Vous êtes sur la page 1sur 36

études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010

1
ZOOM sur ...
Sur 3 chantiers en Pays de la Loire, nos
salariés en parcours éditent leur propre
lettre d’info, histoire de raconter leurs temps
forts. Un outil de communication valorisant,
permettant aux chantiers de se faire connaître
et aux salariés de s’exprimer et de partager
leur expérience !
Page 16


Lettres de chantiers
Formation «Titre professionnel
Ouvrier professionnel en
restauration du patrimoine»
Un réseau européen pour
promouvoir le volontariat
environnemental

Le projet Palacret
Notre soutien à l’insertion par
l’activité économique
Entité sociale et solidaire de 270 salariés, nous
n’hésitons pas à soutenir ou développer d’autres
structures de l’IAE portant les mêmes valeurs.
Création et appui de Ocre (l’entreprise IAE de
l’association), soutien à ADASA et IDEE (deux
acteurs majeurs de l’IAE) dans un contexte de
crise... Autant d’actions que nous menons pour
défendre l’économie sociale et solidaire.
Pages 14
et 15


L’ANRU :de nouveaux
projets pour nos équipes
Grace aux dispositions de l’ANRU, Agence
Nationale pour la Rénovation Urbaine,
nos équipes d’insertion de Rennes ont pu
participer à des chantiers d’aménagement de
l’espace urbain orchestrés par ESPACIL et le
service des Jardins de la Ville de Rennes.
Page 13
La toute nouvelle formation longue
et certifante (niveau V) pour les
demandeurs d’emploi et les personnes
en parcours d’insertion sur Dinan, créée
par études ET chantiers, La SCIC ECLIS
et l’association Steredenn.
Page 23
Carrefour citoyen du développement
durable, des cultures locales et
internationales, le Palacret est un
lieu de rencontres et d’échanges sur
lequel, cette année encore, études ET
chantiers a monté de nombreux projets.
Pages 24
et 25
2011, année européenne du volontariat !
10 organisations européennes (dont
l’UNAREC) travaillent à la mise en place
d’un réseau pour développer des actions
locales en faveur de l’environnement.
Page 30
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
4
Sommaire
Présentation de l’association P .5
Proj et associ ati f et acti vi tés P.5
La Charte d’ études ET chanti ers P.6
Les chantiers d’insertion P .8
L’ associ ati on adopte une nouvel l e organi sati on pour son secteur IAE P.8
Les fai ts marquants de 2010 P.8
Nos chanti ers d’ i nserti on, en bref... P.9
Le bi l an des travaux P.10
Qui sont l es personnes accuei l l i es en i nserti on à études ET chanti ers Bretagne- Pays de l a Loi re en 2010 ? P.12
L’ ANRU : de nouveaux proj ets pour nos équi pes P.13
Ocre, l ’ entrepri se d’ i nserti on créée par études ET chanti ers P.14
études ET chanti ers s’ i nvesti t pour accompagner l ’ ADASA P.14
IDEE : défendons l ’ Économi e Soci al e et Sol i dai re P.15
Lettres de chanti ers P.16
Les réseaux de l ’ Inserti on par l ’ Acti vi té Économi que P.16
Les chantiers de formation P .18
Formati on «chanti er-écol e pré-qual i fi cati on bâti ment maçonneri e-l i mousi neri e» P.18
La fi n des chanti ers de formati on avec l es personnes pl acées sous mai n de l a j usti ce P.19
Actions éco-construction et patrimoine P .20
Inater ’ , un proj et européen P.20
D’ AC : Le Dével oppement Durabl e accessi bl e et compri s par tous P.21
Proj et PADD : Se former pour un bâti ment durabl e P.21
Eco 3, comme... ECO-constructi on, ECO-habi tat et ECOnomi e Soci al e et Sol i dai re P.22
Formati on «Ti tre professi onnel Ouvri er professi onnel en restaurati on du patri moi ne» P.23
Projets de création d’activités P .24
Le proj et Pal acret,Carrefour ci toyen du dével oppement durabl e, des cul tures l ocal es et i nternati onal es P.24
La créati on de nouvel l es ressourceri es, un proj et pour l ’ économi e soci al e et sol i dai re P.25
In Si tu, pour l ’ émergence d’ un touri sme durabl e et sol i dai re P.26
La vie associative P .27
La vi e associ ati ve au sei n d’ études ET chanti ers P.27
Le volontariat international P .28
Les chanti ers i nternati onaux de bénévol es en 2010 P.28
D’ où venai ent l es 110 bénévol es de nos chanti ers en 2010 ? P.29
D’ où venai ent nos 78 adhérents, et où sont-i l s parti s en 2010 ? P.29
Nos chanti ers i nnovent ! P.30
Un réseau européen pour promouvoi r l e vol ontari at envi ronnemental P.30
Eau-Wasser-Woda...un échange France - Al l emagne - Pol ogne en Bretagne P.30
Kséni a : un SVE au servi ce de l ’ envi ronnement P.31
Perri ne, notre ambassadri ce dans l e monde ! P.32
Le Servi ce Ci vi que: l ’ éducati on popul ai re en acti on P.34
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
5
Présentation de l’association
Projet associatif et activités
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
6
Présentation de l’association
C’est dans le but d’indiquer les valeurs que partagent les membres de l’Union Nationale des Associations Régionales
études ET chantiers que ce texte a été rédigé en 1996 et actualisé en 2007. C’est à la demande des participantes
et participants à nos Assises Nationales de novembre 2005 à PARENT dans le Puy de Dôme que ce travail a été
entrepris. Après que l’assemblée générale de juin 2006 ait ratifée le principe de cette réactualisation, les bénévoles,
les stagiaires et les personnes salariées du mouvement ont apporté leurs contributions.
Ainsi, pour se réclamer d’études ET chantiers et en porter le nom, il est proposé à chaque association adhérente
d’adopter ce texte et d’en appliquer les principes. Cette charte est appelée à évoluer en fonction de l’avancée des
réfexions de l’Union et de ses membres tant sur leur projet et les différentes formes de sa mise en oeuvre que sur leur
conception des transformations sociales à l’oeuvre aujourd’hui. Les conditions de sa modifcation sont fxées dans les
statuts de l’Union Nationale des Associations Régionales études ET chantiers.
• L’homme ne peut être pensé isolément de son
environnement culturel, familial et social… Il doit
être appréhendé dans sa globalité d’homme auteur
et acteur, qui pense, agit et réagit par rapport à son
milieu.
• Une approche dynamique des hommes et des
événements s’enracine dans la conviction que
chacun possède en son sein des ressources et un
potentiel à valoriser.
• L’apprentissage se fait tout au long de la vie, et
en cela l’échec n’est jamais défnitif et le droit à
l’erreur doit être réel. L’un et l’autre sont sources
de progrès.
• Ce qui vaut pour l’homme vaut tout autant pour
ses organisations. De même que l’homme ne peut
s’appréhender que par l’un ou l’autre de ses aspects,
l’action ne peut se concevoir que par une approche
globale du milieu social, environnemental,
économique et culturel.
• Tout projet se construit et s’enrichit à l’épreuve de
la réalité, par l’observation, la compréhension des
faits et par l’écoute des femmes et des hommes de
terrain. Notre pédagogie met le questionnement, la
remise en cause des certitudes, l’expérimentation
et l’innovation au coeur de la pratique.
• La solidarité n’a de sens et d’effcacité que si
elle est réciproque. Bâtir, aménager, participer et
entreprendre pour tous permet d’échapper à toutes
formes d’assistanat.
• Le mouvement études ET chantiers est un lieu de
réfexion et d’action animé et mis en oeuvre par des
citoyens. Ceux-ci sont, avant tout, volontaires et
bénévoles. Ils ont la charge de conduire et de faire
évoluer le projet commun.
• Au quotidien, les salariés permanents mettent en
oeuvre le projet défni par les élus responsables.
Ainsi, ils contribuent à son évolution parce qu’ils
sont au coeur du projet associatif.
• Depuis son origine, le projet d’études ET chantiers
trouve ses fondements dans l’éducation populaire,
il s’adresse aux citoyens de tout âge, de toute
origine, de tout horizon et de toutes croyances.
• En associant femmes et hommes, jeunes et moins
jeunes, populations locales, français et étrangers,
actifs et sans emploi, urbains et ruraux, le projet
d’études ET chantiers contribue à ce que chacun
perçoive sa propre responsabilité, avec ses droits
et ses devoirs, et s’engage pour co-construire le
mieux vivre ensemble.
• Femmes et hommes, regroupés ou non dans
des associations, se mobilisent dans le cadre du
mouvement études ET chantiers afn d’expérimenter
et de mettre en oeuvre des projets de travail
différent pour un développement plus solidaire.
La Charte d’études ET chantiers


Préambule


À partir de convictions fortes ...


des citoyens s’associent et agissent...
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
7
• La société contemporaine est chaque jour
davantage confrontée aux problèmes d’emploi,
de solidarité, d’environnement, d’énergie,
d’aménagement du territoire, de développement
durable mais aussi de citoyenneté …
• Le chômage, généré par les profonds changements
que nous vivons depuis plus de 30 ans, nous a
obligé à faire évoluer nos conceptions du temps
travaillé et du temps libéré. L’emploi, placé au
coeur du processus d’intégration des individus dans
la société, ne joue plus seul ce rôle.
• Alors que des villages s’éteignent, des quartiers
brûlent. L’absence de liens entre la ville et la
campagne autres qu’économiques et touristiques,
fait que ces milieux se méconnaissent, alors qu’ils
ont besoin l’un de l’autre.

portent un regard sur la société actuelle,
• Aujourd’hui, commencent à naître des nouvelles
formes d’activité apportant des réponses adaptées
à des besoins jusqu’alors non pris en compte.
Celles-ci cherchent à favoriser notamment le
développement de relations interpersonnelles et
sociétales ainsi qu’une plus grande interrelation de
chacun avec son environnement.
• Cette évolution doit conduire à la reconnaissance
de fonctions sociales et de rôles nouveaux dans
un contexte et selon des formes différentes de ceux
déterminés par l’emploi sous sa forme traditionnelle.
• Cette nouvelle société à co construire se
fonderait, non pas sur la dualité entre des personnes
qui auraient un emploi rémunéré et d’autres qui en
attendraient un, mais dans un partage du travail
faisant que chacun participe au processus de
production et de participation et est ainsi assuré de
son intégration.
• Les membres bénévoles et les salariés permanents
ont en commun qu’ils veulent intervenir et faire vivre
cette évolution aux participants de nos chantiers.


…dessinent les contours d’une société
plus citoyenne.
1. intégrer dans leur objet statutaire « mettre en
oeuvre des projets de travail différent pour un
développement solidaire »,
2. mettre en place les instruments nécessaires
à un fonctionnement associatif démocratique,
notamment par la représentation au sein du conseil
d’administration des participants à nos chantiers,
3. s’engager à échanger, à mutualiser expériences,
outils et pratiques et s’investir de façon dynamique
dans l’espace national de coordination, de
représentation et d’ouverture vers les réseaux
nationaux et internationaux. Cet espace créé
sous une forme d’union est le lieu où s’exprime la
solidarité entre les membres mais aussi le lieu où
se mettent en oeuvre les stratégies, les évolutions et
les progrès techniques et pédagogiques communs.

Des collectifs associatifs se mettent
d’accord pour ...
4. l’activité de chantier et d’atelier est utile à l’intérêt
général et son inscription dans une dynamique
locale existante ou en devenir est recherchée. Sont
exclues toutes actions réalisées au proft d’intérêts
privés,
5. les populations locales concernées par nos
actions sont systématiquement associées et le plus
possible impliquées et ceci sous une forme adaptée
au territoire et au projet
6. La rencontre et l’action commune avec celui
qui vient d’une autre culture, d’un autre pays sont
mises en oeuvre à chaque fois que cela est possible,
7. le choix des chantiers se fait sans aucune
discrimination quand aux participants ou au
bailleur d’ouvrage,
8. les temps de formation et d’accompagnement
sont menés en cohérence avec le projet associatif,
9. parce que la situation en groupe provoque
entraide et valorisation des personnes, parce que
les différences facilitent l’ouverture aux autres, les
actions intégrant une vie collective sont privilégiées

