Vous êtes sur la page 1sur 95

Animé par

Mme Amel FENDRI & Mme Yemna MENJLI


Programme
•Introduction
•Les principes d'audit
•Exigences de la norme IATF16949: 2016
•Approche processus
•Elaboration d'un programme d'audit
•Démarche d'audit interne
•Initiation de l'audit
•Préparation des activités d'audit
•Conduire les activités d'audit
•Préparation et diffusion du rapport d'audit
•Suivi d'audit
•Compétence des auditeurs
•Examen
Audit
Processus méthodique, indépendant et documenté
permettant d’obtenir des preuves d’audit et de les
évaluer de manière objective pour déterminer dans quelle
mesure les critères d’audit sont satisfaits (ISO 9000)

Preuves d’audit : enregistrements, énoncés de faits ou


autres informations, qui se rapportent aux critères d’audit
et sont vérifiables

Critères d’audit : ensemble de politiques, procédures ou


exigences déterminés. C’est le référentiel d’audit
Types d’audit
Parties avec Organismes
intérêt Indépendants

Entreprise
Les audits internes, parfois appelés audits de première partie, sont
réalisés par ou pour le compte de l’organisme lui-même
Les audits externes comprennent les audits de seconde et de tierce
partie. Les audits de seconde partie sont réalisés par des parties
ayant un intérêt à l’égard de l’organisme, comme les clients ou
d’autres personnes agissant en leur nom.
Les audits de tierce partie sont réalisés par des organismes d’audit
indépendants, tels que les autorités de réglementation ou les
organismes qui octroient l’enregistrement ou la certification.
Auditer quoi?
L’audit qualité s’applique :
 A un système qualité ou à des éléments de celui-ci
 A un processus
 A un produit
Les principes d’audit
1- Intégrité : Le fondement du professionnalisme
L’intégrité des auditeurs internes est à la base de la confiance et
de la crédibilité accordées à leur jugement.
Les auditeurs et les personnes qui gèrent un programme d'audit
doivent:
- effectuer leur travail de manière éthique, avec honnêteté et
responsabilité;
- entreprendre des activités d'audit uniquement si elles sont
compétentes pour le faire;
- s’acquitter de leurs tâches de manière impartiale, c’est-à-dire
rester équitables et impartiales dans toutes leurs transactions;
- être sensible aux influences éventuelles de leur jugement lors
de la réalisation de l'audit.
Les principes d’audit
2- Présentation impartiale: l'obligation de
reporter de manière fidèle et exacte
Les constats de l'audit, les conclusions de l'audit et les rapports
d'audit doivent refléter fidèlement et avec précision les
activités d'audit. Les obstacles importants rencontrés au cours
de l'audit et les opinions divergentes non résolues entre
l'équipe d'audit et l'audité doivent être signalés. La
communication doit être véridique, exacte, objective, rapide,
claire et complète.
Les principes d’audit
3- Conscience professionnelle: l'application de
diligence et de jugement dans l'audit
Les auditeurs doivent faire preuve de la plus grande vigilance
compte tenu de l’importance de la tâche qu’ils accomplissent et
de la confiance que leur accordent le client de l’audit et les
autres parties intéressées. La capacité de faire des jugements
motivés dans toutes les situations d'audit est un facteur
important dans l'exécution de son travail avec les soins
professionnels appropriés.
Les principes d’audit
4- Confidentialité: sécurité de l'information
Les auditeurs doivent faire preuve de discrétion dans l'utilisation
et la protection des informations acquises dans l'exercice de
leurs fonctions. Les informations d'audit ne doivent pas être
utilisées de manière inappropriée par l'auditeur ou le client
d'audit, à des fins personnelles, ou d'une manière préjudiciable
aux intérêts légitimes de l'audité.
Ce concept inclut le traitement correct des informations sensibles
ou confidentielles.
Les principes d’audit
5- Indépendance: le fondement de l’impartialité
de l’audit et de l’objectivité des conclusions
d’audit
Il convient que les auditeurs soient indépendants de l’activité
auditée et n’aient ni parti pris ni conflit d’intérêt dans toute la
mesure du possible. Pour les audits internes, il convient que les
auditeurs soient indépendants des responsables opérationnels
de la fonction auditée. Il convient que les auditeurs conservent
un état d’esprit objectif tout au long du processus d’audit pour
s’assurer que les constatations et conclusions sont uniquement
fondées sur les preuves d’audit.
Les principes d’audit
6- Approche fondée sur la preuve: la méthode
rationnelle pour parvenir à des conclusions
d’audit fiables et reproductibles dans un
processus d’audit systématique
Il convient que les preuves d’audit soient vérifiables. Elles
s’appuient généralement sur des échantillons des informations
disponibles, dans la mesure où un audit est réalisé avec une
durée et des ressources délimitées. Il convient d’utiliser
l’échantillonnage de manière appropriée, dans la mesure où cette
utilisation est étroitement liée à la confiance qui peut être
accordée aux conclusions d’audit.
Les principes d’audit
7- Approche fondée sur les risques (Nouveau):
une approche d'audit prenant en compte les
risques et les opportunités
L’approche fondée sur les risques devrait influencer de manière
substantielle la planification, la conduite et le compte-rendu
des audits afin de garantir que les audits se concentrent sur
des questions importantes pour le client d'audit et pour la
réalisation des objectifs du programme d'audit.
Exigences IATF 16949
6.1.2.1 Analyse des risques
L’organisme doit inclure dans ses analyses de risques, au minimum,
les enseignements tirés des rappels de produits, des audits de
produits, des retours et réparations clientèle, des réclamations,
des rebuts et des retouches.
8.3.2.3 Développement de produits dotés de systèmes embarqués
L’organisme doit utiliser un processus pour l’assurance qualité de ses
produits qui contiennent un (des)logiciel(s) embarqué(s). Une
méthode d’évaluation du développement des logiciels doit être
utilisée pour évaluer le processus de développement de logiciel de
l’organisme. Utilisant la priorisation basée sur les risques et leur
potentiel impact sur le client final, l’organisme doit conserver des
informations documentées sur les auto-évaluations des capabilités
pour le développement des logiciels.
L’organisme doit inclure le développement des logiciels dans le
périmètre de son programme d’audits internes. (Voir clause
9.2.2.1).
Exigences IATF 16949
8.5.6.1.1 Modification provisoire des moyens de maîtrise des
processus

