Vous êtes sur la page 1sur 285

Décibel 4

Guide pédagogique

B1

M. Butzbach
R. Fache
C. Martin
D. Pastor
I. Saracibar
Références iconographiques :
p. 275 : Vacances : ils confient leurs enfants à des étudiants pour le voyage en train © France 3 France Télévisions,
publié le 11/07/2015 ; 276 : Le Corbeau et le Renard – Animation faite par Santillana ; 277 : Tout comprendre sur le changement
climatique © ADEME ; 277 (a) : Igor Daniek - 123RF ; 277 (b) : Nicola_G - Fotolia.com ; 277 (c) : Alexander – Fotolia.com ;
278 : Devenir artiste de cirque aujourd’hui – Ville de Marseille - www.marseille.fr ; 279 :Petits meurtres d’Agatha Christie –
Trailer saison 2 © France Télévision Distribution ; 280 : A 14 ans, il invente un robot-jardinier © France 3 France Télévisions,
publié le 05/08/2015
DR : Malgré nos efforts, il nous a été impossible de joindre certains photographes ou leurs ayants droit, ainsi que les éditeurs
ou leur ayants droit pour certains documents, afin de solliciter l’autorisation de reproduction, mais nous avons naturellement réservé
en notre comptabilité des droits usuels.
Édition : Elena Moreno, Agnès Jouanjus, Audrey Adida, Claudine Varin ;
Conception graphique de la couverture : Joëlle Parreau ;
Adaptation de la maquette intérieure : Joëlle Parreau ;
Mise en page : Marse ;
Illustrations : Jaume Bosch, Ángel Sánchez Trigo, Clara Soriano, Bea Tormo, Zoográfico ;
Iconographes : Aurélia Galicher ;
Enregistrements, montage et mixage : Quali’sons.
« Le photocopillage, c’est l’usage abusif et collectif de la photocopie sans autorisation des auteurs et des éditeurs. Largement
répandu dans les établissements d’enseignement, le photocopillage menace l’avenir du livre, car il met en danger son équilibre
économique. Il prive les auteurs d’une juste rémunération. En dehors de l’usage privé du copiste, toute reproduction totale ou
partielle de cet ouvrage est interdite. La loi du 11 mars 1957 n’autorisant, au terme des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part,
que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et,
d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, toute représentation ou reproduction
intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite (alinéa 1er de l’article
40) – Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée
par les articles 425 et suivants du Code pénal. »
© Les Éditions Didier, Paris 2017 – ISBN : 978-2-278-08743- 3
Tableau des contenus

Introduction 5

0 19

1 33

2 61

3 99

4 131

5 171

6 203

Corrigés du cahier d’activités 244

Fiches vidéo 275

Corrigés des fiches vidéo 281

Transcriptions des vidéos 283


Introduction

I. PUBLIC ET NIVEAUX CECRL


Décibel est une méthode de français Décibel 1 A1
sur 4 niveaux destinée aux élèves du secondaire, Décibel 2 A2.1
débutants, ou faux débutants s’ils ont été initiés Décibel 3 A2.2
au français pendant la dernière étape du primaire.
Décibel 4 B1.1

II. BASES PÉDAGOGIQUES


1. LE CADRE EUROPÉEN COMMUN DE RÉFÉRENCE POUR LES LANGUES
Les références naturelles de Décibel sont les recommandations du CECR.
Les objectifs de la méthode sont avant tout communicatifs et pragmatiques : les connaissances
linguistiques sont au service des compétences communicatives, lesquelles visent toujours un but
pratique, la résolution d’un problème ou la réalisation d’une action.
Il s’agit de développer chez les apprenants la capacité d’intégrer et de mettre en oeuvre les attitudes,
les connaissances et les aptitudes permettant de communiquer dans des situations spécifiques
du monde réel. Cette capacité suppose que la langue est considérée comme un moyen d’agir,
un moyen que l’on acquiert grâce à l’apprentissage, plutôt qu’une matière à étudier, à connaître.
Dans cette perspective actionnelle, ce sont les textes qui sont à la base de l’apprentissage
et qui lui donnent son sens. L’analyse des phénomènes linguistiques et l’entraînement des compétences
sont fondamentaux, mais ne constituent pas une finalité en soi ; ils sont un moyen d’aider l’apprenant
à construire et à décoder des textes ; ce sont les activités de compréhension et de production de textes
qui sont au coeur de la démarche pédagogique.

2. LES COMPÉTENCES CLÉS


Décibel adopte également les orientations de l’Union européenne qui insistent sur la nécessité
d’acquérir les compétences clés « dont les individus ont besoin pour leur épanouissement personnel,
leur intégration sociale, la pratique d’une citoyenneté active et leur insertion professionnelle
dans une société fondée sur le savoir » (Ján Figel’, Commissaire à l’éducation, à la formation,
à la culture et à la jeunesse).
Les compétences définies dans le Journal officiel de l’Union européenne du 30 décembre 2006
sont au nombre de huit – ou de sept si l’on regroupe, comme ici, la communication dans la langue
maternelle et la communication en langues étrangères sous « communication linguistique ».
Communication linguistique
La communication en langue maternelle est la faculté d’exprimer et d’interpréter des concepts,
pensées, sentiments, faits et opinions oralement et par écrit (écouter, parler, lire et écrire), et d’avoir
des interactions linguistiques appropriées et créatives dans toutes les situations de la vie sociale
et culturelle (éducation et formation, au travail, à la maison et pendant les loisirs).
Pour la communication en langue étrangère, les compétences de base sont globalement les mêmes
que pour la communication dans la langue maternelle ; elles s’appuient sur l’aptitude à comprendre,
exprimer et interpréter des concepts, des pensées, des sentiments, des faits et des opinions, à la fois
oralement et par écrit (écouter, parler, lire et écrire), dans diverses situations de la vie sociale et culturelle
(éducation et formation, travail, maison et loisirs), selon les désirs et les besoins de chacun.
Compétence mathématique et compétences de base en sciences et technologies
La compétence mathématique est l’aptitude à développer et appliquer un raisonnement mathématique
en vue de résoudre divers problèmes. En s’appuyant sur une maîtrise solide du calcul, l’accent est mis
sur le raisonnement, l’activité et le savoir.
Les compétences en sciences se réfèrent à la capacité et à la volonté d’employer les connaissances
et méthodologies utilisées pour expliquer le monde de la nature afin de poser des questions et
d’apporter des réponses étayées. Les compétences en technologies sont perçues comme l’application
des connaissances et de ces méthodologies pour répondre aux désirs et besoins de l’homme. Les
compétences en sciences et technologies supposent une compréhension des changements induits par
l’activité humaine et de la responsabilité de tout individu en tant que citoyen.
Introduction

Compétence numérique
La compétence numérique implique l’usage sûr et critique des technologies de la société de
l’information au travail, dans les loisirs et dans la communication. La condition préalable est la maîtrise
des TIC : l’utilisation de l’ordinateur pour obtenir, évaluer, stocker, produire, présenter et échanger
des informations, et pour communiquer et participer via l’Internet à des réseaux de collaboration.
Apprendre à apprendre
C’est l’aptitude à entreprendre et poursuivre un apprentissage, à organiser soi-même son apprentissage,
[…] à la fois de manière individuelle et collective. Cette compétence implique de connaître ses propres
méthodes d’apprentissage et ses besoins, les offres disponibles, et d’être capable de surmonter
les obstacles. Elle suppose d’acquérir, de traiter et d’assimiler de nouvelles connaissances et aptitudes,
de chercher et d’utiliser des conseils. […] La motivation et la confiance dans sa propre capacité
sont des éléments fondamentaux.
Compétences sociales et civiques
Celles-ci comprennent les compétences personnelles, interpersonnelles et interculturelles, et couvrent
toutes les formes de comportement devant être maîtrisées par un individu pour pouvoir participer
de manière efficace et constructive à la vie sociale et professionnelle, notamment dans des sociétés
de plus en plus diversifiées, et pour résoudre d’éventuels conflits.
Les compétences civiques permettent à l’individu de participer pleinement à la vie civique grâce
à la connaissance des notions et structures sociales et politiques, et à une participation civique active
et démocratique.
Esprit d’initiative et d’entreprise
Cela désigne l’aptitude à passer des idées aux actes. Il suppose de la créativité, de l’innovation,
et une prise de risques, ainsi que la capacité de programmer et de gérer des projets en vue
de la réalisation d’objectifs. Cette compétence est un atout pour tout individu, non seulement
dans sa vie de tous les jours, à la maison et en société, mais aussi sur son lieu de travail.
Sensibilité et expression culturelles
La sensibilité et l’expression culturelles supposent l’appréciation de l’importance de l’expression
créatrice d’idées, d’expériences et d’émotions sous diverses formes, dont la musique, les arts
du spectacle, la littérature et les arts visuels.

III. PROGRAMME D’APPRENTISSAGE


1. LES COMPÉTENCES DE COMMUNICATION DANS DECIBEL 4
L’objectif de Décibel 4 est de garantir l’acquisition des aptitudes décrites par le CECR pour le niveau B1.

Compréhension de l’oral
« Je peux comprendre des expressions et un vocabulaire très fréquents relatifs à ce qui me concerne
de très près (par exemple, moi-même, ma famille, les achats, l’environnement proche, le travail.)
Je peux saisir l’essentiel d’annonces et de messages simples et clairs. » CECR
Dans Décibel 4, on donne à écouter et à comprendre globalement des monologues et dialogues
très simples, dans un contexte quotidien, sur des sujets proches des élèves. On commence néanmoins
à sensibiliser les élèves à des échanges situés en dehors du cadre familier (télévision, radio) et à leur faire
écouter des témoignages d’adultes, adaptés à leur maturité. De même, on amorce le contact
avec les variations d’accents et le registre littéraire.
Messages en continu
• Messages fonctionnels :
– annonces et consignes diverses à la gare ;
– instructions collectives pour exécuter des mouvements de gymnastique ;
– infos météorologiques ;
– portraits-robots ;
– devinettes.
• Des jeunes…
– racontent un voyage (Constance a posté une vidéo sur son blog) ;
– décrivent leur personnalité ;
– commentent un quiz sur la planète.
• Des adultes…
– racontent des expériences personnelles (Cyprien explique comment il a connu sa femme) ;
– présentent leur métier ;
– laissent un message sur un répondeur pour reporter une invitation.
Chansons
– Elles n’apparaissent plus de manière systématique mais comme un clin d’œil
(« Complainte de Robotto », « J’en ai assez ! »).
– Elles servent de modèle et d’inspiration.
Conversations (dialogues courts dans des situations de la vie quotidienne)
– À la gare : des ados arrivent en retard et s’entraident pour prendre les billets, etc.
– Au collège : dans la cour, le jour de la rentrée ; au retour d’une excursion ;
– À la radio : interview d’un chanteur ; interview d’une sportive de haut niveau ;
émission « La clé des songes » avec participation des auditeurs ;
– Sur un banc dans la rue : deux filles échangent des potins ; deux papis critiquent les enfants des voisins ;
– En classe : le professeur vérifie que ses élèves sont prêts pour leur exposé ;
– Dans l’immeuble : deux voisins se disputent ; deux ados discutent avec leur mère au sujet des tâches
ménagères ;
– Dans la rue : un inspecteur de police interroge des témoins ;
– Sur un marché aux puces : des jeunes peu argentés cherchent un cadeau.

NIVEAU D’EXIGENCE ET STRATÉGIES


La compétence visée à ce niveau de Décibel 4 est d’abord la compréhension globale, comme aux trois
premiers niveaux : essentiellement l’identification de la situation et la réponse aux questions de base :
« Où (se passe la scène) ? ; Qui (parle) ? ; Quoi ? (De quoi parlent-ils ?) ». Maintenant que les élèves
ont acquis les stratégies de base, ils accèderont à cette compréhension de plus en plus rapidement,
souvent dès la première écoute dans le cas des documents les plus courts.
À ce niveau, cette capacité s’exercera non plus seulement sur des petites conversations familières,
mais également sur des échanges progressivement plus longs. On leur demandera également d’écouter
et de savoir apprécier des documents simples à teneur littéraire et artistique.
L’exigence de la compréhension des informations clés est plus grande qu’aux niveaux précédents
puisque les élèves doivent maintenant répondre à une question plus subtile : « pourquoi ? ».
Par ailleurs, les élèves sont invités à extraire des documents des informations précises, requérant
une compréhension plus fine.
Enfin, le processus de compréhension devient de plus en plus personnel et les élèves sont invités à réagir
à ce qu’ils ont entendu, pour montrer qu’ils ont compris l’information, qu’ils sont capables à présent
de se situer et de s’exprimer par rapport à celle-ci.

Production orale : expression en continu et interaction


« Je peux communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu’un échange
d’informations simple et direct sur des sujets et des activités familiers. Je peux avoir des échanges
très brefs, même si en règle générale, je ne comprends pas assez pour suivre une conversation.
Je peux utiliser une série de phrases ou d’expressions pour décrire en termes simples ma famille et d’autres
gens, mes conditions de vie, ma formation et mon activité professionnelle actuelle ou récente. » CECR
Dans Décibel 4, on invite les élèves à prendre la parole individuellement et à échanger, dans les limites
de leurs possibilités.
Répétition
• Chansons et autres textes mis en musique
Comme aux niveaux précédents, les élèves sont invités à chanter ensemble ou individuellement,
à améliorer leur prononciation à partir de virelangues fantaisistes.
Libérés de l’obligation de réfléchir pour trouver leurs mots ou construire leurs phrases,
de la peur de faire des fautes et emportés par le rythme, par les camarades, les élèves :
Introduction

– se détendent, perdent leurs complexes et apprennent à donner une dimension ludique à la langue ;
– peuvent se concentrer sur la prononciation et l’intonation ;
– intègrent plus facilement la langue.
Un pas de plus est franchi cependant, car maintenant on demande aux élèves de s’impliquer
de façon plus personnelle et plus consciente en complétant ou modifiant les paroles, par exemple.
• Dialogues
En apprenant par cœur et en jouant les petites scènes dialoguées, les élèves :
– assimilent les contenus et les mémorisent ; les textes deviennent des références, voire des modèles ;
– apprennent à enrichir la langue de toutes les ressources non verbales (gestes, mimiques…).
Expression en continu
Les élèves sont invités à s’exprimer sur des sujets familiers, en passant de l’information objective
à la subjectivité, en enrichissant la communication par l’expression de sentiments,
d’opinions personnelles. Ils sont ainsi invités à :
– justifier un choix (une photo, un climat, un métier…) ;
– imaginer les pensées et sentiments de personnes d’après leur physionomie ;
– décrire et interpréter une série de vignettes illustrées ;
– comparer deux itinéraires de voyage ;
– évoquer leurs propres sensations le jour de la rentrée, leur personnalité en général, les situations
qui leur posent problème dans la vie, leurs rêves et cauchemars ;
– raconter une fête déguisée, raconter leur quotidien (ménage et autres obligations) ;
– raconter une expérience personnelle de voyage ou une anecdote de vacances, raconter
une catastrophe naturelle ;
– résumer une situation, des conversations, les paroles d’une chanson, et donner leur avis
sur le contenu de celles-ci ;
– donner leur point de vue individuel sur le contenu des documents de la section « Je lis et je découvre ».
Interaction
• Activités de réemploi, jeux de rôle et échanges personnels
Les activités orales de réemploi (« Je m’entraîne ») ne sont pas mécaniques mais contextualisées
et porteuses de sens. Elles font souvent l’objet de prolongements personnels plus ou moins libres.
Les échanges ludiques (comme les jeux de devinettes) se maintiennent à certains moments
de l’apprentissage, comme au début des unités, pour éveiller la motivation.
Cependant, les jeux de rôle sont de plus en plus ancrés dans la réalité quotidienne.
On demande aux élèves de :
– se mettre à la place du professeur et poser des questions à sa place ;
– mettre en scène librement des expressions imagées ;
– imaginer des situations : scène de reproches, scène de marchandage, etc.
Surtout, les échanges à visée actionnelle se multiplient et incorporent une dimension de plus
en plus personnelle :
– donner des conseils personnels à un(e) camarade (pour l’aider à réaliser son rêve, pour résoudre
un problème personnel) ;
– commenter avec les camarades le contenu des documents de la section « Je lis et je découvre » :
en élucider le sens mais aussi échanger les points de vue sur les sujets de société traités (moyens
de transport, environnement,
• Tâches finales
Pour réaliser les tâches, les élèves s’initient à la communication absolument authentique puisqu’ils
s’expriment oralement dans le cadre d’un projet concret.
– Certaines tâches sont de nature essentiellement orale : mettre en scène une fable ; présenter
la photo du bonheur.
– D’autres se matérialisent à l’écrit, mais elles débouchent comme les premières sur une présentation
orale devant la classe, ainsi que sur des commentaires.
– La plupart sont à potentiel multimédia.
– Par ailleurs, petit à petit et avec l’aide du professeur, les élèves parlent en français entre eux
pendant la phase de préparation (rechercher des idées, échanger des informations),
pour s’organiser et négocier à propos des tâches à réaliser.
NIVEAU D’EXIGENCE ET STRATÉGIES
Le niveau d’exigence à ce niveau reflètera une double priorité :
– la communication passe avant la correction formelle ; l’important est que le message soit compris,
même si l’expression est encore assez imprécise et présente des incorrections.
– la correction sera de plus en plus prise en compte, surtout s’il s’agit de contenus présentés en classe,
dans la mesure où les élèves sont censés avoir assimilé un certain nombre de ressources et parce
que l’amélioration de la langue contribue à l’efficacité de la communication et à la motivation
qui y est associée.
Il portera également sur le degré d’implication des élèves et l’effort pour parvenir à une communication
personnelle authentique. La prise de risque est à encourager parce qu’elle témoigne d’un réel désir
de communiquer et d’avancer dans l’apprentissage.
C’est pourquoi, on entraîne les élèves à exprimer leurs doutes, à hésiter « en français », autrement
dit à oser prendre la parole sans crainte grâce à l’acquisition de stratégies compensatoires :
« Pose une question difficile à ton/ta camarade. Il/elle réfléchit avant de répondre ! » (Unité 5, p. 56).
Les stratégies proposées dans Décibel 4 visent la prise de conscience et l’acceptation de ces critères
par les élèves. En ce qui concerne la prononciation, parmi les stratégies, on a cité plus haut
les activités de répétition ludiques ; on observera également que de nombreuses consignes insistent
sur l’importance de soigner les intonations, voire d’en exagérer l’expressivité.

Compréhension des écrits


« Je peux lire des textes courts très simples. Je peux trouver une information particulière prévisible
dans des documents courants comme les publicités, les prospectus, les menus et les horaires
et je peux comprendre des lettres personnelles courtes et simples. » CECR
Décibel 4 initie les élèves à la compréhension d’écrits authentiques de diverse nature.
Annonces, affiches, documents authentiques fonctionnels
– Légendes de photos.
BD
Le format BD est fréquemment utilisé pour son intérêt pédagogique. Non seulement il occupe
une place de choix dans la culture francophone, mais il est un moyen stratégique d’introduire l’écrit
au début de l’apprentissage : le manque de ressources linguistiques y est compensé par l’image
qui « raconte » autant ou plus que le texte, et la langue écrite est une transcription de l’oral.
Les BD sont semi-authentiques ou authentiques.
Textes littéraires
Décibel 4 fait place progressivement à des textes simples et courts de différents genres :
– Poèmes : « Pour faire le portrait d’un oiseau » (Jacques Prévert) ;
– Romans : Exercices de style (Raymond Queneau) ;
– Fables : « Le Corbeau et le renard », « La Cigale et la fourmi » (La Fontaine) ;
– Chanson: « Celui-ci ou celui-là ».
Presse, documents informatifs formels
La majorité des documents présentés dans la section « Je lis et je découvre » pourraient figurer
dans un magazine pour jeunes :
– Le blog de Lucie ;
– Bons plans pour voyages à petit prix ;
– Tests de personnalité ;
– Quiz ;
– Dossiers : l’environnement ; la vie d’un artiste de cirque ; la littérature policière
(Georges Simenon et Agatha Christie).
Internet
Les élèves sont invités à faire des recherches sur Internet pour compléter l’information donnée
dans « Je lis et je découvre » : environnement, monde du cirque, inventions.
Documents communicatifs personnels
Les élèves trouvent dans Décibel 4 des extraits d’écrits moins formels :
– journal de voyage (notes et photos sur un blog) ;
– annonce pour partager un voyage (Internet) ;
Introduction

– lettres semi-formelles et formelles (demande d’information, offre de service) ;


– témoignages et messages sur réseaux sociaux ;
– lettre de motivation ;
– un ado demande conseil sur un forum ;
– transcription d’un interrogatoire ;
– compte rendu de lecture ;
– présentation d’un projet et demande formelle de rendez-vous.

NIVEAU D’EXIGENCE ET STRATÉGIES


Comme dans le cas de l’oral, à l’écrit, c’est la compréhension globale qui est visée en priorité,
l’identification de l’information générale et de la finalité du texte. Les questions de compréhension
des documents mettent en évidence cette priorité.
Par ailleurs, Décibel 4 exerce les élèves à rechercher dans un texte des informations précises
importantes.
À ce niveau, la vérification de la compréhension se fait en partie à travers l’expression libre.
Les stratégies appropriées que Décibel 4 propose aux élèves depuis le début prennent appui sur
le format des documents (iconographie, typographie… riche et variée en fonction du type de document).

Production écrite : expression et interaction


« Je peux écrire des notes et des messages simples et courts, Je peux écrire une lettre personnelle
très simple, par exemple de remerciements. » CECR
Décibel 4 développe clairement l’expression écrite, qui était en retrait aux niveaux précédents.
Elle prend appui sur les documents écrits, mais devient plus personnelle.

Expression « utilitaire » communicative, expression personnelle


• Dans les sections « Je m’entraîne », elle est dirigée pour encourager l’utilisation des nouvelles
structures et la correction formelle. Les élèves sont invités à :
– raconter un souvenir de voyage ou une anecdote de vacances ;
– réécrire une histoire en changeant de point de vue ;
– rédiger une complainte ;
– raconter une journée habituelle avec ses contraintes (obligations et interdictions) ;
– ajouter une strophe à une chanson, sur le modèle des précédentes ;
– écrire à un(e) camarade en lui donnant des conseils pour qu’il/elle se sente mieux.
• Dans le cadre des tâches finales, les élèves sont invités à :
– réaliser une affiche sur l’environnement, rédiger un texte d’introduction pour présenter la situation
actuelle et annoncer des propositions de changement(s) ;
– réaliser une caricature, la décrire et la justifier par écrit point par point ;
– évoquer par écrit les meilleurs moments de l’année en les regroupant sur une affiche, une carte
mentale ou en les postant sur un blog.
• La section ATELIER D’ÉCRITURE conduit les élèves à produire différents types de textes :
– une annonce de voyage ;
– une lettre de demande d’information ;
– une lettre de motivation ;
– un appel au secours sur un forum ;
– un compte rendu de lecture ;
– un courrier formel pour présenter un projet pour le lycée.
• Enfin, une rubrique spéciale ORTHOGRAPHE, vient aider les élèves à éviter les fautes récurrentes.
Elle ne s’arrête pas aux mots d’usage parce qu’il est trop tôt pour exiger des élèves une véritable
correction en ce domaine.
– Elle attire l’attention sur :
- les multiples graphies correspondant au son [s] ;
- la différence (ou non) entre les graphies de sons proches comme [o] et [ɔ] ;
- l’alternance –s /-x comme marque du pluriel.
– Elle attire l’attention sur les principales difficultés orthographiques à portée grammaticale,
c’est-à-dire sur les marques qui sont porteuses de sens :
- accord en genre et en nombre des noms, adjectifs et participes passés et des interrogatifs ;
- terminaisons verbales (futur / conditionnel) ;
- différenciation graphique des homonymes parmi les déterminants, entre certaines formes verbales
et prépositions ou adverbes.

NIVEAU D’EXIGENCE ET STRATÉGIES


Les productions écrites devront être évaluées avec une certaine indulgence, pour ne pas décourager les
élèves.
En ce qui concerne l’orthographe, la « tolérance » pour les mots d’usage ne s’appliquera pas à
l’orthographe grammaticale, qui fait l’objet dans Décibel 4 d’un entraînement particulier.
Le registre et la cohérence formelle avec le type d’écrit sera à prendre en compte.
De même, l’organisation du texte en fonction de sa typologie sera évaluée de façon prioritaire.
Enfin, la créativité des écrits sera valorisée, pour compenser les défauts formels.
Les stratégies proposées passent par la prise de conscience des différences entre l’oral et l’écrit :
l’existence de plusieurs graphies possibles pour un même son, de la signification déterminante
des terminaisons des noms, adjectifs et verbes.
Elles s’appuient sur l’observation guidée de textes et non pas de phrases isolées.

2. LES COMPÉTENCES CLÉS AU CENTRE DE L’APPRENTISSAGE


En plus de ses objectifs linguistiques, Décibel 4 se fixe délibérément comme but la mobilisation
et le développement des compétences clés. Cet engagement n’a rien d’artificiel puisque l’enseignement
d’une langue vivante conduit inévitablement à aborder des réalités transversales et interdisciplinaires.
Outre la compétence de communication, certaines compétences clés sont associées à la démarche
de Décibel de façon incontournable (Compétence numérique, Apprendre à apprendre, Compétences
sociales et civiques), d’autres sont moins centrales, mais toutes sont abordées et, pour chacune,
Décibel requiert des élèves une prise de conscience et une attitude favorable.
Les compétences de base mobilisées et développées sont explicitement signalées dans tous les éléments :
dans le Livre de l’élève, dans le Cahier d’exercices et dans le Livre du professeur où elles sont, par ailleurs,
systématiquement analysées.

Compétence mathématique et compétences de base en sciences et technologies


N’étant pas a priori fondamentale dans le processus d’apprentissage du français, elle est pourtant
sollicitée dans Décibel 4, non plus seulement dans des activités centrées sur les nombres, mais dans de
pures activités de déduction, non numériques puisque la compétence mathématique est aussi l’aptitude
à développer et appliquer un raisonnement mathématique en vue de résoudre divers problèmes.
Par ailleurs, l’attitude requise dans Décibel s’apparente souvent à celle requise dans le domaine
mathématique et scientifique en général : le respect de la vérité, la rigueur intellectuelle, la volonté
de trouver des arguments et d’en évaluer la validité.

Compétence numérique
La compétence numérique est au centre de l’apprentissage du français avec Décibel.
Elle est d’abord instrumentale, car :
– la méthode comprend un manuel numérique interactif pour TNI qui sera manié par les élèves ou
devant eux.
– Décibel invite les élèves à utiliser les nouvelles technologies pour réaliser des activités de recherche
d’information sur Internet (dans toutes les sections « Je lis et je découvre ») et pour préparer leurs
présentations dans les tâches finales.
Dans pratiquement toutes les leçons 1 et 2, les déclencheurs donnent des exemples d’utilisation des
outils numériques :
– site communautaire d’échange de services ;
– Facebook et réseaux sociaux…
Introduction

Les élèves sont initiés aux règles stylistiques propres au mode d’expression sur support numérique
dans l’« Atelier d’écriture ».
Enfin, ils sont invités à réfléchir et à exercer leur esprit critique sur le rôle et les dangers des outils
numériques au quotidien :
– les réseaux sociaux ;
– le portable.

Apprendre à apprendre
La compétence qui permet d’apprendre à apprendre est également au centre de l’apprentissage
du français avec Décibel 4 ; elle est même consubstantielle à celui-ci puisque l’aptitude à apprendre
à apprendre est à la base du progrès et de la motivation qui s’ensuit.
– Le contrat d’apprentissage qui se trouve au début de chaque unité aide les élèves à réfléchir
sur l’objet et la finalité de l’apprentissage.
– Pour chaque compétence linguistique, Décibel propose aux élèves des stratégies spécifiques
efficaces (voir plus haut) et les entraîne à y recourir de façon consciente.
– Ces stratégies sont découvertes et utilisées en classe, elles sont sollicitées et rentabilisées
lors du travail individuel, avec le cahier d’exercices en particulier. La vérification par les élèves
de leur utilité contribuera à la confiance dans leur propre capacité.
– Elles sont mises en évidence dans une rubrique spécifique des sections « Vers le DELF » sous un titre
évocateur : « Trucs et astuces ».
– La variété des supports et des activités est destinée à faire comprendre aux élèves qu’il n’y a pas
qu’une seule façon d’appréhender la langue et de l’apprendre.
– La variété des formats destinés à l’évaluation (jeux, bilans oraux / écrits, évaluations par compétences
type DELF) vise le même but : indépendamment de leur valeur éventuellement sommative, elles ont une
valeur formative dans la mesure où elles permettent à chacun de connaître ses stratégies d’apprentissage
préférées, de connaître ses points forts et ses points faibles, ses aptitudes et qualifications.

Compétences sociales et civiques


Décibel étant une méthode destinée au monde scolaire, à l’apprentissage en groupe, elle ne peut
que valoriser la compétence sociale.
– Les codes de conduite à respecter en général dans la vie collective sont à respecter dans le cadre
du collège et de la classe ; dans le groupe-classe et dans les sous-groupes lors de la réalisation des
tâches finales, par exemple. Dans leur cadre quotidien, les élèves sont donc poussés par la méthode
à respecter les règles de politesse, à se saluer, à respecter les tours de parole, à écouter les autres,
à respecter leurs efforts pour se faire comprendre malgré les difficultés de la langue…
D’autre part, au fil des pages de Décibel 4, de plus en plus de personnages adultes interviennent,
dans des domaines familiers mais plus seulement, si bien que les apprenants apprennent dorénavant
à se mouvoir dans une société francophone plus complète et authentique, en reconnaissant
et respectant les normes de politesse et codes linguistiques (à l’écrit comme à l’oral), et en adaptant
leur registre de langue aux interlocuteurs et aux situations.
– Au fil des textes et des activités, ils apprennent à respecter les notions fondamentales d’individu,
de groupe, d’organisation du travail, d’égalité entre les hommes et les femmes et de non-discrimination,
de société et de culture. La découverte d’une réalité différente de la leur, celle du monde francophone,
leur donne l’occasion d’exercer une attitude ouverte et tolérante.
– Les tâches finales sont à elles seules l’occasion de démontrer une attitude positive : collaboration,
valorisation de la diversité et respect des autres, acceptation des compromis.
– La compétence sociale est liée au bien-être personnel et collectif qui exige de comprendre comment
les individus peuvent s’assurer un état optimum de santé physique et mentale. C’est ainsi que
les documents de Décibel 4 relatifs à la santé (physique et psychologique) et à l’écologie contribuent
au développement de cette compétence clé.
– Un pas de plus est franchi lorsque l’on demande aux élèves non plus seulement d’assimiler
les normes sociales utiles à leur propre santé et à celle de la collectivité, mais de réfléchir à l’histoire
de celles-ci à travers la littérature, en particulier celle des fabulistes comme Jean de La Fontaine.
De façon générale, la saine affirmation de la personnalité au sein de la société devient une véritable
priorité dans Décibel 4, compte tenu de l’âge des élèves et de leur maturité.
En ce qui concerne les compétences civiques, Décibel 4 donne à réflèchir sur :
– des personnages ayant marqué le monde et l’histoire ;
– des exemples d’engagement dans la vie publique ;
– l’esprit civique et responsable au quotidien (par rapport aux moyens de transport, à l’environnement,
au sein d’une copropriété…) ;
– la réalité sociale et le rôle de la police ;
– l’évolution du monde.

Esprit d’initiative et d’entreprise


De par leur âge, les élèves de Décibel 4 sont encore loin du monde professionnel, où ils devront faire
preuve de cet esprit d’initiative et d’entreprise indispensable dans le monde moderne. Il n’est pas trop
tôt, cependant, pour les aider à développer une attitude favorable à l’acquisition de cette compétence.
Dans cet objectif, les tâches finales sont un contexte privilégié : les élèves sont invités à réaliser un projet
en groupe, ils doivent s’organiser et négocier pour se répartir les tâches au départ, puis à chaque étape
de la tâche (préparation, réalisation, exposition).
Chacun mobilisera ses meilleures capacités pour contribuer au résultat commun, mais tous auront
l’occasion d’exercer l’aptitude à anticiper, à planifier leur activité personnelle au service de la tâche
(recherche d’information, sélection de documentation graphique, création d’illustrations, achat
de matériel…), à faire un compte rendu pour les membres du groupe ou sous-groupe, à trancher
entre plusieurs propositions, etc.
Par ailleurs, l’ensemble des unités regorge d’exemples qui soulignent l’importance de l’esprit d’initiative :
inventeurs donnés comme modèles, projets pour le lycée défendus par les adolescents eux-mêmes,
candidatures pour petits jobs…

Sensibilité et expression culturelle


Tous les individus ne naissent pas avec les mêmes dons artistiques, mais tous ont le droit d’apprendre
à ressentir des émotions esthétiques et le devoir de respecter les manifestations culturelles et artistiques
qui enrichissent le monde.
Ainsi, pour développer la sensibilité culturelle des élèves, Décibel 4 donne à voir et à découvrir certains
éléments du patrimoine culturel de la France, comme on l’a vu plus haut (textes littéraires).
Surtout, les éléments culturels à ce niveau ne sont pas simplement « exposés » dans une section
spécifiquement culturelle, ils sont incorporés aux activités et font partie de la vie quotidienne en classe,
comme dans la vie :
– littérature et BD ;
– poésie ;
– théâtre ;
– musique ;
– peinture.
Réellement, Décibel 4 favorise l’expression culturelle et artistique personnelle chaque fois que possible ;
c’est tout particulièrement le cas dans les tâches finales, dont les consignes engagent à donner
une dimension créative aux présentations, même lorsque ces tâches n’ont pas directement
une vocation culturelle ou artistique.
Introduction

IV. ÉLÉMENTS DE LA MÉTHODE – MISE EN ŒUVRE MÉTHODOLOGIQUE


1. LE LIVRE DE L’ÉLÈVE

Structure du manuel
Le Livre de l’élève se compose de 6 unités didactiques, précédées d’une unité 0 de révision /
réactivation des connaissances et complétées par 2 sections finales de consultation.

UNITÉ 0
• 4 pages de documents et activités qui reprennent l’essentiel des contenus présentés dans les niveaux
précédents.
• Complétées par l’unité 0 du Cahier d’exercices, elles serviront au professeur d’évaluation initiale des
compétences et à la détection d’éventuels besoins de remédiation.
• L’unité démarre comme toutes les autres par l’énoncé des objectifs, pour bien faire sentir aux élèves
qu’ils vont continuer à prendre en main leur apprentissage.
6 UNITÉS
Toutes les unités ont la même structure, qui constitue un véritable parcours d’apprentissage :
4 leçons, une révision / évaluation, une tâche finale.
TOUTES LES 2 UNITÉS : « VERS LE DELF »
• Une évaluation complète par compétences, sous le format du DELF scolaire.
• Elle pourra constituer une évaluation sommative de fin de trimestre.
APPENDICES
• Transcriptions de tous les documents enregistrés, contextualisées par les illustrations des unités.
• Résumé grammatical.
• Conjugaison.
• Phonétique.

Structure d’une unité et démarche pédagogique


OUVERTURE
Contrat d’apprentissage et motivation
• La première page de chaque unité est porteuse du contrat d’apprentissage à passer avec les élèves.
Elle présente les objectifs de communication des différentes leçons de l’unité.
• Ce contrat met en évidence la tâche à réaliser en fin de parcours, qui donne son sens pratique
à l’ensemble.
Vocabulaire
• Pour démarrer, une découverte active et personnelle du vocabulaire principal.
• Une entrée en matière motivante : bain sonore et réemploi très simple.
LEÇONS 1 ET 2 : « J’ÉCOUTE ET JE PARLE »
Page de gauche : découverte des contenus communicatifs
• Compréhension orale
– Les contenus sont présentés dans un contexte richement illustré pour favoriser la compréhension
et l’assimilation – consciente ou inconsciente – d’éléments socioculturels. Photos et / ou dessins
varient en fonction des sujets, des situations et intentions.
– Les textes enregistrés sont adaptés au niveau, mais ils ont toutes les caractéristiques de
l’authentique : fonds sonores, prononciation, expressivité.
– Ils sont variés et correspondent à diverses sortes de discours (en continu ou en interaction) :
dialogues, interviews, émissions radiophoniques, publicités…).
– La compréhension visée est essentiellement globale et laisse une large place à l’intuition.
• Prononciation, dans les « boîtes à sons »
– La programmation se concentre sur les sons « difficiles » en français.
– Ceux-ci sont « mis en phrases » avec fantaisie. Il ne s’agira pas de les analyser mais de les écouter,
puis de les répéter comme des virelangues.
– L’illustration et le mode d’enregistrement visent à ce que cette pratique soit particulièrement ludique
et efficace.
• Assimilation des contenus et production
– Dans ces pages, l’apprentissage se fera en grande partie par imprégnation, de façon dynamique et
sans analyse à proprement parler.
– Les élèves sont cependant invités, à la fin de la page, à considérer et récapituler ce qu’ils ont
découvert au fil des activités.
C’est le sens des capsules « Mémorise », qui renvoient aux phrases et expressions (mises en
évidence sur fond bleu) liées à un acte de parole important.

Page de droite : « J’observe et j’analyse » / « Je m’entraîne ! »


• Découverte active de la grammaire
– Un nouveau contexte (lié à celui de la page précédente) : un document enregistré, un jeu…
– Un tableau qui met en évidence les différences entre l’oral et l’écrit et qui résume les règles.
– Intégrée au tableau, madame Réflexion guide l’analyse et invite à la comparaison avec d’autres langues
connues.
• Production
– Réemploi guidé.
– Expression personnelle : « À toi ! ».
– Prolongement écrit.
• Assimilation des contenus et production
– D’un professeur à l’autre, d’un cours à l’autre, la démarche pourra varier : d’abord, l’observation
du document et ensuite, l’analyse du tableau ; ou l’inverse : étude du tableau, puis vérification
dans le document.
– Dans les deux cas, c’est l’hémisphère gauche du cerveau des élèves qui est sollicité en priorité :
leur esprit d’analyse, l’observation et la réutilisation consciente des contenus et compétences.
Les leçons 1 et 2 constituent ainsi un parcours varié, qui vise une réelle appropriation de la langue
orale et qui respecte les différents profils d’apprentissage en sollicitant les intelligences multiples
des élèves.

LEÇON 3 : « JE LIS ET JE DÉCOUVRE »


Des documents authentiques ou semi-authentiques informatifs, illustrés comme dans
un magazine
• Des documents à portée socioculturelle
– Ils portent sur des sujets liés aux intérêts des adolescents et se présentent sous des formats divers :
reportage photo commenté, collection de brèves, prospectus, article documentaire…
– Un document « utilitaire » est systématiquement présenté pour donner son caractère pratique
à la compréhension des écrits : carte géographique, affiche…
• Une initiation à la lecture
– Les textes sont la base d’un entraînement systématisé à la lecture et leur format favorise
l’acquisition de stratégies de compréhension : l’iconographie (photos, illustrations, affiches,
cartes…) donne des indices non verbaux ; titres, sous-titres et autres variations typographiques
favorisent l’identification du type de document et le repérage des informations principales, des mots
clés…
– Quant aux activités, elles visent délibérément la compréhension globale, absolument pas le «
décorticage » grammatical : il s’agit pour les élèves d’approcher sans crainte des documents
authentiques simples.
• Une invitation à la recherche et à l’utilisation autonome d’Internet
– Après avoir éveillé l’intérêt des élèves pour certains sujets, à la fois proches de leur réalité et
appartenant à une culture différente de la leur, Décibel 4 les pousse systématiquement à satisfaire
cette curiosité au-delà du livre et les guide dans la recherche personnelle d’information.
Introduction

• Un prolongement vidéo sur le même sujet


– Le sujet de « Je lis et je découvre » est illustré par une courte vidéo authentique destinée à stimuler
la motivation et à garantir la sensation du vrai dans l’apprentissage.
– À travers cette vidéo, la compréhension orale est facilitée par la perception visuelle du contexte, par
les gestes et mimiques des locuteurs. Elle est enrichie par l’appréhension des éléments socioculturels
ambiants.
– Il s’agit d’un documentaire ou reportage qui invite souvent directement les élèves à réagir.
Cette vidéo est disponible dans le livre de l’élève et dans la version interactive de Décibel 4
pour être projetée sur le Tableau Numérique Interactif.
Des écrits de typologies variées
– En parallèle avec les textes informatifs, l’« Atelier d’écriture » présente d’autres sortes d’écrits,
plus communicatifs et personnels : annonces, messages…
Ces textes pourront progressivement servir de modèles d’écriture, comme le suggèrent les activités
de production écrite qui suivent la lecture.
– Dans un but pratique – non exhaustif –, la rubrique « J’écoute, j’écris » attire l’attention sur certaines
particularités orthographiques, en particulier parmi les mots grammaticaux.
PAGES « Je révise » et « Bilan oral »
Dans Décibel l’évaluation fait partie intégrante du processus d’apprentissage. Initiale, formative ou
sommative,
elle permet de faire un état des lieux au début ou à la fin d’une phase d’apprentissage, mais son rôle
principal est sans doute de valoriser les acquis, de mettre en évidence les progrès, tout en identifiant les
difficultés à surmonter.
L’esprit « positif » qui préside à l’évaluation dans la méthode saute aux yeux dans les doubles pages « Je
révise ».
Celles-ci précèdent la tâche finale, pour bien montrer que c’est à partir des acquis que l’on va pouvoir la
réaliser.
Page de gauche : « Je révise »
– Des activités « différentes » (entre elles et par rapport aux activités des unités) qui permettront
aux élèves de se préparer au bilan oral de la page suivante.
– En réalité, elles-mêmes constitueront pour le professeur une sorte de bilan informel.
Page de droite : « Bilan oral » (évaluation)
– Plus concis que les épreuves VERS LE DELF, les bilans oraux sont à réaliser avec le groupe-classe,
de façon dynamique. Ils vérifient l’acquisition de tous les contenus présentés dans l’unité.
– Ils pourront être complétés, en classe ou à la maison, par les bilans écrits se trouvant dans le Cahier
d’activités.
– Ils prennent appui sur une situation illustrée qui donne un contexte et une cohérence aux activités.
– Ils comprennent au minimum une activité comportant une écoute.
– Pour chaque activité, un score est suggéré ; mais notées ou non, ces évaluations devraient comporter
une valeur formative.C’est dans ce but que sont précisés les actes de parole concernés, pour que les
élèves identifient bien ce qu’ils peuvent faire désormais.
Les deux notions de révision et d’évaluation sont donc étroitement liées : il s’agit de faire le point et de
réfléchir à la remédiation des problèmes éventuels avant d’aborder une nouvelle unité.
TÂCHES FINALES
La tâche finale représente l’aboutissement pratique et la justification de tout ce qui a précédé dans
l’unité.
Par petits groupes, les élèves devront combiner leurs aptitudes personnelles et les diverses
compétences acquises (compétences de communication et compétences clés) pour mener à bien
projet global collectif.
2. LE CAHIER D’ACTIVITÉS (+ CD mp3)
Le Cahier d’activités est destiné au travail individuel et à la systématisation des contenus présentés
en classe à partir du Livre de l’élève.
• Il est accompagné d’un CD mp3 qui contient :
– des exercices de phonétique ;
– des exercices de vocabulaire et grammaire enregistrés pour relancer la motivation et entraîner les élèves
à passer de plus en plus aisément de l’oral à l’écrit et de l’écrit à l’oral.
• La structure du Cahier d’activités est parallèle à celle du Livre de l’élève, mais il comporte aussi certaines
sections spécifiques :
– en introduction, une « Biographie langagière » ;
– à la fin de chaque unité, un « Bilan écrit » ;
– en annexe, « Vers le Delf B1 - Compréhension de l’oral » : des activités pour renforcer
la compréhension orale ;
– en annexe également, 6 cartes mentales : un schéma heuristique par unité, qui permettra aux élèves
de classer et de synthétiser leurs acquis.

3. LE GUIDE PÉDAGOGIQUE
Il aidera le professeur dans son analyse de la méthode, dans l’élaboration de son propre projet
et dans sa préparation de cours. ll contient :
• une introduction présentant la méthode (public et niveaux, fondements pédagogiques, structure et méthodologie) ;
• pour chaque unité :
– une récapitulation détaillée des contenus de l’unité ;
– un développement pour chaque page du livre (reproduite en couleur) : suggestions d’exploitation,
transcriptions, corrigés ; information socioculturelle ; correspondance avec le cahier d’exercices ;
– la transcription de la vidéo « incrustée » dans le manuel numérique (en rapport avec « Je lis et je découvre »).
• les corrigés du Cahier d’activités ;
• des fiches d’exploitation de la vidéo à photocopier.

4. LA VERSION NUMÉRIQUE
La version numérique de Décibel 4 contient le Livre de l’élève et le Cahier d’activités.
Sans être indispensable pour l’exploitation de Décibel 4, elle constitue un outil précieux pour la dynamisation
des cours. En tout état de cause, elle peut facilement être exploitée de façon intermittente, quand le professeur
a accès à un TNI dans son établissement ou simplement quand celui-ci le juge le plus utile pédagogiquement.
Le manuel numérique de Décibel est disponible
sur carte de téléchargement 1 code.
Le code permet d’installer le manuel numérique
sur un ordinateur (PC/Mac) et une tablette
(IOS/Android).
Il comprend :
– le livre de l’élève ;
– le cahier d’activités interactives ;
– l’intégralité des fichiers audio et vidéo.
0
Compétences Contenus
Compréhension orale Contenus communicatifs Dimension sociale
• S’entraîner à la compréhension et culturelle
orale. • Mesurer où en est son français.
• Exprimer des émotions, sentiments • Concentration et relaxation.
• Exercer sa faculté de concentration
et sensations. • Un poète français du XXe siècle :
auditive.
• Décrire et commenter des photos. Jacques Prévert.
• Comprendre à l’oral les documents • Réveiller son corps et son cerveau.
présentés. • Développer sa sensibilité poétique. Stratégies d’apprentissage
Production orale Structures syntaxiques
• Impliquer le corps
dans l’apprentissage.
Expression
• Les temps à l’oral et à l’écrit : • S’entraîner au travail à deux
• Redécouvrir les intonations présent, passé composé, ou en petit groupe : discussion,
du français. futur simple, imparfait. respect de l’opinion de l’autre.
• Partager des expériences • L’impératif. • Prendre plaisir à être ensemble
avec le groupe classe. • Le besoin et l’obligation. et à apprendre, grâce aux activités.
• Favoriser l’implication individuelle,
Interaction
Lexique puis une dynamique de groupe.
• Jouer des dialogues, poser
des questions et y répondre. • Les émotions, sentiments
et sensations.
Compétences clés
• Communiquer en langue
d’apprentissage. • La vie quotidienne : collège, • Compétence numérique.
activités extra-scolaires, goûts. • Apprendre à apprendre.
• Lire à plusieurs un poème
• Le corps. • Compétences sociales et civiques.
à haute voix.
• Maquillage et déguisement. • Esprit d’initiative et d’entreprise.
• Sensibilité et expression culturelles.
Compréhension écrite
Phonétique
• Analyser des images
et les interpréter. • Les intonations du français.
• Comprendre des documents écrits,
à l’aide d’images.
• Comprendre des questions et savoir
rechercher des informations dans
les documents lus préalablement.

Production écrite
• Écrire un poème à la manière
de Jacques Prévert.
Présentation des objectifs
OUVERTURE et découverte du vocabulaire

Ça évoque quoi pour toi ?


Z Livre de l’élève, p. 7
Pour commencer...
Se sentir en confiance.
• Entrer en classe : saluer et se présenter en disant
Bonjour ! Je m’appelle…, puis demander
aux élèves de se présenter chacun à leur tour.
• Pour rompre un peu la glace, leur demander :
Est-ce que vous vous connaissez déjà ?
Étiez-vous dans la même classe l’année dernière ?
• Leur demander ensuite de raconter brièvement
ce qu’ils ont fait pendant les grandes vacances.
Cela permettra de réutiliser le passé composé et
l’imparfait à l’oral, déjà étudiés et revus au niveau 3.
• Après cette introduction, faire ouvrir le livre
à la page 7. Faire remarquer aux élèves que
la présentation est la même que pour les niveaux
précédents.
• Faire lire le titre de l’unité et en faire déduire
le contexte.

Dans cette unité, tu vas...


Anticiper les contenus de l’unité.
• Montrer la colonne de gauche qui présente
le sommaire de l’unité, puis la faire lire en silence
Actes de communication et la commenter ensemble : Dans cette unité,
Réactiver son français. nous allons…
Décrire et commenter des photos. • Faire remarquer que sous chaque objectif,
Exprimer ses préférences. il y a une photo ou illustration. Les faire décrire
Exprimer des émotions, sentiments et sensations. rapidement à l’oral : Sur cette image / illustration,
il y a… / on peut voir…
Matériel :
• Faire ensuite feuilleter l’unité pour identifier
• Cahier d’activités, p. 5.
les pages où ces objectifs seront travaillés.
– CD mp3, piste 2.
Exemple : On va apprendre à se métamorphoser
– Transcriptions, p. 30 du Guide pédagogique. à la page 9, parce qu’on retrouve sur cette page
– Solutions, p. 244 du Guide pédagogique. le visage de la jeune fille maquillée.

Compétences clés 1 À deux, observez. Quelles photos vous


plaisent ? Lesquelles vous déplaisent ?
∙ Apprendre à apprendre : travailler sa capacité Pourquoi ?
d’observation. Soigner la prononciation
et l’intonation. S’impliquer dans l’apprentissage. Décrire des photos et exprimer ses préférences.

∙ Compétences sociales et civiques : participer, Solutions possibles


respecter les goûts et les états d’âme d’autrui. – J’adore cette photo car elle me fait penser à ma famille.
Collaborer dans les activités de groupe. – J’aime bien les deux premières parce qu’elles
me rappellent les vacances avec mes copains.
– Je n’aime pas trop la dernière parce qu’elle est un peu
sombre et la jeune fille a l’air d’avoir peur. Elle me fait
penser à un film d’horreur.

• Faire observer les photos, puis les décrire


avec le groupe-classe.
0
• Insister sur le fait que les élèves doivent 3 Choisis une de ces personnes
justifier leurs propos, soit avec les expressions et imagine ce qu’elle ressent.
proposées, soit avec d’autres de leur choix. Exprimer des sensations à l’oral.
• Faire lire les expressions dans les bulles et
s’assurer qu’elles sont comprises. Solutions possibles
• Laisser quelques minutes aux élèves par groupes Photo a. :
de 2, pour réaliser l’activité ; l’objectif étant qu’ils J’imagine que cette jeune fille doit se sentir libre et
s’expriment librement. heureuse ; libre, parce qu’elle flotte dans l’air et domine le
• À la fin, on pourra faire un sondage pour monde d’où elle est et parce qu’elle réalise certainement un
connaître les préférences du groupe-classe : rêve, celui de sauter en parachute.
Qui a aimé la photo a, b, c et d et pourquoi ?
Quelle photo vous n’avez pas aimé et pourquoi ? Etc. • Lire la consigne et passer rapidement en revue
les structures d’expression de l’opinion
2 Choisis une photo et explique les raisons que les élèves pourront utiliser pour introduire
de ton choix. Qu’est-ce qu’elle évoque leur production : Je pense que, Je crois que…,
pour toi ? À mon avis…, D’après moi, cette personne…,
Décrire les émotions qu’évoque une photo. J’imagine que cette personne…
• Faire une mise au point rapide sur la conjugaison
Solutions possibles des verbes se sentir / ressentir et souligner
– Je choisis la photo a parce qu’elle représente pour moi les différences de construction : se sentir +
la liberté : être libre comme l’air, aller jusqu’au bout adjectif / ressentir + article partitif + nom commun.
de ses envies les plus folles. • Accorder aux élèves quelques minutes de
– Pour moi, la photo b représente l’amitié. Elle me fait penser préparation, les laisser s’exprimer par groupes de 2.
à ma bande de copains, pendant nos sorties • Lors de la mise en commun, dresser une liste
et excursions. d’adjectifs ou d’expressions évoquant
– Je choisis la photo c parce qu’elle évoque pour moi la des émotions : se sentir / être libre (comme l’air),
famille, la transmission du savoir à travers les générations. heureux/se, angoissé(e), apeuré(e), stressé(e),
Elle me fait penser à mon grand-père, à ses promenades triste, harcelé(e), fier/ère ; avoir une montée
avec mon petit-frère. d’adrénaline, avoir l’air de bien s’amuser /
– J’ai choisi la photo d. Quand je la regarde, je me sens s’éclater (fam.), passer un bon moment,
inquiet pour cette jeune fille, qui est sur la voie ferrée avoir la peur au ventre, être mort(e) de peur…
et qui a l’air de fuir quelque chose ou quelqu’un.
4 Dans ton album personnel, choisis
• Préciser aux élèves qu’à la différence de l’activité une photo qui reflète ton état d’âme
précédente, il ne s’agit plus ici d’exprimer le jour de la rentrée. Explique pourquoi.
ses préférences, mais d’exprimer les sensations, À ton avis, choisiras-tu la même photo
les idées… que les photos éveillent en eux. dans un mois ?
Leur rappeler que la description d’émotions Décrire, à partir d’une photo, son état d’esprit le jour
et de sensations à partir de photos a été étudiée de la rentrée des classes.
au niveau précédent (unité 3).
Solutions possibles
• Faire lire les expressions dans les bulles,
et si besoin, expliciter celles qui posent problème : Sur cette photo, j’ai l’air mécontent et je ne souris pas.
Ça me rend… Elles sont données à titre d’exemples, Je l’ai choisie parce que le jour de la rentrée, c’est exactement
mais les élèves peuvent utiliser celles de leur choix. comme ça que je suis. C’est le retour à la routine et la fin
• Reconstituer les mêmes binômes des vacances et ça ne me fait pas sourire !
que précédemment et faire réaliser l’activité. Dans un mois, je choisirai une photo où je suis plus radieux/
• Procéder à une mise en commun en grand se, parce qu’après un mois de cours, j’aurai repris le rythme
groupe : À quoi vous fait penser la photo a ? scolaire et surtout, j’aurai retrouvé mes copains, mes
Qu’éveille en vous la photo d ? habitudes et je serai content(e) !

• Pour réaliser cette activité, les élèves devront


avoir cherché au préalable et apporté en classe
une photo d’eux, reflétant leur état d’âme le jour
de la rentrée.
• Insister sur les deux parties de l’activité :
1. décrire l’état d’âme reflété sur la photo ;
2. imaginer l’évolution de cet état d’âme un mois
plus tard.
Présentation des objectifs
OUVERTURE et découverte du vocabulaire

– Pour cela, leur demander quels temps ils


utiliseront dans les deux parties : le présent,
puis le futur.
– Faire rappeler éventuellement les terminaisons
du futur et faire énoncer les principaux verbes
irréguliers étudiés au niveau précédent (être,
avoir, faire, aller, venir, vouloir, pouvoir, devoir, se
lever…).
• Laisser un temps de préparation aux élèves.
• Demander à des volontaires de commenter leur
photo.
• Faire en sorte qu’il y ait une bonne ambiance
au sein de la classe, sans moqueries au vu de
certaines photos, et faire remarquer aux élèves
que respecter les états d’âme de ses camarades
relève de la compétence clé « Compétences
sociales et civiques ».
0
Oxygène ton cerveau !
Z Livre de l’élève, p. 8
1 Écoute, lis et fais les mouvements.
Écouter, lire et comprendre des mouvements de relaxation.

Transcription CD mp3 : 2-5


(Piste 2)
a. Tape dans tes mains deux fois, puis tape sur
tes cuisses deux fois. Tape dans tes mains trois fois,
puis sur tes cuisses trois fois.
Tape dans tes mains quatre fois, puis sur tes cuisses
quatre fois. Recommence 4 fois.
(Piste 3)
b. Pose ta main droite sur ta main gauche au niveau
de ta poitrine. Remonte vers l’épaule droite, puis
redescends avec un mouvement circulaire. Ensuite,
pose ta main gauche sur la droite et fais le même
mouvement vers l’épaule gauche, puis redescends.
Fais 10 mouvements de chaque côté.
(Piste 4)
c. Pince ton nez avec ta main droite et prends ton oreille
droite avec ta main gauche. Ton bras gauche passe
par-dessus ton bras droit. Compte jusqu’à 4, puis
change de bras et de main. Recommence 7 fois.
(Piste 5)
Actes de communication d. Pose tes mains l’une sur l’autre sur ta table.
Appuie ton front sur tes mains. Ferme les yeux.
Donner des consignes.
Inspire 3 temps, retiens ta respiration 2 temps,
Nommer des parties du corps et décrire
expire 3 temps. Reste 2 temps sans respirer.
des mouvements.
Recommence 7 fois.
Matériel :
• CD mp3, pistes 2-5. • Lire le titre, puis l’introduction, et expliquer aux
• Cahier d’activités, p. 6. élèves qu’ils vont découvrir des mouvements
– CD mp3, piste 3 (activité 1). de relaxation inspirés du yoga et du chi Kung.
– Transcriptions, p. 30 du Guide pédagogique. Certains aident à se relaxer, d’autres permettent
– Solutions, p. 244 du Guide pédagogique. d’assurer un bon fonctionnement du système
nerveux (améliorant ainsi la mémoire, l’intelligence
et la créativité).
Compétences clés • Commencer par réviser les parties du corps :
∙ Compétence numérique : utiliser Internet la main, la cuisse, la poitrine, l’épaule, le nez,
pour trouver des informations ciblées. l’oreille, le bras, le front, les yeux…
• Travailler le premier mouvement avec les élèves
∙ Apprendre à apprendre : développer
en suivant les étapes pas à pas :
le sens de l’observation. Faire travailler
– Faire écouter le mouvement a) (CD audio
sa capacité d’écoute et de mémoire.
pour la classe 1 : 2) et demander aux élèves
Soigner la prononciation et l’intonation.
d’identifier les parties du corps sollicitées
S’impliquer dans l’apprentissage. (les mains et les cuisses), ainsi que l’action
∙ Compétences sociales et civiques : savoir principale attendue (taper).
écouter ses camarades et les respecter. – Ensuite, faire observer l’illustration et lire le texte
Collaborer dans les activités de groupe. correspondant, puis le faire reproduire, avec
l’audio. Les élèves peuvent se mettre debout
ou rester assis.
• Corriger en grand groupe et entamer une
discussion sur ce thème.
Exemples : Qui, dans la classe, pratique
la relaxation ou une discipline visant à améliorer
• Finalement, leur poser des questions concernant son bien-être ? Quels bienfaits ou sensations
le temps verbal employé dans ces quatre séries cela procure-t-il ? Cela a-t-il des effets bénéfiques
de mouvements. sur le plan scolaire ? Au contraire, y a-t-il
– Comment s’appelle ce temps et à quoi des élèves qui pensent que cela ne sert à rien ? Etc.
sert-il ? ➞ Il s’agit de l’impératif, temps utilisé
pour donner des consignes, des conseils @ 3 Cherche d’autres mouvements
ou des ordres. de relaxation sur Internet et propose-les
– Combien de personnes il existe à ce temps ? à tes camarades.
➞ Il n’y a que trois personnes : tu, nous, vous. Rechercher des informations ciblées sur Internet et proposer
• Faire écouter les mouvements b), c) et d) oralement à ses camarades des mouvements de relaxation.
et suivre pour chacun la même démarche que
pour le mouvement a).
Solutions possibles
– Comment se forme l’impératif ? ➞ On conjugue Posez votre main droite sur votre coude gauche, ramenez
le verbe au présent de l’indicatif et on supprime votre bras vers la poitrine. Penchez la tête à gauche, tenez la
son sujet. Pour les verbes du premier groupe, position quelques secondes. Répétez en changeant de bras.
à la 2e personne, le « s » disparaît. Croisez les doigts derrière la nuque. Inclinez la tête tour
• À la fin, faire faire tous les mouvements d’affilée. à tour à gauche, puis à droite, en arrière et en avant.
Recommencez plusieurs fois.
Renforcement
Pour réactiver l’impératif, on peut jouer au jeu
• Cette activité peut être préparée en amont
de Jacques a dit. À tour de rôle, plusieurs élèves
à la maison ou en salle multimédia.
vont au tableau et donnent des consignes soit
• Demander aux élèves de rechercher sur Internet
à un(e) seul(e) élève (2e personne du sing.), soit
un mouvement de Yoga, Chi Kung ou de Brain
à l’ensemble de la classe (2e pers. du pluriel).
gym, facile à réaliser en classe.
Si ces ordres sont précédés de Jacques a dit,
• De retour en classe, laisser quelques minutes
ils devront être exécutés ; dans le cas contraire,
aux élèves pour structurer leur exercice, à l’écrit.
les élèves ne bougeront pas. Les élèves qui se
– Leur rappeler qu’ils doivent utiliser l’impératif,
trompent seront éliminés.
la 2e personne du pluriel s’ils adressent au
Exemples : Jacques a dit : « Levez le bras droit ! » /
groupe-classe, ou la 2e personne du singulier,
Pablo : « Tape dans tes mains ! » / « Posez la main
s’ils travaillent en binômes.
droite sur la main gauche ! » Etc.
– Leur dire de faire attention aux adjectifs
2 D’après toi, quels mouvements possessifs (ton / ta ou votre ; tes ou vos).
te permettent de… • Demander à un élève de décrire son exercice ;
les autres doivent le reproduire.
Comprendre un texte et savoir l’interpréter. • Lui faire répéter l’exercice à la classe, tout
Solutions en l’exécutant en même temps. Cela permettra
aux élèves de vérifier s’ils ont bien compris ses
a. de mieux te concentrer ? ➞ d
consignes et à l’élève de vérifier si sa production
b. de retrouver ton énergie, ta bonne humeur ? ➞ a
était juste.
c. de détendre tes épaules ? ➞ b
• Ces exercices pourront être refaits de temps
d. de connecter les côtés gauche et droit de ton cerveau
à autre tout au long de l’année, en début ou fin
pour optimiser ton rendement intellectuel ? ➞ c
de séance.
• Faire remarquer aux élèves qu’apprendre
• Lire la consigne et les questions, puis s’assurer
à rechercher des informations est une aptitude
que tout est compris.
qui relève de la compétence clé « Compétence
• Laisser les élèves répondre individuellement,
numérique ».
puis leur demander de mettre leurs réponses en
commun par groupes de 2.
0
Une soirée déguisée inoubliable
Z Livre de l’élève, p. 9
4 Lis le blog de Lucie.
a. De quel matériel auras-tu besoin
pour faire ce maquillage ?
b. Quelles couleurs faut-il utiliser ?
c. Quelles parties du visage sont nommées ?
Comprendre un texte.
Solutions
a. J’aurai besoin d’une crème hydratante, de maquillage
de théâtre ou ordinaire, de pinceaux (gros et fins)
et d’un plumeau.
b. Il faut utiliser le blanc et le noir.
c. Les parties du visage nommées sont : les yeux, le nez,
la bouche, les dents, les lèvres, les joues et le cou.

• Demander aux élèves d’observer les différents


éléments qui structurent ce blog :
– le titre : Vous voulez vous métamorphoser ?
Voici mes conseils pour réussir un maquillage
de pro ! (pro = abréviation de professionnel)
– le nom du blog : Le blog de Lucie
– 6 photos illustrant chaque étape de réalisation
de ce maquillage.
• Leur demander quel est l’objectif du blog
Actes de communication de Lucie. ➞ Donner des conseils pour réussir
à réaliser un maquillage de professionnel.
Décrire des actions au passé.
• Faire lire le texte à voix basse, puis par groupes
Donner des conseils.
de 2, répondre aux questions en une dizaine
Grammaire en situation de minutes.
L’obligation : il faut + infinitif.
L’impératif.
Le passé composé.
Matériel :
• Cahier d’activités, p. 7.
– Solutions, p. 244 du Guide pédagogique.

Compétences clés
∙ Apprendre à apprendre : développer
des stratégies pour repérer des informations
dans un texte. Faire travailler sa capacité de
mémoire. Soigner la prononciation et l’intonation.
∙ Sensibilité et expression culturelles :
participer et respecter la parole d’autrui.
5 Et toi, tu t’es déjà déguisé(e) pour aller
à une fête ? Comment ? Explique
ce que tu as fait. N’oublie pas de donner
quelques bons conseils, comme Lucie !
Renforcement
Décrire des actions au passé et donner des conseils
Par groupes de 2, demander aux élèves de
de maquillage.
souligner tous les verbes du blog et de les classer,
en fonction des temps auxquels ils sont conjugués. Solutions possibles
Verbes au présent : vous voulez, il faut, si vous À la fête d’Halloween, je me suis déguisé en monstre défiguré.
avez, je vous conseille de, on dessine, on remplit, Pour créer ce visage, vous aurez besoin de plusieurs choses :
c’est facile / assez délicat, ça chatouille il faut du maquillage (un fin crayon rouge et de la crème
Verbes au futur : vous aurez besoin, vous aurez rouge), une éponge, de la colle pour le corps
l’habitude, ça ira tout seul et une fermeture éclair.
Verbes à l’impératif : N’oubliez pas de, ajoutez, Tout d’abord, avec le crayon, j’ai dessiné un triangle
demandez à Mélanie sur mon visage : du haut de mon nez (la pointe) jusqu’au bas
Verbes à l’imparfait : Je voulais, je n’en avais pas de ma mâchoire (la base).
Verbes au passé composé : j’ai transformé, Ensuite, j’ai maquillé l’intérieur à l’aide de la crème rouge
j’ai appliqué, j’ai dessiné, j’ai rempli, j’ai tracé, et de l’éponge, pour créer un effet de chair à vif.
j’ai un peu estompé, j’ai dû, j’ai fait Après, j’ai ouvert la fermeture éclair jusqu’à la moitié
Parmi les verbes au présent, lequel permet et j’ai appliqué de la colle sur l’envers.
d’exprimer une obligation ? ➞ Il faut + infinitif. Enfin, j’ai collé la partie fermée sur mon front et les deux
Attirer l’attention des élèves sur les verbes morceaux ouverts de chaque côté de mon nez et de ma
conjugués au passé composé et faire rappeler bouche. Effet terreur garanti ! Essayez ! Vos amis vont adorer !
la règle de formation de ce temps. ➞ auxiliaire être
ou avoir au présent + participe passé du verbe • Laisser quelques minutes aux élèves
conjugué. pour qu’ils préparent une courte présentation.
Demander aux élèves de citer les verbes Ils s’inspireront du blog de Lucie comme modèle
qui se conjuguent avec être au passé composé. et veilleront à bien utiliser les temps du passé
➞ arriver, partir, sortir, entrer, passer, monter, (le passé composé, l’imparfait et l’impératif).
descendre, naître, mourir, intervenir, retourner, Préciser qu’à l’unité 4, ils travailleront plus
venir, rester, tomber, aller, devenir. en détail les expressions visant à donner
Faire énoncer la différence entre l’imparfait des conseils.
(habitudes, descriptions) et le passé composé • Demander à des volontaires de lire leur
(actions ponctuelles). Faire rappeler la formation production devant le groupe-classe.
de l’imparfait. ➞ Base de la 1re personne du pluriel
du verbe, au présent + -ais, -ais, -ait, -ions,
-iez, -aient.
0
Un peu de poésie
Z Livre de l’élève, p. 10
1 Écoute ce poème. Ne cherche pas
à tout comprendre, laisse-toi bercer par
les sonorités. Quelles sont tes premières
impressions ?
Écouter un poème et se laisser bercer par sa musicalité.