et pour que l’ACTION réponde à des
PRINCIPES ...
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
8
Les chantiers d’insertion
Les faits marquants de 2010
En Bretagne
• Une fn d’année diffcile, due à la suppression par l’état
de nouveaux contrats à partir de mi-octobre 2010. Les
chantiers d’insertion ne disposent pas d’une enveloppe
de contrats d’insertion dédiée en lien avec le nombre de
places conventionnées avec l’État. Aussi, 9 places sur
64 places conventionnées en Ille et Vilaine n’étaient pas
pourvues en fn d’année, et 6 sur 33 en Côtes d’Armor.
• Renouvellement de 2 encadrants techniques sur 4 à
Rennes, suite à des départs vers de nouvelles aventures
professionnelles. De nouvelles compétences en enduits
terre, chaux et chanvre permettront de proposer de nouveaux
supports de chantier.
• Embauche du 2ème encadrant sur l’équipe des Mines
de la Brutz : les diffcultés de recrutement d’une personne
compétente en métallerie nous ont fait modifer le profl de
poste.
• L’équipe de Rostrenen a connu une année compliquée suite
au départ de l’encadrant technique : plusieurs personnes se
sont succédées avant de pouvoir stabiliser le poste.
En Pays de la Loire
• Comme en Bretagne, nos actions des Pays de la Loire
ont subi en fn d’année un arrêt brutal de la prescription
de contrats aidés sur les chantiers. Une forte mobilisation
de l’interéseau régional et des acteurs, réunissant plus de 1000
personnes à la préfecture de la région, a permis de débloquer
la situation.
• Mise en place d’un partenariat avec la SNCF via le réseau
CHANTIER école, qui a permis de donner un volume
d’activités supplémentaires importantes pour l’ensemble
des actions de la Sarthe (rénovation de différentes gares
sur le département).
• Construction, en partenariat avec la direction du travail
de la Sarthe et des Pays de la Loire, d’un projet d’accueil
des publics jeunes et demandeurs d’emploi qui ont peu
accès aux chantiers d’insertion en milieu rural, faute de co-
fnancement. A l’instar des PLIE dans les agglomérations,
le Fond Social Européen nous a donc soutenu pour
permettre cet accueil sur nos chantiers d’insertion en
milieu rural, à hauteur d’une dizaine de places.
• La mise en place d’une coordination activités
environnement et bâtiment a permis à toutes les équipes
des Pays de la Loire d’avoir une meilleure visibilité et un
plan de charges satisfaisant tout au long de l’année.
L’association adopte une
nouvelle organisation pour
son secteur IAE
Des rencontres qui favorisent les échanges, le partage
d’information, et le suivi des activités :
LES OBJECTIFS :
• Consolider la cohésion entre les différentes
strates de l’association
• Renforcer la notion de «faire ensemble» :
- Renforcer et clarifer les missions et responsabilités des
postes «intermédiaires»
- Renforcer les liens entre l’insertion et les autres projets
de l’association
• Faire évoluer les pratiques d’accompagnement
socioprofessionnel et technique :
- Développer des actions, des animations collectives, et
des temps de formation
- Formaliser les temps d’apprentissage et d’évaluation
technique
• 2 réunions départementales par an qui rassemblent
l’ensemble des permanents pour partager et construire les
objectifs des actions
• 1 réunion régionale mensuelle de coordination technique qui
permet aux coordinateurs et aux animateurs techniques de
mettre à jour les plans de charges et de les mutualiser, de
suivre l’activité, les relations aux partenaires et la prospection
• 1 réunion régionale bimensuelle de coordination
pédagogique, pour suivre et échanger sur l’activité, les
effectifs, les objectifs, de partager sur les situations et les
parcours, et de préparer les bilans, dialogues de gestion et
autres temps forts des actions …
• 1 groupe de travail interégional sur des questions
transversales prioritaires comme la professionnalisation des
salariés en parcours d’insertion
• 13 permanents, animatrices pédagogiques et animateurs
techniques se sont engagés en 2010 dans la formation
«comment réussir un chantier école»
• 1 rencontre d’une demi-journée par semestre entre direction
et équipe complète pour mesurer l’apport de nos actions aux
personnes en parcours, faire le point sur les questions de
sécurité, d’organisation, d’équipement, d’accueil (envisagée
en 2010 pour une mise en oeuvre en 2011)
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
9
Nos chantiers d’insertion,en bref...
• 17 chantiers d’insertion
• sur 5 départements
• 353 personnes accueillies
• 52% de personnes dont la
suite du parcours est positive
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
10
Les chantiers d’insertion
Le bilan des travaux