Des instructions de travail doivent être disponibles pour
chacune des méthodes de contrôle alternatives. L’organisme
doit passer en revue chaque jour les conditions d’utilisation
des méthodes alternatives de contrôle et, au minimum,
vérifier l’application des instructions de travail avec l’objectif
de revenir à la situation standard, telle que définie dans le
plan de surveillance, le plus tôt possible. Des exemples de
méthodes sont cités ci-dessous mais ne sont pas limitatives :
a) les audits journaliers ciblés comme les LPA (LayeredProcess
Audits) ;
Exigences IATF 16949
9.2 Audit interne (ISO9001)
9.2.1 L’organisme doit réaliser des audits internes à des intervalles planifiés pour
fournir des informations permettant de déterminer si le système de management de
la qualité:
a) est conforme aux
1) propres exigences de l’organisme concernant son système de management de la
qualité;
2) exigences de la présente Norme internationale;
b) est mis en oeuvre de manière efficace et tenu à jour.
9.2.2 L’organisme doit:
a) planifier, établir, mettre en oeuvre et maintenir un ou des programmes d’audit,
couvrant notamment la fréquence, les méthodes, les responsabilités, les exigences
de planification et le compte rendu. Le ou les programmes d’audit doivent tenir
compte de l’importance des processus concernés, des modifications ayant une
incidence sur l’organisme et des résultats des audits précédents;
b) définir les critères d’audit et le périmètre de chaque audit;
c) sélectionner des auditeurs et réaliser des audits pour assurer l’objectivité et
l’impartialité du processus d’audit;
d) veiller à ce que les résultats des audits soient rapportés à la direction concernée;
e) entreprendre sans délai indu la correction et les actions correctives appropriées;
Exigences IATF 16949
9.2.2.1 Programme d’audits internes
L’organisme doit disposer d’un processus documenté d’audit
interne. Ce processus doit comprendre l’élaboration et la
mise en oeuvre d’un programme d’audit interne qui doit
couvrir l’intégralité du système de management de la qualité
incluant les audits du système de management de la qualité,
les audits de processus de fabrication, et les audits produits…
Exigences IATF 16949
9.2.2.2 Audit du système de management de la qualité
L’organisme doit auditer l’ensemble des processus du SMQ sur un cycle
d’audit de trois ans, selon un programme annuel, et mettant en œuvre
l’approche processus afin de vérifier sa conformité à cette norme de
Système de Management de la Qualité du secteur Automobile. A
l’occasion de ces audits, l’organisme doit sélectionner des exigences SMQ
spécifiques du client afin de vérifier leur prise en compte réelle.
Un cycle complet d’audit s’étend sur 3 ans. L’audit de management pour les
processus individuels, qui sont à auditer durant le cycle de 3 ans, doit
être défini sur la base de la performance interne/externe et en fonction
de la gestion de risques. Les organismes doivent maintenir une
justification quant à la fréquence d’audits de leurs processus. L’ensemble
des processus doit être audité sur la période de trois ans (cycle d’audit)
afin d’être conforme aux attendus du standard IATF. Cela est valable,
également, pour l’ISO9001 ainsi que pour les CSR (Customer Specific
Requirements).
Exigences IATF 16949
9.2.2.3 Audit des processus de fabrication
L’organisme doit auditer l’ensemble des processus de fabrication sur
un cycle de trois années civiles, pour déterminer leur efficacité et
leur efficience, et ce en utilisant les démarches spécifiques
requises par les clients. Quand ces approches ne sont pas définies
par le client, l’organisme doit déterminer l’approche à adopter.
Pour chaque processus de fabrication, le plan d’audit doit prévoir
d’auditer toutes les équipes affectées à ces processus en y incluant
un échantillonnage approprié pour les changements d’équipes.
L’audit de processus de fabrication doit comprendre un audit de la
mise en œuvre efficace d’une analyse de risques du processus (telle
que l’AMDEC processus), du plan de surveillance et des
documents associés.
Exigences IATF 16949
9.2.2.4 Audit produit
L’organisme doit auditer les produits en suivant la démarche
spécifique du client aux étapes appropriées de la production
et de la livraison, afin de s’assurer de leur conformité aux
exigences spécifiées. Lorsque le client n’a pas défini
d’approche spécifique, celle-ci doit être définie par
l’organisme.
Exigences IATF 16949
9.3.2 Éléments d’entrée de la revue de direction