Transcription CD mp3 : 6
Pour faire le portrait d’un oiseau
À Elsa Henriquez.
Peindre d’abord une cage
avec une porte ouverte
peindre ensuite
quelque chose de joli
quelque chose de simple
quelque chose de beau
quelque chose d’utile…
pour l’oiseau
placer ensuite la toile contre un arbre
dans un jardin
dans un bois
ou dans une forêt
se cacher derrière l’arbre
sans rien dire
sans bouger…
Actes de communication Parfois l’oiseau arrive vite
Interpréter un poème. mais il peut aussi bien mettre de longues années
avant de se décider
Matériel :
Ne pas se décourager
• CD mp3, pistes 6-7.
attendre
attendre s’il le faut pendant des années
Compétences clés la vitesse ou la lenteur de l’arrivée
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler de l’oiseau n’ayant aucun rapport
sa capacité d’écoute et d’observation. Chercher avec la réussite du tableau
à acquérir de nouvelles aptitudes ou sensibilités Quand l’oiseau arrive
s’il arrive
poétiques. Soigner la prononciation
Observer le plus profond silence
et l’intonation. S’impliquer dans l’apprentissage.
attendre que l’oiseau entre dans la cage
∙ Compétences sociales et civiques : participer et quand il est entré
et respecter la parole d’autrui. Collaborer fermer doucement la porte avec le pinceau
dans les activités de groupe. puis
∙ Sensibilité et expression culturelles : effacer un à un tous les barreaux
découvrir un poète du XXe siècle. S’essayer en ayant soin de ne toucher aucune des plumes de
à l’écriture poétique, à la manière l’oiseau
de Jacques Prévert. Faire ensuite le portrait de l’arbre
en choisissant la plus belle des branches
pour l’oiseau
peindre aussi le vert feuillage et la fraîcheur du vent
la poussière du soleil
et le bruit des bêtes de l’herbe dans la chaleur de l’été
et puis attendre que l’oiseau se décide à chanter
Si l’oiseau ne chante pas
c’est mauvais signe
• Faire remarquer aux élèves que s’intéresser
à la culture du pays dont on étudie la langue
et la connaissance élémentaire et l’appréciation
des œuvres culturelles majeures relèvent
de la compétence clé « Sensibilité
signe que le tableau est mauvais culturelles »
et expression culturelles ».
mais s’il chante c’est bon signe
signe que vous pouvez signer 2 Entraînez-vous à lire le poème
alors vous arrachez tout doucement à haute voix, à plusieurs.
une des plumes de l’oiseau
Lire un poème à voix haute et s’entraîner à la prononciation
et vous écrivez votre nom dans un coin du tableau. et l’intonation.
Jacques Prévert, Paroles. © Éditions Gallimard. • Diviser le poème en six paragraphes : 1) Du
début … pour l’oiseau ; 2) de placer … sans
Solutions possibles bouger ; 3) de Parfois … du tableau ; 4) de Quand
On ressent immédiatement le caractère poétique de ce texte, l’oiseau … des plumes de l’oiseau ; 5) de Faire
à travers plusieurs éléments. ensuite … chanter ; 6) de Si l’oiseau … la fin.
Tout d’abord, on est bercé par la régularité du rythme, dû • Attribuer une strophe par élève et faire lire
à la présence de nombreuses anaphores (mots / structures le poème à haute voix.
identiques se répétant en début de vers) : quelque chose • Recommencer avec six autres élèves,
de, dans un(e), sans, attendre… afin que chaque élève ait lu une strophe.
Ensuite, on sent aussi qu’il y a des sons qui se font échos • Le professeur pourra aussi former des groupes
dans le poème, sans être de véritables rimes. Ce sont plutôt de 6 et passer dans les groupes pendant
des assonances en [o] : oiseau, beau, tableau, barreaux ; la lecture.
en [e] : placer, cacher, années, se décider… Ça contribue
3 Réécoute le poème. Que propose
à rendre ce texte mélodieux.
Enfin, le poème évoque aussi des images assez belles
le poète au lecteur ?
à mentaliser : un bel oiseau, une forêt, un vert feuillage, Réécouter le poème et en dégager le sens général.
la fraîcheur du vent… Solutions
Le poète propose au lecteur de faire le portrait d’un oiseau,
• Expliquer aux élèves qu’on va écouter
tout d’abord en captivité (avec la cage), puis libre
un poème, les yeux fermés. En ce début d’année, (sans les barreaux).
c’est l’occasion pour le professeur de tester
l’acceptation des élèves à écouter un texte, • Faire réécouter une dernière fois le poème
sans forcément tout comprendre et à se laisser (CD mp3 : 7).
porter par les mots et les rythmes poétiques. • Demander aux élèves de répondre à la question
• Faire écouter le poème deux fois de suite, de l’activité 3.
si besoin. • Corriger avec le groupe-classe.
• Demander aux élèves quelles impressions
ils ont ressenties. S’ils ne sont pas inspirés, 4 Relis le poème en silence, puis réponds.
leur donner quelques pistes : Qu’avez-vous pensé a. Observe les verbes. Quel est le mode utilisé ?
du rythme de ce poème ? Et de sa musicalité ? b. Qu’est-ce qui te semble le plus poétique ?
Quelles images sont passées par votre tête c. Qu’est-ce qui te surprend le plus ?
en l’écoutant ? Comment est-ce que vous vous
Identifier un élément grammatical et exprimer son avis
êtes senti(e)s ? L’idée est de faire ressentir
sur le poème.
aux élèves le côté poétique du texte, à travers
l’ouïe, et de l’associer ensuite à des mots, Solutions
à des constructions. a. Le mode utilisé est l’infinitif.
• Présenter brièvement le poète.
Solutions possibles
Note culturelle
b. Ce qui me semble le plus poétique, c’est l’effet
Jacques Prévert (1900-1977) est un poète et scénariste français. de confusion entre le fictif (la toile peinte, la cage)
Auteur d’un premier succès avec le recueil de poèmes Paroles, et le réel (l’oiseau et la nature environnante) et de voir
il devient un poète populaire grâce à un langage familier et à comment le poète les fait interagir.
ses jeux sur les mots. Ses poèmes sont célèbres dans le monde
c. Ce qui me surprend le plus, c’est que le poète dessine une
francophone et sont très appris dans les écoles françaises.
cage pour attirer l’oiseau et qu’il le libère aussitôt, dès qu’il
Il a écrit également des scénarios pour le monde du cinéma,
entre à l’intérieur, en effaçant un à un tous les barreaux.
qui le considère comme l’un des artisans du réalisme poétique.
0
• Faire relire le poème en silence et répondre
en ayant soin de ne toucher aucun des poils du chien…
à la question a), avec le groupe-classe.
Faire ensuite le portrait de la niche
• En vue de la production écrite, demander
en choisissant ses plus belles couleurs
aux élèves :
pour le chien
– Que remarque-t-on par rapport à ces infinitifs
en début de vers ou à d’autres mots qui sont
aussi à cette position ? ➞ Ils se répètent • Ce travail pourra être réalisé en classe
parfois, à cette même place : peindre d’abord, ou à la maison.
peindre ensuite, quelque chose de joli, quelque • Lire et expliciter la consigne : il faut suivre
chose de simple, quelque chose de beau, dans la structure du poème de Prévert et de la même
un jardin, dans un bois, ou dans une forêt… manière, faire le portrait d’une personne,
– Quel est l’effet produit ? ➞ Ça crée un rythme, d’un animal ou d’une chose.
ça contribue à créer une ambiance poétique, • Faire rappeler les éléments qui assurent l’aspect
ça incite à la création artistique. poétique du texte : les infinitifs, les anaphores,
– Comment s’appelle cette figure de style ? de belles images.
➞ Une anaphore. • Demander à plusieurs élèves de lire leurs
• Faire lire les questions b) et c) et y faire répondre production devant l’ensemble de la classe.
en grand groupe. • Faire remarquer aux élèves que créer un texte
poétique est une aptitude qui relève de
5 À la manière de Prévert, écris un petit la compétence clé « Sensibilité et expression
poème pour faire le portrait d’une culturelles » et que le fait d’écouter
personne, d’un animal ou d’une chose. les productions des autres avec respect relève
de la compétence clé « Compétences sociales
Rédiger un poème, à la manière de Prévert.
et civiques ».
Solutions possibles
Peindre d’abord une laisse
avec un fermoir ouvert
peindre ensuite
quelque chose de joli
quelque chose de simple
quelque chose de bien
quelque chose d’utile…
pour le chien
placer ensuite la toile contre une niche
dans un jardin
dans un parc
dans une forêt
se cacher derrière la niche
sans rien dire
sans bouger…
Parfois le chien arrive vite
mais il peut aussi mettre des jours
avant de se décider
Ne pas se désespérer
attendre
attendre s’il le faut pendant tout l’été
la vitesse ou la lenteur de l’arrivée
du chien n’ayant aucun rapport avec
la qualité du dessin…
Quand le chien arrive
s’il arrive
respecter le plus profond silence
attendre que le chien passe la laisse
et quand elle est passée
attacher doucement le fermoir au fusain
puis
effacer tous les crans de la laisse très bien
0
Transcription cahier d’activités
Page 5. Activité 1. (CD mp3 : 2) Page 6. Activité 1. (CD mp3 : 3)
Écoute les souvenirs de rentrée de Damien, Écoute et complète le texte, puis fais
Thomas, Camille et Lucas, puis associe cet exercice de relaxation.
chaque témoignage à une photo. Mets tes deux index contre ton nez, les autres doigts
Damien se touchent. Frotte énergiquement ton nez de bas en haut
Mon père voyageait beaucoup, alors j’étais toujours nouveau et de haut en bas, assez rapidement. Fais 20 mouvements.
à la rentrée. J’ai connu une quinzaine d’écoles en 12 ans
de scolarité ! Au début, j’étais toujours très intimidé mais Page 8. Activité 1. (CD mp3 : 4)
après je suis devenu très doué pour me faire rapidement Écoute ces personnes.
de nouveaux copains. Ma technique était toujours la même : a. Est-ce qu’elles parlent la même langue ?
me faire remarquer en classe par quelques blagues et gaffes b. Quelle(s) langue(s) reconnais-tu ?
bien placée… Je faisais rire, quoi… Extrait en italien
Extrait en anglais
Thomas Extrait en arabe
Je suis rentré en sixième un peu en avance, à 10 ans, sans Extrait en allemand
angoisse particulière. Le collège se situait dans la même ville
que mon école primaire. J’y ai retrouvé tous mes meilleurs Page 8. Activité 2. (CD mp3 : 5)
copains et on s’est suivis dans les mêmes classes jusqu’en 3e. Écoute ces trois personnes.
J’étais demi-pensionnaire et je me souviens que pendant c. Elles parlent la même langue ?
mon année de 6e, chaque jour, à la cantine, un élève de 4e d. Quelle est cette langue ?
renversait mon plateau repas. Un jour, j’en ai eu marre e. Elles parlent de la même manière ?
et je lui ai plongé la tête dans son assiette remplie de purée f. Pourquoi ?
avant de m’enfuir en courant. Je n’ai plus jamais entendu 1. Je constate que le matin dans… euh… certains jours
parler de lui. hein, surtout par de fortes pluies euh… ben l’eau est
Camille très… comment dire, heu… très polluée et je dois
Pour moi, la rentrée a toujours rimé avec bonnes résolutions. laisser pendant une trentaine de secondes mon robinet
Vêtements neufs, cahiers neufs, chambre rangée… tous ouvert. J’habite une région de… oh une région agricole,
les ans, c’était juré : je serais organisée ! » Mais tout cela hein… alors vous savez avec tous les engrais que l’on
ne durait pas longtemps. Mon bureau devenait vite déverse, c’est le gros problème quand même pour nous,
un capharnaüm, et le matin avant de partir à l’école, hein, c’est sûr…
je cherchais mes affaires dans la précipitation… ça avait 2. Avec l’hiver qu’on a connu l’année dernière où on
le don d’énerver ma mère qui, au bout de quelque temps, a renoué avec le gros hiver, tout le monde se demande
entrait comme une furie dans ma chambre et vidait armoire, est-ce que vraiment on va encore avoir ça cette année.
bureau, bibliothèque pour m’obliger à ranger… je n’ai pas Vous savez que Météo Média est sorti la semaine
beaucoup changé depuis. dernière sur l’aperçu de l’automne. Mais parce que
tout le monde voulait savoir : oui mais l’hiver…
Lucas Hein les nouvelles de l’automne étaient… nous parlaient
J’étais d’une timidité maladive, je redoutais la rentrée. d’un automne, euh… plutôt froid…
Quelques jours avant, mal au ventre, maux de tête… Pis on avait mis un bon moment à ce moment-là…
je m’arrangeais pour tomber malade. La seule vue Oui mais l’hiver… Ben justement on a une espèce
des cahiers et des classeurs au rayon papeterie me mettait d’avant-goût de l’aperçu. C’est pas notre prévision,
le moral à zéro. Nul à peu près dans toutes les matières c’est quelque chose pour vous montrer la tendance
(sauf en français…) je me représentais les profs comme par où ça semble se dessiner tout ceci.
des sadiques qui ne pensaient qu’à une chose : me gâcher 3. Et puis je suis revenu, en courant, jusqu’au restaurant,
la vie ! je me rappelle en particulier une certaine et dans le restaurant je n’ai plus trouvé ma petite serviette
Mme Malraux, sorcière des mathématiques, qui me faisait en papier sur laquelle il y avait écrit l’adresse de mon ami
venir au tableau pour me ridiculiser devant la classe, qui en Arnaud. Alors j’ai demandé au serveur est-ce
riait. Quels mauvais souvenirs ! Mon seul moyen de défense, qu’éventuellement il n’avait pas vu une serviette avec
c’était de faire le clown, d’amuser les autres pour quelques petites écritures dessus. Il m’a dit : « Oui, je l’ai
qu’ils m’acceptent, mais si j’avais pu, je serais resté au lit jetée dans la poubelle ». Il a mis son bras dans la poubelle
nuit et jour jusqu’au bac… et il a ressorti… ah ! le papier magnifique. Et comme me
disait ma maman quand j’étais petit, « quand on n’a pas
de tête, il faut avoir des jambes, pitchounette ! ».
0
Page 8. Activité 3. (CD mp3 : 6)
Écoute. Quel est l’état d’esprit
de la personne qui parle ?
Où est-ce qu’elle se trouve ? Relie.
1. Il n’arrête pas… Je ne sais plus quoi faire de lui.
J’ai tout essayé, il n’y a rien à faire… Il embête tout le
monde, c’est un vrai problème pour les autres enfants…
Mais je n’arrive pas à le contrôler…
2. Ça y est ! J’ai trouvé ! C’est incroyable…
mais, regarde ! Il y a tout ce que je cherchais là-dedans.
Ça alors, quel coup de bol !
3. Ils exagèrent, ça fait un quart d’heure qu’on est là.
C’est inadmissible ! Ben, moi je m’en vais… je n’ai pas
le temps, tant pis, je m’arrangerai autrement.
4. Oui, j’en reviens, d’ailleurs il est vraiment sympa
celui-là ! Tu sais ce qu’il me dit à chaque fois ?
« Vous allez très bien, madame. Ce n’est pas la peine
de revenir… » Alors, tu comprends, moi…
1
Compétences Contenus
Compréhension orale Contenus communicatifs Stratégies d’apprentissage
• S’entraîner à la compréhension
orale. • Donner une appréciation positive • S’entraîner au travail à deux ou en
sur un voyage. petit groupe : discussion, respect
• Exercer sa faculté de concentration
• Caractériser quelque chose de l’opinion de l’autre.
auditive.
de façon détaillée. • Prendre plaisir à être ensemble et
• Comprendre à l’oral les documents • Construire un récit au passé. à apprendre, grâce aux activités.
présentés. • Raconter l’évolution • Favoriser l’implication individuelle,
de ses habitudes. puis une dynamique de groupe.
Production orale • Développer des stratégies
Expression Structures syntaxiques de compréhension orale (bruits,
• S’entraîner à prononcer les sons mots transparents).
• Le passé composé et l’imparfait.
[o] / [ɔ̃], [a] / [ɑ̃] et [p] / [b], [d] / [t]. • Mobiliser toutes les compétences
• L’imparfait d’habitude.
développées pour réaliser
• S’entraîner à produire • Les pronoms relatifs.
une tâche pratique (Tâche finale :
les monologues suivis de l’unité.
« Un voyage inoubliable »).
Interaction Lexique • Savoir se servir de ses notes
• Communiquer en langue • Les transports. pour réaliser une activité.
d’apprentissage. • Les villes et les pays.
• Expressions de temps Compétences clés
Compréhension écrite pour construire un récit.
• Compétence mathématique
• Comprendre des documents, et compétences de base
des dialogues courts à l’aide Phonétique en sciences et technologies.
de l’image. • Les sons [o] / [ɔ̃] / [a] / [ɑ̃]. • Compétence numérique.
• Savoir mettre en relation • Les sons [p] / [b] / [d] / [t]. • Apprendre à apprendre.
des photos et des textes. • Compétences sociales et civiques.
• Développer sa compétence Orthographe • Sensibilité et expression culturelles.
de compréhension écrite à partir • Les homophones grammaticaux
de documents authentiques a / à, du / dû, la / là, ou / où,
Évaluation
ou semi-authentiques. sur / sûr. À l’oral
• Comprendre des questions et savoir • Bilan oral : LE, p. 19.
rechercher les informations ciblées Dimension sociale À l’écrit
dans les documents. et culturelle • Bilan écrit : CA, p. 18.
Production écrite • Bons plans pour voyager pas cher.
• Raconter un souvenir de voyage, • L’expérimentation autour
une anecdote. du langage, à travers un extrait
de l’œuvre Exercices de style,
• Écrire une annonce de voyage. de Raymond Queneau.
• Découverte de l’auteur et du
courant littéraire qu’il incarne.
Présentation des objectifs
OUVERTURE et découverte du vocabulaire

À la gare
Z Livre de l’élève, p. 11
Dans cette unité, tu vas...
Anticiper les contenus de l’unité.
• Demander aux élèves d’observer le sommaire
de l’unité et faire décrire brièvement chaque
photo : Sur l’illustration, il y a… / on peut voir…,
puis faire lire l’objectif correspondant.
• Faire feuilleter le livre et demander aux élèves
dans quelle leçon chaque objectif sera travaillé.
➞ À mon avis, nous apprendrons à parler
de voyages dans la leçon 1, parce qu’on retrouve
la photo de la carte d’Europe.
• Faire déduire le thème général de l’unité.
➞ Les voyages.

1 Observe et écoute.
Associe chaque situation à une photo.
Comprendre des situations dans une gare et les associer
aux photos correspondantes.

Transcription et solutions CD mp3 : 8


Situation 1 ➞ photo b
– Le train express régional en direction de Sens va partir.
Attention à la fermeture automatique des portes.
– Oh, déjà ? Mince !
Actes de communication – Vite, dépêche-toi, on va le rater ! Tu as composté les billets ?
Comprendre des situations dans une gare. – Ah non !
Comprendre des annonces de gare. – Tant pis, cours, on cherchera le contrôleur
Décrire brièvement des photos. dans le train, allez, vite !
Situation 2 ➞ photo a
Matériel : – Allô ? T’es où ?
• CD mp3, pistes 8-10. – Bah, sur le quai, je t’attends ! Et toi ?
• Cahier d’activités, p. 9. – Ah, déjà ? Bon ben, moi j’arrive, je suis en train
– Solutions, p. 245 du Guide pédagogique. de prendre mon billet.
– Au guichet ? Mais tu n’auras jamais le temps,
Compétences clés il y a une queue énorme !
– Mais non, je le prends à une borne libre-service !
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler
– Ah, ça va alors. C’est la voie I, tout au fond de la gare.
la capacité d’écoute et d’observation. – Oui, je sais, j’ai vu, je suis juste sous le tableau
Renforcer les automatismes de déduction d’affichage. Je vais passer prendre une boisson
des mots transparents. Développer des stratégies au distributeur, tu veux quelque chose ?
pour associer des éléments. S’impliquer – Ouais, prends-moi des chips, s’il te plaît.
dans l’apprentissage. – Ok, à tout de suite !
∙ Compétences sociales et civiques : participer Situation 3 ➞ photo c
et respecter la parole d’autrui. – Allô, tatie ? Bah alors, tu m’avais oubliée ou quoi ?
– Mais non, je suis là, dans le hall de la gare,
mais je ne te trouve pas ! Tu n’arrivais pas voie 3 ?
– Non, pas voie 3, voie 30 !
– Ah ! C’est pour ça que je ne te vois pas…
– Tu veux qu’on se retrouve au point rencontre ?
– Non, non, reste où tu es, je te rejoins, tu es toujours voie 30 ?
– Oui, juste en face de la voie, à côté des bancs !
– Ok, j’arrive.
1
• Demander aux élèves de décrire les trois photos. 3 Écoute et trouve deux fausses annonces.
Ce sera l’occasion de vérifier s’ils connaissent
Comprendre des annonces de gare et détecter celles
le vocabulaire relatif à la gare ou de l’introduire.
qui sont improbables.
– La photo a) représente un hall de gare. Au fond,
en hauteur, il y a un panneau d’affichage, avec
Transcription CD mp3 : 9
les horaires des trains au départ et à l’arrivée.
Au premier plan, on voit des voyageurs a. Le TGV 4567 à destination de Dijon, départ 9 h 25,
avec leurs valises, en train d’acheter un billet partira voie 9.
sur des bornes libre-service. b. Nous rappelons aux voyageurs que l’étiquetage
– La photo b) a été prise sur un quai de gare, des bagages est obligatoire.
on y voit un train sur une voie, prêt à partir. c. Nous rappelons aux voyageurs qu’il est interdit
On observe aussi à gauche un composteur de lire dans le hall de la gare.
et au-dessus, une horloge. d. Pour les correspondances, veuillez consulter le tableau
– Sur la photo c), on aperçoit des passagers d’affichage.
qui attendent avec leurs valises et e. Bienvenue en gare de Paris Gare de Lyon.
des composteurs à l’entrée des quais. Assurez-vous de ne rien oublier dans le train.
• Procéder à une première écoute suivie f. Tous les trains à destination de Lyon sont gratuits
de compréhension globale. Encourager les élèves pour les Lyonnais.
à noter les mots clefs qui leur serviront d’indices. g. Nous vous rappelons qu’il est interdit de fumer
• Faire réécouter l’enregistrement, en faisant dans le hall de la gare ainsi que sur les quais.
une pause après chaque situation et demander h. Le TGV 2345 en provenance de Marseille
aux élèves d’associer chacune à la photo et à destination de Lille va entrer en gare.
correspondante. Éloignez-vous de la bordure du quai, s’il vous plaît.
• Mettre en commun en grand groupe et demander i. Nous rappelons aux voyageurs que le compostage
aux élèves de justifier leurs choix. des billets est obligatoire. N’oubliez pas de composter
• Faire remarquer aux élèves que le fait d’utiliser votre billet avant de monter dans le train.
des stratégies d’écoute et d’observation est
une aptitude qui correspond à la compétence Solutions
clé « Apprendre à apprendre ». Les annonces c. et f. sont fausses.
– L’annonce c. est absurde car on n’interdit pas aux gens
2 Retrouve le vocabulaire correspondant à de lire, ni dans un hall de gare ni nulle part ailleurs.
chacune des trois situations entendues. – L’annonce f. est improbable car on n’imagine pas des
voie • quai • hall • point rencontre • tableau trajets gratuits en train pour des gens d’une certaine ville.
d’affichage • guichet • borne libre-service • Cela engendrerait des pertes économiques considérables
composteur • distributeur de boissons • et cela serait discriminatoire.
haut-parleur • contrôleur
Mémoriser le vocabulaire spécifique au thème de la gare.
• Expliquer aux élèves qu’ils vont entendre neuf
annonces de gare, parmi lesquelles deux
Solutions sont fausses ou improbables.
Situation 1 : le composteur, le contrôleur, le haut-parleur • Les inviter à utiliser la même stratégie
Situation 2 : le quai, la voie, le tableau d’affichage, de compréhension que précédemment,
le guichet, la borne libre-service, le distributeur de boissons c’est-à-dire repérer les mots clés et ne pas
Situation 3 : la voie, le hall, le point rencontre chercher à tout comprendre dans le détail.
• Faire une première écoute afin que les élèves
• Faire lire les mots de la liste par plusieurs se familiarisent avec les messages.
élèves, puis demander à l’ensemble de la classe • Procéder à la deuxième écoute et faire répondre
d’expliciter chacun d’entre eux rapidement. les élèves individuellement.
• Proposer ensuite aux élèves de réaliser • Leur demander de comparer leurs réponses
cette activité par groupes de 2. par groupes de 2, puis mettre en commun
• Passer à la mise en commun. Donner une phrase en argumentant : À mon avis, les deux fausses
d’amorce : Dans la situation a), on entend les mots… annonces sont…
OUVERTURE

4 Écoute. Vrai ou faux ?


Comprendre des affirmations sur le thème de la gare
et déterminer leur véracité.

Transcription CD mp3 : 10
a. À la gare, on peut acheter ses billets sans aller
au guichet.
b. Il faut composter son billet avant de monter
dans le train.
c. Le point rencontre sert à faire de nouvelles
connaissances.
d. Il n’y a pas de contrôleurs dans les trains.
e. Le tableau d’affichage annonce les départs
et les arrivées.

Solutions
a. Vrai. b. Vrai. c. Faux. d. Faux. e. Vrai.

• Proposer éventuellement de réaliser cette activité


collectivement.
• Le vocabulaire de la gare étant assimilé à présent
et les affirmations étant simples, une seule écoute
devrait suffire.
Oral : compréhension
J'écoute et je parle – phonétique 1
1 Aventures avec InterRail
Z Livre de l’élève, p. 12
1 Constance a posté une vidéo sur son
blog. Lis les questions, puis écoute deux
fois et prends des notes.
a. Quel âge a-t-elle ?
b. Combien de jours a duré son voyage ?
c. Pourquoi a-t-elle pu faire ce voyage ?
d. De combien de personnes était composé
le groupe ?
e. D’où sont partis les voyageurs ?
À quelle date ?
f. Par quels pays sont-ils passés ?
g. Où ont-ils dormi ?
h. Pourquoi Constance aime-t-elle le train ?
Comprendre un récit de voyage.

Transcription CD mp3 : 11
Salut tout le monde !
Je viens de faire un InterRail de 22 jours et je peux
vous dire que c’est génial ! Franchement,
c’est un voyage que je n’oublierai jamais.
Après un mois entier de préparation, on est partis
de Paris le 13 juillet et on est revenus le 3 août,
en passant par l’Allemagne, la Slovaquie, la Hongrie,
la Croatie et l’Italie !
Actes de communication On était 7 personnes, de 16 à 20 ans. La plus jeune,
Donner une appréciation positive sur un voyage. c’était moi ! (Mes parents m’ont laissée partir parce
Décrire un itinéraire de voyage. qu’il y avait mon cousin dans le groupe…)
Raconter un souvenir de voyage. On a vécu des aventures qui nous ont fait rire, d’autres
qui nous ont fait peur… On s’est beaucoup disputés…
Phonétique
(7 personnes, c’est trop !!!) Mais en fin de compte,
Les sons [o] / [ɔ̃], [a] / [ɑ̃]. ça a été une expérience géniale ! On a dormi dans
Matériel : des auberges de jeunesse où on rencontrait d’autres
• CD mp3, pistes 11-15. jeunes de toutes les nationalités et aussi dans les trains
• Cahier d’activités, p. 10. de nuit parce que ça fait gagner du temps. On a réservé
– CD mp3, piste 7 (activité 1. b) et piste 8 seulement deux trains, celui du départ et celui du retour !
(activité 3). Je trouve que le train, c’est vraiment le moyen idéal
– Transcriptions, p. 60 du Guide pédagogique. pour voyager… On prend le temps de penser,
– Solutions, p. 245 du Guide pédagogique. de papoter, de dessiner… On connaît les gens du pays,
on discute avec les autres interrailleurs…
Compétences clés L’année prochaine, je compte bien repartir, mais il y a
deux choses que ne referai plus : trop charger mon sac à
∙ Apprendre à apprendre : développer dos et partir avec autant de gens ! Bon, en résumé : j’ai
sa capacité d’écoute, d’observation vraiment adoré faire un InterRail ! J’espère vous
et de mémoire. Soigner la prononciation. avoir donné envie de partir aussi !
∙ Compétences sociales et civiques : participer
et respecter la parole d’autrui. Collaborer
dans les activités de groupe.
∙ Sensibilité et expression culturelle : découvrir
le Pass InterRail et revoir les pays de la zone
européenne.
J’écoute et je parle

1
Solutions de fer. Depuis lors, ses modalités ont évolué au fil des années,
a. Elle a 16 ans. comme par exemple l’arrêt du fonctionnement par zones
géographiques.
b. Son voyage a duré 22 jours.
– Aujourd’hui, pour bénéficier du billet InterRail, il faut résider
c. Elle a pu faire ce voyage parce que son cousin était dans
depuis au moins 6 mois dans un pays adhérant
le groupe de jeunes qui participaient à l’InterRail.
à la communauté InterRail ou dans un des pays suivants :
d. Le groupe était composé de 7 personnes. Algérie, Biélorussie, Chypre, Estonie, Islande, Lettonie,
e. Ils sont partis de Paris le 13 juillet. Lituanie, Malte, Moldavie, Russie, Tunisie et Ukraine.
f. Ils sont passés par l’Allemagne, la Slovaquie, la Hongrie, la – Le billet InterRail Global est disponible pour des séjours à durées
Croatie et l’Italie. variables : soit plusieurs jours sur des périodes courtes,
g. Ils ont dormi dans des auberges de jeunesse et aussi dans soit 15, 22 ou 30 jours continus.
des trains de nuit. – Il existe un tarif réduit pour les jeunes (jusqu’à 25 ans)
h. Elle aime le train parce qu’elle trouve que c’est le moyen et pour les séniors (+ de 60 ans).
de transport idéal pour voyager. Dans le train, on peut – Pour plus d’informations, consulter le site www.fr.interrail.eu.
prendre le temps de penser, de bavarder, de dessiner.
C’est aussi une occasion de rencontrer les gens du pays 2 Lis cette liste d’appréciations. Lesquelles
et d’autres Interrailleurs. sont de Constance ?
• Lire le titre de la leçon à voix haute et demander Découvrir des formules pour donner une appréciation positive
aux élèves s’ils savent ce que signifie InterRail. sur un voyage.
S’ils ne connaissent pas le terme, ils peuvent Mobiliser sa mémoire pour retrouver celles qui ont été
essayer d’en deviner le sens et formuler prononcées dans l’enregistrement.
des hypothèses en s’aidant des illustrations. Solutions
➞ C’est un billet de train spécial qui permet de – Je peux vous dire que c’était génial.
circuler librement sur trente réseaux ferroviaires – Franchement, c’est un voyage que je n’oublierai jamais.
européens, pendant une période de validité – L’année prochaine, je compte bien repartir.
donnée, en dehors de son pays de résidence. – En fin de compte, ça a été une expérience géniale.
• Faire lire la consigne par un élève à voix haute, – En résumé, j’ai vraiment adoré faire un InterRail.
ainsi que la série de questions. À partir de là,
on pourra déduire le thème du document : • Faire lire les appréciations à voix haute
le récit de voyage de Constance avec InterRail. par des élèves différents.
• Faire écouter une première fois le document • Laisser quelques minutes aux élèves pour
et inciter les élèves à prendre des notes. consulter leurs notes et répondre, avant de mettre
• Sonder le groupe-classe pour vérifier en commun leurs réponses avec leur voisin(e).
la compréhension globale. • Lors de la correction, insister sur les expressions
• Procéder à une deuxième écoute, puis faire En fin de compte / Franchement / En résumé,
répondre aux questions individuellement. qui permettent de renforcer les appréciations,
• Proposer aux élèves de mettre leurs réponses et signaler que En fin de compte et En résumé
en commun par groupes de 2 et passer sont utiles pour récapituler des propos.
à la correction avec l’ensemble de la classe.
• Interroger les élèves sur les stratégies 3 Observe sur la carte le voyage de
de compréhension orale qu’ils ont utilisées ces jeunes et compare avec l’itinéraire
et leur demander si leurs notes leur ont été utiles qu’ils avaient prévu au départ.
pour répondre aux questions. Retrouve les deux différences !
Prolongement Décrire un itinéraire de voyage à partir d’une carte d’Europe.
Demander aux élèves s’ils ont déjà fait,
Solutions
comme Constance, un voyage en train à travers
l’Europe avec le pass InterRail. Si oui, leur faire Ils n’avaient pas prévu de prendre un aller-retour
raconter brièvement comment cela s’était passé Bologne-Rimini.
(avec qui, la durée du séjour, les pays traversés,
l’hébergement, etc.). • Tout d’abord, faire observer et décrire les trois
Dans le cas contraire, demander aux élèves documents : Il y a une carte d’Europe, avec
s’ils aimeraient vivre cette expérience un itinéraire marqué en rouge ; un téléphone
et dans quelles conditions. portable indiquant sur l’écran un autre itinéraire ;
un pass InterRail au nom de Constance Farand.
Informations culturelles • S’assurer que les élèves comprennent ce qu’ils
– La première carte « Inter-Rail » date de 1972 et a été instituée doivent faire : ils doivent comparer l’itinéraire
pour célébrer les 50 ans de l’Union Internationale des Chemins initialement prévu (Cf. téléphone) avec celui
1
que les jeunes ont réellement effectué (carte). [o] [ɔ̃]
• Proposer de réaliser cette activité par groupes
2, en suggérant aux élèves de faire une courte Boîte à sons [a] [ɑ̃]
description orale de l’itinéraire de voyage. Pour
cela, ils utiliseront l’imparfait et le passé composé,
Écouter et différencier les sons [o] / [ɔ̃] et [a] / [ɑ̃].
des connecteurs temporels (d’abord, ensuite,
puis, après, etc.) et des verbes tels que partir Transcription CD mp3 : 12
de, se rendre à, aller à, rejoindre, etc.
➞ Au départ, ils devaient aller directement Les grands saumons agiles sautent en bonds très beaux
de… à… et finalement, ils ont fait un détour dans le vaste océan.
par… et sont donc allés de… à… et de… à… • Livre fermé, faire écouter, puis répéter
4 Parle d’un voyage que tu as fait et que la phrase de façon ludique sur le même ton
tu as beaucoup aimé. Utilise les bulles que l’enregistrement, d’abord en grand groupe,
bleues ! puis individuellement, sans analyser ni la syntaxe
ni l’orthographe.
Raconter un souvenir de voyage et en donner une appréciation • Livre ouvert, faire expliquer le sens de la phrase
positive. et la mettre en rapport avec l’illustration. Expliciter
Solutions possibles si besoin « sauter en bonds ».
• Travailler sur la différence de prononciation
L’année dernière, je suis allé dans les Pays Baltes
entre [o] et [ɔ̃]. Rappeler que [ɔ̃] est un son nasal.
et je peux vous dire que c’était génial ! On a pris tous
Prendre des exemples et les faire répéter plusieurs
les moyens de transports possibles : l’avion tout d’abord,
fois par le groupe-classe, puis individuellement :
pour aller à Helsinki, après le bateau pour rejoindre la capitale
saumons ; sauter en beaux bonds.
estonienne, Tallin, et enfin le train, pour aller en Russie.
• Demander aux élèves quelles sont les graphies
Voyager en train me plaît beaucoup : on peut rencontrer des
de ces sons : [o] = o, au, eau ; [ɔ̃] = on (om
gens hyper cool, touristes comme locaux. En plus, ça permet
devant b, m ou p).
de découvrir des paysages magnifiques ! À Tallin, on s’est
• Procéder de la même façon pour les sons [a] et [ɑ̃].
baladés dans la cité médiévale. C’était magique ! En Russie,
Insister sur le son nasal [ɑ̃]. Prendre des exemples
on a visité le superbe Musée de l’Hermitage, la cathédrale
et les faire répéter comme précédemment :
Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé et le palais de Peterhof, sur
grands et agiles ; dans le vaste océan.
une petite île. C’était spectaculaire ! Franchement, c’est un
• Faire repérer les graphies de ces sons :
voyage que je n’oublierai jamais et l’année prochaine,
[a] = a ; [ɑ̃] = an / am, en / em.
je compte bien repartir.
• Faire répéter la phrase par le groupe-classe,
lentement, de façon à bien prononcer chaque
• Laisser un temps de préparation pour que les
son. Éventuellement, la faire réécouter, puis
élèves rassemblent leurs idées et tiennent compte
répéter après. Pour introduire un peu d’humour,
des contraintes :
on pourra aussi la faire répéter individuellement
– raconter un voyage qui a plu,
sur des tons différents : la colère, la joie, le doute,
– utiliser des appréciations positives parmi
la peur…
celles qui figurent dans les bulles bleues,
• Faire trouver d’autres mots contenant ces sons
– utiliser l’imparfait et le passé composé
sur cette page et sur la précédente : tableau
pour le récit au passé,
d’affichage, composteur, boisson, contrôleur…
– ne pas dépasser 2 minutes.
• On pourra proposer aux élèves de les filmer
pendant leur récit, s’ils le souhaitent (avec leur
Mémorise
smartphone ou une caméra), afin de projeter Prendre conscience de ce qu’on a appris du point de vue
communicatif à la fin d’une séquence d’activités.
ultérieurement les interventions de chacun
et de partager les récits avec le groupe-classe. • À ce stade, la plupart des élèves doivent déjà
• Faire réaliser l’activité par groupes de 2 : avoir assimilé les expressions en bleu dans leur
l’un raconte, l’autre filme et inversement. contexte. Il s’agit donc de les identifier comme
• Faire remarquer aux élèves que développer des formules utiles pour donner une appréciation
sa capacité d’expression et d’écoute est positive sur un voyage.
une aptitude qui correspond à la compétence • On pourra cependant, en conclusion, faire répéter
clé « Compétences sociales et civiques ». ces formules en insistant sur l’intonation
(très enjouée) et leur structure.
• Faire remarquer aux élèves que travailler
la mémoire est une attitude qui relève de la
compétence clé « Apprendre à apprendre ».
J'écoute et je parle Oral / Écrit : analyse – pratique

1 Le voyage dont j’ai toujours rêvé


Z Livre de l’élève, p. 13
5 Complète avec un pronom relatif
et retrouve de quoi on parle.

la Croatie • Florence • Szigetszentmiklós •


le Danube • la Hongrie

Caractériser des lieux à l’aide de pronoms relatifs.

Solutions
a. Le pays où on trouve de belles plages est la Croatie.
b. Le fleuve qui passe par Budapest est le Danube.
c. C’est un village dont le nom est très difficile à prononcer :
Szigetszentmiklós.
d. La ville que Léonard de Vinci adorait est Florence.
e. Le pays où le compositeur Béla Bartók est né est la Hongrie.

• Avant d’aborder cette activité, étudier


le paragraphe sur les pronoms relatifs
dans l’encadré J’observe et j’analyse.
• Expliciter la consigne et laisser les élèves
répondre individuellement.
• Corriger avec le groupe-classe en faisant justifier
à chaque fois le choix du pronom relatif.
Grammaire en situation
Les valeurs du passé composé et de l’imparfait. Prolongement
Les pronoms relatifs qui, que, où, dont. Proposer aux élèves, par groupes de 2, d’inventer
Matériel : des devinettes pour trouver des noms de villes.
• Cahier d’activités, p. 11-12. Ce sera l’occasion de systématiser l’utilisation des
– Solutions, p. 246 du Guide pédagogique. pronoms relatifs nouveaux (où / dont) et de revoir
les autres (qui / que) étudiés au niveau précédent.
Compétences clés
∙ Compétence mathématique et compétences
de base en sciences et technologies : utiliser À to i !
un raisonnement et la logique pour déduire des
règles de grammaire. Les appliquer Je raconte un souvenir
avec concentration et rigueur. Faire le récit écrit d’un souvenir de vacances ou
∙ Apprendre à apprendre : développer son sens d’une anecdote, en utilisant les différents temps du passé
de l’observation et sa mémoire. Analyser et les pronoms relatifs.
une structure grammaticale et s’interroger Solutions possibles
sur son équivalent dans sa langue maternelle.
Il y a deux ans, nous avons fait un safari en Tanzanie.
∙ Compétences sociales et civiques : participer C’était magnifique ! Mais il nous est arrivé une drôle
et respecter la parole d’autrui. Collaborer d’histoire… En pleine savane, la jeep est tombée
dans les activités de groupe. en panne ! Et le pire, c’est que les lions n’étaient
pas loin ! De fait, avec les jumelles, on pouvait les
apercevoir au loin en pleine sieste. Heureusement
qu’un autre guide est arrivé sur place assez
rapidement ! Sinon, on aurait peut-être fini dans leur
estomac !
1
• Avant que les élèves ne se lancent dans la • À partir du classement des verbes, faire déduire
rédaction : l’emploi de chaque temps.
– insister sur l’importance de structurer ➞ L’imparfait sert à décrire la situation, tandis
ses idées (où ?, quand ?, avec qui ?, que le passé composé évoque des actions
quoi ?). ponctuelles, des faits qui interrompent le cours
– faire rappeler les temps du récit des événements.
au passé et leur emploi (cf. encadré • Faire remarquer aux élèves que travailler
J’observe et j’analyse). la réflexion et la déduction est une attitude qui
– conseiller d’utiliser les formules correspond à la compétence clé « Compétence
pour donner une appréciation positive mathématique et compétences de base en
sur un voyage. sciences et technologies ».
• Passer dans les rangs pour corriger
les récits, puis demander à chaque élève LES PRONOMS RELATIFS QUI, QUE, OÙ, DONT
de lire son anecdote devant l’ensemble
de la classe, en soignant la prononciation Observe les pronoms. Lequel est sujet ?
et le ton. complément d’objet ? complément de lieu ?
• Demander éventuellement aux élèves complément du nom ?
d’illustrer leur travail avec des photos, • Lire le texte sur Florence à voix haute et interroger
puis de l’afficher en classe. les élèves sur l’utilité des pronoms relatifs.
• Faire remarquer que valoriser ➞ Ils permettent de décrire des choses
positivement le travail et le vécu de ses ou des personnes de façon plus détaillée.
camarades relève de la compétence clé • Lire les questions sous le texte et y faire répondre.
« Compétences sociales et civiques ». ➞ Qui est sujet.
➞ Que est COD.
➞ Où est complément de lieu ; il remplace
la dernière ville.
➞ Dont est complément du nom souvenir ;
il fait référence aussi à la dernière ville.
J’observe et j’analyse
C’est pareil dans ta langue ?
Observer et décrire des phénomènes grammaticaux.
• Demander aux élèves de répondre à la question
LE PASSÉ COMPOSÉ ET L’IMPARFAIT de Madame Réflexion, en s’interrogeant sur les
• Faire observer l’exemple et attirer l’attention des similitudes entre les pronoms relatifs en français
élèves sur les deux temps verbaux utilisés, puis et dans leur langue. Pour cela, ils peuvent traduire
leur demander d’identifier chacun. le texte dans leur langue.
• Faire remarquer aux élèves que le fait d’utiliser
des stratégies d’observation, de déduction,
Trouve dans les textes 5 verbes au passé d’analyse est une aptitude qui correspond à la
composé et 5 verbes à l’imparfait. Quelle compétence clé « Apprendre à apprendre ».
forme on utilise pour décrire la situation ?
Et pour raconter ce qui s’est passé ?

• Lire la bulle de Madame Réflexion et faire


relever les verbes des textes en deux catégories,
selon qu’ils sont à l’imparfait ou au passé
composé.
– Verbes au passé composé : ont attaqués, ont
piqué, a attrapé, a dû, est restés, a mangé,
s’est payé, est allés, est partis
– Verbes à l’imparfait : il y avait, se grattait, était,
voulait, était, il y avait, criaient, chantaient
Je lis et je découvre Oral : compréhension – phonétique

2 Le hasard fait bien les choses !


Z Livre de l’élève, p. 14
Pour commencer...
• Demander aux élèves de deviner le sens du titre.
➞ Le hasard fait bien les choses s’emploie à
l’occasion d’un heureux concours de circonstances.

1 Écoute et sélectionne les photos en rapport


avec cette histoire. Justifie ton choix !
Comprendre une histoire et associer les photos qui s’y rapportent.

Transcription CD mp3 : 13-15


(Piste 13)
Il y a quelques années, Cyprien habitait tout seul
dans la banlieue de Paris. Chaque jour, c’était la même
routine : le réveil sonnait à 6 h 30, il se douchait
en 5 minutes, il s’habillait à toute vitesse et il sortait
de chez lui en courant pour ne pas rater le train.
Tous les matins, il arrivait pile à l’heure pour le train
de 6 h 55. Normalement, il était vraiment réglé
comme une horloge !
(Piste 14)
Un jour… il s’est réveillé à 6 h 30, il s’est douché
en 5 minutes, comme d’habitude, mais tout à coup…
il a glissé sur le sol mouillé de la salle de bains !
Actes de communication Il ne s’est pas fait très mal mais il n’a pas pu s’habiller
Raconter l’évolution des habitudes de quelqu’un. à toute vitesse ni aller à la gare en courant, comme
Décrire des photos. toujours… Mais on dit souvent que le hasard fait bien
les choses… À cause de ce petit contretemps,
Phonétique il a raté son train habituel et il a dû prendre le train de
Les sons [p] / [b], [d] / [t]. 7 h 34. Dans ce train, il a rencontré Marine, une copine
Matériel : d’enfance. Ils se sont revus tous les samedis,
• CD mp3, pistes 13-15. ensuite, tous les dimanches…
• Cahier d’activités, p. 13. (Piste 15)
– CD mp3, piste 9 (activité 1). Et voilà ! Aujourd’hui, ils sont mariés et ils habitent
– Transcriptions, p. 60 du Guide pédagogique. toujours en banlieue, mais maintenant, ils prennent
– Solutions, p. 247 du Guide pédagogique. tous les jours le train de 7 h 19…

Compétences clés Solutions


∙ Apprendre à apprendre : faire travailler Photo b. : Elle évoque le sol mouillé de la salle de bains
sa capacité d’écoute, d’observation de Cyprien, sur lequel il a glissé.
et de mémoire. Soigner la prononciation. Photo c. : Elle représente le boulevard périphérique parisien
S’impliquer dans son apprentissage. qui sépare la banlieue, où vit Cyprien, de Paris.
Photo d. : Elle évoque la douche que prend Cyprien chaque
∙ Compétences sociales et civiques : participer
matin.
et respecter la parole d’autrui.
• Faire décrire les photos. ➞ a. un téléphone
portable, avec une alarme qui sonne à 8 h 30 ;
b. une salle de bains avec une flaque d’eau
sur le sol ; c. le périphérique parisien ;
d. quelqu’un en train de se doucher ;
e. un pied plâtré ; f. le panneau « métropolitain »,
indiquant une bouche de métro à Paris.
1
• Procéder à une première écoute suivie. Les bruits • Faire expliciter certaines expressions courantes :
de fond faciliteront leur compréhension. – pile à l’heure ➞ Ni avant ni après
• Lors de la deuxième écoute, faire des pauses – être réglé(e) comme une horloge ➞ Faire
entre chaque piste et laisser quelques instants toujours les mêmes choses à la même heure
pour choisir les photos.
• Corriger avec le groupe-classe.
[p] [d]
2 Réponds aux questions. Boîte à sons [b]
a. Que faisait Cyprien d’habitude ? [t]
b. Que s’est-il passé un jour ?
c. Et aujourd’hui ? Écouter et différencier les sons [p] / [b] et [d] / [t].
Comprendre dans le détail l’évolution des habitudes de quelqu’un.
Transcription CD mp3 : 16
Solutions
Pourquoi, Pepita, m’épies-tu sans pitié, bien tapie
a. D’habitude… Cyprien se réveillait à 6 h 30 et se douchait
dans les bois de bouleaux ?
en 5 minutes. Il s’habillait à toute vitesse et sortait
de chez lui en courant pour ne pas rater le train. • Livre fermé, faire écouter la phrase et demander
Il arrivait pile à l’heure pour prendre le train de 6 h 55. aux élèves quels sons consonantiques ils ont
b. Un jour, il a glissé sur le sol mouillé de la salle de bains. entendus.
Il ne s’est pas fait très mal, mais il a raté le train de 6 h 55. • Faire réécouter et reconstituer la phrase par
Il a dû prendre celui de 7 h 34, dans lequel il a revu par le groupe-classe. Si c’est trop difficile, l’écrire au
hasard, Marine, une amie d’enfance. Après ça, ils se sont tableau, sans les consonnes de la boîte à sons :
revus tous les samedis, puis tous les dimanches. _ourquoi _é_i_a m’é_ies-_u sans _i_ié, _ien _a_ie
c. Aujourd’hui, ils sont mariés et habitent toujours _ans les _ois _e _ouleaux ?
en banlieue parisienne mais maintenant, ils prennent • Expliciter le lexique inconnu :
le train de 7 h 19. – épier = espionner
– être tapi(e) = être caché(e)
• Laisser les élèves répondre individuellement. – un bouleau = une variété d’arbre
À priori, une seule écoute devrait suffire. • Livre ouvert, mettre en rapport la phrase
• Procéder à la mise en commun par groupes de avec l’illustration et refaire une écoute,
2, puis corriger en grand groupe. Si nécessaire, avec lecture simultanée.
réécouter le document en guise de vérification. • Faire répéter la phrase en variant les modalités :
collectivement, individuellement, lentement,
3 As-tu une bonne mémoire ? Choisis de plus en vite, etc.
l’expression de temps que tu as entendue.
Se familiariser avec les expressions de temps.
Mémorise
Prendre conscience de ce qu’on a appris du point de vue
Solutions communicatif à la fin d’une séquence d’activités.
a. Il y a quelques années, Cyprien habitait tout seul. • À ce stade, la plupart des élèves doivent avoir
b. Chaque jour, c’était la même routine. assimilé les expressions en bleu dans leur
c. Tous les matins, il arrivait pile à l’heure pour le train contexte. Il s’agit donc ici de les identifier comme
de 6 h 55. des formules utiles pour préciser les différents
d. Normalement, il était vraiment réglé comme une horloge. moments d’un épisode de sa vie.
e. Un jour… il s’est réveillé à 6 h 30, il s’est douché • Faire remarquer aux élèves que travailler
en 5 minutes, comme d’habitude, mais tout à coup, la mémoire est une attitude qui relève de
il a glissé sur le sol mouillé de la salle de bains. la compétence clé « Apprendre à apprendre ».
f. Il n’a pas pu s’habiller à toute vitesse, ni aller à la gare
en courant, comme toujours…
g. Mais on dit souvent que le hasard fait bien les choses…
h. Aujourd’hui, ils sont mariés et ils habitent toujours
en banlieue, mais maintenant, ils prennent tous les jours
le train de 7 h 19…

• Procéder comme précédemment : travail


individuel, puis mise en commun par 2 suivie de
la correction collective.
Je lis et je découvre Oral / Écrit : analyse – pratique

2 Tout est bien qui finit bien


Z Livre de l’élève, p. 15
Pour commencer...
• Faire lire le titre Tout est bien qui finit bien
et demander aux élèves d’expliquer cette
expression. ➞ On l’emploie pour décrire une
situation qui était compliquée au départ ou qui a
connu de nombreuses péripéties, mais qui s’est
finalement bien terminée. C’est notamment le cas
de la plupart des contes pour enfants qui finissent
bien.
• Attirer leur attention sur les trois bandes de
vignettes et préciser qu’il s’agit des illustrations
d’une histoire, sans le texte.
– Demander qui semble en être le héros
➞ un chien.
– Faire lire les trois mots introducteurs de chaque
bande ➞ Avant, un jour, maintenant.
– Faire émettre des hypothèses sur le thème
et le déroulement de cette histoire
➞ Cette histoire doit raconter comment la vie
de ce chien a changé.

4 Observe. Comment vivait Black, le chien


abandonné, avant sa rencontre
avec Bertrand ?
Grammaire en situation Décrire des habitudes passées.
Raconter l’évolution de ses habitudes : Solutions possibles
du passé au présent.
Avant sa rencontre avec Bertrand, Black vivait seul dans la
L’imparfait d’habitude.
rue et il était très malheureux. Il mangeait rarement à sa faim
Matériel : et il avait la peau sur les os. Comme il était sale, il perdait ses
• Cahier d’activités, p. 14. poils et il avait plein de puces. Personne ne le laissait entrer
– CD mp3, piste 10 (activité 6). chez lui alors il dormait à la belle étoile. Il avait très peur.
– Transcriptions, p. 60 du Guide pédagogique.
– Solutions, p. 247 du Guide pédagogique. • Lire et expliciter la consigne : pour reconstituer
le début de l’histoire, il faudra utiliser les verbes
se trouvant sous la première bande de vignettes.
Compétences clés • Faire lire ces verbes et éclaircir leur sens,
∙ Compétence mathématique et compétences en s’aidant des dessins quand c’est possible.
de base en sciences et technologies : utiliser ➞ avoir la peau sur les os (dessins 1, 2, 3, 4) ;
un raisonnement et la logique pour déduire dormir à la belle étoile (dessin 4) ; avoir plein
et appliquer les règles. de puces (dessin 2).
• Demander aux élèves quel temps ils devront
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler
utiliser pour décrire la situation de Black avant
la capacité d’observation.
sa rencontre avec Bertrand (l’Imparfait).
Réfléchir sur une règle de grammaire.
• Avant qu’ils ne se lancent dans la phase de
S’impliquer dans son apprentissage. rédaction, par groupes de 2, les inviter à réfléchir
∙ Compétences sociales et civiques : participer aux expressions de temps (p. 14) qu’ils peuvent
et respecter la parole d’autrui. Collaborer employer ici.
dans les activités de groupe. • Passer dans les rangs pour les aider, le cas
échéant, puis mettre en commun les récits
avec le groupe-classe.
1
5 Que s’est-il passé un jour ? • Faire résumer les trois temps à utiliser quand
on veut décrire l’évolution d’une situation, puis
Décrire un changement de situation soudain.
passer à l’étude de l’encadré J’observe et
Solutions possibles j’analyse.
Un jour, alors qu’il passait dans la rue, Bertrand a aperçu – Pour décrire des habitudes dans le passé ?
Black depuis sa voiture. Il s’est arrêté, l’a appelé, puis s’est ➞ l’Imparfait.
approché doucement de lui. Ensuite, il s’est mis à genoux – Pour décrire un changement de situation
devant le chien. Il a commencé à lui parler et à le caresser ; soudain ? ➞ le passé composé. 
puis il l’a pris dans ses bras, l’a mis dans sa voiture et l’a – Pour décrire la situation nouvelle ? ➞ le présent.
emmené avec lui.

• Procéder de la même façon que pour l’activité À to i !


précédente, cette fois en tenant compte
de la deuxième bande de vignettes et des verbes Je raconte l’évolution d’habitudes
au-dessous. Raconter l’évolution des habitudes de quelqu’un à l’écrit.
• Faire lire les verbes à utiliser et expliquer ceux
qui posent problème.
Solution possible
– apercevoir = voir au loin (dessin 1) Un jour, je me promenais dans la rue en voiture,
– caresser = toucher affectueusement (dessin 2) quand tout à coup, j’ai aperçu un chien, tout seul dans
– emmener = prendre avec soi (dessin 3) un coin. Il avait l’air abandonné : il était tout sale, il
• Demander aux élèves quel temps il faut utiliser avait la peau sur les os et il semblait très malheureux.
quand on parle d’actions qui viennent interrompre Alors, je me suis arrêté, je l’ai appelé doucement,
le cours des événements, qui introduisent un mais il n’a pas réagi. Je me suis ensuite approché, je
changement de situation. ➞ Le passé composé. me suis agenouillé et je l’ai caressé. Comme ça lui a
• Refaire travailler les élèves par groupes de 2, plu et qu’il avait l’air seul, je l’ai pris dans mes bras et
puis mettre en commun avec le groupe-classe. je l’ai mis dans ma voiture. Je me suis dit qu’il avait
Donner la parole de préférence à ceux qui sûrement besoin de réconfort. Alors, je l’ai emmené
ne se sont pas encore exprimés. chez moi, je l’ai lavé, je lui ai donné à manger
et aussi beaucoup d’affection. Un mois plus tard, il
6 À ton avis, comment est sa vie maintenant ? était remis et heureux ! Comme il a le poil noir, je l’ai
Décrire une situation présente. baptisé Black !

Solutions possibles • Expliciter la consigne : il s’agit de raconter


Maintenant, Black est très heureux. Il habite avec Bertrand et la même histoire, mais à travers la
ils font plein de choses ensemble : ils font de belles balades, perspective de Bertrand, le maître.
Bertrand l’emmène au parc et très souvent, ils jouent • Bien insister sur les trois étapes à
ensemble au frisbee. Black ne dort plus à la belle étoile, mais développer : Avant… / Un jour… /
dans son panier confortable et il mange tous les jours une Maintenant…
bonne ration de croquettes à la viande et aux légumes ! Il • Préciser aux élèves qu’ils pourront
adore son maître ! réutiliser les verbes des deux listes, mais
aussi en inclure de nouveaux, surtout pour
• Attirer l’attention des élèves sur la dernière l’expression des sentiments de Bertrand
illustration (Maintenant…) et la faire décrire. envers le chien esseulé.
➞ On voit Black dans un parc, en train de jouer • Laisser environ 10 minutes pour réaliser
au frisbee avec son maître. Il est beaucoup plus l’activité, par groupes de 2.
propre, il a grossi et il semble heureux. • Demander à chaque groupe de lire
• Avec le groupe-classe, faire imaginer oralement ensuite sa production devant l’ensemble
la nouvelle vie de Black maintenant. Pour cela, de la classe, puis corriger rapidement à
demander quel temps il faut utiliser pour décrire l’oral.
sa situation présente : le présent. • Faire remarquer qu’écouter les
Inciter les élèves à reprendre certains des verbes productions de ses camarades et valoriser
vus précédemment. positivement leur travail relèvent de la
compétence clé « Compétences sociales
et civiques ».
Je lis et je découvre

2
L’IMPARFAIT D’HABITUDE
• Préciser que, comme son nom l’indique,
J’observe et j’analyse l’imparfait d’habitude sert à décrire des actions
passées qui ont duré, qui se sont répétées
Observer et décrire des phénomènes grammaticaux. régulièrement dans le temps.
• Faire lire le tableau à voix haute et demander
DU PASSÉ AU PRÉSENT aux élèves de retrouver les infinitifs des verbes
• Faire lire le sous-titre de l’encadré (Pour raconter conjugués.
l’évolution de ses habitudes). • Leur demander ensuite s’ils se rappellent la
• Lire le tableau avec les élèves et les aider prononciation de ces terminaisons.
à l’interpréter. ➞ Les terminaisons des 3 personnes du singulier
– Les adverbes sont fondamentaux car ils vont et de la 3e du pluriel se prononcent de la même
déterminer le temps verbal de la phrase : façon : [ɛ].
➞ Avant, fait référence au passé d’habitude – Et par rapport à la graphie ?
et il introduit l’imparfait ; ➞ Les terminaisons des deux premières
➞ Un jour, marque un brusque changement personnes du singulier sont identiques : -ais.
et il est suivi du passé composé ;
➞ Maintenant, évoque une situation présente
Tu te rappelles quelle forme du présent on
et requiert le présent de l’indicatif. utilise pour trouver le radical de l’imparfait ?
• Demander aux élèves d’inventer trois phrases
• Faire répondre à la question de Madame
les concernant qui décrivent trois époques
Réflexion. Il s’agit d’une révision, mais s’il y a
différentes de leur vie et d’utiliser ces trois temps
des hésitations, donner l’imparfait d’un verbe
verbaux.
très irrégulier au présent et le faire conjuguer à
Exemples : Avant, j’étais allergique aux maths
ce temps (présent) (venir, boire…). Faire observer
et j’avais de très mauvaises notes. / Un jour,
le corpus au tableau, puis faire rechercher
j’ai eu un professeur extraordinaire qui m’a aidé
la personne dont le radical se rapproche le plus
à tout comprendre. / Maintenant, j’adore ça et
de celui de l’Imparfait. ➞ La forme qu’on utilise
les maths sont une véritable passion pour moi !
pour conjuguer un verbe à l’imparfait est celle
de la 1re personne du pluriel du verbe au présent.
• Faire remarquer aux élèves que le fait d’utiliser
des stratégies d’observation, de déduction,
d’analyse, relève des compétences clés
« Apprendre à apprendre » et « Compétence
mathématique et compétences de base
en sciences et technologies».

À deux, entraînez-vous à conjuguer à voix


haute quelques verbes à l’Imparfait !
• Expliquer le déroulement de l’activité :
un élève propose un verbe au hasard à l’infinitif
et son / sa voisin(e) le conjugue à l’imparfait ;
puis inversement.
Écrit : civilisation –
Je lis et je découvre oral / écrit 1
3 Bons plans pour voyager à petit prix
Z Livre de l’élève, p. 16-17

Contenus
Développer sa compétence en compréhension écrite à partir de documents authentiques
ou semi-authentiques à forte teneur socioculturelle.
Lire et comprendre globalement des documents écrits simples.
Rédiger une annonce.
Matériel :
• CD mp3, piste 17.
• Cahier d’activités, p. 15-17.
– CD mp3, piste 11 (J’écoute, j’écris).
– Transcriptions, p. 60 du Guide pédagogique.
– Solutions, p. 248 du Guide pédagogique.
• Version numérique et DVD : Vidéo « Vacances : ils confient leurs enfants à des étudiants ».
– Fiche d’exploitation, p. 275 du Guide pédagogique.
– Transcriptions, p. 283 du Guide pédagogique.
– Solutions, p. 281 du Guide pédagogique.