En Ille et Vilaine
La prospection développée depuis plusieurs mois nous
a permis de nouer de nouveaux partenariats, d’assurer un
planning d’activité serein, et de diversifer les supports pour
les personnes en parcours.
• Equipe Espace Urbain :
Cette année encore, l’équipe a réalisé des travaux classiques
pour la ville de Rennes :
- Rejointoiement des murs des cimetières (sur 2 sites, en
utilisant 2 techniques différentes)
- Démontage de dalles et de cabanons de jardins
- Livraison du matériel de kermesse pour les écoles
- Embellissons nos murs
De nouveaux travaux ont été réalisés dans le cadre du
programme ANRU :
- Création de cheminement piéton avec ESPACIL,
- Aménagement du square de Sétubal : réalisation de gabions,
pour le service des jardins
• Equipe Rivières :
L’équipe est intervenue essentiellement sur des travaux d’entretien
de cours d’eau sur la Seiche et le Vicoin et sur l’entretien des
zones de captage d’eau potable de la ville de Rennes.
• Equipe Patrimoine et Nature :
Du fait des compétences de l’encadrant technique, l’équipe
intervient sur des activités, à la fois dans les domaines du
bâtiment et de l’environnement.
Dans le domaine du bâtiment :
- Rejointoiement des murs des cimetières du nord et de l’Est
avec l’équipe Espaces Urbains
- Réfection du pignon de la porcherie rue des Gayeulles
- Entretien d’ouvrage d’art pour la SNCF
Dans le domaine de l’environnement :
- Entretien de la végétation et des clôtures sur Rennes I
- Lutte contre les chardons
- Arrachage de plantes invasives type Jussie
- Entretien de sentiers de randonnées
• Equipe Espaces Naturels :
L’activité principale de l’équipe concerne toujours l’intervention
sur le site de Rennes IV, sur des travaux traditionnels de
clôtures, et de lutte contre les chardons.
Le service des SCIC nous a confé des travaux de gestion
sylvicole et de diversifcation de biotopes. L’équipe est aussi
intervenue pour le service des jardins de la ville de Rennes,
sur le montage de cabanons de jardins, l’arrachage de plantes
invasives type Jussie, sur l’opération Embellissons nos murs,
ainsi que sur l’entretien de sentiers de randonnées.
• Equipe de Fougères :
- Entretien et création de sentiers de randonnée pour
Fougères Communauté
- Travaux de maçonnerie pour la Communauté de Communes
de Fougères, et principalement la ville de Fougères
• Equipe des Mines de La Brutz :
- Travaux sur le site : débroussaillage et entretien de la
végétation sur le site, nettoyage des berges de la Brutz,
sécurisation du site (pose de grillage autour des fosses,
obturation des anciennes galeries), réfection de la voie,
aménagement de l’atelier
- Travaux extérieurs : réaménagement en éco construction :
ossature bois, isolation paille, cloison en fermacel
En Côtes d’Armor
L’année 2010 a été plus sereine que 2009 en terme d’activité
pour tous les chantiers, malgré un début d’année diffcile
pour les chantiers de Rostrenen et du Palacret (Bégard) dû
aux conditions climatiques.
• Rostrenen :
Le travail effectué par l’équipe commence à être reconnu, les
démarches de prospection portent leurs fruits. Nous avons
obtenu l’entretien de sentiers de randonnées sur la Communauté
de Communes de Kreiz-Breizh. Les autres supports d’activité se
diversifent : travaux de maçonnerie pierres sèches, aménagement
de passerelles, pose de clôtures, arrachage de plantes invasives,
entretien et restauration de cours d’eau. Ces travaux ont été
réalisés pour la Communauté de Communes de Callac, le Conseil
Général des Côtes d’Armor, et les Syndicats de Bassin.
• Merdrignac :
L’équipe a travaillé essentiellement à l’entretien de la Rigole
d’Hilvern (débroussaillage et abattage) pour le Conseil Général
des Côtes d’Armor. D’autres supports d’activité ont été
proposés : entretien de stations hydrométriques, entretien de
cours d’eau, entretien de sentiers de randonnées et arrachage
des plantes invasives. Ces travaux ont été réalisés pour des
Communautés de Communes et des associations de pêche.
L’équipe travaille aussi sur des travaux de plantation ou de
restauration de cours d’eau avec l’entreprise d’insertion OCRE.
• Palacret :
- Travaux de patrimoine bâti : réfection muret chemin de
halage, restauration et mise en sécurité de murs, restauration
de fontaine pour la ville de Lannion et différentes communes,
travaux d’entretien de sentiers de randonnées et d’entretien
de landes pour le Conseil Général et les Communautés de
Communes du Centre Trégor et du Pays Rochois
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
11
- Travaux d’entretien de gares TER et de haltes SNCF, dans le
cadre d’une convention entre la SNCF et Chantier École.
• Dinan :
- Travaux pour différents services du Conseil Général en
environnement et en patrimoine bâti : aménagement voie verte et
sentiers sur la falaise du Cap d’Erquy, entretien du domaine de la
Roche Jagu et du château du Guildo, pose de clôture, élimination
de plantes invasives, maçonnerie bâtiment îlot Saint Jacut, reprise
de cheminée site du Moulin de la Mer.
- Travaux de maçonnerie pour la Communauté de Communes du
Val d’Arguenon et la commune de Plorec sur Arguenon.
- Comme l’équipe de Merdrignac, l’équipe de Dinan travaille aussi
sur des travaux de plantations ou de restauration de cours d’eau
avec l’entreprise d’insertion OCRE.
En Sarthe
• Le Mans Est Campagne :
Ce sont traditionnellement des travaux d’environnement mais
aussi de bâtiment second-œuvre qui ont occupé l’équipe
cette année. Nous avons travaillé avec deux partenaires
essentiels : la ville d’Yvré l’Evêque et le Foyer de Jeunes
Travailleurs Le Flore, au Mans.
Avec le Flore, nous avons réhabilité des logements alors
qu’avec la Ville d’Yvré L’Evêque, l’équipe a réalisé des
travaux importants dans la Maison de la Jeunesse. Nous
avons également réalisé des travaux d’entretien de chemins
de randonnées, ainsi que sur d’autres communes de ce
territoire, comme Sargé et Changé.
• L’orée de Bercé Bélinois :
Comme chaque année, ce sont les communes de Moncé en
Belin et de Ruaudin qui ont le plus fortement soutenu l’activité
du chantier, mais aussi le syndicat de Bassin du Rhone. Nous
avons également développé un nouveau partenariat avec le
Syndicat de Bassin de l’Aune.
Cette année, l’équipe a réalisé davantage de travaux
d’environnement, notamment sur les cours d’eau. La
commune de Brette les Pins nous a confé un chantier
important d’élagage et d’éclaircissage de parcelle de résineux.
Nous avons également pu réaliser des travaux de bâtiment
avec Saint Ouen en Belin sur la réfection de la salle du
Conseil Municipal, ou avec Marigné Laillé, commune qui nous
a beaucoup fait travailler cette année, avec des travaux de
peinture et de pose de clôture.
L’équipe de Moncé aura aussi participé à deux chantiers
bâtiment sur les gares d’Arnage et d’Ecommoy.
• Pays de la Haute Sarthe :
Cette action est désormais constituée de deux équipes qui
interviennent sur l’ensemble du Pays de la Haute Sarthe (Sillé
le Guillaume, Fresnay, Bourg le Roi).
Cette année encore, une équipe est intervenue pendant 7
mois sur les remparts historiques de Bourg le Roi. C’est sur
ces mêmes remparts qu’a travaillé un groupe de stagiaires de
la formation professionnelle dans le cadre d’un chantier école
préqualifant aux métiers du bâtiment d’avril à juillet.
Trouver de l’activité sur la communauté de communes de Sillé
le Guillaume est toujours diffcile, mais un important chantier
de pavés à été fni à Rouessé Vassé, ainsi qu’un autre chantier
à Rouez (piquetage d’un muret, mise en place de clôture bois,
et plantation de végétaux). Des travaux de clôtures ont été
réalisés sur deux gares SNCF, Vaas et Aubigné Racan.
Les équipes ont souvent dû intervenir loin de leurs bases,
et ont essentiellement réalisé des travaux de maçonnerie,
notamment à Précigné, sur un chantier au long court, pour
restaurer le mur d’enceinte d’un ancien hospice.
• Le Mans Jeunes :
Cette année encore l’équipe a réalisé des travaux de peinture
dans les immeubles des quartiers du Mans, essentiellement
sur le quartier de l’Epine. Des travaux d’amélioration de
l’habitat sont menés en partenariat avec le Mans Habitat dans
les caves et les cages d’escalier.
• Le Circuit des 24 heures du Mans :
Sur le Circuit des 24 heures, l’équipe intervient en partenariat
étroit avec les services techniques de l’ACO sur des travaux
de débroussaillage, d’entretien des équipements, mais aussi
de préparation des courses. Cette année, l’équipe a aussi
participé à l’agrandissement et l’aménagement des locaux qui
sont mis à notre disposition sur le site. De nouveaux bungalows
et containers ont été fnancés par l’ACO et le Syndicat Mixte
pour permettre un accueil plus adapté aux équipes, ainsi que
l’installation d’un véritable atelier d’entretien du matériel.
En Mayenne
• Nord Est Mayenne :
Ce chantier continue d’avoir des supports essentiellement
environnementaux. Le Conseil Général de la Mayenne est un
partenaire essentiel de cette action, il nous confe de nombreux
chantiers, souvent d’envergure. Cette année, l’équipe s’est
consacrée à la restauration de la lande de la Corniche de Pail
où 3,5 hectares de bois ont été abattus, avec l’intervention de la
traction animale. Débroussaillage, plantations et pose de clôtures
sont des travaux que les différents partenaires nous ont encore
confés cette année, ainsi que l’aménagement de cours d’eau.
• Pays de Craon :
L’équipe est intervenue tant sur des chantiers environnement
que bâtiment. Le Pays de Craon et le Syndicat de Bassin de
l’Oudon nous ont encore confé cette année des chantiers
importants, notamment celui de débroussaillage et d’abattage
sur l’interligne. Des chantiers importants en bâtiment ont été
réalisés, comme celui de la réfection de la mure d’enceinte de
l’abbaye de Roë, la mise en peinture d’un local multi-accueil
à Pommerieux, ou la réalisation de canisites à Craon. Le
chantier intervient maintenant régulièrement en partenariat
avec ERDF sur la peinture de transformateurs EDF.
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
12
Les chantiers d’insertion
Motif du départ des personnes en contrat d’insertion, durant l’année 2010 :
Raison du départ Ille et Vilaine Côtes d’Armor Sarthe Mayenne
Obtention d’un CDI 4 1 2 -
Création d’activité 2 - - -
Obtention d’un contrat dans la fonction publique 1 - - -
Obtention d’un CDD de + de 6 mois 2 - 2 1
Obtention d’un CDD de - de 6 mois, ou intérim 6 2 9 -
Reprise de formation qualifante ou pré-qualifante 3 5 8 2
Dispositif Compétences Clés - 5 - -
Engagement d’une VAE 1 - - -
Autre type de contrat (ESAT, insertion, contrat aidé, contrat pro) 10 1 11 6
Départ en retraite - 2 1 -
Recherche d’emploi 18 - - -
Rupture de contrat ou licenciement pour absences injustifées 9 - - -
Total des départs 56 22 79 24
Parmis les personnes ayant quitté un chantier
d’insertion en 2010 :
• 52% est allé vers une suite de parcours
positive
• nombre de suites positives par département :
Ile et Vilaine
29
Côtes d’Armor
16
Mayenne
9
Sarthe
33
ren
48
Qui sont les personnes accueillies en insertion à études ET
chantiers Bretagne- Pays de la Loire en 2010 ?
Combien de personnes sur nos chantiers d’insertion ?
Ille et Vilaine :
102 personnes, dont 53
déjà présentes en 2009
44%
29%
14%
13%
Sarthe :
157 personnes, soit
+ 20% qu’en 2009
Côtes d’Armor :
48 personnes
Mayenne :
46 personnes
- de 26 ans
31%
26 à 50 ans
58%
+ de 50 ans
11%
Âge des personnes en parcours d’insertion en 2010
à études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire :
Niveau de qualifcation des personnes en parcours d’insertion
en 2010 à études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire :
< au niveau V
9%
niveau V
57%
> au niveau V
34%
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
13
En Ille et Vilaine
• Le public accueilli est de plus en plus jeune, ceci s’explique
par le rajeunissement des personnes accueillies sur le chantier
des Mines de La Brutz. Toutefois, sur les chantiers situés en
milieu rural, les personnes sont plus âgées avec 17% de plus
de 45 ans dont 7% de plus de 55 ans.
• On note un niveau de qualifcation plus élevé qu’en 2009, avec
9% des personnes ayant un niveau BAC ou plus. Le nombre de
migrants accueillis sur les chantiers reste élevé (21%).
• 79% ne possèdent pas le permis de conduire, d’autant plus
que les démarches pour y accéder sont diffciles : diffcultés
de compréhension pour l’obtention du code et diffcultés
fnancières. Pour leur venir en aide, nous orientons ces
personnes vers Prisme (à Rennes), et vers le «module code»
proposé par une auto-école de Bain de Bretagne.
• Les problèmes de santé sont toujours prégnants : addictions
diverses, états dépressifs, problèmes d’ordre psychologique.
En Côtes d’Armor
• On constate une diminution du public de + de 50 ans accueilli sur
le chantier en 2010 : 14,6% au lieu de 40% en 2009. Ce public est
surtout orienté sur les chantiers de Merdrignac et de Rostrenen.
• On constate toujours un nombre important de personnes
sans qualifcation (45,8% ont un niveau inférieur au niveau V).
• Les problèmes de mobilité sont très importants. Un
rapprochement avec le garage solidaire de Carhaix a permis
de faire réparer ou acheter un véhicule pour les personnes
des chantiers de Rostrenen.
• Les problèmes de santé sont toujours très importants :
problèmes physiques, psychologiques, conduites addictives. Le
travail mené avec les infrmières de la CSD est indispensable.
En Sarthe
• L’augmentation des personnes en insertion en Sarthe
s’explique essentiellement par les places jeunes et DELD
supplémentaires, liées au FSE milieu rural. Nous continuons
d’accueillir majoritairement des hommes : 89 %.
• Le rajeunissement des équipes est très net. Si l’effet du «Mans
jeunes» (chantier accueillant exclusivement des moins de 26
ans) est à rappeler, le rajeunissement est malgré tout signifcatif.
• Le niveau de qualifcation des personnes à l’entrée sur le
chantier a sensiblement augmenté.
• L’accès à la formation reste compliqué, soit par manque de
places disponibles, soit parce que les personnes ne sont pas
prêtes à entrer dans un parcours de formation. Les diffcultés
de logement, santé, mobilité sont récurrentes.
En Mayenne
• Les problèmes de prescription que nous avions rencontrés ces
deux dernières années se sont nettement améliorés cette fn
d’année et nous avons pu mettre en place des équipes complètes.
• Sur ces actions la moyenne d’âge reste stable. Par contre, 20
% des salariés en parcours ont plus de 50 ans, mais c’est sur le
Nord Mayenne que nous accueillons les publics les plus âgés.
• Le niveau de qualifcation des personnes accueillies reste lui
aussi stable et se répartit essentiellement entre le niveau V bis
et VI, et le niveau V. Là aussi, il existe des disparités importantes
entre l’action du Nord Est Mayenne et celle du Pays de Craon,
avec un niveau de qualifcation plus faible sur le Nord.
• Sur les deux actions, les problèmes de santé et de mobilité
sont importants. Les deux territoires ne disposent pas du même
réseau d’outils mobilisables pour aider à la résolution de ces
problèmes, et c’est encore le Pays de Craon qui est le mieux loti.
L’ANRU :de nouveaux projets
pour nos équipes
L’ANRU c’est quoi ?
• C’est l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine. Elle a
pour mission de faire concorder les besoins des programmes
de rénovation urbaine avec les Plans de Cohésion Sociale.
• Pour cela elle impose aux Maîtres d’Ouvrages d’inclure dans les
appels d’offres des heures d’Insertion. Sur la ville de Rennes, cela
se traduit par la mise place de l’Art.14 (obligation d’inclure une close
sociale ou environnementale dans les marchés publics), et par une
part de travaux réservée à des Chantiers d’Insertion (Art.30).
L’équipe Espaces Urbains de Rennes est intervenue sur
2 opérations :
• ESPACIL : travaux de réhabilitation d’un ensemble de 4
immeubles avec réfection des pieds d’immeubles (zones
piétonnes, stationnement, aménagements paysagés…). Nous
sommes intervenus en lien avec le cabinet de maitrise d’œuvre
EGIS Aménagements, en collaboration avec les 3 entreprises
de Travaux Publiques titulaires du marché, et en interaction
avec les entreprises paysagères. Les travaux consistaient à
réaliser des cheminements piétons en sablé ou en béton.
• Les jardins de la ville de Rennes : l’intervention de requalifcation
paysagère du square de Sétubal a permis à l’équipe de travailler
en parallèle de l’équipe des travaux de la Ville sur des murets
en schiste rose et sur de nouvelles techniques de maçonnerie
(réalisation de murets en gabion maçonné).
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
14
Ocre, l’entreprise d’insertion
créée par études ET chantiers
OCRE est une association, agréée entreprise d’insertion
par les Unités territoriales 22 et 56 de la DIRECCTE,créée à
l’initiative d’études ET chantiers qui a conduit l’étude de
faisabilité de ce projet au cours du 1er semestre 2009.
• OCRE a démarré son activité
le 1er septembre 2009, en se
consacrant à des chantiers
d’amélioration de la qualité
environnementale de l’espace
rural. Elle agit principalement
dans la réhabilitation des cours
d’eau par des techniques innovantes liées au génie végétal,
et dans la plantation et l’entretien de haies bocagères.
• études ET chantiers accompagne l’émergence de
cette entreprise d’insertion, sa montée en charge et en
compétence. Cet accompagnement est envisagé à minima
sur les 2 à 3 premières années de fonctionnement de OCRE.
• L’accompagnement porte sur plusieurs aspects :
- Appui à la coordination administrative (gestion, relations
partenariales, ressources humaines, développement d’activités
et de projets) avec l’intervention d’Estelle Jacquet, chargée
d’études et de projets pour un temps estimé à 2/5 ETP.
- Appui à la coordination technique (relations maîtres d’ouvrage,
prospection, partenariats techniques, réalisation de devis,
réponses aux appels d’offre) avec l’intervention d’Etienne Lameul,
responsable environnement pour un temps estimé à 2/5 ETP.
- Appui à la gestion paye-comptabilité-direction estimée à 3
jours par mois.
• OCRE dispose d’une équipe composée d’un encadrant
technique et de 3 à 4 personnes salariées en contrat d’insertion.
Le premier semestre 2010 a connu un démarrage diffcile, en
raison du report de nombreux marchés à 2011, de diffcultés
d’encadrement et de recrutement sur le département des Côtes
d’Armor. Le second semestre en revanche fut très fructueux,
avec la conclusion de marchés importants et le recrutement
d’un nouvel encadrant. Ceci a permis de consolider l’activité
et la pérennité économique de l’entreprise et d’asseoir le
positionnement de l’entreprise d’insertion sur son marché.
• Après 16 mois de fonctionnement, elle est bien connue de ses
clients et de ses partenaires. Des partenariats de projets ont
également été menés afn d’appuyer le développement de la
flière. Et celà notamment dans des actions comme le projet D’AC
(en partenariat avec études ET chantiers), pour la sensibilisation
de différents publics (volontaires internationaux, scolaires,
particuliers, agriculteurs, techniciens rivière, jeunes bénéfciaires
de la mission locale et personnes en parcours d’insertion). Mais
aussi dans la conduite d’expertises et de conseils auprès de
collectivités, et la participation à des groupes de travail régionaux
sur les thématiques liées à l’activité de OCRE.
• En avril 2010, OCRE a été lauréat des trophées du
développement durable, qui sont remis chaque année lors
de la semaine du développement durable, à l’initiative d’un
partenariat entre la Direction Régionale de l’Environnement,
de l’Aménagement et du Logement (DREAL), l’Agence pour
la Maîtrise de l’Energie (ADEME) et la Région Bretagne.
Cette démarche a pour objectif de promouvoir des actions
exemplaires choisies parmi 70 actions réalisées en 2009-
2010 ou en cours de réalisation en 2010. OCRE a également
remporté les Trophées de l’entreprise 2010 du Club des
Entreprises du Pays de Ploërmel, souhaitant cette année
valoriser l’implication des entreprises du pays dans le
développement durable.
études ET chantiers s’investit
pour accompagner l’ADASA
Association départementale importante en Mayenne sur
l’hébergement social et l’IAE, l’ADASA est ancrée à Saint
Nicolas, un quartier sensible de Laval. Durablement inscrite sur
son territoire et très impliquée dans le réseau associatif local,
elle porte 50 % des postes alloués en ACI sur la Mayenne.
• Partant d’une activité historique de recyclage de palettes,
l’ADASA s’est étendue sur des activités de sous-traitance
industrielle, de friperie, de jardin «cocagne» avec distribution de
panniers BIO, et de collecte de carton chez les commerçants
(par traction animale avec un cheval).
• En mai 2010, l’ADASA s’engageait dans un DLA qui n’apportait
pas d’issue à :
- 2 années de défcit et un prévisionnel 2010 encore plus critique
- la réforme de l’IAE en Mayenne qui provoquait une vacance
des places pouvant aller jusqu’à 40%
- le repositionnement d’un public plus proche de l’emploi non
constaté dans l’orientation des publics
- une interrogation sur la réforme, la place de l’ADASA et de son
projet qui s’inscrit auprès des personnes les plus en diffcultés
- le départ du directeur historique de l’ADASA
• Partant de ce constat, l’ADASA souhaitait arrêter ses activités
de chantiers d’insertion et nous a demandé d’envisager
de les reprendre. Membres du réseau Chantier École, nos
associations partagent des valeurs et des travaux communs.
Notre proposition :
Accompagner l’ADASA dans une étude de faisabilité de
perennisation de ses activités, considérant à la fois l’enjeu
de sauvegarde de l’emploi solidaire en Mayenne (département
dans lequel nous sommes impliqués de longue date), et notre
capacité à aider l’ADASA dans le repositionnement économique
de ses activités et de son organisation.
Les chantiers d’insertion
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
15
Notre contribution :
• Un accompagnement de l’ADASA qui consiste à :
- travailler avec les partenaires institutionnels du département
pour sauver les emplois et les activités de l’association
- accompagner le Conseil d’Administration pour piloter la
structure pendant la vacance de direction, et pour réféchir à
la continuité de ses activités et l’organisation à créer.
• Cet accompagnement représente 26 journées de travail (sur
7 mois) pour un administrateur et un permanent d’études ET
chantiers. Nous avons engagé un auto-fnancement d’études
ET chantiers Bretagne-Pays de La Loire de 9000 € répartis en
dépenses salariales et frais de déplacement.
Le résultat :
• Nous sommes parvenus à maintenir les activités de
l’ADASA sans reprise des activités par études ET chantiers ou une
autre structure. Nous avons favorisé la remobilisation du conseil
d’administration de l’ADASA dans cette période diffcile, et abouti au
recrutement d’un nouveau directeur sur un projet de redressement
économique et de développement des partenariats et des activités.
• Notre seul regret est de ne pas avoir réussi à mobiliser les partenaires
autour d’une convention pour l’emploi ou d’une aide du FONDES
pour cet accompagnement, et pour le fnancement du nouveau poste
de direction (pendant une phase de transition-relance). Nous n’avons
pas été suivis dans cette démarche de soutien à l’ESS.
IDEE : défendons l’Économie
Sociale et Solidaire
L’association IDEE, Chantiers d’Insertion (IAE) et Mise
à Disposition en tant qu’Association Intermédiaire (AI),
connaissait des diffcultés économiques depuis plusieurs
années,et a dû recourir à une procédure de sauvegarde.
Adhérant au mouvement national études ET chantiers,
IDEE partage nos valeurs, ainsi que la volonté de
professionnaliser les salariés via des pratiques développées
au sein du réseau Chantier École.C’est pourquoi en 2010,
alors que la situation devenait de plus en plus diffcile,
étude ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire a envisagé
de reprendre l’ensemble des activités d’IDEE.
LES OBJECTIFS :
1. Sauvegarder l’emploi dans l’IAE, le faire associatif
et les activités solidaires en milieu rural (qui connaissent
une décroissance au proft de l’urbain).
2. Revenir sur le Finistère que nous avions quitté
début des années 1990, et renforcer la dimension
régionale, facilitatrice de partenariats cadres (déclinaison
sur les départements d’accords nationaux ou régionaux).
3. Favoriser le développement des emplois verts
(Ressourceries, Environnement, voire éco-construction)
sur les territoires du Finistère, y compris dans les emplois
de mises à disposition de personnel.
• L’ambition première, partagée par les 2 associations,
privilégiait une reprise immédiate de l’ensemble des activités
et des salariés par études ET chantiers, après dépôt de bilan
et liquidation. Cela, pour permettre ensuite de recréer une
nouvelle association fnistérienne, renforcée par le savoir-
faire et le développement d’études ET chantiers. Ce scénario
a déjà été réalisé dans les Vosges par l’UNAREC.
La démarche partenariale développée :
• Un état des lieux des activités d’IDEE a été réalisé, afn
de trouver des réponses partenariales pour renforcer
l’association. Très vite, il est ressorti qu’IDEE n’était pas
la seule association IAE sur le Centre Ouest Bretagne à
connaître des diffcultés, et qu’un plan d’action plus large au
niveau du Pays et du Centre Finistère serait plus approprié.
• Ainsi, nous avons proposé de mettre en place un poste
de chargé de développement (dans le cadre d’un emploi
mutualisé IAE fnancé par le Conseil Régional de Bretagne),
dont la mission serait d’étendre l’offre AI sur de nouveaux
secteurs (éco-activités, économies d’énergie, Internet...). Pour
nous accompagner dans cette démarche, nous avons saisi
le Coorace Bretagne, et envisagé de mettre en place des
soutiens au niveau du Coorace National et d’autres acteurs
ayant porté des expérimentations de diversifcation d’activités
dans d’autres régions. Nous avons envisagé les dispositifs
d’appui qui permettraient à ces partenaires de se mobiliser en
Bretagne (Transfert de Savoir Faire, DLA, CPE, formations).
Nous avons aussi proposé aux différentes SIAE présentes sur
le Centre Ouest Bretagne de regrouper leurs activités pour
mutualiser les moyens, et ainsi atteindre le seuil d’équilibre
économique. Elles ont rejeté cette idée car elles étaient contre
une réorganisation avec disparition de postes.
• En décembre, les institutions partenaires (Conseil Général
et DIRECCTE du Finistère) ont décidé :
- de dissocier les deux activités d’IDEE et de réduire le
nombre de postes en chantier d’insertion sur ce territoire pour
rééquilibrer l’offre d’insertion sur le département
- d’émettre un appel à projet spécifque pour les 3 chantiers
d’insertion à maintenir
- d’envisager avec le collectif des Associations Intermédiaires
du Finistère, le transfert des activités d’IDEE
• Le projet initial de reprise globale remis en cause, nous
nous sommes recentrés sur la reprise et refonte des activités
Chantiers d’Insertion d’IDEE, en mobilisant nos partenaires
fnanciers (NEF et Caisse d’Epargne).
Fin mars 2011, la réponse à l’appel à projet nous a accordé
une seule équipe de Chantier d’Insertion, en partenariat avec
les Communautés de Communes de Chateaulin-Porzay et
Crozon, avec un démarrage opérationnel fn mai 2011.
• Le résultat est très loin des ambitions initiales partagées
par nos deux associations, malgré le temps que nous avons
consacré à ce projet global de défense de l’Economie Sociale
et Solidaire. Toutefois, 2 à 3 salariés et 3 administrateurs
d’IDEE vont nous rejoindre dans cette relance modeste
d’activités, sachant que le projet Ressourceries peut constituer
un potentiel de développement.
Estimation des moyens engagés par notre association sur
2010 et 1° trimestre 2011 : 10 000 €
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
16
Les chantiers d’insertion
Lettres de chantiers
• A l’initiative des équipes encadrantes de 3 chantiers de
Pays de la Loire, des Lettres d’info des chantiers sont à
présent éditées plusieurs fois par an sur les chantiers d’Orée
de Bercé en Bélinois, de Nord Mayenne et de Craon.
• Ces lettres contiennent de l’information relative aux travaux
réalisés, aux événements couverts par le chantier d’insertion,
mais aussi des nouvelles des anciens et nouveaux salariés,
et les bonnes nouvelles du chantier. Elles sont entièrement
rédigées par les salariés en insertion de ces chantiers et
sont diffusées auprès des partenaires institutionnels, des
partenaires prescripteurs (travailleurs sociaux), des mairies
des collectivités locales du territoire, des anciens salariés du
chantier...
• D’une part, elles sont particulièrement intéressantes et
valorisantes pour l’équipe car elles permettent de mieux
communiquer sur l’activité du chantier vis-à-vis de ses
partenaires, et de trouver de l’activité auprès de nouvelles
communes. D’autre part, elles se révèlent être un bon outil
de communication pour travailler sur les représentations
vis-à-vis de l’insertion, en valorisant le savoir-faire de
l’équipe, les bonnes nouvelles du chantier, etc. Elles
permettent également aux prescripteurs de mieux se
représenter le travail réalisé, pour mieux orienter de
futurs bénéfciaires. Enfn, elles sont un outil pédagogique
intéressant pour travailler avec l’équipe sur l’écriture,
l’expression, l’image, etc.
L

