Vous êtes sur la page 1sur 1

Actualit

le 07.05.11|14h06

Mokrane Ait Ouarabi

RpondRe au scepticisme des algRiens


lanc le 13 avril, linitiative citoyenne nabni continue de susciter lintrt de nombreux algriens issus de divers horizons, mais aussi beaucoup dinterrogations.

Groupe Nabni

es initiateurs de cette dmarche citoyenne, qui se veut une force de propositions pour des actions ou des programmes concrets en mesure davoir un impact sur le bien-tre de la population, ont dcid de rpondre, lors dun dbat public aujourdhui la salle Cosmos dAlger, tous les questionnements suscits par leur initiative. Ils auront ainsi expliquer la faisabilit de leur projet qui consiste laborer, avant le cinquantime anniversaire de lIndpendance, 100 mesures pour lmergence dune Algrie nouvelle. Outre le fait de dissiper le scepticisme exprim par certains intervenants et de clarifier davantage leur dmarche et les objectifs assigns, le groupe Nabni est appel se pencher sur la demande formule par des milliers dinternautes daller vers des rformes plus profondes, plus structurelles que les mesures proposes. Les interrogations nous offrent lopportunit de rappeler que lexercice Nabni 2012 sera suivi, partir du 5 juillet 2011, de Nabni 2020, projet participatif de prparation du rapport du cinquantenaire de lIndpendance nationale, qui portera sur une vision prospective moyen terme o les propositions seront naturellement plus stratgiques, plus profondes et couvrant un champ plus large, a soulign le groupe dans un communiqu sanctionnant la runion hebdomadaire de mercredi dernier. Depuis son lancement, le groupe Nabni a vu ladhsion de 193 personnes. Il a reu 150 propositions de mesures et 14 messages critiques, selon les donnes rendues publiques par les initiateurs. En termes de consultation, le site nabni2012.org a reu plus de 44 000 visites, avec une moyenne de 1830 consultations par jour. La page facebook Nabni 2012 a t visite plus de 56 000.

Printed with

joliprint

Click here to send your feedback

http://www.elwatan.com/actualite/repondre-au-scepticisme-des-algeriens-07-05-2011-123370_109.php

Page 1