Compétences clés
∙ Apprendre à apprendre : chercher à acquérir et assimiler de nouvelles connaissances.
∙ Compétences sociales et civiques : savoir communiquer avec les autres, à l’écrit comme à l’oral,
en respectant les supports de communication. S’intéresser à des façons de voyager écologiques.
∙ Sensibilité et expression culturelles : découvrir les moyens de transport bon marché utilisés
par les jeunes Français.
Je lis et je découvre

2 • Faire remarquer aux élèves que développer


Pour commencer... des stratégies de lecture rapide afin d’extraire
Comprendre globalement des textes courts. des informations relève de la compétence
Observer des documents. clé « Apprendre à apprendre ».
• La rubrique Je lis et je découvre est une rubrique
d’information ouverte et interdisciplinaire, 2 Lis le texte et réponds : vrai ou faux ?
où l’on vise une compréhension globale avec Justifie ta réponse.
des supports visuels, relativement simples a. En avion, plus on réserve tard, moins
(photos, textes). On n’entrera donc pas on paye cher.
dans une analyse grammaticale. Il s’agit ici de b. Les personnes à mobilité réduite ne
découvrir les moyens de transports bon marché peuvent pas voyager avec Ouibus.
permettant aux ados de voyager en Europe. c. Pour avoir des réductions dans les
• Livre fermé, écrire au tableau « Bons plans pour trains, il faut être étudiant(e).
Comprendre des textes courts et rechercher des informations
voyager à petits prix » et préciser que c’est le titre
ciblées.
de la leçon 3. Demander au groupe-classe
d’en expliquer le sens : À votre avis, de quoi Solutions
va-t-on parler dans la leçon 3 ? a. Faux : « Pour bénéficier des meilleurs tarifs […] :
Laisser les élèves émettre des hypothèses réserver le plus tôt possible ! »
et confirmer la bonne.
b. Faux : « Leurs bus sont […] accessibles aux personnes à
• Consulter le groupe-classe : Quels bons plans
mobilité réduite. »
connaissez-vous pour voyager pas cher ?
Noter les réponses dans un coin du tableau ; c. Faux : « Vous êtes élève, étudiant ou vous avez tout
les comparer plus tard aux bons plans proposés simplement moins de 27 ans »
dans les documents.
• Procéder à une lecture silencieuse des
1 Survole le texte et réponds. textes, puis faire répondre aux questions
a. Quel est l’objectif principal individuellement.
de cet article ? • Faire une mise en commun par groupes de 2,
b. Que veut dire « covoiturage » ? avant de corriger collectivement.
c. Ouibus, qu’est-ce que c’est ? • Revenir sur les bons plans dégagés par le
d. Que permet de faire le pass InterRail ? groupe-classe en début de séance et demander
e. Quel est le nom de la compagnie aux élèves s’ils s’apparentent à ceux proposés
nationale des chemins de fer français ? dans les textes.
Comprendre globalement des textes courts, à partir de l’obser- Prolongement
vation d’images et d’une lecture balayage.
Organiser un échange avec le groupe-classe sur
Solutions ces moyens de transport. Demander aux élèves
a. L’objectif principal de l’article est de donner des solutions s’ils y ont déjà eu recours pour voyager et quelle a
pour voyager à petits prix. été leur expérience. Lequel d’entre eux préfèrent-ils
en ce qui concerne le rapport qualité / prix ? Lequel
b. Cela veut dire « voyager avec », c’est-à-dire partager sa
aimeraient-ils essayer et pourquoi ? Etc.
voiture avec d’autres voyageurs afin de limiter les frais.
c. C’est un service de bus, qui permet de se déplacer en Quelles façons de voyager te semblent
France et en Europe, à petits prix.
les plus écologiques ?
d. Il permet de voyager en train dans 30 pays différents,
pour pas cher.
• Faire répondre à la question de Nico l’écolo.
e. Le nom de la compagnie nationale des chemins de fer Les inciter à formuler des phrases complètes
français, c’est la SNCF. et à justifier leurs propos.
Exemple : Moi, je trouve que le covoiturage
• Faire lire le texte d’introduction des documents, est une très bonne option pour limiter le nombre
puis faire répondre à la question a). de véhicules sur les routes et donc réduire la
• Laisser quelques secondes pour répondre aux pollution. En plus, ça permet de faire
autres questions. Insister sur le terme « survoler », des économies et de favoriser les liens sociaux.
dans la consigne. Il ne s’agit pas de lire les textes • Faire remarquer aux élèves que s’intéresser
en détail, mais en diagonale, en s’aidant des à l’environnement est une attitude qui correspond
photos. à la compétence clé « Compétences sociales
• Corriger avec le groupe-classe et demander aux et civiques ».
élèves de justifier leurs réponses.
1
Atelier
3 Lis ces deux témoignages. Quels moyens
de transport utilisent ces jeunes ? Quels
Écrire une annonce
sont les avantages de chaque solution ?
Comprendre des textes courts et rechercher une information
ciblée.
d’écriture de voyage
1 Lis cette annonce postée sur le blog
Solutions d’un lycée et réponds : qui ? quoi ? où ?
Camille se déplace en vélib’. Pour elle, l’avantage de ce quand ? comment ? combien de temps ?
moyen de transport, c’est qu’il permet de se déplacer en avec qui ?
toute liberté, sans être encombrant : on peut en effet le Comprendre une annonce de voyage et identifier les informa-
laisser n’importe où et prendre un autre moyen de transport tions utiles.
ou même marcher.
Ryan se déplace en voiture avec sa mère qui fait du co- Solutions
voiturage. Il trouve ce moyen de locomotion très écolo et L’auteur de ce post est Mathias Aragon. Il a 17 ans et il est
aussi très sympa, puisqu’il permet de rencontrer des gens. en 1re. Il a un rêve : voyager à vélo. Pour cet été, il recherche
des compagnons de route pour faire le tour du massif Central
• Faire expliciter le mot témoignage si nécessaire. et peut-être aller dans les Pyrénées ou les Alpes. Il ne sait
• Faire repérer les informations utiles : titre, pas encore combien de temps va durer son périple (quelques
sous-titres, photos. jours ou un mois), mais il sait qu’il ne veut pas voyager seul.
• Demander aux élèves de décrire rapidement
les deux photos. ➞ La première représente • Faire lire la consigne, puis l’annonce à voix haute
un parc à vélos, tous identiques, garés les uns par deux élèves différents.
à côté des autres ; sur la deuxième photo, • Par groupes de 2, faire réaliser l’activité.
on voit trois personnes assises dans une voiture. • Lors de la correction avec l’ensemble de la
• Demander aux élèves : À votre avis, quel moyen classe, demander aux élèves ce que ces
de transport utilisent ces deux jeunes ? questions (qui ? quoi ? où ? quand ? comment ?
➞ Camille utilise le vélo et Ryan, la voiture. combien de temps ? avec qui ?) ont permis
À ce stade, il ne s’agit pas de donner des détails, de dégager. ➞ Les informations à donner
mais de faire comprendre aux élèves que grâce absolument dans toute annonce de voyage.
à une observation des titres, sous-titres Puis demander de préciser pour chacune :
et des photos, on peut accéder rapidement – Qui ? ➞ clarifier l’identité de l’auteur
à la compréhension des supports et commencer de l’annonce (nom, âge, classe)
à répondre aux questions. – Quoi ? ➞ indiquer l’objet : Quel est le projet
• Puis faire lire les textes en silence et répondre de voyage ? En quoi il consiste ?
aux questions. – Quand ? ➞ préciser les dates du voyage
• Procéder à la correction avec le groupe-classe. – Comment ➞ préciser le moyen de transport
choisi
Et toi ? Comment vas-tu au lycée ? – Combien de temps ➞ préciser la durée
Expression orale : les moyens de transport qu’on utilise du périple
pour aller au lycée. – Avec qui ? ➞ expliciter le profil des
• Poser cette question au groupe-classe compagnons de route recherchés
et demander aussi aux élèves de réfléchir
aux avantages et inconvénients du moyen
de transport qu’ils utilisent pour aller au lycée.
• Leur laisser quelques secondes et donner la
parole à plusieurs élèves. ➞ Moi, je vais au lycée
en bus. L’avantage, c’est que c’est un moyen
de transport collectif, donc c’est plus sympa
parce qu’on est ensemble avec les copains. En
plus, on pollue moins. L’inconvénient, c’est que
s’il y a de la circulation, on peut arriver en retard.
Vidéo « Vacances : ils confient leurs enfants
à des étudiants ».
Exploitation, transcriptions et solutions : voir
en annexes de ce Guide pédagogique (pp. 275,
283 et 281).
Je lis et je découvre

2
2 Repère les phrases où Mathias parle… 3 Tu recherches un(e) coéquipier/ère pour
a. de lui-même, de son caractère. faire un voyage. Écris une annonce sur ce
b. du coéquipier qu’il recherche. modèle en gardant les parties en italique.
c. de ce qui le motive dans ce voyage.
Écrire sa propre annonce de voyage, à partir d’un modèle,
Dégager la structure d’une annonce de voyage et préparer en réutilisant les acquis de l’unité.
à la production écrite. Solutions possibles
Solutions Salut !
a. Depuis que j’ai 15 ans, je pense sérieusement à voyager. Depuis que j’ai 13 ans, je pense sérieusement à voyager. Je
Je ne sais pas encore où aller, mais je sais d’avance que ne sais pas encore très bien où j’irai, mais je sais d’avance
ce sera à vélo, ma passion. que ce sera à pied. Je veux faire de la randonnée et voir du
Et pas question de partir seul : les vacances en solitaire, pays en marchant : c’est mon rêve ! Mais évidemment, je
c’est pas pour moi ! n’ai pas envie de marcher seule, c’est trop ennuyeux. Alors,
b. Je cherche des gens sportifs, capables de grands efforts, je cherche des gens sportifs, capables de faire de la marche
avec bon caractère et envie de découvrir du pays. pendant des heures, sympathiques et motivés par l’idée
c. J’ai pensé faire le tour du massif Central, mais je voudrais de voyager de cette manière. J’ai pensé commencer par le
aussi continuer vers les Pyrénées ou les Alpes. Partir là- chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, mais ça peut être
bas avec juste un sac à dos et pédaler, pédaler pendant aussi autre chose. Je suis sûre que marcher dans la nature,
quelques jours ou même un mois, je suis sûr que ce sera découvrir de petits villages, dormir dans des auberges, ce
génial ! sera super ! Alors, si vous voulez être les rois de la montagne
cet été, contactez-moi !
• Laisser cinq minutes aux élèves pour qu’ils Aurélie
réalisent l’activité, individuellement. 17 ans, 1re E
• Procéder à la correction avec le groupe-classe.
Si l’on dispose d’un TNI, bien dégager sur le • Rappeler aux élèves qu’ils doivent :
texte projeté, les trois parties où ces informations – indiquer dans leur annonce toutes les
apparaissent. informations nécessaires (cf. activité 1) :
– Demander aux élèves ce qu’ils remarquent : qui ? quoi ? où ? quand ? comment ?
Est-ce que ces phrases sont disséminées un peu combien de temps ? avec qui ?
partout ? Où se trouvent-elles dans le texte ? – suivre la même structure (cf. activité 2).
– Faire remarquer que cette question a permis • Attirer ensuite leur attention sur les phrases
de dégager les trois parties qui structurent une en italique dans l’annonce : Qu’est-ce qu’ils
annonce de voyage : remarquent ? ➞ Chacune introduit une des
1. L’auteur de l’annonce se présente 4 parties de l’annonce, sauf « Je sais d’avance ».
et annonce son rêve : voyager à vélo. Rappeler qu’ils devront les intégrer
2. Il décrit le profil des compagnons recherchés. dans leur production.
3. Il détaille le projet : le lieu, la durée… • Proposer aux élèves de donner un caractère
– Préciser qu’il y a une 4e partie : l’auteur ludique à l’activité : ils devront vraiment donner
de l’annonce encourage les gens à le suivre des informations personnelles connues
et précise la date, en été. des autres élèves, mais sans indiquer leur nom.
Le groupe-classe devra ainsi identifier l’auteur
de l’annonce, au moment de la mise en commun.
• Laisser environ dix minutes de préparation.
• Ramasser les productions et les redistribuer
au hasard : une production par élève.
• Les faire lire devant l’ensemble de la classe
et laisser les élèves identifierl’auteur(e) de chaque
annonce.
• Relever les productions en fin de séance,
en vue d’une correction plus personnalisée.
1
J’écoute, j’écris J’ai pensé faire le tour du massif Central…
On écrit a ou à ? du ou dû ? la ou là ? Quelles sont les fonctions grammaticales de
dû et du ? ➞ dû = participe-passé du verbe
ou ou où ? sur ou sûr ? devoir ; du = contraction de la préposition de +
Quand met-on un accent ? Pourquoi ? article défini le.
En conclusion, l’accent circonflexe permet de
Trouve dans l’annonce ces différentes graphies différencier le verbe de l’article.
et justifie-les.
Dictée Écoute et écris.
Réfléchir aux homophones grammaticaux afin d’en discriminer
les graphies. Passer de l’oral à l’écrit en appliquant les stratégies linguistiques
apprises.
Solutions
On met un accent pour différencier deux mots homographes Transcription CD mp3 : 17
et homophones, de deux catégories grammaticales Par où passer pour aller à Majorque ?
différentes. On peut passer par là, ou par là. La cousine
– à : Je pense sérieusement à voyager. ➞ préposition de mon copain a pris le bateau pour y aller.
introduisant le verbe « voyager » Elle a dû réserver son billet à l’avance parce que
– a : […] mon rêve a enfin pris forme. ➞ auxiliaire « avoir » c’était pendant la haute saison.
conjugué à la 3e personne du singulier, au présent Sur le bateau, il y avait plein de monde, au moins
– dû : J’ai dû attendre un peu pour… ➞ participe passé du 500 personnes, enfin, je ne suis pas sûre…
verbe « devoir » Elle a mis du temps à s’endormir à cause du bruit.
– du : J’ai pensé faire le tour du massif Central… ➞ article
contracté (de le ➞ du) • L’objectif de cette dictée est de vérifier que
– où : Je ne sais pas encore où aller… ➞ pronom les élèves sont capables d’appliquer la règle
interrogatif de lieu d’accentuation des homophones grammaticaux.
– ou : J’ai pensé faire le tour du massif Central mais je • Les dictées sont en général source d’angoisse
voudrais aussi continuer vers les Pyrénées ou les Alpes. pour les élèves. Le professeur devra donc les
➞ conjonction de coordination qui introduit un choix mettre en confiance et les rassurer. Ils n’auront
– là : Partir là-bas avec juste un sac à dos et pédaler… qu’à appliquer leurs connaissances récemment
➞ adverbe de lieu à ne pas confondre avec l’article défini acquises, en prenant bien le temps d’analyser,
féminin « la » pour chaque cas, la nature grammaticale
– sûr : […] Je suis sûr que ce sera génial. ➞ adjectif de chaque mot. Préciser aussi que la plupart
qualificatif qui signifie « certain », à ne pas confondre des mots sont familiers et ont déjà été vus, soit
avec la préposition de lieu « sur » à ce niveau, soit dans les précédents.
• Procéder à une première écoute complète du
• Faire lire la première question (Quand met-on texte pour que les élèves s’imprègnent de son
un accent ? Pourquoi ?) et sonder le groupe- contexte et en comprennent globalement le sens.
classe. Si certaines réponses sont données, les • Faire écouter ensuite l’enregistrement phrase par
reformuler et les écrire au tableau. Si des paires phrase, autant de fois que nécessaire, pour qu’ils
de mots n’ont pas été expliquées, les laisser de aient le temps de tout écrire (sur une feuille à part)
côté pour l’instant. et surtout de réfléchir à la règle.
Clarifier en tout cas la fonction générale de ces • Laisser un temps de relecture, puis ramasser
accents sur des mots qui sont homophones et les feuilles et les redistribuer au hasard afin que
homographes. chaque élève corrige la dictée d’un(e) camarade.
• Par groupes de 2, proposer aux élèves de relire • Passer à la correction collective, en projetant
l’annonce et de faire la deuxième partie de la transcription de la dictée sur TNI. Lors
l’activité : Trouve dans l’annonce ces différentes de cette étape, le professeur analysera les erreurs
graphies et justifie-les. commises et s’assurera que les élèves les
Faire justifier, conformément à la consigne, les ont comprises. En effet, la prise de conscience
graphies de toutes les occurrences trouvées. de ses propres erreurs est fondamentale
– Pour les paires non éclaircies auparavant, pour pouvoir progresser.
proposer une analyse réflexive.
Exemples : J’ai dû attendre un peu pour… /
Je joue et je révise Révision

Je révise Exercices de style


Z Livre de l’élève, p. 18
Pour commencer...
Comprendre ce qu’est un exercice de style pour mieux
appréhender l’œuvre de Raymond Queneau.
• Demander aux élèves ce qu’est un exercice
de style, en littérature. Pour les mettre sur
la piste, faire lire à voix haute la première partie
de la consigne de l’activité 1. ➞ En littérature,
un exercice de style consiste à développer
un style d’écriture particulier, caractérisé
par des éléments reconnaissables.
Queneau a développé 99 exercices de style
différents, c’est-à-dire 99 versions différentes
d’une même histoire, chacune avec ses
caractéristiques propres.
• Donner quelques informations biographiques
sur l’auteur.
Information culturelle
– Raymond Queneau (1903 - 1976) est un écrivain et poète
français du XXe siècle, qui s’est fait connaître par plusieurs
ouvrages : Le Chiendent (1933), Exercices de style (1947), Zazie
dans le métro (1959) ou encore Cent mille milliards de poèmes
(1960).
– Considérant la littérature comme un terrain d’expérimentation,
Rebrassage il s’essaye à des associations étranges. Dans ses romans, il
Réutiliser certains contenus de l’unité rapproche par exemple langue écrite et langue parlée, ce qui
dans un contexte plus ludique. provoque des bouleversements de la syntaxe courante et crée
des effets de style déconcertants et drôles pour le lecteur.
Passionné de sciences et de mathématiques, il a également
Compétences clés tenté d’appliquer à l’écriture une logique mathématique,
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler sa structurant ses récits et poèmes avec rigueur.
capacité de compréhension et d’observation. – De 1924 à 1929, il collabore à La Revue surréaliste, aux côtés
S’impliquer dans son apprentissage. d’André Breton, où il publie des essais.
– En 1938, il devient traducteur d’anglais chez Gallimard. Il se
∙ Sensibilité et expression culturelles : élargir voit confier, en 1945, la création d’une nouvelle collection :
ses connaissances littéraires et éprouver l’encyclopédie scientifique de la Pléiade, dont il devient directeur
de la curiosité envers un auteur et ses œuvres. un peu plus tard.
S’intéresser à un courant littéraire et artistique. – Peu à peu, il est aussi reconnu dans les milieux littéraires et
est élu membre du Jury Goncourt en 1951, une fonction qu’il
exercera jusqu’en 1970.
– Deux de ses œuvres sont adaptées au cinéma : Exercices de
style, en 1949, par Yves Robert et Zazie dans le métro, en 1960,
par Louis Malle.
– Son célèbre poème Si tu t’imagines sera quant à lui mis en
musique et interprété par Juliette Gréco, en 1946, sur une
initiative d’André Breton.
1
1 Dans son livre Exercices de Style, 2 Ensuite, lis les extraits de ces trois autres
Raymond Queneau a écrit 99 versions versions. À ton avis, quel est le titre
d’un même épisode. Lis cette version que l’auteur a choisi pour chaque texte ?
et réponds : qui ? où ? quand ? quoi ?
Déterminer le style d’écriture d’un texte.
pourquoi ?
Solutions possibles
Comprendre un texte et en dégager les composantes narratives.
Texte 1 : Onomatopées
Solutions Texte 2 : Négativités
– Qui ? ➞ Le narrateur, un jeune homme au cou très Texte 3 : Imparfait
long, et beaucoup de monde (jeunes, vieux, femmes,
militaires…) • Expliquer aux élèves qu’ils vont lire des
– Où ? ➞ Dans un autobus, près de la porte Champerret à extraits de trois autres versions de l’épisode lu
Paris. précédemment.
– Quand ? ➞ On ne sait pas. • Faire lire la consigne et les différents titres à
– Quoi ? ➞ L’histoire se déroule en deux phases. Un usager attribuer. Vérifier que les élèves les comprennent,
du bus observe les gens qui montent dans le bus et se sinon les expliquer : L’onomatopée ➞ C’est un
bousculent. Il observe particulièrement un homme au mot qui imite un son, évoquant lui-même l’être
cou trop long, selon lui, qui a eu une altercation avec un ou la chose qui le produit.
autre homme. À son retour, en faisant le trajet inverse, le • Leur demander à quels types de textes peuvent
narrateur aperçoit, par la vitre du bus, l’homme au cou trop correspondre ces titres. ➞ Quelles peuvent être
long : il discute avec un ami qui lui montre un bouton de les caractéristiques d’écriture de chacun, d’après
son pardessus. ces titres ?
– Pourquoi ? ➞ On ne sait pas. • Faire lire les textes à haute voix par plusieurs
élèves pour en faire ressortir d’autant mieux
• Préciser aux élèves qu’ils vont lire l’une les caractéristiques d’écriture, puis faire réaliser
des 99 versions de l’épisode raconté l’activité.
dans Exercices de style. • Procéder à la correction en groupe-classe
• Faire lire le texte à voix haute et expliquer et demander aux élèves de justifier leurs
le vocabulaire difficile : réponses ➞ Le titre du 1er texte est sans doute
– La bousculade = fait de se pousser Onomatopées parce que dans cette version,
– interpeller quelqu’un = attirer l’attention les onomatopées s’accumulent : « pla, pla, pla » ;
de quelqu’un en s’adressant à lui « teuff ; teuff ; teuff » ; « ding din don » ;
– se regarder d’un sale œil = se regarder « proüt, proüt » ; « phui » ; « virevolte ; virevolte » ;
méchamment « rreuh, rreuh », « hm, hm ».
– une échancrure = ouverture, pour un vêtement • Faire identifier la chose / personne à laquelle
– un pardessus = un manteau. chaque onomatopée renvoie et la connexion
• Par groupes de 2, proposer aux élèves entre les deux :
de dégager les éléments narratifs de ce curieux – « pla, pla, pla » ➞ Queneau joue avec le
épisode. Faire reformuler le type d’informations sens du mot « plate-forme » (surface plane)
attendues et correspondant aux questions : et ses sonorités. L’onomatopée rappelle
Qui ? ➞ Les personnages qui apparaissent dans phonétiquement la 1ère syllabe du mot « plate »
l’histoire ; et insiste sur cette caractéristique physique :
Où ? ➞ le lieu de l’action ; elle est plate.
Quand ? ➞ À quel moment cela se passe ; – « teuff, teuff, teuff » ➞ Cette onomatopée
Quoi ? ➞ En quoi consiste l’action, que se renvoie au bruit d’un moteur ; ici, le moteur
passe-t-il ? ; du bus. Elle crée un contraste phonétique entre
Pourquoi ? ➞ Qu’est-ce qui provoque les faits ? la voyelle fermée [y] de bus et ouverte [œ]
• Préciser que la plupart de ces éléments narratifs de « teuff ».
sont présents dans chaque histoire et permettent – « ding din don » ➞ imite les cloches
d’en assurer la cohérence et la compréhension. d’une église qui annoncent midi.
• Procéder à la mise en commun avec le groupe- – « proüt, proüt » ➞ Une personne « proüt,
classe. proüt » est très pincée et hautaine.
• Faire remarquer aux élèves que la connaissance Cette onomatopée renvoie aux flatulences que
élémentaire des œuvres culturelles majeures ce type de personne n’est pas censée avoir !
relève de la compétence clé « Sensibilité C’est une ironie…
et expression culturelles ».
Je joue et je révise Révision

Prolongement 
Écrire à la façon de Queneau. Proposer aux élèves
de se prêter eux aussi à un exercice de style
– « phui » ➞ jeu phonétique entre « couvre-chef »
et de réécrire l’épisode raconté par Queneau,
et « phui ». On a la même consonne labio-
en choisissant leur propre style d’écriture.
dentale [f].
Les faire travailler par groupes de 2.
– « virevolte, virevolte » ➞ Imite le bruit de
Faire lire les productions à voix haute ;
l’homme proüt, proüt en se retournant.
le groupe-classe identifie le style d’écriture choisi
– « rreuh, rreuh » ➞ exprime de la colère,
par le groupe.
celle de l’homme au chapeau.
– « hm, hm » ➞ exprime le mécontentement
de ce même homme.
• Ensuite, demander aux élèves de dégager
la structure négative du texte Négativités
➞ Ce n’était ni… ni…, mais.
• Enfin, faire chercher un titre pour la 1re version
de cet épisode, vu dans l’activité 1. ➞ Passé
composé.
• Faire remarquer aux élèves que revoir et réutiliser
les acquis dans un autre contexte sont des
aptitudes qui relèvent de la compétence clé
« Apprendre à apprendre ».
Bilan Évaluation 1
oral
Une bonne décision !
Z Livre de l’élève, p. 19
Pour commencer...
• Présenter ce Bilan oral comme une évaluation
formative, c’est-à-dire comme l’occasion
de réviser ce qu’on a appris ou de réviser
les points essentiels.
• Préciser que chaque activité reprend chacun
des objectifs communicatifs annoncés en page
d’ouverture.
• Le contexte et les illustrations seront
des éléments fondamentaux de compréhension.
• Mettre les élèves en confiance en nommant
ce qu’ils connaissent : On voit l’Arc de Triomphe,
à Paris, et l’avenue des Champs-Élysées remplie
de voitures. À côté, la photo représente un village
de montagne avec un troupeau de moutons
qui marche sur la route, etc.
• Faire remarquer aux élèves que s’auto-évaluer
est une attitude qui relève de la compétence clé
« Apprendre à apprendre ».

Raconter l’évolution des habitudes


de quelqu’un à partir d’un moment
précis.

1 Écoute Ferdinand et prends des notes,


Évaluation des contenus de l’unité :
puis raconte sa vie et celle de sa famille,
actes de parole et contenus associés.
avant et maintenant. Pourquoi leur vie
Matériel : a-t-elle changé ?
• CD mp3, piste 18.
• Cahier d’activités : Transcription CD mp3 : 18
– Bilan écrit, p. 18 ; Vers le Delf B1 : Avant, ma vie était vraiment stressante. Je travaillais
Compréhension de l’oral, p. 69. beaucoup, je n’avais plus le temps de rien faire, je rentrais
– Carte mentale de l’unité 1 (« J’auto-évalue très tard à la maison, on n’avait plus le temps d’être en
mes compétences en français »). famille, de se voir, de parler… J’avais souvent très mal
– CD mp3 (Compréhension de l’oral), piste 45. à la tête, mes enfants tombaient souvent malades,
– Transcriptions (Compréhension de l’oral), ma femme était pleine d’allergies… Cela ne pouvait pas
p. 60 du Guide pédagogique. continuer comme ça. Alors un jour, je me suis dit :
– Solutions, pp. 249 et 273 du Guide ça suffit ! Il faut changer de vie !
pédagogique. J’ai proposé ça à ma petite famille… et ils ont accepté,
alors on a pris le train et on est allés vers le sud.
Compétences clés On s’est installés au pays basque, près de Saint-Jean-
Pied-de-Port, dans un tout petit village où je passais mes
∙ Apprendre à apprendre : s’auto-évaluer vacances quand j’étais petit. C’est là que j’ai commencé
en fin d’apprentissage. Développer le sens à élever des brebis et des chèvres et que j’ai appris un
de l’observation et de l’écoute. nouveau métier. Maintenant je fabrique des fromages…
∙ Compétences sociales et civiques : Les gens du village nous ont beaucoup aidés, surtout
participer et respecter la parole d’autrui. Gaston, le vieux berger qui m’a expliqué les secrets de
Prendre de l’assurance à l’oral. son fromage. Maintenant notre vie est beaucoup plus
simple… Nos enfants sont heureux, et nous aussi !
Bilan
oral
Décrire une gare.
Solutions possibles 3 La gare de Saint-Jean-Pied-de-Port
Avant, Ferdinand avait une vie très stressante. Il passait est toute petite… Décris-la !
son temps à travailler, rentrait tard le soir et n’avait plus a. Qu’est-ce qu’il y a ?
un moment pour profiter de sa famille. Ses enfants étaient b. Qu’est-ce qu’il n’y a pas ?
souvent malades, sa femme avait des allergies et lui-même
Solutions
des maux de tête.
Aujourd’hui, Ferdinand exerce une profession différente : a. Il y a un quai.
il est producteur de fromages. Sa famille et lui mènent Il y a un composteur.
une vie plus simple et ils sont tous très heureux. Il y a une horloge.
Leur vie s’est transformér brutalement parce que Ferdinand Il y a des voyageurs
a proposé à sa famille de changer de vie et celle-ci a accepté. b. Il n’y a pas de train en gare.
Ils ont déménagé pour aller s’installer au Pays Basque Il n’y a pas de contrôleur.
français, à Saint-Jean-Pied-de-Port, où il a commencé Il n’y a pas de distributeur de boissons.
par être éleveur de brebis et de chèvres. Il n’y a pas de bagages.

• Insister sur l’importance de bien lire la consigne • Préciser aux élèves que cette activité porte sur
afin de faire ce qui est demandé : raconter la vie le vocabulaire en rapport avec la gare. Elle doit
de la famille avant et maintenant et expliquer aussi tester un point de grammaire qu’ils sont
les raisons du changement. censés connaître depuis longtemps : les articles
• Insister aussi sur l’importance d’être attentif indéfinis à la forme négative (pas de…)
pendant l’écoute, pour pouvoir noter • Procéder à une correction collective et écrire
les informations essentielles. les réponses au tableau.
• Procéder à une première écoute.
• Faire réécouter une ou deux fois si nécessaire
Indiquer le moment d’une action.
et laisser un peu de temps aux élèves
pour organiser leurs notes. 4 Les enfants de Ferdinand parlent
• Faire une correction collective. de leur vie quotidienne. Complète
avec une expression de temps.
Caractériser quelque chose
de façon détaillée avec
Solutions
des pronoms relatifs. a. D’habitude, nous nous réveillons à 7 h.
b. Tous les matins, nous allons à l’école avec le car scolaire.
2 Ferdinand parle de leur petit village c. Un jour, c’est papa qui nous a emmenés.
et de leur maison. Complète. d. Avant, nous n’avions pas le temps de jouer après l’école.
Solutions
C’est un coin dont vous n’entendrez jamais parler, parce • Rappeler que pour décrire l’évolution
que c’est un village qui est situé en pleine campagne et que d’une situation, on utilise non seulement
seuls les gens de la région connaissent… Mais comme dit le des temps spécifiques pour chaque phase,
proverbe, « vivons heureux, vivons cachés ! » C’est un endroit mais également des expressions de temps
où il fait bon vivre… Et notre maison, c’est une ancienne particulières et c’est justement cela que l’activité
ferme, un bâtiment que nous avons refait nous-mêmes va permettre d’évaluer.
et dont nous sommes très fiers. La pièce où nous mangeons • Faire replacer les quatre expressions à leur place.
est une ancienne étable qui était complètement en ruines • Corriger oralement avec le groupe-classe.
quand nous sommes arrivés…

• Expliquer aux élèves qu’ils doivent compléter le


texte avec des pronoms relatifs étudiés
dans l’unité.
• Laisser cinq à dix minutes de réflexion.
1
Faire des appréciations • Rappeler que dans la leçon 1, les élèves ont
positives sur un voyage… appris des formules qui permettent d’exprimer
des opinions positives sur des voyages.
5 Ferdinand et sa famille ont fait • Préciser qu’ils peuvent parler d’autres aspects.
un merveilleux voyage aux Îles Canaries. • Constituer des groupes de 4 dans lesquels
Ils manifestent leur enthousiasme chaque élève jouera le rôle d’un membre de la
pour le climat, les repas, les paysages, famille.
les gens… Qu’est-ce qu’ils disent ? • Laisser le temps aux groupes de s’attribuer les
Solutions possibles rôles et de se préparer.
• Procéder à l’écoute des groupes.
• Moi, j’ai vraiment adoré ce climat très doux : 20 ºC au
mois de mars ! Je peux vous dire qu’après un mois de • On peut choisir de faire à ce moment-là la carte
pluie à Saint-Jean-Pied-de-Port, c´était vraiment génial ! mentale correspondante (Cahier d’activités,
Franchement, c’est un voyage que je n’oublierai jamais, annexes, « J’auto-évalue mes compétences
surtout la gastronomie ! J’ai mangé du mojo picón rouge. en français »). Les cartes mentales sont des aides
Ça pique ! à l’apprentissage, elles favorisent la mémorisation
• Moi, j’ai beaucoup apprécié nos balades à vélo sur l’île. et l’organisation de la pensée.
De toute façon, je trouve que le vélo, c’est vraiment le
moyen de transport idéal pour découvrir un endroit ! Ça
a été un voyage inoubliable, surtout quand on a fait de la
randonnée sur le volcan Teide. J’avais peur qu’il n’entre en
éruption !
• Et moi, j’ai beaucoup apprécié les habitants de l’île, des
gens vraiment hyper cools, ouverts et très accueillants.
T âche Intégration des compétences
finale
Je fais mon emploi
Z Livre de l’élève, p. 20 du temps
Pour commencer...
• Demander aux élèves de lire le titre et faire
émettre des hypothèses sur la nature de la tâche
à réaliser.
• Attirer l’attention sur la triple composante
communicative de la tâche : raconter un itinéraire
de voyage, raconter des anecdotes de voyage et
formuler des appréciations positives sur certains
aspects de ce voyage (suggérer ce dernier point).
• Expliquer aux élèves qu’ils devront présenter
leur travail sous la forme d’une vidéo, d’un
PowerPoint ou autre.
• Leur faire remarquer que le développement
d’attitudes créatives correspond à la compétence
clé « Sensibilité et expression culturelles » et
l’habilité à la planification, à la gestion de groupes
relève de la compétence clé « Esprit d’initiative
et d’entreprise ».

1 Préparation
1 Vous avez le choix !
• Voyage réel ou imaginaire ?
• Combien de voyageurs/euses ?
Réalisation individuelle et collective. • Vous avez voyagé en train ? en avion ?
en auto-stop ?
• Vous avez dormi dans une auberge
Compétences clés de jeunesse ? dans un hôtel 5 étoiles ?
∙ Compétence mathématique et compétences dans le train ?
de base en sciences et technologies : savoir • Vous avez rencontré des gens super
utiliser des outils technologiques pour présenter sympas ? le garçon ou la fille de vos
un travail. rêves ?
∙ Compétence numérique : utiliser la toile • Vous avez mangé des plats exotiques ?
des sandwichs et des pizzas ?
pour choisir un itinéraire de voyage, chercher
Choisir les modalités du voyage et constituer des groupes.
des informations sur la culture de différents
pays et des photos pour illustrer sa présentation. Matériel : cahier personnel.
Utiliser une caméra pour filmer ses camarades • Faire lire le début de la consigne (les deux
ou faire un Power point. premiers items) et sonder les élèves : ➞ Qui
∙ Apprendre à apprendre : organiser son travail. préfère parler d’un voyage réel ou en imaginer
∙ Compétences sociales et civiques : proposer un ? Qui préfère voyager seul ou accompagné ?
des idées dans un groupe. Accepter la critique • À partir des préférences de chacun, constituer
et le fait de renoncer à ses idées. Écouter des groupes de travail (pour ceux qui voyagent
et respecter la présentation des autres. en groupe).
• Prévenir les élèves qui ont choisi de voyager
∙ Sensibilité et expression culturelles : seuls que cela va leur demander plus de travail
s’intéresser aux voyages et aux autres cultures. puisqu’ils ne pourront pas partager les tâches
Développer sa créativité. avec d’autres.
∙ Esprit d’initiative et d’entreprise : être capable
de travailler en groupe ; à suggérer des idées.
1
• Laisser aux élèves le temps de lire les autres • Pour les deux items « Préciser votre itinéraire »
items. Ce sont des caractéristiques du voyage et « Choisissez des photos », les élèves feront
qu’ils devront développer plus tard : les moyens des recherches sur la toile.
de transport utilisés, le mode d’hébergement, • Pour le dernier item, sur le choix du format
les personnes rencontrées (sexe, âge, degré de présentation, suggérer aux élèves de le faire
de sympathie), les expériences culinaires… ensemble et à la fin, après avoir réalisé toutes
• Préciser qu’il s’agit d’une liste de suggestions les autres étapes. Chacun donnera son opinion
non exhaustive, qu’ils peuvent compléter. sur l’ordre dans lequel les différents éléments
devront être présentés et ce par quoi les illustrer
2 Réalisation (photos, vidéos…), en d’autres termes, sur la
2 Par petits groupes ou individuellement… structure générale de l’exposé.
• Décidez des caractéristiques de votre • Enfin, suggérer aux élèves de se répartir
voyage. la présentation : qui présente les caractéristiques
• Précisez votre itinéraire. du voyage ? qui parle de l’itinéraire ?
• Choisissez les photos les plus marquantes. qui commente les photos ? qui raconte les
• Précisez les anecdotes que vous allez anecdotes ? qui s’occupe de l’aspect technique
raconter. et projette les photos ou les vidéos, pendant
• Choisissez le format de votre que le camarade présente ?
présentation (poster, Powerpoint,
vidéo…) et organisez les différents 3 Mise en commun
éléments que vous avez préparés. 3 À vous la parole !
N’oubliez pas les titres et les légendes Partagez vos souvenirs de voyage
pour les photos ! avec vos camarades.
Réalisation de la tâche et répartition du travail en groupe. Présenter sa réalisation à la classe.
• À tour de rôle, les élèves ou les groupes
Matériel : Atlas et connexion à Internet.
présentent leur voyage.
• Indiquer aux élèves que ces items correspondent
• Inviter le groupe-classe à poser des questions
aux différentes tâches qu’ils auront à réaliser.
à la fin de chaque présentation, puis à applaudir
• Suggérer à ceux qui travaillent en groupe
les élèves.
de se répartir les quatre premières tâches à faire.
• Tous les supports visuels utilisés pendant
• Attirer leur attention sur le fait qu’ils devront
les présentations seront accrochés sur les murs
préparer de petites présentations qui seront
de la classe. Il est important que les élèves
ensuite soumises à l’appréciation de tout le
puissent matérialiser le fruit de leurs efforts.
groupe et validées ou pas. Elles pourront être
• Faire remarquer aux élèves que le fait d’écouter
retouchées avec les suggestions des camarades.
et de valoriser le travail des autres relève
• Rappeler les contraintes linguistiques à respecter
de la compétence clé « Compétences sociales
lors de la présentation du voyage : la présence de
et civiques ».
4 pronoms relatifs, de 4 expressions pour donner
une appréciation positive et de 4 expressions
de temps.
1
Transcription cahier d’activités
Page 10. Activité 1. (CD : 7) 5 minutes, comme d’habitude, mais tout à coup… il a glissé
Raconter un voyage. sur le sol mouillé de la salle de bains ! Il ne s’est pas fait
a. Complète les impressions de Constance. très mal, mais il n’a pas pu s’habiller à toute vitesse ni aller
b. Écoute et vérifie. à la gare en courant, comme toujours… Mais on dit souvent
Salut tout le monde ! que le hasard fait bien les choses… À cause de ce petit
Je viens de faire un InterRail de 22 jours et je peux vous dire contretemps, il a raté son train habituel et il a dû prendre
que c’est génial ! Franchement, c’est un voyage que le train de 7 h 34. Dans ce train, il a rencontré Marine, une
je n’oublierai jamais. Après un mois entier de préparation, copine d’enfance. Ils se sont revus tous les samedis, ensuite,
on est partis de Paris le 13 juillet et on est revenus le 3 tous les dimanches…
août en passant par l’Allemagne, la Slovaquie, la Hongrie, Et voilà ! Aujourd’hui, ils sont mariés et ils habitent toujours
la Croatie et l’Italie ! On était 7 personnes, de 16 à 20 ans. en banlieue, mais maintenant ils prennent tous les jours le
La plus jeune, c’était moi ! (Mes parents m’ont laissée partir train de 7 h 19…
parce qu’il y avait mon cousin dans le groupe…)
On a vécu des aventures qui nous ont fait rire, d’autres Page 14. Activité 6. (CD : 10)
qui nous ont fait peur… On s’est beaucoup disputés… Point conjugaison.
(7 personnes, c’est trop !!!) Mais en fin de compte, ça a été a. Écoute et observe la conjugaison du verbe
une expérience géniale ! On a dormi dans des auberges voyager à l’imparfait, puis réponds.
de jeunesse où on rencontrait d’autres jeunes de toutes Je voyageais Nous voyagions
les nationalités et aussi dans les trains de nuit parce que Tu voyageais Vous voyagiez
ça fait gagner du temps. On a réservé seulement deux trains, Il voyageait Ils voyageaient
celui du départ et celui du retour ! Je trouve que le train, Elle voyageait Elles voyageaient
c’est vraiment le moyen idéal pour voyager… On prend On voyageait
le temps de penser, de papoter, de dessiner… On connaît
les gens du pays, on discute avec les autres interrailleurs… Page 15. J’écoute, j’écris. (CD : 11)
L’année prochaine, je compte bien repartir mais il y a deux Écoute et complète avec a ou à, du ou dû,
choses que ne referai plus : trop charger mon sac à dos la ou là, ou ou où, sur ou sûr.
et partir avec autant de gens ! Bon, en résumé : j’ai vraiment Samedi dernier, Chloé a décidé de partir chez des copains qui
adoré faire un InterRail ! J’espère vous avoir donné envie habitent à la montagne pour profiter de la neige et faire du ski.
de partir aussi ! Elle est partie à 17 h de Lyon et pensait arriver là-bas vers
19 h. Mais il faisait sombre et elle s’est perdue. Par ici ou
Page 10. Activité 3. (CD : 8) par là ? Quelle route prendre ? Elle ne savait plus du tout où
Observe les dessins et écoute les mots. elle était. Elle a dû se garer sur le bord de la route et arrêter
Écris le symbole phonétique du son la première voiture qui passait pour demander son chemin.
ou des sons que tu entends : [o] de beau,
[ɑ̃] de bond, [a] de agile ou [ɔ̃] de grand. Compréhension de l’oral – Unité 1
1. un bonbon 5. un chaton Page 69. (CD : 45)
2. des gants 6. un jambon Lis toutes les questions, puis écoute et
3. une dent 7. un chapeau réponds.
4. une banane 8. un pantalon
Vos billets d’avion sont plus chers si vous partez l’été…
Vous trouvez ça normal, vous ? La mouette de « Promo
Page 13. Activité 1. (CD : 9)
Voyages » dit non aux tarifs haute saison !
L’histoire de Cyprien
Réservez vos billets avant le 30 mars et payez le prix basse
a. Complète avec des expressions de temps saison même pour des départs en juillet / août sur Palma,
à l’aide de la boîte à mots. Ibiza, Porto, Tunis, Djerba, Lisbonne, Malaga, Athènes, Ma-
b. Écoute et vérifie. rrakech, Héraklion, Tenerife, Tel-Aviv, Dakar et New-York.
Il y a quelques années, Cyprien habitait tout seul dans Aucun tarif haute saison pour toute inscription avant le
la banlieue de Paris. Chaque jour, c’était la même routine : 30 mars. C’est ça, les tarifs extra light de « Promo Voyages »…
le réveil sonnait à 6 h 30, il se douchait en 5 minutes, Renseignez-vous sur notre site www.promo-voyages.com
il s’habillait à toute vitesse et il sortait de chez lui en courant (voyages au pluriel) ou appelez-nous au 0820 35 09 22,
pour ne pas rater le train. Tous les matins, il arrivait pile à 18 centimes par minute.
l’heure pour le train de 6 h 55. Normalement il était vraiment Attention, offre valable dans la limite des places disponibles
réglé comme une horloge ! et soumise à nos conditions générales de vente, consultables
Un jour… il s’est réveillé à 6 h 30, il s’est douché en sur notre site.
2
Compétences Contenus
Compréhension orale Contenus communicatifs Stratégies d’apprentissage
• S’entraîner à la compréhension orale
de textes courts (conversations, • Parler de son caractère. • IImpliquer le corps dans
interviews). • Décrire quelqu’un. l’apprentissage.
• Exprimer l’appartenance. • S’entraîner au travail en petit
• Exercer sa faculté de concentration
• Rapporter des faits et des paroles. groupe : discussion, prise de
auditive.
décision, respect de l’opinion des
Production orale Structures syntaxiques autres.
• Prendre plaisir à être ensemble et
Expression • Les adjectifs démonstratifs
à apprendre grâce aux activités
et les pronoms toniques.
• S’entraîner à prononcer les sons réalisées.
• Les pronoms possessifs.
[f] / [s] / [ʃ] et [i] / [y] / [u] / [ɥi]. • Réutiliser les contenus de l’unité
• Le discours indirect au présent.
• Produire les monologues suivis de dans un contexte plus ludique.
l’unité. • Mobiliser toutes les compétences
Lexique développées pour réaliser
• Interpréter des fables de La Fontaine.
• Les traits de caractère. une tâche pratique (Tâche finale :
• Lire un texte connu à voix haute. • Les verbes introducteurs « Je mets en scène une fable »).
Soigner la prononciation et du discours. • Favoriser l’implication individuelle,
l’intonation. • Expressions imagées puis une dynamique de groupe.
Interaction avec des animaux.
• Communiquer en langue Compétences clés
d’apprentissage. Phonétique • Compétence mathématique
• Produire des dialogues en lien • Les sons [f] / [s] / [∫]. et compétences de base
direct avec les situations de • Les sons [i] / [y] / [u] / [ɥi]. en sciences et technologies.
communication ciblées. • Apprendre à apprendre.
• Imiter les intonations des textes Orthographe • Compétences sociales et civiques.
mémorisés. • Esprit d’initiative et d’entreprise.
• Les graphies du son [s].
• Sensibilité et expression culturelles.
Compréhension écrite
Dimension sociale Évaluation
• Comprendre des documents, des et culturelle
dialogues courts à l’aide de l’image. À l’oral
• Les fables, d’Ésope à La Fontaine.
• Savoir mettre en relation des photos • Bilan oral : LE, p. 29.
et des textes. • Vers le DELF B1 (U1-U2) : LE, p. 31
• Développer sa compétence et p. 32.
de compréhension écrite à partir À l’écrit
de documents authentiques • Bilan écrit : CA, p. 28.
ou semi-authentiques. • Vers le DELF B1 (U1-U2) : LE, p. 31
• Comprendre des questions et savoir et p. 32.
rechercher les informations ciblées
dans les documents.

Production écrite
• Demander des informations.
Présentation des objectifs
OUVERTURE et découverte du vocabulaire

Caractères
Z Livre de l’élève, p. 21
Dans cette unité, tu vas...
Anticiper les contenus de l’unité.
• Demander aux élèves d’observer le sommaire
de l’unité et faire décrire brièvement chaque
photo : Sur l’illustration, il y a… / on peut voir…,
puis faire lire l’objectif correspondant.
• Faire imaginer le contexte de l’unité, puis faire
feuilleter celle-ci pour retrouver les pages
correspondant aux titres du sommaire.

1 Écoute et lis. Quels traits de caractère


te semblent positifs ? négatifs ? les deux
à la fois ?
Classer des traits de caractère selon leurs connotations.

Transcription CD mp3 : 19
émotive renfermé peureux persévérante
idéaliste timide indifférent heureuse
intrépide naïf triste méfiant
créatif agressif indécis indiscrète
optimiste râleuse têtue modeste
sensible gaffeuse doux généreuse
autoritaire cool confiante sociable
Actes de communication
Décrire le caractère de quelqu’un. Solutions possibles
Décrire brièvement des photos. Traits de caractère…
Exprimer son opinion. positifs : intrépide, créatif, optimiste, cool, doux, confiante,
Matériel : persévérante, heureuse, modeste, sociable, généreuse
• CD mp3, pistes 19-20 négatifs : émotive, autoritaire, renfermé, timide, naïf,
• Cahier d’activités, p. 19. agressif, râleuse, gaffeuse, peureux, indifférent, triste,
– CD mp3, piste 12 (activité 3). indécis, têtue, indiscrète
les deux : idéaliste, sensible, méfiant
– Transcriptions, p. 97 du Guide pédagogique.
– Solutions, p. 250 du Guide pédagogique.
• Livre fermé, demander aux élèves de citer
des traits de caractère en français. Ils connaissent
Compétences clés déjà des adjectifs transparents comme sociable,
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler sa sympathique, timide, triste, etc.
capacité d’écoute et d’observation. Renfor- • Livre ouvert, faire lire la liste des adjectifs à voix
cer les automatismes de déduction des mots haute (un adjectif différent par élève), puis donner
transparents. à chaque fois le genre opposé.
Développer des stratégies pour associer des • Vérifier la compréhension de tous les mots.
éléments. S’impliquer dans l’apprentissage. Pour ceux qui posent problème, on peut s’aider
du graphisme dans la mesure du possible,
∙ Compétences sociales et civiques : participer par exemple : « râleuse » : on voit une bouche qui
et respecter la parole d’autrui. Collaborer dans serre les dents et qui n’a pas l’air content ; donc
les activités de groupe. ce doit être quelqu’un qui proteste tout le temps.
• Si le graphisme n’est pas suffisant, donner
des synonymes ou des explications.
• Demander aux élèves si les graphismes
leur paraissent convaincants. Quel adjectif
a le graphisme le plus explicite, selon vous ?
2
➞ « Émotive », car il est représenté par un cœur
Solutions
qui renvoie bien au sens du mot (réceptif aux
malheurs ou bonheurs des autres). / « Indécis », a. Il est autoritaire.
car le mot est en forme de point d’interrogation. b. Il est méfiant.
Etc. c. Elle est intrépide.
• Procéder à l’écoute de ces adjectifs pour bien d. Il est agressif.
fixer la prononciation. e. Elle est râleuse
• Accorder quelques minutes aux élèves, par f. Elle est optimiste.
groupes de 2, pour classer les adjectifs selon g. Il est indécis.
la consigne. Leur conseiller de faire un tableau h. Elle est émotive.
i. Il est créatif.
à 3 colonnes avec : dans la 1re, les adjectifs
j. Elle est idéaliste.
qui leur semblent positifs ; dans la 2e, ceux
qui leur semblent négatifs ; et dans la dernière,
• Expliquer aux élèves qu’ils vont entendre
ceux qui peuvent être positifs et négatifs à la fois,
des personnes décrire leur comportement
selon les points de vues.
et qu’il faudra leur attribuer le trait de caractère
• Passer à la mise en commun des réponses en
correspondant. Leur conseiller de garder la liste
grand groupe et inciter les élèves à se manifester
des adjectifs sous les yeux.
s’ils ne sont pas d’accord avec les propositions
• Procéder à une première écoute, en faisant
de leurs camarades et à justifier leurs propos.
une pause entre chaque personne, afin que
Exemple : Moi, je trouve qu’être sensible n’est les élèves aient le temps de noter leur réponse.
pas un défaut si cela reste dans des proportions • Procéder à une seconde écoute, pour confirmer
raisonnables. Au contraire, cela peut être les réponses ou les modifier.
une qualité dans ses relations avec les autres • Mettre en commun avec le groupe-classe
ou artistiquement. et corriger.
• Faire remarquer aux élèves que le fait d’utiliser
2 Écoute ces personnes et trouve l’adjectif
des stratégies d’écoute et de déduction est
qui les définit le mieux.
une aptitude qui correspond à la compétence
Associer des comportements à des traits de caractère. clé « Apprendre à apprendre ».

Transcription CD mp3 : 20 3 À deux. Comment est-il / elle ?


Explique son comportement, ton / ta
a. Moi, j’aime donner des ordres, être le chef camarade devine.
de la bande. Et je ne supporte pas la contradiction !
On fait comme j’ai dit, un point c’est tout ! Décrire le comportement d’une personne pour faire deviner
b. Je n’ai pas trop confiance dans les autres… son trait de caractère.
Je trouve que les gens ne sont pas fiables, en général, Solutions possibles
alors je préfère faire attention…
c. Moi je n’ai peur de rien ! Je fonce ! Rien ne m’arrête ! – Il est très sympathique et c’est agréable d’être
d. J’ai très mauvais caractère… Et quand je m’énerve, en sa compagnie. Il est… ? ➞ Il est cool !
j’ai envie d’attaquer tout le monde. Je n’arrive pas – Il parle toujours trop et révèle, sans le vouloir, des choses
à rester calme. qui doivent être tenues secrètes. Il est… ? ➞ Il est gaffeur.
e. J’ai un petit défaut en voyage… Je ne suis jamais
contente et je critique toujours tout… • Faire réaliser l’activité et passer dans les rangs
f. Moi, je prends la vie du bon côté ! Chaque problème pour corriger l’oral.
a toujours une solution et les choses s’arrangent • À la fin, on pourra éventuellement donner
toujours ! quelques exemples en grand groupe.
g. J’ai du mal à prendre des décisions… Même
4 Mime un trait de caractère.
au restaurant, je ne sais jamais quoi choisir !
Tes camarades devinent.
h. Je n’arrive pas à contrôler mes émotions, je ris
et je pleure très facilement… même au cinéma ! Faire deviner un trait de caractère par le langage non verbal
i. J’adore les arts plastiques, pour moi, c’est et l’expression corporelle.
un fabuleux moyen d’expression. Je passe mon temps • Rappeler aux élèves que la communication
à dessiner, peindre, découper, coller… J’ai beaucoup ne passe pas forcément par le langage verbal,
d’imagination ! mais qu’elle peut se faire au moyen de gestes,
j. On me dit toujours que je ne suis pas réaliste, mais je comme c’est le cas dans cette activité ludique.
crois qu’il faut suivre son idéal, ses valeurs, ses rêves ! • Former des groupes de 4 et donner quelques
Essayer de construire un monde meilleur ! consignes pour le bon déroulement de l’activité.
OUVERTURE
• Expliquer aux élèves qu’ils vont devoir
préparer un petit monologue suivi, depuis deux
perspectives différentes : la leur (comment
ils se voient eux-mêmes), puis celle des autres
– Chaque élève doit mimer un trait de caractère. (comment ils pensent que les autres les voient).
– Les laisser s’organiser pour les ordres • Donner quelques verbes pour exprimer
de passage. les descriptions d’autrui : Les gens me trouvent… /
– Quand un élève pense avoir trouvé la réponse, Les gens me voient comme quelqu’un de… /
il doit lever la main et formuler une phrase. Les autres considèrent que je suis…
➞ Je crois que tu es… • Laisser 5 à 10 minutes de préparation. Même
• Passer dans les rangs pour observer. s’il s’agit d’une activité orale, on conseillera
• Faire reproduire les meilleurs exemples aux élèves de préparer d’abord leurs phrases
ou les plus drôles devant le groupe-classe. par écrit.
• Faire remarquer aux élèves que développer • Donner la parole à quelques élèves et relever
sa capacité à se faire comprendre grâce les productions des élèves qui ne seront pas
à la gestuelle est une aptitude qui relève de passés, pour une correction individualisée.
la compétence clé « Sensibilité et expression • Faire remarquer aux élèves que participer et
culturelles » et que valoriser le jeu comme un respecter la parole d’autrui, s’intéresser aux
mode d’apprentissage relève de la compétence autres et apprendre à se connaître est une
clé « Apprendre à apprendre ». aptitude qui relève de la compétence clé
« Compétences sociales et civiques ».
5 Et toi, comment te vois-tu ? Comment
te voient les autres.
Décrire son propre caractère et imaginer comment les autres
nous voient.
Solution possible
Moi, je suis un peu timide, parfois renfermé. J’aime être seul
de temps en temps. Je suis aussi très indécis. Face à un
problème, grand ou petit, je ne sais jamais quelle décision
prendre, alors je panique… Quelle sensibilité !
C’est curieux, parce que les autres ne me voient pas du tout
comme ça ! Au contraire ! Mes copains me trouvent plutôt
sociable et cool, même s’ils reconnaissent que parfois, je
reste silencieux… Ils pensent aussi que je suis quelqu’un de
déterminé, sûr de lui et qui sait très bien ce qu’il veut dans la
vie ! Première nouvelle !
Oral : compréhension
J'écoute et je parle – phonétique 2
1 Bonjour la gaffe
Z Livre de l’élève, p. 22
1 Écoute et lis, puis réponds.
a. Où sont les trois amies ?
b. Qui est Salomé ?
c. Que pense Stella de son nouveau prof
d’histoire ?
d. Pourquoi Salomé rit-elle ?
e. À ton avis, comment se sent Stella ?
Comprendre une conversation sur le thème de la rentrée
des classes et détecter une gaffe.

Transcription CD mp3 : 21
– Eh, Alba ! Salut ! J’ai trouvé ce portable sur le mur,
là-bas… Il est pas à toi ?
– Ah, zut ! Oui, c’est le mien ! Heureusement
que tu l’as vu, merci Stella !
– Ah là là, qu’est-ce que tu es étourdie ! On dirait
ma petite sœur ! Alors, ça va, toi, dans ta classe ?
Tu as vu, il y a plein de nouveaux au collège
cette année ! Ils ont l’air plutôt cool !
– Bah oui, tiens, justement : je te présente Salomé !
Elle est nouvelle, elle vient de Brest.
– Ah, bonjour ! Tu es dans la classe d’Alba, alors ?
Tu les trouves bien, les profs ?
– Ouais, ça va ! Celui que je préfère, c’est le prof
Actes de communication  d’histoire, il est vraiment sympa… Comment il
Décrire quelqu’un. s’appelle, déjà ?
– Ah, Barelli ! Oui, je l’ai eu l’année dernière, tu vas voir,
Phonétique
il est marrant comme tout… On s’ennuie pas, pendant
Les sons [f] / [s] / [ʃ].
ses cours !
Matériel : – Et toi, tu as qui en histoire cette année ?
• CD mp3, pistes 21-22. – Moi, j’ai un nouveau prof ! Et il n’a pas l’air facile ! Tu
• Cahier d’activités, p. 20. sais, il ressemble un peu à Johnny Depp. Il a un regard
– CD mp3, piste 13 (activité 1) et piste 14 qui te cloue au sol… Regarde, c’est lui qui arrive !!!
(activité 3). – C’est lui ? Ah ah ah ! Salut Papa !
– Transcriptions, p. 97 du Guide pédagogique.
– Solutions, p. 250 du Guide pédagogique. Solutions
a. Elles sont dans la cour de récréation du collège.
Compétences clés b. Salomé est une nouvelle élève. Elle vient de Brest.
c. Stella pense que son nouveau prof d’histoire n’a pas l’air
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler facile. Elle trouve qu’il ressemble à Johnny Deep
sa capacité d’écoute et d’observation. et considère que son regard est impressionnant :
Mobiliser sa mémoire. il vous cloue au sol.
Soigner la prononciation et l’intonation. d. Salomé rit parce que ce nouveau prof d’histoire,
S’impliquer dans l’apprentissage. c’est son père !
∙ Compétences sociales et civiques : collaborer e. Stella se sent certainement très gênée et honteuse.
dans des activités en groupes. Savoir écouter
les autres et prendre en compte leur opinion. • Livre ouvert, faire lire le titre de la leçon, Bonjour
la gaffe ! et demander aux élèves s’ils connaissent
le mot gaffe et les expressions faire une gaffe
ou gaffer. Si ce n’est pas le cas, ne rien expliquer
pour l’instant car ils comprendront de quoi il s’agit
à la fin de la B.D.
J’écoute et je parle

1
• Faire lire les questions de compréhension • Éclaircir le sens de celles qui posent
associées, puis demander aux élèves de refermer éventuellement problème.
leur livre pour essayer de répondre sans – Qu’est-ce que tu es étourdie ! =
le support écrit de la BD dans un premier temps. Qu’est-ce que tu es distraite / tête en l’air !
À ce moment-là, réécrire les questions (Phrase exclamative qui permet de souligner
de compréhension au tableau ou les projeter, une caractéristique d’une personne.) 
avec le TNI. – On dirait… = Tu es comme… (Phrase
• Procéder à une première écoute pour qu’ils qui permet de comparer directement deux
s’imprègnent de l’histoire. choses ou personnes.)
• Lors de la seconde écoute, leur demander – avoir l’air = sembler
de répondre aux questions individuellement. – être marrant (fam.) = être drôle
• Ensuite, mettre les réponses en commun – comme tout (fam.) = extrêmement
avec le groupe-classe, puis vérifier si nécessaire – ressembler à = être comme…
avec le texte de la BD.
• Demander aux élèves s’ils peuvent expliquer
à présent le titre Bonjour la gaffe ! ➞ C’est une À to i !
parole ou action maladroite, qui met la personne
qui l’a commise dans l’embarras, c’est-à-dire Je décris quelqu’un
dans une situation délicate. Décrire quelqu’un en réutilisant les expressions
– Préciser aussi que l’expression commençant de description et faire une gaffe !
par Bonjour + nom ! est familière et qu’elle
s’emploie ironiquement pour mettre l’accent sur
Solution possible
le nom en question ou l’amplifier. Exemples : – Alors, il est comment ce nouveau qui te fait
Bonjour l’ambiance ! (quand l’ambiance n’est craquer ?
pas celle qu’on attendait) / Bonjour les dégâts ! – Ben, il est grand, blond aux yeux clairs et il a un
(Les dégâts vont être monumentaux.) regard qui te cloue au sol ! Vraiment, je trouve
• Faire identifier la gaffe dans l’histoire et demander son physique idéal ! C’est simple, il ressemble
pourquoi la situation est comique pour les uns à Leonardo di Caprio, tu vois le style ? Vraiment
et embarrassante pour l’auteure de la gaffe. charmant comme tout ! En plus, il a l’air tellement
• Demander à 3 volontaires de lire la BD à voix sympa et sensible… Ah ben tiens, c’est lui qui
haute et travailler la prononciation. arrive là-bas ! Je sens que je vais rougir ! Oh, mais
il se dirige vers nous, non ? Tu crois qu’il vient pour
Prolongement me parler ?
Par groupes de 2 ou en grand groupe, demander
– Non, c’est à moi qu’il veut parler ! C’est mon grand
aux élèves s’ils ont déjà fait une gaffe de ce genre
frère et je sens qu’il a encore oublié ses clefs !
et dans quelles circonstances.

2 Jouez la scène par petits groupes. • Expliciter la consigne : les élèves vont
devoir créer un dialogue sur le même
Interpréter un dialogue. modèle que celui de la BD.
• Par groupes de 3, proposer aux élèves de relire • Les encourager à réutiliser les expressions
le dialogue en jouant la scène. Les laisser en bleu, propres à la description et
se répartir les rôles et leur laisser cinq minutes de à imaginer une situation comique et
préparation. Les inciter à soigner la prononciation embarrassante à la fois.
et à adopter les intonations correspondant • Laisser cinq à dix minutes de préparation,
à chaque réplique. puis faire jouer les dialogues, par groupes
• Attirer ensuite leur attention sur les expressions de 2. Les élèves devront soigner la
en bleu et demander à quoi elles servent. prononciation et les intonations et surtout,
➞ À décrire des personnes. ne pas lire leurs notes.
• Faire jouer quelques scènes devant le
groupe-classe et faire identifier la gaffe
commise.
• Faire remarquer aux élèves que participer
et respecter la parole d’autrui relèvent
de la compétence clé « Compétences
sociales et civiques ».
2
[f] Mémorise
Boîte à sons [s] Prendre conscience de ce qu’on a appris du point de vue
[ʃ] communicatif à la fin d’une séquence d’activités.
• À ce stade, la plupart des élèves doivent déjà
Écouter et différencier les sons [f] / [s] / [ʃ]. avoir assimilé les expressions en bleu dans
leur contexte. Il s’agit donc ici de les identifier
Transcription CD mp3 : 22 comme des formules utiles pour décrire
Des serpents se dressent, dansent et sifflent au son quelqu’un et de les réutiliser dans une situation
des flûtes et des chants des marchands. Chut… silence de communication.
sur la place du marché ! • On pourra cependant, en conclusion, faire répéter
ces formules en insistant sur l’intonation
• Livre fermé, faire écouter l’enregistrement, puis et leur structure.
demander aux élèves quels sons se répètent. • Faire remarquer aux élèves que travailler
Écrire les bonnes réponses au tableau : [f] / [s] / la mémoire est une attitude qui relève de
[ʃ]. la compétence clé « Apprendre à apprendre ».
• Procéder à une deuxième écoute et faire identifier
ce que ces sons ont en commun. ➞ Ils se
ressemblent et leur prononciation est proche.
D’où l’intérêt de s’entraîner à les prononcer
ensemble pour bien les différencier (consonnes
fricatives sourdes).
• Demander aux élèves d’identifier les graphies
correspondant à ces sons :
[f] = f, ph ;
[s] = s, ss, sc, c ;
[ʃ] = ch.
• Écrire la phrase ci-après au tableau :
• Des _erpents _e dre_ _ent, dan_ent et _i_ _ lent
au _on des _lûtes et des __ants des mar__ands.
__ut… _ilen_e sur la pla_e du mar__é  !
• Remettre l’enregistrement, puis faire compléter
les phrases, individuellement, avant la mise
en commun et correction.
• Insister particulièrement sur le son [ʃ] : faire
répéter les mots chant, marchant, chut, marché.
• Livre ouvert, demander au groupe-classe
de lire les phrases à voix haute, lentement,
en dégageant chaque mot, pour bien prononcer
chaque son.
• Faire expliquer les deux phrases en les mettant
en rapport avec l’illustration.
• Faire imaginer d’autres phrases originales
avec ces trois sons, par groupes de 3 ou 4.
Chaque groupe proposera sa phrase et la fera
répéter aux autres.
J'écoute et je parle Oral / Écrit : analyse – pratique

1 À qui sont ces affaires ?


Z Livre de l’élève, p. 23
3 Lis et observe l’illustration.
a. Quels objets ont été oubliés ?
b. À qui appartiennent-ils ?
c. Retrouve les répliques qui vont
ensemble.
Interpréter une BD à l’aide des illustrations et du texte.
• Avant de passer à la lecture des bulles, faire
décrire rapidement l’illustration, en précisant ce
qu’il y a aux différents plans.
➞ Au premier plan, on voit plusieurs personnes
sur une place. Il y a deux adultes : un homme et
une femme, en tenue de sport, qui ont l’air d’avoir
une quarantaine d’années. Et autour d’eux, il y a
des adolescents.
➞ Au second plan, on voit un bus à l’arrêt et
derrière, un immeuble.
– Faire interpréter le genre de situation dont
il peut s’agir ici. ➞ Les deux adultes sont
certainement des professeurs de sport
et les adolescents, leurs élèves. Ils reviennent
probablement d’une sortie scolaire
et les professeurs ont retrouvé des objets
dans l’autobus appartenant à leurs élèves.
– Demander ce que ces deux adultes tiennent
Grammaire en situation dans leurs mains. ➞ La femme tient
Les adjectifs démonstratifs et les pronoms une boucle d’oreille et une paire de chaussettes
toniques. et l’homme, des clefs et un sac à dos.
Les pronoms possessifs. • Faire lire le titre et demander aux élèves d’expliciter
le mot affaires (fém.). ➞ Dans ce contexte, il s’agit
Matériel : des effets personnels des élèves.
• CD mp3, piste 23. • Ensuite, faire lire le sous-titre de la leçon
• Cahier d’activités: et confirmer ou infirmer les hypothèses émises
– Activités, p. 21-22. initialement.
– Carte mentale de l’unité 2 (« Les pronoms »). • Procéder à la lecture de la BD à voix basse et
– CD mp3, piste 15 (activité 8). demander aux élèves de répondre aux questions.
– Transcriptions, p. 97 du Guide pédagogique. • Mettre en commun, sans pour autant donner
– Solutions, pp. 250-251 du Guide les réponses, car l’étape de vérification se fera
pédagogique. dans l’activité suivante.
• Faire remarquer aux élèves que le fait d’utiliser
Compétences clés des stratégies d’observation et de déduction est
une aptitude qui correspond à la compétence
∙ Compétence mathématique et compétences clé « Apprendre à apprendre ».
de base en sciences et technologies : utiliser
un raisonnement et la logique pour déduire une
règle et l’appliquer avec rigueur.
∙ Apprendre à apprendre : réfléchir à des règles
de grammaire. Développer son sens de l’obser-
vation. Comparer une structure grammaticale
avec sa langue maternelle.
2
4 Écoute et vérifie.
Vérifier ses réponses en écoutant la BD.
J’observe et j’analyse
Transcription CD mp3 : 23
– À qui est ce sac ? Observer et décrire des phénomènes grammaticaux.
– Je crois que c’est le sac de Lucas.
– Eh, Lucas, il n’est pas à toi, ce sac ? LES ADJECTIFS DÉMONSTRATIFS
– Ah si, c’est le mien ! Merci !
– À qui est cette boucle d’oreille ?
ET LES PRONOMS TONIQUES
– Oh, c’est la mienne ! Merci ! • Dans les salles de classe disposant d’un TNI,
– Et ces chaussettes parfumées, à qui elles sont ? il pourra être utile de projeter la transcription
– Ce sont les siennes ! Hi hi hi ! Pas vrai, Jérôme ? des dialogues pour faire observer le corpus
– Et j’ai aussi trouvé deux trousseaux de clés identiques, et développer une analyse réflexive.
j’imagine qu’ils sont aux jumeaux ? • Faire relire les dialogues à voix basse et dégager
– Ouais, je pense que ce sont les leurs, ils les ont les formules utilisées pour demander l’identité
cherchés partout ! des propriétaires des objets.
– Oui, oui ! Ce sont les nôtres ! Ouf, heureusement que a. À qui est ce sac ?
vous les avez trouvés ! b. À qui est cette boucle d’oreille ?
c. Et ces chaussettes, à qui elles sont ?
Solutions possibles d. Eh, Lucas, il n’est pas à toi ce sac ?
– Faire constater que selon le nombre de l’objet
a. Les objets oubliés sont : un sac, une boucle d’oreille, des possédé, on dira À qui est… ? ou À qui
chaussettes, deux trousseaux de clés identiques. sont… ? Ajouter qu’on peut aussi utiliser
b. Le sac est à Lucas. la forme interro-négative ➞ Eh, Lucas, il n’est
La boucle d’oreille est à Salomé. pas à toi ce sac ?
Les chaussettes sont à Jérôme. – Insister sur le fait que le nom de l’objet est
Les deux trousseaux de clés sont aux jumeaux. toujours précédé d’un adjectif démonstratif.
c. – À qui est ce sac ? – Je crois que c’est le sac de Lucas. Faire relire le tableau correspondant pour les
– Eh, Lucas, il n’est pas à toi ce sac ? – Ah si c’est le réactiver.
mien, merci ! • Se concentrer ensuite sur les réponses et
– À qui est cette boucle d’oreille ? – Oh, c’est la mienne, demander comment on répond à la question
merci ! « C’est à qui ? » ➞ C’est à moi / toi / lui….
– Et ces chaussettes parfumées, à qui elles sont ? – Ce Comment répond-on à la question « À qui est
sont les siennes ! Hi hi hi ! Pas vrai, Jérôme ? cet anorak ? » ➞ Il est à moi / toi / nous…. »
– Et j’ai aussi trouvé deux trousseaux de clés identiques, Et à la question « À qui sont ces bottes ? »
j’imagine qu’ils sont aux jumeaux ? – Ouais, je pense ➞ Elles sont à moi / toi / nous / elles…
que ce sont les leurs, ils les ont cherchés partout ! / – – Leur demander comment s’appellent les
Oui, oui ! Ce sont les nôtres ! Ouf, heureusement que pronoms moi, toi, lui, elle, nous, vous, eux,
vous les avez trouvés ! elles. ➞ Ce sont des pronoms toniques.
– Leur rappeler qu’on utilise les pronoms
• Expliquer aux élèves qu’ils vont entendre toniques après une préposition. Ici, la
l’enregistrement de la BD et que ce sera préposition à.
l’occasion de vérifier leurs réponses. – Préciser qu’on peut aussi répondre avec un
• Procéder à une première écoute. nom propre : « à Lucie » ou un nom commun
• Reposer les questions, puis lors de la deuxième « aux jumeaux », à ma sœur, etc.
écoute, faire une pause après chaque groupe • Organiser un jeu, par petits groupes ou tous
de répliques afin de vérifier les réponses. ensemble, pour travailler oralement ces
• Corriger au fur et à mesure. structures.
Par exemple, prendre un objet à un élève,
le montrer à la classe et poser des questions
en variant les formes : – C’est à qui ? / – Ce livre,
il est à qui ? / Il est à Hugo ? / Il n’est pas à… ?
Les élèves répondent : ➞ C’est à Alex ! /
Non, ce n’est pas à lui ! Etc.
J’écoute et je parle

1
• Puis demander à plusieurs élèves, à tour de rôle, – Encourager les élèves à développer une
de prendre un objet dans la classe et de poser analyse réflexive sur leur langue.
la question de son appartenance. Les autres À la question est-ce pareil dans votre langue
élèves répondent. maternelle ? il s’agit de répondre si les pronoms
• Faire en sorte qu’un maximum d’élèves participe. toniques et les possessifs servent aussi
à exprimer la possesion. À ce stade, ils peuvent
LES PRONOMS POSSESSIFS traduire les exemples du corpus en langue
maternelle.
• Adopter la même démarche que précédemment : • Faire remarquer aux élèves que travailler
faire relire individuellement la transcription des la réflexion et la déduction est une attitude
dialogues et relever les réponses aux questions qui correspond à la compétence clé
des professeurs exprimant l’appartenance. « Compétence mathématique et compétences
– Ce sont les leurs. de base en sciences et technologies ».
– Ce sont les nôtres.
– C’est la mienne. Prolongement 
– Ce sont les siennes. Jeu oral et collectif afin d’utiliser ces structures dans
– C’est de sac de Lucas. leur contexte, de façon ludique.
• Faire expliciter la structure des quatre premiers – Demander à deux ou trois élèves de se lever
exemples. ➞ « C’est / Ce sont + pronom ». et de prendre des objets sur les tables de leurs
De quel type de pronom s’agit-il ? ➞ Il s’agit camarades, sans que ceux-ci les voient.
des pronoms possessifs qui permettent Ensuite, face au groupe-classe, les élèves ayant
d’exprimer la possession. pris les objets demandent :
• Lire avec les élèves le tableau sur les pronoms – À qui est … ?  Le propriétaire répond : – C’est
possessifs et rappeler que pour vouvoyer, on à moi ! / C’est le mien ! Quelqu’un d’autre peut
utilisera un pronom à la 2e personne du pluriel : aussi identifier le propriétaire : « C’est à lui / C’est
Ce sac, c’est le vôtre, Madame ? le sien ».
• Poser les questions de Madame Réflexion.
• On peut choisir de faire à ce moment-là la carte
Quelles sont les différentes façons d’exprimer mentale correspondante (Cahier d’activités,
annexes, « Les pronoms (1) »). Les cartes
l’appartenance ? C’est pareil dans ta langue ? mentales sont des aides à l’apprentissage,
– Commencer par faire résumer l’ensemble des elles favorisent la mémorisation et l’organisation
structures vues pour avoir des informations de la pensée.
sur le propriétaire d’un objet et pour exprimer
l’appartenance :

POUR DEMANDER POUR RÉPONDRE


C’est à qui + adj. démonstratif C’est à + pronom
+ nom de l’objet ? tonique.
À qui est + adj. démonstratif  C’est + pronom
+ nom de l’objet ? possessif.
Adj. démonstratif + nom de l’objet
+ à qui elle(s) / il(s) est / sont ?
Oral : compréhension
J'écoute et je parle – phonétique 2
2 Tu sais quoi ?
Z Livre de l’élève, p. 24
Pour commencer...
Émettre des suppositions sur le thème de la leçon
d’après des photos.
• Faire observer et décrire les deux photos.
➞ Sur la photo 1), on voit deux hommes âgés
en train de discuter, assis dans un parc.
Sur la photo 2), on voit trois adolescentes en train
de bavarder, assises à une table. Elles semblent
étonnées par leur sujet de conversation.
• Faire lire le titre de la leçon, Tu sais quoi ?
et demander aux élèves dans quelle circonstance
on pose ce genre de question. ➞ Quand on a
une nouvelle à annoncer à quelqu’un.
• Faire conclure sur le sujet potentiel de la leçon
que les élèves ont par ailleurs découvert
sur la page d’ouverture : raconter des potins.
• Expliciter le mot potin (masc. et fam.) :
bavardage souvent malveillant, commérage
(masc.), ragot (masc.).

1 Écoute et raconte de quoi


et de qui parlent ces personnes.
Comprendre des potins.
Actes de communication 
Raconter des potins. Transcription CD mp3 : 24-25
Décrire des photos. (Piste 24)
Phonétique Dialogue 1
Les sons [i] / [y] / [u] / [ɥi]. – Vous ne savez pas ce qu’il a fait hier, le fils des Rodin ?
– Le petit Rodin ? On dit que c’est une vraie canaille,
Matériel : celui-là… Qu’est-ce qu’il a fait, encore ?
• CD mp3 : pistes 24-25. – Eh bien, j’avais oublié de fermer ma voiture à clé. Alors
• Cahier d’activités, p. 23 il en a profité pour se glisser dedans et toucher à tout !
– CD mp3, piste 16 (activité 1), piste 17 – C’est pas vrai ! Mais enfin, c’est pas croyable !
(activité 2) et piste 18 (activité 3). – Attendez, c’est pas tout ! Et son père qui me dit de
– Transcriptions, p. 97 du Guide pédagogique. ne pas en faire un drame, que ce sont des enfants,
– Solutions, p. 251 du Guide pédagogique. quoi !… Non mais, vous vous rendez compte ?
– Quel culot ! Vraiment, ces parents d’aujourd’hui, ils
Compétences clés sont pires que leurs enfants !