6) les résultats d’audit;
L’efficacité du programme d’audit doit être examinée dans le
cadre de la revue de direction. (9.2.2.1)
10.2.3 Résolution de problèmes
L’organisme doit avoir un processus documenté pour la
résolution de problèmes comprenant :
a) la définition de démarches pour divers types et tailles de
problèmes (par exemple, le développement d’un nouveau
produit, les problèmes de fabrication actuellement
rencontrés, les incidents clientèle et les constats d’audit) ;…
CSR PSA
CSR FCA
CSR FCA
CSR FCA
CSR FCA
Un processus, c’est quoi?
C’est un ensemble d’activités corrélées ou en interaction qui
utilise des éléments d’entrée pour produire un résultat
escompté (ISO 9000:2015)

Entrées Activité Activité Activité Sorties


A B N

Les éléments d’entrée d’un processus sont généralement les


éléments de sortie d’autres processus
Eléments d’entrée et de sortie
Les éléments d’entrée peuvent inclure, sans être limitatifs:
• Exigences client (y compris les CSR)
• Exigences internes
• Exigences des PIP
• Eléments de sortie d’autres
processus

Les éléments de sortie comprennent :


• Les exigences d’entrée satisfaites
• Les éléments d’entrée d’autres processus
Questions à se poser sur le processus
• Avec qui?
• Avec quoi?
• Comment?
• Quels résultats?
• Quels supports nécessaires de la part des autres processus?
Questions à se poser sur le processus
Avec qui?
Il s’agit des ressources humaines nécessaires pour le processus.
Il faut vérifier:
 Les rôles, les responsabilités et les autorités
 Les compétences
 La compréhension des CSR, de la politique, …
 La sensibilisation aux objectifs pertinents,…
 La communication efficace
 Motivation à l’amélioration
continue,…
Questions à se poser sur le processus
Avec quoi?
Il s’agit des moyens physiques nécessaires pour le processus.
Il faut vérifier:
 L’infrastructure appropriée est en place
 Les équipements sont bien entretenus
 Les logiciels sont bien maintenus
 Les plans d’urgence sont élaborés et efficaces,…
Questions à se poser sur le processus
Comment?
Il s’agit de la méthode de gestion et de maîtrise de la documentation
nécessaire au processus.
Il faut vérifier:
 La maîtrise efficace des documents (les procédures, les
instructions de travail,…)
 L’identification et la maîtrise des CSR
 L’identification et la maîtrise des exigences des PIP
 La documentation pertinente est disponible,…
Questions à se poser sur le processus
Quels résultats?
Il s’agit du suivi des indicateurs d’efficacité et/ou d’efficience.
Il faut vérifier:
 Les objectifs définis et les actions définies pour les atteindre
 Les résultats obtenus
 L’atteinte ou pas des objectifs définis
 Les actions entamées en cas d’écart
Questions à se poser sur le processus
Quels supports?
Il s’agit du support nécessaire pour le fonctionnement efficace
du processus.
Il faut vérifier:
 L’interaction efficace avec les autres processus du Système de
Management de la Qualité de l’organisme.
Programme d’audit : ISO 19011
3.4 programme d’audit
dispositions relatives à un ensemble d’un ou plusieurs
audits (3.1) planifié pour une durée spécifique et
dirigé dans un but spécifique
Programme d’audit
L’étendue d’un programme d’audit devrait être en fonction
de la taille et de la nature de l’organisme audité, ainsi que
de la nature, des fonctionnalités, de la complexité, du type
de risques et opportunités et du niveau de maturité du ou
des systèmes de management à auditer.
La fonctionnalité du système de management peut être
encore plus complexe lorsque la plupart des fonctions
importantes sont externalisées et gérées sous la direction
d’autres organisations.
Une attention particulière doit être portée sur l'endroit où
les décisions les plus importantes sont prises et sur ce qui
constitue « Le Top Management » du système de
management.
Programme d’audit
Dans le cas de plusieurs sites ou lorsque des fonctions
importantes sont sous-traitées et gérées sous la
direction d’une autre organisation, une attention
particulière doit être accordée à la conception, la
planification et la validation du programme d’audit.
Le ou les responsables du programme d’audit doivent
s’assurer que l’intégrité de l’audit est maintenue et
qu’aucune influence indue n’est exercée sur l’audit.
L’audit doit accorder la priorité à l’allocation de ressources et
de méthodes aux éléments d’un système de management
présentant un risque inhérent élevé et un niveau de
performance inférieur.
Programme d’audit :
Le programme d'audit doit inclure des informations et identifier les ressources
permettant aux audits d'être menés de manière efficace et efficiente dans les délais
impartis. L'information devrait inclure:
a) les objectifs du programme d'audit;
b) les risques et les opportunités associés au programme d'audit et aux mesures prises
pour y remédier;
c) Le champ (étendue, limites, emplacements) de chaque audit du programme d'audit;
d) calendrier (nombre / durée / fréquence) des audits;
e) types d'audit, tels qu'interne ou externe;
f) critères de vérification;
g) les méthodes d'audit à employer;
h) critères de sélection des membres de l'équipe d'audit;
i) informations documentées pertinentes.
Certaines de ces informations peuvent ne pas être disponibles tant que la planification
de l'audit n'est pas encore claire.
Programme d’audit
Programme d’audit
La mise en œuvre du programme d’audit doit faire
l’objet d’un suivi et d’une évaluation continue pour
garantir la réalisation de ses objectifs. Le programme
d'audit doit être revu afin d'identifier les besoins de
changement et les opportunités d'amélioration
possibles.
Elaboration du programme d’audit
Rôle et responsabilité du manager du programme d’audit
a) établir l'étendue du programme d'audit en fonction des objectifs pertinents et des
contraintes connues;
b) déterminer les enjeux externes et internes, ainsi que les risques et opportunités
pouvant affecter le programme d'audit, et mettre en œuvre des mesures pour y faire
face, en intégrant ces actions dans toutes les activités d'audit pertinentes, le cas
