Vous êtes sur la page 1sur 36

Projet d’irrigation d’un périmètre

de culture de mandarinier à
Tabarka

Réalisé par : Encadré par :


Zouaoui Wiem DR. Skhiri Ahmed

Classe : 2 éme année Hydraulique et Aménagement

Année Universitaire : 2022-2021

1
Table des matières
Introduction............................................................................................................................................. 5
A propos du mandarinier ........................................................................................................................ 6
Présentation de la zone d’étude ............................................................................................................. 7
I- Généralités sur la zone d’étude ........................................................................................................... 8
1-Localisation....................................................................................................................................... 8
2- Donnés Géographiques ................................................................................................................... 8
II- Données pédologiques ........................................................................................................................ 9
1- Texture de sol .................................................................................................................................. 9
2-La perméabilité du sol .................................................................................................................... 10
3-La rétention en eau ........................................................................................................................ 10
4-La densité apparente ..................................................................................................................... 10
5-Autres paramètres ......................................................................................................................... 11
III- Données Climatiques........................................................................................................................ 11
1-Pluie................................................................................................................................................ 11
2-Température .................................................................................................................................. 11
IV-Données hydriques ........................................................................................................................... 12
Etude du périmètre irrigué .................................................................................................................... 13
I- Etude Climatique ................................................................................................................................ 14
1- Courbe ombrothermique .............................................................................................................. 14
2-Etage climatique............................................................................................................................. 14
II-Eaux d’irrigation ................................................................................................................................. 15
1- Qualité de l’eau ............................................................................................................................. 15
III. Besoins en eau .................................................................................................................................. 16
1- Calcul de l’ET0 ................................................................................................................................ 16
2- Détermination des besoins en eau de la culture .......................................................................... 18
2-Paramétrisation de l’eau dans le sol .............................................................................................. 21
II-Calcul agronomique de l’irrigation ..................................................................................................... 22
1- Calcul diamètre mouillé (Dm) et la surface mouillée (Sm) ........................................................... 22
2-Calcul du nombre de goutteur par plante (Ng) .............................................................................. 23
3-Calcul des écartements entre goutteurs (Eg) et le chevauchement des bulbes (Chvmt) .............. 24
III- Programmation de l’irrigation .......................................................................................................... 25
1-Calendrier de l’irrigation ................................................................................................................ 25

2
2-Nombre de secteurs ....................................................................................................................... 25
3-Interprétation des résultats ........................................................................................................... 26
1-Dimensionnement de la rampe d’irrigation................................................................................... 27
2- Dimensionnement de la porte rampe .......................................................................................... 29
3-Dimensionnement de la conduite d’amené................................................................................... 30
4- Dimensionnement du tuyau d’approche ...................................................................................... 32
5- Dimensionnement de la station de pompage à installer sur le bassin (1000 m3) ........................ 33
Etude économique ................................................................................................................................ 34
I-Coût de l’aménagement hydraulique ............................................................................................. 35
2-Coût de l’installation de la culture ................................................................................................. 35

3
Liste des figures

Figure 1: localisation du périmètre à étudier ...................................... 8


Figure 2 : Triangle textural montrant les pourcentages........................ 9
Figure 3: Diagramme ombrothermique de Gaussen de la zone de
Tabarka pour la période de 1974 à 2006 ............................................ 14
Figure 4: la conductivité en fonction du degré d’alcanisation .......... 16
Figure 5: Courbe de détermination du facteur de correction par
advection ........................................................................................... 20
Figure 6: schématisation de ma paecelle ........................................... 27

4
Introduction

L’optimisation des ressources et la maximisation des bénéfices est le but de chaque


porteur de projet en particulier l’agriculteur vise minimiser les risques et augmenter la
production.

Pour ce fait la technique d’irrigation (par aspersion ou la micro- irrigation connue par la
goutte à goutte) ainsi que les méthodes d’économie d’eau m’oriente d’étudier un périmètre
de culture de mandarinier irrigué par la technique goutte à goutte à Tabarka.

Dans ce projet je présente toutes les données nécessaires pour une étude compléte
d’un périmètre irrigué tout en indiquant le processus détaillé menant à cette étude.

5
A propos du mandarinier

« L'arbre mandarinier est originaire d'Asie du Sud-Est, en particulier du Vietnam et de la Chine. Son
apparition en Europe date du début du XIXème siècle.

A cause de ses nombreux pépins, la mandarine a été petite à petit supplantée par la clémentine, qui
n'a pas de pépins. Ce fruit fait le bonheur des gourmands pendant les fêtes de Noël. C'est le fruit
santé de l'hiver, plein de vitamines et peu calorique (40 calories pour 100g) »

6
Chapitre 1

Présentation de la zone
d’étude

7
I- Généralités sur la zone d’étude

1-Localisation

Mon projet se situe dans la délégation de Tabarka du gouvernorat de Jendouba sur


une superficie de 10 ha (L = 500 m et l = 200 m).

Figure 1: localisation du périmètre à étudier

2- Donnés Géographiques
Latitude : 37.00

Longitude : 8.9

Altitude : 66.00

8
II- Données pédologiques
1- Texture de sol

Profile 1 2 3
Profondeur 0-30 30-65 65-100 0-30 30-65 65-100 0-30 30-65 65-100
(cm)
% argile 18 19 16 11 14 14 7 8 9
% limon 19 22 19 10 13 13 1 2 3
% sable 63 59 65 79 73 73 92 90 88

Tableau 1 : Répartition des pourcentages d'argile, de limon et de sable pour les trois profils étudiés selon
la profondeur du sol

Selon le triangle textural ci-dessous, la texture du sol des profils exécutés :

 (1) : Limon Sableux

 (2) : Sable Limoneux

 (3) : Sableux.