∙ Apprendre à apprendre : développer (Piste 25)


des stratégies de compréhension orale. Dialogue 2
Savoir prendre des notes et s’en resservir. – Eh, les filles, vous savez ce que je viens d’apprendre ?
Vous n’allez jamais me croire… Benjamin sort avec
∙ Compétences sociales et civiques : être Adèle depuis 8 jours !
à l’écoute des autres. Savoir prendre du recul – Non ! Arrête ! Avec Adèle ?
par rapport aux commérages. – Quelle Adèle ? La grande brune qui joue au basket ?
– Oui ! Elle ! Et tu sais quoi ? En plus, il paraît qu’elle va
chez lui. C’est sa sœur qui me l’a dit. Elle dit même
qu’ils font leurs devoirs ensemble et qu’elle reste
manger avec la famille.
– Ça alors… Je me demande bien ce qu’il lui trouve…
J’écoute et je parle

2
Solutions
Dialogue 1 b. Dialogue 1 :
Deux vieux messieurs parlent du fils des voisins, les Rodin, et – C’est pas vrai ! Mais enfin, c’est pas croyable !
de ses incivilités. Le premier raconte au second qu’un jour, – Non mais vous vous rendez compte ?
il a oublié de fermer sa voiture à clé. Alors, le fils des Rodin – Quel culot !
est entré dans son véhicule et a touché à toutes ses affaires. Dialogue 2 :
Quand le vieux monsieur est allé se plaindre au père de – Non ! Arrête !
l’enfant, il a eu une mauvaise surprise : le papa a considéré – Ça alors…
que son fils n’avait rien fait de bien grave. Alors, il est indigné c. Dialogue 1 :
face à l’éducation des parents d’aujourd’hui. – J’ai entendu dire que c’est une vraie canaille celui-là…
– Et son père qui me dit de ne pas en faire un drame…
Dialogue 2
Dialogue 2 :
Trois adolescentes parlent de Benjamin et d’Adèle,
– C’est sa sœur qui me l’a dit.
probablement des ados du collège. La première est très
– En plus, il paraît qu’elle va chez lui.
choquée parce que Benjamin sort avec Adèle depuis 8 jours
– Elle dit même qu’ils font leurs devoirs ensemble…
et qu’en plus, il l’emmène chez lui pour faire les devoirs. À
cette occasion, Adèle reste aussi pour le dîner en famille, ce
• Expliquer aux élèves qu’il existe différentes
que les trois adolescentes ne comprennent pas !
formules : pour annoncer des nouvelles, pour
réagir aux potins entendus et pour répéter
• Expliquer aux élèves qu’ils vont entendre deux
ce qu’on a entendu dire par d’autres…
dialogues différents, c’est pourquoi ils vont devoir
• Faire lire les expressions de l’activité à voix haute
prendre des notes à partir de la deuxième écoute.
(chacune par un élève différent) et faire remarquer
• Faire écouter une première fois les deux dialogues
qu’elles sont classées selon ces trois catégories.
à la suite, afin que les élèves s’imprègnent
• Faire travailler les élèves par groupes de 2 ou 3.
du contexte.
• Laisser environ 10 minutes de préparation
• Procéder à une seconde écoute du dialogue 1
et les encourager à se servir de leurs notes.
(CD mp3 : 24) : faire deviner à quelle photo
• Faire la correction avec le groupe-classe.
il correspond et faire noter de qui et de quoi
on parle. 3 Réécoute le dialogue 1 et transcris-le,
• Procéder de la même façon pour le dialogue 2 puis vérifie.
(CD mp3 : 25). 
Retranscrire un dialogue en entier, à partir d’un document audio.
• Laisser quelques minutes aux élèves
pour qu’ils organisent leurs notes et comparent • Faire retranscrire la totalité du dialogue 1
leurs réponses par groupes de 2. (CD mp3 pour la classe : 24).
• Passer à la correction collective. • Procéder à une écoute phrase par phrase, puis
à la fin, refaire une écoute globale en guise de
2 Dans quel dialogue as-tu entendu vérification.
ces expressions… • Projeter ensuite la transcription sur le TNI ou
a. pour annoncer une nouvelle ? faire ouvrir le Livre de l’élève, p 79. Faire lire le
b. pour exprimer la surprise dialogue par deux élèves, en les incitant à soigner
ou l’indignation ? la prononciation et l’intonation.
c. pour rapporter des propos ?
Renforcement
Mobiliser sa mémoire et se servir de ses notes pour associer Afin de travailler les intonations (très importantes
des expressions à des dialogues. quand il s’agit de potins), on pourra faire rejouer
Solutions le dialogue 1, en demandant aux élèves de soigner
particulièrement la prononciation et l’intonation.
a. Dialogue 1 :
Ensuite, pour varier un peu, on pourra se centrer
– Vous ne savez pas ce qu’il a fait hier… ?
sur le dialogue 2.
– Attendez, c’est pas tout !
Dialogue 2 :
– Vous savez ce que je viens d’apprendre ?
– Vous n’allez jamais me croire…
– Tu sais quoi ?
2
À to i ! • Livre fermé, faire écouter la phrase deux fois de
suite, puis la faire répéter de façon ludique, sur le
même ton, d’abord par le groupe-classe, ensuite
Je rapporte des faites et des paroles individuellement, sans chercher à en comprendre
le sens.
Raconter un potin et réutiliser en contexte les structures
étudiées.
• Livre ouvert, faire mettre en rapport la phrase
avec l’illustration. Le professeur pourra expliquer
Solutions possibles le sens des mots hululement et transis.
– Tu sais pas ce que je viens d’apprendre, maman ? • Attirer l’attention des élèves sur les lettres ou groupes
Tu ne vas pas me croire ! de lettres de quatre couleurs différentes dans la
– Qu’est-ce qu’il y a ? phrase. Faire identifier les sons associés à chacune
– Il paraît que le grand-père de Jeanne va se remarier ! de ces lettres et répéter les mots concernés :
– Ah bon ? Mais avec qui ? – [i] : finis, transis, les hiboux
– J’ai entendu dire que c'était avec une grand-mère – [y] : les hululements
du quartier… Apparemment, ils sont très souvent – [u] : les hiboux, sous
ensemble et on dit même qu’il dort chez elle ! Tu te – [ɥi] : la nuit, la pluie
rends compte maman ? À leur âge ! • Certains sons peuvent encore poser problème,
– Tu sais quoi ? Tu ne vas jamais me croire… Eh bien, comme par exemple, les sons [y] et [ɥi]. Si c’est
cette dame mystérieuse qui sort avec le grand-père le cas, expliquer comment réussir à les prononcer.
de Jeanne… c’est ta grand-mère Gisèle ! – [y] : son vocalique antérieur. Pour le prononcer,
– Ça alors ! Mais c’est pas croyable ! il faut avoir la bouche bien fermée, arrondie et
pousser ses lèvres vers l’avant. Faire répéter
• Insister sur le fait que les élèves devront le son, puis le mot hululement et en ajouter
réutiliser, en contexte, les formules apprises, éventuellement d’autres : rue, Julie, mule…
pour les trois catégories dégagées. – [ɥi] : son vocalique antérieur. C’est l’association
• Constituer les groupes et laisser des sons [y] + [i], donc pour le prononcer,
10 minutes de préparation. on commence par placer ses lèvres comme
• Faire jouer les dialogues par petits pour prononcer [y] et ensuite, on étire ses
groupes, en conseillant aux élèves de lèvres vers l’arrière, comme pour prononcer
ne pas lire leurs notes et de soigner un [i]. Faire répéter le son, puis des mots
particulièrement la prosodie. Passer dans le contenant : pluie, nuit, suis ; ennui…
les rangs pendant ce temps. • Faire répéter toute la phrase par le groupe-classe,
• Demander ensuite à quelques groupes puis individuellement.
de jouer leur dialogue devant l’ensemble
de la classe et faire dégager, comme dans Mémorise
l’activité 1, de quoi et de qui parlent leurs Prendre conscience de ce qu’on a appris d’important du point
camarades dans leurs potins. de vue communicatif à la fin d’une séquence d’activités.
• Faire remarquer aux élèves que la capacité
• À ce stade, la plupart des élèves doivent
à s’impliquer, à s’exprimer et à écouter
normalement s’être approprié les expressions
les autres relève de la compétence clé
en bleu dans leur contexte. Il s’agit donc ici de
« Compétences sociales et civiques ».
les identifier comme des formules utiles pour
raconter des potins.
• Faire remarquer aux élèves que travailler et
valoriser la mémoire est une attitude qui relève de
[i] [u] la compétence clé « Apprendre à apprendre ».
Boîte à sons [y] [ɥi]

Écouter et différencier les sons [i] / [y] / [u] / [ɥi].

Transcription CD mp3 : 26
Finis les hululements des hiboux dans la nuit,
transis sous la pluie.
Je lis et je découvre Oral / Écrit : analyse – pratique

2 Questions indiscrètes
Z Livre de l’élève, p. 25
4 Écoute cette émission de radio.
Quel est le principe de l’émission ?
Qui est l’invité ?
Comprendre une interview dans sa globalité.

Transcription CD mp3 : 27
– Salut à toutes et à tous ! Aujourd’hui, dans notre
émission « Questions indiscrètes » : Quentin ! Chanteur
du groupe BTM, la révélation de ce mois-ci ! Bonjour
Quentin !
– Bonjour !
– Alors, Quentin, vous connaissez le principe de
notre émission : on vous pose des questions très
personnelles et vous devez nous répondre… le plus
sincèrement possible ! Vous êtes prêt ?
– Oui… Je crois…
– Alors, première question indiscrète… Aimez-vous votre
physique, Quentin ?
– Ouais… Mais vous savez, je passe un temps fou à
m’occuper de mon corps… Je fais beaucoup de sport,
de la musculation, de la danse aussi…
– Oui, ça se voit ! Et ce que vous aimez le moins dans
votre physique ?
Grammaire en situation – Je n’aime pas mes cheveux. J’ai très peur de les
Le discours indirect au présent. perdre !
– Vous avez les pieds sur terre ou la tête dans les
Matériel :
nuages ?
• CD mp3, pistes 27-28. – À l’école, les professeurs me faisaient toujours
• Cahier d’activités, p. 24. remarquer que j’avais la tête dans les nuages ; ça doit
– CD mp3, piste 19 (activité 6). vouloir dire en effet que je suis rêveur.
– Transcriptions, p. 97 du Guide pédagogique. – Quel genre d’animal êtes-vous ?
– Solutions, p. 252 du Guide pédagogique. – Mmm… un chat. Quand j’étais petit, les gens disaient
que je ressemblais à un chat car j’étais très souple. En
Compétences clés plus, c’est mon signe dans l’astrologie chinoise.
– Qu’est-ce que vous faites quand vous êtes triste ?
∙ Compétence mathématique et compétences – Je téléphone à mes amis, à ma famille… enfin… aux
de base en sciences et technologies : utiliser personnes que j’aime, quoi. Mais ce sont de petits
un raisonnement et la logique pour déduire une moments de déprime qui passent très vite.
règle et l’appliquer avec rigueur. – Comment sont vos relations avec vos parents ?
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler sa – Très bonnes. J’ai eu une enfance très saine auprès de
capacité d’écoute, d’observation et de mémoire. parents divorcés. L’un comme l’autre me couvraient de
Réfléchir sur des règles de grammaire. tendresse.
– Qu’est-ce que c’est pour vous un « bon ami » ?
– Un ami, c’est quelqu’un de fidèle, quelqu’un qui est
toujours là quand tu as besoin de lui.
– Merci beaucoup Quentin d’avoir été si sincère avec
nous ! Et avant de nous quitter, une petite question
d’un auditeur : quels conseils donneriez-vous à un
jeune qui débute dans la musique ?
– Eh bien… N’attendez pas un succès immédiat.
Travaillez et persévérez !
2
Solutions
Principe de l’émission : la journaliste pose des questions b. Ce que répond le chanteur du groupe
à son invité et il doit répondre le plus sincèrement possible. Il répond …
L’invité du jour s’appelle Quentin. C’est le chanteur du groupe 1. qu’il est prêt.
BTM, la révélation du mois. 2. que oui, il aime son physique, mais qu’il passe un temps
fou à s’occuper de son corps…
• Avertir les élèves qu’il n’y aura qu’une écoute, 3. qu’il n’aime pas ses cheveux et qu’il a très peur de les
car les informations à dégager sont simples, perdre.
mais que le document est assez long. 4. qu’à l’école, les professeurs lui faisaient toujours
• Procéder à l’écoute complète du document audio, remarquer qu’il avait la tête dans les nuages et que ça
puis faire répondre aux questions, individuellement. doit vouloir dire qu’il est rêveur.
5. qu’il est un chat.
5 À deux. Réécoutez l’interview et retrouvez…
6. qu’il téléphone à ses amis, à sa famille… enfin aux
a. ce que la journaliste demande à Quentin.
personnes qu’il aime.
b. ce que répond le chanteur du groupe.
7. que ses relations avec ses parents sont très bonnes et
Comprendre des informations ciblées. qu’il a eu une enfance très saine, pleine de tendresse,
auprès de parents divorcés.
Solutions
8. qu’un ami, c’est quelqu’un de fidèle, quelqu’un qui est
Questions de la journaliste toujours là quand on a besoin de lui.
1. Vous êtes prêt ?
2. Aimez-vous votre physique, Quentin ? • S’assurer que les élèves comprennent ce qu’on
3. Et ce que vous aimez le moins dans votre physique ? attend d’eux. Dans un premier temps, il s’agit
4. Vous avez les pieds sur terre ou la tête dans les nuages ? de noter les questions de la journaliste et les
5. Quel genre d’animal êtes-vous ? réponses de l’invité ; dans un deuxième temps,
6. Qu’est-ce que vous faites quand vous êtes triste ? il faut tout passer au discours indirect.
7. Comment sont vos relations avec vos parents ? • Le professeur pourra choisir de faire l’étude
8. Qu’est-ce que c’est pour vous un « bon ami » ? de l’encadré J’observe et j'analyse avant
a. Ce que demande la journaliste à Quentin la réalisation de l’activité, ce qui permettra
Elle lui demande… aux élèves de mettre en pratique les règles
1. s’il est prêt. du discours indirect.
2. s’il aime son physique. • Faire réécouter le document dans son intégralité
3. ce qu’il aime le moins dans son physique. (CD mp3 pour la classe : 27), plusieurs fois s’il le
4. s’il a les pieds sur terre ou la tête dans les nuages. faut et encourager les élèves à prendre des notes.
5. quel genre d’animal il est. • Leur laisser du temps pour réaliser l’activité,
6. ce qu’il fait quand il est triste. par groupes de 2. On peut leur suggérer de
7. comment sont ses relations avec ses parents. faire un tableau avec deux colonnes : une pour
8. ce que c’est pour lui un bon ami. le discours direct et une autre pour le discours
Réponses du chanteur du groupe indirect. Cela leur permettra de mieux visualiser
1. Oui… Je crois… les transformations.
2. Ouais… Mais vous savez, je passe un temps fou à • Faire une mise en commun avec le groupe-classe
m’occuper de mon corps… Je fais beaucoup de sport, et procéder à la correction collective.
de la musculation, de la danse aussi…
6 Réécoutez et vérifiez vos réponses.
3. Je n’aime pas mes cheveux. J’ai très peur de les perdre !
4. À l’école, les professeurs me faisaient toujours Réécouter un document pour s’assurer de la véracité
remarquer que j’avais la tête dans les nuages ; ça doit de ses réponses.
vouloir dire en effet que je suis rêveur.
Solutions
5. Mmm… un chat. Quand j’étais petit, les gens disaient
que je ressemblais à un chat car j’étais très souple. Cf. activité 5.
En plus, c’est mon signe dans l’astrologie chinoise.
6. Je téléphone à mes amis, à ma famille… enfin… • Faire réécouter l’intégralité du document
aux personnes que j’aime, quoi. (CD mp3 pour la classe : 27) pour confirmer
7. Très bonnes. J’ai eu une enfance très saine auprès ou infirmer les réponses des élèves.
de parents divorcés. L’un comme l’autre me couvraient • Conclure sur les transformations qui s’opèrent
de tendresse. pour les questions ouvertes, les phrases
8. Un ami, c’est quelqu’un de fidèle, quelqu’un qui impératives et la question avec « Que ».
est toujours là quand tu as besoin de lui.
Je lis et je découvre

2 2. Écoute ces phrases et passe-les


au discours indirect.

J’observe et j’analyse Comprendre des phrases et leur appliquer une règle


de grammaire.
Observer et décrire des phénomènes grammaticaux.
Transcription CD mp3 : 28
LE DISCOURS INDIRECT a. Viens vite !
• Lire le tableau avec le groupe-classe et attirer b. Quand est-ce que tu arriveras ?
l’attention des élèves sur la variété, ainsi que c. Est-ce que tu prendras le train de 6 h ?
sur la construction des verbes qu’on peut utiliser d. Il vaut mieux prendre le bus.
pour rapporter les paroles de quelqu’un, e. Qu’est-ce que tu feras ?
puis pour rapporter un ordre, un conseil. f. Combien de personnes serez-vous ?
• Insister sur les modifications qui s’operènt :
les impératifs sont remplacés par des infinitifs ; Solutions possibles
les questions ouvertes sont introduites par « si » a. Elle lui demande de venir vite.
et le pronom interrogatif « Que » devient « ce que ». b. Il me demande quand j’arriverai.
• Faire réaliser les deux exercices. c. Elle lui demande s’il / si elle prendra le train de 6 h 00.
• Faire remarquer aux élèves que travailler d. Il lui conseille de prendre le bus.
la réflexion et la déduction est une attitude e. Elle lui demande ce qu’il / elle fera.
qui correspond à la compétence clé f. Il veut savoir combien de personnes ils seront.
« Compétence mathématique et compétences
de base en sciences et technologies ». • Expliquer aux élèves que dans cet exercice,
il s’agit de passer du style direct à l’indirect,
1. Passe ces phrases au discours direct. en effectuant les modifications qui s’imposent.
Appliquer une règle de grammaire. • Faire écouter les phrases une par une
et demander aux élèves de les noter au fur
Solutions et à mesure.
a. Il dit qu’il est tard. ➞ Il dit : « Il est tard. » • Accorder quelques secondes pour transformer
b. Elle lui dit de partir. ➞ Elle lui dit : « Pars ! » les phrases, puis corriger avec l’ensemble
c. Il lui demande si elle va au ciné ce soir. ➞ Il lui demande : de la classe.
« Tu vas au ciné ce soir ? »
Prolongement
d. Elle lui demande ce qu’il veut. ➞ Elle lui demande :
Proposer un entraînement oral sur le passage
« Qu’est-ce que tu veux ? »
du discours direct au discours indirect.
Par groupes de 3 ou 4 élèves, chacun écrit
• Rappeler l’importance de la ponctuation
sur un papier plusieurs phrases au discours direct,
lorsqu’on passe du discours indirect au discours
en variant les structures et les questions, puis
direct.
donne son papier à un autre membre du groupe.
• Faire réaliser l’exercice individuellement et passer
Celui-ci lit la phrase devant le groupe au style direct,
à la correction collective.
puis rapporte aussitôt les propos au style indirect.
Exemples : Ferme ton cahier ! ➞ Elle me demande
de fermer mon cahier. / Cet après-midi, je vais à la
piscine. ➞ Il dit que cet après-midi, il va à la piscine.
Écrit : civilisation –
Je lis et je découvre oral / écrit 2
3 La morale de l’histoire
Z Livre de l’élève, p. 26-27

Contenus
Développer sa compétence de compréhension écrite, à partir de documents authentiques
ou semi-authentiques, à forte teneur socioculturelle.
Découvrir un genre littéraire (la fable) et ses plus grandes figures, tel Jean de la Fontaine.
Se familiariser avec le français du XVIIe siècle.
Faire une demande d’information formelle et informelle.
Matériel :
• CD mp3, piste 29.
• Cahier d’activités, p. 25-27
– CD mp3, piste 20 (J'écoute, j'écris) et piste 21 (p. 26, activité 4).
– Transcriptions, p. 98 du Guide pédagogique.
– Solutions, p. 252 du Guide pédagogique.
• Version numérique et DVD : Vidéo « Le Corbeau et le Renard ».
– Fiche d’exploitation, p. 276 du Guide pédagogique.
– Transcription, p. 283 du Guide pédagogique.
– Solutions, p. 281 du Guide pédagogique.

Compétences clés
∙ Compétence numérique : utiliser la toile pour faire des recherches ciblées et élargir ses connaissances.
∙ Apprendre à apprendre : chercher à acquérir et assimiler de nouvelles connaissances.
Persévérer dans l’apprentissage.
∙ Sensibilité et expression culturelles : se sensibiliser à un genre littéraire (la fable) ;
découvrir son histoire et l’auteur qui l’a popularisée en France, Jean de La Fontaine.
Je lis et je découvre

2
Pour commencer... Solutions possibles
Découvrir, lire et comprendre des fables célèbres. • Esope (VIIe-VIe s. av. J.-C.)
• La rubrique Je lis et je découvre est une rubrique On sait très peu de choses sur Esope. D’après la légende,
d’information ouverte et interdisciplinaire, qui c’était un esclave phrygien, laid et difforme. Une fois
vise avant tout une compréhension globale au affranchi, c’est-à-dire, une fois libre, il a beaucoup voyagé
moyen de supports visuels relativement simples en Orient.
(illustrations et textes, en général). Il ne sera donc On lui attribue plus de 300 fables dont les personnages
jamais question ici d’analyse grammaticale, mais sont des animaux et qui se terminent par une morale. Mais
toujours d’enrichissement culturel. ces fables proviennent probablement de la tradition orale.
• Dans le cas présent, la rubrique propose tout un • Jean de la La Fontaine (1621-1695)
travail sur un genre littéraire universel, la fable, – Issu d’une famille bourgeoise aisée et cultivée de
avec comme documents déclencheurs : un Champagne, il quitte très jeune sa région natale pour
texte introductif expliquant brièvement ce genre ; suivre des études de droit à Paris. Passionné surtout de
quelques morales tirées de fables célèbres, littérature, il fréquente les salons littéraires et compose
illustrées par des dessins évocateurs ; et enfin, ses premiers vers. Bien qu’étant avocat, il connaît
une fable du XVIIe siècle, de Jean de La Fontaine. très vite des difficultés économiques et comprend la
• Bien que le texte Le Corbeau et le Renard ne soit nécessité de rechercher des mécènes à vie, s’il veut
pas si simple, tant les supports iconographiques pouvoir se consacrer entièrement à la littérature.
que l’exploitation pédagogique permettent à – Il reste quelques années sous la protection du Ministre
l’élève d’accéder peu à peu au sens. Par ailleurs, des Finances de Louis XIV, Nicolas Fouquet, avant de
cette fable étant un classique de la littérature passer sous la protection successive de divers mécènes
universelle, on parie aussi sur sa popularité pour qui, lui offrant un style de vie confortable, lui permettent
faciliter sa compréhension. d’assurer une production littéraire prolifique, notamment
• Livre fermé, écrire au tableau les mots « fable » de 1660 à 1678, période à laquelle il publie ses fables,
et « morale » et demander aux élèves ce qu’ils organisées en douze livres.
évoquent pour eux. Qu’est-ce qu’une fable ? – En 1668, il publie les six premiers tomes (124 fables) ;
➞ Une fable est un récit allégorique qui illustre en 1678, les cinq suivants (89 fables) et en 1694, il
une vérité morale. Et une morale ? ➞ Leçon publie le dernier tome (27 fables).
morale que l’on peut tirer d’une œuvre littéraire, – Longtemps considéré comme un genre littéraire inférieur,
d’une fable. « la Fable » est réhabilitée auprès de la critique et dans
Rappeler qu’au niveau 3, à l’unité 6, ce genre les salons par La Fontaine. Son secret ? Il réadapte les
avait été abordé brièvement. fables des premiers fabulistes (Ésope), pour en faire des
Laisser les élèves s’exprimer. compositions artistiques en vers, qui posent un regard
critique sur la société, avec humour et finesse.
@ 1 Lis le texte. Quelles informations as-tu
découvertes ? Cherche sur Internet plus • Demander à plusieurs élèves de se partager
d’informations sur Ésope ou d’autres la lecture du texte introductif à voix haute et
fabulistes. faire résumer aux élèves, oralement, ce qu’ils
ont appris sur l’origine des fables et leurs
Comprendre un texte introductif sur la fable et utiliser l’outil
caractéristiques.
informatique pour enrichir ses connaissances sur le thème.
• Faire observer les deux portraits et leur demander
Solutions d’identifier Ésope et Jean de La Fontaine.
On apprend que le créateur de la fable – genre littéraire très • Demander aux élèves s’ils connaissent d’autres
ancien – est un esclave grec nommé Ésope. fabulistes célèbres, originaires de leur pays
On découvre aussi les éléments caractéristiques de la fable : notamment, et leur proposer de faire des
– genre dialogué, contenant toujours une note d’humour. recherches sur Internet.
– ses personnages sont en général des animaux. • Lors du cours suivant, par groupes de 2, les
– la fable se finit systématiquement par une morale. élèves feront une synthèse des informations
On apprend enfin que les fables d’Esope ont été reprises recueillies, en une dizaine de minutes, puis
de nombreuses fois et par différents auteurs, à travers présenteront leur travail au groupe-classe.
les siècles. En France, c’est Jean de la Fontaine qui les a
popularisées.
2
• Faire remarquer aux élèves que s’intéresser à la • Laisser aux élèves quelques minutes pour réaliser
culture du pays dont on étudie la langue et à la l’activité, puis mettre en commun et corriger.
connaissance élémentaire du patrimoine culturel • Ensuite, demander aux élèves de réfléchir à la
européen sont des attitudes qui relèvent de la morale qui leur semble la plus juste et pourquoi.
compétence clé « Sensibilité et expression Interroger le groupe-classe collectivement,
culturelles » et qu’apprendre à rechercher des en faisant une sorte de sondage : « Qui pense
informations est une aptitude qui relève de la que la morale a) est la plus juste ? » Les élèves
compétence clé « Compétence numérique ». qui auront levé la main devront justifier leur choix.
Faire de même pour les trois autres.
2 Observe et retrouve la morale de chacune
de ces fables de Jean de la Fontaine. 3 Cette fable est très connue ! À deux,
observez l’illustration et résumez
Comprendre des morales de fables et les mettre en relation l’histoire.
avec l’illustration correspondante.
Résumer une fable à partir de l’observation d’illustrations
Solutions et en mobilisant sa culture générale.
1. Le Lièvre et la Tortue ➞ b. Solutions possibles
2. Le Lion amoureux ➞ a.
Cette fable met en scène un corbeau perché sur une
3. Le Loup et l’Agneau ➞ d.
branche, avec dans le bec un fromage et un renard, au pied
4. Le Lion et le Rat ➞ c.
de l’arbre, attiré par l’odeur du fromage. Le renard met en
pratique un stratagème pour s’approprier le fromage : il va
• Préciser aux élèves ce qu’est une morale.
flatter le corbeau, lui suggérer de chanter, pour que celui-ci,
➞ C’est une phrase courte qui conclut une fable
sans s’en rendre compte, ouvre bien grand son bec et laisse
et dont on peut tirer un enseignement moral,
tomber sa proie à ses pieds. Ce plan fonctionne et le renard
une leçon de vie à retenir.
récupère le fromage !
• Faire lire les quatre morales proposées et
demander aux élèves d’essayer de les expliquer. • Cette activité préliminaire vise à tester la culture
– « Amour, amour, quand tu nous tiens, on peut générale des élèves en matière de fables (il s’agit
bien dire : Adieu prudence ». ➞ Ça signifie ici de la fable Le Corbeau et le Renard) et par
que lorsqu’on est amoureux, on est prêt à tout ailleurs, à les sensibiliser à son histoire, qui sera
pour l’être aimé, même à faire des choses travaillée dans l’activité 4.
nuisibles pour nous… parce que l’amour • Faire décrire les trois illustrations globalement :
fait perdre la raison ». Quels sont les deux animaux présents sur
– « Rien ne sert de courir ; il faut partir à point. » les trois vignettes ? ➞ Un corbeau et un renard ;
➞ Dans la vie, il faut faire les choses au le corbeau est perché sur la branche d’un arbre
moment opportun et ne pas essayer de les faire et le renard est au pied de cet arbre.
après en se précipitant, parce qu’il sera trop • Faire décrire chaque vignette plus
tard. spécifiquement : Que voit-on sur chaque
– « On a souvent besoin d’un plus petit que vignette ? ➞ Sur la première, le corbeau tient
soi. » ➞ Il ne faut pas mépriser les gens d’une dans son bec quelque chose. C’est peut-être
condition (sociale) inférieure car un jour, il se un aliment : du pain, du beurre, du fromage…
peut qu’on ait besoin d’eux, que leur aide nous Sur la deuxième, le corbeau a le bec grand ouvert
sauve d’une situation difficile. et il a laissé tomber son aliment aux pieds
– « La raison du plus fort est toujours du renard. Sur la troisième image, l’oiseau
la meilleure. » ➞ Il est plus facile d’avoir raison regarde le renard qui semble très content
quand on est grand et fort que lorsqu’on est d’avoir ramassé l’aliment.
petit, parce qu’on peut imposer sa loi, grâce • Demander aux élèves s’ils connaissent
à son avantage physique. cette fable. Si oui, ne pas dévoiler son titre
• Ensuite, faire décrire rapidement les dessins et lire pour l’instant.
les titres des fables correspondantes. • Constituer des groupes de 2 et expliquer
– Dessin 1 ➞ Un lièvre court derrière une tortue, que le résumé se fera en trois étapes,
qui semble avoir passé une ligne d’arrivée. puisqu’il y a trois images et qu’ils devront préciser
– Dessin 2 ➞ Un lion est en train de se laisser, pourquoi le corbeau fait tomber son aliment.
par amour, couper les griffes par une demoiselle. Laisser environ 10 minutes de préparation.
– Dessin 3 ➞ Un loup retient de force un agneau • Donner la parole aux différents groupes
et paraît sur le point de le dévorer. et corriger rapidement l’oral.
– Dessin 4 ➞ Un grand lion pris au piège
et un rat qui coupe la corde avec ses dent.
Je lis et je découvre

2
• Une fois les productions entendues, donner • Faire répondre aux questions b. et c. par groupes
la parole aux élèves qui avaient déclaré connaître de 2 en une dizaine de minutes.
la fable et les laisser expliquer pourquoi, – Pour les guider (question b.), leur conseiller
à leur avis, le corbeau fait tomber son aliment. de regarder les temps verbaux, le vocabulaire
Préciser que la prochaine activité va permettre et la structure des vers.
de vérifier s’ils ont raison ou non. – Faire rappeler ce qu’est une rime en poésie
➞ C’est lorsqu’on a la répétition d’un même
4 Lis la version de Jean de La Fontaine. son à la fin de deux ou plusieurs vers.
a. Est-ce que tu comprends le sens • Mettre en commun les réponses et corriger
général ? avec le groupe-classe.
b. La langue du XVIIe siècle est-elle la
même qu’aujourd’hui ? 5 Associe chaque mot à son synonyme.
c. Quels mots riment entre eux ?
Éclaircir le vocabulaire clé, pour une compréhension plus fine
Comprendre une fable dans sa globalité et repérer les différen- de la fable.
ces entre le français du XVIIe siècle et le français moderne.
Solutions
Solutions a. chant = ramage
a. Réponse libre. b. attiré = alléché
b. Non, la langue du XVIIe siècle est un peu différente. Elle c. prise = proie
utilise des temps verbaux, du vocabulaire et des structures d. plumes = plumage
qui sont moins employés dans le français moderne.
– Utilisation du passé simple : « tint à peu près ce • Faire lire les mots de la fable et les synonymes
langage » ; « Le Renard s’en saisit et dit » ; « Le à associer.
Corbeau jura », temps devenu obsolète dans le français • Proposer aux élèves de relire le poème pour
courant oral. repérer les mots à définir. Comme ils ne
– Utilisation de mots tels que « ramage », « alléché », « se les connaissent pas, leur donner quelques
rapporter à », « Maître », qui sont plus soutenus et moins indications pour les aider à répondre :
usités dans le français moderne. – repérer les mots appartenant au même champ
– Utilisation de structures plus complexes : « Maître lexical : plumage et plume ; proie et prise.
Corbeau, sur un arbre perché », « Maître Renard, par – observer la catégorie grammaticale des mots
l’odeur alléché ». Ici, la syntaxe normale est inversée. restants : alléché et attiré sont des participes
On dirait en français moderne : « Maître Corbeau, passés ; ramage et chant sont des noms.
perché sur un arbre », « Maître Renard, alléché • Ensuite, les laisser répondre individuellement.
par une odeur » … • Mettre les réponses en commun et procéder
– Utilisation d’une métaphore : « Vous êtes le Phénix à la correction.
des hôtes de ces bois ». Le corbeau est comparé à un
oiseau fabuleux, mythique qui est sensé renaître de ses 6 Retrouve les vers qui signifient…
cendres. a. Le corbeau est très content d’entendre
c. – perché / alléché – bois / joie cela.
– fromage / langage – voix / proie b. Les gens qui font des compliments
– corbeau / beau – écoute / doute profitent des personnes qui les écoutent.
– ramage / plumage – confus / plus c. Vous êtes le plus bel habitant de la
forêt.
• Faire lire le poème individuellement et laisser le Élucider le sens de certains vers, en vue de comprendre
temps aux élèves de s’en imprégner. la morale de la fable.
• Faire répondre à l’item a), pour tester la
compréhension globale de la fable. ➞ Qu’est-ce Solutions
que le corbeau tenait dans son bec ? Qu’est- a. À ces mots, le corbeau ne se sent pas de joie.
ce que le renard voulait ? Qu’est-ce qu’il a fait b. Apprenez que tout flatteur
pour l’avoir ? Pourquoi le corbeau laisse tomber Vit aux dépens de celui qui l’écoute.
l’aliment ? Laisser les élèves s’exprimer. c. Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois.
• Revenir sur les propositions d’histoires suggérées
par les élèves dans l’activité 3. Demander si • Faire remarquer que cette activité va aider à
certaines versions correspondent à l’histoire réelle. comprendre la morale de la fable.
• À ce stade, faire relire le poème à voix haute • Laisser quelques minutes aux élèves pour la
et faire remarquer que c’est la meilleure façon réaliser, individuellement.
d’en apprécier le rythme et la musicalité. • Mettre les réponses en commun et corriger.
2
7 Quelle est la morale de cette fable ?
Est-elle encore valable aujourd’hui ? Atelier Demander
Dégager la morale de la fable et porter un jugement sur celle-ci.
Solutions
d’écriture des informations
1 Lis ces deux courriers. Qui écrit à qui,
La morale de la fable est : à quel sujet, pourquoi ?
« Apprenez que tout flatteur
Lire et comprendre deux lettres de demande d’informations
Vit aux dépens de celui qui l’écoute. »
pour en dégager les éléments caractéristiques.

Solutions possibles Solutions


Cela signifie que le mensonge est une arme communément Texte 1
utilisée par les êtres humains, pour obtenir ce qu’ils désirent. – L’auteur : Sarah
Il faut donc se méfier des flatteurs, qui souvent ne sont – La destinataire : Florence
pas honnêtes. Mais aussi de soi-même, de son orgueil, qui – Le sujet : la garde des petits frères de Florence, Titien et
aime être flatté. En effet, le menteur ou flatteur a du succès Noël, après l’école
seulement si notre ego est sensible à ses propos. – L’objectif de la lettre : Sarah se porte volontaire pour
La nature humaine n’a pas vraiment changé depuis le XVIIe s’occuper des enfants, tous les jours, après l’école.
siècle. Les hommes continuent de mentir pour obtenir ce Texte 2
qu’ils veulent… et nous sommes toujours sensibles à la – L’auteur : Martial Laplace
flatterie. La fable de La Fontaine reste donc d’actualité ! – Le destinataire : « Monsieur ». Il n’est pas clairement
identifié. C’est sans doute une personne de l’administration
• Par groupes de 2, faire expliquer la morale du lycée
de la fable et indiquer les vers correspondants – Le sujet : les bourses pour la formation BAFA
dans le texte. – L’objectif : Martial veut savoir quelles sont les conditions
• Mettre en commun avec le groupe-classe pour être boursier, les pièces officielles à fournir pour en
et corriger. faire la demande et s’il existe aussi des bourses pour la
• Passer ensuite à la deuxième question « Cette spécialité de moniteur de ski.
morale est-elle encore valable aujourd’hui ? ».
Laisser les élèves s’exprimer en grand groupe • Bien insister sur les éléments à repérer :
et justifier leurs propos en donnant des exemples. – l’auteur(e) de la lettre : qui écrit ?
– le / la destinataire de la lettre : à qui ?
Vidéo « Le Corbeau et le Renard ».
– le thème de la lettre : à quel sujet ?
Exploitation, transcriptions et solutions : voir
– l’objectif de la lettre : pourquoi ?
en annexes de ce Guide pédagogique (pp. 276,
• Faire lire les deux lettres à voix haute et diviser
283 et 281).
la lecture.
• Éclaircir rapidement le vocabulaire difficile.
Texte 1 :
– jeune fille au pair = jeune fille qui s’occupe
d’enfants, en contrepartie d’une rémunération
économique et parfois de l’hébergement,
si la jeune fille est au pair à l’étranger.
– faire l’affaire = convenir
– se débrouiller = être à l’aise
Texte 2 :
– une bourse = somme d’argent concédée
par l’État à un élève, pour pouvoir étudier
– un bousier = personne qui reçoit cette aide
économique
– une pièce à fournir = papier / document
à présenter
• Faire travailler les élèves par groupes de 2
et les laisser relire les textes afin de faire l’activité.
• Mettre en commun avec le groupe-classe
et corriger.
• Insister sur le fait que ces quatre éléments sont
récurrents et qu’il faut les mentionner dans toute
lettre ou toute demande d’informations.
Je lis et je découvre

2
2 Relève les différences entre les styles b. Quel genre de questions on utilise pour demander
familier et formel. Comment chacun… des informations : directes / indirectes ?
a. s’adresse à son interlocuteur ? c. Quel genre de phrases pour faire référence
b. introduit ses questions ? à la réponse attendue : formelle / informelle ?
c. parle de la réponse attendue ? d. Quelle formule pour terminer la lettre et dire
d. prend congé ? au revoir ?
• Insister sur le fait qu’en termes d’écriture, les
Différencier deux types de lettres : formelle et informelle.
différences entre les deux registres sont claires
Identifier leurs caractéristiques propres.
et que le but de cette activité est de les faire
Solutions ressortir.
a. Texte 1 : • Faire travailler les élèves par groupes de 2
La formule d’appel utilisée est familière : Chère Florence. pendant environ 10 minutes.
Sarah appelle la destinataire de la lettre par son prénom • Faire une mise en commun, puis corriger.
et lui manifeste son affection avec l’adjectif Chère. De
plus, Sarah tutoie Florence : Je ne sais pas si tu as pensé 3 Choisis un modèle et rédige une demande
à moi… / Tu sais que je me débrouille bien… Ça montre d'informations précise, utile pour toi.
qu’elles se connaissent et ont des rapports informels. Écrire une lettre de demande d’informations, d’après un modèle
Texte 2 : précis.
Martial Laplace utilise Monsieur pour s’adresser à son
destinataire et le vouvoie tout au long de la lettre : Je vous
Solutions possibles
écris pour… / Je vous remercie… Ces deux personnes Bonjour Madame,
ne se connaissent pas ou peu et correspondent dans Je viens de voir une affiche au lycée sur les séjours
le cadre d’une relation professionnelle. Ils ont donc des linguistiques que vous organisez cet été à l’étranger. Je suis
rapports formels. vraiment très intéressé par ce projet et vous écris pour avoir
b. Texte 1 : plusieurs renseignements complémentaires à ce sujet. Je
Sarah pose des questions à Florence au style direct, ce qui voudrais tout d’abord vous demander combien de temps va
montre leur degré de familiarité : Que penses-tu de ma durer ce séjour et quel sera son coût et enfin, s’il est ouvert
proposition ? à tous les lycéens ou s’il y a des conditions spéciales. Pour
Texte 2 : finir, j’aimerais savoir quelles pièces je dois fournir pour faire
Martial Laplace pose des questions à son interlocuteur au ma demande et comment je peux m’inscrire.
style indirect, pour être plus poli. Ses questions commencent Je vous remercie d’avance de votre réponse.
donc par un verbe introducteur : Je vous écris pour vous Bien cordialement,
demander… / J’aimerais aussi savoir s’il y a… Luc Pithivier
c. Texte 1 :
J’attends votre réponse avec impatience !  • Expliquer aux élèves que c’est à eux maintenant
Sarah n’hésite pas à faire pression sur Florence de rédiger une lettre de demande d’informations,
pour avoir une réponse au plus vite. utile pour un projet à venir.
Texte 2 : • Rappeler les éléments essentiels à prendre en
Je vous remercie d’avance pour votre réponse. compte :
Martial, lui, utilise une formule de politesse toute faite – les quatre informations à signaler absolument :
et neutre, dans laquelle n’est manifestée aucune volonté l’auteur de la lettre (Qui écrit ?), le / la
d’obtenir une réponse rapide, même si c’est le cas. destinataire (À qui ?), le sujet de la lettre
En plus, il remercie à l’avance pour cette réponse. (À quel sujet ?) et son objectif (Pourquoi ?)
d. Texte 1 : – le choix du registre (formel ou informel) et
Sarah utilise la formule informelle Grosses bises. l’importance de conserver le même du début
Texte 2 : à la fin. Inviter les élèves à revoir les réponses
Martial, lui, utilise la formule de politesse données à l’activité 2, pour réactiver les
Bien cordialement. caractéristiques de l’un et l’autre registre.
• Laisser entre dix et quinze minutes de préparation.
• Demander aux élèves à quel registre appartient • Faire lire les productions devant le groupe-classe.
chaque lettre. ➞ Le texte 1 est standard / • Relever les productions en fin de séance, en vue
familier ; le texte 2 est formel. d’une correction plus personnalisée.
• Faire lire la consigne et les items à identifier • Faire remarquer aux élèves que s’exprimer
et s’assurer de leur compréhension : dans la langue d’apprentissage en respectant les
a. Quelle formule est utilisée au début de la lettre règles de la bienséance est une aptitude
pour établir le contact ? / L’auteur a-t-il recours qui relève de la compétence clé
au vouvoiement ou au tutoiement ? « Compétences sociales et civiques ».
2
Dictée Écoute et écris.
J’écoute, j’écris Passer de l’oral à l’écrit en appliquant les stratégies acquises.

On écrit c, ç, s, sc, ss ou t(i) ? Transcription et solutions CD mp3 : 29


Relève dans les courriers tous les mots qui Notre cerveau est fabuleux.
contiennent le son [s]. Classe-les selon leur graphie Il gouverne nos émotions, nos réactions et nos pensées.
Il progresse à tout âge et ses possibilités sont presque
et cherche d’autres exemples.
sans limites.
Contrairement aux idées reçues, nous utilisons beaucoup
Réfléchir sur les différentes graphies du son [s] plus que 10 % de son potentiel.
et les conditions de leur réalisation.
Le sommeil augmente les capacités d’apprentissage.
Solutions Le manque d’interactions sociales et le manque
– c : lycée, pièces officielles, remercie, d’avance, annonce, d’oxygène appauvrissent nos capacités cognitives.
spécialité, Florence, Laplace Soyons sympathiques, socialisons-nous et faisons
Autres exemples : cerise, recette du sport, notre cerveau se conservera mieux !
– ç :
• Expliquer aux élèves qu’ils vont devoir transcrire
Autres exemples : ça, garçon, commerçant, fiançailles
un texte enregistré, dont l’objectif est de vérifier
– s : sais, surtout, pensé, serai, sont, bourse, boursier,
s’ils sont capables de réutiliser les règles
Monsieur, spécialité, ski, si, réponse, Sarah
orthographiques tout juste apprises et d’écrire
Autres exemples : savon, sous, souris, sage
correctement les différentes graphies du son [s].
– sc : sciences politiques
• Les dictées sont en général source d’angoisse
Autres exemples : scie, scier, scène, scénario
pour les élèves. Le professeur devra donc les
– ss : grosses, aussi
mettre en confiance et les rassurer. Ils n’auront
Autres exemples : professeur, progresser, ressembler
qu’à appliquer leurs connaissances récemment
– t-i : formation, la condition, Martial
acquises, en prenant bien le temps d’analyser,
Autres exemples : nation, situation
pour chaque cas, la nature grammaticale
du mot. Préciser aussi que la plupart des mots
• Proposer éventuellement aux élèves de faire un
sont familiers et ont déjà été vus, soit à ce niveau,
tableau pour réaliser l’exercice.
soit dans les précédents.
• Leur laisser quelques minutes pour relever toutes
• Procéder à une première écoute intégrale
les graphies du son [s] dans les deux courriers,
du texte pour que les élèves s’en imprègnent bien
puis pour mettre leurs réponses en commun,
et en comprennent le sens global.
par groupes de 2.
• Faire écouter ensuite l’enregistrement phrase
• Faire observer les exemples et déduire dans
par phrase, autant de fois que nécessaire,
quel contexte on utilise l’une ou l’autre graphie
pour qu’ils aient le temps de tout écrire et surtout
du son [s]. ➞ On utilise…
de réfléchir aux règles.
– c : devant les voyelles fermées i et e
• Laisser un temps de relecture, avant la correction
– ç : devant les voyelles ouvertes o, a, et u
collective. Lors de cette étape corrective,
– s : en début de mot ou après une consonne
le professeur analysera les erreurs commises
(penser, bourse, Monsieur, réponse)
et s’assurera que les élèves les comprennent.
– sc : souvent en début de mot, devant
En effet, la prise de conscience de ses propres
les voyelles i ou e (sciences, scène)
erreurs est fondamentale pour pouvoir progresser.
– ss : en milieu de mot et entre deux voyelles
(aussi, grosses)
– t : devant la voyelle i. Cette règle fonctionne
pour tous les mots terminés par le son [iõ]
(nation, situation) ou certains mots terminés
par le son [iɛl] (événementiel ; potentiel),
mais qui restent assez rares.
Je joue et je révise Révision

Je révise
Z Livre de l’élève, p. 28
1. Expressions
imagées
On utilise parfois des animaux pour parler
des qualités et des défauts. Relie chaque
expression à l’explication correspondante.
Comprendre des expressions imagées et en déduire le sens.
Solutions
1. Il a un caractère de cochon. ➞ c. Il a mauvais caractère.
2. Il est rusé comme un renard. ➞ g. Il est très malin.
3. Il a une langue de vipère. ➞ e. Il dit des choses méchantes.
4. Il a une mémoire d’éléphant. ➞ d. Il n’oublie rien.
5. Il est doux comme un agneau. ➞ a. Il est très gentil.
6. Il est têtu comme une mule. ➞ h. Il est extrêmement obstiné.
7. Il est bavard comme une pie. ➞ f. Il parle beaucoup.
8. Il est fier comme un paon. ➞ b. Il est orgueilleux.

• Expliquer que très souvent, pour décrire


le caractère des gens, on utilise des expressions
dans lesquelles on les compare à une
caractéristique propre à un animal.
Rebrassage : réutiliser certains contenus • Faire lire la liste des expressions imagées
de l’unité dans un contexte plus ludique : et demander à chaque fois si le nom de l’animal
les adjectifs de caractère, les expressions est clair. Certains sont déjà connus (un cochon,
imagées avec des noms d’animaux. un renard, un éléphant, un agneau) et d’autres
pas (une mule, une pie), dans ce cas, aider
les élèves à les comprendre.
Compétences clés • Faire lire la liste des explications. Éclaircir
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler le vocabulaire qui éventuellement poserait
la capacité de lecture, d’observation problème.
et de compréhension. Mobiliser sa mémoire. • Laisser quelques minutes aux élèves pour faire
S’impliquer dans son apprentissage. l’activité, individuellement.
∙ Compétence sociales et civiques : • Corriger avec le groupe-classe et demander
aux élèves s’il existe des expressions semblables
S’intéresser aux autres et respecter
ou équivalentes dans leur langue maternelle, pour
leur caractère.
décrire le caractère des personnes. Peut-être
∙ Sensibilité et expression culturelles : en connaissent-ils d’autres ? Leur demander
découvrir des expressions imagées, éventuellement s’ils se reconnaissent dans une ou
d’usage courant. plusieurs de ces expressions. Les laisser s’exprimer.
2
2. Te donnes-tu les
• En conclure que, grâce à ce test, les élèves
pourront déterminer une caractéristique de leur
profil psychologique, à savoir s’ils luttent de

moyens de réaliser toutes leurs forces pour réaliser leurs rêves ou


s’ils font confiance à la chance.

tes rêves ?
• Faire lire à voix haute les cinq questions du test
ainsi que les propositions. Les élèves feront le
test en même temps, ce qui permettra ainsi
Pour atteindre tes objectifs, es-tu plutôt d’expliquer au fur et à mesure le vocabulaire
du genre à soulever des montagnes ou à difficile. Pour les proverbes :
compter sur ta bonne étoile ? Pour le savoir, – Qui vivra verra = On ne sait jamais ce que
fais ce test ! l’avenir peut nous réserver ; la seule solution,
c’est de vivre pour le savoir.
Comprendre un test de personnalité et revoir quelques adjectifs – On n’a rien sans rien = Dans la vie, on n’a rien
décrivant le caractère. sans faire d’efforts.
Solutions – Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras =
Il vaut mieux se contenter d’une chose
Les interprétations du test se trouvent dans le Livre
qu’on possède réellement, plutôt que de croire
de l’élève, p 28.
en la promesse de quelque chose de mieux
qu’on n’est pas sûr d’obtenir.
• Faire lire le titre de l’activité (Te donnes-tu les
• Demander aux élèves si ces proverbes leur
moyens de réaliser tes rêves ?) et demander aux
rappellent quelque chose. ➞ Les morales
élèves de l’expliquer. S’ils hésitent, les guider :
des fables de La Fontaine. Faire remarquer
Que signifie « se donner les moyens de faire
que le dernier proverbe est justement l’adaptation
quelque chose » ? ➞ Cela veut dire faire tout
de la morale d’une de ces fables, Le petit Poisson
ce qu’on peut pour atteindre un objectif.
et le Pêcheur.
Faire reformuler le titre. ➞ Est-ce que tu fais tout
• À la fin du test, laisser quelques minutes aux
ce que tu peux pour réaliser tes rêves ?
élèves pour faire les calculs, puis faire lire les
• Expliciter les expressions de la consigne
résultats du test par différents élèves à voix haute.
susceptibles de poser problème :
• Demander d’expliquer les adjectifs dilettante
– soulever des montagnes = vaincre n’importe
(masc. et fém.), fonceur, pragmatique.
quel obstacle
• Sonder le groupe-classe : Qui est dilettante ?
– compter sur sa bonne étoile = compter sur la
fonceur ? pragmatique ? ; leur demander
chance.
s’ils sont d’accord avec les résultats du test.
Bilan Évaluation
oral
Des amis bien différents !
Z Livre de l’élève, p. 29
Pour commencer...
• Présenter ce Bilan oral comme une évaluation
formative, c’est-à-dire comme l’occasion de
vérifier ce qu’on a appris et de réviser les points
essentiels : il s’agit d’impliquer l’élève dans son
itinéraire d’apprentissage.
• Le contexte et l’illustration seront des appuis à la
compréhension.
• Mettre les élèves en confiance. Indiquer que
chaque activité reprend un des objectifs
communicatifs annoncés en page d’ouverture
ou certains points grammaticaux. Faire lire les
intitulés en bleu, sous chaque activité, pour que
les élèves découvrent l’ensemble des points qui
seront testés dans ce bilan. Signaler, au passage,
le nombre de points attribués à chaque activité.
• Présenter les quatre personnages autour
desquels s’organiseront toutes les activités :
Daniel, Bérénice, Flora et Manu.
• Faire remarquer aux élèves que s’auto-évaluer
est une attitude qui relève de la compétence clé
« Apprendre à apprendre ».

Parler de la personnalité
de quelqu’un.
Évaluation des contenus de l’unité : actes
de parole et contenus associés. 1 Voici 4 copains qui se sentent bien
ensemble… Quelle personnalité se cache
Matériel : derrière leur sourire ? Donne 2 traits
• CD mp3, piste 30. de caractère pour chacun et précise
• Cahier d’activités : en expliquant leur comportement.
– Bilan écrit, p. 28 ; Vers le Delf B1 :
compréhension de l’oral, p. 70.
Solutions possibles
– CD mp3, piste 46. – Daniel est créatif et idéaliste. Il écrit et compose des
– Transcriptions, p. 98 du Guide pédagogique. chansons à la guitare, où il imagine un monde meilleur,
– Solutions, pp. 253 et 273 du Guide sans guerres, humaniste et solidaire.
pédagogique. – Flora est intrépide et persévérante. Elle n’a jamais peur
de rien. Quand elle a un objectif en tête, elle fonce pour
l’atteindre et ne baisse jamais les bras, même si parfois,
Compétences clés c’est difficile. Elle fait beaucoup de sport, de la course, ça
∙ Apprendre à apprendre : s’auto-évaluer en fin l’aide à développer son endurance.
d’apprentissage. Mobiliser ses connaissances – Bérénice est très sociable. Elle a donc beaucoup d’amis !
et les réutiliser. Développer son sens de l’écoute Elle passe son temps à faire les magasins, pour leur offrir
et de l’observation. de petits cadeaux par chers ! Ça lui fait plaisir. Elle est très
généreuse !
∙ Compétences sociales et civiques : participer – Manu est le plus discret du groupe. Il ne parle pas
aux activités en binôme et respecter la parole beaucoup, mais il sait écouter ses amis et il est en général
d’autrui. Prendre de l’assurance à l’oral. de très bon conseil quand ils ont des problèmes. C’est
vraiment un gars très cool !

• Faire lire la consigne et insister sur ce qui va


être évalué ici : la capacité des élèves à décrire
le caractère de quelqu’un et à justifier leurs
réponses.
2
• Avant de commencer, demander au groupe- Utiliser des pronoms possessifs.
classe de décrire, en un mot, le look des quatre
copains. Cela permettra de commencer à 3 Réponds en utilisant un pronom
réfléchir sur leurs traits de caractère, certainement possessif.
exprimés en partie par leurs vêtements. Solutions
➞ Daniel a un look romantique, bohème. / Flora
a. Bérénice, c’est ton sac ? Oui, c’est le mien.
a un look urbain, sportif. / Bérénice a un look
b. Daniel, Bérénice, ils sont à vous ces tickets de cinéma ?
BCBG. / Manu a un look de rockeur.
Non, ce ne sont pas les nôtres.
• Laisser quelques minutes de réflexion aux élèves,
c. Cette ceinture, c’est la ceinture de Manu ? Ah oui, c’est la
puis leur donner la parole, un par un. Ils doivent
sienne.
faire des phrases complètes et essayer de les
d. Ce sont les affaires de Manu et Flora ? Oui, ce sont bien
connecter entre elles, pour que la présentation
les leurs.
soit fluide.
e. Ces lunettes, ce sont les lunettes de Daniel ? Oui, ce sont
les siennes.
Exprimer l’appartenance.

2 Ces jeunes ont perdu plusieurs de leurs • Faire lire les différents items.
affaires… Observe les photos. À qui est • Laisser aux élèves une minute pour répondre.
chaque objet ? Pose des questions, ton / • À la fin, faire une correction collective.
ta camarade répond.
Décrire quelqu’un.
Solutions possibles
– À qui sont ces baskets ? 4 Daniel a rencontré quelqu’un
– Ces baskets ? Elles sont à Flora ! d’un peu bizarre, mais très intéressant.
– Tu en es sûr ? Décris cette personne en utilisant
– Ah oui, ce sont les siennes. Elle est hyper sportive. les expressions suivantes.
– Et ce petit sac, il est à qui ? plutôt • être comme • ressembler •
– Il est à Bérénice. Elle est très coquette. C’est le sien, je parie. avoir l’air • on dirait
– C’est à qui ces drôles de lunettes ? Elles sont à Daniel, non ?
– Oui, oui, ce sont les siennes. Solutions possibles
– Et cette ceinture hyper cool, elle est à qui ? – Eh Manu, tu sais quoi ? L’autre jour, j’ai rencontré un gars
– Elle est à Manu je crois. Attends… Fais voir… Oui, c’est à un concert qui m’a dit qu’il te connaissait.
la sienne. – Ah oui ? Il est comment ?
– Ben, il a un style plutôt bizarre… Il porte des vêtements
• Avant de faire jouer les dialogues par groupes noirs, du maquillage noir et il a de longs cheveux noirs…
de 2, indiquer les modalités de l’échange et les Honnêtement, on dirait un vampire ! Il ressemble à Tom
contraintes : un élève posera deux questions, Cruise, dans « Entretien avec un vampire ! » Mais il a l’air
concernant deux objets différents ; l’autre super intéressant ! On a parlé musique toute la soirée.
indiquera à qui ils appartiennent, en étayant ses Il est comme moi : lui aussi, il compose et écrit ses
réponses si possible. Ensuite, ils inverseront les chansons !
rôles et s’occuperont des deux objets restants. – Ah, je crois savoir qui c’est ! Il ne se fait pas appeler Gomez
• Faire réaliser l’activité et passer dans les rangs Adams par hasard ?
pendant ce temps-là.
• À la fin, faire dire aux élèves les deux structures • Faire rappeler le sens des mots à utiliser et
utilisées pour les questions et les réponses : préciser qu’ils peuvent aussi en utiliser d’autres,
C’est à qui …? / À qui est … ? ➞ Ces baskets mais que ceux-là sont essentiels.
sont à elle (Flora). Ce sont les siennes. • Laisser un temps de préparation pour réaliser
la description.
• Écouter les productions des élèves un par un,
au fur et à mesure qu’ils sont prêts.
Bilan
oral
Solutions possibles
Flora demande à Manu s’il peut venir chez elle samedi.
Raconter des potins.
Manu veut savoir pour quoi faire. Elle lui explique que c’est
5 Flora vient d’apprendre une nouvelle pour l’aider à préparer un exposé de philo parce qu’il est
incroyable. Elle la raconte à Daniel… fort dans cette matière et qu’elle est nulle. Manu lui répond
Complète le dialogue. de ne pas exagérer et ajoute qu’elle a juste un peu de mal.
Il lui conseille de préparer l’exposé d’abord toute seule et lui
Solutions propose de venir ensuite le corriger chez elle. Flora affirme
– Tu sais ce que je viens d’apprendre ? Tu ne vas jamais qu’elle suivra son conseil et lui demande s’il peut passer
me croire ! samedi à 14 h 00. Manu répond qu’il est d’accord. Flora lui
– Quoi ? conseille alors d’arriver à l’heure, pour qu’ils puissent voir
– Eh bien… Le directeur du lycée est un ancien chanteur Fun and Love. Manu veut savoir ce que c’est. Flora lui répond
de rap ! que c’est une série absolument géniale. Manu lui réplique
– Ah bon ? Ça alors ! qu’ils la verront ensemble.
– Et attends, ce n’est pas tout ! Il paraît qu’il continue
à donner des concerts de temps en temps ! • Conseiller aux élèves de bien noter les paroles
de Manu et de Flora pendant l’écoute.
• Laisser quelques minutes pour compléter • Procéder à une première écoute globale,
le dialogue. pour que les élèves se familiarisent avec le thème
• Corriger avec l’ensemble de la classe. de la conversation.
• Lors des deuxième et trois écoutes, faire des
Rapporter des paroles. pauses pour permettre aux élèves de tout noter.
• Laisser dix minutes pour transformer les phrases
6 Écoute et raconte ce que dit Flora du discours direct à l’indirect.
et ce que répond Manu. • Projeter la transcription du dialogue sur le TNI
et corriger avec le groupe-classe.
Transcription et solutions CD mp3 : 30
– Est-ce que samedi tu peux venir chez moi ?
– Chez toi ? Pour quoi faire ?
– Pour m’aider à préparer l’exposé de philo… Toi, tu es
vraiment fort en philo, et moi je suis nulle…
– Toi, nulle ? Non, n’exagère pas… Tu as juste un peu de
mal, c’est tout…
Bon, sérieusement, il vaut mieux que tu le prépares
d’abord… Et moi, je viens juste corriger après…
– D’accord chef, je suivrai ton conseil ! À quelle heure tu
peux venir ? À 14 h par exemple ?
– Ok, 14 h.
– Arrive à l’heure, s’il te plaît ! Comme ça, on aura le
temps après de voir Fun and Love…
– Et… qu’est-ce que c’est Fun and Love ?
– C’est une nouvelle série qui est absolument géniale !
– Ok ! On verra ça ensemble alors !
– Oui !
T âche Intégration des compétences 2
finale
Je mets en scène
Z Livre de l’élève, p. 30 une fable
Pour commencer...
• Faire lire le titre de la tâche finale et demander
aux élèves de décrire la photo.
• Attirer l’attention sur la triple composante de la
tâche : s’approprier (à plusieurs) un texte d’auteur
de façon originale, décider de sa mise en scène
et enfin le représenter devant le groupe classe.
• Préciser que la tâche se réalisera en plusieurs
séances.
• Faire remarquer aux élèves que le développement
d’attitudes créatives correspond à la
compétence clé « Sensibilité et expression
culturelles » et que l’habilité à la planification et à
la gestion de groupes relève de la compétence
clé « Esprit d’initiative et d’entreprise ».

1 Préparation
2 À partir de la fable « Le Corbeau et le
Renard », réfléchissez par petits groupes
à une façon originale de vous approprier
le texte.
Vous pouvez…
• changer le décor.
Réalisation collective. • ajouter d’autres personnages.
• changer un peu le texte ou la morale
Matériel : de l’histoire.
• CD mp3, piste 31. S’approprier le texte de La Fontaine et opérer les changements
textuels adéquats.
Compétences clés • Faire lire par un élève la consigne de l’activité 1
∙ Apprendre à apprendre : organiser son travail. ainsi que les différentes idées proposées.
Les élèves pourront en choisir une ou plusieurs.
∙ Compétences sociales et civiques : participer
• Leur proposer de se remémorer la fable, p. 27,
et collaborer. Écouter et respecter le travail et
et la faire lire à haute voix.
les idées d’autrui.
• Former des groupes de 3, puis laisser les élèves
∙ Esprit d’initiative et d’entreprise : être ca- se consulter pour définir le ou les aspects qu’ils
pable de travailler en groupe. vont transformer.
∙ Sensibilité et expression culturelles : s’ap- • Insister sur le fait qu’ils doivent suivre leurs
proprier une fable de La Fontaine et développer envies et que ce n’est qu’à cette condition qu’ils
sa sensibilité artistique et théâtrale, pour la prendront plaisir à réaliser la tâche finale.
mettre en scène.
T âche
finale 2 Mise en scène
3 Imaginez une façon de représenter
l’histoire. Voici quelques idées !
• Apprenez chacun 3 vers par cœur et
• Demander aux élèves de passer à la phase répartissez-vous dans tous les coins de
créative et passer dans les groupes pour prendre la classe. Chacun déclame sa partie en
connaissance de leur choix et les orienter : enchaînant, comme si une seule personne
– Concernant le changement de décor : parlait.
- Faire définir le nouveau lieu et identifier • Faites plusieurs versions de la fable, en variant
où, dans la fable, il sera mentionné et les tons et les manières de réciter.
éventuellement décrit. • Préparez une lecture chorale par petits
- Passer à la rédaction : opérer les groupes : chaque groupe représente
changements dans le corps de la fable. un personnage.
– Concernant le(s) nouveau(x) personnage(s) :
- Faire réfléchir à sa / leur fonction : Va-t-il / Pour vous inspirer, écoutez cet exemple !
Vont-ils aider le Corbeau ? le Renard ? Préparez le décor, la musique les
En fonction, choisir l’animal qui pourra déguisements si vous en avez… Et répétez !
le mieux correspondre.
Préparer une mise en scène personnelle de la fable.
- Faire réfléchir aussi sur l’impact de son /
leur intervention à la fin de l’histoire
➞ Sera-t-elle la même ? Et la morale,
Transcription CD mp3 : 31
restera-t-elle identique ? LE CORBEAU ET LE RENARD
– À propos du nouveau texte : Maître Corbeau, sur un arbre perché,
- Inventer les répliques de ces nouveaux Tenait en son bec un fromage.
animaux ou alors de nouveaux passages Maître Renard, par l’odeur alléché,
narratifs à intégrer dans la fable. Lui tint à peu près ce langage :
Et éventuellement la morale, si besoin. « Hé bonjour, Monsieur du Corbeau.
- Réfléchir aux passages à retoucher. Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
➞ Quels sont-ils ? (Dialogues ? Sans mentir, si votre ramage
Parties narratives ?) Quelles informations Se rapporte à votre plumage,
supplémentaires vont-ils apporter / Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois. »
changer (descriptives ? d’ordre principal ?) ? À ces mots, le Corbeau ne se sent pas de joie ;
– Si les élèves décident de ne pas transformer Et pour montrer sa belle voix,
le texte original, ils devront s’interroger sur la Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
manière de rendre la fable originale (la façon de Le Renard s’en saisit, et dit :
déclamer les vers ? de se déplacer sur scène « Mon bon Monsieur,
(chorégraphie) ? les costumes ? la musique de Apprenez que tout flatteur
fond accompagnant la lecture interprétée de la Vit aux dépens de celui qui l’écoute.
fable ? plusieurs de ces aspects combinés ? Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute. »
Etc. Le corbeau honteux et confus
• Veiller à ce que les élèves se répartissent Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.
les tâches de rédaction.
• Ensuite, leur suggérer de lire toutes les • Faire lire la consigne et les trois idées
productions et de les faire valider par chaque d’interprétation proposées. Les élèves peuvent
membre du groupe. Sinon, faire les rectifications en choisir une ou en imaginer d’autres.
opportunes. • Faire écouter l’interprétation de la fable
« Le Corbeau et le Renard ».
• Laisser les groupes se consulter pour définir
le type d’interprétation désiré et pour commencer
à répéter. Compter là aussi une bonne séance,
puisqu’en plus de définir leur façon d’interpréter,
les élèves devront consacrer du temps à
la mémorisation de la fable originale ou revisitée.
2
• Passer ensuite à la phase esthétique. Demander En groupe, interpréter sa version revisitée de la fable.
aux élèves : Quand on met en scène un poème,
• Préciser aux élèves qu’après les interprétations,
une fable, une pièce de théâtre, à quels autres
il y aura des discussions autour des spectacles
aspects visuels on doit penser ? ➞ Aux décors,
vus ; c’est pourquoi il est impératif d’être attentif.
aux déguisements, à la musique de fond
• Faire interpréter la fable revisitée, équipe
qui accompagnera la déclamation du texte,
par équipe, en dehors de la classe si possible
aux déplacements des acteurs pour occuper
pour que ça ressemble vraiment à un spectacle
la scène, éventuellement à une chorégraphie.
plutôt qu’à une activité de classe.
• Laisser les élèves se consulter et se mettre
Chaque groupe sera applaudi et félicité pour
d’accord sur tous ces points.
son implication dans la tâche, sa motivation et le
• Leur laisser du temps pour la réalisation
travail réalisé.
des décors, des déguisements, le choix
• De retour en classe, lire la consigne et les items
de la musique et la mise au point de l’occupation
de l’activité 3.
de l’espace.
• Constituer des groupes de 3 ou 4 élèves
d’équipes différentes. Les laisser s’exprimer
3 Représentation
et passer dans les groupes pendant ce temps-là.
4 Surprenez vos camarades avec votre • Mettre en commun avec le groupe-classe
spectacle ! Après les représentations, pour savoir quel spectacle a été le plus plébiscité.
mettez en commun vos impressions ! • Rappeler au groupe-classe que le fait d’écouter
• Quel spectacle est le plus original ? ses camarades et de s’intéresser à leur travail
• Lequel est le plus fidèle à la fable ? relève de la compétence clé : « Compétences
• Lequel est le plus drôle ? sociales et civiques ».
Vers le
Delf B1 J’évalue mes compétences

Pour commencer...
• Informer les élèves que les activités de
Z Livre de l’élève, p. 31 compréhension orale et écrite suivantes serviront
à vérifier s’ils ont bien assimilé les contenus des
unités 1 et 2 et les prépareront aux évaluations,
voire aux examens du DELF scolaire lui-même.
• Les rassurer en leur disant que même si les
activités sont présentées sous la forme du DELF,
rien d’inconnu ne leur sera demandé et qu’ils
auront le temps de tout faire.
• Attirer aussi leur attention sur le fait que chaque
compétence sera évaluée sur 10 points et que
l’ensemble de l’épreuve sera noté sur 40.
• Ces évaluations sont très utiles car elles guideront
élèves et professeur dans le choix d’éventuelles
actions de soutien.
• Pour la correction, le professeur pourra choisir de
la faire à la fin de chaque exercice ou compétence,
ou après avoir terminé toutes les épreuves.
• Faire remarquer aux élèves que s’auto-évaluer,
réutiliser ses acquis dans un autre contexte et
réviser sont des aptitudes qui correspondent à la
compétence clé « Apprendre à apprendre ».