es transfor-
ma t e u r s
d ’ E R D F
des com-
munes, parfois un
peu oubliés, sont re-
mis par nos soins en
valeur en fonction du
cadre et du souhait
d’ERDF. Ici celui de
Saint-Brice.
Contact 06.18.23.45.52 ec.mayenne.craon@orange.fr
L

e chantier créé en 2008 compte maintenant une dizaine de salariés, sous contrat de 6 mois renouvelable jusqu'à 2 ans maximum, encadrés
par 2 animateurs techniques et 1 animatrice
socioprofessionnel.
Dans un but de réinsertion, l’association
nous permet de faire :
- des stages pour aller vers un autre pro-
jet : c’est le cas pour Florence. - de cumuler un autre emploi pour re-
trouver un temps plein: Ludovic en cumul de
son travail au chantier a retrouvé un CDI à
temps partiel.
L’équipe a participé à la préparation du fo- rum des métiers de Craon, du 12 janvier 2010,
en conviant des professionnels par téléphone.

Sortie 2010: David a eu son code, il est en
contrat ,Thierry, Michel, Oliver sont partis en
stage.

Nouveaux arrivés qui ont intégré l’équipe:
Stéphane, Julien, Jean-Yves , Loïc, Fabien.

Ce que l’expérience nous apporte: retrou-
ver un rythme de travail, écouter les consignes
de sécurité , de travail et les appliquer. Avoir
un esprit d’équipe et un respect des différen- ces de chacun.
L

e mur de l’école maternelle de Saint- Poix était dégradé et envahi par le lierre. Nous l’avons remis en état et ré -enduit en laissant quelques pierres
apparentes .
Nous avons également
répondu à la demande
de la ville de Craon,
en aménageant deux
canisites dans deux
parcs publics pour la
propreté des lieux.
N

ous sommes
aussi sollicités
pour ouvrir de
nouveaux che-
mins pédestres et éques-
tres, comme à Lai-
gné..Nous nettoyons le ter-
rain et posons des clôtures
pour délimiter le parcours. Ce chemin fût inau-
guré le 1er mai 2010.
A

la demande du bassin de l’Oudon, nous réaménageons les rivières (à Montjean, Livré-la -Touche, la Selle- Craonnaise). Nous posons des radiers
pour remonter le niveau de l’eau. Nous aména-
geons des risbermes pour redonner un sillon à la
rivière qui a perdu son cours naturel
Le CORACE :
Nous participons depuis
5 ans au programme VITA
avec la production collective
fn 2010 de nouveaux outils
pour favoriser les démarches
locales de développement
de territoires solidaires.
• C’est aussi via le Coorace, que
nous avons participé en 2010
au projet « Croissance verte et
emploi » animé par ETD (centre
de développement durable des
collectivités territoriales), basé
à Paris, pour parler de nos
expériences liant éco activités-
insertion et formation.
Les réseaux de l’Insertion par l’Activité Economique
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
17
CHANTIER école :
Notre association,
membre fondateur
du réseau national
CHANTIER école,
est impliquée très
fortement dans les
deux associations
régionales qui couvrent
nos territoires d’intervention dans le champ de l’IAE.
CHANTIER école en Bretagne
• Nous sommes membre du Bureau de l’association régionale
depuis sa création, au poste de trésorier, tenu par notre vice
président en charge de l’IAE : Pierre Yves Doineau. Pierre Yves
est en charge de représenter CHANTIER école sur les Côtes
d’Armor et il est secondé pour participer aux travaux partagés
des adhérents par Jean Luc Brossas, directeur et Marie Claire
Quillévéré, Responsable Insertion-Formation sur la Bretagne, en
fonction des sujets abordés. Jean Luc Brossas représente le
réseau à la MEIF du Pays de Rennes.
• En 2010, nous nous sommes fortement mobilisés devant la
pénurie et l’arrêt brutal des contrats aidés en septembre, qui
remettaient en cause la poursuite de 800 postes en Bretagne sur
un total de 2000 postes conventionnés en chantier d’insertion.
Les manifestations se sont tenues fn octobre devant chaque
préfecture de département (300 personnes en moyenne) et
nous avons réussi à obtenir une enveloppe de renouvellement
de contrats pour limiter des fns de parcours anticipées.
• Vu les enjeux importants à porter en région, nous envisageons
de renforcer en 2011 notre implication dans CHANTIER école
Bretagne en proposant à Monique Tanguy (présidente) de
nous rejoindre en tant qu’administratrice.
CHANTIER école en Pays de la Loire
• études ET chantiers continue de participer au Conseil
d’Administration de CHANTIER école Pays de la Loire, membre
du bureau. Notre déléguée régionale Pays de la Loire en est
pour la cinquième année consécutive la présidente. Par ce
biais, nous sommes actifs de l’interéseau régional au côté de
la FNARS, du COORACE, de l’UREI, des Régies de Quartiers,
et des GEIQ pour proposer des axes de travail communs au
bénéfce des adhérents à ces réseaux et de manière plus
générale au secteur de l’IAE dans la Région :
- des rencontres régulières avec les institutions (DIRRECTE,
Région, DR Pôle Emploi, Conseils Généraux) ;
- un travail autour de la formation des salariés permanents
(ETAIE) et des salariés en parcours)
• études ET chantiers est également représentant de CHANTIER
école dans les CDIAE de la Sarthe et de la Mayenne.
En 2010, études ET chantier a participé activement à deux
évènements majeurs sur la région :
• En mars 2010 se sont tenus les 6èmes rencontres du réseau
CHANTIER école, évènement que nous avons largement
participé à organiser en participant au comité de pilotage
et comité d’organisation. Cet évènement a rassemblé plus
de 800 participants sur deux jours, acteurs et partenaires
institutionnels, autour de thèmes tels que l’expérimentation, la
formation, et plus largement les sujets de préoccupations du
secteur. Une vingtaine de salariés et administrateurs d’études
ET chantiers ont participé à ces rencontres.
• En novembre 2010, suite à l’arrêt brutal des contrats aidés
dans les ACI, une forte mobilisation des acteurs a abouti à un
rassemblement de mille personnes devant la préfecture de
Nantes, une rencontre de l’interéseau avec le cabinet du préfet,
qui a permis le déblocage de la situation. Une trentaine de
salariés et administrateurs d’études ET chantiers était présents.
Du côté des formations :
• Notre association est également très active dans la mise en
place des outils et les formations proposées par le réseau
dans l’optique de faire progresser nos pratiques. En 2010, une
majorité de salariés a pu participer aux formations suivantes :
- « comment réussir un CHANTIER école » qui vise à rendre
nos chantiers plus apprenants,
- l’utilisation de « LEA » logiciel de suivi des parcours,
- les formations autour de la sécurité, SST et PRAP, pour
former des moniteurs au sein de la structure et ainsi former
régulièrement les salariés en parcours
Les autres réseaux :
• Nous participons au réseau du CELAVAR (développement rural), qui en 2010 a
travaillé sur l’émergence du Réseau Rural Breton, appelé à faire avancer les réfexions
et les propositions notamment sur les questions :
- «Comment organiser des synergies pérennes entre acteurs socio-économiques pour
répondre aux demandes locales ? »
- « Services à la population : prendre en compte la diversité des acteurs et les attentes
de la population lors de l’élaboration d’un schéma de services »
- « Dynamique des services à la population et réforme des collectivités territoriales : Quelle
articulation entre les acteurs publics, associatifs et privés ? Quelle implication de la population ? »
• Nous participons dans chaque région à la représentation de Cotravaux, dont l’objectif
est de développer le volontariat, notamment pour faire reconnaître aux Collectivités
Territoriales les contributions éducatives et citoyennes et de mise en valeur des territoires
bretons et ligériens à l’international des chantiers de jeunes bénévoles internationaux.
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
18
Les chantiers de formation
Formation «chantier-école
pré-qualifcation bâtiment
maçonnerie-limousinerie»
• Mené en partenariat avec la Mission Locale, la Maison
de l’Emploi Sarthe Nord et le GRETA Sarthe centre, ce
dispositif visait à accueillir des publics jeunes et adultes,
sans qualifcation et demandeurs d’emploi du territoire du
Pays de la Haute Sarthe (Sillé, Fresnay, Beaumont, Conlie),
sous le statut de stagiaire de la formation professionnelle.
Cette formation gratuite, rémunérée pour les stagiaires, a été
fnancée par le Conseil Régional des Pays de la Loire et le
Fonds Social Européen pour 12 places.
LES OBJECTIFS :
• Consolider une représentation du secteur
professionnel grâce à une situation réelle de
travail dans les métiers du bâtiment (maçonnerie,
limousinerie, restauration du patrimoine)
• Développer les capacités d’apprentissage
afn d’atteindre un niveau de connaissance de
base et des gestes professionnels à travers des
modules techniques (en situation de travail et
en séquences théoriques)
• Développer l’autonomie et la mobilité
• Etre accompagné dans une démarche
d’élaboration de projet et suite de parcours
(formation qualifante dans les métiers du bâtiment,
Contrat de Professionnalisation, ou emploi)
• Pour accéder à cette formation, un projet d’orientation vers
les métiers du bâtiment devait être travaillé avant l’entrée sur
l’action, et l’entrée en formation devait être validée par un
conseiller Mission Locale, Pôle Emploi ou Cap Emploi.
• 13 stagiaires ont été accueillis. Pour 5 d’entre eux, un projet
dans les métiers du bâtiment a abouti sur une entrée en
formation qualifante (CAP Maçon au GRETA, CAP Plaquiste
à l’AFPA, CAP Charpente au CFA d’Alençon). Pour 5 autres,
c’est l’emploi direct qui a été favorisé, en CDD ou interim
(soudure, construction bois, maçonnerie).
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
19
La fn des chantiers de
formation avec les personnes
placées sous main de la justice
• Notre engagement initial fn 2005 dans la mise en place de
chantiers de formation en maisons d’arrêt, visait à la fois :
- Un objectif de développement humain (éducatif, formation
et insertion socio-professionnelle), à partir d’une approche
d’éducation populaire, reposant sur le faire ensemble et le
respect des personnes.
- Un objectif de réhabilitation des locaux de vie et en premier
lieu des cellules.
• Ces 5 ans d’expérience ont démontré la pertinence de
ces actions de formation, en premier lieu sur l’objectif de
développement humain en opposition à la régression que
peut générer un enfermement oisif.
• Si nous avons réalisé des réhabilitations importantes sur
des locaux collectifs (centres de formation, salle polyvalente,
bibliothèque, coursives, divers bureaux ou parloirs), nous
n’avons pas réussi à reprendre le programme initial de
rénovation de cellules (engagé sur la Maison d’Arrêt de Caen)
devant l’accroissement de la surpopulation carcérale sur cette
période d’intervention à compter de 2007.
• Ces actions ont été développées sous la maîtrise d’ouvrage
de GEPSA, fliale du groupe SUEZ et elles répondent à un
réel besoin des personnes placées sous main de la justice,
en termes :
- de valorisation personnelle que ces réalisations collectives
apportent aux stagiaires
- d’acquisition ou de développement des compétences
techniques bâtiment, sur des savoirs-faire différenciés, avec
une approche globale des travaux, favorisée par les temps
dévolus à la formation
- d’utilisation utile des temps de rétention, favorisant un
équilibre psychologique
- des indemnités de stage, même modestes
- de favoriser les chances de réinsertion sociale et
professionnelle
• Ce partenariat constructif nous permettait de nous
concentrer sur notre cœur de métier : la réalisation de
chantiers participatifs, Gepsa assurant l’ensemble de la
gestion administrative.
Le chantier de formation à la Maison d’Arrêt de Laval
• En 2010, ce chantier de formation a poursuivi l’évolution
amorcée en 2009, en privilégiant les temps de formation aux
techniques diversifées du second œuvre du bâtiment, au
détriment de temps de chantier plus importants, avec des
résultats tangibles sur la réhabilitation des locaux.
• Nous avons ainsi réalisé 3 sessions d’initiation aux métiers
du bâtiment pour un total annuel de 462 heures (contre 777
heures réalisées en 2009). Elles ont concerné 30 stagiaires
contre 39 en 2009.
• Même si nous avons réussi à conserver les travaux
réalisés pendant ces formations, les actions de formation
traditionnelles sont plus diffciles à mener car la partie
théorique est plus importante et moins concrète. Cela mobilise
moins les stagiaires, qui sont plus portés sur la construction et
les avancées visuelles qu’apporte le chantier collectif.
• En 2011, cette action n’est plus menée dans le cadre du
partenariat Gepsa/études ET chantiers. L’appel à concurrence
lancé fn 2010 a transformé cette action en marché, c’est un centre
de formation du Sud de la France qui a été retenu pour 2011.
Le chantier de formation à la Maison d’Arrêt de Caen
• Le chantier de formation a poursuivi son programme de
réhabilitation de parties collectives, dans le domaine du
second œuvre bâtiment. Ainsi, ont été refaits :
- les bureaux du 1er étage (éducation nationale, 1er bricard)
- les ronds-points (secrétariat, salle d’attente, rez-de-chaussée)
- Cours de promenade A, B, C
• 912 heures ont été réalisées en 2010 (contre 1093 heures en
2009). 14 stagiaires âgés de 18 à 25 ans (contre 15 en 2009) se
sont impliqués sur la remise en état de ces supports de chantier
dans différents quartiers de la Maison d’Arrêt.
• Le chantier de formation s’est terminé fn octobre 2010, et
aucune suite sous forme de formation n’est prévue en 2011,
une nouvelle Maison d’Arrêt devant être construite à Caen
dans les années à venir.
Perspectives 2011-2012
• Concernant la formation, la stratégie d’études ET chantiers
Bretagne-Pays de la Loire donne priorité aux partenariats
de territoires, avec des centres de formation déjà implantés
ou avec des acteurs publics lorsque l’offre de formation
fait défaut (concernant les supports que nous maitrisons :
environnement, bâtiment, patrimoine, éco-construction).
• Nous n’avons pas vocation à répondre à des appels d’offres
pour nous placer en concurrence avec d’autres centres de
formation implantés localement, à l’exception des actions de
formation que nous avons contribué à mettre en place.
• Nous sommes persuadés du bien fondé de ces chantiers de
formation en maisons d’arrêt ou en milieu ouvert, dans l’intérêt
des Personnes Sous Main de la Justice et de notre société
(dans sa contribution de réinsertion socio-professionnelle).
C’est pourquoi nous resterons à l’écoute de la Direction inter
régionale pénitentiaire et/ou des Conseils Régionaux, si une
nouvelle dynamique se mettait en place, alors que c’est plutôt
à une réduction des moyens et programmes de formation,
que nous assistions depuis 2009 en milieu carcéral.
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
20
Actions éco-construction et patrimoine
Inater’, un projet européen
Le projet Inater’ a reçu le soutien de la commission
européenne en 2009, suite à l’appel à projet Léonardo
Transfert d’Innovation. Il répond à deux exigences
écologiques de l’habitat :la performance énergétique et
la qualité sanitaire.
LES OBJECTIFS :
• professionnaliser les acteurs du bâtiment sur
la mise en œuvre de techniques d’isolation de
l’habitat utilisant des éco-matériaux
Afn de développer ...
• des actions de formation courtes (de 5 à 10
jours) s’appuyant sur des référentiels d’activités,
de compétences puis de formation
• des actions d’accompagnement des entreprises,
des salariés et des structures d’insertion par
l‘activité économique
• La mise en œuvre de formations courtes, l’accompagnement
des acteurs du bâtiment et la professionnalisation de leur
personnel nécessitent la conception d’outils de gestion des
compétences et de formations spécifques qui seront mis à
proft dans les entreprises, les centres de formation et les
associations d’insertion. A travers ces outils, les personnes
travaillant sur les chantiers du bâtiment trouveront un cadre
de développement et de diversifcation de leurs compétences,
mais aussi de validation de leur expérience.
Les Actions réalisées en 2010
• La réalisation des analyses d’activités :
Les analyses de l’activité sur les enduits chaux-chanvre se
sont appuyées sur un travail d’analyse de chantier d’artisan.
L’ensemble des partenaires français ont travaillé en étroite
coopération afn de parvenir à des référentiels d’activité et
de formation. Ces référentiels de formation permettront de
mettre en œuvre, en 2011, des chantiers école à destination
de personnes en parcours d’insertion et de professionnels.
• Le chantier école «isolation naturelle» :
Dans le cadre du projet PADD, études ET chantiers a réalisé
au Palacret en automne 2010 un chantier école autour
de l’isolation naturelle. Il a été le support d’une analyse de
l’activité sur l’isolation naturelle par l’extérieur en toiture,
utilisant des matériaux tels que le lin et la fbre de bois.

