Vous êtes sur la page 1sur 12

Exercices d’applications et de réflexions sur les nombres complexes (Partie 1)

Exercices avec solutions


2ème BAC Sciences Physiques et Sciences de la Vie et de la Terre (2BAC PC et SVT)
PROF: ATMANI NAJIB

NOMBRES COMPLEXES(Partie 1)
Exercice 1 : Trouver la forme algébrique et Donc : les les points 𝐴, 𝐵 et 𝐶 sont alignés
déterminer la parties réelles et imaginaires des Exercice 3 :soient dans le plan complexe les
nombres complexes suivants : points : A  2; 3 et B 1;1 et C 1; 2 
z1  2  i  1  i   1  2i ²  
3
z2  1  i 3 1)Determiner les affixes des points A et B et C ?
1  3i 1 i
z3  z5  1  i 
10
z4  2)Determiner l’affixe du vecteur AB
3i 3  2i
Solution :1) 3) Déterminer l’affixe de 𝐼, milieu de [𝐴𝐵].
4)Montrer que les points 𝐴, 𝐵 et 𝐶 ne sont pas
z1  6  5i  a  bi donc Re  z1   6 et Im  z1   5
alignés.
5) Déterminer le barycentre de {(𝐴, 2); (𝐵,−1), (𝐶, 3)}
   3i   3 1  3i    3i 
3 2 3
2) z2  1  i 3  13  3  12  6) Déterminer l’affixe du point 𝐷 pour que le
quadrilatère 𝐴𝐵𝐶𝐷 soit un parallélogramme.
z2  1  3 3i  3  3  3 3i  8  0i 

car Im  z2   0 Solutions :1) l’affixe du point A est z A  2  3i

1  3i 1  3i  3  i  3  i  9i  3 6  8i l’affixe du point B est zB  1  i


3) z3    
3i  3  i  3  i  9  i2 10
l’affixe du point C est zc  1  2i
6 8i 3 4i 3
z3     donc Re  z1   et Im  z1    4
10 10 5 5 5 5 2) 𝑎𝑓𝑓( AB )= 𝑎𝑓𝑓(𝐵) − 𝑎𝑓𝑓(𝐴) = 𝑧B – 𝑧A

4) z4  1  i 
1  i  3  2i  3  2i  3i  2 1  5i 1 5
13 13 13 AB 
   i z  1  i    2  3i   1  4i

3  2i 3  2i 3  2i  
9  4i 2

5) z5  1  i   1  i 
10
   1  2i 1  i    2i 
2 5 2 2
5 5
3) z I 
z A  z B 2  3i  1  i 3  2i 3
2

2

2
 i
2
z5   2i   25  i 5  32   i   i  32i
5 2
2
zC  z A 1  2i    2  3i  1  5i
4)  
est un imaginaire pur car Re  z5   0 zB  z A 1  i    2  3i  1  4i
Exercice 2 :soient dans le plan complexe les
points : A 1  i  et B  1  2i  et C  1  i  
 1  5i  1  4i   1  4i  5i  20
2   1  4i  1  4i   12   4i 2
Montrer que les les points 𝐴, 𝐵 et 𝐶 sont alignés.
Solutions : zC  z A 21  i 21 1
   i
1
 2i  i
1
i
1
i zB  z A 17 17 17
zB  z A 2 1
  2  2  
zC  z A 1  i  i 1  2i 1  2 Donc : les points 𝐴, 𝐵 et 𝐶 ne sont pas alignés.
2   i  5) le barycentre de {(𝐴, 2); (𝐵,−1), (𝐶, 3)} ?
2 

Prof/ATMANI NAJIB 1
 z A   zB   zC 2 z A  1zB  3zC zDC  zC  zD  2  i   2i   2  i
zG  
    2 1  3
Donc : z AB  z DC par suite : AB  DC
2  2  3i   11  i   3 1  2i  6  i 3 1
zG     i Donc : le quadrilatère 𝐴𝐵𝐶𝐷 est un parallélogramme
2 1  3 4 2 4
Exercice 5 :Démontrer que S  1  i   1  i  est
5 5

