Vous êtes sur la page 1sur 6

M.

Wissem Fligène Nombres complexes 4M – Série

Exercice 1
Les quatre questions de cet exercice sont indépendantes.
z2 1
1. On définit pour tout nombre complexe différent de 0 et de ( 3), f ( z ) 
z ( z  3)
Ecrire sous forme algébrique les nombres suivants : f (1  i ) et f (1  i )
2. Ecrire sous forme algébrique : (2  i )3  (1  2i )3
3. Résoudre dans l’ensemble des nombres complexes les équations suivantes :
a. 3( z  i )  3i ( z  2  3i )  (i  1)( z  i )
b. z  2 z  9  2i
z  1  2i
4. Pour tout nombre complexe ) * , On pose Z 
z i
a. Déterminer l’ensemble (,) des points -( ) pour lesquels - ′(/) appartient à l’axe des réels
b. Déterminer l’ensemble (1) des points -( ) pour lesquels - ′(/) appartient à l’axe des
imaginaires
Exercice 2
Le plan complexe est rapporté à un repère orthonormé  O, u , v  (unité graphique :4 cm)
1 3
On appelle A, B et C les points d’affixes respectives 7 8 2* , 9 8 1 :; < 8 i .
2 2
On note I le milieu de [A’B], J celui de [B’C], K celui de [C’A]
On considère l’application B du plan, qui à tout point M d’affixe z, associe le point M’ d’affixe ′ tel que
1 i 3
z  z
2
1. a. Déterminer les affixes 7′, 9′ et <′ des points E′, F′et G′ images des points A,B et C par B.
b. Déterminer les affixes des points I, J et K.
2. Calculer les affixes des vecteurs : IJ , IK et KJ
3. Montrer que le triangle IJK est équilatéral.
4. Soit (E) l’ensemble des points M d’affixes z tels que : z  2i  2
a. Déterminer et construire l’ensemble (E).
b. Déterminer et construire l’image (,′) de (E) par l’application B.
c. Donner une équation cartésienne de (,′).
Exercice 3
Dans le plan complexe P, muni d’un repère orthonormé direct  O, u , v  , on considère les points A et B
d’affixes respectives : z A  1 et z B  i
z 1
On pose Z  pour tout ) *
iz  1
1. Déterminer les éventuelles valeurs de z telles que : Z  1  2i
2. a. Montrer que iz  1  z  i
b. Déterminer et tracer l’ensemble (E1) des points M d’affixes z tels que Z  1
3. a. En posant z  x  iy où x et y sont des réels, vérifier que la partie réelle de Z est
x  y 1  x2  y 2  x  y
Re( Z )  et que la partie imaginaire de Z et Im( Z ) 
x 2  (1  y ) 2 x 2  (1  y ) 2
b. Déterminer et tracer l’ensemble (E2) des points M d’affixes z tels que Z soit un nombre réel
c. Déterminer et tracer l’ensemble (E3) des points M d’affixes z tels que z soit un imaginaire pur
M. Wissem Fligène Page 1
M. Wissem Fligène Nombres complexes 4M – Série

Exercice 4
 
Le plan est rapporté à un repère orthonormé direct O, OI , OJ ,soit A, B et C les points d’affixes
respectives 1 , 1 et i et l’application
f : P \  A  P \ C  z 1
tel que z   i  
M  z  ֏ M   z   z 1
1. Déterminer les points invariants par B
2. Quel est l’ensemble des points - lorsque -′ varie sur le cercle trigonométrique ?

  

3. a. Montrer que pour tout z  C \ 1,1 ; OI , OM    AM , MB  2 
2 
b. Construire alors l’ensemble des points - dans chacun des cas suivants :
i. ′ est un réel positif
ii. ′ est imaginaire pur
4. a. Montrer que pour tout z  C \ 1 ;  z   i  z  1  2i
b. Sur quel ensemble varie le point -′ lorsque - varie sur le cercle de centre A et de rayon 1
Exercice 5
1. Ecrire les nombres complexes suivants sous forme trigonométrique :
4
2  1  i   1 i   i 
z  i , z  1 i , z  i  3 , z   , z  2 , z  
2  i  1 i 3  1 i 
2. Déterminer et construire graphiquement l’ensemble des points - d’affixe tels que :

a) arg( z  1)   2  b) arg(3i  z )  0  2  c) arg  (1  i) z  1    2 
2
Exercice 6
On donne les nombres complexes suivants : z1  5 2(1  i) et z2  5 1  i 3  
1
1. Déterminer le module et un argument des nombres complexes : z1 , z2 , z1 et
z1
2. Soit Z le nombre complexe tel que z1 Z  z2
Ecrire Z sous forme algébrique, puis sous forme trigonométrique
 13   13 
3. Déduisez-en les valeurs exactes de cos   et sin  
 12   12 
Exercice 7
z2
Soit dans C , le nombre complexe z  2ei où   R . On pose a  z 2 , b  5 z et c 
1 i 3
1. Ecrire chacun des nombres 7, 9 :; < sous forme exponentielle

