Vous êtes sur la page 1sur 15

PHYSIOLOGIE :

CHAPITRE 1 : LE CORPS HUMAIN : INTRODUCTION


3 principes de bases de l’étude du corps humain (en lien) :

- Relation structure/fonction
- Organisation structurale
- Homéostasie

1. Définition générale de l’anatomie et de la physiologie

1. 1. Définitions :

Anatomie/Physio = complémentaire

Anatomie (ne bouge pas) : étude structure parties corps + relation entre elles.
Observation des structures organisme, palpation, examination.

Physiologie (qqch. qui bouge) : concerne fonctionnement parties corps (rôle + maintien vie)

1. 2. Spécialités de l’anatomie (étude structure) :

ANATOMIE MACROSCOPIQUE : Structure visible oeil nu. Dissection.

ANATOMIE RÉGIONALE : En même temps toutes les structures d’une région du corps

ANATOMIE SYSTÈMES : Anatomie séparée de chacun des systèmes (11 systèmes)

ANATOMIE DE SURFACE : Structures internes en relation avec surface peau

ANATOMIE MICROSCOPIQUE : Structures invisibles oeil nu.

comprend : cytologie : structure cellules

histologie : structure tissus

ANATOMIE DE DÉVELOPPEMENT : Transformation structurale de l’organisme tout au long de la


vie. Ex : EMBRYOLOGIE (développement prénatal).

ANATOMIE PATHOLOGIQUE : Lésions causées aux structures de l’organisme par maladie


(microscopique, macroscopique)

ANATOMIE RADIOLOGIQUE : structures internes radiographie, tomographie, échographie

BIOLOGIE MOLÉCULAIRE : structures molécules biologiques, substances chimiques


constituant les organismes vivants

Vocabulaire : Observation, manipulation, palpation (avec mains), auscultation (stéthoscope)

1. 3. Spécialités de la physiologie (fonctionnement systèmes) :

Niveau cellulaire ou moléculaire : fonction corps dépendent fonctionnement cellulaire (dépend RC


dans cellule)

PHYSIOLOGIE RÉNALE : reins, Y° urine

NEUROPHYSIOLOGIE : sytème nerveux

PHYSIOLOGIE CARDIOVASCULAIRE : coeur + vaisseaux sanguins

PHYSIOLOGIE DIGESTIVE : intestins,…

Anatomie = image statique corps


Physiologie = dynamique organisme
1. 4. Relation structure/fonction :

F reflète tjrs S : organe accomplit uniquement F qui lui permet sa S :

- os = dureté (anatomie S) = reflet protection et soutien organes grâce au minéraux (physio


F)

- coeurs (anatomie) = valves = implique déplacement unirelationnel du sang

- organes = structures fines (anatomie) = implique fonction d’échange

CCL : Structures communes = Fonctions communes.

1) De quelle manière la physio est-elle reliée à l’anatomie ? Existence relation structure/


fonction

2) Si vous vous intéressez au raccourcissement des muscles, devez-vous étudier


l’anatomie ou la physiologie ? Physio. Et si vous examinez l’emplacement des poumons
dans le corps ? Anatomie. Et les battements de coeur ? Physio.

2. Niveaux d’organisation structurale (association)


1) CHIMIQUE : atomes forment molécules (eau et protéines)

2) CELLULAIRE : molécules formant organites (éléments fondamentaux cellule)

cell = plus petites unités des organismes vivants de formes très variées,
reflètent leurs fonctions (200 types de cell)

3) TISSULAIRE : cellules semblables avec même fonction

4 grands types de tissus :

- épithélial : couvre surface corps + tapisse cavités internes ( peau + muqueuse) :


PROTECTION

- musculaire : Y mouvement (tissus contracté, conjonctif) : DÉPLACEMENT,


MOUVEMENT
- conjonctif : soutien corps + protection organes (tous ce qui n’est pas épithélial =
conjonctif) : PROTECTION, SOUTIEN

- nerveux : communications internes par influx nerveux (conjonctif excitable) :


RÉGULATION, COMMUNICATION
4) ORGANES : plusieurs types tissus = même F

5) SYSTÈMES : plusieurs organes qui w ensemble = même F

6) ORGANISME : systèmes w ensemble = maintien vie

4) Quel niveau d’organisation structurale constitue le domaine d’étude d’un cytologiste ?