6) ABCD est un parallélogramme si et seulement


un nombre réel.
Si AB  DC c’est-à-dire : zB  z A  zC  zD Solution :On a :

S  1  i   1  i   1  i   1  i   1  i   1  i 
5 5 5 5 5 5

zD  zC  z A  zB

S  1  i   1  i   S
5 5
On en déduit en remplaçant par les données :

zD  1  2i  2  3i  1  i  2  2i S est donc bien un nombre réel.


Exercice 4 : soient dans le plan complexe les 1 3
points :A ; B ; C ; D ; E d’affixes respectivement : Exercice 6 :on pose : j    i
2 2
z A  1  i et z B  3  2i et z C  2  i et z D  2i
et S  j 2n  j n n
et zE  2
1)montrer que : j  j
2

1)Représenter ces points dans le plan complexe


2) Déterminer l’affixe de 𝐼 milieu de [𝐴𝐵]. 2)Démontrer que : S i n 
3)Determiner l’affixe du vecteur AB Solution :1)
4)montrer que le quadrilatère 𝐴𝐵𝐶𝐷 est un  1 3  1
2 2
1 3  3 1 3 3
2

parallélogramme j     i       2 i
2
  i     i
 2 2   2 2 2  2  4 4 2
Solution : 1)
1 3
j2    i j
2 2

2)il suffit de montrer que : S  S  0

   
n n
S  S  j 2n  j n  j 2n  j n  j 2  jn  j2  jn

    
n n n n n
SS  j  jn  j2  jn  j  jn  j j
𝐼 milieu de [𝐴𝐵]. Donc : AI  IB donc zI  z A  zB  zI n n
S  S  j  jn  jn  j  0
zB  z A 3  2i  1  i 3
Donc : zI  donc : zI   2 i S est donc bien un imaginaire pur
2 2 2 Exercice 7 :soit u  tel que u 
Donc : I  2; 3  Montrer que :  z   1  uz  1  u  z  z 
 2

3) z AB  zB  z A  3  2i  1  i   3  2i  1  i  2  i Solution :1) soit z  tel que : 1  uz  1  u  z


4)il suffit de monter que : AB  DC 2
Donc : 1  uz  1 u  z
2

On a : z AB  2  i

Donc : 1  uz 1  uz   1  u  z 1  u  z  
Prof/ATMANI NAJIB 2
   
Donc : 1  uz  1  uz  1  u  z 1  u  z Car : u  u  Donc : S  14  13 i 
3 3 

Donc : 1  uz  uz  uuzz  1  uz  uz  uuzz 2) z  donc : x  et y  / z  x  yi

Donc : uz  uz  uz  uz z  2 z  2  6i  x  yi  2  x  yi   2  6i

   
Donc : u  u z  u  u z  0 Donc : S  2  2i

Donc :  u  u  z  z   0 Exercice10 : dans le plan complexe on considére le


nombre complexe U et soit M l’image du nombre
Et puisque : u  u  0 car u complexe z et on pose : U   z  2i  z  1  
Donc : z  z  0 Donc : z  z Et z  x  yi avec x  et y 
Donc : z 
1)écrire en fonction de x et y la partie réel et la
Exercice8: z 
partie imaginaire de U
Ecrire en fonction de z le conjugué des nombres
2) Déterminer l’ensemble    des points 𝑀(𝑧) du
complexes suivants :
1) Z1   2  i  5  i  2) Z 2  2 z  5i 3) Z 3  z  1 plan tels que : U est réel
3 z  i
3) Déterminer l’ensemble  C  des points 𝑀(𝑧)
Solution :
1) Z1   2  i  5  i    2  i    5  i    2  i  5  i  tels que : U est imaginaire pur
Solution :1) z  x  yi avec x  et y 
2) Z 2  2 z  5i  2 z  5i  2 z  5i
Donc : U   x  yi  2i  x  yi  1
3) Z3   z  1   z  1  z  1
 3z  i  3z  i 3z  i Donc : U   x  i  y  2    x  1  yi 

