Vous êtes sur la page 1sur 16

éfe la structure ee rlonosph~re,

leur portée sur les ondes courtes


est très réduite. Ainsi, par exem-
ple, cette portée des parasites, qui
n'est même pas de 50 km. sur
25 m. de longueur d'onde, pas-
se à 100 km. pour 115 m., 1.000
km. pour 2.000 m.; 2500 km .
• RENFORCEMENT ET EVA- pour 10.000 m. et 3.000 km.
NOUISSEMENT DES ONDES pour 25.000 m. de longueur d'on-
Une curieuse constataticm a de. Les parasites nocturnes sont
fait l'objet d'une communication affaiblis par la densité électrG-
récente de M. MlI1Jrain à l'Acadé- nique trop faible de I·ionosphère.
mie des Sciences. Les éruptions
chromosphériques, plus vulgaire- • LA REPARTITION DES BAN-
ment connues sous le nom de ta- DiS D'ONDES METRIQUES
ches solaires, ont une influence C'est en forgeant qu'lon
non négligeable sur la propaga- On sait que, depuis des mois,
la Federal Communications Com- devient forgeron •.•
tion des ondes. Elles produisent
notamment. du fait des radiations mission ales Etats-Unis procède à C'EST EN CONSTRUI-
ultra-violettes qu'elles émettent, l'élaboration des nouvelles bandes SANT VOUS.M~ME
des troubles de I·ionosphère. Mais, de fréquences. DES POSTES que velus
tandis que les ondes courtes su- \1 faut trouver de la place pour
toutes ces radiocommunications, deviendrez un radiotech-
bissent cie ce fait un évanouisse-
ment bref, tes ondes longues, de et ce n'est pas une mince affaire. nicien de voleur.
10.000 à 20.000 m., subissent même en s'étendant vers les on- Suivez "os cours tecfa..
exactement dans le même temps des métriques. La Commission niques et pratiques Fior
un renforcement 1 . .. attendait le résultat des expérien-
ces entreprises sur les oncles ul- correspondance
e LE PROCES DE LA B.B.C. tra-courtes. en vue de se pronon-
La presse britannique fait le cer sur l'attribution des band",s Cours de tous degr. :
pr.ocès de la B.B.C., dont les au- de 44 il 108 mégacycles.. C'est du Monteur-Dépann4M1r
maintenant chose faite.
diteurs critiquent les programmes.
La modulation de fréquences
à l'ingénieur.
Pas assez de variétés. trouvent-ils.
Plus ça change et plus c'est la mê- avait reçu trois bandes : 50 A 68,
me chose 1 Toujours ces program- 68 à 86 et 84 à 102 mégacycles. 'DOCUMENTATION GRATUm

~~
mes tout faits d'inspiration lon- Mais il est apparu que la pre-
donnienne et centralisatrice. Man- mière souffrait trop des parasites
que d'aération et de folklore pro- des ondes sPatiales; que la se-
vincial. Absence d'une libre con- conde sen't inutilisable la plu-
currence génératrice d.. progrès. part du temps. Les émissiClns de
Distillation de crédits insuffisants. l'ionosphère brouillent de 140 à
La politique fait sentir son jeu et 180 heures par an les réceptions OFESSIONNEL POLYTECHNIQUE
J'on se moque de l'auditeur. Con- normales d'une station de 50 kw Il, RUE CHALGRIN A PARIS (XVI')
clusion : remettre la radio entre sur 58 mégacycles. Pour l'onde
les mains d'organisations plus de 84 mégacycles, le brouillage s'étendre prov:soirement sur Ia~. FAUT.IL CRAINDRE
n'est plus que de quelques di-zai- bande de 106 à 108 mégacycles,
souples. dont la prospérité soit
fonction du plaisir qu'elles pro-
cureront au public.
nes d'heures par an. Seulement,
il existe 4CQ.OOO propriétil;re, de
réservée aux fac-similés. dé-
finitive, la répartition des ondes
"ri L'IMPORTATION
AMERICAlifIll.
postes à m(,aulation de fr~wen­ mélangées se présente comme Aux Etats-Unis. le présiderrt do
,e PARASITES ET LONCUEUR ce susceptibles d'être /lccordés S.Jlt : la Westinghouse • déel.ré que
D'ONDE sur 42 à 50 mégacycles. Aussi Amateurs : sa à 54 mégacy- les fabrications d'après-gUI,.,. •
On sait que les parasites at- conservera-t-on provisoirement la cttr' vendraient au prix d·svNlt........,.
mosphériques sont ':1eilucoup plus bande de 42 à 44 mé!<>3cycles Stations privées : 42 à 44 et et. si possible. moins dl.... qUOi.
gêl'lants sur les grandes ondE's que pour permettre l'utilisatior"l de 72 à 76 mégacycles; que les prix de revient ~ 1ft
lur les ondes courtes. Cela pro- leurs postes. En outre, la modula- Télévision : 44 à 50, 54 à 72 augmentation.
vient du fait qu'en raison même tion de fÏ'équence est autorisée à et 76 à 88 mégacyc:les;
Modulation de fréq.Jence : 88 • CONTRIBUTIONS Paul LA
à 92 mé'8Cyclas (bande éducati- RECHEIlCHE SC:IENT"TQft

LE HAUT· PARLEUR J!~~~~~~~t ~~~~I~~~N


ve), 92 à 106 mégacycles (ban.
de commerciale) ; Sur une proposition d. Lord
Fac-similés : 106 à 108 mé,a- Barney. un.; imposition d. 1 G,\
serait faite sur le chiffr .. d·affai.

_ .0.
cycle ••
SOMMAIRE Administ.rateur res des industries britanniques.
• NORMALISATION DES pour obtenir les fonds n'eessa;.
de ce numéro GeorgesVENTILLARD res à la subvention des labora-
FREQUENCES D'ESSAI
DES HAUT-PARLEURS toires an~lai$. existant ou à c:r'"
• L.. poete. d, la MlIItary Pour arriver à faire des me- ...'II ..III1I'.,IIII...IIIIIIIIIII..... IIII.lIlfI."11I.... ", •••
Pollci. Direction- Rédaction sures comparables et à s·enten.
• Oour. él'mentalr. d. radio.
• Un ",onolamp. bl •• llle pour
PARIS dre sur le sens de ces mesures.
débutante. 25, rue Louis-le-Grand les aCOusticiens ont proposé d'.- TOUT LE MA.Ttll.llL l.AJ~
• L'''I.tolr. d. la télé.r.phle. dopter comme fréquences nonna.
Tel. OPE. 89·62. C.P. Paris 424·19 pour 111 ODn.tru.tlon
• La pa.. . ••
• PeUl "Iotlonnalr. radie.
Jeun.. élletrl- Prevaaolrement BI .. Mensuel
les pour les essais de haut-par- et le Depannagt
Ieurs celles de la gamme des phy- lIaectrol,tIQUe4 • erae PIC'. up

-
01en8.

-
Le 1" et 15 d. chaque mel. siciens (uts à l'octave: 32. 128, Trall$Ioa • H.P. • Oadra", • 0 y
• Notre courrl.. t •• "nlqu •• 512, 2.048 p.s.). Cependant, la Potent.iO!l'lètrea •
commission des haut-parleurs a
Petit Q!.atérlel .Iectrlque
Ch..... . etc".
- PUILICITI ~ ~ABONNEMENTS---- retenu la série de 100. 400 et
SOCIETE AUXILIAIRE France et Coloni .. 1.600 p.s.. comme étant plus RADIO VOL TAIIRE
DE PUBLJOTE Un an 12.4 No,) 110 fr. pratique. du f.eit de l'adoption
'our toute 1. publicité. s'.dro... r : Peur les changements dfadres- quaSi-universelle de la fréquence n5, av, '-edru-ROIlt" Parlft Xl'
'.1, rue Mentma.t •• , Par l,-2'
(Té', QUT. 18-$0)
ae. prière de joindre 5 frs. en
timbre, et la dornler. bande.
de 400 pour les essais des haut- T~I~\!II"ne 1 HOY V."
Miltro : VOL IIIIH8
parleurs de cinllma et de r.di.a-
phonie. ,..• • • puae... RMi'
r"" Quelques développements de la radio amer.ca.ne . . . .,i ,. .
1

1A
PRES avoir fourni, en matière de radio, un Quatre nouvelles stations vont ~tre édifiées par =
effort exceptionnel et inoui pour le temps la R.C.A. à Philadelphie, Bardentown, Tenmile
de guerre, les Américains ne songent pas Run et Cam den pour expéri.menter les radiocom-
du tout à se reposer sur leurs lauriers. Bien munications à large bande sur de8 canaux de fré-
au contraire. En ce moment, ils sont tout à la c re- quences multiples. Ce8 essais permettront de faire
conversion ». ['étude des effets de la propagation sur une seule
Il y a le8 programmes classiques, comme ceuxl onde porteuse centimétrique, non seulement jus-
qui consl.stent à fabriquer à nouveau des séries qu'à l'horizon, mais au-delà de cette limite théo-
d'appareils émetteurs et récepteurs pour la radio- rique. Les savants détermineront l'effet du jour et
diffusion et les radiocommunication8 courantes. de la nuit, des conditions atmosphériques et météo-
Mais ce qu'il y a de plu8 intéressant, ce sont jus- rologi.ques, des influences magnétiques,
tement les programmes qui 80rtent de l'ordinaire, ,Les applications à la navigation aérienne sont
les applications nouvelles, les conceptions osées et devenues classiques. Cependant les lignes aériennes
téméraires. des Etats-Uni8 consacrent 500 millions de dollars
En matière de télévision, nous avons signalé et à l'étude d'applications nouvelles: émelteurs-récep-
développerons ultérieurement la stratovision. Nous teurs de fac-similés; radiocommunications à impul-
n'y insisterons pa8 pour aujourd'hui, bien qu'il sion8; enregistrement automatique de la position'
,'agisse certainement de l'entreprise la plus extra- atterrissage automatique; avertz8seurs du type ra:
ordinaire qui se puisse actuellement concevoir. dar, etc .••
Mais la télévision américaine, après être restée Le ballon libre conserve son avantage•.• pour la
longtemp8 expérimentale, est en passe de devenir stratosphère! Une station de T.S.F. portative à mo-
réellement industrielle et commerciale. Sans doute dulation de fréquence vient d'être montée par le
'on expansion a-t-elle été ,retardée par la guerre. Laboratoire des rayons cosmiques de l'Université
Mais elle rattrape le temps perdu - si l'on peut de Chicago à bord d'un ballon libre. L'objet de cet
dire. L'autre jour, M. Folsom, vice-président de la appareil est d'explorer la stratosphère dans un
R.C.A., n'a-t-il pas annoncé que d'ici six mois, cette rayon de 500 km. autour de la ville et d'y faire des
société construirait toute une gamme de postes ré- mesures de radiations cosmiques. ~
cepteurs de télévision dont les prix s'échelonne- Descendons du ciel sur la terre où nous allons ~
raient de 200 à 400 dollars. Hélas, je n'ose plus voir les nouvelles applications de la radio aux télé- 3
traduire en francs français ..• cela fait de trop gros communications. :1
! chiffres depuis la dévaluation. Mais, peu importe! C'est d'abord la Compagnie des autocars de Vir- ~
Ce qu'il U a d'intéressant, c'est que, suivant le pri.x ginie-Maryland qui vient d'équiper l'une de ses voi- ~
qu'on y met, les dimensions de l'image varient de- tures avec un poste émetteur-récepteur à modula- ;
pui8 le format de la carte postale, ou presque lion de fréquence, qui reste en liaison constante ;
(10 cm. X 12 cm.) jusqu'à celui de la feuille de quo- pendant tout le trajet, avec le bureau central d; :1
tidien! En ce dernier cas, l'image n'est plus regar- la Compagnie, à Arlington. Les essais ont été des i
dée sur le fond du tube cathodique, mais sur un plus encourageants: le service est très amélioré ~_:
écran mural sur lequel elle est projetée" exacte- par cette liaison, qui permet en outre d'assurer des ~
ment comme un film de cinéma. M. Folsom a ajouté secours et des dépannages dans les meilleures con-
que l'an prochain - 1947 - verrait le grand départ ditions. ~
de la télévision. Actuellement, il y a déjà aux Etats- Et no.us terminerons par les chemins de fer, qui ~
nis trois réseaux de télévision. Mais ils seront bien- ont décidément adopté la radio. Plusieurs douzai- ~
Mt beaucoup plus nombreux, si l'on en juge d'après nes de projets sont en cours d'exécution sur les ~
les demandes d'ouverture de stations en instance divers réseaux américains. D'ici quelques années, =
devant la commission: environ 130 sollicitations! plus de 40.000 postes de T.S.F. auront été installés ~
En attendant, les stations anciennes changent d!1 ns les chemins de. fer, aussi bien postes porta- ~
leur8 longueurs d'onde, pour passer des anciens tifs que postes mobiles et postes fixes. Les loco- ==_;1:

canaux aux nouveaux. motives, les automotrices, les wagons de voyageurs ~


Quant aux récepteurs de radio, une nouvelle' en seront équipés. Et il est probable qu'avec l'aug-
mode est apparue: celle qui consiste à recouvrir mentation du parc roulant, le nombre des postes
prévus sera très largement dépassé. Il s'agit bien fi
leurs chdssis d'une couche de vernis c fungicide ~. entendu, d'installations à ondes courtes, entre 30 ~
C'est ainsi qu'on procède aux usines de Cam den de 2 000 é ::
la Radio Corporation, sana doute pour combattre et. m gahertz, ce qui fait entre 10 m. et 15 cm. ~
les moisissures? ,••, dt! longuelfr d'?nde. Pour les ondes centimétriqlles,~=_:= :~=
on emplOie, bien. ente~du, la modulation de fré- ::
On ne parle déjà plus de radio aux Etals-Unis: quence. Elle a fait flores dans cette application. en
tout est à l' « élrctronique ». A Syracuse, dans dépit des travaux d'art de la voie: les ondes pas-
le New-Jersey, la General Eleclric Co vient de con- sent à travers tranchées et obstacles de toute es-
centrer toutes ses installations de fabrications pèce, même à travers le tunnel le plus long ... du ~
d'appareils à haute fréquence dans un vaste «parc monde, évid~mment. Il est plu.s q'!e probable oue, _;~
électronique», parc agréablement dessiné, dans sous peu d années, ces appllcatlona ferrovia1res ;;
lequel ses trouven! disséminés les pavillons cor- seront généraUsées et que des bandes de longueur ~
respondant aux diverses productions. Fort iolie d'onde spp('in!rs seront attribuées aux chemins de -
réalisation, au demeurant: il n'en coMe que la fer ê
bagatelle de 10 millions de dollars. • Jean ..Qabrlel POINOIGNON i
~11'''''IIIIIIIIIIIIIIIIUIIIIIIU''I1I1I1I''''III''''''''''I1I1I1II1I1'UIlIIIII''"UII''1I1 ~
..u, • ,... 1
...... IIIIIIIIUIlIlIIl' .. I............ IIIIIIIIIIII .. 1I1I1I1I11I1I1I11I1I111111I1I1I1I1I11111I 1I11I1 .. 1I1I1I1I1I1I11I1I11I.. lIlnIIlIlIlIlIlIIlIUIlUIlIUJlIIIIIII......