Compréhension de l’oral 10 points


• Faire remarquer aux élèves que cette activité
va permettre d’évaluer leurs capacités de
Évaluation (formative et sommative) des contenus compréhension d’un document du meme genre
des unités 1 et 2, sur le modèle des épreuves que ceux étudiés en classe.
de compréhension orale et écrite du DELF scolaire. • Leur expliquer qu’ils vont devoir faire deux activités
de compréhension orale, portant sur un document
Matériel : enregistré, en rapport avec les unités 1 et 2.
• CD mp3, piste 32. • Expliquer aux élèves qu’ils entendront deux
fois le document et qu’une pause sera réalisée
Compétences clés entre chaque écoute pour pouvoir répondre aux
questions.
∙ Apprendre à apprendre : mettre en pratique
les stratégies de compréhension acquises en 1 Lis les questions, puis écoute et réponds.
classe et mobiliser ses savoirs et savoir-faire a. Qui parle à qui ? Où sont ces
pour réaliser avec succès les activités propo- personnes ?
sées. Évaluer son travail. b. Quel est le sujet traité ?

Transcription CD mp3 : 32
– Bonjour, chers auditeurs ! Aujourd’hui, nous recevons
le docteur Gibert, éminent spécialiste des peurs et des
angoisses. Docteur, pouvez-vous nous expliquer la
différence entre peur et phobie ?
– Il ne faut pas confondre une peur simple et une phobie.
Une phobie est beaucoup plus importante qu’une
simple peur. La peur est normale. Tout le monde a peur.
– Qu’est-ce que c’est exactement, une phobie ?
– C’est un comportement sans raison apparente qui peut
rendre la vie impossible. On ne connaît pas leur origine
mais les phobies traduisent une angoisse intérieure
inconsciente.
Vers
le Delf
Évaluation sur les compétences de compréhension B1
d’après le DELF scolaire
– Quelles sont les phobies les plus fréquentes ? Compréhension des écrits 10 points
– Il y en a de toutes sortes : les plus fréquentes sont les
phobies des animaux, des insectes, la peur de la foule, 3 Lis le texte A et réponds.
qu’on appelle agoraphobie, et la peur des espaces a. Trouve un titre à ce texte.
fermés, qu’on appelle claustrophobie. b. Que pensent les spécialistes ?
– Quel conseil donnez-vous à quelqu’un qui souffre c. Que pensent les filles ? Et les
d’une phobie ? garçons ? Et l’ensemble des élèves ?
– D’abord dédramatiser, ne pas lui donner trop
d’importance, puis en parler à des personnes de
Solutions
confiance, ou encore consulter un spécialiste si on veut a. Solution possible : « Pour ou contre la mixité à l’école ? »
identifier ce qui se cache derrière. b. Les spécialistes pensent que la mixité à l’école n’est pas
bonne pour les résultats scolaires et que ceux-ci seraient
Solutions bien meilleurs si on séparait filles et garçons.
c. Les filles pensent que cette théorie est peut-être vraie en
a. Il s’agit d’une émission de radio : les personnes se trouvent ce qui concerne les notes, mais fausse pour ce qui est de
donc en studio. On entend d’une part la présentatrice et l’apprentissage de la vie. Les garçons sont pour la mixité
d’autre part, l’invité du jour, le docteur Gibert. scolaire qu’ils considèrent comme un droit. Ils estiment
b. Les peurs et les phobies. aussi que l’ambiance en classe est bien meilleure si filles
et garçons sont ensemble.
• Laisser lire les questions avant de mettre Globalement, filles et garçons pensent qu’ils seraient bien
l’enregistrement. moins motivés si on les séparait.
• Avertir les élèves que, bien que cette première
activité d’écoute soit générale, il est essentiel • Laisser suffisamment de temps pour réaliser
de rester attentifs et concentrés du début à la fin, l’activité individuellement.
puisqu’elle constitue aussi une préparation
au second questionnaire, plus détaillé. 4 Lis le texte B et réponds.
• Procéder à la première écoute et laisser cinq a. Quelles sont les qualités que Germain
minutes aux élèves pour rédiger leurs réponses. admire en général ?
b. Et chez son amie, qu’est-ce qu’il
2 Réécoute et associe. apprécie le plus ?
Solutions c. D’après toi, que veulent dire ces mots
familiers ?
a. La journaliste demande au docteur s’il peut expliquer la 1. « bosser » : s’énerver, travailler
différence entre peur et phobie. ➞ 4. Le docteur Gibert dit ou s’amuser ?
que la peur est normale, mais que la phobie peut rendre la 2. « blaguer » : plaisanter, se reposer
vie impossible. ou étudier ?
b. La journaliste demande au docteur ce qu’est une phobie.
➞ 3. Le docteur Gibert répond qu’une phobie est un Solutions
comportement irraisonné fondé sur une angoisse. a. En général, Germain admire les gens cool et fantaisistes.
c. La journaliste demande au docteur quelles sont les b. Chez son amie, ce qu’il apprécie le plus, c’est qu’elle sait
phobies les plus fréquentes. ➞ 2. Le docteur Gibert adapter son comportement à chaque situation.
affirme qu’il y en a de toutes sortes et donne quelques c. 1. « bosser » = travailler 
exemples. 2. « blaguer » = plaisanter
d. La journaliste demande au docteur de donner des conseils
aux personnes qui souffrent de phobies. ➞ 1. Le docteur • Procéder de la même façon que pour l’activité
Gibert conseille de ne pas dramatiser et de parler du précédente.
problème à ses proches.

• S’assurer que les élèves ont bien compris ce


qu’ils doivent faire, à savoir relier les questions de
la journaliste, aux réponses du docteur.
• Faire réécouter l’enregistrement (CD mp3 : 32),
puis accorder quelques minutes pour que les
élèves répondent.
Vers le
Delf B1 J’évalue mes compétences

Production orale 10 points


• Annoncer aux élèves qu’après avoir testé leurs
Z Livre de l’élève, p. 32 compétences en compréhension orale et écrite,
ils vont maintenant les mettre à l’épreuve en
production orale, puis écrite, qui sont d’autres
compétences à maîtriser quand on souhaite
parler une langue étrangère.
• Expliquer aux élèves que, comme pour le DELF
scolaire, l’épreuve de production orale va se
dérouler en trois parties : d’abord, un entretien
dirigé, puis un monologue suivi et enfin, un
exercice en interaction. Pour les deux dernières
parties, les élèves pourront disposer d’un court
temps de préparation.

5 Entretien dirigé. Écoute et réponds


aux questions.

Transcription CD mp3 : 33
Bonjour, comment tu t’appelles ?
Tu es dans quelle classe ?
Très bien… Nous allons parler un peu de toi, de ta façon
d’être… de ton caractère… Alors… Tu penses que tu es
une personne difficile ou facile à vivre ?
Pourquoi ?
À ton avis, quelles sont tes principales qualités ?
Et tes défauts ?
Évaluation (formative et sommative) des contenus Quels sont, en général, les traits de caractère que tu ne
des unités 1 et 2, sur le modèle des épreuves supportes pas du tout ?
de compréhension orale et écrite du DELF scolaire. Pour toi, quelles sont les qualités d’un bon ami ?
D’accord… Merci beaucoup, au revoir !
Matériel :
• CD mp3, piste 33. Solution possible
– Bonjour, je m’appelle Élise.
Compétences clés – Je suis en 1re S.
– Personnellement, je pense être une personne facile à vivre
∙ Apprendre à apprendre : mobiliser ses savoirs
au quotidien.
et savoir-faire, pour réaliser avec succès les
– Parce que je suis toujours de bonne humeur, souriante et
activités proposées. Évaluer son travail.
disposée à bavarder avec les autres, à la maison comme
∙ Esprit d’initiative et d’entreprise : développer au lycée.
sa capacité à travailler en groupe, au cours des – Mes principales qualités ? J’ai de l’empathie envers
évaluations collectives. les autres. Je sais les écouter, je m’intéresse à leurs
problèmes et en général, je donne toujours de bons
conseils.
– Je suis très désordonnée ; j’ai beaucoup de mal à
maintenir un espace organisé, que ce soit ma chambre ou
mon bureau.
– Je ne supporte pas les gens négatifs, râleurs, qui passent
leur journée à se plaindre de tout. Ça me déprime !
– Pour moi, un bon ami, c’est quelqu’un qui est toujours
disponible pour vous écouter, vous conseiller et qui ne vous
juge jamais, même si vous vous êtes trompé.
Vers
le Delf
Évaluation sur les compétences d’expression B1
d’après le DELF scolaire
• Expliquer aux élèves qu’ils devront répondre 7 Exercice en interaction. À deux, préparez
à l’oral à des questions personnelles sur leur un des sujets suivants.
caractère, leurs qualités et défauts, etc. Solutions possibles
• Le professeur pourra faire passer chaque élève
individuellement pendant que les autres feront • Vous échangez des potins sur différentes stars (de
une autre activité. la chanson, du cinéma, du sport…)
– Tu ne sais pas ce que je viens d’apprendre ? Je te jure,
6 Monologue suivi. Prépare un des sujets tu ne vas pas me croire !
suivants pour le présenter devant la – Ah bon ? Vas-y, je t’écoute !
classe. – Il paraît que Demi Weil a une aventure avec Justin Brian !
Solutions possibles – Non, attends… ! Ils ont 25 ans de différence ! C’est
fou ça ! Tiens, moi aussi j’ai un autre potin ! Sur Amy
• Tu racontes une anecdote où quelqu’un (toi ou Wright…
quelqu’un d’autre) a fait une grosse gaffe. – Ah bon ! C’est quoi ? Vas-y, dis !
Ça s’est passé il y a un mois. C’était à l’occasion de – J’ai entendu dire qu’en fait, ce n’est pas du tout elle qui
l’anniversaire de ma grand-mère. Elle allait fêter ses 70 écrit et compose ses chansons. Apparemment, elle a
ans deux semaines plus tard. Toute la famille voulait lui un chansonnier qui fait ça pour elle depuis des années !
organiser une fête surprise et réunir tous ses enfants et Problème… Il y a deux jours, il a décidé de se faire
petits-enfants. Du coup, ils étaient moins disponibles pour connaître !
elle. Et un jour, alors qu’elle râlait parce que plus personne – Non mais tu te rends compte ! Ça fait des années qu’elle
ne venait la voir, je lui ai dit, sans m’en rendre compte : ment à son public !
« Non mais tu plaisantes mamie, avec tout le mal qu’ils se – Eh oui ! Quel culot !
donnent pour te préparer cette énorme fête surprise ! » • Un(e) camarade critique ton / ta meilleur(e) amie.
Et voilà, j’avais gaffé ! La surprise était à l’eau ! Ils voulaient Tu le / la défends.
tous m’étrangler ! – Franchement, je ne supporte plus Alban ! Il est vraiment
• Comment étais-tu quand tu étais petit(e) ? Raconte horrible ce gars ! Supérieur et autoritaire comme
un événement important qui t’est arrivé et ce qui personne !
a changé à partir de ce moment. Comment es-tu – T’exagères un peu, non ? Il ne se croit pas supérieur, il a
maintenant ? juste des connaissances !
Quand j’étais petit, j’adorais être dans l’eau : dans mon – Non mais tu plaisantes, j’espère ! T’as bien vu comment
bain, à la piscine, à la mer. Je disais à ma mère que je il a réagi le week-end dernier, quand on est tous partis en
voulais devenir champion de natation ! Donc un jour, elle camping en forêt. Il n’a pas arrêté de nous commander !
m’a inscrit à la piscine du quartier pour que j’apprenne C’est inadmissible !
à nager. Mais il m’est arrivé une drôle d’aventure qui – Ah non ! Tu te trompes là ! Il nous a juste donné
m’a fait renoncer à ma vocation. Un après-midi, alors quelques trucs pour monter les tentes et faire prendre le
que j’étais au bord du grand bassin, de grands garçons feu rapidement. Pas plus !
sont passés à côté de moi, ils m’ont soulevé très haut et
m’ont jeté au milieu de la piscine. Paniqué, je ne voyais • Par groupes de 2, faire lire les sujets et en faire
plus rien, sauf de l’eau et encore de l’eau tout autour de choisir un.
moi… J’ai commencé à boire la tasse… Heureusement, • Indiquer le temps de préparation imparti.
un maître-nageur a vu la scène et il a plongé pour me • Rappeler qu’il est fondamental de bien articuler,
secourir. Depuis ce jour, je suis radicalement différent : je de parler suffisamment fort et de collaborer avec
déteste l’eau et je ne fréquente plus les piscines. Mais le son camarade, pour la réussite de l’épreuve.
plus triste, c’est que je n’ai jamais appris à nager et que • Écouter les différents groupes devant l’ensemble
j’ai développé une phobie de l’eau. de la classe, puis faire les corrections opportunes.

• Faire lire en silence la consigne et les deux sujets


proposés, demander aux élèves de n’en choisir qu’un.
• Accorder un temps de préparation. Pour le
DELF scolaire, les candidats disposeraient de 5
minutes. Le professeur pourra néanmoins choisir
de fixer un délai plus long.
• Auditionner les élèves, puis faire les corrections et
remarques opportunes.
Vers le
Delf B1 J’évalue mes compétences

9 Tu racontes dans ton journal intime


un voyage plein d’événements imprévus.
Écris un texte de 60 à 80 mots. Tu peux
utiliser ces photos pour t’inspirer.
Production écrite 10 points
Solution possible
8 Tu as vu cette annonce : une famille Cher journal,
recherche un(e) étudiant(e) au pair Je viens de rentrer du Pérou et je peux te dire que c’était
pour l’été. Comme tu veux faire un stage un voyage inoubliable ! Tout d’abord, le jour du départ, on a
linguistique en France sans trop dépenser failli rater l’avion à cause de la circulation ! Heureusement,
d’argent, tu réponds : tu parles de toi et tu les hôtesses nous ont laissés monter à bord, à la dernière
décris ta personnalité (de 60 à 80 mots). minute. Ensuite, à Lima, après seulement deux jours de
Solution possible visite, papa s’est fait voler son portefeuille, avec tout l’argent
prévu pour le séjour… Il était très énervé ! Mais bon, comme
Bonjour,
maman avait pris sa carte bleue, on a pu continuer ! Enfin,
Je m’appelle Laura, j’ai 16 ans et je suis espagnole.
et c’est certainement le plus grave et à la fois le plus drôle
Lycéenne, j’étudie le français depuis quatre ans et j’aimerais
de l’aventure, nous nous sommes perdus dans le désert
vraiment profiter de l’été pour le pratiquer ; c’est pourquoi
péruvien, situé à l’ouest du pays… Après quelques heures
votre offre m’intéresse. En plus, je crois être la candidate
sous un soleil de plomb, on n’avait plus d’eau et on ne
idéale ! Aînée d’une grande famille, j’ai l’habitude de
savait pas quelle direction suivre… Mais comme on est
m’occuper des enfants : pour les devoirs, les repas ou pour
très chanceux, on a trouvé par hasard une oasis au milieu
les distraire. Et en général, ils sont hyper contents ! Comme
du désert, l’oasis de Huacachina ! Ouf ! Soulagés ! On a pu
je suis très créative et que j’ai toujours plein d’idées de jeux
se désaltérer et repartir vers la civilisation. Pour conclure,
ou d’activités manuelles, ils ne s’ennuient jamais ! Enfin, de
je dirais que malgré tous ces problèmes, j’ai quand même
nature ouverte et communicative, je serais heureuse de faire
adoré le voyage : paysages incroyables, gens très cools….
votre connaissance et de partager votre quotidien.
Je suis prêt à repartir l’année prochaine !
Merci de votre attention,
Laura Sanchez Martínez
• Expliquer aux élèves qu’ils devront écrire un récit
de voyage.
• Laisser environ 20 minutes pour réaliser l’activité.
• Ensuite procéder de la même façon que
• Recommander aux élèves de prévoir 5 minutes
précédemment, en suivant les mêmes étapes
pour la relecture et insister sur l’importance de
et en faisant les mêmes recommandations.
se relire, afin de corriger les éventuelles fautes
d’orthographe et de grammaire.
2
Transcription cahier d’activités
Page 19. Activité 3. (CD : 12) Page 23. Activité 2. (CD : 17)
Écoute et indique si l’adjectif est au Écoute et lis. Barre tous les mots que tu
masculin, au féminin ou si on ne sait pas. n’entends pas.
1. râleuse 6. émotive – Eh, les filles, vous savez ce que je viens d’apprendre ?
2. indifférent 7. naïf Vous n’allez jamais me croire… Benjamin sort avec Adèle
3. modeste 8. doux depuis 8 jours !
4. confiant 9. timide – Non ! Arrête ! Avec Adèle ?
5. agressive 10. persévérante – Quelle Adèle ? La grande brune qui joue au basket ?
– Oui ! Elle ! Et tu sais quoi ? En plus, il paraît qu’elle va
Page 20. Activité 1. (CD : 13) chez lui. C’est sa sœur qui me l’a dit. Elle dit même
a. Que dit Stella pour décrire les personnes qu’ils font leurs devoirs ensemble et qu’elle reste manger
de son entourage ? avec la famille.
b. Écoute et vérifie. – Ça alors… Je me demande bien ce qu’il lui trouve…
1. Ah là là, qu’est-ce que tu es étourdie ! On dirait ma
petite sœur ! Page 23. Activité 3. (CD : 18)
2. Tu as vu, il y a plein de nouveaux au collège cette Observe les dessins et écoute les mots.
année ! Ils ont l’air plutôt cool ! Écris le symbole phonétique du son que
3. Ah, Barelli ! Oui, je l’ai eu l’année dernière, tu vas voir, il tu entends : [i] de fini, [y] de hululement,
est marrant comme tout… [u] de sous ou [ɥi] de nuit.
4. Et il n’a pas l’air facile ! Tu sais, il ressemble un peu à 1. la lune 5. une jupe
Johnny Depp. Il a un regard qui te cloue au sol… 2. la pluie 6. un lit
3. une poupée 7. un fruit
Page 20. Activité 3. (CD : 14) 4. une roue 8. une girafe
Écoute et indique quand tu entends le son [f]
de flûte, [s] de serpent ou [ʃ] de chant. Page 24. Activité 6. Point conjugaison.
1. la place… 5. un sifflement … (CD : 19)
2. le marché… 6. Silence ! b. Complète la terminaison de ces verbes.
3. C’est fantastique ! 7. Charlotte dort ! Ensuite, écoute et vérifie.
4. un chant… 8. Oh… ! Elle ronfle !!! 1. Ne plongeons pas dans cette piscine, elle n’est pas
assez profonde !
Page 22. Activité 8. (CD : 15) 2. Quand j’avais 12 ans, j’avais une prof qui fronçait
Écoute et indique si le pronom possessif est souvent les sourcils.
au masculin, au féminin, ou si on ne sait pas. 3. Normalement, quand nous voyageons, nous mangeons
1. C’est le mien. 6. C’est la tienne. souvent des sandwichs.
2. Ce sont les siennes. 7. Ce sont les leurs ? 4. Nous dérangeons les autres élèves, si nous sortons
3. Ce sont les tiens ? 8. C’est le sien. maintenant ?
4. C’est la vôtre. 9. C’est la leur. 5. Quand j’étais petit, mon frère me menaçait si je le
5. Ce sont les nôtres. 10. Ce sont les nôtres. suivais. Il me lançait même des pierres !

Page 23. Activité 1. (CD : 16) Page 25. J'écoute, j'écris. (CD : 20)
Pour raconter des potins. Écoute et Écoute et complète avec c, ç, s, sc, ss ou ti.
complète. Sergio est professeur de français dans un lycée de Syracuse.
– Vous ne savez pas ce qu’il a fait hier, le fils des Rodin ? C’est une petite ville qui se trouve au sud de la Sicile et dont
– Le petit Rodin ? On dit que c’est une vraie canaille, ce- la fondation remonte à l’époque grecque.
lui-là… Qu’est-ce qu’il a fait, encore ? Il adore cette ville, avec ses rues pleines d’animation, ses
– Eh bien j’avais oublié de fermer ma voiture à clé. Alors il en plages sensationnelles et sa pâtisserie sophistiquée.
a profité pour se glisser dedans et toucher à tout !
– C’est pas vrai ! Mais enfin, c’est pas croyable !
– Attendez, c’est pas tout ! Et son père qui me dit de ne pas
en faire un drame, que ce sont des enfants, quoi !… Non
mais, vous vous vous rendez compte ?
– Quel culot ! Vraiment, ces parents d’aujourd’hui, ils sont
pires que leurs enfants !
2
Transcription cahier d’activités
Page 26. Activité 4. (CD : 21) Chez la Fourmi sa voisine,
Voici une version rap de cette fable. Écoute La priant de lui prêter
et chante ! Quelque grain pour subsister
La Cigale, ayant chanté Jusqu’à la saison nouvelle.
Tout l’Été, Je vous paierai, lui dit-elle,
Se trouva fort dépourvue Avant l’Août, foi d’animal,
Quand la bise fut venue. Intérêt et principal.
– C’est quoi la bise ? La Fourmi n’est pas prêteuse ;
– Un vent froid, du nord. C’est là son moindre défaut.
– D’accord. « Que faisiez-vous au temps chaud ?
– On y va. Dit-elle à cette emprunteuse.
La Cigale, ayant chanté – Nuit et jour à tout venant
Tout l’Été, Je chantais, ne vous déplaise.
Se trouva fort dépourvue – Vous chantiez ? J’en suis fort aise.
Quand la bise fut venue. Eh bien ! dansez maintenant. »
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau. Compréhension de l’oral – Unité 2
– Mais les cigales ne mangent pas de mouches Page 70 (CD : 46)
ni de vermisseaux. Elles sont végétariennes. Lis toutes les questions, puis écoute et réponds.
– C’est une licence poétique, une licence gastronomique. – Pour M. et Mme Bordais, tout est bien qui finit bien…
– D’accord. Mais on est passé tout près du drame.
– On y va. – Que s’est-il passé, Michel ?
La Cigale, ayant chanté – Eh bien… Partie seule faire une randonnée en haute
Tout l’Été, montagne dans le massif des Écrins, dans les Alpes, Mme
Se trouva fort dépourvue Bordais s’est perdue. Quand la nuit est tombée, son mari,
Quand la bise fut venue. Marcel Bordais, qui attendait son retour, a compris qu’il se
Pas un seul petit morceau passait quelque chose d’anormal. Il a appelé immédiate-
De mouche ou de vermisseau. ment les secours. Des hélicoptères et des équipes de sau-
Elle alla crier famine veteurs avec des chiens ont été envoyés sur place le soir
Chez la Fourmi sa voisine, même. Mais Mme Bordais restait introuvable. Une semaine
La priant de lui prêter entière est passée, puis 10 jours… M. Bordais avait perdu
Quelque grain pour subsister tout espoir de la retrouver. Le miracle est arrivé le matin du
Jusqu’à la saison nouvelle. 11e jour : un des hélicoptères a soudain repéré une petite
Je vous paierai, lui dit-elle, tache rouge sur le sol. C’était un tee-shirt de Mme Bordais
Avant l’Août, foi d’animal, qui avait eu la bonne idée d’étaler ses affaires par terre
Intérêt et principal. pour être repérée du ciel.
La Fourmi n’est pas prêteuse ; – Une astuce qui lui a sans doute sauvé la vie, non ?
C’est là son moindre défaut. – Tout à fait, Françoise. Elle a été hélitreuillée jusqu’à l’hôpi-
« Que faisiez-vous au temps chaud ? tal le plus proche. Aujourd’hui, elle est en bonne santé et
Dit-elle à cette emprunteuse. va bientôt rentrer chez elle.
– Nuit et jour à tout venant – Mais comment peut-on survivre 11 jours sans manger ?
Je chantais, ne vous déplaise. – Bonne question… Je vous propose d’écouter le témoigna-
– Vous chantiez ? J’en suis fort aise. ge de Mme Bordais :
Eh bien ! dansez maintenant. » « Je crois que ce sont des gestes très simples qui m’ont
– Mais les cigales ne chantent pas, elles craquettent… aidée à tenir : j’ai trouvé un abri en pierre pour dormir,
Ah ! C’est une licence zoo-éthologique-linguistique ! je buvais l’eau de la rosée sur les feuilles, j’avais aussi
La Cigale, ayant chanté un peu de pain dans mon sac et surtout… beaucoup de
Tout l’Été, confiance en la vie. »
Se trouva fort dépourvue Eh bien… Voilà une belle leçon de survie… et de courage !
Quand la bise fut venue.
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
3
Compétences Contenus
Compréhension orale Contenus communicatifs Stratégies d’apprentissage
• S’entraîner à la compréhension
orale de textes courts de diverses • Se renseigner, demander • Impliquer le corps dans
natures (conversations, flash info, des informations précises. l’apprentissage pour mémoriser le
monologues). • Poser des questions vocabulaire nouveau.
sur l’environnement. • S’appliquer à réemployer le
• Exercer sa faculté de concentration
• Parler d’avantages vocabulaire nouveau en situation.
auditive.
et d’inconvénients. • S’entraîner au travail à deux ou
Production orale • Décrire les différents moments en petit groupe : discussion, prise
d’une action. de décision, respect de l’opinion
Expression des autres.
• S’entraîner à prononcer les sons Structures syntaxiques • Prendre plaisir à être ensemble
[f] / [v], [ʃ] / [ʒ], [s] / [z] et le son [ɛ̃] et à apprendre grâce aux activités
• Les différentes formes
et ses composés : [wɛ̃] / [jɛ̃]. réalisées.
de l’interrogation.
• Imiter les intonations des textes • Favoriser l’implication individuelle,
• Les adjectifs et les pronoms
mémorisés. puis une dynamique de groupe.
interrogatifs.
• Développer des stratégies
• S’entraîner à produire • Les moments de l’action
de compréhension.
les monologues suivis de l’unité. (venir de, être en train de, aller).
• Mobiliser toutes les compétences
• Présenter un exposé sur le thème développées pour réaliser
de l’écologie. Lexique une tâche pratique (Tâche finale :
• Soigner la prononciation et l’intonation. • La météo et certains phénomènes « Je propose des solutions pour
Interaction naturels. sauver la planète »).
• Les professions.
• Communiquer en langue
d’apprentissage.
• L’environnement et l’écologie. Compétences clés
• Expressions imagées (météo).
• Produire de petits dialogues • Compétence mathématique et
en lien avec les situations compétences de base en sciences
Phonétique et technologies.
de communication ciblées.
• Les sons [f] / [v], [ʃ] / [ʒ], [s] / [z]. • Compétence numérique.
Compréhension écrite • Le son [ɛ̃] et ses composés : • Apprendre à apprendre.
• Comprendre des documents à l’aide [wɛ̃] / [jɛ̃]. • Compétences sociales et civiques.
de l’image. • Esprit d’initiative et d’entreprise.
• Savoir mettre en relation des photos Orthographe • Sensibilité et expression culturelles.
et des textes. • Les graphies du son [e] ; participes
passés, adjectifs, infinitifs : é(e)(s)
Évaluation
• Développer sa compétence en
compréhension écrite à partir de ou er. À l’oral
documents authentiques ou semi- • Bilan oral : LE, p. 41.
authentiques. Dimension sociale À l’écrit
• Comprendre des questions et savoir et culturelle • Bilan écrit : CA, p. 38.
rechercher les informations ciblées. • Planète et écologie.
Production écrite
• Élaborer des questions pour un quiz.
• Écrire une lettre de motivation.
Présentation des objectifs
OUVERTURE et découverte du vocabulaire

Nature extrême
Z Livre de l’élève, p. 33
Dans cette unité, tu vas...
Anticiper les contenus de l’unité.
• Demander aux élèves d’observer le sommaire de
l’unité et faire décrire brièvement chaque photo :
Sur l’illustration, il y a… / on peut voir…, puis faire
lire l’objectif correspondant.
• Faire feuilleter le livre et demander aux élèves
dans quelle leçon chaque objectif sera travaillé
et pourquoi. ➞ À mon avis, nous parlerons de
l’environnement dans la leçon 3, puisqu’on y
retrouve la photo de la forêt d’Amazonie.

1 Écoute et lis cette liste de phénomènes


naturels, puis associe chacun à une ou
plusieurs photos.
des rafales de vent • des éclairs • de la neige •
des pluies violentes • des secousses •
des inondations • des vagues gigantesques •
des nuages • le tonnerre
Découvrir des phénomènes naturels et se sensibiliser au thème
météorologique.

Transcription CD mp3 : 34
des rafales de vent
Actes de communication 
des éclairs
Décrire des phénomènes et catastrophes naturels. de la neige
Faire des prévisions météorologiques. des pluies violentes
Exprimer ses goûts et ses craintes liés des secousses
aux phénomènes météorologiques en justifiant des inondations
ses propos. des vagues gigantesques
Matériel : des nuages
• CD mp3, pistes 34-35. le tonnerre
• Cahier d’activités, p. 29.
Solutions possibles
– Solutions, p. 254 du Guide pédagogique.
1. un cyclone ➞ des rafales de vent, des nuages, des pluies
violentes, des inondations
Compétences clés 2. une tornade ➞ des rafales de vent, des éclairs, des
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler sa nuages, le tonnerre.
capacité d’écoute, d’observation et de mémoire. 3. un raz de marée ➞ des vagues gigantesques,
Renforcer les automatismes de déduction des des inondations
mots transparents. Développer des stratégies 4. une tempête ➞ des rafales de vent, des pluies violentes,
pour associer des éléments. S’impliquer des nuages, le tonnerre
dans l’apprentissage. 5. une avalanche ➞ de la neige
6. un séisme ➞ des secousses
∙ Compétences sociales et civiques : participer
et respecter la parole d’autrui. Collaborer • Faire observer les six photos et lire les intitulés
dans les activités de groupe. associés. Demander aux élèves ce qu’évoquent
ces mots pour eux. ➞ Ils font penser à des
catastrophes naturelles.
• Attirer ensuite leur attention sur la liste de mots
dans l’encadré et leur expliquer qu’ils vont
entendre ces mots dans un enregistrement.
3
• Procéder à une première écoute et demander aux élèves de trouver la prévision correspondante.
aux élèves de suivre en même temps sur le livre. • Corriger avec l’ensemble de la classe en
• Éclaircir le vocabulaire qui pose problème : demandant aux élèves de justifier leurs réponses
– une rafale (de vent) = coup de vent violent  au moyen de phrases complètes. ➞ Le bruit
– un éclair = trait de lumière qui apparaît nº 1 correspond à… parce ce qu’on entend… 
dans le ciel quand il y a un orage • Faire remarquer aux élèves que le fait d’utiliser
– une secousse = tremblement intense  des stratégies d’écoute et de déduction est une
– une vague = mouvement de l’eau de mer, aptitude qui correspond à la compétence clé
sous l’effet du vent  « Apprendre à apprendre ».
– le tonnerre = bruit qu’on entend quand il y a
un orage 4 Mémorisation en chaîne.
• Faire réaliser l’activité par groupes de 2. Proposer Mémoriser le lexique servant à décrire le temps qu’il fait,
une phrase d’accroche telle que À mon avis, de façon ludique.
quand il y a un cyclone, on voit… / il y a…,
pour amener les élèves à faire des phrases. • Le professeur pourra choisir de mettre le groupe-
• Corriger en grand groupe. classe en cercle.
• Afin de préparer les élèves à ce jeu, faire une révision
2 Observe. Quels phénomènes rendent préalable : citer un phénomène et demander aux
la circulation difficile ? élèves d’indiquer le verbe correspondant.
Par exemple : la pluie ➞ pleuvoir / il pleut ; la neige
la pluie • le verglas • la grêle • la neige • le brouillard ➞ neiger / il neige ; la grêle ➞ grêler / il grêle ; etc.
Décrire le temps qu’il fait à partir d’une photo. • Faire lire l’exemple, puis expliquer aux élèves que
la personne qui commence devra désigner l’élève
Solutions qui continuera, et ainsi de suite.
Ici, la circulation est rendue difficile par la neige et le • Rappeler que le but de cette activité est
brouillard qui limitent la visibilité des conducteurs ; peut-être de mémoriser le plus de mots possible.
aussi par le verglas qui fait glisser les véhicules. • Désigner l’élève qui démarrera la chaîne
et commencer à jouer.
• Faire lire la liste des phénomènes météorologiques.
• Interroger les élèves sur le sens de ces mots, 5 Quels phénomènes météorologiques aimes-
qu’ils connaissent déjà puisqu’ils les ont vus tu ? Lesquels te font peur ? Pourquoi ?
au niveau précédent. Exprimer ses préférences et ses craintes en matière
• Donner la parole à un volontaire pour répondre de phénomènes météorologiques et se justifier.
à la question de l’activité.
Solutions
3 Écoute ces bruits et retrouve la prévision Moi, j’aime beaucoup la neige, surtout quand tout
météo correspondante. est recouvert de cet épais manteau blanc. Je trouve
Associer des bruits de fond au temps qu’il fait. que c’est magnifique… et ça donne un côté magique !
Les catastrophes naturelles me font autant peur les unes
Transcription et solutions CD mp3 : 35 que les autres, mais je crains surtout les séismes, parce
que j’habite au bord de la mer… Donc, en plus des fortes
a. Chant des cigales. ➞ c secousses qui peuvent entraîner des dégâts considérables,
b. Bruit d’averse légère ➞ a on doit aussi se préparer à être envahis par la mer.
c. Bruit de rafales de vent ➞ d C’est vraiment terrifiant !
d. Bruit de grêle ➞ b
• Réviser avec les élèves les verbes servant à
• Faire lire la consigne et les quatre items, puis exprimer la peur : j’ai (très) peur de ; je suis
vérifier que tous les phénomènes sont compris : terrifié(e) / effrayé(e) par…
– un orage = perturbation atmosphérique • Faire réaliser l’activité par groupes de 2 :
violente, accompagnée de phénomènes un élève pose les questions de la consigne
électriques (éclairs, tonnerre) et l’autre répond, puis inversement. Pendant
– une averse = pluie soudaine et abondante ce temps-là, circuler dans les rangs pour écouter
• Demander quel temps on utilise en général les productions et corriger l’oral, s’il y a lieu.
pour prédire la météo. ➞ Le futur. Faire identifier • Faire remarquer aux élèves que participer et
les verbes au futur dans ces items. respecter la parole d’autrui, s’intéresser aux
• Procéder à l’écoute de l’enregistrement. Comme autres et apprendre à se connaître est une
il s’agit de bruits, une seule écoute devrait suffire. aptitude qui relève de la compétence clé
Faire des pauses entre chaque bruit pour permettre « Compétences sociales et civiques ».
J'écoute et je parle Oral : compréhension – phonétique

1 Est-ce que tout est prêt ?


Z Livre de l’élève, p. 34
1 Écoute cette conversation et corrige
les 4 erreurs de ce résumé.
Comprendre globalement une conversation.

Transcription CD mp3 : 36
– Alors, ça va dans votre groupe ? Est-ce que tout est prêt ?
– Euh, oui… bon…
– Euh… pas tout à fait…
– Pas tout à fait mais presque !
– « Presque » ? Qu’est-ce que ça veut dire exactement,
« presque » ?
– Bah, que… oui, c’est fini… Il reste juste quelques
petits détails à terminer…
– Oui, de tous petits détails…
– Pourriez-vous préciser ce que vous entendez par
« quelques petits détails » ?
– Ben, par exemple, il faut encore décider de l’ordre des
interventions…
– Comment ? Quoi ? Qu’est-ce qu’il faut décider ?
– Bah… lequel d’entre nous va parler en premier, qui va
faire la présentation de l’exposé, quoi !
– Heu… oui, on ne le sait pas encore…
– Alors… ? Qui est-ce qui va commencer ? Pas moi en
tout cas…
Actes de communication – Voulez-vous que je décide à votre place ? Il me semble
Se renseigner, demander des informations que Tom a très envie de commencer…
précises. – Oh non, monsieur Charvet, s’il vous plaît !
– Au fait, pouvez-vous me rappeler le sujet de votre
Phonétique exposé ? De quoi il s’agit exactement ?
Les sons [f] / [v], [ʃ] / [ʒ], [s] / [z]. – Euh, nous, on va parler des ours polaires et de leur
Matériel : habitat.
• CD mp3, pistes 36-40. – Vous avez déjà le titre définitif, n’est-ce pas ?
• Cahier d’activités, p. 30. – Oui ! « L’ours polaire : le dernier guerrier de l’Arctique. »
– Mmm… « Le dernier guerrier de l’Arctique »… Bon,
– CD mp3, piste 22 (activité 1) et piste 23
pourquoi pas ! Et… Est-ce que vous savez combien de
(activité 2).
temps ça va durer ? Vous êtes-vous chronométrés ?
– Transcriptions, p. 128 du Guide pédagogique.
– Euh, non… pas encore…
– Solutions, p. 254 du Guide pédagogique. – Comment ?! Il faut se chronométrer ?
– Eh bien, dépêchez-vous de terminer tous ces « petits
Compétences clés détails » parce que c’est vous qui allez passer en premier.
∙ Apprendre à apprendre : développer sa – Les premiers, nous ?
– Oh, non, pitié, monsieur Charvet…
capacité d’écoute, d’observation et de mémoire.
– C’est pas juste… C’est toujours sur nous que ça tombe !
Soigner la prononciation. S’impliquer
– Oh là là, vous êtes pénibles…
dans l’apprentissage.
∙ Compétences sociales et civiques : savoir Solutions possibles
écouter ses camarades et les respecter. Aujourd’hui, en cours de SVT, les élèves finissent les
Collaborer dans les activités de groupe. derniers préparatifs de leur exposé. Leur professeur,
Monsieur Charvet, circule dans la classe et décide que le
groupe « ours polaire » va passer en premier.
3
• Préciser aux élèves que cette activité vise, 3 Façons de parler… Écoute et répète ces
dans un premier temps, une compréhension questions en imitant les intonations.
globale du support audio. Néanmoins, les quatre
Sensibiliser les élèves aux différents types d’interrogation en
informations ciblées sont disséminées un peu
français et s’exercer aux intonations des phrases interrogatives.
partout dans le document, c’est pourquoi il
convient de rester concentré du début à la fin
Transcription CD mp3 : 37-40
de l’écoute. D’autant plus que cette écoute
permettra de répondre aux questions de l’activité (Piste 37)
suivante. Avez-vous préparé un Powerpoint ?
• Faire lire le résumé à voix haute par un élève, Est-ce que vous avez préparé un Powerpoint ?
puis procéder à une première écoute. Le Powerpoint, vous l’avez préparé ?
• Ensuite, laisser quelques minutes aux élève pour (Piste 38)
qu’ils répondent, puis mettent en commun leurs De quoi il s’agit exactement ?
réponses, par groupes de 2. Pourriez-vous me dire de quoi il s’agit exactement ?
• Procéder à la correction avec le groupe-classe. De quoi s’agit-il exactement ?
2 Lis ces questions. Qui les pose, (Piste 39)
le professeur ou les élèves ? Est-ce que vous savez qui est le responsable ?
Développer une compréhension plus fine et attribuer Qui est le responsable ?
une réplique à son auteur. Le responsable, c’est qui ?

Solutions (Piste 40)


Lequel des deux préférez-vous ?
Le professeur
Lequel des deux vous préférez ?
– Est-ce que tout est prêt ?
Lequel des deux est-ce que vous préférez ?
– Qu’est-ce que ça veut dire exactement « presque » ?
– Pourriez-vous préciser ce que vous entendez par
• Préciser aux élèves qu’il y a 4 séries de 3
« quelques petits détails » ?
questions.
– Voulez-vous que je décide à votre place ?
• Procéder à une première écoute générale
– Pouvez-vous me rappeler le sujet de votre exposé ? De
de toutes les questions, pour que les élèves
quoi il s’agit exactement ?
se familiarisent avec les questions et leurs
– Vous avez déjà le titre définitif, n’est-ce pas ?
intonations.
– Est-ce que vous savez combien de temps ça va durer ?
• Ensuite, demander aux élèves quel est le point
Les élèves
commun entre les questions d’une même série.
– Qu’est-ce qu’il faut décider ?
➞ Il s’agit de la même question, mais formulée
– Qui est-ce qui va commencer ?
différemment.
– Il faut se chronométrer ?
• Faire ensuite écouter chaque question, une par
une, puis faire répéter les élèves dans la foulée :
• Faire lire les diverses répliques à voix haute
collectivement, par rangée, puis individuellement.
par un élève différent à chaque fois.
– Les intonations originales proposées
• Proposer aux élèves de réaliser l’activité
introduiront la bonne humeur en classe, tout
par groupes de 2.
en permettant de faire un véritable travail sur la
• Leur laisser quelques minutes pour répondre
prosodie (prononciation, intonation et rythme).
et passer à la mise en commun collective.
Noter au tableau les réponses des élèves
pour chaque question ou utiliser le TNI.
• Procéder à une seconde écoute en guise
de vérification. Consulter le groupe-classe
et demander aux élèves : Vos réponses
étaient-elles correctes ?
• Faire remarquer aux élèves que l’aptitude
à mobiliser sa mémoire fait partie de la
compétence clé « Apprendre à apprendre ».
J’écoute et je parle

1
À to i ! • Puis demander aux élèves de la compléter
avec les lettres qui manquent. Éventuellement,
faire réécouter la phrase.
Je pose des questions • Livre ouvert, mettre en relation la phrase
avec l’illustration, puis refaire une écoute
Demander des informations, se renseigner, en formulant
des questions.
avec une lecture simultanée.
• Demander aux élèves d’associer les lettres en
Solutions possibles couleur aux sons correspondants : [f] = f ;
– Avez-vous un plan ? [v] = v ; [ʃ] = ch ; [ʒ] = j ; [s] = s (en début de
– Quel matériel allez-vous utiliser ? mot ou après une consonne) ; [z] = s (entre deux
– Vous avez choisi un porte-parole ? voyelles).
– Est-ce que vous avez bien réuni toutes les • Ensuite, écrire au tableau les paires de mots
informations ? suivantes :
– Vous êtes-vous distribués le travail ? Charlotte / jette – bijoux
– Qui est votre coordinateur ? furieuse – flamme – faux / vulgaire – valeur
– Avez-vous préparé une carte mentale pour les furieuse – rose / ses – sans
autres élèves ? • Faire prononcer ces mots aux élèves
et leur demander ce qu’ils remarquent
• Expliciter la consigne : à l’aide des mots au niveau de la prononciation des sons.
proposés, les élèves vont devoir formuler ➞ Leur prononciation est très proche.
eux-mêmes des questions, comme s’ils • Conclure que ces groupes de lettres sont très
étaient proches au niveau du point d’articulation.
à la place du professeur. Quand on met une main au niveau du cou,
• Constituer les groupes et laisser quelques on sent que ce qui les différencie, c’est la
minutes de préparation. vibration des cordes vocales.
• Mettre en commun en grand groupe et • Faire répéter ces mots par le groupe-classe
corriger. avec la main sur le cou, puis l’ensemble de la
• Faire remarquer aux élèves que participer phrase. La faire répéter sur des tons différents
et respecter la parole d’autrui relèvent (la colère, la tristesse, la joie…), par groupes et
de la compétence clé « Compétences individuellement.
sociales et civiques ».
Mémorise
Prendre conscience de ce qu’on a appris du point de vue
communicatif à la fin d’une séquence d’activités.
[f] [v]
• À ce stade, la plupart des élèves doivent avoir
Boîte à sons [ʃ] [ʒ] assimilé les expressions en bleu. Il s’agit donc
[s] [z] ici de les identifier comme des formules utiles
pour se renseigner et demander des informations
Écouter et différencier les sons [f] et [v] ; [ʃ] et [ʒ] ; [s] et [z]. à quelqu’un et de les réutiliser en contexte,
dans une situation de communication.
Transcription CD mp3 : 41 • On pourra, en conclusion, faire répéter
ces formules en insistant sur l’intonation
Charlotte, furieuse, jette dans les flammes roses ses faux
et leur structure.
bijoux vulgaires et sans valeur.
• Faire remarquer aux élèves que travailler
• Livre fermé, faire écouter l’enregistrement la mémoire est une attitude qui relève de
une ou deux fois et demander aux élèves quels la compétence clé « Apprendre à apprendre ».
sons ils entendent et quels mots ils peuvent
identifier. Éventuellement, faire reconstituer
la phrase à l’oral.
• Écrire la phrase au tableau sans les lettres
de la boîte à sons : _arlotte, _urieuse, _ette dans
les _lammes ro_es _es _aux bi_oux _ulgaires et
_ans _aleur.
Oral / Écrit :
J'écoute et je parle analyse – pratique 3
1 Quiz sur la planète
Z Livre de l’élève, p. 35
4 Lis et réponds à ce quiz.
Comprendre des questions sur les caractéristiques de la planète
et tester sa culture générale.
Solutions
1. On la surnomme « la Planète bleue ».
2. Sur terre, on peut trouver de l’eau sous trois formes
différentes :
– à l’état liquide (eau des rivières, des océans, du robinet)
– à l’état solide (la glace, le verglas, la neige)
– à l’état gazeux (les nuages, la vapeur)
3. C’est le dioxyde de carbone, le CO2.
4. L’Etna est un volcan qui est encore en activité.
5. Le plus grand océan de notre planète est l’océan
Pacifique.
6. C’est Magellan qui a démontré le premier que la terre était
ronde.
7. La Terre a un satellite naturel permanent : la Lune.
8. Il y a quatre milliards d’années, avant l’apparition des
dinosaures, la Terre a connu une période de forte activité
volcanique. Ces éruptions ont libéré dans l’atmosphère
des gaz (CO2, chlorure, souffre) et des vapeurs d’eau.
100 millions d’années plus tard, la Terre refroidit.
Conséquences : la vapeur d’eau se condense et retombe
sous forme de pluies acides (vapeur d’eau + gaz). Cette
Grammaire en situation acidité des pluies érode les roches et leur arrache leurs
Les formes de l’interrogation. sels (sodium) qui vont être transportés par les rivières,
Les adjectifs et les pronoms interrogatifs. jusqu’aux mers et aux océans.
9. Parmi ces trois grands groupes d’animaux, celui qui
Matériel :
représente la plus grande biodiversité est celui des
• CD mp3 : piste 42.
insectes. Il y a plus d’un million d’espèces connues.
• Cahier d’activités : 10. Le cercle polaire sud s’appelle l’Antarctique.
– Activités, p. 31.
– Carte mentale de l’unité 3 (« Je reconnais • Faire lire à voix haute les différentes questions
le pluriel »). du quiz par plusieurs élèves.
– Solutions, p. 255 du Guide pédagogique. • Laisser quelques minutes pour y répondre
individuellement, puis mettre les réponses
Compétences clés en commun, en grand groupe.
• Pour les questions restées sans réponse, faire
∙ Apprendre à apprendre : développer son sens
travailler les élèves par groupes de 2 ou de 4.
de l’observation et sa mémoire. Analyser une • Passer à la correction du quiz.
structure grammaticale et la comparer avec sa
langue maternelle.
∙ Compétences sociales et civiques : participer
et collaborer dans les activités de groupe.
J’écoute et je parle

1
5 Formule les questions du quiz Solutions possibles
d’une autre manière.
a. Recopie ces affirmations sur la planète
Reformuler des questions de différentes façons. 1. La vie sur notre planète est apparue il y a 3 milliards
Solutions d’années. La lune est le corps céleste responsable des
marées.
1. Comment surnomme-t-on notre planète ? / Comment 2. Le triangle des Bermudes se trouve dans l’océan
est-ce qu’on surnomme notre planète ? Atlantique.
2. Est-ce que vous savez sous combien de formes différentes 3. Oui c’est vrai : la Terre est recouverte de 75 % d’eau.
on trouve l’eau sur terre ? 4. Le terme « éco-compatible » veut dire « respectueux
3. Le principal gaz responsable du réchauffement de la de l’environnement ».
planète, qu’est-ce que c’est / c’est quoi ? b. Pose la question correspondante de 3 façons
4. Parmi ces trois volcans, lequel est toujours en activité 1. .Quand est apparue la vie sur notre planète ?
actuellement : l´Etna, le Puy-de-Dôme ou le Teide ? Quand est-ce que la vie est apparue sur notre planète ?
5. Est-ce que vous savez quel est le plus grand océan de Quand la vie est-elle apparue sur notre planète ?
notre planète ? / Vous savez quel est le plus grand océan 2. Quel corps céleste est responsable des marées ?
de notre planète ? Le corps céleste responsable des marées, c’est lequel ?
6. Lequel de ces explorateurs a-t-il prouvé que la terre était Quel est le corps céleste responsable des marées ?
ronde : Vasco de Gama, Christophe Colomb ou Magellan ? 3. Où se trouve le triangle des Bermudes ?
7. La Terre a combien de satellites ? / Combien de satellites Où est-ce que se trouve le triangle des Bermudes ?
la Terre a-t-elle ? Où le triangle des Bermudes se trouve-t-il ?
8. Pourquoi la mer est salée ? / Pourquoi est-ce que la mer 4. Est-ce que c’est vrai que la Terre est recouverte de 75 %
est salée ? d’eau ?
9. Parmi ces animaux, lesquels représentent la plus grande C’est vrai que la Terre est recouverte de 75 % d’eau ?
biodiversité de la terre : les mammifères, les poissons ou Est-il vrai que la Terre est recouverte de 75 % d’eau ?
les insectes ? 5. Le terme « éco compatible », ça veut dire quoi ?
10. Comment on appelle le cercle polaire sud ? / Comment Qu’est-ce que veut dire le terme « éco-compatible » ?
est-ce qu’on appelle le cercle polaire sud ? Que veut dire le terme « éco-compatible » ?
• Avant de réaliser l’activité, faire observer l’encadré • Expliciter l’activité qui portera sur deux
J’observe et j’analyse, qui permettra de dégager compétences différentes : la compréhension orale
les différentes formes de l’interrogation. tout d’abord, avec la transcription de phrases
• Après cette étape, revenir au quiz et former écoutées, puis la compétence grammaticale,
des groupes de 3 pour formuler les questions. puisque les élèves devront appliquer, sur un
Éventuellement, attribuer une question du quiz corpus différent, les règles de l’interrogation.
à chaque groupe. • Procéder à une première écoute. Préciser aux
• Corriger avec l’ensemble de la classe. élèves qu’il est essentiel de bien noter toute la
6 Écoute. Qu’est-ce qu’ils disent ? phrase pour pouvoir ensuite faire la seconde partie
a. Recopie ces affirmations sur la de l’activité. Faire des pauses entre chacune
planète. pour que les élèves aient le temps de tout écrire.
b. Pose la question correspondante • Procéder ensuite à une seconde écoute pour vérifier
de trois façons différentes. les transcriptions, puis corriger en grand groupe.
• Passer à la deuxième partie de l’activité, à savoir
Comprendre des affirmations et poser les questions formuler trois questions différentes pour chacune
correspondantes. des affirmations entendues. Constituer des groupes
de 4 et laisser un temps de préparation suffisant.
Transcription CD mp3 : 42 • Mettre les réponses en commun et corriger avec
1. La vie sur notre planète est apparue il y a 3 milliards le groupe-classe. Guider les élèves dans l’analyse
d’années. de leurs erreurs.
2. La Lune est le corps céleste responsable des marées. 7 À vous ! Cherchez d’autres questions
3. Le triangle des Bermudes se trouve dans l’océan sur la planète et continuez ce quiz.
Atlantique.
Formuler de nouvelles questions pour continuer un quiz.
4. Oui, c’est vrai : la Terre est recouverte de 75 % d’eau.
5. Le terme « éco-compatible » veut dire « respectueux Solutions possibles
de l’environnement ». – Quel est le nom des trois planètes qui ont des anneaux ?
– Pourquoi l’eau de mer change-t-elle de couleur ?
– Comment se forment les arcs-en-ciel ?
3
• On pourra choisir de continuer le quiz ou bien – Registre standard : question avec « est-ce que ».
de faire imaginer des questions sur d’autres – Registre formel : inversion du sujet. Rappeler
thèmes de culture générale : l’environnement, que, comme dans l’exemple donné, si le verbe
les phénomènes et catastrophes naturelles, la vie est terminé par une voyelle et que le sujet
des animaux… commence par une voyelle, on place un -t-
• Constituer des équipes de 3 et faire choisir entre le sujet et le verbe pour des raisons de
un thème. sonorité.
• Expliciter les contraintes associées à l’exercice :
le nombre de questions (5 par équipe), le genre LES ADJECTIFS ET LES PRONOMS INTERROGATIFS
de questions (toutes les formes de l’interrogation),
être soi-même en mesure de répondre au quiz. • Faire relire les questions 3 et 4 du quiz et
• Faire effectuer éventuellement des recherches demander aux élèves la différence entre « quel »
en salle multimédia. et « lequel ». S’ils hésitent, leur donner des pistes.
• Soumettre ensuite les quiz de toutes les équipes Dans la question 4, avec « lequel », on donne
au groupe-classe, l’un après l’autre. des options de réponses ; dans la question 3,
• Corriger soit après chaque question, soit à la fin avec « quel », il n’y en a aucune.
du quiz. • Ensuite, faire observer le tableau des adjectifs
• Préciser aux élèves qu’inventer un quiz et pronoms interrogatifs. Que remarque-t-on ?
de culture générale relève de la compétence clé ➞ Les adjectifs et les pronoms varient en genre
« Sensibilité et expression culturelles ». et en nombre.
• Préciser que l’adjectif s’accorde en genre
et nombre avec le nom sur lequel il porte.
Exemple : Quel est le principal gaz (la question
J’observe et j’analyse porte sur « le principal gaz ») ? On pourra donner
un exemple pour chaque forme.
Observer et décrire des phénomènes grammaticaux. • Procéder de même pour les pronoms. Expliquer
que ceux-ci s’accordent en genre et en nombre
avec le nom qu’ils remplacent et attirer l’attention
LES FORMES DE L’INTERROGATION des élèves sur le double changement de forme :
• Faire lire le titre et le sous-titre de l’encadré, l’article défini qui compose le pronom varie aussi
ainsi que les exemples. Ce point grammatical ne selon le nom qu’il remplace.
devrait pas présenter de difficultés car les élèves • Mettre les élèves par groupes de 2 et leur
ont déjà vu ces formes. demander de poser des questions avec des
• Faire observer les différences entre ces questions. adjectifs et des pronoms ; préciser qu’ils devront
Qu’observe-t-on ? ➞ Dans le registre familier, aussi proposer les options de réponses.
le mot interrogatif se place à la fin de la phrase ;
dans la troisième question, il y a la particule C’est pareil dans ta langue ?
« est-ce que » ; dans la dernière, l’ordre sujet-verbe
est inversé. • Faire répondre à la question de Madame
• Demander aux élèves quels autres mots Réflexion sur les similitudes entre les adjectifs et
interrogatifs ils connaissent. ➞ Quand, où, pronoms interrogatifs en français et dans
comment, pourquoi, à quelle heure, etc. la langue des élèves.
Noter tous ces mots au tableau. • Les encourager à traduire les questions 3 et 4 du
• Par groupes de 2, faire poser deux questions quiz, qui leur serviront de base pour leur réflexion.
de toutes les manières possibles : l’une avec • Faire remarquer aux élèves que le fait d’utiliser
un mot interrogatif (question fermée), l’autre des stratégies d’observation, de déduction et
sans (question ouverte). d’analyse est une aptitude qui correspond à la
• Mettre en commun. Quelle est la différence entre compétence clé « Apprendre à apprendre ».
les questions ouvertes et fermées ? ➞ Pour les
questions ouvertes, il n’y a que trois manières • On peut choisir de faire à ce moment-là la carte
différentes de les poser. Dans ce cas, la question mentale correspondante (Cahier d’activités,
de l’ordre de l’adverbe interrogatif ne se pose pas. annexes, « Je reconnais le pluriel »). Les cartes
• Récapituler, si nécessaire, les différentes formes : mentales sont des aides à l’apprentissage, elles
– Registre familier : phrase affirmative suivie d’un favorisent la mémorisation et l’organisation de la
point d’interrogation et prononcée sur un ton pensée.
interrogatif. Si la question est fermée, l’adverbe
interrogatif peut se placer au début ou à la fin
de la phrase.
J'écoute et je parle Oral : compréhension – phonétique

2 Qu’est-ce que tu fais dans la vie ?


Z Livre de l’élève, p. 36
Pour commencer...
• Faire lire le titre de la leçon, puis demander aux
élèves quand on pose cette question, en général.
➞ Quand on veut connaître la profession
de quelqu’un qu’on tutoie.
• Faire déduire le thème de la leçon 2 : le travail.
• On pourra également, avant de commencer la
leçon, passer en revue les synonymes du mot
« profession » : un métier, un boulot, un travail, un job.
1 Écoute ces personnes. Quel est leur
métier ? En quoi consiste-t-il ?
Comprendre des professionnels et expliquer leur métier.

Transcription CD mp3 : 43
1. Je m’appelle Arnaud, je suis météorologue. Je suis
chargé de l’observation du temps présent, à partir
de 6 heures du matin et toutes les demi-heures : y
a-t-il des nuages dans le ciel ? Quelle est leur forme ?
Quelle température fait-il ? Quelle est la pression
atmosphérique ? Une partie de l’observation se fait
automatiquement, au moyen d’instruments. L’autre
partie est humaine, c’est ce que je suis en train de faire
maintenant : j’analyse les données, je les classe et je les
Actes de communication interprète. Ce qui me plaît dans ce métier, c’est qu’on
Parler d’un métier et de ses tâches. étudie quelque chose qui est en constante évolution…
Décrire les avantages et les inconvénients d’une C’est passionnant. Et l’informatique nous permet d’aller
profession. toujours plus loin dans l’analyse. Mais la contrepartie,
Évoquer le métier qu’on aimerait exercer plus tard. c’est que malheureusement, on passe plus de temps
devant un ordinateur qu’à regarder le ciel…
Phonétique
2. Moi, c’est Valentin. Je viens de changer de métier,
Le son [ɛ̃] et ses composés [wɛ̃] / [jɛ̃]. je ne supportais plus de rester enfermé dans un
Matériel : bureau… J’étais toujours devant un ordinateur, en
• CD mp3, pistes 43-44. train de taper sur un clavier… J’ai pensé : « Je vais
• Cahier d’activités, p. 32. travailler dans ce qui me plaît vraiment ». Alors voilà,
– CD mp3, piste 24 (activité 1), piste 25 comme les vélos, c’est ma passion… je suis devenu
(activité 2) et piste 26 (activité 3). technicien cycle. Tout d’abord, c’est un métier manuel,
– Transcriptions, p. 128 du Guide pédagogique. chose qui me plaît beaucoup. Et puis, c’est sympa
– Solutions, p. 255 du Guide pédagogique. de dépanner les gens qui en ont besoin ! Et le vélo,
c’est pratique, c’est beau, c’est écolo, c’est bon pour
la santé… et je pourrais continuer encore ! Bref, je
Compétences clés m’éclate. Bon, comme je travaille tout seul à l’atelier,
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler sa je regrette un peu de ne pas avoir de collègues…
capacité d’écoute, d’observation et de mémoire. Mais enfin, le reste compense largement !
Soigner la prononciation. 3. Je m’appelle Delphine, je suis consultante ONG. Mon
rôle, c’est d’aider les ONG à définir leur identité, à
∙ Compétences socials et civiques : évoquer mobiliser le public autour de leurs actions… J’ai
des activités professionnelles, leurs avantages toujours voulu agir pour un monde meilleur ! Pour moi,
et inconvénients. c’est un plaisir de savoir que je vais être utile. Au
moins, je sais pourquoi je me lève le matin ! Le seul
problème, c’est que je voyage parfois dans des pays
où la situation politique est compliquée…
3
4. Je m’appelle Bachir et je suis pépiniériste. 5. Elle s’appelle Karine et elle est maraîchère de légumes
Je travaille dans une grande pépinière près de Lyon. bio. Son mari et elle cultivent des légumes bio qu’ils
Je suis vraiment amoureux des plantes. Je dois tailler, revendent ensuite sur les marchés.
arroser, désherber, surveiller les parasites… C’est un 6. Elle s’appelle Dorothée. Elle est D.R.H. (Directrice des
métier passionnant, qui permet d’être connecté avec Ressources Humaines). Son travail consiste à gérer les
la nature, au fil des heures et des saisons… Mais membres du personnel au sein d’une entreprise, avec
attention, avoir la « main verte » ne suffit pas ! Ce n’est leurs complexités, leurs joies et leurs surprises – bonnes
pas toujours facile de se former car il faut de bonnes et mauvaises –. Elle aide aussi les équipes à réaliser
connaissances techniques, surtout en biologie. Le ensemble leurs objectifs.
mois prochain, justement, je vais suivre une formation
en ligne sur la composition des sols et des engrais… • Faire lire la liste de métiers. Préciser que
5. Je m’appelle Karine, je suis maraîchère de légumes les métiers qu’ils vont entendre se trouvent
bio. Je vends sur les marchés les légumes bio que dans cette liste.
nous cultivons, mon mari et moi. C’est un beau métier • Ensuite, attirer l’attention des élèves sur
parce qu’on peut partager notre passion avec les les photos et faire lire les prénoms. Ils pourront
clients ! Moi, je suis très bavarde et sur les marchés, déjà déduire le métier de certaines personnes.
je suis toujours en train de discuter avec les clients. Je • Procéder à une seule écoute, en faisant
leur fais goûter, je donne des recettes de cuisine… Ça des pauses entre chaque témoignage
fait partie du service ! Il y a un gros inconvénient : je pour permettre aux élèves de bien tout noter.
n’ai presque jamais de vacances ! Et pour aller sur les • Corriger avec l’ensemble de la classe.
marchés, je me lève à 4 heures du matin ! Mais ça, j’ai • Faire remarquer aux élèves que le fait
l’habitude maintenant… de développer des stratégies pour analyser
6. Moi, c’est Dorothée. Je suis directrice des ressources et interpréter un document relève la compétence
humaines. Mon sujet, c’est l’humain, avec ses clé « Apprendre à apprendre ».
joies, ses complexités, ses surprises, bonnes et
mauvaises… 2 Réécoute et retrouve les avantages
Mon but, c’est d’aider une équipe à réaliser ensemble et les inconvénients de chaque activité.
ses objectifs. Mais en fait, j’aime surtout mon métier Comprendre des informations ciblées.
parce qu’il est centré sur les autres. Il me permet de
découvrir ce que les autres ont à dire, ça m’intéresse,
Solutions
ça m’enrichit… L’inconvénient, c’est que je sais Pépiniériste
toujours à quelle heure je commence, mais je ne sais Avantage : a. C’est un métier passionnant qui me permet
jamais à quelle heure je finis… d’être connecté avec la nature.
Inconvénient : 1. Ce n’est pas toujours facile de se former.
Solutions possibles Maraîchère
1. Il s’appelle Arnaud et il est météorologue. Son métier Avantage : b. C’est un beau métier parce qu’on peut
consiste à observer le temps présent, à partir de 6 h 00 partager notre passion avec nos clients.
du matin et toutes les demi-heures. Il regarde s’il y a des Inconvénient : 2. Il y a un grand inconvénient : je n’ai presque
nuages dans le ciel et analyse leur forme ; il mesure les jamais de vacances.
températures, relève la pression atmosphérique. Il explique Technicien cycle
aussi qu’une partie de cette observation est automatique : Avantage : c. C’est un métier manuel, chose qui me plaît
elle se fait au moyen de machines. L’autre partie est beaucoup. Et puis c’est sympa de dépanner les gens qui en
humaine : il analyse, classe et interprète des données. ont besoin.
2. Il s’appelle Valentin et il est technicien cycle, c’est-à-dire Inconvénient : 6. Je regrette un peu de ne pas avoir de
qu’il répare des vélos endommagés. Avant, il exerçait collègues…
une profession totalement différente : il travaillait dans D.R.H.
un bureau ; mais au fil du temps, il ne supportait plus Avantage : d. J’aime surtout mon métier parce qu’il est
de rester enfermé et de passer ses journées devant un centré sur les autres.
ordinateur. Inconvénient : 5. L’inconvénient, c’est que je sais toujours à
3. Elle s’appelle Delphine et elle est consultante ONG. Son quelle heure je commence, mais je ne sais jamais à quelle
rôle, c’est d’aider les ONG à définir leur identité et à heure je finis.
sensibiliser les gens à leur action. Consultante ONG
4. Il s’appelle Bachir et il est pépiniériste à Lyon : il s’occupe Avantage : e. Pour moi, c’est un plaisir de savoir que je vais
de plantes, de fleurs et d’arbustes toute la journée. Il taille, être utile.
arrose, désherbe et contrôle les parasites. Inconvénient : 3. Le seul problème, c’est que je voyage
parfois dans des pays où la situation politique est compliquée.
J’écoute et je parle

1
Météorologue
Avantage : f. Ce qui me plaît dans ce métier, c’est qu’on [ɛ̃]
étudie quelque chose qui est en constante évolution. Boîte à sons [wɛ̃]
Inconvénient : 4. malheureusement, on passe plus de temps [jɛ̃]
devant un ordinateur qu’à regarder le ciel.
Écouter et différencier les sons [ɛ̃] / [wɛ̃] / [jɛ̃].
• Faire lire les listes. Si les élèves ont déjà des idées
de réponses, les faire noter ; elles seront vérifiées
pendant l’écoute. Transcription CD mp3 : 44
• Procéder à la seconde écoute. Là encore, Viens, mon petit chien, reste dans ton coin, ne cours pas
faire des pauses entre chaque témoignage. si loin, il n’y a rien à la fin du jardin !
• Laisser quelques minutes aux élèves pour qu’ils
ordonnent leurs réponses, puis passer • Livre fermé, faire écouter l’enregistrement une
à la correction collective. ou deux fois et demander aux élèves de dire
• Ensuite, attirer leur attention sur les structures quels sons ils entendent et quels mots ils peuvent
en bleu. À quoi servent-elles ? ➞ Elles sont utiles identifier.
pour décrire les avantages et les inconvénients • Éventuellement, faire reconstituer la phrase
d’un métier. à l’oral.
• Remettre l’enregistrement et faire répéter.
3 Et toi ? Dans quel type de métier Faire faire des répétitions partielles tous
tu te vois ? Pourquoi ? ensemble, puis par rangées.
• Livre ouvert, faire mettre en relation la phrase
Évoquer le métier qu’on aimerait exercer plus tard
en présentant ses avantages et inconvénients.
avec l’illustration, puis refaire une écoute
avec une lecture simultanée.
Solutions possibles • Bien indiquer aux élèves les différences entre ces
Moi, j’aimerais bien être styliste. C’est un métier trois sons proches :
passionnant, qui permet d’exprimer sa créativité et de – [ɛ̃] est un son unique, nasal. Le faire
stimuler son imagination. On peut en effet inventer tout type répéter plusieurs fois collectivement, puis
de vêtements et d’accessoires originaux. On est aussi en individuellement, tout comme les mots jardin
contact avec des couturiers, des mannequins et d’autres et fin.
créateurs, choses qui me plaisent beaucoup ! L’inconvénient, - [wɛ̃] / [jɛ̃] sont des sons doubles, ils se
c’est qu’à mon avis, on ne compte pas ses heures ! composent d’un autre son + la nasale [ɛ̃].
- [wɛ̃] est la combinaison des sons [w] + [ɛ̃].
• Laisser les élèves réfléchir quelques minutes. Faire répéter le son [wɛ̃] plusieurs fois par le
Leur rappeler qu’ils doivent argumenter leurs choix. groupe-classe, puis les mots où il apparaît :
• Leur donner la parole, un par un. loin, coin.
• Faire remarquer que savoir écouter ses - [jɛ̃] est la combinaison de la semi-voyelle [j]
camarades et respecter leurs idées, même si avec le son nasal [ɛ̃]. Faire répéter ce son
on ne les partage pas, relève de la compétence collectivement et les mots chien, rien et viens.
clé « Compétences sociales et civiques ». • À la fin, faire répéter la phrase par rangées,
puis individuellement, en demandant aux élèves
de bien articuler.

Mémorise
Prendre conscience de ce qu’on a appris du point de vue
communicatif à la fin d’une séquence d’activités.
• À ce stade, la plupart des élèves doivent
avoir assimilé les expressions en bleu dans
leur contexte ; elles sont utiles pour décrire
les avantages et inconvénients d’une profession.
Il s’agit donc ici de les identifier et de les réutiliser
dans une situation de communication.
• Faire remarquer aux élèves que travailler
la mémoire est une attitude qui relève de
la compétence clé « Apprendre à apprendre ».
Oral / Écrit :
Je lis et je découvre analyse – pratique 3
2 Flash info : inondations dans le Sud
Z Livre de l’élève, p. 37
Pour commencer...
• Faire lire le titre et demander aux élèves
ce qu’est un « flash info ». ➞ C’est un flash
d’information, c’est-à-dire un bref résumé
des nouvelles importantes (locales, nationales
ou internationales).
• Après lecture du titre et observation
de la photo, faire déduire le thème de la leçon :
les intempéries, les catastrophes naturelles,
dans le sud de la France.

4 Écoute les commentaires de la


journaliste.
Qu’est-ce qui est en train de se passer ?
Qu’est-ce qui vient de se passer ?
Qu’est-ce qui va se passer ?
Comprendre un flash info.