Niveau cellulaire
5) Classez dans l’ordre, de la plus simple à la plus complexe, les structures suivantes :
tissu, organe, organisme, cellule, système, chimique : chimique, cellule, tissu, organe,
système, organisme.
6) Quel système de l’organisme comprend les os et le cartilage ? Système squelettique.
Lequel englobe les cavités nasales, les poumons, trachée ? Système respiratoire.

3. Maintien de la vie
3. 1. Fonctions vitales :
- Maintien limites,

- Bouger,

- Réagir aux changements de leur environnement,

- Ingérer et digérer des aliments,

- Avoir une activité métabolique,

- Éliminer les déchets,

- Se reproduire

- Accroitre

3. 1. 1. Maintien des limites entre milieu interne et externe

Limite organisme unicellulaire = membrane (perméable) constitué d’une enveloppe qui trie les
entrées/sorties des substances.

Toutes les cellules = membrane à perméabilité sélective

SYSTÈME TÉGUMENTAIRE : réalise échanges, protège variations climats, dessèchements


organes internes, protection microbes, chaleur, rayon du soleil, substances chimiques de
l’environnement.

3. 1. 2. Mouvement

SYSTÈME MUSCULAIRE : déplacement corps ou sagement du corps (marche, manipulation


d’objets,…)

SYSTÈME SQUELETTIQUE : charpente où muscles squelettiques entrent en action

SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE : déplacement sang dans le système circulatoire (pompe)

SYSTÈME DIGESTIF : déplacement aliments dans système digestif

SYSTÈME URINAIRE : déplacement urine

3. 1. 3. Excitabilité (cellules nerveuses et musculaire)

Excitabilité : faculté de réagir aux changements (stimulus) de l’environnement

Potentiel de membrane : fait que la membrane soit polarisée (charge +/-)

Toutes les cellules du corps présentent une certaine excitabilité.

3. 1. 4. Digestion

Digestion : processus de dégradation des aliments complexes en molécules simples (nutriments)


capables de passer dans le sang (simplification)

SYTÈME CARDIOVASCULAIRE : système grâce auquel sang amène nutriments dans cellules
3. 1. 5. Métabolisme

Métabolisme (changement d’état) : englobe toutes les R.C à l’intérieur de la cellule

Métabolisme comprend :

- catabolisme (dégradation) : dégradation substances en leurs unités constitutives

permet Y° ATP

- anabolisme (construction) : synthèse structures complexes à partir de matériaux


simples

- respiration cellulaire : Y° ATP à partir nutriments + oxygène

Ex : GLUCOSE : dégradé (catabo) : Y nrj (ATP)

ATP = utilisé pour créer protéines (anabo)

SYSTÈME DIGESTIF + RESPIRATOIRE : passage nutriments + oxygène dans sang


SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE : distribue substances au corps
SYSTÈME ENDOCRINIEN : régulation métabolisme pour hormones des glandes

3. 1. 6. Excrétion

Excrétion : élimination excréta (résidus digestion ; ou potentiellement toxique)

SYSTÈME DIGESTIF : rejette résidus non digérés : selles


SYSTÈME URINAIRE : élimine les déchets métaboliques azotés : urée dans urine
SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE : élimine gaz carbonique du sang dans air expiré

3. 1. 7. Reproduction

Reproduction : niveau cellulaire + organisme

REPRODUCTION CELLULAIRE : mitose (division cell) : 1 cell = 2 cell croissance ou


guérison lésion
REPRODUCTION ORGANISME HUMAIN : méiose : 1 cell = 4 cell nouveau être humain

SYSTÈME GÉNITAL : directement responsable reproduction


SYSTÈME ENDOCRINIEN : règle fonctionnement reproduction

3. 1. 8. Croissance

Croissance : Augmentation vol partie corps ou organisme entier, par mitose

Rythme activité anaboliques > Rythme activité cataboliques


LES 11 SYSTÈMES :

