Vous êtes sur la page 1sur 17

République Du Sénégal

Un Peuple – Un But – Une Foi

Ministère
de l’Education nationale

----------------------------------------
DIRECTION DE L’ENSEIGNEMENT
ELEMENTAIRE (DEE)
----------------------------------------

AIDES-MEMOIRES DES CONFERENCES DE


CONSENSUS SUR L’ENSEIGNEMENT DE LA
LECTURE A L’ELEMENTAIRE DE 2018 ET 2022

JUIN 2022
Mesdames et Messieurs,

Depuis l’organisation de la première conférence de consensus sur la lecture et les


mathématiques, il nous a été fortement demandé d’inscrire cette activité dans
l’agenda annuel de la DEE. C’est dans cette dynamique que nous nous employons à
chercher dans les axes d’intervention des projets et programmes des poches pour
pouvoir y positionner l’activité relative à la conférence de consensus.

En 2018, la première édition a été organisée avec l’appui du Projet d’Amélioration de


la Qualité et de l’Equité de l’Education de base (PAQEEB) et celle de 2022 a eu lieu
grâce à l’accompagnement du Programme d’Appui au développement de l’Education
au Sénégal (PADES).

Le présent document qui, consacre les synthèses des deux conférences de


consensus, permettra, sans nul doute, une exploitation plus aisée des contenus.

L’ambition de la DEE est d’offrir aux formateurs/encadreurs des espaces de


concertation et de discussion pour affiner leur compréhension des contenus et
pratiques pédagogiques en vue d’harmoniser leurs interventions sur le terrain. En
effet, si le langage tenu par tous les inspecteurs est à peu près le même, les
enseignants auront la même compréhension des notions et seront plus aptes à
accompagner efficacement les élèves.

Au-delà des remerciements formulés à l’endroit du PAQUEEB et du PADES pour leur


appui financier, je tiens à féliciter l’Equipe technique nationale (ETN) qui a élaboré
les contenus ayant servi de base aux discussions. Dans la même veine, je remercie
les Inspecteurs d’Académie qui ont abrité les différents bassins, de même que
l’ensemble des inspecteurs qui ont participé aux réflexions ayant abouti à ces
consensus.

Pour terminer, j’invite tous les membres du corps d’encadrement à travailler à se


conformer aux consensus retenus pour un meilleur accompagnement des
enseignants, seul gage de l’amélioration des performances des élèves dans les
disciplines ciblées.

La Directrice de l’enseignement élémentaire

1
Ndèye Aby NDAO Cissé

2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
AIDE-MEMOIRE DE LA CONFERENCE DE CONSENSUS 2022

Avec l’accompagnement du Programme d’Appui au Développement de l’Education au


Sénégal (PADES), la Direction de l’Enseignement élémentaire (DEE) a organisé sa
deuxième conférence de consensus sur l’enseignement de la lecture. A l’instar de
celle de 2018, la conférence de consensus de 2022 a été un moment de discussion et
de partage sur la base de contenus collectés au niveau des Inspections d’académie
(IA) et des Inspections de l’Education et de la Formation (IEF). Les deux bassins
organisés à Thiès et à Kaolack ont abouti aux consensus consignés dans le tableau
ci-dessous.

Il faut noter que pour cette édition, les consensus, pour la plupart, ont l’allure de
constats généraux relatifs à la non effectivité de l’enseignement de certains aspects
de la lecture dans les classes. Ces constats appellent, de la part des inspecteurs, à
plus d’attention sur l’enseignement-apprentissage de la lecture et la mise en place de
stratégies permettant de veiller davantage à la mise en œuvre de toutes les activités
planifiées dans le guide par les enseignants.

Questions/
aspects Réponses apportées/consensus
abordés
Thématique : Mise en œuvre des activités de prélecture
Il s’agit d’activités préparatoires pour l’acquisition d’habiletés et de
connaissances nécessaires pour aborder l’apprentissage de la lecture et
de l’écriture avec confiance et assurance.

La lecture et l’écriture sont étroitement liées et s’acquièrent de façon


simultanée.

Les principales activités de prélecture sont :

Activités - Maitriser le graphisme de base et les combinaisons


déroulées - Identifier les composantes sonores du langage
pendant la - Se familiariser avec le monde de l’écrit
phase

12
- Acquérir globalement les lettres de l’alphabet
transitoire
- Acquérir globalement des mots usuels et fréquents.

NB : Le constat partagé est que cette phase de pré lecture est escamotée
par la plupart des enseignants tenant des classes de CI, et cela ne
prédispose pas les élèves à aborder avec succès l’apprentissage de la
lecture et de l’écriture.
Durée de la La durée de la phase transitoire est de huit (08) semaines. Ces huit (08)
phase de semaines sont logées dans le premier trimestre du CI.
transitoire
Confusion - L’empan visuel est la distance maximale que le regard peut capter
empan lorsqu’il se fixe sur un mot. Il est organique et ne peut pas être modifié.
visuel/empan
- L’empan de lecture est le nombre de mots ou le segment de texte que
de lecture
l’œil peut saisir entre deux saccades au moment de la lecture. On peut le
travailler et le développer progressivement.
Apprentissage L’apprentissage des lettres de l’alphabet concerne la connaissance du
des lettres de nom des lettres et du bruit qu’elles font. Autrement dit, l’enfant
l’alphabet apprendra l’alphabet, en associant le nom de la lettre avec le son ou le
bruit qu’elle fait.