échéant;
c) assurer la sélection des équipes d'audit et la compétence globale pour les activités
d'audit en attribuant des rôles, des responsabilités et des autorités, et en ayant l’appui
du leadership, le cas échéant;
d) établir tous les processus pertinents, y compris les processus pour:
- la coordination et la planification de tous les audits dans le programme d'audit;
- l'établissement d'objectifs d'audit, du (des) domaine (s) et des critères des audits, la
détermination des méthodes d'audit et la sélection de l'équipe d'audit;
- évaluer les auditeurs;
- la mise en place de processus de communication externes et internes, selon le cas;
- la résolution des litiges et le traitement des plaintes;
- suivi d'audit, le cas échéant;
- faire rapport au client de l'audit et aux parties intéressées concernées, le cas échéant.
Elaboration du programme d’audit
Rôle et responsabilité du manager du programme d’audit
e) déterminer et assurer la fourniture de toutes les
ressources nécessaires;
f) veiller à ce que les informations documentées appropriées
soient préparées et conservées, y compris les
enregistrements du programme d'audit;
g) surveiller, examiner et améliorer le programme d'audit;
h) communiquer le programme d'audit au client de l'audit
et, le cas échéant, aux parties intéressées concernées.
La ou les personnes qui gèrent le programme d’audit doivent
demander son approbation par le client.
Elaboration du programme d’audit
Compétence du responsable du management du programme d’audit
Il convient que la personne responsable du management du programme d’audit
dispose de la compétence nécessaire qui lui permet de manager ce
programme et les risques qui lui sont associés de manière efficace et
efficiente, ainsi que des connaissances et aptitudes dans les domaines
suivants:
— les principes d’audit, les méthodes et les processus;
— les normes de système de management et les documents de référence;
— informations sur l'audité et son contexte (par exemple, problèmes externes /
internes, parties intéressées et leurs besoins et attentes, activités
commerciales, produits, services et processus de l'audité);
— les exigences légales et autres exigences applicables, liées aux activités de
l’audité;
Le cas échéant, une connaissance de la gestion des risques, de la gestion de
projets et de processus ainsi que des technologies de l'information et de la
communication (TIC) peut être envisagée.
La ou les personnes qui gèrent le programme d’audit doivent s’engager dans des
activités de développement continu appropriées afin de conserver la
compétence nécessaire pour gérer le programme d’audit.
Elaboration du programme d’audit
Détermination de l’étendue du programme d’audit
La ou les personnes qui gèrent le programme d’audit doivent déterminer
l’étendu du programme d’audit. Cela peut varier en fonction des
informations fournies par l'audité concernant son contexte.
Les autres facteurs ayant une incidence sur l’étendue d’un programme
d’audit comprennent:
— l’objectif, le champ et la durée de chaque audit, ainsi que le nombre
d’audits à réaliser, y compris le suivi d’audit, le cas échéant;
— les normes du système de gestion ou d'autres critères applicables;
— le nombre, l’importance, la complexité, la similitude et la localisation
des activités à auditer;
— les facteurs qui influent sur l’efficacité du système de management;
— les critères d’audit applicables, tels que les dispositions planifiées
pertinentes aux exigences de management, des normes, des exigences
légales et contractuelles, et aux autres exigences auxquelles doit
satisfaire l’organisme;
Elaboration du programme d’audit
Détermination de l’étendue du programme d’audit
— les conclusions des audits internes ou externes et des revues de direction
précédents;
— les résultats d’une revue de programme d’audit précédente;
— la langue, le contexte culturel et social;
— les préoccupations des parties intéressées, telles que les réclamations des
clients ou la non-conformité avec les exigences légales , et les autres exigences
auxquelles doit satisfaire l’organisme, ou les enjeux logistiques
— les modifications importantes apportées à l’audité ou à son fonctionnement
ou relatives à ses risques et opportunités;
— la disponibilité des technologies d’information et de communication à l’appui
des activités d’audit, notamment l’utilisation de méthodes d’audit à distance
— L’apparition d'événements internes et externes, tels que des non-conformités
de produits ou de services, des fuites en matière de sécurité de l'information,
des incidents de santé et de sécurité, des actes criminels ou des incidents
environnementaux;
— les risques et les opportunités pour l’entreprise, y compris les actions visant à
les gérer.
Programme d’audit : IATF 16949
9.2.2.1 Programme d’audits internes
L’organisme doit disposer d’un processus documenté d’audit interne. Ce
processus doit comprendre l’élaboration et la mise en œuvre d’un
programme d’audit interne qui doit couvrir l’intégralité du système de
management de la qualité incluant les audits du système de management
de la qualité, les audits de processus de fabrication, et les audits produits.
Le programme d’audit doit être établi prioritairement en tenant compte des
risques, des tendances de la performance interne et externe et de la criticité
du(es) processus.
Quand l’organisme est responsable du développement de logiciel(s), il doit
inclure dans son programme d’audit interne les évaluations de sa capabilité
à développer des logiciels.
La fréquence des audits doit être revue et, si nécessaire, ajustée en fonction de
l’occurrence des modifications de processus, des non-conformités internes
et externes et/ou des réclamations client.
L’efficacité du programme d’audit doit être examinée dans le cadre de la revue
de direction.
Programme d’audit
Exercice: Définir un (des) programme(s) d’audit de votre
société
Démarche d’audit interne
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit

• Etablir le premier contact avec l’audité


Préparation de l’audit
(confirmer les objectifs d’audit, le champ
d’audit,… demander l’accès aux documents
Réalisation de l’audit et enregistrements pour les besoins de
planification,…)
Préparation et diffusion
• Déterminer la faisabilité d’audit (vérifier
du rapport d’audit l’existence des ressources et du temps
nécessaire pour réaliser l’audit, la
Clôture de l’audit
disponibilité des informations nécessaires
et pertinentes,…)

Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit

 Réalisation d’une revue des documents (ex:


Préparation de l’audit les documents et les enregistrements du
système de management, ainsi que les
rapports d’audit précédents s’il y a lieu, les
Réalisation de l’audit
indicateurs et leurs tendances)
 Préparation du plan d’audit
Préparation et diffusion
du rapport d’audit  Répartition des tâches au sein de l’équipe
d’audit
Clôture de l’audit  Préparation des documents de travail

Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit

Exercice : Choisir un processus et préparer


Préparation de l’audit un plan pour son audit

Réalisation de l’audit

Préparation et diffusion
du rapport d’audit

Clôture de l’audit

Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Préparation du plan d’audit
En se basant sur une analyse des risques, le
responsable d’audit prépare un plan d’audit
Préparation de l’audit
qui couvre :
 Le champ et l’objectif de l’audit
Réalisation de l’audit  Les critères de l’audit et les documents de
références
Préparation et diffusion  Les processus/activités à auditer
du rapport d’audit
 L’équipe, la date, le lieu et les horaires d’audit
 Le besoin de se familiariser avec les process et
Clôture de l’audit les zones à auditer

Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Préparation du plan d’audit
 les rôles et les responsabilités des membres de
l’équipe d’audit ainsi que des guides et des
Préparation de l’audit
observateurs
 l’identification du représentant de l’audité
Réalisation de l’audit pour l’audit
 les actions de suivi éventuelles à partir d’un
Préparation et diffusion audit précédent
du rapport d’audit
Le plan d’audit peut être passé en revue et
accepté par l’audité. Il convient de résoudre
Clôture de l’audit
toute objection, soulevée par l’audité.

Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Préparation des documents de travail
Il convient que les membres de l’équipe d’audit
Préparation de l’audit
recueillent et passent en revue les
informations pertinentes relatives à leurs
tâches d’audit et préparent si nécessaire les
Réalisation de l’audit
documents de travail servant de références et
d’enregistrements de preuves d’audits:
Préparation et diffusion
du rapport d’audit
• Checklistes d’audit
• Plans d’échantillonnage,…
Clôture de l’audit

Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Préparation des documents de travail
Les checklistes d’audit servent à:
Préparation de l’audit  Assurer que les auditeurs ont bien tenu
compte de
Réalisation de l’audit
l’objectif de l’audit
 Aider les auditeurs à mieux contrôler toutes
Préparation et diffusion
les phases d’exécution de l’audit
du rapport d’audit
 Servir comme support d’enregistrement et de
suivi des éléments à auditer
Clôture de l’audit
 Guider les auditeurs et permettre la cohérence
dans la conduite de l’audit
Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Préparation des documents de travail
Il convient que les checklistes d’audit soient
Préparation de l’audit
conçues avec l’approche processus.

Réalisation de l’audit

Préparation et diffusion
du rapport d’audit

Clôture de l’audit

Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit

Exercice : Choisir un processus et préparer un


Préparation de l’audit checklit pour son audit

Réalisation de l’audit

Préparation et diffusion
du rapport d’audit

Clôture de l’audit

Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit Conduite de la réunion d’ouverture

