Vous êtes sur la page 1sur 124

Plan national de

préparation et
d’intervention en cas de
pandémie de grippe

DÉCEMBRE 2013
SYNTHÈSE

Les virus de la grippe A provoquent régulièrement des pandémies mondiales


présentant des taux de mortalité et d’infection moyens ou élevées, et ils entraînent
également des perturbations sociales considérables en dehors des aspects purement
sanitaires. Une future pandémie de grippe A pourrait potentiellement infecter un
pourcentage important de la population et entraîner un grand nombre de décès. À la
différence d'autres urgences de santé publique, une pandémie de grippe pourrait
affecter simultanément toutes les régions du monde. Étant donné l’étendue
géographique d'une pandémie, le soutien et les ressources internationales externes
disponibles ne seraient vraisemblablement que très limités. Par conséquent, chaque
pays doit être préparé à intervenir dans ce contexte d'assistance externe limitée, en
exploitant au maximum les ressources nationales disponibles afin de limiter les impacts
potentiellement importants d'une grave pandémie.

La planification et la préparation sont des éléments essentiels de l’intervention en cas de


pandémie. Cela requiert la participation du gouvernement Sénégalois à tous les
niveaux, de la communauté des services sociaux et de santé, et des milieux d'affaires. Le
présent document, le Plan national de préparation et d’intervention en cas de pandémie
de grippe de la République du Sénégal, fixe les lignes directrices d'une stratégie
nationale coordonnée pour se préparer et intervenir en cas de pandémie de grippe
nationale. Ce plan se veut à la fois flexible et dynamique, et comporte des éléments en
matière de préparation et d’intervention qui sont cohérents avec les principes généraux
d’intervention en cas de catastrophe.

Ce plan contient les sections suivantes :

1. Introduction / Objectifs / État final


2. Hypothèses de situation et de planification
3. Phases d'alerte du Sénégal
4. Exécution
a. Commandement et contrôle
b. Mobilisation de l’Unité de Surveillance
c. Concept d’opération (tâches par phase)
5. Instructions fonctionnelles (10 fonctions clés)
6. Annexes concernant les principaux domaines d’information et de préparation en cas de
pandémie

Les éléments essentiels du plan sont les tâches à accomplir au cours de chaque phase de
la pandémie. Ces tâches comportent des points de « déclenchement » au cours de
chaque phase afin de garantir la prise des mesures appropriées. Le plan contient
également des instructions fonctionnelles qui fournissent des informations contextuelles
plus détaillées concernant dix domaines fonctionnels clés. Les annexes incluses dans ce

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 1


plan contiennent un manuel destiné à la population civile pendant une pandémie, un
glossaire de termes et d’acronymes, une bibliographie et plusieurs lignes directrices et
listes de vérification fournissant des informations pratiques détaillées sur les
populations prioritaires en matière de vaccins et d’antiviraux, les sites de soins annexes,
la mise en œuvre de mesures d’endiguement communautaires, ainsi que des
recommandations concernant la préparation des hôpitaux. Il est souhaitable que tous
les intervenants concernés en cas de grippe pandémique lisent attentivement les
sections suivantes de ce plan : l'introduction, les hypothèses de situation et de
planification, l'exécution et les instructions fonctionnelles. Les personnes directement
concernées par les tâches décrites dans les autres sections doivent acquérir une
connaissance approfondie des éléments pertinents.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 2


INTRODUCTION

But / Objectifs

En tant que partie intégrante du système complet de gestion de catastrophe du Sénégal,


ce plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe aborde des
questions qui caractérisent spécifiquement une pandémie de grippe.

Le but de ce plan consiste à fournir un cadre afin que le gouvernement de la République


du Sénégal, les premiers intervenants, ainsi que les autres organismes d’intervention
puissent travailler de concert pour atteindre les objectifs suivants :

1. Assurer la préparation du gouvernement pour une intervention efficace en cas


de pandémie.
2. Favoriser une intervention efficace aussi bien au niveau national que local en cas
de pandémie de grippe
3. Réduire les taux de maladies et de mortalité liés à la grippe
4. Minimiser les perturbations des services sociaux et médicaux essentiels pendant
une pandémie
5. Limiter les impacts de la pandémie sur les infrastructures essentielles
6. Faciliter les actions de redressement post-pandémique

État final souhaité

Dans le cadre des objectifs ci-dessus, l'objectif post-pandémique souhaité vise à ce que
la République du Sénégal et ses partenaires traversent la pandémie de grippe avec le
moins d'impact négatif, liée ou non à la santé, sur la population locale, le personnel
gouvernemental et les infrastructures essentielles, afin que tous le participants puissent
immédiatement reprendre l'ensemble des opérations et services d'avant la pandémie.

REMARQUE : s'il est vrai que ce plan fournit des lignes directrices générales pour la
préparation et l'intervention en cas de pandémie de grippe, il peut être également utilisé pour la
préparation et l'intervention en cas de catastrophe provoquée par d'autres maladies pandémiques
hautement infectieuses.

HYPOTHÈSES DE SITUATION ET DE PLANIFICATION

Définition d'une pandémie de grippe

Une pandémie est la propagation mondiale d'une maladie. Une pandémie de grippe a
lieu lorsqu’émerge un nouveau virus de la grippe pour lequel il y a peu ou pas

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 3


d'immunité dans la population humaine et que celui-ci commence à se propager
efficacement en passant d'une personne à une autre, entraînant des maladies graves qui
peuvent être mortelles. Les experts estiment qu'une pandémie de grippe mondiale
pourrait toucher un grand nombre de personnes dans le monde et aurait par
conséquent des répercussions néfastes sur l'économie mondiale y compris les voyages,
le commerce, le tourisme, l'alimentation, la consommation des particuliers et au final,
les investissements et les marchés financiers.

Caractéristiques et défis posés par une pandémie1

 Propagation rapide à l'échelle mondiale


o Lorsqu'un virus de la grippe pandémique émerge, on estime que sa
propagation mondiale est inévitable.
o Les activités de préparation doivent présupposer que toute la population
mondiale peut-être affectée.
o Chaque pays pourrait, par des mesures telles que la fermeture des
frontières ou les restrictions de voyage, retarder l'arrivée du virus, mais ne
peut pas l'arrêter.
 Des systèmes de santé débordés
o La plupart des gens ont peu ou pas d'immunité contre un virus
pandémique. Les taux d'infection et de maladie décollent. Un pourcentage
considérable de la population mondiale nécessitera des soins de santé.
o Il est peu probable que les pays possèdent le personnel, les installations,
l'équipement et les lits d'hôpitaux qui seraient nécessaires pour faire face
au grand nombre de personnes qui sont frappées subitement par la
maladie.
o Les taux de mortalité sont élevés, en raison principalement des quatre
facteurs suivants : le nombre de personnes infectées, la virulence du virus,
les caractéristiques et la vulnérabilité sous-jacentes des populations
affectées et l'efficacité des mesures de prévention.
o Les pandémies passées se sont propagées dans le monde en deux vagues
et parfois trois.
 Insuffisance de matériel médical
o Il est probable que les besoins de vaccins excèdent l'offre disponible.
o Les besoins d’antiviraux ne sont vraisemblablement pas satisfaits au début
d'une pandémie.

1
http://www.pandemicflu.gov/general/whatis.html

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 4


o Une pandémie peut créer un manque de lits d'hôpitaux, de respirateurs
artificiels et d'autres matériels. Pour faire face à la demande, des capacités
de surcharge peuvent être créées dans des sites de soins annexes non
traditionnels.
o Des décisions difficiles devront être prises pour déterminer qui pourra
obtenir des vaccins et des antiviraux.
 Perturbations économiques et sociales
o Les interdictions de voyager, la fermeture des écoles et des commerces ou
entreprises, ainsi que l'annulation d'événements pourrait avoir un impact
négatif considérable sur les communautés et les citoyens.
o Le besoin de soigner des membres de la famille malade ainsi que la peur
de s'exposer peuvent entraîner un important absentéisme au travail.

Taux d’attaques cliniques pour le Sénégal

Le tableau ci-dessous montre le nombre estimé de cas symptomatiques prévus pendant


une pandémie sur la base d'un taux d'attaque de 15 % ou 35 %.

Nombre estimé de cas symptomatiques par résultat

Sénégal – Population 13 730 0002

Taux d’attaque de Taux d’attaque


Résultat
15 % de 35 %
2 059 500 4 805 500
Malades

51 488 120 138


Décès (2,5 %)

205 950 480 550


Hospitalisations (10 %)

30 893 72 082
Unité de soins intensifs (15 % des
hospitalisations)

2 Banque mondiale, Indicateurs du développement dans le monde.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 5


15 446 36 041
Respirateurs artificiels (7,5 % des
hospitalisations)

Hypothèses de planification

1) Une pandémie de grippe affectera simultanément de nombreuses communautés à


travers le Sénégal.
2) La susceptibilité aux virus de la grippe pandémique sera présente chez tous les
groupes de la population.
3) La transmission efficace et soutenue, de personne à personne, d'un « nouveau »
virus est le signe d'une pandémie imminente. (Remarque : un nouveau virus
désigne un virus n'ayant pas été identifié préalablement dans la population
humaine et pour lequel les êtres humains ont par conséquent peu ou pas
d'immunité inhérente).
4) La période habituelle d'incubation (intervalle entre l'infection et l'apparition des
symptômes) de la grippe est d'environ deux jours.
5) Les personnes qui deviennent malades peuvent « éliminer » le virus et transmettre
l'infection au cours d'une période allant jusqu'à un jour avant l'apparition des
symptômes. L'élimination du virus et le risque de transmission connaîtra un pic au
cours des deux premiers jours de la maladie. Les enfants sont les personnes qui
habituellement éliminent le plus de virus et par conséquent ils posent probablement
le plus grand risque de transmission aux autres.
6) En moyenne, les infections se transmettent d’une à deux autres personnes.
7) Au cours de la pandémie, le taux d'attaque de la maladie clinique atteindra voire
dépassera 30 % de l'ensemble de la population. Les enfants en âge scolaire
connaîtront le taux de maladies le plus élevé (environ 40 %). Le taux de maladies
décroîtra pour des catégories d'âge supérieures. Parmi les adultes en âge de
travailler, 25 % d'entre eux en moyenne tomberont malades en cas de flambée de la
maladie dans la communauté.
8) Certaines personnes seront affectées mais ne développeront pas des symptômes
significatifs d'un point de vue clinique. Les individus asymptomatiques ou très
légèrement symptomatiques peuvent transmettre l'infection et développer une
immunité à des infections ultérieures.
9) Une proportion de 50 à 60 % de ceux qui contractent la maladie du virus de la
grippe pandémique cherchera à obtenir des soins médicaux ambulatoires, mais en
raison de l'énorme demande de moyens des services de santé, la plupart des
personnes infectées seront traités chez elles. Les familles devront par conséquent
fournir des soins à domicile aux membres de la famille atteints par la maladie.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 6


10) L'angoisse liée à la pandémie provoquera davantage de maladies psychogéniques et
liées au stress, ce qui aggravera la surcharge des établissements de santé.
11) Le nombre d'hospitalisations et de décès dépendra de la virulence du virus
pandémique. (Remarque : les estimations du nombre des victimes de la pandémie
varient significativement selon la gravité des scénarios).
12) Les groupes à risques d'infection grave et mortelle incluront les enfants, les
personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes dont le système immunitaire
est compromis et/ou celles qui souffrent de troubles médicaux chroniques.
13) L'accès aux antiviraux sera très limité.
14) Une fois que le virus de la grippe pandémique aura été identifié, il faudra compter
de trois à six mois pour produire un premier vaccin, et encore beaucoup plus de
temps pour produire et distribuer des quantités suffisantes de ce vaccin afin de
pouvoir lutter efficacement contre la pandémie.
15) Une fois produit, le vaccin sera distribué conformément aux priorités définies par
l'Organisation mondiale de la Santé.
16) Le manque d'accès aux vaccins et aux antiviraux et les perceptions de distribution
inéquitable peuvent susciter des inquiétudes dans l'opinion publique ou des
troubles sociaux.
17) L'absentéisme au travail dépendra de la gravité de la pandémie. En cas de
pandémie grave, l'absentéisme imputable à la maladie, au besoin de prendre soin
des membres de la famille atteints par la maladie et à la crainte de l'infection peut
atteindre 40 % au cours des semaines de pic d'une flambée dans la communauté.
Certaines mesures sanitaires publiques (fermeture des écoles et des garderies, mise
en quarantaine des personnes qui vivent avec des individus infectés, etc.)
augmenteront probablement le taux d'absentéisme.
18) Dans les communautés touchées, des « vagues » de flambées épidémiques dureront
environ six à huit semaines et pourront se répéter deux à trois fois durant la
pandémie.
19) Les organismes gouvernementaux peuvent recommander des modifications des
règles de travail dans les entreprises, comme par exemple une augmentation du
télétravail, mais les mesures gouvernementales pour fermer les entreprises ou pour
obliger contre leur gré les entreprises à suivre certaines politiques en matière de
travail seront probablement inefficaces.
20) La plupart des gouvernements nationaux ne fermeront pas leurs frontières ni
limiteront fortement les voyages, mais des contrôles importants à l'entrée et la
sortie seront imposés dans les postes frontaliers et provoqueront des retards de
voyage importants.
21) La navigation aérienne commerciale sera restreinte en raison d'annulations de vols
suite à une moindre disponibilité des équipages, aux limitations des infrastructures
Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 7
liées à la pandémie et aux contraintes budgétaires. Certaines destinations aériennes
pourraient être inaccessibles.
22) L'isolement et la quarantaine aux points d'entrée sont du ressort des pays et
requièrent le soutien et un suivi de la part des gouvernements locaux.
23) Au cours d’une « vague pandémique » grave, la disponibilité au niveau local de
nourriture, de services de santé, de carburant et d'autres articles «courant » sera
limitée par l’accaparement et les conséquences de la pandémie sur les systèmes de
distribution et de transport.

PHASES D’ALERTE PANDÉMIQUE NATIONALES


La République du Sénégal a mis en place des phases d’alerte de pandémie qui
s'inspirent des protocoles de phases d’alerte de pandémie de l'Organisation mondiale
de la Santé (OMS) et qui ont été élaborées pour répondre également aux différentes
étapes de la « courbe pandémique ».
Ces phases incluent également des « sous-phases spécifiques au Sénégal » au cours des
phases 4-6. Ces sous-phases seront lancées par l’OMS lors de la déclaration de la phase
4 ; cette phase survient lorsqu’un nouveau virus pouvant éventuellement entraîner des
propagation dans la communauté a été identifié. Le but de ces sous-phases est de
fournir une évaluation plus précise du risque pandémique régional et national afin
d’étayer la prise de décision dans le cadre des opérations d'intervention en cas de
pandémie. Le bureau du Premier ministre déterminera et décidera de la phase actuelle
sur la base des informations et recommandations fournies par le Ministère de la Santé et
de l’Action Sociale. Il convient de noter que s’il est vrai que ce protocole par phases
définit des normes précises pour la déclaration de chaque phase, d’autres facteurs
uniques peuvent survenir et éventuellement justifier de ne pas adhérer complètement à
ces normes dans la détermination de la phase appropriée.
Ces phases prennent en compte la possibilité que le Sénégal subisse une pandémie
grave avant que l’Organisation mondiale de la Santé ne déclare la phase 5 ou la phase 6
pour signaler une pandémie mondiale. Cette situation serait d’autant plus probable si le
virus pandémique venait à commencer au Sénégal, ou à proximité du Sénégal,
infligeant à la région une pandémie avant que celle-ci ne s'étende à la planète entière.
Phase 1 : pas de nouveau virus grippal animal circulant chez l’homme. L’OMS
déclarerait normalement la Phase 1.
Phase 2 : un virus grippal animal, connu pour avoir provoqué des infections chez
l’homme, a été identifié sur des animaux sauvages et domestiques. Il est donc considéré
comme une menace pandémique potentielle. L’OMS déclarerait normalement la
Phase 2.
Phase 3 : un virus grippal animal ou hybride animal-humain provoque des cas isolés ou
de petits foyers d’infection chez des humains ; toutefois, la transmission interhumaine

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 8


n’est pas suffisamment importante pour donner lieu à des flambées épidémiques à
l’échelon communautaire. L’OMS déclarerait normalement la Phase 3.
Phase 4 : la transmission interhumaine d’un virus grippal animal ou hybride animal-
humain est suffisamment importante pour donner lieu à des flambées épidémiques à
l’échelon communautaire. L’OMS déclarerait normalement la Phase 4.
Sous-phases du Sénégal :
Phase 4a : pas de cas confirmés ou présumés en Afrique, au Sénégal ou dans les pays voisins.
Phase 4b : cas confirmés ou présumés en Afrique, mais aucun au Sénégal ou dans l'un des pays
limitrophes (Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie).
Phase 4c : flambée épidémique locale : premier cas confirmé ou présumé au Sénégal ou dans l'un
des pays limitrophes (Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie).
Phase 4d : flambée épidémique régionale : cas confirmés ou présumés au Sénégal et au moins
dans l’un des pays limitrophes.
Phase 4e : flambée épidémique régionale généralisée : cas confirmés ou présumés au Sénégal et
dans au moins trois pays limitrophes.
Phase 4f : flambée épidémique régionale à haut risque : cas confirmés ou présumés au Sénégal et
dans au moins trois pays limitrophes et cas généralisés confirmés dans les écoles.
Phase 4g : ralentissement/résolution : les taux d'incidence quotidiens de la pandémie de grippe
baissent d'au moins 10 % sur une durée minimum de deux semaines.

Phase 5 : extension géographique de la transmission interhumaine du virus dans au


moins deux pays appartenant à une région de l’OMS. L’OMS déclarerait normalement
la Phase 5.

Sous-phases du Sénégal :
Phase 5a : pas de cas confirmés ou présumés en Afrique.
Phase 5b : cas confirmés ou présumés en Afrique, mais aucun au Sénégal ou dans l'un des pays
limitrophes (Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie).
Phase 5c : flambée épidémique locale : premier cas confirmé ou présumé au Sénégal ou dans l'un
des pays limitrophes (Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie).
Phase 5d : flambée épidémique régionale : cas confirmés ou présumés au Sénégal et au moins
dans l’un des pays limitrophes (Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie).
Phase 5e : flambée épidémique régionale généralisée : cas confirmés ou présumés au Sénégal et
dans au moins trois pays limitrophes (Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie).
Phase 5f : flambée épidémique régionale à haut risque : cas confirmés ou présumés au Sénégal et
dans au moins trois pays limitrophes (Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie) et cas
généralisés confirmés dans les écoles.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 9


Phase 5g : ralentissement/résolution : les taux d'incidence quotidiens de la pandémie de grippe
baissent d'au moins 10 % sur une durée minimum de deux semaines.

Phase 6 : flambées épidémiques à l’échelon communautaire dans au moins un autre


pays d’une autre région de l'OMS, et ce en plus des critères définis pour la Phase 5. La
désignation de cette phase indique qu'une pandémie mondiale est en cours. L’OMS
déclarerait normalement la Phase 6.

Sous-phases du Sénégal :
Phase 6a : pas de cas confirmés ou présumés en Afrique.
Phase 6b : cas confirmés ou présumés en Afrique, mais aucun au Sénégal ou dans l'un des pays
limitrophes (Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie).
Phase 6c : flambée épidémique locale : premier cas confirmé ou présumé au Sénégal ou dans l'un
des pays limitrophes du Sénégal (Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie).
Phase 6d : flambée épidémique régionale : cas confirmés ou présumés au Sénégal et au moins
dans l’un des pays limitrophes (Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie).
Phase 6e : flambée épidémique régionale généralisée : cas confirmés ou présumés au Sénégal et
dans au moins trois pays limitrophes (Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie).
Phase 6f : flambée épidémique régionale à haut risque : cas confirmés ou présumés au Sénégal et
dans au moins trois pays limitrophes (Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie) et cas
généralisés confirmés dans les écoles.
Phase 6g : ralentissement/résolution : les taux d'incidence quotidiens de la pandémie de grippe
baissent d'au moins 10 % sur une durée minimum de deux semaines.

EXÉCUTION

Commandement et contrôle des actions d’intervention en cas de pandémie

Le Sénégal a établi une approche nationale exhaustive de la gestion des catastrophes,


applicable à tous les niveaux juridictionnels et dans toutes les disciplines fonctionnelles.
Ce système permet aux gouvernements locaux, départementaux, régionaux et
nationaux de travailler efficacement ensemble pour se préparer, intervenir et se
redresser en cas d’accident dans le pays, qu’elle qu’en soit la cause, l’ampleur ou la
complexité. Les plans et politiques actuels en matière de catastrophes nationales
abordent les rôles et les responsabilités des différents parties participants en matière de
catastrophes aux niveaux local, départemental, régional et national. En outre, ces
politiques et plans définissent le concept fondamental d’actions d’intervention en cas de
catastrophe et définissent les responsabilités et rôles fonctionnels des différentes entités
gouvernementales, y compris les Forces de défense et de sécurité Sénégalaises (FDSS).
La structure de commandement et de contrôle de ce Plan national de préparation et
d’intervention en cas de pandémie de grippe est compatible avec la structure de commande
Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 10
et de contrôle définie dans les autres politiques et plans. Durant une pandémie, le
Ministère de la Santé et de l’Action Sociale fonctionnera comme « organisme chef de
file » en matière d’intervention gouvernementale, même si l’ensemble de l’intervention
nationale sera coordonné et dirigé par le Direction de la Protection Civiledu Ministère
de l’Intérieur. Le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale agira en tant que groupe
chef de file, toutefois il convient de souligner qu'une pandémie de grippe ne constitue
pas seulement une urgence de santé publique. Les impacts non liés à la santé peuvent
être tout aussi problématiques que les impacts sanitaires potentiels. Il est par
conséquent essentiel que le gouvernement intervienne en présence de toute pandémie
de grippe grave comme il le ferait dans toutes les autres catastrophes nationales, et que
toutes les ressources disponibles soient engagées pour intervenir en cas de pandémie.

Mobilisation des opérations

L'unité de veille au sein du Direction de la Protection Civile est chargée de surveiller


toutes les actions d'intervention du gouvernement sur la mise en œuvre de ce plan. La
capacité de l'unité de surveillance supplémentaire peut être nécessaire pour soutenir la
surveillance 24/7 des activités d'intervention, y compris la liaison des ministères et
organismes clés du gouvernement, ainsi que les agences non-gouvernementales et les
parties prenantes en cas de catastrophe dans le secteur privé. En cas de point de
déclenchement approprié, le Ministère de l’Intérieur, en concertation avec le Ministère
de la Santé et de l’Action Sociale ainsi que d’autres ministères clés, promulgue un
décret-loi pour la signature du Premier Ministre. Les plans et politiques de gestion de
catastrophes en place décrivent les procédures de mobilisation de plusieurs organismes
et ministères gouvernementaux pour aborder les besoins spécifiques d'une pandémie et
les procédures pour coordonner les efforts entre plusieurs ministères
gouvernementaux, les FDSS et les autres participants de la catastrophe. Afin de faciliter
une intervention coordonnée, le Centre des opérations d’urgence restera en contact avec
les différents comités de gestion de catastrophes régionaux. En fonction des
caractéristiques d'une pandémie de grippe, les actions d'intervention régionale peuvent
être justifiées et impliquer divers participants régionaux membres de la CEDEAO, et
d’autres parties prenantes internationaux autant gouvernementales que non-
gouvernmentales.

Concept d’opération

Les actions d'intervention en cas de pandémie seront exécutées suivant le protocole par
phases d'alerte pandémique décrit antérieurement. Des tâches sont spécifiées pour
chaque phase d'alerte pandémique dans les dix domaines fonctionnels suivants :
1. Activités de surveillance et de laboratoire
2. Triage et soins des patients
3. Mesures de contrôle des infections

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 11


4. Acquisition, stockage, distribution et utilisation des antiviraux
5. Acquisition, stockage, distribution et utilisation des vaccins
6. Gestion des décès massifs
7. Santé mentale
8. Soins massifs et logistique
9. Communication et éducation de la population
10. Commandement et contrôle et continuité des opérations

Les organismes chefs de file sont identifiés pour chaque tâche. L’organisme chef de file
a la responsabilité globale de veiller à ce que les tâches identifiées soient réalisées,
tandis que d'autres organismes participeront en principe à l'exécution des tâches. Par
conséquent, les organismes doivent se familiariser avec toutes les tâches des matrices
par phases et doivent mener des analyses de tâches pour déterminer quelles actions
sont requises de la part des organismes pour favoriser l'achèvement des tâches. Il
convient de noter que l’organisme chef de file travaille avec des participants du secteur
privé au cours de chacune des phases, afin de garantir une approche d’initiatives de
préparation et d’intervention en cas de pandémie incluant la « société dans son
ensemble ». Le tableau suivant identifie les acronymes des organismes utilisés pour
désigner les organismes chefs de file dans les matrices suivantes d’exécution par
phases :

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 12


Le tableau suivant identifie les acronymes des agences pour identifier les organismes de
chefs de file dans l'exécution des matrices par étapes:

Ministère de l’Elevage et des Productions animales MEPA


Ministère des Forces armées MFA
Ministère de la Communication et de l’Economie
MCEN
numérique
Ministère de l’Education nationale MEN
Ministère de l’Energie ME
Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance MFFE
Ministère de l’Economie et des Finances MEF
Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de
MAESE
l’extérieur
Ministère de la Santé et de l’Action sociale MSAC
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche MESR
Ministère de l’Industrie et des Mines MIM
Ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et
MITTD
du Désenclavement
Ministère de l’Intérieur MINT
Ministère de la Justice, Garde des Sceaux MJ
Ministère du Plan MP
Ministère du Tourisme et des Transports aériens MTTA
Ministère du Commerce, de l’Entrepreneuriat et du
MCESI
Secteur Informel
Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement MHA
Ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Promotion
MJEVC
des valeurs civiques

Additional Agencies

Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) CSA


Croix-Rouge Sénégalaise
CRS

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 13


LISTE DES TÂCHES – AUCUN VIRUS PANDÉMIQUE HUMAIN IMPORTANT
IDENTIFIÉ À L’ÉCHELLE MONDIALE

PHASES 1-3 Actions


Activités de  Assurer une surveillance permanente des êtres humains,
surveillance et de conformément aux protocoles établis. (Organisme chef
laboratoire de file : MSAC)
 Assurer une surveillance permanente des animaux,
conformément aux protocoles établis. (Organisme chef
de file : MEPA)
 S'assurer que tous les partenaires chargés de la
surveillance des êtres humains connaissent leurs rôles et
l'importance de la vigilance dans les opérations de
surveillance. (Organisme chef de file : MSAC)
 S'assurer que tous les partenaires chargés de la
surveillance des animaux connaissent leurs rôles et
l'importance de la vigilance dans les opérations de
surveillance. (Organisme chef de file : MAEP)
 S’efforcer d’améliorer les capacités en termes
d'identification rapide des virus grippaux humains,
notamment au travers de l’amélioration des capacités
des laboratoires. (Organisme chef de file : MSAC avec
le soutien du MESR, MFA)
 S’efforcer d’améliorer les capacités en termes
d'identification rapide des virus grippaux animaux.
(Organisme chef de file : MEPA)
 S’assurer de la notification de l'OMS conformément au
Règlement sanitaire international (RSI). (Organisme chef
de file : MSAC)
 Signaler les infections animales aux autorités
compétentes (FAO, etc.) conformément aux règlements
internationaux en vigueur. (Organisme chef de file :
MEPA)

Triage et soins des  Mener des efforts de planification en santé publique


patients pour la réponse à la pandémie de grippe d’un virus
humain et d’un virus animal. (Organisme chef de file :
MEPA)
 Établir et maintenir un système d’inventaire/de suivi
des ressources médicales essentielles à l'échelon
communautaire, conformément aux protocoles en
vigueur. (Organisme chef de file : MSAC)
 Élaborer une stratégie pour le triage, le diagnostic et

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 14


l'isolement des patients atteints par la grippe
pandémique. (Organisme chef de file : MSAC)
 Identifier les sources potentielles de ressources
supplémentaires mobilisables en cas de pandémie.
(Organisme chef de file : MSAC avec le soutien du
MFA)
 Mettre régulièrement à jour les hypothèses d'impact de
la pandémie de grippe sur les services médicaux et
l’infrastructure médicale essentielle. (Organisme chef
de file : MSAC)
 Collaborer avec les établissements de santé pour
répondre aux besoins de capacité de surcharge.
(Organisme chef de file : MSAC)
 Collaborer avec les établissements de santé afin
d’identifier les bénévoles pouvant épauler le personnel
dans des tâches non professionnelles en cas de pandémie
(garde, etc.). (Organisme chef de file : MSAC)
 Collaborer avec les établissements de santé afin
d’identifier les bénévoles pouvant épauler le personnel
dans des tâches professionnelles en cas de pandémie
(infirmiers, médecins, etc.). (Organisme chef de file :
MSAC avec le soutien du MFA)
 Coordonner et superviser l'élaboration et l’application
des consignes en matière d'utilisation de postes
médicaux d’urgence. (Organisme chef de file : MSAC)
 Identifier ces sites potentiels de postes médicaux
d’urgence et prendre les dispositions nécessaires quant à
leur utilisation. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MEN, MFA, MINT)
 Gérer une base de données du personnel médical actuel,
retraité et bénévole. (Organisme chef de file : MSAC)

Mesures de contrôle  Élaborer et mettre en œuvre un programme visant à


des infections former la population aux mesures de contrôle des
infections grippales (hygiène en cas de toux, hygiène des
mains, etc.). (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MEN, MCEN, MFA, MINT)
 Intervenir rapidement en cas d’infections animales
transmissibles à l’homme pouvant provoquer une
épidémie voire une pandémie humaine. (Organisme
chef de file : MEPA avec le soutien du MSAC, MFA,
MCEN, MINT)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 15