• Le chantier école «bloc chaux-chanvre et ossature bois» :
En partenariat avec l’AREF BTP et le GIP FAR, études ET
chantiers a organisé une formation sur le système constructif
«blocs chaux-chanvre et ossature bois». Elle s’est déroulée
dans les locaux de l’entreprise bretonne Easy Chanvre à
Noyal Pontivy. Huit artisans ont participé à cette formation
de 5 jours. Ce chantier école a permis à des artisans et
des encadrants techniques du GRETA COB et d’études ET
chantiers de découvrir ce système constructif, ainsi que de
réaliser les référentiels de formation de la technique. Un
chantier école d’évaluation des outils pédagogiques créés est
prévu en juin 2011 sur le territoire de Fougères, dans le cadre
de la dynamique ECOBATYS portée par le territoire.
• Le chantier école «terre», en Italie (Salgareda) :
L’ANAB a accueilli 12 stagiaires pendant 5 jours, qui ont appris
à réaliser des enduits en terre. Ils ont été formés par un binôme
européen rassemblant un expert italien, Sergio Sabbadini et
un expert français, Marie Jamin. Des conférences étaient
organisées en marge du chantier école afn de favoriser une
communication sur la technique à un large public. Chacun des
stagiaires est reparti avec un CD-ROM.

Les séminaires européens
• En Suisse :
Les acteurs du projet se sont retrouvés lors du symposium du
projet Team éco réalisé en Suisse à Fribourg pendant le forum
ECO HOME. Ils ont pu faire connaissance avec l’équipe du
projet européen TEAM. Des complémentarités de compétences
ont été relevées notamment sur le matériau terre.
• Le séminaire transnational en Italie :
Le séminaire a été organisé par l’ANAB. Nous avons pu
travailler sur les chantiers école et les référentiels d’activités.
Nous avons également eu l’occasion de visiter un chantier
en blocs chaux-chanvre Easy Chanvre à Nonatola, supervisé
par Olver Zaccanti, et une réalisation de torchis modernisé à
l’école Suisse de Milan, mis en œuvre par Sergio Sabbadini.
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
21
Projet PADD : Se former pour un bâtiment durable
• études ET chantiers, l’association Steredenn, la SCIC ECLIS et la SCIC Energies Renouvelables du
Pays de Dinan, se sont réunies en groupement solidaire afn de concevoir une offre de formation courte
dédiée à l’éco-construction, en réponse à un appel à projet de la Région Bretagne. Pour accompagner le
développement ou l’acquisition de nouvelles compétences des professionnels, le groupement solidaire
propose de s’initier et de se former aux techniques de l’éco-construction et à l’architecture durable en
s’appuyant sur une équipe de professionnels spécialisés dans ces domaines et oeuvrant au quotidien au
développement d’un bâti écologique.
• études ET chantiers avait comme responsabilité d’organiser deux chantiers de formation, un de 10 jours
et un de 5 jours, autour des techniques de l’isolation naturelle d’un bâti. Il a été choisi de réaliser l’isolation
par l’extérieur à base de matériaux tels que le lin ou la fbre de bois, et de mettre en œuvre des enduits de
correction thermique terre-paille et terre-chanvre.
D’AC :Le Développement
Durable accessible et
compris par tous
• Le groupement solidaire formé par études ET chantiers,
l’association Steredenn, la SCIC ECLIS et la SCIC ENR
(Energies Renouvelables), a proposé à la Région Bretagne
des actions de sensibilisation et de formation à destination
de personnes en parcours d’insertion (jeunes et adultes),
de jeunes accompagnés par la Mission Locale, de
volontaires internationaux, de scolaires, et du grand public.
• Pour les actions dont études ET chantiers est responsable,
la fnalité de ce projet est d’organiser des actions de
formation et de sensibilisation à l’éco-construction et aux
énergies renouvelables auprès des salariés en insertion,
et des actions de sensibilisation auprès des bénévoles
internationaux accueillis lors des chantiers d’été.
• Les actions du D’AC ont commencé en 2010 par les journées
de sensibilisation, et se poursuivront en 2011 par les chantiers
école à destination de personnes en parcours d’insertion. La
Caisse d’Epargne assure son concours fnancier à la réalisation
d’une vidéo de communication sur ces chantiers école.
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
22
Actions éco-construction et patrimoine
Eco 3,comme...
ECO-construction,
ECO-habitat et ECOnomie
Sociale et Solidaire
Ce projet anime une vingtaine de réseaux de l’ESS de
Bretagne, de Basse-Normandie et des Pays de la Loire
depuis 2008 sur ces thématiques.Ces acteurs réunis ont
pour ambition de promouvoir et développer l’habitat
durable et solidaire dans le « Grand Ouest ».
• Portant les valeurs de la démocratie, de la solidarité, de la
coopération et de l’exploitation durable des ressources, ECO 3
a pour vocation, entre autres, de favoriser l’interconnaissance,
de proposer des outils communs, d’être vitrine des initiatives
et construire des flières d’éco-construction territoriales.
• Le projet ECO 3 se poursuit dans le cadre d’une convention
pluriannuelle (2010-2011) en partenariat avec la CRES
Bretagne, et grâce au fnancement du Conseil Régional de
Bretagne. Les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire
du territoire breton sont réunis autour de plusieurs actions,
notamment l’Action 3 «De la Formation à la Création
d’Activité» et l’Action 4 «Recherche-étude sur les éco-lieux»,
dont études ET chantiers est responsable.
Action 3 «De la Formation à la Création d’Activité»
• Le séminaire européen
études ET chantiers a organisé une action de valorisation et de
transfert d’expérience au travers d’un séminaire «Eco-réhabilitation
et BBC», le 19 novembre à Chauvigné. Comment permettre
l’étanchéité à l’air des bâtiments en utilisant des éco-
matériaux, tout en permettant au bâti de respirer et de réguler
l’humidité ? Quelles pratiques sur les bâtiments anciens ?
Ce rendez-vous a réuni des acteurs régionaux et européens
du patrimoine et du bâtiment (professionnels du bâtiment,
architectes, artisans, chefs d’entreprise, personnes travaillant
dans le domaine de la formation, maitres d’ouvrage,
collectivités, particuliers, promoteurs immobiliers…) pour
partager un temps d’échange et de débat.
Les acteurs locaux et européens de l’éco-construction et du
patrimoine étaient présents : la coopérative d’activité Elan
Bâtisseur, la SCIC Eclis, l’UQCPAB, l’ANAB, le Cluster Eco-
construction Belge, Tiez Breiz, le Centro Da Terra et le GRETA
Est Bretagne en tant qu’intervenants. L’association ARPE,
Maisons Paysannes de France et Colocaterre ont également
participé à cette journée d’échange.
• La formation
études ET chantiers a organisé une journée de formation
transnationale (Italie, Portugal, Belgique et France) à
destination des architectes et fédérations professionnelles
sur le système constructif chaux-chanvre. Une dizaine de
professionnels étaient présents dont un représentant de la
CAPEB. Animée, par l’entreprise Easy Chanvre, la formation
s’est déroulée en parallèle de la formation «blocs chaux-
chanvre» et a permis un échange « métier » entre les artisans,
les architectes et les fabricants de matériaux.
Action 4 «Recherche-étude sur les éco-lieux»
• Les éco-lieux répondent à toutes les dimensions du
développement durable : économique, écologique,
sociale et participative.
• En Belgique, ils répondent à la revitalisation des centres-
villes en terme d’habitat, la (re)densifcation du territoire, la
mixité sociale et culturelle, l’impact sur la consommation
énergétique et le bilan carbone (transports, fux énergétiques),
et à la mixité trans-générationnelle. Ces lieux intègrent une
dimension professionnelle et culturelle d’habitation. Ici, la
population est auto productrice de son lieu.
• En France, ils répondent à la relocalisation de l’économie,
la (re) densifcation du territoire, la mixité sociale et culturelle,
et à l’impact sur la consommation énergétique et le bilan
carbone. Ces lieux ont une dimension rurale, avec soit un
habitat, soit un pôle de ressources. Ils engagent parfois un
partenariat public-privé.
• Émergeant d’une volonté de créer une rencontre entre la
logique d’habitat et la logique de territoire, ce projet a poussé
études ET chantiers à collaborer avec l’association ARPE
Basse Normandie, l’association PARASOL, la SCOP EPOK,
la SCIC ECLIS et l’association belge Habitat et Participation
afn de mener une étude-action autour des éco-lieux.
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
23
• En 2010, le travail des partenaires a été de préfgurer la
recherche-action par un séminaire de travail en Belgique,
pour défnir le cadre du projet (panel, démarche, méthodes,
outils communs…) ainsi qu’une prise de contact avec des
éco-lieux anglais pour une visite prévue en 2011.
• Ce voyage permettra la création d’outils d’analyse ludiques d’éco-
lieux et leur évaluation pratique, mais il sera aussi propice à la
création d’échanges interculturels et de partenariats transfrontaliers.
• À terme, le but de cette action est de créer un réseau
européen de structures accompagnatrices à la création
d’éco-lieux ou de villes en transition.
Formation «Titre professionnel
Ouvrier professionnel en
restauration du patrimoine»
• études ET chantiers, La SCIC ECLIS et l’association
Steredenn portent une formation longue et diplômante
de niveau 5,fnancée par la région Bretagne,à destination
des demandeurs d’emploi et des personnes en parcours
d’insertion sur Dinan.
LES OBJECTIFS :
• permettre aux personnes issues de parcours
d’insertion d’accéder à une formation certifante
à forte valeur ajoutée
• appuyer une flière économique en structuration
sur le territoire (éco-construction, éco-
réhabiliation)
• renforcer les activités insertion, patrimoine et
éco-construction des deux associations par une
démarche de professionnalisation et de continuité
de parcours des personnes accueillies
Suite au travail commencé en 2009, c’est dans le cadre
d’un emploi mutualisé qu’études ET chantiers a apporté ses
compétences à Steredenn, mandataire de la formation.
Organisation pédagogique et recrutement
• constitution d’une équipe de travail
• mise en place d’un comité de pilotage
• recrutement des stagiaires en partenariat avec Pôle Emploi
et la Mission Locale du pays de Dinan
• recherche des premiers chantiers école, support de la formation
• préparation des intervenants
Réalisation de la formation