...:;:.::;a;=5!i:5=5ii52!i!5iE!!SSiiEiEiiiEiEiiii:'!eaœE52!i5i&aae_S5=ii:i:!iiiiii!iZiEiiSiii:1i .N~ '58 .... ".ut·~.,


"1CIE..i!.:;:
Les Postes de la Military poIree]

Les postes émetteurs~récep­ bolte inférieure contient un vi- tient l'émetteur et le récepteur l'aide du premier inverseur, on
leu:r'6 d~~ 1eeps de la Military breur fonctionnant sur 6 ou 12 sur le même châssis. vérifie : 1° La tension anodique
rolice fonctionnent suivant la volts continus provenant de la La commutation s'opère entre de l'émetteur: 2° La tension fi-
Douvelle technique, dite à « mo- batterie de la voiture. Un sys- les boîtes d'alimentation et le lament du récepteur; 3° L'émis-
dulation de fréquence ». tème de barrettes interchangea- poste lui-même par des cordons sion correct.e dans l'antenne et
L'armée américaine emploIe bles permet de modifier ce vol- à broches se vissant l'un dans 4° En dernière position, l'état
deux sortes d'appareils : les tage - les jeeps ayant des l'autre. L'alimentation peut se de marche de l'émetteur"
types 509/510 et 508/528/538. batteries de 6 volts et les auto- faire sur la voiture à l'aide du A l'arrière du coffret, une sor-
Ces différents numéros dési- mitrailleuses des batteries de 12 vibreur ou à terre, en déplace- tie par vis et écrous moletés
ment un ensemble complet volts. ment, à l'aide de la boUe piles. permet la connexion, soit d'un
lIomprenant un émetteur, un ré- La boite intermédiaire con- L'emploi et la manipulation fil d'antenne, soit d'une antenne
cepteur et, éventuellement, un tient 2 pUes, l'une pour l'émet- sont très simples 1 à droite, un télescopique fixée directement
Interphone. teur (150 et 7,5 V.) et l'autre potentiomètre à interrupteur sur la vis.
Nous étudierons aujourd'hui pour le récepteur (90 et 1,5 permet la mise en marche com- Voyons maintenant la partie
Ile type 509/510, qui est employé volt), ainsi que du petit maté- plète et le réglage de puissance technique 1
également sur certaines automi- riel : clé de réglage, combiné de la réception ; à gauche, un 1° La boUe-vibreur JI'a rien
trailleuses de patrouilles. Les (micro, écouteurs), micros sé- inverseur sert au réglage de de IIpécial au point de vue nou-
automitrailleuses dites "de com- parés et écouteurs minuscules l'appareil. Au centre, un deuxiè- veauté. EUe se compose d'un vi-
znandement • comportent un en- s'insérant dans des casques en me inverseur permet de faire breur VBIB fournissant de l'al-
eemble 508/528/538 et un émet- cuir, pile de polarisation de re- fonctionner l'émetteur et le ré- ternatif, qui est redressé à l'aide
teur-récepteur normal à modu- change, fil d'antenne et antenne cepteur sur des fréquences préa- d'une valve CK 1005. Le filtrage
lation en amplitude, type BC télescopique. Les piles d'alimen- lablement réglées. A l'extrême est assuré par une chaine d.
J93 ou BC 506, que nous étu- tation 90-1,5 dite IliA 40 et 150- gauche, on trouve deux jacks selfs et de condensateurs, et le
lUerons plU8 tard. 7,5, dite BA 39, sont seules fi- pour la fiche· du micro (fiche courant HT est régularisé à l'ai-
L'ensemble 510, qui est une xées à demeure et reliées Il la inférieure) et celle des écouteurs de d'un tube au néon VR 9030.
IJ1odifi.cation du 509, est compo- bolte. supérieure par un cordon (fiche supérieure) (fig. 1). Au- Le chauffage des filaments de
'" de trois bottes métalliques caoutchoutâ. dessus, un mUUampèremètre per- l'émetteur et du récepteur eat
lermées par un couvercle. La La dernière bolte, enfin, con- met de contrôlM rémission. A aasur6 dlrectemeDt en oontlnu

IOhéma de prlnolpe de l'ensemble

.................... -
émetteur-récepteur 609 /1510

i'fI:iiS? if ; j i! ë j : t =jijjË Ê j'ë : =: n:: sa! j; ; 51 i


par la batterie 6 ou 12 volts de commande du tube llmiteur de de la modulatrice. Sa grille triode, tend à maintenir con..
la voiture. Dans le coffret se (lLN5) ·dont la fonction .at d'c\- re~oit la tension de sortie de tante la fréquence d'émlssloDlo
trouvent auui un vibreur et un liminer les variations d'ampli- l'amplificatrice lLH4 du récep- et le courant venant du micro"
bloc de condensateurs de re- tude du signal injecté. A la sor- teur et la tension audible dis- à travers son transfo, module
change. tie, le courant est pratiquement ponible au secondaire du trans- la fréquence d'oscillation par la
à un niveau constant et, les formateur microphonique. II en fréquence microphonique.
2 0 L'émetteur-récepteur com- pointes de tension étant élimi- résulte une variation de capacité
porte 13 tubes, dont voici les La sortie de l'oscillatrice est
nées, le signal est envoyé au du circuit oscillant et, par con- couplée Il l'étage dit " tampon _,
fonctions 1
qui réalise un doublage de fré-
Int~rrllp!~lIr et quence, et la sortie de cett.
a) Récepteur 1 YDlllmt rec~pull" lampe (1291), se trouve elle-
Amplillcatrice HF lLN5 pen- même reliée A la grille de l'am-
tode;
Modulatrice lLC6 heptode;
~Mil": pIifcatrlce de puissance (1291).
Cet étage fonctionne en push-
Oscillatrice Il cristal 1299 t&- rull et est accordé sur le second
trode; hannonique de la première 1291
doubleuse. La neutralisation est
l" Amplificatrice MF lLNI assurée par deux capacités va-
pentode: riables Il air de 5 pF. Ainsi, la
2" Amplificatrice lLN5 pento- fréquence d'émission est egaIe
de; à l'harmonique 4 de l'oscilla-
Tube limiteur 1LN5 pentode; trice de l'émetteur.
Tube discrimlnateur 1294 dio- La sortie de la 1291 de puis-
de: sance est couplée Il l'antenne 6:
travers une self à prises perm'ct..
Détectrice - préampliltlcatrlce tant de s'accorder au mieus.
lLH4 dlode-trlode; suivant la fréquence et l'anten.
Amplificatrice BF 1299 tétro- ne employée.
de, Pour terminer, nous donnons
sur la fi.gure 2 le schéma de
Il) Emetteur 1 principe de l'appareil.
Modulatrice 1299 tétrode; Nous n'avons pas indiqué les
circuit dlscrimlnateur, qui com- séquent, une variation de la fré- filaments des lampes, ni les con.
OsciIIatrice 1299 tétrode; prend: un transformateur, une quence d'émission. nexions entre les différents
Tube doubleur 1291 double diod,~ 1294 et les éléments dio- Une partie ùu signal de l'émet- pointa II· mesurer et le commu-
triode HF: des de la 1LH4. teur est envoyée llU récepteur et tateur qui permet de brancher
Amplltlcatrice de puissance Les diodes et le transformateur contrôlée par le quartz. Aussi le miIliampèremètre sur ces
1291 double triode HF. sont combinés en push-pull, et. longtemps que la fréquence mêmes points. Mals les vaJeul'll
A la sortie, on retrouve la fré- reste dans la limite de con- sont exactes et les branche-
La réception se fait au cas- quence du signaI MF. Si ce si- trÔle ùu dis.:riminateur et de ments primordiaux sont repré-
que, ce qui explique l'emploi gnaI est sur 2.880 kc /5 l fréquen- l'amplificatrice 1 LH4, un si- sentés.
pour l'arnpliflctation BF finale, ce d'étalonnage du récepteur), gnal, produit dans la partie G.-R. JAMAIS
d'une tétrode servant aussi Il les tensions de sortie des deux
l'oscillation. diodes s'annulent, et aucune 111111 ... 111111111111111111111 .. 11111111111111111 .... 111111 ..... 1111(1111U ....... IIIIU .. IIIIII.IIIIIIIIIIIII.IIIIIII ... III . . . . . .

La gamme des longueurs d'on- tension n'apparaît sur la catho-


de couverte. va de 10 m. 71 Il de de la 1294, qui, par contre,
15 mètres, soit de 20.000 kCIS Il est positive si la fréquence du
27.900 kc/s, et l'interchangeabi- algrull est inférieure Il 2880 et
lité des fréquences est assurée négative si elle est supérieure
grâce Il 80 quartz montés sur Il cette valeur.
broches, et s'adaptant aussi facl-.
lement qu'une prise de courant Quand un signal modulé en
ordinaire 1 fréquence est reçu, la tension
de s<lrtie des diodes fait varier
A) Réi:epteur. - Le récepteur la fréquence autour de la MF
est un superhétérodyne avec con- et donne naissance au signal
trOle de l'oscillation par cristal. détecté, qui est amplifié par la
n permet aussi, en plus de ses lamp,e de sortie et envoyé Il tra-
fonctions normales, le contrÔl" vers un transformateur aux
automatique des fréquences de écouteurs.
l'émetteur.
La tension du discrimlnateur
Le signal d'antenne est appli- est expédiée de la même façon
qué Il la grille d'entrée de la Il la grille de la partie triode
HF (1LN5) Il travers un con- du tube préamplificateur 1LH4.
densateur de 50pF au mica, puis Le courant de sortie amplifié est
amplifié et envoyé Il la grille de appliqué Il la grille modulatrice
la modulatrice (lLC6). Le troi- de l'émetteur.
sième harmonique de l'oscilla-
teur A quartz est injecté dans B) Emetteur. L'émetteur
la grille mélangeuse de la mo- comprènd un modulateur, un os-
dulatrice. La fréquence du cris- cillateur. un étage tampon ou SANS QVITrBR .
tal est calculée en soustrayant doublleur et un étage amplifica- votre BltIPLOI Atrt:1BI.;
la fréquence intermédiaire de la
fréquence da signal, et en divi-
teur final.
La lampe oscillatrice est spé- prf!parea-_..... "._Ir.'
sant le résultat par trois. A la cialement conçu·e pour la stabi- hECTRO.MfcniCIEII D·AtIA"'"
sortie de la 1LC6, la fréquence lité des hautes fréquences sous
Intermédiaire est égale Il la fré- température élevée. Ces fréquen- PILOTE AVIATEUR ou
quence du signal moins le troi- ces sont déterminées par un cir- RADIO-NAVIGANT
sième harmonique de l'oscilla- cuit oscillant double et par la
teur. Cette tension est amplifiée modulatrice (1299). L'effet de
par deux étages composés de ce tube SlJI' loi fréquence d'os- MONTEUR-DEPANNEUR RADIO.
deux tubes 1LN5 et de trois cJ.lWJ.1'J est semblable à celui TECHNICIEN.
transformateurs MF et est en- que nous avons indiqué plus CHEF-MONTEUR.
luite envoyée à la grille de haut pour la grille de comman-
SOUS-INGENIEUR RADIO,
.... 1111... 111111 .. 111 ...... 111 ... ,11111111111 ........ 11111111111................. 11111 ....... uu ............ IIIIII .............. ,11I
INGENIEUR RADIO ou
CHIF DESSI.NATEUR, INDUSTRIR
RADIO-HA.RINO
POSTES - PIECES DETACHEES CROS - DETAIL
TOUT POUR L·AMATEUR
TEL. : 14, RUE BEAUQRE~.LL.
VAUGIRARD 16-65 PARIS·XV·
~.................................. PUBL. RAPY
S'; ; ; :; :;; Si;:;; :: ;m; ô" " 'ô;;;;;;;: ; " ; " ":": : Ô ; ;;2':;': :ô: ;:;::==;; ; ;; : ,.. 0 7S8 • La Haut-farl.ut • Pa. . .
. . . 11

DE
par Michel ADAM
:.... lngénieur E. S. E.

CHAPITRE IV fer, la propagation des ondes tout de suite de cette remarqu'e ondes ou les ondes en COll-
-
permet de placer les d{'ux an- quelques conclusions à peu près rants. qui peut tour li. tour ca~
(Suits et fin) tenn'es dans l'air et à des mil- évidentes. ter les ondes ou les émettr.
liers de kilomètres l'une de En ce qui concerne les an- A vrai dire, l'antenne n'est pa'
MECANISME l'autre (fig. 22). tennes, on tendra d~ préférence seule à jouir de ces étrangCl
DE L'ACTION DES ONDES Mals le cas le plus intéres- leur nappe horizontalement. En propriétés, qu'elle part'lge d'ail.
Nous avons con.staté qpe le sant est saus conteste celui du tout cas, les antennes en nappe leurs plus OU moins 8lvec toua
eourant vertical à la descente de cadre récepteur, car le rôle joué horizontale auront snrtout les les résonatenrs.
l'antenne d'émission, formant effectivement par les descentes propriétes du condensatenr. Quoi de plus banlll qU'UA
circuit primaire de transforma- d'antenne est généralement né- Elles n'auront pas d'eff~t di- écla t de verre qui brUIe au la-
teur, émet des ondes magnétl- gligeable, au moins pour les rectif, c'est-Il-dire que l'orien- leil ?
ques horizontales et elŒ'eulaires. antennes basses. Comme l'Indi- tation de l'antenne de réC<'ption Pour le physicien, cet éclat
Ces ondes parviennent jusqu'à que la figure 28, le cadre joue par rapport à l'onde incidente de verre, c'est un carp:a qui ab-
Il'antenne de réception, et leur le rôle de circuit secondaire de n'aura qu'une faible importan- sorbe uue partie dea vibration.
force magnétique indult un réception, où les courants de ce, l'effet de condensateur se fai- lumineuses qu'il reçoit et qui
courant électrique dans la des- haute fréquence sont induits sant sentir pour cette onde élec- eU rilémet une autre lIartie.
cente de l'antenne de réception, par les ondes magnétiques. trique verticale, quelle que soit
formant le circuit secondaire du Vne remarqne en passant. l'orientation de la na ppe hori-
transformateur. Ainsi, nous rc- Nous constatons que, parmi les zonale, qui sera toujours per-
trouvons complet notre trans- systèmes récepteurs, les uus sé- pendiculaire à la force électrl·
formateltr, comme notre précé- lectionnent de préférence les que ..•
dent condensateur. Soulignons ondes électriques : ce sont les H en est autrement pour le
encore le progrès énorme réaUsé antennes en nappe. Les autres cadre. L'action inductive de~ on-
par les ondes dans ce domaine. témoignent une aff.. ction toute des magnétique~ ne peut s'y
Tandis que, dans les transfor- particulière aux onlles magné- faire sentir que dans la m<,sure
mateurs industI"ie'ls, les deux tiques : ee sont les cadres. Il où celui-ci est perpendiculaire Fig. 22. - Assimilation des descente.
suffit de regarder les quelques à la dIrection de l'onde. II faut de l'ant.nne d·émlsslon A et de l'an-
bobinage,s sont enroulés l'un \enfle' <18 réception Baux circuitl
aur l'autre, ~ur un noyau de figures de ce chapitre pour tirer donc réaliser les deux condi- primaire et secondaire t:1'UD même
tions suivantes: 1" le plan du transforma. tf'ur : l est le eourant
.1111111111 .... 11 ...... 1111111111111 ..... 111...... 111 ........... 1111111 .. 111111 .... ,11.n .... I1I ... IIIIIII.IIII ...... III .... III ... 1111 11 cadre devra être vertical Indu.(~t.eur. 1 est le courant induit,
2" il devra être orien- par les ondes magnétiques M.
té dans la direction depropa-

~~;I M~TITUT gation des ondes (afin d'être


perpendiculaire à la force ma-
Autre exemple : une plaque,
de photographie au'tochrome"

~
gnétique III). La figure 24 met
aLICTRO-RDIO en él"idence cette particularité
de la réception sur cadre.
Nous connaissons à présent le
Au moment de la prise de vue"
la lumière diffusée par l'Objel:
est venue former lUI' la plaque"
dan. la chambre noire, une ima··
RUE DE TEHE:RAN_ c pourquoi ~ de l'action des ge colorée qui a impreSiionn4~
ondes sur les antennes et les la pellicule sensible. Lorsqu••
prépare cadres •. la plaque est développtée et qJIltl
vous la regardu p&I" transpa-
PAR CORRESPONDANCE CHAPITRE V
rence, elle réémet, e~1 les fal-
li toutes les carrières de VIBRATION DES ANTENNES sant filtrer, ces mêml~1 rayontl
lumineux qu'elle a Jadls cap··
Dans le chapitre précédent,
L'eLECTRICIT~ :
tlés et qui viennent former ,up
nous avons expliqué le c pour- la rétine la même imaJlC en cou··
quoi • des actions radioélectri- leur dont vous avez: na,uère
ques, e'est--à-dire la rai son
RADIO d'être de ces actions impalpa-
bles qui se font sentir à tnvers
contemplé la réalité.

