Vous êtes sur la page 1sur 138

===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

SARHANI ABDELKARIM
professeur d’économie et gestion
Desa en sciences économiques et gestion

COURS

DIAGNOSTIC FINANCIER
Résumé, applications & EXERCICES
- Esg ;
- Bilan fonctionnel ;
- Bilan financier ;
- Ratios ;
- Tableau de financement ;
- Risque financier ;

1Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
CHAPITRE INTRODUCTIF
L’analyse financière consiste à exploiter les informations comptables et financières relatives à
une entreprise afin d’émettre un diagnostic. Elle permet la compréhension de l’entreprise à travers ses
états financiers et de juger son niveau de performance et sa situation financière actuelle et future.
L’analyse doit aboutir à un diagnostic, donc conclus quant à la performance, rentabilité et solvabilité
de l’entreprise étudiée et comprendre leurs déterminants.
L’objectif primordial d’une entreprise et de maintenir son équilibre financier à travers le temps ;
et pour atteindre cet objectif, l’analyse financière constitue un outil essentiel d’étudier de la santé
financière de l’entreprise, afin de rechercher les conditions de son équilibre et d’évaluer son état réel et
notamment de mesurer la rentabilité de ses capitaux investis, et cela en s’articulant sur l’analyse du
bilan financier, des comptes de résultat d’une part et l’analyse des ratios d'autre part.

1- Définition de l’analyse financière :


Il existe plusieurs définitions de l’analyse financière dont nous retenons celles de :
- « L’analyse financière est un ensemble d’instruments et de méthodes de diagnostic qui visent
à énoncer une appréciation concernant la situation financière et les performances de leurs
opérations économique ou financières ». COHEN Elie, « Analyse financière », 5eme édition
ECONOMICA, paris 1997, page07.
- « On peut définir l’analyse financière comme une méthode de compréhension de l’entreprise
à travers ses états comptables, méthode qui a pour objet de porter un jugement global sur sa
situation financière actuelle et future » MARION Alain, « Analyse financière », 5eme
édition, DUNOD, paris 2004, page12.

En conclusion, l’analyse financière constitue un ensemble de méthode et d’instruments qui


permettent de formuler une appréciation relative à la situation financière d’une entreprise, aux risques
qui l’affectent, au niveau et à la qualité de ses performances de façon à facilité la prise de décision ; ces
décision sont variées et ne concernent pas les même acteurs.

2-Rôle de l’analyse financière


L’analyse financière vise essentiellement à :
 Etudié les concurrents, les clients ou les fournisseurs, sur le plan de la gestion et de sa
solvabilité ;
 détermination par opération de calcul de la situation présente et les prévisions d’une situation
future ;
 prise de décision, elle doit être conforme à l’état actuel de l’entreprise et tend a réaliser;
 avoir une étude de contrôle dans le but de vérifier si la gestion de l’entreprise est satisfaisante ou
non ;
 elle veille à garder un équilibre financier entre les emplois et les ressource ;
 la recherche de nouvelles ressources pour assurer un financement continue.

3-Utilisateurs de l’analyse financière


L’analyse financière est au service d’utilisateurs internes et externes à l’entreprise :
 Les gestionnaires : en tant qu’analyses internes, ils sont les mieux placés pour avoir une
analyse aussi fine que possible en raison de la disponibilité de l’information.
 Les actionnaires ou les investisseurs : ces derniers s’intéressent aux bénéfices potentiels et à la
rémunération de leurs capitaux apportés. Ils s’intéressent également aux plus-values dégagées.

2Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
 Le dirigeant : L’analyse permet de mesurer la performance de sa propre gestion, de la
comparer à celle de ses concurrents directs, et éventuellement de mettre en œuvre des actions
correctrices, elle permet aussi et surtout, d’apprécier la solvabilité de ses clients et de ses
fournisseurs en analyse leurs propres bilans. Un dirigeant se pose des questions très simples : «
mes clients seront-ils capables d’honorer leurs engagements », ou plus prosaïquement, « de
payer mes factures ».
 Les préteurs : Les préoccupations de prêteurs sont essentiellement orientées vers la mesure du
risque et disposition de garanties. Le prêteur doit percevoir les intérêts et récupérer
progressivement son capital. Les objectifs des prêteurs sont multiples et changent selon la nature
du prêt : à court ou à long terme. Les prêteurs à court s’intéressent à la liquidité à court terme et
à sa capacité à faire face à ces échéances à court terme. Les prêteurs à long terme s’intéressent à
la solvabilité de l’entreprise à long terme et à sa capacité à dégager des profits à long terme.
 Les salariés : Les salaries de l’entreprise sont souvent engagé dans les négociations portant sur
le montant des salaires ou sur les suppressions d’emploi. Ils le sont aussi sur le problème très
actuel de la réduction du temps de travail. Dans les trois cas, l’argument majeur des dirigeants
consiste souvent à déclarer que la survie de la firme est mise en péril, par les exigences des
salariés, le diagnostic financier dresse par le syndicat peu constitué un argument dans les
négociations.
 D’autres partenaires restent également intéressés par la vie de l’entreprise telle que l’état, les
clients et les fournisseurs, etc.

4-Les étapes de l’analyse financière


Pour être en mesure de porter un jugement sur la situation d’une entreprise, l’analyse doit tenir
compte de l’ensemble d’information disponible, surtout celles publiées par la comptabilité ou par
d’autres sources. Généralement plusieurs étapes doivent être suivies à savoir :
 Préciser les objectifs de l’analyse ;
 Procéder à l’examen global des états financières cet examen porte généralement sur les emplois
(actifs), des ressources (passif), les ventes et les bénéfices ;
 Analyser le rapport du vérificateur, l’énonce des principes comptables, les notes aux états
financières et d’autres information pertinente ;
 Appliquer les techniques d’analyse comme les ratios, l’étude du bilan en masse et autres ;
 Enfin, porter un jugement sur la situation, formuler des recommandations et prendre des
conclusions.

3Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

Concepts fondamentaux :
1- Le cycle financier :
Processus qui intègre toutes les opérations intervenant entre :

Monnaie Actifs Monnaie

Nature
Cycle Cycle
Exploitation/CT Investissement/LT d’investissement

2- Flux : Transferts de biens/ monnaie effectués au cours d'une


période donnée entre deux agents économiques;
(Flux de Résultats ; Trésorerie; Fonds)
3- Stock : Quantité de bs/monnaie mesurée à un moment donné.

Objectifs de l’analyse financière :


Impératifs de l’entreprise

Assurer sa continuité et Payer ses créanciers et Rémunérer


son développement partenaires ses actionnaires

Objectifs de l’analyse financière

Rentabilité Liquidité Solvabilité Indépendance

Il ressort de cette analyse que les différents acteurs s’intéressant à la santé de


l’entreprise auront des objectifs et des intérêts divergents

4Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Diversités des Multiplicités des Multiplicités des Variétés des
utilisateurs objectifs concepts approches

dirigeants Maintien et Rentabilité Approche


d’entreprise développement économique

Salariés Partage de la valeur Croissance équilibrée Approche sociale


ajoutée

Actionnaires Profit et création de Rentabilité des Approche financière


la valeur capitaux propres

Apporteurs Sécurités des fonds Solvabilité et Approche


extérieurs avancés liquidité patrimoniale

En analyse financière, il n’y a pas une approche ou une méthode, mais des
approches ou des méthodes.
Ces approches ne sont pas exclusives mais complémentaires

ÉTAPES DU DIAGNOSTIC FINANCIER :

1- Fixer les objectifs de l’analyse 9- Décision – suivi

2- Choix de l’approche
8- Recommandations
ou des approches

3- Collecte et mise en forme


des informations 7- Diagnostic - synthèse
comptables et extra comptables

4- Calculs 6- Interprétation

5- Constats

Schéma d’ensemble des outils de l’analyse financière :

Analyse financière

Apprécier la structure Mesurer l’activité et Analyser la dynamique


Évaluer la rentabilité
financière les résultats des flux

Approche Approche État de solde Rentabilité Rentabilité Rentabilité Tableaux


fonctionnelle financière de gestion d’exploitation économique financière de flux

Bilan fonctionnel Indicateurs Taux de rotation de Tableau de


FR/BFR/T D’activité l’actif économique financement
Ratios De résultats

Bilan liquidité Seuil de Effet de levier


FR liquidité rentabilité Taux de rotation des
Ratios Capitaux propres

5Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
CHAPITRE 1 : Analyse de l'activité et de la rentabilité : l'état des soldes de Gestion :

Le compte de produits et charges est un document fondamental qui apporte des informations
intéressantes aux partenaires de l’entreprise sur l’activité de celle-ci. Est-elle bénéficiaire ou
déficitaire? Le bénéfice est-il lié à l’activité ordinaire ou à un élément non courant ? ... Il contient
toutes les informations sur les charges engagées et les produits réalisés durant la période précédente.

Toutefois, pour l’analyse financière, cette approche est insuffisante (car elle calcul le résultat à
travers 3 niveaux : exploitation, financier et non courant) et doit être complétée par une analyse plus
poussée de la formation du résultat. La décomposition du compte de résultat en soldes successifs
permet de se faire une idée sur la manière dont le résultat de l’entreprise s’est constitué.
L’interprétation de ces soldes doit permettre d’évaluer l’activité et la rentabilité de l’entreprise.

L'ESG constitue le troisième état de synthèse qui n'est obligatoire que pour les entreprises réalisant
un chiffre d'affaires supérieur à 10 millions de dirhams et donc soumises au régime normal. Il
comporte deux tableaux : Tableau de formation des résultats et Tableau de calcul de l'autofinancement.

1. Rappel de CPC :
Le CPC présente l’ensemble des flux des produits et des charges imputables à la période de
temps déterminée par l’exercice comptable. Il est organisé en distinguant les produits et les charges
d’exploitations financières et non courants qui mettent en évidence chacun un résultat d’exploitation,
un résultat financier et un résultat non courant.
D’après cette définition le compte de résultat comporte trois sortes de compte, selon le Plan
comptable Marocain PCM, appelés comptes de gestion qui sont :
a) Les charges : c’est la diminution d’avantages économiques au cours de l’exercice sous forme de
sorties ou de diminutions d’actifs, ou de survenance de passifs qui ont pour résultat de diminuer les
capitaux propres. Les charges se répartissent en trois rubriques principales :
 Les charges d’exploitation : Les charges d’exploitation traduisent une destruction de richesse
nécessaire à la création des produits d’exploitation.
 Les charges financières : Poste comptable désignant les charges liées au moyen de financement
de l’entreprise. Il s’agit le plus souvent des intérêts versés pour les emprunts ou encore des
découverts bancaires. Elles dépendent donc du niveau de l’endettement et des taux d’intérêt ;
 Les charges non courantes : sont des charges qui sont dues à des évènements non habituels. Ils
ne proviennent donc pas de l’activité courante de l’entreprise.

b) Les produits : C’est l’accroissement d’avantages économiques au cours de l’exercice, sous forme
d’entrées ou d’accroissements d’actifs, ou de diminutions du passif qui ont pour résultat
l’augmentation des capitaux propres autres que l’augmentation provenant des participants aux capitaux
propres ; Les produits aussi peuvent se répartir en trois rubriques principales :
 Les produits d’exploitation : sont ceux relatifs à l'exploitation normale de l'entreprise. Ils
constituent des éléments en relation avec l'objet de l'entreprise;
 Les produits financiers : ils correspondent aux produits issus des opérations à caractère
financier (placement de la trésorerie de l’entreprise dans le marché financier…).
 Les produits non courants : ils correspondent aux produits résultant des opérations autres que
d'exploitation ou financières. Ils ne sont pas répétitifs: ce sont des produits exceptionnels.

6Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
2. Le calcul des soldes intermédiaires de gestion :
1.1. La marge brute :
Elle mesure l’excédent des ventes de marchandises sur les achats revendus de marchandises. C’est
un indicateur caractéristique du secteur d’activité. Son analyse est essentielle dans le cas d’une entreprise
commerciale car elle mesure la marge réalisée sur l’activité de vente. Elle est souvent exprimée en
pourcentage des ventes.
Marge bute /ventes en l'état = ventes des marchandises - Achats revendus de marchandises
= (7111 +/- 7113 – 7119) – (6111 +/- 6114 – 6119)
Achats revendus de marchandises = Achats de marchandises nettes (après les RRR obtenus) +
variation de stock de M/ses
Variation de stock de M/ses = Stock Initial – stock Final = SI -SF
Il est intéressant de comparer le montant de la marge commerciale à celui des ventes de marchandises.
On peut ainsi calculer le taux de marge de la façon suivante :
Taux de marge = marge commerciale / prix d’achat (HT)
Taux de marque = marge commerciale / prix de vente (HT)
Taux de marque en TTC = (prix de vente TTC – prix d’achat HT) / prix de vente TTC
Elle n'est pertinente que pour les entreprises commerciales, mais elle est essentielle pour ces dernières
dont la prospérité dépend largement de la différence entre leurs prix d'achat et leurs prix de vente.

1.2. La production :
La production est égale au montant des biens et services vendus, stockés, ou conservés pour
l’utilisation de l’entreprise. Elle reflète l’activité industrielle ou de service de l’entreprise. Elle permet
de comparer les consommations de l'exercice aux activités auxquelles ces dernières correspondent.
La production de l’'exercice = Production vendue + P° stockée + P° immobilisée
La production de l’'exercice = Ventes de B/S (nettes (après les RRR accordés) +/- Variation de
stock de produits + Immobilisations produites par l’entreprise pour elle-même
= 712 +/- 713 + 714
Variation de stock des produits = Stock Final - Stock initial = SF - SI
Ce solde sera également utilisé pour mesurer la productivité de l’entreprise grâce à des ratios de type :
Production / actif immobilisé ou Production / effectifs.

Limite : Elle comprend des éléments qui ne sont pas évalués de façon homogène. La production
vendue est calculée au prix de vente, la production stockée et la production immobilisée sont calculées
au prix de revient, et on peut modifier le niveau des résultats en fonction de la méthode retenue pour la
valorisation des stocks. De ce fait, la production ne correspond pas à une réalité financière.
Pour les entreprises exerçant à la fois une activité commerciale et une activité industrielle, on
détermine :
 Une marge brute pour ce qui concerne l’activité de négoce;
 Une production pour ce qui relève de l’activité industrielle. D’où :
Production globale = Marge brute sur ventes en l’état + Production de l’exercice

2.3. La valeur ajoutée :


La valeur ajoutée indique le volume de richesse nette créé par l’entreprise. Elle se calcule par
différence entre ce que l’entreprise a produit (marge commerciale + production) et ce qu’elle a
consommé en provenance de l’extérieur pour réaliser cette production (achats de biens et services). Au
niveau macro-économique (comptabilité nationale) la somme des valeurs ajoutées des entreprises
basées au Maroc donne le PIB (produit intérieur brut).

VA = P° globale - Consommation de l’exercice


Consommation de l’exercice = Achats consommés de M/Fournitures + Autres charges externes
Achats consommés de M/F= Achats de marchandises nettes (après les RRR obtenus) + (SI-SF)

7Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Utilité de la VA :

• Permet de faire le lien entre la micro et la macroéconomie c’est-à-dire mesurer la contribution de


l’entreprise dans la richesse nationale : la somme des valeurs ajoutées des entreprises donne le Produit
Intérieur Brut (PIB).
• Permet, à modalités de fonctionnement identiques, d'effectuer certaines classifications sectorielles :
A une extrémité, l'entreprise commerciale qui revend ce qu'elle achète, a une faible valeur ajoutée. A
l'autre extrémité, l'entreprise de conseil, qui achète peu et vend de la matière grise a une valeur ajoutée
importante.
• Signification dans une perspective de distribution des revenus. Elle présente l'argent généré par
l'entreprise qui peut être réparti entre les salariés, l'Etat, les prêteurs et sous réserve des sommes
affectées à l'autofinancement, les actionnaires.
• Elle permet de mesurer l’importance relative des diverses activités exercées dans l’entreprise ;
• Comparée aux moyens mis en œuvre (personnel, équipements) la valeur ajoutée rend compte de
l’efficacité de ces moyens d’exploitation

Limites de la VA :
Pour une activité donnée, un recours accru à la sous-traitance diminue la valeur ajoutée et vice
versa. Son montant dépend donc de décisions de gestion non liées à la rentabilité. Les charges de
personnel extérieur devraient être retraitées afin d’apparaître en charges de personnel. En effet, même
si juridiquement ce personnel est externe à l’entreprise, par son travail, il a contribué à la formation de
la Valeur Ajoutée et sa rémunération est prélevée sur la valeur ajoutée (comme pour le personnel de
l’entreprise).
Les loyers de crédit-bail perturbent le calcul de la VA. Pour que l’analyse soit conforme à la
réalité économique, il conviendrait de les retraiter et de les faire apparaître pour en dotations aux
amortissements et en intérêts financiers.

2.4. L’excédent brut d’exploitation (EBE) :


L’excédent brut d’exploitation s’obtient en retranchant de la valeur ajoutée le montant des
charges de personnel et des impôts et taxes et en y ajoutant les subventions d’exploitation. On
considère que l’EBE est une bonne mesure de la performance économique et commerciale de
l’entreprise car il n’est pas « pollué » par des décisions de nature fiscale (rythme d’amortissement des
immobilisations) ou de financement.
EBE/IBE = VA + subvention d'exploitation – impôts et taxes – charges de personnel
= 716 – 616 – 617
Utilité :
Il est le premier solde intermédiaire du compte de résultat qui ait une signification en termes de
rentabilité. Solde des produits d'exploitation qui générera un jour des recettes et des charges
d'exploitation qui engendreront un jour des dépenses, il indique la contribution de l'exploitation brute
au résultat.
L'excédent brut d'exploitation est également le premier flux de fonds, ce qui explique qu'il est
calculé avant déduction des amortissements. C'est le cash-flow brut d'exploitation ou cash- flow
potentiel généré par l'activité courante de l'entreprise avant toute affectation.
Comme l'excédent brut d'exploitation est lié par définition à l'activité de base de l'entreprise et
ne peut être modifié par le jeu des amortissements et de la plupart des provisions, il est souvent utilisé
dans une perspective prévisionnelle.
L’EBE est une approche du résultat de l’entreprise. Cette approche est cependant :
- Indépendante du système d’amortissement et de la réglementation fiscale relative aux amortissements
- Indépendante de la manière dont l’entrepris est financée (par des ressources internes ou externes)
puisque l’EBE est déterminé avant déduction des charges financières
- Indépendante des produits et des charges à caractère exceptionnel.

8Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
2.5. Le résultat d’exploitation :
Le résultat d’exploitation s’obtient en retranchant de l’EBE le montant des dotations aux
amortissements et provisions et en rajoutant les reprises sur amortissements et provisions ainsi que les
autres charges et produits d’exploitation. Ce solde est également disponible en lecture directe sur le
compte de produits et charges.
RE = EBE + Autres produits d‘exploitation + Reprises d’exploitation - Autres charges
d’exploitation – Dotations d’exploitation
Utilité :
Ce solde mesure le résultat dégagé par l’activité normale; c’est un élément fondamental de la
mesure de la performance industrielle et commerciale. Il est indépendant de toute politique financière,
fiscale, d’investissement et de distribution.
Limites
Les dotations aux amortissements soulèvent un problème. Elles doivent, en effet, correspondre à
l’amortissement économique normal de l’immobilisation.

2.6. Le résultat courant :


Le résultat courant avant impôt est égal à la somme du résultat d’exploitation et du résultat
financier. Il reflète l’activité habituelle. Ce solde est également disponible en lecture directe sur le
CPC. Contrairement au résultat d’exploitation, le RC tient compte de l’incidence du mode de
financement de l’entreprise (intérêts des emprunts).

RE +/- Résultat financier = Résultat courant


Résultat financier = Produits financiers – Charges financières = 73 - 63

2.7 Le résultat non courant :


On obtient ce solde en déduisant des produits non courants, les charges non courantes. Ce
solde est calculé de façon indépendante des soldes précédents. Les éléments exceptionnels
comprennent les produits et les charges sur opérations de gestion, sur opérations en capital, les DAP,
RAP et les transferts de charges correspondants.
Pour que l’analyse comptable soit pertinente, le résultat non courant ne devrait regrouper que
ces opérations véritablement extraordinaires de façon à les distinguer des opérations habituelle qui
concourent à former le résultat courant. Malheureusement, le PCM fait figurer dans les comptes de
charges et produits dits non courants de nombreuses opérations qui sont relativement habituelles dans
la vie des entreprises : pénalités sur marché, amendes, subventions...

2.8 Le résultat net :


Le résultat net est égal à la somme du résultat courant avant impôts et du résultat non courant,
diminué de l’impôt sur les sociétés et de la participation des salariés. C’est le résultat de l’exercice que
l’on retrouve en dernière ligne du CPC ainsi qu’au bilan.
Résultat courant +/- Résultat non courant – Impôt sur les résultats = Résultat net

9Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
APPLICATION 1 :
Le compte des produits et charges de la société "AMINE " au 31/12/2019 :
Montants
PRODUITS D'EXPLOITATION
Ventes de marchandises (en l'état) 18 756
Vente de biens et services produits 566 280
Chiffre d'affaires 585 036
Variation de stocks de produits (±) -30 736,5
Immobilisations produites par l'Ese pour elle-même 1 764
Subvention d'exploitation -
Autres produits d'exploitation 1 440
Reprise d'exploitation : transfert de charges 496,5
CHARGES D’EXPLOITATION
Achats revendus de marchandises 14 328
Achats consommés de matières et fournitures 235 152
Autres charges externes 12 888
Impôts et taxes 7 200
Charges de personnel 230 400
Autres charges d'exploitation 1 080
Dotations d'exploitation 13 680
PRODUITS FINANCIERS
Produit des titres de participation et autres titres immobiliers 4 680
Gains de change -
Intérêts et autres produits financiers 1 800
Reprise financières ; transfert de Charges 144
CHARGES FINANCIERES
Charges d'intérêts 2 448
Pertes de change -
Autres charges financiers -
Dotations financières 51
PRODUITS NON COURANTS
Produits des cessions d'immobilisations 648
Autres produits non courants 126
Reprise non courantes ; transfert de Charges 36
CHARGES NON COURANTES
V.N.A des immobilisations cédées 432
Autres charges non courantes 201
Dotations non courantes aux amortissements et aux 79,5
provisions.
Impôts sur les résultats 16 623
RESULTAT NET (XI – XII) ?
Les informations complémentaires :
- Bénéfice distribué au cours de l’exercice 2019 : 15 000 DH.
- Dotations et reprises de l’exercice 2019 relatives aux :
Eléments Dotations Reprises
Exploitation financières Non courantes Exploitation financière Non courantes
Stables 9 720 _ 49,5 82,5 48 20
Circulants 3 960 51 30 414 96 16
Total 13 680 51 79,5 496,5 144 36
TAF - Dresser l’état des soldes de gestion.

10Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
CORRECTION DE L'APPLICATION 1 :
Tableau de formation des résultats (TFR)
Signes Mode de calcul Montants
1 + Vente de marchandises en l'état 18 756
2 - Achat revendus de marchandises 14 328
I = MARGE BRUTE SUR VENTES EN L'ETAT (1-2) 4 428
3 + Ventes de biens et services produits 566 280
4 + ou - Variation de stocks de produits -30 736,5
5 + Immobilisation produites par l'entreprises pour elle-même 1746
II = PRODUCTION DE L'EXERCICE (3 + 4 + 5) 537 307,5
6 + Achats consommés de matières et fournitures 235 152
7 + Autres charges externes 12 888
III = CONSOMMATION DE L'EXERCICE (6 + 7) 248 040
IV = VALEUR AJOUTEE (I + II – III) 293 695,5
8 + Subvention d'exploitation -
9 - Impôt et taxes 7 200
10 - Charges de personnel 230 400
V = EXCEDENT BRUT D'EXPLOITATION (E.B.E) 56 095,5
11 + Autres produits d'exploitation 1 440
12 - Autres charges d'exploitation 1 080
13 + Reprises d'exploitation, transferts de charges 496,5
14 - Dotations d'exploitation 13 680
VI = RESULTATS D'EXPLOITATION (V+11-12+13-14) 43 272
VII = RESULTAT FINANCIER 4 125
17 ± Résultat d'exploitation 43 272
18 ± Résultat financier 4 125
VIII = RESULTAT COURANT (17 – 18) 47 397
IX = RESULTAT NON COURANT (19 – 20) 97,5
23 - Impôt sur les résultats 16 623
X = RESULTAS NET DE L'EXERCICE 30 871,5

Commentaire :
- L’activité de production est fortement plus importante que l’activité de négoce qui ne représente que
3,20 % du chiffre d’affaires.
- La valeur ajoutée est importante (54,66 % de la production) et dont une grande partie est prélevée par
les salariés (78,44 %).
- Le résultat net apparaît satisfaisant par rapport au CA. Mais il convient de le rapporter aux capitaux
propres.

11Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
2) Calcul de la capacité d’autofinancement(CAF)
Au cours de son existence, une entreprise doit acquérir des immobilisations afin de développer
sa capacité de production ou tout simplement renouveler les équipements obsolètes ; couvrir la
dépréciation probables des stocks et créances ainsi que les risques et charges encourus ; augmenter son
FDR dans la mesure où la croissance du CA induit une augmentation du BFR. Tout cela doit être
financé. Pour assurer ce financement, l’entreprise a besoin de ressources monétaires. Les ressources
dont dispose l’entreprise peuvent avoir une origine externe et une origine interne.
Les ressources externes peuvent provenir :
 des augmentations de capital ;
 Des subventions d’investissement ;
 Des emprunts…
Les ressources internes sont dues à l’activité de l’entreprise et sont constituées par :
- Les recettes provenant essentiellement des ventes diminuées ;
- Des dépenses entrainées par les charges;
Le financement réalisé par les ressources internes est appelé autofinancement c’est-à-dire
financement par les propre moyens de l’entreprise.

3.1. Signification de la CAF:


La capacité d’autofinancement (CAF) reflète la trésorerie potentielle dégagée par l’activité de
l’entreprise. Elle est égale à la différence entre les produits encaissables et les charges décaissables liés
à l’activité de l’entreprise. Les produits encaissables sont les produits du CPC qui ont été encaissés ou
qui vont l’être. De même les charges décaissables sont les charges du CPC qui ont été décaissées ou
qui vont l’être. Sont ainsi exclus de la CAF les charges et les produits « calculés » qui ne donneront pas
lieu à un encaissement ou un décaissement (dotations et reprises aux amortissements et aux
provisions). Sont également exclus les charges et les produits liés au cycle d’investissement (plus et
moins-values sur cession d’immobilisations)

La CAF représente le surplus de trésorerie potentiel dégagé par l’activité propre de l’entreprise
au cours d’un exercice et qui est destiné à son autofinancement. Cet indicateur est observé avec une
attention particulière par les investisseurs car il s’agit du montant disponible pour l’entreprise pour :
investir : achat d’immobilisations ou financement de l’augmentation du besoin en fonds de roulement
rembourser ses dettes financières verser des dividendes à ses actionnaires. Le solde est donc calculé
avant prise en compte des dividendes mis en paiement. L’autofinancement est, lui, calculé après avoir
tenu compte du prélèvement dû à la distribution des bénéfices;
La capacité d’autofinancement tient donc compte des amortissements qui constituent de
véritables réserves permettant le renouvellement des biens.

2.3 Analyse de la CAF


Comme nous l’avons vu précédemment, la CAF indique les possibilités d’autofinancement de
l’entreprise. Elle est comparée au montant des dettes financières à rembourser et au montant des
investissements nécessaires.
Avantages de l’autofinancement :
• Il assure une indépendance vis-à-vis des tiers pourvoyeurs de fonds (banques, fournisseurs...).
• Il permet une plus grande latitude au niveau de la stratégie financière (notamment en maintenant
l’existence d’un volant de sécurité au niveau du crédit...).
• Il permet de freiner l’endettement et donc le poids des charges financières.
• Il permet une stratégie de prix plus compétitive par l’allègement des charges.
• Il autorise une plus grande liberté en matière de choix d’investissement (exploitation,
immobilisations d’expansion, de remplacement...).
• Il améliore la sécurité des financements en cas de crise conjoncturelle (lorsque le crédit est rare et
cher).

12Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
2.4. Calcul de la CAF: Il existe deux méthodes pour calculer la CAF :

* Méthode additive : à partir du résultat net de l'exercice


Signe
+ Résultat net de l'exercice
+ Dotations d'exploitation (1)
+ Dotations financières (1)
+ Dotations non courantes(1)
- Reprises d'exploitation(2)
- Reprises financières(2)
- Reprises non courantes(2) (3)
- Produits des cessions d'immobilisations
+ Valeurs nettes d'amortissement des immobilisations cédées
= Capacité d'autofinancement (C.A.F)
- Distribution de bénéfices (Bénéfices mis en distribution)
= Autofinancement (A.F)
1) A l’exclusion des dotations relatives aux actifs et passifs circulations et à la trésorerie : Il s’agit donc des dotations aux
amortissements et aux provisions sur actif immobilisé, des dotations aux provisions durables et aux provisions réglementées.
2) A l’exclusion des reprises relatives aux actifs et passifs circulants et à la trésorerie.
3) Y compris reprises sur subvention d’investissement.
* Méthode soustractive : à partir de l'excédent brut d'exploitation :

Signe
Excédent brut d'exploitation ou insuffisance brut d'exploitation
- • Charges décaissables. (autres charges d'exploitation, charges financières, charges non courantes
et impôts sur les résultats, à l'exclusion des dotations relatives à l’actif immobilisé et au
financement permanent et de la valeur nette d'amortissement des immobilisations cédées)
• Produits encaissables : (Autres produits d'exploitation, transferts de charges, produits financiers
+ et produits non courants à l'exclusion des reprises sur amortissements, sur subventions
d'investissement, sur provisions durables et provisions réglementées et à l'exclusion des produits de
cession des immobilisations.)
= Capacité d'autofinancement (C.A.F)
- Distribution de bénéfices (Bénéfices mis en distribution)
= Autofinancement (A.F)

Pour l'application 1 voila le calcul de la CAF selon les deux méthodes:


Montants Montants
Résultat net de l'exercice 30 871,5 Excédent brut d'exploitation 56 095,5
Dotations d'exploitation 9 720 - Autres charges d'exploitation, 1 080
Dotations financières - - Dotations d'exploitation circulantes 3 960
Dotations non courantes 49,5 - Charges financières, 2 499
Reprises d'exploitation 82,5 - Charges non courantes 231
Reprises financières 48 - Impôts sur les résultats, 16 623
Reprises non courantes 20 + Autres produits d'exploitation, 1 440
Produits des cessions 648 + Reprises d'exploitation circulantes 414
d'immobilisations -
+ Transferts de charges,
VNA des immobilisations cédées 432 6 596
+ Produits financiers,
+ Produits non courants 142
Capacité d'autofinancement (C.A.F) 40 274,5 Capacité d'autofinancement (C.A.F) 40 274,5
Distribution de bénéfices 15 000 Distribution de bénéfices 15 000
Autofinancement (A.F) 25 274,5 Autofinancement (A.F) 25 274,5
La capacité d’autofinancement s’est élevée à 40 274 500 DH, grâce au bénéfice réalisé (76 %) et aux
dotations courantes (24 %).

13Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
APPLICATION 2 :
La balance de la société "AMINE " au 31/12/2019:
Comptes Eléments S Débiteur S Créditeur
6111 Achats de marchandises 1 062 500
6114 Variation des stocks des Mses : SF : 32 640 et SI : 70 140 ? ?
6119 RRR Obtenus sur achats des Mses 12 500
6121 Achats des matières premières 948 250
61241 Variation des stocks des MP : SI : 38 840 et SF : 12 840 ? ?
61252 Achats de fournitures d’entretien 30 400
61254 Achats de fournitures de bureau 33 600
61291 RRR Obtenus sur achats des MP 22 000
6131 Location et charges locatives 78 000
6132 Redevance de crédit bail 41 000
6133 Entretien et réparation 68 700
6134 Primes d’assurance 34 400
6136 Rémunération d’intermédiaires et honoraire 9 000
61415 Documentations générales 5 350
6144 Publicité 21 000
61 451 Frais postaux 13 150
6147 Services bancaires 6 900
6161 Impôts et taxes directs 73 500
6171 Rémunération de personnel 151 300
6174 Charges sociales 45 200
6181 Jeton de présence 17 500
6182 Pertes sur créances irrécouvrables 38 750
6191 Dotations d'exploitation / amortissement des immobilisations en NV 2 250
6193 Dotations d'exploitation / amortissement des immob corporelles 114 000
6196 Dotations aux provisions pour dépréciation de l’actif circulant 62 250
6311 Intérêts des emprunts 6 000
6386 Escomptes accordés 3 000
63 92 Dotations financières des titres de participation 2 400
63 94 Dotations financières des titres de placement 1 600
6511 V.N.A des immobilisations cédées 69 900
65831 Pénalités et amandes fiscales 1 250
65955 Dot.N.C aux provisions pour risques et charges durables 11 100
65963 Dot.N.C aux provisions pour dépréciation de l'actif circulant 7 00
6701 Impôts sur les résultats 96 500
7111 Ventes de marchandises (en l'état) 1 125 000
71211 Vente de biens et services produits 1 580 000
7129 RRR accordés par l’entreprise 43 750
71321 Variation des stocks des produits finis : SI : 32750 et SF : 105 500 ? ?
7143 Immobilisations produites pour elle-même 200 000
7161 Subvention d'exploitation reçue 160 000
7182 Revenus des immobilisations non affectées à l'exploitation 80 000
7194 Reprises sur provision pour dépréciation des immobilisations 55 000
7196 Reprises sur provision pour dépréciation actif circulant 11 500
7197 Transfert de charges d’exploitation 400
7381 Intérêts et produits assimilés 800
7386 Escomptes obtenus 3 250
7392 Reprises sur provision des TP 1 000
7394 Reprises sur provision des TVP 2 250
7510 Produits des cessions d'immobilisations 79 850
757 Reprises sur subvention d’investissement 10 500
7595 Reprise non courantes sur provision pour risques et charges durables 6 400
7595 Reprise non courantes sur provision pour dép de l'actif circulant 350

T.A.F : Etablir l'ESG ?

14Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
CORRECTION DE L'APPLICATION 2 :
TABLEAU DE FORMATION DES RESULTATS (TFR)
CALCULS MONTANTS
Vente de marchandises en l'état 1 125 000 1 125 000
Achat revendus de marchandises 1 062 500 + (70 140 – 32640) -12 500 1 087 500
MARGE BRUTE 1 125 000 - 1 087 500 37 500
Ventes de biens et services 1 580 000 - 43 750 1 536 250
Variation de stocks de produits + (105 500 – 32 750) + 72 750
Immob produites pour elle-même 200 000 200 000
PRODUCTION DE L'EXERCICE 1 536 250 + 72 750 + 200 000 1 809 000
Achats consommés de matières et fournitures 948 250 + (38 840 – 12 840) + 30 400 + 33 1016.250
600- 22 000
Autres charges externes (613 + 614) 78 000 + 41 000 + 68 700+34 400 +9000+5 277 500
350+21 000+13 150+6 900
CONSOMMATION DE L'EXERCICE 1016.250 + 277 500 1 293 750
VALEUR AJOUTEE 37 500 + 1 809 000 - 1 293 750 552 750
Subvention d'exploitation 7116 160 000 160 000
Impôt et taxes 616 73 500 73 500
Charges de personnel 617 151 300 + 45 200 196 500
(E.B.E) ou (I.B.E) 160 000 - 73 500 - 196 500 442 750
Autres produits d'exploitation 80 000 80 000
Autres charges d'exploitation 17 500 + 38 750 56 250
Reprises d'exploitation, transferts de charges 55 000 + 11 500 + 400 66 900
Dotations d'exploitation 2 250 + 114 000 + 62 250 178 500
RESULTATS D'EXPLOITATION 80 000 - 56 250 + 66 900 - 178 500 354 900
Produits financiers 800 + 3 250 + 1000 + 2 250 7 300
Charges financières 6 000 + 3 000 + 2 400 + 1 600 13 000
RESULTAT FINANCIER 7 300 - 13 000 -5 700
RESULTAT COURANT 354 900 - 5 700 349 200
Produits non courants 79 850 + 10 500 + 6 400 + 350 97 100
Charges non courantes 69 900 + 1 250 + 11 100 + 700 82 950
RESULTAT NON COURANT 97 100 - 82 950 14 150
RESULTAT AVANT IMPOT 349 200 + 14 150 363 350
Impôt sur les résultats 96 500 96 500
RESULTAS NET 363 350 - 96 500 266 850
Le calcul de la CAF selon les deux méthodes
Montants Montants
Résultat net de l'exercice 266 850 Excédent brut d'exploitation 442 750
Dotations d'exploitation 116 250 - Autres charges d'exploitation, 56 250
Dotations financières 2 400 - Dotations d'exploitation circulantes 62 250
Dotations non courantes 11 100 - Charges financières, 10 600
Reprises d'exploitation 55 000 - Charges non courantes 1 950
Reprises financières 1 000 - Impôts sur les résultats, 96 500
Reprises non courantes 16 900 + Autres produits d'exploitation, 80 000
Produits des cessions d'immobilisations 79 850 + Reprises d'exploitation circulantes 400
VNA des immobilisations cédées 11 500
+ Transferts de charges,
69 900 6 300
+ Produits financiers,
350
+ Produits non courants
Capacité d'autofinancement (C.A.F) 313 750 Capacité d'autofinancement (C.A.F) 313 750
Distribution de bénéfices Distribution de bénéfices
Autofinancement (A.F) 313 750 Autofinancement (A.F) 313 750

15Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

Commentaire:
Dans un premier temps, on observe que le résultat net de la société AMINE est positif (266
850Dh), mais ne représente que 10% de chiffre d'affaires ((266 850Dh / 1 125 000 + 1 536 250)* 100)
Donc la rentabilité/ profitabilité de l'entreprise est relativement faible.
- La marge brute et la production de l'entreprise AMINE sont positives, signifie que l'entreprise
exerce une activité mixte : commerciale et industrielle. Mais l'activité commerciale est une
activité secondaire, car elle ne représente que 2% de l'activité totale de l'entreprise (37 500/37
500 + 1 809 000).
- La consommation de l'exercice est très importante (56% de la production), car la consommation
de l'exercice représente la consommation intermédiaire supportée par l'entreprise pour assurer la
production de l'exercice (charge variable).
- La valeur ajoutée : représente la richesse créée par les facteurs de production. La valeur ajoutée
est un bon indicateur qui mesure la performance commerciale et industrielle de l'entreprise et
nous permet aussi de calculer d'une année à l'autre la croissance de la richesse mais il s'agit d'une
croissance nominale à juger avec prudence à cause d'effet de l'inflation. La valeur ajoutée reflète
aussi la politique de la réparation de la richesse adoptée par l'entreprise.
- L’EBE est une bonne mesure de la performance économique de l’entreprise car il calcul le
résultat d'exploitation de l’entreprise Indépendamment :
-du système d’amortissement et de la réglementation fiscale relative aux amortissements
(politique d'investissement);
- De la manière dont l’entrepris est financée (par des ressources internes ou externes)
puisque l’EBE est déterminé avant déduction des charges financières;
- Des produits et des charges à caractère exceptionnel;
- et avant la forme juridique de l'entreprise.

- les résultats financiers est négatif reflète la mauvaise politique de financement adoptée par
l'entreprise, car elle n'arrive pas à couvrir les charges financières à partir des produits financiers.
Cela influence négativement sur le résultat global de l'entreprise.

16Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
APPLICATION 3 : La balance de la société "AMINE " au 31/12/2020 : T.A.F : Etablir l'ESG?
Comptes Eléments S Débiteur S Créditeur
6111 Achats de marchandises 1 000 000
6114 Variation des stocks des Mses : SF : 50 700 et SI : 70 340 ? ?
6119 RRR Obtenus sur achats des Mses 15 600
6121 Achats des matières premières 1 000 850
61241 Variation des stocks des MP : SI : 22 580 et SF : 13 840 ? ?
61252 Achats de fournitures d’entretien 32 900
61254 Achats de fournitures de bureau 34 320
61291 RRR Obtenus sur achats des MP 23 000
6131 Location et charges locatives 53 700
6132 Redevance de crédit bail 43 000
6133 Entretien et réparation 18 000
6134 Primes d’assurance 44 320
6136 Rémunération d’intermédiaires et honoraire 10 000
61415 Documentations générales 6 000
6142 Transport 21 340
6144 Publicité 20 000
61 451 Frais postaux 11 850
6147 Services bancaires 6 900
6161 Impôts et taxes directs 74 500
6171 Rémunération de personnel 160 300
6174 Charges sociales 45 200
6181 Jeton de présence 17 500
6188 Autres charges d'exploitation des exercices antérieurs 8 920
6182 Pertes sur créances irrécouvrables 40 750
6191 Dotations d'exploitation / amortissement des immobilisations en NV 3 250
6193 Dotations d'exploitation / amortissement des immob corporelles 94 000
6196 Dotations aux provisions pour dépréciation de l’actif circulant 52 880
6311 Intérêts des emprunts 5 000
6386 Escomptes accordés 2 900
63 92 Dotations financières des titres de participation 2 800
63 94 Dotations financières des titres de placement 1 000
6511 V.N.A des immobilisations cédées 49 900
65831 Pénalités et amandes fiscales 760
65955 Dot.N.C aux provisions pour risques et charges durables 12 300
65963 Dot.N.C aux provisions pour dépréciation de l'actif circulant 8 00
6701 Impôts sur les résultats 58 320
7111 Ventes de marchandises (en l'état) 1 202 600
71211 Vente de biens et services produits 1 370 400
7129 RRR accordés par l’entreprise 53 350
71321 Variation des stocks des produits finis : SI : 12 750 et SF : 35 640 ? ?
7143 Immobilisations produites pour elle-même 170 000
7161 Subvention d'exploitation reçue 98 000
7181 Jeton de présence reçus 21 000
7182 Revenus des immobilisations non affectées à l'exploitation 93 000
7188 Autres produits d'exploitation 9 800
7194 Reprises sur provision pour dépréciation des immobilisations 52 970
7196 Reprises sur provision pour dépréciation actif circulant 12 340
7197 Transfert de charges d’exploitation 330
7381 Intérêts et produits assimilés 786
7386 Escomptes obtenus 3 250
7392 Reprises sur provision des TP 2 200
7394 Reprises sur provision des TVP 3 290
7510 Produits des cessions d'immobilisations 80 320
757 Reprises sur subvention d’investissement 10 000
7595 Reprise non courantes sur provision pour risques et charges durables 7 420
7595 Reprise non courantes sur provision pour dép de l'actif circulant 560

17Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
LA CORRECTION DE L'APPLICATION 3
TABLEAU DE FORMATION DES RESULTATS (TFR)
CALCULS MONTANTS
Vente de marchandises en l'état 711 1 202 600
Achat revendus de marchandises 611 1 000 000 -15 600 + (70 340 – 50 700) 1 004 040
MARGE BRUTE Activité commerciale = secondaire 198 560
Ventes de biens et services 712 1 370 400 – 53 350 1 317 050
Variation de stocks de produits SF –SI = 35 640 – 12 750 = + 22 890 + 22 890
Immobilisations produites pour elle-même 170 000
PRODUCTION DE L'EXERCICE Activité économique = principale 1 509 940
Achats consommés de matières et fournitures 612 1 000 850 + (22 580 - 1 053 810
Autres charges externes (613 + 614) 13840)+32 900+34 320 - 23000
53 700+ 43 000+ 18 000 +44 320 +10 000 + 235 110
6000 + 21340 + 20000 + 11850 + 6900
CONSOMMATION DE L'EXERCICE 1 053 810 - 235 110 1 288 920
VALEUR AJOUTEE 198 560 + 1 509 940 - 1 288 920 419 580
Subvention d'exploitation 7161 98 000
Impôt et taxes 616 74 500
Charges de personnel 617 160 300 + 45 200 205 500
(E.B.E) ou (I.B.E) 419 580 + 98 000 - 74 500 - 205 500 237 580
Autres produits d'exploitation 718 21 000 + 93 000 + 9 800 123 800
Autres charges d'exploitation 618 17 500 + 8 920 + 40 750 67 170
Reprises d'exploitation, transferts de charges 719 52 970 + 12 340 + 330 65 640
Dotations d'exploitation 619 3250 + 94 000 + 52 880 150 130
RESULTATS D'EXPLOITATION 237 580 +123 800-67 170 +65 640-150 130 209 720
Produits financiers 73 786 +3 250 +2 200+ 3290 9 526
Charges financières 63 5 000 +2 900 +2 800 +1 000 11 700
RESULTAT FINANCIER La politique fin est défavorable -2 174
RESULTAT COURANT 209 720 – 2 174 207 546
Produits non courants 75 80 320 + 10 000 +7 420 +560 98 300
Charges non courantes 65 49 900 + 760 +12 300 +800 63 760
RESULTAT NON COURANT 98 300 – 63 760 34 540
RESULTAT AVANT IMPOT 207 546 + 34 540 242 086
Impôt sur les résultats 58 320
RESULTAS NET 242 086 – 58 320 183 766
Le calcul de la CAF selon les deux méthodes
La méthode additive Montants La méthode soustractive Montants
Résultat net de l'exercice 183 766 Excédent brut d'exploitation 237 580
+ Dotations d'exploitation durables 619 : +97 250 Charges decaissables
3 250 + 94 000 Autres charges d'exploitation, 17 500 +8 920 + 40 750 -67 170
+ Dotations financières durables 639 +2 800 Dotations d'exploitation circulantes -52 880
+ Dotations non courantes durables 659 +12 300 Charges financières : 5 000 +2 900 +1000 -8 900
Charges non courantes 760 + 800 -1 560
-Reprises d'exploitation durables 719 -52 970 Impôts sur les résultats, - 58 320
-Reprises financières durables 739 -2 200 + Produits encaissables
- Reprises non courantes durables -17 420 Autres produits d'exploitation, 21 000 + 93 000 + 9 800 + 123 800
759 :10 000+7 420 Reprises d'exploitation circulantes 719 +12 340
Transferts de charges, +330
- Produits des cessions d'immobilisations -80 320 Produits financiers 786 +3250+3290 +7 326
+ VNA des immobilisations cédées +49 900 Produits non courants +560
Capacité d'autofinancement (C.A.F) 193 106 Capacité d'autofinancement (C.A.F) 193 106
Distribution de bénéfices - Distribution de bénéfices -
Autofinancement (A.F) 193 106 Autofinancement (A.F) 193 106

18Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
3 Les retraitements dans le compte des produits et charges :
Certaines charges du compte de résultat peuvent faire l’objet de reclassement lors de l’élaboration de
l'ESG. C’est le cas notamment :

3.1 Reclassement des redevances de crédits bail:


Les entreprises ont le choix entre l’acquisition des biens de production et leur location,
notamment sous forme de CB. Le recours au CB s’avère un moyen de financement. En cas
d’acquisition du bien par l’entreprise, cette dernière constatera un amortissement du bien et
éventuellement des frais financiers si elle a recours à un emprunt pour financer son acquisition. En cas
de crédit bail, les loyers sont comptabilisés en autres charges externes.
Dans le cas du crédit bail, les loyers sont pris en compte dès le calcul de la valeur ajoutée, alors
que dans le cas d’acquisition par l’entreprise et de financement par un emprunt, la charge est prise en
compte au niveau du résultat d’exploitation (dotation aux amortissements) et du résultat courant avant
impôt (intérêt de l’emprunt). Pour tenir compte de cette distorsion, on procède au reclassement du
loyer.
On distingue alors deux parties dans la redevance :
- L’équivalent de la dotation aux amortissements qu’aurait pratiqué l’entreprise si elle avait acquis
la propriété du bien loué ;
- L’équivalent de la charge d’intérêt de l’emprunt qu’aurait contracté l’entreprise pour financer cette
acquisition supposée. La redevance est réintégrée en partie dans les dotations aux amortissements
et en partie dans les charges financières.

Exemple : la société AMINE utilise depuis 3 ans une machine de production acquise par crédit
bail. Tel que la valeur d'origine : 560 000dh, la durée de contrat : 5 ans dont 2 ans restent à courir; la
valeur résiduelle à la fin du contrat : 280 000dh. L'entreprise paye annuellement 80 000dh des
redevances.
Annuité d'amortissement linéaire = (560 000-280 000)/5 = 56 000dh.
Retraitement à faire:
* Réintégrer : - 56 000dh aux dotations aux amortissements ;
- 80 000 - 56 000 = 24 000dh aux charges financières;
* Retrancher : 80 000dh des redevances des autres charges externes;

3.2 Le reclassement des charges de personnel extérieur à l’entreprise


Les charges de personnel intérimaires ou de personnel détaché ou prêté à l’entreprise sont
enregistrées comme des autres charges externes. Ces charges seront soustraites des autres charges
externes pour être ajoutées aux charges du personnel.

3.3 Le reclassement des subventions d’exploitation compensant l’insuffisance de prix de vente:


Pour les analystes financiers la subvention d'exploitation est un complément de prix de vente.
C'est pourquoi les subventions d'exploitation doivent être ajoutées soit aux ventes des marchandises ou
ventes des biens et services selon l'activité qui donne à l'entreprise le droit de l'obtention de la
subvention.

3.4 Les charges de la sous-traitance:


On retranche les charges de la sous-traitance des autres charges externes et on les reclasse soit
en achats pour la part des matières, soit en charges de personnel pour la part de la main d'œuvre.

19Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

Les 4 retraitements de CPC : Travail extracomptable

Objectif : Reclasser certains comptes de CPC/ établir des comparaisons inter-entreprises

Les Subventions Redevances Les charges de


Charges de personnel d’exploitation : de crédits bail la sous-traitance
extérieur CPE complément de prix
de vente

(-)RDC (+) (+) (-)


(-)CPE (+) Autres Dot aux Charges Autres
(+) CPE charges Amots financières charges
Autres Ventes (CA)
Charges de
charges
Personnel

MB ou Pd de l’ex Amortissement + Charges


de personnel
(V0 – VR)/n
Valeur ajoutée + Achats des
Consommation
De l’ex Matières
Consommation
De l’ex V = RCB – Amt
Valeur ajoutée
Valeur ajoutée Résultat
fin

20Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
APPLICATION 4 : La société AMINE, met à votre disposition l’extrait de sa balance au 31 décembre 2019 :
6 111 Achats de marchandises 460 500
6 114 Variations de stocks de marchandises 5 200
6 121 Achats de matières premières 401 600
6 124 Variations des stocks de matières premières 21 450
61 251 Eau et électricité 14 500
61 252 Achats de fournitures d'entretien 3 400
61 254 Achats de fournitures de bureau 3 200
6126 Achats de travaux, études et prestations de services 15 000
61 291 RRR obtenus sur achats de matières premières 17 250
6132 Redevances de crédit-bail 120 000
6 133 Entretiens et réparations 4 300
6 134 Primes d'assurances 5 800
6 135 Rémunérations personnel extérieur à l'entreprise 4 300
61 415 Documentations générales 700
6 144 Publicité 21 000
61 451 Frais postaux 1 260
6 161 Impôts et taxes directs 4 540
6 171 Rémunérations du personnel 82 450
6 174 Charges sociales 17 430
6 182 Pertes sur créances irrécouvrables 2 200
6 191 DEA des immobilisations en non valeurs 2 000
6 193 DEA des immobilisations corporelles 41 300
6 196 DEP pour dépréciation de l'actif circulant 9 400
6 311 Intérêts des emprunts 7 520
6 386 Escomptes accordés 770
6392 Dotations financières des tires de participations 630
6 511 VNA des immobilisations corporelles cédées 8 730
6 701 Impôts sur les bénéfices 14 320
7 111 Ventes de marchandises 600 000
71 211 Ventes de produits finis 700 000
7 129 RRR accordés par l'entreprise 25 900
7 132 Variations de stocks de produits finis 25 500
7134 Immobilisations corporelles produites par EEM 21 700
7161 Subventions d'exploitation reçues 34 250
7180 Autres produits d'exploitation 360
7 196 Reprises sur prov. Actif circulant 21 420
7 384 Revenus des titres de participations 10 000
7 394 Reprises sur provisions des TVP 240
7 510 Produis de cession des immobilisations 12 300
7577 Reprises sur subventions d'investissement 9 350
7585 Rentrées sur créances soldées 5 300
7 5955 RNC sur provisions pour risques et charges durable 4 350

21Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
A. Informations complémentaires
Extrait des Passifs des Bilans au 31/12/2018 et 2019

Passif Exercice 2018 Exercice 2019


Capital Social 1 000 000 1 000 000
Réserve Légale 80 000 100 000
Réserves facultatives 50 000 350 000
Report à Nouveau (SC) 25 000 165 000
Résultat Net 450 000 ………..

TRAVAIL A FAIRE
1. Présenter l’ESG et Calculer l’autofinancement par les deux méthodes au 31/12/2019 ?
2. Calculer les ratios d’activités : Marge brute/VA, Production/VA et Charge personnel/VA ?

B. Informations complémentaires pour le traitement de l’ESG


1. Les subventions d’exploitation :

Informations comptables Informations complémentaires

Subventions d'exploitation Composé de deux types de subventions :


reçues : 34 250  7 000 : pour couvrir les frais de formation du personnel
(système CSF= Contrats Spéciaux de Formation)
 27 250 : compléments du Prix de vente des produits
industriels subventionnés par l’Etat
2. Sous Traitance:
Informations comptables Informations complémentaires

Achats de travaux, études et La sous traitance d’une partie de la production a coûté :


prestations de services 15 000  11 000 : de matières premières
 4 000 : Charges de personnel
3. Redevances Crédit Bail

Informations comptables Informations complémentaires

Redevances crédit Bail : Composé de :


120 000  Redevance annuelle Machine de production = 48 000
 Valeur d’origine = 270 000
 Valeur Résiduelle = 55 000
 Durée du contrat = 5 ans
 Redevance annuelle Machine d’emballage = 72 000
 Valeur d’origine = 240 000 (au 01/01/2019)
 Durée du contrat = 4 ans
 Taux d’intérêt = 5%
4. Rémunération du personnel extérieur à l’entreprise
Informations comptables Informations complémentaires

Rémunérations personnel extérieur à l'Ese : La société fait appel souvent au personnel intérimaire
4 300
TRAVAIL A FAIRE : Présenter l’ESG Retraité au 31/12/2019 ?

22Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
CORRECTION DE L'APPLICATION 4 :
TABLEAU DE FORMATION DES RESULTATS (TFR)
Avant les ESG Calculs
retraitements retraité
Vente de marchandises en l'état 600 000 600 000
Achat revendus de marchandises : 450 500 + 5 200 465 700 465 700
MARGE BRUTE 134 300 134 300
Ventes de biens et services : 700 000 – 25 900 674 100 701 350 674 100+27 250
Variation de stocks de produits 25 500 25 500
Immob produites pour elle-même 21 700 21 700
PRODUCTION DE L'EXERCICE 721 300 748 550
Achats consommés : 401 600 + 14 500 + 3400 + 3200 + 399 000 395 000 399 000 - 4 000
15000 + 21450 - 17 250 157 360 – 48 000 –
Autres charges externes (613 + 614) 157 360 33 060 72000 - 4300
CONSOMMATION DE L'EXERCICE 556 360 428 060
VALEUR AJOUTEE 299 240 454 790
Subvention d'exploitation 7116 34 250 -
Impôt et taxes 616 4 540 4 540 99 880 – 7000 + 4000
Charges de personnel 617 99 880 101 180 + 4300 = 101 180
(E.B.E) ou (I.B.E) 229 070 349 070
Autres produits d'exploitation 360 360 52 700 +52 700 + 43
Autres charges d'exploitation 2200 2200 000 + 60 000
Reprises d'exploitation, transferts de charges 21 420 21 420
Dotations d'exploitation 52 700 155 700
RESULTATS D'EXPLOITATION 195 950 212 950
Produits financiers 10 240 10 240
Charges financières 8 920 8 920 8 920 + 5000 + 12000
RESULTAT FINANCIER 1 320 -15 680
RESULTAT COURANT 197 270 197 270
Produits non courants 31 300 31 300
Charges non courantes 8 730 8 730
RESULTAT NON COURANT 22 570 22 570
RESULTAT AVANT IMPOT
Impôt sur les résultats 14 320 14 320
RESULTAS NET 205 520 205 520
Le calcul de la CAF selon les deux méthodes
Avant Apres Avant Après
Résultat net de l'exercice 205 520 205 520 Excédent brut d'exploitation 229 070 349 070
Dotations d'exploitation 43 300 146 300 • Charges décaissables :
Dotations financières 630 630 - Autres charges d'exploitation, 2 200 2 200
Dotations non courantes - - - Dotations d'exploitation 9 400 9 400
Reprises d'exploitation - - circulantes
Reprises financières - - - Charges financières, 8 290 25 290
Reprises non courantes 13 700 13 700 - Charges non courantes - -
Produits des cessions 12 300 12 300 - Impôts sur les résultats, 14 320 14 320
d'immobilisations • Produits encaissables :
VNA des 8730 8730 - Autres produits d'exploitation, 360 360
immobilisations cédées
- Reprises d'exploitation circulantes 21 420 21 420
- Transferts de charges, - -
- Produits financiers, 10 240 10 240
- Produits non courants 5 300 5 300
Capacité (C.A.F) 232 180 335 180 Capacité d'autofinancement (C.A.F) 232 180 335 180
Distribution de bénéfices Distribution de bénéfices
Autofinancement (A.F) 232 180 335 180 Autofinancement (A.F) 232 180 335 180

23Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
APPLICATION 5
L’entreprise AMINE met à votre disposition les informations suivantes, pour d’effectuer les travaux
suivants :
2020 2019
Ventes e marchandises 280.000 195.000
Ventes de bien et service produits 640.000 420.000
Variation de stocks de produits finis 35.000 26.000
Immobilisations produits par l’entreprise pour elle-même 60.000 10.000
Subventions d’exploitations 40.000 30.000
Autres produits d’exploitations 34.000 21.000
Reprise d’exploitations 32.000 18.000
Revenus des titres de participations et des autres titres immobilisés 42.000 32.000
Gains de change 24.000 12.000
Intérêt et autres produits financières 16 .000 6.000
Reprises financiers 6.000 3.000
Pc des immobilisations 69.000 41.000
Subventions d’équilibres 16.000 4.000
Reprise sur subventions d’investissements 9.000 6.000
Autres produits non courants 4.000 5.000
Reprise non courants 3.000 1.000
Achats revendues de marchandises 215.000 105.000
Achat consommé de matière et fournitures 245.000 145.000
Autres charges externes 72.000 45.000
Impôt et taxes 67.000 36.000
Charge de personnel 198.000 112.000
Autres charges d’exploitations 39.000 23.000
Dotations d’exploitations 118.000 73.000
Charges d’intérêts 49.000 30 .000
Pertes de changes 12.000 7.000
Autres charges financières 5.000 3.000
Dotation financiers 7.000 8.000
VNA des immobilisations cédées 47.000 31.000
Subvention accordées 5.000 3.000
Autres charges non courants 3.000 2.000
Dotations non courantes 4.000 6.000
Impôts sur le résultat 74.000 62.000
Tous les dotations et reprises concernent les éléments durables
- Les dividendes distribués au courants 2018 : 69.400 et au courants 2019 : 74.000
- L’effectif du personnel est de 35 personnes
Informations complémentaires :
Parmi les autres charges externes, on constante ce qui suit :
- 5000 Dhs relatif à la rémunération personnelle externe à l’entreprise.
- 8000 Dhs relatif à une facture de sous-traitance (50% MOD et 50% achat consommé de
matière).
- Une redevance de 28.000 dh d’un matériel acheté en crédit-bail dont valeur d’origine 100.000 ;
valeur résiduel : 10.000 ; durée d’amortissement 4 ans.
- Les informations sont relatives à l’année 2018.
Travail à faire ;
- Établir l’ESG pour les deux exercices ? (complétez l'annexe)
- Calculer la CAF selon les deux méthodes ?
- Etablir l'ESG retraité et procéder à une analyse de la situation de cette société ?

24Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
CORRECTION DE L'APPLICATION 5 :
TABLEAU DE FORMATION DES RESULTATS (TFR)
ESG sans retraitements ESG retraité
Mode de calcul 2019 2018 % 2019
Vente de marchandises en l'état 280.000 195.000 +43,58 195.000
Achat revendus de marchandises 215.000 105.000 +104,7 105.000
MARGE BRUTE 65.000 90.000 -27,77 90.000
Ventes de biens et services 640.000 420.000 +52,38 450.000
Variation de stocks de produits 35.000 26.000 +34,61 26.000
Immob produites pour elle-même 60.000 10.000 +500 10.000
PRODUCTION DE L'EXERCICE 735.000 456.000 +58,06 486.000
Achats consommés de matières et fournitures 245.000 145.000 +68,9 149.000
Autres charges externes 72.000 45.000 4.000
CONSOMMATION DE L'EXERCICE 317.000 190.000 +66,8 153.000
VALEUR AJOUTEE 483.000 356.000 +35,6 423.000
Subvention d'exploitation 40.000 30.000 _
Impôt et taxes 67.000 36.000 36.000
Charges de personnel 198.000 112 .000 +46,72 121.000
(E.B.E) ou (I.B.E) 258.000 238.000 +8,4 266.000
Autres produits d'exploitation 34.000 21.000 21.000
Autres charges d'exploitation 39.000 23.000 23.000
Reprises d'exploitation, transferts de charges 32.000 18.000 18.000
Dotations d'exploitation 118.000 73.000 +61,64 955.000
RESULTATS D'EXPLOITATION 167.000 181.000 -7,73 186.500
Produits financiers 88.000 53.000 53.000
Charges financières 73.000 48.000 53.500
RESULTAT FINANCIER 15.000 5.000 +200 -500
RESULTAT COURANT 182.000 186.000 -2,15 186.000
Produits non courants 101.000 57.000 57.000
Charges non courantes 59.000 42.000 42.000
RESULTAT NON COURANT 42.000 15.000 +180 15.000
RESULTAT AVANT IMPOT 224 000 201 000 +11,44 201 000
Impôt sur les résultats 74.000 62.000 62.000
RESULTAS NET 150.000 139.000 +7,91 139.000

25Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Méthode additive : à partir du résultat net de l'exercice

Signe 2019 2018 Apres 2018


+ Résultat net de l'exercice 150.000 139.000 139.000
+ Dotations d'exploitation (1) 118.000 73.000 95 5000
+ Dotations financières (1) 7.000 8.000 8.000
+ Dotations non courantes(1) 4.000 6.000 6.000
- Reprises d'exploitation(2) 32.000 18.000 18.000
- Reprises financières(2) 6.000 3.000 3.000
- Reprises non courantes(2) (3) 12.000 1.000 4.000
- Produits des cessions d'immobilisations
69.000 41.000 41.000
+ VNA des immobilisations cédées
47.000 31.000 31.000
= Capacité d'autofinancement (C.A.F) 207.000 188.000 210.500
- Distribution de bénéfices (Bénéfices mis en 74.000 69.400 69.400
distribution)
= Autofinancement (A.F) 133.000 118.600 141 100

Méthode soustractive : à partir de l'excédent brut d'exploitation :


Signe 2019 2018 Apres
2018
Excédent brut d'exploitation ou insuffisance brut d'exploitation 258.000 238.000 266.000
- • Charges decaissables :
- Autres charges d'exploitation, 39.000 23.000 23.000
- Dotations d'exploitation circulantes - - -
- Charges financières, 66.000 50.000 45 500
- Charges non courantes 8.000 5.000 5.000
- Impôts sur les résultats, 74.000 62.000 62.000
• Produits encaissables :
+ - Autres produits d'exploitation, 34.000 21.000 21.000
- Reprises d'exploitation circulantes - - -
- Transferts de charges, - - -
- Produits financiers, 82.000 50.000 50.000
- Produits non courants 20.000 9.000 9.000
= Capacité d'autofinancement (C.A.F) 207.000 188.000 210.500
- Distribution de bénéfices (Bénéfices mis en distribution) 74.000 69.400 69.400
= Autofinancement (A.F) 133.000 118.600 141 100

Commentaire:
Dans un premier temps, on observe que le résultat net de la société AMINE est en augmentation.
Il passe de 139 000 à 150 000dh. Il subit une augmentation de 11 000dh, soit +7,9%par rapport à 2018.
Or dans le même temps, l'activité principale de l'entreprise à augmenter de +58,6% (la production de
l'exercice passe de 456.000dh à 735 000dh. Ces évolutions peuvent être expliquées par l'étude
approfondie des 7 soldes intermédiaires de gestion.
- La marge brute et la production de l'entreprise AMINE sont positives, signifie que l'entreprise
exerce à la fois les deux activités : commerciale et industrielle. Mais l'activité principale est
l'activité industrielle car elle représente 91,87% de l'activité totale de l'entreprise (en 2019).
- La diminution marge brute entre 2018 et 2019 de 27,77%, traduit la dégradation de l'activité
commerciale de l'entreprise à cause d'une forte augmentation des achats revendus de 104,7% par
rapport au vente des marchandises : 43,58%.

26Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
- L'augmentation de la production de l'exercice entre 2018 et 2019 de 61,78% s'explique par la
performance de l'activité industrielle de l'entreprise à cause de l'augmentation des ventes
52,38%. Malgré la mauvaise gestion des stocks (SF-SI des produits fabriqués) qui passe en
valeur brute de 26 000dh à 35 000dh.
- L'augmentation de la consommation de l'exercice entre 2018 et 2019 (+66,84%) s'explique par
l'augmentation de l'activité principale de l'entreprise. Car la consommation de l'exercice
représente la consommation intermédiaire supportée par l'entreprise pour assurer la production
de l'exercice (charge variable).
- La valeur ajoutée : représente la richesse créée par les facteurs de production, le cout de ces
facteurs n'est pas encore retranché (charge de personnel, charges financières…). La valeur
ajoutée est un bon indicateur qui mesure la performance commerciale et industrielle de
l'entreprise et nous permet aussi de calculer d'une année à l'autre la croissance de la richesse
mais il s'agit d'une croissance nominale à juger avec prudence 'augmentation à cause d'effet de
l'inflation. Dans notre cas l'augmentation de la valeur ajoutée est relativement faible (+22,25%)
par rapport a l'augmentation de la production (61,18%) à cause d'une part par de la diminution
de la marge brute -27,78% et d'autre part par l'augmentation de la consommation des matières
premières, plus que proportionnelle à l'activité.
- L’EBE est une bonne mesure de la performance économique de l’entreprise car il n’est pas «
pollué » par des décisions de nature fiscale (rythme d’amortissement des immobilisations) ou de
financement. L’EBE est une approche du résultat d'exploitation de l’entreprise. Cette approche
est cependant : Indépendante du système d’amortissement et de la réglementation fiscale relative
aux amortissements (politique de financement); Indépendante de la manière dont l’entrepris est
financée (par des ressources internes ou externes) puisque l’EBE est déterminé avant déduction
des charges financières; Indépendante des produits et des charges à caractère exceptionnel et
avant la forme juridique de l'entreprise.
Dans notre cas, l'EBE augmente de 8,4% par rapport la valeur ajoutée + 35,6% cela
s'explique par le montant de la valeur ajoutée affecter pour les charges de personnel : de 112
000dh à 198 000dh soit + 76,78%. Lorsqu'une entreprise a un EBE faible ceci veux dire que le
projet lui-même est économiquement peu important.
- Le résultat d'exploitation est un solde qui mesure le résultat dégagé par l’activité normale; c’est
un élément fondamental de la mesure de la performance industrielle et commerciale. Il est
indépendant de toute politique financière, des opérations non ordinaires et de la politique fiscale.
Dans notre cas le résultat d'exploitation est en diminution de 7,73% à cause des investissements
réalisés par l'entreprise au cours de l'exercice 2019 (augmentation des dotations aux
amortissements de +61,64%).
- les résultats financiers pour les 2 exercices reflète l'efficacité de la politique de financement
adopter par l'entreprise, car elle arrive à couvrir les charges financières à partir des produits
financiers en plus l'entreprise dégage un surplus de 15000dh pour l'exercice 2019. Cela influence
positivement sur le résultat global de l'entreprise.
- Les résultats nets sont positifs, mais on observe une faible augmentation de résultat net : +7,9%
entre 2018 et 2019 par rapport à l'augmentation de la production +58,6%. L'entreprise AMINE
doit chercher à : Maitriser la croissance de cout de la consommation des matières premières;
Améliorer la performance de l'activité commerciale; Négocier des prix plus compétitifs avec ses
fournisseurs…

27Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
APPLICATION 6: La société AMINE, fabrique des produits des tables et chaises en bois massif, en
outre, elle achète et vend en l'état des chaises en plastique. Ce regroupement d'activités, très appuyé en
2020, lui a permis de se développer parallèlement dans des réseaux commerciaux divers : Vente à
domicile, secteur de la restauration, distribution moderne (supérettes, supermarchés, hypermarchés).
Cette opération, soutenue par programmes industrielles importants, devrait permettre une amélioration
des résultats qui ont été non satisfaisants pour l'année 2019.

28Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
INFORMATIONS EXTRAITES DE LA BALANCE
Postes Comptes 2020 2019
Dotation d’exploitation - Dot. Exp. Amort non valeurs 175 000 85 000
- Dot. Exp. Amort immo. Incor. 370 000 170 000
- Dot. Exp. Amort immob. Corp. 2 750 000 800 000
- Dot. Exp. R et C momentané 105 000 58 000
- Dot. Exp. Pr. dép. de l’actif circ. 145 000 13 700
Dotation financière - Dot Amort des primes de remboursement des
obligations 25 000 15 000
- Dot Prov. dép. imm. Fin. 80 000 65 000
- Dot Prov. Dép. TVP 320 000 145 000
- Dot Prov. dép. compte trésorerie 155 000 75 000
Dotations non courantes - Dot. Amort Except. Immob. 98 000 28 000
- Dot NC Prov. R C momentanés. 45 000 45 000
- Dot NC pr. Dép. de l’actif. Immob. 22 000 12 000
- Dot NC pr. Dép. de l’actif circ. 20 000 10 000
Reprises d’exploitation - Reprises /amort. immob. Cédées 252 000 168 000
- Reprises/Prov pr. Dép. de l’A.C 375 000 220 000
- Transfert de charges d’exp. 128 000 47 000
Reprises financières -Rep/amort. Primes remb. Des obl. 22 000 17 500
-Rep/prov. Pr. Dép. des TVP 333 000 225 000
-Transfert de charges financières 70 000 11 500
Reprises non courantes -Reprise NC/amort. Exce. Immob. 175 000 82 000
-Reprise NC risq. Charges moment. 55 000 75 000
-Reprise NC/pro. Pr. Dép. de l’A.C 24 000 28 000
Rémunération du -Rému. du personnel occasionnel 550 000 257 000
personnel extérieur à l’Ese -Rému. Du personnel intérimaire 25 000 17 500
Dans le cadre de son programme d'investissement cette entreprise a utilisé en 2020 des machines en crédit
bail, elle a payé en cette année 158.000 dhs de redevances, la valeur d'origine de ses machines est estimée à
800.000 dhs, durée de vie économique est de huit ans, la valeur résiduelle 60.000 DHs.
Travail à faire :
1) Etablir le tableau de formation des résultats (ESG) de 2019 et 2020.
2) Calculer la capacité d’autofinancement (CAF) pour 2019 et 2020 par la méthode additive en prenant en
considérations les informations complémentaires ci-dessus.
3) Calculer la capacité d’autofinancement (CAF) pour 2019 et 2020 par la méthode soustractive en prenant
en considérations les informations complémentaires ci-dessus ?
4) Calculer les soldes de gestion corrigés pour 2020 ?

29Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
LA CORRECTION DE L'APPLICATION 6: 1) le tableau de formation des résultats

Commentaire :
- Production : c'est un critère qui permet d'évaluer la performance économique annuelle de l'entreprise.
Ce critère est important pour les entreprises industrielles. Pour notre cas on remarque une évolution
très importante entre 2019 et 2020. Il est le résultat de l'effort d'investissement fait par l'entreprise.
Mais il s'agit d'une évolution en nominal qui peut cacher une tendance inflationniste.
- La consommation : nous indique la consommation intermédiaire supportée pour assurer la
production. On remarque que la consommation de l'exercice a connu une évolution entre 2019 et 2020,
mais pas avec la même proportion que la production de l'exercice.
- La valeur ajoutée : représente la richesse créée par les facteurs de production, le coût de ces facteurs
n'est pas encore retranché (intérêt, salaire …) la VA nous permet de calculer d'une année à l'autre la
croissance de la richesse mais il s'agit d'une croissance nominale, à juger avec prudence (inflation).
Dans notre cas la VA a connu une croissance forte, elle a presque doublé 5 fois, ceci s'explique par
l'effort d'investissement déployé par l'entreprise.
- L'EBE : mesure l'efficacité économique de l'investissement. Il met en évidence une marge qui n'est
influencée ni par la politique de financements (les amortissements ne sont pas encore retranchés, et les
charges financières aussi). Si l'EBE est négatif on dit qu'il s'agit d'une insuffisance brute d'exploitation,
lorsqu'une entreprise a un EBE faible ceci veut dire que le projet lui même est économiquement peu
important.
- Le résultat d'exploitation : est la première mesure de la rentabilité économique de l'entreprise, il est
calculé abstraction faite des éléments exceptionnels (non courants) et financiers, dans notre cas la
rentabilité de cette entreprise a nettement évolué malgré le niveau important des amortissements.
- Le résultat non courant : le résultat non courant a connu une diminution par rapport à 2019, en
raison de la politique d'investissement qui a poussé l'entreprise à vendre une partie de ses
immobilisations dépassées techniquement (obsolètes).

30Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Au total, on remarque que cette entreprise a réalisé l'objectif souhaité en passant d'une perte à un
bénéfice grâce à la politique d'investissements malgré que sa mission commerciale n'était pas
satisfaisante (baisse de la marge brute) mais au niveau global la rentabilité a connu une amélioration.
Proposition : l'entreprise peut revoir sa politique commerciale et sa stratégie marketing, en révisant les
prix de vente, les relations avec les fournisseurs … etc
2) Calcul de la CAF : Méthode additive

On remarque une amélioration nette de cette entreprise. En 2020, cette entreprise a vu sa CAF
s'améliorer pour diverses raisons :
– l'importance des amortissements résultant de l'investissement réalisé en 2020;
– l'importance du résultat net réalisé en 1999, malgré la perte sur la vente d'immobilisations.
Donc cette entreprise verra l'année prochaine sa situation financière s'améliorer nettement et pourra
donc rembourser une partie de ses dettes et alléger le montant des charges financières. A partir de la
CAF, on peut rembourser les dettes de l'entreprise, faire des investissements et distribuer des
dividendes aux actionnaires.
3) Calcul de la CAF : Méthode soustractive

Dans la méthode soustractive on ajoute à l'EBE tous les éléments de l'actif circulant autres que
ceux pris en considération dans le calcul de la CAF (méthode additive). Pour les produits non courants
on retranche les reprises non courantes relatives aux immobilisations et au financement permanent,
ainsi que le produit de cession des immobilisations cédées. Pour les charges non courantes on retranche
les dotations relatives aux immobilisations cédées. La CAF résulte d'une différence entre les produits et
les charges qui ne sont pas forcément encaissés et / ou décaissés, donc la CAF est un indicateur de
ressources potentielles qui ne sont pas effectives.
31Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================
===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
4) État des Soldes de Gestion corrigé:
Les retraitements des soldes de gestion ont permis de donner une image plus économique et réelle de la
rentabilité de l'entreprise, sachant qu'ils n'ont pas d'influence sur le résultat Net de l'exercice.
Retraitement du crédit bail:
Valeur d'origine (VO) = 800 000 Durée= 8 ans ==> taux= 100/8= 12,5% Valeur résiduelle = 60 000
Amortissement des immobilisations en crédit bail = (800 000 – 60 000) * 12,5% = 92 500.
Charges d'intérêt = redevance de crédit bail - amortissements immobilisation en crédit bail. = 158 000
– 92 500. = 65 500
* On supprime la redevance des autres charges externes et on transfert la partie amortissement vers les
dotations, le reste on le considère comme des intérêts (charges financières)
* La rémunération du personnel occasionnel ou intérimaire est retranchée des autres charges externes
et ajoutée aux charges de personnel. (On retranche [550 000 + 25 000] des autres charges externes et
on les ajoute aux charges de personnel.
* La subvention d’exploitation doit être prise en compte dans le calcul de la production de l’exercice.

E.S.G (après retraitements : 2020)

32Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
QUESTIONS THEORIQUES :
1) Donner la définition des termes suivant : analyse financière ; le cycle financier; le flux ; la liquidité et la
solvabilité ?
2) Quels sont les principaux cycles financiers de l'entreprise ?
3) Quelle est la différance entre l'analyse financière et le diagnostic financier?
4) Quelle est la différance entre le flux de résultat; le flux de trésorerie et le flux des fonds ?
5) Quelle est la différance entre le flux et le stock ?
6) Quelle est la différance entre la liquidité et la solvabilité ?
7) Quelle est la différance entre la rentabilité et la profitabilité ?
8) Comparer le cycle d'exploitation d'une entreprise commerciale et d'une entreprise industrielle?
9) Quelles sont les principales préoccupations de l'analyse financière interne et de l'analyse financière
externe ?
10) Présenter la démarche de diagnostic financier?
11) Quels sont les différents niveaux de résultat de CPC ? Présenter leur intérêts et limites ?
12) Définir les sept soldes de gestion ?
13) Quels sont les limites des concepts : marge brut et la production ?
14) Pourquoi la variation des stocks de CPC est-elle calculée différemment pour les marchandises et pour les
produits finis ?
15) Quels sont les principaux retraitements à opérer pour le calcul des soldes de gestion ?
16) Définir le mode de calcul de la CAF selon la méthode préconisée par la plan comptable Marocain?
17) Justifier le traitement des plus values de cessions d'immobilisations dans le calcul de la CAF ?
18) Quelles sont les relations entre le résultat et la trésorerie de l'entreprise?
19) Existe-t-il un lien direct entre l'EBE et la trésorerie d'exploitation ?

33Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Application 6 : La balance de la société "AMINE " au 31/12/2019:
Comptes Eléments S Débiteur S Créditeur
6111 Achats de marchandises 985 000
6114 Variation des stocks des Marchandises : SF : 83 500 et SI : 70 000 ? ?
6119 RRR Obtenus sur achats des Marchandises 13 000
6121 Achats des matières premières 840 760
6122 Achats des matières et fournitures consommables 172 300
61241 Variation des stocks des MP : SI : 20 540 et SF : 16 120 ? ?
61252 Achats de fournitures d’entretien 43 460
61254 Achats de fournitures de bureau 24 890
61291 RRR Obtenus sur achats des MP 20 000
61292 RRR Obtenus sur Achats des matières et fournitures consommables 23 120
6131 Location et charges locatives 43 700
6132 Redevance de crédit bail 33 900
6133 Entretien et réparation 20 000
6134 Primes d’assurance 22 920
6136 Rémunération d’intermédiaires et honoraire 9 000
61415 Documentations générales 5 700
6142 Transport 18 700
6143 Déplacements ; missions et réception 5 180
6144 Publicité, publications et relations publiques 12 000
61 451 Frais postaux et frais de télécommunications 10 850
6146 Cotisation et dons 10 000
6147 Services bancaires 8 000
6148 Autres charges externes des exercices antérieurs 9 000
6161 Impôts et taxes directs 64 800
61671 Droits d'enregistrements 5 600
6171 Rémunération de personnel 260 800
6174 Charges sociales 45 000
61761 Assurance groupe 13 600
61766 Médecins de travail, pharmacie 9 800
6181 Jeton de présence 7 500
6188 Autres charges d'exploitation des exercices antérieurs 8 920
6182 Pertes sur créances irrécouvrables 30 750
6191 Dotations d'exploitation / amortissement des immobilisations en NV 5 250
6192 Dotations d'exploitation / amortissement des immob incorporelles 2 890
6193 Dotations d'exploitation / amortissement des immob corporelles 100 000
61957 Dotations d'exploitation aux provisions pour risque et charges 9 000
6196 Dotations aux provisions pour dépréciation de l’actif circulant 35 380
6311 Intérêts des emprunts 6 000
6331 Perte de charge propre à l'exercice 3 300
6382 Pertes sur créances liées à des participations 6 300
6386 Escomptes accordés 2 900
6392 Dotations financières des titres de participation 2 800
63 94 Dotations financières des titres de placement 2 000
6512 V.N.A des immobilisations incorporelles cédées 50 500
6514 V.N.A des immobilisations financières cédées 4 900
6561 Subventions accordées de l'exercice 5 000
65831 Pénalités et amandes fiscales 950
6585 Créances devenues irrécouvrables 3 200
65955 Dot. N.C aux provisions pour risques et charges durables 22 300
65957 Dot. N.C aux provisions pour risques et charges momentanées 8 600
65963 Dot. N.C aux provisions pour dépréciation de l'actif circulant 7 400
6701 Impôts sur les résultats 78 270
7111 Ventes de marchandises au 1 050 000
7113 Ventes de marchandises à l'étranger 704 300
7119 RRR accordés par l’entreprise 67 000

34Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
71211 Vente de biens et services produits au Maroc 1 000 000
71211 Vente de biens et services produits à l'étranger 530 900
7127 Ventes et produits accessoires 230 000
7129 RRR accordés par l’entreprise 83 750
71321 Variation des stocks des produits finis : SI : 52 750 et SF : 55 640 ? ?
7142 Immobilisations incorporelles produites pour elle-même 50 000
7143 Immobilisations corporelles produites pour elle-même 70 000
7161 Subvention d'exploitation reçue 98 000
7181 Jeton de présence reçus 21 000
7182 Revenus des immobilisations non affectées à l'exploitation 83 000
7188 Autres produits d'exploitation 9 800
7191 Reprises sur amortissements de l'immobilisations en N Valeur 42 970
7193 Reprises sur amortissements de l'immobilisation corporelle 50 000
7194 Reprises sur provision pour dépréciation des immobilisations 12 500
7196 Reprises sur provision pour dépréciation actif circulant 16 000
71971 Transfert de charges d’exploitation-achats des marchandises 730
71975 Transfert de charges d’exploitation – impôts et taxes 250
7197 Transfert de charges d’exploitation – autres charges d'exploitation 720
7321 Revenus des titres de participation 3 000
7331 Gains de change propre à l'exercice 2 500
7381 Intérêts et produits assimilés 880
7384 Revenus des titres de participation 3 450
7386 Escomptes obtenus 6 250
7391 Reprises sur amortissements des primes de remboursement des 4 700
obligations
7392 Reprises sur provision des TP 2 200
7394 Reprises sur provision des TVP 5 340
7396 Reprises sur provisions pour dépréciation des comptes de trésorerie 1 000
7513 Produits des cessions des 'immobilisations corporelles 60 820
7514 Produits des cessions des immobilisations financières 30 320
7561 Subventions d'équilibre reçues 12 000
757 Reprises sur subvention d’investissement 10 000
7582 Dégrèvement d'impôt 4 600
7585 Rentrées sur créances soldées 12 500
7594 Reprises sur amortissements dérogatoires 9 800
7595 Reprise non courantes sur provision pour risques et charges durables 8 420
7595 Reprise non courantes sur provision pour dépréciation de l'actif 860
circulant
Informations complémentaires :
Parmi les autres charges externes, on constante ce qui suit :
- 4 800 Dhs relatif à la rémunération personnelle externe à l’entreprise.
- 8 000 Dhs relatif à une facture de sous-traitance (70% MOD et 30% achat consommé de matière).
- les subventions d'exploitation représentent le complément de prix de vente des produits vendus.
- Une redevance de 42.000 dh d’un matériel acheté en crédit-bail dont valeur d’origine 200.000 ; valeur
résiduel : 40.000 ; durée d’amortissement 5 ans.

Travail à faire ;
- Établir et commenter les différents soldes d’ESG pour l'exercice 2019 ?
- Calculer et commenter la CAF selon les deux méthodes sachant que les dividendes distribués pour
l'exercice 2019 : 39.750 ?
- Etablir l'ESG retraité et procéder à une analyse de la situation de cette société ?

35Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
La correction de l'application 6
Le calcul de la MB :

Ventes de marchandise en l’état = 1 687 300 =1 050 000 + 704 300 - 67 000

Achats revendus de Mes = 958 500 = 985 000 + (70 000 – 83 000) -13 000

L’entreprise exercice l’activité commerciale

Le calcul de la production de l’exercice :

Ventes de biens et services = 1 677 150


= 1 000 000 + 530 000 + 230 000 - 83 750
Variation de stocks de produits = + 2 890 = + (55 640 – 52 750)

Immobilisation s produites pour elle-même = 120 000 = 50 000 + 70 000

L’entreprise exercice l’activité industrielle

36Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Le calcul de la consommation de l’exercice :

Achats consommés de matières et fournitures = 1042.710


= 840 760 + 172 300 + (20 540 – 16 120) + 43 460 + 24 890 - 20 000 – 23 120
Autres charges (613….614) = 208 950
CONSOMMATION DE L'EXERCICE = 1042.710 + 208 950 = 1 251 660

La marge brute et la production sont positives, signifie que l'entreprise exerce


une activité mixte (commerciale et industrielle). Mais l'activité commerciale est
une activité secondaire, car elle ne représente que 15,69% de l'activité totale
de l'entreprise(134 300/134 300 + 721 300)* 100

La valeur ajoutée : représente la richesse créée par les facteurs de production.


- un bon indicateur qui mesure la performance commerciale et industrielle de l'entreprise
- de calculer d'une année à l'autre la croissance de la richesse.
-La valeur ajoutée est très importante et dont une grande partie est prélevée
par les salariés .

37Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

EBE= VA + sub d’expl (716) – impôts/taxes (616) – Ch de personnels (617).

L’EBE est une bonne mesure de la performance économique de l’entreprise car il


calcul le résultat d'exploitation de l’entreprise Indépendamment :
-Du système d’amortissement et de la réglementation fiscale relative aux
amortissements (politique d'investissement);
- De la manière dont l’entrepris est financée (par des ressources internes
ou externes) puisque l’EBE est déterminé avant déduction des charges financières;
- Des produits et des charges à caractère exceptionnel;
- et avant la forme juridique de l'entreprise.

38Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

le résultat financier est positif reflète l'efficacité de politique de financement adoptée


par l'entreprise, car elle arrive à couvrir les charges financières à partir des produits
financiers. Cela influence positivement sur le résultat global de l'entreprise.

39Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

Le retraitement des subventions d'exploitation reçues :


Subventions d'exploitation reçues : 98 000 : les subventions d'exploitation
représentent le complément de prix de vente des produits vendus.

Retraitement à faire:

Retrancher : Réintégrer :
98 000 Subventions 98 000 : compléments du
d'exploitation reçues Prix de vente des produits
industriels

-Les subventions d’exploitation nulles;


-L’augmentation des ventes des biens et services : 98 000 Dh
-L’augmentation de la production et la VA 98 000 Dh

40Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

le retraitement des charges de la sous-traitance :


Achats de travaux, études et prestations de services 8 000 : La sous-traitance
d’une partie de la production a coûté :
* 30% : de matières premières
* 70% : Charges de personnel
Retraitement à faire:

Retrancher : Réintégrer : Réintégrer :


8 000dh des achats 2 400dh aux achats 5 600 : Charges
consommées consommées de personnel

-La diminution de la consommation de l’exercice de 5 600 Dh


-L’augmentation la VA 5 600Dh

Le retraitement des redevances de crédit Bail :


Une redevance de 42.000 dh d’un matériel acheté en crédit-bail dont valeur
d’origine 200.000 ; valeur résiduel : 40.000 ; durée d’amortissement 5 ans.

Retrancher : Réintégrer : Réintégrer :


42 000 des 32 000 aux 10 000 aux
redevances des autres Dotations:/amortissements charges financières
charges externes (200 000- 40 000)/5 (42 000 - 32 000)

-La diminution de la consommation de l’exercice de 42 000 Dh


-L’augmentation la VA et EBE de 42 000Dh
-La diminution de résultat fin de 10 000

A charges externes Dotations Charges financière


Redevance de Crédit-bail -42 000 32 000 10 000

41Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

Le retraitement des rémunérations personnel extérieur :


Rémunérations personnel extérieur à l‘entreprise : 4 800
La société fait appel souvent au personnel intérimaire
Retraitement à faire:

Retrancher : Réintégrer :
4 800 4 800 aux charges de
des autres charges Personnel
externes

-La diminution de la consommation de l’exercice de 4 800 Dh


-L’augmentation la VA 4 800
-L’augmentation de charges de personnel 4800

Eléments Achats Charges Autres Dotations Charges Chiffre


consom. de charges d’exploitati financière d’affaire
Personnel externes on B/S

Redevance de Crédit- -42 000 + 32 000 +10 000


bail 42 000

Rémunération de +4 800 -4 800


Personnel
4 800

Subvention +98 000


d’exploitation
98 000
Charges de sous- - 8 000
traitance 8 000
+ 2 400
 Mains d’œuvre

 Matières +5 600

42Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

43Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

44Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

45Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
EXERCICE 1 : Le compte des produits et charges de la société "AMINE " au 31/12/2020 :

(1) Dont 24200dh des reprises sur provisions pour risques et charges durables
(2) Dont 42600dh des DEPPD de l’actif circulant
(3) Ce sont des reprises sur PPD des TVP
(4) Dont 12000dh des dotations aux PPD des TP
(5) Ce sont des reprises sur provisions pour risques et charges durables
(6) Ce sont des dotations aux provisions pour risques et charges durables
- Dividendes distribués : 1250000dh

TAF - Dresser l’état Des solDes De gestion ?

46Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
EXERCICE 2 : Le compte des produits et charges de la société "AMINE " au 31/12/2020 :

- Autres informations
- Dividendes distribués en 2020: 245000dh
- Le personnel intérimaire a coûté à l’entreprise 250000dh au cours de l’exercice
- Les autres charges externes comprennent 135000dh de charges de sous-traitance d’une partie
de la production correspondant en totalité aux matières 1ères
- L’entreprise a acquis au cours de même exercice une voiture de service en crédit-bail avec les
conditions suivantes :
- La valeur contractuelle : 80000dh amortie linéairement sur une durée de vie de 4 ans, date
d’acquisition le 1/1/2020 et le taux d’intérêt 10%
TAF: Présenter l’ESG après les retraitements nécessaires.
47Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================
===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
EXERCICE 3 : La balance de la société "AMINE " au 31/12/2020 :

TAF: Présenter l’ESG ? Dividendes distribués au cours de l’exercice est 70322

48Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
CORRECTION DE L'EXERCICE 1

Tableau de calcul de la CAF et l’autofinancement (méthode additive)

Tableau de calcul de la CAF et l’autofinancement (méthode soustractive)

49Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
CORRECTION DE L'EXERCICE 2

Tableau de calcul de la CAF et l’autofinancement (méthode additive)

Tableau de calcul de la CAF et l’autofinancement (méthode soustractive)

50Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
CORRECTION DE L'EXERCICE 3

Tableau de calcul de la CAF et l’autofinancement (méthode additive)

Tableau de calcul de la CAF et l’autofinancement (méthode soustractive)

51Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

CHAPITRE 2 :
Analyse du Bilan
Résumé, applications &
EXERCICES

52Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

CHAPITRE 2 : Analyse du Bilan


Par analyse du bilan on s’intéresse à la santé financière de l’entreprise, c’est à dire à la solidité
de ses structures financières, en portant un jugement sur sa solvabilité, sa liquidité et son aptitude à
faire face aux risques. En fonction des objectifs poursuivis par l’analyste, l’expression de l’équilibre
financier privilégiera une approche liquidité – exigibilité ou bien une approche fonctionnelle.

1. Etude descriptive du bilan comptable :


Le bilan est un document de synthèse dans lequel sont regroupés, à une date donnée, l'ensemble
des ressources dont l'entreprise a disposé et l'ensemble des emplois qu'elle en a fait.

Pour utiliser le bilan à des fins d'analyse financière, il est indispensable de connaître avec
précision le contenu des postes qui y figurent. Certains de ceux-ci méritent plus particulièrement des
explications:

53Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
1-L’ACTIF DU BILAN
L’actif du bilan présente d’abord les « biens » de l’entreprise, c’est-à-dire ce qu’est l’entreprise
dans un sens purement physique du terme. On y trouve les terrains, les bâtiments, les équipements
industriels, le mobilier, les stocks et l’argent liquide. Il y a également des éléments non physiques: soit
des droits (brevets ou licences, par exemple), soit des éléments financiers (participations, créances,
valeurs mobilières de placement ou dépôt bancaires).

1.1 Les immobilisations en non valeurs :


a) Frais Préliminaires.
Ils comprennent:
- les frais de constitution (droit d'enregistrement, honoraires du notaire...) ;
- les frais préalables au démarrage: frais engagés pour assurer le démarrage de l'entreprise
(prospection, publicité) ;
- les frais d'augmentation de capital et d'opérations diverses (fusions, transformations).
b) Charges à répartir sur plusieurs exercices.
Certaines charges particulièrement importantes ne se rattachent pas exclusivement à l’exercice
au cours duquel elles ont été engagées. Elles peuvent alors être étalées sur plusieurs exercices. Les
charges à répartir doivent être amorties dans un délai maximum de 5 ans.
Exemples: frais d'émission des emprunts, grosses réparations.
c) Primes de remboursement des obligations:
Elles concernent les primes octroyées lors des émissions des emprunts obligataires. Elles
représentent la différence entre la valeur nominale de l’obligation et le prix d’émission:
Prime de remboursement = Valeur nominale- Prix d’émission
Exemple d’application :
Au 1/06/N l’entreprise X a lancé un emprunt obligataire de 2000 000 Dhs ouvert au public
d’une valeur nominale de 100 dhs par obligations. La valeur de souscription est 98 Dhs.

1.2 Les immobilisations incorporelles :


Cette rubrique regroupe des emplois durables de fonds qui ne correspondent ni à des actifs
physiques, ni à des actifs financiers. Il s’agit de droits obtenus en contrepartie de dépenses, mais aussi
de charges activées comptable ment.
On distingue :
-les frais de recherche et de développement : Il s'agit de frais de recherche appliquée et de
développement expérimental, liés à des projets nettement individualisés et dont les chances de réussite
sont sérieuses. Sauf exception, les frais préliminaires, comme les frais de recherche et de
développement doivent être amortis (linéairement) dans un délai qui ne peut excéder 5 ans. Tant que
l'amortissement n'est pas achevé, toute distribution de dividendes est interdite, sauf s'il existe des
réserves libres dont le montant est au moins égal à la valeur nette des frais.
-les concessions, brevets, licences, marques et autres droits ;
-les fonds commercial ;

1.3 Les immobilisations corporelles :


Englobe les biens tangibles destinés à être utilisés d’une manière durable durant le cycle
d’exploitation de l’entreprise. On distingue dans cette catégorie : les constructions ; les matériels
industriels ; les agencements set les installations techniques ; le matériel de transport ; les équipements
de bureau.

54Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
1.4 Les immobilisations financières :
Sont constituées par des créances et des titres détenus a priori dans un souci de long terme ou
dans le cadre d’une stratégie de développement d’ensemble de l’entreprise. On distingue :
a) Participations
Cette rubrique est constituée par les titres dont la possession durable est estimée utile à l'activité
de l'entreprise, notamment parce qu'elle permet d'exercer une influence sur la société émettrice des
titres ou d'en assurer le contrôle.
Sauf preuve contraire, sont présumés être des titres de participation:
- les titres acquis par offre publique d'achat (OPA) ou par offre publique d'échange (OPE),
- les titres représentant au moins 10 % du capital d'une entreprise.
Les titres en question sont, évidemment, des actions ou des parts sociales.
b) Créances rattachées à des participations
Ce sont des créances nées à l'occasion de prêts octroyés à des entreprises dans lesquelles le
prêteur détient une participation.
c) Autres titres immobilisés
Ce poste comprend, notamment, des actions et des obligations que l'entreprise a l'intention de
conserver durablement pour tout motif autre que celui d'exercer une influence sur la société émettrice.
d) Autres immobilisations financières
Il s'agit des prêts à plus d'un an et des dépôts (de garantie, etc.) dont la durée est supérieure à 1 an.

1.5 Écarts de conversion


À la clôture de l'exercice, toutes les créances et dettes en monnaies étrangères sont évaluées en
dirhams sur la base du dernier cours de change connu.
Exemple :
Une entreprise a une dette et une créance étrangères respectivement de 10 000 et 15 000 euros,
inscrite en comptabilité respectivement pour un montant de 115 240 Dhs et 172 860 Dhs. À la fin de
l'exercice, cette entreprise se trouve dans l'un des deux cas suivants:
1 euros = 11,422Dhs
1 euros =11,614Dhs
Dans tous les cas, le résultat comptable de l'exercice n'est pas modifié.
Toutefois, s'il y a perte de change latente, une provision pour perte de change doit être
constituée qui, elle, a une influence sur le résultat.

 Actif circulant
Les actifs courants, en raison de leur destination ou leur nature, ils n’ont pas vocation à servir de
façon durable à l’activité de l’entreprise.
1.6 Les stocks :
Représente l’ensemble des matières, marchandises, fournitures des en cours, des produits finis,
qui appartient à une entreprise à une date donnée, ils sont valorisées à leurs couts de production :

1.7 Les créances : Elles comprennent les droits acquis par l’entreprise, suite à ses relations avec les
tiers. On distingue : (Les créances d’exploitations, Les créances diverses…etc.)

1.8Actif de trésorerie :
Il s’agit d’un point de vue financier, d’une encaisse disponible ou quasi disponible sous forme
d’actifs de trésorerie détenue.

Au passif du bilan (colonne de droite) on trouve tout ce que l’entreprise doit (total de la ressource).

55Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
2. LE PASSIF DU BILAN
2.1 Le financement permanent (Classe 1) : Il est constitue de 3 catégories des ressources :
a) Capitaux propres:
 les apports de fonds propres successifs des propriétaires de l’entreprise (capital social): c’est
la valeur nominal des actions ou parts sociales;
 les primes d’émission;
 les écarts de réévaluation ;
 Les ressources créées par l'entreprise elle-même suite de son activité passée et qui ont été
laissée à sa disposition : ce sont les réserves ;
 le résultat de l’exercice.
b) Capitaux propres assimilés :
Ce sont des capitaux restant à la disposition de l'entreprise en application des dispositions
légales ou réglementaires. Ils font partie des ressources internes car ils ne sont pas remboursables au
contraires des emprunts auprès des établissements de crédits. Englobent les subventions
d'investissement (Ce sont des fonds octroyés par l’Etat ou les collectivités locales à l’entreprise en
contre partie de la réalisation de certains investissements. Elles ont une vocation à disparaître du passif
une fois l’objet de leur constitution réalisé. Elles sont donc moins stables que les capitaux propres) et
les provisions réglementées.
c) Dettes de financement :
Les dettes financières sont celle qui été conclues avec des préteurs dans une optique de long
terme à l’origine. L’objectif de l’entreprise est de disposer d’un financement durable. (Emprunts
obligatoires convertibles et autre emprunts obligatoires ; Emprunts et dettes auprès des établissements de
crédits…)

d) Provisions pour risques et charges :


Elles ont pour objet de couvrir des obligations actuelles, contractuelles ou implicites envers des
tiers résultant d’évènements passés et dont l’extinction se traduira par une sortie d’avantages
économiques futurs (décaissements de trésorerie). Celle-ci doit faire l’objet d’une estimation fiable.

2.2 Le passif circulant (Classe 4) :


Sont des dettes générées, à l'occasion du cycle d'exploitation (Avances et acomptes reçus sur
commande en cours; dettes fournisseurs et comptes rattachés; dettes fiscales d’exploitations), Dettes
diverses (hors exploitation) : la catégorie des dettes diverses apparait comme une rubrique résiduelle de
dettes qui ne relèvent ni de la logique de l’endettement (dette sur immobilisations; dette fiscales/impôt sur
les bénéfices…).

2.3 La trésorerie-Passif :
Comporte l'ensemble des soldes bancaires créditeurs, dont l'échéance est mois d'un an (crédit
d'escompte, crédit de trésorerie, banques soldes créditeurs…).

Limites et retraitement du bilan comptable :


* Nécessité de Retraitement du bilan comptable : Le bilan comptable comporte quelques limites :
• Ne permet toujours pas de faire directement la part des actionnaires et des créanciers,
• N'inclut pas non plus tous les éléments fonctionnels permettant d'expliquer comment la
trésorerie est générée, puisque, par exemple, les effets escomptés non échus ainsi que le crédit-bail sont
toujours hors bilan,
• Ne met pas en valeur tous les soldes économiquement et financièrement significatifs.
Objet des retraitements : permet d'introduire dans le bilan les éléments pertinents qui n'y sont pas et
de regrouper les comptes selon une logique cohérente.

56Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
2. Approche fonctionnelle :
Le bilan fonctionnel regroupe les comptes en fonction de leur nature et non de leur échéance.
Ainsi, les dettes financières à long terme dont l'échéance est inférieure à un an sont regroupées avec
celles dont l'échéance est supérieure à un an. Son objectif est d'expliquer la génération de la trésorerie
de l'entreprise à partir de l'ensemble de ses fonctions opérationnelles et à travers ses emplois et ses
ressources.
Le bilan fonctionnel a pour rôle de:
 Apprécier la structure fonctionnelle de l’entreprise,
 Déterminer l’équilibre financier, en comparant les différentes masses du bilan classées par
fonction.
 Evaluer les besoins financiers et les ressources dont dispose l’entreprise et en observant le
degré de couverture des emplois par les ressources.
Pour l’analyse fonctionnelle, l’entreprise est une unité économique dont la fonction principale est la
production de biens et de services. Pour ce faire, l’entreprise doit investir et trouver les ressources
financières nécessaires à son fonctionnement et à sa croissance.

Le bilan est dit fonctionnel lorsque les éléments de l'actif et du passif sont classés selon leur fonction :
Fonctions Exploitation : Opérations correspondant au « métier de l’entreprise »
(cycles)
de Investissement : Opération permettant de maintenir et de développer l’outil de production
l’entreprise Financement : Opération consistant à faire face aux besoins de trésorerie des 2 autres fonctions

L’analyse fonctionnelle procède au classement des emplois et des ressources en quatre masses
homogènes :
L’entreprise possède des ressources : L’entreprise possède des emplois :

Ressources stables Cycle long de financement Emplois stables Cycle d’investissement

Passifs circulants Dettes liées cycle d’exploitation Actifs circulants Créances liées cycle d’exploitation

 L’analyse des masses du bilan

57Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
- Le fonds de roulement (FDR) : représente une ressource durable ou structurelle mise à la
disposition de l'entreprise pour financer des besoins du cycle d’exploitation ayant un caractère
permanent. Il est pour l’entreprise une marge de sécurité financière destinée à financer une partie de
l’actif circulant. Son augmentation accroît les disponibilités de l’entreprise.
BDR = FP (Capitaux propres + Dettes à long terme) – AI (Immobilisations).

- Le besoin en fonds de roulement (BFR) est la partie des besoins d’exploitation qui n’est pas
assurée par les ressources d’exploitation. Les décalages dans le temps entre les flux réels et les flux
financiers font naître des dettes et des créances :
Délais entre achat-production-vente Stocks Besoins

Délais entre achats et décaissements Dettes frs Ressources

Délais entre ventes et encaissements Créances clts Besoins

Le BFR est la partie des besoins d’exploitation qui n’est pas assurée par les ressources d’exploitation.
BFRE = actif circulant d’exploitation – passif circulant d’exploitation
-La trésorerie nette
L’ajustement entre le FDR et le BFR est dû aux raisons suivantes:
 Le montant du FDR dépend des décisions à long terme concernant la politique
d’investissement et la politique de financement de l’entreprise. Le FDR est stable ;
 Le BFR résulte de décalages à CT entre les charges et les produits et les règlements
correspondants. TN = FDR - BFR
C’est la trésorerie qui équilibre cette différence et qui permet ainsi d’ajuster le BFR et le FDR.
Deux situations peuvent résulter:
 FDR < BFR : Cela signifie que la trésorerie nette est négative et que l’entreprise a besoin de
liquidité pour financer ce déséquilibre en faisant recours à des concours bancaires de
trésorerie.
Une trésorerie fortement négative traduit une situation alarmante qui risque de conduire l’entreprise à
la cessation de paiement.
 FDR > BFR : Cela signifie que la trésorerie nette est positive et que l’entreprise dispose de
disponibilité.
Une trésorerie trop importante ne fait pas courir de risque à l’entreprise, mais génère un manque à
gagner.

58Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

FDF = FP – AI = R Stables – E Stables


(FRF): l’excédent des ressources stables qui reste après le financement de l’AI.
-Si FRF > 0:R stables couvrent les E stables avec un excédent. EQ FIN
- Si FRF = 0 : Les R Stables arrivent à financer la totalité de l’AImmob
-Si FRF < 0:R stables n’arrivent pas à financer les E stables DESQ FIN
BFG = ACHT–PCHT = E Circulants – R Circulantes
BFG : le besoin de financement généré par le cycle d’exploitation
-Si BFG >0 signifie que AC >PC : besoin de financement CT
-Si BFG <0 signifie que AC<PC : ressource de financement CT
Trésorerie Nette = FDF – BFG = TA - TP
-Si TN > 0 : constitue un emploi pour l’entreprise . Des liquidités
-Si TN = 0 : Situation financière idéale (l’optimum financier)
-Si TN < 0 : TN présente une ressource :Utilisation/concours bancaires

FRF couvre BFG + dégager des liquidité


FRF>BFG>0 Equilibre fin/ risque de sous emploi des disponibilité

FRF + ressource BFG permet dégager des liquidité


FRF>0;BFG<0 Equilibre fin/ risque de sous emploi des disponibilité
TN>0
FRF<0;BFG<0
Les ressources de CT couvrent une partie de l’AI
et la TN déséquilibre financier
FRF<BFG
FRF>0 ;BFG>0 Le BFG est financier à la fois par FDF
et par des concours bancaires.
TN la situation est en déséquilibre financier.
FRF < BFG
Les concours bancaires couvrent à la fois le BFG
FRF<0;BFG >0 Et une partie de l’AI Situation dangereuse

TN<0
FRF<0; BFG<0 Le ressources stables ne couvrent qu’une partie
de l’AI, l’autre partie est financée par le BFG
la situation est en déséquilibre financier
FRF >BFG

59Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
EXEMPLE : Etudier l'équilibre financier de l'entreprise AMINE dans chacune des situations
suivantes:
Bilan Situation 1
Actif Montants Passif Montants FDR = 200 > 0 BFG =150 >0 TN = 50 > 0
AI 1000 FP 1200 FDR couvre le BFG et permet à l'entreprise de dégager des
AC 700 PC 550 liquidités pour financer des besoins de financements
TA 100 TP 50 prévisionnels. La situation est favorable et d'équilibre
Total 1800 Total 1800 financier malgré le sous emplois des capitaux de
l'entreprise

Bilan Situation 2
Actif Montants Passif Montants FDR = 200 > 0 BFG =250 >0 TN = - 50 < 0
AI 1000 FP 1200 le BFG est financier à la fois par l'excédent des ressources
AC 750 PC 500 durables sur les emplois stables (FDR) et par des concours
TA 100 TP 100 bancaires. Cette situation de déséquilibre doit s'apprécier
Total 1800 Total 1800 en relation avec le risque financier couru et la rentabilité de
l'entreprise.

Bilan Situation 3
Actif Montants Passif Montants FDR = - 200 < 0 BFG = 40 > 0 TN = - 240 < 0
AI 1200 FP 1000 Dans ce cas la situation est dangereuse car les concours
AC 740 PC 700 bancaires couvrent non seulement le BFG et les
TA 60 TP 300 disponibilités mais aussi la partie de l'actif immobilisé non
Total 2000 Total 2000 financer par les ressources durables. Situation de
déséquilibre financier.

Bilan Situation 4
Actif Montants Passif Montants FDR = 200 > 0 BFG = - 50 < 0 TN = 250 > 0
AI 1200 FP 1000 Cette situation est favorable car la trésorerie nette TN est
AC 800 PC 850 positive en plus elle est constituée à partir des ressources
TA 400 TP 150 de financement introduites par le cycle d'exploitation
Total 2200 Total 2200 (BFG) et l'excédent des ressources stables sur les emplois
stables (FDR). Malgré les disponibilités non exploitées par
l'entreprise.

Bilan Situation 5
Actif Montants Passif Montants FDR = - 100 < 0 BFG = - 420 < 0 TN = - 320 < 0
AI 1100 FP 1000 Cette situation est déséquilibrée car les ressources nettes de
AC 800 PC 1220 financement de cycle d'exploitation couvrent la TN et une
TA 400 TP 800 partie de l'actif immobilisé.
Total 2300 Total 2300

Bilan Situation 6
Actif Montants Passif Montants FDR = - 100 < 0 BFG = -80 < 0 TN = - 20 < 0
AI 1100 FP 1000 Cette situation est totalement déséquilibrée dans la mesure
AC 900 PC 980 que les ressources stables ne couvrent qu'une partie des
TA 100 TP 120 emplois stables FDR < 0, cette insuffisance est financier
Total 2100 Total 2100 par l'excédent de financement de cycle d'exploitation et par
les concours bancaires.

60Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
APPLICATION 1 (bilan fonctionnel) : le bilan de l'entreprise AMINE au 31/12/2019:
Elts S1 S2 S3 Elts S1 S2 S3
AI 1500 1 650 1 800 FP 1 800 1 500 1 500
AC 1050 1 200 1 110 PC 825 1 830 1 050
TA 150 600 90 TP 75 1 200 450
Total 2 700 3 450 3 000 Total 2 700 3 450 3 000
Le bilan de l'entreprise KAMAL au 31/12/2019:
Elts S1 S2 S3 Elts S1 S2 S3
AI 1 650 1 800 1 500 FP 1 500 1 500 1 800
AC 1 350 1 200 1 125 PC 1 470 1 275 750
TA 150 600 75 TP 180 225 150
Total 3 150 3 300 2 700 Total 3 150 3 300 2 700
TAF: Calculer et commenter le FRF; BFG et la TN pour les deux entreprises selon les 3 situations?

-La résolution des déséquilibres :


* Déséquilibre conjoncturel
Nous avons vu que le FDR ne devait couvrir que la partie structurelle du BFR. En cas d’activité
saisonnière, il n’est pas inquiétant de voir le BFR temporairement au-delà du FDR et la trésorerie
devenir de ce fait négative. Dans un tel cas, le chef d’entreprise ou son trésorier doit simplement
s’occuper d’obtenir des financements à court terme:
 Mobilisation des créances clients (escomptes ou affacturage),
 Crédit de compagne ;
 Ou découvert ;
En revanche si la TN reste continuellement négative

*Déséquilibre structurel
En revanche si la TN reste continuellement négative, cela signifie que le FDR est insuffisant par
rapport au BFR et que l’entreprise doit jouer sur la parie haute du bilan en augmentant le FDR par :
 Emprunt à long terme ;
 Augmentation des capitaux propres ;
 Cession d’immobilisations.
Ou bien en jouant sur l’actif et passif circulant en:
 Négociant des délais des crédits clients moins courte,
 Négociant des délais des dettes fournisseur plus longues,
 Réduisant le niveau des stocks.

De tels déséquilibres sont fréquents dans les entreprises en forte croissance. En effet, les
éléments du BFR évoluent proportionnellement à l’activité. Il est important de les anticiper par des
prévisions de trésorerie (d’où l’intérêt du calcul du BFR en jours de chiffre d’affaires) afin d’obtenir en
temps utiles les capitaux nécessaires. En effet, de nombreuses jeunes entreprises, pourtant rentables, se
retrouvent en situation de cessation de paiement (c’est-à- dire de faillite), faute de pouvoir financer
l’augmentation du BFR liée à leur croissance.

61Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

C Prop R internes: Apports nouveaux


FP
FDF DLT R externes : Emprunts AEC

AI Modernisation des immob

TN<0
FDF-BFG Stock Reduire le delai de rotation

AC
Créances Reduire le delai des clients

BFG
PC Dettes CT Prologuer le delai des frss

62Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Les retraitements du bilan fonctionnel
Le passage d'un bilan comptable à un bilan fonctionnel n'est pas nécessaire de fait que le bilan
fonctionnel n'est rien d'autre qu'un bilan comptable, car le plan comptable marocain PCM a été élaboré
d'une manière fonctionnelle alors que d'autres auteurs optent pour des modifications de certains
éléments du bilan comptable.
- L’analyse part d’un bilan en valeurs brutes, avant affectation du résultat.
- La suppression des primes de remboursement des obligations car le prix d'émission versé
par les obligataires – sans la prime de remboursement – apporte seul, en effet, une ressource
à l'entreprise.
- Les amortissements et les provisions pour dépréciation sont éliminés de l'actif et ajoutés
aux capitaux propres car les amortissements et les provisions représentent des capitaux
épargnés pour financer le renouvellement des immobilisations ou de possibles dépréciations.
A ce titre ils représentent des ressources de financement.
- La suppression des écarts de conversion/augmentation des créances et dettes (1710; 2720;
3702; 4701) : Ceux-ci doivent être éliminés aussi bien à l'actif du bilan qu'au passif. En
contre partie, les créances et les dettes concernées par ces écarts doivent être ramenés à leurs
valeurs réelles. La suppression des écarts de conversion actif/diminution des créances non
couverts par provision.
- Tenir compte des dettes de passif circulant relatives à l'acquisition des immobilisations
comme des dettes de financement (Dettes sur acquisitions des immobilisations =
fournisseurs des immobilisations);
- La suppression des créances clients irrécouvrables non comptabilisées et aussi des stocks
sans valeur non tenus en comptabilité.
- Le crédit bail : Les biens utilisés par l’entreprise et financés par un contrat de crédit bail ne
figurent pas dans le bilan de l’entreprise car elle n’en est pas propriétaire pendant toute la
durée du contrat de crédit bail. Cependant ces biens doivent être intégrés dans le bilan
fonctionnel car ils sont nécessaires au fonctionnement de l’entreprise. Le crédit bail est un
moyen de financement qui se substitue à un emprunt traditionnel.
• Ainsi, la valeur d’origine de l’équipement est ajoutée aux immobilisations
• L’équivalent des amortissements qui auraient déjà été effectués est ajouté aux
capitaux propres;
• L’équivalent de la partie non amortie est ajouté aux dettes de financement.

Exemple : la société AMINE utilise depuis 3 ans une machine de production acquise par
crédit bail. Tel que la valeur d'origine : 560 000dh, la durée de contrat : 5 ans dont 2 ans
restent à courir; la valeur résiduelle à la fin du contrat : 280 000dh. L'entreprise paye
annuellement 100 000dh des redevances.
Annuité d'amortissement linéaire = (560 000-280 000)/5 = 56 000dh.
Retraitement à faire: Réintégrer
- 560 000dh aux immobilisations corporelles;
- 56 000 *3 = 168 000dh aux capitaux propres;
- 560 000 – 168 000 = 392 000 aux dettes de financement.

63Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

Les retraitements du bilan comptable au bilan fonctionnel :


AI AC TA CP DLT DCT TP
Total bilan comptable brut
Cumuls des amortissements et provisions +X
Immobilisations acquises en crédit bail +VO + Amort +VNA
Primes de remboursement des obligations -X -X
Ecart de conversion actif 2720; 3701 -AI -AC -AI -AC
Ecart de conversion actif/ diminution des -AI -AC -AI/AC
créances non couverts par provision
Ecart de conversion passif 1710 ; 4701 -DLT -PC -DLT -PC
Stock sans valeur non comptabilisé -X -X
Créances irrécouvrables non comptabilisés -X -X
Plus value +AI +AC +AI/AC
Moins values -AI -AC -AI/AC
Dettes de PC relatives à l'acquisition de l'immob +X -X
Total
- Les ratios du bilan fonctionnels
Pour analyser la situation financière ou les performances des entreprises on compare entre
elles les grandeurs caractéristiques du bilan et du CPC cependant la comparaison des valeurs absolues
ne suffit pas. La signification d’une valeur absolue n’est pas la même suivant la taille de l’entreprise. Il
est surtout intéressant de comparer ces grandeurs en valeur relative. On calcule alors le rapport de deux
grandeurs, ce rapport s’appelle un ratio.
Les principaux ratios associés au bilan fonctionnel peuvent être classés en deux catégories :

Les Ratios de structure financière: Ces ratios ont pour objet l’étude du financement de l’activité de l’entreprise :
Le ratio de couverture Les emplois stables doivent être financés par des ressources
des emplois stables R1 = FP / AI stables, R1>1 implique que l'entreprise arrive à financer ses
RS/ES : immobilisations et qu'elle lui reste une partie pour financer
les besoins de financement de cycle d'exploitation.

Le ratio de couverture Le ratio R1 a été abandonné au profit du ratio R2 car il est


des capitaux investis R2 = FP/ (BFG + AI) prudent de financer par des ressources stables non seulement
les emplois tables mais aussi le BFG
Ratio d'endettement R3 = CP/ DLT Ce ratio est très important pour déterminer la capacité de
remboursement de l'entreprise. Il doit être en principe > à 1
Les ratios d’activités ou de rotation: Ces ratios ont l’intérêt d’expliquer l’évolution des composantes du BFG.
Ils doivent être calculés à partir des valeurs brutes telles qu’elles apparaissent dans le bilan fonctionnel. Ces
ratios rapportent un poste du bilan à un flux de même nature. Ces ratios sont généralement exprimés en nombre
de jours.
R4 = stocks Exprime le délai moyen entre la date de la réception et
Le délai de rotation des moyen/coût annuel la date de la transformation pour les matières premières
stocks des achats (ou de (entre l'approvisionnement et la livraison pour les
production) * 360 marchandises).
Le délai de rotation des R5 = Clients et Il indique la durée moyenne du crédit accordé aux
créances clients CR/CA en TTC * clients. Il est en général exprimé en nombre de jours de
360 CA TTC
Le délai de rotation des R6 = Fournisseurs et Il mesure la durée moyenne du crédit obtenu auprès des
dettes fournisseurs CR * 360/ Achats fournisseurs de l’entreprise.
T.T.C.

64Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
APPLICATION 1: Soit le bilan comptable de la société AMINE, du 31/12/2019, avant répartition suivant :
Actif Brutes Amt/prv Nettes Passif Nettes
Immobilisations en NV : Capitaux propres :
Frais préliminaires 25 000 8 000 17 000 Capital social 400 000
Primes de remboursement 2 000 1000 1 000 Prime d'augmentation de CS 30 000
Immob incorporelles : Réserves légales 15 500
Immob en rech/dev 60 000 2 000 58 000 Autres réserves 94 500
Fond commercial 10 000 - 10 000 Report à nouveau 6 000
Immob corporelles : Résultat net 96 000
Terrains 80 000 - 80 000 Capitaux propres assimilés
Constructions 90 000 5 000 85 000 Subventions d’investissement 33 000
Installations techn MO 70 000 12 000 58 000 Provisions réglementées 12 000
Autres immob corporelles 150 000 49 000 101 000 Dettes de financement :
Immob financières : Emprunts obligataires 190 000
Titres de participations 62 000 3 000 59 000 Autres dettes de financements 70 000
Ecart de conversion AI Provisions durables pour R et C
Diminution des créances 3 000 3 000 Provisions pour RC 20 000
Augmentation des dettes 1 000 1 000 Ecart de conversion passif FP
Diminution des dettes 4 500
Augmentation des créances 3 500
Stocks : Dettes de passif circulant
Marchandises 205 000 7 000 198 000 Fournisseurs et CR 78 000
Produits finis 75 000 - 75 000 Clients créditeurs 10 000
Créances/actif circulant Organismes sociaux 24 000
FRSS débiteurs 30 000 - 30 000 Etat 45 200
Clients comptes rattachés 240 000 25 000 215 000 Autres créances 52 800
Etat débiteur 45 000 - 45 000
Autres débiteurs 70 000 - 70 000 Autres Provisions pour R et C
Ecart de conversion AC Provisions pour RC 5 000
Diminution des créances 4 000 - 4 000 Ecart de conversion passif PC
Augmentation des dettes 3 500 - 3 500 Diminution des dettes 600
Titres et valeurs de placmt 36 000 2 500 33 500 Augmentation des créances 1 400
Trésorerie actif Trésorerie passif
Banques 70 000 - 70 000 25 000
Total 1 331 114 500 1 217 Total 1 217
500 000 000
Informations complémentaires :
- La valeur actuelle des terrains est de 97 000DH et celle des constructions 80 000dh;
- Parmi les créances clients il existe un montant de 5 100DH irrécouvrables et non comptabilisées;
- L'écart de conversion actif diminution des créances circulantes n'est pas couvert par une provision;
- la société AMINE utilise depuis deux ans un matériel acquis par crédit bail, la valeur d'origine :
100 000dh, la durée de contrat : 5 ans dont 3 ans restent à courir; la valeur résiduelle à la fin du contrat
: 20 000dh. L'entreprise paye annuellement 52 000dh des redevances.
- Parmi les dettes fournisseurs il existe une dette relative à l'acquisition d'un matériel pour 15 400DH.

Travail à faire
1- Etablir le tableau de redressement et de reclassement ?
2- Etablir le Bilan fonctionnel condensé en grandes masses en valeur et en pourcentage ?
3- Calculer et interpréter le FRF; BFG et la TN ?

65Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
CORRECTION:
1- Tableau de redressement et de reclassement :
AI AC TA CP DLT DCT TP
Total bilan comptable brut 553 000 708 500 70 000 687 000 288 000 217 25
000 000
Cumuls des amortissements et +114 500
provisions
Immobilisations acquises en +100 000 + 32 000 +68 000
crédit bail
Primes de remboursement des -2 000 -2 000
obligations
Ecart de conversion actif -1 000 -3 500 -1 000 -3 500
augmentation des dettes
Ecart de conversion actif/ -4 000 -4 000
diminution des créances non
couverts par provision
Ecart de conversion passif -3 500 -1 400 -3 500 -1 400
augmentation des créances
Créances irrécouvrables non -5 100 -5 100
comptabilisés
Plus value +17 000 +17 000
Moins values -1 000 -1 000
Dettes de PC relatives à +15 400 -15 400
l'acquisition de l'immob
Total 653 500 694 500 70 000 831 400 364 900 196 25
700 000

2- Le Bilan fonctionnel condensé en grandes masses en valeur et en pourcentage :


Actif Montant % Passif Montant %
Actif immobilisé 653 500 46% Capitaux propres 831 400 58,63%
AC 694 500 48,98% Dettes de financement 364 900 25,73%
Trésorerie- Actif 70 000 4,94% Dettes du passif circulant 196 700 13,87%
TP 25 000 1,76%
Total 1 418 000 100 % Total 1 418 000 100 %

3- Le FRF; BFG et la TN :
FRF = FP – AI = (831 400 + 364 900) - 653 500 = + 542 800 DH
Le FRF est positif signifie que l'entreprise arrive à financer les emplois stables à partir des
ressources stable, en plus l'entreprise dégage une marge de sécurité financière de 542 800DH pour
couvrir les besoins de financement de cycle d'exploitation. Donc la situation financière de cette
entreprise est en équilibre au niveau de haut de bilan. Mais ce fond de roulement n'a de signification
que s'il est comparé au BFG.

BFG = AC – PC = 694 500 - 364 900= + 497 800 DH


Le BFG positif traduit un besoin de financement au niveau de cycle d'exploitation (CT), car les
ressources d'exploitation (dettes à CT) ne couvrent pas les emplois circulants (AC).

TN = FRF – BFG = TA –TP = 542 800 - 497 800 = 70 000 – 25 000 = + 45 000 DH
Le FRF > BFG > 0, signifier que le BFG à été totalement financé par le FRF tout en dégageant
une trésorerie nette positive de 45 000DH.
Conclusion : la situation financière de l'entreprise AMINE est en équilibre financier malgré le
risque de sous emploi des capitaux de l'entreprise (doit investir les disponibilités).

66Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
3 -Approche financière :
Le bilan financier donne la priorité aux préoccupations, d'une part des actionnaires qui veulent
recenser l'ensemble de leurs avoirs et de leurs engagements dans l'entreprise, d'autre part des créanciers
qui veulent savoir si l'entreprise est capable de tenir ses engagements à leur égard en cas de liquidation,
c'est-à-dire si elle est solvable, ou est capable de tenir ses engagements en situation normale, c'est-à-
dire Si elle est liquide.

a- Passage du Bilan Comptable au Bilan financier (bilan liquidité) :


L’objectif du Bilan financier est de faire apparaître le patrimoine réel de l’entreprise et d’évaluer le
risque de non liquidité de celle-ci. L’actif est compté pour la valeur réelle de ses éléments. La valeur
réelle correspond à la valeur des éléments en cas de vente.
Liquidité croissante et exigibilité croissante
Liquidité Actif Passif Exigibilité
Immobilisations Capital social
Stocks Emprunts
Clients, et autres actifs circulants Fournisseurs et P. circulants
Trésorerie (Banques et caisses) Trésorerie -Passif
+
+

Bilan comptable CORRECTIONS Bilan financier

Il est établi suivant les Il a pour objectif d’améliorer


principes Retraitements: Reclassements. de la qualité de l’information
comptables Il s’agit de Reclassement financière, apprécier l’équilibre
fondamentaux corrections à de l’Actif selon financier de l’entreprise et
(principe du coût apporter aux la liquidité éviter les distorsions
historique, de valeurs des croissante et la inhérentes aux règles
prudence,…) et des éléments de Passif selon comptables.
choix effectués par l’Actif de l’exigibilité Le bilan financier est aussi
les chefs d’entreprises l’entreprise croissante. établi pour répondre aux
en matière des besoins d’informations
amortissements et financières de la part, surtout,
provisions,.... des investisseurs et des
banquiers.

Comparaison Analyse liquidité Analyse fonctionnelle


Utilisateurs Externe Interne
Classement actif Liquidité croissante Nature des postes fonctions
Classement passif Exigibilité croissante Nature des postes fonctions
Evaluation actif Actif net Actif brut
Bénéfice Après la répartition Avant la répartition
Activité Cessation d’activité Continuité d’exploitation
Points clés Fonds de roulement permanent Fonds de roulement fonctionnel =
= capitaux permanents – Actif immobilisé Ressources stables – Emplois stables
Besoin de fonds de roulement = actif à Besoin de financement global
moins d'1an – passif à moins d' 1 an = actif d'exploitation – Passif
d'exploitation
Objectifs Risque du créancier : Rentabilité de l’outil économique
- Solvabilité probable à mois d’un an ; Continuité d’exploitation
- Equilibre financier à plus d’un an ;
- Cessation de paiement….

67Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Fonction d’exploitation AC/PC /E;R Circulantes
Analyse fonctionnelle
Analyse interne Fonction investissement AImmob/ Emplois Stables
Valeurs brutes
Fonction de financement FP/ Ressources Durables

Objectifs : la structure de bilan; L’équilibre financier : FRF; BFG; TN

Actif : les éléments sont classés par ordre


Analyse financière de liquidité Croissante de haut au bas de bilan
Liquidité
Analyse externe
Valeurs Nettes Passif : les éléments sont classés par ordre
de d’exigibilité Croissante de haut au bas de bilan

Objectifs : la liquidité (FDRL), la solvabilité (ANR) et l’équilibre


financier : FRL; BFR; TN

Le bilan financier : est bilan dont les éléments sont évalués à leurs
Valeurs réelles /actuelles et classés selon l’échéance.

Le passage de l’actif comptable à l’actif financier : liquidité croissante du haut au bas:


AI Stock VR TA
Total bilan comptable net
Immobilisations financières à moins d’un an -X +X
Stock outil / immobilisé +X -X
Créances de l’AC à plus d’un 1 an +X -X
TVP difficilement négociables ou cessibles +X -X
TVP facilement négociables ou cessibles -X +X
Effets bancables escomptables -X +X
Total bilan financier

68Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
AI Stocks VR TA
V nettes 223 000 70 000 140 000 60 000
Prêt immobilisé - 6000 +6000
TP facilement négociables -2000 +2000
Stock de sécurité +1300 - 1300
Créances + 1 an +2300 -2300
Effets escomptables -8540 +8540
TVP facilement négociables -1760 +1760
TVP defacilement négociables +2150 -2150

Le passage du passif comptable au passif financier : principe d’exigibilité des dettes:


CP DLT DCT TA
Total bilan comptable net
Dividendes -X +X
Provisions durables pour R/C sans objet +70% -100% +30%
Provisions durables pour R/C à moins d’un an -X +X
Autres provisions pour R/C sans objet +70% -70%
Autres provisions pour R/C à plus d’un an +X -X
Dettes de financement à moins d’un an -X +X
Dettes de passif circulant à plus d’un an +X -X
Dettes de financement/PC à ne jamais régler +X +Y -X -Y
Compte courant associé bloqué +X -X
Ecart de conversion passif +X +Y -X -Y
L’impôt latent sur les subventions d’investissement et -30% +30%
provisions réglementées
Total

69Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
CP DLT DCT TA
Total bilan comptable net 245 000 123 000 115 000 10 000
Ecarts de conversion passif +20 000 -15 000 -5000
Impôts latent / sub d’invtssmt 10 000*30% -3000 +3000
= 3 000
Dividendes (80 000 + 1000) * 50% = 40 -40 500 + 40 500
500
Dettes de fin de – 1 an -23 400 +23 400
Provisions durables pour R/C sans objet +700 -1000 +300
Provisions durables pour R/C de – 1an -3 200 +3 200
Dettes frss inexigibles + 27 780 -27 780
Autres provisions pour R/C 3 450*70% = +2 415 -2 715
2 415
Autres provisions pour R/C de + 1 an + 860 -860
Total

Les autres retraitements du bilan financier : liquidité / exigibilité


AI AC TA CP DLT DCT TP
Total bilan comptable net
Actif fictif / immob en non valeur (-) (-)
Plus value = VR > VN (+) (+) (+)/(+)
Moins values = VR < VN (-) (-) (-) /(-)
Ecart de conversion actif sans provision (-) (-) (-)/(-)
Stock rossignol / non vendable VR - VNA (-) (-)
Créances irrécouvrables (-) (-)
Ecart de conversion passif (+) (-) (-)
Plus value /TVP facilement cessibles (+) (+)
Moins value/TVP facilement cessibles (-) (-)
Total

70Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

AI Stocks VR TA CP
Actif fictif immob en non valeur -18 000 -18 000
Terrains VR-VN = 13 450-10 000Plus valus = 3450 +3 450 + 3450
Machine VR –VN = 14 360 – 12 000 = +2360 plus +2 360 + 2 360
value
Camion VNA = 20 000 - 12 000 = 8 000 -3 000 - 3 000
VR = 20 000 – 15 000 = 5 000
VR-VN = 5000- 8000 = - 3 000 moins value
Amort réel > amort comptable ====== Mois value
Amort Réel < amort comptable ======Plus value
AC –AR
Ecart de conversion AI sans provision -10 000 -10 000
Stock rossignol -5 600 -5 600
Céances irrécouvrables -3400 -3400
TVP facilement cessibles -12000 +12000 +2300
+2300
TVP facilement négociables = VR – VN = 6450 – -8 000 +6 450 - 1550
8000 = -1 550/ moins value
-8000 +8 000 -1550
-1550
Ecart de conv AC sans provision - 9600 -9600

71Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Remarque :
Le bilan liquidité est toujours établi après répartition du résultat. Le bénéfice à répartir est
constitué par le bénéfice de l’exercice corrigé du report à nouveau, des résultats nets en instance
d’affectation et des prélèvements sur les réserves.
Le bénéfice à répartir n’est pas totalement disponible pour les actionnaires, car la distribution
des dividendes obéit à des contraintes :
- Légales : affectation de 5% du bénéfice à la réserve légale dans la limite de 10% du capital.
- Statutaires : dotation le cas échéant à des réserves statutaires, versement d’un intérêt statutaire
ou premier dividende.
Sur un plan financier, la répartition du résultat consiste à augmenter le passif circulant hors
trésorerie du montant des bénéfices à distribuer ; les bénéfices non distribués faisant partie de
l’autofinancement demeureront en capitaux propres. En cas de perte nette, celle-ci constitue un emploi
de capitaux qui a déjà affecté à la baisse le montant des capitaux propres de l’entreprise.
Bilan financier (liquidité) en grandes masses : en valeurs et en %
Actif Montant % Passif Montant %
Actif immobilisé Capitaux propres
Stocks Dettes de financement (Long et Moyen
Créances (1) terme)
Trésorerie- Actif (2) Dettes du passif circulant (court terme)
Total 100 Total 100
(1) Appelé aussi « Valeurs réalisables » (2) Appelé aussi « Valeurs disponibles »

Le bilan financier est établi pour :


 Evaluer la solvabilité de l'entreprise: "L'entreprise à qui j'ai prêté de l'argent ou à qui j'ai livré
des biens est-elle solvable ? ". La solvabilité est la capacité d'une entreprise à rembourser la
totalité des dettes d'un coup en vendant tous les actifs (hypothèse de liquidation).
Au niveau pratique on calcul l'actif net réel (ce qui reste pour les actionnaires après la couverture des
dettes :

ACTIF NET REEL = TOTAL ACTIF – TOTAL DETTES (LT +CT) = C.PROPRES

 Evaluer la liquidité de l'entreprise: "L'entreprise à qui j'ai prêté de l'argent ou à qui j'ai livré des
biens ou des services est-elle liquide ?". La liquidité est la capacité de payer les sommes dues
aux échéances prévues.
BESOIN DE ROULEMENT DE LIQUIDITE = (STOCKS + VR + TA) – (PC + TP)

Le fonds de roulement financier ou de liquidité


FRF = FINANCEMENT PERMANENT – ACTIF IMMOBILISE NET

 Le FRF permet d’apprécier l’équilibre financier de l’entreprise ; il est un indicateur de sa


solvabilité et de son risque de cessation de paiements.
La règle de l'équilibre financier minimum : Les emplois stables doivent être financés par les
ressources stables;

 Le FRF représente une marge de sécurité financière de l’entreprise et une garantie de


remboursement des dettes à moins d’un an pour les créanciers.

72Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
 Deux situations peuvent se présenter :
FRF positif : l’équilibre financier est respecté. L’entreprise en principe solvable.
FRF négatif : l’équilibre financier n’est pas respecté des risques d’insolvabilité sont probables.

– Étude du fonds de roulement


Indicateurs de l’équilibre Signification Calcul
financier
Fonds de Roulement C’est la partie de l’Actif circulant Fonds de Roulement de
permanent ou liquidité couverte par les capitaux permanents. liquidité FRL = (capitaux
(FRL) Ou encore c’est l’excédent des propres + Dettes à log et
ressources stables (Capitaux propres + moyen terme) – Actif
Dettes à LT) sur l’Actif à plus d’1an. immobilisé
Fonds de roulement Il mesure la capacité des capitaux FRP = Capitaux propres –
propre (FRP) propres à financer les investissements Actif Immobilisé.
(Actif immobilisé)
- Analyse par la méthode des ratios :
Ratio Calcul Interprétation
Financement Ce ratio indique dans quelle mesure les
permanent ressources permanentes de l’entreprise
arrivent à couvrir ses immobilisations. Il doit
être > 1.
Autonomie Ce ratio mesure le degré d’indépendance
financière financière de l’entreprise vis-à-vis de ces
créanciers. Il doit être > 1
Ce ratio indique si l’entreprise peut
Trésorerie rembourser ces dettes à court terme en
générale liquidant son Actif circulant. Il doit être > 1

Trésorerie à Il mesure la part des dettes à court terme que


échéance ou à l’entreprise peut honorer sans liquidation de
terme son stock. S’il est >1 la situation est
satisfaisant, pas de risque de difficultés
financières.
Trésorerie Il mesure la part des dettes à court terme que
immediate l’entreprise peut honorer grâce à ses
ressources disponibles.
Ce ratio mesure la capacité de l’entreprise à
La solvabilité honorer ses dettes en liquidant son Actif. Ce
ratio doit être > 1.

73Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
APPLICATION 2 Soit le bilan comptable de la société AMINE au 31/12/2019 :
Actif Brutes Amt/pr Nettes Passif Nettes
Immob. en non valeurs 20 000 2 000 18 000 Capital social 129 000
Immob. Incorporelles 50 000 5 000 45 000 Réserve légale 7 000
Immob. Corporelles (a) 100 000 20 000 80 000 Autres réserves 18 000
Immob. Financières 60 000 ----- 60 000 RAN SC 1 000
Ecarts de conversion Actif 20 000 ---- 20 000 Résultat de l’exercice (g) 80 000
Subventions d'investissement 10 000
Stocks © 80 000 10 000 70 000 Dettes de financement (h) 100 000
Créances de l'AC(d) 100 000 20 000 80 000 Provisions pour risques (k) 5 000
Titres et val.de placement(e) 40 000 ---- 40 000 Provisions pour charges 3 000
Ecarts de conversion Actif(f) 20 000 ---- 20 000 Ecart de conversion passif 15 000
Fours. et comptes rattachés (l) 100 000
Trésorerie actif 60 000 ---- 60 000 Autres provisions pour RC (m) 10 000
Ecart de conversion passif 5 000
Trésorerie passif 10 000
Total 550 000 57 000 493 000 Total 493 000
Renseignements complémentaires:
 (a) dont un terrain acquis à 12 000DH vaut actuellement 18 400DH et une machine dont la
VNA est de 9 000DH n'a qu'une valeur actuelle de 8 200DH;
 (b) dont 5000DH non couvert par des provisions;
 © dont 2500DH stock de sécurité et 600 Stock rossignol.
 (d) dont des créances clients 1 500DH irrécouvrables non comptabilisés;
 (e) dont des TVP achetés pour 3 000DH facilement cessibles pour 3 350DH, d'autres TVP
achetés pour 5 000DH facilement négociables pour 4860DH et 2 000DH difficilement
négociables.
 (f) dont 2600DH non couvert par des provisions
 (g) dont 20 000DH distribue aux actionnaires le reste est affecter aux réserves.
 (h) dont 9500DH des dettes à régler dans 7 mois;
 (k) dont 2 000 sans objet et 1200DH à mois d'un an.
 (l) dont 4 500DH a ne jamais régler;
 (m) dont 2000DH sans objet et 1500DH à plus d'un an.
Travail à faire :
1- Etablir le tableau de redressement et de reclassement ?
2- Etablir le Bilan financier condensé en grandes masses en valeur et en pourcentage ?
3- Calculer et interpréter le FDR; BFDR et la TN ?

74Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
CORRECTION :
1- Le tableau de redressement et de reclassement :
AI STOCK VR TA CP DLT DCT TP
S
Total bilan comptable net 203 000 70 000 140 000 60 000 245 000 123 000 115 10
000 000
Actif fictif -18 000 -18 000
Plus value des terrains +6 400 +6 400
Moins value de la machine -800 -800
Ecart de conversion actif -5 000 -2 600 -5000
sans provision -2 600
Stock de sécurité +2 500 -2 500
Stock rossignol -600 -600
Créances irrécouvrables -1 500 -1 500
Ecart de conversion passif -5 100 -5 100
Créances de l’AC à plus
d’un 1 an
TVP difficilement +2 000 -2 000
négociables ou cessibles
TVP facilement -3 000 + 3350 + 350
négociables et plus value
TVP facilement -5 000 +4 860 -140
négociables et moins value
Dividendes -20 000 +20
000
Provisions durables pour +1 400 -2 000 +600
R/C sans objet
Provisions durables pour +1 200 -1 200
R/C à moins d’un an
Autres provisions pour +1 400 -1 400
R/C sans objet
Autres provisions pour +1 500 -1 500
R/C à plus d’un an
Dettes de financement à -9 500 +9 500
moins d’un an
Dettes de passif circulant à -1 200 +1 200
plus d’un an
Dettes de financement à ne +4 500 -4 500
jamais régler
Ecart de conversion passif +5 000 -5 000
+15 000 -15 000
L’impôt latent sur les -3 000 +3 000
subventions
d’investissement
Total 210 100 66 900 125 900 68 210 227 410 96 800 136 10
900 000

75Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
2) Le Bilan financier condensé en grandes masses en valeur et en pourcentage :
Actif Montant % Passif Montant %
Actif immobilisé 210 100 44,59% Capitaux propres 227 410 48,27%
Stocks 66 900 14,2% Dettes de financement 96 800 20,54%
Valeurs réalisables 125 900 26,72% Dettes du passif circulant 136 900 29,01%
Trésorerie- Actif 68 210 14,47 TP 10 000 2,12%
Total 471 110 100 % Total 471 110 100 %
 la solvabilité de l'entreprise:
Actif Net Réel = Total Actif – Total Dettes (LT +CT) = C.Propres
= 471 110 – (96 800 + 136 900 + 10 000)
= 227 410 >0
L'entreprise AMINE est solvable car elle a la capacité de rembourser la totalité des dettes d'un coup
en liquidant tous les actifs (hypothèse de liquidation /227 410 dh reste pour les actionnaires après la
couverture des dettes).
 la liquidité de l'entreprise :
BESOIN DE ROULEMENT DE LIQUIDITE = (STOCKS + VR + TA) – (PC + TP)
= (66 900 + 125 900 + 68 210) – (136 900 + 10 000)
= 114 110dh >0
L'entreprise AMINE est solvable à CT (liquidité) car elle est capable de payer les sommes dues
aux échéances prévues en liquidant l'actif circulant et les disponibilités.

3- Le FDR; BFR et la TN :
FDL = FP – AI = (227 410 + 96 800) - 210 100 = + 114 110 DH
Le FRF est positif signifie que l'entreprise arrive à financer les emplois stables à partir des
ressources stable, en plus l'entreprise dégage une marge de sécurité financière pour couvrir les besoins
de financement de cycle d'exploitation. Donc la situation financière de cette entreprise est en équilibre
au niveau de haut de bilan. Mais ce fond de roulement n'a de signification que s'il est comparé au BFR.

BFR = AC – PC = 66 900 + 125 900 - 136 900 = + 55 900 DH


Le BFG positif traduit un besoin de financement au niveau de cycle d'exploitation (CT), car les
ressources d'exploitation (dettes à CT) ne couvrent pas les emplois circulants (AC).

TN = FRF – BFG = TA –TP = 114 110 - 55 900 = + 58 210 DH


Le FRF > BFG > 0, signifier que le BFG à été totalement financé par le FRF tout en dégageant
une trésorerie nette positive de 45 000DH.
Conclusion : la situation financière de l'entreprise AMINE est en équilibre financier malgré le
risque de sous emploi des capitaux de l'entreprise (doit investir les disponibilités).

76Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
APPLICATION 3: Soit le bilan comptable de la société AMINE, du 31/12/2019, avant répartition suivant :
Actif Brutes Amt/prv Nettes Passif Nettes
Immobilisations en NV : Capitaux propres :
Frais préliminaires 5 400 3 600 1 800 Capital social 405 000
Charges à repartir/exercices 1 35 000 31 500 103 500 Réserves légales 108 000
Primes de remboursement 67 500 - 67 500 Autres réserves 176 400
Immob incorporelles : Report à nouveau -1 000
Immob en rech/dev 120 000 54 000 66 000 Résultat net 100 000
Fond commercial 150 000 - 150 000 Capitaux propres assimilés
Immob corporelles : Subventions d’investissement 225 000
Terrains 135 000 - 135 000 Provisions réglementées 72 000
Constructions 675 000 270 000 405 000 Dettes de financement :
Installations techn MO 1095 000 405 000 690 000 Emprunts obligataires 900 000
Autres immob corporelles 120 000 27 000 93 000 Autres dettes de financements 225 000
Immob financières : Provisions durables pour R et C
Titres de participations 44 000 4 500 39 500 Provisions pour risque 180 000
Prêts immobilisés 10 000 - 10 000 Provision pour charge 76 500
Ecart de conversion 9 000 9 000 Ecart de conversion passif 4 500

Stocks : Dettes de passif circulant


Marchandises 678 600 45 000 633 600 Fournisseurs et CR 922 500
Produits en cours 75 000 4 500 70 500 Organismes sociaux 3 000
Produits finis 150 000 9 000 141 000 Etat 30 000
Créances/actif circulant Autres provisions pour risques 15 000
Clients comptes rattachés 612 000 40 500 571 500 et charges
Autres débiteurs 94 500 4 500 90 000 Ecart de conversion passif C 15 000
Titres et valeurs de placmt 90 000 - 90 000

Trésorerie actif Trésorerie passif


Banques 135 000 - 135 000 Crédit d’escompte 15 000
Banque (solde créditeur) 30 000
Total 4401 000 899 100 3501 900 Total 3501 900
Informations complémentaires :
- Le taux de l'IS est de 20%;
- 20% des prêts immobilisés sera encaissée le 15/09/2020;
- La valeur des recherches et développement est évaluée à 80% de leur valeur nette;
- La valeur actuelle de fond commercial est évaluée à 162 500 DH;
- La valeur vénale des terrains est de 3% de total brut de l'actif comptable;
- Les constructions peuvent êtres vendues à 80% de leur prix d'achat;
- L'amortissement des autres immobilisations corporelles doit être diminue de 35%;
- La dépréciation réelle des ITMO pour une machine de production devrait être de 8% l’an
l’amortissement constant est calculé au taux de 10% l’an :
Machine : valeur brut : 100 000dhs Cumul d’Amortissement : 22 500Dh
- 10 000DH des titres de participation sont immédiatement cessibles au prix de 12 540DH;
- Les provisions pour dépréciation des stocks des marchandises doivent être augmentées de 10%;
- Le stock outil s'élèvent à 35 600 DH et le stock rossignols à 15 400DH ;
- Le comptes clients et comptes rattachés comporte une créance clients de 5 000 DH ne sera jamais
réglée par le client, cette pertes n’est pas été comptabilisée ;
- 10% des créances clients sont d'un recouvrement lointain ;

77Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
- Le plafond d'escompte est fixé par la banque à 15 000DH. Les créances clients matérialisées par des
effets de commerce sont de 16 500DH;
- La moitie des titres et valeurs de placements est facilement négociable avec un prix d'échange de
120% de prix d'achat. L'autre moitie est difficilement négociable à moins de 12 mois;
- Le résultat net minoré de RAN solde débiteur sera affecté comme suit : 10% pour les réserves légale,
30% pour les autres réserves, 40% du soldes pour les dividendes et le reste à reporter ;
- 25 000DH des emprunts obligataires seront remboursés dans 5 mois;
- Les autres dettes de financement à moins d'un an s'élèvent à 25 000DH
- la provision pour risque est sans objet et la provision pour charge est correspond à une provision pour
impôt non déductible exigible en 2020;
- Une dette de 3 000DH envers les fournisseurs ne sera jamais réglée.
- Une autre provision pour risque et charges de 5000DH est sans objet. Le reste des autres provisions
correspondant à des risques lointains;
- L’écart de conversion actif n’est pas couvert par des provisions.
TAF Présenter le tableau de retraitements et reclassements ?