Transcription CD mp3 : 45
Bonsoir ! Le sud de la France est totalement sous l’eau !
Des orages d’une rare violence sont en train de s’abattre
en ce moment sur toute la région, accompagnés de rafales
de vent jusqu’à 110 km / heure. Ce sont de véritables
trombes d’eau qui sont en train de tomber, les rues
Grammaire en situation sont inondées, la circulation est presque impossible…
Le passé récent. Les secours sont appelés de tous les côtés !
Le présent continu. Et on m’informe à l’instant qu’un phénomène
Le futur proche. exceptionnel vient d’avoir lieu entre La Ciotat et Saint-
Matériel : Cyr-sur-Mer : un tourbillon noir, une tornade vient de
passer à une vitesse incroyable ! Heureusement, elle n’a
• CD mp3, piste 45.
fait pour l’instant aucune victime.
• Cahier d’activités, p. 33-34.
On recommande aux habitants de limiter leurs
– Solutions, pp. 255-256 du Guide pédagogique.
déplacements au strict nécessaire, car le niveau de l’eau
va continuer à monter… Selon les prévisions de Météo
Compétences clés France, il va atteindre 2 mètres 75 en fin de journée !
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler
sa capacité d’observation. Réfléchir
Solutions
sur une règle de grammaire. S’impliquer – Qu’est-ce qui est en train de se passer ?
dans son apprentissage. Des orages d’une rare violence sont en train de s’abattre,
en ce moment, sur toute la région, accompagnés de
rafales de vent jusqu’à 110 km / heure. De véritables
trombes d’eau sont en train de tomber, les rues sont
inondées, la circulation est presque impossible…
– Qu’est-ce qui vient de se passer ?
Un phénomène exceptionnel vient d’avoir lieu entre la
Ciotat et Saint-Cyr-sur-Mer : un tourbillon noir, une tornade
vient de passer à une vitesse incroyable !
– Qu’est-ce qui va se passer ?
Le niveau de l’eau va continuer à monter… Selon les
prévisions de Météo France, il va atteindre 2,75 mètres en
fin de journée !
Je lis et je découvre

2
• Attirer l’attention des élèves sur la dernière 5 Lis : vrai ou faux ?
question : Qu’est-ce qui va se passer ?
Comprendre un flash info en détail et mobiliser sa mémoire
– Quelle temporalité y est exprimée ?
pour répondre à des questions.
➞ C’est une temporalité future.
– Quel est le verbe et à quel temps est-il Solutions
conjugué ? ➞ « va se passer » : c’est le futur a. Une tempête de neige est en train de s’abattre dans la
proche. région. ➞ Faux.
• Concernant les deux premières questions b. Le vent souffle à 110 km / heure. ➞ Vrai.
« Qu’est-ce qui est en train de se passer ? » et c. Une tornade vient de passer à une vitesse incroyable. ➞
« Qu’est-ce qui vient de se passer ? », il s’agit Faux.
de deux nouveaux temps verbaux : le présent d. Il est absolument interdit aux habitants de sortir de chez
continu et le passé récent. eux. ➞ Faux.
À quelle temporalité renvoient ces questions ? Si e. Le niveau d’eau va monter jusqu’à 4,30 mètres. ➞ Faux.
les élèves hésitent, donner deux exemples pour
contextualiser. • Procéder à une deuxième écoute du document.
1. Nous venons de lire la consigne et d’identifier • Laisser quelques minutes pour répondre.
le futur proche. • Corriger avec le groupe-classe.
2. Sur la photo, la journaliste est en train de parler
et il est en train de pleuvoir. 6 Résume la situation.
➞ La phrase 1. exprime une action passée Identifier les idées essentielles d’un document pour le résumer.
récente et la phrase 2., une action en cours
de réalisation. Solution possible
• Sans en dire davantage pour le moment, Le sud de la France est totalement inondé, parce que de
récapituler avec les élèves les trois éléments violents orages sont en train de s’abattre sur la région. La
à comprendre dans les commentaires de la circulation est presque impossible et les services de secours
journaliste : les actions en cours de réalisation, sont saturés. Entre la Ciotat et Saint-Cyr-sur-Mer, une
les actions passées récentes et les actions à venir. tornade vient de passer à une vitesse incroyable, mais sans
Préciser qu’il y a en tout 6 phrases à dégager. faire de victimes. Il est fortement recommandé aux habitants
• Faire écouter une première fois le document de limiter leurs déplacements, car le niveau de l’eau va
audio en entier. Sonder les élèves en fin d’écoute, continuer à monter, pour atteindre 2,75 mètres, en fin de
pour savoir s’ils ont entendu les six phrases. journée.
• Faire écouter le flash une seconde fois, puis
corriger avec le groupe-classe. • Expliquer aux élèves qu’il s’agit de présenter
• À partir des réponses, faire un travail sur ces deux uniquement les informations principales du flash info.
nouveaux temps, en commençant par le présent • Leur faire noter rapidement ces éléments et
continu. leur conseiller d’utiliser les temps vus récemment.
– Commencer par les actions en cours • Ensuite, demander à quelques élèves
de réalisation en faisant relever les verbes de présenter leur production devant l’ensemble
correspondants (sont en train de s’abattre / de la classe.
sont en train de tomber), puis faire dégager • Corriger les fautes de syntaxe et de prononciation.
la structure. ➞ Être au présent de l’indicatif +
en train de + le verbe à l’infinitif. 7 Complète ces témoignages lus
• Passer ensuite aux deux phrases exprimant sur les réseaux sociaux.
des actions passées récentes : « Un phénomène Compléter des textes cours en appliquant les règles
exceptionnel vient d’avoir lieu entre la Ciotat et grammaticales récemment apprises.
Saint-Cyprien : un tourbillon noir, une tornade
vient de passer à une vitesse incroyable ! »
Solutions
– Adopter la même approche que Dans mon village, c’est de pire en pire, le niveau de l’eau est
précédemment : faire identifier les verbes en train de monter de façon alarmante. Mon voisin vient de
de ces deux phrases, puis demander sortir de chez lui en Kayak…
aux élèves d’en dégager la structure. Les pompiers sont en train de passer partout pour évacuer
➞ Verbe « venir de » + verbe à l’infinitif. les maisons inondées. On entend aussi des hélicoptères qui
– Préciser que ce temps s’appelle le passé sont en train de survoler la région. Bientôt, on va être tous au
récent. sec. Merci les pompiers.
• Enchaîner avec l’encadré J’observe et j’analyse La mairie vient d’ouvrir la salle polyvalente pour accueillir
qui permettra de faire un récapitulatif sur tout ce les personnes qui ont dû quitter leur logement. C’est déjà
qui vient d’être vu. plein… On va avoir besoin de beaucoup de bénévoles.
3
• Les élèves devront compléter les témoignages • Une fois que les enregistrements sont
avec des verbes conjugués au présent continu, terminés, procéder à la projection.
futur proche et passé récent. À la fin de chacune, poser des questions
• Faire faire l’activité individuellement. au groupe-classe pour s’assurer
• Procéder à la correction, après avoir accordé de la compréhension des élèves.
un temps de préparation. • À la fin, consulter les élèves pour savoir
quelle production leur a paru la plus

À to i ! convaincante et journalistique.

Je décris une action en cours


Décrire une catastrophe naturelle en employant les
temps verbaux adéquats.
Solution possible J’observe et j’analyse
À l’heure où je vous parle, je suis malheureusement Observer et décrire des phénomènes grammaticaux.
témoin d’un terrible séisme. De violentes secousses
viennent de se produire et les dommages matériels
et humains sont déjà visibles. Je vois en effet de
LES MOMENTS DE L’ACTION
nombreux immeubles qui menacent de s’effondrer • Faire lire à voix haute l’encadré J’observe
et les gens, affolés, sont en train de quitter la ville. et j’analyse, consacrés aux différents moments
D’autres sont en train d’essayer de dégager les de l’action. Il permettra de faire un récapitulatif
premières victimes de sous les décombres ou des temps étudiés.
coincées dans leur voiture. Ici, c’est horrible ! Ah, • Demander aux élèves d’inventer des exemples
mais nous devons absolument évacuer la zone. de phrases pour exprimer :
Ces arbres ne vont plus tarder à tomber ! Et je sens 1. des actions passées récentes,
que de nouvelles répliques vont avoir lieu dans pas 2. des actions en cours de réalisation,
longtemps. 3. des actions inscrites dans un futur très proche.

• Expliquer aux élèves qu’ils vont devoir, Comment exprimes-tu ces temps
comme la journaliste du flash info, décrire dans ta langue ? Il y a des différences ?
une catastrophe naturelle comme s’ils y
étaient. • Faire lire la bulle de Madame Réflexion et
• Préciser que les récits pourront être proposer aux élèves d’y réfléchir par groupes
filmés. de 3.
• Faire rappeler le nom des catastrophes – Leur suggérer de réutiliser des phrases
naturelles vues en début d’unité. ➞ Un du document audio ou de leur résumé.
cyclone, une tornade, un raz de marée, une – Les encourager à traduire ce corpus dans
tempête, une avalanche, leur langue maternelle dans un premier temps.
un séisme. – Après quelques minutes de réflexion, mettre
• Insister sur le fait qu’il faudra évoquer en commun et conclure sur les ressemblances
des actions en cours de réalisation, des et différences entre langue maternelle et
actions passées récentes et des actions d’apprentissage, pour ces trois temps.
proches à venir. • Faire remarquer aux élèves que le fait d’utiliser
• Accorder un temps de préparation et des stratégies d’observation, de déduction
circuler dans les rangs pour apporter une et d’analyse, relève de la compétence clé
aide éventuelle. « Apprendre à apprendre ».
– Si certains élèves finissent avant la
fin du délai imparti, leur proposer de
commencer les enregistrements.
– Rappeler l’importance de parler
suffisamment fort et de bien articuler,
quand on est journaliste.
– Si les téléphones portables sont
autorisés, laisser les élèves se filmer
avec leurs portables, sinon, utiliser une
caméra.
Je lis et je découvre Écrit : civilisation – oral / écrit

3 L’environnement en bref
Z Livre de l’élève, p. 38-39

CONTENUS
Développer sa compétence en compréhension écrite à partir de documents authentiques
ou semi authentiques à forte teneur socioculturelle.
Lire et comprendre globalement des documents écrits simples.
S’exprimer à l’oral sur le thème de l’écologie et donner son opinion à ce sujet.
Écrire une lettre de motivation.
Matériel :
• CD mp3, piste 46.
• Cahier d’activités, pp. 35-37.
– CD mp3, piste 27.
– Transcriptions, p. 129 du Guide pédagogique.
– Solutions, p. 256 du Guide pédagogique.
• Version numérique et DVD : Vidéo « Tout comprendre sur le changement climatique ».
• Fiche d’exploitation, p. 277 du Guide pédagogique.
• Transcriptions, pp. 283 et 284 du Guide pédagogique.
• Solutions, p. 281 du Guide pédagogique.

Compétences clés
∙ Compétence numérique : faire des recherches ciblées sur Internet pour pouvoir présenter un travail à la classe.
∙ Apprendre à apprendre : chercher à acquérir et à assimiler de nouvelles connaissances sur un thème particulier.
∙ Compétences sociales et civiques : prendre conscience du problème de la sauvegarde
de l’environnement et adopter les attitudes citoyennes adéquates.
3
• Reposer la question de Nico l’écolo :
Pour commencer... Ça te paraît beaucoup ?
Identifier rapidement les thèmes abordés dans un document • Laisser les élèves s’exprimer librement.
à partir de l’observation des titres et des illustrations, Cette phase d’expression orale leur permettra
pour une compréhension globale rapide.
de réaliser l’ampleur du problème du gaspillage
• La rubrique Je lis et je découvre est une rubrique de l’eau.
d’information ouverte et interdisciplinaire, • Passer ensuite à la lecture des textes suivants
qui vise avant tout une compréhension globale à voix haute, puis éclaircir le vocabulaire difficile :
avec des supports visuels : illustrations et textes, – un chantier = endroit qui est en construction 
en général, relativement simples. Il ne sera – une usine = endroit où on fabrique à la chaîne
donc jamais question ici d’analyse grammaticale, différents produits alimentaires ou industriels
mais toujours d’enrichissement culturel. – être atteint de = avoir la maladie de
• Dans le cas présent, il s’agit de sensibiliser – se débarrasser de = se défaire de
les élèves à un sujet d’actualité qui concerne • Faire ressortir le vocabulaire lié au thème
tous les citoyens – l’écologie – et de rebrasser de l’écologie pour les trois textes : la pollution
tout le vocabulaire en rapport avec ce thème. de l’air, polluer, un pollueur, la qualité de l’air, jeter,
• Commencer par faire lire le titre de la leçon trier les déchets, recycler, faire de la récupération.
pour déduire le sujet qui sera traité : l’écologie. • Demander aux élèves quelle information
• Ensuite, faire décrire rapidement les trois photos. les étonne le plus.
➞ Sur la première photo, on voit une forêt • Les laisser réfléchir quelques instants, leur faire
dont les arbres ont été arrachés. Sur la deuxième relire éventuellement les textes à tête reposée,
photo, on peut observer un énorme personnage puis les laisser s’exprimer.
fait à partir de déchets du quotidien. Enfin, Proposer différentes structures permettant
sur la dernière, on voit des voitures à l’arrêt d’exprimer l’étonnement, la surprise, en guise
dans un embouteillage. de modèle : Personnellement, je ne savais pas
• Demander à plusieurs élèves de lire à voix haute que… ; Je suis vraiment étonné(e) / surpris(e)
les titres des documents et faire conclure par… ; C’est incroyable de penser qu’on…
sur les différents aspects de l’écologie qui seront • Faire remarquer aux élèves que s’intéresser
développés ici. ➞ Le gaspillage de l’eau, à la protection de l’environnement relève
la déforestation, la pollution de l’air de la compétence clé « Compétences sociales
et le traitement des déchets. et civiques ».

1 Lis les textes. Quelle est l’information 2 Dans quel texte on parle :
que tu trouves la plus surprenante ?
Comprendre globalement des textes et en identifier l’idée
Comprendre globalement des textes courts et réagir à leur contenu. principale.
Solution possible Solutions
Pour moi, l’information la plus surprenante concerne la a. d’éviter le réchauffement climatique ? ➞ 2050
quantité de déchets que nous générons par jour et par b. de recycler les déchets ? ➞ Déchets, la poubelle est
personne. Si nous faisons les calculs pour une famille de pleine !
quatre personnes, nous nous rendons compte que c’est une c. de réduire la circulation des véhicules ? ➞ Migrants
immense quantité. En une semaine, une famille de quatre de la pollution
personnes génère 28 kilos de déchets. Un mois plus tard, d. d’économiser l’eau ? ➞ SOS eau !
elle en cumule 112 kilos et à la fin de l’année, 1 344 kg.
Imaginez le chiffre obtenu pour l’ensemble de la population • Faire lire les différents items.
française à l’année ! Des milliards de tonnes… environ • Laisser quelques secondes pour faire l’activité
21 840 000 000 ! On se demande vraiment ce que les individuellement. Ce devrait être relativement
communes font de tous ces déchets ! rapide puisque les élèves ont déjà lu les textes
deux fois.
• Faire lire à voix haute le premier texte (SOS • Procéder à la correction avec le groupe-classe.
eau !), puis la bulle de Nico l’écolo et proposer
aux élèves de calculer le nombre de litres d’eau
consommés quotidiennement dans leur famille.
• Leur laisser quelques minutes pour faire les
calculs. Proposer aussi de faire la multiplication
par sept, puis de multiplier ce nouveau résultat
par quatre pour déterminer la quantité d’eau
utilisée par semaine et par mois.
Je lis et je découvre

3
@ 3 Quel problème environnemental • Préciser que savoir effectuer des recherches
te semble le plus inquiétant ? Pourquoi ? ciblées sur la toile relève de la compétence clé
Fais des recherches et présente « Compétence numérique » et que prendre la
la situation à tes camarades. parole en public et défendre une opinion relèvent
de la compétence clé « Compétences sociales
Présenter un problème environnemental à partir d’informations
et civiques ».
trouvées sur la toile.
Solution possible 4 Observe ces trois photos. De quoi s’agit-
À mon avis, si la forêt amazonienne disparaît ce sera il ? Quel est le rapport entre elles ?
dramatique pour l’humanité, pour différentes raisons. Observer des photos et les mettre en relation.
Tout d’abord, pour les populations qui y vivent et pour la
Solutions
biodiversité de la région, car des milliers d’espèces de
plantes, d’animaux et d’insectes disparaîtront. Par ailleurs, Les trois photos représentent des manifestations contre
comme l’Amazonie est une source de matières premières le réchauffement climatique. Leur point commun est de
pour la pharmacopée occidentale, il sera difficile de produire dénoncer les conséquences de la non-préservation de
de nombreux médicaments. l’environnement.
D’autre part, au niveau mondial, les conséquences seront
désastreuses car l’Amazonie est la plus grande réserve • Faire observer, puis décrire les trois photos.
d’arbres au monde. Or les arbres jouent un rôle fondamental ➞ Sur la première photo, on voit des manifestants
contre le réchauffement climatique puisqu’ils aspirent avec des affiches qui interpellent les chefs d’État
le dioxyde de carbone et rejettent de l’oxygène. Donc la sur l’importance d’agir en faveur du climat.
température globale de la Terre augmentera… Sur la deuxième photo, on voit des gens
Enfin, cela provoquera aussi de terribles sécheresses car avec des tenues de plongeurs qui portent
grâce à son humidité, une forêt comme l’Amazonie rejette une étiquette collée sur leur poitrine où il est
beaucoup d’eau sous la forme de vapeur. Cette vapeur se écrit : « Paris sous mer ». Sur la dernière photo,
condense ensuite sous la forme de nuages, qui libèrent des on voit des personnes déguisées en ours polaires
pluies essentielles à la survie des sols et des êtres. et à côté, un homme qui porte une affiche
avec un bulldozer en train de vider les entrailles
• Faire un premier tour de table pour tester, à main de le Terre.
levée, les opinions des élèves. ➞ Qui pense que • Ensuite, demander aux élèves quel est le point
le problème le plus important est celui de l’eau ? commun entre ces photos. ➞ Ce sont des
celui de la déforestation ? celui de la pollution manifestations en faveur de l’environnement. Quel
de l’air ? celui du traitement des déchets ? est le problème écologique concret qui inquiète ces
• Leur proposer d’aller en salle multimédia pour faire manifestants ? ➞ Le réchauffement climatique.
des recherches sur le problème écologique choisi.
5 Quels manifestants…
• Faire un point sur les mots clés à écrire
dans le moteur de recherche : conséquences Observer des photos et en interpréter le message.
du gaspillage de l’eau, de la déforestation, Solutions
de la pollution de l’air et le problème
du traitement des déchets. a. rappellent l’impact du réchauffement climatique sur
• Accorder aux élèves un temps de recherche la faune ? ➞ Photo 3. Avec le réchauffement climatique,
suffisant. l’habitat des ours polaires (la banquise) est menacé.
• De retour en classe, interroger les élèves sur b. veulent alerter sur la montée du niveau des mers ?
la structure qu’il faut donner à cette présentation. ➞ Photo 2, avec les hommes en tenue de plongée.
➞ Une phrase d’introduction pour indiquer c. attendent des réponses politiques concrètes ? ➞
le problème choisi, puis différents arguments qui Photo 1. Sur une pancarte, on peut lire un mot adressé
correspondent aux informations trouvées directement aux chefs d’État : « Chefs d’État, agissez pour
sur Internet. le climat. »
➞ Des organisateurs du discours pour rythmer
la présentation et introduire chaque nouvel • Mettre en commun les réponses et commenter
argument : tout d’abord, puis, ensuite, d’une part librement avec le groupe-classe ces photos et
et d’autre part, de plus, enfin. éventuellement l’action de ces manifestants.
• Laisser un temps de préparation et circuler dans Vidéo « Tout comprendre sur le changement
les rangs pour aider les élèves, le cas échéant. climatique ».
• À la fin de toutes les représentations, faire voter Exploitation, transcriptions et solutions : voir
le groupe-classe pour désigner la présentation la en annexes de ce Guide pédagogique (pp. 277,
plus documentée et convaincante. 281, 283 et 284).
• Rappeler aux élèves que dans l’unité précédente,
3
Atelier
ils avaient déjà dégagé les formules typiques
de la lettre formelle (demande d’informations).
Écrire une lettre
d’écriture de motivation
• Leur laisser quelques minutes pour parcourir
la lettre à voix basse, puis mettre en commun.
• Lors de la correction, récapituler les différentes
1 Lis cette lettre. Qui écrit à qui, formules et les situer dans le corps de la lettre :
à quel sujet, pourquoi ? – À l’attention de : formule pour indiquer à qui
la lettre est adressée. Elle se situe en haut
Lire et comprendre une lettre formelle pour en dégager
de la lettre, à droite.
les informations essentielles.
– Madame, Monsieur : formule d’appel, qui
Solutions permet d’établir le contact avec le destinataire.
– L’auteur de la lettre : Laurie Carmet, étudiante Elle se situe toujours au-dessus du corps
en première année de bac professionnel de Photographie de la lettre.
au lycée Blaise Pascal. – Dans l’attente d’une réponse de votre part,
– Le / La destinataire de la lettre : Violette Brasseur, je vous prie d’agréer, Madame, l’expression
directrice du studio « Photo Portrait », studio de photos de mes salutations distinguées. : formule
spécialisé dans le portrait. de politesse pour prendre congé. Elle clôture
– Le thème de la lettre : faire une demande de stage de la lettre.
trois semaines, du 2 au 21 novembre. • Dans une lettre formelle, ces expressions
– L’objectif de la lettre : développer des arguments pour typiques doivent toujours apparaître.
convaincre la directrice, Violette Brasseur, d’accepter la
demande de stage de Laurie Carmet. 3 Y a-t-il des formules au discours
indirect ? Lesquelles ?
• Bien insister sur les éléments à repérer : Reconnaître des phrases au discours indirect, en vue
– l’auteur de la lettre (Qui écrit ?) de s’approprier le style d’écriture propre à la lettre formelle.
– le / la destinataire de la lettre (À qui ?) Solutions
– le thème de la lettre (À quel sujet ?)
– l’objectif de la lettre (Pourquoi ?) Daniel Leduc […] m’a conseillé de prendre contact avec vous.
• Faire lire la lettre à voix haute et laisser les élèves J’aimerais découvrir comment préparer une séance photo,
réfléchir quelques secondes. quelle est la meilleure façon de mettre un visage en valeur,
• Mettre en commun les réponses en grand quelles techniques utiliser…
groupe.
Préciser que ces informations sont essentielles • Tester la mémoire des élèves et leur demander
et qu’elles doivent toujours apparaître dans toute s’ils se souviennent de l’effet produit par ces
lettre formelle. formules au style indirect ➞ Elles introduisent
un registre de langue plus soutenu et marquent
2 Relève les expressions typiques plus de politesse et de déférence vis-à-vis
d’une lettre formelle. du destinataire de la lettre.
• Accorder quelques minutes de réflexion
Identifier les formules de politesse de la lettre formelle.
individuelle, puis passer à la correction.
Solutions Préciser que ces formules sont récurrentes
– À l’attention de … dans les lettres formelles.
– Madame,
– Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous prie
d’agréer, Madame, l’expression de mes salutations
distinguées.
Je lis et je découvre

2
4 À toi ! Écris une lettre de motivation • Proposer maintenant aux élèves de passer
pour un stage. à la phase d’écriture. Leur rappeler tous
les éléments à respecter dans la lettre formelle :
Produire une lettre de motivation en respectant le format
donner les informations essentielles
de ce genre de lettre.
(Qui écrit à qui, à quel sujet, pourquoi ?), utiliser
Solution possible les expressions typiques et le discours indirect,
À l’attention de M. Philippe Verneuil pour plus de politesse et enfin, respecter
Directeur de l’hôtel Archange, à Reims la structure qu’ils viennent d’observer.
Leur faire choisir un métier hypothétique
Monsieur le Directeur, et imaginer le lieu de réalisation du stage.
Je m’adresse à vous sur les conseils du directeur du lycée • Accorder le temps nécessaire à la préparation.
Henri Point-Carré, Paul Vasseur. • Faire lire ensuite à voix haute quelques
Étudiant en deuxième année de BTS tourisme, je suis productions et corriger l’oral.
actuellement à la recherche d’un stage de deux mois (du 4 • Relever l’ensemble des lettres de motivation,
mai au 30 juin), qui sera déterminant pour l’obtention de mon pour une correction plus individualisée.
diplôme.
De nature ouverte et communicative, j’aime
particulièrement être en contact avec les gens, qualité J’écoute, j’écris
essentielle pour accueillir de façon satisfaisante la clientèle
de votre hôtel. Par ailleurs, je parle couramment plusieurs On écrit é(e)(s) ou er ?
langues (anglais, français, russe et portugais), donc je Comment s’écrit le son [e] dans les terminaisons
pourrais m’adresser à beaucoup de vos clients dans leur de l’infinitif, du participe passé et des adjectifs
langue ou dans une langue qu’ils connaissent.
en « é » ? Cherche dans la lettre des exemples
Formé aux logiciels de réservation touristique
(Amadeus), je serais ravi de pouvoir mettre en pratique mes pour chaque catégorie et trouves-en d’autres.
connaissances, tout en continuant à me former auprès de
vos collaborateurs expérimentés.
Réfléchir à l’orthographe du son [e] et s’interroger
Enfin, sérieux, motivé et très dynamique, je pense pouvoir sur les mécanismes grammaticaux qui interviennent
seconder votre équipe dans les tâches que vous jugerez bon dans la graphie des terminaisons.
de m’attribuer.
Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous prie Solutions
de recevoir, Monsieur le Directeur, mes salutations les plus – er (infinitif) : effectuer, préparer, utiliser, commencer, aider,
sincères. confier, agréer
Autres exemples : aller, chanter, parler
Louis Ménard
– é(e)(s) (participe passé) : Daniel Leduc m’a conseillé.
Autres exemples : Elle est allée à Rome / Nous sommes
• Avant de se lancer dans la phase de rédaction,
rentrés hier / Elles sont montées à Paris / Il est resté chez
faire analyser la structure de la lettre de Laurie.
lui
Par groupes de 2, faire observer et résumer
– é(e)(s) (Adjectifs) : les arts appliqués / passionnée par
chaque paragraphe en une phrase.
l’image / mes salutations distinguées
– Paragraphe 1 : L’auteure se présente (classe,
Autres exemples : Elle est fatiguée / J’ai les cheveux frisés /
formation suivie et établissement fréquenté)
Ces fleurs sont parfumées / Ils sont très énervés
et évoque le motif de sa lettre.
– Paragraphe 2 : Elle explique pourquoi le studio
« Photo Portrait » l’intéresse.
– Paragraphe 3 : Elle détaille ce qu’elle aimerait
apprendre au cours de son stage.
– Paragraphe 4 : Elle parle de ses qualités
humaines.
– Paragraphe 5 : Formule de politesse
pour prendre congé.
3
Il s’agit de systématiser ici l’orthographe
des terminaisons des adjectifs, participes Dictée Écoute et écris.
passés et infinitifs qui sont homophones, Passer de l’oral à l’écrit en appliquant les règles d’accord
mais non homographes. récemment apprises.
• Sonder les élèves pour tester leurs
connaissances à ce sujet. Ensuite, recueillir leurs Transcription CD mp3 : 46
propositions et les noter au tableau.
• Mettre les élèves par groupes de 3 et leur faire Moi, c’est Lucie, je suis technicienne diplômée et je vais
chercher les mots dans la lettre. Leur suggérer bientôt commencer à travailler. Trouver un travail bien
de faire un tableau et de le compléter payé, c’est bien, mais ce n’est pas ma priorité : je veux
avec d’autres mots. me sentir valorisée dans mon travail, et aimer ce que je
Accorder quelques minutes, puis mettre fais. Aujourd’hui, j’ai trouvé ! Je suis chargée de vérifier
en commun. la qualité de l’air dans le centre-ville. Mes idées semblent
• Entamer une phase d’analyse réflexive. intéresser tout le monde, et je me sens appréciée du
– Commencer par faire identifier les verbes reste de l’équipe.
à l’infinitif : effectuer, préparer, utiliser,
commencer, aider, confier, agréer. • L’objectif de cette dictée est de vérifier que les
– Leur faire reconnaître ensuite les adjectifs élèves sont capables de distinguer les différentes
présents dans la lettre : les arts appliqués / graphies du son [e], en fonction de la nature
passionnée par l’image / mes salutations des mots et des règles d’accord concernés.
distinguées. Qu’observe-t-on quant à • Les dictées sont en général source d’angoisse
l’orthographe des terminaisons des adjectifs ? pour les élèves. Le professeur devra donc
➞ Elle est variable : és, ée, ées. Pourquoi ? les mettre en confiance et les rassurer. Ils n’auront
➞ Elle varie en fonction du genre et du nombre qu’à appliquer leurs connaissances récemment
du nom que l’adjectif accompagne. acquises, en prenant bien le temps d’analyser,
– Enfin, faire reconnaître le participe passé : pour chaque cas, la nature grammaticale
Daniel Leduc m’a conseillé de… de chaque mot. Préciser aussi que la plupart
• Demander aux élèves de proposer d’autres des mots sont familiers et ont déjà été vus, soit
exemples. à ce niveau, soit dans les précédents.
• À partir de l’observation de ce corpus, faire • Procéder à une première écoute intégrale
déduire les terminaisons possibles pour les du texte, pour que les apprenants s’en imprègnent
participes passés. ➞ é avec l’auxiliaire « avoir » ; bien et en comprennent le sens global.
é, ée, és, ées, avec l’auxiliaire « être », en fonction • Faire écouter ensuite l’enregistrement phrase par
du genre et nombre du sujet du verbe. phrase, autant de fois que nécessaire, afin de leur
laisser le temps de tout écrire (sur une feuille à
part) et surtout de réfléchir aux règles à appliquer.
• Laisser un temps de relecture avant de passer
à la correction collective. Pendant cette étape
corrective, le professeur analysera bien les
erreurs commises et s’assurera que les élèves
les comprennent. En effet, la prise de conscience
de ses propres erreurs est fondamentale pour
pouvoir progresser.
Je joue et je révise Révision

Je révise Expressions imagées


Z Livre de l’élève, p. 40
Pour commencer...
Découvrir des expressions idiomatiques en rapport
avec la météo.
• En plus de réactiver certains contenus,
cette leçon va être l’occasion de découvrir
des expressions imagées françaises en rapport
avec le thème de l’unité : les phénomènes
météorologiques.
• Faire lire le titre de la leçon à voix haute
et demander aux élèves d’expliquer ce qu’est
une expression imagée. ➞ C’est une expression
dans laquelle on évoque une image du réel, facile
à comprendre, pour expliquer ce qu’on veut dire
avec plus de clarté.

1 Retrouve le sens de chaque expression !


Découvrir et deviner le sens d’expressions idiomatiques
en rapport avec la météo.

Solutions
1. a / 2. b / 3. b / 4. c / 5. c / 6. b / 7. a / 8. b

• Réaliser l’activité en grand groupe, de façon


progressive. Commencer par faire décrire
REBRASSAGE
rapidement l’illustration proposée pour la
Réutiliser certains contenus de l’unité première expression. ➞ On voit un canard
dans un contexte plus ludique. dans la neige qui a l’air d’avoir très froid.
Faire lire l’expression et les définitions proposées,
Compétences clés puis demander aux élèves quelle peut être
la réponse. ➞ C’est la réponse a) parce que
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler sa
le canard a très froid.
capacité de compréhension et d’observation.
• Pour les autres expressions, procéder
∙ Sensibilité et expression culturelles : de la même manière.
découvrir des expressions imagées en rapport • Apporter des commentaires pour chaque
avec le climat et en comprendre le sens, expression illustrée.
en vue de se les approprier. Percevoir l’aspect – 2. Un temps de chien. En général, quand il fait
humoristique de ces expressions. très mauvais, seuls les chiens se promènent
∙ Compétences sociales et civiques : participer dehors, alors que les gens restent chez eux
et collaborer dans les activités de production. bien au chaud.
– 3. Un soleil de plomb. Quand il fait très
chaud, le soleil est perçu comme un poids
lourd à porter. Comme le plomb est un métal
également lourd, on associe ces deux éléments
(soleil / plomb) pour souligner à quel point
la chaleur du soleil est pesante ; c’est une
métaphore.
– 4. Il y a de l’orage dans l’air. Avant un orage,
la pression atmosphérique est lourde et les
nuages sont chargés d’électricité. Avant une
dispute, on retrouve cette même ambiance
tendue et électrique.
3
– 5. Avoir la tête dans les nuages. Si quelqu’un • Demander aux élèves quels temps verbaux
a la tête dans les nuages, cela signifie que son ils vont utiliser, ainsi que leur valeur. ➞ Le futur
esprit vagabonde, comme les nuages. proche, le passé récent et le présent continu.
– 6. Un brouillard à couper au couteau. Cette • Faire lire les bulles et indiquer aux élèves qu’ils
expression fait référence à un brouillard devront imaginer quelque chose de similaire.
tellement épais, comme un bloc qu’il faudrait Ajouter qu’en plus des temps, ils devront utiliser
découper au couteau. des expressions imagées, parmi celles de l’activité
– 7. Une tempête dans un verre d’eau. Quand il y précédente.
a une tempête en mer, l’agitation est énorme ; • Accorder un temps de préparation d’environ
il y a des vagues, du vent, de la houle. Si la dix minutes.
tempête a lieu dans un verre, l’espace est • Faire jouer la scène devant le groupe-classe
tellement réduit qu’elle ne peut pas faire de et corriger l’oral.
gros dégâts… • Faire remarquer aux élèves que le fait de mobiliser
– 8. Il pleut des cordes. Lorsque la pluie tombe sa mémoire, pour réutiliser des connaissances
fort et de façon continue, ces filets de pluie récemment acquises, en contexte, relève de la
ressemblent à des cordes, d’où l’expression. compétence clé : « Apprendre à apprendre ».
• Faire remarquer aux élèves que s’intéresser
à découvrir des expressions imagées relève de
la compétence clé « Sensibilité et expression
culturelles ».

2 À deux, mettez en scène ces


expressions. Utilisez aller, venir de et
être en train de (+ infinitif).
Créer un dialogue, en variant les temps du passé
et en réutilisant des expressions imagées.
Solutions possibles
– Mais qu’est-ce que tu es en train de faire, Marie ?
– Je suis en train de faire ma valise. Je pars en vacances !
Mon avion décolle dans cinq heures pour New York !
Mais tu n’as pas écouté la radio ? Ils viennent de dire que
la tempête de neige qui est en train de s’abattre sur la
région va sûrement avoir des conséquences sur le trafic
aérien… Ils vont fermer les aéroports et annuler tous
les vols ! Que tu es étourdie… Toujours la tête dans les
nuages !
– C’est pas vrai !
– En plus, le temps ne va pas s’améliorer… Apparemment,
la tempête va durer plusieurs jours ; un vrai temps de
chien !
– Mais qu’est-ce que je vais faire, moi ?
Bilan Évaluation
oral
Julien Dujardin, graphiste
Z Livre de l’élève, p. 41
Pour commencer...
• Présenter ce Bilan oral comme une évaluation
formative, c’est-à-dire comme l’occasion de
réviser les points essentiels de l’unité et de vérifier
ce qu’on a retenu : il s’agit d’impliquer l’élève
dans son itinéraire d’apprentissage.
• Mettre les élèves en confiance et leur indiquer
que chaque activité reprend un des objectifs
communicatifs annoncés en page d’ouverture
ou certains points grammaticaux.
• Faire lire les intitulés en vert, sous chaque activité,
pour faire découvrir l’ensemble des points
qui seront testés dans ce bilan.
• Présenter le personnage autour duquel
s’organiseront toutes les activités : Julien
Dujardin, graphiste de profession.
• Faire remarquer aux élèves que s’auto-évaluer
est une attitude qui correspond à la compétence
clé « Apprendre à apprendre ».

Indiquer les différents moments


de l’action.

1 Julien Dujardin est un graphiste


passionné par son métier. Pour chaque
Évaluation, des contenus de l’unité :
photo, imagine : qu’est- ce qu’il est en
actes de parole et contenus associés.
train de faire ? Qu’est-ce qu’il vient de
Matériel : faire ? Qu’est-ce qu’il va faire ? Pour
• CD mp3 : piste 47. t’aider, tu peux utiliser la boîte à mots.
• Cahier d’activités : Solutions possibles
– Bilan écrit, p. 38 ; Vers le Delf B1 :
a. Il vient d’arriver au bureau.
Compréhension de l’oral, p. 71.
Il est en train de travailler sur un projet.
– CD mp3, piste 47. Il va envoyer un mail.
– Solutions, pp. 257 et 273 de ce Guide b. Il vient de prendre un café.
pédagogique. Il est en train de discuter avec une collègue.
Il va présenter leur projet au directeur.
Compétences clés c. Il vient d’écrire le compte rendu de la réunion.
Il est en train de lire ses messages.
∙ Apprendre à apprendre : s’auto-évaluer en fin
Il va envoyer un SMS à sa copine.
d’apprentissage. Mobiliser ses connaissances
d. Il vient de faire des courses.
et les réutiliser en contexte. S’impliquer dans Il est en train de discuter sur Skype avec sa mère.
son apprentissage. Il va préparer le repas.
∙ Compétences sociales et civiques : participer
et respecter la parole d’autrui. Prendre de • Demander aux élèves s’ils savent ce qu’est
l’assurance à l’oral. un graphiste et en quoi consiste son métier.
Le leur expliquer s’ils ne le savent pas.
• Faire lire la boîte à mots.
• Préciser que pour chaque photo, il faudra décrire
trois activités différentes illustrant les moments
différents d’une action. Il faudra donc produire
en tout douze phrases pour obtenir la totalité
des points.
3
• Laisser un temps de préparation pour Parler des avantages
observer les photos et imaginer les actions et des inconvénients.
correspondantes.
• On pourra faire passer les élèves seuls ou 3 Julien parle des avantages et des
par groupes de 2, au choix (2 photos chacun). inconvénients de sa profession. Que dit-il ?
Après chaque passage, demander aux élèves Solutions possibles
de noter leurs points.
Ce qui me plaît dans ce métier, c’est qu’il faut être très
• À la fin, refaire un point rapide sur l’expression
créatif. On passe son temps à rechercher des images
des différents moments de l’action, en fonction
originales pour capter le regard immédiatement. On doit donc
des difficultés repérées.
se renouveler constamment ! Mais j’aime aussi mon métier
parce qu’il me permet de rencontrer des gens intéressants,
Poser des questions
des clients qui travaillent dans des secteurs très différents.
de différentes manières.
En plus, on travaille souvent en équipe, pour définir la
2 Julien est interviewé par un journaliste… ligne de travail, présenter l’avancée du projet, choses qui
me plaisent beaucoup. C’est vraiment sympa de pouvoir
Solutions échanger entre collègues et aussi très utile. Mais ce que
a. Complète les questions. j’aime surtout, c’est la liberté qu’on a dans le travail : on peut
1. Quand avez-vous découvert votre passion ? travailler n’importe où, avec le portable, depuis la maison ou
2. En quoi votre travail consiste-t-il ? même en vacances.
3. Combien d’années d’études est-ce qu’il faut faire pour Malheureusement, il y a aussi des inconvénients. Je n’ai pas
devenir graphiste ? beaucoup de temps libre pour pouvoir être avec ma copine
4. Vous donneriez quels conseils à quelqu’un qui ou en famille. En plus, les horaires et les délais sont très
commence ? irréguliers pour chaque projet et ce n’est pas toujours facile
5. Parmi les gourous de votre profession, lesquels de pouvoir faire des activités en dehors du travail. Il y a aussi
admirez-vous le plus ? un autre problème : on passe trop d’heures assis devant un
b. Cherche deux autres manières de poser chaque ordinateur. Ce n’est pas très bon pour la santé ! Je regrette
question. vraiment de ne pas pouvoir être plus actif.
1. Quand est-ce que vous avez découvert votre passion ?
Vous avez découvert votre passion quand ? • Faire lire la liste d’avantages et d’inconvénients.
2. En quoi est-ce que votre travail consiste ? Le professeur pourra demander de faire justifier
Votre travail consiste en quoi ? certains avantages et inconvénients. Par
3. Combien d’années d’études il faut faire pour devenir exemple, c’est un métier très créatif ➞ parce qu’il
graphiste ? faut imaginer sans cesse de nouvelles images, de
Combien d’années d’études faut-il faire pour devenir nouveaux concepts pour faire vendre un produit.
graphiste ? Préciser aux élèves qu’il faudra varier les formules
4. Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui pour décrire les avantages et inconvénients
commence ? et ne pas réutiliser la même deux fois.
Quels conseils est-ce que vous donneriez à quelqu’un • Accorder un temps de préparation suffisant,
qui commence ? puis faire passer les élèves un par un, dès
5. Parmi les gourous de votre profession, lesquels vous qu’ils seront prêts.
admirez le plus ?
Parmi les gourous de votre profession, lesquels est-ce
que vous admirez le plus ?

• Accorder un temps de préparation suffisant.


• Ensuite, passer à la correction. Faire échanger
les feuilles et projeter la correction sur le TNI si
vous en disposez : chaque élève corrigera la
production de son camarade et indiquera les
points obtenus.
Bilan
oral

Parler de phénomènes naturels.


Solutions possibles
4 Pendant ses vacances, Julien voyage 1. Ils décrivent une tempête.
beaucoup avec sa copine. Ils ont 2. Ils parlent d’une tornade.
eu l’occasion de vivre en direct 3. Ils font référence à une avalanche.
d’incroyables phénomènes naturels… 4. Ils font allusion à un séisme.
Écoute. De quoi ils parlent ?
• Expliquer aux élèves qu’ils vont entendre quatre
Transcription CD mp3 : 47 petites conversations entre Julien et sa copine
et que dans chacune, le couple se remémore
1
une catastrophe naturelle à laquelle il a assisté.
– Tu te souviens de notre sortie en bateau, dans les îles
Ils devront donc comprendre de quelle
Canaries ?
catastrophe il s’agit à chaque fois.
– Oh là là ! Ne m’en parle pas ! Ces vagues énormes,
• Faire écouter une première fois l’ensemble
les éclairs, le tonnerre… et la pluie qui n’arrêtait pas
du document pour que les élèves se fassent une
de tomber ! Je me sentais mal…
première idée globale des phénomènes décrits.
2 • Puis, procéder à une seconde écoute fractionnée,
– Et notre randonnée aux États-Unis, dans le Colorado ? en faisant des pauses entre chaque conversation.
– Alors ça, oui ! Ces rafales de vent incroyables, • Procéder à la correction avec le groupe-classe
et surtout cette grande colonne noire, immense, et faire compter un point par phénomène.
qui tournait sur elle-même, et qui avançait à une
vitesse folle… Elle arrachait tout sur son passage…
Heureusement, elle est passée loin de nous…
3
– Et quand on a fait du ski, en Autriche…
– Ah oui, quand cet énorme bloc de neige s’est détaché
de la montagne en face de nous et s’est mis à rouler,
rouler, rouler…
– Et le bruit que ça faisait ! brrrrrrr…
4
– Et en Inde… Tu te souviens…
– Évidemment… Quelle histoire… La terre qui se met
à trembler, comme ça, d’un coup… Les meubles qui
tombent, les murs qui se fissurent… Les gens qui
crient… Là on a vraiment eu peur…
T âche Intégration des compétences 3
finale
Je propose des solutions
Z Livre de l’élève, p. 42 pour sauver ma planète
Pour commencer...
• Faire lire le titre de la leçon et l’introduction, puis
attirer l’attention des élèves sur les deux affiches.
• Demander aux élèves, en quoi va consister
cette tâche finale, d’après eux.
• Reformuler enfin le but de la tâche. ➞ Ils devront
faire une présentation sur un problème
environnemental proposé par eux-mêmes
et apporter des solutions.
• Attirer d’ores-et-déjà leur attention sur les quatre
étapes de la tâche à réaliser : choisir une cause,
faire l’état des lieux sur la question, proposer
des solutions pour endiguer le problème, opter
pour un support pour la présentation et le créer
(affiche, vidéo, Powerpoint).
• Faire remarquer aux élèves que le développement
d’attitudes créatives correspond à la
compétence clé « Sensibilité et expression
culturelles » et que l’habilité à la planification, à la
gestion de groupes relève de la compétence clé
« Esprit d’initiative et d’entreprise ».

1 Préparation
Réalisation individuelle et collective. 2 Par petits groupes, choisissez une cause
qui vous tient à cœur.
Compétences clés Définir un projet commun : choisir une cause à défendre.
∙ Compétence numérique : utiliser Internet pour • Constituer des groupes de 4, en tâchant de
faire des recherches ciblées et utiliser différents regrouper des élèves qui ne travaillent jamais
supports pour présenter une exposition (vidéo, ensemble habituellement.
PowerPoint…) • Lire à voix haute la consigne et expliquer
∙ Apprendre à apprendre : organiser son travail. l’expression imagée « tenir à cœur » : (être
important). Il s’agit donc de choisir un problème,
∙ Compétences sociales et civiques : proposer
une cause environnementale importante pour soi.
des idées dans un groupe. Accepter la critique
• Laisser quelques minutes aux élèves pour qu’ils
et le fait de renoncer à ses idées. Écouter discutent entre eux et choisissent leur cause.
et respecter la présentation des autres.
∙ Esprit d’initiative et d’entreprise : être
capable de travailler en groupe, de suggérer
des idées, de prendre des initiatives.
∙ Sensibilité et expression culturelles : prendre
conscience des problèmes d’environnement
et s’impliquer, en tant que citoyen, dans la
préservation de la planète.
T âche
finale Items 3 et 4 : phase d’écriture
et de rédaction
• C’est le moment pour les groupes de choisir
le format de leur présentation : une affiche,
3 Réalisation un PowerPoint, une vidéo ou tout autre support
4 Par petits groupes ou individuellement… qui leur semblerait original. Les laisser se consulter
• Faites des recherches sur la situation et décider.
actuelle : qu’est-ce qui est en train de se • Avant de passer à la phase de rédaction, insister
passer ? Qu’est-ce qui va se passer si on sur l’importance d’adapter les productions
ne change rien ? au format choisi et que, quel que soit ce format,
• Comment peut-on changer la situation ? ils devront condenser les informations et solutions
• Proposez plusieurs idées. Pour chaque en quelques phrases, en s’inspirant des modèles
solution, faites la liste de ses avantages donnés en exemple, et trouver un titre
et de ses inconvénients. pour chaque partie afin que leur message
• Sous quelle forme vous allez présenter ait plus de force.
vos idées ? une affiche, un Powerpoint, • Accorder tout le temps nécessaire à la phase
une vidéo… ? de rédaction et suggérer aux élèves de se répartir
• Préparez un texte d’introduction le travail dans le groupe.
pour présenter la situation actuelle, • Une fois que les différents textes seront prêts,
puis annoncez vos propositions de passer à la réalisation du support. Celui-ci est
changement(s). fondamental : il devra rendre leur présentation
plus explicite, mais aussi plus attrayante pour
Réaliser sa présentation par étapes, en collaboration leur public, d’où l’importance de le soigner.
avec ses camarades.
– Les laisser réfléchir à l’aspect visuel.
Item 1 : phase de recherche ➞ Dans quel ordre les différents textes
• Faire lire la première affiche à voix haute et y seront intégrés ? Quelles illustrations /
demander aux élèves quelles informations ils photos y inclure et où les mettre ?
auront à rechercher. ➞ Une explication / définition Quelles couleurs choisir ? Quelles polices ?
du problème, les domaines, lieux et populations
concernés et ses effets et possibles conséquences. 3 Mise en commun
• Ajouter que pour cette étape, ils vont devoir se 4 Présentation orale de tous les projets
rendre en salle multimédia. Demander à chaque et exposition de toutes les œuvres !
groupe quelle cause il a choisi et quels mots clés Présenter son projet à la classe.
il va écrire dans le moteur de recherches.
• Proposer aux membres des groupes • Les élèves vont maintenant passer à la dernière
de se répartir le travail sur les recherches à faire. phase du travail : l’exposition orale.
• De retour en classe, suggérer aux élèves • Faire passer les groupes les uns après les autres,
de mettre en commun les informations trouvées et à la fin de chaque présentation, interroger
et de sélectionner les plus importantes. le groupe-classe sur le problème qui vient d’être
• Faire remarquer aux élèves que le fait de savoir faire présenté. ➞ Quel est-il et quelles solutions
des recherches ciblées sur Internet fait partie de la leurs camarades proposent-ils ?
compétence clé « Compétence numérique » et • Tous les groupes seront félicités et applaudis pour
que savoir organiser son travail et se le répartir, au leur implication dans le projet et le travail fourni.
sein d’un groupe, fait partie de la compétence clé • À la fin, on pourra faire voter les élèves
« Esprit d’initiative et d’entreprise ». sur l’exposition la plus aboutie et qui propose
les solutions les plus originales.
Item 2 : phase inventive • Faire remarquer aux élèves que le fait de savoir
• Faire remarquer aux élèves que la liste des s’exprimer en public, de surcroît en français,
avantages et des inconvénients qu’on relève de la compétence clé « Compétences
leur propose de dresser, va les aider à retenir sociales et civiques », tout comme le fait
les meilleures solutions. d’écouter ses camarades et de s’intéresser
• Ajouter que le fait de réfléchir à des problèmes à leur travail.
environnementaux et de s’engager dans
leur résolution fait partie des compétences clés
« Compétences sociales et civiques »
et « Esprit d’initiative ».
3
Prolongement
Organiser un débat en petits groupes, à partir de la
question suivante : « Pensez-vous qu’il y ait urgence
en matière d’écologie ? »
– Constituer des groupes de 5, composés de deux
équipes de deux et d’un médiateur. Une équipe
défendra le fait qu’il y a urgence à agir, tandis
que l’autre défendra le contraire.
– Donner le temps nécessaire à la recherche
d’arguments et lancer le débat par petits groupes.
Encourager les élèves à utiliser les structures vues
dans les bulles.
3
Transcription cahier d’activités
Page 30. Activité 1. (CD : 22) Page 32. Activité 1. (CD 24)
Demander des informations. Écoute et Écoute ces personnes et indique si tu
complète cette conversation. entends un avantage ou un inconvénient.
– Alors, ça va dans votre groupe ? Est-ce que tout est prêt ? 1. Mais la contrepartie, c’est que malheureusement, on
– Euh, oui… bon… passe plus de temps devant un ordinateur qu’à regarder
– Euh… pas tout à fait… le ciel…
– Pas tout à fait mais presque ! 2. Tout d’abord, c’est un métier manuel, chose qui me plaît
– « Presque » ? Qu’est-ce que ça veut dire exactement, beaucoup. Et puis c’est sympa de dépanner les gens
« presque » ? qui en ont besoin !
– Bah, que… oui, c’est fini… Il reste juste quelques petits 3. Le seul problème, c’est que je voyage parfois dans
détails à terminer… des pays où la situation politique est compliquée…
– Oui, de tous petits détails… 4. Ce n’est pas toujours facile de se former car il faut
– Pourriez-vous préciser ce que vous entendez par « quel- de bonnes connaissances techniques, surtout en
ques petits détails » ? biologie.
– Ben, par exemple, il faut encore décider de l’ordre des 5. Il y a un gros inconvénient : je n’ai presque jamais
interventions… de vacances !
– Comment ? Quoi ? Qu’est-ce qu’il faut décider ? 6. Mais en fait, j’aime surtout mon métier parce qu’il est
– Bah… lequel d’entre nous va parler en premier, qui va centré sur les autres.
faire la présentation de l’exposé, quoi !
– Heu, oui, on ne le sait pas encore… Page 32. Activité 2. (CD 25)
– Alors… ? Qui est-ce qui va commencer ? Pas moi, en tout Écoute ces personnes parler des avantages
cas… ou des inconvénients de leur profession et
– Voulez-vous que je décide à votre place ? Il me semble complète ce qu’elles disent. Ensuite, colorie
que Tom a très envie de commencer… en bleu les avantages.
– Oh non, monsieur Charvet, s’il vous plaît ! 1. Ce n’est pas toujours facile de concilier ce travail
– Au fait, pouvez-vous me rappeler le sujet de votre exposé ? avec une vie de famille.
De quoi il s’agit exactement ? 2. C’est un beau métier, qui me permet d’être en contact
– Euh, nous, on va parler des ours polaires et de leur habitat. avec les autres.
– Vous avez déjà le titre définitif, n’est-ce pas ? 3. Le seul inconvénient, c’est que je ne sais jamais à quelle
– Oui ! L’ours polaire : le dernier guerrier de l’Arctique. heure finira ma journée.
– Mmm… Le dernier guerrier de l’Arctique… Bon, pourquoi 4. C’est un métier passionnant parce qu’on peut voyager
pas ! Et… Est-ce que vous savez combien de temps ça va dans le monde entier !
durer ? Vous êtes-vous chronométrés ? 5. C’est un métier artistique, chose qui me plaît beaucoup.
– Euh, non… pas encore… 6. Je regrette de ne pas travailler avec d’autres person-
– Comment ?! Il faut se chronométrer ? nes ; je me sens un peu seule, parfois.
– Eh bien, dépêchez-vous de terminer tous ces « petits
détails », parce que c’est vous qui allez passer en premier. Page 32. Activité 3. (CD : 26)
– Les premiers, nous ? a. Écoute et complète avec les graphies
– Oh, non, pitié, monsieur Charvet… correspondant aux sons [ɛ̃] de fin, [wɛ̃]
– C’est pas juste… C’est toujours nous ! de coin et [jɛ̃] de viens.
– Oh là là, vous êtes pénibles…
1. Ce petit chien, c’est le mien. Il mange beaucoup plus
que le tien ! Tu connais un moyen pour qu’il mange
Page 30. Activité 2. (CD : 23)
moins ?
Écoute et souligne la phrase entendue.
2. Justin et Fabien aiment bien rester tranquillement dans
1. [f] / [v] 4. [s] / [z] leur coin et préparer des petits festins pour leurs copains
Il vaut 10 €. Ils ont mal. qui habitent loin.
2. [ʃ] / [ʒ] 5. [f] / [v] 3. Mon voisin, c’est un ancien musicien de l’opéra de
Des choux roses. Un vin fin. Pékin. Il est indien et joue très bien du clavecin.
3. [s] / [z] 6. [ʃ] / [ʒ]
Vous savez tout. Il est sans gêne.
3
Transcription cahier d’activités
Page 35. J’écoute, j’écris. (CD : 27) Compréhension de l’oral – Unité 3
Écoute et complète avec é, ée, és, ées ou er. Page 71. (CD : 47)
L’ethnologue Alain vient de rentrer d’une expédition Lis toutes les questions, puis écoute
en Amazonie avec des chercheurs confirmés. Il est passé et réponds.
par des chemins inexplorés et il a rencontré des tribus Bonjour ! Ici le centre de volontariat de Montpellier.
isolées avec lesquelles il a essayé de communiquer. Nos permanences d’accueil ont lieu au 85, avenue d’Assas,
Pour leur souhaiter la bienvenue, le chef d’une tribu leur a les mardis et jeudis de 14 h à 16 h, le mercredi de 16 h 30
fait goûter une boisson non alcoolisée et un peu anisée et à 18 h 30 et le vendredi matin de 10 h à 12 h.
leur a préparé une petite fête très animée. 1. À l’espace jeunesse, rue Maguelonne, pour les moins
Pour se préparer à cette expédition, Alain a fait beaucoup de 30 ans, nous vous accueillons le jeudi de 16 h 30
de randonnées et il a appris à bivouaquer avec des amis à 18 h.
entraînés à camper dans des conditions insensées. Si vous voulez nous laisser un message, indiquez
votre nom, votre numéro de téléphone et s’il y a lieu,
le nom de votre association.
Attention, le centre est fermé pendant les vacances
scolaires.
À bientôt !
2. L’Espace associatif parisien est heureux de vous
accueillir du lundi au vendredi de 9 h à midi au
32, Quai des Célestins, 75004 Paris, métro Saint-Paul
ou Pont-Marie.
En notre absence, vous pouvez également nous joindre
au 06 42 76 73 47, je répète, 06 42 76 73 47,
ou bien sûr nous retrouver sur notre page Facebook.
Merci de votre appel.
4
Compétences Contenus
Compréhension orale Contenus communicatifs Stratégies d’apprentissage
• S’entraîner à la compréhension
orale de textes courts (message • Protester, se défendre • Impliquer le corps
sur répondeur, dialogues, chanson, d’une accusation. dans l’apprentissage.
interview). • Parler de la répartition des tâches • S’entraîner au travail en petit
ménagères. groupe : discussion, prise
• Exercer sa faculté de concentration
• Exprimer une restriction. de décision, respect de l’opinion
auditive.
• Donner des conseils. des autres.
Production orale • Exprimer l’obligation et l’interdiction. • Prendre plaisir à être ensemble
et à apprendre grâce aux activités
Expression Structures syntaxiques réalisées.
• S’entraîner à prononcer les sons • Favoriser l’implication individuelle,
• La mise en relief (C’est moi qui… /
[e] / [ø] / [o] et [ʀ]. puis une dynamique de groupe.
C’est à moi de…).
• S’entraîner à produire les monologues • Réutiliser les contenus de l’unité
• La restriction (ne … que).
suivis de l’unité (se plaindre, inventer dans un contexte plus ludique.
• La formation du subjonctif.
la suite d’une histoire). • Mobiliser toutes les compétences
• L’obligation et l’interdiction :
développées pour réaliser
• Soigner la prononciation Il (ne) faut (pas) que + subjonctif /
une tâche pratique (Tâche finale :
et l’intonation. autres structures + infinitif.
« Je présente ma vision du bonheur »).
Interaction
• Communiquer en langue
Lexique Compétences clés
d’apprentissage. • Les tâches ménagères.
• Compétence mathématique
• Produire de petits dialogues, • La vie quotidienne.
et compétences de base
en lien direct avec les situations • Le sport.
en sciences et technologies.
de communication ciblées. • Le monde du cirque.
• Compétence numérique.
• Expressions imagées.
• Présenter un travail sur le bonheur. • Apprendre à apprendre.
• Compétences sociales et civiques.
Compréhension écrite Phonétique • Esprit d’initiative et d’entreprise.
• Savoir mettre en relation des photos • Les sons [e] / [ø] / [o]. • Sensibilité et expression culturelles.
et des textes. • Le son [ʀ].
• Développer sa compétence Évaluation
de compréhension écrite, à partir Orthographe À l’oral
de documents authentiques • Le pluriel des noms et des adjectifs. • Bilan oral : LE, p. 51.
ou semi-authentiques. • Vers le DELF B1 (U3-U4) : LE p. 53
• Comprendre des questions et savoir Dimension sociale et p. 54.
rechercher les informations ciblées et culturelle À l’écrit
dans les documents.
• Une grande sportive : Andrea • Bilan écrit : CA, p. 48.
Production écrite Fuentes. • Vers le DELF B1 (U3-U4) : LE p. 53
• Le monde du cirque et la vie et p. 54.
• Rédiger une complainte sur les activités
ménagères, d’après un modèle. au sein du Cirque du Soleil.
• Parler de ses obligations
quotidiennes.
• Exposer un problème dans un forum.
Présentation des objectifs
OUVERTURE et découverte du vocabulaire

Aujourd’hui, ménage à fond !


Z Livre de l’élève, p. 43
Dans cette unité, tu vas...
Anticiper les contenus de l’unité.
• Demander aux élèves d’observer le sommaire de
l’unité et faire décrire brièvement chaque photo :
Sur l’illustration, il y a… / on peut voir…, puis faire
lire l’objectif correspondant.
• Faire feuilleter le livre et demander aux élèves
dans quelle leçon chaque objectif sera travaillé.
➞ À mon avis, nous parlerons des tâches
ménagères à la page 43, car les photos illustrent
ce thème.

1 Écoute ce que fait Marc et observe.


C’est quel numéro ?
Reconnaître un bruit de fond et l’associer à une tâche ménagère.

Transcription et solutions CD mp3 : 48


a. bruit de quelqu’un qui balaie ➞ 7
b. bruit de quelqu’un qui arrose une plante ➞ 4
c. bruit du plumeau qui dépoussière ➞ 11
d. bruit de quelqu’un qui étend du linge ➞ 1
e. bruit de machine à laver en marche ➞ 5
f. bruit de quelqu’un qui fait la vaisselle ➞ 8
Actes de communication g. bruit de quelqu’un qui nettoie les vitres. ➞ 3
Décrire des tâches ménagères. h. bruit du fer à repasser allumé ➞ 6
Faire des suppositions sur des événements
passés. • Commencer par faire décrire la photo.
➞ On y voit un jeune homme, les bras chargés
Matériel : d’ustensiles et de produits d’entretien.
• CD mp3, pistes 48-49 – Pour enrichir le vocabulaire du thème, faire
• Cahier d’activités, p. 39. nommer les objets qu’il a dans les bras.
– CD mp3, piste 28 (activité 3). ➞ Il porte un plumeau, un balai, des éponges,
– Transcriptions, p. 168 du Guide pédagogique. une serpillère et des produits d’entretien.
– Solutions, p. 258 du Guide pédagogique. Puis demander de mettre en rapport la photo
avec le titre.
• Expliquer aux élèves qu’ils vont entendre une
Compétences clés série de bruits se rapportant chacun à une tâche
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler ménagère, qu’ils devront associer à la photo
sa capacité d’écoute et d’observation. correspondante dans chaque cas. Le professeur
Renforcer les automatismes de déduction. pourra les prévenir qu’il y a seulement huit bruits
Développer des stratégies pour associer de fond pour treize photos.
des éléments. S’impliquer dans l’apprentissage. • Procéder à l’écoute de l’enregistrement en faisant
des pauses entre chaque bruit. Une seule écoute
devrait être suffisante.
• Corriger avec l’ensemble de la classe.
Donner une phrase d’accroche pour répondre.
➞ Le premier bruit correspond à l’image…
4
2 Réécoute et lis la liste. Qu’est-ce qu’il lui 4 Écoute le message reçu par Marc
reste à faire ? sur son répondeur. Qu’est-ce qui était
prévu ? Qu’est-ce qui s’est passé ?
Reconnaître des tâches ménagères à l’écrit et les associer
chacune au bruit de fond correspondant. Comprendre un message enregistré sur répondeur.
Solutions
Transcription CD mp3 : 49
Il lui reste à …
– ranger le bureau Marc, mon chéri, on est vraiment désolés… On ne peut
– débarrasser la table pas venir ! Ton père a un lumbago, il ne peut pas bouger.
– descendre la poubelle On ira te voir la semaine prochaine. Je te rappellerai,
– faire le lit mais en principe, on prendra le même train ! Gros
– passer l’aspirateur bisous…
Ah ! J’espère que tu n’as pas commencé à cuisiner !
• Expliciter la consigne : la liste comprend treize Sinon, tu en auras pour toute la semaine !
tâches ménagères alors que l’enregistrement Bon, je t’embrasse. À bientôt !
n’en compte que huit. Les élèves vont donc
cocher dans la liste les actions entendues Solutions
et relever ainsi celles qui n’ont pas été En réalité, Marc faisait le ménage à fond parce qu’il devait
mentionnées et qui restent à faire. recevoir ses parents à la maison. Mais malheureusement,
• Avant de réécouter l’enregistrement, faire lire ils ont décommandé à la dernière minute : le père de Marc
à voix haute la liste des tâches ménagères. a un lumbago et il lui est impossible de se déplacer. Ils lui
Ce sera l’occasion de réactiver ce vocabulaire, annoncent qu’ils lui rendront visite la semaine suivante.
étudié en partie au niveau 3 de cette méthode.
Certaines expressions sont néanmoins nouvelles • Expliquer aux élèves que cette activité va
et il conviendra de les expliquer ou de renvoyer leur permettre de vérifier si leurs suppositions
les élèves à l’illustration correspondante : ranger de l’activité précédente étaient justes ou erronées.
le bureau (12), débarrasser la table (13), nettoyer • Bien insister sur les deux axes à dégager :
les vitres (3), faire la lessive (5), étendre le linge 1) ce que Marc avait prévu au départ et qui
(1), descendre la poubelle (9), balayer (7), faire explique son grand nettoyage,
le lit (10). 2) l’événement inattendu qui survient.
• Procéder à l’écoute et à la réalisation individuelle • Faire écouter le message, puis sonder les élèves
de l’activité. pour vérifier la compréhension du document.
• Demander aux élèves de comparer leurs Le professeur décidera du nombre d’écoutes.
réponses par groupes de 2, puis corriger – Pour aller plus loin dans la compréhension,
collectivement en faisant réutiliser l’expression demander aux élèves :
Il lui reste à… • Quels sont les nouveaux projets des parents
de Marc ? ➞ Ils ont l’intention de rendre visite
3 Imagine pourquoi Marc a décidé à leur fils la semaine suivante, par le même train.
aujourd’hui de faire le ménage à fond. • À propos de quoi la mère de Marc semble
Faire des suppositions. s’inquiéter ? ➞ Elle espère qu’il n’a pas
commencé à cuisiner, sinon il aura à manger
Solutions possibles pour toute la semaine.
À mon avis, Marc a décidé de faire le ménage à fond parce
qu’il a invité des amis à dîner.

• Faire émettre des suppositions sur la raison


pour laquelle Marc fait le ménage, en utilisant les
formules de l’opinion :
Peut-être que Marc… / À mon avis,… / D’après
moi,… / Je pense que…
J'écoute et je parle Oral : compréhension – phonétique

1 Ça va barder !
Z Livre de l’élève, p. 44
1 Écoute et observe les photos,
puis réponds.
Comprendre une conversation en détail.