Figure 2 : Triangle textural montrant les pourcentages

9
2-La perméabilité du sol
La perméabilité du sol est déterminée par la méthode de Muntz:

 K1 = 3,5 10-6 m s-1;

 K2 = 6,5 10-6 m s-1;

 K3 = 7,5 10-6 m s-1.

Une perméabilité K qui varie du simple au double et du simple au triple.

Profil 1 2 3

Profondeur (cm) 0 – 30 30 – 65 65 – 100 0 – 30 30 – 65 65 – 100 0 – 30 30 – 65 65 – 100

θCC 17 17,4 17 13 13 13,5 7 7,2 7,5


θPFP 9 9,2 9 7 6,8 6,9 3 3,3 3,2

Ces valeurs sont en concordance avec les valeurs de la granulométrie.

3-La rétention en eau

Les valeurs de l’humidité à la capacité au champ et au point de flétrissement


permanent figurent dans le tableau suivant (% pondéral) :

Tableau 2 : Répartition de l’humidité à la capacité au champ (θCC) et de l’humidité


au point de flétrissement permanent (θPFP)pour les trois profils étudiés selon la
profondeur du sol.

Ce sont des humidités très faibles vu que le sol est léger.

4-La densité apparente

On utilise la méthode du cylindre pour avoir des échantillons de sol non perturbés.
Les valeurs de la densité apparente figurent dans le tableau suivant :

Profil 1 2 3
Profondeur (cm) 0–30 30–65 65–100 0–30 30–65 65–100 0–30 30–65 65–100

10
Da 1,45 1,46 1,45 1,5 1,5 1,45 1,55 1,5 1,53

Tableau 3 : Répartition de la densité apparente pour les trois profils étudiés selon la
profondeur du sol.

5-Autres paramètres

Paramètre Valeurs
La porosité 39 à 43%
La conductivité électrique 0,10 à 0,15 mmhos cm-1
Le pH 6,4 à 6,7
% MO 0,41 à 0,65%
P2O5 assimilable 55 à 86 ppm
K2O 109 à 169 ppm
Ca actif Traces

Tableau 4: Autres paramètres caractéristiques des profils du sol étudié

III- Données Climatiques


1-Pluie

Mois J F M A M J Jt At S O N D P=total pluviometrie


133. 107. 165. 162..
Moyenne 80.5 75.1 38.8 14.1 4.1 10.9 56.5 90.9 911
3 8 8 5

Tableau 5: Données pluviométriques moyennes mensuelles pour la zone de Tabarka

2-Température

Mois J F M A M J Jt At S O N D
Maximale 21.6 22.9 27.2 29.9 34.2 39.1 41.4 41 37.3 34.2 26.9 23.1
Minimal 2,56 2.76 3.21 4.81 7.98 11.25 14.31 15.23 13.69 10.28 6,11 3,29
Moyenne 12.08 12.8 15.2 17.3 21.0 25.17 27.85 28.11 25.5 22.24 16,5 13.2

11
5 0 5 4
P 0,23 0,25 0,27 0,29 0,31 0,32 0,30 0,28 0,25 0,23 0,23 0,22

Tableau 6 : Données de températures moyennes et maximales mensuelles pour la zone d’étude choisie et
pourcentage des heures p.

IV-Données hydriques

Eléments unité Valeur en mg/l


Rs g/l 1,5
Ph Sans unité 7,5
Na mg/l 280
K mg/l 13
Ca mg/l 194
Mg mg/l 71
Cl mg/l 497
𝐶𝑂3− mg/l 18
𝐻𝐶𝑂3− mg/l 122
𝑆𝑂4 mg/l 741
CE mmhos/cm 2,55

Tableau 7: Quelques paramètres chimiques de l’eau d’irrigation utilisée

12
Chapitre 2

Etude du périmètre
irrigué

13
I- Etude Climatique

1- Courbe ombrothermique

Courbe ombrothermique
180
160
140
120
100
80
60
40
20
0

Température ° Précipitation (mm)

Figure 3: Diagramme ombrothermique de Gaussen de la zone de


Tabarka pour la période de 1974 à 2006

2-Etage climatique
Pour avoir l’étage bioclimatique on doit calculer le quotient d’Emberger:

Q=2000*P*(M2-m2)

• P: Pluie moyenne annuelle;

• M: moyenne des maximas du mois le plus chaud (°K);

• m: moyenne des minimas du mois le plus froid (°K).

Conversion du degré au kelvin


°𝐶 + 273, 15 = °𝐾
M = 41.4°

m = 2.56°

Q=2000*911/[(41.4+273.15)2-(2.56+273,15)2]= 79.47

14
Q Etage bioclimatique
>70 Subhumide
30 – 70 Semi-aride
15 – 30 Aride
< 30 Saharien
Tableau 8: Classification des étages bioclimatiques

Q = 79.47 > 70 donc la zone de Tabarka appartient à l’étage bioclimatique Subhumide

II-Eaux d’irrigation

1- Qualité de l’eau
Pour étudier la qualité de l’eau d’irrigation il faut calculer le Ration d’Adsorption du Sodium
(RAS)

Pour calculer le RAS on utilise les données présentées dans le tableau des ressources
hydriques.