AI STOCK VR TA CP DLT DCT TP


Total bilan comptable net 1770300 845100 751500 135000 1085400 1386000 985500 45000
Actif fictif -172800 -172800
Ecarts de conv passif +19500 -4500 -15000
Impôts/CP assi -59 400 +59400
(225000+72000)*20%
prêts immob de – 1an -2000 +2000
R/D (80%*66000) - 66000 -13200 -13200
FC 162500- 150 000 = +12500 +12500 +12500
Terrains 3%*4401000-135000 -2970 - 2970
Cons (80%*675000) - 405000 +135000 +135000
Autres immob 35%*27000 +9450 +9450
(120000-27000*65%) - 93000
Machine + 4500 +4500 +4500
TP immed cessibles -10 000 +12 540 +2540
Stock des Mses 10%*45000 -4500 - 4500
stocks outils immob +35 600 -35600
Stock rossignol sans valeur -15400 -15400
Créance à ne jamais régler -5000 -5000
Créances de + 1 an + 57 150 -57150
10*% 571500
Effets escomptables -15000 +15000
TVP facilement 120%*45000 -45000 +54000 +9000
TVP difficilement nég +45000 -45000
Divid (100 000-1000)*40% -39 600 +39600
Emprunts oblig de – 1an -25000 +25000
Autres dettes de fin de -1an -25000 +25000
PPR 180000 sans objet +144000 -180000 +36000
PPC de -1an 76500 -76500 +76500
Dettes de PC ne sera jamais +3000 -3000
Autres prov 5000 sans objet +4000 -4000
autres prov de +1an +10000 -10000
Ecart de conv actif -9000 -9000

78Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
APPLICATION 3: Soit le bilan comptable de la société AMINE, du 31/12/2020, avant répartition suivant :
Actif Brutes Amt/prv Nettes Passif Nettes
Immobilisations en NV : Capitaux propres :
Frais préliminaires 5 400 3 600 1 800 Capital social 405 000
Charges à repartir/exercices 1 35 000 31 500 103 500 Réserves légales 108 000
Primes de remboursement 67 500 - 67 500 Autres réserves 176 400
Immob incorporelles : Report à nouveau 45 000
Immob en rech/dev 120 000 54 000 66 000 Résultat net 54 000
Fond commercial 150 000 - 150 000 Capitaux propres assimilés
Immob corporelles : Subventions d’investissement 225 000
Terrains 135 000 - 135 000 Provisions réglementées 72 000
Constructions 675 000 270 000 405 000 Dettes de financement :
Installations techn MO 1095 000 405 000 690 000 Emprunts obligataires 900 000
Autres immob corporelles 120 000 27 000 93 000 Autres dettes de financements 225 000
Immob financières : Provisions durables pour R et C
Titres de participations 54 000 4 500 49 500 Provisions pour risque 180 000
Ecart de conversion 9 000 - 9 000 Provision pour charge 76 500
Ecart de conversion passif 4 500
Stocks : Dettes de passif circulant
Marchandises 508 950 33 750 475 200 Fournisseurs et CR 922 500
Matières premières 169 650 11 250 158 400 Organismes sociaux 3 000
Produits en cours 75 000 4 500 70 500 Etat 20 000
Produits finis 150 000 9 000 141 000 Autres prov pour R/C 25000
Créances/actif circulant Autres créances 15 000
Clients comptes rattachés 612 000 40 500 571 500
Autres débiteurs 94 500 4 500 90 000
Titres et valeurs de placmt 90 000 - 90 000
Trésorerie actif Trésorerie passif
Banques 135 000 - 135 000 Crédit d’escompte 15 000
Banque (solde créditeur) 30 000
Total 4401 000 899 100 3501 900 Total 3501 900
Informations complémentaires :
- Le taux de l'IS est de 20% ;
- La valeur comptable des recherches et développement est surestimée de 10% ;
- La valeur réelle de fond commercial est évaluée à 185 000 DH;
- Les terrains sont évalués au double de leur valeur nette comptable;
- Les constructions peuvent êtres vendues à 150% de leur prix d'achat;
- L'amortissement des autres immobilisations corporelles doit être augmenté de 20%;
- La valeur nette des installations techniques MO ne représente que 80% de leur valeur réelle;
- Les provisions pour dépréciation des stocks des marchandises doivent être diminue de 20%
- Le stock outil des produits finis s'élèvent à 12 500 DH;
- le stock rossignols des produits finis : 13 000DH ;
- Les stocks flottants des stocks des matières premières est de 80%;
- Le comptes clients et comptes rattachés comporte une créance irrécouvrable de 1 500dhs sur un client,
cette pertes n’est pas été comptabilisée.
- Le plafond d'escompte est fixé par la banque à 20 000DH. Les créances clients matérialisées par des
effets de commerce sont de 12 000DH;
- 8 000DH des titres de participation sont immédiatement cessibles au prix de 12 600DH;
- La moitie des titres et valeurs de placements est facilement négociable avec un prix d'échange de 80%
de prix d'achat. L'autre moitie est difficilement négociable à moins de 12 mois;

79Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
- Le projet de répartition des bénéfices stipule: après extinction du RAN débiteur le bénéfice sera
affecté comme suit : 60% à distribuer dans 6 mois et le reste à mettre en réserves;
- la provision pour risque est sans objet et la provision pour charge est correspond à une provision pour
impôt non déductible exigible en 2021;
- Une dette de 5 000DH envers les fournisseurs ne sera jamais réglée.
- Une autre provision pour risque et charges de 10 000DH est sans objet. Le reste des autres provisions
correspondant à des risques lointains;
- L’écart de conversion actif n’est pas couvert par des provisions.
Total Plus d’un an Mois d’un an

Dettes de financement :
Emprunts obligataires 900 000 825 000 75 000
Autres dettes de financements 225 000 180 000 45 000
Dettes de passif circulant
Fournisseurs et CR 922 500 97 500 825 000
Immobilisations financières :
Titres de participation 54 000 34 000 20 000
Créances de l’actif circulant
Clients et comptes rattachés 571 500 75 000 496 500
Autres débiteurs 90 000 22 500 67 500

TAF
1) Quelles différences fait vous entre le bilan fonctionnel et le bilan financier ?
2) Présenter le tableau de retraitements et reclassements ?
3) Présenter le bilan financier condensé au 31/12/2019 ?
4) Calculer et commenter le FDR, BFDR et la trésorerie nette ?
5) Complétez le tableau suivant :

Ratios Calculs Interprétation

Financement permanent

Autonomie financière

Trésorerie générale

Trésorerie à échéance ou à
terme

Trésorerie immediate

La solvabilité

80Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
1)Tableau des retraitements et reclassement
AI STOCK VR TA CP DLT DCT TP
Total bilan comptable Net 1 770 300 845 100 751 500 135 000 1 085 400 1 386 000 985 500 45 000
Actif fictif INV 172 800 -172 800 -172 800
Ecart des conversions passif +4 500 -4 500
Impôt latent/cap prop assim -59 400 +59 400
(225000+72000)*20%= 59 400
Rech et devplmt 66 000*10% = -6 600 -6 600
6 600 moins value
Fond commercial 185000-150 000 + 35 000 + 35 000
= + 35000 plus value
Terrains VR – VN = 2VN-VN = +135000 +135 000
+VN = +135 000 plus value
Les constructions VR – VN = +607 500 +607 500
150%*675000-405000
= +607 500 plus value
Autres immob corp 20% d’aug de -5400 -5400
l’amort 20%*27 000 = 5400 MV
ITMO : VN = 80%VR +172500 +172500
VR = 690 000/0.8 = 862 500 -
690000 = +172500 plus value
provisions pour dépréciation des + 6750 + 6750
stocks des marchandises
20%*33 750 = + 6750 plus value
stock outil des produits +12500 -12500
stock rossignols -13 000 -13 000
stock outil 20%*158400= 31 680 +31 680 -31 680
créance irrécouvrable -1 500 -1 500
Effets escomptables 12 000 -12 000 +12000
TP facilement cessibles -8 000 +12600 + 4 600
TVP facilement cessible -45 000 +36 000 -9 000
50%*90 000 prix de cession
80%*45000= 36000
TVP de + 1an +45 000 -45 000
Dividendes 60% -59 400 +59 400
*(54 000+45000)= 59 400
la provision pour risque est sans +144 000 -180 000 +36000
objet 180 000
la provision pour charge de – 1an -76 500 +76 500
Fournisseurs ne sera jamais réglée +5000 -5000
5000
Autre provision pour risque et +8000 -8000
charges sans objet 10000*80%
Autre provision pour risque et +15000 -15000
charges +1an 15 000
L’écart de conversion actif n’est -9 000 -9 000
pas couvert par des provisions
Emprunts obligataires -1an -75 000 +75 000
Autres dettes de financements -1 an -45 000 +45 000
Fournisseurs et CR +1an +97 500 -97 500
TP -1an -20 000 +20 000
Créances de l’actif circulant +1an +75000 -75000
+22 500 -22 500
Total bilan fin

81Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
APPLICATION 4: Soit le bilan comptable de la société AMINE, du 31/12/2019, avant répartition suivant :
Actif Brutes Amt/prv Nettes Passif Nettes
Immobilisations en NV : Capitaux propres :
Frais préliminaires 5 400 3 600 1 800 Capital social 405 000
Charges à repartir/exercices 1 35 000 31 500 103 500 Réserves légales 108 000
Primes de remboursement 67 500 - 67 500 Autres réserves 176 400
Immob incorporelles : Report à nouveau 45 000
Immob en rech/dev 120 000 54 000 66 000 Résultat net 54 000
Fond commercial 150 000 - 150 000 Capitaux propres assimilés
Immob corporelles : Subventions d’investissement 225 000
Terrains 135 000 - 135 000 Provisions réglementées 72 000
Constructions 675 000 270 000 405 000 Dettes de financement :
Installations techn MO 1095 000 405 000 690 000 Emprunts obligataires 900 000
Autres immob corporelles 120 000 27 000 93 000 Autres dettes de financements 225 000
Immob financières : Provisions durables pour R et C
Titres de participations 54 000 4 500 49 500 Provisions pour risque 180 000
Ecart de conversion 9 000 - 9 000 Provision pour charge 76 500
Ecart de conversion passif 4 500
Stocks : Dettes de passif circulant
Marchandises 678 600 45 000 633 600 Fournisseurs et CR 922 500
Produits en cours 75 000 4 500 70 500 Organismes sociaux 3 000
Produits finis 150 000 9 000 141 000 Etat 45 000
Créances/actif circulant Autres créances 15 000
Clients comptes rattachés 612 000 40 500 571 500
Autres débiteurs 94 500 4 500 90 000
Titres et valeurs de placmt 90 000 - 90 000
Trésorerie actif Trésorerie passif
Banques 135 000 - 135 000 Crédit d’escompte 15 000
Banque (solde créditeur) 30 000
Total 4401 000 899 100 3501 900 Total 3501 900
Informations complémentaires :
- La valeur des recherches et développement est évaluée à 60% de leur valeur nette;
- La valeur actuelle de fond commercial est évaluée à 185 000 DH;
- La valeur vénale des terrains est de 300% de leur valeur brute;
- Les constructions peuvent êtres vendues à 150% de leur prix d'achat;
- L'amortissement des autres immobilisations corporelles doit être diminue de 20%;
- Le stock outil s'élèvent à 52 500 DH et le stock rossignols à 12 000DH ;
- Le comptes clients et comptes rattachés comporte une créance irrécouvrable de 1 500dhs sur un client,
cette pertes n’est pas été comptabilisée.
- Les titres et valeurs de placements sont facilement négociables avec un prix d'échange de 110% de
prix d'achat ;
- Le résultat net majoré de RAN créditeur sera affecté comme suit : 5% pour les réserves légale, 50%
pour les autres réserves, 40% du soldes pour les dividendes et le reste à reporter ;
- la provision pour risque est sans objet et la provision pour charge est correspond à une provision pour
impôt non déductible exigible en 2020
- Une dette de 3 000DH envers les autres créanciers ne sera jamais réglée.
- L’écart de conversion actif élément n’est pas couvert par des provisions.

82Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

Total Plus d’un an Mois d’un an

Dettes de financement :
Emprunts obligataires 900 000 825 000 75 000
Autres dettes de financements 225 000 180 000 45 000
Dettes de passif circulant
Fournisseurs et CR 922 500 97 500 825 000
Immobilisations financières :
Autres créances financières 54 000 34 000 20 000
Créances de l’actif circulant
Clients et comptes rattachés 571 500 75 000 496 500
Autres débiteurs 90 000 22 500 67 500

TAF
6) Quelles différences fait vous entre le bilan fonctionnel et le bilan financier ?
7) Présenter le tableau de retraitements et reclassements ?
8) Présenter le bilan financier condensé au 31/12/2019 ?
9) Calculer et commenter le FDR, BFDR et la trésorerie nette ?
10) Complétez le tableau suivant :

Ratios Calculs Interprétation

Financement permanent

Autonomie financière

Trésorerie générale

Trésorerie à échéance ou à
terme

Trésorerie immediate

La solvabilité

83Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
CORRECTION :
1- Le tableau de redressement et de reclassement :
AI STOCK VR TA CP DLT DCT TP
Total bilan comptable net 1 770 845 751 135 000 1 085 1 386 985 500 45
300 100 500 400 000 000
Actif fictif -172 800 -172 800
L’impôt latent/ C.Propres -89 100 +89 100
assimilés
(225000+72000)*30%
Ecart de conversion +4 500 -4 500
passif
Moins value des R/D : 66 -26 400 -26 400
000*60% - 66 000
Plus value de fond +35 000 +35 000
commercial
Plus value des terrains +270 000 +270 000
135 000*200%
Plus value des +607 500 +607 500
constructions 675
000*1,5 – 405 000
Diminution des + 5 400 + 5 400
amortissements des IMM
Corporelles/plus value :
27 000*0,2 = 5 400
Stock de sécurité +52 500 -52 500
Stock rossignol -12 000 -12 000
Créances irrécouvrables -1 500 -1 500
TVP facilement -90 000 + 99 000 + 9000
négociables et plus value
Dividendes -39 600 +39 600
Provisions durables pour +126 000 -180 000 +54 000
R/C sans objet
Provisions durables pour -76 500 +76 500
R/C à moins d’un an
Dettes de financement à +3 000 -3 000
ne jamais régler
Ecart de conversion actif -9 000 -9 000
sans provision
Emprunts obligataires à -75 000 +75 000
moins d’un an
Autres dettes de -45 000 +45 000
financement à - d’un an
Dettes de passif circulant +97 500 -97 500
à plus d’un an
Autres créanciers +34 000 -34 000
Clients et comptes +75 000 -75 000
rattachés
Autres débiteurs +22 500 -22 500
Total 2630 000 780 562 234 000 1 795 1 136 1 280 45
600 500 400 500 200 000

84Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
3) Le Bilan financier condensé en grandes masses en valeur et en pourcentage :
Actif Montant % Passif Montant %
Actif immobilisé 2630 000 62,51% Capitaux propres 1 795 400 42,67%
Stocks 780 600 18,55% Dettes de financement 1 136 500 27,01%
Valeurs réalisables 562 500 13,37% Dettes du passif circulant 1 280 200 29,24%
Trésorerie- Actif 234 000 5,56% TP 45 000 1,06%
Total 4 207 100 100 % Total 4 207 100 100 %
 la solvabilité de l'entreprise:
Actif Net Réel = Total Actif – Total Dettes (LT +CT) = C.Propres
= 4 207 100 – (1 136 500 + 1 280 200 + 45 000)
= 1 795 400 > 0
L'entreprise AMINE est solvable car elle est capable de rembourser ces engagements financiers en
liquidant tous les actifs (hypothèse de liquidation).
 la liquidité de l'entreprise :
BESOIN DE ROULEMENT DE LIQUIDITE = (STOCKS + VR + TA) – (PC + TP)
= (780 600 + 562 500 + 234 000) – (1 280 200 + 45 000)
= 301 900dh >0
L'entreprise AMINE est solvable à CT (liquidité) car elle est capable de payer les dettes à CT en
liquidant les stocks, les valeurs réalisables et les disponibilités.

3- Le FDR; BFR et la TN :
FDL = FP – AI = (1 795 400 + 1 136 500) - 2630 000 = + 301 900 DH
Le FRF est positif signifie que l'entreprise arrive à financer les emplois stables à partir des
ressources stable, en plus l'entreprise dégage une marge de sécurité financière pour couvrir les besoins
de financement de cycle d'exploitation. Donc la situation financière de cette entreprise est en équilibre
au niveau de haut de bilan. Mais ce fond de roulement n'a de signification que s'il est comparé au BFR.

BFR = AC – PC = 780 600 + 562 500 - 1 280 200 = + 112 900 DH


Le BFG positif traduit un besoin de financement au niveau de cycle d'exploitation (CT), car les
ressources d'exploitation (dettes à CT) ne couvrent pas les emplois circulants (AC).

TN = FRF – BFG = TA –TP = 301 900 - 112 900 = + 189 000 DH


Le FRF > BFG > 0, signifier que le BFG à été totalement financé par le FRF tout en dégageant
une trésorerie nette positive.
Conclusion : la situation financière de l'entreprise AMINE est en équilibre financier malgré le
risque de sous emploi des capitaux de l'entreprise (doit investir les disponibilités).

85Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Analyse par la méthode des ratios :
Ratio Calculs Interpretations
Financement R1= 1,11 > 1 indique que les ressources
permanent R1= FP/AI permanentes de l’entreprise arrivent à couvrir
1795400 + 1136500/ 2630000 ses immobilisations et reste à l'entreprise une
partie pour financer les besoins de financement
R1= 1,11 de cycle d'exploitation. Donc la situation
financière de cette entreprise est en équilibre au
niveau de haut de bilan
Autonomie R2 = CP/FP R2 = 0,61 > 0,5 indique que l'entreprise
financière 1795400 / 2630000 possède une indépendance financière vis-à-vis
de ces créanciers car elle utilise plus des
R2 = 0,61 ressources internes (61%) par rapport aux
ressources externes (39%).
Liquidité R3 = Stocks +VR +TA / R3 = 1,23 > 1 indique que l’entreprise peut
générale PC+TP = 5780 600 + 562 500 + rembourser ces dettes à court terme en liquidant
234 000)/ (1 280 200 + 45 000) son Actif circulant y compris les disponibilités.
R3 = 1,23 Donc l'entreprise est solvable à court terme.
Trésorerie à R4 = VR +TA / PC+TP R4 = 0,62 signifié que la part des dettes à court
échéance ou à = (562 500 + 234 000)/ (1280 200 terme que l’entreprise peut honorer sans
terme + 45 000) liquidation de son stock est de 62%. R4>50%
traduit que la situation est satisfaisant, pas de
R4 = 0,62 risque de difficultés financières.
Liquidité R5 = TA / PC+TP = 234 000/ R5 = 0,18 signifie que la part des dettes à court
immédiate (1280 200 + 45 000) terme que l’entreprise peut honorer grâce à ses
R5 = 0,18 ressources disponibles est de 18%.
La solvabilité R6=AT/Dettes totales R6 = 1,74 >1 indique que l'entreprise possède
= 4207100/(1136500 + 1280200 une large solvabilité financière car elle est
+ 45 000) capable de rembourser ses dettes totales en
liquidant son Actif total. R6 = 1,74 signifie
R6 = 1,74 aussi qu'il reste aux actionnaires 74% de l'actif
total après la couverture des dettes en cas de
liquidation.

86Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
EXERCICE 1 La société AMINE est une société anonyme de fabrication et distribution de mobiliers
en bois. Son capital est fixé à 900 000dh. La société AMINE est confrontée à des sérieuses difficultés
et des incidents avec ses banquiers. Les dirigeants de la société font appel à votre concours pour
procéder à un diagnostic financier. Pour cela, ils vous communiquent le bilan de l'exercice 2019 ainsi
que des informations complémentaires.
Bilan au 31/12/2019
Actif 2019 Passif 2019
Bruts Amort/pro Nets
Immobilisations en NV : Capitaux Propres
Frais préliminaires 312 000 78 000 Capital social
234 000 900 000
Prime de remboursement/oblig 240 000 90 000 Réserves légales
150 000 240 000
Immobilisations incorporelles : Autres réserves 369 000
Immob en recherches et dev 600 000 120 000 480 000 RAN 123 000
Immobilisations corporelles Résultat net 120 000
Terrains 300 000 - 300 000 C Propres assimilés
Constructions 1500 000 600 000 900 000 Subventions d’invt 500 000
I.T.M.O 2400 000 900 000 1500 000 Provisions réglementées 160 000
Mobiliers, et matériel du bureau 300 000 60 000 240 000 Dettes de financement
Immobilisations financières Emprunt A E 2 000 000
Titres de participation 100 000 10 000 90 000 Autres dettes de fin 500 000
Prêts immobilisés 20 000 - 20 000 Prov durables pour R/C 570 000
Ecart de conversion actif 20 000 20 000 Ecart de conversion passif 90 000
Stocks : Dettes passif circulant
M premières 1508 000 100 000 1408 000 Fournisseurs 2050 000
Produits finis 500 000 30 000 470 000 Etat créditeur 70 000
Créances de l’actif circulant Autres créditeurs 30 000
Clients et C R 1360 000 90 000 1270 000 Autres provisions R/C 10 000
Autres débiteurs 210 000 10 000 200 000 Ecart de conversion passif
Titres et valeurs de placement T passif 30 000
TVP (A) 200 000 - 200 000 Crédit d’escompte
TVP (B) 80 000 20 000 60 000 Crédit de trésorerie 80 000
Ecart de conversion actif 20 000 20 000 20 000
T Actif 300 000 - 300 000
TOTAL 9970 000 2108 000 7862 000 TOTAL 7 862 000
Informations complémentaires :
Soient les données suivantes relatives à l’expertise du bilan de la société AMINE (2019).
1- Le fond commercial est estimé à 200 000dhs ;
2- La valeur actuelle des recherches engagés par l’entreprises est une fois et demi de leur
VNA;
3- La valeur vénale des terrains est de 250% de leur prix d’achat ;
4- Les constructions sont estimées à 140% de leur valeur nette ;
5- La dépréciation réelle du matériel du transport pour un camion devrait être de 12% l’an
l’amortissement constant est calculé au taux de 10% l’an :
Camion : valeur brut : 200 000dhs Cumul d’Amortissement : 60 000
6- La provision constatée sur les titres de participation doit être diminue de 40%.
7- La provision constatée sur les TVP (B) doit être augmenté de 25%.
8- Les stocks outils s’élèvent à 125 000 dh ; Stocks rossignols 42 000dh ;
9- La moitie des titres et valeurs de placement TVP (A) sont facilement cessibles, mais leur
valeur d’échange n’est que de 90% de leur prix d’achat ; l'autre moitie est difficilement
négociable à mois de 12 mois;
10- Prêts immobilisés récupérable à moins d’un an 20 000dh ;
11- Créances sur les clients à plus d’un an 60 000dh ;

87Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
12- Autres dettes de financement à moins d’un an 55 400dh ;
13- 40% de l’écart de conversion actif immobilisé n’étant pas couvert par une provision ;
14- Le résultat de l’exercice 2019 sera reparti comme suit : 20 000DH pour les réserves
légales, 30 000dh pour les réserves facultatives et le reste distribués aux actionnaires ;
15- Le compte client comporte une créance irrécouvrable (sans comptabilisation) : 10 000dh ;
16- Le compte associé créditeur comprend 10 000dh bloqué ;
17- 50% de l’écart de conversion actif circulant n’étant pas couvert par une provision ;
18- Le plafond d'escompte est fixé par la banque à 15 000DH. Les créances clients
matérialisées par des effets de commerce sont de 12 500DH;
19- 20% des emprunts auprès des établissements seront remboursés dans 5 mois; et 10% ne
sera jamais régler;
20- 10% des provisions pour risque et charges sont sans objet et 20% correspond à une
provision pour impôt non déductible exigible en 2020;
21- Une dette de 3 000DH envers les fournisseurs ne sera jamais réglée.
22- Une autre provision pour risque et charges de 4000DH est sans objet. Le reste des autres
provisions correspondant à des risques lointains;
TAF
Comparaison Analyse liquidité Analyse fonctionnelle
Utilisateurs

Classement actif

Classement passif

Evaluation actif

Bénéfice

Activité

Points clés

Objectifs

1) Une entreprise avec un fond de roulement positif et un besoin de fond de roulement


positif est-elle obligatoirement en situation d’équilibre financier (justifiez votre réponse)
? si la réponse est non proposez des solutions pour rendre la situation en équilibre
financier ?
2) Présenter le tableau des reclassements et des retraitements de bilan financier?
3) Présenter le bilan financier ?
4) Etudier la liquidité et la solvabilité générale de l'entreprise ?
5) Etudier l'équilibre financier de l'entreprise ?
6) Compléter le tableau suivant ?

88Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

Ratios Formules Calculs Commentaires


Ratios de la structure financière
Financement Permanent

L'autonomie financière

La solvabilité générale

La capacité de remboursement

Ratios de la liquidité
La liquidité générale

La liquidité réduite

La liquidité immédiate

89Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
1)Tableau des retraitements et reclassement
AI STOCK VR TA CP DLT DCT TP
Total bilan comptable net 3 934 000 1 878 000 1750000 300000 2412 000 3160000 2190000 100000
Actif fictif INV -384 000 -384 000
Ecart de conv Passif +120 000 -90 000 -30 000
Impots latent CP ass -198 000 +19800
0
FC 200 000 -0 = plus +200000 +200000
value
R/D 480000*1.5-480000 +240000 +240000
Terrains 250%*300000- +450000 +450000
300000
Constru +40%*900 000 +360000 +360000
Mat de trspt moins value -12 000 -12 000
TP plus value 40%*10000 +4000 +4000
TVP(B) moins value -5000 -5000
25%*20000
Stock outil immobilsé +125000 -125000
sécurité
Stock rossignols -42 000 -42 000
TVP (A) facilement -100000 +90000 -10000
cessible
TVP diff négociables +100000 -100000
Préts immob -20000 +20000
Créances clients + 1 an +60000 -60000
Autres dettes de fin -55 400 +55 400
Ecart de conv AI sans -8000 -8000
prov 40%*20 000
Divid 120 000- 50 000 -70 000 +70000
Créance irrécouvrable -10 000 -10 000
Compte associé bloqué +10 000 -10 000
Ecart AC 50% sans -10000 -10000
provision
Effets escomptables -12 500 +12500
Emprunt AEC de moins -400000 +40000
d’1 an 0
Emprunt ne serra jamais +200000 -200000
régler
10% prov RC sans objet +39 900 -57000 +17 100
PRC – 1an -114000 +11400
0
Dette Frss ne sera jamais +3000 -3000
régler
Une autre PRC sans objet +2 800 -2 800
Une autre PRC +1an +6000 -6000
Total bilan fin 5049 000 1711000 1472500 402500 3282700 2259600 2992700 100000
2) bilan financier
Actif Montant Passif Montant
Actif immobilisé 5049 000 Capitaux propres 3282700
Stocks 1711000 Dettes de financement 2259600
Valeurs réalisables 1472500 Dettes du passif circulant 2992700
Trésorerie- Actif 402500 TP 100000

Total 8635000 Total 8635000


 la solvabilité de l'entreprise:

90Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Actif Net Réel = Total Actif – Total Dettes (LT +CT) = C.Propres
= 8635000 –(2259600+ 2992700+100000) = 3282700 > 0
L'entreprise AMINE est solvable car elle est capable de rembourser ces engagements financiers en
liquidant tous les actifs (hypothèse de liquidation).
 la liquidité de l'entreprise :
BESOIN DE ROULEMENT DE LIQUIDITE = (STOCKS + VR + TA) – (PC + TP)
= (1711000+1472500+ 402500) – (2992700+100000) = 493 300dh >0
L'entreprise AMINE est solvable à CT (liquidité) car elle est capable de payer les dettes à CT en
liquidant les stocks, les valeurs réalisables et les disponibilités.
3- Le FDR; BFR et la TN :
FDL = FP – AI = (3282700 + 2 259 600) – 5 049 000 = + 493 300 >0
Le FRF est positif signifie que l'entreprise arrive à financer les emplois stables à partir des
ressources stable, en plus l'entreprise dégage une marge de sécurité financière pour couvrir les besoins
de financement de cycle d'exploitation. Donc la situation financière de cette entreprise est en équilibre
au niveau de haut de bilan. Mais ce fond de roulement n'a de signification que s'il est comparé au BFR.
BFR = AC – PC = 1711000+ 1472500- 2992700 = + 190 800>0
Le BFG positif traduit un besoin de financement au niveau de cycle d'exploitation (CT), car les
ressources d'exploitation (dettes à CT) ne couvrent pas les emplois circulants (AC).
TN = FRF – BFG = TA –TP = 402500 – 100 000 = + 302 500 DH
Le FRF > BFG > 0, signifier que le BFG à été totalement financé par le FRF tout en dégageant
une trésorerie nette positive.
Conclusion : la situation financière de l'entreprise AMINE est en équilibre financier malgré le
risque de sous emploi des capitaux de l'entreprise (doit investir les disponibilités).
Analyse par la méthode des ratios :
Ratio Calculs Interpretations
Financement R1=1.09>1 indique que les ressources permanentes de
permanent R1= FP/AI l’entreprise arrivent à couvrir ses immobilisations et
(3282700 + 2 259 600) /5 049 reste à l'entreprise une partie pour financer les besoins
000 de financement de cycle d'exploitation. Donc la
R1= 1.09 situation financière de cette entreprise est en équilibre
au niveau de haut de bilan
Autonomie R2 = CP/FP R2 = 0,59 > 0,5 indique que l'entreprise possède une
financière 3282700 / 2 259 600 indépendance financière vis-à-vis de ces créanciers car
+3282700 elle utilise plus des ressources internes (59%) par
R2 = 0,59 rapport aux ressources externes (41%).
Liquidité générale R3 = Stocks +VR +TA / R3 = 1.16 > 1 indique que l’entreprise peut rembourser
PC+TP = (1711000+1472500+ ces dettes à court terme en liquidant son Actif circulant
402500) /(2992700+100000) y compris les disponibilités. Donc l'entreprise est
R3 = 1.16 solvable à court terme.
Trésorerie à R4 = VR +TA / PC+TP R4 = 0,61 signifié que la part des dettes à court terme
échéance ou à = 1472500+ 402500) que l’entreprise peut honorer sans liquidation de son
terme /2992700+100000 stock est de 61%. R4>50% traduit que la situation est
R4 = 0,61 satisfaisant, pas de risque de difficultés financières.

Liquidité R5 = TA / PC+TP = R5 = 0,13 signifie que la part des dettes à court terme
immédiate (402500)/(2992700+100000) que l’entreprise peut honorer grâce à ses ressources
R5 = 0,13 disponibles est de 13%.
La solvabilité R6=AT/Dettes totales R6 = 1,61 >1 indique que l'entreprise possède une large
= 8635000 /(2259600+ solvabilité financière car elle est capable de rembourser
2992700+100000) ses dettes totales en liquidant son Actif total. R6 = 1,61
R6 = 1,61 signifie aussi qu'il reste aux actionnaires 61% de l'actif
total après la couverture des dettes en cas de
liquidation.

91Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
APPLICATION 2: Soient les bilans de l'entreprise AMINE : 31/12/2018 et 31/12/2019 avant répartition :
Actif 2018 2019 2018 2019
Immobilisations en Capitaux propres :
non valeurs : Capital social 900 000 1 120 000
Frais préliminaires 120 000 96 000 Réserves légales 87 000 90 000
Immobilisations Autres réserves 190 000 264 000
corporelles : Résultat net 238 000 490 000
Terrains 320 000 396 000 Dettes de financement :
Constructions 500 000 780 000 Autres dettes de 700 000 (e) 960 000(f)
Installations TMO 900 000 1 366 000 financements
Stocks : Provisions durables pour R
Matières P 190 000 (a) 272 000 (a) et C
Produits en cours 70 000 136 000(b) Provision pour charge 40 000(g) 64 000(h)
Produits finis 270 000 690 000 Dettes de passif circulant
Créances de l’actif Fournisseurs et CR 1 441 000 1 718 000
circulant Organismes sociaux 72 000 174 000
Clients 1 500 000 © 1790 000(d) Etat 188 000 271 000
Autres débiteurs 256 000 336 000 Autres créances 68 000 156 000
Trésorerie actif
Banques 70 000 175 000 Trésorerie passif 272 000 730 000
Total 4 196 000 6 037 000 4 196 000 6 037 000
a) Dont 40 000 Stocks de sécurité;
b) Dont stock abimé non tenu en comptabilité pour 10 000HT;
c) Dont une créance client pour 3600 irrécouvrable non tenu en comptabilité;
d) Dont 90 000 a plus d’un an ;
e) Dont à mois d’un 64 000;
f) Dont 830 000 à plus d’un an;
g) Dont 4 000 sans objet;
h) Dont 9000 relative à une provision pour charge échus l’année prochaine.

La société envisage affecter le résultat de 2019 comme suit 5% réserve légale, 30% du solde autres
réserves et 60% du solde sous forme de dividendes (report à nouveau 2018 : 6000).
TAF
1) Présenter le bilan financier des deux exercices ?
2) Calculer le FDR, BFDR et la trésorerie nette ?
3) Calculer les ratios suivants : d’autonomie financière ; d’endettement ; de liquidité et
de la rentabilité financière ?
4) Présenter une analyse financière comparative de la situation de cette entreprise ?

92Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
CORRECTION
1) affectation du résultat :
Eléments 2018 2019
Résultat net 238 000 490 000
+ report à nouveau +6 000 4 000
- Réserves légales -(90 000 – 87 000)= 3000 490 000*5%=24250 à retenir 22000 car
on a atteins 10% du capital social
Solde 241 000 472 000
Autres réserves (260 000-184 000)=76 000 472 000*30%=141 600
Dividendes 161 000 472 000*60%=283200
Report à nouveau 4 000 47200
Bilan financier
Actif 2018 2019 Passif 2018 2019
AI 1 760 000 2672000 CP 1132 000 1574800
D A LT 672 000 885000
AC 2 242 400 3084000 DCT 1995200 2741200
TA 70 000 175000 TP 272 000 730 000
Total 4072400 5931000 TOTAL 4072400 5931000
Les calculs justificatifs
2672000= (96000+396 000+ 780 000+1366 000)- (96000+40 000+90 000)
1574800= (1120 000+90 000+260 000+4000+490000)-96000-10000-283200

Eléments 2018 2019 Variation


FP 1805200 2459800 +36%
-AI 1760000 2672000 +52%
FDR 45200 -212200 -570%
AC 2 242 400 3084000 +37%
PC 1995200 2741200 +37%
BFDR 247200 342800 +38%
TN -202 000 -555000 175%
RATIOS 2018 2019
Autonomie financière : CP/Passif 28% 26%
ou D totales/passif 72% 73%
L’endettement à ct CP/FP 62% 64%
La liquidité réduite 80% 81%
Rentabilité financière 27% 45%
Commentaire : pour les deux exercices l’entreprise AMINE a dégagée un FDR positif ce qui
signifié qu’elle pu financier l’intégralité de son actif grâce au financement permanent en réalisant une
marge de sécurité financière pour financer les besoins financier de cycle d’exploitation. Cette dernière
malheureusement n’a pas pu combler la totalité de BFDR, ce qu’a donné lieu une trésorerie négative
malgré les efforts d’augmentation du capital social. Certes l’entreprise AMINE a dégagé une
rentabilité importante en croissance passant de 27% à 45% suite à l’effet de levier d’endettement sur la
rentabilité financière, mais il avait des effets négatifs sur l’autonomie financière. Pour surmonter le
problème il faut faire recours aux actions suivantes :
- Prolonger les délais de règlement des dettes à CT ;
- Une bonne gestion des stocks en augmentant la rotation du chiffre d’affaires ;
- Réduire les délais de paiement des clients ;
- La prospection des nouveaux marchés ;
- Accroissement du capital par apport en numéraire ;
- Intensifier les efforts marketing….

93Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
APPLICATION 3: Soit le bilan comptable de la société AMINE, du 31/12/2019, avant répartition suivant :
Actif Brutes Amt/prv Nettes Passif Nettes
Immob. en non valeurs Financement Permanent
-Frais préliminaires 50.000 20.000 30.000 Capitaux propres
-Charge à répartir 10.000 4.000 6.000 -Capital social 1500000
-Prime de fusion et d’apport 95.000
Immobilisation incorp -Réserve légale 27.350
-Immobile en recherche/D 90.000 18.000 72.000 -Autre réserve 116.500
-Fonds commercial 150.000 150.000 -Report à nouveau 4.000
-Résultat net 362.500
Immobile corporelles 15.000 285.000
-Terrains 300.000 50.400 369.600 Capitaux propre assimilé
-Constructions 420.000 357.000 483.000 -Subvention d’investissement 80.000
-ITMO 840.000 282.500 367.500
-Matériel de transports 650.000 126.750 133.250 Dettes de financement
-Mobilier, matériel 260.000 -Emprunt obligatoire 310.000
-Autre dette de finance 270.000
Immobil Financ
-Autres créance finance 230.000 230.000 Provision DPRC
-Titre de participations 390.000 14.000 376.000 -Provision pour risque 38.000
-Provision pour charge 34.000
Ecart de conversions
-Augmentation des dettes 15.000 15.000 Écart de conversion passif
-Diminution des créances 7.000 7.000 -Augmentation des créances 18.000
-Diminution des dettes 17.000
Stocks
-Matière et fourniture 425.000 11.000 414.000 Dettes de passif circulant
-Produit finis 370.000 370.000 -Frs et compte rattaché 759.000
-Client créditeur 46.000
Créance de l’actif circulant -Personnel 95.000
-Fournisseur débiteurs 36.000 36.000 -Organisme sociaux 36.000
-Clts et compte rattaché 685.000 65.000 620.000 -État créditeur 236.000
-Personnel 89.000 89.000 -Associés créditeurs 118.000
-Etat débiteurs 136.000 136.000 -Autres créanciers 68.000
-Associés débiteur 60.000 60.000 -Compte de régularisation 46.000
-Autres débiteurs 80.000 80.000 passive
-Compte de régularisation 38.000 38.000
Écart de conversion passif
Titre et V de P -Augmentation des créa 4.000
-Titre et V de P 245.000 35.000 210.000 Immobilisé
-Diminua des dettes de 6.000
Ecart de conversion actif circulant
-Augmentation des dettes 9.000 9.000
-Diminution des créances 12.000 12.000 Trésorerie passif
-Crédit d’escompte 266.000
Trésorerie actif -Crédit de trésorerie 123.000
-Banque 78.500 78.500
-Caisse 36.500 36.500
Total 5.712.000 998.650 4.713000 Total 4.713.000

94Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Renseignements complémentaires:
 Taux de l’IS : 30%
 Dividendes : 25% du résultat net;
 La valeur des immobilisations en recherche et développement ne représente que 95% de leur
valeur réel;
 Le fonds de commerce est évalué à 200.000 DH;
 Les terrains sont évalués à 250.000 DH;
 20.000 DH provision pour risque et charges non justifié;
 35.000 DH du compte de client et compte rattaché sont des effets escomptables;
 Une créance clients de 5.000 DH ne sera jamais réglée par le client
 La valeur réelle de la construction est : 250% de la valeur comptable;
 La société à acheter un matériel en crédit-bail dont la valeur d’origine : 100.000 ; valeur résiduel
: 10.000 ; durée d’amortissement 5 ans et date de conclusion de contrat le 1/1/2007;
 20.000 des écarts de conversion de l’actif circulant ne sont pas couvert par des provisions;
 Stocks outils : 50.000.
 Stocks sans valeur : 10.000;
 Pour les TVP : - 50.000 sont facilement négociables et peuvent être vendus à 70.000;
- 60.000 sont facilement négociables et peuvent être vendus à 58.000;
- 10.000 sont difficilement négociables;
 Une dette fournisseurs de 4500 ne sera jamais réglée par l’entreprise;
 Clients et compte rattaché à plus d'un an : 20 000dh ;
 Fournisseurs et compte rattaché à plus d'un an : 9 000dh ;
 Autres créances financières à moins d'un an : 30 000dh;
 Autres dettes financières à moins d'un an : 40 000dh;
Travail à faire :
1- Etablir le tableau de redressement et de reclassement.
2- Etablir le Bilan financier condensé en grandes masses en valeur et en pourcentage.
3- Calculer et interpréter le fonds de roulement liquidité.

95Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

F.R.L = (2.654.415+637.000) – (3.147.540) = 143.875


B.F.R = (724.000 + 1.120.000) – (1.589.125) = 254.875
T.N = (143.875 –254.875) = -111.000
le BFR est financier à la fois par l'excédent des ressources durables sur les emplois stables (FRL) et
par des concours bancaires. Cette situation de déséquilibre doit s'apprécier en relation avec le
risque financier couru et la rentabilité de l'entreprise.

96Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
EXERCICE 1 Soit le bilan comptable de la société AMINE, du 31/12/2019, avant répartition
suivant :
Actif Brutes Amt/prv Nettes Passif Nettes
Immob. en non valeurs Financement Permanent
Frais préliminaires 32 000 24 000 8 000 Capitaux propres
Immob. incorporelles Capital social 200 000
Fonds commercial 200 000 ----- 200 000 Réserve légale 18 500
Immob. corporelles Autres réserves 83 000
Terrains 120 000 ----- 120 000 Résultat de l’exercice 90 000
Constructions 250 000 140 000 110 000
Matériel et outillage 500 000 330 000 170 000 Dettes de financement
Autres immob. corporelles 140 000 90 000 50 000 Autres dettes de financement 420 000
Immob. financières Provisions pour risques 5 000
Titres de participation 12 000 ----- 12 000 Provisions pour charges 14 000

Matières premières 75 000 ---- 75 000 Passif Circulant (Hors


Produits finis 80 000 ---- 80 000 trésorerie)
Fours. et comptes rattachés 103 500
Clts et comptes rattachés 90 000 ---- 90 000 Autres créanciers 60 000
Autres débiteurs 28 000 ---- 28 000
Titres et val.de placement 32 000 8 000 24 000
Trésorerie- Passif
Banques 20 000 ---- 20 000
Caisses 7 000 ---- 7 000
Total 1 586 000 592 000 994 000 Total 994 000
Renseignements complémentaires:
 Le fonds commercial est estimé à 500 000 DH.
 Le terrain est estimé à 300 000 DH.
 Le matériel est estimé à 150 000 DH.
 Le stock de sécurité est évalué à 25 000 DH pour les matières premières et 15 000 DH pour les
produits finis;
 Les titres et valeurs de placement sont rapidement négociables.;
 La provision pour risques est sans objet (l’impôt sur les sociétés est de 30 %);
 Le résultat sera distribué pour moitié et mis en réserves pour l’autre moitié.
Travail à faire :
1- Etablir le tableau de redressement et de reclassement.
2- Etablir le Bilan financier condensé en grandes masses en valeur et en pourcentage.
3- Calculer et interpréter le fonds de roulement liquidité.

97Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
EXERCICE 2 La société AMINE est une société anonyme de fabrication et distribution de mobiliers
en bois. Son capital est fixé à 900 000dh. La société AMINE est confrontée à des sérieuses difficultés
et des incidents avec ses banquiers. Les dirigeants de la société font appel à votre concours pour
procéder à un diagnostic financier. Pour cela, ils vous communiquent les bilans des exercices 2018 et
2019 ainsi que des informations complémentaires.
1) Informations complémentaires :
Soient les données suivantes relatives à l’expertise du bilan de la société AMINE (2019).
23- Le fond commercial est estimé à 500 000dhs ;
24- Les recherches engagés par l’entreprises peuvent être estimées à 80% de leur valeur nette ;
25- La valeur vénale des terrais est de 250% de leur prix d’achat ;
26- Les constructions sont estimées à 120% de leur valeur nette ;
27- La dépréciation réelle du matériel du transport pour un camion devrait être de 8% l’an
l’amortissement constant est calculé au taux de 10% l’an :
Camion : valeur brut : 200 000dhs Cumul d’Amortissement : 45 000
28- La provision constatée sur les TVP (B) doit être augmenté de 25%.
29- Les stocks outils s’élèvent à 250 000 dh ;
30- Stocks rossignols 50 000dh ;
31- Les titres et valeurs de placement TVP (A) sont facilement cessibles, mais leur valeur d’échange
n’est que de 90% de leur prix d’achat ;
32- Créances immobilisées à moins d’un an 20 000dh ;
33- Créances sur les clients à plus d’un an 60 000dh ;
34- Dettes financières à moins d’un an 10 000dh ;
35- La provision pour risque et charge est sans objet ;
36- L’impôt inclus dans les subventions d’investissement 30% ;
37- L’écart de conversion actif n’étant pas couvert par une provision ;
38- Le résultat de l’exercice N sera reparti comme suit : 20 000DH pour les réserves légales,
30 000dh pour les réserves facultatives et le reste distribués aux actionnaires ;
39- Le compte client comporte une créance irrécouvrable (sans comptabilisation) : 10 000dh ;
40- Le compte associé créditeur comprend 10 000dh bloqué ;
41- Immobilisations acquises en crédit bail :
- Matériel industriel : valeur actuelle 100 000dh, durée du contrat 5 ans, valeur résiduelle
20 000dh et la date de conclusion du contrat le 1/1 2015 ;
- Matériel de transport : valeur à l’état neuf 50 000dh, durée du contrat 4 ans, valeur résiduelle
10 000dh date de conclusion de contrat le 1/1/2016.
TAF
7) Une entreprise avec un fond de roulement positif et un besoin de fond de roulement positif est-
elle obligatoirement en situation d’équilibre financier (justifiez votre réponse) ? si la réponse
est non proposez des solutions pour rendre la situation en équilibre financier ?
8) Présenter le bilan financier ? Calculer le FDR, BFDR et la trésorerie nette ?
9) Calculer les ratios suivants : autonomie financière ; l’endettement et la rentabilité financière ?
10) Présenter le bilan fonctionnel de l’exercice 2019 et dégager le FRF, BFG et la trésorerie nette ?

98Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
ANNEXE
Actif 2019 2018 Passif 2019 2018
Bruts Amor Nets net
t/pro
Immobilisations en NV : Capitaux Propres
Frais préliminaires 312 78 234 273 Capital social 900 900
Prime de remboursement/oblig 240 90 150 195 Réserves légales 240 300
Immobilisations incorporelles : Autres réserves 369 270
Immob en recherches et dev 600 120 480 540 RAN 123 120
Immobilisations corporelles Résultat net 120 243
Terrains 300 - 300 300 C Propres assimilés
Constructions 1500 600 900 1200 Subventions d’invt 660 700
I.T.M.O 2400 900 1500 1950 TOTAL C.PROPRES 2412 2533
Mobiliers, et matériel du bureau 300 60 240 270 Dettes de financement
Immobilisations financières Emprunt A E 2000 2900
Autres créances financières 120 10 110 70 Autres dettes de fin 500 450
Prov durables pour R/C 570 500
Ecart de conversion actif 20 - 20 30 Ecart de conversion 90 100
passif
Total 1 5792 1858 3934 4828 TOTAL DETTES FIN 3160 3950
Stocks : Dettes passif circulant
M premières 1508 100 1408 1600 Fournisseurs 2050 2400
Produits finis 500 30 470 700 Etat créditeur 100 170
Créances de l’actif circulant Autres créditeurs 40 75
Clients et C R 1360 90 1270 1200 TOTAL PC 2190 2645
Autres débiteurs 210 10 200 150
Titres et valeurs de placement T passif
TVP (A) 200 - 200 150 Crédit d’escompte 80 120
TVP (B) 100 20 80 80 Crédit de trésorerie 20 110
T Actif
banque 300 - 300 500
TOTAL 9970 2108 7862 9198 TOTAL 7862 9198

TABLEAU DES RATIOS


RATIOS 2018 2019 Commentaires

99Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
EXERCICE 3:
La société AMINE située à Marrakech, est spécialisée dans le commerce des produits
Agro-alimentaire. Dans le but d'une analyse financière, son directeur financier vous soumet un certain
nombre d'informations:
Bilan au 31/12/2019
ACTIF PASSIF
Frais préalables au démarrage 30 000 Capital social 1 000 000
Frais d'augmentation du capital 10 000 Primes d'émission
Frais d'acquisition des immobs 7 500 Réserve légale 100 000
Brevets, marques, droits … 25 000 Réserves facultatives 39 000
Fonds commercial 100 000 Report à nouveau (SC) 43 000
Terrains bâtis 200 000 Résultat net de l'exercice 220 000
Agencement aménagement terrains 100 000 Subventions investissement 40 000
Bâtiments 400 000 Provisions pour investis
Constructions sur terrains d'autrui 40 000 Emprunts Etab de crédit 130 000
Agence aménage constructions 20 000 Avance reçue et CC bloqués 40 000
Installations techniques 50 000 Frs d'immobilisations 30 000
Matériel et outillage 35 000 Dépôts et caut reçus 3 000
Emballages récup identifiables 15 000 Provisions durables pour R C 20 000
Matériels de transport 200 000 Ecart de conversion passif
Matériel Mobilier de bureau 20 000 Fournisseurs 70 000
Matériel informatique 30 000 Fournisseurs - effets à payer 35 000
Immob corporelles en cours 10 000 Client - avances et acomptes 5 000
Avance /commandes d'immob corp 2 000 Rémunérations dues personnel 16 000
Prêts au personnel 8 000 CNSS 4 000
Dépôts et cautionnements versés 4 000 Etat, IR 10 000
Créances immobilisées 6 000 Cpte courant associé créditeur 20 000
Titres de participation 30 000 Dettes acquisition d'immob 7 500
Ecart de conversion actif immob Comptes de régul - passif 2 500
Marchandises 255 000 Autres Provisions pour R C 40 000
Fournitures de bureau 1 000 Ecart de conver passif (circul)
Emballages perdus 7 000 Crédits d'escompte 3 000
Frs - avances acomptes 2 000 Crédits de trésorerie 1 000
Clients 60 500 Banque (SC) 6 000
Clients douteux 3 000
Clients - effets à recevoir 20 000
Avances et acomptes au personnel 5 000
Subventions d'investi à recevoir 40 000
Etat - Crédit de TVA 2 000
Compte courant associé débiteurs 1 500
Créances sur cessions d'immob 4 500
Comptes de régularisation - actif 1 000
Titres et valeurs de placement 100 000
Ecart de conversion actif circulant
Chèques en portefeuille 5 000
Banque (SD) 25 000
Caisse 10 000
TOTAL 1 885 TOTAL 1 885 000
000

100Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Informations complémentaires :

Eléments d’Actif Montant Information


Frais préalables au démarrage 30 000 Actif fictif
Frais d’augmentation du capital 10 000 Actif fictif
Frais d'acquisition des immob 7 500 Actif fictif
Brevets, marques, droits … 25 000 La valeur de la Marque est estimée à 40 000
Fonds commercial 100 000 La valeur du Fonds commercial est estimée à 75 000
Terrains bâtis 200 000 La valeur actuelle est de 150% de leur valeur brute
Agencement aménagement terrains 100 000 Valeur réelle
Bâtiments 400 000 La valeur actuelle est de une fois et demi leur VNA
Constructions sur terrains d'autrui 40 000 Valeur réelle
Agence aménage constructions 20 000 Valeur réelle
Installations techniques 50 000 La valeur actuelle est de 80% de sa VNA
Matériel et outillage 35 000 L’amortissement réel s’élève à 10000 et non pas 12000
Emballages récup identifiables 15 000 Un lot totalement amorti peut être cédé à 1500
Matériels de transport 200 000 La valeur actuelle est de 80% de la VNA
Matériel Mobilier de bureau 20 000 La valeur est sous estimée de 2000
Matériel informatique 30 000 La valeur est surestimée de 4000
Immob corporelles en cours 10 000 Valeur réelle
Avance /commandes d'immob corp 2 000 Prévoir annulation de 40% sans restitution
Prêts au personnel 8 000 1 000 à encaisser dans 3 mois
Dépôts et cautionnements versés 4 000 Moins de 20% suite au changement de prestataire
Créances immobilisées 6 000 30% à encaisser dans 4 mois
Titres de participation 30 000 Titre Nombre Px Achat Cour actuel
Jibal 100 250 260
DARI 30 200 195
Ecart de conversion actif immob
Marchandises 255 000 Stock est estimé à 90% de sa valeur dont 25% sécurité
Fournitures de bureau 1 000 Prévoir un stock outil de 300
Emballages perdus 7 000 Un lot de 1500 est sans valeur
Frs - avances acomptes 2 000 Des avances à un fournisseur 1200 sont renouvelables
Clients 60 500 *Des factures pour 20 000 peuvent être cédées à des
sociétés de factoring
* Une créance TTC de 6000 n’est plus encaissable.
Une provision de 50% a été constituée en N-1
Clients douteux 3 000 Le recouvrement de 2 000 est jugé lointain
Clients - effets à recevoir 20 000 Les effets bancables sont plafonnés à 6000
Avances et acomptes au personnel 5 000 Valeur réelle
Subventions d'investi à recevoir 40 000 30% peut faire l’objet de renonciation
Etat - Crédit de TVA 2 000 Valeur réelle
Compte courant associé débiteurs 1 500 Valeur réelle
Créances sur cessions d'immob 4 500 Le recouvrement de 3 000 est jugé à plus d(un an
Comptes de régularisation - actif 1 000 Valeur réelle
Titres et valeurs de placement 100 0 400 seront négociables à long terme. Le reste est
facilement négociable à 850.
Ecart de conversion actif circulant
Chèques en portefeuille 5 000 1500 à caractère à plus d’un an
Banque (SD) 25 000 Valeur réelle
Caisse 10 000 Valeur réelle

101Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Informations complémentaires :

Eléments du Passif Montant Information


Capital social 1 000 000
Primes d'émission
Réserve légale 100 000
Réserves facultatives 39 000
Report à nouveau (SC) 43 000
Résultat net de l'exercice 220 000 - Le résultat sera affecté comme suit : 30 % réserves,
40% aux dividendes et le reste à reporter ;

Subventions investissement 40 000 Prévoir IS de 30% sur Subvention d’investissement


Provisions pour investis
Emprunts Etab de crédit 130 000 20% des de emprunts sont remboursables dans 6 mois
Avance reçue et CC bloqués 40 000
Frs d'immobilisations 30 000 Une dette de 14 000 va être relayée par un emprunt à
court terme
Dépôts et caut reçus 3 000
Provisions durables pour R C 20 000 Des provisions pour risques de 8 000dh sont fondées et à
échéance lointaine.
Le reste de la provision est injustifié;
Ecart de conversion passif
Fournisseurs 70 000 Une dette fournisseur de 60 000dh est à échéance de 14
mois;
Fournisseurs - effets à payer 35 000
Client - avances et acomptes 5 000
Rémunérations dues personnel 16 000
CNSS 4 000
Etat, IR 10 000
Cpte courant associé créditeur 20 000 75% fera l’objet d’une conversion à long terme
Dettes acquisition d'immob 7 500 5000 est exigible à plus d’un an
Comptes de régul - passif 2 500
Autres Provisions pour R C 40 000 Une provision pour risque de 5 000 dhs est sans objet et
une provision pour charge de 12 000dhs correspond à
une provision pour impôt non déductible exigible en N+1
Ecart de conver passif (circul)
Crédits d'escompte 3 000
Crédits de trésorerie 1 000
Banque (SC) 6 000
TAF : 1) Présenter le Bilan Fonctionnel au 31/12/2019 (3 masses à l’ACTIF et 3 masses au PASSIF)
2) Présenter Evaluer l’équilibre financier au 31/12/2019 ?
3) Présentation du Tableau de Retraitements et Redressement?
4) Présentation du Bilan Financier (condensé en valeur et en %) au 31/12/2019 ?
5) Evaluation de l’équilibre financier et Calculer et commenter les ratios:
Ratios Ese Secteur Commentaire
Autonomie financière : Capitaux propres/Financement permanent
Capacité d’Endettement : Total dettes/Passif
Capacité de remboursement dettes à CT : Dette de financement / CAF
Liquidité générale : Actif circulant/Passif circulant
Liquidité réduite : Actif circulant- stocks/Passif circulant
Liquidité immédiate : Disponibilité/Passif circulant

Ratio de degré d’intégration : valeur ajoutés / Production


Ratio de productivité du personnel : valeur ajoutée/ Effectif moyen

102Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
CHAPITRE 3 : LA TECHNIQUE D'ANALYSE FINANCIERE PAR LES RATIOS
I- Définition et utilité des ratios:
Un ratio est un rapport entre deux grandeurs significatives. Il exprime leur importance relative et permet
de mesurer la relation qui existe entre ces deux grandeurs. Les deux grandeurs doivent être sélectionnées sur la
même base pour qu'elles puissant être cohérentes (homogènes). Le ratio est exprimé soit sous forme d'un indice
soit sous forme d’un pourcentage.
Utilité : Les ratios permettent:
- D'établir des liens entre les deux grandeurs
- D'étudier l'évolution dans le temps de ces grandeurs
- De procéder à des comparaisons financières entre les entreprises de même secteur
- Des analyses statiques et dynamiques de la gestion de l’entreprise, de sa structure financière et de sa
rentabilité.
II- Les ratios de structure financière:
Ils sont calculés à partir des postes du bilan. Ils sont importants dans la mesure où leur valeur relative rend
comparable la structure financière des entreprises quelles que soient leur tailles.

103Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

104Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

105Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

106Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

107Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

108Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

109Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

110Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

111Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

112Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

113Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

114Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

115Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
CHAPITRE 4 : TABLEAU DE FINANCEMENT :
I- Définition et objectifs du tableau de financement::
Le TF est un état de synthèse qui explique les mouvements ou les variations d’emplois et de
ressources/ de la situation financière de l'entreprise survenus pendant un exercice comptable.
Le TF est établis à partir de 2 bilans de fin d’exercices successifs.
Le TF permet :
- Les réalisations d’investissement et des désinvestissements ;
- Les moyens de financement utilisés pour financer les investissements ;
- Expliquer et analyser l’évolution financière et patrimoniale;
- Recenser les emplois nouveaux et les ressources nouvelles ;
- Décrire la variation FRF; BFG et la TN;

II- Présentation du tableau de financement:


Le modèle normal du tableau de financement propose par le PCM comporte deux tableaux :
- Le tableau de synthèse des masses du bilan TSMB ;
- Le tableau des emplois et ressources TER.
1- Le tableau de synthèse des masses du bilan:
Ce tableau permet de mettre en évidence les variations constatées entre deux exercices qui
correspondent soit à des emplois financiers, soit à des ressources de financement.
- Emploi correspond à toute augmentation d'actif ou toute diminution du passif: toute opération qui
requiert un décaissement des fonds (sortie de l’argent)
- Ressource correspond à toute augmentation du passif ou toute diminution de l’actif: toute opération
d'encaissement des fonds (entrée de l’argent)

Établi à partir des valeurs nettes de 2 bilans fonctionnels successifs avant la répartition des résultats

TSMB permet d’expliquer l’évolution de l’équilibre financier et de la situation patrimoniale de


l’entreprise.

116Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
EXEMPLE
EXEMPLE 2 : Tableau de synthèse des masses du bilan

Actif N N+1 Passif N N+1


Actif immobilisé 5 750 6 575 Fin permanent 6 250 6 750
Actif circulant HT 3 000 3 425 P Circulant 3 750 3 500
Trésorerie Actif 1 500 1 250 Trésorerie Passif 250 1 000
TOTAL 10 250 11 250 TOTAL 10 250 11 250

N+1 N Emplois Ressources


+ Financement permanent 6 750 6 250 …….. 500
- Actif immobilisé 6 575 5 750 825 ……….
= Fonds de roulement fonctionnel 175 500 325 ………

+ Actif circulant HT (4) 3 425 3 000 425 …….


Passif circulant HT (5) 3 500 3 750 250 ……..
= Besoin de financement global -75 -750 675 ………
= Trésorerie nette = 250 1250 …….. 1000

TAF : Compléter et commenter le TBSM?

2- Le tableau des emplois et des ressources:


Il s’agit d’un tableau visant à interpréter les variations trouvées dans le tableau de synthèse des
masses du bilan. Il est constitue de quatre masses fondamentales :
- Les ressources stables de l’exercice ;
- Les emplois stables de l’exercice ;
- La variation du besoin en fonds de roulement ;
- La variation de la trésorerie nette.

117Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
3- Analyse des emplois et des ressources:
A- Les ressources stables :
- L'autofinancement: constitue le surplus monétaire généré par l'activité principale de l'entreprise et
conservé durablement pour assurer le financement de ses activités. Il est égal à la différence entre la
CAF et les dividendes. La CAF peut être calculée par deux méthodes différentes : soit a partir du
résultat net, soit a partir de l’excédent brut d’exploitation.
- Les cessions des immobilisations corporelles, incorporelles et financières (titres de participation
et les titres immobilisés) : on retient les prix de cession. Ces cessions apparaissent au niveau du CPC
en produits non courants (PCI). On peut calculer le prix de cession à partir de la formule suivante :
+/- value de cession= prix de cession – VNA (avec VNA = V0 – cumul d’amortissement)
Il ne faut pas donc inscrire au tableau des emplois et des ressources la valeur d’origine des
immobilisations cédées.
- Les réductions des immobilisations concernent les récupérations sur les prêts immobilisés
(montants reçus pendant l'exercice sur prêts accordés à des tiers), sur créances rattachées à des
participations, sur dépôts et cautionnement versés…
Exemple
Cession d’un camion acquis à 350 000 Dh on retient les prix de cession 45 000 dans le tableau des
au prix de 45 000Dh emplois et ressources. Car c'est le prix de cession qui
constitue une ressource définitive pour l'entreprise.
Cession d’un camion acquis à 700 000Dh; VNA = VO – Cumul des amort = 700 000 – 440 000 =
amorti pour 440 000 Dh et la plus value est 260 000Dh; Plus value = +36 000 = PCI – VNA
36 000Dh PCI = +36 000 + VNA = 36 000 + 260 000 = 296 000Dh
Cession d’un terrain acquis à 100 000Dh; Le terrain est élément non amortissable donc VNA=VO
la moins value est 12 500Dh Moins value = - 12 500 = PCI – VNA
PCI = -12 500 + 100 000 = 87 500Dh
Remboursement d’un prêt immobilisé de on retient la partie des amortissements (24 000) des prêts
24 000Dh et des intérêts courus de 1600dh. immobilisés dans le tableau des emplois et ressources/
réduction sur créances immobilisées.
Recouvrement d’une créance financière : on retient 24 500 dans le tableau des emplois et
24 500Dh ressources/ réduction sur créances immobilisées.
Cession des 2000 actions TP entraine une Les TP sont éléments non amortissables donc VNA=VO
plus value de 6000 DH, la valeur plus value = 6 000 = PCI – VNA
d’acquisition 10 000Dh PCI = 6 000 + 10 000 = 16 000Dh
Les augmentations de capitaux propres: il s'agit de toute augmentation du capital en numéraire
et en nature ainsi que les primes d'émission et de fusion,
NB: L'augmentation par incorporation des réserves/ conversion des dettes ne constitue pas une
ressource, puisqu’il s’agit d’un virement de poste à poste.
Augmentation du capital = Capital (N) + primes d’émission ou de fusion (N) - Capital (N-1) +primes
d’émission ou de fusion (N-1)- Montant des incorporations des réserves au cours de l’exercice (N)
- Les augmentations des capitaux propres assimilés (subventions d'investissements reçus ou à
recevoir) = Subventions d'investissements reçus – reprises sur subventions d’investissement).
Exemple
L’augmentation de capital par apports nouveaux 40 40 000 + 14 600 = 54 600 c'est une ressource pour
000 en numéraire et 14 600dh en nature l'entreprise/ augmentation de capital social
L’augmentation de capital social par incorporation des Rien à signaler dans le tableau des emplois et
réserves 20 000Dh et par la conversion des dettes 8 ressources puisqu’il s’agit d’un virement de poste à
000dh poste passif.
Le capital social au 31/12/N-1 : 160 000dh SI – SF = 180 000 – 160 000 = 20 000Dh donc
Le capital social au 31/12/N : 180 000dh l'augmentation de capital social au cours de l'exercice
N est de 20 000Dh il faut retenir dans le tableau des
emplois et ressources la partie de l'augmentation par
apports nouveaux...
118Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================
===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
- L'augmentation des dettes de financement: il s'agit des nouveaux emprunts à plus d'un an, des
avances, des dettes, des dépôts et cautionnement contractés au cours de l'exercice.
Dettes en (N) = Dettes (N-1) + augmentations – remboursements
Quand il s'agit d'emprunts obligataires, la somme à retenir est le montant versé par les obligataires
(nombre d'obligation x prix d'émission), les primes de remboursement des obligations sont exclues.
Exemple
Souscription d’un nouvel emprunt 25 une ressource pour l'entreprise/ augmentation de DLT
800dh
L’emprunt AEC au 31/12/N-1 : 20 Augmentations = Dettes en (N) - Dettes (N-1) +
000dh; L’emprunt AEC au 31/12/N : 30 remboursements = 30 000 + 8000 – 20 000 = 18 000dh
000dh et Remboursement de 8 000Dh représente une ressource pour l'entreprise et 8 000Dh c'un
emploi.
B- Les emplois stables:
- Les acquisitions d’immobilisations: il s'agit de nouvelles acquisitions des immobilisations
incorporelles, corporelles et financières (y compris les immobilisations produites par l'entreprise pour
elle-même). Ces nouvelles acquisitions doivent être retenues par valeurs brutes d’entrée.
Immobilisations brutes (N) = Immobilisations brutes (N-1) + Acquisitions – Cessions (valeurs brutes)
- L'augmentation d'immobilisations concerne les nouvelles prêts immobilisés, créances rattachées
à des participations, dépôts et cautionnements versés, créances immobilisées et créances financières
diverses.
Nature Valeurs 31/12/N-1 Augmentations Diminutions 31/12/N
brutes (acquisitions) (cessions)
Frais 40 000 6 500 ……….. 46 500
préliminaires
Terrains 25 000 00 10 000 15 000
Cession d'un terrain au prix de 6 000Dh et pas d'acquisition.
Construction 400 000 210 000 210 000 400 000
L'entreprise à acquis une nouvelle construction. Elle a cédée une autre acquise 210
000dh au prix de cession de 25 800dh.
ITMO 92 000 83 000 35 000 140 000
Acquisition d'un matériel pour 83 000, cession d'un autre amorti pour 22 000Dh la plus
value est 1 800Dh.
Titres de 350 000 370 000 140 000 580 000
participation
Acquisition de 800 titres et cession des autres au prix de 170 000dh la valeur
d'acquisition de ces titres 140 000dh.
Prêts 400 000 120 000 60 000 460 000
immobilisés
Remboursement d'un prêt immobilisé et souscription d'une somme 120 000dh.
- Le remboursement de capitaux propres correspond à des réductions (ou retrait) de capital, qui
se traduisent par des sorties monétaires. De ce fait, en sont exclues les réductions de capital pour
imputation de pertes.
Exemple
Le remboursement de 120 000 de capital social aux C'une ressource de financement emplois stables
associés /réduction des capitaux propres
Réduction de capital pour imputation de pertes 23 Rien à signaler car cette réduction est exclue
780Dh. des réductions de capital
- Le remboursement des dettes de financement correspond aux remboursements des emprunts,
avances, dépôts et cautionnements, et dettes diverses de l'entreprise
Dettes en (N) = Dettes (N-1) + augmentations – remboursements

119Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Exemple
L’emprunt AEC au 31/12/N-1 : 40 000dh; Remboursement = 40 000 + 4000 – 30 000 =
L’emprunt AEC au 31/12/N : 30 000dh et un 14 000Dh / réduction des dettes de financement
nouveau emprunt de 4 000Dh
- Les immobilisations en non-valeur : toutes les augmentations des non valeurs, Les primes de
remboursements des obligations sont exclues puisqu’elles sont déjà retranchées des emprunts
obligataires.
- Les variations du BFG et la TN: Ces deux masses sont reportées en emplois ou en ressources à
partir du tableau de synthèse des masses du bilan.

Application 1 Au 31/12/2016, l’entreprise AMINE met à votre disposition les documents et les
informations complémentaires suivantes :

2- Informations complémentaires :
- La CAF de l’exercice 2016 s’élève à 102000dh
- Distribution de 20000dh à titre de dividendes au cours de l’exercice 2016;
- Augmentation du capital par apports nouveaux ;
- Engagement de 4000dh des frais préliminaires ;
- Acquisition d’une nouvelle construction pour 80000dh et cession d’une autre acquise pour
30000dh au prix de 26000dh ;
- Cession d’une ancienne machine acquise pour 10000dh au prix de 2000dh et acquisition d’une
autre au prix de 110000dh ;
- Cession des titres de participation au prix de 12000dh. Pas d’acquisition ;
- Récupération de 4000dh d’un cautionnement ;
- Pas de souscription d’un nouvel emprunt durant l’exercice 2016 ;
TAF : Etablir le tableau de financement de l’entreprise AMINE pour l’exercice 2016 ?

120Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
La correction de l'application 1

121Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Application 2 Les bilans de l’entreprise AMINE sont les suivants :

Autres renseignements relatifs à l’exercice 2016:


• Augmentation de capital par incorporation de réserves: 3 000dh et par apports en espèces
• Distribution de dividendes : 440 Dh
• Il n’y a pas eu de « reprises de provisions »
• Emprunt à moyen terme: souscription d’un emprunt de 1 500dh
• Mouvements d’immobilisations.
- Terrain : cession à prix de 750dh d’un terrain.
- Bâtiments : acquisition d’un bâtiment, pas de cession.
- Matériel :
• Acquisition d’une machine
• Cession d’un matériel : valeur d’entrée : 2 750dh ; amortissements : 1 790dh ; prix de
Cession : 695dh
- un cautionnement a été remboursé à l’entreprise.
Travail à faire: Etablir le tableau de financement de l’exercice 2016.

122Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
1) Tableau de financement :
N 2016 N-1 2015 Variation
Emplois ressources
Financement permanent 15 940 17 080 1 140
Actif immobilisé 10 912 8 658 2 254
Fonds de roulement fonctionnel 5 028 8 422 3 394
Actif circulant hors trésorerie 10 980 9 970 1 010
Passif circulant 7 202 2 578 4 624
Besoin de financement global 3 778 7 392 3 614
Trésorerie nette 1 250 1 030 220
ANNEXES
1) Tableau des immobilisations : VALEURS BRUTES
Immobilisations N-1 Augmentation Diminution N
Frais préliminaires 230 120 Emploi en NV - 350
Terrains 2 340 00 320=VNA=VO de terrain cédé 2 020
PCI = 750 Rce/cession ICorp
Construction 3 510 430 Acq Icorp - 3 940
Matériel 5 200 SI+Acq =Cess +SF 2 750 VO 7 340
Acq = 7340+2750- Cumul d’amort = 1790
5200 VNA = 2750-1790 = 960
4 890 Acq Icorp PCI= 695 Rce/cession ICorp
Autres créances 740 -- 60 Récupération sur créances 680
immobilisées immobilisée :Rce

2) Tableau des amortissements :


Immobilisations N-1 Augmentation/ Dotations Diminution/ Cumul des Immob N
cédées
Frais préliminaires 42 36 - 78
Construction 980 370 - 1350
Matériel 2 340 1790+1990- 2340 = 1440 Cumul d’amort = 1790 1990
Dotations durables sur amortissement des immobilisations corporelles = 36+ 370+1440 = 1846
3) Tableau des provisions :
Eléments N-1 Augmentation / Dotations Diminution/ Reprises N
Marchandises 190 410 190 410
Clients et comptes rattachés 120 60 - 180
Provisions durables pour risques et 340 250 - 590
charges
Dotations durables sur provision pour risques et charges 250
ANNEXE 1 : TABLEAU DE CALCUL DE L'AUTOFINANCEMENT :
Signe Eléments Montants
+ Résultat net de l'exercice 2016 +1 420
+ Dotations d'exploitation durables (1) +1846+250
+ Dotations financières (1) -
+ Dotations non courantes(1) -
- Reprises d'exploitation(2) -
- Reprises financières(2) -
- Reprises non courantes(2) (3) -
- Produits des cessions d'immobilisations -(750+695)
+ Valeurs nettes d'amortissement des immobilisations cédées 320 +960
= Capacité d'autofinancement (C.A.F) 2016 3 351
- Distribution de bénéfices / RT NET 2015 440
= Autofinancement (A.F) 2 911

123Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Augmentation de capital social = SF – SI = 10 200 – 6000 = 4 200 ==== 3000 par incorporation des
réserves et le reste par apports nouveaux = 4 200 – 3000 = 1 200 === C’une ressource /
l’augmentation des capitaux propres.

EMPLOIS RESSOURCES
I RESSOURCES STABLES DE L'EXERCICE (FLUX) 7 116
AUTOFINANCEMENT = CAF – Divides
Capacité d'autofinancement 3 351
- Distribution de bénéfices
-440
CESSIONS ET REDUCTIONS D'IMMOBILISATIONS
Cessions d'immobilisation incorporelles
Cessions d'immobilisation corporelles 750 + 695
Cessions d'immobilisations financières
Récupérations sur créances immobilisées 60
AUGMENTATION DES CAPITAUX PROPRES ET ASSIMILES
Augmentation de capital, apports 1 200
Subvention d'investissement
AUGMENTATION DES DETTES DE FINANCEMENT 1 500
(Nettes de primes de remboursement)
II – EMPLOIS STABLES DE L'EXERCICE (FLUX) 10 510
ACQUISITIONS ET AUGMENTATIONS
D'IMMOBILISATIONS
Acquisitions d'immobilisations incorporelles
Acquisitions d'immobilisation corporelles 4890 + 430
Acquisitions d'immobilisation financières
Augmentation des créances immobilisées
RMBOURSEMENT DES CAPITAUX PROPRES
REMBOURSEMENT DES DETTES DE FINANCEMENTS 5 070
EMPLOIS EN NON-VALEURS 120
III – VARIATION DU BESOIN DE FINANCEMENT GLOBAL 3 614
IV – VARIATION DE LA TRESORERIE NETTE 220
TOTAL GENERAL 10 730 10 730

124Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
EXERCICE 1
AMINE est une société anonyme spécialisée dans la fabrication des ordinateurs portables. En
vue de l’analyse du bilan, la société met à votre disposition les bilans au 31/12/2018 et 31/12/2019.
Les informations complémentaires relatives à l’exercice 2019 sont :
- L'entreprise a acquis une nouvelle construction. Elle a cédée une autre acquise à 85 000dhs. La
moins value correspondante s'élève à 3000dhs. les dotations qui correspondants aux
amortissements des constructions, au cours de l'exercice 2019, s’élèvent à 15 000dhs.
- L’entreprise à acquit une nouvelle machine à 70 000, En contre partie elle a cédée une ancienne
dont la plus value correspondante s’élève à 2 000 dhs. les dotations aux amortissements du
matériels et outillage pour l’exercice 2019 s’élèvent à 40 000dhs.
- Titres de participation acquisition de 800 titres, cession des autres au prix de 42 000dhs, la valeur
d’acquisition de ces titres (vendus) s’élèvent à 33 600dhs.
- Acquisition d’un nouveau terrain à 125 000 et la cession d’un autre a entrainé une plus value de
5 000DHS.
- Prêts : l’entreprise a remboursé un prêt, en contre partie elle a prêté une somme de 50 000dhs
pour une durée d’un an et 4 mois.
- Un nouvel emprunt à été souscrit au 31/12/2019 et le remboursement de montant 172 000Dh.
- L’assemblée générale de la société a été réuni le 09/08/2019 et décide de répartir le bénéfice net
comme suit : 60 000 sous forme des dividendes, 500 sous forme de report à nouveau et doter le
reste aux réserves.
T.A.F :
a) Compléter le tableau des immobilisations, des amortissements et des provisions (voir
annexe? (6PTS)
b) Calculez la CAF ? (4PTS)
c) Etablir le tableau de synthèse des masses du bilan? (4pts)
d) Etablir le tableau des emplois et ressources ? (8pts)
e) Commentez le tableau de financement ? (4pts)

ANNEXE
actifs 2018 Passifs 2018
Bruts Amort/pro Nets
Frais préliminaires 20 8 12 Capital social 700
Fonds commercial 110 - 110 Réserves 263,2
Terrains 400 - 400 RAN +0,4
Constructions 350 200 150 Résultat net +80,5
Matériel de transport 560 220 340 Emprunt A E 361
I.T.M.O 180 80 100 Provision durables pour 3,6
Prêts immobilisés 75 - 75 risques
Titres de participation 88 - 88 Fournisseurs 189,7
Stocks M premières 50 - 50 Etat créditeur 101,1
Stocks des produits finis 44 - 44 Crédit d’escompte 15
Clients et Comptes rattachés 102 0,5 101,5
Autres débiteurs 15,2 - 15,2
Titres de placements 3 - 3
Banque 225,8 - 225,8
Total 2223 508,5 1714,5 1714,5

125Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
Actifs 2019 Passifs 2019
Bruts Amort/prov nets
Frais préliminaires 26 13 13 Capital social 950
Fonds commercial 110 - 110 Réserves 183,2
Terrains 435,5 - 435,5 RAN 0,9
Constructions 369 195 174 Résultat net 187,6
Matériel de transport 560 300 260 Emprunt A E 309
I.T.M.O 195 85 110 Prov durables pour risques 4,3
Prêts immobilisés 110,2 - 110,2 Fournisseurs 25,1
Titres de participation 154,4 - 154,4 Etat créditeur 105,7
Stocks M premières 58 - 58 Crédit d’escompte 10
Stocks des prod finis 40 - 40
Clients et C R 140,8 0,5 140,3
Autres débiteurs 13,3 - 13,3
TVP 2 - 2
banque 155,1 - 155,1
Total 2369,3 593,5 1775,8 TOTAL 1775,8
ANNEXES
4) Tableau des immobilisations :
Immobilisations 2018 Augmentation Diminution 2019
Frais préliminaires 20 6 ENV 26
Fonds commercial 110 - - 110
Terrains 400 125 VO acq immob corp 89.5 =VO = VNA 435.5
PCI = 5+89.5 = 94.5
Construction 350 104 85 = VO 369
VNA = 85-20 = 65
PCI = -3+65 = 62
Matériel de transport 560 - - 560
ITMO 180 70 55=VO 195
VNA = 55-35 = 20
PCI = 2+20 = 22
Prêts immobilisés 75 50 Emploi / Aug / C immob 14.8 Rce récu/ C immob 110.2
Titres de participation 88 100 33.6 = VO= VNA 154.4
PCI = 42
Acquisitions des immob corp = 125 +104 +70 = 299
Acquisitions des immob financières = 100
Augmentation des frais p = emploi en NV = 6
Augmentation des créances immobilisées = 50
Récupération des créances immobilisées = 14.8
Cession des immobilisations corp = 94.5 +62 + 22 = 178.5
Cession des immobilisations financières = 42
5) Tableau des amortissements :
Immobilisations 2018 Augmentation/ dot Diminution 2019
Frais préliminaires 8 5 - 13
Construction 200 15 Cumul 20 195
Matériel de transport 220 80 - 300
Installations techniques mat et outillages 80 40 Cumul 35 85
Dotations durables/ amortissements des immobilisations = 5+15+80+40 = 140
VNA = 89.5 + 65 + 20 + 33.6 = 208.1
PCI = 178.5 + 42 = 220.5

126Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
6) Tableau des provisions :
Eléments 2018 Augmentation Diminution 2019
Clients et comptes rattachés 0.5 - - 0.5
Provisions durables pour R/C 3.6 0.7 - 4.3
Dotations durables pour risque et charge = 0.7
ANNEXE 1 : TABLEAU DE CALCUL DE L'AUTOFINANCEMENT :
Signe Eléments Montants
+ Résultat net de l'exercice 187.6
+ Dotations durables 140+0.7
- Reprises durables 00
- Produits des cessions d'immobilisations 220.5
+ Valeurs nettes d'amortissement des immobilisations cédées 208.1
= Capacité d'autofinancement (C.A.F) 315.9
- Distribution de bénéfices (Bénéfices mis en distribution) 60
Rt Net 2018 =
= Autofinancement (A.F) 255.9

7) Tableau de financement
2019 2018 Variation
Emplois Ressources
Financement permanent 1635 1408.7
Actif immobilisé 1367.1 1275
Fonds de roulement fonctionnel 267.9 133.7 134.2
Actif circulant hors trésorerie 253.6 213.7
Passif circulant 130.8 290.8
Besoin de financement global 122.8 -77.1 199.9
Trésorerie nette 145.1 210.8 65.7
EMPLOIS RESSOURCES
I RESSOURCES STABLES DE L'EXERCICE (FLUX)
AUTOFINANCEMENT 315.9
Capacité d'autofinancement
- Distribution de bénéfices -60
CESSIONS ET REDUCTIONS D'IMMOBILISATIONS
Cessions d'immobilisation incorporelles
Cessions d'immobilisation corporelles 178.5
Cessions d'immobilisations financières 42
Récupérations sur créances immobilisées
14.8
AUGMENTATION DES CAPITAUX PROPRES ET ASSIMILES 150
Augmentation de capital, apports
Subvention d'investissement
AUGMENTATION DES DETTES DE FINANCEMENT (Nettes de primes de 120
remboursement)
II – EMPLOIS STABLES DE L'EXERCICE (FLUX)
ACQUISITIONS ET AUGMENTATIONS D'IMMOBILISATIONS
Acquisitions d'immobilisations incorporelles
Acquisitions d'immobilisation corporelles 299
Acquisitions d'immobilisation financières 100
Augmentation des créances immobilisées
50
RMBOURSEMENT DES CAPITAUX PROPRES
REMBOURSEMENT DES DETTES DE FINANCEMENTS 172
EMPLOIS EN NON-VALEURS 6
III – VARIATION DU BESOIN DE FINANCEMENT GLOBAL 199.9
IV – VARIATION DE LA TRESORERIE NETTE 65.7
TOTAL GENERAL

127Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
EXERCICE 2 Les informations tirées des états synthèses de la société AMINE au titre de l’exercice 2020 sont :
ELEMENTS Montants
Financement permanent - Capitaux propres :(Pour l’exercice 2019 : 2 000 000) 2 600 300
- Dettes de financements :(Pour l’exercice 2019 : 971 000) 1 083 000
Résultats - Résultat net de l’exercice 2020 : 428 000
- Résultat net de l’exercice 2019 : 426 800
- Répartition des bénéfices :
Eléments 2019 2020
- Réserves : 20 000 60 000
- Report à nouveau 10 000 68 000
- Dividendes : 396 800 300 000
Augmentation du capital - Par apports nouveaux : 800 000
- Par incorporations des réserves : 200 000
- Frais d’augmentation du capital : 35 000
Augmentation des - Nouvelle camionnette pour la distribution : 690 000
immobilisations
- Cout partiel d’une machine en cours de fabrication : 120 000
Mouvements des dettes de - Souscription d’un nouvel emprunt : 200 000
financements
- Remboursement de l’ancien emprunt : 99 900
Mouvements des créances - Encaissement d’un prêt au directeur commercial 16 000
immobilisées
- Aux amortissements : 344 800
Dotations d’exploitation - Aux provisions durables pour risques et charges : 7 000
- Aux provisions pour dépréciation des créances : 4 000
- Sur provisions durables pour risques et charges : 26 000
Reprises d’exploitation et - Sur provisions pour dépréciation des titres de placement : 2 000
financières :
- Valeur d’origine : 200 000
- Terrain aménagé - Prix de cession : 450 000
Cession des immobilisations - Valeur d’origine : 720 000
- Machine de - Prix de cession : 200 000
production
- Cumul des amortissements : 388 800
Subvention d’investissement - Inscrites au compte des produits et charges : reprises sur
subvention d’investissement reçues en 2010 :
200 000
TRAVAIL A FAIRE
1) Donner la définition et l’utilité de tableau de financement ? (4 pts)
2) Calculer et commenter la capacité d’autofinancement ? (Annexe 1) (6 pts)
3) Calculer et commenter : le fond de roulement fonctionnel ; besoin de financement global et la trésorerie nette ?
(Voir annexe 2 tableau de synthèse des masses du bilan) (6 pts)
4) Compléter le tableau des emplois et ressources ? (Annexe 3) (8 pts)
5) Compléter le tableau des ratios? (Annexe 4) (6pts)

128Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
ANNEXE 1 : TABLEAU DE CALCUL DE L'AUTOFINANCEMENT :
Signe Eléments Montants
+ Résultat net de l'exercice
+ Dotations d'exploitation (1)
+ Dotations financières (1)
+ Dotations non courantes(1)
- Reprises d'exploitation(2)
- Reprises financières(2)
- Reprises non courantes(2) (3)
- Produits des cessions d'immobilisations
+ Valeurs nettes d'amortissement des immobilisations cédées
= Capacité d'autofinancement (C.A.F)
- Distribution de bénéfices (Bénéfices mis en distribution)
= Autofinancement (A.F)
ANNEXE 2 : TABLEAU DE SYNTHESE DES MASSES DU BILAN:
2020 2019 Variation
Emplois Ressources
Financement permanent 3 683 300 2 971 000
Actif immobilisé 1 425 000 1 472 000
Fonds de roulement fonctionnel
Actif circulant hors trésorerie 1 178 800 1 027 200
Passif circulant 280 100 266 600
Besoin de financement global
Trésorerie nette
ANNEXE 3 : TABLEAU DES EMPLOIS ET RESSOURSES:
EMPLOIS RESSOURCES
I- RESSOURCES STABLES DE L'EXERCICE (FLUX)
AUTOFINANCEMENT
Capacité d'autofinancement :
- Distribution de bénéfices :
CESSIONS ET REDUCTIONS D'IMMOBILISATIONS
Cessions d'immobilisation incorporelles
Cessions d'immobilisation corporelles
Cessions d'immobilisations financières
Récupérations sur créances immobilisées
AUGMENTATION DES CAPITAUX PROPRES ET ASSIMILES
Augmentation de capital, apports
Subvention d'investissement
AUGMENTATION DES DETTES DE FINANCEMENT
II – EMPLOIS STABLES DE L'EXERCICE (FLUX)
ACQUISITIONS ET AUGMENTATIONS D'IMMOBILISATIONS
Acquisitions d'immobilisations incorporelles
Acquisitions d'immobilisation corporelles
Acquisitions d'immobilisation financières
Augmentation des créances immobilisées
RMBOURSEMENT DES CAPITAUX PROPRES
REMBOURSEMENT DES DETTES DE FINANCEMENTS
EMPLOIS EN NON-VALEURS
III – VARIATION DU BESOIN DE FINANCEMENT GLOBAL
IV – VARIATION DE LA TRESORERIE NETTE
TOTAL GENERAL
ANNEXE 4 : TABLEAU DES RATIOS :
Ratios Formules 2019 2020 Commentaire
Solvabilité générale
Financement
permanent
Autonomie financière

129Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====
LA CORRECTION
1) Donner la définition et l’utilité de tableau de financement ? (4 pts) voir cours.
2) Calculer et commenter la capacité d’autofinancement ? (Annexe 1) (6 pts)
ANNEXE 1 : TABLEAU DE CALCUL DE L'AUTOFINANCEMENT :

Signe Eléments Montants


+ Résultat net de l'exercice 428 000
+ Dotations d'exploitation (1) 351 800
+ Dotations financières (1) ---
+ Dotations non courantes(1) ---
- Reprises d'exploitation(2) 26 000
- Reprises financières(2) ---
- Reprises non courantes(2) (3) 200 000
- Produits des cessions d'immobilisations 650 000
+ Valeurs nettes d'amortissement des immobilisations cédées 531 200
= Capacité d'autofinancement (C.A.F) 435 000
- Distribution de bénéfices (Bénéfices mis en distribution) 396 800
= Autofinancement (A.F) 38 200
1) Calculer et commenter : le fond de roulement fonctionnel ; besoin de financement global et la trésorerie nette ?
(6 pts)

ANNEXE 2 : TABLEAU DE SYNTHESE DES MASSES DU BILAN:


2020 2019 Variation
Emplois Ressources
Financement permanent 3 683 300 2 971 000 ---- 7 123 000
Actif immobilisé 1 425 000 1 472 000 ---- 47 000
Fonds de roulement fonctionnel 2 258 300 1 499 000 ---- 759 300
Actif circulant hors trésorerie 1 178 800 1 027 200 151 600 ----
Passif circulant 280 100 266 600 ---- 13 500
Besoin de financement global 898 700 760 600 138 100 -----
Trésorerie nette 1 359 600 738 400 621 200 -----
1) Compléter le tableau des emplois et ressources ? (Annexe 3) (8 pts)

ANNEXE 3 : TABLEAU DES EMPLOIS ET RESSOURSES:


EMPLOIS RESSOURCES
II- RESSOURCES STABLES DE L'EXERCICE (FLUX)
AUTOFINANCEMENT 38 200
Capacité d'autofinancement : 435 000
- Distribution de bénéfices : 390 800
CESSIONS ET REDUCTIONS D'IMMOBILISATIONS
Cessions d'immobilisation incorporelles
Cessions d'immobilisation corporelles 650 000
Cessions d'immobilisations financières
Récupérations sur créances immobilisées 16 000
AUGMENTATION DES CAPITAUX PROPRES ET ASSIMILES
Augmentation de capital, apports 800 000
Subvention d'investissement
AUGMENTATION DES DETTES DE FINANCEMENT 200 000
II – EMPLOIS STABLES DE L'EXERCICE (FLUX)
ACQUISITIONS ET AUGMENTATIONS D'IMMOBILISATIONS
Acquisitions d'immobilisations incorporelles
Acquisitions d'immobilisation corporelles 810 000
Acquisitions d'immobilisation financières
Augmentation des créances immobilisées
RMBOURSEMENT DES CAPITAUX PROPRES
REMBOURSEMENT DES DETTES DE FINANCEMENTS 99 900
EMPLOIS EN NON-VALEURS 35 000
III – VARIATION DU BESOIN DE FINANCEMENT GLOBAL 138 100
IV – VARIATION DE LA TRESORERIE NETTE 621 200
TOTAL GENERAL 1 704 200 1 704 200

130Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

131Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

132Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

133Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

134Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

135Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

136Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

137Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================


===ISGI MARRAKECH =======================MODULE : DIAGNOSTIC FINANCIER ====

138Page =========================F : SARHANI ABDELKARIM ========================

Vous aimerez peut-être aussi