Transcription CD mp3 : 50-51


(Piste 50)
Situation 1
– M. Dogue, c’est la troisième fois cette semaine que
votre chien fait ses besoins sur mes fleurs ! C’est
inadmissible ! La prochaine fois que je le vois faire ça,
ça va barder !
– Hannibal ? Ah non, vous vous trompez, ce n’est pas lui
qui a fait ça ! Comment osez-vous me dire ça ?!
– Je vous le dis parce que j’en suis sûre, je l’ai vu !
– Vous plaisantez, j’espère ! Hannibal est un chien très
propre et très bien élevé !
(Piste 51)
Situation 2
– Théophile ! Juliette ! Rangez vos affaires et mettez la
table, s’il vous plaît !
– C’est déjà l’heure ?
– Tout à fait. Il est 8 heures…
– C’est à lui de la mettre… Moi, je l’ai mise hier.
– Mais non ! Menteuse, c’est même pas vrai ! T’as
Actes de communication
vraiment pas de mémoire, hein !
Protester ou se défendre d’une accusation.
– C’est toi qui a le cerveau ramolli, mon pauvre vieux !
Phonétique Oh, et pis j’en ai marre, moi ! De toute façon, j’ai pas
Les sons [e] / [ø] / [o]. faim ! Allez, salut ! Je monte dans ma chambre !
– Ne t’énerve pas comme ça, Juliette !
Matériel : – Mais c’est lui qui m’énerve…
• CD mp3, pistes 50-52. – Je ne veux pas le savoir ! Vous me faites la même
• Cahier d’activités, p. 40. comédie tous les soirs… Alors à partir de maintenant,
– CD mp3, piste 29 (activité 1) et piste 30 on va tout noter. Et ce sera chacun son tour, sans
(activité 3). exception ! C’est clair ? Et… bien sûr : quand l’un met
– Transcriptions, p. 168 du Guide pédagogique. la table… c’est l’autre qui débarrasse après manger.
– Solutions, p. 258 du Guide pédagogique. Alors, qui met la table ce soir ?
– Ok, c’est moi ! Théo, tu débarrasseras !
Compétences clés
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler sa
capacité d’écoute et d’observation. Mobiliser sa
mémoire. Développer des stratégies de mise en
relation d’images et de questionnaires. Soigner
la prononciation et l’intonation.
∙ Compétences sociales et civiques : prendre
conscience de certaines attitudes civiques
requises pour vivre en famille ou en collectivité.
4
Solutions
• Procéder de la même façon que précédemment
Situation 1
pour la situation 2.
a. Qu’a fait Hannibal ? ➞ Il a fait ses besoins sur les fleurs
– Faire décrire la photo 2. ➞ On voit trois
de la voisine et c’est déjà la troisième fois de la semaine.
personnes dans une maison : une dame
b. Que dit M. Dogue pour défendre son chien ? ➞ Il dit
et deux adolescents. Quelle peut être la nature
que ce n’est pas Hannibal parce que c’est un animal très
de leurs relations ? ➞ Il doit s’agir d’une mère
propre et bien élevé.
et de ses deux enfants.
c. Pourquoi la voisine est-elle sûre de ce qu’elle dit ?
– Faire lire ensuite les questions de
➞ Elle en est sûre parce qu’elle l’a vu faire.
compréhension.
Situation 2 – Procéder à une première écoute, puis laisser
a. Pourquoi Théophile et Juliette se disputent ? ➞ Ils quelques secondes aux élèves pour mettre
se disputent parce qu’aucun d’entre eux ne veut mettre en relation ce qu’ils viennent d’entendre et les
la table. questions de compréhension.
b. Quel argument Juliette utilise-t-elle ? ➞ Elle dit – Faire réécouter le dialogue car il est plus long
qu’elle l’a fait la veille et que c’est à son frère de le faire. et difficile que le précédent.
c. Quelles insultes entendez-vous ? ➞ Menteuse ! / – Proposer aux élèves de mettre en commun
C’est toi qui a le cerveau ramolli, mon pauvre vieux ! leurs réponses par groupes de 2, puis corriger
d. Comment la mère résout-elle la situation ? ➞ Elle collectivement.
decide de tout noter et d’imposer un système de rotation, • Entamer éventuellement une discussion
tous les soirs, impliquant les deux adolescents : quand l’un sur l’expérience des élèves par rapport à l’une
mettra la table, l’autre la débarrassera et inversement. des deux situations :
1. Vous est-il déjà arrivé de vous disputer avec
• Demander aux élèves s’ils comprennent vos voisins ? À quel sujet ?
l’expression Ça va barder ! 2. Vous disputez-vous souvent avec vos frères et
• Il s’agit d’une expression toute faite, de registre sœurs ? Dans quelles circonstances ?
familier. Ne pas l’expliquer pour l’instant car
ils devineront peut-être son sens au fur et à 2 Lis puis réécoute les dialogues.
mesure de l’activité 1. Dis qui emploie ces expressions
• Faire décrire la photo 1. ➞ On voit deux et explique la situation.
personnes en train de discuter : un homme Comprendre un dialogue en détail et attribuer chaque réplique
âgé, avec une dame qui est de dos et dont à son auteur.
on ne voit pas le visage. Qu’est-ce qui les sépare
Solutions
physiquement ? ➞ Ils ont l’air d’être séparés
par une clôture ou une haie. Quelle est la nature Situation 1
de leur relation ? ➞ Ils sont sans doute voisins. – C’est inadmissible ! ➞ la voisine. Elle est en colère car
• Faire lire les questions posées concernant le chien de M. Dogue a fait ses besoins dans son jardin à
la situation 1, puis identifier les personnages du elle, pour la 3e fois de la semaine.
dialogue. ➞ L’homme âgé est Monsieur Dogue ; – Ah non, vous vous trompez, ce n’est pas lui qui a fait
la dame de dos, sa voisine ; quant à Hannibal, ça ! ➞ M. Dogue. Il prend la défense de son chien et dit
il n’apparaît pas sur la photo mais ce doit être que c’est impossible.
le chien de M. Dogue. – Comment osez-vous me dire ça ?! ➞ M. Dogue. Il est
• Faire écouter l’enregistrement, puis laisser le vexé et choqué que la voisine accuse son chien.
temps aux élèves de répondre aux questions. – Vous plaisantez, j’espère ! ➞ Idem.
Si nécessaire, leur proposer une deuxième Situation 2
écoute. – C’est à lui de la mettre ! ➞ Juliette, à sa mère. Elle lui
• Passer à la correction et leur demander, explique qu’elle a mis la table la veille et que c’est au tour
à ce stade, s’ils ont compris le sens du titre de son frère.
de la leçon. ➞ On utilise cette expression quand – Mais non ! Menteuse, c’est même pas vrai !
quelqu’un va se mettre en colère contre ➞ Théophile, à sa sœur. Il l’accuse de mentir.
une autre personne ; il s’agit en quelque sorte – Mais c’est lui qui m’énerve… ➞ Juliette, à sa mère, en
d’une menace, d’un avertissement. parlant de son frère.
– Je ne veux pas le savoir ! ➞ La mère, aux deux
adolescents, pour couper court à la dispute.
J’écoute et je parle

1
• Expliciter la consigne : il s’agit d’une part,
d’identifier l’auteur de chaque réplique, et d’autre
À to i !
part, d’expliquer dans quel contexte elles sont
Je proteste, je me défends
employées.
• Faire lire les expressions à voix haute par Jouer une scène de dispute, en réutilisant les expressions
plusieurs élèves. À ce stade, ils auront peut-être et intonations propres à cette situation.
déjà des idées de réponse ; si c’est le cas, les Un(e) camarade t’accuse injustement
leur faire noter en vue de les vérifier plus tard. d’un incident désagréable. Tu te défends.
• Faire réécouter chaque dialogue et former Jouez la scène à deux !
des groupes de 2.
• Lors de la correction, projeter les transcriptions Solutions possibles
des dialogues sur le TNI ou alors, inviter – J’en ai marre ! Je suis sûr que c’est encore toi
les élèves à se reporter à la page 82 du Livre qui as caché mon sac à dos ! Le cours de maths
de l’élève pour les lire. commence dans cinq minutes et je n’ai pas mes
Dans tous les cas, concéder un temps affaires !
de réflexion, puis faire la correction avec – Attends, mais comment tu oses me dire ça ? Je
le groupe-classe. viens juste d’arriver au lycée !
• À la fin, demander aux élèves quelle est l’utilité – Menteur, c’est pas vrai ! Tu étais en cours avec nous
de ces expressions. ➞ Elles servent à protester ce matin, à la première heure ! Je t’ai vu !
ou à se défendre d’une accusation. – Tu plaisantes, j’espère ! Tu veux que je te montre
mon justificatif de retard ?
3 Lis les bulles et imite les intonations. – Je ne veux pas le savoir ! Vous m’énervez tous !
Travailler la prosodie. Rendez-moi mon sac à dos !
• Le professeur pourra lui-même théâtraliser ces
• Expliquer aux élèves qu’ils vont devoir
expressions, puis les faire répéter par le groupe-
produire un dialogue similaire à celui de
classe, par petits groupes ou individuellement.
la première situation : une personne en
• Faire travailler les élèves par groupes de 2 ou
accuse une autre à propos d’un incident
3. Leur proposer de s’adresser les expressions
concret et la personne accusée se défend.
au hasard, en soignant bien la prosodie, sans
• Constituer des groupes de 2. Rappeler
prendre en compte la cohérence logique de leurs
aux élèves qu’il leur faudra réemployer les
échanges, l’important étant de bien théâtraliser.
formules récemment vues pour protester
et se défendre.
• Laisser un temps de préparation, puis faire
jouer la scène devant le groupe-classe.
Conseiller aux élèves de ne pas lire leurs
notes et de soigner la prononciation et
l’intonation. Corriger l’oral.
4
• Ensuite, interroger les élèves sur les différences
[e] de graphies, pour un même son :
• [e] = é, ez, es, er ; [ø] = eu ; [o] = eau, au.
Boîte à sons [ø] • Faire répéter les mots comprenant ces sons :
[o] cheminée, rez-de-chaussée, réchauffer, deux,
vieux, feu, beau, réchauffer.
Différencier les sons [e] / [ø] / [o]. • Par groupes de 3 ou 4, demander aux élèves
de chercher d’autres mots avec ces sons (dans
Transcription CD mp3 : 52 cette unité ou dans les précédentes), puis
d’inventer une phrase amusante avec. Chaque
Dans la cheminée du rez-de-chaussée, les deux petits
groupe proposera sa phrase et la fera répéter aux
vieux font un beau feu pour se réchauffer.
autres.
• Livre fermé, faire écouter l’enregistrement une Mémorise
première fois.
Prendre conscience de ce qu’on a appris du point de vue
• Ensuite, diviser la classe en quatre groupes
communicatif à la fin d’une séquence d’activités.
différents et faire travailler la prononciation.
– Faire réécouter la phrase de façon fractionnée, • À ce stade, la plupart des élèves doivent déjà
en faisant répéter chaque fragment par un avoir assimilé les expressions en bleu dans leur
groupe différent. Le fractionnement proposé contexte. Il s’agit donc ici de les identifier comme
est le suivant : Dans la cheminée du rez-de- des formules utiles pour protester et se défendre
chaussée // les deux petits vieux // font un d’une accusation et d’être capable de les
beau feu // pour se réchauffer. réutiliser dans une situation de communication.
– Cela permettra aux élèves de mémoriser • On pourra, en conclusion, faire répéter
la phrase plus facilement et surtout de façon ces formules, en insistant sur l’intonation
ludique. et leur structure.
– Procéder à plusieurs écoutes pour que chaque • Faire remarquer aux élèves que travailler
groupe répète chaque fragment au moins la mémoire est une attitude qui relève de
une fois. la compétence clé « Apprendre à apprendre ».
– À la fin, faire répéter la phrase intégralement
par le groupe-classe.
• Livre ouvert, faire mettre en relation la phrase
avec l’illustration.
• Attirer l’attention des élèves sur les lettres
de couleur et leur demander d’identifier les sons
associés à chaque couleur : vert ➞ son [e] ;
bleu ➞ son [ø] ; violet ➞ son [o].
• Faire répéter les trois sons dans cet ordre :
[e], [ø], [o], en demandant aux élèves d’apposer
leurs deux index de part et d’autre de leur bouche.
Les élèves remarqueront sans doute, en
prononçant ces sons vocaliques, que peu
à peu leurs lèvres s’avancent vers l’avant et
s’arrondissent ; ces sons sont donc très proches.
Leur faire remarquer la position des lèvres pour
chacun de ces sons, sachant que pour tous,
la bouche reste semi-ouverte au moment
de la réalisation vocalique.
Ne pas hésiter à leur faire répéter les trois sons
dans cet ordre, plusieurs fois et de plus en plus
vite.
J'écoute et je parle Oral / Écrit : analyse – pratique

1 Complainte de Robotto
Z Livre de l’élève, p. 45
4 Écoute la chanson et réponds.
a. Quel est le rôle de Robotto chez les
humains ?
b. De quoi se plaint-il à la fin ?
c. A-t-il d’autres qualités et aptitudes ?
Comprendre une chanson de façon détaillée.

Transcription CD mp3 : 53
Je m’appelle Robotto et
je suis spécialement programmé
pour faire le ménage
chez les humains.
C’est moi qui fais la lessive,
c’est moi qui fais la vaisselle…
C’est moi qui passe l’aspirateur…
C’est à moi aussi de repasser,
de balayer, d’enlever la poussière.
Je sais que pour les humains,
Je ne suis qu’une machine sans âge
qui simplement fait le ménage.
Ils ne savent pas que j’ai besoin d’affection,
que je me pose des questions.
Grammaire en situation Nous ne parlons pas le même langage,
La mise en relief (C’est … qui / C’est à … de…). C’est dommage…
La restriction (ne … que).
Solutions
Matériel : Quel est le rôle de Robotto chez les humains ?
• CD mp3 : piste 53. ➞ Il est programmé pour faire le ménage : c’est lui qui fait la
• Cahier d’activités, p. 41. lessive, la vaisselle et qui passe l’aspirateur. C’est aussi à lui
– Solutions, p. 258 du Guide pédagogique. de repasser, de balayer et d’enlever la poussière.
De quoi se plaint-il à la fin ?
Compétences clés ➞ Il se plaint de l’image que les humains ont de lui. Ils ne le
voient que comme une simple machine sans âge, destinée
∙ Compétence mathématique et compétences à nettoyer.
de base en sciences et technologies : utiliser A-t-il d’autres qualités ou aptitudes ?
un raisonnement et la logique pour déduire une ➞ Il se pose des questions. C’est donc un robot qui est
règle de grammaire et l’appliquer avec rigueur. capable de penser. Il a par ailleurs d’autres qualités : il est
∙ Apprendre à apprendre : réfléchir à des règles sensible, il a des sentiments et en ce moment, il « a besoin
de grammaire. Développer son sens de l’obser- d’affection ».
vation. Comparer une structure grammaticale
avec sa langue maternelle. • Si la salle de classe est équipée d’un TNI, projeter
uniquement les questions de l’activité, sinon les
∙ Compétences sociales et civiques : prendre
noter au tableau.
conscience de certaines attitudes civiques à
• Livre fermé, faire lire les questions à voix haute,
avoir en famille. Réfléchir sur le vivre ensemble
puis demander aux élèves d’expliquer le verbe se
et les efforts qu’il implique.
plaindre. S’ils ne le connaissent pas, leur dire que
la chanson va les aider à en déduire le sens, tout
comme celui du mot complainte, contenu dans le
titre de la chanson. En effet, ils sont de la même
famille.
4
• Faire écouter la chanson une première fois, puis 6 Rédige ta complainte sur ce sujet
interroger les élèves pour savoir s’ils ont réussi ou sur un autre.
à répondre à certaines questions et à deviner le
Rédiger une complainte écrite, d’après le modèle de Robotto.
sens de se plaindre (se lamenter).
• Procéder à une seconde écoute. Solutions possibles
• Prévoir un temps pour que les élèves mettent La complainte de l’intello…
leurs réponses en commun, puis passer à la Je m’appelle Baptiste et depuis la maternelle, je suis
correction avec le groupe-classe. programmé pour étudier.
• Maintenant qu’ils ont tous les éléments en main, En cours de français, c’est toujours moi qui suis chargé de
demander aux élèves d’éclaircir le sens du titre corriger la dictée au tableau ! Et c’est toujours à moi de lire à
de la leçon Complainte de Robotto la classe mes dissertations comme exemples !
➞ Lamentation de Robotto. Conclure en leur C’est toujours à moi aussi de faire les exposés en cours
disant qu’une complainte est un chant populaire d’histoire ; les expériences en SVT et les karaokés, en cours
d’un ton plaintif qui traite généralement d’un sujet d’anglais !
tragique ou pieux. Je sais que pour mes camarades et les profs, je ne suis
qu’un cerveau en effervescence qui pense et qui pense…
5 Chez toi, le ménage, ça se passe
Ils ne savent pas que moi aussi, j’ai besoin de fantaisie et
comment ? que parfois, j’ai envie de rire aussi !
a. Qui repasse, balaye, fait la cuisine ? Mais nous ne parlons pas le même langage, c’est
b. As-tu des obligations ? Lesquelles ? dommage…
c. Il y a quelqu’un qui ne fait qu’une
chose ?
• Expliciter la consigne : c’est au tour des élèves
Parler des tâches ménagères attribuées aux membres
à présent de se plaindre, comme Robotto.
de sa famille.
Ils vont devoir suivre le format de la complainte
Solutions possibles du robot. Pour cela, leur faire relire la complainte
a. Chez moi, c’est ma mère qui repasse ; c’est mon père qui et en dégager les parties en grand groupe :
fait la cuisine et c’est à moi de passer l’aspirateur. – 1. Robotto se présente (prénom) et indique
b. Chez moi, en plus de passer l’aspirateur, je dois aussi sa caractéristique (« homme de ménage »).
mettre la table et débarrasser mon assiette à la fin du – 2. Il détaille ses différentes fonctions.
repas. C’est à moi de nettoyer ma chambre, une fois par – 3. Il explique son problème : qu’est-ce qui
semaine. J’ai aussi l’obligation de faire mes devoirs tous ne va pas ?
les jours. – 4. Il expose son potentiel et ses autres envies.
c. Non, tout le monde a plusieurs tâches à effectuer pendant • Expliquer aux élèves, avant qu’ils ne
la semaine. Mon frère, par exemple, doit faire les mêmes commencent, que leur complainte pourra porter
choses que moi, mais au lieu de passer l’aspirateur, il sur les tâches ménagères ou un tout autre sujet.
étend le linge. Mais il a horreur de ça ! Les encourager à réutiliser à l’écrit les structures
vues pour la mise en relief et la restriction,
• Indiquer aux élèves que cet exercice va être caractéristiques de la complainte.
l’occasion de réfléchir à l’organisation des tâches • Laisser un temps de préparation suffisant. Les
ménagères chez eux, tout en réinvestissant les élèves rédigeront sur une feuille à part.
connaissances grammaticales nouvellement • Demander à plusieurs élèves de lire leur
acquises. complainte face à la classe, qui identifiera à
• Faire lire les trois questions et demander aux chaque fois le problème en question.
élèves d’identifier, pour chacune, la structure qui • Ramasser les écrits pour une correction
devra être employée pour répondre : individualisée.
a. ➞ C’est moi qui ; Prolongement
b. ➞ C’est à moi de ; Si le professeur le juge intéressant et faisable, il
c. ➞ ne … que. pourra faire voter les élèves, pour élire la complainte
• Leur laisser quelques minutes pour réfléchir. Puis, la plus réussie.
par groupes de 2, leur faire réaliser l’activité : l’un Leur proposer ensuite de la chanter, accompagnés
pose les questions, l’autre répond et inversement. de la musique de la complainte de Robotto
• Faire remarquer aux élèves qu’accepter de (CD mp3 : piste 53).
collaborer et se répartir les tâches ménagères
entre membres d’une même famille relève
de la compétence clé « Compétences sociales
et civiques ».
J’écoute et je parle

1
NE … QUE / QU’
• Demander aux élèves de se remémorer comment
J’observe et j’analyse Robotto est perçu par les humains. ➞ Je sais
que pour les humains, je ne suis qu’une machine
Observer et décrire des phénomènes grammaticaux. sans âge…
• Écrire la phrase au tableau, souligner les éléments
C’EST … QUI / C’EST À … DE de la tournure restrictive (ne … que) et demander
• Faire relire la chanson et identifier les structures aux élèves ce qu’ils signifient. S’ils ne savent
que le robot utilise pour décrire les tâches qu’il pas répondre, préciser que ne … que peuvent
doit accomplir. ➞ C’est moi qui… / C’est à moi être remplacés par l’adverbe seulement (ou
de… uniquement).
• Demander aux élèves quels sont les deux – Leur faire reformuler la phrase avec ce mot.
éléments qui se répètent dans ces deux ➞ Je sais que pour les humains, je suis
structures ? ➞ C’est + moi (le présentatif c’est et seulement une machine sans âge…
un pronom personnel tonique). – Interroger ensuite les élèves sur la vision
• Faire lire par plusieurs élèves les autres exemples que les humains semblent donner de Robotto
de l’encadré. Qu’est-ce que ces structures avec cette structure restrictive. Est-ce une vision
permettent de mettre en valeur ? ➞ Elles élargie, diversifiée ? ➞ Non, c’est une vision très
permettent d’insister sur la personne qui fait limitée, puisqu’il est réduit au rôle de robot.
l’action, de la mettre en relief, d’où le nom de • Préciser que lorsque l’on veut limiter ou réduire
cette structure : la mise en relief. ainsi la perspective, on utilise la restriction.
• Puis faire observer les différences de construction
entre les deux structures : C’est + pronom + qui
+ verbe / C’est à + pronom + de + infinitif.

Quels sont les pronoms personnels


utilisés dans ces exemples ?
• Lire et faire répondre à la question de Madame
Réflexion. En profiter pour rappeler que ces
pronoms ont déjà été vus à l’unité 2,
pour l’expression de la possession.
➞ Les pronoms toniques.
• Poser la question sous la bulle : Quelle formule
indique en plus l’idée d’obligation ? 
Au besoin, leur proposer de passer par
une approche comparative avec leur langue
maternelle. Comment traduiraient-ils ces
deux structures dans leur langue ? Guider
éventuellement les élèves dans cet exercice
de traduction, puis faire conclure. ➞ C’est à moi
de + infinitif indique en plus une idée d’obligation.
Oral : compréhension
J'écoute et je parle – phonétique 4
2 Vie d’une sportive : joies et contraintes
Z Livre de l’élève, p. 46
Pour commencer...
Introduire le thème de la leçon et tester la culture générale
des élèves en matière de sport.
• Livre fermé. Si la classe est équipée d’un TNI,
projeter le titre et les deux photos de la page 46,
en prenant soin de cacher les légendes.
• Commencer par faire lire le titre à voix haute et
faire conclure sur le thème dont il sera question.
➞ Le sport et plus précisément, la vie d’une
sportive. Demander quels aspects de la vie
de la sportive seront abordés. ➞ Ses joies
et ses contraintes. Si les élèves ignorent le sens
de ces mots, les expliquer en donnant
par exemple des synonymes :
– une joie = un moment de bonheur, de plaisir
– une contrainte = une obligation
Faire reformuler le titre de la leçon 2.
➞ La vie d’une sportive : moments de bonheur
et obligations.
• Demander ensuite aux élèves de décrire
rapidement la photo de gauche. ➞ On voit une
jeune femme exhibant 4 médailles, trois d’argent
et une de bronze. Elle a un grand sourire aux
lèvres, ce qui signifie sans doute qu’elle fait
Actes de communication une belle carrière. Puis sonder les élèves quant
Donner des conseils. à l’identité de la sportive. La connaissent-ils ?
Savent-ils quel sport elle pratique ?
Phonétique
• Passer ensuite à la photo de droite et la faire
Le son [ʀ].
décrire. ➞ On voit une jeune femme dans
Matériel : une piscine ; elle est en train de réaliser une
• CD mp3 : pistes 54-55. chorégraphie. Faire conclure alors sur le sport
• Cahier d’activités, p. 42. dans lequel la jeune sportive s’est illustrée.
– CD mp3, piste 31 (activité 1). ➞ La natation synchronisée.
– Transcriptions, p. 168 du Guide pédagogique. • Faire ouvrir les livres page 46 et ajuster le
– Solutions, p. 259 du Guide pédagogique. projecteur de façon à ce que les légendes
apparaissent. Les faire lire individuellement, puis
demander à un élève de présenter en une phrase
Compétences clés cette sportive. ➞ Elle s’appelle Andrea Fuentes et
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler sa c’est une championne de natation synchronisée.
capacité d’écoute, d’observation et de mémoire. Elle a obtenu 4 médailles olympiques, certaines à
Soigner sa prononciation et ses intonations. Pékin, en 2008, et d’autres à Londres, en 2012.
S’approprier des structures et les réutiliser
en contexte.
∙ Compétences sociales et civiques : être à
l’écoute des autres et faire preuve de tolérance
face aux interventions de ses camarades.
∙ Sensibilité et expression culturelles :
découvrir une championne de natation
et élargir sa culture sportive.
J’écoute et je parle

2
1 Écoute le dialogue. Retrouve les conseils
Solutions
a. Qu’est-ce que vous diriez à une petite fille qui veut
correspondant à chaque question du
faire de la synchro aujourd’hui ?
journaliste.
➞ Eh bien, avant tout, il faut qu’elle aime ça et il ne
Comprendre une interview en détail. faut pas avoir peur de faire beaucoup d’efforts. Je lui
conseillerais de toujours se donner à fond. Et pour ça, le
Transcription CD mp3 : 54 plus important, c’est d’avoir la passion.
– Bonjour, Andrea. Avec vos quatre médailles olympiques, b. Comment peut-on gérer la pression ?
vous êtes une sorte de légende de la natation ➞ L’entraînement physique, c’est une chose, mais le
synchronisée… mental… C’est essentiel. Moi, j’ai toujours travaillé ma
– Oh, n’exagérez pas ! Mais c’est vrai qu’avec les filles, petite voix intérieure : Andrea, il faut que tu aies confiance
on a fait de belles performances aux Jeux Olympiques. en toi… Tu devrais rester calme… Concentre-toi sur ce
– Vous savez que ce sport est de plus en plus populaire ! que tu fais… Ne te laisse pas vaincre par les pensées
La synchro est un rêve pour beaucoup de petites filles. négatives…
Mais j’imagine que c’est un apprentissage long et c. Au niveau de la vie quotidienne, ça suppose
difficile… Qu’est-ce que vous diriez à une petite fille beaucoup de contraintes ?
qui veut faire de la synchro aujourd’hui ? ➞ Ça c’est sûr, la vie d’une athlète est plutôt… sobre !
– Eh bien, avant tout, il faut qu’elle aime ça, et il ne On entend des recommandations toute la journée ! Tu
faut pas avoir peur de faire beaucoup d’efforts. Je lui ne devrais pas manger ça, fais attention à ton régime
conseillerais de toujours se donner à fond. Et pour ça, alimentaire, n’oublie pas de boire beaucoup d’eau…
le plus important, c’est d’avoir la passion. Arrête de te coucher tard… Ce rythme de vie n’est pas
– Oui, bien sûr… Et dans la compétition de haut niveau, toujours évident quand on a 20 ans…
il y a aussi beaucoup de stress… Comment peut-on d. Et vos conseils pour le travail en équipe ?
gérer la pression ? ➞ Une équipe doit être soudée… Il faut que les filles se
– C’est vrai… L’entraînement physique, c’est une chose, comprennent bien, s’entendent bien… Et se respectent
mais le mental… C’est essentiel. Moi, j’ai toujours mutuellement. C’est un peu comme une famille, quoi !
travaillé ma petite voix intérieure : Andrea, il faut que
tu aies confiance en toi… Tu devrais rester calme… • Annoncer aux élèves qu’ils vont écouter une
Concentre-toi sur ce que tu fais… Ne te laisse pas interview d’Andreas Fuentes. Ils devront ensuite
envahir par les pensées négatives, genre : « J’en ai associer les questions que lui pose le journaliste
assez ! » ou « Pourquoi est-ce que je ne peux pas faire aux réponses qu’elle donne, sous forme
ce que je veux ? »… de conseils. Cette première activité va permettre
– Au niveau de la vie quotidienne, ça suppose beaucoup de sensibiliser les élèves aux différentes formes
de contraintes ? de l’expression du conseil (objectif communicatif
– Ça c’est sûr, la vie d’une athlète est plutôt… sobre ! de cette page) et de l’obligation-interdiction,
On entend des recommandations toute la journée ! qui seront traitées à la page suivante.
Tu ne devrais pas manger ça, fais attention à ton • Faire lire les questions du journaliste à voix haute,
régime alimentaire, n’oublie pas de boire beaucoup puis les conseils. Il est très probable qu’au cours
d’eau… Arrête de te coucher tard… Ce rythme de vie de cette lecture, les élèves commencent déjà
n’est pas toujours évident quand on a 20 ans… à faire quelques associations. Dans ce cas,
– Et vos conseils pour le travail en équipe ? l’écoute permettra de vérifier leurs hypothèses.
– Une équipe doit être soudée… Il faut que les filles • Procéder à la première écoute, puis laisser
se comprennent bien, s’entendent bien… Et se un temps de réflexion pour faire le point,
respectent mutuellement. C’est un peu comme une éventuellement par groupes de 2.
famille, quoi ! Et c’est tellement bien de faire partie • Faire une seconde écoute, puis corriger
d’un groupe qui partage et recherche les mêmes avec le groupe-classe.
choses que soi !
4
2 Quels sont les différents conseils donnés 3 À deux. Que conseilleriez-vous à
à une personne qui veut faire de la quelqu’un qui veut réaliser son rêve
synchro ? À ton avis, qu’est-ce qui est le (devenir footballeur, travailler dans une
plus important ? ONG…) ? Décrivez ses obligations et ce
dont il / elle a besoin.
Mobiliser sa mémoire et exprimer son opinion.
Solutions Donner des conseils et décrire des obligations et des besoins.

Pour faire de la natation synchronisée, Andrea considère Solutions possibles


qu’il faut aimer ça et ne pas avoir peur de faire beaucoup – Bonjour, je m’appelle Noémie et moi, je rêve de devenir
d’efforts. Elle conseille aussi à ces personnes de se donner artiste peintre ! Quels conseils vous me donneriez pour
à fond. Mais d’après elle, le plus important, c’est d’avoir la atteindre cet objectif ?
passion. – Tout d’abord, il faut que tu sois convaincue que tu aimes
ça. Le plus important, c’est d’avoir la passion !
Solutions possibles Ensuite, même si tu as des qualités innées, je te
conseillerais de t’inscrire à un atelier de peinture. N’oublie
Pour moi, le plus important c’est d’avoir du talent !
pas que pour devenir un bon peintre, il faut affiner le geste
Moi, je crois que le plus important, c’est d’être hyper motivé !
et maîtriser toutes les techniques.
Pour moi, le plus important, c’est d’avoir un super
Tu devrais aussi aller te balader dans les musées,
entraîneur !
classiques ou contemporains. C’est essentiel de connaître
les grands maîtres de la peinture, pour trouver son propre
• Comme la réponse à la première question a déjà
style.
été donnée dans le cadre de l’activité précédente,
Achète-toi également du très bon matériel : pinceaux,
il s’agit donc, dans un premier temps, de faire
toiles, couleurs… Ne te contente pas de matériel usagé ou
appel à sa mémoire pour s’en souvenir.
bon marché. Un bon artiste doit être bien équipé !
• Sonder les élèves et retrouver les réponses
Et surtout, il faut sortir le jour, la nuit, en ville, à la
collectivement.
campagne, dans des endroits aussi différents les uns que
• Leur demander ensuite s’ils sont d’accord avec
les autres, pour trouver ses sujets d’inspiration !
Andrea Fuentes, qui considère que « le plus
Et face à la toile blanche, pas de blocage ! Fais une pause,
important, c’est d’avoir la passion », ou s’ils ont
sors, aère-toi ! C’est le meilleur moyen pour repartir !
un autre point de vue.
– Proposer aux élèves différentes formules pour
• Expliciter la consigne : les élèves vont
introduire l’expression de l’opinion : Pour moi,
devoir produire un dialogue similaire au
le plus important, c’est… ; Moi, je crois que le
précédent ➞ l’amateur posera des questions
plus important, c’est…
et le professionnel y répondra, en réutilisant les
– Accorder quelques secondes de réflexion et
structures pour conseiller, vues dans l’activité 1.
laisser les élèves s’exprimer.
Pour ce qui est de celles qui requièrent le
• Faire remarquer aux élèves que la capacité
subjonctif « Il (ne) faut (pas) + subjonctif », ne pas
à mobiliser sa mémoire fait partie de la
les corriger ; elles seront formalisées à la page 47.
compétence clé « Apprendre à apprendre ».
• Constituer des équipes de 2 et laisser aux élèves
quelques secondes pour s’attribuer les rôles.
• Ensuite, leur conseiller de bien dégager au
brouillon les obligations et besoins de la
profession ciblée. Cela les aidera au moment
d’imaginer les réponses du professionnel.
• Fixer un temps de préparation et faire jouer les
dialogues devant le groupe-classe. Corriger l’oral,
la prononciation et les intonations.
J’écoute et je parle

2
Mémorise
Prendre conscience de ce qu’on a appris du point de vue
communicatif à la fin d’une séquence d’activités.
Boîte à sons [ʀ]
• À ce stade, la plupart des élèves doivent avoir
assimilé les expressions en bleu dans leur
Identifier et prononcer le son [ʀ]. contexte. Il s’agit donc ici de les identifier comme
des formules utiles pour donner des conseils et
Transcription CD mp3 : 55 d’être capable de les réutiliser dans une situation
de communication.
Rira bien qui rira le dernier • On pourra cependant les faire répéter en
Rira bien qui rira la dernière conclusion, en insistant sur l’intonation et leur
• Livre fermé, faire écouter une première fois structure.
les deux phrases, puis diviser la classe en • Faire remarquer aux élèves que travailler la
deux groupes : faire répéter la première mémoire est une attitude qui relève de la
phrase par l’un, puis la seconde par l’autre et compétence clé « Apprendre à apprendre ».
inversement.
• Demander ensuite aux élèves quel son se répète
et dans quels mots. ➞ [ʀ] : rira, dernier, dernière.
• Livre ouvert, faire observer la phrase et la mettre
en relation avec l’illustration.
• Demander aux élèves s’ils comprennent la
phrase et s’il y a un équivalent dans leur langue
maternelle ? ➞ C’est un proverbe qu’on utilise
pour mettre en garde quelqu’un qui se moque de
nous. Cela signifie que l’on pourrait bien chercher
à se venger et dans ce cas, on rirait encore
plus fort que son moqueur parce qu’on aurait le
dernier mot.
• Pour aider les élèves à prononcer le son [ʀ],
difficile à produire, leur expliquer que ce son est
guttural, c’est-à-dire qu’il provient du fond de
la gorge et que la langue n’intervient pas. Leur
proposer de poser leur main sur leur gorge et de
prononcer le son [ʀ] ; ils doivent sentir comme un
raclement de gorge à cet endroit-là.
• Faire à nouveau répéter les deux phrases par le
groupe-classe, par rangée, puis individuellement,
lentement pour commencer, et de plus en plus
vite. Cela permettra d’introduire un peu d’humour
en classe.
Oral / Écrit :
J'écoute et je parle analyse – pratique 4
2 J’en ai assez !
Z Livre de l’élève, p. 47
4 Écoute. Qui parle ? Quel est son
problème ?
Comprendre globalement une chanson.

Transcription CD mp3 : 56
Toute la journée, j’entends :
« Où tu vas ? D’où tu viens ?
Fais pas ci, fais pas ça.
Ne reviens pas trop tard.
Ne t’assois pas comme ça.
Qu’est-ce que c’est, tout ce bruit ?
Ne ris pas ! Sois polie !
Fais-toi couper les cheveux,
Ne les coupe pas tant.
Qu’est-ce que tu as fait à tes yeux ?
Ne mets pas ces vêtements.
Que diront les gens ?
Et alors…
Que faut-il que je fasse ?
Où faut-il que j’aille ?
Par où faut-il que je passe ?
Pourquoi il ne faut pas que je baille ?
Il faut que vous me laissiez me faire une opinion !
Grammaire en situation Il faut que vous me laissiez prendre une décision !
Exprimer l’obligation et l’interdiction. J’en ai assez !

Matériel : Solutions
• CD mp3 : pistes 56-58. C’est une adolescente qui chante cette chanson. Elle se
– Cahier d’activités, p. 43-44. plaint certainement de ses parents qui passent leur temps
– Carte mentale de l’unité 4 (« Un verbe peut à la contrôler et à lui dire ce qu’elle doit faire ou pas. Elle
se conjuguer… »). aimerait qu’ils aient un peu plus confiance en elle et en ses
– CD mp3, piste 32 (activité 4). capacités de décision.
– Transcriptions, p. 168 du Guide pédagogique.
– Solutions, pp. 259-260 du Guide pédagogique. • Faire lire le titre de la leçon à voix haute, puis
demander aux élèves s’ils peuvent l’expliquer.
Compétences clés S’ils le comprennent, donner d’autres
expressions synonymes pour enrichir le
∙ Compétence mathématique et compétence vocabulaire ➞ J’en ai marre (fam.) ; J’en ai ras-le-
de base en sciences et technologies : utiliser bol (fam.) ; J’en ai par-dessus la tête.
un raisonnement et la logique pour déduire • Sinon, préciser que la chanson qu’ils vont écouter
une règle et l’appliquer avec rigueur. leur permettra d’en deviner le sens.
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler sa • Faire écouter la chanson entièrement, puis laisser
capacité d’écoute, d’observation et de mémoire. quelques secondes de réflexion aux élèves pour
Réfléchir sur des règles de grammaire. qu’ils mettent leurs idées en commun.
• Procéder à la correction en groupe-classe.
• Si le titre de la leçon n’avait pas été expliqué en
introduction, revenir dessus et demander aux
élèves ce qu’il peut bien signifier, vu le contexte
de la chanson.
– Les laisser s’exprimer, puis formaliser
l’explication : J’en ai assez ! = Je suis fatigué de…
J’écoute et je parle

2
5 Réécoute la première partie de la • Après quelques minutes de réflexion, passer
chanson et lis. Qu’est-ce que la jeune à la phase de correction :
fille entend toute la journée ? Impératif Impératif
Chasse les intrus ! Questions
affirmatif négatif
Comprendre une chanson en détail. Lève-toi ! Ne reviens pas Où tu vas ?
Arrête de bailler !
trop tard ! D’où tu viens ?
Transcription CD mp3 : 57 Arrête de dire desNe te couche pas Que diront
Toute la journée, j’entends : bêtises ! tard ! les gens ?
Fais-toi couper les
Ne t’assois pas Qu’est-ce que tu
« Où tu vas ? D’où tu viens ? cheveux ! comme ça ! as fait à tes yeux ?
Fais pas ci, fais pas ça. Sois polie ! Ne ris pas ! Qu’est-ce que
Ne reviens pas trop tard. Ne mets pas ces c’est tout ce
Ne t’assois pas comme ça. vêtements ! bruit ?
Qu’est-ce que c’est, tout ce bruit ? Ne les coupe pas
Ne ris pas ! Sois polie ! » tant !
« Fais-toi couper les cheveux, • Faire un petit rappel sur l’impératif. Comment se
Ne les coupe pas tant. forme-t-il ? Quelle est sa valeur ?
Qu’est-ce que tu as fait à tes yeux ?
6 Réécoute la deuxième partie et lis
Ne mets pas ces vêtements.
Que diront les gens ? »
les bulles. Comment se sent-elle ?
Déduire le message de la chanson.
Solutions
Lève-toi ! Transcription CD mp3 : 58
Ne te couche pas tard. Et alors…
Arrête de bailler. Que faut-il que je fasse ?
Arrête de dire des bêtises. Où faut-il que j’aille ?
Par où faut-il que je passe ?
• Pour préparer à la compréhension détaillée, Pourquoi il ne faut pas que je baille ?
demander aux élèves de lire la liste de verbes Il faut que vous me laissiez me faire une opinion
de l’encadré, pour qu’ils les aient en tête pendant Il faut que vous me laissiez prendre une décision
l’écoute de la chanson. J’en ai assez…
• Faire réécouter la première partie de la chanson
et laisser le temps aux élèves de réaliser l’activité. Solutions
• Procéder à la correction collective. Elle ne sait plus quoi faire pour satisfaire ses parents
Prolongement et elle ne comprend pas non plus le sens de toutes ces
Le corpus de cette activité se prête à une révision interdictions. Elle se sent aussi très déçue car ses parents ne
rapide de l’expression de l’ordre et donc, de lui font pas confiance et la traitent comme une enfant. À la fin
l’impératif (affirmatif et négatif). de la chanson, elle exprime son ras le bol : « J’en ai assez ! ».
• Demander aux élèves, par groupes de 3,
de classer les phrases de l’encadré en trois • Procéder à l’écoute, puis faire lire les bulles
catégories différentes, dont ils devront eux- par un élève à voix haute.
mêmes déduire les critères de classement. • Laisser les élèves réfléchir à la question
de l’activité, par groupes de 2.
• Mettre les réponses en commun avec
le groupe-classe, puis corriger.
• En guise de révision, demander le genre
d’interrogation qu’utilise la jeune fille.
➞ L’inversion sujet-verbe, qui relève du registre
soutenu. Leur proposer de reposer ces mêmes
questions en langage standard et familier.
4
7 Quelles sont les obligations de la jeune
fille ? Qu’est-ce qu’il faut, ou ne faut pas, À to i !
qu’elle fasse ?
Exprimer l’obligation et l’interdiction. J’exprime l’obligation et l’interdiction
Solutions Décrire par écrit ses obligations et interdictions au
quotidien.
Il ne faut pas qu’elle fasse ceci, il ne faut pas qu’elle fasse cela. Et toi ? Qu’est-ce qu’il faut que tu fasses
Il ne faut pas qu’elle revienne trop tard. dans la vie de tous les jours ? Qu’est-ce qu’il
Il ne faut pas qu’elle s’assoie de telle façon. ne faut pas que tu fasses ?
Il ne faut pas qu’elle fasse de bruit.
Il ne faut pas qu’elle rie. Solutions possibles
Il faut qu’elle soit polie. Tous les jours, il faut que…
Il faut qu’elle se coupe les cheveux. – je fasse mon lit.
Il ne faut pas qu’elle se les coupe autant. – j’aille au lycée.
Il ne faut pas qu’elle mette ces vêtements. – je sois à 7 h 30 à l’arrêt de bus.
– j’aie de bonnes notes.
• Avant de faire l’activité, on pourra commencer – je travaille le solfège.
par étudier l’encadré J’observe et j’analyse, – je range ma chambre.
pour travailler les structures de l’expression
de l’obligation et de l’interdiction, ainsi que la Il ne faut pas que…
formation du subjonctif présent. – je désobéisse à mes parents.
• Ensuite, mettre les élèves par groupes de 2. Si – j’utilise mon téléphone le soir.
l’activité proposée en prolongement de l’activité 5 – je mange dans le salon.
a été réalisée, leur demander de se référer au – je laisse traîner mon linge sale.
tableau reprenant les ordres (impératif affirmatif) et – je me couche tard.
les interdictions (impératif négatif) de la première
partie de la chanson. Sinon, leur demander de • Laisser un temps de préparation aux
relever ceux-ci (sous forme de tableau ou non). élèves d’environ dix minutes, puis faire
• Puis leur faire transformer ces ordres et lire les productions à haute voix. En
interdictions en utilisant les structures profiter pour corriger l’oral et les erreurs
Il (ne) faut (pas) suivies du subjonctif, analysées grammaticales ou de syntaxe.
dans l’encadré J’observe et j’analyse. • Faire remarquer aux élèves que le fait
Éventuellement, pour le passage au subjonctif, d’appliquer des règles de grammaire
le professeur pourra demander au groupe-classe en contexte relève des compétences
quel est l’infinitif de ces verbes, puis clés « Apprendre à apprendre » et
la 3e personne du pluriel du présent de l’indicatif, « Compétence mathématique ».
afin d’aider les élèves à assimiler la conjugaison
de ce mode.
Laisser un temps suffisant, puis passer
à la correction en groupe-classe.
J’observe et j’analyse
Observer et décrire des phénomènes grammaticaux.

IL (NE) FAUT (PAS) QUE + SUBJONCTIF


• Faire lire à voix haute et par plusieurs élèves
la première partie de l’encadré (Parler). Si l’on
dispose d’un TNI, projeter l’encadré au groupe-
classe.
• Ensuite, faire identifier les deux structures en
question, ainsi que le temps utilisé après ces
dernières. ➞ Il faut que + subjonctif présent /
Il ne faut pas que + subjonctif présent.
J’écoute et je parle

2
• Entamer une phase d’analyse réflexive pour faire • Passer à la lecture des verbes irréguliers.
dégager la formation du subjonctif. – Proposer aux élèves de les conjuguer
– À quel temps font penser les verbes conjugués entièrement à l’oral.
au subjonctif dans les exemples ? ➞ Au présent. – Faire ressortir les personnes qui se distinguent
– Quelles sont les terminaisons du présent du pour chaque verbe.  
subjonctif ? ➞ -e ; -es ; -e ; -ions ; -iez ; -ent. ➞ être : que nous soyons, que vous soyez
– Quelles différences y a-t-il entre les (sans « i ») 
terminaisons du présent du subjonctif et celles ➞ avoir : que nous ayons, que vous ayez (sans
du présent de l’indicatif (-e ; -es ; -e ; -ons ; « i ») 
-ez ; -ent). ➞ Seules les 1re et 2e du pluriel ➞ aller : que nous allions, que vous alliez
changent. (imparfait)
• Passer à l’étude de la deuxième partie • Faire lire ensuite l’encadré sur les structures
de l’encadré (Prendre). suivies de l’infinitif.
– Comme précédemment, faire lire chaque • Demander aux élèves de transformer ces phrases
phrase par un élève différent. en utilisant les structures Il faut / Il ne faut pas
– Faire observer le radical des trois personnes que tu… Cela leur permettra de comparer
du singulier et de la 3e personne du pluriel. Le les structures infinitives avec les structures
radical ressemble à quelle personne conjuguée subjonctives.
du présent de l’indicatif ➞ À la 3e personne du – Il faut avoir confiance en toi. ➞ Il faut que tu
pluriel (ils prennent). aies confiance en toi.
– Faire de même avec les 1re et 2e personnes du – Tu dois être plus responsable. ➞ Il faut que tu
pluriel : À quel temps de l’indicatif vous font sois plus responsable.
penser ces formes ? ➞ À l’imparfait. – Il ne faut pas aller là-bas. ➞ Il ne faut pas que
– Formaliser ensuite la formation du subjonctif. tu ailles là-bas.
– Tu ne dois pas faire ça. ➞ Il ne faut pas que tu
Comment on exprime l’interdiction ? fasses ce genre de choses.

• Lire la question de Madame Réflexion et y faire Quand utilises-tu l’infinitif ? Et le subjonctif ?


répondre.
➞ Avec la forme négative : Il ne faut pas que + • Faire lire la dernière question de Madame
subjonctif. Réflexion. Il va s’agir ici de faire la différence
entre obligation / interdiction personnelle et
Quelles personnes se prononcent de la
impersonnelle.
même façon ?
– Pour guider les élèves, projeter l’encadré « Les
➞ Au subjonctif présent, certaines formes sont
structures avec l’infinitif » et à côté, le corrigé
homophones : les trois personnes du singulier et la
de l’exercice antérieur.
3e personne du pluriel.
– Faire identifier, pour chaque phrase, le sujet en
– Demander enfin si ces formes verbales sont aussi
question. 
homographes. ➞ La 1re et la 3e du singulier sont
➞ Avec Il (ne) faut (pas) + infinitif, le sujet est
homophones et homographes ; les autres sont
toujours indéterminé. On utilise cette structure
seulement homophones.
pour une obligation / interdiction impersonnelle.
• Le professeur lira à voix haute les verbes parler et
➞ Avec Il (ne) faut (pas) que + subjonctif, le
prendre du haut du tableau, en guise de modèle,
sujet est défini. On utilise cette structure pour
puis les fera répéter au groupe-classe, en
une obligation / interdiction personnelle.
corrigeant la prononciation si besoin.
➞ Avec le verbe devoir, le sujet est toujours
déterminé.

• On peut choisir de faire à ce moment-là la carte


mentale correspondante (Cahier d’activités,
annexes, « Un verbe peut se conjuguer… »), pour
aider les élèves à cerner et à organiser tout ce
qu’ils ont appris sur le sujet. Les cartes mentales
sont des aides à l’apprentissage, elles favorisent
la mémorisation et l’organisation de la pensée.
Écrit : civilisation –
Je lis et je découvre oral / écrit 4
3 Artiste de cirque :
une vie pas comme les autres
Z Livre de l’élève, p. 48-49

Contenus
Développer sa compétence de compréhension écrite, à partir de documents authentiques
ou semi-authentiques, à forte teneur socioculturelle.
Se familiariser avec le monde du cirque.
Découvrir les particularités du Cirque du Soleil.
Poster un message sur un forum pour exposer un problème et demander des conseils.
Matériel :
• CD mp3 : piste 59.
• Cahier d’activités, p. 45-47.
– CD mp3, piste 33.
– Transcriptions, p. 169 du Guide pédagogique.  
– Solutions, p. 260 de ce Guide pédagogique.
• Version numérique et DVD : Vidéo « Devenir artiste de cirque aujourd’hui ».
• Fiche d’exploitation, p. 278 du Guide pédagogique.
• Transcription, p. 284 du Guide pédagogique.
• Solutions, p. 281 du Guide pédagogique.

Compétences clés
∙ Compétence numérique : apprendre à faire des recherches sur Internet et élargir ses connaissances.
∙ Apprendre à apprendre : chercher à acquérir et à assimiler de nouvelles connaissances sur un thème ciblé.
Persévérer dans l’apprentissage.
∙ Sensibilité et expression culturelles : découvrir un monde artistique à part, éveiller sa curiosité
pour les arts du cirque.
Je lis et je découvre

3
Pour commencer... – À la fin du XXe siècle, des écoles de cirque ont fait leur
apparition en France et à l’étranger.
Découvrir, lire et comprendre des informations sur le monde du – Les cirques célèbres dans le monde sont : le Cirque du Soleil,
cirque. le Cirque de Pékin, le cirque Gruss, le cirque Bouglione,
• La rubrique Je lis et je découvre est une rubrique le Cirque de Moscou…
d’information ouverte et interdisciplinaire, qui
1 D’abord, survole le texte et lis les
vise avant tout une compréhension globale au
questions. Dans quels paragraphes
moyen de supports visuels relativement simples
vas-tu trouver les réponses ? Ensuite, lis
(illustrations et textes, en général). Il ne sera donc
attentivement et réponds.
jamais question ici d’analyse grammaticale, mais
toujours d’enrichissement culturel. Développer des stratégies de lecture pour dégager l’idée
• Dans le cas présent, il s’agit de sensibiliser les principale d’un texte.
élèves à un monde artistique à part, en éveillant Solutions
leur curiosité pour les arts du cirque.
a. Où vit un artiste de cirque, généralement ?
• Livre fermé, écrire le titre de la leçon au tableau,
➞ Dans le paragraphe « Toujours sur la route ».
puis tester les connaissances des élèves dans ce
En général, un artiste de cirque vit en communauté, avec
domaine. Leur proposer de travailler par groupe
les différents membres de sa compagnie. Sa maison est
3 et de réfléchir ensemble sur le mode de vie des
une caravane qu’il partage souvent avec d’autres artistes.
artistes de cirque, les numéros incontournables
Il ne vit jamais longtemps au même endroit, puisque la
qui y sont en général pratiqués et les cirques
compagnie va de ville en ville, au gré des spectacles.
connus mondialement. Circuler dans les rangs
b. Comment se formaient les artistes de cirque
pour répondre aux éventuelles questions de
autrefois ?
vocabulaire des élèves.
➞ Dans l’introduction qui commence par le mot
• Ensuite, écouter les différents groupes, ce qui
« Autrefois ». Autrefois, on était artiste de père en fils « les
permettra d’introduire le vocabulaire propre
artistes de cirque étaient presque toujours des enfants de
au cirque (caravane, clown, funambule, mime,
la balle » et l’apprentissage du métier se faisait sur le tas,
dompteur de fauves, trapéziste, jongleur)…
auprès des artistes expérimentés de la compagnie.
• Enfin, en grand-groupe, échanger librement  sur
c. Combien de temps faut-il se préparer pour monter
ce thème : Aimez-vous le cirque en général ?
un numéro ?
Pourquoi ? Quels numéros préférez-vous ?
➞ Dans le paragraphe « S’entraîner, s’entraîner,
Pourquoi ? À quelle fréquence y allez-vous ?
s’entraîner… ». Pour monter un numéro de cirque, il faut
• Le cas échéant, apporter des informations
en moyenne deux à trois ans et pour assurer un spectacle
supplémentaires sur le cirque, notamment sur ses
parfait à chaque fois, il faut s’entraîner tous les jours, entre
origines.
chaque représentation.
Informations culturelles d. Qu’est-ce qui compense la difficulté de ce métier ?
– Le cirque, tel que nous le connaissons aujourd’hui, s’inspire ➞ Dans le paragraphe « Une vie sans horaires ».
des jeux antiques romains, ainsi que des bateleurs La difficulté du métier est compensée par la magie de
et troubadours du Moyen Âge. la piste et le bonheur du public que les artistes peuvent
– Le mot « cirque », provient du latin et signifie « cercle ». ressentir à chaque spectacle.
Il désignait à l’origine une enceinte à ciel ouvert, où les
Romains célébraient les jeux publics (combats de gladiateurs, • Préciser aux élèves que l’activité se fera en deux
courses de chars…). Aujourd’hui, il fait référence à un temps : d’abord, ils identifieront les paragraphes
lieu de spectacle, comportant une piste circulaire, où sont où se trouvent les informations demandées ;
présentés des numéros, des exhibitions… par une troupe ensuite, ils répondront aux questions.
d’artistes, traditionnellement itinérante, composée le plus • Ensuite, faire lire les quatre questions à voix
souvent d’écuyers, d’acrobates, de numéros de dressage et haute, pour que les élèves aient bien en tête
de domptage d’animaux, de spectacles de clowns, de tours les informations à rechercher.
de magie. Les caractéristiques du cirque ont beaucoup évolué • Comme il s’agit, dans la première partie de
dans le temps depuis son apparition en Europe, au XIXe siècle. l’activité, de développer des stratégies de
En effet, le cirque traditionnel a perdu en popularité au milieu lecture, les élèves devront lire les documents
du XXe siècle, le public se sentant plus concerné par les en diagonale pour détecter rapidement les
conditions de vie des animaux. Parallèlement, un nouveau
paragraphes où les informations recherchées se
concept de cirque est apparu : le cirque contemporain, qui
situent. Leur conseiller de lire les titres, survoler
offre des spectacles complets, dans lesquels plusieurs genres
les textes, consulter les premiers mots de chacun
artistiques sont combinés autour d’un thème.
tout au plus.
4
– Laisser une minute pour réaliser l’activité • Lire et expliciter la consigne : il s’agit de faire
individuellement, avant de passer à la des recherches sur les disciplines de cirque
correction. enseignées dans les écoles de cirque.
– Pour chaque réponse donnée, demander aux • Faire réaliser les recherches en salle multimédia,
élèves quel indice les a mis sur la piste. éventuellement par groupes de 2.
• Passer ensuite à la deuxième partie de l’activité, • De retour en salle de classe, faire synthétiser les
de compréhension fine. informations recueillies, en vue de les présenter
• Faire réaliser l’activité individuellement et les au groupe-classe. Indiquer le temps de parole
inciter à utiliser les stratégies de compréhension concédé à chacun et décider d’un ordre de
étudiées antérieurement (mots voisins, passage.
transparents ou utilisation du contexte pour en • Auditionner les groupes et corriger l’oral.
déduire le sens) s’ils ne comprennent pas certains • Préciser aux élèves qu’apprendre à faire des
mots. recherches sur Interner relève de la compétence
• Accorder quelques minutes et procéder à la clé « Compétence numérique » et qu’écouter
correction avec le groupe-classe. les productions de ses camarades avec respect
• Faire remarquer aux élèves qu’utiliser des et tolérance fait partie de la compétence clé
stratégies de lecture relève de la compétence « Compétences sociales et civiques ».
clé « Apprendre à apprendre ».
3 Lis ce document. Quels sont les
@ 2 Qu’est-ce qu’on peut apprendre avantages pour un(e) artiste de faire
dans une école de cirque ? Fais des partie du Cirque du Soleil ?
recherches !
Comprendre un texte de façon détaillée.
Faire des recherches sur les écoles de cirque et les présenter Solutions
à la classe.
– C’est une expérience humaine très enrichissante parce
Solutions possibles que c’est l’occasion, pour tout artiste, d’en côtoyer d’autres
– Les acrobaties au sol. On apprend à se contorsionner de cultures et de nationalités différentes. C’est aussi avoir
(toucher ses pieds avec sa tête, par exemple !. Mais la chance d’intégrer une compagnie avec un fort esprit de
il y a aussi le trampoline, la planche coréenne (planche camaraderie.
horizontale à bascule pour deux personnes) ou le mât – Pour ceux qui songent à quitter la scène, le Cirque du
chinois (barre métallique verticale). Sur ces appareils, Soleil a mis en place, depuis 2003, un programme de
on apprend à faire des acrobaties et des sauts. transition de carrière.
– Les acrobaties aériennes. Dans les airs, on teste – Au niveau professionnel, le Cirque du Soleil permet aux
le cerceau, la corde, les sangles (deux longues lanières artistes de vivre leur passion : se produire sur scène, dans
verticales parallèles), le trapèze. Sur ces appareils leur discipline. Ils ont aussi la chance de collaborer avec
accrochés au plafond, on apprend à faire des figures d’autres excellents professionnels, des quatre coins du
et à vaincre sa peur du vide. globe.
– L’équilibrisme. On s’entraîne à tenir en équilibre – En matière de conditions salariales, le Cirque du Soleil
ou à faire des figures sur différents objets : le monocycle, assure de très bonnes rémunérations à ses artistes. En
le fil de fer (funambulisme), le gros ballon ou un vélo. plus, quand ceux-ci doivent se déplacer, c’est le Cirque qui
– La jonglerie. On apprend à jongler avec des balles, prend en charge les frais.
des massues, des assiettes chinoises ou des diabolos. – Enfin, pour ce qui est de la sécurité, le Cirque du Soleil
– L’art clownesque. Pour ceux qui aiment se déguiser, respecte toutes les normes en vigueur pour prévenir les
se maquiller, faire des farces ou des mimes, il y a aussi accidents et les blessures. Et il dispose d’un dispositif pour
des cours pour devenir un bon clown. prodiguer les soins d’urgence. Il accorde également une
– L’art équestre. Certaines écoles proposent l’art équestre. grande attention au régime alimentaire de sa compagnie.
Il s’agit de travailler son équilibre pour tenir debout sur un
ou deux chevaux en mouvement ; en plus des techniques • Faire rappeler le nom des cirques célèbres qui
de dressage. avaient été mentionnés en préambule de la leçon.
Cette activité va permettre de mieux connaître
• Grâce aux textes lus précédemment, les élèves l’un de ces cirques, mondialement connu : le
ont pu découvrir différents aspects de la vie d’un Cirque du Soleil.
artiste de cirque : son lieu de vie, les diverses
tâches dont il doit s’acquitter ou encore la dureté
des entraînements. Maintenant, ils vont découvrir
en profondeur les différentes disciplines qui y sont
pratiquées.
Je lis et je découvre

2
• Faire réaliser l’activité par groupes de 2. 2 Cherche les équivalents de copains, rire,
– Veiller à ce que les équipes changent par fille et idées en langue familière.
rapport à l’activité précédente.
Déduire le sens de certains mots, d’après le contexte.
– Leur conseiller de procéder à une lecture
silencieuse et individuelle pour commencer, Solutions
avant de se mettre d’accord sur les points à des copains = des potes
dégager. rire = rigoler
– Indiquer le temps accordé et circuler dans une fille = une nana
la classe pour répondre aux questions des idées = des trucs
éventuelles.
• Mettre en commun les réponses des équipes et • Avant de faire lire la consigne, demander aux
procéder ensuite à la correction. élèves quelles sont les caractéristiques d’un
Vidéo « Devenir artiste de cirque aujourd’hui ». message posté sur un forum, en termes de
Exploitation, transcriptions et solutions : voir style d’écriture et de registre de langue. Dans un
en annexes de ce Guide pédagogique (p. 278, 284 forum, l’auteur utilise un langage plutôt formel ou
et 281). informel ? ➞ Plutôt informel. Qu’est-ce qui rend
un écrit plutôt informel ? ➞ Les phrases sont
simples et assez courtes, la formule d’appel et
Atelier Exposer un problème
le vocabulaire sont familiers, le style est direct, le

d’écriture
tutoiement est utilisé, on trouve des interjections
dans un forum et parfois aussi une ponctuation exagérée ; enfin
l’emploi du pronom « on » à la place de «nous »
1 Lis ce message. Qui parle ? Où ? est très fréquent.
Que veut-il ? Pourquoi ? • Laisser aux élèves quelques minutes pour relire le
message à voix basse et répondre à la question.
Lire et comprendre un message sur un forum.
• Procéder à la correction en grand groupe.
Solutions possibles
Prolongement
– Qui ? L’auteur de ce message est un élève de seconde. Pour aller plus loin, on pourra faire dégager les
– Où ? Il s’exprime sur un forum. caractéristiques du message informel.
– Que veut-il ? Il veut des conseils. Faire relire le message et relever les marques de
– Pourquoi ? Il est fou amoureux de l’une de ses camarades l’informalité dans le texte. Rappeler aux élèves
de classe et aimerait lui déclarer ses sentiments et les les catégories qu’ils viennent d’identifier : phrases
lui démontrer. Il a déjà fait quelques tentatives, mais courtes, style direct, formule d’appel et vocabulaire
maintenant, il n’a plus vraiment d’idées. familiers, tutoiement, interjections, ponctuation
exagérée...
• Bien insister sur les éléments à repérer : Suggérer aux élèves de travailler par groupe de 2.
– l’auteur du message (Qui parle ?) Leur laisser quelques minutes et corriger avec le
– le support qu’il a choisi pour le divulguer (Où ?) groupe-classe.
– le thème du message (Que veut-il ? ➞ Qu’est- – Formule d’appel familière : Bonjour à tous
ce que l’auteur du message en attend ?) – Phrases courtes : Bref, vous avez compris, je suis
– le but du message. (Pourquoi ? ➞ Qu’est-ce fou amoureux !!! / Cette nana est spéciale. Et elle
qui motive l’auteur à agir ? Quel est son but ?) a un fort caractère !
• Faire lire le message à voix haute en divisant la – Style direct : Aidez-moi ! / Ne me proposez pas
lecture. des trucs du genre…
• Laisser les élèves réfléchir quelques secondes et – Vocabulaire familier : géniale / marrante 
mettre en commun. – Tutoiement : Fais-la rire / Parle-lui plus souvent.
– Préciser que ces informations sont essentielles – Interjections et pronom « on » : On parle souvent
et que tout blogueur doit absolument en tenir ensemble, on rigole bien, mais comme des potes
compte, quand il décide de publier un message quoi…. Donc voilà.
sur un forum. – Ponctuation exagérée : Je ne sais pas si je
suis sur le bon forum, mais j’ai besoin de votre
aide !!!! / Merci à vous !!! / […] et dans ma classe,
il y a une fille géniale !!!
4
3 À deux, proposez à ce jeune les conseils 4 Tu as un problème. Tu demandes de
originaux dont il a besoin. l’aide dans un forum.
Répondre à un message sur un forum pour donner des conseils. Exposer un problème sur un forum et demander conseil.
Solution possible Solution possible
Salut ! Moi, c’est Rudy et je suis avec mon pote Baptiste. Salut à tous !
Tu sais, on comprend ton problème parce qu’il n’y a pas si Moi, c’est Quentin. Je n’ai pas trop l’habitude des forums,
longtemps, on était dans la même situation que toi… Mais mais là, j’ai un problème difficile à résoudre. Voilà, je n’arrive
aujourd’hui, on est en couple et super heureux, l’un comme pas à dormir la nuit, je suis un véritable insomniaque !!!
l’autre ! Pourtant, pour être sûr d’avoir sommeil, je me couche hyper
Alors pour commencer, on te conseillerait de lui préparer tard, en général après minuit, mais franchement, ça ne
une sortie inoubliable ! Choisis un ou deux endroits hypra marche pas ! Je tourne dans mon lit, dans tous les sens
originaux et invite-là ! Le plus important, c’est de vous et je vois les heures défiler… Évidemment, quand le réveil
retrouver tous les deux et de partager un truc unique ! sonne le lendemain pour aller en cours, c’est la cata : je suis
Mais fais attention ! Ne te laisse pas tenter par les clichés : crevé !!! J’ai bien essayé de prendre des infusions de tilleul,
cinéma, cafés, hamburgers, c’est trop facile ! Il faut que tu de camomille, mais sans succès. Alors, si vous avez déjà eu
trouves un endroit très insolite ! Par exemple, si elle aime les ce problème, j’attends vos conseils avec impatience ! Merci
sports extrêmes, emmène-là faire de l’accrobranche ou du à tous !
canoë-kayak ; si elle est rêveuse, invite-là au planétarium ! Il P.S. : J’ai déjà testé des cours de relaxation comme le yoga
ne faut pas faire de gaffes : elle ne doit se douter de rien ! Tu ou Pilates, mais ça ne m’aide pas ! J’ai besoin de solutions
verras, tu marqueras des points ! un peu plus originales !
Et enfin, tu devrais profiter de ce moment pour lui déclarer ta
flamme ! N’hésite pas ! Tu verras ! Ça va marcher ! • Faire lire la consigne à voix haute et indiquer aux
élèves qu’ils vont devoir exposer un problème
• Rappeler aux élèves qu’à la leçon précédente, ils personnel (fictif ou non) et demander de l’aide
ont appris à exprimer le conseil. Faire réactiver aux internautes.
à l’oral et avec le groupe-classe les structures • Passer à la phase de production. Accorder le
étudiées à cette occasion. ➞ Je te conseillerais temps nécessaire et insister sur l’importance
de… ; Tu dois… ; Tu devrais… ; Fais attention d’organiser d’abord ses idées au brouillon, avant
à… ; Il ne faut pas… ; Ne te laisse pas… ; Arrête de se lancer dans la rédaction.
de… ; Il faut que… ; N’oublie pas de… ; Tu ne • Laisser du temps aux élèves pour se relire.
devrais pas… ; Le plus important, c’est… • Faire lire quelques écrits à voix haute devant
• Constituer les binômes et accorder un temps le groupe-classe, puis relever l’ensemble
de préparation. Préciser aux élèves que même des productions pour une correction plus
s’ils préparent leur dialogue à l’écrit, ils devront le individualisée.
jouer, pas le lire. • Faire remarquer aux élèves qu’écouter les
• Faire passer les équipes et rappeler l’importance productions de ses camarades avec attention
de parler fort, de bien articuler, de soigner les et faire preuve d’empathie face à leur problèmes
intonations et surtout d’interpréter la situation. relèvent de la compétence clé « Compétences
Corriger l’oral. sociales et civiques ».
Je lis et je découvre

3 • Faire lire à voix haute la phrase à mettre au


pluriel ; laisser quelques secondes aux élèves
pour cela en individuel, puis corriger.
J’écoute, j’écris
Les noms et les adjectifs prennent un s ou un x au Dictée Écoute et écris.
pluriel ? Passer de l’oral à l’écrit, en appliquant les règles acquises.
Trouve des exemples dans le message, puis mets Transcription CD mp3 : 59
cette phrase au pluriel : Le beau cheval arabe si
Les fameux jeux vidéo peuvent faire partie des dangers
élégant galopait sur la piste. qui guettent les jeunes adolescents.
Quelques-uns passent leurs nuits sur leur ordinateur,
Réfléchir sur le pluriel des noms et des adjectifs. mangent à peine pendant la journée, coupent les ponts
Solutions avec leur famille, se croient amoureux fous à partir de
simples photos.
– Noms en s : potes, trucs De plus, avec les téléphones de dernière génération, ils
– Noms en x : cheveux, yeux, cadeaux pourront bientôt jouer à des jeux encore plus originaux et
– Adjectifs en s : noirs, petits captivants.
– Adjectifs en x : beaux, originaux Les parents s’arrachent les cheveux. Comment trouver
Le beau cheval arabe si élégant galopait sur la piste. ➞ Les des cadeaux différents qui les fascinent plus que ces
beaux chevaux arabes si élégants galopaient sur les pistes. beaux instruments de communication ?
• Faire lire la première partie de la consigne, puis • Expliquer aux élèves qu’ils vont devoir transcrire
consulter le groupe-classe à propos de cette un texte enregistré, dont l’objectif est de vérifier
question, sans donner de réponses pour l’instant. s’ils peuvent appliquer les règles orthographiques
• Faire lire le reste de la consigne et laisser étudiées précédemment et écrire correctement le
quelques minutes aux élèves pour réaliser pluriel des noms et adjectifs.
l’activité, individuellement. Leur demander aussi • Mettre les élèves en confiance puisque les
de retrouver le singulier des mots relevés. dictées sont généralement source d’angoisse.
• Passer ensuite à la phase de mise en commun, Leur indiquer qu’ils n’auront qu’à appliquer
avec le groupe-classe. les connaissances nouvellement acquises, en
des potes ➞ un pote prenant bien le temps d’identifier le singulier du
des trucs ➞ un truc mot concerné. Préciser aussi que la plupart des
noirs ➞ noir mots sont familiers et qu’ils ont déjà été vus, soit
petits ➞ petit à ce niveau, soit dans les précédents.
des cheveux ➞ un cheveu • Procéder à une première écoute intégrale du
des yeux ➞ un œil texte, pour que les élèves s’en imprègnent bien et
des cadeaux ➞ un cadeau en comprennent le sens global.
beaux ➞ beau • Faire écouter ensuite l’enregistrement phrase par
originaux ➞ original phrase, autant de fois que nécessaire, pour qu’ils
– Faire conclure que, d’après ce corpus, autant aient le temps de tout écrire et surtout de réfléchir
les noms que les adjectifs peuvent prendre soit aux règles.
un s, soit un x au pluriel. • Laisser un temps de relecture, avant la mise
– Demander aux élèves ce qui, d’après eux, en commun. Pendant cette étape corrective, le
détermine l’utilisation de l’une ou l’autre lettre. professeur analysera bien les erreurs commises
Quelles règles pouvez-vous dégager ? Écouter et s’assurera que les élèves les comprennent.
les propositions, puis formaliser le pluriel des En effet, la prise de conscience de ses propres
noms et des adjectifs en français. erreurs est fondamentale pour pouvoir progresser.
– Tous les noms et adjectifs terminés par -eu /
-eau, au singulier prennent un x au pluriel.
– Ceux qui finissent par -al ou -au au singulier se
transforment en -aux, au pluriel.
– La plupart des mots en [ø] s’écrivent déjà avec
un -x au singulier, qu’ils conservent au pluriel :
heureux ; curieux…
– Quant aux autres mots, leur pluriel se forme
juste en ajoutant un -s.
Je joue et je révise Révision 4
Je révise
Z Livre de l’élève, p. 50

1. Expressions
imagées
D’après toi, quel est le sens de ces
expressions ?
1. Assumer les conséquences de ses actes.
2. Aider quelqu’un à accomplir une tâche.
3. Cohabiter en parfaite harmonie.
4. Régler ses affaires personnelles en privé.
Comprendre des expressions imagées.
Solutions
a. 4 / b. 2 / c. 1 / d. 3

• Faire rappeler ce qu’est une expression imagée.