Exercice 9: Résoudre dans ℂ les équations


Donc : U   x2  y 2  x  2 y   i   y  2 x  2 
suivantes :

1) 2 z  iz  5  4i 2) z  2 z  2  6i Donc : Re U   x 2  y 2  x  2 y et Im U    y  2 x  2

Solution :1) z  2) U est réel ssi Im U   0     :  y  2 x  2  0


donc : x  et y  / z  x  yi
Donc : l’ensemble    des points 𝑀(𝑧) du plan tels
2 z  iz  5  4i  2  x  yi   i  x  yi   5  4i que : U est réel est la droite d’équation :

2 x  y  5   :  y  2x  2  0
 2 x  y   i  2 y  x   5  4i   
2 y  x  4
3) U est imaginaire pur ssi Re U   0
2 x  y  5
2 x  y  5 2 x  y  5 
  
4 y  2 x  8 4 y  2 x  2 x  y  8  5 3 y  13  y  
13  x2  y 2  x  2 y  0
 3
2 2
14 1 1 1
Donc : x 
14 13
par suite: z   i  x 2  2  x        y 2  2 1y  12  12  0
3 3 3 2 2 2

Prof/ATMANI NAJIB 3
2
 1
2
5  1
2
 5 1)écrire en fonction de x et y la partie réel et la
  x     y  1    x     y  1  
2 2

 2 4  2  2  partie imaginaire de U
l’ensemble  C  des points 𝑀(𝑧) tels que : U est 2) Déterminer l’ensemble    des points 𝑀(𝑧) du

imaginaire pur est le cercle de centre :   1 ;1 plan tels que : U est réel
2 
Solution :1) z  x  yi avec x  et y 
et de rayon : R  5
2
Donc : U  2i  x  yi    x  yi   2ix  2 y  x  yi
Exercice11 :
A) Résoudre dans ℂ les équations suivantes :
Donc : U   2 y  x   i  y  2 x 
1) 2 z  3z  1  2i  0 2) z  1  i  z  3  2i  0
Donc : Re U   2 y  x et Im U   y  2 x
3)  3  i  z  z  i
2) U est réel ssi Im U   0     : y  2 x  0
B) Déterminer les ensembles suivants :
z  2i Donc : l’ensemble    des points 𝑀(𝑧) du plan tels
1) (E1) = {𝑀(𝑧) / ∈ ℝ}
z i que : U est réel est la droite d’équation :
z  2i    : y  2 x
2) (E2) = {𝑀(𝑧) / ∈ 𝑖ℝ}
z i Exercice 14 :calculer le module des nombres
Exercice12 :Démontrer que :
1 3
complexes suivants : 1) z  i 2) z  3  4i
   
2 n 1 2 n 1
S 3 i  i 3 est un nombre 2 2

réel n  Solution :
Solution :On a : 1 3 1
2
 3
2
1 3
z  i           1 1
 i  3      3  i     1   3  i 
2 n 1 2 n 1 2 n 1
2 n 1 2 2 2  2  4 4

z   3  4i  32   4   25  5; 2i   2 
Donc:  i  3    3  i
2
2 2
2 n 1 2 n 1
car  1
2 n1
 1
Exercice15 :
Donc : S   3  i    3  i
2 n 1 2 n 1
A) Déterminer les modules des complexes
suivants :
       
2 n 1 2 n 1 2 n 1 2 n 1
S 3 i  i 3  3 i  i 3 1 1
1) z1  3  3i 2) z2   3i 3) z2 
1 i
   