CINeMA - TILIYISION le vide le plus parfait. 11 nous


faut à présent entrer dans 1.
LA RESONANCE DUI PIANO
fond des choses et révéler le Encore une comparaison.
e comment ,. de ces actions
Frappez une touche du elavlelr
subtiles. d'un plana. L'inltrument fonç.·
Le moyen de saisir le méca- tionne comme émetteur d'ondell
nisme des ondes, c'est évidem- acoustiques et rend un SOIl
ment d'aller les interroger au d'une hauteur d1éterminée. prur
moment pJlécis où elles s'échap- exemple un mi. Laines à pré..
pent de nos émetteura et à sent votre piano au repos. Mai:.
]'Instant même ot!. el1el accou- chan tu fortement devant lui
rent à nos récepteurs. C'est lur la même note ml : vo~. en,·
donc l'antenne qui nous livrera tendez le. cordes t:orrespon.
ce secret, puisque ce modeste dantes du plana vibrer faible-
fU a'érlen est le trait d'union ment, paree. <\v.'e.Ue.t. 'Intrent ell
entre l'électricité captive dans résonance avec les ondes de vo-
les conducteurs et l'onde libre tre volx. Dans ce second cal, le
de l'éther, entre les systèmes piano fonctionne en récepteur
mécaniques et !électriques qui d'ondes.
composent nOI récepteurs, ou En général, le même oscllla.-
nos émetteu'rs et l'éther imma- teur, 1. même ol"gan,~ suscepU-
tériel. bill d. vibrer, peut fonctionner
Singulier appareil que cette suivant le cas en émetteur d'on-
antenne, me direz-vous. Orga- d .. ou en récepteur., Il u'y a
GRATUITEMENT ne hybride et, pOUl" ainsi dire, donc pas lieu de s'Honner si
Demandez-nous notre documentation et 1. amphibie,' doué d'une Inconce- notre antenne en CaU autant.
llv,. qui d'cid.ro d. yotr. cqrritr. vable réverslbllit6 qui lui per-
met. l aaClae, cl. cOAvWÜl" le.
Cette rilon.nce, qui pll"met
.... 4mette1.l!"a de fonc:t1oDDer en
covailt. • haute friquellO. ell .epteurl et 1ul'er.emeDt, elt
ë ÊËË 2ë i L : j n S:w :, :s
IN'ERCII MiSa EN JEU suDsfa'lteifs'O'fallte' quI lIlpare' lies ]~ NOTRE "c[}Icmt
T DANS LES ANTENNES annatures.
La portJée philosophique de
Or, pour accroltre l'énergie DE PREMIERE PAGB
électrique OU magnétique em- '--------~~:..::.:;::
ces propagations d'ondes dépas-
le de beaucoup les Jlmites de la da~sas~~é~o~~~~s~feeu:.<!~n;e~~ Rad 10 - con tr61 e hi Ppi qU8:
radiodiffusion. Imaginez une an- ch?lsf,r une substance appro- . On pient de mettre au int
tenne qui rayonne des ondes.
Ota vont Cq ondes , Vous me
direz qu'elles s<Jnt captées par
les antennes de réception : sans
prIée. On prend, par exemple,
un ;noyau de fer doux p.01R' la
bobIne, de~ la~es de mica, de
aux U.s.A. un dispoSitz'lPD
banal qui. comble d'aise les
filltes. Il ,,'agit d'un Il slême<
r::.
1"Ia. lI3. - Action des ondes magné-
doute. mais en si faible partie 1 veNe ou d ébonlte pDur le COD- qui permet d,e su'v 11 t'è
\Iqueg sur un cadre récepteur C. densateur, z re en z re-
La descente de l'antenne d'~mlsslon L'énergie captée pal' toutes les ment la course de chaque che-
A forme le primaire cl'un trans· antennes de réception possibles /XlIl. Pour cela, une /férie de ca-
forma teur clont le cadre est le se· est absolument infime, compa- bines d'enregistrement munies
condaire. L'Induction des forces ma· rée il l'énergie fémise par la sta- d'un panneau avant en verre
gnétiques sur le cadre ne se manl· sont utilisées.
feste que si son plan es, orienté tion. Il faut songer que, lors
verticalement dam la direction de d'une émission, le moindre Chaque reporter suit la COUl'-
la propagation. fil de fer, le moindre clou, le Be de BOn poulain avec une
moindre bout de métal, le plus paj.re de jumellea et la dlcriYJ
un curieux phénomène physique petit caillou, la ~lui modeste 1"Ig. 24.. - Les ondes magnétiques minutieuBement. Il ne l'eats
goutte d'eau recueIllent les on- n'al1S8ent que .ur le cadre placé plua, la co,:rs6 terminée, qu'à
tout à fait comparable au phé- da... la po.1 tlon 1 perpendiculaire
nomène de la sympathie dans des à leur passage et eutrent en aux ondes. mals non sur le cadre paB&er aur 1 antenne les di&quea
l'Qrdre moral. Une antenne d'é- vibration avec elles. II placé dans leur plan, du vainqueur et des c1tevall3l
mission est un peu comme une II nouslaut comprendre Il . - il placés 1
personne sympathique. L'activi- présent comment les ondes agis- Avec une antenne, OD peut !................ U ... UIlU .. UIl ............ ,.nlll .... n ... 'l
té qui .se manl,r.. ste en elle sous sent sur le collecteur d'ondes. employer ces proœdlés. Très

i ~.:~s:i~::;n.
fonne de vi,bration intérieure, Nous avons vu plus haut que étendue, l'antenne embrasse gé-
elle l'extériorise sous forme leur action était double et se néralement un grand volume
d'ondes. Nous avons tous cons- décomposait suivant une force d'air, qU'aD ne peut songer à _::i=_;

taté ce phénomène que la sym- électrique et une force magna- remplacer par de l'ébonite ou
llathie nous porte à être exubé- tique. Mais où ces forces se du fer 1 Comme les ondes sont verbales
rant, à nous confier aux autres, trouvent-elles et comment sont- réparties dans tout le volume de
il chercher il leu:r rendre servi-
ce, en un mot il irradier notre
elles localisées ? Puisqu'en cha-
que point de l'e~pace il existe
l'espace, c'est l'antenne la plus
étendue qui captera ou émettra
Chaque samedi, d. 14 h. ~ ao
personnalitlé, à faire en sorte au passage de l'onde une force le maximum d'énergie oscillan- à 16 h. 30 à nos bureaux, ~
que notre égoïsme naturel se électrique et une force magné- te. 25, rue Louis-Ie-Crand (Mé- ~
transforme en altruisme, qui
en est la plus noble expression.
tique, nous devons donc admet-
tre que ces forc,es et leurs
Nous touchons du doigt la
raison pour laquelle on donne tro Opéra), notre collabora- ~
D'autre part, les Ames sensi- actions sont localisées dans un aux antennes de grandes dimen- : teur Edouard JOUANNEAU;;
bles sont touchées de ces mar- volume, de même que l'énergie sions. L'énergioe qu'elles drai- § *e tiendra à la dispOlSiltion §
ques extérieures, de ces confi- de self-induction d'une bobine nent ou irradient est en raison
dences, de ces bonnes Intentions est emmagasinée dans tout l'es- directe du volume d'espace ~ de nos lecteurs ayant besoin ~
il leur égard. Elles les reçoivent
favorablement comme nous les
pace embrassé par cette bobine,
de même que l',ënergle potentiel-
qu'elles intéressent. Ce volume,
ç'est le produit de la hauteur j
d'ua renseignement, ê d'un ~
émettons nous-mêmes, elles ren- le d'Un condensateur est renfer- de l'antenne par la surface de conseil technique §.
trent en résonance avec nous. mfée dans tout le volume de la leur nappe. 11I ....... ,IIII ......... IIII1I .... 11 ... II1.I1I1I1 ........ lIl1l1r

11111111111 ....... 111111111111." ••• ,11111 ....... ,11111111111111111nU.,II.ItIlIlI.,1111111111111111111111111111".IIIIIIIIIII •• 1.111I ........... II1.III •• ' ....... IIII .....U ... Il •• 1111 ••• II ... II .. IIII ........ III1 .............. II. . III ................. 0 ...... nIR

QUELQUES APPAREILS INDISPENSABLES AUX DEPANNEURS ==:-.


SUPER-CONTROLEUR LAMPEMETRE ANALYSATEUR "MB n POLYMETRE TYPE 24
TYPE 24 NOUVEAU MODELE PERFECTIONNE OfFRANT LES AVANTACES SUIVANTS:
,. Lampe ftrifiée dans son fone-
Hcnnement 11<1"""";
20 Contrôle. séparés du débit pla-
" ... et du débit grille-écran;
3° L'lnYerseur permet le contrôle
da , , , _ multiples;
4° Conl'l'ôl. de. lampes et v.,lves
modernes « LOCTAL JO. sérH!s euro-
péennes et américaines ayant une ten-
sion de ehau,Hage de 45 à 50 volts;
Sa La """'u"' des tensions en Cou-
rant continu de 0 à 1.000 volis;
60 La mesu", des couraats de fuite
des col>denlatelllS chimiques;
o1Ippareil permettant dei _ _ dl 7 0 VétificatlOil des .&sistaœs, etc.,
0,2 volt il 750 volta et cie 40 .Iere- lte., et beauco.. d'autres Mriflca-
"mph il 7,5 ampères et plus. en em- P"-enNi dans un coHret pmi • tions loncuement énumérées d.>ns no- AppMeIIs cie mesure comporta,nt deux
ployant da NslstMlC81 extérieur.... dec ......_cle démontable. PRlX6 400 tre broch ..re Hdlniqu. adressée co.... ,,"lvaII_à"'... Calv<lnolllètre . . caudte
"' ..,nts ou u". pInce transtOl'fllllte.... Port et emballa., en lUS.· .... 5 fts .ft timbres. pour les mesures de tensions et d',nten-
Fonctionne
MtIf. en courant
Setlsibllitée continu et
: 3-30-150 alter-
mllllam-.. '::============================~ mes_
sités. Calvanomètre de et
.. réslst.lI<es droite pour les
cie CBpllClté.
..... 1,5-7.5 .mpè.....
Avec shunb 15-30-75-150 aftII)ères. BOITE DE MESURE
",",cHonne 8U1' coursab .'t-.tif et
continu. Protection des plvanomt'ffts
1,5-7,5-30-150-300-750 volts. 3 975 par wlets mét.. lliques. Prix 8 760
PrIx port et .mb••n plus..· UNIVERSELLE TYPE T. 6. port et emballa,e en plus.. •
BLOC-MULTIMETRI M. 30 Pour couranb cuntin. et altematlf. 37
..Ma>bIe cie ....... ft .t cie ré.ista,nces MICROAMPEREMETRE

i er.-
Italo",," _té ... contocteur. Permet la Mesul'll cles fntensltft (confinu .t .hmatif'
l'utilisation .·un
ml-......... mètAl
dué de 0 Il 500 eR ..ultimitAl li 50 oen-
7 _ibllitél d. 500 mlcrw li 10 _J>èNs;
2 0 M..u", des tentloM (2·.000 oh.... PM volt,
de 0 i
SIN'
500 à cadre moMie, pivotage
rubis nec correcteur cie ",,,.6ra-
ture et miroi,r anti,panll",... R. . . . 1
llbllltés.
Tensions en IlOntillu .t .ft alterMtif:
continu et altern.. tif) 5 oensi,bilit. cie 2 l 1.000 ""Ils; "'10. c.dran 100 m/m.
Prix port .t _bail. en plus • ~~
1 541:'
o à 1,5 yolls, 7,5 y011s, !l0 volts, 150 3° Mesure des résista ne.. (alimentation
Pli' pile de " v. S, 2 oensibiliNi. cIe,uls 1 ohm jus-
volis. 300 volts et 750 volts. qll'lo 15.000 ohms et cie 1.000 ohms à 1,5 ntéIohm;
l'nt.nsités en continu et en alterna- LISTE COMPLETE
tif : 0 Il 5.000 ohms, 50.000 ohms, 4 0 Mesu", des affaiblissements de ligne. 4 sensi-
500,000 ohm.. bilités cie -10 à +50 dB; de notre matériel disponible
Capacités en alt.rnatif (secteur 110 50 Mesure des QIIPacltés, li senslbilltée de 1/1.000 (pièces détachées, postes,
Y.' : 0,005 il 0,1- 0.005 •
0,5 il 10 mlcnlfarlds ...... •
13 000 mlcrofar" li 35 lIIicrofar", ,
appareils de mesure.
Prix port et emballa. . . . plul.
Notice contAI 2 ftancs eD timb ....
Prix port et ....b.I.... en p .... , _ _ -or"1. 7 .600 CONTRE 6 FR. EN TIMBRES

COMPTOIR MB RADIOPHONIQUE, 160, RUE MONTMARTRE, PARIS (2") C.C.P. Paris 443.39
CONSEILS PRATIQUES
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _·.~IIII11I11IIII1I1I1I1II1I11III11IIII1I1IF.
Il III Il!: -
Pour les jeunes débuianis

Récepteur monolampe bigrille


.Pour améliorer le rendement l'impression que votre poste est
du. collecteur d'oJ1ldes réparé 1 il fonctionne impertur- Après le poste à galène, le tement ou par l'intermédiaire
bablement pendant une heure, plus simple et le moins onéreux d'un condensateur de 100 ou 150
n faut prendre certaines pré- parfois. même plusieurs he,ures. des récepteurs à réaliser est le cm., pour obtenir u.ne améliora-
cautions lorsqu'on utilise un Et pUIS, crac 1 Le voilà qui récepteur monolampe avec bi- tion de la sélectivité.
réseau métallique quelconque bourdonne à nouveau. La détection (détection grille),
comme antenne sur un poste Il n'y a pas de doute : l'un grille, alimenté par piles.
« tous courants D. Le poste
La construction de ce petit se fait par la résistance R1,
des condensateurs électrols' i- poste constitue un excellent ap- shuntée sur le condensateur C2.
n'étant pas isolé du réseau par qU,es est détérioré, l'inten" ,é prentissage avant l'entreprise La seule particularité de ce
un transformateur, l'antenne meme du brouillage le prouve. d'un montage compliqué. De plus. montage est celle concernant ia
peut se trouver électriquement Le mal att,eint l'un des gros
condensateurs filtrant le cou. il est, malgré sa simplicité. sus- grille accélératrice, qui doit être
reliée au secteur. S'il s'agit ceptible de donner au casque de reliée avee le positif de la pile
d'une canalisation d'eau ou de rant d'alimentation. Pour s'en alimentant la plaque qui, elle,
convaincre, il suffit de brancher confortables auditions, si l'on
chauffage central, cela équivaut dispose d'une antenne extérieu- est réunie à la pile fournis:sant
il mettre le secteur il la terre, aux bornes du condensateur ma. le chauffage du filament.
lade un autre condensateur de re suffisamment développée et
ce qui peut être funeste. d'une bonne prise de terre, ou La réaction est commandée
Il est donc bon d'éviter un 6 à 8 microfarads en bon état. par une résistance variable
Et l'on constate aussitôt la ces- d'une antenne intérieure si l'on
d,ésastre possible en intercalant sation du ronflement. se trouve à proximité de posteR d'environ 5.000 Qbms.
un condensateur fixe au mica Le remède consiste à changer puissants. Enfin, il est prudent de pré-
de petite capacité, de 200 pko- le condensateur défectueux car Ce poste est tout indiqué voir, en série avec la plIe de
farads, par exemple, entre la la réparation d'un condens~teur pour tous ceux qui ne disposent chauffage, un rhéostat de 30
borne antenne et la canalisa- électrolytique n'est pas celle pas d'un secteur électrIque. ohms, pour limiter la tension
tion qui sert de collecteur qu'on puisse entreprendre en Mais, même si l'on possède à 4 volts lorsque la plIe est 'neu-
d'ondes. " radio.service ~, ni a fortiori, quelque super ultra-moderne, ve et que sa tension atteint 4,5
Ce faisant, on améliore d'ail- chez l'amateur. ce petit poste portatif a son uti- volts. Le rhéostat peut être com-
leur,g le rendement de cette an- Si votre poste ronfle ou bour. lité. aussi bien pour le camping, biné avec un interrupteur. On
tenne de fortune dont la « lon_ donne, il ne peut s'agir que les vacances que pour l'inté- conçoit que, pour éviter l'u,sure
gueur électrique :> est générale. d'un condensateur électrolytique
ment beaucoup tr,op grande, et défectueux, et principalement
se trouve réduite par le conden. de l'un des deux condensateurs
sateur en question. de 4 à 8 microfarads qui fil-
trent la tension du réseau.
Si votre poste ronfle
Pur alimenter un poste
Un défaut bien ennuyeux se SU<l' 220 volts
manifeste souvent dans les ré-
cepteurs, qui les conduit hu. Bien des auditeurs, posses-
manquablement chez le " servi- seurs d'un c tous courants ~
ce.man :>. Lorsqu'on branche le ont été amenés, du fait de,;
récepteur, on constate qu'après circonstances, à changer de ré.
quelques minutes de bon fonc- sidence et de domicile. Et s'ils
tionnement, il se met à ronfler, ont pu garder leur poste, il leur
d'abord tout doucement, puis de est souvent impossible de s'en
plus en plus fort, jusqu'à cou- s,ervir, car ce poste est prévu
vrir toute audition. Si vous cou. pour un réseau de 110 V, alors
pez le courant, puis le remettez qu'ils sont maintenant desser-
en marche, vous observez tau. vis sous 220 V.
jours cet incoercible bourdon- L'adaptation se fait en géné-
nement: Mais si vous restez ral au moyen d'un «adapta.
sans TOUS en servir pendant un teur :>, constitué par un c cor-
ou plusieurs jours, vous avez don chauffant ~ supplémentaire
qu'on branche en série entre Id
...... IU ...... IIIIIIII .. IIIII .... IIIIII ...... IIIIIII ....... II.
prise de courant du réseau et le rieur, où il permet d'entendre des piles, ce dernier est absolu-
cordon du poste. Le cordon sup- à deux personnes de la même ment indispensable.
Tu seras RADIO plémentaire a généralement
une résistance de 500 ohms et
famille, deux émissions diffé-
rentes, suivant leurs goûts réci-
L'alimentation de ce récep-
teur est réalisée uniquement par
MONTEUR • DEPANNEUR est parcouru par un courant proques. piles, ce qui le rend autoDiome.
TECHNICIEN . INGENIEUR de 0,4 ampère. Le schéma de principe, com- sans pour cela lui donner beau-
Cours par correspondance Si vous n'arrivez pas à vous me on peut le voir, est extrême- coup de poids.
ECOLE de T. S. F. APPLIQUEE procurer Un tel cordon, il vous ment simple. La bigrille est uri- Le chauffage filament peut
3. rue du Lycée.. NICE est, pourtant possible de vous lisée en détectrice amplificatrice être réalisé par une pile de
Envol ,du programme, 10 francs tirer d',affaire en le remplaçant, à réaction, une A 441 Philips ou lampe de poche ; si elle e~!t de
tout bonnement, par une lampe toute autre vieille bigrille des bonne qualité, elle peut fournir
d'éclairage à incandescence de temps héroiques peut convenir. au moins 25 heures d'écoute ;
40 watts sous 110 volts. S'il Plusieurs systèmes d'accord mais il est préférable, pou:r ob-
peuvent être adoptés pour ce
CENTRAL-RAD 10 s'agit d'un petit superhétérodyne
ou d'un poste mmlature, cette
lampe fait juste l'affaire, car Ce
poste absorbe en général une
poste, celui indiqué sur le sché-
ma est constitué d'un bloc com-
prenant deux bobines P. O.,
tenir une plus longue dlurée.
d'utiliser pour cet usage des pl-
Ies dites « ménage ».
35. rue de Rome. PARIS IS'/ pour l'alimentation plaque,
puissance de 38 à 43 watts. deux bobines G. O. qui sont les piles de poche pelllVent
Tél. : LAllorde 12-00. 12-01 mises en court-circuit durant
Le plus simple est encore de mieux convenir, le débit de,man-