2. a. On prend   . Donner la forme trigonométrique de c
8
7 2 6 7 2 6
b. En déduire les égalités suivantes : cos  ; sin 
12 4 12 4
Exercice 8
On considère dans l’ensemble ℂ des nombres complexes l’équation (E) suivante :
² (1 R 7)(1 R *) R (1 R 7S )* 8 0 où 7 est réel
1. a) Déterminer les racines carrées du nombre complexe 2*(1 7)²
b) Déterminer en fonction de 7 les solutions T et S de (E)

M. Wissem Fligène Page 2


M. Wissem Fligène Nombres complexes 4M – Série

2. On désigne par -T et -S les images des solutions T et S dans le plan complexe rapporté à un
repère orthonormé direct  O, u , v  . On note - le milieu du segment [-T -S ]
a) Vérifier que
1R7
V 8WX (1 R *)
2
b) Déterminer alors l’ensemble des points M lorsque 7 décrit ℝ
c) lorsque 7 décrit ℝ
Exercice 9
1. Résoudre dans C : ² 2* 2 8 0. Mettre les solutions sous forme trigonométrique
2. Soit   0,   , on considère(,): ² 2: Z[ R : ZS[ 1 8 0. Résoudre (E)
3. Dans le plan muni d’un repère orthonormé direct O, u , v  , on considère les points A, B et C
d’affixes respectives : T 8 2: Z[ , S 8 1 R : Z[ et \ 8 1 R : Z[
a. Écrire z 2 et z 3 sous forme exponentielle
b. Montrer que OBAC est un rectangle
c. Déterminer ^ ∈ ]0, `[ tel que OBAC est un carré
Exercice 10
1. Résoudre dans C : ² (1 R *) R * 8 0
 
2. Soit   0,  , on considère (,): ² 2: Z[ <ab ^   R : SZ[ 8 0
 2
a. Vérifier que 1 est une solution de (E)
b. En déduire l’autre solution de (E)
3. Le plan P est rapporté à un repère orthonormé(d, e
f⃗, h⃗), on désigne par A et B les points d’affixes
respectives 1 et : SZ[

 
a. Déterminer l’ensemble des points B quand   0, 
2  
b. Déterminer l’affixe du point C tel que OACB soit un losange
T
c. Déterminer le(s) réel(s) ^ pour que la mesure de l’aire du losange OACB soit égale à S
Exercice 11
On considère l’équation (,): \ (4 R *) S R (7 R *) 4 8 0 où désigne un nombre complexe
Partie A
1. a. Montrer que (,) admet une solution réelle, notée z1.
2. b. Déterminer les deux nombres complexes α et β tels que, pour tout nombre complexe z, on ait :
(,): \ (4 R *) S R (7 R *) 48( T )( 2 2*)(l R m)
3. Résoudre (E)
Partie B
Dans le plan muni d’un repère orthonormé direct O , u ,v  , on considère les trois points A, B et C
d’affixes respectives 7 8 1, 9 8 2 R 2* et < 8 1– *.
1. Représenter A, B et C.
2. a. On considère les points - et -′ d’affixes respectives et ′.
Montrer que les vecteurs OM et OM  sont orthogonaux si et seulement si o:( ′ ̄ ) 8 0
b. En déduire la nature du triangle OBC.
3. Que représente la droite (OA) pour le triangle OBC ? Justifier votre affirmation.

M. Wissem Fligène Page 3


M. Wissem Fligène Nombres complexes 4M – Série

cd 
4. Déterminer la valeur du complexe q tel que ait pour module 1 et pour argument 
c 2
5. On note s le point d’affixe q ; quelle est la nature du quadrilatère OCDB ?
Exercice 12
  i
Soit  un réel de  0,  et l’équation dans C : (E ) : 2z 3   3  2i sin 2  z 2  1  2i sin 2  z  sin 2  0
 2 2
1
1. Vérifier que z 0  est solution de (E ) et en déduire les autres solutions z 1 et z 2
2
2. Dans le plan complexe rapporté à un repère orthonormé direct O , u ,v  , on désigne par A, M1 et
1 1  e 2i  1  e  i 2
M2 les points d’affixes respectifs z 0 , z1  et z 2 
2 2 2
a. Vérifier que A appartient à la médiatrice de  M 1M 2 
 
b. Soit I le point milieu de  M 1M 2  . Préciser l’ensemble des points I quand  varie dans  0, 
 2
 
c. Préciser les ensembles respectifs des points M1 et M2 quand  varie dans  0, 
 2
d. Donner les valeurs de  pour que le triangle AM1M2 soit équilatéral
3. a. Soit B le point d’affixe b  1  i ; déterminer l’affixe 9′ du point F′ image de B par la rotation de

centre O et d’angle
3
7 7
b. Ecrire 9′ sous forme trigonométrique et en déduire les valeurs exactes de cos et sin
12 12
Exercice 13
Soit P le plan complexe et E( 1) et F(*)
z i
A. Pour z  i , on pose z   et on note les points -( ) et -′( ′)
z i
1. a. Déterminer l’ensemble des points - pour lesquels -′ 8 E
b. Calculer z 
c. Montrer que les vecteurs AM  et BM sont colinéaires
d. Soit - un point n’appartenant pas à l’axe (tt′), construire alors le point -′