Préparation de l’audit Communication pendant l’audit

Recueil et vérification des informations


Réalisation de l’audit

Elaboration des constats d’audit


Préparation et diffusion
du rapport d’audit

Détermination des conclusions d’audit


Clôture de l’audit

Conduite de la réunion de clôture


Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Conduite de la réunion d’ouverture
L’équipe d’audit commence par une
Préparation de l’audit
réunion d’ouverture dont l’objectif
principal est :
 Confirmer les objectifs de l’audit
Réalisation de l’audit  Confirmer / ajuster le plan d’audit.
 S’assurer que toutes les activités
Préparation et diffusion planifiées peuvent être réalisées.
du rapport d’audit
 Impliquer les principaux acteurs sur
les conditions de déroulement de
Clôture de l’audit
l’audit.
 Offrir la possibilité à l’audité de poser
Suivi de l’audit des questions.
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Communication pendant l’audit
Il convient que l’équipe d’audit fasse
Préparation de l’audit régulièrement le point pour échanger des
informations, évaluer l’avancement de l’audit
et répartir à nouveau les tâches entre les
Réalisation de l’audit
membres de l’équipe d’audit si nécessaire.
Pendant l’audit, il convient que le responsable
Préparation et diffusion
du rapport d’audit de l’équipe d’audit informe régulièrement
l’audité de l’avancement de l’audit et de toute
Clôture de l’audit
difficulté. Il convient d’informer
immédiatement l’audité de toute preuve
recueillie au cours de l’audit qui laisse
Suivi de l’audit supposer un risque immédiat et significatif.
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Recueil et vérification des informations
Pendant l’audit, il convient de recueillir, à l’aide
Préparation de l’audit d’un échantillonnage approprié, les
informations relatives aux objectifs, au champ
et aux critères d’audit, y compris les
Réalisation de l’audit
informations relatives aux activités et
processus, puis de les vérifier. Il convient que
Préparation et diffusion
du rapport d’audit
seules les informations vérifiables puissent
constituer des preuves d’audit. Il convient
d’enregistrer les preuves d’audit aboutissant
Clôture de l’audit
aux constatations d’audit.

Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Recueil et vérification des informations
 Mener des entretiens avec les employés
 Observer les activités, les conditions et
Préparation de l’audit
l’environnement de travail.
 Vérifier les documents tel que les procédures,
Réalisation de l’audit les instructions, les plans de surveillance, les
spécifications,...
Préparation et diffusion  Vérifier les enregistrements tel que les
du rapport d’audit
enregistrements de contrôles, compte rendu
de réunion, plans d’action, …
Clôture de l’audit
 Vérifier les indicateurs,…
 ……
Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Elaboration des constats d’audit
 Il convient d’évaluer les preuves d’audit par
rapport aux critères d’audit pour élaborer les
Préparation de l’audit
constatations d’audit.
 Les constatations d’audit peuvent indiquer
Réalisation de l’audit soit une conformité soit une non-conformité
aux critères d’audit.
Préparation et diffusion
 il convient que les constatations d’audits
du rapport d’audit individuelles comprennent la conformité et
les bonnes pratiques, ainsi que leurs preuves
Clôture de l’audit
associées, les opportunités d’amélioration et
les recommandations éventuelles à l’intention
de l’audité.
Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Elaboration des constats d’audit
 Il convient d’enregistrer les non-conformités
Préparation de l’audit et les preuves associées d’audit.
 Une non conformité devrait être structurée et
formulée pour qu’elle soit claire, objective et
Réalisation de l’audit
suffisamment complète.
 L’auditeur devrait dégager une ou plusieurs
Préparation et diffusion
du rapport d’audit preuves tangibles pour toute non conformité.
 Il convient de procéder à leur revue avec
Clôture de l’audit l’audité, afin que les preuves d’audit soient
reconnues, exactes et que les non-conformités
Suivi de l’audit
soient comprises.
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Elaboration des constats d’audit
Une non-conformité est basée sur:
Préparation de l’audit  Une ou plusieurs exigences identifiées
dans les critères d’audit
Réalisation de l’audit  Une ou plusieurs défaillance
 Une ou plusieurs preuves
Préparation et diffusion
du rapport d’audit

Clôture de l’audit

Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Détermination des conclusions d’audit
Avant la réunion de clôture, il convient que
Préparation de l’audit l’équipe d’audit se concerte pour
 procéder à une revue des constatations d’audit
et de toute autre information appropriée
Réalisation de l’audit
recueillie pendant l’audit
 se mettre d’accord sur les conclusions d’audit
Préparation et diffusion
du rapport d’audit  préparer les recommandations

Clôture de l’audit

Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Détermination des conclusions d’audit
Les conclusions d’audit peuvent traiter des
questions telles que
Préparation de l’audit
 le niveau de conformité par rapport aux critères
d’audit
Réalisation de l’audit
 la mise en œuvre, le maintien et l’amélioration
efficaces du système de management
 la réalisation des objectifs de l’audit, la couverture
Préparation et diffusion
du rapport d’audit
du champ de l’audit,…
 les constatations similaires faites dans différents
domaines audités pour identifier les tendances.
Clôture de l’audit
Les conclusions d’audit peuvent amener à des
recommandations relatives aux améliorations ou
à de futures activités d’audit.
Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Conduite de la réunion de clôture
Il convient de tenir une réunion de clôture,
Préparation de l’audit présidée par le responsable de l’équipe
d’audit, pour présenter les constatations et les
conclusions d’audit. Il convient que les
Réalisation de l’audit
participants à la réunion de clôture
comprennent les personnes responsables des
Préparation et diffusion
du rapport d’audit
fonctions ou processus audités.
 Il convient de discuter de toute opinion
Clôture de l’audit
divergente entre l’équipe d’audit et l’audité
relative aux constatations ou aux conclusions
d’audit et, si possible, la résoudre.
Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Il convient que le responsable de l’équipe d’audit
présente les résultats d’audit dans un rapport
conformément aux procédures
Préparation de l’audit
Il convient que le rapport d’audit fournisse un
enregistrement complet, précis, concis et clair de
Réalisation de l’audit l’audit et qu’il comprenne :
 le champ de l’audit/ les unités organisationnelles
Préparation et diffusion
et fonctionnelles/ les processus audités;
du rapport d’audit
 l’identification de l’équipe d’audit
 les dates et les lieux d’audit
Clôture de l’audit
 les critères d’audit
 les constatations d’audit et les preuves associées;
Suivi de l’audit  les conclusions d’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Le rapport d’audit comprend aussi
 une déclaration sur le degré de conformité aux
Préparation de l’audit
critères d’audit.
 les domaines non couverts bien que compris
dans le champ de l’audit
Réalisation de l’audit
 un résumé couvrant les conclusions d’audit
Préparation et diffusion
 les opportunités d’amélioration
du rapport d’audit
 les bonnes pratiques identifiées
 Etc.
Clôture de l’audit

Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
 Il convient d’émettre le rapport d’audit dans
les délais convenus
Préparation de l’audit
 Il convient de dater le rapport d’audit, de le
soumettre à une revue et de
 Il convient ensuite de diffuser le rapport
Réalisation de l’audit
d’audit aux destinataires comme défini dans
les procédures
Préparation et diffusion
du rapport d’audit

Clôture de l’audit

Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
L’audit est fini lorsque toutes les activités
décrites dans le plan d’audit ont été
réalisées.
Préparation de l’audit
Il convient d’intégrer les leçons tirées de
l’audit dans le processus d’amélioration
Réalisation de l’audit
continue du système de management de
l’organisme audité.
Préparation et diffusion
du rapport d’audit

Clôture de l’audit

Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Les conclusions de l’audit peuvent mentionner,
la nécessité de corrections et d’actions
correctives, préventives ou d’amélioration.
Préparation de l’audit
Ces actions sont généralement décidées et
réalisées par l’audité dans des délais
Réalisation de l’audit
convenus.
Il convient de vérifier l’achèvement et
Préparation et diffusion
du rapport d’audit
l’efficacité des actions entreprises. Cette
vérification peut faire partie intégrante d’un
audit ultérieur.
Clôture de l’audit

Suivi de l’audit
Démarche d’audit interne
Méthodes/Techniques d’audit
Les audits sont réalisés sur la base d’interviews, vérification de
la documentation, observation, échantillonnage, vérification
des enregistrements,… de prise de notes efficace, de
compréhension, de bonne communication et d’obtention de
preuves tangibles pouvant être vérifiées par rapport aux
critères d’audit.

Les techniques utilisées pour la réalisation des audits peuvent


varier selon les fonctions et les responsabilités des audités.
Démarche d’audit interne
Méthodes/Techniques d’audit
 Dirigeant (ne sont pas concernés par les détails, gèrent les
stratégies): l’audit est basé sur la stratégie ainsi que sur la
conception et l’amélioration du SMQ.
 Cadres manager: l’audit est basé essentiellement sur le
déploiement des objectifs, les mesures associées, l’organisation de
leur(s) processus, la disponibilité des ressources, l’analyse des
données,…
 Superviseurs / responsables: l’audit sera basé sur l’organisation
technique, les compétences disponibles et/ou nécessaires, le
reporting, les améliorations techniques, la disponibilité des
ressources humaines et matérielles.
 Opérateurs: l’audit sera mené sur la disponibilité au poste du
système (instructions de travail, …), sur leurs compétences, le
contrôle du produit et leur enregistrement, réactions en cas de
produit non conforme, etc…
Démarche d’audit interne
Méthodes/Techniques d’audit
 Commencez avec des questions ouvertes
 demandez à voir des preuves tangibles à l’aide de questions
fermées
 Sélectionnez des échantillons représentatifs (Attention aux
échantillons déjà préparés…)
 Prenez efficacement des notes
Démarche d’audit interne
Déclenchement des
activités d’audit
Exercice: Utiliser le checklikst d’audit préparé
et faire l’audit du procesus choisi
Préparation de l’audit