Les données présentées dans ce tableau sont exprimées en mg L-1 , il faut les convertir en
meq L-1 .

La formule de conversion qu’on utilise est :

280
o Na en méq /l * 1 = 12.17
23
194
o Ca en méq/l * 2 = 9.7
40

71
o Mg en méq /l * 2 = 5.8
24.3

12.7
RAS = = 4.37
9.7+5.8

2

15
D’après l’abaque l’eau est classée C4S2. Ceci indique :
 Un faible risque de Sodium ;
 Un risque très élevé de point de vue salinité ;
Par conséquence pas de risque de problème de perméabilité

Figure 4: la conductivité en fonction du degré d’alcanisation

III. Besoins en eau


1- Calcul de l’ET0
L’ET0 représente la perte d’eau combinée par évaporation du sol et transpiration des cultures
occupant le sol en totalité et à l’absences des facteurs limitant et bien alimenté en eau

A- Détermination de l’ETo par la formule de Blanney Criddle

ET0  (8,13  0,46 T)  p

16
 T: température moyenne mensuelle (ºC);

 p: pourcentage d’heures diurnes pendant le mois considéré par rapport au nombre d’heures
diurnes annuelles; p est en fonction uniquement de la latitude du lieu.

Mois J F M A M J JT A S O N D
p 0,23 0,25 0,27 0,29 0,31 0,32 0,30 0,28 0,25 0,23 0,23 0,22

T.moy (°C) 12.08 12.85 15.20 17.35 21.04 25.17 27.85 28.11 25.5 22.24 16,5 13.2

ET0 (mm/j) 3,15 3,51 4,08 4,67 5,52 6,31 6,28 5,90 4,97 4,22 3,62 3,12
jours 31 28 31 30 31 30 31 30 30 31 30 31
ET0 (mm) 97,6 98,3 126,6 140,2 171,1 189,2 194,8 176,9 149,0 130,9 108,5 96,9
Tableau 9 : Calcul de l’évapotranspiration potentielle de référence par la formule de Blanney Criddle.

B- Détermination de l’ETo par la formule de RIOU

𝟎, 𝟑𝟏(𝜽𝒏 + 𝜽𝒏+𝟏 )
𝑬𝑻𝟎 (𝒎𝒎⁄𝒋) = −𝒃
𝟑
AVEC :

𝑏 = 7.1 – 0.1 𝑒

θn : température moyenne maximale de mois n.

θn+1 : température moyenne maximale de mois n+1

e : Latitude de zone

La latitude de notre zone d’étude est de 37

Donc: b= 7,1 − 0,1 × 37 = 3.4

17
Mois J F M A M J JT A S O N D
p 0,23 0,25 0,27 0,29 0,31 0,32 0,30 0,28 0,25 0,23 0,23 0,22

T.moy (°C) 12.08 12.85 15.20 17.35 21.04 25.17 27.85 28.11 25.5 22.24 16,5 13.2

ET0 (mm/j) 1,91 2,34 2,93 3,71 4,78 5,66 5,60 5,00 3,98 2,97 2,28 0,97
jours 31 28 31 30 31 30 31 30 30 31 30 31
ET0 (mm) 59,3 65,5 90,8 111,3 148,0 169,7 173,5 150,1 119,4 92,1 68,3 30,0

Tableau 10: Calcul de l’évapotranspiration potentielle de référence par la formule de RIOU

Dans ce cas, on opte pour le ET0 calculé à partir de la formule de Criddle qui nous permet de
travailler en sécurité s’il y aura une année sèche.

Besoin en eau totale = 1679,8 mm/an


Pluie mm Besoins mm
911 1679.8
Tableau 11 : Besoins et pluies en mm

2- Détermination des besoins en eau de la culture

C-Détermination de l’évapotranspiration potentielle de culture (ETc)

𝐸𝑇𝑐=𝐾𝑐×𝐸𝑇𝑜

mois 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Kc 0.5 0,5 0,5 0,5 0,55 0,5 0,5 0,4 0,4 0.3
1,91 2,34 2,93 3,71 4,78 5,66 5,60 5,00 3,98 2,97
Et0
0,955 1,17 1,465 1,855 2,629 2,83 2,8 2 1,592 0,891
ETC(mm/j)
90,8 111,3 148,0 169,7 173,5 150,1 119,4 92,1 68,3 30,0
Et0 (mm)
29,605 35,1 45,415 55,65 81,499 87,73 84 62 47,76 27,621
ETC(mm)

Tableau 6. Evapotranspiration potentielle de culture pour le mandarinier

18
D-Besoins réels en eau d’irrigation de la culture (Bréels)

A partir du tableau précédent on calcule les besoins nets en eau d’irrigation (Bréels, mm/j) :
En irrigation localisée la valeur d’ETc doit être corrigée pour donner l’évapotranspiration réelle
ETr ou bien Besoin nets en eau d’irrigation. Cette correction se fait par la formule suivante :

𝐵esoin 𝑟é𝑒𝑙𝑠=𝐾𝑎×𝐾𝑏×𝐾𝑐×𝐸𝑇𝑐

• Ka: Facteur de localisation;

• Kb: facteur de conditions locales;

• Kc: facteur de variation par advection.