2
 3  i  3  i
2 n 1 2 n 1 2 n 1 2 n 1
S 3 i  i 3
4) z4  x où 𝑥 ∈ ℝ

Donc : S  S B) Ecrire sous la forme algébrique les complexes


suivants puis déterminer leurs modules :
donc S est bien un nombre réel.
Exercice13 : dans le plan complexe on considére le 1) u  2  5i 2) u  1  i 3) u3  2  3i   2 i 
1  3i i 3 2
1 2
nombre complexe U et soit M l’image du nombre
C) Déterminer l’ensemble des points 𝑀(𝑧)
complexe z et on pose : U  2iz  z

Et z  x  yi avec x  et y 

Prof/ATMANI NAJIB 4
1 Methode1 : Méthode algébrique :
tels que : A(𝑧) ;B( z ) et C( ) soit alignés.
z
z donc x  et y  tel que : z  x  yi
Exercice16 :calculer le module des nombres
complexes suivants : 1) z1  5 1  i 3  z  1  2i  z  7  2i  x  yi  1  2i  x  yi  7  2i

 x 1  i  y  2  x  7  i  y  2
3
1 i 3 
2) z 2  1  i  3  i  3) z 3   

 1  i 
  x  1   y  2    x  7    y  2    x  1   y  2    x  7    y  2 
2 2 2 2 2 2 2 2

Solution :
1) z1  5 1  i 3   5 1  i 3  5 1  3  10  x 2  2 x  1  y 2  4 y  4  x 2  14 x  49  y 2  4 y  4

2) z2  1  i   3  i   1  i  3  i  2  4  2 2  12 x  8 y  48  0     : 3x  2 y  12  0

3
 1 i 3 
3
Exercice19:Déterminer l'ensemble des points
 1 i 3 
3 3
3) 1 i 3  1 i 3
z3         
 1 i  1 i  1 i
 
 1 i  d'affixe tels que :a) z  3  i  5
 

b) z  4  5i  z  2
3
 4
 2
3
z3     2 2
 2 Solution :
Exercice17 :Le plan complexe est rapporté à un a) Soit le point d'affixe 3  i
 
repère orthonormé O; u; v ; les points A, B et C

L'ensemble cherché est le cercle de centre A et


ont pour affixes: z A  2 et z B  1 3i et z C  3  i 3
de rayon .
Montrer que le triangle ABC est équilatéral b) Soient B et C les points d'affixes 4  5i et
Solution :il suffit de montrer que : AC    BC

 1
2
  z  z  1  3i  2  1  3i   3  42
2

L'ensemble cherché est la médiatrice du

1 segment  BC 
2
C  zC  z  3  3i  2  1  3i   3  42
2

BC  zC  z B  3  3i  1  3i  2  2 Exercice20 :Déterminer l'ensemble  C  des points

Donc : AC    BC
d'affixe tels que : z  2i  3
Exercice18 : Déterminer l'ensemble    des
Solution :
Methode1 : Méthode géométrique :
points d'affixe tels que : z  1  2i  z  7  2i
z  2i  3 On pose : A  z A  2i 
Solution :
Methode1 : Méthode géométrique :
 zM  z A  3  AM  3
z  1  2i  z  7  2i  z  1  2i   z   7  2i 
L'ensemble  C  cherché est le cercle de centre :
On pose : A  z A  1  2i  et B  zB  7  2i 
A  0; 2  et de rayon : R  3
 zM  z A  zM  zB  AM  BM
Methode1 : Méthode algébrique :

L'ensemble    cherché est la médiatrice du z donc x  et y  tel que : z  x  yi

segment  AB  z  2i  3  x  yi  2i  3  x  i  y  2   3
Prof/ATMANI NAJIB 5
 x 2   y  2   3   x  0    y  2   32
2 2 2

L'ensemble  C  cherché est le cercle de centre :