Acquisition,  Conserver une visibilité quant aux approvisionnements
distribution et de l'OMS et d’autres organismes internationaux et gérer
utilisation des les stocks de traitements antiviraux. (Organisme chef
antiviraux de file : MSAC)
 Établir et gérer les plans en matière de distribution et
d'utilisation des traitements antiviraux en cas de
pandémie. (Organisme chef de file : MSAC)
 Tenir la communauté médicale informée de la
disponibilité des antiviraux et des consignes d'utilisation
correspondantes. (Organisme chef de file : MSAC)
 Déterminer les groupes prioritaires d’antiviraux en
matière de priorité de distribution et d'utilisation des
vaccins disponibles. (Organisme chef de file : MSAC
avec le soutien du MINT, MFA)
 Estimer et mettre à jour le nombre de personnes au sein
de chaque population prioritaire devant recevoir des
antiviraux. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MINT, MAF)

Acquisition,  Tenir les modes ou procédures opérationnelles standard


distribution et (POS) à jour en matière de vaccination. (Organisme chef
utilisation des de file : MSAC)
vaccins  Déterminer la quantité maximale de vaccins pouvant
être traitée en cas d'urgence (stock à court terme),
évaluer son adéquation à l’égard des besoins estimés et
pallier les écarts éventuels. (Organisme chef de file :
MSAC avec le soutien du MFA, MINT)
 S’assurer que les POS existantes définissent des
procédures adéquates afin de garantir la sûreté
biologique et l’intégrité physique des vaccins.
(Organisme chef de file : MSAC avec le soutien du
MFA, MINT)
 Définir les groupes de population prioritaires devant
recevoir les vaccins et les antiviraux, ainsi que les
priorités en termes de distribution et d'utilisation des
vaccins disponibles. (Organisme chef de file : MSAC
avec le soutien du MINT, MFA)
 S’assurer que les POS existantes prévoient une
documentation adéquate en termes de réception et de
distribution des vaccins. (Organisme chef de file :
MSAC avec le soutien du MINT, MFA)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 16


Gestion des décès  Mener la planification dedécès en masse dans les
massifs opérations des réponse en cas de pandémie, y compris le
développement d'un Plan National de Décès en Masse.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MFA, MSAC)
 Engager des organisations confessionnelles
communautaires afin d'aider à la planification de décès
en masse. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du : CRS)
 Évaluer les besoins logistiques de la gestion des décès en
masse, stocker les ressources nécessaires, et identifier les
sources d'approvisionnement au cours d’une pandémie.
. (Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MFA, MSAC)

 Procéder aux formations nécessaires pour inclure des
équipements de protection individuelle (EPI).
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MFA, MSAC)
 Assurer la disponibilité des EPI du personnel chargé
notamment du traitement de dépouilles potentiellement
infectées (institutions civiles et établissements privés).
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MFA, MSAC)

Santé mentale  Préparer des supports de formation aux questions


psychosociales à distribuer au personnel médical en cas
de pandémie de grippe (se reporter aux instructions
fonctionnelles en matière de santé mentale du présent
plan pour de plus amples informations (Organisme chef
de file : MSAC avec le soutien du MFA)
 Élaborer un programme de résilience des effectifs,
conformément aux instructions fonctionnelles en matière
de santé mentale du présent plan. (Organisme chef de
file : MSAC avec le soutien du MIM)
 Mettre en place une formation à la résilience en matière
de santé mentale pour le personnel médical et les
premiers intervenants, et distribuer des supports sur la
santé mentale en cas de pandémie de grippe.
(Organisme chef de file : MSAC)
 Étudier la faisabilité d’établir des lignes d'assistance
téléphonique confidentielle gérées par des professionnels
du comportement lors des actions d'intervention en cas

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 17


de pandémie. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MCEN, MFA)
 Identifier les capacités des organisations religieuses et
communautaires Sénégalaises à assurer ou apporter un
soutien en matière de santé mentale. (Organisme chef de
file : MSAC avec le soutien du MINT
 Élaborer des protocoles de surveillance des indicateurs
des répercussions négatives de la pandémie sur la santé
mentale. (Organisme chef de file : MSAC)

Soins massifs et  Collaborer avec les partenaires concernés dans la


logistique planification des besoins de soins massifs en cas de
pandémie, y compris les réfugiés et les personnes
deplacées internes. (Organisme chef de file : MINT
avec le soutien du MITTD, MSAC, MFA, MHA, MFFE)
 Collaborer avec les ministères et les intervenants
concernés en cas de pandémie, y compris les ONG
internationales et les agences du système des Nations
Unies, pour effectuer une planification logistique.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MITTD, CSA, MFA, MINT, MAESE)
 Collaborer avec les intervenants concernés pour planifier
la prise en charge des enfants rendus orphelins par la
pandémie de grippe. (Organisme chef de file : MFFE
avec le soutien du MSAC)
 S’assurer que les politiques adéquates sont en place pour
faciliter le traitement douanier rapide et l’exonération de
taxe de l'aide humanitaire, des produits
pharmaceutiques et d’autres matériels de secours
nécessaires. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MEF MFA, MCESI)
 Identifier des sources de soutien pour les opérations de
soins massifs, y compris l'identification et la formation
de bénévoles. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MITTD, MFA, MJEVC)

Communication et  Élaborer un plan de communication à mettre en œuvre


éducation de la lors des actions d'intervention en cas de pandémie.
population (Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MSAC, MCEN, MEN)
 Élaborer et distribuer des supports de formation à la
grippe aux prestataires de soins, aux premiers
intervenants et à la population. (Organisme chef de file

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 18


: MSAC avec le soutien du MINT, MCEN, MEN)
 Poursuivre le fonctionnement du «hotline» public pour
fournir de l’information publique sur la santé ou sur
d’autres domaines, jusqu'à ce que ne sont plus
nécessaires (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MCEN, MSAC)
 Sensibiliser les médias sur la disponibilité des
informations lors d’une pandémie. (Organisme chef de
file : MINT avec le soutien du MCEN)
 Établir des liens avec les pays limitrophes afin de
faciliter la communication au cours des actions
d'intervention en cas de pandémie. (Organisme chef de
file : MINT avec le soutien du MAESE, MCEN)

Commandement et  Établir les plans de continuité des opérations.


contrôle (Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
Continuité des MSAC)
opérations  Collaborer avec les principaux prestataires de services
du Sénégal afin d'assurer une planification de la
continuité des opérations adaptée en cas de pandémie de
grippe. (Organisme chef de file : MINT avec le soutien
du MEF, MIM, MITTD, ME, MCEN, MTTA, MSAC)
 Préparer des plans de maintien de l’ordre en cas de
pandémie portant notamment sur l'évaluation des
menaces potentielles. (Organisme chef de file : MINT)
 Préparer des plans de maintien de la sécurité nationale
en cas de pandémie portant notamment sur l'évaluation
des menaces potentielles. (Organisme chef de file : MFA
avec le soutien du MINT)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 19


LISTE DES TÂCHES – VIRUS PANDÉMIQUE IDENTIFIÉ, AUCUN CAS EN AFRIQUE

PHASES 4a, 5a et 6a Actions


Activités de  Édicter des recommandations en matière de surveillance
surveillance et de pandémique à la communauté médicale, y compris aux
laboratoire hôpitaux et autres prestataires de soins. (Organisme chef
de file : MSAC)
 S'assurer que tous les partenaires chargés de la
surveillance connaissent l’importance croissante de
fournir des rapports précis dans les délais impartis.
(Organisme chef de file : MSAC)
 Mettre en œuvre une surveillance renforcée afin
d’identifier les premiers cas, d’évaluer la virulence du
virus et d’identifier ses caractéristiques virales
spécifiques. (Organisme chef de file : MSAC)
 Surveiller les réseaux d'alerte sanitaire et les autres
sources d'information en matière de pandémie.
(Organisme chef de file : MSAC)
 Poursuivre l’effort de surveillance des épidémies
animales susceptibles de menacer la population
humaine. (Organisme chef de file : MEPA)
 Fournir des mises à jour régulières aux principaux
responsables, aux organisations nationales et
internationales, et aux autres parties prenantes.
(Organisme chef de file : MSAC)
 S’assurer de la notification de l'OMS conformément au
Règlement sanitaire international. (Organisme chef de
file : MSAC)

Triage et soins des  Fournir des directives sur les précautions en cas de
patients grippe aux établissements de santé. (Organisme chef de
file : MSAC)
 Communiquer régulièrement des informations à jour sur
l'épidémiologie et la propagation du virus pandémique à
la communauté médicale. (Organisme chef de file :
MSAC)
 Recommander que les prestataires de soins d'urgence et
les hôpitaux mettent en œuvre les protocoles relatifs aux
graves maladies respiratoires. (Organisme chef de file :
MSAC)

Mesures de contrôle  Intensifier les efforts de formation de la population aux


des infections mesures de contrôle des infections. (Organisme chef de

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 20


file : MSAC avec le soutien du MCEN, MEN, MFA,
MINT)
 Collaborer avec la population, le secteur privé, et les
organisations non gouvernementales en vue de justifier
et d’expliquer les procédures de quarantaine /
d'isolement. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MCEN)
 Collaborer avec les autorités compétentes et les
responsables portuaires pour filtrer les voyageurs en
provenance d’une région touchée par le nouveau virus
grippal identifié. (Organisme chef de file : MSAC avec
le soutien du MINT)
 Communiquer les directives sur les précautions en cas
de grippe tant aux établissements de santé, entreprises,
compagnies aériennes, écoles et universités, garderies,
prisons et autres parties prenantes, qu’à la population.
(Organisme chef de file : MSAC avec le soutien du
MINT, MEN, MCEN)
 Tenir les prestataires de soins informés en matière
d’utilisation des équipements de protection individuelle
(EPI). (Organisme chef de file : MSAC)
 Si besoin est, recommander l’isolement à domicile de
tous les patients atteints de grippe et la mise en
quarantaine des personnes de leur entourage.
(Organisme chef de file : MSAC)

Acquisition,  Si besoin est, appliquer les POS pharmaceutiques


distribution et existantes et respecter les procédures du présent plan en
utilisation des matière d’acquisition et de distribution des traitements
antiviraux antiviraux. (Organisme chef de file : MSAC)
 Maintenir la visibilité des stocks d’antiviraux de l'OMS
et d'autres acteurs internationaux. (Organisme chef de
file : MSAC)
 Coordonner la diffusion d’informations à la population
sur les antiviraux avec l’Unité d'Information de Crise
(UIC). (Organisme chef de file : MSAC avec le soutien
du MINT, MCEN)
 Si besoin est, modifier les recommandations en matière
d’application de la prophylaxie antivirale. (Organisme
chef de file : MSAC)
 Si besoin est, reconstituer les groupes prioritaires de
vaccination. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MINT, MFA)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 21


 Accélérer la formation à l'utilisation appropriée des
traitements antiviraux du personnel de la santé publique
et des partenaires de soins médicaux. (Organisme chef
de file : MSAC)
 Collaborer avec les organismes appropriés afin de
garantir la sécurité des sites de stockage et des points de
distribution d’antiviraux. (Organisme chef de file :
MSAC avec le soutien du MFA, MINT)

Acquisition,  Informer la population sur le vaccin contre la grippe


distribution et pandémique et son développement. (Organisme chef de
utilisation des file : MSAC avec le soutien du MCEN)
vaccins  Si besoin est, reconstituer les groupes prioritaires de
vaccination. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MINT, MFA)
 Surveiller les efforts de développement de vaccin à
l’échelle planétaire. (Organisme chef de file : MSAC
avec le soutien du MAESE)

Gestion des décès  Réviser les plans de gestion des décès massifs.
massifs (Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MFA, MSAC)
 Estimer le stock des ressources nécessaires et combler les
manques éventuels. (Organisme chef de file : MINT
avec le soutien du MFA, MSAC)
 Repasser sur la formation, y compris les EPI, avec le
personnel chargé des opérations de gestion des décès
massifs. (Organisme chef de file : MINT avec le soutien
du MFA, MSAC)
 Si besoin est, fournir des EPI au personnel concerné.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MFA, MSAC)

Santé mentale  Surveiller les indicateurs des répercussions négatives de


la pandémie sur la santé mentale. (Organisme chef de
file : MSAC)

Soins massifs et  Collaborer avec les partenaires concernés afin d’évaluer


logistique le niveau de préparation quant aux soins massifs en cas
de pandémie, y compris les refugiés et les personnes
deplacées internes. (Organisme chef de file : MINT avec
le soutien du MITTD, MSAC, MFA, MHA, MFFE)
 Combler les besoins en matière de soins massifs en cas

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 22


de pandémie. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MITTD, MSAC, MFA, MHA, MFFE)
 Collaborer avec les ministères et les intervenants
concernés, y compris les ONG internationales et les
agences du système des Nations Unies, pour évaluer les
besoins logistiques et la préparation pour mener des
opérations logistiques. (Organisme chef de file : MINT
avec le soutien du CSA, MFA, MITTD, MAESE)
 Combler les besoins en matière d’opérations logistiques.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
CSA, MFA, MITTD, MAESE)
 S’assurer que les politiques adéquates sont en place pour
faciliter le traitement douanier rapide et l’exonération de
taxe de l'aide humanitaire, des produits
pharmaceutiques et d’autres matériels de secours
nécessaires, et lancer la coordination avec les autorités
douanières et financières. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du CRS, MEF, MITTD)

Communication et  Si besoin est, diffuser des informations publiques


éducation de la précises en temps opportun. (Organisme chef de file :
population MINT avec le soutien du MCEN, MSAC)
 Poursuivre le fonctionnement du «hotline» public pour
fournir de l’information publique sur la santé ou sur
d’autres domaines, jusqu'à ce que ne sont plus
nécessaires (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MCEN, MSAC)
 Répondre aux demandes des médias en termes de
pandémie. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MCEN, MSAC)
Commandement et  Surveiller la situation pandémique mondiale.
contrôle (Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
Continuité des MAESE, MSAC)
opérations  Coordination avec les représentants médicaux
régionaux. (Organisme chef de file : MSAC)
 Coordination avec les représentants régionaux de
gestion des catastrophes. (Organisme chef de file :
MINT)
 Assurer le maintien de l'ordre public. (Organisme chef
de file : MINT avec le soutien du MFA)
 Si besoin est, aborder les questions de sécurité nationale.
Organisme chef de file : MFA avec le soutien du
MINT)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 23


LISTE DES TÂCHES – VIRUS PRÉSENT EN AFRIQUE, MAIS PAS AU SÉNÉGAL NI
DANS LES PAYS LIMITROPHES

PHASES 4b, 5b et 6b Actions


Activités de  Édicter des recommandations en matière de surveillance
surveillance et de pandémique à la communauté médicale, y compris aux
laboratoire hôpitaux et autres prestataires de soins. (Organisme chef
de file : MSAC)
 Rappeler aux partenaires chargés de la surveillance
l’importance de fournir des rapports précis dans les
délais impartis. (Organisme chef de file : MSAC)
 Poursuivre la mise en place de la surveillance renforcée
afin d’identifier les premiers cas, d’évaluer la virulence
du virus et d’identifier ses caractéristiques virales
spécifiques. (Organisme chef de file : MSAC)
 Mettre en œuvre des protocoles opérationnels renforcés
dans les principaux laboratoires afin d’accroître leurs
capacités. (Organisme chef de file : MSAC)
 Surveiller les réseaux d'alerte sanitaire et les autres
sources d'information en matière de pandémie.
(Organisme chef de file : MSAC)
 Poursuivre l’effort de surveillance des épidémies
animales susceptibles de menacer la population
humaine. (Organisme chef de file : MEPA)
 Fournir des mises à jour régulières aux principaux
responsables, aux organisations nationales et
internationales, et aux autres parties prenantes.
(Organisme chef de file : MSAC)
 S’assurer de la notification de l'OMS conformément au
Règlement sanitaire international (RSI). (Organisme chef
de file : MSAC)

Triage et soins des  Communiquer les modifications éventuelles des


patients directives sur les précautions en cas de grippe aux
établissements de santé. (Organisme chef de file :
MSAC)

Mesures de contrôle  Poursuivre les efforts de formation de la population aux


des infections mesures de contrôle des infections. (Organisme chef de
file : MSAC avec le soutien du MCEN, MEN, MFA,
MINT)
 Collaborer avec la population, le secteur privé, et les
organisations non gouvernementales en vue de justifier

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 24


et d’expliquer les procédures de
quarantaine/d'isolement. (Organisme chef de file :
MSAC avec le soutien du MCEN)
 Mettre à jour les directives sur les précautions en cas de
grippe communiquées tant aux établissements de santé,
entreprises, compagnies aériennes, écoles et universités,
garderies, prisons et autres parties prenantes, qu’à la
population. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MINT, MEN, MCEN)
 Continuer à coordonner avec les autorités compétentes et
les gestionnaires des ports pour contrôler les voyageurs
en provenance de toute région touchée par le virus
identifié nouveau virus de la grippe (Organisme chef de
file : MSAC avec le soutien du MINT)
 Poursuivre les efforts visant à tenir les prestataires de
soins informés en matière d’'utilisation des équipements
de protection individuelle (EPI). (Organisme chef de
file : MSAC)
 Si besoin est, continuer à recommander l’isolement à
domicile de tous les patients atteints de grippe et la mise
en quarantaine des personnes de leur entourage.
(Organisme chef de file : MSAC)

Acquisition,  Coordonner la diffusion d’informations à la population


distribution et sur les antiviraux avec l’Unité d'Information de Crise
utilisation des (UIC). (Organisme chef de file : MSAC avec le soutien
antiviraux du MINT, MCEN)
 Si besoin est, reconstituer les groupes prioritaires
d’antiviraux. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MINT)
 Surveiller l'utilisation et l'efficacité des traitements
antiviraux. (Organisme chef de file : MSAC)
 Surveiller et étudier les effets indésirables des
traitements antiviraux. (Organisme chef de file : MSAC)
 Si besoin est, modifier les recommandations en matière
d’application de la prophylaxie antivirale. (Organisme
chef de file : MSAC)
 Poursuivre la formation à l'utilisation appropriée des
traitements antiviraux du personnel de la santé publique
et des partenaires de soins médicaux. (Organisme chef
de file : MSAC)
 Garantir la sécurité des sites de stockage et des points de
distribution d’antiviraux. (Organisme chef de file :

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 25


MSAC avec le soutien du MFA, MINT)

Acquisition,  Informer la population sur le vaccin contre la grippe


distribution et pandémique et son développement. (Organisme chef de
utilisation des file : MSAC avec le soutien du MINT, MCEN)
vaccins  Si besoin est, reconstituer les groupes prioritaires de
vaccination. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MINT)
 Surveiller les efforts de développement de vaccin à
l’échelle planétaire. (Organisme chef de file : MSAC
avec le soutien du MAESE)

Gestion des décès  En fonction de la situation actuelle, envisager


massifs d’augmenter le stock des ressources. (Organisme chef
de file : MINT avec le soutien du MFA, MSAC)

Santé mentale  Informer les intervenants des aspects psychosociaux de


la pandémie. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MCEN)
 Surveiller les indicateurs des répercussions négatives de
la pandémie sur la santé mentale. (Organisme chef de
file : MSAC)

Soins massifs et  Poursuivre la collaboration avec les partenaires


logistique concernés et mettre à jour la préparation aux soins
massifs en cas de pandémie. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MITTD, MSAC, MFA, MHA,
MFFE, CRS, CSA)
 Combler les besoins en matière de soins massifs en cas
de pandémie. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MITTD, MSAC, MFA, MHA, MFFE)
 Poursuivre la collaboration avec les ministères et les
intervenants concernés, y compris les ONG
internationales et les agences du système des Nations
Unies, pour évaluer les besoins logistiques et la
préparation pour mener des opérations logistiques.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
CSA, MFA, MITTD, MAESE)
 Combler les besoins en matière d’opérations logistiques.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
CSA, MFA, MITTD, MAESE)
 S’assurer que les politiques adéquates sont en place pour
faciliter le traitement douanier rapide et l’exonération de

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 26


taxe de l'aide humanitaire, des produits
pharmaceutiques et d’autres matériels de secours
nécessaires, et poursuivre la coordination avec les
autorités douanières et financières. (Organisme chef de
file : MINT avec le soutien du CRS, MEF, MITTD)

Communication et  Mettre en œuvre le plan de communication


éducation de la précédemment établi et le réviser avec les parties
population prenantes concernées afin de coordonner la
communication. (Organisme chef de file : MINT avec
le soutien du MCEN, MSAC, MEN)
 Poursuivre le fonctionnement du «hotline» public pour
fournir de l’information publique sur la santé ou sur
d’autres domaines, jusqu'à ce que cela ne soit plus
nécessaire (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MCEN, MSAC)
 Examiner et modifier, si besoin est, les messages et les
supports. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MCEN, MSAC, MEN)
 Préparer les porte-parole. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MCEN, MSAC, MFA)
 Si besoin est, diffuser des informations publiques
précises en temps opportun. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MCEN, MSAC, MEN)
 Surveiller la couverture médiatique et corriger les
informations inexactes. (Organisme chef de file :
MCEN avec le soutien du MFA, MINT, MSAC, MEN)
 Si besoin est, collaborer avec les pays limitrophes en vue
de synchroniser les messages. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MCEN, MFA)

Commandement et  Continuer à surveiller la situation pandémique


contrôle mondiale. (Organisme chef de file : MINT)
Continuité des  Alerter les organismes susceptibles de participer aux
opérations actions d’intervention en cas de pandémie. (Organisme
chef de file : MINT)
 Poursuivre la coordination avec les représentants
régionaux de la santé publique. (Organisme chef de
file : MSAC)
 Poursuivre la coordination avec les représentants
régionaux de gestion de catastrophe. (Organisme chef
de file : MINT)
 Surveiller la situation et communiquer les informations

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 27


essentielles à tous les organismes. (Organisme chef de
file : MINT)
 Assurer le maintien de l'ordre public. (Organisme chef
de file : MINT avec le soutien du MFA)
 Si besoin est, aborder les questions de sécurité nationale.
(Organisme chef de file : MFA avec le soutien du
MINT)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 28


LISTE DES TÂCHES – FLAMBÉE ÉPIDÉMIQUE LOCALE ET/OU RÉGIONALE -
PREMIERS CAS DE VIRUS AU SÉNÉGAL ET/OU DANS L’UN DES PAYS
LIMITROPHES

PHASES 4c, 4d, 5c, Actions


5d, 6c et 6d
Activités de  Édicter des recommandations en matière de surveillance
surveillance et de pandémique à la communauté médicale, y compris aux
laboratoire hôpitaux et autres prestataires de soins. (Organisme chef
de file : MSAC)
 Rappeler aux partenaires chargés de la surveillance
l’importance de fournir des rapports précis dans les
délais impartis. (Organisme chef de file : MSAC)
 Poursuivre la mise en place de la surveillance renforcée
afin d’identifier les premiers cas, d’évaluer la virulence
du virus et d’identifier ses caractéristiques virales
spécifiques. (Organisme chef de file : MSAC)
 Poursuivre la mise en œuvre de protocoles opérationnels
renforcés dans les principaux laboratoires afin
d’accroître leurs capacités. (Organisme chef de file :
MSAC avec le soutien du MESR, MFA)
 Surveiller les réseaux d'alerte sanitaire et les autres
sources d'information en matière de pandémie.
(Organisme chef de file : MSAC)
 Poursuivre l’effort de surveillance des épidémies
animales susceptibles de menacer la population
humaine. (Organisme chef de file : MEPA)
 Fournir des mises à jour régulières aux principaux
responsables, aux organisations nationales et
internationales, et aux autres parties prenantes.
(Organisme chef de file : MSAC)
 S’assurer de la notification de l'OMS conformément au
Règlement sanitaire international (RSI). (Organisme chef
de file : MSAC)

Triage et soins des  Communiquer les modifications éventuelles des


patients directives sur les précautions en cas de grippe aux
établissements de santé. (Organisme chef de file :
MSAC)

Mesures de contrôle  Poursuivre les efforts de formation de la population aux


des infections mesures de contrôle des infections. (Organisme chef de
file : MSAC avec le soutien du MCEN, MEN, MFA,

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 29


MINT)
 Mettre à jour les directives sur les précautions en cas de
grippe communiquées tant aux établissements de santé,
entreprises, compagnies aériennes, écoles et universités,
garderies, prisons et autres parties prenantes, qu’à la
population. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MINT, MEN, MCEN)
 Continuer à coordonner avec les autorités compétentes et
les gestionnaires des ports pour contrôler les voyageurs
en provenance de toute région touchée par le virus
identifié nouveau virus de la grippe (Organisme chef de
file : MSAC avec le soutien du MINT)
 Si besoin est, continuer à recommander l’isolement à
domicile de tous les patients atteints de grippe et la mise
en quarantaine des personnes de leur entourage.
(Organisme chef de file : MSAC)

Acquisition,  Faire la demande à l'OMS de distribution de


distribution et médicaments antiviraux et d'autres stocks
utilisation des internationaux, selon le cas écheant. (Organisme chef de
antiviraux file : MSAC)
 Coordonner la diffusion d’informations à la population
sur les antiviraux avecl’Unité d'Information de Crise
(UIC). (Organisme chef de file : MSAC avec le soutien
du MINT, MCEN)
 Si besoin est, reconstituer les groupes prioritaires
d’antiviraux. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MINT)
 Surveiller l'utilisation et l'efficacité des traitements
antiviraux. (Organisme chef de file : MSAC)
 Surveiller et étudier les effets indésirables des
traitements antiviraux. (Organisme chef de file :
MSAC)
 Si besoin est, modifier les recommandations en matière
d’application de la prophylaxie antivirale. (Organisme
chef de file : MSAC)
 Garantir la sécurité des sites de stockage et des points de
distribution d’antiviraux. (Organisme chef de file :
MSAC avec le soutien du MFA, MINT)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 30


Acquisition,  Informer la population sur le vaccin contre la grippe
distribution et pandémique et son développement. (Organisme chef de
utilisation des file : MSAC avec le soutien du MINT, MCEN)
vaccins  Si besoin est, reconstituer les groupes prioritaires de
vaccination. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MINT)
 Surveiller les efforts de développement de vaccin à
l’échelle planétaire. (Organisme chef de file : MSAC
avec le soutien du MAESE)

Gestion des décès  En fonction de la situation actuelle, envisager


massifs d’augmenter le stock des ressources. (Organisme chef
de file : MINT avec le soutien du MSAC, MFA)

Santé mentale  Déployer des équipes de résilience/gestion du stress.