• création des outils de suivi
• création des outils pédagogiques
• réunions de concertation du groupement solidaire
• réunions du comité de pilotage
• 12 stagiaires accueillis, dont 3 issus des parcours d’insertion
• 1200 heures de formation assurées par les structures
partenaires et les artisans entre mars et novembre 2010
• 3 bâtis restaurés sur trois communes différentes :
Saint Juvat (jointoiement et enduit terre extérieur, enduit terre
intérieur, création d’un mur en pierre)
Léhon (reprise de la charpente et de la toiture, reprise des
ouvertures)
Dolo (création et reprise d’ouverture, élévation d’un mur en bauge
pour masquer les panneaux solaires, enduits intérieurs en terre).
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
24
La démarche privilégiée a été celle de la concertation :
Avril 2010
• Ces quatre associations ont posé fn Avril 2010 les bases
consensuelles d’une collaboration transversale et interactive
dans un esprit d’échange et de solidarité.
• Naissance de la Coordination Associative du Palacret.
Mai/ Juin 2010
• Travail partenarial autour des engagements des 4 structures
associatives impliquées dans le projet, construction de statuts
et d’une charte des partenaires.
• Suite à ce travail, la Coordination Associative du Palacret propose
en partenariat avec la Communauté de Communes, d’animer et
de gérer l’ensemble du site. Ce collectif s’est donné pour projet
de faire du Palacret un « carrefour citoyen du développement
durable, des cultures locales et internationales », afn d’y
développer la mixité sociale, les échanges interculturels et
générationnels, et de valoriser le territoire (du local à l’international).
Juillet/ Septembre 2010 :
• Dans le cadre de ce projet, les acteurs, avec le soutien
de la CPCA, sollicitent un fnancement auprès du Fonds
d’innovation Sociale en éducation populaire du Conseil
Régional de Bretagne.
• Obtention du fnancement du Conseil Régional de Bretagne.
Octobre 2010 :
• Création d’un comité de pilotage pour structurer et border le cadre
des activités du site. Cette structure de gestion du site implique les
4 partenaires associatifs et la Communauté de Communes.
• Création d’un comité technique : instance de dialogue et de
propositions pour l’aménagement et la gestion du site. Il se
compose des 4 associations, de la coordinatrice du site ainsi
que de l’animatrice du centre de Ressources.
LES OBJECTIFS :
• Porter et faire partager la démarche et le
projet dans la population du territoire.
• Intégrer l’activité de nos chantiers (insertion,
international) dans la démarche et le projet.
• Construire une offre « internationale » adaptée
aux territoires (du local au département).
• Créer et porter le projet « énergies renouvelables
» dans le cadre du Centre de ressources.
Accueil de groupes
Maison familiale rurale de Saint Grégoire
• Le site du Palacret a accueilli un groupe d’une quinzaine de
jeunes de la Maison familiale rurale de Saint-Grégoire (35), élèves
de seconde Bac professionnel travaux paysagers en Mai 2010.
• En lien avec l’équipe d’insertion d’Etudes et Chantiers, ils
ont réalisés divers travaux d’aménagements : création d’un
massif devant la longère et l’ancienne chapelle, réalisation
d’un dallage au niveau de la passerelle ….
• Les membres de l’équipe du chantier d’insertion ont
apprécié le travail réalisé pendant 3 jours avec les jeunes
de la maison rurale familiale de Saint-Grégoire. L’impression
laissée a été très positive grâce à un échange de qualité et
une transmission des compétences et de savoirs réciproques.
Chantiers internationaux de jeunes
• études ET chantiers Bretagne - Pays de Loire a mis en
place un chantier international en Juillet 2010, hébergé sur
le site du Palacret.
• Onze jeunes volontaires ont participé à la rénovation
de la Chapelle Saint Yves localisée sur la commune de
Trégonneau : drainage autour de la chapelle pour favoriser
l’évacuation des eaux de pluie, décaissement à l’intérieur de
l’édifce pour installer un dallage et réfection de la voûte.
Projets de création d’activités
Le projet Palacret,Carrefour citoyen du développement
durable,des cultures locales et internationales
La démarche a été initiée par études ET chantiers Bretagne - Pays de la Loire, face au constat d’une nécessaire mobilisation
des acteurs associatifs locaux autour de l’animation et de la gestion du projet Palacret  : site patrimonial propriété de la
Communauté de Communes du Pays de Bégard (22). Ce lieu, avec un potentiel multidimensionnel (environnement,
culture,insertion,international…),méritait un portage collectif faisant appel à toutes les bonnes volontés et les compétences
respectives. études ET chantiers a mobilisé 3 autres associations (Les amis du Palacret, War Dro An Natur et la MJC du Pays de
Bégard) en appui avec la communauté de communes du Pays de Bégard pour proposer un projet commun de valorisation
pour le site. L’objectif étant de poursuivre une dynamique citoyenne solidaire axée sur l’éducation populaire, les rencontres, le
respect de l’environnement et la culture pour tous.
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
25
• Leur temps libre était consacré à la découverte des us et
coutumes de la région et à la visite de sites à ne pas manquer :
concert, fest-noz, danse bretonne, Côte de Granit Rose…
La mise en place de chantiers d’insertion professionnelle
• En 2010, des travaux de restauration du patrimoine bâti ont
été réalisés par le chantier sur les communes de Ploulec’h et
de Tredez-Loquemeau (Fontaine St Kemo, mur d’enceinte et
escalier de la chapelle de Ploulec’h).
• Les actions liées aux travaux d’entretien de sentiers ont été
reconduites sur les communes du Centre Trégor, du Pays
Rochois et de Bégard.
• En partenariat avec la DAECG22, des poses d’échelles
limnimétriques et des travaux de maçonnerie pierre sèche se
sont également déroulés sur le site du Yaudet.
• Enfn, le chantier est intervenu sur le Palacret en réalisant
divers travaux d’entretien et de maçonnerie (démolition de
hangar, maçonnerie…)
Participation à la mise en place d’un pôle de l’Economie
Sociale et Solidaire sur le Pays du Trégor- Goelo
• Actuellement, 14 des 21 pays de Bretagne s’engagent
dans une démarche de création de pôles d’économie sociale
et solidaire (E.S.S). Ces pôles répondent à 2 enjeux : la
structuration des acteurs ESS au plus près des territoires,
ce qui favorise le développement de l’ESS. Réunissant les
conditions favorables à la création d’activité économique, les
pôles favorisent par la même occasion le développement
économique global du territoire.
• A l’initiative du Conseil de Développement du pays de Trégor-
Goëlo et de la Chambre Régionale de l’économie sociale
et solidaire, des acteurs de l’ESS du territoire (mutuelles,
associations, coopératives) se sont rassemblés autour de
ce projet. La phase de préfguration a démarré le 18 Octobre
2010 pour une période de neuf mois.
• Cette phase de préfguration comprend un diagnostic
intégrant des entretiens auprès d’acteurs, de porteurs de
projet, d’élus pour mieux connaître les structures de l’ESS du
pays et recenser les enjeux, besoins et attentes.
• études ET chantiers Bretagne - Pays de la Loire participe
au Comité de pilotage et est membre du comité technique
au côté de l’association Ker Uhel Contacts (Structure de
l’insertion par l’activité économique) et d’Avant-Premières
(Coopérative d’activité et d’emploi) .
La création de nouvelles
ressourceries, un projet pour
l’économie sociale et solidaire
L’association conduit
actuellement une étude
de faisabilité dans la
perspective d’implanter des
ressourceries sur le territoire
du Centre Ouest Bretagne.Ce
projet constitue l’implication
de notre structure dans la
création d’activités au sein
de l’économie sociale et
solidaire.
• D’une part, une ressourcerie est un espace d’initiative
permettant de développer des actions particulières liées au ré-
emploi des déchets. D’autre part, les possibilités d’animation
territoriale que proposent les ressourceries correspondent à la
volonté du mouvement études ET chantiers de renforcer son
ancrage territorial et la mobilisation des habitants pour
s’engager dans la préservation des ressources et le
développement humain.
• L’étude se terminera en juillet 2011. Si l’ensemble des
partenaires s’engage dans la création des ressourceries,
la phase de préfguration se déroulera de septembre à
décembre 2011, l’objectif réaliste visé étant de démarrer
opérationnellement les activités en début d’année 2012.
Se sont engagés avec nous dans la démarche :
• l’ADEME
• le SIRCOB
• le Réseau National des Ressourceries
• les Conseils Généraux du Finistère, des Côtes d’Armor et
du Morbihan
• les collectivités locales : communautés de communes du
Poher, du Kreiz-Breizh, et du Pays du Roi Morvan, et en
collaboration avec le pays du COB.
Dans cette période de pré-étude, nous avons réalisé :
• La présentation du projet et le montage fnancier de l’étude
• La rencontre des différents partenaires du projet
• La mise en place du comité de pilotage de l’étude
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
26
Projets de création d’activités
In Situ, pour l’émergence d’un tourisme durable et solidaire
Prolongement du projet «Tourisme Constructif»,le projet «In Situ :Créer des synergies pour innover vers un tourisme durable et
solidaire» souhaite mettre en place des dynamiques de développement d’emploi IAE et d’activités à partir de sites patrimoniaux
bretons remarquables,en s’appuyant sur des projets de développement touristiques innovants.
Accompagnement de l’association TIMILIN au
développement de son projet d’animation autour de la
motte féodale Motten Morvan et du bâti paysan situé sur
le site animé par cette association à Saint-Aignan (56) :
- Participation aux réunions du comité de pilotage
- Mise en place d’un chantier international de bénévoles
(annulé) en 2010
- Appui à la recherche de fnancements du projet global
(fonds leader, fondation du patrimoine)
- Participation et animation d’une table ronde sur
l’engagement des jeunes en Centre Bretagne (Semaine
du Développement Durable, avril 2010)
- Mise en place d’un chantier participatif de préparation du
lieu à l’accueil de public en avril 2010
- Tutorat du stagiaire de l’association, Romain Le Bail, qui a réalisé
un travail sur la collecte de la mémoire collective des habitants autour
de la motte et à préparé l’animation dans le cadre des journées du
Patrimoine de Pays et des Moulins de Bretagne (JPPMB)
- Participation à la JPPMB organisée sur le site en juin 2010
: appui à la conception du projet d’animation, en lien avec le
stagiaire Romain Le Bail, appui à la conception des supports
de communication, participation à l’animation de la journée
- Il est également à noter que l’équipe du chantier d’insertion
de Rostrenen a réalisé sa journée de solidarité sur le site,
en préparation de l’accueil du public lors de la JPPMB.
Les actions mises en place en 2010 :
• Mobilisation de partenariats régionaux touristiques et
institutionnels
• Mobilisation de partenariats locaux supports d’expérimentation : 4
partenaires pilotes se sont associés aux réfexions autour du projet :
- L’Association TIMILIN, basée à St Aignan (56) et souhaitant
développer un projet d’animation et de développement culturel
autour d’une motte féodale et un bâti paysan
- Le collectif associatif du Palacret
- L’association Histoire et Patrimoine du Pays de Montauban de
Bretagne, et l’association Ty Pollen
• Mise en place d’actions de concertation entre partenaires
(défnition de problématiques et thématiques de réfexion
communes, recensement de leurs besoins en terme
d’accompagnement et de développement…)
• Participation à des actions de communication : Journée mondiale
du tourisme responsable le 2 juin 2010 à Rennes, journées du
patrimoine de pays et des moulins de Bretagne
• Travail sur le développement d’une plateforme web (défnition
du cahier des charges)
• Accompagnement des porteurs de projets locaux dans la mise en
place d’actions de sensibilisation, de développement ou d’animation
de leurs sites (chantiers internationaux de bénévoles, parcours
touristiques, animations locales, actions de formation et/ou d’insertion
en lien avec la valorisation du patrimoine culturel et touristique).
Le projet In Situ a été mis en sommeil au cours du 2ème
semestre 2010 faute de fnancements. Le travail réalisé
constitue néanmoins une ressource qui peut être mise à la
disposition d’acteurs locaux souhaitant s’inscrire dans ces
démarches. Des demandes ont été formulées dans ce sens
début 2011, notamment par ACDES, association intermédiaire
intervenant sur le canton de Maure-de-Bretagne, laissant
ouverte la possibilité de poursuivre la concertation autour de
ces problématiques et apporter notre approche pluridisciplinaire
dans ce domaine, alliant tourisme, IAE et développement local.
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
27
La vie associative au sein
d’études ET chantiers
A la suite du «  séminaire de Perseigne  » de novembre
2009, qui avait conduit une réfexion nationale sur le
développement de la vie associative du mouvement
études ET chantiers,un groupe de travail «Vie associative» a
vu le jour au sein d’études ET chantiers Bretagne - Pays de
la Loire,afn de travailler à des propositions concrètes dans
le but de redynamiser notre vie associative, de mobiliser
de nouveaux bénévoles, d’ouvrir de nouveaux espaces
d’engagement au sein de l’association,et d’impliquer les
salariés de l’association dans cette dynamique.
Quelques actions ont été mises en place afn d’engager
cette nouvelle dynamique :
• Organisation d’un chantier weekend au Jardin de Madame
Anne à Yvré-Lévêque : En 2009, la commune a accepté de
procéder à la restauration d’un ancien jardin privé abandonné
depuis des années : le Jardin de Mme Anne, passionnée
de botanique qui a fait don de son jardin à la commune à
son décès. Ce projet souhaitait donc redonner vie au
jardin de Madame Anne, pour en faire un square ouvert au
public et valorisant la fore. Il a donné lieu à la réalisation
d’un « chantier mixé » en 2009, qui a permis de faire une
première phase de travaux (nettoyage du lieu, implantation
des cheminements, premières plantations, etc.). Suite à cela,
un chantier weekend a été mis en place à Pâques 2010, en
partenariat avec la Commune, la Maison des Jeunes et de
la Culture, le Foyer logement, et de nombreux habitants et
voisins. Ce chantier weekend a fnalisé les aménagements
en vue de l’inauguration du jardin (restauration et installation
de tables, bancs et chaises, animation du musée du chantier,
travaux de fnition du jardin), pour une action très riche en
solidarité, mixité sociale et intergénérationnelle.
• Participation à des forums du bénévolat (TAM TAM, forum
du bénévolat 35…)
• Participation au Tri Relais des entreprises des Étangs d’Apigné :
merci aux courageux cyclistes, coureurs et nageurs qui ont
défendu les couleurs d’études ET chantier, et à tous ceux qui
nous ont rejoint pour un pique-nique convivial au bord de l’étang.
Cette manifestation nous a également permis de montrer les
travaux que nous menons sur les Etangs d’Apigné depuis de
nombreuses années, afn de sensibiliser le public à aux actions
mises en place par études ET chantiers et la ville de Rennes
pour garantir la qualité des eaux de baignade de l’étang.
• Conception de notre
livret d’accueil : 2 formules
ont été retenues : l’un à
destination de nos
nouveaux salariés
permanents, l’autre à
destination de nos
adhérents. Un travail est
également lancé afn que
chaque action de chantier
d’insertion dispose
également d’une version
commune de livret
d’accueil à destination de
nos salariés en parcours
d’insertion. L’enjeu de ces
livrets d’accueil est bien
de poser les bases de la transmission d’un seuil commun de
connaissance concernant l’historique de notre association,
ses valeurs, son projet associatif.
• Organisation d’un weekend post chantier ouvert à tous
nos adhérents 2010 partis grâce à nous sur des chantiers
internationaux en France ou à l’étranger, ainsi qu’aux
animateurs techniques et vie collective de la saison 2010.
L’objectif de ce weekend est de connaître nos adhérents et
qu’ils nous connaîssent, de recevoir leurs impressions sur
leurs chantiers et de faire le bilan de nos actions avec nos
équipes d’animation en vue d’améliorations de nos démarches
pédagogiques et de nos projets.
• Développement d’actions en lien avec le volontariat
environnemental. (Voir Page 28)
• Formalisation d’actions et de propositions plus concrètes de
bénévolat au sein d’une nouvelle formule de lettre d’accueil à
destination de nos adhérents : Une nouvelle formule de lettre
d’accueil a été rédigée. La lettre d’accueil est envoyée à la fn
de la saison de chantiers internationaux à l’ensemble de nos
adhérents. Elle a pour but de faire comprendre qu’en partant
sur un chantier international, les jeunes deviennent par le fait
adhérents de notre association, et qu’à ce titre, ils peuvent s’y
investir. Souhaitant donc d’abord mieux communiquer avec
nos adhérents pour dynamiser notre vie associative, nous
avons tenté de formuler diverses propositions concrètes de
bénévolat au sein de notre association.
La vie associative
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
28
Le volontariat international
Les chantiers internationaux de bénévoles en 2010
Nom du chantier Palacret Châteaugiron Concoret Moulin de Cordouen
Les eaux du bois
Gamats
La Fonderie St
Jamme
Yvré l’Evêque
Code du chantier U01 U02 U11 U13 U14 U16 U17
Localisation
Trégonneau
Côtes d’Armor (22)
Châteaugiron
Ille et Vilaine (35)
Concoret
Morbihan (56)
Saint Calais Mayenne
(53)
Laval
Mayenne (53)
St Jamme
Sarthe (72)
Yvré l’Evêque
Sarthe (72)
Classe d’âge Adultes Adultes Adultes Adultes Adultes Adultes Adultes
Date de début 02/07/10 09/07/10 05/07/10 09/07/10 13/07/10 10/07/10 28/07/10
Date de fn 23/07/10 30/07/10 19/07/10 30/07/10 29/07/10 31/07/10 17/08/10
Renouvellement
ou nouveau
partenariat
Renouvellement de
partenariat avec la
Communauté de
Communes du Pays de
Bégard
Renouvellement de
partenariat avec la
commune
Renouvellement de
partenariat avec
le CPIE de Brocéliande
Renouvellement de
partenariat avec le
CG53
Nouveau
partenariat avec la
ville de Laval
Nouveau partenariat
avec la commune de
Ste Jamme sur Sarthe
Renouvellement de
partenariat avec
la commune d’Yvré
L’êvèque
Thématique Patrimoine Patrimoine Patrimoine
Environnement
Social
Environnement Environnement Patrimoine
Projet
Restauration de la
chapelle Saint Yves
(réalisation d’un
drainage autour de la
chapelle pour favoriser
l’évacuation des eaux de
pluie, un pavage pour
rénovation du sol, et une
réfection de la voûte par
