Vous êtes sur la page 1sur 2

Chapitre 3 

: l’organisation judiciaire au Maroc

Introduction :

La justice est un service public dont la mission est de trancher les litiges entre les personnes
conformément au droit positif.

Si nul ne peut se faire justice soi même, toute personne a le droit de recourir à la justice pour
faire connaitre son droit.

I- Notion d’organisation judiciaire :

L’organisation judiciaire désigne l’ensemble des organes du système judiciaire.

Il s’agit au Maroc des tribunaux et des cours.

 le terme ‘’tribunal’’ désigne les juridictions inférieures telles que le tribunal de


première instance.
 Le terme ‘’cours’’ se rapporte aux juridictions supérieures telles que les cours d’appel
ou la cour de cassation.
1- les juridictions ordinaires :

Ce sont des juridictions de droit commun qui ont une compétence générale. Elles
comprennent :

a- Juridiction de proximité

Elles interviennent, en matière civile pour les affaires dont la valeur


n’excède pas 5000dh.

b- tribunaux de première instance :

Ils ont une compétence générale qui couvre les affaires civiles, sociales. Ces tribunaux jugent
en premier et en dernier ressort, toutefois leurs décisions peuvent faire l’objet d’appel
auprès des juridictions supérieures.
c- Les cours d’appel :

Leurs compétences consistent à examiner en dernier ressort les jugements rendus par les
tribunaux de première instance et instruisent en matière pénale. Elles rendent des arrêts.

d- La cour de cassation :

Elle se situe au sommet de l’organisation judiciaire. Elle ne juge pas, mais s’assure de la
conformité des jugements et arrêts qui lui sont soumis

La cour suprême est saisie dans les cas ci-après :

- Le manque de preuve ;
- L’excès de pouvoir ;
- La violation de la loi ;
- La violation de la procédure ;
- L’incompétence des magistrats.

2- les juridictions spécialisées :


a- Les juridictions commerciales :

Elles sont compétentes pour connaitre les litiges relevant du domaine commercial. Il s’agit
essentiellement :

- Des différends entre commerçants ;


- Des conflits entre associés d’une société commerciale ;
- Des actions relatives aux contrats commerciaux…
b- Le tribunal administratif :

Il est saisi pour connaitre des recours suivants :

- Les conflits relatifs aux contrats administratifs ;


- Les litiges relatifs à la situation individuelle des fonctionnaires de l’Etat.
- Les conflits en matière électoral, les contentieux fiscaux…

Vous aimerez peut-être aussi