A  0; 2  et de rayon : R  3

Exercice21 : Déterminer l'ensemble    des

1
points d'affixe tels que : iz  3  z  4i  1
i

2) arg z A  0  2  et arg z B   2 
Solution : 2
 
 2 
Methode1 : Méthode géométrique :
arg zC  et arg z D   2 
4 2
1 1
iz  3  z  4i  1  i  z  3i    z  4  i  arg zE    2  et arg z F  3  2 
i i 4

1 Exercice23 :Donner la forme trigonométrique du


 z  3i  z  4  i car i  1 nombre complexe 𝑧 dans les cas suivants :
i
1) z1  3  i 2) z2  1  i 3) z3   3  1 i
 z  3i  z   4  i  6 2

4) z3  1  3i 5) 𝑧 = 7 6) 𝑧 = −12
On pose : A  z A  3i  et B  zB  4  i 
2
Solution :1) z1  12  3  4  2
 zM  z A  zM  zB  AM  BM
 3 1    
L'ensemble    cherché est la médiatrice du z1  3  1i  2   i   2  cos  i sin 
 2 2   6 6

segment  AB  
arg z1   2 
Exercice22 : Le plan complexe est rapporté à un 6

repère orthonormé O; u; v ; 
on considère les points A ; B ;C ;D ;E ;F qui ont
pour affixes: z A  2 et z B  2i et zC  2  2i et

zD  3i et zE  3 et zF  2  2i

1)Représenter les points A ; B ;C ;D ;E ;Fdans Le


plan complexe
2)on utilisant la représentions déterminer
2) z2  12   1  2
2

l’argument des complexe : z A et z B et zC et z D et


 1 1    
z E et z F z1  1  i  2  i   2  cos 4  i sin 4 
 2 2  
Solution :1)
Et on a : cos   x   cos x et sin   x    sin x donc :

      
z2  2  cos     i sin     arg z2    2 
  4  4  4
Prof/ATMANI NAJIB 6
3 1 3 1 1 3       
3) z3    i z3     z2  2sin  cos     i sin    
6 2 36 4 3 3 2 2 2  2 2 

3 1 3 3      
  cos  i sin   Si   0;   alors :   0;  donc 2 sin
3 1
z3    i    i   0
6 2 3  2 2  3  3 3 2  2 2

Et on a : sin   x   sin x et cos   x    cos x


Donc : la forme trigonométrique du nombre
complexe z2 est :
Donc:

3        3   2   2         
z3   cos      i sin        cos    i sin    z2  2sin  cos     i sin    
3   3  3  3   3   3  2 2 2  2 2 

4) z3  1  3i   
z  2sin et arg z   2 
2 2
 1  
2
z3    3  42
2

    
 Si    ;0 alors :    ; 0  donc 2 sin 0
 1 3    2  2  2
z3  1  3i  2    i   2   cos  i sin 
 2 2   3 3
      
z2  2sin   cos     i sin    
sin   x    sin x et cos   x    cos x 2 2 2  2 2 

         4   4          
z4  2  cos      i sin       2  cos    i sin    z2  2sin  cos       i sin      
  3  3    3   3  2  2 2  2 2 

Exercice24: Donner la forme trigonométrique du


        
nombre complexe 𝑧 dans les cas suivants avec z2  2sin  cos    i sin  
2  2   2 
   ;    0
Donc : c’est la forme trigonométrique du nombre
1) z1  sin   i cos  2) z2  1  cos   i sin  complexe z2 et on a :

3) z3  sin   2i sin 2   
2 z  2sin et arg z   2 
Solution : 1) 2 2

        
z1  sin   i cos   1 cos      i sin      3) z3  sin   2i sin 2  2 cos sin  2i sin 2
2 2 2 2
 2  2 
  