(Organisme chef de file : MSAC avec le soutien du
MFA)
 Identifier les sites de repos et de récupération.
(Organisme chef de file : MSAC avec le soutien du
MATCL, MTTA)
 Si besoin est, mobiliser les lignes d'assistance
téléphonique confidentielle. (Organisme chef de file :
MSAC avec le soutien du MCEN, MFA
 Collaborer avec les organisations religieuses et
communautaires afin d’apporter un soutien en matière
de santé mentale. (Organisme chef de file : MINT avec
le soutien du MSAC, MFFE)
 Fournir des services de consultation et de soutien
psychologique divers à la population et aux premiers
intervenants. (Organisme chef de file : MSAC)

Soins massifs et  Si besoin est, mobiliser les hébergements


logistique communautaires. (Organisme chef de file : MINT avec
le soutien du MITTD, MSAC, MFA, MFFE, MTTA,
CRS)
 Si besoin est, alimenter les victimes de la pandémie au
travers des sites fixes, des unités mobiles d'alimentation
et de la distribution en gros de nourriture. (Organisme
chef de file : MINT avec le soutien du MINTD, MSAC,
MFA, MHA, MFFE, CRS, CSA, MT)
 Travailler avec les organismes de protection et les
organisations religieuses et communautaires afin
d’identifier les personnes ayant besoin de services

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 31


d’assistance sociale, de garderie, de soins médicaux,
d’hébergement et de nourriture. (Organisme chef de
file : MSAC avec le soutien du MINT, MSAC, MFFE,
CRS)
 Si besoin est, mettre en œuvre le plan de gestion des
réfugiés et des personnes déplacées. (Organisme chef
de file : MINT avec le soutien du CSA, MFA, MITTD,
MAESE)
 Si besoin est, mener les opérations logistiques.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
CSA, MFA, MITTD, MAESE)
 Prendre en charge les enfants rendus orphelins par la
pandémie de grippe. (Organisme chef de file : MFFE
avec le soutien du MSAC)
 Coordonner et garantir la sécurité des sites de soins
massifs. (Organisme chef de file : MINT avec le soutien
du MFA)
 Continuer à assurer le traitement rapide de l’aide
humanitaire par les autorités douanières et financières.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
CRS, MEF, MITTD)

Communication et  Examiner et modifier, si besoin est, les messages et


éducation de la répondre aux demandes des médias en termes de
population pandémie. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MSAC, MCEN, MEN)
 Poursuivre le fonctionnement du «hotline» public pour
fournir de l’information publique sur la santé ou sur
d’autres domaines, jusqu'à ce que cela ne soit plus
nécessaire (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MCEN, MSAC)
 Si besoin est, diffuser des informations publiques
précises en temps opportun. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MSAC, MCEN, MEN)
 Surveiller la couverture médiatique et corriger les
informations inexactes. (Organisme chef de file :
MCEN avec le soutien du MFA, MINT, MSAC)
 Si besoin est, collaborer avec les pays limitrophes en vue
de synchroniser les messages. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MAESE, MCEN)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 32


Commandement et  Mettre en œuvre le plan de continuité des opérations.
contrôle (Organisme chef de file : MINT)
Continuité des  Organiser une réunion spéciale de la Plateforme
opérations nationale de protection civile. (Organisme chef de file :
MINT)
 Affecter en priorité les ressources au maintien de la
sécurité nationale, aux travaux publics et aux services
municipaux (maintien de l’ordre,
traitement/approvisionnement de l’eau, gestion des
déchets et services d'utilité publique). (Organisme chef
de file : MINT)
 Collaborer avec le secteur privé en vue d’assurer le
maintien de services civils essentiels (produits
pharmaceutiques, produits alimentaires au détail,
carburant au détail, etc.). (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MEF, MITTD, ME, MCEN,
MSAC)
 Demander l’aide internationale afin de combler les
manques de ressources. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MAESE)
 Mobiliser les accords d’aide mutuelle afin de combler les
manques de ressources. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MAESE)
 Réquisitionner les ressources privées pour un usage
public afin de combler les manques conformément à la
législation en vigueur. (Organisme chef de file : MINT
avec le soutien du MSAC, MEN)
 Si besoin est, coordonner l'autorisation de fermeture des
écoles et des bureaux de l’administration. (Organisme
chef de file : MINT avec le soutien du MSAC, MEN)
 Coordonner la promulgation des lois, proclamations et
ordonnances nécessaires. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MJ)
 Coordonner les activités avec les ONG internationales et
nationales. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MAESE, MSAC)
 Assurer le maintien de l'ordre public. (Organisme chef
de file : MINT avec le soutien du MFA)
 Si besoin est, aborder les questions de sécurité nationale.
(Organisme chef de file : MFA avec le soutien du
MINT)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 33


LISTE DES TÂCHES – FLAMBÉE ÉPIDÉMIQUE RÉGIONALE GÉNÉRALISÉE – CAS
AU SÉNÉGAL ET DANS AU MOINS TROIS PAYS LIMITROPHES

PHASES 4e, 5e et 6e Actions


Activités de  Édicter des recommandations en matière de surveillance
surveillance et de pandémique à la communauté médicale, y compris aux
laboratoire hôpitaux et autres prestataires de soins. (Organisme chef
de file : MSAC)
 Rappeler aux partenaires chargés de la surveillance
l’importance de fournir des rapports précis dans les
délais impartis. (Organisme chef de file : MSAC)
 Poursuivre la mise en place de la surveillance renforcée
afin d’identifier les premiers cas, d’évaluer la virulence
du virus et d’identifier ses caractéristiques virales
spécifiques. (Organisme chef de file : MSAC)
 Poursuivre la mise en œuvre de protocoles opérationnels
renforcés dans les principaux laboratoires afin
d’accroître leurs capacités. (Organisme chef de file :
MSAC avec le soutien du MESR, MFA)
 Surveiller les réseaux d'alerte sanitaire et les autres
sources d'information en matière de pandémie.
(Organisme chef de file : MSAC)
 Poursuivre l’effort de surveillance des épidémies
animales susceptibles de menacer la population
humaine. (Organisme chef de file : MEPA)
 Fournir des mises à jour régulières aux principaux
responsables, aux organisations nationales et
internationales, et aux autres parties prenantes.
(Organisme chef de file : MSAC)
 S’assurer de la notification de l'OMS conformément au
Règlement sanitaire international (RSI). (Organisme chef
de file : MSAC)

Triage et soins des  Informer les administrateurs des hôpitaux de la mise en


patients œuvre des plans de capacités de surcharge/d'urgence
afin d’accroître la disponibilité des lits en vue de faire
face au nombre de cas d'urgence liés à la pandémie.
(Organisme chef de file : MSAC)
 Réviser et distribuer les directives sur le traitement de la
grippe aux établissements de santé. (Organisme chef de
file : MSAC)
 Surveiller le nombre de cas et la disponibilité de lits dans
les hôpitaux. (Organisme chef de file : MSAC)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 34


Mesures de contrôle  Poursuivre les efforts de formation de la population aux
des infections mesures de contrôle des infections. (Organisme chef de
file : MSAC avec le soutien du MCEN, MEN, MFA,
MINT)
 Mettre à jour les directives sur les précautions en cas de
grippe communiquées tant aux établissements de santé,
entreprises, compagnies aériennes, écoles et universités,
garderies, prisons et autres parties prenantes, qu’à la
population. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MINT, MEN, MCEN)
 Continuer à coordonner avec les autorités compétentes et
les gestionnaires des ports pour contrôler les voyageurs
en provenance de toute région touchée par le virus
identifié nouveau virus de la grippe (Organisme chef de
file : MSAC)
 Si besoin est, continuer à recommander l’isolement à
domicile de tous les patients atteints de grippe et la mise
en quarantaine des personnes de leur entourage.
(Organisme chef de file : MSAC)

Acquisition,  Continuer de faire la demande à l’OMS de la distribution


distribution et de médicaments antiviraux et d'autres stocks
utilisation des internationaux, selon le cas écheant. (Organisme chef de
antiviraux file : MSAC)
 Coordonner la diffusion d’informations à la population
sur les antiviraux avec l’Unité d'Information de crise.
(Organisme chef de file : MSAC avec le soutien du
MINT, MCEN)
 Si besoin, reconstituer les groupes prioritaires
d’antiviraux. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MINT)
 Surveiller l'utilisation et l'efficacité des traitements
antiviraux. (Organisme chef de file : MSAC)
 Surveiller et étudier les effets indésirables des
traitements antiviraux. (Organisme chef de file : MSAC)
 Si besoin est, modifier les recommandations en matière
d’application de la prophylaxie antivirale. (Organisme
chef de file : MSAC)
 Garantir la sécurité des sites de stockage et des points de
distribution d’antiviraux. (Organisme chef de file :
MSAC avec le soutien du MINT, MFA)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 35


Acquisition,  Informer la population sur le vaccin contre la grippe
distribution et pandémique et son développement. (Organisme chef de
utilisation des file : MSAC avec le soutien du MINT, MCEN)
vaccins  Si besoin est, reconstituer les groupes prioritaires de
vaccination. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MINT)
 Surveiller les efforts de développement de vaccin à
l’échelle planétaire. (Organisme chef de file : MSAC
avec le soutien du MAESE)

Gestion des décès  Si besoin est, mettre en œuvre le Plan de gestion des décès
massifs massifs existant. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MSAC, MFA, MCEN)
 En cas de mise en œuvre du Plan de gestion des décès
massifs :
 Préparer les formalités administratives pour la
lrécuperation et le transport des dépouilles.
(Organisme chef de file : MINT)
 Délivrer des permis pour l'enterrement des
dépouilles et aider à l'identification des dépouilles, le
cas échéant. (Organisme chef de file : MJ)
o En coordination avec le Ministère de la Santé etl’Unité
d'Information de Crise (UIC), communiquer les
informations appropriées aux médias et à la
population. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MCEN, MFA)
o Assurer la sécurité des sites de gestion des décès
massifs. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MSAC, MFA)
o Accélérer la délivrance des certificats de décès.
(Organisme chef de file : MSAC)
o Mettre en place, en coopération avec les entreprises de
pompes funèbres, des sites temporaires de
conservation et d'entreposage des dépouilles et mettre
en œuvre des stratégies de ramassage des dépouilles.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MSAC, MFA, MITTD)

Santé mentale  Gérer les équipes de résilience/gestion du stress et des


sites de repos et de récupération. (Organisme chef de
file : MSAC avec le soutien du MFA, MFFE, MATCL,
MITTD)
 Veiller au bon fonctionnement des lignes d'assistance

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 36


téléphonique confidentielle, le cas échéant. (Organisme
chef de file : MSAC avec le soutien du MCEN, MFA)
 Poursuivre la coordination avec les organisations
religieuses et communautaires afin d’apporter un soutien
en matière de santé mentale. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MSAC, MFFE)
 Fournir des services de consultation et de soutien
psychologique divers à la population et aux premiers
intervenants. (Organisme chef de file : MSAC)

Soins massifs et  Si besoin est, mobiliser les hébergements


logistique communautaires. (Organisme chef de file : MITTD avec
le soutien du MINT, MSAC, MFA, MFFE, MTTA, CRS)
 Si besoin est, alimenter les victimes de la pandémie au
travers des sites fixes, des unités mobiles d'alimentation
et de la distribution en gros de nourriture. (Organisme
chef de file : MINT avec le soutien du MITTD, MSAC,
MFA, MFFE, MTTA, CRS)
 Travailler avec les organismes de protection et les
organisations religieuses et communautaires afin
d’identifier les personnes ayant besoin de services
d’assistance sociale, de garderie, de soins médicaux,
d’hébergement et de nourriture. (Organisme chef de
file : MSAC avec le soutien du MINT, MFFE, CRS)
 Si besoin est, mener les opérations logistiques.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
CSAm MFA, MITTD, MAESE)
 Si besoin est, mettre en œuvre le plan de gestion des
réfugiés et des personnes déplacées. (Organisme chef de
file : MINT avec le soutien du MITTD, MSAC, MFA,
MFFE, CRS, CSA)
 Prendre en charge les enfants rendus orphelins par la
pandémie de grippe. (Organisme chef de file : MFFE
avec le soutien du MSAC)
 Coordonner et garantir la sécurité des sites de soins
massifs. (Organisme chef de file : MINT avec le soutien
du MFA)
 Continuer à assurer le traitement rapide de l’aide
humanitaire par les autorités douanières et financières.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
CRS, MEF, MITTD)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 37


Communication et  Examiner et modifier, si besoin est, les messages et
éducation de la répondre aux demandes des médias en termes de
population pandémie. (Organisme chef de file : MISPC avec le
soutien du MCTIC, MSAC, MDGLAAT)
 Poursuivre le fonctionnement du «hotline» public pour
fournir de l’information publique sur la santé ou sur
d’autres domaines, jusqu'à ce que cela ne soit plus
nécessaire (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MCEN, MSAC)
 Si besoin est, diffuser des informations publiques
précises en temps opportun. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MCEN, MEN, MSAC)
 Surveiller la couverture médiatique et corriger les
informations inexactes. (Organisme chef de file :
MCEN avec le soutien du MAESE, MINT, MSAC)
 Si besoin est, collaborer avec les pays limitrophes en vue
de synchroniser les messages. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MAESE, MCEN)

Commandement et  Affecter en priorité les ressources au maintien de la


contrôle sécurité nationale, aux travaux publics et aux services
Continuité des municipaux (maintien de l’ordre,
opérations traitement/approvisionnement de l’eau, gestion des
déchets et services d'utilité publique). (Organisme chef
de file : MINT)
 Collaborer avec le secteur privé en vue d’assurer le
maintien des services civils essentiels (produits
pharmaceutiques, produits alimentaires au détail,
carburant au détail, etc.). (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien duMEF, MIM, MITTD, ME,
MCEN, MS, MSAC)
 Demander l’aide internationale appropriée d’autres
pays, organizations régionales et du systeme des Nations
Unies afin de combler les manques de ressources.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MFA)
 Demander l’aide internationale avec les IOGOs et les
ONGs au Sénegal afin de combler les manques de
ressources. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MFA, MSAC)
 Coordonner les activités avec les ONG internationales et
nationales au Sénégal. (Organisme chef de file : MINT
avec le soutien du MFA)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 38


 Mobiliser les accords d'aide mutuelle avec la CEDEAO et
les pays voisins en vue de combler les manques de
ressources. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MAESE)
 Réquisitionner les ressources privées pour un usage
public afin de combler les manques conformément à la
législation en vigueur. (Organisme chef de file : MINT
avec le soutien du MJ)
 Si besoin est, coordonner l'autorisation de fermeture des
écoles et des bureaux de l’administration. (Organisme
chef de file : MINT avec le soutien du MSAC, MEN)
 Coordonner la promulgation des proclamations et
ordonnances nécessaires. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MJ)
 Assurer le maintien de l'ordre public. (Organisme chef
de file : MINT avec le soutien du MFA)
 Si besoin est, aborder les questions de sécurité nationale.
(Organisme chef de file : MFA avec le soutien du
MINT)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 39


LISTE DES TÂCHES – FLAMBÉE ÉPIDÉMIQUE RÉGIONALE À HAUT RISQUE, CAS
AU SÉNÉGAL ET DANS AU MOINS TROIS PAYS LIMITROPHES, AVEC FOYERS
ÉPIDÉMIQUES GÉNÉRALISÉS DANS LES ÉCOLES – (PIC)

PHASES 4f, 5f et 6f Actions


Activités de  Édicter des recommandations en matière de surveillance
surveillance et de pandémique à la communauté médicale, y compris aux
laboratoire hôpitaux et autres prestataires de soins. (Organisme chef
de file : MSAC)
 Rappeler aux partenaires chargés de la surveillance
l’importance de fournir des rapports précis dans les
délais impartis. (Organisme chef de file : MSAC)
 Poursuivre la mise en place de la surveillance renforcée
afin d’identifier les premiers cas, d’évaluer la virulence
du virus et d’identifier ses caractéristiques virales
spécifiques. (Organisme chef de file : MSAC)
 Poursuivre la mise en œuvre de protocoles opérationnels
renforcés dans les principaux laboratoires afin
d’accroître leurs capacités. (Organisme chef de file :
MSAC avec le soutien du MESR)
 Surveiller les réseaux d'alerte sanitaire et les autres
sources d'information en matière de pandémie.
(Organisme chef de file : MSAC)
 Poursuivre l’effort de surveillance des épidémies
animales susceptibles de menacer la population
humaine. (Organisme chef de file : MEPA)
 Fournir des mises à jour régulières aux principaux
responsables, aux organisations nationales et
internationales, et aux autres parties prenantes.
(Organisme chef de file : MSAC)
 S’assurer de la notification de l'OMS conformément au
Règlement sanitaire international (RSI). (Organisme chef
de file : MSAC)

Triage et soins des  Si besoin est, mobiliser les sites de triage. (Organisme
patients chef de file : MSAC)
 Collaborer avec l’Unité d'Information de crise afin de
fournir des renseignements à la population sur
l'emplacement des sites de triage et les procédures
permettant d’obtenir des soins médicaux. (Organisme
chef de file : MSAC avec le soutien du MINT, MCEN)
 Surveiller la disponibilité du personnel et des lits
d'hôpitaux, ainsi que l'état des installations, équipements

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 40


et fournitures d'urgence. (Organisme chef de file :
MSAC)
 Si besoin est, mobiliser les postes médicaux d’urgence.
(Organisme chef de file : MSAC avec le soutien du
MINT, MFA)
 Alerter les organisations de surveillance de quartier, la
Croix-Rouge et les autres organismes d'intervention en
vue d’aider à la mobilisation des postes médicaux
d’urgence. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MFA)
 Garantir la sécurité des postes médicaux d’urgence.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MFA)

Mesures de contrôle  Poursuivre les efforts de formation de la population aux


des infections mesures de contrôle des infections. (Organisme chef de
file : MSAC avec le soutien du MCEN, MEF, MFA)
 Mettre à jour les directives sur les précautions en cas de
grippe communiquées tant aux établissements de santé,
entreprises, compagnies aériennes, écoles et universités,
garderies, prisons et autres parties prenantes, qu’à la
population. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MINT, MEF, MCEN)
 Continuer à coordonner avec les autorités compétentes et
les gestionnaires des ports pour contrôler les voyageurs
en provenance de toute région touchée par le virus
identifié nouveau virus de la grippe (Organisme chef de
file : MSAC)
 Si besoin est, continuer à recommander l’isolement à
domicile de tous les patients atteints de grippe et la mise
en quarantaine des personnes de leur entourage.
(Organisme chef de file : MSAC)
 Si besoin est, recommander l'annulation des grands
rassemblements publics et la fermeture des écoles,
universités, entreprises et bureaux de l’administration.
(Organisme chef de file : MSAC avec le soutien du
MINT)
 Si besoin est, mettre en œuvre la restriction des
transports en commun. (Organisme chef de file :
MSAC avec le soutien du MINT, MITTD)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 41


Acquisition,  Continuer de faire la demande à l’OMS de la
distribution et distribution de médicaments antiviraux et d'autres
utilisation des stocks internationaux, selon le cas écheant. (Organisme
antiviraux chef de file : MSAC)
 Coordonner la diffusion d’informations à la population
sur les antiviraux avec l’Unité d'Information de Crise
(UIC). (Organisme chef de file : MSAC avec le soutien
du MINT, MCEN)
 Si besoin, reconstituer les groupes prioritaires
d’antiviraux. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MINT)
 Surveiller l'utilisation et l'efficacité des traitements
antiviraux. (Organisme chef de file : MSAC)
 Surveiller et étudier les effets indésirables des
traitements antiviraux. (Organisme chef de file :
MSAC)
 Si besoin est, modifier les recommandations en matière
d’application de la prophylaxie antivirale. (Organisme
chef de file : MSAC)
 Garantir la sécurité des sites de stockage et des points de
distribution d’antiviraux. (Organisme chef de file :
MSAC avec le soutien du MINT, MFA)
Acquisition,  Se procurer des vaccins auprès de l’OMS dès qu’ils sont
distribution et disponibles. (Organisme chef de file : MSAC avec le
utilisation des soutien du MINT)
vaccins  Coordonner l’information sur le vaccin pandémique avec
l’Unité d'Information de Crise (UIC). (Organisme chef
de file : MSAC avec le soutien du MINT, MCEN)
 Si besoin est, reconstituer les groupes prioritaires de
vaccination. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MINT)
 Mettre en œuvre des campagnes de vaccination massive.
(Organisme chef de file : MSAC avec le soutien du
MFA)
 Garantir la sécurité du stock de vaccins et des sites de
vaccination. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MFA)

Gestion des décès  Si besoin est, mettre en œuvre le Plan de gestion des décès
massifs massifs. (Organisme chef de file : MINT avec le soutien
du MSAC, MFA, MCEN)
o Préparer les formalités administratives pour la
récuperation et le transport des dépouilles.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 42


(Organisme chef de file : MINT)
o Délivrer des permis pour l'enterrement des
dépouilles et aider à l'identification des dépouilles, le
cas échéant. (Organisme chef de file : MJ)
 En coordination avecl’Unité d'Information de Crise
(UIC), communiquer les informations appropriées aux
médias et à la population. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MCEN, MFA)
 Accélérer la délivrance des certificats de décès.
(Organisme chef de file : MSAC)
 Mettre en place, en coopération avec les entreprises de
pompes funèbres, des sites temporaires de conservation
et d'entreposage des dépouilles et mettre en œuvre des
stratégies de ramassage des dépouilles. (Organisme
chef de file : MINT avec le soutien du MSAC, MFA,
MITTD)
 Assurer la sécurité des sites de gestion des décès massifs.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MFA)

Santé mentale  Gérer les équipes de résilience/gestion du stress et des


sites de repos et de récupération. (Organisme chef de
file : MSAC avec le soutien du MFA, MATCL)
 Veiller au bon fonctionnement des lignes d'assistance
téléphonique confidentielle. (Organisme chef de file :
MSAC avec le soutien du MCEN, MFA)
 Poursuivre la coordination avec les organisations
religieuses et communautaires afin d’apporter un soutien
en matière de santé mentale. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MSAC, MFFE)
 Fournir des services de consultation et de soutien
psychologique divers à la population et aux premiers
intervenants. (Organisme chef de file : MSAC)

Soins massifs et  Si besoin est, mobiliser les hébergements


logistique communautaires. (Organisme chef de file : MINT avec
le soutien du MITTD, MSAC, MFA, MFFE, MTTA,
CRS)
 Continuer d’alimenter les victimes de la pandémie au
travers des sites fixes, des unités mobiles d'alimentation
et de la distribution en gros de nourriture. (Organisme
chef de file : MINT avec le soutien du MITTD, MSAC,
MFA, MFFE, MTTA, CRS)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 43


 Travailler avec les organismes de protection et les
organisations religieuses et communautaires afin
d’identifier les personnes ayant besoin de services
d’assistance sociale, de garderie, de soins médicaux,
d’hébergement et de nourriture. (Organisme chef de
file : MSAC avec le soutien du MINT, MFFE, MTTA,
CRS)
 Si besoin est, mener les opérations logistiques.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
CSA, MFA, MITTD, MAESE)
 Si besoin est, mettre en œuvre le plan de gestion des
réfugiés et des personnes déplacées. (Organisme chef de
file : MINT avec le soutien du MITTD, MSAC, MFA,
MFFE, CRS, CSA)
 Prendre en charge les enfants rendus orphelins par la
pandémie de grippe. (Organisme chef de file : MFFE
avec le soutien du MSAC)
 Coordonner et garantir la sécurité des sites de soins
massifs. (Organisme chef de file : MISPC avec le
soutien du MFA)
 Continuer à assurer un traitement rapide des biens de
secours par les autorités douanières et financières.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
CRS, MEF, MITTD)

Communication et  Examiner et modifier les messages et répondre aux


éducation de la demandes des médias en termes de pandémie.
population (Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MCEN, MEN, MSAC)
 Poursuivre le fonctionnement du «hotline» public pour
fournir de l’information publique sur la santé ou sur
d’autres domaines, jusqu'à ce que cela ne soit plus
nécessaire (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MCEN, MSAC)
 Si besoin est, diffuser des informations publiques
précises en temps opportun. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MCEN, MEN, MSAC)
 Surveiller la couverture médiatique et corriger les
informations inexactes. (Organisme chef de file : MCEN
avec le soutien du MCTIC, MSAC, MDGLAAT)
 Collaborer avec les pays limitrophes en vue de
synchroniser les messages. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MFA, MCEN)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 44


Commandement et  Affecter en priorité les ressources au maintien de la
contrôle sécurité nationale, aux travaux publics et aux services
Continuité des municipaux (maintien de l’ordre,
opérations traitement/approvisionnement de l’eau, gestion des
déchets et services d'utilité publique). (Organisme chef
de file : MINT)
 Collaborer avec le secteur privé en vue d’assurer le
maintien des services civils essentiels (produits
pharmaceutiques, produits alimentaires au détail,
carburant au détail, etc.). (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MEF, MIM, ME, MCEN,
MFA, MITTD, MSAC)
 Demander l’aide internationale appropriée d’autres
pays, organizations régionales et du système des Nations
Unies afin de combler les manques de ressources.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MFA)
 Coordonner les activités avec les OIGOs et les ONGs au
Sénégal. (Organisme chef de file : MINT avec le soutien
du MFA, MSAC)
 Mobiliser les accords d'aide mutuelle avec la CEDEAO et
les pays voisins en vue de combler les manques de
ressources. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MFA)
 Réquisitionner les ressources privées pour un usage
public afin de combler les manques conformément à la
législation en vigueur. (Organisme chef de file : MINT
avec le soutien du MJ)
 Si besoin est, coordonner l'autorisation de fermeture des
écoles et des bureaux de l’administration. (Organisme
chef de file : MINT avec le soutien du MSAC, MEN)
 Coordonner la promulgation des proclamations et
ordonnances nécessaires. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MJ)
 Assurer le maintien de l'ordre public. (Organisme chef
de file : MINT avec le soutien du MFA)
 Si besoin est, aborder les questions de sécurité nationale.
(Organisme chef de file : MFA avec le soutien du
MINT)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 45


LISTE DES TÂCHES – RÉDUCTION DE LA PANDÉMIE AU SÉNÉGAL – LES TAUX
D’INCIDENCE QUOTIDIENS RELATIFS À LA GRIPPE PANDÉMIQUE BAISSENT
D’AU MOINS 10 % PAR SEMAINE SUR UNE DURÉE MINIMUM DE DEUX
SEMAINES.

PHASES 4g, 5g et 6g Actions


Activités de  Poursuivre la surveillance permanente, conformément
surveillance et de aux protocoles définis dans les POS en vigueur tout en
laboratoire revenant à un mode de fonctionnement normal si la
situation le permet. (Organisme chef de file : MSAC)
 Surveiller la mutation du virus pandémique afin de se
prémunir contre une nouvelle menace. (Organisme chef
de file : MSAC)
 Revenir à un mode de fonctionnement normal dans les
laboratoires si la situation le permet. (Organisme chef de
file : MSAC avec le soutien du MESR, MFA)
 Valider la diminution du nombre de cas afin de
confirmer l’exactitude des données des rapports et des
analyses statistiques. (Organisme chef de file : MSAC)
 S'assurer que tous les partenaires concernés poursuivent
leur rôle en vue de soutenir les opérations de
surveillance des êtres humains. (Organisme chef de file :
MSAC)
 Poursuivre la surveillance des épidémies animales
susceptibles de menacer la population humaine.
(Organisme chef de file : MEPA)

Triage et soins des  Démobiliser les sites de triage, en fonction de la


patients diminution du nombre de cas. (Organisme chef de file :
MSAC)
 Continuer de surveiller la disponibilité du personnel et
des lits d'hôpitaux, ainsi que l'état des installations,
équipements et fournitures d'urgence. (Organisme chef
de file : MSAC)
 Démobiliser les postes médicaux d’urgence, en fonction
de la diminution du nombre de cas. (Organisme chef de
file : MSAC avec le soutien du MINT, MFA)

Mesures de contrôle  Sensibiliser la population à l’importance de poursuivre


des infections les mesures de contrôle des infections. (Organisme chef
de file : MSAC avec le soutien du MCEN, MEN, MFA,
MINT)
 Si besoin est, continuer à recommander l’isolement à

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 46


domicile de tous les patients atteints de grippe et la mise
en quarantaine des personnes de leur entourage.
(Organisme chef de file : MSAC)
 Si besoin est, recommander la reprise des grands
rassemblements publics la réouverture des écoles,
universités, entreprises et bureaux de l’administration.
(Organisme chef de file : MSAC avec le soutien du
MINT)
 Si besoin est, mettre en place la reprise des transports en
commun. (Organisme chef de file : MSAC avec le
soutien du MINT, MITTD)

Acquisition,  Continuer à surveiller l'utilisation et l'efficacité des


distribution et traitements antiviraux. (Organisme chef de file : MSAC)
utilisation des  Continuer à surveiller et étudier les effets indésirables
antiviraux des traitements antiviraux. (Organisme chef de file :
MSAC)
 Continuer à garantir la sécurité des sites de stockage et
des points de distribution d’antiviraux. (Organisme chef
de file : MSAC avec le soutien du MINT, MFA)

Acquisition,  Poursuivre les campagnes de vaccination conformément


distribution et aux directives établies. (Organisme chef de file : MSAC
utilisation des avec le soutien du MFA)
vaccins  Reconstituer les groupes prioritaires de vaccination, en
fonction de l’évolution de la situation. (Organisme chef
de file : MSAC avec le soutien du MINT, MFA)
 Continuer à garantir la sécurité du stock de vaccins et
des sites de vaccination. (Organisme chef de file :
MSAC avec le soutien du MINT, MFA)
 Continuer de travailler avec l’OMS pour se procurer des
vaccins de pandémie grippale. (Organisme chef de file :
MSAC avec le soutien du MINT)

Gestion des décès  Continuer la mise en œuvre du Plan national de décès en


massifs masse, jusqu'à ce que cela ne soit plus nécessaire.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MSAC, MFA, MCEN)
 Continuer à informer les médias et la population en
coordination avec l’Unité d'Information de crise et le
Ministère de la Santé et de l’Action Sociale. (Organisme
chef de file : MINT avec le soutien du MCEN, MFA)
 Continuer à assurer la sécurité des sites de gestion des

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 47


décès massifs. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MFA)
 Accélérer la délivrance des certificats de décès.
(Organisme chef de file : MSAC)
 Mettre fin à l’utilisation de sites temporaires de
conservation et d'entreposage des dépouilles de
stratégies de ramassage des dépouilles, en fonction de la
diminution du nombre de cas. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MSAC, MFA, MITTD)

Santé mentale  Poursuivre l’activité des équipes de résilience/gestion


du stress afin de faciliter les opérations de redressement
post-pandémique. (Organisme chef de file : MSAC avec
le soutien du MFA)
 Fermer les sites de repos et de récupération, en fonction
de la diminution du nombre de cas. (Organisme chef de
file : MSAC avec le soutien du MFA, MATCL, MITTD)
 Fermer les lignes d'assistance téléphonique
confidentielle, en fonction de la diminution du nombre
de cas. (Organisme chef de file : MSAC avec le soutien
du MCEN, MFA)
 Collaborer avec les organisations religieuses et
communautaires afin de réduire le soutien apporté en
matière de santé mentale, en fonction de la diminution
du nombre de cas. (Organisme chef de file : MINT avec
le soutien du MSAC, MFFE)
 Si besoin est, continuer à fournir des services de
consultation et de soutien psychologique divers à la
population et aux premiers intervenants. (Organisme
chef de file : MSAC)

Soins massifs et  Démobiliser les hébergements communautaires, en


logistique fonction de la baisse de la demande. (Organisme chef de
file : MINT avec le soutien du MITTD, MSAC, MFA,
MFFE, MTTA, CRS)
 Mettre fin aux opérations alimentaires, en fonction de la
baisse de la demande. (Organisme chef de file : MINT
avec le soutien du MITTD, MSAC, MFA, MHA, MFFE,
MTTACRS, CSA)
 Appliquer les efforts des organismes de protection et des
organisations religieuses et communautaires aux besoins
de redressement à long terme des familles et des
particuliers. (Organisme chef de file : MSAC avec le

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 48


soutien du MINT, MFFE, CRS)
 Si besoin est, poursuivre les opérations logistiques post-
pandémiques. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du CSA, MFA, MITTD, MAESE)
 Mettre fin au plan de gestion des réfugiés et des
personnes déplacées lorsqu’il n’est plus utile.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MITTD, MSAC, MAESE, MHA, CRS, CSA)
 Continuer de prendre en charge les enfants devenus
orphelins par la pandémie de grippe. (Organisme chef
de file : MFFE avec le soutien du MSAC)
 Continuer à assurer le traitement rapide de l’aide post-
pandémique par les autorités douanières et financières.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
CRS, MEF, MITTD)

Communication et  Examiner et modifier les messages et répondre aux


éducation de la demandes des médias en termes de pandémie.
population (Organisme chef de file : MINT avec le soutien du
MCEN, MEN, MSAC)
 Poursuivre le fonctionnement du «hotline» public pour
fournir de l’information publique sur la santé ou sur
d’autres domaines, jusqu'à ce que ne sont plus
nécessaires (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MCEN, MSAC)
 Si besoin est, diffuser des informations publiques
précises en temps opportun. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MCEN, MEN, MSAC)
 Surveiller la couverture médiatique et corriger les
informations inexactes. (Organisme chef de file : MCEN
avec le soutien du MAESE, MINT, MSAC)
 Si besoin est, collaborer avec les pays limitrophes en vue
de synchroniser les messages. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MAESE, MCEN)

Commandement et  Évaluer les répercussions de la pandémie sur la capacité


contrôle à assurer les services de sécurité publique, les travaux
Continuité des publics et les services municipaux et l’infrastructure.
opérations (Organisme chef de file : MINT)
 Évaluer les répercussions de la pandémie sur la capacité
du secteur privé à fournir des services civils essentiels
(produits pharmaceutiques, produits alimentaires au
détail, carburant au détail, etc.). (Organisme chef de

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 49


file : MINT avec le soutien du MEF, MIM, MITTD,
ME, MCEN, MSAC)
 Déployer des efforts d’évaluation des dommages subis
par la population, notamment en termes de maladie et
de décès. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MSAC)
 Collaborer avec les agences internationales en matière de
ressources de redressement post-pandémique en vue de
faciliter les opérations nationales correspondantes, dans
le secteur public et privé. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MAESE)
 Démobiliser les accords d'aide mutuelle avec la
CEDEAO et les pays voisins, en fonction de la
disponibilité des ressources et de la diminution des
besoins. (Organisme chef de file : MINT avec le soutien
du MAESE)
 Comptabiliser et restituer les ressources privées
réquisitionnées pour un usage public durant les actions
d’intervention face à la pandémie, en fonction de la
disponibilité des ressources et de la diminution des
besoins. (Organisme chef de file : MINT avec le soutien
du MJ, MEF)
 Mettre fin à l’autorisation de fermeture des écoles et des
bureaux de l’administration, en fonction de la
diminution du nombre de cas. (Organisme chef de file :
MINT avec le soutien du MSAC, MEN)
 Examiner les lois, proclamations et ordonnances en
vigueur et les adapter à la période de redressement post-
pandémique. (Organisme chef de file : MINT avec le
soutien du MJ)
 Assurer le maintien de l'ordre public. (Organisme chef
de file : MINT avec le soutien du MFA)
 Si besoin est, aborder les questions de sécurité nationale.
(Organisme chef de file : MFA avec le soutien du
MINT)
 Mener et coordonner les retours d’expérience dans les
opérations en cas de pandémie pour saisir les “leçons
apprises” et réviser les plans, politiques et procédures,
comme approprié. (Organisme chef de file : MINT)
 Encourager les entreprises du secteur privé qui
fournissent des services sociaux essentiels pour mener
des retours d’expérience et identifier les leçons apprises.
(Organisme chef de file : MINT avec le soutien du

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 50


MIND)
 Encourager les établissements d'enseignement supérieur
à faire de la recherche, évaluer les leçons apprises et
participer aux retours d’expérience. (Organisme chef de
file : MESR)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 51


ACTIVITÉS DE SURVEILLANCE ET DE LABORATOIRE

Généralités. Des mesures énergiques de surveillance doivent garantir la détection


précoce et l'isolement de nouvelles souches du virus. Globalement, les données de
surveillance guideront l'intervention en cas de pandémie. La surveillance de la grippe
est conçue pour déterminer si des virus de la grippe circulent, identifier les souches,
évaluer les caractéristiques des virus en circulation (tels que la transmissibilité, la
composition génétique, et la virulence), détecter les changements des virus, surveiller
les maladies similaires à la grippe, et mesurer le nombre de décès provoqués par la
grippe. La surveillance de la maladie, c'est-à-dire l'évaluation des caractéristiques
épidémiologiques et de l'impact clinique des souches en circulation, aussi bien que la
surveillance virologique, consistant à isoler le virus de la grippe pour évaluer l'impact
antigénique et génétique des souches en circulation, sont aussi essentielles l'une que
l'autre en vue de la préparation en cas de pandémie.