𝐾𝑟=𝜋×𝐷𝑎2/4×𝐷𝑝

• Da: diamètre de l’air de la plante = 3 m

• Dp: densité de plantation,

𝐾𝑟=3,14×32/4×3*3=0,78

1. Keller: 𝐾𝑎=1,34×𝐾𝑟=1,34×0,78=1,045

2. Decroix: 𝐾𝑎=0,1+𝐾𝑟=0,1+0,78=0,88

3. Hoare: 𝐾𝑎=𝐾𝑟+0,5×(1−𝐾𝑟)=0,78+0,5×(1−0,78)=0,89

4. Aljiburi: 𝐾𝑎= 𝐾𝑟+0,15×(1−𝐾𝑟)=0,78+0,15×(1−0,78)=0,813

La valeur de Ka est obtenue en éliminant les valeurs extrêmes et en calculant la moyenne


des valeurs restantes.

𝐾𝑎=0,88+0, 89/2=0,885

La valeur du coefficient Kb est de 1,2. Les valeurs calculées d’ETo sont des valeurs
moyennes qui doivent être corrigées en les améliorant par un pourcentage qui varie en 15% et
20% pour prévoir un déficit hydrique.

19
La valeur de Kc est choisie en fonction de la surface de la parcelle ainsi que la culture
envisagée. Cette valeur est déterminée à partir du graphique (Kc = 0,9).

Figure 5: Courbe de détermination du facteur de correction par advection

Mois Mars Avril Mai Juin Jt Aout sept oct nov dec
ETC(mm) 29,605 35,1 45,415 55,65 81,499 87,73 84 62 47,76 27,621
Bréels 0,91 1,12 1,40 1,77 2,51 2,70 2,68 1,91 1,52 0,85
(mm/j)
Bréels 28,30 33,55 43,41 53,19 77,90 83,85 80,29 59,26 45,65 26,40
(mm)
Tableau 12 : Besoins réels en eau d’irrigation de la culture (Bréels).

D- Besoins nets en eau d’irrigation de la culture (Bnets)

𝐵𝑛𝑒𝑡𝑠=𝐵𝑟é𝑒𝑙𝑠−𝑃𝑢

𝑃𝑢=0,8*P

mois 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
80,5 75,1 38,8 14,1 4,1 10,9 56,5 90,9 165,8 162,5
Ptot (mm)
64,4 60,08 31,04 11,28 3,28 8,72 45,2 72,72 132,64 130
Pu(mm)
0 0 12,37 41,91 74,62 75,13 35,09 0 0 0
B nets(mm)

20
0 0 0,40 1,40 2,41 2,42 1,17 0 0 0
Bnets (mm/j)

Tableau 13: Besoins nets en eau d’irrigation de la culture du mandarinier

2-Paramétrisation de l’eau dans le sol


A- Fraction de lessivage

En ce qui concerne la qualité de l’eau (RS = 1,5 g L-1).

Avec cette qualité d’eau et vu qu’on va opter pour l’irrigation fréquente, on doit calculer une

fraction de lessivage (FL) :

𝐸𝐶𝑤=𝑅𝑆/0,6=1,5/0,6=2,5 𝑚𝑚ℎ𝑜𝑠 𝑐𝑚−1

D’après le tableau de tolérance des cultures à la salinité ci-joint: 𝐹𝐿=2,5/2×8=0,18=15,62%

B-Besoins bruts en tenant en compte la fraction de lessivage

On fixe Ea = 0,90 et Er = 0,95

Tableau 14 : Besoins bruts en eau d’irrigation de la culture des mandariniers en tenant compte des
efficiences

C- Besoins bruts en tenant en en utilisant la méthode de la fraction de lessivage

FL : fraction de lessivage=0.156

21
AVRI JUILLE AOU SEP
Mois MARS MAI JUIN OCT NOV DEC
L T T T
Bnets
0 0 12,37 41,91 74,62 75,13 35,09 0 0 0
(mm)
B bruts 0 0 14,66 49,66 88,41 89,02 41,58 0 0 0
(mm)
B bruts 0,47 1,60 2,85 2,87 1,34
0 0 0 0
(mm/j) 0

Tableau 15: Besoins bruts en tenant en FRACTION DE LESSIVAGE

mois 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
B bruts (mm/j) 0 0 0.46 1.63 2.81 2.83 1.36 3,79 0 0
B bruts (mm/l/plante) 0 0 4,26 14,42 25,67 25,84 4,26 0 0 0

Tableau 16: Besoins bruts des mandariniers

Mois MARS AVRIL MAI JUIN JUILLET AOUT SEPT OCT NOV DEC
Bnets
0 0 12,37 41,91 74,62 75,13 35,09 0 0 0
(mm)
B bruts
0 0 14,47 49,02 87,27 87,87 41,04 0 0 0
(mm)
B bruts
0 0 0 0
(mm/j) 0 0.46 1.63 2.81 2.83 1.36
𝐵𝑏𝑟𝑢𝑡𝑠 𝑙 /j/ 𝑝𝑙𝑎𝑛𝑡𝑒 = (𝑚𝑚/j) × 𝐸𝐿 × 𝐸𝑝 = 4.120 * 3 * 3 = 24.84𝑙/j/𝑝𝑙𝑎𝑛𝑡𝑒

Tous les calculs qui viennent se feront en se référant au mois de pointe qui est
selon le tableau précédent le mois d’Aout.

II-Calcul agronomique de l’irrigation


1- Calcul diamètre mouillé (Dm) et la surface mouillée (Sm)
Pour faire une conception adéquate du système d’irrigation on va essayer avec goutteurs
ayant trois débits différents (q = 2 l/h, 4 l/h et 8 l/h). Pour ces goutteurs on va calculer le Dm et
la Sm.