SYSTÈME TÉGUMENTAIRE : PROTECTION (cheveux, peau, ongles)


enveloppe externe

protection tissus plus profond contre lésions

synthétise vitamine D

contient récepteurs cutanées + glandes sudoripares et sébacées

SYSTÈME SQUELETTIQUE : CHARPENTE (articulation, os)


protection et soutient organes

agissement muscles pour mouvement

fabrication cell sanguines dans moelle des os

réserve des os

SYSTÈME MUSCULAIRE : MOUVEMENT (muscles squelettiques)

manipulation objet

locomotion

expression faciale

maintien posture

production chaleur

SYSTÈME NERVEUX : RÉGULATION (encéphale, moelle épinière, nerfs)


régulation rapide de l’organisme

perçoit stimulus,

analyse infos + réact° immédiate changements internes/externes en activant glandes et


muscles appropriés

SYSTÈME ENDOCRINIEN : GESTION (testicule, ovaire, glande thyroïde, thymus, glande


surrénale, pancréas, corps pinéal, hypophyse)
glandes sécrètent hormones : déroulement processus sur de longue durée comme
croissance, reproduction, utilisation nutriments par cellules (métabolisme)

SYSTÈME NEUROENDOCRINIEN : SYST. NERVEUX + SYST. ENDOCRINIEN

SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE : TRANSPORT ( vaisseaux sanguins, coeur)


vaisseaux sanguins : transport sang contenant O2 ; CO2 ; nutriments, déchets, …

coeur : fait circuler sang (pompe)

SYSTÈME LYMPHATIQUE ET IMMUNITAIRE : DÉFENSE (moelle osseuse rouge, thymus,


vaisseaux lymphatiques, canal thoracique, rate, noeuds lymphatiques)
réachemine liquide vers le sang qui s’échappe des vaisseaux

élimination déchets lymphe grâce aux noeuds lymphatiques

contient GB (lymphocytes) : immunité

cell immunitaires s’attaquent aux substances étrangères

SYSTÈME RESPIRATOIRE : ÉCHANGES ( cavité nasale, pharynx, larynx, trachée, poumon,


bronche)
assure oxygénation sang + élimination CO2

parois alvéoles pulmonaire = échange gazeux

SYSTÈME DIGESTIF : SIMPLIFICATION (cavité orale, oesophage, foie, estomac, intestin


grêle, gros intestin, rectum anus)
dégradation aliments en nutriments (passe dans sang pour cell)

rejet substances non digérés : selles

SYSTÈME URINAIRE : ÉLIMINATION (reins, uretère, vessie, urètre)


élimination déchets azotés

règle équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique sang

SYSTÈME GÉNITAL HOMME : REPRODUCTION (prostate, pénis, testicules, scrotum,


conduit déférent)
SYSTÈME GÉNITAL FEMME : REPRODUCTION (glandes mammaires, utérus, vagin, ovaire,
trompes utérine)
assurent reproduction

testicules : Y° spermatozoïdes + hormone sexuelle mâle

conduit et glandes : déposent spermatozoïdes dans voies génitales femme

ovaires : Y° ovules + hormones sexuelles femme

autres organes = siège fécondation + développement foetus.

glandes mammaires : Y° lait (nourrir bébé)

3. 1. Besoins vitaux :

Tous les systèmes W ensemble pour maintien vie, + définit° BV en nutriments, O, H2O, T°, Press°.