Donc : c’est forme trigonométrique du nombre z3  2 sin  cos  i sin 
2 2 2

complexe z1 donc z1  1 et arg z     2 
   
 Si   0;   alors :
2
  0;  donc 2 sin 0
2  2 2
  
2) z2  1  cos   i sin   2sin  i 2sin
2
cos Donc : la forme trigonométrique du nombre
2 2 2
  
   complexe z3 est : z3  2 sin  cos  i sin 
z2  2 sin  sin  i cos  2 2 2
2 2 2
 
       
z2  2sin  cos     i sin    
z  2sin et arg z   2 
2 2
2  2 2  2 2 
Prof/ATMANI NAJIB 7
     z1 2               
 Si    ;0 alors :    ; 0  donc 2 sin 0 Z   cos      i sin       2  cos    i sin   
2  2  2 z2 2  6 4  6 4    12   12  

     z1 2               
z2  2sin   cos    i sin    Z   cos      i sin       2  cos    i sin   
2 2  2  z2 2   6 4   6 4    12   12  

      
6 2
z2  2sin
 
cos      i sin      
2 
U  z  z   2;     2;  
6 2
 2   2  1

2
6  4
Donc : c’est la forme trigonométrique du nombre  
   
U   26 ;     2;     27 ;      
complexe z2 et on a :  2   2 

    3   3  
et arg z     2  U  27  cos     i sin      2  0  1i   2 i
7 7
z  2sin
2 2   2   2 
Exercice25 : on considère les nombres 2)

complexes : z1  3  i et z2  1  i et Z  z1 et Z
3 i

 
3  i 1  i 

3  3i  i  1

3 1
i
3 1
z2 1 i 1  i 1  i  2 2 2

U  z16  z22       3 1 3 1
Z  2  cos    i sin     i
  12   12   2 2
1)Ecrivez les nombres complexe z1 ; z2 et Z et
 3 1
Sous leurs formes trigonométriques.       3 1
cos    2 cos   
2) Ecrire le complexe Z Sous sa forme algébrique Donc :   12  2   12 

2 2
   3  1 sin     3 1
puis en déduire cos et sin      
12 12 sin  12  
2   12  2 2
   2
Solution :1) z1  3  i
   6 2
cos   
  12  4
3   1  4  2
2
z1  
2

sin     6  2
 3 1      12 
Donc : 3  i  2   4
 2  i 2   2  cos 6  i sin 6 
  8
 2 6
Exercice26 : Ecrire le complexe Z    i 
On a : cos   x   cos x et sin   x    sin x  2 2 

Sous sa forme algébrique
       
Donc : z1  2  cos     i sin       2;  
  6  6   6 2 6
Solution :On va d’abord écrire u  i
2 2
On a : z2  12   1  2
2

Sous la forme trigonométrique


 1 1     2 6 1 3   
z2  1  i  2  i   2  cos 4  i sin 4  u i  2   i   2  cos  i sin 
 2 2   2 2 2 2   3 3
8
         2 6  
8
z2  2  cos     i sin       2;   Donc : Z  
  4   4   4  2  i 2    2; 3 
 

Prof/ATMANI NAJIB 8
Exercice30 : Soient A, 𝐵 et 𝐶 des points dans le
 8 8   8 8 
Z   2 ;   16  cos  i sin 
 3  3 3  plan complexe d’affixes respectifs z  3  5i ,

 6  2 6  2  z  3  5i et zC  7  3i
Z  16  cos  i sin 
 3 3 
zB  zC
  2 2 1)montrer que :  2i
   z A  zC
Z  16  cos  2    i sin  2  
  3   3 
2)monter que ABC est un triangle rectangle et
  2   2    1 3 que : BC  2 AC
Z  16  cos    i sin     16    i 
  3   3   2 2  zB  zC 4  8i 2i  4  2i 
Solution :1)    2i
z A  zC 4  2i 4  2i
Z  8  8 3i
Exercice 27 : Déterminer le module et l’argument  CA; CB   arg  zB  zc   2 
 
du nombre complexe 𝑧 dans les cas suivants :  z A  zC 

1) z 
3 3 3
i 2) z  5  5i 3) z  6  6 3i  CA; CB   arg  2i   2 
2 2
CA; CB   2  2 
4) z   3  3i  5) z  2  2 3i 6) z  6  i 2
4