Dm: Diamètre mouillé.

Sm: Surface mouillée.


22
Pour des sols à texture sablonneuse le diamètre mouillé se calcule comme suit :

Une fois on a calculé le Dm on calcule la section mouillée en utilisant la formule suivante :

q (l/h) Dm (m) Sm (m2)


2 0,92 0,66
4 1,14 1,02
8 1,58 1,96

Tableau 17: Diamètre mouillé (Dm) et surface mouillée (Sm) des différents débits des goutteurs envisagés

On a calculé ces deux paramètres on définit le pourcentage de sol humidifié (P). ce paramètre
est compris entre une valeur maximale et une minimale:

𝑃𝑚𝑖𝑛≤𝑃≤𝑃𝑚𝑎𝑥

33%≤𝑃≤66%

Dans notre cas on choisira une valeur de 40% qui est très proche de Kr calculé
précédemment.

Il y aura ainsi une superposition entre le sol mouillée et l’ombre projeté par l’arbre.

𝑃=40%

2-Calcul du nombre de goutteur par plante (Ng)


Une fois on a choisi P, on calcule le nombre de goutteur par plante (Ng):

Sp: surface occupée par une plante

Sp = 4 m 2

23
q (l/h) Sm (m2) Ng (calculé) Ng (final)
2 0,66 2.42 2
4 1,02 1.56 2
8 1,96 3.13 4

Tableau 18: Nombre des goutteurs par arbre selon le débit émis

3-Calcul des écartements entre goutteurs (Eg) et le chevauchement des


bulbes (Chvmt)
Une fois qu’on a calculé le Ng on calcule l’écartement entre goutteur (Eg, m) et le
chevauchement ( Chvmt, %)

Pour calculer l’Eg on se fixe deux valeurs de Chvmt (10%) et (50%)

Eg (Chvmt = 10%)
Q (l/h) Dm (m) Sm (m2) Eg (m)
2 0,92 0,66 0,87
4 1,14 1,02 1,08
6 1,36 1,45 1,29
8 1,58 1,96 1,50

Eg (Chvmt = 50%)
Q(l/h) Dm(m) Sm(m2) Eg(m)
2 0,92 0,66 0,69
4 1,14 1,02 0,86
6 1,36 1,45 1,02
8 1,58 1,96 1,19

24
Une fois qu’on a calculé Eg pour différents Chvmt, on standardise les écartements Eg selon
lespossibilités du marché.
Q(l/h) Ng (Eg) Eg possible Chvmt
2 22 0,87-0,69 0,75 37
4 15 1,08-0,86 1 25
1,29-1,02
1,5 10
8 10 1,5-1,19

III- Programmation de l’irrigation


1-Calendrier de l’irrigation
Pour programmer les irrigations il faut calculer le temps de l’irrigation (ta). Ce
dernier est calculé comme suit :

B brutes = 24.84l/plante/jour

On se fixe alors 4 valeurs de Pa, soit Pa = 0,5 j, Pa = 1 j, Pa = 1,5 j et Pa = 2 j.

q(l/h) Ng Pa=0,5 Pa=1 Pa=1,5 Pa=2


2 2 3,11 4,00 3,00 4,14
4 2 1,55 8,00 3,00 2,07
8 4 0,39 16,00 6,00 0,52

Tableau 19: Calendrier de l’irrigation pour différentes périodes d’irrigation

2-Nombre de secteurs
Une fois qu’on a calculé les ta, on calcule alors le numéro de secteurs à installer
dans la parcelle. Supposant que S = 10 ha = 100000 m2 et M = 36000 l/h.

On calcule ainsi le débit nécessaire Qn:

25
q (l/h) Ng Qn Qn/M N °Secteurs
2 2 45000 1.25 2
4 2 90000 2.5 3
8 4 350000 9.87 10

Tableau 20 : Calcul du nombre de secteurs

3-Interprétation des résultats


L’irrigation localisée est une irrigation fréquente, donc on va se fixer une période

d’irrigation de 1 jour.

En récapitulant :

 Bnets = 2.42 mm/j


 Bbruts = 2.83 mm/j
 Bbruts/plante =24.84l/j/plante

q (l/h) Ng Intervalle de Eg (m) Possibles Eg (m) Chvmt (%)


2 2 0,690 – 0,874 0,75 37
4 2 0,855 – 1,083 1,00 25
8 4 1,185 –1,500 1,25 42
1,50 10

Table 21 : Valeurs finales du nombre de goutteurs, écartement entre goutteurs et


chevauchement entre bulbes

Calculant la durée effective d’une journée d’irrigation (JIeffective)

𝐽𝐼𝑒𝑓𝑓𝑒𝑐𝑡𝑖𝑣𝑒=𝑁° 𝑆𝑒𝑐𝑡𝑒𝑢𝑟𝑠×𝑡𝑎=5×8= 40 ℎ𝑒𝑢𝑟𝑒𝑠

Dans ce cas l’agriculteur irriguera aisément sa parcelle.