Surveillance nationale. Le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale (MSAC)


coordonne la surveillance nationale de la grippe. La surveillance nationale comporte
quatre éléments : surveillance en laboratoire, surveillance des maladies des patients
ambulatoires présentant un syndrome de type grippal, surveillance de la pneumonie et
de la mortalité liée à la grippe, et évaluation de l’évolution de la grippe dans tout le
Sénégal.

Programme de surveillance de pratique médicale sentinelle. Des médecins à travers


le Sénégal, intègrent le programme de surveillance sentinelle. Ils fournissent un tableau
de bord national de la maladie de la grippe. L'information recueillie grâce à la
surveillance sentinelle est transmise au Ministère de la Santé et de l’Action Sociale.

Surveillance en laboratoire. Les tests de diagnostic de la grippe disponibles incluent


des cultures virales, la sérologie, les essais antigènes rapides, la réaction en chaîne de la
polymérase (PCR), et l’immunofluorescence. Pendant les périodes non pandémiques,
l'isolement et l'identification des virus (typage des souches) est réalisé par des
laboratoires certifiés lorsque des échantillons suspects sont soumis par des
professionnels médicaux. Pendant les activités de surveillance accrue, les laboratoires
nationaux mèneront l'isolement du virus (pour la détermination des types et des sous
types) ainsi que des tests sérologiques de la grippe sur des spécimens provenant de
localités sentinelle et non sentinelle. Les capacités de l'Institut Pasteur de Dakar sont
récemment engagées dans des renforcement de la composante épidémiologique de
surveillance dulaboratoire national et augmentent considérablement la capacité du
laboratoire interne du ministère de la Santé et de l'Action sociale. Si les laboratoires
nationaux ne disposent pas de capacités de sous-typage, les laboratoires de référence de
l'OMS seront utilisés ou des échantillons seront envoyés à d'autres pays partenaires
dotés des capacités nécessaires.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 52


Surveillance animale. La surveillance des populations animales est essentielle pour la
santé publique. Sachant que tout virus de grippe humaine est censé se développer
d'abord au sein d'une population animale, avant de traverser l'interface homme-animal,
le meilleur espoir de prévenir une épidémie de grippe est la détection précoce d'un tel
virus au sein de la population animale concernée. Une fois celui-ci identifié, il est
possible de mener des opérations d'abattage ou de vaccination de la population animale
infectée et ainsi, d’inhiber sa capacité à traverser l'interface homme-animal et à se
transformer en une pandémie de grippe humaine. Par conséquent, tout plan
d’intervention en cas de pandémie doit intégrer une surveillance animale adéquate et
des activités de contrôle des infections. Lors de la détection d'une pandémie humaine, il
est important de poursuivre la surveillance animale et le contrôle des infections afin de
s'assurer de l’identification des mutations virales au sein des populations animales et de
l’évaluation et / ou du traitement de leur danger en matière de santé publique
humaine.

REMARQUE : les documents de procédures du Ministère de la Santé et de l’Action


Sociale et du Ministère de l’Élevage précisent les stratégies et protocoles spécifiques aux
activités de surveillance de la grippe pandémique humaine et animale au Sénégal.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 53


TRIAGE ET SOINS DES PATIENTS

TRIAGE.

Généralités. Pendant le pic d'une pandémie, les salles de consultation ambulatoire et


les services d'urgence des hôpitaux peuvent être débordés de patients venant se faire
soigner. Un triage efficace consistera à orienter les individus vers les niveaux
appropriés de soins en fonction de leurs besoins. Ceci permettra de guider le flux de
patients dans le système de santé afin de garantir que les ressources limitées sont
utilisées de la manière la plus efficace possible. Le triage doit être effectué pour :
 Identifier les personnes qui ont peut-être la grippe pandémique;
 Séparer ces personnes des autres pour réduire le risque de transmission de la
maladie ; et
 Identifier le type de soins dont elles ont besoin (par ex., soins à domicile ou
hospitalisation).

Une fois qu'ils ont été évalués, les patients peuvent être envoyés chez eux, vers des
établissements de santé ou des points de distribution et/ou des cliniques de vaccination
pour obtenir des vaccins ou des antiviraux.

Centres de triage et évaluation des patients

Le triage dans les communautés peut être assuré sur place dans des établissements de
santé ou hors site mais à proximité d'établissements de santé et dans d'autres sites de la
communauté. Les installations hospitalières et ambulatoires nécessiteront des capacités
accrues de triage/détection sur place, qu'il existe ou non des installations basées sur la
communauté, car de nombreux patients se présenteront à leur lieu habituel de soins
médicaux pendant une urgence.

Conformément aux plans du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale, et afin d’éviter


que les hôpitaux ne soient débordés par l’afflux de personnes asymptomatiques, les
centres de triage et évaluation des patients seront ouverts dans de nombreux sites à
travers le pays afin de prendre en charge le mieux possible la population affectée. Les
patients seront évalués pour déterminer le niveau de soins qu'ils requièrent. Ces centres
de triage seront dotés de personnel identifié par le MSAC et ses partenaires. Ils feront
appel à des bénévoles, des professionnels médicaux à la retraite et à d'autres personnels
qualifiés. Le personnel médical des sites de triage recevra des protocoles de traitement
pour la pandémie de grippe. Les sites de triage seront également utilisés comme sites de
rassemblement d’où les patients seront transférés vers des hôpitaux ou postes médicaux
d’urgence pour des traitements ultérieurs. Le transport des patients vers les sites de
traitement sera coordonné par le MSAC via des comités de gestion de catastrophe au
niveau des communes, des départements et des provinces, le cas échéant. Les hôpitaux

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 54


doivent également effectuer le triage à l'entrée de leur établissement et doivent par
conséquent exiger l'aide de la police pour assurer la sécurité sur place.

ACTIVITÉS DES HÔPITAUX

Généralités. La pandémie de grippe diffère des nombreuses menaces biologiques de


par sa durée et son ampleur potentielle, y compris la probabilité d'une deuxième vague
et de vagues ultérieures de la maladie. Une pandémie à de fortes probabilités de faire
déborder les systèmes de santé locaux par la grande augmentation de patients
requérant des hospitalisations et des soins critiques, ce qui donne lieu à des pénuries de
nombreuses ressources, y compris de lits, personnel et équipement, y compris des
respirateurs artificiels. Ceci, à son tour, fera que les hospices et les organismes de soins à
domicile devront accepter davantage de patients cliniques complexes renvoyés par les
hôpitaux, ces hospices et organismes devront donc prendre soin de patients qui sont
normalement dirigés vers les hôpitaux. Tous les établissements devront ajouter à leur
personnel hautement qualifié des bénévoles et du personnel moins formé, ce qui rendra
éventuellement nécessaire des modifications des normes de soins au cours d'une
pandémie.

Chaque hôpital doit élaborer un plan d'intervention en cas de pandémie de grippe. Ce


plan doit être élaboré par une approche interdisciplinaire, en s'inspirant peut-être du
plan que l'établissement a prévu pour faire face à la varicelle et à d'autres maladies
contagieuses. Voir l’annexe I pour les recommandations de planification des hôpitaux
en cas de pandémie de grippe.

Il faut s'attendre à ce que les procédures en place des établissements et des hôpitaux
soient insuffisantes pour répondre à la demande en ressources médicales pendant une
pandémie. Pour répondre à cette demande, les hôpitaux doivent développer leur
capacité d'augmenter fortement les ressources, pour atteindre la capacité permettant de
fournir des évaluations des soins médicaux adéquats pendant les événements qui
excèdent les limites des infrastructures médicales normales des communautés affectées.
Les objectifs de la planification de capacités de surcharge pour la pandémie de grippe
sont les suivants :
 Garantir qu'un maximum de patients reçoit des soins adéquats
 Identifier les ressources permettant d'augmenter le personnel pendant les
périodes de surcharge
 Identifier les sources supplémentaires d'équipements et de fournitures
permettant de fournir des ressources adéquates pendant les périodes de
surcharge
 Identifier des espaces d’isolement médical pour répondre aux exigences liées à la
pandémie pendant les périodes de surcharge.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 55


Le but d'augmenter le personnel et le nombre de lits sera atteint en autorisant la sortie
de patients actuels, en transférant les patients appropriés vers des établissements de
soins de longue durée, en éliminant les admissions électives et en annulant les
procédures électives, en augmentant l'espace actuel des installations, et en exigeant que
tout le personnel auxiliaire soit présent. Le personnel peut être augmenté encore
davantage en faisant appel à du personnel récemment parti à la retraite et en
demandant au personnel à temps partiel de travailler à temps complet. Des accords
d'aide mutuelle conclus précédemment par des hôpitaux locaux peuvent également être
appliqués le cas échéant. L'augmentation d'espace peut être obtenue par l'autorisation
de sortie, dans toute la mesure du possible, des patients actuellement hospitalisés, la
mise à disposition de lits inutilisés, la modification des chambres des patients par l'ajout
de lits supplémentaires, et l'utilisation de tous les sites susceptibles d'accueillir des lits
supplémentaires, conformément au plan d'urgence des hôpitaux.

La matrice ci-dessous fournit un plan d'action pour des hôpitaux afin de guider leurs
actions d'intervention en cas de pandémie. Ces tâches fournissent, au minimum, une
« feuille de route » des actions que les hôpitaux doivent entreprendre lors de la
préparation et de l'intervention en cas de pandémie. Ces tâches/actions sont structurées
par phases selon le protocole de phases d'alerte pandémique du Sénégal.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 56


PHASE 1-3  Élaborer des plans d'intervention en cas de pandémie de
grippe.
 Élaborer le plan de contrôle des infections.
 Mener la formation/éducation en matière d'intervention
en cas de pandémie.
 Mettre en œuvre un système de détection précoce,
d'isolement et le traitement du personnel sanitaire
présentant un syndrome de type grippal.
 Ordonner aux personnels présentant un syndrome de
type grippal de rester chez eux.
 Afficher des panneaux présentant des recommandations
en matière de toux/hygiène respiratoire.
PHASE 4a, 5a, 6a  Garder à l'esprit que les patients atteints de la grippe
sont peut-être infectés par la souche pandémique.
 Renforcer les pratiques de contrôle des infections.
PHASE 4b, 5b, 6b, 4c,  Mettre en œuvre des plans de contrôle des infections.
5c, 6c, 4d, 5d, 6d  Mettre en place des zones d'attente séparées pour les
patients présentant des symptômes de grippe.
 Appliquer les recommandations en matière de
toux/hygiène respiratoire.
 Être prêt pour fournir au MSAC les réponses à toutes les
demandes d'information sur la flambée et les capacités
de surcharge.
 Demander des fournitures médicales et du matériel si
nécessaire.
PHASE 4e, 5e, 6e  Activer et mettre en œuvre des plans d'intervention
d'urgence et de capacités de surcharge.
 Limiter le nombre de visiteurs.
 Examiner les visiteurs pour vérifier s'ils présentent des
signes et des symptômes de grippe.
 Limiter le nombre de points d'entrée aux établissements
et mettre en place des mesures de sécurité
supplémentaires aux points d'entrée aux installations.
PHASE 4f, 5f, 6f  Établir des points de triage aux points d'entrée des
installations.
 Mettre en œuvre un triage téléphonique pour décourager
les visites aux services d'urgence/ambulatoires.
 Différer les procédures et admissions électives.
 Autoriser la sortie de patients dès que possible.
 Selon les besoins, demander que le MSAC mobilise les
postes médicaux d’urgence.
 Rediriger les ressources de personnel pour soutenir les

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 57


soins des patients.
 Travailler avec le MSAC et la Croix-Rouge Sénégalaise
pour alerter et déployer des bénévoles.
 Envisager de réaffecter les femmes enceintes et les
employés présentant un risque élevé de complications de
la grippe.
 Vacciner/fournir au personnel des antiviraux
prophylactiques si ces éléments sont disponibles.
 Surveiller les transmissions nosocomiales.
 Considérer la possibilité d'affecter des membres du
personnel qui sont en récupération de la grippe, à des
patients atteints de la grippe.
 Mettre en œuvre un système de détection et de
signalement des signes et symptômes de la grippe parmi
le personnel présent.
PHASE 4g, 5g, 6g  Démobiliser les sites de triage et les protocoles de
surcharge dans la mesure permise par la diminution des
cas.
 Évaluer les impacts de la pandémie sur le personnel et
les infrastructures et prendre des mesures pour pallier à
tout manque.
 Reprendre le fonctionnement normal des installations
dans la mesure permise par la diminution des cas.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 58


POSTES MÉDICAUX D’URGENCE (PMU)

Généralités. En raison du grand nombre de patients malades qui requièrent des


services médicaux (par ex., consultation en service d'urgence, hospitalisation et
consultations ambulatoires) pendant une pandémie de grippe, il est nécessaire de
prévoir l'utilisation de PMU pour faire face aux cas de saturation des établissements de
santé et afin de fournir des soins de santé dans des zones et environnements
inhabituels. Les PMU ont pour but d'alléger le fardeau qui pèse sur les hôpitaux en
fournissant :
 Des soins de base – des soins d'infirmerie de base, perfusions, liquides
intraveineux, oxygène, etc.
 Médicaments
 Documentation des patients
 Tests de laboratoire
 Information publique

Sites. En raison de la nécessité d’une coordination interinstitutionnelle et de la


participation de nombreux ministères et organismes gouvernementaux, la DPC
coordonne l'établissement de PMU dans tout le pays, comme cela est recommandé par
le MSAC. Le MSAC coordonne et supervise le développement et la mise en œuvre des
lignes directrices médicales appropriées pour l'utilisation des PMU conformément aux
procédures opérationnelles standard (POS) établies. Le personnel des PMU sera fourni
par le MSAC, la CRS et des bénévoles. Le soutien des Foces de défense et de sécurité
sénégalaises (FDSS) peut également être requis en matière de personnel et
d'équipements des PMU. Le coordonnateur de préparation des hôpitaux en cas
d'urgence du MSAC gérera l'information concernant la capacité des hôpitaux. Le MSAC
élaborera des lignes directrices à l'échelle communautaire précisant quel type de soins
peut être fourni à chaque site et définissant le déclencheur approprié pour la
mobilisation de ce site. Une fois que les critères de déclenchement ont été atteints, des
PMU pour différents niveaux de soins des patients seront ouverts à travers le Sénégal
pour répondre de façon optimale aux besoins des populations affectées. Des hôpitaux
de réhabilitation, des hôtels, des immeubles médicaux, des immeubles
gouvernementaux, des installations des Foces de défense et de sécurité sénégalaises
(FDSS) ainsi que des parcs de stationnement peuvent être utilisés. Lorsque cela est
possible, ces sites se trouveront à proximité de routes principales afin de faciliter les
transports.

Ramassage. Les sites de ramassage seront identifiés pour ramasser les patients et les
transporter vers les PMU. Le MSAC, de concert avec la DPC, assumera le rôle de chef
de file dans l'établissement des PMU. L'Association médicale du Sénégal, la Croix-
Rouge Sénégalaise (CRS) constitueront les organismes principaux de soutien des efforts
relatifs aux sites de soins annexes. En outre, il est possible de solliciter l'assistance de
plusieurs organisations non gouvernementales et agences des Nations Unies pour

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 59


accomplir ces initiatives. Les approvisionnements et équipements requis pour les PMU
seront coordonnés via la DPC par le MSAC.

Besoins en personnel. Afin de répondre aux besoins de soins d'un grand nombre de
personnes, l'Ordre Nationale des Médicins du Sénégal et la Croix Rouge Sénégalaise
(CRS) peuvent puiser dans leurs membres respectifs afin de trouver du personnel
médical retraité ou sous-utilisé pour aider à doter en personnel les PMU. De plus, la
CRS utilisera ces bénévoles pour tous les besoins en postes non médicaux.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 60


MESURES DE CONTRÔLE DES INFECTIONS

Généralités. L'objectif de toutes les mesures de contrôle des infections est de ralentir la
propagation de la pandémie de grippe autant que possible. La capacité des stratégies
d'endiguement à ralentir la propagation d'une grippe de type pandémique peut-être
limité par la brièveté de la période d'incubation de la grippe, la grande proportion
d'infections asymptomatiques, ainsi que par la nature non spécifique des maladies
cliniques provoquées par infections de la grippe. Toutefois, pendant les étapes précoces
d'une pandémie, tout particulièrement si le virus n'est pas transmis efficacement, le
recours à des mesures d'endiguement peut contribuer à ralentir la propagation d'un
virus de la grippe de type pandémique. Il existe trois types de mesures d'endiguement
qui sont normalement employées pour ralentir la propagation des maladies
pandémiques : l'isolement, la mise en quarantaine, et les mesures d'endiguement à
l'échelle de la communauté.

L'isolement et la mise en quarantaine sont des termes séparés et distincts qui ont une
signification bien différente. L'isolement désigne la séparation des personnes souffrant
d'une maladie infectieuse spécifique qui sont mises à l'écart des personnes saines et qui
doivent observer des restrictions dans leurs déplacements afin d’éviter la propagation
de cette maladie ; l'isolement est une procédure standard utilisée dans les hôpitaux pour
les patients atteints de tuberculose et de quelques autres maladies infectieuses. La mise
en quarantaine, de son côté, désigne généralement la séparation et la restriction des
déplacements des personnes qui ne sont pas encore malades, mais qui ont été exposées
à un agent infectieux et qui deviennent par conséquent elles-mêmes potentiellement
infectieuses. La mise en quarantaine des personnes exposées est une stratégie de santé
publique qui, tout comme l'isolement, est conçue pour éviter la propagation d'une
maladie infectieuse. La stratégie d'isolement, le traçage des contacts, la prophylaxie ou
le traitement des contacts proches, la mise en quarantaine des contacts et les précautions
de contrôle des infections par contact ou voie aérienne peut limiter dans une certaine
mesure la propagation d'une pandémie de grippe.

Isolement et mise en quarantaine. Aussi bien l'isolement que la mise en quarantaine


peuvent être réalisés volontairement ou imposés obligatoirement par une autorité
légale. Le MSAC a l'autorité de déclarer une quarantaine pour protéger la population.
Le MSAC détermine si une menace à la sécurité et à la santé publique peut survenir
suite à un non-respect, il peut dans ce cas prononcer des ordres qui peuvent être
appliqués par les tribunaux. Le MSAC peut recommander et mettre l'accent sur les
interventions de contrôle de la maladie suivantes, afin de ralentir la propagation de la
maladie pendant une pandémie de grippe :
 Isolement à la maison ou à l'hôpital pour les personnes infectées de la grippe
 Mise en quarantaine à la maison pour les personnes exposées à une autre
personne infectée de la grippe

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 61


 Restrictions de voyager pour les personnes infectées de la grippe ou exposées à
la grippe
 Fermeture des écoles et des lieux de travail et annulation des rassemblements
publics, si cela est recommandé selon les analyses et la surveillance
épidémiologique
 Éducation publique massive, marketing social et travail avec les institutions
sociales (écoles, employeurs, église, etc.) afin de renforcer les messages de
prévention pour aboutir à la coopération de la population pour ce qui est des
mesures nécessaires au retardement de la propagation de la pandémie

La mise en œuvre énergique des stratégies de contrôle et d'endiguement des infections


(par ex., examiner les travailleurs sanitaires et les visiteurs pour s'assurer qu'ils ne sont
pas malades, entreprendre le regroupement en cohortes des patients et du personnel, et
la mise en place de zones de triage séparées) peut être recommandé pendant une
pandémie, tout particulièrement si une pandémie atteint le Sénégal. Le MSAC
coordonnera avec les autorités appropriées les initiatives d’isolement et de mise en
quarantaine des personnes atteintes et des contacts, respectivement, en relation avec les
événements de la pandémie de grippe, ainsi que la prise en charge des cas suspectés
probables ou confirmés, des contacts fiévreux, et des contacts asymptomatiques.

Justification de l'isolement et de la mise en quarantaine. S'il est établi que la mise en


quarantaine est nécessaire, faisable et utile, un plan d'action immédiate doit être élaboré
en consultation avec les autorités policières. L'assistance des Foces de défense et de
sécurité sénégalaises (FDSS) peut être requise pour faire appliquer les mesures de mise
en quarantaine. Elle serait requise à travers la DPC pour soutenir les efforts locaux si
nécessaire. Le document de procédure existante du MSAC contient les stratégies des
lignes directrices appropriées en matière d'isolement et de mise en quarantaine et il
définit également les autorités légales. Au cours d'une pandémie le MSAC, en
consultation avec la DPC, peut conclure que l'isolement et la mise en quarantaine sont
nécessaires pour le contrôle de la maladie. Il se peut que les individus malades soient
cantonnés chez eux ou dans des modalités hospitalières précises. Le MSAC peut
ordonner la mise en quarantaine de personnes exposées à la pandémie de grippe. Les
recommandations d'isolement et de mise en quarantaine seront probablement observées
de façon volontaire, néanmoins elles pourraient nécessiter à l'occasion d'être imposées
par les autorités. L'application de la mise en quarantaine, si nécessaire, sera coordonnée
par les autorités de police et/ou les Foces de défense et de sécurité sénégalaises (FDSS).

Atténuation communautaire et autres mesures de contrôle de la maladie. Outre les


procédures d'isolement et de mise en quarantaine identifiées dans cette section, le
MSAC évaluera la nécessité de mettre en œuvre des mesures supplémentaires de
contrôle de la transmission de la maladie. Ces mesures d'atténuation communautaire
peuvent inclure :
 Suspension des grands rassemblements publics

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 62


 Fermeture des écoles et des garderies
 Restriction des voyages
 Mise en quarantaine de groupes de personnes exposées
 Mesures d'endiguement s'appliquant à l'utilisation d'immeubles ou sites
spécifiques
 Augmentation des distances entre les personnes
 Mise en quarantaine communautaire à grande échelle (cordon sanitaire)

Le MSAC peut communiquer des instructions spécifiques à la population au sujet des


mesures de contrôle de la maladie et est investi de l'autorité de fermer les lieux de
rassemblement public, de restreindre le voyage et de réquisitionner les équipements, les
biens ou les propriétés et les installations nécessaires, si besoin est. L'annexe H inclut
les recommandations pour la mise en œuvre graduelle des mesures d'endiguement
communautaire.

Mesures de contrôle des infections dans les établissements de santé. Les pratiques de
contrôle des infections, aussi bien dans la communauté que dans les établissements de
santé, poseront des défis spécifiques en cas de pandémie. La prévention et le contrôle
des infections acquises à l'intérieur des hôpitaux constitueront des facteurs importants
dans la réduction de la propagation de la grippe pendant une pandémie.

À part la vaccination et la chimio-prophylaxie d'autres mesures sont également


recommandées pour le contrôle des propagations du virus de la grippe contracté à
l'intérieur des hôpitaux, notamment des interventions s'appuyant sur la reconnaissance
rapide, la détection, l'isolement et le regroupement en cohortes des cas suspects ou
confirmés, ainsi que la mise en œuvre des précautions pour se protéger des gouttelettes.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 63


ACQUISITION, DISTRIBUTION ET UTILISATION DES ANTIVIRAUX

Généralités. L’utilisation ciblée d’agents antiviraux pourrait diminuer l’impact d’une


pandémie de grippe. L’utilisation d’antiviraux prophylactiques s’est révélée efficace à 90 %
dans la prévention de l’infection de la grippe symptomatique provoquée par des souches, si
la prophylaxie débute avant l’exposition à la grippe. De plus, il a été démontré que le
traitement avec des inhibiteurs de neuraminidase tels que zanamivir (Relenza®) et
oseltamivir (TamiFlu®) permet de diminuer des complications graves telles que la
pneumonie et la bronchite et de réduire des hospitalisations. L'administration précoce
d’antiviraux (dans un délai de 48 heures) après l'apparition de la maladie est
particulièrement efficace dans la diminution du risque de complications et dans le
raccourcissement de la durée de la maladie de la grippe. Les catégories d’antiviraux :
adamantine, amantadine (Symmetrel®) et rimantadine (Flumadine®), sont davantage
disponibles et moins chères que les inhibiteurs de neuraminidase, mais elles ne sont pas
toujours efficaces.

Acquisitions et distributions d'antiviraux. Les antiviraux sont généralement utilisés pour


traiter des cas actifs et parfois de manière prophylactique pour des contacts proches de cas
actifs. Toutefois, pendant un événement de pandémie de grippe, les antiviraux seront
administrés conformément aux directives les plus récentes du MSAC, selon leur
disponibilité. Actuellement, le Sénégal compte raisonnablement recevoir des quantités très
limitées de doses de traitement Oseltamivir (Tamiflu®) provenant des stocks de
l'Organisation mondiale de la Santé. La quantité d’Oseltamivir alloués au Sénégal
permettrait probablement de traiter uniquement 1 % des cas anticipées de grippe
pandémique. Oseltamivir et Zanamivir seront prescrits au Sénégal pour traiter les groupes
les plus prioritaires, tels que le définira la DPC en consultation avec le MSAC, ils le seront en
principe utilisés à des fins prophylactiques (c'est-à-dire comme mesure préventive) pendant
une pandémie. Le MSAC contrôlera la distribution de la part allouée au Sénégal de tous les
antiviraux. Sur la base des lignes directrices de l'OMS, le MSAC travaillera conjointement
avec la MSAC pour affiner la définition des populations prioritaires qui recevront des
antiviraux pendant une pandémie. La liste actuelle des groupes prioritaires figure dans
l'annexe E. Le MSAC a la responsabilité de faire la demande à l’OMS des antiviraux stockés
et de gérer la réception, le ré-emballage, et la distribution vers des sites de traitement. Le
MSAC élaborera des procédures appropriées pour gérer ces tâches.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 64


ACQUISITION, DISTRIBUTION, ET UTILISATION DES VACCINS

Généralités. Les vaccins contre la grippe pandémique, une fois développés, permettent
potentiellement de réduire significativement le taux de personnes malades et de décès
pendant une pandémie et, éventuellement, de limiter la propagation virale. Les objectifs
des vaccinations sont les suivants :
 Protéger les personnes les plus à risque de décès liés à la grippe
 Réduire la transmission de l'infection aux personnes les plus à risque de décès
liés à la grippe (fournir une protection indirecte)
 Protéger l'ensemble de la population susceptible
 Maintenir la capacité à fournir des soins de santé de qualité, mettre en œuvre des
activités d'intervention pandémique, et maintenir les services communautaires
vitaux (en protégeant les groupes prioritaires de la population).