.reste toujours la maison


• monter sur l'un des fils, entre
la prise de courant du réseau et
Ia fiche du poste, une prise de
l'écoute en P.O., et une bobine
de réaction ; les enroulements
secondaires sont accordés par
dé (4 mA.) étant bien plus fai-
ble que celui nécessaire au
Bpéeialisée de la pièce chauffage (80 mA.). Quatl.. pl-
courant dans laquelle on engage un condensateur variable de 500 Ies de poche, mises en série.
détachée pour la cons- la fiche de la lampe à incan. cm.
truction et le dépannage. descence. On ~eut ainsi s'éclai- L'antenne est connectée il ce sont suffisantes ; "lles permet-
rer tandis qu on écoute la ra- bloc suivant trois positions dif- tent d'obtenir une teu,,\ou ,,",uo-
Le phi. ,rand choix d'appareils dique de 16 volts.
dio, et cela pour le même prix : férentes, permettant de la re-
de _ur., • tous les prix. tout bénéfice 1 lIer, suivant sa longueur, direc- Marthe DOURlAU.
" '_ _ _ PUBL. RAPY _ _ I JII .. IIIU ................ UIIIlIIIIIIUI •• UIlUJlIlIII .. 1111i1111111l11111IIIIIIU .. IIII.IIIIIIIIIII ......... I1I .... IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ..... 11111 ...... 11..................... "11 ..... 11111."

fase 8 • J.e Haut-p.rleur. • Ii· 1S8 .


r
'L'HISTOIRE DE LA TELEGRAPHIE
Il n'est pas sans intérêt pour un radio de con- près de 20.000 kilomàtres de lignes télégrephl.>
noitre un peu l'histoire de 10 télégrophie. Aussi ques, olors que l'ensemble des poys d'Europe n'eti
nous sommes· nous proposés de résumer l'évolution premier câbl~' transatlontique fut plllcé en 1866. o pos 10 moitié. En Fronce, l'odmlnistroteur ~
de cette technique d'oprès le très intéressont Les Indes furent reliées a l'Angleterre, l'Algérie t6l'grophe Chappe construit en 1844 entre Po ....
exposé qu'en 0 fait récemment M. Louis Cohen 6 à 10 France et, en 1874, seul le Cap de Bonne- et Rouen 10 première ligne télégrophique. En Ali...
10 Société française des Electrici" ', •• Espérance restoit isolé télégraphiquement. mogne et en Suisse, le télégr~phe se dévelopP.ll
Le principe de 10 télégrophie consiste dans I~ Premiers appareils télégraphiques simultanément.
tronsmission de sign .. ux sous forme de couronh Le progrès des opporeils
"ectriques se propogeont le long de fils con- L'idée du télégrophe électrique remonte ou
XVIII· siècle, car celle des t61égraphes acoustique Les premiers télégraphes A codran sont illve"
ducteurs. On ne s'imogine pos, maintenont, com-
bien les premiers chercheura éprouvèrent do dif- et optique ovait été émise par les Romains. C'est tés par Wheatstone et Br6guet; les premiers oppaooo
ficultés pour réoliser protiquement 'cette invention.en 1820 qu'Ampère don no 1. principe d'un téJ'- reils a clovier por Froment, Siemens et Holsk.
graphe électromognétique susceptible de trons- Lo lecture au son est oppliquée AUX Etots-unii
Premiènes lignes télégrAphiques mettre 30 signes au moyen de ~O fils et de 30 ai- en 1850.
Un appareil imprimeur, genre machina li écrir"
On avoit eu la bonne idée de tronsmettre les guilles. aimantées. Un premier code composé est inventé par les frères Highton, puil ua 0PP"
signaux por des lignes souterraines, moins vul- d'émissions longues et brèves fut propos6 eux reil ovec une roua des types, qui imprime sur unIIII
nérables que le. lignes 06riennes. Les premières <tots-Unis en 1827.
lignes, en fil de cuivre ~ous coton, ne permirent Le t61égraphe électrique n'était guêre viable, bonde de popier.
foute de re,lais fidèles et puissants, foute eussi Les premiers opporeils téléautographiques, geltlill
pas de dépasser 10 distonce de 7 kilomètres. belinogrophe. sont inventés vera 1850.
de bonnes piles impolarisables.
Force fut de recourir eux lignes oériennes, ten- En 1833, Gauss et Weber relièrent leura labo- Bande peMorée
dues sur des poteoux en bois, qui pourrissoient en ratoires au moyen d'un télégraphe ovec g6n6ra-
terre. A portir de 1846, on les injecto ou sul- teur électromagnétique et récepteur muni d'un li! composition préa,lobl • • es messages eü esslJoo
fote de cuivre. Le montage de la ligne était som- galvanomèt~ a spot. Le code a 5 signoux utilisé rft. por l'emploi d'une bande perforée, utilisé«
maire : un rU'::'on isolont .. ttachoit le fil nu au avait déjà été indiqué por Bocon en 1623 pour actuellement encore en télégraphie automotiq~
poteau, coiffé d'un chopeau en zinc! Le grond 1.. cryptographie. rapide. Concurre~cé por la système Boudot . .
progrès 0 consisté dons l'emploi d'isoloteurs en Fronce, ce procédé est surtout Iltt:i$@ e ......gltfo
Des oppareils protiques furent mis au point en tlirre de 1855 li 1875.
verre ou en porceloine, constitu6s d'abord por 1837 por Steinheil. Cook et Wheotstone, puis
un tube dons I.. quel on possoit le fil. Les fobri- Morse. Division au temps
conts de porceloine proposèrent ensuite des iso- Le retour par la terre Vers 1850 sont inventés les systèmes tél6grllioo
lateurs en forme de tasse, parce qu'ils avaient L'oppareil Steinheil était caractéris6 por le .i- phiques a impulsions, par divisioll du temps cfa!
l'nabitude de ce trovoil ! Isolateurs 6 simple, puis
phon encreur, l'utilisation des deux sens du c.ou- tronsmission, dont 1. Boudot ed le plus connu. EtI
6 double cloche. et le code a 5 sig.1aux. Un accident survenu 1874. Boudot invente le télégrophe multiple li dIIo
Quant au conducteur, ce fut d'abord un fil ront il so ligne lui permit de constater qu'on pouvoit vision du temps, télégrophe imprimeur ougme ..
de cuivre, puis un fil de fer dont la conductivité protiquer le retour par la terre. Le dOLl'.:>le fil de tent considéroblement le rendement des lignes.
suffisait. ligne fut donc obandonn6 jusqu'à l'invention de
Dès 1875, de nombreux poys possédaient un 1" tél6phonie, vers 10 fin du XIX' siècle. Télégraphe hermoniql:e
téseou télégraphique oérien. L'id6e ae remplacer le. couroM continu pail
Le télégrophe Morse des couronts alternotifs occordés sur une fr6quan~
Lignes souterroines et sous-marines Dons l'appareil Morse, un croyon imprime les d6terminée, poroit remonter li Page (1827) aUIC
Grâce a la gutto-percha, rapportée des Indes .ignoux sur une bonde de papier entraînée par Etats-Unis, qui utilisait des r6cepteurs li ",ibreut'$
néerlandaises par Montgomery, en 1843, on put un mouvement d'horlogerie. Le manque de pui5- électromagnétiques.
fabriquer des fils isolés pour établir des liaisons sance oblige a intercaler de nombreux relois sur L'abbé Fontoine présento, en 1849, un. tel oppo-
lOuierrAines. Siemens, inventeur de la presse a le fil de ligne. Le code est basé sur le nombre reil il l'Acodémie des Sciences. Mois les réoliso-
gutta, qui permet l'application d'un guipage con- des zigzags écrits par le crayon. Le télégraphe tions intéressontes durent ottendr'e 10 production
tinu, construit en 1845 la ligne Francfort-Berlin, Morse est perfectionn6 par Voil; qui invente le focile des courents hormoniques par les lompel
mais la gutta s'altère dons le sol et, ou bout d'un manipuloteur et le code por longuss et !:>rèvllS. électroniques, qui remplocèrent ovontogeusement
An, 10 ligne devient inutilisable. Moorse porvient a relier sons relais des points dis- 10 roue phonique du donois Lo Cour (1874).
Le premier câble sous-marin, dont l'idée vient tonts de 300 il 400 kilomètres.
d'Angleterre, est posé por Brett, 6 travers la Télautogrophlls
Monche. Ce simple fil sous gutto" sons ormature Le développement de la télégraphie C'est vers 1874 qu'apparu,ent Ie, premiers 011
protectrice, chorgé de poids d'immersion, est hora C'est il portir de 1838 que la télégraphie entro pareils télautographes, genre belinogrllphe, p~
d'usoge ou bout de quelques heures 1 En 1851, dans le domaina des opp:icotions pratiques. En la tronsmission télégraphique de tous les docu-
pose du cable armé Colois-Douvres, suivi de 10 1842 est fondé le réseau des chemins de fer bri- ments graphiques (dessins, puis photographies).
pose de cabl ..s dons des mers peu profondes. tanniques, bientôt ouvert ou public. Tous les ré- Ce furent d'obord des oppareils il fonctionnement!
D'innombrables insuccès suivirent 10 pose de seoux sont rachetés par le Post Office en 1870. électrochimique. En 1876, Lenoir, inventeur du
dbles dans les mers profondes, câbles qui re- Aux Etots-Unis, Morse établit en 1842 10 ligne moteur il axplosion" imagino le premier appareil
présentoient un copitol considérable. Cependont le Baltimore-Washington. En 1850, ce pays compta phototélégraphique.
.... 111 ..... 1111 .. 11111111 .... 111111111111 ... 11 .... 111111111111 ..... 1111 .. 1111111 .... 11 .... 11111 ... 1111 ... 111 .... 1111111111111 ..... 111111111111111111 ... 11111111111111 ...... 111111.... 111 .... 1111111 ..................... 111111111111111 .. 11.11 ............ 11111111 ...1111111 .. 11 ... .

CONSTRU CTIONS RADIO .. ELECTRIQUES SI VOUS DESIREZ UNE FIDELITE MUSICALE


INCOMPARABLE, UNE COMPREHENSION ET
A P PA REl L SOCEANICAMPLlFlCATEUR9 UNE DISTINCTIBILITE PARfAITE DE LA
RECEPTEURS TELEVISION PAROLE, UNE SELECTIVITE MAXIMUM.
AGENTS SERIEUX DEMANDES
ADRESSEZ-VOUS A 1
POUR QUELQUES REGIONS ENCORE DISPONIBLES

1
l
6. rue Gît-le-Cœur, PARIS-6· M"ro
. ._ _ _ _ PUBL. RAPY _ _ _ _ __
Tél. 0 Dil. 02·••
: St-Michel
_ _ _et _Odéon
_. .
SUPERLA DONT LE SELECTEUR AUTOMATIQUE COM-
MUTANT SIMULTANEMENT A CONTRE-REAC-
Pour acheter, vendre, .changer_ TION, LA TONALITE. LA SELECTIVITE, VOUS
TOUT MATERIEL RADIO


PROCURERA TOUS CES AVANTAGES.
Adressez -vous à RADIO. PAPYRUS •
25, Boul" Voltaire, PARI5-X\" - Til. ROQ. 53-31
CONSTRUCTION RADIO-ELECTRIQUE A. PI EUCHOT J.
PU8L. RAPV 67. QUAI DE VALMY TEL: NORD 40-48 Métro: République
PUBL. RAPY _ _ _..1

! Ë;:;; 2 2 2 8: 2: :: :: ;-;; :;:= ==,.= ;:: .,:: 20=62: Ë :=;:2=2=2;; CF:::: :: : :: ::::: :::: e H~· 75$ • I.. Haut-Parleur. PA,e ,-
DES TERMES
DE RADIO
Efecfro.cop •. - Appareil- de mesure bas'
••••••••••••••••
EI.~trotonl/" - ModIfication d, l'excitabi- 1 transmettre ont été prtlalablement enre.
nr lea action. 'leotros ta tiques et dOistin' à liW d'un nerf ou d'un muscle pendant le giltrés, par exemple par perforation.
d.éoeler l'existence d'une 'llfférence de po. passage d'un courant électrique : anélectro-
tentiel: électroscope Il feuille d'or ou d'a7u. POlJVOl1\ ÉME'rrEUR. - Nombre d'électron.
tonus au voisinage de l'anode; cathélectro- émis par unité de surface par un filament
minium, dans lequel on utilise l'écartement tonus au voisinage de la cathode. - (Angl. :
des feuilles; électroscope à condensateur, porté A l'incandescence. Voir émission élec-
Electrotonus. - AlI. Bleklrotonus). tronique, lampe.
qui en augment.e la &ensibilité. - (Angl.:
Electroscope. - Al!.: Elektroskop.) POSTE ÉMETTEUR••• On distingue les émet.-
E"vateur. - Qualificatif d'un transforma- teurs A ondes longues, intermédiaires, cour.
EI.ctrostatique. - Qui concerne les phéno- teur qui a pour fonction d'élever une ten_ tes et ultra_courtes. Voir antennes, ondu,
1Dènes de l'électrlcit4 en équtlibre : Appareil sion alternative, la tension recueillie au propagation. rayonnement. .
se(~(JDdafre Hant plus élevée que celle appli_
quée au prImaire. - (Angl. 1 Step-up trans.
former. - AIl. 1 Aufwdrl.çtransformalor).
Elévetion. - E LtVATION RBLATIVE DE TEN-
SION. - Augmentation de tension obtenue en

~c
passant du fonctionnement au régime nomi-
nal de charge au fonctionnement à vide,
rapporté A la tension nominale. - (Angl. 1
St"p_up. - All. Spannungserhohung).
Elimlneteur. - Appareil destiné A suppr!.
mer les perturbatious, brouillages et para.
F sites, qui troublent Une récept.ion radloélec.
trique. Voir antennes blindées, antiparasites,
1"10. 71. - Charge d'un électroscope au brouillage, bouchons, étouffeurs, filtres, cil'.
mOyi!n d'un condensateur : E, électroscope cufts résonnanls et antirésonnants - (Ang~.:
à feuilles d'or F, divergeant sous l'action Eliminator. Filler, Wave Trapp. - ALl. Aus-
de la charge ; G, cadran indiquant la diver- s:osser, Seiher).
gence (!1'o[Aortionnelie flU TJOtt'ntiel ; C, cage FIG. 72. - Machine électrostatique : P, pla.
métallique extérieure tJerct!e d'ulIe Itnetre ; Elo~ution.
- VITESSE D'tLOCUTION, en télé- teaux de verre toutlnant en sens inverse; B.
'l1, bouteille de Leyde. phonie. La vitesse optimum d'élocution pa- collecteurs et balais ; E, éclateur à boules 1
ratt être de 238 syllabes par minute ; le M, colonnettes de verre isolant les con duc...
'11ectrostatique, capacité électrostatique, char. re~ord serait de 360 syllabes intelligibles leurs en cuivre ; S, sUPpol't en bois.
ge électrostatique, composante électrostati. par minule. - (Angl. : Elocution Velocity.
que, preSSion électrostatique, induction élec- - All. : VkJrtragschnelligkeil). Emission. - En télégraphie ou téléphonie 1
trostatique, machine électrostatique, pression action d'envoyer des signaux. - e n élec-
électrostatique, système d'unités électrosta- Elongation. - Valeur maximum de la dévia. tronique : action d'émettre des corpuscule.
tiques. - (Angl. : Electrostatic. - All. : tion instantanée d'Un équipage mobile. électrisés. - En radioélectricité : action
BlektrostaUsch). d'émettre des ondes électromagnétiques.
EI.ctrostri~tion. - Variation des dlmen- I:metttur. -
Qui émet des corpuscules EMISSION DE COURANT. - Envoi stIr la li...
dons d'un diéleetique sous l'influence d'un d'él~tricitê, des radiations ou des ondes gne d'un courant de nature et de durée con.
champ électrique. - (Ang!. : Electrostrictlm. élect,romagnéUques. - EMETTEUR AtlTOMATI. venables correspondant A un élément de
- AlI. 1 Elektrostriktion). QUE. - Appareil télégraphique dont le fone- signal télégraphique.
tiollnement est commandé par le passage EMISSION tLECTRONIQUE. - Projection d'6-
Ele~trothérepi •• - Mode de traitement des d'un élément, généralement une bande de lectrons obtenue généralement par un t .
maladies par applications électriques • papier, sur lequel lu dpaux t41égraphiqueB électronique à partir d'un filament mét-.M
...'1 ........... 11111111111111.11111 .. 1111111111....1111.111 .... 11 .....11111111.. 11111111111'1111111111111"1111111'1111'''111111111111111''111111''11'''1111111'111111111111''11'''"Il .. llIIllln.Hllllnulllllllllllllllllllllllllllllllllluu...nn.m.nn..''"II....n .....