Donc : ABC est un triangle rectangle en C


 1 3
7) z   
3  3i    i 
2 
8) z 
1
6 i 2 On a :
zB  zC z  zC
 2i donc: B  2i
 2 z A  zC z A  zC

2  2 3i z B  zC
9) z  Donc :  2 donc:
BC
2
6 i 2 z A  zC AC
Exercice28 : Déterminer les racines carrées de Donc : BC  2 AC
3 1 Exercice31 : Le plan complexe est rapporté à un
z  i Solution :
2 2

repère orthonormé O; i; j ; 

On a : z  1 et arg z   2  Soient A, 𝐵 et 𝐶 des points dans le plan complexe
6
d’affixes respectifs a  2i , b  2 1  i  et
Donc les racines carrées de z sont :
c  a b
    
u1  1;   cos  i sin et u2  u1 1)Montrer que OBCA est un losange
 12  12 12
3
Exercice29 : Soit le complexe : 2) Montrer que : arg c   2 
8
u   
3 1  i 3 1  Solution :
1) Calculer 𝑢² puis déterminer la forme
1)On a : c  a  b donc : OC  OA  OB
trigonométrique de 𝑢²
2) En déduire la forme trigonométrique de 𝑢 Donc OBCA est un parallélogramme

Prof/ATMANI NAJIB 9
Exercice32 : Soient A, 𝐵 et 𝐶 des points dans le

plan complexe d’affixes respectifs a  2i,

b  3  2i et c  5  i

Soit  une mesure de l’angle orienté : AB; AC  


Calculer tan 
on a : a  0  2i  2  OA
 
ca 
Solution :On a : AB; AC  arg 
ba
  2 
OB  b  0  2 1  i   2 1  i   2 2  2
ca 
alors : OB  OA Donc :   arg    2 
ba
donc OBCA est un losange
c  a 3  2i  3  2i 1  i  1  5i 1 5

 2 
     i
2) arg c  i; OC
ba 1 i 1  i 1  i  2 2 2

  
ca 26
 i; OB  OB; OC  2  
ba 2

  i; OB    OB; OA   2  (OBCA : losange) ca


1 26 1 5
Donc :   cos   i sin     i
2 ba 2 2 2
1 a
 arg b  arg  2  Donc : 26 cos   1 et 26 sin   5
2 b
1 5
Donc : cos   et sin  
1
 arg b   arg a  arg b   2  26 26
2
Donc : tan   5
1
Donc : arg c   arg a  arg b   2  Exercice33 :On considère dans le plan complexe
2



muni d’un repère orthonormé ℛ O; e1 ; e2  les points
Or : a  2i donc : arg a   2 
2 𝐴, 𝐵 et 𝐶 d’affixes respectifs : z1   2 et z2  1  i
 2 2
Et : b  2 1  i   2  i  et z3  1  i
 2 2 
1) Placer dans le repère ℛ les points 𝐴, 𝐵 et 𝐶
    2) Déterminer le module et l’argument du nombre
b  2  cos  i sin  donc arg b   2 
 4 4 4 z2  z1
complexe et déterminer une mesure de
1   z3  z1
Donc : arg c      2 
2 2 4 

l’angle AC; AB 
3
Donc : arg c   2  3) Montrer que la droite (𝑂𝐴) est la médiatrice du
8 segment [𝐵𝐶] et en déduire que :

 

AO; AB   2 
8
Prof/ATMANI NAJIB 10
z1  z2  7
2
49 2
4) Ecrivez le nombre sous sa forme  x    y2   0
z1  10  100 5
  2
algébrique puis en déduire cos ( ) et sin ( )  7 9
8 8  x    y2 
Exercice34 :1° Vérifier que les points 𝐴(5+3𝑖) ;  10  100