Développement et distribution. Un vaccin pandémique ne peut être élaboré qu'une


fois que le virus pandémique a été identifié. Les procédures de fabrication actuelle
requièrent de quatre à six mois pour le développement de vaccins, une fois qu'une
souche virale a été isolée. Une fois que le vaccin initial a été développé et testé, la
fabrication et la distribution de grandes quantités du vaccin nouvellement développé
prennent beaucoup plus de temps. L'objectif de l'OMS est d'atteindre une production
mondiale de 2 milliards de doses de vaccin contre la grippe pandémique six mois après
les déclarations de la pandémie. Mais la pandémie de l'année 2009 a montré que la
capacité mondiale actuelle de production avoisine plutôt les 535 millions de doses six
mois après l'apparition de la maladie3. Étant donné que la population mondiale est
d'environ 7 milliards de personnes4, il est peu probable qu'un vaccin contre la grippe
pandémique puisse constituer la principale stratégie préventive au cours de la première
vague de la prochaine pandémie, voire pendant une deuxième vague.

Acquisitions et distributions. Étant donné la capacité de production mondiale décrite


ci-dessus, et le fait que pour certains vaccins deux doses au minimum seront nécessaires
pour susciter une bonne réponse immunitaire, les allocations de vaccin au Sénégal ne
répondront vraisemblablement pas aux besoins du pays. Les pénuries de vaccin
attendues peuvent être d'une ampleur telle que les vaccins disponibles pourraient
même être insuffisants pour protéger ne serait-ce que les individus qui ont été identifiés
comme jouant un rôle essentiel dans la gestion de la crise. Il convient de noter
également que le Sénégal pourrait devoir assumer tout ou partie des coûts associés à
l'acquisition, la distribution et l'administration des vaccins, même si les partenaires

3
Partridge J, Kieny MP. Global production of seasonal and pandemic (H1N1) influenza vaccines in 2009-2010 and comparison with previous estimates and global action plan targets. Vaccine
2010

4
Banque mondiale, Indicateurs du développement dans le monde, 2010

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 65


internationaux sont censés aider à alléger le coût, la nature exacte de cette aide n'étant
pas encore connue avec précision.
Le MSAC est responsable de la coordination avec l'OMS pour ce qui est de demander,
réceptionner, réemballer et distribuer le vaccin aux points de distribution à l'intérieur
du Sénégal. On anticipe que les vaccins seront alloués aux états membres de l'OMS sur
la base des groupes prioritaires de la population. Le MSAC a la responsabilité, dans le
cadre de ce plan, d’élaborer des plans pour l'acquisition et la distribution des vaccins
pendant une pandémie de grippe. De plus, le MSAC a la responsabilité de travail avec
la DPC du Ministère de l’Intérieur pour déterminer les groupes prioritaires de la
population. Afin de distribuer correctement le vaccin dans tout le pays, le MSAC devra
identifier et maintenir à jour l'information concernant la distribution à la population et
la capacité des centres de vaccination locaux.

Priorités. Pendant une pandémie, il sera probablement nécessaire de définir les


personnes prioritaires pour recevoir le vaccin. Au cours d’une pandémie, la définition
des groupes prioritaires peut être modifiée en raison de l'épidémiologie ou d'autres
facteurs. L’OMS fournira des recommandations pour que les groupes prioritaires
reçoivent les vaccins disponibles selon les caractéristiques du virus et d’autres facteurs.
Le MSAC travaillera avec la DPC pour déterminer les groupes prioritaires nationaux
pour le Sénégal et promulguera ces décisions à tous les niveaux du gouvernement et au
sein de la communauté du secteur de la santé. En outre, il est essentiel que les critères
permettant de déterminer les personnes à vacciner prioritairement soient pleinement
expliqués à la population, afin de garantir la transparence constante du processus et
d’éviter ainsi des malentendus et des troubles publics. Une fois que les groupes
prioritaires ont été définis, le MSAC tiendra à jour le nombre et la distribution de ces
groupes à l'échelle du pays afin de faciliter l'administration efficace des vaccins une fois
qu'ils sont réceptionnés. La liste des groups prioritaires figure à l’annexe E de ce plan
mais peut être modifiée à mesure que la situation de la pandémie évolue. Une fois que
les vaccins sont largement disponibles, le MSAC suivra les procédures actuelles
d’immunisation pour mettre en œuvre des vaccinations massives au Sénégal. Les
secteurs public et privé seront censés se mobiliser pour administrer les vaccins.

Cliniques de vaccination. Les POS actuelles décrivent les aspects logistiques de


l'implantation et de la gestion de cliniques. En vertu de ces POS, des cliniques seront
implantées dans toutes les communautés impactées en utilisant les procédures
existantes en matière de supervision et de facilitation du processus. Les POS définissent
les critères suivants utilisés pour identifier des sites appropriés pour des cliniques
d’immunisation :
 Immeubles contrôlés par le gouvernement
 Emplacement à proximité des lignes de bus et des routes principales
 Accessibilité aux personnes handicapées
 Parcs de stationnement et toilettes disponibles.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 66


Le transport vers les points de distribution sera fourni et coordonné par des comités
locaux de gestion de catastrophe. Les patients seront évalués dans les points de
ramassage avant d’être envoyés vers des points de distribution prédéterminés. La
sécurité dans les points de distribution est essentielle, à cause des inquiétudes
potentielles de la population quant à l’accès à la quantité limitée de doses de vaccins et
le risque additionnel que les vaccins soient acquis par des délinquants en vue de leur
revente. Le MSAC coordonnera avec les autorités policières pour garantir une sécurité
appropriée dans tous les sites.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 67


GESTION DES DÉCÈS MASSIFS

Généralités. Le nombre estimé de décès au Sénégal en cas de pandémie peut atteindre


120 000, selon la virulence du virus. Même si cette hausse de décès s’étalera sur une
période de douze à dix-huit mois, elle peut tout de même facilement saturer la capacité
des morgues et des pompes funèbres locales, particulièrement pendant les périodes de
vague pandémique. Une tâche importante de la préparation face à la pandémie consiste
en l’évaluation des besoins d’espace et de ressources supplémentaires dans les morgues
temporaires.

Le Ministère de l’Intérieur coordonnera l’élimination appropriée des dépouilles des


victimes de la pandémie, avec l'assistance d'autres organismes gouvernementaux et
ministères clés. Les hôpitaux et les pompes funèbres disposent de ressources limitées
pour entreposer des cadavres supplémentaires mais des installations additionnelles de
conservation et d’entreposage de dépouilles peuvent être nécessaires pendant une
pandémie pour déposer les cadavres avant leur transfert vers les pompes funèbres. Les
types de morgues temporaires à considérer incluent notamment les camions
frigorifiques, les installations à casiers congélateurs et les entreprises fabricantes de
glace. L’utilisation d’entreprises locales pour l’entreposage de dépouilles mortelles
n’est normalement pas recommandée et doit être envisagée uniquement en dernier
ressort.

Puisqu’on peut s’attendre à ce que les personnes qui au final décèderont à cause de la
grippe souhaitent avant leur décès obtenir des soins médicaux, les hôpitaux, hospices et
les autres établissements médicaux doivent prévoir le traitement rapide des cadavres.
La gestion de l’élimination et traitement rapide des cadavres nécessitera l’assistance
d’entreprises de pompes funèbres, d’assistants techniques spécialisés, d’organismes
bénévoles et la mobilisation éventuelle d’équipes militaires d’intervention en cas de
catastrophe.

Le Ministère de l’Intérieur a la responsabilité, dans le cadre de ce plan, d’élaborer un


Plan de gestion des décès massifs à activer pendant des périodes pandémiques, au cours
desquelles les décès massifs excèdent les capacités normales de traitement. Le MSAC a
la responsabilité d’accélérer la délivrance des certificats de décès, le ministère de la
Justice fournira une assistance à l'identification des dépouilles et des permis pour
l'enterrement, tandis que le ministère de l'intérieur préparera les documents appropriés
pour la récuperation et le transport des dépouilles. Le Ministère de l’Intérieur a
également la charge de fournir des informations sur les décès liées à la pandémie aux
fonctionnaires locaux, aux médias et à la population. Ces informations seront
coordonnées conjointement avec le MSAC et l’Unité d'Information de crise avant leur
diffusion.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 68


En raison des risques d’inquiétudes de la population par rapport au nombre de décès
au cours d’une pandémie grave et le risque de réactions négatives des personnes
désespérées dans les sites de gestion des décès massifs, il est primordial que la sécurité
soit assurée sur ces sites. Le Ministère de l’Intérieur collaborera avec les autorités de
police afin que la sécurité appropriée soit prévue dans les sites de gestion des décès
massifs.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 69


SANTÉ MENTALE

Généralités. L’intervention en cas de pandémie de grippe posera des difficultés sur les
plans physique, personnel, social et émotionnel aux professionnels de la santé, aux
fonctionnaires de la santé publique, aux autres intervenants d’urgence et aux travailleurs
fournissant des services essentiels. Les activités de soutien accru aux travailleurs
contribuent à garantir l'efficacité continue des intervenants pendant les urgences. Pendant
une pandémie de grippe, le stress professionnel subi par les professionnels de santé et les
autres intervenants sera probablement différent du stress subi par les secouristes dans
d’autres types de catastrophes. La longue durée des opérations contre la pandémie,
potentiellement supérieure à un an, représente un défi difficile pour les intervenants qui
doivent rester efficaces, tant sur le plan physique que mental.

Les intervenants de santé publique généraux et médicaux ainsi que leurs familles
encourront des risques personnels aussi longtemps que la pandémie perdure dans leur
communauté. Par conséquent, une planification spécifique est nécessaire pour garantir que
les hôpitaux, organismes de santé publique, organisations de premiers intervenants et
employeurs de travailleurs de services essentiels sont préparés pour aider les employés à
maintenir leur capacité à réaliser leurs tâches professionnelles. Un axe clé de cette
initiative de planification consiste à nouer des alliances avec des organisations
communautaires et confessionnelles ainsi qu’avec des organisations non
gouvernementales dotées d’expertise et d’autres ressources dans le domaine des services
de soutien psychosocial.

Les principales recommandations en matière de soutien des travailleurs est la mise en


place de services de soutien psychosocial qui aideront les travailleurs à gérer le stress
émotionnel pendant des initiatives d'intervention en cas de pandémie de grippe, et de
résoudre les problèmes personnels, professionnels et familiaux liés à la pandémie. On peut
s'attendre à une réticence d'ordre culturel à recevoir des services de santé mentale. Le
MSAC rédigera des documents informatifs à destination des employés et leurs familles, en
collaboration avec d'autres partenaires d'intervention en cas de pandémie, visant à
surmonter la réticence de la population à utiliser ce service, en mettant l'accent sur le fait
que les entreprises du secteur privé et gouvernemental acceptent et encouragent ce type de
traitement.

Les hôpitaux au Sénégal sont vivement encouragés à incorporer un volet de santé mentale
dans leur plan de lutte contre la pandémie de grippe afin de garantir que le personnel de
santé et leurs familles reçoivent un soutien de santé mentale pendant une crise
pandémique. Le personnel des hôpitaux et d'autres établissements de santé doit être formé
dans des techniques comportementales pour aider les employés à s'adapter à la peine, au
stress, à l'épuisement, à la colère et à la peur au cours d'une situation d'urgence. De plus,
des formations en matière de services de soutien psychologique doivent être imparties au
personnel médical qui n'est pas spécialisé dans la santé comportementale (par ex.,

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 70


cliniciens généralistes, personnel du service des urgences, employés
médicaux/chirurgicaux et personnels de sécurité).

Matériel d’éducation et de formation. Le matériel d’éducation et de formation destinés


au personnel de santé au cours d'une pandémie de grippe doivent inclure des
informations sur :
 Facteurs de stress liés à la pandémie de grippe.
 Signes de détresse.
 Détresse traumatique.
 Aspects psychosociaux lies à la gestion des décès massifs.
 Gestion du stress et stratégies d’adaptation.
 Stratégies pour bâtir et soutenir la résilience personnelle.
 Disponibilité de services de soutien psychologique et comportemental.
 Stratégies d'aide aux enfants et aux familles en temps de crise.
 Stratégies pour travailler avec des patients très agités.
 Développement de « plans de communication familiale ».
 Mesures que les personnes peuvent prendre pour se protéger ainsi que leurs
familles.

Matériel et programmes de résilience de la main d’œuvre. Les programmes de résilience


de la main d’œuvre sont particulièrement utiles pendant une pandémie, en raison de la
durée prolongée d'une pandémie, le risque de victimes massives et la probabilité que les
familles des professionnels de santé subiront à leur tour la pandémie. Les programmes de
résilience de la main d’œuvre doivent inclure les éléments suivants :
 Exposés et formation sur la santé comportementale, la résilience, les questions
relatives à la gestion du stress et les facultés d’adaptation.
 Formation des superviseurs dans des stratégies de maintien d'un milieu de travail
favorable.
 Suivi de la santé professionnelle, de la sécurité et du bien-être psychologique du
personnel déployé.
 Disponibilité d'activités contribuant à réduire le stress.
 Prescriptions de services de santé comportementale, en cas de demande et/ou de
besoin.

Informations destinées aux intervenants en cas de pandémie. Les intervenants doivent


être tenus informé afin d’atténuer les inquiétudes personnelles liées à la pandémie.
L’accès à des informations précises et opportunes réduira dans la plupart des cas le stress
des intervenants. Ces informations incluent :
 Informations concernant la situation pandémique au niveau mondial, national,
régional, départemental et local.
 Questions ou problèmes professionnels liés à la maladie, indemnités en cas de
maladie, rotation du personnel, couverture des périodes ou postes de travail,
rémunération des heures supplémentaires, utilisation du temps de prestation, etc.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 71


 Questions ou problèmes familiaux (par ex.., disponibilité de garderies).
 Disponibilité de vaccins, d’antiviraux et d’équipements de protection individuelle
(EPI).
 Pratiques de contrôle des infections à mesure que les conditions changent.
 Approches pour garantir que les patients respectent les méthodes et mesures de
santé publique/médicales pour s’occuper des personnes non infectées mais
inquiètes (les « malades imaginaires »).
 Orientation pour savoir faire la différence entre les troubles psychiatriques et les
réactions communes au stress.
 Réactions comportementales aux restrictions des déplacements (particulièrement
pour la police, les pompiers et les travailleurs d’action sociale communautaire).
 Informations sur les méthodes pour faire face à la stigmatisation ou discrimination
à cause du rôle dans l’intervention en cas de pandémie de grippe.

Activité d’intervention en matière de santé mentale. Le MSAC coordonnera avec les


organisations confessionnelles et autres organisations pertinentes, selon les tâches
contenues dans ce plan, le développement de programmes appropriés pour les premiers
intervenants et pour répondre aux besoins psychosociaux de la population. Les capacités
du MSAC et de la communauté des professionnels de santé en matière d’aide
psychologique sont limitées et seront rapidement insuffisantes face aux besoins prévisibles
d'une pandémie mondiale grave. Il est par conséquent essentiel de nouer des partenariats
avec la Croix-Rouge sénégalaise, des organisations religieuses et d’autres participants dans
le domaine de la santé mentale afin de préparer des interventions adéquates. De plus, le
MSAC coordonnera avec les entreprises du secteur privé pour encourager la mise en place
de programmes de résilience des travailleurs, afin de répondre aux besoins des employés,
particulièrement en ce qui concerne les entreprises fournissant des services publics
essentiels (télécommunications, électricité, eau, etc.).

Soins de santé mentale involontaire. Le cas écheant, les personnes éprouvant des
problèmes de santé mentale à la suite de stress liée à la pandémie peuvent ne pas être
disposées à chercher des soins de santé mentale. La loi sénégalaise permet aux autorités de
santé de fournir l’assistance de soins de santé mentale dans cette situation,
particulièrement lorsque les individus sont considérés être une menace pour eux-mêmes
ou pour autrui. Lorsque cette situation se produit, le ministère de la Justice aidera le
ministère de la santé et de l'action sociale en coopération avec les membres de la famille à
préparer les documents appropriés pour permettre aux autorités de santé de fournir
involontairement des soins de santé mentale appropriés à ces personnes.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 72


SOINS MASSIFS ET LOGISTIQUE

Généralités. À la différence d’autres catastrophes naturelles, une pandémie de grippe


n’entraîne pas la destruction physique d'immeubles qui nécessiterait normalement des
actions d’évacuation et engendrerait des besoins en matière d'abris et d'alimentation.
Néanmoins, selon la gravité de la maladie, un grand nombre de personnes pourraient être
frappées d’incapacité totale ou partielle et ne pas pouvoir réaliser les tâches quotidiennes,
comme par exemple prendre soin des enfants et des autres membres de la famille. Des
enfants risquent de devenir orphelins suite aux décès de parents ou tuteurs.

Bien que les dommages matériels ne fassent habituellement pas partie des évènements de
pandémie de grippe, selon les niveaux des mesures d'isolement, de mise en quarantaine et
d’atténuation communautaire imposées dans la communauté, il peut être demandé aux
personnes d’éviter les lieux publics, tels que les écoles, garderies, immeubles de bureau et
épiceries. Les mesures d’atténuation de l’infection à l’échelle communautaire, telles que les
fermetures d’écoles et de garderies peuvent également forcer les parents à s’occuper de
leurs enfants à la maison, les empêchant d’accomplir leurs obligations professionnelles, ce
qui augmenterait le taux d'absentéisme et entraînera des pénuries de main-d’œuvre
essentielle pendant la pandémie. En outre, les populations à risques, telles que les sans-
abri, les voyageurs, les malades mentaux, les personnes âgées, et les personnes
handicapées peuvent requérir des abris temporaires et des niveaux plus élevés de soins
médicaux, d’alimentation et d’autres services pendant une pandémie de grippe.

En raison de ces répercussions néfastes de la pandémie, certaines pandémies grave


peuvent requérir que le Ministère de l’Intérieur , en coopération avec d’autres partenaires,
ouvre des refuges et abris temporaires, offre un secours alimentaire à la population et
mette en place d'autres activités d'aide massive. Le Sénégal respectera les procédures
établies en matière de gestion des catastrophes afin de répondre aux besoins humains
essentiels des citoyens Sénégalais pendant ces interventions.

En raison des troubles publics qui peuvent avoir lieu en cas de pandémie grave, et à cause
du risque que des délinquants tentent d’accaparer des matières premières ou produits de
base pour les revendre au prix fort pendant des pénuries liées à la pandémie, la sécurité
est essentielle sur les sites de distribution de soins massifs. Le Ministère de l’Intérieur et
les comités de gestion de catastrophe au niveau des communes, départements et provinces
travailleront de concert avec les autorités policières pour garantir une sécurité adéquate
sur tous les sites appropriés.

Populations vulnérables. Les ressources disponibles étant souvent limitées, les


gestionnaires de catastrophe doivent établir des priorités en matière de distribution de
l'aide au cours d'une catastrophe. L’aide doit être distribuée en priorité aux populations
vulnérables, en veillant à ce qu’en cas de catastrophe ces tranches de populations reçoivent
de l'aide avant les populations davantage capables de s'assumer. Les populations

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 73


vulnérables diffèrent d'une société à l’autre, mais comprennent généralement les femmes
enceintes, les personnes handicapées, les jeunes enfants et les personnes âgées.

Opérations concernant les réfugiés et les personnes déplacées. En raison de la nature


d’une pandémie de grippe mondiale, l'ensemble des pays d'Afrique de l'ouest seront
probablement gravement affectés par des répercussions sanitaires ou d'une autre nature.
Les autorités sénégalaises doivent se préparer en vue d’un afflux potentiel de réfugiés
entrant au Sénégal afin notamment de répondre aux besoins massifs générés par un tel
afflux. De plus, des déplacements massifs de citoyens sénégalais risquent de se produire à
l’intérieur du pays, créant ainsi des populations de personnes déplacées. Il n’est pas
possible d’anticiper la nature exacte de ces déplacements de populations, il pourrait s’agir
de populations rurales se déplaçant vers des zones urbaines afin d'obtenir des soins
médicaux et des nécessités de base, ou bien des populations urbaines se déplaçant vers des
zones rurales afin d'échapper aux graves propagations de la grippe pandémique.
Indépendamment de la nature de ces déplacements de population, on peut s’attendre à ce
que le gouvernement sénégalais doive s’occuper des populations de réfugiés et de
personnes déplacées pendant une pandémie mondiale grave. Cela rendra nécessaire la
mise en place de camps pour assurer la sécurité et fournir de l'alimentation, de l'eau et des
soins médicaux. Le Ministère de l’Intérieur travaillera avec les ministères
gouvernementaux pertinents, les Forces de défense et de sécurité sénégalaises (FDSS) et
des organisations non gouvernementales pour répondre à ces besoins en utilisant les
protocoles et les procédures établies pour les interventions vis-à-vis des
réfugiés/personnes déplacées.

Logistique. Les opérations logistiques constituent un élément essentiel de l’intervention


en cas de catastrophe. La distribution des fournitures de secours, partie fondamentale des
soins massifs, est souvent tributaire de l'infrastructure logistique et des réseaux
d'approvisionnement disponibles. Les opérations logistiques d'approvisionnement, de
transport, de stockage et de distribution de matériel et de fournitures, y compris la
nourriture, l'eau, le matériel d’abri et le matériel médical, représentent souvent la partie la
plus consommatrice de ressources de l’intervention en cas de catastrophe. Il est donc
essentiel de gérer soigneusement la logistique d'intervention en cas de catastrophe et
d’identifier les principaux organismes chargés de la gestion de ce domaine essentiel. Dans
le cadre de ce plan, la logistique est gérée par le Ministère de l‘Infrastructure, avec le
soutien du Ministère de l’Intérieur et plusieurs autres ministères clés. On s'attend à ce que
les Forces armées sénégalaises fournissent les capacités logistiques nécessaires à
l'exécution des opérations logistiques à l'appui d'une intervention en cas de pandémie au
sein de la République du Sénégal.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 Page 74


COMMUNICATION ET ÉDUCATION DE LA POPULATION

Généralités. Avant, pendant et après une urgence sanitaire, communiquer permet


essentiellement de fournir des instructions et des informations opportunes, précises et
faciles à comprendre aux premiers intervenants, au gouvernement local, aux hôpitaux,
aux milieux d’affaires et à la population. La diffusion et la communication
d’informations opportunes et précises aux fonctionnaires gouvernementaux et de santé
publique, aux professionnels de santé, aux médias, et à la population sera un des volets
primordiaux de la gestion d’une pandémie de grippe. Inévitablement, des informations
contradictoires, de la désinformation et des rumeurs seront largement diffusées, il
faudra par conséquent prendre les mesures appropriées pour les contrecarrer. La
communication doit être coordonnée par les organismes pertinents afin de garantir la
cohérence de l'ensemble des messages diffusés à la population.

Il existera une forte demande d'informations précises diffusées dans les délais
opportuns, notamment :
 Informations générales sur le virus pandémique, y compris sur la morbidité et la
mortalité.
 Les initiatives de contrôle de la maladie, y compris la disponibilité et l’utilisation
de vaccins et d’antiviraux.
 Les mesures que la population doit adopter en matière de contrôle des infections.
 L’état des services communautaires essentiels.
 Mesures prises par le gouvernement pour intervenir face à la pandémie et limiter
les souffrances et les décès.

En raison des pénuries anticipées d’antiviraux et de vaccins contre la pandémie de


grippe, les communications autour de l’acquisition, la distribution et l’utilisation de ces
médicaments doit être maniée avec la plus grande précaution. De plus, le succès de
l'endiguement ou du ralentissement de la propagation du virus dépendra de la
promptitude et de la précision des informations publiques et des initiatives d'éducation.
Des communications efficaces joueront un rôle essentiel pour réduire la panique et les
pressions excessives sur le système de santé.

Responsabilités.

Gouvernement sénégalais. Au niveau national, un Unité d'Information de crise


interministériel a la responsabilité de diffuser les informations aux médias et à la
population concernant les actions d’intervention et de redressement prises par les
autorités nationales. Les messages, les communiqués de presse et les éléments de
langage seront établis par l’Unité d'Information de crise et approuvés par la Direction
de la Protection Civile avant d’être communiqués aux médias ou à la population. Les
fonctionnaires du Ministère de l’Information travailleront en étroite collaboration avec
le personnel de la communication de la DPC et l’Unité d'Information de crise pour
garantir la cohérence de l’ensemble des messages du gouvernement. Ces fonctionnaires
veilleront à aborder uniquement les actions d’intervention contre la pandémie prise par
leur ministère, transmettant les autres questions aul’Unité d'Information de Crise (UIC).
Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 75
Au cours de chaque phase de la pandémie, tous les participants travailleront au sein
d’Unité d'Information de crise pour préparer le matériel nécessaire, y compris les
communiqués de presse, les éléments de langage à l’intention des autorités nationales et
le matériel éducatif à destination de la population. Le MSAC sera l'organisme principal
chargé de garantir que l'information appropriée est communiquée aux participants du
secteur de la santé tout au long de la pandémie. Le MSAC fournira également son
expertise médicale pour la rédaction de communiqués au sujet de la pandémie y
compris les informations des médias et le matériel éducatif de santé publique.

Niveaux provincial, départemental et communal. En ce qui concerne les collectivités


territoriales, les comités de gestion de catastrophe aux niveaux provincial,
départemental et communal, seront les organismes principalement responsables de
répondre aux besoins d’information des médias et de la population. Les Centres
d’information communs à ces niveaux infranationaux recevront des informations de la
part du Unité d'Information de crise national en vue de garantir l'homogénéité des
messages à tous les niveaux du gouvernement. Mais ces centres d’information
communs infranationaux cibleront uniquement les actions d’intervention en cas de
pandémie prises à leur niveau de gouvernement et ils transmettront les questions
nationales au Unité d'Information de crise nationale.

Préparation pré-pandémique. Le risque de démarrage rapide de la pandémie rends


impératif que tous les ministères, comités de gestion de catastrophe et autres
organismes gouvernementaux mènent une planification efficace de la communication.
La planification doit inclure :
 Identification des fonctionnaires de l’information qui coordonneront la
planification des activités de communication en cas d’intervention contre la
pandémie.
 Identification et formation du ou des porte-parole.
 Développement de « messages normatifs » et de matériels destinés à l’utilisation
dans le cadre des actions d’intervention en cas de pandémie.
 Identification des moyens de communication à utiliser dans des actions
d'intervention en cas de pandémie.

Éducation de la population. L’éducation de la population est absolument cruciale


pendant une pandémie. Il est particulièrement indispensable d’éduquer la population et
la communauté des professionnels de santé sur les raisons précises de l'acquisition,
distribution et utilisation de vaccins et médicaments antiviraux, et en particulier sur
l’importance d'accorder la priorité à la réception de ces médicaments pour le plus grand
bénéfice de la population. Des efforts doivent être déployés pour atteindre les groupes
« difficiles à atteindre », notamment parce qu’ils peuvent aussi constituer des
populations à haut risque : les populations rurales éloignées, les réfugiés ou personnes
déplacées, les sans-abri, les personnes âgés, et les personnes ayant de difficultés
auditives ou de la vue. Des stratégies efficaces d’éducation de la population peuvent
réduire considérablement les risques de panique pendant une pandémie.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 76


Médias sociaux. L'utilisation des médias sociaux augmente considérablement
l'efficacité de la communication en cas de catastrophe pandémique et sera un axe
majeur de l'information publique et de la planification des communications avec les
médias. Grâce aux médias sociaux, la communication bidirectionnelle est possible, ce
qui permet aux informations en temps réel et aux informations directionnelles à être
dispersées au public rapidement, et à des groupes difficiles à atteindre, tout en
enregistrant simultanément des données sur la propagation de la pandémie. En outre,
une information rapide peut être accordée non seulement au public directement, mais si
elle est bien gérée, peut également être fourni en même temps à de nombreux médias.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 77


COMMANDEMENT ET CONTRÔLE ET CONTINUITÉ DES OPÉRATIONS

Commandement et contrôle. La Direction de la Protection Civile au sein du Ministère


de l’Intérieur a la responsabilité d’épauler le Premier ministre dans l’orientation et le
maintien du commandement et du contrôle de toutes les actions de préparation et
d'intervention en cas de catastrophe. Ces actions sont particulièrement problématiques
parce qu’elles s’étalent sur une longue durée et que les conséquences d'une pandémie
mondiale grave sont pires que celles de toute autre catastrophe. Du fait de l’étendue des
actions d’intervention en cas de pandémie, y compris la participation de toutes les
régions du pays, il est à prévoir que le Ministère de l’Intérieur, ainsi que la Direction de
la Protection Civile nécessiteront le soutien des Forces de défense et de sécurité
sénégalaises (FDSS) pour maintenir la sensibilisation par rapport à la situation ainsi que
la communication avec tous les domaines et régions du pays. Par conséquent les tâches
incluses dans ce plan exigent que les Forces de défense et de sécurité sénégalaises
(FDSS) soient prêtes à fournir des capacités C4I appropriées (commandement, contrôle,
communication, informatique et renseignement) pour soutenir les actions de
commandement et de contrôle de la DPC.

Continuité des opérations. Un des besoins cruciaux pendant une pandémie de grippe
sera le maintien des services communautaires essentiels. À la différence des
catastrophes naturelles, où toute perturbation des opérations entraîne probablement des
dommages matériels des installations ou des équipements, les pandémies entraînent
des perturbations en s’attaquant aux ressources humaines, à travers la maladie et la
mort de membres clés d’une organisation. Pendant une pandémie, l’absentéisme
pourrait atteindre 35 à 40 % de la force de travail, il pourrait donc manquer du
personnel pour assurer des fonctions professionnelles cruciales, ce qui entraînerait des
perturbations importantes.