Courrier Technlqueo
Pour recevoir une réponse par poste,
nos correspondants dOIVent obligatoire.
ment: toute votre vie du renom d'une.
1° Joindre une envelopp/l portant l,Ur

~ ~,..
adresse;
Grande Ecole Technloue
2° Aocompagner lelN' demand. d'un
mandat de 20 francs.
Pour l'établissement de schémas par-
ticuliers, donner le maximum de préci-
sions et Joindre seulement une envelopPII .. vn de ces spéciali.te••i reche,.-.."
affranchie portant l'adre"e du destzna·
taire. Nous ferons connatlre par lettr. chés, un techniel"n compétent.
notre tarif.
Nous avons bien .pécilid que no. pre ..
criptions sont formelles. Néanmoins, plu. (1 ~.-iJ
sieurs correspondants qui ne s'y .ont pa.
conformés, s'étonnent de ne pas re;cevoir /;tI '1•• cours d. r.l
de réponse directe. Qu'ils fassent une nou-
velle demande rénuli~1'/I1 et nou. ne dl-
manderons qu'Ii [es sat sfaire.
D'autre part quelques lecteurs - et
ce sont généralement ceu:l: qui posent ,.
plus grand nombre de questions 011 qui,
justement, ne se conforment ·pas cl. no.
indications - croient bon de faire suivre
leur demande de la lormule: c Réron-
dez-moi par retour du courrier.:. 1 n,
faut pas confondr/l servÎlce et obligation;
nous répondons lIlvec le' maximum de
bonne volonté, mais pas • lettre lue, 1...
loisirs de nos collaborat.urs étant llmf·
th.
pa .. 10. Le Haut-Perleur. "~ "8 :ii:55aiiii:a• • •iiEi.&• • • •5iiliiii5iis==aiiiiiSiii='ëiiiii:a5jSiê====i::i'$j;:::i:j:i:jiiîë5j::::=;:j;:i:i:' ==:T5:5:::;:::::=ë:iii:i::j~::iii::1Sii_'
tfqu., etie... 1.. ti'a1rlmf'.albD. ra4!oélect'tSo
que. en graphl. ou III phoDle. On distingue
Rotamment , l'eiltesilitreUr Morse, l'enregis_
treur phonographique, l'ellr.,latreur t'hoto-
graphique, l'enre,istreur l siphon (siphon.
recorder. - (Ans!. 1 Recorder. - AIl. :
EinJchreiber).
Enroulement. - BObinage obtenu après en.
roulem.nt c1'Un nI, d'un cAble conducteur.
On distingue les enroulement bitilaiuB, lea
enroulements à cou.:hes multiples, lu en_
roulements primaire, secondai"" tertiaire.
RAPl'oft'l' D'ENl'loULEMENT. - Rapport entre
les nombres de .plres des enroulements d'un
s transt'ormaleur. - (Angl. : Winding. - AlI.:
Einwicklung).
FIG. 75. - Entrefer magnémque. 1 A galloh3
en_arr'. -
AN'BNNB ENTERRÉE. - Antenne circuit magnétique M avec entrefer E. _
eonsllluée par un fil enfoui dans le 801 Il droite, champ magnétique dans fentr-t ,
•• faible profondeur. qui assure une certaine
protection contre les perturbations atmos-
en/re le ,pole nord et le pdle Bur S. 1....
FIG. 73. - Transformateur de liaison éléva- lignes de force indiquent la direction et lei
teur : l, II, lampes triodes de deux éllJges phériques. - (Ang!. : 8uri~d Aeriat. - AIl.: forme du champ ont été figurée'.
d'amplification consécutifs. - Tr, transfor- Vnterirdische Antenne).
mateur élévateur ; P, primaire ; S. St· ties . - (Angl. : Continuous lVaves. - AUA
Entrée. - ENTRÉE DE BOBINAGE. - Fil de Kontinuierlische Welle, Vngeddmpfte Welle).
condaire.
conJlexion oU borne par où 'pénètre le cou.
liquè parcouru par un courant électrique et rant. - ENTRÉS DE POS1"11. - Conducteur Entretien. - ENTRETIEN DES OSCILLATION"
holé reliant ~a descente d'antenne à la bor- L'entœetien des oscillations électriques est
porté ft l'incandescence, ou d'une cathode a·ssuI'é au moyen de tubes êJlcc'troniquell,!
chauffée; on dhtingue l'émission primaire, nC! .a~tflnue du poste "melteur ou récepteur. qui sont des soupapes réglables en ouver..
l'émission secondaire, l'émission thermio. -:-: ,V\l).gl. : Lead_in. - . Ail. Eingang). ture et en phase, permettant de transformeil
nique. - (Angl. : Emission. - AlI. 1 Strah. en énergie oscillatoire l'énergie d'une sourca
lung'. . , 'Entr.f.r. - Interruption d. faible Ion.
grteùr' dans le sens des lignes de flux de la de tension électrique continue. L'ent,Tetien
Encoche. - Evidement pratiqué dans partie ferromagnétique d'un circuit magné- des oscillations n'est possible que si l'ou
une pièce pour y loger les ,conducteurs d'un tiqlIe. 'Coùpun étroite, de quelques millimè. satisfait à la condition d'entre/im, relatiou
enroulement. S y non y me: rainure.- t'r'eso'U . même beaucoup m.olns, pratiquée existant entre la résistance, l'inductancel la
(Angl. : Slot. - All. Nut). dAns un circuit magnétfque ferm~ à noyau capacité du cilX'uÏt oscillant, le couplage
de fer. - (Angl. : Air gap, Armature Bore. entre la grille et l'anode de la lampe et 1111
Endodyne. - Générateur local d'oscilla. - Ali. 1 Lultapalt). résistance intérieure de cette lampe.
tlons entretenues, obtenues en couplant en.
semble les circuits de grille et d'anode de Eponouissement. - Pièce terminale d'm
l'une des lampes électroniques Il haute fré· aimant. ou d'un électroaimant destiné ft di-.
quence d'un réeepteur radioélectrique. C<l minuer la réluctance de l'entrefer. - (Ani1A
générateur permet de recevoir par la ml- Blowing. - AIl. : Entfaltung).
lhode des battements les messages télégra.
phiques en ondes entretenues non modulées. Epell.tion. - EPELLATION INTERNATIONAL8
Synonyme : autohétérodyne. Voir batte..
ments hétérodyne. - (Angl. : En~dune. -
FIG. 74. - Spéelmen de film d'enregistre-
ment photographique pour la téléphonie. -
DU C.C,I.F. 1 A, Amsterdam ; B, Baltimore
C, Casablanca ; D, Danemark ; E, Edison .
J
AlI. Selbstüberlager). La transmission est représentée par le noir- F, Floridn ; G, Gallipoli ; H. Havana ; l;.
ci .• sement de la bande sur laquelle les vi- Halia; .J. Jérusal;m; K, Kilogramme; L.
ENERGIS. - En électricité et radioélectri- brations phoniques apparaissent dOmme des Liverpool; M, l'1,adagascar ; N, New·York 1
cité, on a particulièrement à faire à l'éner_ dents ou des pointes noires. 0, Oslo ; P, ParIs ; Q, Québec ; R, Roma •
gie cinétique, l'énergie f.0tentiene, l'énergie S, Santiago ; T, Tripoli ; U, Upsala ; VI
oscillante. On distingue 'énergi: du courant Entral.cement. - Mode d'analyse de l'ima. Valencia ; W, Washwgton .; X, Xantippe
continu et celle du courant alternatif.- ge de iélévision, selon lequel les images Y, Yokohama ; Z, Zurich.
UNITÉS D'tNEROIB : kilogrammNre, le jou- sont explorées d'abord par lignes paires,
le, le watt-heuJ'e, le kilowaoft-heure, etc.~ - puis par ligneS impaires, qui s'imbriquent
(Angl. : Energu. - AlI. : Energie). comme des grilles qui se superposeraient.. FIG. 76. - Entretien
I:nregiftrament. - Act ion d'inscrire les On peut pratiquer l'entrelacement dbuble, des oscillations. - Cir-
transmissions radioéleotriques au m'Oyen triple, quadruple. Pour la télévision en cou- cuit monM pour l'è1l-
d'un appareil automatique. En matière de leurs, On a proposé l'lntrelacement quadru.
pIe avec une grille pour le noir et trois tretien des oscillations
radiodiffusion, On pratique surtout l'enre.
gistrement sur disque, sur film Sonore, par grilles respecti\'ement pour le~ trois cou- au moyen d'une triode
:vavure ou optiquement. sur fil magnétique leurs fondamentales. T, comprenant le cir-
(télégraphone, magnétophone). - (Angl. : cuit oscillant CLl et
Recording. - AIl. : Registrierung). Entretenu. ONDES ENTRETENUES. Ondes dont la bobine d'induction
les oscillatdons successives sont identiques L2 couplée à LI.
Enregistreur. - Appareil destiné l Inscrire en régime permanent. Synonyme : ondes de
sur bande de papier, sur film. Bur disque la 'classlI À (Convention Internationale des
ou cylindre phonographique, sur fil magné- télécommunications). Contraire :Ondes amar_
.............. n"IIiIIIII1I1II1I1 ....... IIII ........ ' " n... IIIIIII ...... llll .. I1 ••• 1IIIIIIIIIII.I"I.IIIIIII'"IIIIUIUI' ... IIIU" .. IIIIIIIIIIIIIIIIIIIII111111111111111111111111111111111111'11111111111111111111111111111111111111111111111111.11111'1111.111.1111.1111 ... 111 . . . .

ARTICLES DE VENTE LIBRE MtLLlAMPEREMETRE à cadre mobile de 0 à 1


10 milliampères. Diamètre total 75 mm .• diamètre
Vous recevrez votre commande FER A SOUDER ELECTRIQl'l! 110 volta de l'é<:hellede lecture 65 mm.. Remise à .~ro 1
230.
es. =~t1e~ c~~~:r. c~~l~~et~ ..~ .. ~~.t~~~: 700. 1
leulemetlt. 80 watts pour wutel loudurea
RECHAUD ELECTRIQUE 110 ou 220 volts. RESISTANCE de rocbance ................ MU.LlA'MPEREMETRE à cadre mobile de 0 à

1
450 watts, très robuste. résistance nickel 290 • FER A SOUDI:R type prof...lonnel 110 360• 10. Diamètre total 65 mm .• diamètre de l'échelle 1
chrome ............ ..................... et 220 volts. 125 watts .................. de lecture 55 mm. Remise à zéro. Collerette
570 ' j

1 j'
. ._ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ d. fixation. Boltier noir en matière

AUCMENTEZ LA PUISSANCE DI RECEPTION DI VOTU: POSTE, ADOPTI% NOS ANTENNiS : moulée ••• ~~~~~~~.~~~~~;.~~~~... •
ANTENNE intérl_a, • fils cui..... et 1.ltoft fAll'IS vouS· MIMI voln antenne extérieure. 1.
'mlillé, "ceplion 'II·.. lur
complète nec descente, fichai 43 • Int. lei on_,
III ...... at
fil a ...... rabt••.,. 7 brins torsadés d.
50/100, cuivre .t.... , Inoxydable. Le mlltre •
6 COliVERTURE CHAUFFAGlt
tiSSU molletonné permettant le chautrage rapide ~
ELECTRIQUE en ,
clou. llOl.lte ..,.. Reco ....ad6, • •• • • • • •• • d'un lU; sans le molndra danger. Consommation 1

~O~T:N:ui;:é~=. ïeo"i!=~"'.t ~~':!!: 30. ~~TI~RS 2V':.'':II.~.~•.a.~t~~~~•.'~~~: , o. h~~:ni~~~: ..~~~~e.'•• ~.v.e:...~.r.~~~ .• ~~ 29 5. ~I
Matériel d. 1'· qualité rigoureusement rarantl

1 faut ce matériel de 1" quaI. I$t rlllO.......tl. TOIil - ,.ta .,..... nd.nt 'ru. cie port at amb.lliallt " 1 LISTE DE MATERiEL DiSPONIBLE 1~ •
• ()IRQUE RADIO 24, Bd. des Filles du Calvaire, PARIS-XI' (Pièces d~:~t~..9·p~~r:~~. :: ~i~~~:.et postes) ~.
~__ T'l. ! ROQ .1..01 ~ C.C••• PA'" ".1" .............., 1""'0 : 8t-S4\laaUen-Prolsaar' ~~~
: n:a H : Szti ! j" tu ltE E :z " ej ê: j j ë Ë;::= '3.,.0 758 • Le Haut-Parleur. Page l '
La résistance est une grandeur Connaissant deux grandeulrs, d'une section d'un centimètre parallèle (en dlérivation) suivant
lileetrique représentaJ)t l'opposi- nous pouvons, en appliquant carré. la figure 4. Dans le cas de deux
tion de la matière li la circula- ces très simples formules, déter- Un autre facteur Influe sur résistances, la résultante elt
tion des ~lectron.s. Comme nous miner facilement la troisième. la valeur de la résistance : toujours moindre que la plus
iravons dit dans DOS précédentes Supposons que nous ayons c'est la température. La résis- faible des deux. Elle est égale
~~\Ifil.ell, tous les corps pré- branché sur un secteur 110 volts tivit'é de la plupart des métaux à 1
eentent une certaine résistance; un réchaud ayant une rlésistan- augmente avec celle-ci. Cepen- RI X R2
eelle-cl est très faible lorsqu'il ce de 25 ohms (figure 1), et que dant, le manganin et certains
l'agit de substances conductri-
ce. et, au contraire, très impor-
nous voulions savoir quel est alliages tels que le RNC ne va-
rient pratiquement pas, et la
RI R2 +
le cou'rant 1 circulant dans les Par exemple, lUne ré$is!an-
tante lorsqu'il s'agit d'ilKllants. conducteurs : résistance du constantan dimi-
'One grande résistance corres- nue lorsque la température aug- ce de 40 ohms en parallèle
110 avec une résistance de 10
pond donc au blocage des élec-
kons poUIr une certaine tension. 1 = -- =
25
4,4 ampères mente. Cette variation s'exprime
par un coeffIcient moyen, appelé ohms donne pour x1ésultallw ...
SI ceux-cI ne sont pas bloqués, «coefflc1ent de templérature. a : 40 X 10
Us doivent cependant, pour se
dléplacer, vaincre une certaine
Si, par contre, nous connais-
sions l'intensité et la résistance,
Le tableau ci-après se rappor-
te aux principaux métaux. 40 10
8 ohms
+
=
1'II!sistance : 11s effectuent. ainsi nous aurions pu déterminer la
un trava.tl, d'où Il résulte une tension :
~l'\e d'~nergie se transformant V =
4,4 X 25 110 volts = METAL -
RESISTIVITE
en microhms
COElFIFICIEN1r
moyen
lm chaleu'l'. SI la tension et (l'intensité par cm2jcm de température
De ce qui précède, nous pou- étaient les grandeurs connues,
iIOns déduire que les grandeurs nous aurions obtenu la valeur Cuivre •••••••••• 1,592 0,00388
llectŒ'iques Intensitlé et tension de la rlésistance.R en posant Argent· •••••••••• 1,468 0,00400
IOnt intimement liées par la va- 110 Aluminium •• ~. 2,56 à 2,66 0,0042 à 0,0043
leur de la résistance du circuit
of! circule le courant, puisqu'el-
R
4,4
= --
= 25 ohms Zinc ••••••••••••
Platine •.•••••••••
5,752
10,9û7
0,00406
0,00367
les sant fonction du mouvement Cependant, la mesure n'est Nickel .......... . 12,323 0,00622
les électrons. pas le seul moyen d'évaluer une Plomb .......... . 20,380 0,00411
résistance: celle-cl peut être dé- ManganIn ••••••• 42 à 46 0,00005
terminée par le calcul. POUIr et- Si on appelle Ra la résistance Si la résistance en série pro-
fectuer ce dernier, il faut con- à O·, R la résistance à t degx1és, voque un frein au passage, des
naître un coeffIcient appelé on a la relation : électrons d'où une chute de ten-
résistivité de la matière conduc- R = Ra (1 at) +sion, la résistance en parallèle
trice employée et ses dimensions La connaissance de la loi offre un chemin supplémentaire
(section et longueur). II est fa- d'Ohm nous foW'nit l'explication aux électrons et, ainsi, dérive
Figure 1 cHe de concevoir que ~us le d'un terme très usité en électri- une partie du courant.
conducteur sera de petite sec- cité : la chute de tension. Pour déterminer la rrlésistan-
tian et de grande longueur,
Voici un siècle que le physl- plus les 'électrons auront de dU- CeUe dernière représente la ce à ajouter afin d'obtenir la
l!I:Ien Ohm formula une loi qui ficulté à se déplacer. Nous pou- perte dans la résistance. Elle est dérivation, il suffit d'appliquer
porte son nom, ayant trait aux vons donc conclure que : directement proportionnelle à la la formule suivante:
relations des trois principales La résistance d'un conducteur pa,rtie de circuit considérlée et 1
lT'andeurs électriques. Cette loi à l'Intensité du courant. puls- R 2 = - - - X RI
est la suivante : est directement proportionnelle que ainsi que nous l'avons dit c n-l
I.'intenslté d'un courant est à sa section.
cllreclemen.t proportionnelle à pl
V = R X 1.
Le calcul de la Iiésistance né-
RI résistance exIstante. =
Ja tension appliquée aux extr'é- =-
ft cessaire pour provoquer une R2 = résistance à ajouter (eli.
porte le nom de shunt).