𝐵(2+𝑖) et 𝐶(−1−𝑖) sont alignés Il s'agit de l'équation du cercle (C) de centre


2° Est ce que les points 𝑀(−2+2𝑖), 𝑁(2−𝑖) et 7 3
𝑁(1−𝑖) sont alignés ? ω( +0 i) et de rayon .
10 10
Exercice35 : Dans le plan complexe, déterminer
Le point A(1) appartient à (c).
l'ensemble des points M d'affixe z tel que :
L'ensemble cherché est donc le cercle (C) privé
5z  2 de A.
Z  Soit un imaginaire pur.
z 1
Solution : Pour répondre à cette question, on
peut écrire Z sous forme algébrique et dire que sa
partie réelle est nulle ou il suffit de calculer la
partie réelle.
Il faut que z≠1 . On note A(1)
z donc x  et y  tel que : z  x  yi

Z 
5z  2 5x  2  5iy
 

5x  2  5iy x  1  iy  
z 1 x  1  iy
 
2
x  1  y2

Z
5x 2
 
 5x  2x  2  5y 2  i 5xy  2y  5xy  5y  Exercices36 :
x  1
2
 y2 Déterminer l'ensemble des points M d'affixe z tels
z 2

Z 
 5x 2
 7x  2  5y 2  3iy  que :
z 1i
1

x  1
2
 y2 Solution :
Première méthode (méthode algébrique)
Z est un imaginaire pur
z  x  yi avec x et y 
 5x 2  5y 2  7x  2

 0
On doit avoir : z  1  i
   
2
x 1  y 2
 z  2  x  2  yi
z  0


5x  5y  7x  2  0
2 2 z 1i  x 1 i y 1 
 
x  1ouy  0
 z 2 z 2
1 1
7 2 z 1i z 1i
 x 2  y2  x 0
5 5
 z  2  z 1i

Prof/ATMANI NAJIB 11
     y  1
2 2 2
 1 1  1  bc 
2 2
 x 2  y2  x  1

 c  b  a  c b  a  bc  b
2

        
 x 2  4x  4  y 2  x 2  2x  1  y 2  2y  1 ca  b  1  1  1  ac  a
 c a  b  ac 
 6x  2y  2  0  y  3x  1
2
1 1 1
L'ensemble cherché est la droite (D) d'équation 
 c b  a  c b  a  c b  b
2 2

        
y  3x  1 ca b  1  1  1 ca a
c a b
Deuxième méthode (méthode géométrique)
On pose : A(−1+i) et B(2) et M (z)  c b  a
2

Donc :    

AM z  1  i  donc z  1  i  AM ca b

 c b  a
2


BM z  2  donc z  2  BM 2)puisque :     alors :
ca b
z 2 z 2 BM
1 1  1  BM  AM   c  b 2 a 
z 1i z 1i AM arg       0  
 c  a  b
L'ensemble des points M cherché est la médiatrice
 c b 
2
a
  arg    0  
du segment [AB]. Donc : arg 
ca b

 c b  a
Donc : 2 arg     arg    
ca b

 c  b  1  b   
arg    arg  
 c  a  2  a   2 
« C’est en forgeant que l’on devient forgeron »
Dit un proverbe.
C’est en s’entraînant régulièrement aux calculs et
exercices Que l’on devient un mathématicien
Exercice37 :soit a et b et c des nombres
complexes tels que : a  b  c  1 et a  c et

bc
 c b  a
2

1)Montrer que :     Bon courage


ca b

 c  b  1  b   
2)en déduire que : arg    arg  
 c  a  2  a   2 
2
 c b  a  c b  a
2

Solution :      
ca b c a  b

1
On a si : z  1 alors : z  donc :
z
Prof/ATMANI NAJIB 12

Vous aimerez peut-être aussi