On peut s'attendre à des absences du personnel pour plusieurs raisons :


 Maladie/incapacité (présumée/réelle/post-infectieuse)
 Besoin de s’occuper des membres de la famille
 Isolement social volontaire (par ex., évitement des endroits très fréquentés, tels
que les transports publics)

Il se pourrait que les services soient perturbés si une quantité importante de personnel
de santé publique, des forces de l’ordre, d’intervention d’urgences et de lutte contre les
incendies, médical, de transport, de communication, militaire et de services publics
était dans l'incapacité de réaliser des fonctions cruciales parce qu’ils sont malades ou
que la maladie a frappé leur famille.

Dans le cadre de la planification exhaustive de la préparation d’urgences, les ministères


du gouvernement sénégalais, les établissements de santé, et les entreprises, en
particulier celles qui fournissent des services essentiels à la population, doivent élaborer
et maintenir la continuité des protocoles et des plans d’action.

Ces plans doivent inclure, au minimum :

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 78


 Identification des services et processus essentiels.
 Identification du personnel clé (lié au maintien des services et processus
essentiels).
 Méthodes permettant le remplacement de personnel clé pendant une pandémie
(formation transversale d’autres travailleurs, embauche d’individus partis
récemment à la retraite, etc.).
 Redondance des systèmes cruciaux d’information et de communication.
 Ligne de succession pour l’organisation

Les initiatives de formation et de qualification pré-pandémique sont vitales pour la


capacité de l'organisation de continuer à assurer les fonctions essentielles pendant une
pandémie. Ces initiatives incluent l'identification et la formation transversale du
personnel pour maintenir le processus des services essentiels, établir des sources de
substitution pour remplacer le personnel clé, identifier les fonctions essentielles
pouvant être réalisées via le télétravail et élaborer des mécanismes pour faire le suivi de
l'absentéisme quotidien. Afin d'assurer la continuité des services essentiels fournis par
les partenaires du secteur privé (par ex., eau, gaz, électricité, etc.), les représentants du
Ministère de l’Intérieur et d'autres ministères pertinents aideront les fournisseurs locaux
de services essentiels et assisteront dans les initiatives d’intervention et de planification
afin de favoriser la continuité des opérations.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 79


ANNEXES DU PLAN

Annexe A: Manuel de préparation en cas de pandémie au Sénégal


Annexe B: Glossaire de termes et acronymes de la grippe
Annexe C: Bibliographie
Annexe D: Phases d’alerte pandémique de l’OMS
Annexe E: Populations prioritaires pour la distribution de vaccins et antiviraux
Annexe F: Lignes directrices pour les postes médicaux d’urgence
Annexe G: Lignes directrices pour la gestion des ressources et des établissements de santé
Annexe H: Mise en œuvre par phases de mesures d'endiguement communautaire
Annexe I: Recommandations de planification des établissements de santé face à la pandémie
grippale

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 80


ANNEXE A (MANUEL DE PRÉPARATION ET D'INTERVENTION ET DE RÉPONSE
EN CAS DE PANDÉMIE AU SÉNÉGAL) PRÉPARATION DU PLAN
D'INTERVENTION ET DE RÉPONSE EN CAS DE PANDÉMIE GRIPPALE –
Décembre 2013.

Ce Que Vous Devez Savoir

Une pandémie grippale (grippe) est la manifestation d'une épidémie grippale mondiale
qui se produit quand un nouveau type de virus de la grippe, auquel les gens n'ont pas
été préalablement exposés (ou auquel ils n'ont pas été exposés pendant une durée assez
longue), apparaît. Le virus pandémique peut causer une maladie grave car les gens ne
sont pas immunisés contre ce nouveau virus. Les pandémies sont différentes des
manifestations saisonnières grippales que nous voyons chaque année. La grippe
saisonnière est causée par les types de virus de grippe auxquels les gens ont été déjà
exposés. Son impact sur la société est moins grave qu'une pandémie, et les vaccins
contre la grippe (les vaccins injectables et le spray nasal) sont disponibles pour aider à
empêcher la maladie de la grippe saisonnière de se répandre.

Les pandémies grippales sont différentes de beaucoup des autres principales menaces
de santé publique et de santé individuelles auxquelles notre pays et le monde font face.
Une pandémie dure beaucoup plus longtemps que la plupart des épidémies de grippe
et peut inclure des « vagues » d'activité grippale qui durent 6 à 8 semaines séparées par
plusieurs mois. Le nombre de professionnels de la santé et d’intervenants de première
ligne capables de travailler peut être réduit. Les responsables de la santé publique ne
peuvent pas connaître la gravité potentielle d'une pandémie avant qu'elle ait
commencé.

Perspective Historique

Le siècle dernier a connu trois pandémies grippales. Toutes trois ont été appelés
pandémies à cause de leur diffusion mondiale et parce qu'elles ont été causées par un
nouveau virus de la grippe. La pandémie de 1918 a été particulièrement grave.

 1918-1919: La plus grave, a causé 50 millions de décès dans le monde entier.


 1957-1958: Modérément grave, a causé au moins 1-2 millions de décès dans le
monde entier.
 1968-1969: La moins grave, a causé 700 000 décès dans le monde entier.
 2009-2010: La bien moins grave, a causé approximativement 20 000 décès dans le
monde entier.

Comment la Grippe se Propage d'une Personne à l'Autre

On pense que la grippe est principalement transmise par de grosses gouttelettes


(transmission de gouttelettes) qui entrent en contact direct avec le nez, la bouche ou les
yeux. Ces gouttelettes sont produites quand des personnes infectées toussent, éternuent
ou parlent, projetant dans l'air avoisinant des gouttelettes infectées relativement grosses

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 81


ainsi que de très petites pulvérisations (aérosols) qui entrent en contact avec d'autres.
Les grosses gouttelettes ne peuvent parcourir qu'une distance limitée; les gens infectés
devraient donc limiter autant que possible leur contact avec d'autres personnes et en
gardant leur distance (au moins 2m). À un moindre degré, la grippe humaine se
propage au contact d'objets contaminés par le virus de la grippe par le transfert de ce
matériel infecté des mains au nez, à la bouche ou aux yeux. La grippe peut également se
propager par des particules infectées très petites (aérosols) voyageant dans l'air. La
contribution de chaque itinéraire d'exposition à la transmission de grippe est incertaine
actuellement et peut changer basé sur les caractéristiques de la contrainte de grippe.

Différences entre la Grippe Saisonnière et la Pandémie Grippale

Grippe saisonnière Pandémie Grippale


Causée par des virus de la grippe qui Causée par un nouveau virus de la grippe
sont semblables à ceux déjà en auquel les gens n'ont pas été exposés
circulation parmi les gens. Survient auparavant. Susceptible d'être plus grave, de
principalement dans les régions toucher plus de gens et de causer plus de
tempérées du monde, et donc n'est pas décès que la grippe saisonnière car les gens ne
fréquente en Afrique subsaharienne. seront pas immunisés contre ce nouveau virus.
Les symptômes de cette grippe sont: Les symptômes sont semblables à ceux de la
fièvre, maux de tête, fatigue, toux sèche, grippe saisonnière mais peuvent être plus
maux de gorge, nez qui coule et graves et les complications plus sérieuses.
douleurs musculaires. Le décès peuvent
peut survenir suite à des complications
telles que la pneumonie.
Les adultes en bonne santé ne courent Contrairement à la grippe saisonnière, même
généralement pas de risques de les adultes en bonne santé peuvent présenter
complications graves (les très jeunes un risque de complications graves élevé.
enfants, les personnes âgées et les
personnes ayant certains problèmes de
santé sous-jacents présentent un risque
de complications graves élevé).
En moyenne, chaque année dans le Les effets d'une pandémie grave peuvent être
monde: beaucoup plus nuisibles que ceux de la grippe
saisonnière. Elle peut engendrer des taux
 3-5 millions de personnes sont élevés du nombre de malade, de mort; causer
hospitalisées suite à des des bouleversements sociaux et une perte
complications de la grippe; et économique. La vie quotidienne peut être
 Environs 250 000 à 500 000 perturbée du fait que beaucoup personnes
personnes décèdent de la grippe. dans différents endroits tombent gravement
malade en même temps. Les répercussions
peuvent aller de la fermeture d'écoles et
d'entreprises à l'interruption de services de
base tels que les transports publics et la
livraison de nourriture.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 82


Importance et Avantages de la Préparation

Les conséquences d'une pandémie peuvent être réduites grâce à une bonne préparation.
Se préparer à une catastrophe apporte la tranquillité d'esprit et l'assurance nécessaire
pour la gestion d'une pandémie.

Au début d’une pandémie, tout le monde est à risque dans le monde. Le Sénégal
travaille en étroite collaboration avec les autres pays et l'Organisation Mondiale de la
Santé (OMS) afin de renforcer les systèmes de détection des épidémies grippales qui
pourraient causer une pandémie.

Comme une pandémie touche tous les aspects de la société. De ce fait, toutes les
composantes de la société doivent commencer à se préparer. Toutes ont un rôle en cas
de pandémie; les administrations nationales, régionales, départementales et locales de
développement, améliorent et testent leurs plans d'action face à une pandémie grippale.
Les entreprises, les écoles, les universités, les organisations confessionnelles et
communautaires préparent également des plans.

Pandémie Grippale – Défis et Préparation

Quand vous et votre famille vous préparez à une pandémie grippale, vous devez
envisager les difficultés auxquelles vous pourriez faire face en cas de pandémie grave.

Vous pouvez commencer à vous préparer dès maintenant afin d’être en mesure de faire
face à ces défis. Vous trouvez ci-après une description de ces défis auxquels vous et
votre famille pourriez faire face ainsi que les recommandations pour vous aider à vous
en sortir. En outre, une excellente liste de contrôle a été préparée par les Centres de
Contrôle des Maladies des Etats-Unis (CDC); celle-ci est jointe à ce manuel.

Les Services Essentiels dont Vous Dépendez Peuvent être Perturbés

 Préparez-vous à l'éventualité que des services habituels pourraient être perturbés.


Par exemple: les services hospitaliers et ceux d'autres établissements de soins de
santé, les banques, les restaurants, les bureaux de l’administration publique, les
compagnies de téléphone fixe et mobile, l'Internet, l'électricité et la poste.
 Les magasins peuvent être fermés ou peu approvisionnés. Les listes de contrôle de
planification peuvent vous aider à déterminer les articles à stocker afin de vous
aider à faire face sans avoir accès à ces services.
 Les services de transport peuvent être perturbés et vous pourriez être dans la
situation où vous ne pouvez pas compter sur les transports en commun. Préparez-
vous à effectuer moins de trajets et à vous approvisionner en articles essentiels.
 Les rassemblements publics, tels que les réunions de bénévoles et les services du
culte, peuvent être annulés. Préparez des listes de contacts comprenant des
téléconférences et des chaînes téléphoniques, des listes de diffusion par courrier

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 83


électronique pour vous permettre d’obtenir ou partager des informations
nécessaires.
 Votre possibilité de voyager, même en voiture peut être limitée si le carburant vient
à manquer.
 Vous devriez également discuter avec vos proches du lieu où les membres de la
famille et ceux qui vous sont chers se refugieraient en cas d'urgence ainsi que
le moyen de bénéficier des soins nécessaires, si vous ne pouviez pas communiquer
avec eux.
 En cas de pandémie, la propagation de la maladie pourrait être telle qu'elle
entraînerait la fermeture des guichets automatiques et des banques. Gardez une
petite quantité d'argent liquide en petites coupures pour faciliter son utilisation.

L'Approvisionnement en Nourriture et en Eau peut être interrompu et Limité

L'approvisionnement en nourriture et en eau pourrait être interrompu, les pénuries


temporaires peuvent donc avoir lieu; il se peut que vous soyez également incapable de
vous rendre dans un magasin. Afin de vous préparer à cette éventualité vous devriez
prévoir de stocker des quantités de nourriture non périssable et d'eau potable pour au
moins une à deux semaines, en cas d'urgence.

Aliments

 Faites une réserve d'aliments non périssables en quantité suffisante pour subvenir à
vos besoins durant deux semaines.
 Choisissez des aliments qui ne nécessitent pas de réfrigération, de préparation (y
compris d'utilisation d'eau) ou de cuisson.
 Assurez-vous que le lait en poudre pour bébé et les aliments satisfaisant les besoins
nutritionnels particuliers d'un enfant ou d’une personne âgée fassent partie de votre
planification.

Eau Potable

 Faite des provisions d'eau pour deux semaines, en comptant 4L d'eau par personne
et par jour. (2 L de boisson, 2 L réservés à la préparation/nettoyage des aliments),
mettez-les dans des récipients propres en plastique. Évitez d'utiliser des récipients
qui se décomposent ou peuvent se casser tels que les cartons de lait ou les bouteilles
en verre.

Les Écoles et Garderies peuvent être Fermées pendant Longtemps

Les écoles et éventuellement les établissements préscolaires publics et privés, les


garderies, les écoles de commerce, les collèges et universités peuvent être fermés afin de
limiter la propagation de la grippe au sein de la communauté et aider à prévenir que les
étudiants et les enfants tombent malade. Les autres activités et services scolaires
pourraient également être perturbés ou annulées notamment: les clubs et événements

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 84


sportifs, les activités musicales et les repas. Les fermetures d'écoles pourraient se
produire relativement tôt et rapidement en cas de pandémie.

 Parlez à vos professeurs, au personnel administratif et aux associations parents-


professeurs, prenez connaissance du plan de préparation en cas de pandémie de
votre école, et offrez leur votre aide.
 Pensez aussi à ce que vous allez faire sachant que les enfants pourraient rester à la
maison pendant de longues périodes, en raison de la fermeture potentielle des
écoles ainsi que des restrictions de d'accès aux lieux publics comme les marchés, les
centres commerciaux, les cinémas, etc..
 Planifiiez des activités d'apprentissage et des exercices que vos enfants peuvent faire
à la maison. Prévoyez du matériel d'enseignement comme des livres, des fournitures
scolaires et des activités éducatives.
 Parlez aux professeurs, au personnel administratif et aux associations parents-
professeurs des activités potentielles, des programmes scolaires et des exercices que
les enfants peuvent faire à la maison si les écoles sont fermées.
 Prévoyez également des activités de divertissement et de loisirs que vos enfants
peuvent faire à la maison. Tenez à disposition, des livres, des livres de coloriage et
des jeux de société adaptés à vos enfants.

Les Soins Médicaux des Personnes souffrant de Maladie Chronique Peuvent être
Perturbés

En cas de pandémie grave, les cliniques, les cabinets médicaux et les hôpitaux sont
surchargés

 Si vous souffrez d’une maladie chronique comme une maladie cardiaque,


d’hypertension artérielle, de diabète, d'asthme, du sida ou si vous souffrez de
dépression, vous devez continuer à prendre les médicaments prescrits par votre
médecin. Si cela est possible, maintenez une réserve de deux à quatre semaines de
ces médicaments tout le temps.
 Assurez-vous d'avoir des réserves suffisantes de matériel de surveillance médical
comme ceux utilisés pour la surveillance du taux de glucose et de la pression
artérielle.
 Parlez à votre professionnel de la santé afin que vous ayez un accès continu à vos
médicaments.
 Si vous recevez des soins médicaux comme la dialyse, la chimiothérapie ou toutes
autres thérapies, discutez avec le professionnel de la santé responsable de votre
traitement des modalités d'un plan visant à ce que vos soins ne soient pas
interrompus en cas de pandémie.

Pandémie Grippale: Prévention et Traitement

Restez en Bonne Santé

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 85


Ces mesures peuvent aider à prévenir la propagation de maladies respiratoires telles
que la grippe:

 Couvrez-vous le nez et la bouche avec un mouchoir lorsque vous toussez ou


éternuez. Jetez ce mouchoir immédiatement après l'avoir utilisé. Toussez ou
éternuez dans votre épaule ou votre manche, si vous n'avez pas de mouchoir à
portée de main.
 Lavez-vous les mains souvent avec de l'eau et du savon, particulièrement après
avoir toussé ou éternué. Si vous n'avez pas d'eau à disposition, utilisez un produit
de nettoyage des mains à base d'alcool (60-95 %).
 Évitez le contact physique avec les gens malades. Lorsque vous êtes malade, gardez
vos distances par rapport aux autres afin de les protéger de la contamination.
 Si vous contractez la grippe, restez à la maison, évitez de vous rendre au travail, à
l'école et dans des rassemblements sociaux; ces mesures aideront à prévenir que les
autres contractent votre maladie.
 Essayez de ne pas vous toucher les yeux, le nez ou la bouche car les microbes se
propagent souvent de cette façon.
 Si vous souffrez d’une maladie qui affaiblit votre système immunitaire, soyez
particulièrement prudent, évitez de vous exposer à la maladie et exigez des soins
médicaux si vous pensez avoir contracté le virus.

Vaccination

Les vaccins sont utilisés pour protéger les gens d'une infection virale quand une menace
particulière a été identifiée. Une fois que l'individu a contracté un virus, le vaccin ne
peut généralement pas contribuer à lutter contre l'infection. En raison de la mutation
des virus changent dans le temps, un vaccin contre une pandémie grippale spécifique
ne peut être fabriqué qu’une fois que le virus pandémique se soit manifesté et ait été
identifié. Une fois qu'un virus de grippe pandémique a été identifié, il faut encore
probablement 3 à 6 mois pour le développer, tester et commencer à le produire. De
grandes quantités de vaccins nécessaires pour lutter contre une souche spécifique de
virus de grippe pandémique peuvent prendre du temps à être produites et mises à la
disposition de la population. Les efforts pour s'assurer que le Sénégal ait accès aux
vaccins contre la grippe pandémique dès qu'ils sont disponibles sont en cours. Une fois
que les vaccins sont disponibles, il est important de les distribuer en priorité aux
populations plus vulnérables selon les caractéristiques particulières du virus
pandémique.

Antiviraux

Un certain nombre d’antiviraux sont disponibles pour traiter les maladies virales, y
compris la grippe. Certains de ces antiviraux peuvent être efficaces dans le traitement
de la grippe pandémique; ils peuvent aider à prévenir l'infection des personnes à risque
et réduire la durée des symptômes des personnes infectées par la grippe pandémique.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 86


Cependant, il est peu probable que seuls les antiviraux utilisés puissent empêcher
efficacement la propagation de la pandémie grippale. Ces médicaments sont
habituellement disponibles uniquement sur ordonnance et très limités en quantité. Lors
d'une pandémie, il est important que le public n'achète pas de médicaments censés
traiter le virus pandémique à des vendeurs inconnus, car ces médicaments ne sont pas
efficaces et peuvent même causer des effets indésirables.

Politiques de Travail durant une Pandémie

Lors d'une pandémie, la plupart des entreprises et des administrations


gouvernementales du Sénégal ajusteront leurs politiques de travail afin de protéger les
employés, leurs familles et toutes les personnes qui travaillent avec le personnel. Ces
changements sont nécessaires afin de faire face aux conséquences potentielles d'une
pandémie aussi bien sur la santé que sur d'autres aspects non liés à la santé. Les
politiques de travail suggérées dans des situations de pandémie sont les suivantes:

 Les employés malades doivent rester à la maison.


 Les employés devraient se laver les mains fréquemment avec de l'eau et du savon
et/ou un désinfectant à default d'eau et de savon. De plus, les employés sont
encouragés à éviter de se toucher le nez, la bouche et les yeux.
 Les employés devraient se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir lorsqu'ils
toussent ou éternuent, ou toussez et éternuez dans leur manche s'ils n’ont pas de
mouchoirs disponibles. Les mouchoirs devraient être jetés à la poubelle
immédiatement après usage. Tous les employés devraient se laver les mains ou
utiliser un gel désinfectant alcoolisé après avoir toussé, éternué ou s'être mouché.
 Les employés devraient éviter le contact physique avec leurs collègues et clients
(maintenir une séparation d'au moins 2 m). Ils devraient éviter de se serrer la main,
devraient toujours se laver les mains ou utilisé un gel désinfectant alcoolisé après
tout contact physique avec d'autres personne. Même si les employés portent des
gants, ils devraient se laver les mains après avoir enlevé leurs gants au cas où ils
auraient été contaminés au moment où ils les ont enlevés.
 Les employés devraient maintenir propres toutes les surfaces de travail,
téléphones, matériel informatique et toutes les autres surfaces et équipements de
bureau qu'ils touchent fréquemment. Assurez-vous que les produits nettoyants
utilisés sont sûrs et ne sont pas nocifs à vos employés ou n'abîmeront pas
l'équipement de votre bureau.
 Les employés devraient éviter d'utiliser les téléphones, les bureaux, les outils ou
l'équipement de travail des autres employés.
 En situation de pandémie, les cadres devraient réduire au minimum les situations
où des groupes de personnes sont rassemblées dans une pièce comme c'est le cas
lors des réunions. Les courriers électroniques, les appels téléphoniques et les SMS
seront utilisés afin de communiquer les uns avec les autres et pour éviter tout
contact. Quand les réunions sont nécessaires, évitez le contact physique en gardant,

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 87


si possible, une séparation d'au moins 2 m et assurez-vous que la salle de réunion
soit bien ventilée.
 Durant une pandémie de grippe et en respectant les règlements de l’entreprise, les
cadres devraient limiter les voyages domestiques et internationaux de tous les
employés.
 Durant les pandémies grippales, les cadres devraient s'arranger avec les employés
pour favoriser au maximum le télétravail (travail à la maison). Certains employés,
qui par la nature de leur fonction, peuvent néanmoins être obligés de travailler au
bureau.
 Durant une pandémie de grippale, les employeurs devraient appliquer une
politique libérale de congé, y compris le congé de maladie. Les employés devraient
discuter leurs conditions de congé avec leur directeur. Les directeurs sont
conscients qu'une pandémie grippale augmente la probabilité des employés à
prendre un congé afin de s'occuper de leurs proches malades ou de leurs enfants
pendant les périodes de fermeture des écoles. En raison des nombreux défis
auxquels les cadres et les employés sont confrontés en situation de pandémie
grave, il est extrêmement important d'assurer en temps utile la coordination des
absences au travail.
 Tous les bureaux devraient s'équiper en matériel de protection personnel (masques
protecteurs, etc.) adéquate ainsi qu'en produits désinfectants (pour les mains, etc.)
afin d’être préparés en cas de pandémie. Les employés devraient savoir où se
trouvent ce matériel et les consignes d'utilisation.

Information Importante pour la Personne voyageant à l’étranger

 Les personnes voyageant à l’étranger devraient être au courant que les saisons de
grippe peuvent varier suivant les secteurs géographiques; de ce fait, ils pourraient
rencontrer une pandémie à d'autres périodes qu'au Sénégal.
 Il est probable que les gouvernements répondraient à une pandémie en imposant
des mesures de santé publique restreignant les voyages domestiques et
internationaux, réduisant donc la capacité du gouvernement Sénégalais à aider ses
citoyens dans ces pays.
 Puisqu'il est probable que ces mesures soient mises en application très rapidement,
il est important que les voyageurs maintiennent un contact étroit avec leur
employeur lorsqu'ils voyagent à l’étranger. Ceci augmentera les chances d'assurer
un retour rapide au Sénégal en cas de pandémie grippale.

Tenez-vous informé

 Pendant une épidémie, obtenir des informations précises et en temps utile est
capital. La probabilité de rumeurs circulant pendant une pandémie grave est très
élevée et engendrer une panique générale.
 Le gouvernement Sénégalais s'assurera que, pendant toute la durée d'une
pandémie, des informations précises et en temps utile seront mises à la disposition
de tous les citoyens par l'intermédiaire des médias et d'autres ressources. Le public

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 88


devrait se méfier des rumeurs non-fondées qui causent souvent la panique lors de
situations de catastrophe.
 La principale source d'information fiable, précise, et en temps utile pendant une
pandémie est le site Internet d'Alerte et de Réponse Globale (ARG) de l'OMS à,
http://www.who.int/csr/disease/en/.
 Écoutez la radio locale et nationale, regardez le journal télévisé, lisez votre journal
et d'autres sources d'information de la presse écrite et de l'internet.
 Au niveau local, parlez aux professionnels de la santé et écoutez les représentants
de la santé publique.

Autres Questions et Réponses à propos de la Pandémie Grippale

Que pensez-vous des virus de la grippe propres aux espèces animales - peuvent-ils
causer des pandémies grippales?

Oui. Comme la pandémie grippale récente de 2009 due à un nouveau virus l'a
démontré, les virus de la grippe se propagent également dans d'autres espèces animales
telles que les porcs et les oiseaux. Apparemment, le virus qui a causé la pandémie de
2009 était un mélange de virus de la grippe H1N1 d'origine porcine, aviaire, et
humaine. Ce nouveau virus a probablement été le produit du réarrangement des virus
de la grippe de ces différentes espèces chez le porc, produisant un nouveau virus qui
avait la capacité de se propager d'humain à humain, et contre lequel la population
humaine avait peu d'immunité. Comme avec la grippe aviaire et la volaille, la cuisson
du porc tue les virus de grippe porcine, c'est pourquoi il n'y a pas de danger à manger
des produits à base de porc ou de poulet dans ce genre de pandémies. Les mêmes règles
s'appliquent à la manutention et la cuisson des produits à base de poulet et de porc.

Que font le gouvernement sénégalais et d'autres pays et organisations pour se


préparer à la pandémie grippale?

Pendant plusieurs années le Sénégal a participé à l'effort global de préparation


d'intervention en cas de pandémie grippale. Les préparations en cours actuellement
comprennent:

 Surveiller les oiseaux migrateurs et sauvages pour la grippe aviaire, ainsi que les
porcs et d'autres populations animales domestiques.
 Travailler en collaboration avec l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et
d'autres nations pour aider à détecter des cas humains de grippe aviaire ou d'autres
variétés de nouveaux virus et développer un plan d'intervention en prévision d'une
pandémie grippale éventuelle.
 Apporter un soutien à la fabrication et aux essais cliniques de vaccins de la grippe,
comprenant aussi la recherche de moyens de fabrication plus fiables et plus rapides
de grandes quantités des vaccins utilisant des technologies cellulaires.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 89


 Constituer des réserves d’antiviraux afin d’aider à traiter et à contrôler la
propagation de la maladie.
 Apporter un soutien à tous les niveaux du gouvernement afin de préparer une
intervention visant à répondre à la pandémie grippale et comprenant l'accueil et/ou
la participation aux sommets de mise en place the plans d'intervention avec les
parties intéressées du Sénégal et du monde.
 Préparer et encourager les communautés, les entreprises et les organisations à
préparer l'intervention de réponse en cas de pandémie grippale. Ces efforts inclus
des exercices communs de préparation à l'intervention de réponse en cas de
pandémie.

Pièce jointe : Centres pour le Contrôle des Maladies (HHS) Liste de Contrôle à l'Usage
des Individus et des Familles de Plan d'Intervention en Réponse à la Pandémie Grippale

NOTE: Le contenu de ce manuel inclut l'information du Département du travail,


Sécurité Occupationnelle et Administration de Santé des Etats-Unis, document OSHA
3327-02N (2007) et de diverses publications de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 90


Liste de contrôle du plan d'intervention et de réponsee
Liste de Contrôle pour les Individus et les Familles

Vous pouvez vous préparer à une pandémie grippale dès maintenant. Vous devriez
connaître à la fois l'importance de ce qui peut se produire durant une pandémie grippale et
quelles mesures vous pouvez prendre afin de réduire l'impact sur vous et votre famille. Cette
liste de contrôle vous aidera à recueillir l'information et les ressources dont vous pourriez
avoir besoin en cas de pandémie grippale.

Plan pour faire face à une pandémie :


❑Faites des réserves d'eau et de nourriture. Pendant une pandémie, si vous ne pouvez pas
aller au magasin, ou si les magasins sont vides, vous aurez besoin de réserves. Ceci peut être
aussi utile dans d'autres types d'urgences, comme les pannes d'électricité et les catastrophes.
❑Demandez à votre médecin et à votre compagnie d'assurance l'autorisation d’effectuer une
réserve supplémentaire des médicaments qui vous sont prescrits et que vous prenez
régulièrement.
❑Ayez à disposition des médicaments sans prescription et en supplément, comme des
antalgiques, des médicaments pour l’estomac; des antitussifs et des médicaments pour
soigner le rhume, de l'eau contenant des électrolytes, et des vitamines.
❑Discutez avec vos proches et ceux qui vous sont chers la façon dont ils souhaiteraient être
soignés s'ils venaient à tomber malades, ou ce dont ils auraient besoin afin d’être pris en
charge à la maison.
❑Proposez votre aide bénévole aux groupes locaux pour préparer et participer aux
opérations de secours d'urgence.
❑Impliquez-vous dans les travaux de préparation et d’intervention en réponse à une
pandémie grippale de votre communauté.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 91


Pour limiter la propagation des microbes et prévenir l'infection :
❑Apprenez à vos enfants à se laver les mains fréquemment à l'eau et au savon et veillez à
leur montrer l'exemple.
❑Apprenez à vos enfants à se couvrir la bouche et le
nez avec un mouchoir quand ils toussent ou Exemples de provisions à faire pour les soins de
santé
éternuent et veillez à leur montrer l'exemple. et les situations d'urgence
❑Apprenez à vos enfants à rester loin des d'autres ❑ Matériel médical disponible sur prescription
autant que possible quand ils sont malades. comme celui utilisé dans la surveillance du taux
Restez à la maison, ne vous rendez pas au travail ou à de glucose et de la pression artérielle
❑ Du savon et de l'eau, ou un produit à base d'alcool
l'école si vous êtes malade.
pour nettoyer les mains.
❑ Antipyrétiques comme
Articles à avoir en réserve pour un séjour prolongé à acétaminophène ou ibuprofène
la maison : ❑ Thermomètre
❑ Anti diarrhéique
Exemples de nourritures non périssables
❑ Conserves de viande, fruits ❑ Vitamines
légumes et potages ❑ Eau contenant des électrolytes
❑ Barres protéinées ou bars de fruits ❑ Agent de nettoyage/savon
❑ Céréales ou granola ❑ Lampe de poche
❑ Beurre de cacahuètes ou noix ❑ Piles
❑ Fruits secs ❑ Radio portable
❑ Biscuits salés ❑ Ouvre boîte à main
❑ Jus de fruits en boîte ❑ Sacs poubelle
❑ Bouteilles d'eau ❑ Mouchoirs, papier toilette, couches jetables
❑ Aliments pour bébé en boîte ou en pot et lait en poudre

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 92


ANNEXE B (GLOSSAIRES DES TERMES ET DES ACRONYMES DE PANDÉMIE
GRIPPALE) PRÉPARATION DU PLAN D'INTERVENTION ET DE RÉPONSE EN CAS
DE PANDÉMIE GRIPPALE – Décembre 2013.