:> ..
mités d'un circuit et inverse- 1 chute déterminée est donc très
ment prooportionnelle à la résis- ft = résistance en ohms. lIi.mple. Supposons que nous n pouvoir multiplicateur
entre le courant total et le
=
tance de dernier. ~
Cette loi s'applique aux corps R courant qui doit traverser
homogènes, qui ne subissent au,.. RI.
cune variation de température ~ Nous pouvons sans Inconvé-
.t de champ magnétique. Oo_ _ _ _--o00y ~~.- - ,. nient mettre en série deux lam-
Si nous appelons : __ pes d'éclairagt> 110 volts et lea
J, l'intensité en ampères alimenter sous 220 'Volts, à con-
V, la tension en volts Figure 2 dition que ces lampes aient des
R, la résistance en ohms résistances identiques, de fSlçon
DOUS pouvons poser p (lettre grecque ro) = résisti- ayons une source de 150 volts à n'flvoir qu'une tension de 110
vité en ohms-centimètre. (figure 2) que nous voulons volts aux bornes de chaque lam-
V
1 =- 1 == en centimètres. abaisser à 110 pOUIr l'alimenta- pe.
R 1 = section en centimètres car- tion d'un fer à repasser prévu Par contre. si nous mettons
rés. pour cette tension, et absorbant en 5iërie sur UB secteur de 240
V = 1 X R La 'résisti"iUi, ou résistance un courant de 3 ampères.
spécifique, est une grandeur
volts deux lampes différentes,
La chute à obtenir, dans oc l'une de 150 watts et l'autre d.
V électrique se rapportant à la cas, est de 40 volts ; Il en dé- 50 watts, ayant respectivement.
(lU encore R=- résistance d'un corps d'une coule que la résistance doit pour résistances 95 et 285 ohms,
1 longueur d'un centimètre et avoir une valeur de o

.~--oo
. . . . U ..HIIIIIIIIIIIIIU ........ III ...... UIIlIlIIl ... IIIIIIIIIIIU .. UIIIIII ... 11111111 ... U ................ UIIlIlIIIIIlIU ... U
40
CONDENSATEURS PAPIER .t MICA
- = 13,4 ohm ••
3
RESISTANCES - POTEITIOMETRES Sur la figure 2, la résistance
Rest dl,te c en série :. avec le o
BOBINAGES SOUPLISSO fer à repasser. Une résistance FI(JurtI :1
en slérIe avec une autre s'ajoute
APPAREILS DE MESURE à elle et augmente la chute de la la'm'pe la plus puissante, donc
tension proportionnellement à la moins résistante, éclairera
sa valeur. faiblement, alors que la lampe
Pièces détachées pour dépannage
Lorsqu'une résistance est' ren- oe la
50 watts ibrillera intensémleDt.
tension à ses bornes étant sU-
Demandez tarif général due variable, par le déplacement plérieure

S'GMA-JA~OB
17, Rua Martel, PAJ;.IS·X· - Tél. PRO 78-38
s.&. à 120 volts. Pour réta-
d'un curseur par eXl!mple, elle blir l'équilibre, il faudra déri-
prend Je nom de rhéostat. La ver une partie du courant tra-
figure 3 représente un rhéostat. versant la lampe moins puissan-
Vente exclusivement aux Constru:t:u,rs, Com'merçants et Artisans Le couplage en série n'est pas te dans une résistance branchée
"IP.our ...t.out.es..diema • •nd ..es..ind ..iQiuelll'.N.o.deijI.R.eigilllstllre..diie.Commerce OU dei Métie, le seul possible : les résistances en parallèle avec ladite lanlpe
• PUBL. RAPY ."IIIIi"~ peuvent aussi être groupées en (Rx).
..... J2 • Le Haut-Pmfeur • N° 7S1 :S::::=:::;=:::;:;:::':::;':::=:::::::;=:::=:=::::==:::=:::::=:::=:=::'::;:::;:::;:::;:::;::::::::::::::::=:::;::::::::::::::::::::::::2::::::::::;:2::::::::::::=:2::::2:::2:::2::::::::2:::2::::2:::':::Ë::=i::::::;::::;=:::::::,::::Ë::::~-:==


mètres. le r~glage dépend de la Celui-ci absorberait 'Un courant
L'OFFICIEL
=
chute de tension (RI) - donc de:
du courant de charge - et doit 50.000

~k~
être modifié A chaque fols que
ce courant varie.
--- =
200
0,004 ampère.
Passons maintenant il quel- et il devrait être capable de Conllège (lura). - M. Fressoz 011.
ques exercices pratiques sur ce supporter sans échauffement un verture, ~, rue Haute. d'un atel1er
sujet: courant de 1 artisanal de dépannage radio -'
Figur_ 4 Supposons que nous voulions
dléterminer la valeur d'un rhéo- 25 + 4 =
29 mLlliampères.
l'exclusion de tout commerce .•
Ange,. •. - M. Duch.· lb, place de
la Républ1que, crée à cette
Le courant absorbé par la stat destiné il faire varier la Un potentiomètre de ce gen- adresse, a teller artisanal de ra-
lampe de 150 watts est de J tension d'un seoteur 120 volts, re pourrait être réalisé avec 19 dlo.dépannage et bobinage.
120 entre les limites 100 et 120 mètres de fil en alliage nickel- Agou·Coutalnvllle (Manche). - Da.
1,26 ampère volts pour alimenter un circuit chrome (RNCl par exemple) de gnlcourt vend à Hébert fonda dl
absorbant 5 ampères. 10/100. dépannage T.S.F. et vente aceea,
95 solres. vllla La Calorie.
La chute maximum 11écessai- Il est possible de réaliser un
La résistance Rx et la lampe
de 50 watts doivent donc absor- re est de 120 - lQO 20 volts. = potentiomètre de réglage de
Reims. - DeUaut transfère <lu ll'Z,
rue de Cormicy au ..rue da
20 tension au moyen de lampes Courcy. un commerce d'apparetla
ber un courant identique à elles
deux. Or la lampe de 50 watts Résistance 1 - 4 ohms.
5
= d'éclairage branchées comme
l'indique la figure 6. La rlésis-
de radio (R.C. 193'1). - Detrae".
117, rue des Cormicy. ., ré41eVJI
supporte seulement tance des lampes étant inver- fonds de commerce de radio.
120 Un tel rhéostat pourrait être Naney. - Geoffroy. 25. rue Eugèn.
__ =
0,42 ampère sement proportionnelle à leur
puissance, en faisant varier le
Hugo. crée atelier artisanal de r"
paratlons apparells <le contrOle dl
285 nombre ou la puissance des radio.
Le rapport entre cel deux co~ lampes, il est possible d'obte- Varzy (Moselle). - Gauthier, av.
nir toute une gamme de résis- de la Chari té, crée atelier artls.,
rants est de nal de dépannage T. S. F.
1,26 tances différentes, permettant Ronoq (Nord). - Desmettre. 168. rQè
- =
.0,42
8 d'avoir une tension d'utilisa-
tion variable. Evidemment, le
rte Lille, réouverture d'un fonde
de vente et réparations T.S.F ...
réglage réalisé par ce procé<lli radio. fermé depuis aoo.t 19.0 (R.
Il représente ce que nous avons est assez limité. C 17096).
appelé le pouvoir multiplicateur. Pau (Basses·Pyrénées). - Llmon~
En appliquant la formUJle indi- Figure 1) Il existe des résistances, dites 9. rue Rlchel1eu, crée atelier ar'"
quée I;'lus haut pour le calcul résistances ballast, rléalisées sanal T.S.F.
avec des métaux à coefficient Plerre·Bdnlte (RhOne). - Gamberl.
des resistances en d.érivation, réalisé avec environ 41 mètres nt. 12, Grande-Rue, rêouvertu~
nous trouvons de fil maillechort 12/10, enrou- de température variable qui ont fonds <le vente et réparations «1ê
la propriété d'augmenter sen si- postes de T.S.F. fermé depuis aot}ll
Rx
1
8 -1
... ---
X 285
lés sur un mandrin en !l'rès fi-
leté.
Un potentiomètre n'a pas
1939 (R.C. 120612) .
Lyon. - Mme Lamacehla vend •
M. Vigouroux fonds <le radio, . ,
.. 142,5 ohms. une résistance absolument dé- rue Boileau.
terminlée comme un rhoostat. Montivilliers (Seine-InférieUre). -
Vérifions que Jes ~lI'istanceB M. Laborde. 6. cOte Salnte·Cro!:..
dans les deux ponti sont bien Un potentiomètre de 50.000 tranfère de là au 8. r. de la R~
Identiques ohms peut aussi bien convenir publique. atelier artisanal de ri"'
qu'un autre de 100.000 ohms dio-dépannage à. l'exclusion dÎ
1.' pont: R == 95 ohms al celui-ci est dimensionné pour toute vente de postes de T S.P,
2' pont 1 R :: RI X R2 supporter un courant deux fois (R. C. N° A 25916).
plus élevé. vend à MmeLe Havre. - M. Duval
A l'inverse du rhéostat Ql1i. Heuzé pas de porte de radloéleGt
Rl+R2 tricHé, 29. rue Lesueur.
à circuit ouvert, n'absorbe au- Esbly (S.-et-M.). - Mme Desser~
= 142.5 X 285 cune puissance, un potentiomè- vend à Deudon fonds de dépan-
tre, même si le circuit d'utili- nage- et vente T. S. F., 43, rue <1.
Chemln-de-fer (R. C. U913).
1~,5 + 285 sation est ouvert, consomme
Conflans·Ste·Honorlne. - no glmoni
II: 95 ohms toujours par lui-même un cou- 4. av. François-Jollivet, reouv
I..orsqu"uDe risillt a n Q a aIt E ture et transfert de commerce
brancblée en parallèle sur une rant égal à - (E
R
tension de = radio. dépannage et vente.
Sarcelles (S.-et·O.). - Guérin. 1. rOi
100_ et qu'una certaine ten- Pierre-Curie, crée entreprise <l~
.ion. inférieure bien entendu il la source, R = .résistance du Figure 6 pannage apparells radio sans a.
la loure" est priM entre une potentiomètre.) eune vente.
de MS extrétnlas et un point blement de valeur pour certai- Corbeil. - Laverdet. fit bis. av.
queleoll'qUe de cette résistance, Le courant traversant un po- nes fluctuations de la tempéra- Président· Carnot, réouverture
vente et réparations apparelll
0elle-c1 prend le nom de poten- tentiomètre dépend donc à la ture et, de ce fait, de fournir radio. fermé depuis 26-8-39 (R. Co
tiomètre (fig. 5). fols de la ~sistance de celui- un effet régulateur, en fonction 24633).
ci et de la vaJeur de l'intensité de l'intensitJé qui les traverse, Apt (Vaucluse). - Aubert. route de
RIhéostata et !potentiomètres maximum demandée par le cir- Gargas. transfert place d\!. Mal'·
servent donc il obtenk- un ré- cuit. d'utilisation. En général, puisque si R croit, la chute de ché-Couvert. Et de réparatlons de
glage de la tension en l'abals- il faut choisir une valellll' aussi tension augmente dans la mê- postes de radio (R. M. 1081).
I4lDt, mais ils sont surf out élevée que possible, afin de di- me proportion. Ces résistances Auxerre (Yonne). - Messager. lAI.
employés pou·r les courants minuer la consommation d'é- sont généralement constituées quai de la République, création
continus, car !pour les courants nergie. pail' un fil de fer suspendu dans a teller artisanal dépannage et ré-
alternatirs. il existe un organe une ampoule remplie d'hydro- parations T. S. F.
SI, par exemple, en partant Nancy. - Cl1gnlez, ex-négociant en
fournissant un rendement bien gène et portent le nom de lam- T. S. F., 42. rue des 4-Egllses,
lupérieur 1 le transformateur. d'un secteur 2()0 volts, nous pes fer-hydrogène. Nancy. Jugement de réouverture
Ce dernier est non seulement cherchions à obtenir, sous un M. R. A. de faillite du 4-9-45.
preférable par son rendement, dléhlt de 0,025 ampère, une ten-
mais aussi par sa stabilité en sion variable 0 à 200 volts, .. 11111 ...... 111..111..111111........ 111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111.III.... III .. IU .. IIII .. IIIIIIIII ..........
fonction de la charge, alors que nous pourrions utiliser un po- SV
dans les rhéostats et potentio- tentiomètre de 50.000 ohms. g VOICI LA BONNE ADRESSE ......
= ...... ou vous TROUVEREZ FACILEMENT
i
....... I1 ..... IIII.IIII .. IHIIIIIIIIII ..... II .. III.IIII .......... ' " ........ IIIIIIIII ......1I1I.1I111111111 ........... IIIIIIIIIIII ... III ....
AUX MEILLEURES CONDITIONS TOUT LE
MATERIEL RADIO DONT VOUS AVEZ BESOIN
ACCESSOIRES - PIEOES DETAOHEES
LAMPES - REOEPTEURS
APPAREILS DE MESURES
DI TOUTES LES MEILLEURES MARQUES
à «RADIO BERTH 1 ER»
vous SEREZ TOUJOURS « DEPANNE )) 1
DE 8 H. A 12 H. ET DE 14 H. A 11 H. SAUF LE LUNDI

____ Io-BERTHIER 1ER' PAR IS-17!! T~L. !TO. 45-05 W~~;~M


EN STOCK
LA RADIOP... MIAIS C',EST TRES
SIMPLE, far E. Aisberg. Tous les
COURRIER TECHNIQUE ~~
• PDUrqUD ,. et « P"rca qllG » da la
Radio. Le mei'l/elM' ouvrage de vul-
IIOrisation et le pl .. agréable 1 0 0
à étllClier ............... . COMMENT S'ETABLIR play' depuis plus de dix an. Voudriez-vous me pro,~urer
LA T.S.F. ET LA GUERRE. Manuel DEPANNEUR' sur lei amplis d. la classe B2. un plan de réalisation d, récep-
pratique d'électrlcité et de ra- 3
dioél«trlcité ............... .
S Réponse à M. FOJ\ESTIBR Naturellement, la distorsion est teur à une lampe bigrille QU'me
188oir~ (P.-de-C.)
généralement assez importante. dire qui pourrait me procurer
DSPANNACE PROFESSIONNEL RA- Cepi'ndant, d'après le Manuel ce plan?
DIO par E. Aisberg. Outillage, dépan- Le radlodépannage dépend, Sylvania, un push-pull AB2 de
nage rapide et procédés. Les 5 0 non de la construction électri- 6L6 aliml~n ties sous 400 volts M. R. CRUMIERE - Valence.
pannes spéciales ............ .. que, mah de l'installation et anodiques peut délivrer 60 watts Nous n'avons pas le plan d,
"ES MEILLfURS APPAREI'LS DE T.S.F. du commerc>~. Vous devez donc avec seulement 2 % de distor- réalisation demandé, car les
par P. Hemardi.nguer. Manuel de ser- vous adresser Boit au Syndicat sion, ce qui est absolumenl re- descriptions de monolample hi-
viee 1 I· .... ge des techniciens 2 6 5 National des Commerçants Ra- marquable. grille que nous avons faite:s ont
et des dépailneurs ......... . dioélectriciens Françus (S.N.C. été publiées dans de très ancien •
100 PANNES par W. $oroki ... Loœ- R.F.), 18, rue Godot-de-Mau- • 0.
numéros, 9ui sont épuisés de-
lisation et ,emèdee. Ca. tirés
d. la pratique ............ ..
7S roy, Paris (VIII), soit au Co-
mité d'Organisation de l'Entee-
1· A quel prix me reviendrait
un plan de réalisation très dé- puis plUSieurs années. Nous
taillé du lampemètre décrit pouvons vous faire établir ce
ACENDA-FORMULAIRE c MORIN,. prise Electrique, 75 Champs- plan, à condition que vous nous
pour l'année 1946. Vade-mecum Ely.ées, Paris (VIII·). Il con- dans les numüos 752 et 753 ?
vient, au préalable, d'adresser 2° Où pui.-je me procurer un fassiez connaltre le matériel
conte-na,nt un grand no-mbr-e de ren- dont vous disposez. Joigne2: une
"ig..me.ta et formules lndis-64 une d'~mande au préfet, lequel trépan ?
pansablet ............... '" en réfère, pour avis favorable, M. L. MARCHANT, Lille. enveloppe timbrée portant vo-
tre adresse, et nous vous com-
PLANS ET NOTICE DE CONSTRUC-
TION pu Jacquet. Pou, construire
soi-'m6me une table-établi modèle
01\<;'" "Ilécialement po.., le 120
dépannag<! des postes Rad10 ••
amt organismes ci-dessus désl-
~nés. Il est bon, pour obtenir

titre. particulier. (prisonnier,


déporté, résistant, chargé de fa-
1" Nous avons publié dans
notre dernier numéro le plan
1 autorisation, de faire valoir de.
de ce lampi'mètre. Nous espé-
rons que celui-ci vous a paru
suffisamment explicite.
muniquerons le tarif.
.0.
Pourriez-voull me donneJ' l'tJe
LA TELfVlSION PRATIQUE par H. mille, sinistré, etc... ). Ce sont 2° Les établi,,",ments Dyna, dreue de l'organillme anglais
Deni.. Exposé attrayant d. la tHé- (J]S organisml'S qui délivrent la 36, avenue Gambetta, Paris (20") c Betro :t, pour entrer en rela-
40
visio-." at co-nstruction des IP-
pareils ••••••••.•••••••••••
SCHEMATEQUE DE TOUTE LA RA-
DIO. à I·usag. des techniciens et
des oervicem"n. Fascicules . 1-2-3-
.0.
carte professionnelle.
J. A.
fabriquent des trépans, mala
nous ne saurlona vous dire s'Ils
ven«ù>nt encore aux amateurs.
Mon récepteur se trouv~ ac- Veuillez leur écrire de notre
tions avec celui-ci ? Je sui;s e-
tuellement en instance de
réforme et recherche une situa-
tion dans la brantche radioélec-
trique.
4-5-7-8-!O-Il-12 et 14. Cha- 3 0 tuellement installé en provlll- part.
que fasclCU'l. .. ............. . ce, je dois prochainement me 11111"1"" ..... '.11 ..."11, .......11" ... ,11111 ... 11111....... M. À. BATUT - Montalllban.
DISPON 1BLES... Tous les o"vrages d.
Pi.,no. l'Y et Cely :
~~s~~~s XEN~~~~VE~.~ 3 2 0
rendre à Vincennes, et J'ai l'in-
tention d'emmener mon appa-
reil. Dois-je payer un. seconde
taxe? devenir
13;1;':'·";1 ~eo'<?m.•
~Iégant svelte et fort. Buech
Nous ne connalsson. pa.
l'adresse de l'organisme Betro,
dont nous avons appris l'Ie"is-
tence par la revue anglaise
lIaranU, • En\'. noU .. du .roeédé bre-
MESURES PRATIQUES OES RESIS- M. G. BARREAU, veté. discret. contre 2 timb, Inst. c The Wlireless World ,.. N'oua
TANCES. CAPACITES ET 6 9 0 Aix-sur-Vienne. MODERNE Il ANNEMASSE. (Bte-S.) vous conseiUons d'écrire direc-
INDUCTANCES .......... .. Dès l'instant que vous avez tement de notre part à l'éditeur
HITERODYNES, CENE'RATEURS H. F. acquitté la taxe une fols vous Pouvez-vous m'e:r:pidier des de cette publication 1 Dc)rset
ET STANDARDS DE FRE- 3 2 0 êtes en règle. Conservez s!mple- ayant trait li la construc- House, Sta.mflord Street, ;[.on-