En effet, la connaissance du nom des lettres et du son ou bruit qu’elles


font constitue la première forme d’apprentissage associatif entre unités
écrites et unités sonores du langage.
Thématique : Fluidité
Enseignement La fluidité s’enseigne. Son enseignement consiste en un entraînement qui
de la fluidité cherche à développer l’empan de lecture et se fait tout au long de l’année
à travers des activités collectives et individuelles permettant à l’élève
d’acquérir la capacité à lire un texte avec :

 Rapidité (nombre de mots correctement lus en une minute) ;


 Précision (capacité à lire sans faire beaucoup d’erreurs, de façon
indépendante, sans aide) ;

13
 Expressivité (lire la majorité du texte avec expression et
intonation).

NB : Des tests de fluidité doivent régulièrement être faits par l’enseignant
pour habituer les élèves aux évaluations internationales comme EGRA. Le
chronomètre pourra être utilisé pour dénombrer les mots correctement
lus en une minute.
L’évaluation de la fluidité par contre est individuelle et est basée sur la
vitesse et la qualité de la lecture. Elle peut être réalisée jusqu’à 4 fois
dans l’année.
La fluidité est appréciée en calculant la moyenne du nombre de mots
correctement lus en une minute (MCLM).
Formule de calcul
Nombre de mots correctement lus dans le passage à lire x 60
MCLM = ---------------------------------------------------------------------
Durée de la lecture (nombre de secondes)

NB : La fluidité s’enseigne et il faut veiller à ce que des entrainements


soient menés en classe à travers des activités positionnées dans le guide
pour amener les élèves à développer progressivement une lecture fluide.
Thématique : Compréhension
Enseignement La compréhension s’enseigne et son enseignement doit être structuré,
de la systématique, explicite et prolongé aussi longtemps que nécessaire pour
compréhension les élèves moyens ou faibles.
à travers des
L’élève apprend à comprendre et le maître enseigne la compréhension.
stratégies

Les démarches et stratégies permettant la compréhension des textes sont


enseignées explicitement. L’enseignement explicite de la compréhension
s’appuie sur les stratégies de compréhension.

Des stratégies de compréhension d’un texte, à l’oral comme à l’écrit, se


trouvent dans les guides du CEB et dans le guide CE1 du programme LPT.

Quelques stratégies :

14
 A l’oral : Apprendre à prédire, Répondre à des questions
explicites, Identifier la grammaire de l’histoire, Raccourcir un
paragraphe, Résumer un texte, Tirer des conclusions
 A l’écrit : Apprendre à visualiser, Apprendre à prédire, Répondre à
des questions explicites, Répondre à des questions implicites,
Identifier les personnages principaux et la situation, Tirer des
conclusions, Raccourcir un paragraphe, Résumer un texte,
Identifier la grammaire de l’histoire

NB : Comme la fluidité, la compréhension aussi s’enseigne à travers des


stratégies retenues et positionnées dans le guide CEB et celui de l’ancien
programme LPT.

Selon E. Charmeux « Lire c’est comprendre ; apprendre à lire c’est


apprendre à comprendre ce qui est écrit ». Il ressort de ce postulat
de Charmeux que la compréhension doit être enseignée de manière
systématique pour amener les élèves à utiliser les stratégies appropriées
pour comprendre un texte lu ou entendu.
Thématique : vocabulaire
Sur le terrain, il y a toujours des confusions sur l’enseignement du
vocabulaire en tant que composante de la lecture.
Il faut faire la distinction entre l’enseignement du vocabulaire à la
première étape et son enseignement à partir de la deuxième étape :
Départ entre
- A la première étape, l’enseignement du vocabulaire, comme
vocabulaire
composante de la lecture, participe à l’amélioration de la
composante de
compréhension en lecture et repose essentiellement sur trois types
la lecture et
d’activités (la catégorisation, la structure des mots et les
vocabulaire
relations de sens entre les mots).
discipline outil
- A partir de la deuxième étape, le vocabulaire est enseigné comme
discipline outil, en lien avec le type de texte visé et le projet
d’écriture.
-
Thématique : Evaluation/remédiation

15
Le constat est que les élèves rencontrent souvent des difficultés lorsqu’ils
sont soumis à l’évaluation EGRA, parce qu’ils ne la pratiquent pas en
classe.

Pour entrainer les élèves à l’évaluation EGRA, les enseignants devront


leur proposer des exercices alignés sur EGRA en classe et mettre en
œuvre le cycle de gestion des apprentissages recommandé par la DEE au
service de l’évaluation de la lecture avec des épreuves de type EGRA. Ce
cycle s’opérationnalise par l’organisation des évaluations régulières tout
au long de l’année.
Familiarisation
des élèves à Il se décline comme suit
l’évaluation
 Organisation d’un prétest ;
EGRA
 Organisation de la 1ère évaluation formative ;

Mise en œuvre  Organisation de la 2ème évaluation formative ;

des activités de  Organisation d’un post test.

remédiation
En ce qui concerne la remédiation, le constat le mieux partagé est sa non
effectivité dans nos classes. Pourtant, plusieurs documents relatifs à la
question ont été élaborés par la DEE et mis à la disposition des acteurs
(boîte à outils, plans académiques de remédiation, recueils d’exercices,
etc.).

Cette problématique nécessite un suivi de la part des Directeurs et des


Inspecteurs pour une mise en œuvre effective des activités de
remédiation par les enseignants pour accroître les performances des
élèves.

16

Vous aimerez peut-être aussi