Glossaire des Termes et des Acronymes de la Pandémie Grippale

1918 Grippe Une souche de virus de la grippe particulièrement dangereuse et mortelle


Espagnole Maladie infectieuse qui a tué environ 25 à 50 millions de personnes dans le
monde en 1918 et 1919. On pense que cela a été l'une des pandémies les
plus mortelles dans l'histoire de l'humanité. La souche impliquée était le
virus de la grippe H1N1.

Vaccin Fait référence aux vaccins fabriqués à partir de virus vivant atténué
Activé Agent infectieux qui peut provoquer une infection suffisante pour activer
le système immunitaire et l'engager à combattre un virus sans pour autant
permettre au virus de continuer à se multiplier au point de causer la
maladie.

Antibiotique Une substance habituellement produite par des bactéries ou des


champignons qui détruit ou empêche la croissance d'autres bactéries et
champignons.

Anticorps Protéine synthétisée par le système immunitaire en réponse à une


substance étrangère (antigène). La production d'anticorps est une des
armes dont nous disposons pour combattre les infections. Un anticorps
réagit spécifiquement avec l'antigène qui a déclenché sa formation et sa
fonction est de neutraliser l'antigène.

Antigène Toute substance étrangère, habituellement une protéine, qui stimule le


système immunitaire à produire des anticorps.

Antiseptique Une substance qui empêche la croissance et la reproduction de divers


micro-organismes (tels que les bactéries, les champignons, les protozoaires
et les virus) sur les objets ou sur la peau. Certains sont des germicides
capables de détruire les bactéries, alors que d'autres simplement
empêchent leur croissance. Les antibactériens sont des germicides qui
s'attaquent uniquement aux bactéries.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 93


Antiviral Un médicament qui peut être utilisé pour traiter les personnes infectées
par un virus, pour aider à limiter la sévérité de la maladie et à réduire les
risques de complications sérieuses. Souvent, on administre des antiviraux
aux personnes présentant un risque élevé de développer des
complications secondaires.

Asymptomatique Ne présentant aucun symptôme de la maladie.

Grippe aviaire Une souche de virus de la grippe qui existe chez les oiseaux. Les
oiseaux sauvages peuvent être porteurs de virus sans être malades ; alors
que les oiseaux domestiques peuvent se faire infecter par ces virus et
souvent en mourir. La grippe aviaire est une maladie virale fortement
contagieuse dont la mortalité, de la volaille domestique, peut atteindre
100% (elle est provoquée principalement par les sous-types H5 et H7 de
virus de la grippe A). Tous les types d'oiseaux sont sensibles à ces virus,
mais les épidémies surviennent le plus souvent chez les poulets et les
dindes.

Porteur Un porteur et transmetteur d'un agent capable de causer une maladie


infectieuse. Un porteur asymptomatique ne présente aucun symptôme de
la maladie.

COG Continuité du gouvernement

Contagieux Une maladie contagieuse se transmet facilement d'une personne à l'autre


par contact avec l'agent infectieux qui cause la maladie. L'agent infectieux
peut se transmettre par les gouttelettes de particules liquides produites
par la toux ou l'éternuement, par contamination des ustensiles de cuisine,
de l'eau ou de la nourriture, ou par le contact direct entre deux individus.

Contagion Maladie contagieuse; toute maladie facilement transmise par le contact.

COOP Continuité des Opérations

Maladie Une nouvelle forme d'infection résultant de l'évolution ou du changement


Emergente d'un agent pathogène existant, une infection connue envahissant un
nouveau secteur ou une nouvelle population géographique, ou un agent

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 94


pathogène précédemment non reconnu, ou une maladie diagnostiquée
pour la première fois et qui a un impact significatif sur la santé animale ou
sur la santé publique.

COU Centre d'Opérations Urgentes

Epidémie Occurrence de cas, en nombre excessif par rapport à la norme de ce qui est
attendu à une période donnée, d'une maladie donnée dans une
communauté ou une région.

Endémique Nombre de cas, situé dans la norme, d'une maladie donnée survenant
durant une période donnée dans la population animale ou humaine, dans
une région géographique donnée.

OR Organisations Religieuses

Gène Unité de base de la transmission génétique. Un gène est un segment de


l'ADN qui régit la structure d'une protéine ou d'une molécule d'ARN.

H1N1 Un sous-type du virus de la grippe A et le virus grippal le plus commun


chez l'homme. Tandis que certaines souches de H1N1 sont endémiques
chez l'homme, on en trouve d'autres chez les porcs et dans les populations
aviaires. La pandémie grippale de 1918 qui a tué plus de 50 millions de
personnes dans le monde était un nouveau virus H1N1. L'épidémie de
grippe qui a commencé au Mexique en mars 2009 et s'est étendue plus
tard à beaucoup de pays dans le monde était un virus de la grippe A
H1N1 avec des éléments de virus porcin, aviaire et humain.

H5N1 Désignation scientifique d'un sous-type du virus de la grippe aviaire


(grippe d'oiseau) qui est récemment passé des oiseaux aux humains. Un
des 16 différents sous-types connus des virus de grippe aviaire. Certains
virus H5N1 sont fortement pathogènes, au point qu'ils peuvent causer une
maladie grave et la mort chez les oiseaux. Les virus H5N1 ont été trouvés
chez les oiseaux de toutes les parties du monde. L'augmentation de la
propagation de l'infection H5N1 parmi des oiseaux signifie aussi
l'augmentation du risque de la transmission de H5N1 des oiseaux aux
humains.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 95


Hôte Organisme dans lequel vit un parasite.

MSACG Maladie Semblable à la Grippe

Immunisé Ayant un degré élevé de résistance à une maladie.

Vaccin Fait référence aux vaccins qui emploient des agents infectieux morts pour
stimuler l'immunité
Inactivé Le système immunitaire peut détecter et détruire des virus identiques, ou
très étroitement liés à ceux que les vaccins contiennent

OI Officier(s) d'information

Période Période qui s'écoule entre l'infection de l'hôte et le début des signes et
D'incubation symptômes

Infection Invasion d'un hôte par un micro-organisme pathogène, suivie de sa


multiplication à l'intérieur de l'hôte.

Période Période durant laquelle un animal ou une personne infecté peut être une
de contagion source d'infection pour un autre animal ou une autre personne.

Agent Tout organisme tel qu'un virus, un parasite, ou une bactérie pathogène
qui est
Infectieux capable d'envahir les tissus, de se multiplier et de causer la maladie.

Grippe Maladie respiratoire contagieuse causée par des souches particulières de


virus.
Grippe Infection respiratoire fébrile et aiguë, très contagieuse, affectant le nez,
de type A la gorge, la trachée, les bronches et les poumons. Elle est causée par une
catégorie de virus de la grippe qui se caractérise par des protéines internes
spécifiques, classées en sous-groupes suivant les différences de deux de
leurs protéines de surface. Elle peut causer une maladie grave, et elle est
potentiellement mortelle pour les animaux et les humains. Le virus de la
grippe A a été responsable de chacune des trois pandémies grippales du
20ème siècle.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 96


Grippe Une catégorie des virus grippaux caractérisés par des protéines internes
spécifiques
de type B qui infecte seulement les humains, et cause habituellement une maladie
clinique moins grave que celle causée par les virus de type A, et sont
habituellement responsables d'épidémies régionales et non de pandémies.

Grippe de type C
Une catégorie des virus grippaux caractérisés par des protéines internes
spécifiques
qui ne cause pas de maladie clinique significative chez l'homme.

Grippe Une épidémie globale de grippe qui se produit quand un nouveau


Pandémique virus grippal apparaît et se répand dans la population humaine. Du fait
que les gens ont peu ou pas d'immunité contre cette nouvelle souche, une
maladie grave peut surgir, et le virus peut se propager facilement et
rapidement d'une personne à l'autre s'il n'existe pas de vaccin
immédiatement disponible.

Isolement Séparation physique des personnes souffrant d'une maladie infectieuse ou


contagieuse des autres personnes non infectées au sein d’une
communauté.

Mutation Un changement du gène par rapport à son état original. Ce changement


peut causer des maladies, ou être Sénégal, normal ou simple variante. On
ne peut prévoir ni les mutations spécifiques, ni l'évolution dans des virus
de la grippe ce qui rend difficile si pas impossible la possibilité de savoir si
ou quand un virus tel que le H5N1 pourrait acquérir les caractéristiques
qui lui permettrait de se répandre rapidement parmi les humains.

Déclaration Présence confirmée pendant une période spécifique d'une maladie, ou


présence d'un ou de plusieurs cas d'infection ou de maladie dans une
unité épidémiologique définie (c.-à-d. troupeau, ferme ou village).

Pandémique Déclaration d'une maladie qui affecte un grand nombre de personnes dans
le monde entier.

Pandémie Grippe virulente provoquée par une nouvelle variété de virus grippal à
laquelle les humains
Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 97
Grippale n'ont pas été précédemment exposées. C'est plus grave que la grippe
saisonnière typique parce qu'il n'existe pas de résistance naturelle ou
d'immunité contre elle et qu'un grand nombre de personnes de tous âges
sont infectées partout dans le monde, occasionnant des maladies graves et
des décès.

Pathogène Un micro-organisme vivant qui peut causer infections et maladies.

Pathogénique
Capable de causer la maladie.

PD Point de distribution

EPI Equipement de Protection Individuel

CPM Cabinet du Premier Ministre

Quarantaine Séparation physique - pendant une période définie - des personnes en


bonne santé qui ont été exposées à une maladie infectieuse de celles qui
n'ont pas été exposées.

CPM-ARGL Administration Régionale et Gouvernement Local (Cabinet du Premier


Ministre)

Risque Probabilité de survenue et gravité probable des conséquences d'un


événement défavorable, résultant d'un danger, pour la santé animale ou
humaine durant une période de temps donnée.

Grippe saisonnière
Maladie respiratoire contagieuse provoquée par des virus grippaux
(grippe) survenant chaque année, causant des maladies plus ou moins
graves, et pouvant dans certain cas occasionner la mort. La plupart des
personnes y sont immunisées en partie, et un vaccin est mis au point qui
est habituellement disponible chaque année.

Distanciation Sociale
Stratégie sociale de prévention de la maladie dans laquelle une
communauté limite les rencontres sociales (en tête à tête) pour réduire les

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 98


risques de transmission d'une maladie. Ces limitations peuvent
comprendre, mais ne pas être limitées à, la fermeture des bureaux et des
écoles, la suppression des rassemblements publics, et l'arrêt ou les
limitations des transports en commun.

POS Procédures d'Opérations Standardisées

Capacité de surcharge
Capacité de répondre rapidement à une augmentation soudaine et
dramatique de la demande. Appliqué spécifiquement à un système de
santé, c'est la capacité d'augmenter rapidement les moyens d'intervention
au-delà des besoins habituels pour satisfaire une demande accrue de
personnel qualifié, d'équipements, de médicaments, et d'autres éléments
de soins médicaux, face à une situation d'urgence de grande échelle ou
une catastrophe de santé publique.

Surveillance Collection, monitoring et analyse régulière d'informations liées à une


population ou à une sous population donnée, visant à détecter la présence
d'un agent pathogène ou d'une maladie ; la fréquence et le type de
surveillance seront déterminés par l'épidémiologie de l'agent pathogène
ou de la maladie, ainsi que par les résultats attendus.

Souche Groupe d'organismes faisant parties d'une espèce ou d'une variété.

Grippe Porcine
Virus de la grippe A survenant dans des populations porcines. La grippe
due au virus H1N1 qui a débuté au Mexique en mars l'avril 2009 et s'est
répandue dans de nombreux pays du monde entier a été surnommée
« grippe porcine », mais, en fait, contenait des éléments de virus grippal
porcin, aviaire et humain.

Symptôme Un signe auto rapporté par une personne à un professionnel de la santé


ou à tout autre auxiliaire de soins qui peut faire penser que cette personne
a contracté une maladie.

Tamiflu Nom commercial de l’antiviral Oseltamivir. Plus spécifiquement, Tamiflu


combat les virus de la grippe. Quand une personne contracte la grippe,
Tamiflu peut raccourcir le temps de maladie et faire en sorte qu'elle soit

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 99


moins grave. Il ne traite pas la grippe ; il n'y a aucun traitement pour la
grippe autre que le temps chez une personne qui récupère de la maladie.

FDT Les Forces armées du Senegal

Vaccin Administration d'une forme inoffensive (faible ou tuée) d'un virus ou de


bactéries qui stimule la production d'anticorps par le système immunitaire
pour aider à empêcher ou créer une résistance à l'infection. Des vaccins
sont donc habituellement utilisés comme mesure préventive.

Vaccination Immunisation réussie d'animaux ou d'humains contre un agent infectieux


auquel ils sont susceptibles par l'administration d'un vaccin comportant
des antigènes appropriés pour pouvoir prévenir la maladie.

Viral En rapport avec les virus.

Virulent Virulent, grave ou dangereusement fatal ; entraînant une maladie grave


ou la mort.

Virus De quels simples parasites sous microscopiques des plantes, des animaux,
et des bactéries qui causent souvent la maladie et qui consistent
essentiellement en un noyau d'ARN ou d'ADN entouré d'un manteau de
protéines. Ils ne peuvent généralement pas se reproduire en dehors d'une
cellule hôte, les virus ne sont habituellement pas considérés comme étant
des organismes vivants.
OMS Organisation Mondiale de la Santé

Sources des définitions et des termes :

http://www.fao.org/avianflu/en/glossary.html
http://reports.typepad.com/pandemic_plan/2005/11/glossary.html
http://www.pandemicflu.gov/glossary/index.html

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 100
ANNEXE C (BIBLIOGRAPHIE) PRÉPARATION DU PLAN D'INTERVENTION ET DE
RÉPONSE EN CAS DE PANDÉMIE GRIPPALE – Décembre 2013.

U.S. Centers for Disease Control, U.S. Department of Health and Human Services,
Interim Pre-Pandemic Planning Guidance: Community Strategy for Pandemic Influenza
Mitigation in the United States, Early, Targeted, Layered Use of Non-pharmaceutical
Interventions, February 2007.

U.S. Federal Emergency Management Agency, Pandemic Influenza Continuity of


Operations (COOP) Annex Template Instructions, undated.

U.S. Department of Health and Human Services, HHS Pandemic Influenza Plan,
November 2005.

World Health Organization, International Health Regulations (2005), adopted by the


World Health Assembly on 23 May 2005,
http://www.who.int/csr/ihr/wha_58_3/en/index.html, accessed December 23, 2011.

U.S. Homeland Security Council, National Strategy for Pandemic Influenza Implementation
Plan, May 2006.

U.S. Department of Labor, Occupational Safety and Health Administration (OSHA),


Guidance on Preparing Workplaces for an Influenza Pandemic, OSHA 3327-02N (2007).

U.S. Centers for Disease Control and Prevention, CDC Influenza Pandemic Operation Plan
(OPLAN), 11 July 2008.

Stephen Prior, Robert ArMSACtrong, Ford Rowan and Mary Beth Hill-Harmon,
Weathering the Storm, Center for Technology and National Security Policy, National Defense
University, November2006.

World Health Organization, WHO Checklist for Influenza Pandemic Preparedness Planning,
Geneva, 2005, accessed November 19, 2011.
http://www.who.int/csr/resources/publications/influenza/FluCheck6web.pdf

World Health Organization, WHO Global Influenza Preparedness Plan 2005,


accessed December 5, 2011.
http://www.who.int/csr/resources/publications/influenza/WHO_CDS_CSR_GIP_20
05_5.pdf.

World Health Organization, WHO Guidelines on the Use of Vaccines and Antivirals During
Influenza Pandemics, Geneva, 2004, accessed December 11, 2011.
http://www.who.int/csr/resources/publications/influenza/11_29_01_A.pdf.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 101
Sites Internet avec des informations supplémentaires concernant la pandémie

U.S. Centers for Disease Control and Prevention: http://www.cdc.gov/

U.S. Department of Health and Human Services: http://www.os.dhhs.gov/

U.S. Department of State: http://www.state.gov/

U.S. Federal Government Pandemic Influenza Site: http://www.pandemicflu.gov/

World Health Organization: http://www.who.int/en/

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 102
ANNEXE D (LES PHASES D'ALERTES PANDÉMIQUES DE L'OMS) PRÉPARATION
DU PLAN D'INTERVENTION ET DE RÉPONSE EN CAS DE PANDÉMIE GRIPPALE –
Décembre 2013.

PHASES D'ALERTES PANDÉMIQUES DE L'ORGANISATION MONDIALE DE LA


SANTÉ (OMS)

Dans la révision des descriptions de phases en 2009, l'Organisation Mondiale de la


Santé (OMS) a maintenu l'utilisation d'une approche en six phases afin de faciliter
l'incorporation de nouvelles recommandations et approches dans les plans nationaux
de préparation d'interventions et de réponses existants. Le regroupement et la
description des phases de pandémie ont été mis à jour pour en faciliter la
compréhension, les rendre plus précises, et les baser sur des phénomènes observables.
Les phases 1-3 sont en rapport avec la préparation et comprennent les activités
destinées à développer les capacités d'intervention et le plan de réponse, tandis que les
phases 4-6 clairement soulignent le besoin de réponse et d'efforts pour diminuer les
risques. En plus, les périodes suivant la première vague de pandémie sont décrites en
détail pour faciliter les activités de rétablissement post pandémiques.

Dans la nature, les virus de la grippe circulent de manière continue parmi les animaux,
particulièrement oiseaux. Bien que ces virus aient la capacité théorique de se
développer en virus de pandémie, aucun virus circulant parmi les animaux n'a été
rapporté comme ayant causé des infections chez l'homme dans la phase 1

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 103
Dans la phase 2 un virus de grippe animal qui circulait parmi les animaux domestiques
ou sauvages est connu pour avoir causé des infections chez l'homme, et est donc
considéré comme une menace potentielle de pandémie.

Dans la phase 3, un virus de grippe animal ou humain-animal recomposé a causé des


cas sporadiques ou quelques cas regroupés de maladie chez les humains, mais n'a pas
eu comme conséquence une transmission d'humain à humain suffisante pour
déclencher des propagations du virus localement au sein des communautés. Une
transmission d'humain à humain limitée peut se produire dans certaines circonstances,
comme, par exemple, quand il y a contact étroit entre une personne infectée et un
auxiliaire de soins non protégé. Cependant, la transmission limitée dans ces
circonstances restreintes n'indique pas que le virus a atteint le niveau de transmissibilité
suffisant parmi les humains pour causer une pandémie.

La phase 4 est caractérisée par la transmission vérifiée d'humain à humain d'un virus de
grippe animal ou humain-animal recomposé capable de causer «des propagations virus
au sein des communautés locales» La capacité de causer la propagation continue du
virus au sein d’une communauté indique une croissance significative du risque de
pandémie. N'importe quel pays qui soupçonne ou a vérifié de tels faits devrait
immédiatement consulter l'OMS afin que la situation puisse être évaluée conjointement
et pour qu'une décision soit prise par le pays affecté pour justifier l'exécution rapide
d'une intervention de réponse contre la pandémie. La phase 4 indique une
augmentation significative du risque d'une pandémie mais ne signifie pas
nécessairement qu'une pandémie est inévitable.

La phase 5 est caractérisée par la transmission du virus d'humain à humain dans au


moins deux pays d'une région de l’OMS. Bien que la plupart des pays ne seront pas
affectés à ce stade, la déclaration de la phase 5 est un signal fort qu'une pandémie est
imminente et qu'il reste très peu de temps pour finaliser l'organisation, la
communication et l'exécution des mesures de réduction des risques prévues.

La phase 6, est caractérisée par des épidémies locales dans au moins un autre pays
appartenant à une région différente de celle de l’OMS en plus des critères définis dans
la phase 5. La désignation de cette phase indique qu'une pandémie globale est en cours.

Durant la période qui suit le pic, l'impact de la maladie pandémique dans la plupart
des pays qui bénéficient d'une surveillance adéquate aura chuté en-dessous des niveaux
observés durant le pic. La période de post-pic pandémique signifie que l'activité de la
pandémie semble diminuer; cependant, on ne sait pas si de nouvelles vagues se
produiront et si les pays devront être préparés à faire face à une deuxième vague.

Les pandémies précédentes ont été caractérisées par des vagues d'activités réparties sur
des mois. Une fois le niveau d'activité de la maladie baisse, une tâche essentielle de la

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 104
communication sera d’équilibrer cette information avec celle de la possibilité d'une
autre vague. Des vagues de pandémie peuvent être séparées l'une de l'autre par
plusieurs mois et un signal immédiat d’une « situation plus aisée » peut être prématuré.

Dans la période post pandémique, l'activité de la maladie grippale sera revenue aux
niveaux observés dans la grippe saisonnière. On s'attend à ce que le virus de pandémie
se comporte comme un virus saisonnier de la grippe A. À ce stade, il est important de
maintenir la surveillance et de mettre à jour les plans de préparation d'intervention de
réponse en cas de pandémie. Une phase intensive de rétablissement et d'évaluation peut
être exigée.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 105
ANNEXE E (POPULATIONS PRIORITAIRES POUR LA DISTRIBUTION
D'ANTIVIRAUX ET DE VACCINS) PRÉPARATION DU PLAN D'INTERVENTION ET
DE RÉPONSE EN CAS DE PANDÉMIE GRIPPALE – Décembre 2013.

GROUPE
A Membres du personnel médical et personnel de santé publique impliqués dans
les recherches épidémiologiques et dans la distribution des vaccins et des
antiviraux.

B Personnes chargées de la sûreté et la sécurité de la communauté, y compris la


police, les sapeurs-pompiers, le personnel militaire et les intervenants de
première ligne non inclus dans le groupe A. Ces personnes seront seulement
celles identifiées par ces organismes étant indispensables aux opérations
d'intervention en réponse à la pandémie.

C D'autres personnes très qualifiées qui fournissent des services essentiels dans la
communauté et dont l'absence poserait un risque significatif pour la sécurité
publique ou perturberait gravement l'effort d'intervention en réponse à la
pandémie.

D Personnes traditionnellement considérées comme ayant un risque plus élevé de


développer une maladie grippale sévère et/ou fatale et ceux qui vivent à leur
contact (D1-D5).

D1 Personnes de tout âge présentant des conditions médicales à haut risque


D2 Femmes enceintes
D3 Personnes en maisons de retrait et autres établissements de soins au long terme
D4 Personnes de 65 ans et plus ne présentant pas de conditions médicales à haut risque
D5 Enfants en bas âge entre 6 et 23 mois
E Personnes non comprises dans le groupe C qui s'occupent de l'entretien
d'infrastructures essentielles au fonctionnement de la société
F Enfants trop jeunes pour être scolarisés et enfants en âge d'aller à l’école
F1 Enfants trop jeunes pour être scolarisés
F2 Enfants en âge d'aller à l’école
G Personnes chez lesquelles le vaccin de la grippe est contre indiqué (groupe à
prendre en considération uniquement pour la distribution d’antiviraux)

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 106
ANNEXE F (DIRECTIVES DES POSTES MÉDICAUX D’URGENCE) PRÉPARATION
DU PLAN D'INTERVENTION ET DE RÉPONSE EN CAS DE PANDÉMIE GRIPPALE –
Décembre 2013.

(Le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale (MSAC) publie les directives suivantes
pour l'utilisation de lieux non conventionnels pour l'administration de soins médicaux
pendant une pandémie grippale - ces directives devraient être utilisées par les comités
de gestion des catastrophes de niveau régional, de district et local pour en établir le
besoin et pour mettre en place les opérations de postes médicaux d’urgence.

DIRECTIVES: En raison du grand nombre de patients malades qui nécessiteront des


services médicaux (visites aux urgences, hospitalisations et consultations médicales)
pendant une pandémie, les communautés et les organismes de santé auront besoin de
directives spéciales pour que des actions soient prises si les organisations de santé sont
débordées et que les soins médicaux doivent être fournis dans des lieux non
conventionnels. Ce qui suit sont les principes généraux à suivre par les organisations
non gouvernementales quand elles planifient afin de faire face à ce genre de situation.

Principes généraux
1. Désigner un individu ou un groupe de travail (selon la complexité des
juridictions impliquées) responsable de la coordination, du développement et de
l'exécution des plans et des procédures.
2. Faire un inventaire au sein de la communauté afin d’évaluer la capacité
médicale: le nombre de lits d'hôpitaux, le nombre de lits en service de
réanimation, nombre de respirateurs artificiels, la capacité des morgues et le
nombre de professionnels de la santé disponibles pour examiner des patients.
3. Estimer le nombre d'hospitalisations qui pourraient être requises pendant une
pandémie et déterminer à quel point les organisations de soins pourraient être
débordées.
4. Faire l’inventaire des ressources de la communauté dans son ensemble en termes
d'espaces et d'emplacements. Déterminer la disponibilité des abris, des écoles,
des gymnases, des maisons de retraite, des services de garderie, et d'autres
emplacements potentiels pour les soins en général. Définir les critères de l'usage
d'un service. Près d'un plan d'eau, considérez la possibilité d'utiliser des
hôpitaux temporaires dit « hôpitaux de campagne » et déterminez l'endroit et la
disponibilité d’un terrain inoccupé pour l'installation éventuelle d'hôpitaux
mobiles. S’entendre avec les propriétaires de chaque lieu afin de pouvoir utiliser
l'emplacement, au besoin, pour prendre soin de personnes malades pendant une
pandémie.
5. Pour chaque emplacement identifié, déterminer : la taille; capacité potentielle du
nombre de lits (pour des lits distants d'un mètre au moins) ; possibilité de

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 107
séparer les hommes, les femmes et les enfants ; taille de plafond ; système de
ventilation et capacité d'amélioration si nécessaire ; disponibilité d'éviers, de
salles de bains, de réfrigérateurs, de congélateurs, de lieux où préparer la
nourriture, niveau d'accessibilité (pour les patients et le personnel) par transport
privé et public, possibilités de chauffage et de ventilation, conditions pour le
transport des patients et l'approvisionnement en matériel médical, capacité de
réserve de la pharmacie et d'autres approvisionnements, possibilités de
communications, services d'eau et d'égout, et leurs capacités, lieu où disposer et
entreposer les déchets médicaux et lieux pour loger et nourrir le personnel.
Identifier les sources d’approvisionnements supplémentaires nécessaires pour
fournir des soins médicaux dans ces emplacements.

6. Développer les directives à l'échelle de la communauté qui identifient le type de


soin qui peut être administré dans chaque lieu et ce qui déclenchera l'activation
de ces lieux.
7. Déterminer le mode de gestion du triage entre tous ces lieux.
8. Faites un inventaire du personnel médical y compris les Docteurs en médecine
en activité et retraités, les infirmiers et autres personnels soignants, les
vétérinaires, les autres personnes ayant une formation médicale technique
(techniciens médicaux de secours) et les volontaires potentiels.
9. Identifier les sources de personnel supplémentaire sachant que les hôpitaux
pourraient employer la majorité, sinon tout le personnel disponible pour leurs
propres besoins. Définir l'étendue des capacités de soins que chaque
professionnel de santé peut fournir et ce conformément aux lois et aux
règlements applicables. Par exemple, les pharmaciens pourraient-ils vacciner les
gens, libérant de ce fait les infirmières qui pourraient administrer d'autres types
de soin ?
10. Informer chaque professionnel de santé sur les procédures appropriées de
contrôle des infections dans le cadre de la grippe, mais aussi de la façon de
s'occuper des patients souffrant de la grippe et de ses complications.
11. Désigner un individu (un par lieu) pour superviser les soins fourni dans ces
centres médicaux temporaires. Le type de personne choisie pour chaque lieu
peut varier en fonction du type de soins fournis. Cette personne devra surveiller
le flux de patients, maintenir à jour un carnet de bord concernant les soins
apporter aux patients et surveiller la disponibilité des réserves.
12. Le plan devrait inclure des dispositions pour transférer des patients d’un centre à
l’autre en fonction des besoins.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 108
ANNEXE G (DIRECTIVES POUR LES CENTRES DE SANTÉ ET LA GESTION DES
RESSOURCES MÉDICALES DE PRÉPARATION) PLAN D'INTERVENTION ET DE
RÉPONSE EN CAS DE PANDÉMIE GRIPPALE – Décembre 2013.

DIRECTIVES POUR LES CENTRES DE SANTÉ ET POUR LA GESTION DES


SOINS MÉDICAUX

QUESTIONS : Il n'y a aucune réponse simple à la question de savoir comment prédire


la sévérité de la prochaine pandémie. Cela dépend de la virulence et de la
transmissibilité du virus. Comme le monde d'aujourd'hui est bien plus peuplé qu'il ne
l'était à l'époque des pandémies précédentes, et que les personnes peuvent voyager
dans le monde sans problèmes, la propagation de la prochaine pandémie pourrait être
plus rapide que celle des pandémies précédentes.