.0.
QUENCE ................. . liVNS
ment votre reçu à titre de jus- dres S. E. ~.
L'ANTENNE AN TI PARASITES tification, Si votre séjour A Vin- tion de. montages à " lampes, J. A.
c DOUBLET,. TOUTES ONDES. cennes n'est que de courte du- ou bien encore une lampe qui
Constitution, Installation, con- 2 5 rée, il est inutile d'aviser l'Ad- puissl! S8 brancher sur le cou-
.teilis divers •••••••••••••••••• Veuillez avoir l'obligeanu
rant alternatif et le système D ?
:~~~risNG ...E.~ ... ~.~:I.-.l 0 0
ministration. Pal' contre, si
vous avez déménagé à titre défi-
nitif, vous devez en informer
les services compétents afin que,
M. M. - ChAtellerault.
Nous ne connaissonJ aucun
de m'adresser un plan IUtaill~
d'émetteur-récepteur permet..
tant d'obtenir une portée Irle i
ff~;:S°L.E••• ~~~:.I~.~: .• ~~. 3 2 0 l'an prochain, votre feuille ne
ouvrage ayant trait à la cons-
li 700 km. en téléphonie, ~cou..
truction de. montages à " lam- te au casque. Je ne tien. ptU

.0.
LA RfCrpTiON MODERNE DES soit pas explédiée à volre an- pes. D'ailleurs, nous ne voyons
ON'DES COURTES ••....•... 280 cienne résidence. à un matériel imposant .t pr.
pas très bien pourquoi vous fère des dimenaion, TestJ'ein-
ALMANACH HACHETTE, petite en-
cyol?pédie populaire de la vie 6 0 vous intéressez aux " lampes tes • .&
pratique ................... . Qu'entend-oll par montage plutôt qu'aux 3 ou 5 lampes ... ; M. M. LAURENT - Nice.
REOlES A CALCUL avec ETUI,
push-pull à courant grille? de plus, Il faudrait dire quels Un tel plan nécessite toute
Lon'g.u, 125 m/m ............ 75 Peut-on l'employer avec des sont les tubes dont vous diapo- une étude et, de plus, il faut
Longueu, 175 m/m .......... 125 6L6? aez. que V'Ous indiquiez le matlirie1
Règle. MARC» ............ 300 F. D., Aumagne. Q
Le push-pull à courant gril- uant à la seconde partie de dont vous disposez. Il serait en
METHODE MI MEPHON E pour appren- le diffère du push-pull sans votre demande, elle est absolu- effet inutile de vous adre,sser
dre L'ANGLAIS. Complè- 21 SO un plan ai vous ne pouvez pu

.0.
te avec disques ...... .. courant grille par les caractérls- ment incompréhensible et nous
tiques de l'organe d.~ liaison. ne voyons pas ce que vous vou- 1'11111111111111111111111111111111111111111111111111'11111Il'1''
REGLETTE DE CONVERSION 7 0
c LAMBDA » FREQUENCE .... Dans le push-pull ordinaire, la lez dire, malgré toute notre
tension glille instantanée ne bonne volonté.
doit jamaiJ devenir inférieure
à - 1 ou 1,5 voit; le circuit d'en-
..•..~----------------
l'Avenir ... est ili la
trée de chaque lampl~ finale tra- Désirant cOllstruiu une hélé-
vaille ainsi cà viùe », sans rodyne, où pllis-je trouver les RADIO -ÉLECTRICITé
I>IVENEZ RAPIDEMENT. po. COIUIESPOND,IUCI,
consommer d'én<'rgie. Un grand bobillages nécessaires ? M, se- IlADto-ncHNICIEN DIPLOMI
EN STOCK nombre de systèmes de dépha- rait-il pos,ible de faire établir A.nSAN PATENTI
TOUS LFB LIVRES DE RADIO sage sont utilisubles: trans- ceux-ci d'après des données que SPECIALIST. MILITAI"
Port et emballage 20% Jusqu'à formateur, cathodync, lamJHl je possède? CHIJ-MONTIU. INDU".IIL IT .UIIA&.
100 frs. ]5% de 100 à 300 et ensuite d'inversion di: phase. Sergent-chef ROJG, Sltu"'.RI lucratlv••, propr••, .......
("" . .rûiolU dommage. d. IUerre)
10%. (avec minimum de 12 frs J. Lo push-pull à courant gril.. lIIécanicien-radio
le. lui. consomme de l'énergie à Groupe de transports 3/15 INSTITUT l,RARu.
T10NALd' ÉLECTRICITÉeIlIlRADIO
Jiij;ij~(ij~I~I)~ij~1
J'attaque. puisque 19 passe du.. ' Le Bourget. ...."lfr. . PAR.S.'-

-
DEMANDEZ NOllE GUIDE GIlATUtT Nt 34
rant une fraction ou la totalité Vous trouverez des bobinages et tlste do 'Ivres teehni~1.J.S
de l'alternance positive. L'ad- pOUl' hétérodyne au Comptoir
mission étant plus Importante, M.-B., 160, rue Montmartr~, Pa-
17, av. République. PARIS la puissance modulée augllll~nte, ria (20). Nous ne connaissons
Tous les ouvra!JE!S techniques et de
Vl-Igansatlon scientifiQue
ainsi que le rendement. Il Caut pas de bobinier t façon, mais il
utilise!' des transformateur~ de est probable qu'il en exist~
RHUMJ-\.A trISMES
Ca talogue &,~néral N° 11 (b2 page, liaison spéciaux t secondaire parmi les lecteurs de notre re- ~ C? U LEU Il 5 • • l ' H 1'" $ M1
contenant somma.ires de '750 ou .. peu résistant, de façon à limi- "ue. Noui demandons à ee. d"_r- Fini. la louffrance. V"incue ICI douleur
vrages) contre 10 frcs en timbre•• 11 ·
t er 1a c.h t e con t mue d l' ~
ans en- niera d· ..volr l'ohll'Nnee d.
roulement. Ce monta,e est em, vou. écrire diNctemeDt.
',.TI.
pClr la lurprenante m6thode D. T. F.
D'APPLICAT'ONS FAReDIQUIS
S.r. fronchel.Par'••••!nv.brDlh./.tlfl
'.,.14. "'JW.llt'!"~. W 158 eô!;5;:;=;::;::===;:~:~'~===~=====ëiiil:
. _
=======;:;;:::;;:::=;;:::;~::a:::a:::a::::lI
.: j ;:;::s ES S1Z: SE ES Sai


maritime, oil puis-Je me i'~etr­
__ f _110' C\7
.0.
DEPANNEURS ! du d~pannage. ce qui n'est plut
ru des renseignements aya1lt
1VITE trait au.1: radios de bord 1
ET BIEN
M. R. AniE - Montélimar.
Ecrivez de notre part à
tout à, fait de l'amateurisme.

le IIOU. serais très oblig~ d.


SERVI m'adre.ser le schéma d'un pe-
l'Ecole Centrale de T.S.F .. 12, .c:v tit émetteur à ondes courtea•
TOUTES PIÈCkS Rue de la Lune, Paris (~). Cel-
Clldrgeur comprenan.t a ou 4 lampes mo-
le-ci a étlé de tous temps une dernes. M'en faire connaftre la
DETACHEES v,raie pIé'pinlère de radios de /JOIII' .,. 1X'rtée et la puisllance si possi-
H. P.• POT. - BOB. - TFOS. ·LPES bord et, comme telle, pourra •ampère, 5 ble.
CAO. - COND. - RESIS .• ETO vous fournir le maximum de M. LORENTZ, Paris-18e.

POUR LA RADIO 1 besoin.


et L'ELECTRICITE
renseignements dont vous avel:
.0.
Ayant pris .connaissance de la
réponse que vous avez faite r~­
+ -_.

Oohm,5
L'imlssion est encore inter-
dite actuellement et, lorsqu'elle
5era autorisée à nouveau, vans
n'aurez le droit de bénéficier
de cette faveur que si vous
EXPEDITION POUR - - cemment à M. Joly, j'avais Jus-
tement l'intention de 1I0U. po-
avez un indicatif officiel. La
portée d'un émetteur n'est pas
La PROVINCE et ser une question du m~. genre, une quantitlé chiffrable. trop de
avec cette différence que mon
les COLONIES ! .. secteur est alternaUf, 110 voltlJ.
facteurs interviennent au cours
de la propagation. Quant à la
50 périodes. Je vous demanderai puissance, elle dépend des lam-
dolndre timbre Dour la réponse en milme temps comment il faut pes employées et le terme • lam-
pes modernes » n'a, technique-
SOC. "RECTA"
37. Av. Ledru·Rollln. Paria-XIIe
Entre lei gar •• da Lyon-Bastille
et d'Austerlitz
+
Accu
else.
.0.
~ent. aucune signification pré-

Dan. le N° 751, page 8, s.


1IIIIIU..... IIIIII .......... III .... III ... II ... III ....... I I ... 11
4- votts (Id' !volb) trouve le schéma d'un disposi-
tif antiparasite pour récepteur
trouver les pièces détachées. tous /Courant. fonctionnant sur
Nous vous signalons en outre alternatif. Ne pensez-vou. fas
que l'émission d'amateur est Fig. 2
qu'il U aurait intérilt à profzter
encore interdite et que. quand amf.l!remètre, vous ave2l' intérêt de la présence du transfo pour
elle sera à nouveau autorisée, à 'utiliser pour cont'rôler la supprimer la résistance montée
.euls Jes titulaires d'indicatifs charge; pour cela, montez-le en en série avec les filaments? Il
réguliers auront lIégalement le lérie avec la batterie, en respec- lIuffira~t .de faire une prise in-
droit d'émettre. Pour plus am- tant les polarités. ten.nédzazre au secondaire en y
ples détails, adressez-vous au reliant dlTectement le filament
2" Il est facile d'absorber le
Paris (13°).
.0.
R.E.F., l, Rue des Tanneries.

J'ai suivi avec intérU les ar-


ticle, de M. Tabard sur le C.A.
lurplus de débit avec un rhléostat
placé en shunt sur la batterie.
Dans ce cas, l'appareil de mesure
est indispensable (fig. 2). Ne ja-
de la valve.
M. LEcuREulL,
Izé (Mayenne),
Idée excellente. que nous ap'"
mais pousser le curseur complè- prouvons. Par exemple, si l'al>-'
P. Je brilCole depuis une dizai- tement vers la gauche, car vous par':II est un super classique
ne d'années et fais du dépanna- court-circuiteriez le secondaire, éqUIpé en lampes américaines
ge chez un artisan depuzs plus ce qui n'irait pas sans domma-

.0.
la somme des tensions de chau!;
de quatre ans. De plus, j'ai mon ge pour votre chargeur! fage est d'environ 70 volts pour
brevet élémentaire et ai d'as- li lampes. Il suffit donc d'ef-
liez bonnell connaissancell tech- fectuer une prise aux 7/11 de
niquelJ en radio et électricité. l'enroulement sI le secteur est
Je pense donc pouvoir me pré- Je fais partie de la grande
famille des amateurs brilColeurs, de 110 volts. On réalise ainsi
parer avec quelques ~hances une économie qui n'est pas né-
à l'examen pour l'obtention du et mon outillage se réduit à un
simple " Mov ,.. C'est vraiment g!llleable, mais celle-ci est in-
C.A.P. Mais j'aurais besoin de lI"rleUre à· ce qui était dissipé
revoir le programme et, sur- peu pour faire du travail sé-
rieu% 1 Avant de reprendre, dans la résistance. Compte te-
toui la partie mathématiques. nu du rendement du. transfor-
Exi;te-t-il des trallés spùiau% comme par le passé, la publica-
ou bien une école s'occupant 4'; 6 y ~ tion de schémas, vous pourriez mateur, il est sage de ne pas
peut-être nous " pondre ", un tabler sur plus de 7 à 8 watu-
de cette préparation? heure.
Fig. 1 instrument sérieux, lm poLydé-
M. P. ORLABANE. panneur H.P., comprenant une
Châ.lons-sur-Marne. procéder pour utiliser un char- hétérodyne modulée, un lampe- L'assemblée générale du Syn-
Il n'existe pas, à notre con- geur d'un ampère et demi pour mètre, un ampèremètre-volt- dicat général dlls Maîtres Arti-
naissance, de traités spéciaux charger un accu de faible capa- mètre-ohmmètre et un capaci- sans radio-électricien. et cons-
pour la préparation du C.A.P. cité qui, d'après le constructeur, mètre. Tout cet a.ppareillage se- tructions électriques aura lieu
Il'aprh le programme que nous ne doit pas admettre plus de O.~ rait monté sur une m~me pla- le lundi 4 février à 14 heures
avons publié, vous pouvez v 0 l!s ampère de cour?nt m0!len; en que d'alu et ne ferait qu'un au siège de la Confédératio/"
r~ndre .:ompt.e que la p:'!rhe d'autres termes, Je ne VOlS pas c. bloc. Que pensez-vous de mon générale de l'Artisanat français,
mathématiques est claSSIque. qu'il faut faire pour absorber idée ? N'estimez-vous pas qu'il 30. rue des Villaigriers, Paris.
Les librairies spécialislées tel- [e surplus de débit. .•
est nécessaire d'~tre bien outil- Nous engageons nos membres
les que Masson, Delagra ve. etc., M. MORTELLIER, Chatou. lé pour faire du bricolage in- d se faire accompagner et à nous
éditent des ouvrages pour le telligent ? présenter leurs collègues non
brevet élémenta!re o~ l'en.sei- 1 0 Sur alternatif. il est tou- adhérents.
gnement secondaIre qUI conVIen- jours facile d'abaisser la ten- 111. D. SERIOT - La Rochelle.
nent parfaitement bien. sion à la valeur voulue tout en Votre idée paraIt séduisante;
A l'heure actuelle. aucune ayant un rendement acceptable. malheureusement, la réalisa-
école Qrofessionnelle ne s'est de l'ordre de 50 à 60 % pour tion d'un tel ensemble serait
5pécialisée dans la préparation dt:' petites pUlssan(·es. Le redres- fort onérense ct seulement à la
an C.A.P. Veuillez vous rensei- seur peut ètre quelc\!nque. Par portt'e lrUne In.nOI ité d'allla-
gner auprès des dJllérents éta- exemple, avec un cU1vre-oxyde. teurs. De plus. nous Ile sommes
blissements qui font de la pu- adaptez le montage en pont (fig. pus Irès l'urtis""s de.la conden-
blicité dans nos colonnes. . 1). Le rhéostat sert à régler saloon en un seul hloc de tous
Etant intéressé par la radIO l'intensité. Si vous disposez d'un les apparei!s de niesures. Les
risques de fausses manœuvres 40 fr. la ligne de 33 lettres.

r. . . . . . . . . . . . . ·"·Radio Hôtel de Ville


- ~
I11IIIIIIIIIIIIIIlIlIlIlIlIIlItUlIIlIIlIIlIlIIlIIlIIlIlIlIlIIlIIlIllIlIIllIIlIIlIlIIlIlIIlI'.:

