intégré


2- consolidation par la méthode IP
b) Intégration proportionnelle
Capital M 2 000 000
Réserves M 500 000
Résultat M 100 000
Capital 2 000 000
Réserves consolidées 500 000
Résultat consolidé 100 000
Capital F 45 000
Réserves F 36 000
Titres F 45 000
Réserves consolidées 36 000
Résultat F 13 500
Résultat consolidé 13 500
2- consolidation par la méthode IP

Bilan Consolidé
Immobilisations ( 2 700 000 + 90 000) 2 790 000 Capital 2 000 000
Actifs circulants ( 255 000 + 49 500) 304 500 Réserves consolidées ( 500 000 + 36 000) 536 000
Résultat consolidé ( 100 000 + 13 500) 113 500
Dettes ( 400 000 + 45 000) 445 000

Total 3 094 500 Total 3 094 500

Compte de résultat consolidé


Produits ( 8 000 000 + 405 000) 8 405 000
- Charges ( 7 900 000 + 391 500) - 8 291 500
Résultat net de l’ensemble consolidé 113 500
Intérêts minoritaires 0
Résultat net du groupe 113 500
2- consolidation par la méthode ME

Cette méthode ne reprend pas les éléments du bilan et du CPC de la filiale


mais se contente de revaloriser les titres de participation figurant sur le bilan
de la société mère.

Dans le CPC, il convient de mentionner la quote-part positive ou négative de la


société consolidante dans le résultat de la filiale mise en équivalence.
2- consolidation par la méthode ME

a) Reprise des seuls comptes de la société mère:

Immobilisations 2 700 000


Titres F 45 000
Actifs circulants 255 000
Capital M 2 000 000
Réserves M 500 000
Résultat M 100 000
Dettes 400 000
Charges 7 800 000
Résultat global 100 000
Produits 8 000 000
2- consolidation par la méthode ME
b) Détermination des capitaux propres consolidés et mise en équivalence:

Capital M 2 000 000


Réserves M 500 000
Résultat M 100 000
Capital 2 000 000
Réserves consolidées 500 000
Résultat consolidé 100 000
Titres mis en équivalence 45% ( 100 000 + 80 000 + 30 000) 94 500
Titres de participation 45 000
Réserves consolidées 36 000
Résultat consolidé 13 500
2- consolidation par la méthode ME

Ecritures de consolidation du CPC:

Les comptes des produits et charges de la filiale ne sont pas repris dans les
comptes consolidés. Cependant la part de la société mère dans le résultat de la
filiale mise en équivalence doit être mentionnée au crédit du CPC consolidé. Pour
cela il convient d’enregistrer cette part au crédit du compte: Quote-part dans les
résultat des sociétés mises en équivalence par l’écriture suivante:

Résultat global 13 500


Quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence 13 500
2- consolidation par la méthode ME
On obtient alors les comptes consolidés suivants:
Bilan consolidé au 31/12/N
Actif Montants Passif Montants
Immobilisations 2 700 000 Capital social 2 000 000
Titres mis en équivalence 94 500 Réserves consolidées (500 000 + 36 000) 536 000
Actifs circulants 255 000 Résultat consolidé (100 000 + 13 500) 113 500

Part du groupe 2 649 500


Dettes 400 000

Total 3 049 500 Total 3 049 500


2- consolidation par la méthode ME
On obtient alors les comptes consolidés suivants:

CPC consolidé

Produits 8 000 000


(-) Charges - 7 900 000
Résultat nets des sociétés intégrées
100 000
Quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence
Résultat net de l’ensemble consolidé 13 500
(-) Intérêts minoritaires 113 500
Résultat net (part du groupe) 0
113 500
TPE 4: Pratique de la consolidation
La société M détient des participations dans 4 sociétés et désire établir
un bilan consolidé, pour cela vous disposez des renseignements
suivants:

- La société M est en accord avec la société C pour se partager le


contrôle de F2

- Toutes les actions détenues par M dans le capital des autres sociétés
sont des actions ordinaires.
TPE 4: Pratique de la consolidation
Bilan Fin N de la société M

Immobilisations corporelles 1 675 000,00 Capital social 1 500 000,00


Titres F1 (6 000 actions) 720 000,00 Réserves 675 000,00
Titres F2 (3 360 actions 386 400,00 Résultat 245 000,00
Titres F3 ( 1 500 actions) 300 000,00 Dettes 1 657 000,00
Titres F4 ( 800 actions) 120 000,00
Actif circulants 875 600,00
Total 4 077 000,00 Total 4 077 000,00

Bilan fin N de F1

Immobilisations corporelles 1 235 000,00 Capital social (10 000 actions) 1 000 000,00
Actif circulants 1 245 000,00 Réserves 455 000,00
Résultat 135 000,00
Dettes 890 000,00
Total 2 480 000,00 Total 2 480 000,00
Bilan fin N de F2

Immobilisations corporelles 1 112 000,00 Capital social (8 000 actions) 800 000,00
Actif circulants 989 600,00 Réserves 256 000,00
Résultat 98 500,00
Dettes 947 100,00
Total 2 101 600,00 Total 2 101 600,00

Bilan fin N de F3

Immobilisations corporelles 1 112 000,00 Capital social (5 000 actions) 1 000 000,00
Actif circulants 989 600,00 Réserves 256 000,00
Résultat 98 500,00
Dettes 747 100,00
Total 2 101 600,00 Total 2 101 600,00

Bilan fin n de F4

Immobilisations corporelles 1 335 000,00 Capital social (6 000 actions) 600 000,00
Actif circulants 888 600,00 Réserves 56 200,00
Résultat (-)44 500,00
Dettes 1 611 900,00
Total 2 223 600,00 Total 2 223 600,00

Supposons qu’il n’y pas de retraitements, présenter les écritures


qui mèneront au bilan consolidé de M
G-Les retraitements de consolidation
Les comptes consolidés sont établis à partir des comptes individuels des
sociétés du groupe compte tenu des aménagements indispensables.
- Retraitements d’homogénéité surtout pour les amortissements ou la
comptabilité en monnaie étrangère.
- Retraitements pour élimination des écritures passées pour la seule
application des législations fiscales.
- Retraitements résultant de la comptabilisation des impositions différées.
- Retraitements pour l’élimination des opérations réciproques
H-Méthodologie d’établissement des comptes
consolidés Neuf étapes à suivre:

Phase conceptuelle 1 Définition des règles de consolidation et du périmètres de consolidation

2 Retraitement et reclassement des comptes individuels

Phase
D’harmonisation
3 Conversion des comptes libellés en devises étrangères

4 Sommation des comptes des sociétés intégrées

Phase
D’interférence 5 Elimination des comptes et opérations réciproques

Intégration globale: répartition des capitaux propres et élimination


6
des titres de participation.

Phase
7 Intégration proportionnelle: élimination des capitaux propres et des titres
méthodologique
8 Mise en équivalence: évaluation des titres

Phase finale 9 Elaboration des documents de synthèse

Vous aimerez peut-être aussi