D'après les estimations une pandémie grave au Sénégal pourrait résulter à 1,5 millions
de décès environ et plus de 6 millions d’hospitalisations. Les taux de morbidité et de
mortalité observés durant les années de non pandémie, où principalement les personnes
âgées et les personnes ayant un système immunitaire affaibli sont les plus vulnérables
face à des maladies graves et à décéder, diffèrent de ceux d'une pandémie. Au cours des
trois pandémies du 20ème siècle, c’est au sein des personnes de moins de 65 ans, qui ne
seraient pas considérés à haut risque pendant des années de non pandémie, que la
mortalité a été la plus élevée. Un des grands défis d'intervention en cas de pandémie
sera de s'organiser compte tenu des ressources limitées de soins médicaux. Dans leurs
plans de préparation, les communautés doivent tenir compte du fait que la demande
des ressources de soins médicaux sera différente suivant le cycle épidémique.

DIRECTIVES:
Directives pour les Centres. Ces directives ont été créées pour aider les centres soins
médicaux à maximiser la capacité de lits et les ressources disponibles pendant une
pandémie grippale. On s'attend à ce que le plus grand défi soit la gestion d'un taux
élevé d'admissions par un nombre réduit de professionnels et d'auxiliaires médicaux, et
de personnel responsable des tâches domestiques. Beaucoup d'hôpitaux ont déjà en
place des protocoles de gestion d'états d'urgences résultant en des taux d'admissions
élevés qui peuvent être adaptés à la planification d'intervention et de réponse en cas
pandémie. Ces plans devraient être mis à jour en tenant compte de ce qui suit :

Gestion du personnel : Prendre les mesures nécessaires pour réduire l'absentéisme


pendant une pandémie.
1. Dès que le vaccin est disponible, mettre en place des programmes locaux de
vaccination de tous les membres du personnel, des médecins et de leurs familles,
et des autres membres à risque de la communauté.
2. S’assurer que les règlements et procédures concernant les congés soient adaptés
aux besoins de personnel spécifiques des périodes d'urgence médicale. Les

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 109
règlements des centres et les contrats des employés syndiqués devraient utiliser
des formulations suffisamment souples que pour permettre de parvenir à
rassembler un nombre adéquat de personnel pendant une pandémie. La
déclaration inopinée de maladies parmi les membres du personnel ou de leur
famille et les demandes de vacances préalablement accordées peuvent
compliquer la question de ressource suffisante en personnel.
3. Envisager ou augmenter les services de prise en charge des enfants malades du
personnel pris en charge par l'hôpital.
4. Dans les limites raisonnables de leurs compétences cliniques, envisager
d'employer des infirmières et des professionnels de la santé occupant des
positions administratives de fournir des soins aux patients.
5. Employer le personnel vacciné pour s'occuper des personnes porteuses d'un
diagnostic de grippe est suspecté ou avéré.

Sortie de l’hôpital: Assurer la sortie rapide des patients.


1. Envisagez d'engager un responsable de triage pour gérer le flux de patients.
L'analyse des données d'utilisation est essentielle pendant une pandémie quand
la continuité des soins peut être perturbée en raison du manque de personnel et
du renouvellement continuel de patients dû à la maladie.
2. S’assurer que l'établissement a des règles efficaces pour expédier la sortie des
patients en période de demande élevée anticipée. Ces règles pourraient inclure
l'assignation d'un nombre suffisant de médecins et d'infirmières de triage à la
gestion des services et procédures appropriées de sortie et de transfert de
patients à la maison, dans une maison de soins spécialisées ou vers d'autres
services de soins .
3. Revoir les directives et les règlements permettant le transfert rapide des patients
d'une unité à l'autre, en particulier celui, dès que possible, des patients en unités
de soins intensifs.
4. Développer des plans et des règlements pour organiser de manière expéditive le
transport des patients à la maison ou vers d'autres établissements de soins, à leur
sortie de l’hôpital.
5. Envisager de réserver un espace ou mettre les patients prêts à sortir en attente,
afin de libérer des lits d'hôpitaux.

Service des urgences: S’assurer que le Service des Urgence (SU) est prêt à recevoir un
volume important de patients.
1. Prévoyez les besoins d'espaces alternatifs pouvant être utilisés de manière
flexible. Des espaces de soins urgents ou rapides adjacents au SU peuvent devoir
être convertis en espaces réservés au traitement des patients.
2. Passez en revue les politiques et les règlements concernant l'allocation adéquate
de médecins, d'infirmières et d'auxiliaires de soins au SU et pour les secteurs de
soins intensifs.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 110
3. Envisagez d'engager un responsable de triage pour gérer le flux de patients, et
comprenant la référence appropriée des patients à d'autres unités de soins dans
l'établissement, ou à des services locaux de consultation médicale, ou des lieu
non traditionnels de soins quand la prise en charge par le SU n'est pas requise.
4. Considérer dans la salle d'attente des patients potentiellement infectés par la
grippe.
5. Planifier les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité dans des situations
de foules et de panique potentielle.

Procédures Facultatives: Passer en revue les règlements d'acceptation et de


programmation de procédures facultatives et envisager comment et quand mettre en
application des plans d'urgence tels que limiter les admissions et les chirurgies non
indispensables.
1. L’utilisation non indispensable des équipements de soins devrait être limitée
autant que possible pendant une pandémie. En plus de permettre la
redistribution du personnel et de l'équipement, réduire le nombre de visites non
indispensables dans un centre médical peut diminuer l'exposition d'une
personne aux patients infectés par la grippe et recevant des soins dans ce centre
et, en retour, réduire le risque de complications chez les patients infectés par la
grippe. Il faudrait attacher de l'importance à ce que tous les actes chirurgicaux
nécessaires soient pratiqués, en ambulatoire, dans des cabinets de consultation
chirurgicales de façon à réduire le risque d'exposition de ces patient aux patients
infectés par la grippe, en traitement dans un établissement de soins médicaux.
2. Le besoin des soins à domicile peut augmenter pendant une pandémie. Il
faudrait, si possible cependant, limiter le nombre de visites à domicile et le
nombre de maisons visitées afin de réduire le risque d'introduire le virus de la
grippe chez un patient qui a de grandes chances d'être très susceptible aux
complications. Le personnel de soins à domicile devrait recevoir le vaccin actif
contre le virus de la pandémie dès qu'il est disponible.
3. De nombreuses personnes dépendent de traitements (dialyse) qui ne peuvent pas
être interrompus pendant une pandémie. La disponibilité de ces ressources et
comment elles seront allouées est un sujet qui doit être discuté dans le plan de
préparation et d’intervention et de réponse en cas pandémie

Équipement/Approvisionnement Prévoir des solutions en réponse à la disponibilité


limitée et au besoin accru d'équipement et d'approvisionnements tels que des
respirateurs artificiels, des lits à roulettes et des chariots d'approvisionnement en raison
du risque potentiel de perturbation des services de livraison d'approvisionnements et
des services de réparations.

Placement des patients: Des plans d'isolement devraient être prévus pendant une
pandémie.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 111
Dans les circonstances idéales, les patients porteurs d'un diagnostic suspecté ou avéré
de grippe devraient être en salle privée. Un système de ventilation spécial peut
également aider à limiter la transmission de la maladie. Pendant une pandémie, il y a de
grandes chances que les salles privées et les salles bénéficiant d'un système de
ventilation spécial ne soient pas disponibles et l'endiguement de l'infection peut s'avérer
extrêmement difficile.
Il faudrait envisager de faire des cohortes de patients porteurs d'un diagnostic de
grippe suspecté et de ceux porteurs d'un diagnostic avéré. Des procédures d'isolement
pour les patients porteurs d'autres microbes pathogènes, dont l'utilisation de salle
privée, devraient continuer à être employées.

Les 3 premiers jours de la maladie représentent la période de contamination la plus


importante de la grippe pandémique, mais le virus peut être présent avant le début des
symptômes (période d'incubation) et jusqu'à sept jours ou plus après la déclaration de
la maladie. Il est possible que la période d'incubation soit plus longue en cas de
pandémie grippale car le système immunitaire n'a pas été préalablement exposé à cette
nouvelle souche de virus. Une incubation prolongée peut aussi exister chez les enfants
en bas âge et les patients ayant un système immunitaire affaibli. Par conséquent, toutes
les mesures spécifiques à la gestion des lits réservés à la grippe devraient être
maintenues pendant au moins 7 jours après le début de la déclaration de la maladie ou
plus longtemps si les symptômes persistent.

Directives pour la Communauté : Une réponse coordonnée à l'échelle communautaire


sera essentielle. La communication avec les médecins locaux, les groupes de médecins,
centres de soins d'urgence, les hôpitaux de la communauté et les agences de soins de
santé à domicile est essentielle afin de développer des plans d'urgence coordonnés et de
déterminer la disponibilité de chacun en périodes de pic d'infection. La préparation
devrait impliquer tous les services de santé, les services d'ambulance et d'autres
premiers intervenants pour s'assurer que la distribution des ressources d'urgence
limitées soit coordonnée.

Pour répondre efficacement à une pandémie grippale, les communautés devront


coordonner une série d'activités relatives de santé. Du fait que beaucoup de
considérations différentes devront être prises en compte dans ce processus, on
recommande de créer un Groupe de Travail de Santé Communautaire qui engage
toutes parties impliquées. Le groupe de travail devrait inclure des représentants des
hôpitaux, des spécialistes du contrôle des infections, des groupes de médecins, le
secteur de la santé publique, le service des soins à domicile, et les groupes
d'intervention de secours.

Rôles du Groupe de Travail: Au cours d'une pandémie, le Groupe de Travail devrait


être responsable de coordonner les activités de santé du point de vue de la

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 112
communauté. Vous trouverez ci-après quelques suggestions d'activités pour le Groupe
de Travail.
1. Travailler en collaboration avec les services d'hygiène locaux pour publier,
quand cela s'avère nécessaire, des conseils de santé publique concernant la crise
pandémique et l'utilisation du Service des Urgences (SU), des cliniques et des
centres de soins urgents.
2. Rechercher et définir des règlements pour la communauté concernant la gestion
de crise, les responsabilités des hôpitaux et d'autres services de santé, les
responsabilités du secteur de santé publique, et tous les autres règlements
concernant les situations de type pandémique.
3. Travailler avec les hôpitaux pour vous assurer que les protocoles de gestion de
lits entre hôpitaux sont adéquats. Ces protocoles devraient indiquer le quand et
comment quand et la décision d'utiliser des centres alternatifs pour les soins des
patients, sera prise.
4. Démarrer un système de surveillance pour suivre l'impact de la pandémie sur les
hôpitaux de la communauté. Dans le meilleur des cas le système de surveillance
sera en place avant la pandémie. Ce système de surveillance devrait recueillir les
données suivantes :
 Nombre de lits disponibles en USI (adultes et pédiatriques)
 Nombre de lits de salles disponibles (adultes et pédiatriques)
 Nombre de lits disponibles au SU (total)
 Nombre de lits surveillés disponibles au SU
 Nombre de lits non surveillés disponibles au SU
 Nombre de patients au SU attendant d'être vus
 Nombre de patients attendant un lit d'hôpital (au SU, en salle etc.)
 Temps d'attente moyen pour les patients non-ambulatoires pour être
examiné au SU
 Temps d'attente moyen pour les patients ambulatoires pour être examiné
au SU
 Nombre d'hôpitaux liés au SU
 Capacité des morgues
5. Travaillez avec les hôpitaux qui ont des volumes de patients exceptionnellement
importants en accordant la priorité de transfert quand :
 L'hôpital risque de dépasser sa capacité de lits
 L'hôpital a déjà effectué le triage de personnes hospitalisées afin de libérer
autant de lits d'USI et de salles que possibles
 L'hôpital est actuellement sur la déviation du SU
 L'hôpital a mis en place des procédures pour obtenir du personnel
supplémentaire
 L'hôpital ne peut pas fournir/obtenir l'équipement médical ou les services
nécessaires parce qu'il est dépassé en terme de capacité
6. Préparez un plan pour expédier le transfert de patients entre hôpitaux.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 113
7. Quand un hôpital a épuisé ses réserves, un mécanisme devrait être mis en place
pour allouer instamment l'équipement (respirateurs artificiels) et les
médicaments (vaccins, antiviraux, antibiotiques, etc.) nécessaires. Comme
plusieurs hôpitaux dans la communauté peuvent faire face au même problème
en même temps, nous recommandons qu'un centre de distribution soit
responsable de coordonner les demandes de matériel supplémentaire et
d'approvisionnements.
8. Préparer un plan pour coordonner le transport des approvisionnements d'un
hôpital à l'autre, si approprié.
9. Développer un plan de gestion des cadavres quand la capacité de morgue est
dépassée.
10. Développer un plan de continuité des services de soins à domicile et la livraison
des approvisionnements médicaux aux patients en traitement à domicile.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 114
ANNEXE H (MISE EN ŒUVRE ÉCHELONNÉE DES MESURES D'ENDIGUEMENT ET
D’ISOLEMENT DE LA COMMUNAUTÉ) PRÉPARATION DU PLAN
D'INTERVENTION ET DE RÉPONSE EN CAS DE PANDÉMIE GRIPPALE – Décembre
2013.

Phase d'alerte de pandémie grippale RÉPONSE


Phase 1, 2 ou 3 Isolement des cas connus et quarantaine
(Aucun virus humain significatif de des contacts proches
pandémie identifié globalement)
Phase 4a, 5a, 6a Isolement des cas connus et quarantaine
Virus de pandémie identifié, mais aucun des contacts proches
cas en Afrique)

Phase 4b, 5b, 6b Isolement des cas connus et quarantaine


(Virus présent en Afrique, mais pas au des contacts proches
Sénégal ni dans les pays voisins)

Phase 4c, 5c, 6c, 4d, 5d, 6d Isolement des cas connus et quarantaine
(Manifestation locale et/ou régionale - des contacts proches. Envisager des
premiers cas de virus au Sénégal ou dans mesures limitées de réduction de risques
au moins un des pays voisin) dans la communauté et les stratégies de
distanciation sociales.

Phase 4e, 5e, 6e Envisagez d'intensifier les mesures de


(Épidémie régionale étendue - cas présents réduction de risques dans la communauté
au Sénégal et dans les trois pays voisins) et les stratégies de distanciation sociales,
dont l'annulation de grands événements
publics et la fermeture possible des écoles
dans les endroits affectés.

Phase 4f, 5f, 6f Mesures sérieuses de réduction de risques


(Epidémie régionale à haut risque - cas dans la communauté, dont l'annulation
présents au Sénégal et dans chacun des des grands événements publics et la
trois pays voisins, y compris de larges fermeture des écoles. Envisager la
épidémies dans les écoles) fermeture des bureaux et la limitation du
transport en commun pendant des
périodes limitées dans des principaux
endroits affectés.
Phase 4g, 5g, 6g À mesure que les cas de pandémie
(Période Post Pandémique) diminuent, commencer à relâcher les
mesures de réduction de risques dans la
communauté.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 115
ANNEXE I (RECOMMENDATIONS DE PLANIFICATION DE SOINS MÉDICAUX EN
CENTRES DE SANTÉ LORS PANDÉMIE GRIPPALE) PRÉPARATION DU PLAN
D'INTERVENTION ET DE RÉPONSE EN CAS PANDÉMIE GRIPPALE – Décembre
2013.

Éléments d'un plan écrit de pandémie grippale

(NOTE: On prévoit que les établissements médicaux plus importants, comme les
hôpitaux principaux auront un plan détaillé pour faire face à la pandémie, alors que les
établissements moins importants, comme les cliniques locales auront un plan beaucoup
moins détaillé)

Considérations générales
 Le plan indique les circonstances dans lesquelles le plan sera activé.
 Le plan décrit la structure d'organisation qui sera employée pour mettre ce plan
en œuvre.
 Les responsabilités du personnel responsables de l'exécution du plan ont été
décrites.
 Un exercice de simulation a été développé pour tester l'efficacité du plan.
 Un exercice de simulation a été exécuté.

Plan de surveillance
 Le plan de surveillance syndromique a été mis en place dans les services
d'urgences.
 Les critères de diagnostic de pandémie grippale font partie du plan de
surveillance syndromique.
 Des seuils d'intensification de la surveillance de la pandémie grippale ont été
établis.
 Un système de surveillance de la transmission nosocomial de la pandémie a été
mis en place et testé par l'établissement d'un système de surveillance visant la
détection de la grippe non pandémique.

Plan de communication
 La responsabilité de la communication externe a été assignée, et comprend les
Dirigeants de l'information Publique (DIPs) pour le reportage concernant la santé
publique, le porte-parole médical de l'établissement, et le porte-parole des
médias de l'établissement.
 Un plan de communications de secours a été développé qui inclut les points
importants du contact, de la chaîne des communications, et du processus pour
suivre et communiquer le statut des entreprises et des employés.
 Un système pour suivre les admissions et les sorties d'hôpital lors de la
pandémie grippale a été développé et testé.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 116
 Une stratégie a été établie de mise à jour régulière du personnel soignant des
cliniques, SU, et des patients ambulatoires sur le statut de la pandémie grippale,
une fois qu'elle a été détectée.
 Une stratégie des médias et de la communication avec le grand public a été
discutée avec le MSAC.
 Des procédures ont été développées pour tenir les patients et les visiteurs
informés sur le statut/impact de la pandémie.

Éducation et plan de formation


 La responsabilité de la coordination du programme d'éducation et de formation
à propos de la pandémie grippale a été assignée.
 Du matériel didactique - de niveau de langage et de lecture approprié pour le
public - a été développé visant à instruire tout le personnel au sujet de la
pandémie grippale et du plan de l'établissement en réponse à la pandémie
grippale.
 Les sujets généraux pour l'instruction du personnel comprennent:
o Prévention et contrôle de la grippe
o Implications de la pandémie grippale
o Des stratégies de contrôle d'infection utilisées dans le contrôle de la
grippe, comme le protocole d'hygiène respiratoire (en relation avec la toux
et les éternuements), d'hygiène des mains, les précautions habituelles, les
précautions concernant les gouttelettes et les précautions de contact aérien
et physique quand elles s'appliquent.
 Les instructions spécifiques liées à l'hôpital pour le personnel comprennent:
o Les règlements et procédures pour les soins des patients souffrant de
pandémie grippale, y compris la classification des patients en cohortes
o Plan d'urgence en cas de contamination pandémique du personnel; entre
autres, la manière dont le service traitera la maladie au sein du personnel
o Règlement visant à réduire le nombre de visiteurs et mécanismes pour
faire respecter ces règlements
o Rapporter au MSAC les cas de suspicion d'infections causées par de
nouvelles souches du virus de la grippe pendant les périodes Intra
pandémiques et celles d'alertes pandémiques
o Mesures de protection de la famille et d'autres contacts proches contre
l'exposition professionnelle secondaire.
o Impacts psycho-sociaux d'une pandémie, signes comportementaux de
détresse et consultation disponible pour les membres du personnel et les
familles.
 Un système est en place pour savoir qui parmi le personnel a complété la
formation sur la pandémie grippale.
 Un plan est en place pour former rapidement à l'administration de soins aux
patients du personnel recruté à l'extérieur et indispensable quand l'hôpital atteint
un niveau de surcharge de capacité

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 117
 L'importance de l'hygiène des mains dans le contrôle des infections est
fréquemment rappelée au personnel.
 Le personnel clinique, inclus les professionnels de la santé des services de
consultations ambulatoires pour les patients, qui peuvent fournir du renfort pour
des secteurs essentiels de soins de patients (SU, USI, ou unités médicales), ont été
formés dans ce sens.
 Le personnel d'accueil et de triage des patients a été formé pour diagnostiquer les
patients présentant la maladie grippale et pour mettre en place immédiatement
les mesures d'endiguement pour d'empêcher la transmission.
 Une stratégie a été développée pour la formation « juste à temps » du personnel
non critique qui pourrait être invité à venir aider le personnel clinique (aider au
triage, distribuer la nourriture, transporter les patients), des étudiants,
professionnels de la santé retraités, et des volontaires qui pourraient être invités
à fournir des soins de garde-malade de base (baigner, surveiller des signes
vitaux, etc.); et d'autres soignants potentiels à l'hôpital (membres de famille des
patients).
 Du matériel didactique - de niveau de langage et de lecture approprié pour
l'audience - a été développé pour instruire les patients, les membres de la famille,
et les visiteurs sur la pandémie grippale.

Triage et plan d'admission


 Un coordonnateur de triage pour contrôler le flux de patients a été assigné.
 Un lieu spécifique a été identifié pour le triage des patients présentant un
diagnostic de grippe suspectée: les patients présentant une possible grippe
pandémique seront physiquement séparés des autres patients nécessitant une
attention médicale.
 Le plan inclut l'utilisation d'un système de signalisation pour diriger et instruire
les patients présentant une possible grippe pandémie sur le processus de triage.
 Un système de triage des patients par téléphone a été développé visant la prise
en charge prioritaire des patients qui ont besoin d'une évaluation médicale.
 Une méthode a été développée afin de suivre l'admission et la sortie des patients
présentant une grippe pandémique.
 Un système a été établit pour distinguer les patients présentant des symptômes
de grippe pandémique de ceux en bonne santé qui craignent de l'avoir
contractée.
 Élaborer des plans pour augmenter la capacité de triage de votre hôpital en
identifiant des volontaires et les emplacements de triage supplémentaires avec
d'autres services de soins et avec le MSAC.

Plan d'accès de centre


 Le centre a été évalué pour des risques de sécurité/accès.
 Une méthode spécifique d'identification du personnel et des visiteurs a été
établie.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 118
 Un plan visant à assurer l'accès de l'hôpital aux services de sécurité a été établi.
 Des contacts avec le département local de police ont été établis et une procédure
est en place en place afin de demander la présence de la police à l'hôpital.
 Le service de sécurité de l'hôpital a été informé des procédures à suivre pour
faire respecter les contrôles d'accès au centre.
 Les critères et les protocoles de fermeture du service à de nouvelles admissions et
pour le transfert de patients sont en place.
 Des critères et les protocoles pour limiter le nombre de visiteurs ont été établis.

Plan professionnel
 Un système a été développé pour fournir rapidement et dès que possible le
vaccin ou une prophylaxie antivirale au personnel d'hôpital.
 Une méthode a été établie pour donner le vaccin ou la prophylaxie antivirale au
personnel soignant en suivant une échelle de priorité basée sur le niveau de
contact avec les patients et le risque personnel de développer des complications
grippales.
 Un système a été élaboré pour détecter le personnel symptomatique avant qu'il
se présente au travail.
 Une procédure a été élaboré pour identifier et réassigner le personnel à risque de
complications grippales (femmes enceintes, personnel soignant ayant un système
immunitaire affaibli).
 Les ressources de santé mentale et les organisations religieuses qui fourniront les
conseils au personnel pendant une pandémie ont été identifiées.
 Des stratégies ont été élaborées pour accommoder et aider le personnel ayant des
enfants ou des parents sous leur responsabilité.
 La charge de travail et les tâches qui pourraient être assurées par des volontaires
pour soulager la charge de travail des cliniciens ont été identifiées.
 Des procédures ont été élaborées pour renforcer l'utilisation appropriée des EPP
(Équipement de Protection Personnel), d'hygiène des mains, et d'autres mesures
de contrôle d'infection.
 Des plans ont été élaborés pour satisfaire les besoins physiologiques des
travailleurs sur leur lieu de travail (nourriture et logement, repos et récupération
et interruptions loin des EPP et des soins de patients) et pour fournir du support
émotionnel et des conseils.
 Des règles à suivre pour s'adresser aux membres de personnel qui refusent de
travailler avec des patients infectés par la grippe.
 Un règlement de congé de maladie a été développé pour gérer le personnel ayant
des symptômes grippaux ou une grippe pandémique avérée, qui comprend les
dispositions nécessaires pour la gestion de situations telles que, le personnel qui
tombe malade au travail, savoir quand le personnel peut retourner au travail
après avoir récupéré de la grippe pandémique, dans quelles circonstances le
personnel symptomatique, mais encore capable de travailler, sera autorisé à

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 119
continuer à travailler, et le personnel qui doit s'occuper des membres malades de
la famille .

Plan de vaccination et d'utilisation des antiviraux


 La logistique pour obtenir le vaccin/antiviraux de grippe a été établie.
 Un contact pour obtenir la prophylaxie antivirale a été identifié.
 Une liste prioritaire (basée sur les conseils du MSAC) et le nombre estimé de
patients et de personnel de soins de santé qui seraient candidats à la vaccination
contre la grippe ou la prophylaxie antivirale a été élaborée.
 Un système a été élaboré pour assurer la distribution rapide du vaccin et des
antiviraux aux patients.
 Un système pour documenter la vaccination contre la grippe du personnel
soignant a été élaboré.

Plan de surcharge de capacité


 Un plan est en place pour répondre au manque de personnel à l'hôpital.
 Le nombre minimum et les catégories de personnel requis pour s'occuper d'un
groupe de patients présentant la grippe pandémique ont été déterminés.
 La responsabilité d'évaluer les besoins journaliers du personnel clinique pendant
une pandémie grippale a été assignée.
 Les critères pour déclarer une « crise de manque de personnel » qui permettrait
l'utilisation de solutions urgentes de recrutement de personnel soignant ont été
définis.
 Le plan comprend un lien de collaboration avec les groupes régionaux et locaux
de préparation et de réponse pour résoudre les problèmes de manque de
personnel soignant très fréquents en temps de crise.
 Une liste prioritaire a été élaborée pour les changements de poste et le
recrutement du personnel.
 Une méthode a été développée pour pouvoir délivrer rapidement un certificat au
personnel nouvellement recruté.
 Les accords mutuels d'aide (AMA) et les Protocoles d'Accords (PAs) ont été
signés avec les autres centres qui sont d'accord de partager leur personnel
suivant les nécessités.
 Des stratégies pour augmenter la capacité de lits ont été identifiées.
 Un seuil a été établi pour décommander les admissions et chirurgies non
indispensables.
 Des PAs ont été signés avec les établissements qui pourraient accepter des
patients ne souffrant pas de grippe pour libérer des lits.
 Des parties de l'hôpital qui pourraient être utilisées pour augmenter l'espace de
lits ont été identifiées.
 Les projections de besoin en produits durables et de consommation ont été
effectuées.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 120
 Un plan principal et un plan d'urgence pour faire face au manque
d'approvisionnement a été élaboré.
 Les plans et les procédures pour obtenir des ressources et des
approvisionnements ont été discutés avec le MSAC et la Division de Préparation
à l'Etat d'Urgence.
 La responsabilité de l'évaluation et de la coordination de recrutement de
personnel en situation d'urgence a été assignée et les listes d'appels (chaîne
téléphonique) sont mise à jour régulièrement.
 Les critères d'admission et de sortie pendant les périodes où la capacité de lits est
très limitée ont été passés en revue et mis à jour.
 Le suivi à domicile des patients qui sont sortis très tôt de l'hôpital et de ceux dont
l'admission a été reportée en raison du manque de lits a été organisé à l'avance
avec les agences de service de soins à domicile.
 Des procédures d'entre aide et des procédures de secours ont été établies avec les
autres hôpitaux de la région pour pouvoir transférer des patients quand la
capacité en termes de volume de patients ou les possibilités techniques d'un
établissement sont dépassées.
 Des systèmes internes sont en place pour collecter des données précises
concernant les réserves de lits et le volume de patients.
 Le maintien des services médicaux essentiels pour les personnes souffrant de
maladies chroniques et couverts par l'hôpital (patients en hémodialyse, thérapie
d'infusion de médicaments, etc.) a été abordé.
 Une stratégie pour gérer un nombre croissant de cadavres a été élaborée.
 L'inventaire courant des approvisionnements (housses mortuaires) et des
projections de besoins liées à la gestion d'un plus grand nombre de cadavres a
été établi.
 Des sources d'approvisionnement pour les matériaux post mortem ont été
identifiées.
 La capacité courante pour la réfrigération des cadavres de personnes malades a
été évaluée.
 Le plan pour le traitement expédié des cadavres est en place.
 Au besoin, des médecins supplémentaires peuvent être formés et chargés de
remplir les certificats de décès.

PRÉPARATION LÉGALE
 Établir les responsabilités, comme le décrit le MSAC, d'imposer l'évaluation
médicale des personnes qui la refusent alors qu'elles remplissent les critères de
définition de cas de grippe pandémique et ont des symptômes de grippe
pandémique.
 L'avocat-conseil a passé en revue les lois d'urgence pour l'usage de personnel de
soins de santé n'ayant pas de licence locale ou à jour.
 L'avocat-conseil s'est assuré que toutes les questions d'assurance et de
responsabilité ont été résolues.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 121
 S’assurer que les lois, les résolutions, et modèles de textes légaux aux sujets des
questions d'isolement/quarantaine dans les hôpitaux soit connus.
 S’assurer que l'avocat-conseil a passé en revue les accords concernant les heures
supplémentaires et/ou la flexibilité des heures pour le personnel.
 S’assurer qu’une discussion a eu lieu avec le MMSAC concernant les procédures
pour contrôler un cas de patient ayant une grippe pandémique suspectée ou
avérée qui essaye de quitter l'hôpital contre avis médical.
 S’assurer que l'avocat-conseil a passé en revue et/ou a rédigé les accords
concernant le partage d'information de patients et l'utilisation de données
confidentielles liés au partage d'information médicale et confidentielle de
patients avec des partenaires de santé publique et autres.
 S’assurer que l'avocat-conseil a passé en revue la responsabilité légale potentielle
de mettre en application la quarantaine de travail » pour le personnel soignant
essentiel.
 S’assurer que l'avocat-conseil a passé en revue les procédures de filtrage et
d'admission de l'hôpital pour les patients potentiellement atteints de grippe
pandémique.
 Discuter des plans de grippe pandémique avec les syndicats appropriés.

Plan de préparation et d’intervention en cas de pandémie de grippe – Décembre 2013 page 122

Vous aimerez peut-être aussi