un « bardage bois
intérieur »)
Restauration des
murs des douves du
château historique de
Châteaugiron (reprise
de maçonnerie,
rejointoiement par
de la maçonnerie
traditionnelle à la
chaux)
Restauration du
lavoir de la Planche
Bouvier, élément
patrimonial du sentier
d’interprétation de
Concoret (reconstitution
du dallage en pierre,
restauration du bardage
bois, aménagement des
alentours du lavoir)
Réhabilitation du
sentier pédestre
reliant le village de
st Calais du désert
avec le moulin de
Cordouen. Chantier
mixé avec
l’équipe d’insertion
Nord Mayenne.
Chantier francophone
Réhabilitation de
la tourbière du
bois Gamats par
des travaux de
débroussaillage,
Etrépage,
réalisation de
seuils permettant
de garder la
tourbière en eau.
Création dans sur le
site de la fonderie
d’Antoigné un véritable
jardin pédagogique
retraçant l’histoire de la
métallurgie au travers
de l’histoire d’Antoigné.
Réhabilitation du
bassin du foyer
logement de la
commune d’Yvré
l’évêque, lien
intergénérationelle
entre les bénévoles
interationaux et les
résidents du foyer
logement
Paroles de bénévoles !
« C’est le plaisir positif » - Fred, 18ans, Angola.
« C’est une expérience exotique, la découverte d’une
culture... Faire quelque chose d’utile, tout en se faisant plein
d’amis ! » - Seung, 22ans Corée.
« L’envie d’apprendre et de s’ouvrir, de découvrir. J’ai
adoré être au contact des personnes âgées, ils ont
tellement de choses à transmettre ! » - Manu, 20 ans, France.
« Etre volontaire c’est être là pour les autres » - Youssef, 22
ans, Maroc.
« Faire quelque chose de concret, et rencontrer des amis du
monde entier » - Marta, 24ans, Italie.
« connaitre de nouvelles personnes et se rendre utile. Je
ne connaissais pas ce genre de chantier avant, pourtant ce
n’est pas loin de chez moi ! » - Marie, 18ans, France.
« J’ai appris à cuisiner, à faire la vaisselle, à faire un boulot
physique... et à contempler la nature ! » - Liannsun, 23 ans, Corée.
« Ne pas être payé pour du travail peut s’avérer très bien
si le projet nous tiens à cœur, si l’on s’y intérresse et s’y
implique » - Olivier, 21 ans, France.
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
29
D’où venaient les 110 bénévoles de nos chantiers en 2010 ?
D’où venaient nos 78 adhérents,et où sont-ils partis en 2010 ?
1
2
3
4
5
Nombre de départ pour
chaque pays :
Nombre de bénévoles sur nos chantiers 2010, classés par pays d’origine :
(19)
(8)
(6)
(5 pour chaque pays)
France (19)
Corée (8)
Rep. Tchèque (6)
Espagne, Allemagne (5 pour chaque pays)
Turquie (4)
Russie, Italie, Belgique (3 pour chaque pays)
Slovaquie, Ukraine, Lituanie, Arménie, USA (2 pour chaque pays)
Autriche, Angleterre, Irlande, Maroc, Congo, Angola, Canada, Mexique, Équateur (1 pour chaque pays)
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
30
Un réseau européen pour
promouvoir le volontariat
environnemental
études ET chantiers Bretagne - Pays de la Loire a participé
de manière active,aux côtés de la délégation internationale
de l’UNAREC à l’émergence du réseau CVA, afn de
promouvoir et développer le volontariat environnemental à
l’échelle européenne.
LES OBJECTIFS :
• Aider à la sauvegarde et l’entretien des
espaces naturels du territoire
• Développer des liens avec le territoire et ses
habitants
• Promouvoir l’action environnementale
• Expérimenter une nouvelle pédagogie de mise au
travail de jeunes et d’adultes (service volontaire)
• En vue de l’année européenne du volontariat (2011), 10 organisations
européennes impliquées dans le volontariat environnemental ont
travaillé à la mise en place d’un nouveau réseau pour développer
des actions locales en faveur de l’environnement. 3 rencontres
en 2009 et 2010 ont permis d’élaborer une nouvelle pratique de
service collectif et volontaire s’adressant à des ressortissants locaux,
nationaux et européens et composant « La TEAM ».
• La TEAM mixera volontaires locaux/nationaux/européens/
internationaux qui agiront ensemble, sur une période de 6 mois,
à des actions environnementales au bénéfce d’un territoire.
Plusieurs missions pourront être proposées à cette équipe :
1- Des missions techniques : Réalisation de travaux d’éco-
restauration et environnementaux : aménagement et entretien
d’espaces naturels, ouverture ou entretien de sentiers…
2- Des missions scientifques : Inventaire environnemental,
notamment par l’étude de l’impact des interventions
environnementales sur le territoire
3- Des missions pédagogiques : Sensibilisation à la fragilité du
milieu (auprès des scolaires, visiteurs, population locale…),
lien avec le tissu local…
• Ces missions seront déterminées en partenariat avec les
acteurs locaux partenaires (collectivités, associations…) Le
groupe, composé de 6 à 9 participants locaux, nationaux et
européens interviendra sur une durée de 6 mois. Le contenu de
leur action sera défni en lien étroit avec le territoire d’accueil.
• études ET chantiers Bretagne souhaite faire partie des premières
expérimentations de ce projet et prépare un 1er accueil en 2011
ou 2012, en partenariat avec le CPIE Forêt de Brocéliande.
• Estelle Jacquet, référente de ce projet, en a assuré la promotion
au nom de l’UNAREC lors du Congrès National des Parcs
Naturels Régionaux à Reims en octobre 2010. Elle y a rencontré
un fort intérêt de la part de ces acteurs pour la mise en place de
ces actions qui allient un enjeu environnemental et citoyen.
E au- Was s er- Woda. . . un
échange France - Allemagne
- Pologne en Bretagne
• La commune de Montfort sur Meu (Ille et vilaine, 35) est
jumelée avec la ville de Markheidenfeld en Allemagne et
entretien des échanges d’amitié (sans jumelage) avec la ville
de Pobiedziska en Pologne.
Le volontariat international
Nos chantiers innovent !
• Dans le cadre du projet breton DAC (Développement
durable ACcessible pour tous) : mise en place sur les
3 chantiers bretons de journées de formation sur le
thème de l’eau, des énergies renouvelables, et de l’éco-
construction. Chaque journée était composée d’une
demi-journée d’apport théorique et d’une demi-journée
de chantier ou de visites à thème (Voir Page 19)
• Suite au partenariat engagé depuis 3 ans avec le CPIE
de Brocéliande, celui-ci s’est montré partie prenante
pour expérimenter l’accueil d’une équipe européenne de
volontaires dédiés à l’environnement. (Voir ci-dessous)
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
31
• Lors du 20ème anniversaire de la remise des drapeaux européens
(octobre 2008), les 3 villes ont évoqué le souhait de faire émerger
ensemble de nouvelles actions. La ville de Montfort souhaitant
organiser le premier accueil, a fait appel à études ET chantiers
afn d’assurer la coordination du projet. Durant une année, Louise
Rouaux, en alternance à études ET chantiers dans le cadre d’une
license professionnelle «coordination de projet d’animation et
de développement», a défni et préparé l’action avec l’ensemble
des partenaires français (communes, collectivités territoriales,
associations locales, et service jeunesse) et étrangers.
• Après diverses rencontres, il en est ressorti une volonté
commune aux trois villes de travailler sur deux thèmes précis :
- l’eau, une composante commune des trois villes: Montfort-
sur-Meu est traversée par les rivières du Meu et du Garin,
Marktheidenfeld est traversée par la rivière du Main,
Pobiedziska est située à proximité des lacs Mazuriens
- la jeunesse, jusque là peu touchée par les échanges
principalement organisés par les comités de jumelage
• Le projet a donc pris la forme d’un échange de jeunes dans
le cadre du Programme Européen Jeunesse en Action :
un échange interculturel tripartite autour de l’eau, dont les
jeunes seraient les premiers acteurs.
• Du samedi 21 au dimanche 29 août 2010, 18 jeunes bretons,
allemands, et polonais, âgés de 14 à 17 ans se sont réunis sur
la commune de Montfort sur Meu pour échanger, découvrir,
et construire autour des thèmes suivants :
- Les pratiques liées à l’eau : les activités en lien avec l’eau ( kayak),
les différentes approches de cet élément (en fonction du lieu de vie)
- L’eau comme élément du patrimoine : à la fois d’un aspect
géographique (proximité de la mer ou non, présence de cours
d’eau…) et d’un aspect historique (rôle de l’eau dans l’Histoire).
- L’eau, un élément à préserver : les jeunes ont été amenés à
réféchir sur l’impact de l’activité humaine dans l’évolution de
la ressource en eau, aux possibilités qui s’offrent aujourd’hui à
nous et à exprimer leurs idées et leurs souhaits pour l’avenir.
• Forts de cette expérience, une grande partie des jeunes
sont restés en contact, et une dynamique d’échanges
autour de la jeunesse, notamment sur des préoccupations
environnementales, a été enclenchée entre les trois villes
avec la mise en place d’un accueil en Allemagne en 2011, et
la prévision d’un accueil en Pologne en 2012...
Ksénia : un SVE au service de
l’environnement
• Pendant 10 mois, Ksénia a effectué un SVE (service volontaire
européen) au sein d’études ET chantiers, en partenariat avec
le foyer de jeunes travailleurs Le Flore. Au sein de ces deux
structures, elle a travaillé sur deux types de missions :
- endosser un rôle d’éco-messager pour familiariser le public
aux enjeux environnementaux actuels, sur les chantiers
internationaux de bénévoles et au Flore. Ceci, dans le but
de transmettre les petits gestes que chacun peut faire pour
contribuer au respect et à la survie de la planète.
- transmettre ses connaissances et l’intérêt de l’Europe à d’autres
jeunes, grâce à un rôle autour de la mobilité européenne.
• Sa première expérience en tant qu’éco-messager s’est
déroulée pendant le chantier international de bénévoles
organisé par études ET chantiers à Laval. Pour sensibiliser
les volontaires au respect de l’environnement, Ksénia leur a
présenté le concept de Développement Durable, et quelques
principes de ConsomAction. Une liste a été mise en place, sur
laquelle les volontaires pouvaient y inscrire leurs idées sur la
vie écologique quotidienne des chantiers. Pour valoriser son
expérience en tant qu’ « éco messager » et pour que son
action puisse servir sur les prochains chantiers, elle a rédigé
un document et livret sur les petits gestes écologiques.
• Pour sa mission d’ambassadrice européenne Ksénia a été
encouragée à développer différentes actions en collaboration
avec la maison de l’Europe Le Mans-Sarthe notamment.
Elle a témoigné dans une animation intitulée « Destination
Europe : le SVE » en novembre 2010 et avril 2011.
• La communication dans les médias a également été
importante afn de valoriser et faire connaître le SVE en tant
qu’action de mobilité et d’engagement pour la société :
- Radio Alpa dans le cadre de l’émission « le Mag Europe »
animé par la Maison de l’Europe Le Mans-Sarthe (http://www.
mde-lemans72.eu/emission-radio.html)
- LMTV a réalisé en avril 2011 un portrait vidéo de Ksénia,
diffusé dans l’émission « Le Bocal Local », afn de valoriser son
expérience et les apports du SVE au niveau du territoire local.
• Les deux thématiques sur lesquelles Ksénia a travaillé au
Flore, et qu’elle a transmis aux autres, ont été pour eux aussi
source d’apprentissage.
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
32
Le volontariat international
Perrine, notre ambassadrice dans le monde !
Volontaire, animatrice, offcier de placement, puis fnalement coordinatrice régionale des chantiers de jeunes bénévoles
internationaux,Perrine Meyer a pris le choix de faire un break pour une période,histoire de se retrouver :« après avoir accueilli des
bénévoles internationaux dans toutes les gares de la région,l’envie de voyager prit à nouveau de l’intensité en moi ».Un exemple
parmi d’autres de parcours associatif,que nous n’avons pas toujours conscience de rendre possible : « J’ai eu la chance de
visiter quelques projets de partenaires en Asie Pacifque ;l’humain au cœur du processus,des vies associatives incroyables,le
temps de discuter et surtout le temps de se poser pour réaliser ce que chacun a contribué à rendre possible » !
Perrine représente études ET chantiers Bretagne - Pays de la Loire à la Commission Internationale de l’UNAREC, lors de meetings
internationaux entre organisations de chantiers (Indonésie et Vietnam). Avant de partir, Perrine a proposé à chacun des salariés et
membres d’études ET chantiers de participer à sa cagnotte, dans le but de mener différents chantiers au fl de son voyage. C’est ainsi que
grâce à la volonté de ses collègues, elle a pu réaliser de bien jolies choses...
• Aménagement de la cour intérieure
de Georgie à Montréal, avec espace
jardin, jeu, dinette et barbecue. Un
très gros chantier de déblayage au
préalable (achat d’outils de jardin et
de bricolage, plantes et décoration).
• Fabrication d’une yourte, d’un
tipi et de fours à cuisson
à l’occasion d’un festival
pour la paix, Eola, organisé
conjointement par des jeunes
japonais et coréens sur l ile
de Kanghwa Do – Corée du Sud.
• Atelier crêpes pour
les petits et grands
enfants de ce festival
et réalisation d’une
salle d’exposition, de
témoignages et de
projections sur les
chantiers de jeunes et
autres volontariats.
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
33
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
Chantier de création d’oiseaux de la chance coréens
en bois, supports et socles qui seront traces de
ce festival et implantés dans la cour du lycée de
Sanmaeul qui accueillit Eola.
Atelier en famille de peintures
mexicaines sur pots de fleurs
exotiques à Lama Island – Hong Kong
Atelier pâte à modeler avec
les enfants de la communauté
des K’uye, vivant à l’écart
sur les bords du Mékong au
village d’Aorlong – Cambodge
Investissement dans une tenue de camouflage et des munitions pour les 3 jours de bataille
d’eau, de farine et de couleurs de mon 3eme nouvel an de l’année a Luang Prabang – Laos
« Merci pour ce que vous permettez à d’autres. Merci de faire de votre activité
professionnelle un don pour la collectivité. J’ai découvert en Asie du Sud Est Pacifique
une totale autre notion de la vie en collectivité. Les espaces, les gestes, les services
sont à une autre échelle de proximité. Implicitement, une autre forme de solidarité. Et
le constat parfois dur, de ce fort individualisme occidental. Merci d’user de vos savoirs,
savoirs faires et de tout votre savoir être pour défendre un juste vivre ensemble.
Vous y passez tant d’heures et d’énergie, c’est un choix généreux. » - Perrine Meyer.
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire - Rapport d’activités 2010
34
Le Service Civique :
l’éducation populaire en action
Un travail en concertation avec l’Union nationale et les
associations régionales études ET chantiers a été mené
d’avril à novembre 2010.L’objectif était de travailler ensemble
à l’obtention d’un agrément national de Service Civique.
Chaque association régionale a ainsi fait part de ses
besoins et propositions de missions, qui ont été ensuite
compilées par l’Union nationale et présentées à l’Agence
du Service Civique. Nous bénéfcions de cet agrément
depuis le 23 novembre 2010 et pouvons donc accueillir au
sein de notre association des jeunes âgés de 18 à 25 ans.
Les missions portent sur les thématiques suivantes :
• Solidarité : Accompagnement et soutien des initiatives
locales dans divers domaines présentant un intérêt général ;
Promotion et développement des chantiers d’insertion dont
l’objet est de permettre le retour à l’emploi des personnes en
diffculté éloignées du monde du travail
• Santé : Favoriser l’accès à une alimentation de qualité pour
tous en participant à la culture et à l’animation d’un jardin
partagé en liaison avec les habitants du quartier
• Education pour tous : encourager la mobilisation citoyenne
des jeunes (participation à des travaux d’intérêt général en
bénéfciant d’un accompagnement technique et pédagogique
renforcé, sensibilisation à la vie du quartier)
• Culture et loisirs : soutien aux initiatives culturelles locales
en matière de sauvegarde du patrimoine
• Environnement : contribution à l’amélioration
environnementale des espaces de vie des habitats
• Développement international et humanitaire : promotion des
échanges internationaux entre jeunes et mobilisation autour
de l’année européenne du volontariat en 2011
Quels enjeux pour l’association ?
• L’engagement de Service Civique est un dispositif
permettant à tout jeune âgé de 16 à 25 ans d’effectuer une
mission d’intérêt général au sein d’une association ou d’une
collectivité, tout en bénéfciant d’une protection sociale et
d’une indemnité prise en charge par l’Etat (400 à 500 €).
La structure d’accueil verse également une indemnité au
volontaire, en nature ou fnancière, d’un montant de 101,49 €.
• Le Service Civique constitue pour notre association un
enjeu remarquable, en tant qu’outil permettant à des jeunes
de s’investir dans une action citoyenne au sein de notre
association. Il permet ainsi de renforcer notre action dans
le domaine de l’éducation populaire et de renouer avec un
engagement militant et associatif qui a permis l’émergence
de notre mouvement.
• Le Service Civique est également un moyen de donner
une plus-value qualitative à nos actions, les jeunes engagés
devant intervenir en complément d’actions menées par les
salariés de l’association.
• Nous avons rencontré nos premiers candidats fn 2010, les
premiers accueils ayant lieu en janvier 2011, sur des missions
liées d’une part à la vie associative et au développement des
actions de volontariat et d’autre part à l’appui pédagogique
sur les chantiers d’insertion de Rennes.
Le volontariat international
Ille-et-Vilaine
• Fougères
Tel : 06.13.21.45.65
Email : pascal.blouin@bbox.fr
• Les Mines de la Brutz
35620 Teillay
Tel : 02 99 54 60 00 - 06.22.61.62.03
Email : ec.bretagne.lefranc@wanadoo.fr
• Rennes Metropole ( 4 équipes)
3 Rue Jean Lemaistre 35000 Rennes
Tel : 02 99 54 60 00 - 06.22.61.62.03
Email : ec.bretagne.lefranc@wanadoo.fr
Côtes-d’Armor
• Dinan
12 Bd. De Préval
22100 Quévert
Tel : 06.20.37.85.78
Email : ec.bretagne.rondel@orange.fr
• Merdrignac
ZA rue des Artisans (22230)
Tel : 09.62.57.22.92 - 06.22.77.57.15
Fax : 02.96.67.41.79
Email : ec.bretagne.nature@wanadoo.fr
• Rostrenen
7 bis rue Roland (22110)
Tel : 09.61.34.25.31
Fax : 02.96.29.18.20
Email : ec.bretagne.greze@orange.fr
• Le Palacret
St Laurent
22140 Bégard
Tel : 02.96.12.13.96
Email : ec.palacret@wanadoo.fr
Finistère
• Carhaix
Pépinière d’entreprises-Zone de Kerampuil
29270 Carhaix Plouguer
Tel : 02.98.73.64.23
Maltet.brigitte@gmail.com
Mayenne
• Nord Mayenne
Tel : 06.19.45.12.87
Email : ec.mayenne.poupinet@gmail.com
• Craon
4, rue du Portugal
53 400 Craon
Tel : 06.18.23.45.52
Email: ec.mayenne.craon@orange.fr