2. On pose z  e i  avec    2k  ; k  Z
2
 
i   
a. Montrer que z   e  2

 z  i 3   z  i 3
b. Résoudre dans C \ i  : 
 z  1
  
B. Dans la suite on suppose que     ,  . Soit (,): S
2 <ab ^ R 2(1 b*u ^) 8 0
 2 2
1. Résoudre dans C , l’équation (E )
2. On note M1 et M2 et N les points d’affixes respectives : T 8 : Z[ *, S 8 * R : wZ[ et \ 8 2 <ab ^
a. Déterminer l’ensemble G des points M1 lorsque  varie, déduire l’ensemble des points M2
b. Montrer que  M 1M 2  et ON  sont perpendiculaires et montrer que le quadrilatère OM 1NM 2
est un losange.

M. Wissem Fligène Page 4


M. Wissem Fligène Nombres complexes 4M – Série

Exercice 14
Pour chacune des questions suivantes une seule des trois réponses proposées est exacte
Cochez la bonne réponse dans la colonne de droite.
1 La partie réelle du nombre complexe z  (2  i )2 est 2

2 La partie imaginaire du nombre complexe z  (1  i ) 2 est -2i


0
-2
3 Le module du nombre complexe z  4  3i est égal à : 7
7
5
4 Un argument du nombre complexe z  2  2i est égal à 
2


4
3
4
5 Si z  2 - 5i alors z  2  5i
z  -2  5i
z  -2  5i
6  z  3i
Soit z le nombre complexe de module 2 et d’argument alors
3 z  1 i 3

z  2i
3
7 La forme exponentielle de z  2  2i est i

z  2 2e 4


i
z  2 2e 4

3
i
z  2 2e 4

8   
3
i
 cos  sin z  e 40

La forme exponentielle de 8 8 est 37 


  z  e 40
i
cos  sin
5 5  
cos  sin
z 8 8 ei
 
cos  sin
5 5
9 Soient A et B deux points du plan muni d’un repère AB 8 2
orthonormé, d'affixes respectives : z A = 1  i et z B  3  i . Soit
I le milieu de [AB] d'affixe z I alors :
zI  2

z A  zB
zI 
2

M. Wissem Fligène Page 5


M. Wissem Fligène Nombres complexes 4M – Série

10 Soient A, B, C et D quatre points distincts deux à deux du plan  z  zA 


complexe muni du repère orthonormé direct  O, u , v  . Une arg  B 
 zD  zC 

mesure de l’angle AB, CD est  arg  zB  z A 
arg  z D  zC 
z z 
arg  D C 
 zB  z A 
11 Soient A, B et C trois points distincts deux à deux du plan A, B et C sont alignés
complexe muni du repère orthonormé direct  O, u , v  . Si
zC  z A
 3i alors ABC est un triangle
zB  z A rectangle en A

A, B et C appartiennent au
cercle de diamètre [AB]
12 Le plan complexe est rapporté à un repère orthonormé le cercle de diamètre [AB]
 O, u , v  . Soit A et B les points d’affixe respectives 1  2i et 2i .
L’ensemble des points M dont l’affixe z vérifie z  1  i  1 est le cercle de rayon AB

la médiatrice du segment
[AB]

13 Soient A, B et C trois points distincts deux à deux du plan OACB est un


complexe muni du repère orthonormé  O, u , v  . parallélogramme
Si zC  z A  z B alors A, B et C sont alignés

A est le milieu de [BC]

14 Le plan complexe est rapporté à un repère orthonormé le cercle de diamètre [AB]


 O, u , v  . Soit A et B les points d’affixe respectives 1  i et 2i .
L’ensemble des points M dont l’affixe z vérifie
le cercle de diamètre AB
z  1  i  z  2i est

la médiatrice du segment
[AB]

15 A, B et C sont des points d’affixes EF 8 2EG


~w•
respectives a, b et c telles que €w• 8 *√3, alors : `

fffff⃗ fffff⃗ ƒ ≡ [2`]
‚EF , EG
2
fffff⃗ fffff⃗
GE. GF 8 GE²

M. Wissem Fligène Page 6

Vous aimerez peut-être aussi