Vous êtes sur la page 1sur 36
Étude hydraulique en cas de rupture de digue au droit de la centrale de Fessenheim
Étude hydraulique en cas de
rupture de digue au droit de
la centrale de Fessenheim
CLIS du 29 juin 2011
Déroulement de la présentation  Les données de l’étude  Les hypothèses de l’étude 

Déroulement de la présentation

Les données de l’étude

Les hypothèses de l’étude

Les différents modes de rupture

La modélisation hydraulique

Les résultats

Les données de l’étude
Les données de l’étude

Les données topographiques utilisées

Les données de l’étude Les données topographiques utilisées
Les données de l’étude
Les données de l’étude

Centrale située derrière une digue de 8 m de haut

Niveau d’eau dans le canal 218 Cote digue 216.1 216 214 Talus 3/1 212 210
Niveau d’eau
dans le canal
218
Cote digue 216.1
216
214
Talus 3/1
212
210
208
centrale
Cote fond 205.8
206
80 m
204
0
50
100
150
200
2
Elevation (m)

Station (m)

Les données de l’étude
Les données de l’étude

Étanchéité assurée par des dalles en béton

 Étanchéité assurée par des dalles en béton  Présence d’une ancienne digue  Centrale située

Présence d’une ancienne digue

assurée par des dalles en béton  Présence d’une ancienne digue  Centrale située en zone

Centrale située en zone sismique

Les hypothèses de l’étude
Les hypothèses de l’étude

Hypothèses retenues pour la création d’une brèche

Séisme provoquant une fissuration des plaques en béton entraînant une perte d’étanchéité

Séisme entraînant un disfonctionnement des vannes ne permettant plus la vidange rapide du plan d’eau

Défaut d’homogénéité des matériaux de la digue (lentille sableuse)

Les mécanismes de rupture
Les mécanismes de rupture

Deux modes de rupture sont envisageables:

La rupture par surverse

218 Érosion par 216 le dessus 214 212 210 208 206 204 0 50 100
218
Érosion par
216
le dessus
214
212
210
208
206
204
0
50
100
150
200
Elevation (m)
Station (m)  La rupture par renard Érosion 218 216 interne 214 212 210 208
Station (m)
 La rupture par renard
Érosion
218
216
interne
214
212
210
208
206
204
0
50
100
150
200
Station (m)
Elevation (m)

Mode de rupture peu probable du fait de la présence de déversoirs de sécurité sur le bief

Mode de rupture retenu pour l’étude

Les mécanismes de rupture
Les mécanismes de rupture

La rupture par renard (État initial)

Dalle en béton 218 Cote digue 216.1 216 214 212 Talus 3/1 210 208 Lentille
Dalle en
béton
218
Cote digue 216.1
216
214
212
Talus 3/1
210
208
Lentille
Cote fond 205.8
206
sableuse
80 m
204
0
50
100
150
200
2
Elevation (m)

Station (m)

Les mécanismes de rupture
Les mécanismes de rupture

La rupture par renard (Après séisme)

218 Cote digue 216.1 216 214 212 Talus 3/1 210 208 Cote fond 205.8 206
218
Cote digue 216.1
216
214
212
Talus 3/1
210
208
Cote fond 205.8
206
80 m
204
0
50
100
150
200
2
Elevation (m)

Station (m)

- Fissuration de la dalle

- Rupture de l’étanchéité

- Infiltration dans le corps de digue

Les mécanismes de rupture
Les mécanismes de rupture

La rupture par renard

218 Cote digue 216.1 216 214 212 Talus 3/1 210 208 Cote fond 205.8 206
218
Cote digue 216.1
216
214
212
Talus 3/1
210
208
Cote fond 205.8
206
80 m
204
0
50
100
150
200
2
Elevation (m)

Station (m)

- Entraînement des matériaux

- Création d’une galerie

Les mécanismes de rupture
Les mécanismes de rupture

La rupture par renard

218 Cote digue 216.1 216 214 212 Talus 3/1 210 208 Cote fond 205.8 206
218
Cote digue 216.1
216
214
212
Talus 3/1
210
208
Cote fond 205.8
206
80 m
204
0
50
100
150
200
2
Elevation (m)

Station (m)

- Érosion interne de la digue

- Effondrement de la digue

La modélisation hydraulique
La modélisation hydraulique

Détermination de la géométrie de la brèche

H B
H
B

Brèche trapézoïdale

Talus 1/1

B= largeur médiane de la brèche

H= hauteur d’eau sur la brèche

La modélisation hydraulique
La modélisation hydraulique

Détermination de la géométrie de la brèche

Utilisation de la formule de « Froehlich » pour déterminer la largeur de la brèche

B = 0 . 183 * K * V

0. 32

* H

0 .19

Froehlich

La modélisation hydraulique
La modélisation hydraulique

Détermination de la géométrie de la brèche

Paramètres retenus

218 216 214 212 H=6.6m 210 208 206 Point bas de la brèche 208.5 204
218
216
214
212
H=6.6m
210
208
206
Point bas de la
brèche 208.5
204
0
50
100
150
200
Elevation (m)

V= 12.9 Mm3

Station (m)

=> B= 49.4 m

La modélisation hydraulique
La modélisation hydraulique

Structure du modèle hydraulique

Modélisation de la brèche pour l’alimentation de la zone inondable Canal
Modélisation de la
brèche pour
l’alimentation de la
zone inondable
Canal
La modélisation hydraulique
La modélisation hydraulique

Modélisation sur HecRas en régime permanent et en régime transitoire

Modélisation de l’ouverture de la brèche en amont et en aval de l’ancienne digue

de la brèche en amont et en aval de l’ancienne digue  Détermination des débits déversés

Détermination des débits déversés

Détermination des hauteurs d’eau au niveau de la centrale

Les résultats
Les résultats

Les débits déversés

Rupture amont par renard:

Q=480 m3/s

Rupture aval par renard:

Q=530 m3/s

Les résultats
Les résultats

Les hauteurs d’eau

Digue de protection existante Ruptures par renard
Digue de protection
existante
Ruptures par renard
Souhaits du Département  Le Département souhaite que:  la digue de l’îlot nucléaire soit

Souhaits du Département

Le Département souhaite que:

la digue de l’îlot nucléaire soit rehaussée

l’ancienne digue du Rhin soit supprimée

cette étude soit prise en compte par l’ASN, seule habilitée à demander à l’exploitant une étude détaillée de ce risque afin de prendre toutes les mesures nécessaires à la sécurité du site même pour des évènements exceptionnels et très rares

Fin de la présentation

Fin de la présentation