Calculant le nombre de plante par secteur:

𝑁°𝑝𝑙𝑎𝑛𝑡𝑒,𝑠𝑒𝑐=(𝑆/𝑁° 𝑠𝑒𝑐𝑡𝑒𝑢𝑟𝑠)/(𝐸𝑃×𝐸𝐿 )=(100000/5)/(3×3)=2222 𝑝lante/𝑠𝑒𝑐𝑡𝑒𝑢𝑟

Calculant le débit instantané (Qinst):

𝑄𝑖𝑛𝑠𝑡=𝑁°𝑝𝑙𝑎𝑛𝑡𝑒,𝑠𝑒𝑐𝑡𝑒𝑢𝑟×𝑁𝑔×𝑞=2222×15×4=133320 𝑙/ℎ

Calculant le débit de pointe (Qpointe):

26
𝑄𝑝𝑜𝑖𝑛𝑡𝑒=𝑄𝑖𝑛𝑠𝑡×3600×1𝑆 = (133320/3600)×1/10 = 37𝑙𝑠/ℎ𝑎

Calculant le débit continu (Qcontinu):

𝑄𝑐𝑜𝑛𝑡𝑖𝑛𝑢=𝑄𝑝𝑜𝑖𝑛𝑡𝑒×𝐽𝐼𝑒𝑓𝑓𝑒𝑐𝑡𝑖𝑣𝑒/24=37×(40/24) = 50𝑙𝑠/ℎ𝑎

IV- Dimensionnement de l’installation d’irrigation

Figure 6: schématisation de ma paecelle

1-Dimensionnement de la rampe d’irrigation


On a 𝜎 = 2,0 ℎ𝑎 𝑒 𝑀≅10 𝐿 𝑠−1

Le réseau d’irrigation qu’on va installer au sein des parcelles a les caractéristiques suivantes:

• Lr = 100 m;

• Eg = 1,5 m;

• qg = 6L h-1 (1 bar).

On a besoin de calculer le diamètre de la rampe d’irrigation. Pour cela on a besoin de calculer


les pertes de charge linéaires pour le PEBD (J m m-1).

Cette perte de charge est calculée par la formule suivante:

27
𝐷=10/12 ; 11,4/16 ;13/16 ;14,8/20

 Débit en tête d’une rampe (Qr):

𝑄𝑟=𝑁𝑔×𝑞𝑔= (96/1,5)×3= 192 𝐿 ℎ−1=0.053 𝐿.𝑠−1

 Calcul du diamètre des rampes

Tout d’abord il faut chercher le diamètre qui permet d’écouler un débit de 0,106 L s-1 avec une
vitesse optimale de 1,5 m s-1:

On a Qr=V*S

Dr=√4*0,106.10-3/(π*1,5)= 9,5mm

Selon les diamètres disponibles sur le marché on va travailler avec le diamètre 10/12. On
vérifie alors la condition de vitesse :

V=4*Qr/ π*Dr2=4*0,106.10-3/(π*0,00952)=1,5m/s

• Calcul de la perte de charge unitaire jr


𝑗𝑟=1,212×1010× (𝑄/𝐶) 1,852 /𝐷4,871
𝑗𝑟=1,212×1010× (0,106*10-3/150)1,852/ 9,5 4,871

𝑗𝑟=0, 306 𝑚. 𝑚−1

• Calcul de la perte de charge totale au niveau de la rampe Jr


𝐽𝑟=𝐹×𝑗𝑟×𝐿𝑟
Calcul du paramètre de réduction F:
On a m=1,852

28
Premier goutteur placé à la distance Eg = 1,5 m;
𝐹=1/(𝑚+1)+1/2𝑁𝑔+√𝑚−1/6𝑁𝑔 2
𝐹=1/(1,852+1)+1/2×75+√1,852−1/6×752=0,585
La longueur totale de la rampe est: 𝐿𝑟=(𝑁𝑔−1)×𝐸𝑔+𝐸𝑔=(75−1)×1 +1=75𝑚.
𝐽𝑟=0,585×0,306×96=13.42 𝑚
• Calcul de la pression en tête de la rampe Hr

𝐻𝑟=𝐻𝑔+1,1×[𝐽𝑟±Δ𝑍]

𝐻𝑟=10+1,1×(13.42+3)=28.06 𝑚

Perte de charge localisée est estimée à 10% de celle linéaire

Δ𝑍: Dénivellation le long d’une rampe (Δ𝑍±3 𝑚)

2- Dimensionnement de la porte rampe

• Nombre de rampes placées sur une porte rampe (Nr)

On laissera 4 m de part et d’autres de la parcelle pour le passage des engins

Nr =[200 −(4×2)/4]= 48 ramps

• Débit en tête d’une porte rampe (Qpr)

𝑄𝑝𝑟=𝑁𝑟×𝑄𝑟= 48 ×0.053 =12288 𝐿 ℎ−1=2.54 𝐿 𝑠−1

Tout d’abord il faut chercher le diamètre qui permet d’écouler un débit de 2.54 Ls-1 avec
une vitesse optimale de 1,5 m s-1:

29
Dpr= √ 4×3,41.10-3/π×1,5= 0.046 m =46.43 mm

Selon les diamètres disponibles sur le marché on va travailler avec le diamètre 54/63 avec
une pression nominale PN10. On vérifie alors la condition de vitesse 𝑉=4×𝑄𝑝𝑟/𝜋×𝐷𝑝𝑟2

V=4×3,41×10−3/ 𝜋 ×0,05382=1,5m.s−1

 Calcul de la perte de charge unitaire jpr

𝑗𝑟=1,212×1010×(𝑄⁄𝐶)1,852/𝐷4,871
𝑗𝑟=1,212×1010×(2.54/150)1,852⁄54,871
𝑗𝑝𝑟=0.018 𝑚 𝑚−1