➞ C’est une expression qui fait appel à une
image du réel, bien concrète, pour mieux
expliquer une idée plus abstraite.
• Rappeler aux élèves que dans l’unité 2,
les expressions imagées portaient sur des
caractéristiques propres aux animaux ; dans
l’unité 3, elles étaient liées à la météo ; ici, elles
Rebrassage : réutiliser certains contenus concernent le thème de l’unité, à savoir les
de l’unité dans un contexte plus ludique : les tâches ménagères.
expressions imagées liées au lexique des tâches • Faire lire la consigne et les expressions (ne pas
ménagères ; la dépendance des adolescents au s’intéresser aux explications pour l’instant).
téléphone portable, illustrée sous forme de BD. • Laisser les élèves observer chaque dessin
et le mettre en rapport avec l’expression
Compétences clés correspondante, sans chercher à en comprendre
le sens figuré.
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler sa ➞ Sur l’illustration a, on voit une famille devant
capacité d’observation, de lecture et de com- une machine à laver géante, en marche. Ils lavent
préhension. Mobiliser les connaissances ac- leur linge sale tous ensemble, donc en famille,
quises pour les réutiliser en contexte. Identifier comme l’indique l’expression.
le format d’un texte pour pouvoir le reproduire. ➞ Sur l’illustration b, on voit un enfant tenant un
∙ Compétences sociales et civiques : réfléchir bâton, avec une main artificielle fixée au bout et
à la dépendance des sociétés modernes aux sur le point de donner un coup à un monsieur
nouvelles technologies, qui affecte notamment assis en train de lire. D’où l’expression « donner
un coup de main ».
les jeunes. Évaluer son impact au niveau
➞ Sur le dessin c, on voit un homme face à un lit
des relations sociales.
très bien fait et qui est sur le point de se coucher,
∙ Sensibilité et expression culturelles : ce qui correspond à l’expression « Comme on fait
découvrir des expressions imagées en rapport son lit, on se couche ». Si on fait son lit le matin,
avec les tâches ménagères et en percevoir on se couche dans un lit fait, sinon, on se couche
l’aspect humoristique. dans un lit défait.
➞ Sur l’illustration d, on voit un homme et
une femme vêtues d’un tablier et de gants de
ménage, d’où l’expression « Faire bon ménage »,
c’est-à-dire un ménage de qualité.
Je joue et je révise Révision

2 Que « doit » faire ce garçon avec son


téléphone portable ?
Résumer une histoire en exprimant l’obligation.
• Dire aux élèves que bien que leurs explications Solutions possibles
paraissent logiques, ces expresions renvoient
Dès qu’il se réveille, il « doit » lire ses messages sur son
cependant à des concepts plus abstraits.
portable et le mettre à charger parce qu’il a oublié de le faire
• Faire lire à présent les quatre définitions à droite
la veille. Puis il doit attendre que le téléphone finisse de se
des vignettes et accorder quelques minutes aux
charger avant de partir au lycée. Dans le bus, il doit prévenir
élèves pour réaliser l’activité, individuellement.
ses copains de son retard. Avant d’entrer en classe, il doit
• Enfin, procéder à la correction avec le groupe-
vérifier sur l’écran de son portable qu’il n’a pas de traces de
classe. Existe-t-il des expressions équivalentes
dentifrice. Et en cours, il doit vérifier que son portable est en
dans la langue maternelle des élèves ?
mode silencieux.

• Expliquer aux élèves qu’on leur demande de

2. Matinée d’un reformuler les « obligations » du personnage


concernant son portable (lire les messages, le

accro au portable
charger, etc.), en utilisant le verbe devoir : Il doit…
• Leur laisser le temps de relire les bulles et de
repérer les phrases exprimant ces obligations,
1 Lis ce récit. Qu’est-ce qui te surprend le puis de les reformuler.
plus ? • Corriger en grand groupe.

Comprendre une BD. Prolongement :


Cette activité pourra être l’occasion d’amener les
Solution possible élèves à réviser l’expression de l’obligation et de
Ce qui me surprend le plus dans ce récit, c’est la dépendance l’interdiction, vues dans le cadre de la leçon 2, p 47.
du garçon par rapport à son téléphone portable. Il ne s’en Expliquer l’activité aux élèves : ils vont devoir
sépare jamais et surtout, il le consulte constamment. imaginer ce que le garçon de la BD doit faire pour
Par ailleurs, sa façon de traiter l’objet est également curieuse : se libérer de sa dépendance envers le téléphone
il se met en retard pour permettre au téléphone de se charger, portable.
s’inquiète de savoir s’il ne lui est rien arrivé quand il tombe Clarifier les contraintes de l’activité : il faudra utiliser
par terre. Il le traite presque comme un être humain… les structures Il (ne) faut (pas) que + subjonctif.
L’ironie, c’est qu’à force de vouloir renforcer ses amitiés Faire réaliser l’activité par 2.
virtuelles par l’intermédiaire du téléphone, il en oublie les Accorder quelques minutes de préparation, puis
camarades qui sont autour… et se retrouve seul, avec sa donner la parole aux différents groupes.
machine ! Corriger les structures qui auraient été mal
employées et rappeler aux élèves que le fait
• Faire lire le titre du document et demander aux de pouvoir réutiliser en contexte des structures
élèves s’ils connaissent le sens de l’adjectif accro. communicatives relève de la compétence clé «
Si ce n’est pas le cas, ils le devineront grâce à la Apprendre à apprendre ».
lecture du document.
• Les interroger sur sa nature : De quel genre de
document s’agit-il ? ➞ C’est une BD.
• Demander à plusieurs élèves de lire la BD à voix
haute.
• Proposer ensuite à l’ensemble de la classe de
s’exprimer librement.
• Enfin, revenir sur le mot accro (fam.) et demander
aux élèves de l’expliquer. ➞ Une personne accro
est une personne qui développe une dépendance
pour quelque chose. Dans un autre contexte, il
s’agit d’une personne passionnée par quelque
chose (Exemple : les accros de jazz).
– Expliquer la construction de cette expression
selon que le mot « accro » est adjectif ou nom :
être accro à qqch (adj) / Un(e) accro de qqch
(nom).
4
3 À toi ! Imagine la suite de cette journée • Accorder le temps nécessaire pour que les élèves
et termine le récit. préparent la suite de l’histoire, par écrit.
• Ensuite, demander à plusieurs élèves de
Inventer la suite d’une histoire et la présenter à la classe.
présenter leur récit devant l’ensemble de la
Solution possible classe, puis corriger l’oral (prononciation,
Après ma journée de cours, je rentre chez moi. Direction intonation et structures mal employées).
l’arrêt de bus. En attendant que le bus arrive, je consulte
mon téléphone pour voir si enfin quelqu’un m’a écrit… Un portable, c’est pratique, mais il faut
Mais zéro message ! Déprimant ! Le bus arrive ; je monte aussi savoir s’en passer… et l’éteindre
dedans et je m’assois à côté d’un gars qui est en train de de temps en temps !
lire un livre. Pour passer le temps, je mets mon casque et je
commence à écouter de la musique. Mais là, le gars décide
• Faire lire la bulle de Nico l’écolo, puis proposer
de me parler… Il me demande où j’habite : on est du même
aux élèves de réfléchir à l’usage qu’ils font de leur
quartier ! On commence à parler sport et ciné. On a les
téléphone portable. Pour cela, les guider en leur
mêmes goûts, trop cool ! Alors, je pose mon téléphone sur la
posant des questions telles que :
banquette et on continue à papoter… Notre arrêt arrive : on
– Pouvez-vous vous passer de votre téléphone
descend. Mais au moment où il me propose d’enregistrer son
portable ?
numéro, je mets ma main dans mon sac et là… au secours !
– Est-ce que vous l’éteignez de temps en temps ?
Mon téléphone adoré a disparu ! Oublié dans le bus, perdu !
– Est-ce que vous l’utilisez aussi souvent que
le garçon de la BD ? / Combien de fois le
• Inciter les élèves à imaginer une fin insolite et
consultez-vous en une heure ? / Pouvez-vous
drôle.
sortir sans votre téléphone ? / Pensez-vous
• Faire remarquer qu’ils vont devoir produire un
que le téléphone nous coupe du monde réel
texte reprenant le style du document initial.
et nous empêche de nous faire des amis ?
Pour cela, ils devront tenir compte de plusieurs
Vous considérez-vous « accro » au téléphone
facteurs.
portable ?
– Le style de la BD est-il formel ? Informel ?
➞ Informel.
– À quelle personne faut-il s’exprimer ?
À la 1re personne du singulier.
– Quel genre de vocabulaire faut-il utiliser ?
➞ Un vocabulaire familier et en rapport
avec le téléphone portable. 
Bilan Évaluation
oral
Ras-le-bol
Z Livre de l’élève, p. 51
Pour commencer...
• Présenter ce Bilan oral comme une évaluation
formative, c’est-à-dire comme l’occasion de
réviser les points essentiels de l’unité et de vérifier
ce qu’on a retenu : il s’agit d’impliquer l’élève
dans son itinéraire d’apprentissage.
• Les évaluations étant source de stress pour les
élèves, il conviendra de les mettre en confiance.
Indiquer que chaque activité reprend un des
objectifs communicatifs annoncés en page
d’ouverture ou certains points grammaticaux.
Faire lire les intitulés en bleu, sous chaque
activité, pour que les élèves découvrent
l’ensemble des contenus qui seront testés dans
ce bilan. Signaler, au passage, le nombre de
points attribués à chaque activité.
• Présenter les personnages autour desquels
s’organiseront toutes les activités, en faisant lire
l’introduction en caractère gras, sous le titre.
➞ On va parler d’Elsa et de son frère Gabriel.
S’assurer que les élèves ont bien compris les
tensions entre le frère et la sœur, puisque c’est
à partir de ces conflits que les activités se
déclinent.
Évaluation des contenus de l’unité : actes • Faire remarquer aux élèves que s’auto-évaluer est
de parole et contenus associés  une attitude qui correspond à la compétence clé
« Apprendre à apprendre ».
Matériel :
• CD mp3 : piste 60. Parler des tâches ménagères.
• Cahier d’activités :
– Bilan écrit, p. 48 ; Vers le Delf B1 : 1 Selon Elsa…
compréhension de l’oral, p. 72.
Solutions
– CD mp3, piste 48.
– Transcriptions, p. 169 du Guide pédagogique. a. Que fait-elle habituellement ?
– Solutions, pp. 262 et 273 du Guide Habituellement, Elsa…
pédagogique. – débarrasse la table,
– descend la poubelle,
Compétences clés – fait la lessive,
– étend le linge,
∙ Compétence mathématique et compétences
– passe l’aspirateur.
de base en sciences et technologies : déve-
b. Et Gabriel, qu’est-ce qu’il fait ?
lopper un raisonnement et appliquer des règles
Gabriel…
apprises avec rigueur.
– arrose les fleurs,
∙ Apprendre à apprendre : s’auto-évaluer en fin – fait le lit,
d’apprentissage. Mobiliser ses connaissances et – repasse le linge.
les réutiliser en contexte. S’impliquer dans son
apprentissage. • Attirer l’attention des élèves sur le fait qu’ils
∙ Compétences sociales et civiques : s’investir doivent conjuguer les verbes correspondant aux
et collaborer dans les activités d’interaction actions.
orale. Prendre de l’assurance à l’oral. Respecter • Leur accorder quelques minutes pour qu’ils
la parole d’autrui. aient le temps d’observer les illustrations et de
répondre sur une feuille à part.
4
• Ensuite, faire échanger les feuilles avec le voisin(e) Protester, se défendre
et procéder à la correction. Si l’on dispose d’un d’une accusation.
TNI, projeter celle-ci au tableau en dévoilant les
réponses au fur et à mesure, après avoir consulté 3 Elsa pense que son frère lui a cassé sa
le groupe-classe. tablette. Gabriel n’est pas d’accord et se
• Pour finir, faire noter le nombre de points obtenus. défend. Jouez la scène à deux.
Ce sera l’occasion pour les élèves de vérifier Solution possible
si ce vocabulaire est systématisé, ainsi que la
– Non mais Gabriel, je ne comprends pas comment tu oses
conjugaison de ces verbes au présent.
toucher à mes affaires, si tu n’es pas capable d’en prendre
soin ! Regarde l’écran de ma tablette : il est cassé ! C’est
Mettre en relief.
inadmissible !
2 Elsa se plaint à sa mère. Fais-la parler. – Ah non, tu te trompes, ce n’est pas moi qui ai fait ça !
J’en ai déjà une de tablette ; j’ai pas besoin de la tienne !
Solutions possibles – Oh le menteur, c’est même pas vrai ! Tu es toujours en
a. J’en ai assez, c’est tout le temps moi qui fais la lessive et train d’utiliser ma tablette parce qu’elle est de meilleure
qui étends le linge ! qualité !
b. Le matin, Gabriel ne fait que le café, c’est toujours à moi – Non mais tu plaisantes ! Je ne sais même pas où tu la
de débarrasser ! ranges, ta tablette !
c. Gabriel disparaît mystérieusement quand c’est à lui de – Ah ! Quel menteur ! Incroyable ! Elle traîne toujours
descendre la poubelle. partout ! Dans le salon, dans la cuisine…
d. Et Papa non plus ! Ce ne sont jamais eux qui passent – Ah ouais ? Ben c’est à toi de la ranger alors, si tu ne veux
l’aspirateur ! pas avoir de problèmes !
– Ah ! Donc tu reconnais que c’est toi qui l’as cassée !
• Faire lire la consigne de l’exercice. Elsa se plaint – Écoute, laisse-moi tranquille ! Tu m’énerves !
à sa mère, en utilisant des structures de mise en
relief qui sont incomplètes. C’est donc aux élèves • Constituer des équipes de 2, puis leur donner
de les compléter comme ils le veulent, avec pour quelques conseils utiles : se répartir les rôles,
seule condition qu’elles aient un rapport avec la mobiliser leurs connaissances, de façon à
répartition des tâches ménagères. se souvenir des expressions ici requises
• Laisser un temps de préparation aux élèves. pour protester et se défendre et en utiliser
• Les écouter un par un, dès qu’ils s’estiment prêts obligatoirement plusieurs. Bien que la préparation
à passer. se fasse à l’écrit, les élèves devront jouer le
• À la fin, revenir sur les points de grammaire testés dialogue sans trop regarder leurs notes, de façon
et sur les deux structures. ➞ C’est à + pronom à ce que la dispute paraisse naturelle.
tonique + de + infinitif / C’est + pronom tonique + • Laisser un temps de préparation ; puis faire
qui + verbe conjugué. passer les duos dès qu’ils s’estimeront prêts.
Après chaque passage, indiquer aux élèves les
points obtenus.
Bilan
oral
Solutions possibles
a. Tu participes activement aux tâches ménagères ?
Exprimer l’obligation,
Quelles tâches tu fais habituellement ? Qu’est-ce
l’interdiction, donner
que tu détestes faire ?
des conseils.
Oui, en général, je participe un peu aux tâches ménagères.
4 Marilou, sa meilleure amie, lui donne C’est moi qui mets la table, qui descends la poubelle et
quelques conseils. qui balaie. C’est aussi à moi de faire le ménage dans ma
chambre.
Solutions Personnellement, je déteste balayer parce que la poussière
a. Finis ses phrases. vole partout.
1. Il faut que tu prennes les choses en main. b. Penses-tu que tu es toujours la victime de la
2. Il ne faut pas que tu t’énerves. situation ?
3. Il ne faut pas que tu fasses les choses à la place Oui, je pense être victime de la situation très souvent.
de ton frère. Comme je suis l’aînée de la famille, mes parents
4. Il faut que tu en discutes calmement avec lui. considèrent que c’est à moi de participer le plus aux
5. Il faut que tu prépares un calendrier de partage tâches ménagères. C’est injuste !
des tâches. c. Est-ce que tu protestes souvent quand on te
6. Il ne faut pas que tu penses que tu es une victime. demande de participer ? Quelles sont tes excuses
b. Reformule chaque conseil avec une expression préférées ?
différente. Oui, je proteste systématiquement quand ma mère me
1. Tu devrais prendre les choses en main. demande de faire quelque chose, parce qu’elle m’attribue
2. Arrête de t’énerver ! d’autres tâches, en plus des miennes ! Alors, je trouve
3. Ce n’est pas à toi de faire les choses à la place souvent des excuses : je lui dis que je dois réviser pour un
de ton frère ! contrôle ou autre ! Pas sympa, je sais !
4. Je te conseillerais d’en discuter calmement avec lui. d. Tu te fâches souvent avec tes frères et sœurs parce
5. Tu devrais faire un calendrier pour partager les tâches que d’après toi, ils ne font rien ?
entre vous. Oui, je me fâche tous les jours avec mes frères, parce
6. Ne pense pas que tu es une victime ! qu’ils ne rangent rien et laissent traîner leurs affaires
partout : dans leur chambre, dans le salon, dans les
• Faire lire les conseils de Marilou et laisser le couloirs. En plus, comme ils sont petits, mes parents
temps aux élèves de réaliser les deux parties de leur pardonnent tout. Moi, à leur âge, j’étais bien plus
l’activité. ordonnée !
• Ensuite, leur faire échanger leurs réponses
avec celles de leur voisin(e) et procéder à une • Faire lire la consigne et expliquer aux élèves qu’ils
correction collective. Le professeur pourra là vont entendre une série de quatre questions
aussi, s’il dispose d’un TNI, projeter les réponses concernant la répartition des tâches ménagères
au tableau et les faire apparaître progressivement, chez eux, et qu’ils devront y répondre.
après avoir écouté les propositions des élèves. • Procéder à une première écoute complète.
• Ensuite, faire écouter les questions une par une,
Comprendre des questions en faisant des pauses entre chacune pour que les
personnelles sur les tâches élèves aient le temps de les noter.
ménagères et y répondre. • Écrire chacune des questions sur un papier
différent et les plier de façon à procéder
5 Et toi, te sens-tu quelquefois comme à un tirage au sort.
Elsa ? Écoute et réponds. • Faire ensuite passer les élèves deux par deux
et leur faire tirer deux papiers chacun.
Transcription CD mp3 : 60 • Demander à chaque élève de poser à son
a. Tu participes activement aux tâches ménagères ? camarade les questions qu’il a piochées
Quelles tâches tu fais habituellement ? et inversement.
Qu’est-ce que tu détestes faire ? • Attribuer les points de la façon suivante : 2 points
b. Penses-tu que tu es toujours la victime de la situation ? pour les questions, 2 points pour les réponses.
c. Est-ce que tu protestes souvent quand on te demande À la fin, indiquer à chaque élève le nombre de
de participer ? Quelles sont tes excuses préférées ? points qu’il a obtenus.
d. Tu te fâches souvent avec tes frères et sœurs
parce que d’après toi, ils ne font rien ?
T âche Intégration des compétences 4
finale
Je présente ma vision
Z Livre de l’élève, p. 52 du bonheur
Pour commencer...
• Faire lire le titre de la tâche, ainsi que la consigne
en dessous, en caractères gras.
• Demander aux élèves de décrire les trois
photos, puis faire lire à voix haute les différentes
suggestions et les mettre en relation avec les
photos, quand c’est possible.
• Faire déduire par les élèves la nature de la tâche
à réaliser. ➞ On va devoir expliquer ce qui nous
rend le plus heureux et trouver une photo pour
l’illustrer.
• Faire remarquer aux élèves que le développement
d’attitudes créatives correspond à la
compétence clé « Sensibilité et expression
culturelles » et que l’habilité à la planification, à la
gestion de groupes relève de la compétence clé
« Esprit d’initiative et d’entreprise ».

1 Préparation
2 C’est quoi le bonheur ?
Par petits groupes, faites une pluie d’idées :
quelles situations évoquent le mieux le
bonheur ?
Réalisation individuelle ou collective. Réfléchir sur la notion de bonheur.
• Indiquer aux élèves qu’ils vont entamer la
Compétences clés phase de réflexion de la tâche : effectuer une
∙ Compétence numérique : utiliser Internet pour pluie d’idées pour leur permettre de définir leur
faire des recherches iconographiques ciblées. conception du bonheur. Ils pourront partir des
idées données en introduction, en débattre
∙ Compétences sociales et civiques : écouter ensemble et en proposer d’autres.
et respecter le travail d’autrui. Savoir entendre • Constituer des groupes de 3 à 4 élèves, puis leur
des critiques et en tenir compte. laisser le temps suffisant pour s’exprimer.
∙ Esprit d’initiative et d’entreprise : être • À la fin, s’assurer que tous les groupes ont bien
capable de travailler en groupe, de suggérer défini leur conception du bonheur.
des idées, de prendre des initiatives,
d’organiser le travail. 2 Réalisation
∙ Sensibilité et expression culturelles : 3 La photo idéale.
développer sa créativité. Cherchez sur Internet des photos
correspondant à ces situations, ou faites
vous-mêmes des photos qui les illustrent.
Ensuite, choisissez la meilleure photo, celle
qui pour vous tous représente le bonheur
parfait.
Illustrer sa conception du bonheur.
• Annoncer aux élèves qu’ils vont maintenant
entamer la phase créative : rechercher ou faire
des photos pour illustrer au mieux leur conception
du bonheur.
T âche
finale • Leur faire rappeler les structures utiles à utiliser
pour ces trois volets : Il faut… / On devrait… ;
et expliquer éventuellement l’expression Il vaut
mieux + infinitif qui, même si elle n’a pas été
• La recherche des photos pourra se faire en salle vue, n’en constitue pas moins une forme de
multimédia ; le professeur veillera à ce que les l’expression du conseil.
élèves choisissent correctement les mots clés. • Les élèves commenceront par organiser le
Néanmoins, on pourra aussi laisser les élèves travail au sein du groupe : ils se répartiront la
ramener des photos de chez eux ou carrément préparation des trois axes de présentation.
prendre des photos de ce qui illustre le bonheur, Après, ils soumettront ces préparations aux
selon eux. autres membres afin d’obtenir leur validation
• Passer ensuite à la deuxième partie de l’activité : ou éventuellement les réajuster, en fonction des
se mettre d’accord, au sein du groupe, critiques.
pour sélectionner la photo qui illustrera leur • Ajouter que la parole devra être répartie au
présentation. Leur laisser le temps de délibérer. moment de la phase de présentation et que la
photo devra être visible au tableau et également
3 Mise en commun présentée. Laisser un temps de préparation
4 Présentez votre choix à vos camarades ! suffisant.
Expliquez ce qui pour vous est la meilleure • Après chaque présentation, inviter le groupe-
façon de trouver le bonheur : ce qu’il faut classe à réagir en posant des questions, en
pour être heureux, ce qu’il vaut mieux faisant des commentaires. Le professeur veillera à
éviter, la façon dont on devrait vivre… valoriser le travail de chacun.
Présenter sa conception du bonheur. • Préciser que le fait de savoir organiser son travail
dans le groupe relève de la compétence clé
• Faire dégager les différents axes de la « Esprit d’initiative et d’entreprise » et que le
présentation : « ce qu’il faut faire pour être fait d’accepter les critiques de ses camarades
heureux » / « ce qu’il vaut mieux éviter » / « la relève de la compétence clé « Compétences
façon dont on devrait vivre ». sociales et civique ».
Vers le
Vers
Évaluation sur les compétences le Delf

Delf B1 J’évalue mes compétences


de compréhension d’après B1
le DELF scolaire
Pour commencer...
• Informer les élèves que les activités de
Z Livre de l’élève, p. 53 compréhension orale et écrite suivantes serviront
à vérifier s’ils ont bien assimilé les contenus des
unités 3 et 4 et les prépareront aux évaluations,
voire aux examens du DELF scolaire lui-même.
• Les rassurer en leur disant que même si les
activités sont présentées sous la forme du DELF,
rien d’inconnu ne leur sera demandé et qu’ils
auront le temps de tout faire.
• Attirer aussi leur attention sur le fait que chaque
compétence sera évaluée sur 10 points et que
l’ensemble de l’épreuve sera noté sur 40.
• Ces évaluations sont très utiles car elles guideront
élèves et professeur dans le choix d’éventuelles
actions de soutien.
• Pour la correction, le professeur pourra choisir de
la faire à la fin de chaque exercice, compétence,
ou après avoir terminé toutes les épreuves.
• Faire remarquer aux élèves que s’auto-évaluer,
réviser et réutiliser ses acquis dans un autre
contexte sont des aptitudes qui correspondent à
la compétence clé « Apprendre à apprendre ».

Compréhension de l’oral 10 points


• Expliquer aux élèves qu’ils vont écouter un même
document deux fois et à intervalles décalés : la
Évaluation (formative et sommative) des contenus première écoute leur permettra de comprendre
des unités 3 et 4, sur le modèle des épreuves de le document de façon globale ; la seconde visera
compréhension orale et écrite du DELF scolaire. une compréhension détaillée.
Matériel : 1 Lis les questions, puis écoute et réponds.
• CD mp3, piste 61. a. Où se trouvent les deux personnes qui
parlent ?
Compétences clés b. Qui pose les questions ? Qui répond ?
c. De quoi parlent ces personnes ?
∙ Apprendre à apprendre : mettre en pratique
les stratégies de compréhension acquises en Transcription CD mp3 : 61
classe et mobiliser ses savoirs et savoir-faire
– Bonjour, je voudrais m’inscrire en première année
pour réaliser avec succès les activités propo-
de Langue, Littérature et Civilisation étrangères,
sées. Évaluer son travail.
s’il vous plaît.
– D’accord, très bien. C’est votre première inscription à
l’université ?
– Oui !
– Quelle langue principale choisissez-vous ?
– Le chinois.
– Je peux vous demander quelles sont vos motivations ?
C’est une langue difficile, vous savez ?
– Oui, en fait, je viens de passer un an en Chine pour
le travail de ma mère.
– Apparemment, ça vous a plu ! Vous habitiez où ?
Vers le
Delf B1 J’évalue mes compétences

Compréhension des écrits 10 points


• Indiquer aux élèves que ces deux épreuves
de compréhension écrite vont permettre de
– À Pékin. Oui, j’avoue que j’ai été surprise, j’avais un tester leurs capacités à comprendre un texte
peu peur de ne pas m’adapter, mais en fait, j’ai trouvé globalement, mais aussi de façon détaillée. Ce
la vie passionnante, là-bas ! C’est pourquoi je voudrais sera pour eux l’occasion de mettre en pratique
approfondir mes connaissances en langue et en toutes les stratégies de lecture utilisées en classe,
civilisation. pour identifier l’information recherchée.
– Vous parlez le chinois, alors ?
– Un peu, j’ai pris des cours là-bas, mais j’allais dans un 3 Lis ce document et réponds.
lycée international. a. De quoi parle-t-on ?
– Et vous vous êtes fait des amis ? b. Qu’est-ce que les bactéries font ?
– Surtout une amie, avec qui j’ai échangé des cours de c. À partir de quoi ?
français contre des cours de chinois. On était voisines Solutions
et elle m’a présenté ses copains. Mais les jeunes a. On parle de Global Bioénergies, une entreprise française
ne sortent pas beaucoup, vous savez, ils travaillent basée à Évry, spécialisée dans la production de carburants
énormément, toute la journée. à partir de bactéries.
– Très bien, alors, vos nom(s) et prénom(s), s’il vous plaît ? b. Elles ont un rôle majeur car elles produisent l’isobuthène,
– Maira Laforêt. un carburant naturel prêt à l’emploi.
c. À partir de sucre de canne ou de betterave.
Solutions
a. Elles se trouvent au secrétariat de l’université. • Laisser suffisamment de temps aux élèves pour
b. C’est la secrétaire de l’université qui pose des questions à lire le texte et réaliser l’activité, individuellement.
une jeune fille, Maira Laforêt, jeune étudiante venue pour Leur rappeler qu’il convient de bien lire les questions
s’inscrire à la fac. et de ne pas se précipiter pour répondre.
c. Elles parlent du cursus universitaire que Maira veut suivre Préciser aussi qu’ils doivent formuler des phrases
à la rentrée et de l’année qu’elle vient de passer en Chine, complètes et claires.
à Pékin. • Corriger en grand groupe.

• Faire lire les questions. 4 Lis cette conversation et réponds.


• Procéder à l’écoute, puis laisser le temps a. Que doit faire ce jeune homme pour
nécessaire pour rédiger les réponses. Il trouver un petit boulot ?
conviendra d’écrire des phrases complètes et b. Quels types de travail peut-il faire ?
non pas des mots isolés. Solutions
2 Réécoute et complète le texte. a. D’après les internautes, il y a plusieurs solutions
pour trouver un petit boulot. Le premier lui conseille
Solutions
de consulter les sites de recherche d’emploi et de se
Maira a passé une année en Chine pour le travail de sa renseigner auprès de ses voisins, pour voir s’ils n’ont pas
mère. Elle habitait à Pékin. Elle a trouvé la vie passionnante besoin d’aide pour des petits travaux. Le second
là-bas, alors elle veut apprendre le chinois à l’université pour lui recommande d’envoyer des CV aux supermarchés,
approfondir ses connaissances en langue et en civilisation. qui recrutent souvent pendant l’été.
Elle le parle déjà un peu parce qu’elle a pris des cours là- e. Il peut …
bas. Elle a aussi échangé des cours de français contre des - faire du baby-sitting.
cours de chinois, avec une jeune voisine. Elle est devenue - garder des animaux.
son amie et elle lui a présenté ses copains. Mais les jeunes - faire des courses pour ses voisins.
ne sortent pas beaucoup en Chine : ils travaillent toute la - tondre des pelouses.
journée. - tenir compagnie aux personnes âgées.
- mettre les produits en rayon dans les supermarchés,
• Faire lire le résumé à voix basse. À ce stade, - très tôt le matin.
les élèves auront peut-être déjà des idées de
réponses. Si c‘est le cas, les leur faire noter, puis • Procéder de la même façon que pour l’activité
leur suggérer de vérifier lors de l’écoute. précédente.
• Laisser quelques minutes ensuite pour compléter
le résumé.
• Mettre en commun et corriger en grand groupe.
Vers le
Vers
Évaluation sur les compétences le Delf

Delf B1 J’évalue mes compétences


d’expression d’après B1
le DELF scolaire
Production orale 10 points
• Expliquer aux élèves que, comme pour le DELF
Z Livre de l’élève, p. 54 scolaire, l’épreuve de production orale va se
dérouler en trois parties ; d’abord un entretien
dirigé, puis un monologue suivi et enfin, une
situation d’interaction. Pour les deux dernières
parties, les élèves pourront disposer d’un temps
de préparation.

5 Entretien dirigé. Écoute et réponds aux


questions.

Transcription CD mp3 : 62
Bonjour ! Quel temps fait-il aujourd’hui ?
Quel temps tu préfères ? Quel temps tu n’aimes pas du
tout ?
Quel phénomène météorologique t’impressionne le
plus ? Pourquoi ?
Connais-tu le nom d’un volcan en activité ?
Est-ce que tu aimerais être météorologue plus tard ?
Pourquoi ?

• Expliquer aux élèves qu’ils vont devoir répondre


à une série de cinq questions, sur le thème des
phénomènes météorologiques.
• Le professeur pourra faire passer les élèves
individuellement, pendant que les autres feront
Évaluation (formative et sommative) des contenus une autre activité.
des unités 3 et 4, sur le modèle des épreuves de
production orale et écrite du DELF scolaire.
Solutions possibles
– Aujourd’hui, le temps est horrible ! Il y a une tempête en
Matériel : ce moment sur toute la région. Les rues sont déjà inondées
• CD mp3, piste 62. et le ciel est couvert de nuages. Il y a des rafales de vent
d’une force incroyable : plusieurs arbres ont déjà été
Compétences clés arrachés.
– Moi, j’adore soleil. C’est bon pour la peau et les os
∙ Apprendre à apprendre : mobiliser les savoirs (vitamine D) et surtout pour le moral ! Par contre, je déteste
et savoir-faire acquis pour réaliser avec succès le froid et la pluie.
les activités proposées. Évaluer ses acquis. – Les tornades sont un phénomène météorologique qui
∙ Esprit d’initiative et d’entreprise : être m’impressionne beaucoup. En quelques secondes, les
capable de travailler en groupe, au cours des tourbillons peuvent anéantir une ville et décimer toute une
évaluations collectives et d’interagir. Prendre de population.
l’assurance à l’oral. – Le volcan islandais « Eyjafjöll » est toujours en activité. De
fait, il a paralysé le trafic aérien en 2011, à cause de sa
fumée.
– Personnellement, je n’aimerais pas être météorologue,
parce que c’est un métier où il faut analyser des
phénomènes scientifiques et que je n’aime pas cela.
Vers le
Delf B1 J’évalue mes compétences

7 Exercice en interaction. À deux, préparez


un des sujets suivants.
Solutions possibles
6 Monologue suivi. Prépare un des sujets
• Ton frère / Ta sœur t’accuse d’avoir joué à un jeu sur
suivants pour le présenter devant la
son téléphone portable et d’avoir vidé sa batterie. Tu
classe.
te défends. L’as-tu vraiment utilisé ? L’as-tu utilisé
Solutions possibles pour autre chose qui était très important (appeler
• Tu présentes quelques caractéristiques de notre vos parents…) ?
planète. – Alexis, c’est encore toi qui a touché à mon téléphone
La Terre est aussi appelée « la planète bleue » parce plus de portable je parie !
72 % de sa superficie est recouverte d’eau (salée et douce). – Alors là, tu te trompes ! Ce n’est pas moi !
Elle est en orbite autour du soleil et met 365 jours à en – Menteur ! Je suis certaine que tu as profité de mon
faire le tour. absence pour jouer à tes jeux idiots ! Résultat : j’ai plus
Sur Terre, les mammifères respirent de l’oxygène qui est le de batterie et je dois repartir tout de suite.
gaz rejeté par les arbres et les plantes ; c’est pourquoi ils – Mais comment oses-tu me dire ça ? J’ai passé l’après-
sont si précieux à notre survie ! En plus, ces mêmes arbres midi au collège, je viens juste de rentrer.
et plantes sont des purificateurs d’atmosphère, puisqu’ils – Tu plaisantes ! Je t’ai vu rentrer à midi, quand je partais
absorbent le CO2, responsable de la pollution de l’air. au tennis.
Enfin, la planète bleue se compose de 5 grands océans : – Oui, eh ben, je n’ai pas touché à ton portable. S’il ne
l’Atlantique, le Pacifique, l’océan Indien et les océans charge plus, tu n’as qu’à le faire réparer !
Arctique et Antarctique. • Tu organises une fête commune d’anniversaire avec
• Une sortie de classe est perturbée par un ton / ta meilleur(e) ami(e). Ça va se passer chez toi.
phénomène naturel extraordinaire. Raconte ce qui Tu prépares des recommandations sur les règles
vient de se passer, ce qui est en train de se passer et à suivre (bruits, objets délicats, etc.) et vous vous
imagine ce qui va se passer après. distribuez les tâches ménagères à faire après la fête.
Les élèves de 4e B, en camping en Andalousie, sont en – Alors Jade, tout est prêt pour ce soir ?
train d’assister à une tempête d’une force incroyable qui – Oui, mais il y a encore quelques petites choses que je
vient de s’abattre sur la province de Malaga. Les rafales de voudrais régler avec toi.
vent viennent de faire des dégâts : les routes et bâtiments – Oui, d’accord.
sont endommagés et de nombreux panneaux de circulation – Écoute, comme mes parents et voisins sont assez
viennent de tomber. Heureusement, le groupe est sain et maniaques, j’aimerais qu’on fasse attention à certaines
sauf. La municipalité va prendre en charge les 26 élèves choses.
qui sont en train de se diriger vers la salle municipale. Ils – D’accord… comme quoi, par exemple ?
vont certainement être évacués de la zone assez vite. – Ben, pour commencer, il faut qu’on range les objets
fragiles dans les armoires. Ça évitera les catastrophes !
• Proposer aux élèves de lire en silence les deux Et aussi, il ne faut pas qu’on mette la musique trop fort,
sujets et leur demander d’en choisir un. sinon les voisins vont se plaindre.
• Leur accorder un temps de préparation. Pour le – Oui, tu as raison ! Autre chose ?
DELF scolaire, les candidats disposeraient de 5 – Comment on s’organise demain pour tout ranger ?
minutes. Le professeur pourra néanmoins choisir – Ben, si tu veux, c’est moi qui débarrasserai et descendrai
de fixer un délai plus long. les poubelles. Et c’est moi aussi qui passerai l’aspirateur.
• Auditionner les élèves individuellement. – D’accord ! Donc, ce sera à moi de faire la vaisselle, de
• Faire les corrections et remarques opportunes. laver les sols et de remettre les meubles en place.

• Faire lire en silence la consigne et les deux sujets


proposés ; demander aux deux élèves de n’en
choisir qu’un.
• Indiquer le temps de préparation imparti pour
la préparation, puis répétition des dialogues,
sachant que pour les épreuves de DELF, les
élèves ne disposent que de 3-4 minutes.
• Leur conseiller d’identifier les Actes de
communications concernés dans le dialogue
choisi. Cela leur permettra d’utiliser à l’oral les
structures attendues.
Vers
le Delf
Évaluation sur les compétences d’expression B1
d’après le DELF scolaire
• Leur préciser qu’ils ne devront pas lire leur 9 Tu écris un post sur ton blog pour donner
dialogue, mais le jouer, après l’avoir mémorisé. des conseils aux jeunes qui veulent
Attirer leur attention sur le fait qu’il sera devenir sportifs professionnels.
fondamental de bien articuler, parler fort et de
Solution possible
collaborer avec son camarade, pour la réussite
de l’épreuve. Tu parles des avantages et des inconvénients de
• Auditionner les élèves, puis faire les corrections et cette vie : importance des entraînements, relations
remarques opportunes. avec les autres membres de l’équipe, émotions lors
des compétitions, santé, régime alimentaire… Écris
Production écrite 10 points
un texte de 60 à 80 mots. Tu peux t’inspirer de ces
photos !
Bonjour à tous !
8 Tu as reçu ce mail de Juliette.
Je reçois beaucoup de messages de jeunes qui me
Tu lui réponds.
demandent des conseils pour devenir sportifs professionnels.
Solution possible Je dirais qu’avant tout, le plus important, c’est d’avoir
Tu la remercies, mais tu ne pourras pas aller chez la passion ! Ensuite, je vous conseillerais de bien vous
elle samedi après-midi. Tu lui expliques pourquoi : renseigner sur les sacrifices qu’implique la vie de sportif.
tes parents ont décidé de faire un grand ménage. Il Il faut s’entraîner très dur (6 h à 7 h par jour), suivre des
faut que toute la famille s’y mette, mais tu penses que régimes alimentaires austères et résister à une pression
c’est à toi de faire beaucoup de choses… (de 60 à 80 énorme. Il faut être très discipliné !
mots). Mais ne vous laissez pas impressionner par tous ces aspects
Salut Juliette ! « négatifs » ! Les récompenses valent la peine. Quand on
J’ai bien reçu ton mail et je te remercie vraiment de ton fait partie d’une équipe, la solidarité est énorme et il y a
invitation. Malheureusement, pour samedi, ça ne va pas être des moments de bonheur intense, notamment pendant les
possible. Mes parents ont décidé de faire le ménage à fond victoires !
et on doit tous participer, moi plus que les autres d’ailleurs !
D’après ma mère, c’est à moi de vider tous les meubles et • Procéder de la même façon que pour l’activité
étagères, pour ensuite enlever la poussière. Franchement, précédente.
ça m’énerve ! Ça prend un temps fou ! Mais ce n’est pas
tout ! C’est aussi à moi de passer l’aspirateur partout et de
faire toutes les vitres ! Je ne comprends pas ! Mon frère n’a
presque rien à faire ! Ce sera à lui de faire les lits, mais pas
plus ! Quelle injustice, je te jure !
On se voit le week-end prochain j’espère !
Merci encore à toi pour l’invitation et gros bisous.
Sam

• Prévoir environ 20 minutes pour réaliser l’activité.


• Conseiller aux élèves de bien relire la consigne
avant de commencer à écrire, afin de ne pas faire
de hors-sujet. Ils devront veiller aussi à respecter
le nombre de mots demandé (60 à 80 mots).
• Leur suggérer ensuite de faire un brouillon pour
pouvoir organiser leurs idées et éventuellement
faire des modifications.
• Recommander enfin de prévoir 5 minutes pour
la relecture, après avoir recopié les productions
au propre ; cela leur permettra de corriger leurs
fautes d’orthographe et de grammaire.
4
Transcription cahier d’activités
Page 39. Activité 3. (CD : 28) – Oui, bien sûr… Et dans la compétition de haut niveau, il y
Écoute et complète ce message a aussi beaucoup de stress… Comment peut-on gérer la
téléphonique. pression ?
Mon chéri, je pars travailler. S’il te plaît, en rentrant, peux- – C’est vrai… L’entraînement physique, c’est une chose,
tu étendre le linge, descendre la poubelle (elle est archi mais le mental… C’est essentiel. Moi, j’ai toujours travaillé
pleine) et sortir le chien (le pauvre, il n’est pas sorti de toute ma petite voix intérieure : Andrea, il faut que tu aies con-
la matinée) ? Et quand tu reviendras, n’oublie pas de ranger fiance en toi… Tu devrais rester calme… Concentre-toi
ta chambre ! À ce soir et passe une bonne journée ! sur ce que tu fais… Ne te laisse pas envahir par les pen-
sées négatives, genre : « J’en ai assez ! » ou « Pourquoi
Page 40. Activité 1. (CD : 29) est-ce que je ne peux pas faire ce que je veux ? »…
Écoute et indique quand tu entends une – Au niveau de la vie quotidienne, ça suppose beaucoup de
expression qui permet de protester ou de se contraintes ?
défendre d’une accusation. – Ça c’est sûr, la vie d’une athlète est plutôt… sobre ! On
entend des recommandations toute la journée ! Tu ne
1. C’est inadmissible ! La prochaine fois que je le vois faire
devrais pas manger ça, fais attention à ton régime ali-
ça, ça va barder !
mentaire, n’oublie pas de boire beaucoup d’eau… Arrête
2. Hannibal ? Ah non, vous vous trompez, ce n’est pas lui
de te coucher tard… Ce rythme de vie n’est pas toujours
qui a fait ça !
évident quand on a 20 ans…
3. Comment osez-vous me dire ça ?!
– Et vos conseils pour le travail en équipe ?
4. Vous plaisantez, j’espère ! Hannibal est un chien très
– Une équipe doit être soudée… Il faut que les filles se
propre et très bien élevé !
comprennent bien, s’entendent bien… Et se respectent
5. C’est à lui de la mettre… Moi je l’ai mise hier.
mutuellement. C’est un peu comme une famille, quoi ! Et
6. Mais non ! Menteuse, c’est même pas vrai ! T’as vrai-
c’est tellement bien de faire partie d’un groupe qui partage
ment pas de mémoire, hein !
et recherche les mêmes choses que soi !
7. Mais c’est lui qui m’énerve…
8. Je ne veux pas le savoir ! Vous me faites la même
Page 43. Activité 4. (CD : 32)
comédie tous les soirs…
Écoute la chanson et complète.
Page 40. Activité 3. (CD : 30) Toute la journée, j’entends :
Observe les dessins et écoute les mots. « Où tu vas ? D’où tu viens ?
Écris le symbole phonétique du son que tu Fais pas ci, fais pas ça.
entends : [e] de cheminée, [ø] de deux, ou [o] Ne reviens pas trop tard.
de beau. Attention, il y a 3 intrus ! Barre-les. Ne t’assois pas comme ça.
Qu’est-ce que c’est, tout ce bruit ?
1. un bébé 7. un feu
Ne ris pas ! Sois polie !
2. un cadeau 8. des journaux
3. un cœur 9. des yeux Fais-toi couper les cheveux,
4. un seau 10. un nez Ne les coupe pas tant.
5. un dé 11. un œuf Qu’est-ce que tu as fait à tes yeux ?
6. une fleur 12. un nœud Ne mets pas ces vêtements.
Que diront les gens ?
Page 42. Activité 1. (CD : 31)
Et alors…
Écoute le dialogue et complète les conseils
Que faut-il que je fasse ?
d’Andréa.
Où faut-il que j’aille ?
Qu’est-ce que vous diriez à une petite fille qui veut faire de Par où faut-il que je passe ?
la synchro aujourd’hui ? Pourquoi il ne faut pas que je baille ?
– Eh bien, avant tout, il faut qu’elle aime ça, et il ne faut pas Il faut que vous me laissiez me faire une opinion !
avoir peur de faire beaucoup d’efforts. Je lui conseillerais Il faut que vous me laissiez prendre une décision !
de toujours se donner à fond. Et pour ça, le plus important, J’en ai assez !
c’est d’avoir la passion.
4
Transcription cahier d’activités
Page 45. J’écoute, j’écris. (CD : 33) Compréhension de l’oral – Unité 4
b. Écoute et complète avec s ou x. Page 72. Activité 1 (CD : 48)
1. Ils sont fous, ces poux ! Ils adorent les cous et les têtes Lis toutes les questions, puis écoute
des gentils petits voyous ! et réponds.
2. Ma mamie, qui adore les bijoux, adore aussi les bisous.
– Bon, on s’en va. Je n’ai pas eu le temps de vous
3. Tom est tombé sur des cailloux pointus et il s’est fait très
préparer à manger. Commandez une pizza
mal aux genoux.
ou préparez-vous quelque chose.
4. Le hululement des hiboux dans les bambous est très
– Maman, tu ne peux pas parler à papa pour que je puisse
assourdissant !
sortir ce soir ?
5. Mon grand-père a les poches pleines de clous, de sous
– Hyppolite ! On en a déjà parlé ! C’est non ! Il faut que tu
et de caramels mous.
réfléchisses bien à ce que tu as fait l’autre jour. La seule
façon que tu réfléchisses, c’est de rester quelques jours
sans sortir.
– Ça y est ? T’es prête ? Dépêchons-nous. C’est à nous
d’aller chercher Sylvain et Christiane cette fois-ci !
Hyppolite, il faut que tu ranges ta chambre, tu as vu dans
quel état elle est ? Et rappelle-toi, pas de sortie ce soir !
– Mais papa… j’ai lavé les carreaux cet après-midi comme
tu m’avais dit. Je peux pas sortir ce soir ?
– C’est inadmissible que tu insistes comme ça ! Si on te
laisse sortir, tu vas recommencer comme l’autre jour.
– C’est pas vrai ! J’ai promis de ne pas recommencer !
J’en ai vraiment assez de cette famille !
– Nous devons réfléchir nous aussi… Il faut lui proposer
une activité qui lui fasse oublier ses sorties…
– D’accord, on verra ça demain. Pour l’instant c’est à nous
de sortir. Allez viens.
– Voilà, voilà, j’arrive…
5
Compétences Contenus
Compréhension orale Contenus communicatifs Stratégies d’apprentissage
• S’entraîner à la compréhension orale
de textes courts de diverses natures • Décrire quelqu’un de façon • S’exercer à mémoriser le
(témoignage, dialogues, chanson). détaillée. vocabulaire nouveau et à le
• Marquer l’hésitation avant réemployer en situation.
• Exercer sa faculté de concentration
de répondre. • S’appliquer à réutiliser les actes
visuelle et auditive.
• Indiquer une action antérieure de parole ciblés dans les activités.
à une autre dans le passé. • S’entraîner au travail à deux
Production orale
• Exprimer la cause. ou en petit groupe : discussion,
Expression • Encourager quelqu’un à prendre prise de décision, respect
• Découvrir certaines règles une décision. de l’opinion des autres.
du passage de l’écrit à l’oral • Prendre plaisir à être ensemble
et les règles de correspondance Structures syntaxiques et à apprendre, grâce aux activités.
phonie / graphie. • Favoriser l’implication individuelle,
• Le plus-que-parfait.
• S’entraîner à prononcer les sons puis une dynamique de groupe.
• L’expression de la cause
[ɛ] / [œ] / [ɔ] et les sons [aj] / [œj] / • Développer des stratégies
(parce que et comme).
[uj] / [ɛj]. de compréhension.
• Les pronoms démonstratifs.
• Mobiliser toutes les compétences
• S’entraîner à produire
développées pour réaliser
les monologues suivis de l’unité. Lexique une tâche pratique (Tâche finale :
• Soigner sa prononciation • Les adjectifs de description « Je fais une caricature »).
et ses intonations. (traits du visage).
Interaction • Les intrigues policières Compétences clés
• Communiquer en langue et les faits divers.
• Compétence mathématique
d’apprentissage. • Quelques éléments constitutifs
et compétences de base
de l’article de presse.
• Interagir avec ses camarades en sciences et technologies.
pour produire de petits dialogues, • Compétence numérique.
en lien direct avec les situations
Phonétique • Apprendre à apprendre.
de communication. • Les sons [ɛ] / [œ] / [ɔ]. • Compétences sociales et civiques.
• Les sons [aj] / [œj] / [uj] / [ɛj]. • Esprit d’initiative et d’entreprise.
Compréhension écrite • Sensibilité et expression culturelles.
• Analyser des images Orthographe
et les interpréter. • Les graphies des sons [o] et [ɔ].
Évaluation
• Développer sa compétence À l’oral
de compréhension écrite à partir Dimension sociale • Bilan oral : LE, p. 63.
de documents authentiques et culturelle À l’écrit
ou semi-authentiques.
• Sensibilisation aux faits divers. • Bilan écrit : CA, p. 58.
• Comprendre des questions et savoir
• Littérature policière : découverte
rechercher les informations ciblées
de deux grands détectives
dans les documents.
(le commissaire Maigret et Hercule
Production écrite Poirot), ainsi que de leurs créateurs.
• Continuer une chanson.
• Rédiger un compte rendu de lecture.
Présentation des objectifs
OUVERTURE et découverte du vocabulaire

Portraits-robots
Z Livre de l’élève, p. 55
Dans cette unité, tu vas...
Anticiper les contenus de l’unité.
• Demander aux élèves d’observer le sommaire de
l’unité et faire décrire brièvement chaque photo :
Sur l’illustration, il y a… / on peut voir…,
puis faire lire l’objectif correspondant.
• Faire feuilleter le livre et demander aux élèves
dans quelle leçon chaque objectif sera travaillé
et de justifier leurs propos. ➞ À mon avis, nous
allons apprendre à décrire quelqu’un de façon
détaillée à la page 55 parce qu’on retrouve
la même illustration que dans le sommaire :
celle de la dame avec les cheveux gominés.

1 Observe. Qui a les lèvres fines, une


frange et des fossettes ?
Enrichir le vocabulaire de la description.
Solutions
C’est le personnage n° 3.

• Faire observer le titre de la leçon et les illustrations


de portraits.
Demander aux élèves d’expliquer ce qu’est
Actes de communication  un portrait-robot. ➞ C’est une description
Comprendre une description. approximative d’une personne soupçonnée
Décrire quelqu’un de façon détaillée. de délits, qu’un logiciel informatique matérialise.
• Annoncer que l’objectif de cette première
Matériel : page est d’apprendre à décrire des visages
• CD mp3, pistes 63-64. en détail.
• Cahier d’activités, p. 49. • Faire rappeler à l’oral les parties du visage que
– Solutions, p. 263 du Guide pédagogique. les élèves connaissent (cf. niveau 2) ➞ Le visage,
les sourcils, les yeux, le nez, la bouche, les lèvres,
Compétences clés les joues, les cheveux, une frange, le menton, les
oreilles, une moustache, une barbe, un grain de
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler sa ca-
beauté, des taches de rousseur.
pacité d’écoute et d’observation. Renforcer les
• Leur proposer éventuellement une révision
automatismes de déduction des mots transpa- ludique : soit leur faire nommer une partie du
rents. Développer des stratégies pour associer visage qui aura été signalée du doigt par un
des éléments. élève ; soit les faire jouer à Jacques a dit.
∙ Compétences sociales et civiques : collabo- • Pour introduire le vocabulaire nouveau, demander
rer dans les activités d’interaction. Écouter et à différents élèves de lire les étiquettes qui
respecter la parole d’autrui. figurent sous chaque visage, puis éclaircir le
vocabulaire entre tous.
• Faire lire la consigne à voix haute ; ensuite,
demander aux élèves de répondre à la question,
après quelques minutes d’observation.
• Mettre en commun et corriger. Lors de la
correction, on pourra demander de justifier
son choix en écartant d’autres personnages,
par exemple.
5
2 Écoute. C’est quel numéro ? • Procéder à une seconde écoute. Le professeur
pourra, au besoin, faire des pauses pour
Comprendre des descriptions à l’oral et identifier les personnes
permettre aux élèves d’observer les portraits.
correspondantes.
• Écouter les propositions des élèves qui devront
justifier leurs réponses. Les encourager aussi
Transcription et solutions CD mp3 : 63
à contredire leurs camarades s’ils ne sont pas
a. un petit nez retroussé et les cheveux en brosse. Il n’a d’accord, mais à condition d’argumenter.
aucun grain de beauté. ➞ 10. • Enfin, corriger avec le groupe-classe.
b. Son visage est ovale, elle a le nez crochu et les yeux
globuleux. ➞ 1. 4 Qui est-ce ? Choisis un de ces
c. Elle a les yeux bridés, le nez droit et les cheveux personnages. Tes camarades posent des
gominés. ➞ 8. questions pour deviner de qui il s’agit.
d. Elle a le front étroit, les lèvres charnues et des taches Jouer au jeu Qui est-ce ? afin d’identifier quelqu’un.
de rousseur. ➞ 6.
e. Il a le visage triangulaire, une moustache Solutions possibles
et les yeux cernés. ➞ 2. – C’est un homme ?
– Oui, c’est un homme.
• Préciser que cette activité a une double finalité : – Est-ce qu’il a les cheveux en brosse ?
permettre aux élèves de faire travailler leur – Non, il n’a pas les cheveux en brosse.
mémoire immédiate et les aider à acquérir du – Est-ce qu’il a les yeux bleus ?
vocabulaire nouveau. – Oui, il a les yeux bleus.
• Faire écouter les descriptions en effectuant une – Est-ce qu’il porte des lunettes ?
pause entre chacune, afin qu’ils aient le temps de – Oui, il porte des lunettes carrées.
bien observer les portraits. – Est-ce qu’il a une barbe ?
• Procéder à une seconde écoute suivie qui sera – Oui, il a une grosse barbe brune.
l’occasion, pour les élèves, de confirmer leurs – C’est le personnage numéro 5 ?
réponses. – Exact ! Gagné !
• Passer ensuite à la correction, en proposant
une phrase d’amorce. ➞ À mon avis… / • Demander aux élèves s’ils connaissent le jeu Qui
D’après moi… / Pour moi, la description a. est-ce ? et s’ils y ont déjà joué. Il s’agit de deviner
correspond au portrait nº… l’identité d’un personnage à la suite de questions
que l’on pose à son partenaire de jeu.
3 Un vol a été commis. Écoute et trouve le • Préciser les modalités.
portrait-robot du suspect. – Chaque élève doit occuper au moins une fois
Comprendre une description détaillée et identifier la personne les deux rôles de ce jeu : choisir un personnage
décrite. ou en identifier un.
– Ils doivent aussi réutiliser au maximum le
Transcription CD mp3 : 64 vocabulaire de la description dans leurs
questions.
Il avait un visage très dur, plutôt carré. De petits yeux
• Insister sur le fait que les questions doivent être
enfoncés et un gros nez aplati. Ses cheveux étaient très
précises et que les réponses doivent être des
courts et en brosse. Son front étroit avait quelques rides
phrases complètes.
profondes. Il avait aussi une marque, une espèce de
• Constituer des équipes de 3 élèves et lancer le
cicatrice au-dessus du sourcil droit. Ses lèvres étaient
jeu. Passer dans les rangs pendant ce temps-
fines et son menton carré. Il avait de longues pattes
là pour s’assurer que l’activité se déroule
et une boucle d’oreille en or à l’oreille gauche, je crois.
correctement et/ou aider les élèves.
Solutions
C’est le numéro 12.

• Faire lire la consigne à haute voix, puis expliquer


éventuellement les mots vol et suspect.
• Préciser aux élèves qu’à l’inverse de l’activité 2,
ils n’entendront qu’une seule description, mais
très détaillée.
• Faire écouter une première fois la description
intégralement ; cela permettra de faire un premier
tri.
J'écoute et je parle Oral : compréhension – phonétique

1 Fait divers
Z Livre de l’élève, p. 56
Pour commencer...
Introduire le vocabulaire du thème et préparer les élèves à
l’écoute.
• Demander aux élèves d’expliquer le titre de
la leçon : Fait divers. S’ils ne savent pas, leur
proposer de lire le document sous le titre
et éclaircir au besoin le vocabulaire posant
problème :
– une enquête = une investigation policière
– boucler le quartier = en limiter l’accès
– un témoin = personne susceptible d’avoir des
informations sur un délit et qui raconte son
expérience à la police
Faire déduire, d’après le contexte, le sens de
hold-up (anglicisme). ➞ C’est un vol à main
armée, braquage.
• Les interroger ensuite sur la nature de ce
document : Quel type de document est-ce ? Où
peut-on le trouver, en général ? ➞ Il s’agit du
chapeau d’un article de presse, c’est-à-dire un
bref résumé qui complète le titre et qui annonce
les informations clés d’un article de journal ou de
magazine.
Les réinterroger alors sur ce que peut être,
Actes de communication  d’après toutes ces informations, un fait divers.
Se donner le temps de réfléchir avant de répondre. ➞ Ce sont des événements du quotidien
Décrire quelqu’un. racontés dans la presse.
Raconter au passé. Attirer ensuite l’attention des élèves sur
l’illustration centrale et la leur faire décrire. ➞ Sur
Phonétique
ce dessin, on voit une banque et des personnes
Les sons [ɛ] / [œ] / [ɔ]. devant, dont des agents de police. Les policiers
Matériel : semblent interroger les gens du quartier.
• CD mp3, pistes 65-66. À la fin, passer en revue le vocabulaire relevant
• Cahier d’activités, p. 50. du champ lexical de l’enquête policière et le
– CD mp3, piste 34 (activité 1) et piste 35 compléter éventuellement. ➞ un hold-up ; un
(activité 3). vol à main armée ; un braquage ; un braqueur ;
– Transcriptions, p. 201 du Guide pédagogique. un cambriolage ; un cambrioleur ; commettre un
– Solutions, p. 263 du Guide pédagogique. délit ; mener une enquête ; un(e) policier(ière) ;
boucler le quartier ; interroger les témoins ;
témoigner, etc.
Compétences clés Cela permettra de familiariser les élèves au thème
∙ Apprendre à apprendre : faire travailler sa de la double page : l’enquête policière.
capacité d’écoute, d’observation et de mémoire.
1 Écoute et réponds.
Soigner la prononciation et l’intonation.
Comprendre un dialogue.
∙ Compétences sociales et civiques : collaborer
dans les activités en interaction.
Transcription CD mp3 : 65
– Bonjour monsieur, Police. Je voudrais vous poser
quelques questions. Ces derniers temps, vous avez
remarqué quelque chose d’inhabituel, de suspect près
de votre kiosque ?
5
• Faire réécouter l’enregistrement ; ce sera
– Attendez, laissez-moi réfléchir, parce que je vois
l’occasion pour eux de confirmer ou d’infirmer
tellement de gens toute la journée… Mais maintenant
leurs hypothèses. Procéder à une écoute
que vous le dites, j’ai bien remarqué un client qui… Je
fractionnée en deux parties : la 1re partie
ne sais pas, son comportement avait quelque chose de
permettra de répondre aux items a. et b. ; la 2de,
bizarre…
aux items c. et d.
Tenez, il arrivait tous les matins vers 11 heures. Il
Première partie : du début jusqu’à « Au fait, je ne
m’achetait un journal et puis il s’asseyait sur ce banc,
l’ai plus revu depuis le vol »
là, où il y a une vieille dame… Il ouvrait son journal,
– Laisser quelques minutes aux élèves pour
mais on voyait bien qu’il ne le lisait pas, il tournait
mettre un peu d’ordre dans leurs notes et
les pages sans les regarder et quand il avait fini, il
répondre aux questions a. et b.
recommençait ! Un jour, il ne s’est même pas rendu
– Mettre en commun leurs réponses, puis corriger.
compte qu’il le tenait à l’envers, son journal ! Au fait, je
Seconde partie : de « Au fait, je ne l’ai plus revu
ne l’ai plus revu depuis le vol !
depuis le vol » jusqu’à la fin.
– Comment il était ?
– Faire relire les items c. et d. avant l’écoute
– Ben… Hum… Si je me souviens bien, il était assez
de cette partie, afin d’avoir à l’esprit les
corpulent, de taille moyenne… Heu… bien habillé, un
informations à repérer. Concernant l’item c.,
peu chauve, il avait les cheveux châtain foncé… Ah !
demander aux élèves de se concentrer d’abord
et une grosse moustache ! Heu… Il me semble que…
sur la description physique du suspect ; la
ses yeux étaient un peu bridés, mais… je n’en suis
réalisation du portrait-robot se fera après.
pas bien sûr… Hum… Voyons… Ah, je crois aussi me
– Procéder à l’écoute et laisser le temps suffisant
rappeler que… heu… il avait les oreilles décollées.
pour faire le point et préparer les réponses.
– Eh bien, merci pour cette description très détaillée.
Ensuite, à partir de leurs notes, ils dessineront
Si vous le revoyez, téléphonez-nous. C’est peut-être
le portrait-robot du suspect.
la personne que nous recherchons.
– Passer enfin à la phase de correction. Le
professeur pourra ramasser les portraits-
Solutions robots et les accrocher au tableau, de façon
a. Qui est ce témoin ? à ce qu’ils soient visibles par l’ensemble de
C’est le propriétaire du kiosque à journaux. la classe. À partir de leurs notes, les élèves
b. Pourquoi a-t-il remarqué un de ses clients ? rappelleront oralement le physique du suspect,
Il a remarqué un de ses clients parce qu’il se comportait ce qui permettra au groupe-classe de se mettre
bizarrement : tous les jours, vers 11 h, il venait lui acheter d’accord et d’élire le portrait-robot le plus fidèle
un journal, s’asseyait sur le même banc à côté du à la description du suspect.
kiosque et faisait semblant de lire son journal. Un jour, le • Enfin, faire lire les bulles de l’illustration à voix
vendeur du kiosque a remarqué qu’il tenait son journal à haute par différents élèves. Leur demander à quoi
l’envers… servent, d’après eux, les expressions en bleu.
c. Comment était-il ? Dessine son portrait-robot. ➞ Elles servent à se donner un temps
D’après le vendeur de journaux, le suspect était assez de réflexion, avant de commencer à parler.
corpulent et de taille moyenne. Il croit se souvenir aussi
que l’homme était bien habillé. Ses cheveux étaient 2 Que faisait le suspect ? Mets en ordre
châtain foncé, mais il était un peu chauve. Ses yeux ces vignettes selon le récit du témoin.
étaient un peu bridés et il avait une grosse moustache. Il Mobiliser sa mémoire et raconter des habitudes au passé.
avait aussi les oreilles décollées.
d. Pourquoi le témoin dit plusieurs fois « heu… » ? Solutions
Le témoin utilise plusieurs fois les interjections « heu » 1. ➞ b. Tous les jours, le suspect arrivait vers 11 h.
et « hum », parce qu’il ne se souvient pas très bien du 2. ➞ e. Il achetait son journal au kiosque à journaux.
suspect. Ces mots marquent son hésitation et aussi le 3. ➞ c. Puis il allait s’asseoir sur le banc.
temps qu’il met pour réfléchir, avant de répondre. 4. ➞ a. Là, il ouvrait son journal.
5. ➞ d. Un jour, j’ai remarqué qu’il tenait son journal à l’envers.
• Annoncer aux élèves qu’ils vont maintenant
entendre l’un des deux témoins du hold-up • Faire lire la consigne et s’assurer que les élèves
s’entretenir avec un agent de police. l’ont comprise : ils vont devoir se souvenir des
• Faire lire la consigne et les différents items. agissements du suspect afin de remettre les
• Procéder à une première écoute suivie du vignettes dans l’ordre.
dialogue, avec prise de notes, pour une • Faire décrire rapidement les vignettes par
compréhension globale. Les élèves seront peut- différents élèves.
être déjà en mesure de commencer à répondre. – Sur la vignette a., il ouvre son journal.
J’écoute et je parle

1 – Sur la vignette b., on voit le kiosque et une exposées, jusqu’à ce qu’elles soient mémorisées
horloge qui indique 11 h. et que les élèves puissent les énoncer à la suite.
– Sur la vignette c., il s’assied sur le banc.  • Livre ouvert, faire lire les phrases et les mettre en
– Sur la vignette d., il tient son journal à l’envers.  rapport avec l’illustration.
– Sur la vignette e., il achète le journal. • Attirer l’attention des élèves sur les trois couleurs
• Accorder quelques minutes pour la réalisation de différentes et leur demander à quels sons elles
l’activité, individuellement. renvoient. ➞ Le bleu clair renvoie au son [ɛ], le
• Au moment de la correction, demander aux vert au son [œ] et le violet au son [ɔ].
élèves de faire des phrases complètes. • Travailler sur la différence de prononciation entre
Leur demander, au préalable, quel temps ils ces trois sons.
devront utiliser, sachant qu’il s’agit d’habitudes – Faire remarquer que ce qui les différencie,
au passé. ➞ L’imparfait. c’est le degré d’ouverture de la bouche et le
• Leur faire remarquer que la capacité à mobiliser mouvement des lèvres. Selon le son émis, la
ses souvenirs relève de la compétence clé bouche s’ouvrira plus ou moins et les lèvres
« Apprendre à apprendre ». s’arrondiront plus ou moins vers l’avant.
– Leur proposer de poser leurs deux index de
3 À deux. Pose une question difficile à ton / part et d’autre de leur bouche, de façon à
ta camarade. Il / Elle réfléchit avant de pouvoir l’apprécier, puis faire répéter à la suite
répondre ! ces trois sons : [ɛ], [œ], [ɔ].
Marquer l’hésitation à l’oral. ➞ Pour le son [ɛ], la bouche est semi-ouverte
et les lèvres s’étirent un peu vers l’arrière ; pour
Solution possible le son [œ], la bouche garde le même degré
– Combien font 33 X 4 ? d’aperture, mais les lèvres s’arrondissent au
– Heu… attends… laisse-moi réfléchir… contraire vers l’avant ; enfin, pour le son [ɔ],
la bouche s’ouvre davantage, mais les lèvres
• Interroger les élèves sur le genre d’expressions restent arrondies, comme pour le son [œ].
qui devront être utilisées ici. ➞ Les expressions • Faire répéter ensuite les mots où le son [ɛ]
permettant de se donner le temps de réfléchir apparaît (chère, belle, très, elle, jamais), puis
avant de répondre. procéder de la même manière avec le son [œ]
• Faire rappeler celles qui ont été vues. ➞ (sœur, cœur, heure) et avec le son [ɔ] (sort, dort),
Attendez, laissez-moi réfléchir / Mais maintenant toujours en leur proposant de maintenir les index
que vous le dites… / Je ne sais pas… / Ben… au coin de leurs lèvres.
/ Heu… / Hum… si je me souviens bien / Il me • Faire enfin répéter l’ensemble des phrases
semble que… / Voyons… Ah, je crois aussi me lentement, de façon à bien prononcer chaque
rappeler que… son ; en grand groupe, puis individuellement.
• Passer dans les groupes pendant la réalisation de • Pour conclure, on pourra demander aux élèves
l’activité. de trouver d’autres mots contenant ces sons
afin qu’ils puissent inventer leur propre phrase.
[ɛ] Ils travailleront par groupes de 2 ou 3, puis
prononceront leur phrase devant le groupe-classe.
Boîte à sons [œ]
[ɔ] Mémorise
Prendre conscience de ce qu’on a appris du point de vue com-
Écouter et différencier les sons [ɛ], [œ], [ɔ]. municatif à la fin d’une séquence d’activités.
• À ce stade, la plupart des élèves doivent déjà
Transcription CD mp3 : 66 s’être approprié les expressions en bleu, dans
Ma chère belle-sœur a très mal au cœur. Elle ne sort leur contexte. Il s’agit donc ici de les identifier
jamais et dort à toute heure. comme des formules utiles pour se donner un
temps de réflexion avant de répondre et de les
• Livre fermé, faire écouter une première fois les réutiliser en contexte, dans une situation de
deux phrases. communication orale notamment.
• Ensuite, diviser la classe en deux groupes et • On pourra, en conclusion, faire répéter ces
faire répéter la première phrase par l’un, puis la formules, en insistant sur l’intonation et leur
seconde par l’autre et inversement, de façon structure.
ludique, sur le même ton que l’enregistrement. • Faire remarquer aux élèves que travailler la
Au besoin, faire réécouter les deux phrases, mémoire est une attitude qui relève de la
puis les faire répéter selon les modalités ci-avant compétence clé « Apprendre à apprendre ».
Oral / Écrit :
J'écoute et je parle analyse – pratique 5
1 La police continue son enquête
Z Livre de l’élève, p. 57
4 Écoute et réponds.
Comprendre un interrogatoire de police.

Transcription CD mp3 : 67
– Bonjour madame, police. Vous êtes bien la concierge
de cet immeuble ?
– Oui, pourquoi ?
– Ces derniers temps, vous avez remarqué des allées
et venues suspectes ou inhabituelles ?
– Moi, non, comme je ne suis pas très curieuse… je
n’ai rien remarqué… Mais… si, attendez… C’est vrai
que dernièrement, vers 8 heures du matin, j’ai souvent
vu un homme… Je ne sais pas… Je l’ai remarqué
parce qu’il avait l’air de surveiller quelqu’un. J’ai même
pensé que c’était un détective privé… Il commençait
par une petite promenade et quand il avait fait le tour
de la place, il se mettait ici, contre le lampadaire.
Et il sortait son portable… Mais il n’appelait jamais
personne…
– Pouv