Sarthe
• Moncé
Tel : 06.19.45.12.86
Fax : 02.43.42.97.61
Email : ec.sarthe.rigole@gmail.com
• Sillé le Guillaume
30, Rue du Docteur Touchard
Tel : 06.16.40.00.58
Fax : 02.43.20.36.11
Email : e-c.pdl.olivier@orange.fr
• Bourg Le Roi
Tel : 06 13 21 46 37
• Le Mans Est
Av. Guy Bouniat
32 530 Yvré lévèque
Tel : 06 13 21 46 58
Email : ec.pdl.maes@gmail.com
• Circuit des 24 Heures du Mans
72019 Le Mans Cedex
Tel : 06 19 64 49 70
Email: ec.sarthe.jory@orange.fr
• Le Mans Jeunes
60 Rue Pierre Martin
72100 Le Mans
Tel : 02.43.24.80.01 - 06.16.40.02.11
études ET chantiers Bretagne-Pays de la Loire,c’est aussi...
Avec le concours de...
MINISTERE
DE LA CULTURE
ET DE LA COMMUNICATION
C
o
n
c
e
p
t
i
o
n

:

A
m
a
n
d
i
n
e

C
o
u
l
o
m
b
e
l

,

a
m
a
n
d
i
n
e
.
c
o
u
l
o
m
b
e
l
@
g
m
a
i
l
.
c
o
m