 Calcul de la perte de charge totale au niveau de la rampe Jpr

𝐽𝑝𝑟=𝐹×𝑗𝑝𝑟×𝐿𝑝𝑟
Calcul du paramètre de réduction F:

• Première rampe placée à la distance Er = 6 m;

𝐹=1/(𝑚+1)+1/2𝑁𝑟+√𝑚−1/6𝑁𝑟2
𝐹=1/(1,852+1)+1/(2×48)+√1,852−1/6×482=0,458
La longueur totale de la porte rampe est: 𝐿𝑝𝑟=(Npr−1)×𝐸𝑟+𝐸𝑟=(48-1)×3+3=144 𝑚.
𝐽𝑝𝑟=0,018×0,04×144=0.10 𝑚

 Calcul de la pression en tête de la porte rampe Hrp

𝐻𝑝𝑟=𝐻𝑟+1,1×[𝐽𝑟±Δ𝑍]

𝐻𝑝𝑟=28.06+1.1×(0.10+3) = 31.47m

Δ𝑍: Dénivellation le long d’une rampe (Δ𝑍±3 𝑚)

3-Dimensionnement de la conduite d’amené


La conduite d’amené sert à transporter le débit Q ca pour alimenter une porte rampe (la
longueur de la conduite d’amené est de 500-100=400 m).

• Calcule débit conduits

𝑄𝑐𝑎=1×𝑄𝑝𝑟=2.54 𝐿 𝑠−1

30
• Diamètre de conduite

Tout d’abord il faut chercher le diamètre qui permet d’écouler un débit de 2.54 L s-1 avec
une vitesse optimale de 1,5 m s-1:

𝑄𝑐𝑎=𝑉×𝑆 𝐷𝑟=√4×𝑄𝑟/𝜋×𝑉 𝐷𝑐𝑎=√(4×2.54×10-3/ (𝜋×1,5)) = 41.56 mm

Selon les diamètres disponibles sur le marché on va travailler avec le diamètre 54/63 avec
une pression nominale PN10. On vérifie alors la condition de vitesse.

𝑉=4×𝑄𝑐𝑎/𝜋×𝐷𝑐𝑎2 𝑉=√4×2.54×10−3/𝜋×0,0542=1,5 𝑚 𝑠−1

• Calcul de la perte de charge unitaire jca

𝑗𝑐𝑎=1,212×1010×(𝑄/𝐶)1,85×𝐷4,871=1,212×1010×(2.54/150)1,85×544,871

𝑗𝑐𝑎 =0,03𝑚 𝑚−1

• Calcul de la perte de charge totale au niveau de la rampe Jca

𝐽𝑐𝑎=𝐹×𝑗𝑐𝑎×𝐿𝑝𝑟 ; Npr=5

Première porte rampe placée à la distance Epr = 100 m;


𝐹=1/(𝑚+1)+1/2𝑁𝑝𝑟+√𝑚−1/6𝑁𝑝𝑟 2
𝐹=1/(1,852+1)+1/(2×5)+√1,852−1/6×52=0,457
La longueur totale de la rampe est:
𝐿𝑐𝑎=(𝑁𝑝𝑟−1)×𝐸𝑝𝑟+𝐸𝑝𝑟=((5−1)×100)+100=500 𝑚.

𝐽𝑐𝑎=0,457×0,04×500=9,14 𝑚

• Calcul de la pression en tête de la porte rampe Hca

𝐻𝑐𝑎=𝐻𝑝𝑟+1,1×[𝐽𝑐𝑎±Δ𝑍]
𝐻𝑐𝑎=35,87+1,1×(9,14+3)=49,22 𝑚
Δ𝑍: Dénivellation le long d’une rampe (Δ𝑍±3 𝑚)

31
4- Dimensionnement du tuyau d’approche

Le tuyau d’approche doit transporter le Qta nécessaire pour alimenter la conduite d’amené
(La longueur du tuyau d’approche est de 500 m) 𝑄𝑡𝑎=1×𝑄𝑐𝑎=1×3,41 𝐿 𝑠−1

𝑄𝑡𝑎=1×𝑄𝑐𝑎=1×2.54𝐿 𝑠−1 ;V=1,5m/s

Tout d’abord il faut chercher le diamètre qui permet d’écouler un débit de 3,41 L s-1 avec
une vitesse optimale de 1,5 m s-1:

Dta =√(4×2.54×10-3/ (𝜋×1,5))=53,8mm

Selon les diamètres disponibles sur le marché on va travailler avec le diamètre 54/62 avec
une pression nominale PN10. On vérifie alors la condition de vitesse 𝑉=4×𝑄𝑐𝑎𝜋×𝐷𝑐𝑎2
𝑉=4×3,41×10-3/𝜋×0,0542=1,48 𝑚 𝑠−1

• Calcul de la perte de charge unitaire jca

𝑗t𝑎=1,212×1010×(𝑄/𝐶)1,852/𝐷4,871 =0,04mm-1

• Calcul de la perte de charge totale au niveau de la rampe Jca

𝐽𝑐𝑎=𝐹×𝑗𝑐𝑎×𝐿𝑝𝑟

Première porte rampe placée à la distance Epr = 100 m;

𝐹=1/(𝑚+1)+1/2𝑁𝑝𝑟+√𝑚−1/6𝑁𝑝𝑟2

𝐹=11,852+1+1/2×5+√1,852−1/6×52=0,456

La longueur totale de la rampe est:

𝐿t𝑎=(𝑁𝑝𝑟−1)×𝐸𝑝𝑟+𝐸𝑝𝑟=(5−1)×100+100=500 𝑚.
32
𝐽t𝑎=0,456×0,013×500=2,96 𝑚

• Calcul de la pression en tête de la porte rampe Hca

𝐻t𝑎=𝐻𝑝𝑟+1,1×[𝐽𝑐𝑎±Δ𝑍]
𝐻t𝑎=35,87+1,1×(2,96+3)=42,42 𝑚
•Δ𝑍: Dénivellation le long d’une rampe (Δ𝑍±3 𝑚)

5- Dimensionnement de la station de pompage à installer sur le bassin (1000


m3)
Sur le tuyau d’approche il y a une station de tête pour assurer la filtration des eaux
d’irrigation et l’injection des engrais. Cette station cause des pertes de charge localisées
estimées à 10 mce ou 1 bar.