Réalisation de l’audit

Préparation et diffusion
du rapport d’audit

Clôture de l’audit

Suivi de l’audit
IATF 16949:2016
7.2.3 Compétence des auditeurs internes
L’organisme doit avoir un (des) processus documenté(s) pour vérifier les
compétences des auditeurs internes sur la base de toutes les exigences définies
par l’organisme et/ou les exigences spécifiques du client. Pour plus
d’informations sur les compétences d’auditeur, se référer à l’ISO 19011.
L’organisme doit tenir à jour une liste des auditeurs internes qualifiés.
Les auditeurs du système de management de la qualité doivent être capables de
démontrer qu’ils possèdent, au minimum, les compétences suivantes :
a) compréhension de l’approche processus du secteur automobile, y compris
l’approche par les risques ;
b) compréhension des exigences spécifiques applicables du client ;
c) compréhension des exigences de l’ISO 9001 et de l’IATF 16949 relatifs au champ
de l’audit ;
d) compréhension des exigences pour l’utilisation des outils de base ("outils de
base" soit "core tools" en anglais) applicables au domaine d’application de
l’audit ;
e) compréhension de la façon de planifier et conduire un audit, rédiger un rapport
d'audit et clore les constats d’audit.
IATF 16949:2016
7.2.3 Compétence des auditeurs internes
Au minimum, les auditeurs de processus de production doivent démontrer leur
connaissance technique vis-à-vis du (des) processus de fabrication à auditer, y compris
l’analyse de risques du (des) processus (comme l’AMDEC de processus) et le plan de
surveillance.
Au minimum, les auditeurs de produit doivent démontrer leurs compétences dans la
compréhension des exigences relatives au produit et dans l’utilisation des instruments de
mesure et d’essai pertinents, destinés à vérifier la conformité du produit.
Quand des formations sont dispensées Si le personnel de l’organisme dispense la formation
pour acquérir ces compétences, des informations documentées doivent être conservées
pour démontrer les compétences du formateur vis-à-vis des exigences mentionnées plus
haut.Quand des formations sont dispensées pour acquérir ces compétences, des
informations documentées doivent être conservées pour démontrer les compétences du
formateur vis-à-vis des exigences mentionnées plus haut.
Le maintien et l’amélioration des compétences des auditeurs internes doivent être
démontré à travers :
f) la réalisation d'un nombre minimal d’audits par an, tel que défini par l’organisme ;
g) le maintien des connaissances sur les exigences pertinentes, en fonction des
modifications internes (par exemple, technologie des processus, technologie des
produits) et des modifications externes (par exemple, ISO 9001, IATF 16949, outils de
base ("coretools") et exigences spécifiques du client).
Compétence des auditeurs
Connaissances et aptitudes des auditeurs
 appliquer les principes, procédures et méthodes d’audit,
 planifier et organiser le travail de manière efficace,
 réaliser l’audit dans le temps imparti,
 définir les priorités et se concentrer sur les sujets importants,
 recueillir les informations par des entretiens efficaces, en
écoutant, en observant et en faisant la revue des documents,
des enregistrements et des données,
 appréhender et tenir compte des avis des experts,
 comprendre l’adéquation et les conséquences du recours à
des techniques d’échantillonnage pour l’audit,
Compétence des auditeurs
Connaissances et aptitudes générales des
auditeurs
 vérifier la pertinence et l’exactitude des informations recueillies,
 confirmer le caractère suffisant et adéquat des preuves d’audit
pour étayer les constatations et les conclusions d’audit,
 évaluer les facteurs qui peuvent affecter la fiabilité des
constatations et des conclusions d’audit,
 utiliser des documents de travail pour enregistrer les activités
d’audit,
 documenter les constatations d’audit et préparer des rapports
d’audit appropriés,
 respecter la confidentialité et la sûreté des informations, données,
documents et enregistrements,
 communiquer efficacement, oralement et par écrit
 comprendre les types de risques liés à l’audit.
Compétence des auditeurs
Aptitude sociale
Il convient que les auditeurs possèdent les qualités nécessaires pour
leur permettre d’agir en accord avec les principes de l’audit. Il
convient que les auditeurs se comportent professionnellement
pendant la réalisation des activités d’audit en étant, entre autres:
 intègres, c’est-à-dire justes, attachés à la vérité, sincères, honnêtes
et discrets;
 ouverts d’esprit, c’est-à-dire soucieux de prendre en considération
des idées ou des points de vue différents;
 diplomates, c’est-à-dire faisant preuve de tact et d’habileté dans
les relations avec les autres;
 observateurs, c’est-à-dire activement attentifs à l’environnement
physique et aux activités associées;
 perspicaces, c’est-à-dire appréhendant instinctivement et
capables de comprendre les situations;
Compétence des auditeurs
Aptitude sociale
 polyvalents, c’est-à-dire ayant de la facilité à s’adapter à
différentes situations;
 tenaces, c’est-à-dire persévérants, concentrés sur l’atteinte
des objectifs;
 capables de décision, c’est-à-dire capables de tirer en temps
voulu des conclusions fondées sur un raisonnement et une
analyse logiques;
 autonomes, c’est-à-dire sachant agir et travailler de son
propre chef tout en établissant des relations efficaces avec les
autres;
Compétence des auditeurs
Aptitude sociale
 agissant avec courage, c’est-à-dire capables d’agir de manière
responsable et déontologique même si les actions entreprises
peuvent ne pas toujours être appréciées et parfois donner lieu
à un désaccord ou une confrontation;
 ouverts aux améliorations, c’est-à-dire sachant tirer des
enseignements des situations, s’efforçant d’obtenir les
meilleurs résultats d’audit;
 ouverts aux différences culturelles, c’est-à-dire sachant
observer et respecter les traditions culturelles de l’audité;
 acteurs en équipe, c’est-à-dire sachant travailler en parfaite
collaboration avec des tiers, y compris les membres de
l’équipe d’audit et le personnel de l’audité.
Compétence des auditeurs
Aptitude sociale
Un auditeur ne doit pas être :

 Arrogant.
 Pas assez communicatif.
 Ne pas savoir écouter.
 Mauvais organisateur.
 Impatient.
Questions?
Merci pour
votre attention

Vous aimerez peut-être aussi