Vous êtes sur la page 1sur 6
GESTION DES NON-CONFORMITES Page 1 sur 6

GESTION DES NON-CONFORMITES

Page 1 sur 6

SMQ-P-005-V4

Procédure :

GESTION DES NON-CONFORMITES

SUIVI DES MODIFICATIONS

 

Date

Version

Nature des modifications

15/06/2005

01

Création

16/09/2005

02

Définition du traitement de la conformité Logigramme et descriptif

19/09/07

03

Modifications :

§ 3. Définition

Ajout de la définition d’une action corrective

§ 4. Rôles et responsabilité § 5.1. Logigramme

§ 5.2.5. Traiter la non-conformité § 5.2.8 Collecte et traitement des données

Ajout du rôle du service qualité Suppression de la notion de fiche navette

Ajout § 5.2.7 Définition et mise en oeuvre d’une AC

Ajout de la notion d’actions correctives suite à une non- conformité

02/09/10

04

Remplacement du service qualité par service HQSE et correction orthographique Modification du pied de page et suppression de la version de la norme ISO 9001

Rédacteur

Correcteur

Approbateur

Thierry GUDIN Responsable HQSE

Damien PAGE Responsable adjoint HQSE

Antoine MAIGNE Directeur Général Délégué

GESTION DES NON-CONFORMITES Page 2 sur 6

GESTION DES NON-CONFORMITES

Page 2 sur 6

SMQ-P-005-V4

1.

Objet et domaine d’application

 

Le présent document précise les dispositions à prendre lorsqu’une non- conformité a été détectée, dans le cadre des activités quotidiennes de l’entreprise, suite à une prestation ou au cours de sa mise en œuvre. Cette procédure s’applique à l’ensemble de la société OFIS et de ses activités.

2.

Documents de référence

 

Intitulé

 

Norme ISO 9001

Manuel de Management de la Qualité (MMQ)

3.

Définitions

Non-conformité :

Il y a non-conformité chaque fois qu’une tache réalisée ne respecte pas les dispositions prévues par rapport à un document de référence, à une procédure ou à un processus.

Une non-conformité peut ainsi correspondre notamment à :

un écart de performance d’une fourniture (un matériel ou consommable « technique » entrant dans la réalisation) une opération mal exécutée ou omise un écart important ou l’absence d’application d’un ou plusieurs éléments du système qualité un non respect du cahier des charges, des délais, etc.

Traitement de la non-conformité :

Le traitement de la non-conformité correspond à l’ensemble des actions entreprises pour remédier aux conséquences de la non-conformité constatée.

Action corrective :

Action visant à supprimer les causes de la non-conformité constatée pour éviter qu’elle ne se reproduise.

GESTION DES NON-CONFORMITES Page 3 sur 6

GESTION DES NON-CONFORMITES

Page 3 sur 6

SMQ-P-005-V4

4.

Rôles et responsabilités

Collaborateur

Chaque membre du personnel OFIS peut être amené à détecter des non-conformités dans le cadre de ses fonctions.

Responsable

Il se charge d’informer les parties intéressées (client

hiérarchique

fournisseur, personnel). Il aide le collaborateur à traiter la non-conformité et à définir, si nécessaire, une action corrective à mettre en

Service HQSE

place (Cf. SMQ-P-004). Le service HQSE aide, si nécessaire, le collaborateur et son responsable hiérarchique à traiter la non- conformité et à définir une action corrective le cas échéant (Cf. SMQ-P-004). Il collecte les fiches de non-conformité et en assure l’analyse. Il est responsable de la définition des actions correctives nationales.

Responsable ou correspondant matériel

Lorsqu’une fourniture est en cause, il se charge d’identifier et d’isoler le produit défectueux, puis de le traiter selon la procédure de « Vérification des stocks et du matériel de mesure et de contrôle ».

5.

Déroulement

5.1. Logigramme

GESTION DES NON-CONFORMITES Page 4 sur 6 SMQ-P-005-V4
GESTION DES NON-CONFORMITES
Page 4 sur 6
SMQ-P-005-V4
GESTION DES NON-CONFORMITES Page 5 sur 6

GESTION DES NON-CONFORMITES

Page 5 sur 6

SMQ-P-005-V4

5.2 Contenu

1) « Fourniture en cause ? »

Il s’agit de matériel, de consommables nécessaires à l’utilisation du matériel et des produits intermédiaires, entrant dans la réalisation des prestations.

2) Identifier / Isoler

Le responsable ou correspondant matériel a la charge d’identifier et de stocker à part l’élément non-conforme, en vue d’empêcher son utilisation ou sa fourniture non intentionnelle.

3) Informer

Dans le cas où un traitement immédiat de la non-conformité n’est pas possible, le responsable et/ou l’opérateur se chargent d’informer selon les cas :

le client, en particulier s’il s’agit d’une réclamation de façon à lui faire

part de la prise en compte de sa demande le fournisseur

le personnel concerné.

4) Décider de l’action à mener

La décision concernant l’action à mener est prise par le responsable du collaborateur, en accord avec les parties intéressées (client, fournisseur).

5) Traiter la non-conformité

Le traitement est une opération qui consiste à remédier aux conséquences de la non-conformité :

soit par reprise, ou remise en conformité, de façon à satisfaire aux exigences contractuelles initiales soit par réparation acceptable, ou reprise partielle (avec accord et confirmation écrite aux parties intéressées) soit par dérogation, ou acceptation en l’état (avec accord et confirmation écrite aux parties intéressées).

Ce traitement est défini par le collaborateur, le responsable hiérarchique et/ou le service HQSE.

cas

échéant avec son

GESTION DES NON-CONFORMITES Page 6 sur 6

GESTION DES NON-CONFORMITES

Page 6 sur 6

SMQ-P-005-V4

6) Solder

Les non-conformités donnant lieu à un traitement immédiat sont enregistrées. Une fois l’action menée, le responsable du collaborateur vérifie que l’on a bien « éliminé » la non-conformité. Si tel est le cas, il valide la fiche de non-conformité. Dans le cas contraire, il revoit la décision concernant l’action à mener pour le traitement de la non- conformité.

7) Définition et mise en œuvre d’une action corrective

S’il

le

juge

nécessaire,

le

responsable du collaborateur peut décider

d’entreprendre :

une action corrective locale selon la procédure « Actions correctives et préventives » SMQ-P-004

et/ou de demander une action corrective nationale en cochant la case

« action corrective nationale » dans le cadre dédié. Cette fiche est

envoyée

au service

HQSE qui

est

en

charge

de

la

traiter

avec la

direction.

8) Collecte et analyse des données

Les fiches de non-conformité sont collectées par le service HQSE qui les classe et les traite via une base de données « suivi qualité ».

Une copie de la fiche de non-conformité est conservée par le responsable de service ou d’agence.