Le groupe motopompe qu’on va installer doit avoir les caractéristiques suivantes:

𝑃𝑟𝑒𝑠𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑜𝑢 𝐻𝑀𝑇= 𝐻𝑡𝑎+ 𝐽𝑠𝑡𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑒 𝑡ê𝑡𝑒±Δ𝑍

• Calcule HMT

La côte de l’eau dans le bassin est de 10,5 m, l’arrivée de l’eau au niveau de la parcelle est
à la côte 13,5 m. Soit une dénivellation Δ𝑍=3 𝑚.

𝐻𝑀𝑇=42,42+10+3=55,4 𝑚≈5,5𝑏𝑎𝑟𝑠

• Calcul de la puissance de la pompe (P)

𝑃 (𝑐ℎ)=𝑄×𝐻𝑀𝑇/75×𝑅𝑡 𝑃 (𝑐ℎ)=3,41×55,4/75×0,7 𝑃 (𝑐ℎ)=3,6 𝑐ℎ

Sur le catalogue des pompes rovatti on choisit la pompe de puissance de lordre de 3,6ch.

Pour assurer la protection de la pompe il vaut mieux installer un réservoir anti bélier ;

Il vaut mieux équiper la station avec deux groupes moto pompes pour éviter l’arrêt de
l’irrigation en cas de panne.

On utilise un forage en ne peut pas besoin de filtre à sable et filtre a disque.

33
Chapitre 3

Etude économique

34
I-Coût de l’aménagement hydraulique
Après tout calcul fait le coût de l’aménagement hydraulique ≈

Article Unité Quantité Prix unitaire Prix total


Goutteur (4 L/h) --- 3750 0.268 1005
Station de pompage avec accessoires --- 1 4.000 4.000
Filtre à sable (3 pouces) --- 3 1.135 3.405
Filtre à disque (3 pouces) --- 3 330 990
Bac de mélange (350 L) --- 2 140 280
Agitateur --- 2 170 340
Pompe doseuse (200 L/h) --- 2 1.300 2.600
Frais d'installation --- 12 350 4.200
Vanne de vidange (2 pouces) --- 8 34 272
Stop finale rampe (DN 12) --- 296 0,12 35,5
Tuyau PE D: 10/12 ml 29600 0,14 4144
Tuyau PE D: 54/62 ml 1500 6,7 10.050
Vanne de sectionnement (2 pouces) --- 8 34 272
Te (50X50X50) --- 4 21 84
Te (100X100X100) --- 1 35 35
Bouchons d'extrémité 50 --- 8 10 80
Coude (100X100) --- 1 30 30
Divers et imprévus --- 1 4.454 4.454
Total sans TVA --- --- --- 35449.5
Total avec TVA (19%) --- 1 --- 4218500

42.185.000DT (10 ha). Avec un amortissement sur 5 ans les


fraisseront de l’ordre de 7030 DT par an.

2-Coût de l’installation de la culture


Les frais d’installation de la culture sont de l’ordre de 10 DT par pied;

𝐹𝑟𝑎𝑖𝑠=2222×10=13332 𝐷𝑇 ℎ𝑎−1;

𝐶ℎ𝑎𝑟𝑔𝑒 𝑡𝑜𝑡𝑎𝑙𝑒=10 ℎ𝑎×13332 𝐷𝑇 ℎ𝑎−1=133320 𝐷𝑇 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒 𝑣𝑒𝑟𝑔𝑒𝑟

La durée de vie d’un mandarinier est 25 ans;

35
La charge annuelle d’installation est 133320/25=5332.8 dt/an

Les frais annuels d’exploitation (eau, engrais, produits, labour, main d’oeuvre) sont estimés à
7.000 DT ha-1;
Soit 10 ℎ𝑎 ×7.000 𝐷𝑇 ℎ𝑎−1=70000 𝐷𝑇 𝑝𝑜𝑢𝑟 l’olivier.

A partir de ces données on calcule la charge annuelle totale qui résulte être de: 𝐶ℎ𝑎𝑟𝑔𝑒
𝑎𝑛𝑛𝑢𝑒𝑙𝑙𝑒 𝑡𝑜𝑡𝑎𝑙𝑒=13332+5332.8+7000 = 25664.8 𝐷𝑇/ 𝑎𝑛

8-3 Recette prévue


Les recettes prévues en années de croisière :
Rendement moyen de 20 tonnes par hectare avec un prix de vente de 0, 5 TD par kg.
Recette par hectare = 0,5 *20.000 = 10.000 DT par ha.
La recette totale = 10.000 * 10 = 100.000 DT.

Bénéfice à tirer = 100.000 – 25664.8 = 74335.2 DT.

36

Vous aimerez peut-être aussi