~:..
peuvent avoir des répercussions
1~é5ea;!~:~:::· :.iri:~s~~,'~~~s l~~~~ au +
E qu'on s'adresse à des amateurs. frant. Motoeaml!ra 16 mm. av. char
."
VDS
signe, ou espaces
25 lampes 6H5. ~K7 of.
§ ~O Maloon fondéle edn .,~.
159010'000 f Cel·tes, Il faut ~tre bien outillé geurs. Convertisseurs 12 et 24 v_
Ë_~' ,S.A.R.L. capita e • tlf)J)nant SOo à 500 v. Quant.!té ail'
G.$'~
1
: 13. Rue du Temple. PARIS i pour fa;re du bricolage intelli- tre, lampes radIo, BESSE. Isigny
~ 'V Grand choix de matério. 0 C' i
~~~; etap~~~~v:: rou;eonssul~t _(C_a_l_'_·a_d_o_s_l.___________
=_: Laboratoire moderne de dépanna,e i Maia nous ne croyons pas qu'il AMATEUR recherche nO' 1 • 10 du
B Turbigo 1$·'7 ! !aiIIe un tel matériel, à moins H.P Ecrire à M. L. DRIOT, U, rue
i R. C. 296.910 11111111 HlIIIIII 1111 1111111 "- PUBL. RAPY 111111111111111 ...........; . qu'oll. ait rintention de fair, de$ Filles~du~Çalvalre. ParIs (IUel.,
~~'~ . . u. . u~.~'~~.;~.~~~~.:~u~:::...::,.;i;~.:; . ,;':~ . :::': =: : :'<.~---; -:-:;: ': : aN" 158. L. Haut-p,.rlellol'. Pa.. 1$
EMETTEURS MONDIAUX
CLASSÉS
PAR
LES LONGUEUR
D'ONDE:S

Lea ohlffre. gras dana la marge Indiquent les 31,32 9.680. - !"ONDRES. - GSC, 18.00 16.86i. - RADIO MAROC.
loftBU8ln. d'onde. en mètre •• Lea ohlffrea ",al· 11,30 9.585. - DE<&-HI. - Indes 18,95 17.700 - LONDRES. - GVP.
gree qui suivent repr"entent lea fréquencel 81,28 9.590. - CltlCINNATI; - WLWO: 7& 19,54 15.350 - BOSTON. - WRUA. _ 60 Kw.
en Ill1ooyol ...eoonde. K'I!'. (st. de Mason. Ohio). 16,87 17.780. - BOUND·BROOK. - WNBI.
at,28 '.590. - S'ttUIEY. 18.85 17.!lOO - CINCINNATI. - WLWO. 75 Kw.
ONDES COURTES 31,27
31,15
!I.59'.
9.600.
-
-
CJI1IiEVE,
Lo.NDRES. - GRY.
16.52 18.160 - NEW YORK CITY. - WNHA.
110,28 1.965. - LE .,ATIOAN. 11,25 9.600. - MO.COU. - RAN.
&0,17 &.960. - ANDORRE. 81,21 '.Bl0. - ALiOER.
49,82 '.010. - LONDRES. - GRB. ",19 8.1l20. - AL:1,OUIS. - France. ONDES MOYENNES
49,80 '.020. - R. LUXEMBOURG Il. ",17 '.BU. - LONDRES. - GWO.
48,80 •. 020. - ROME •• Ro. - Italle. ".15 '.530. - Da\.HI. - Indes. 1974 1511 - ANKARA. - TurquIe .
48,n e.o3&. - LONDRES. - GWS. 11,11 9.640. - M'$'SCOU. 1875 160. - R. ROMANIA. - Roumanie .
49,87 •. 040. - ALGER. 11,09 9.650. - WAYNE. - WOOC. - 50' Kw.- 1744 172. - MOSCOU. - U.R.S.S
49,59 '.0&0. - LONDRES. - GSA. New Jersey. 1648 182, - France (ém. suspendues).
49,50 '.060. - PHILADELPHIE. - W3XAU. 11,09 9&50. - LISBONNE. - CS2WA. 1500 200. - DROITWITCH. - Gr.-Bretagne
49,&0 &.060. - RADIO LUBLIN. - Poloane. ",06 9.658. - LI! VATICAN. 1389 216. - MOTALA. - Suède.
49,48 8.0&3. - RADIO·TANANARI.,E. 31,02 9.670. - BOUND·BROOK. - WNBI. 1293 232. - LUXEMBOURO 1.
48,46 6.065. - MOTALA. - SBO &0 Kw. 1250 240. - KALUNDBORG. 60 Kw. - I>ane·
48,42 1.070. - LONDRES. - GRR. LEOPOLDYILLE. mark.
49,34 8.080. - CINCINNATI. WLWK. 11,01 9670. - LO'ÎtDRES. 1200 250. - B.B.C. LONDRES.
tiO Kw. (st. de Mason. Ohio). 30,93 9.700. - B~TON. - WRUW. - 10 Kw. 578,0 519 - VORALBERG. 20 Kw. Autrllche.
49,26 1.090. - LONDRES. - GWM. 10.88 9720. - RI DE 'ANEIRO. 539,6 536. - R. SUISSE ALEMANIQUE. 100
41/.18 IUOO. - BELGRADE. 30,77 9.7&0 - CI CINNATI. - WLWR.l. - Kw. - Suisse (st. de lBero-
49.18 UOO. - BOUND·BROOK. - WNRA. 2011 Kw. - OhIo. munster).
49,10 6.110. -
49,03 G.120. -
60 Kw.
LONDRES. - GSA.
NEW YORK CITY. - WOOC.
30,43 9.855 -
21,72 10.445. -
NEW YORK CITY. - WNRA. -
50 Kw. (st. de Bound·Brook).
MOSCOU.
:::':
::5~' ~ :~~t&::~·.l2~rfa~de-:- Hongrie.
514,8 683. - WEST REG. - Gr .•Bretagne.
iO Kw. (st. de Wayne. New 27,17 10.710. - ::tnDE 'ANEIRO. - ZSW. - 499.2 50\. - RABAT. - Maroc.
1ersey). 481,9 620. - BRUXELLES (ém. tr.l. 15 Kw.
49,02 8.121. - HELSINSKI. - Finlande. 27,8310.780. - MOTALA. - Suède. 479.9 629. - LISBONNE. - Portugal.
48,98 8.125 - LONDRES. - GWA. 27.17 11.040. - LISBONNE. - CSWI 470,0 &38. - PRAGUE. - Tchécoslevaqule.
48,78 6.liO. - LISBONNE. - CSL. 28,52 11.810. - BR"ZZAYILLE. 483.0 648. - LIMOGES. 120 Kw. - France.
48,66 U6a. - GENEVE. 25.79 11.530. - MOSCOU. 449,1 668. - NORTH REG. - Gr.-Bretagne.
48,54 8.180. - LONDRES. - GRO. 25,63 11.705. - STOCKHOLM. - Suède. 449.1 668. - LE CAIRE. - Egypte.
48,47 6.199. - SCHENECTADY. - WGEX 25,n 11.705. - RIO DE 'ANEIRO. 443,1 &77. - R. SUISSE ROMÀNDE. 100 Kw.
U Kw. (st. télégr.) 25,62 11.710. - OINCINNATI. - WLWK. - iO - Suisse (st. de Sottens).
47,21 '.841. - EM. NAT. SUISSE. KY. (st. de Mason, Ohio). 431.7 69&. - PARIS 1. 100 Kw. - France.
C7,10 8.870. - CINCINNATI. - WLWR.l. 25,8211.710. - PARIS (ém. d'Allouis). 428,1 701. - STOCKHOLM. 55 Kw. - Suède.
aoo Kw. (st. de Bethany. Ohio). 21,8t n.711. - MOSCOU. 422,8 710. - ANDORRE. - Pro d·Andorre.
44,97 6.870. - GENE.,E•. 25,11 11-7f5. - LONDRES. - GVV 400,5 749 - MARSEILLE. 10 Kw. - Fr'lnce.
4a,23 8.940. - MOSCOU. 15,87 11.730. - BOSTON. - WRUL. - 10 Kw. 391,1 767. - SCOTLAND. - Gr.·Bretagn'~.
42,98 1.980. - MOSCOU. (st. de Scltuate. Massachusetts).
42,46 7.065. - LONDRES. - GRS. 25.57 11.730 - BOSTON. - WRUW. - 20 Kw. 373,1 316.8 77&. - PARIS Il. 10 Kw. - Fram:e.
41,96 7.150. - LONDRES. - GRT. . (st de Scltuate). 804. - W ELSH REGIONAL. - Gr .•Bre-
41,87 7.170. - MOSCOU. 15,5111.76& - DELHI. - Indes. tagne.
41,75 7.165. - LONDRES. - GRK. 25,49 11.770.- LONDRES. 164,5 823. - BUCAREST. II Kw. - Rou·
41,64 manie.
UO&. - LONDRES. - GWL. 15,49 11.770.- ALGER. 364,0 821. - RADIO·TUNIS. - Tunis.
41.61 7.1110. - RADIO DAKAR. 25,47 117!!O - LONDRES. - GVU.
41,54 7.220. - LONDRES. 25.47 11.780.- LIIHTI. - Finlande. 880,7 832. - LIMOGES Il. 20 Kw. - FrImee.
41,49 7,230. - LONDRES. - GSW. 25,45 11790. - DELHI. - Indes. 849.2 859. - STRASBOURG•• Kw. - Frimee.
41,44 7.1140. - PARIS (st. d·Allouls). 25,44 11.792.- BOSTON. - WRUL. - 60 Kw. 34t,l 877. - LONDRES REGIONAL. - Gr ••
MOSCOU. (st. de Scltuate. Massachusetts). Bretagne.
41,38 7.2&0. - LONDRES. - GWI. 25,42 11 800 - LONDRES. - GWH. 835,2 895. - LOUVETOT. Il Kw. - Fran.ce.
41,38 7.!lb0. - SOHENECTADY. - WGEO. 15,88 11.830. - NEW YORK CITY. - WCRC. - 335,2 895. - LYON. 20 Kw. - France.
100 Kw. 60 Kw. (st. de Breentw.od, a28,8 913. - TOULOUSE· PYRENEES 1.. 40
41,32 '1.260. - LONDRES. - GSU. Long Island). Kw. - France.
41.24 7.175. - DELHI. 25.88 11.830. - MOSOOU. 821,9 932 - BRUXELLES (ém. t1.). 15 Kw.-
41,U 7.260. - LONDRES. - GWH. 25,as 11.830. - DELHI. - Indes. 311,8 941. - RADIO·FRANCE. - Algérie"
40.92 7.330. - MOSCOU. 25.34 11.838. - LONDRES. - GWQ. 812,8 959. - NANCY. 10 Kw. - France.
40.76 7.860. - MOSCOU. 15,33 11.840 - ALLOUIS, - France. 312,8 959. - PERPIGNAN. 1 Kw. France.
40,65 7.380. - EM. NATIONAL SUISSE. 15,12 11.8~7. - SOHENECTADY. - WGEA. 309.9 968. - GRENOBLE. 111 Kw. - France.
40,38 1.429. - MOSCOU. 60 Kw. - New·York. 307,1 977. - NORTHERN IRBLAND. - Ir
39,66 7.065. - :'O~:'D-BRO<!K. - WNRX. 25,30 11.857. - LONDRES. - GSE lande du Nord.
25.27 11.870. - WAYNE. - WOOW. - &0 Kw. 305,1 983. - LOPIK. 10 Kw. - Hellande.
39,61 7.565. - CINCINNATI•• WLWO. 75 Kw. New J~rsey. 296,5 1.013. - MIDLAND REGIONAL. - Gr.·
39,15 HiO. - ANDORRE. 15,27 11.870. - D,"-HI. - Indes. Bretagne.
38.36 7.820. - WAYNE. - WOOW. - &0 Kw. 25,22 11.893. - NEW YORK CITY. - WNBI. - 288,8 1.040. - RENNES. - l i Kw. - Frimee.
- New Jersey. 60 Kw. (st. de Bound·Brook). 288,8 1.040. - MONTELIMAR. - 1 Kw,
sa,ta 7.865. - LE CAIRE. 25.09 11 951. - LO.DRES. - GVY. 285,7 1.056 - NORTH REGIONAL. - Gra.nde.
37,27 8.050. - MOSCOU. 25,0611.070. - BRifzZAVILLE. Bretagne.
33,75 8.888. - RADIO·DAKAR. 24.76 11.120 - PARIS. 285.7 1.050. - NORTHERN IRELAND.
33,03 '08\!. - RADIO MAROC. 24,30 1!.3~0 - LONDRES. 278.8 1.077. - BORDEAUX. 15 Kw. - France.
32,66 9185. - EM. NAT. SUISSE. 22,97 13050 - NEW YORK CITY. - WNRI. 27· 2 1086 - R. MONTE·CARLO. 10 K~'. -
32,02 9.360 - R. NATIONAL D'ESPAGNE. 50 ,Kw (st. de Bound-Brook. Pro de Monaco.
31.88 9410 - LONDRES. - GRI. New Jersey) 274,0 1.095. - MADRID. 10 Kw. - Espagne.
31,78 'HO - BRAZZA VILLE. 21,00 1&.!85 - LEOPOLDVILLE. 269.5 1.113 - MONCEAU.LES.MINES. Il Kw.
31.72 1.460. - MADRID. 20,60 14.500. - NE'!'V YORK CITY. - WNRX. - France
31,70 t 465. - ANKARA. - TAP. - 50 Kw. (st. de Bound·Brook. 267,4 1122. - NEWCASTLE. - Gr ·Breta.,ne.
31,65 1.478 - MOSCOU. Neow Jersey). 281,4 1149 - LONDRES. - Gr.·Bretagne.
31.61 1490 - LONDRES. - GWF 19.91 15.070 - LOliDRES. - GWC. 259.1 1.157. - TOULOUSE JI. 1 Kw. - Fr!mee.
81,61 9.490. - NEW YORK CIT". - WCBN.- 19.n 15.130 - BOSTON. - WRUW. - 20 Kw. 259,0 1.160 - SAINT.BRIEUC. - 0.05 France.
IiQ Kw. (st. de B1'I!lntwood, Lon, 19.80 1&.150 - NEW YORK CITY. WRCA. 257.1 1.167. - R. SUISSE IT. 11 Kw. - Suisse.
ISland). - 50 Kw. (Bound·Brook). 255,0 1.177. - ALGER P.T.T. - AlgérIe.
81.51 1&00. - PARla. 19,78 15.155. - MOTALA. - SuMe. 253.2 1.185. - NICE. 00 Kw. - France.
81,58 1.500 - HELSINGSKI .... Finlande. 19,75 15.190 - LAHTI. - FInlande 253.1 1.18? - VANNES. 0.05 Kw. - France.
31.56 9.503 - BELGRADE. 19,73 15.210 - BOSTON. - WBOS - 60 Kw 247,3 \.213 - LlLLI!. 0.1 Kw. - France.
31,56 0.603. - RIO DE dANEIRO. 'st de Hull. MassaChusetts). 247.3 1213 - Il. AGEN. 1 Kw - France.
31.56 9.bOi - MOSCOU. 19,71 IS.no •.. 'ADIO CANADA. - CHTA 233,01.287 - RELAIS DE BRUXELLES.
31,54 9.lil0. - MELBOURNE. 19.68 15.240 .LOUIS. 227.1 \.321 - ANTIBES. - France
31,61 0.520. - ALLOUIS. - France 19,67 15250 - CfNCINNATI. WLWR.t. 224.0 1.339. - MONTPELLIER. - 0,5 Kw
31,61 ,.620. - MOSCOU. 100 Kw (st. de Bethany. Ohio) 222,6 1.9~8 - MARSEILLE Il. - France.
al.50 UU. - LONDRES. - GWJ. 10,88 t5.!&O. - LOHDR". - GSI. 219.0 1.UG. - DhION. 10 Kw. - France.
",48 0.530. - SOHENECTADY. - WGHA. 19,85 15.1'70 - DnHI. - Indes. 215,4 1.393. - RADIO·LYON. 25 Kw. - France.
10 Kw. 19,113 II1.UO - tlEW YORK OITY. - WNRE 215,4 t 393. - ANGERS. 1 Kw. - France.
",46 0.535. - STOOKHOLM. - Suède.
31,44 '.'40. -
31,41 •. 550 .-
ALLOUIS. - France.
LCNDRES.- GWB
19,82 15.!90 -
'- 50 Kw (Bound·Brossk).
BOSTON. - WRUL - 50 Kw
(st de Scltuate, Mas.achusett.s)
209,91.429 - ROYAT. 1 Kw. - France.
208,0 1.456 - PARIS.TOUR EIFFEL. - France
206,0 1456 - NIMES 2 Kw. - France
31,41 9.650. - SCHENECTADY. - WGEX. 19.5715.330 - SCHENECTADY. - WGEO - 208,0 t 456 - LIMOCES III. t Kw. - France.
25 Kw. (st. télégr.) 100 Kw·· New·York 204 1"0 - RELAIS BELCE.
31.38 9.560. - ASNIERES. - France. 19,64 15.8fiO - BOSTON. - WRUA - 60 Kw 203,5 t 474. - BOURNEMOUTH. Gr.·Bra·
31,35 9.&70. - BOSTON. - WBOS. - 50 Kw. 19.54 15.350 - DELHI. - Indes. tagne
st. de Hull. Massacl~b('lls) 19,23 li.fi9ii. - BRAZZA"ILLL 201,1 1498 - RELAIS BELGE .
..".... 1mp.I.1. "". ~iC()lo, farll ,. ,ilJ.3009. Le Directeur-Gérant: J.-G. POINeIGNON.

Vous aimerez peut-être aussi