BESOINS VITAUX ET ACTIVITÉS CORPORELLES EN RAPPORT :

BESOIN VITAL ACTIVITÉS CORPORELLES


- Système de transport : sang, syst
circulatoire, syst lymphatique

Communication - Communication interne : syst nerveux, syst


endocrinien

- Communication externe : organes des sens,


comm verbale/non verbale

Prise de matériaux bruts et - Prise d’oxygène,

- Prise d’aliments,

élimination déchets - Élimination déchets : CO2, urine, fèces


- Protection environnement externe : peau

- Résistance et immunité : mécanismes


Protection et survie défense non spécifiques et spécifiques

- Mouvements corporels

- Transmission de caractéristiques
héréditaires

- Reproduction

3. 2. 1. Nutriments

Proviennent alimentation + Y° nrj ou construction cell

Aliments végétales : glucides, vitamines, minéraux (amidon transformé en glucose)

Aliments animals : protéines, lipides

GLUCIDES : dégradés pour Y° ATP

LIPIDES : protection organes + isolation + réserve NRJ + développement cell

PROTÉINES : développement cell

VITAMINES ET MINÉRAUX : R.C cell + transport oxygène ds sang

3. 2. 2. Oxygène

Y° ATP par oxydation nutriments

SYSTÈME RESPIRATOIRE ET CARDIOVASCULAIRE : permet à oxygène de pénétrer ds sang et


atteindre cell

3. 2. 3 Eau (60-80% masse corporelle)

Constitue milieux aqueux indispensable pour R.C et substances de base sécrétion/excrétion

ATP = besoin eau + oxygène + nutriments

Sources : réaction biochimique, aliments et liquides ingérés

Pertes : cutanée, sécrétion, respiration

Equilibre entrées/sorties d’eau

3. 2. 4. T° corporelle normale

Y° R.C = T° corpo normale (37°)

T°< 37° = Hypothermie : ralentissement réactions métaboliques puis leur arrêt.

T°>37° = Hyperthermie : dénaturation protéines et perte de leur fonction

SYSTÈME MUSCULAIRE : contraction muscles = Y° chaleur (entretien T°)

3. 2. 5. Pression atmosphérique

Pression atmosphérique : force exercée par l’air à la surface du corps

Conditionne échange gazeux des poumons et donc par la même la Y° ATP

7) Distinction organisme vivants des objets inertes ? Objets inertes = pas de BV


8) Nom donné à ensemble R.C qui se produisent dans les cellules ? Métabolisme (2
composants : anabolisme/catabolisme)
9) Pourquoi doit-on se trouver dans une cabine pressurisée à 10 000 m d’altitude ? 10 000
m = pression faible donc besoin en oxygène.

4. Homéostasie
Homéostasie : capacité à maintenir l’organisme et son milieu interne relativement stable malgré
les fluctuations constantes de l’environnement (état d’équilibre avec variations
conditions internes mais toujours dans limites étroites : fourchette)

contribution de tous les systèmes


4. 1. Mécanisme de régulation de l’homéostasie :
SYSTÈME NERVEUX + ENDOCRINIEN : influx nerveux dans nerfs + hormones ds sang

Composants variables :

- RECEPTEURS : capteur : surveille environnement et réagit aux changement

stimulus : envoie infos (entrée) au suivant (modification variable)


- CENTRE DE RÉGULATION : réception infos par voie afférente (entrée)

info de réaction au stimulus quitte centre de régulation par voie


efférente (sortie)
- EFFECTEURS : Y° rétroaction agissant sur stimulus (ramène variable à la normale)
- effet réduction déséquilibre = rétro-inhibition
- effet amplification déséquilibre = rétro-activation
4. 1. 1. Mécanismes de rétro-inhibition

Met fin à la variable de départ (ou réduit son intensité) : retour à la valeur idéale de la variable

EXEMPLES :

Thermostat corps (partie encéphale) : régulation T°

Sytème endocrinien : régulation volerie par hormone antidiurétique (ADH)

Rythme cardiaque, press° artérielle, …

4. 1. 2. Mécanismes de rétro-activation

Amplifie le stimulus de départ : renforce activité (sortie)

Activation car changement va bien dans le même sans que variation initiale

EXEMPLES :

Contractions de muscles utérins (accouchement)

Hémostase (ou arrêt saignement)

4. 2. Mécanisme de régulation de l’homéostasie :

Vieillissement : baisse efficacité organes et mécanismes régulation

milieu interne de plus en plus instable = augmentation risque maladie

Crise cardiaque : mécanisme normaux rétro-inhibition ne peuvent plus jouer leur rôle =
mécanismes destructeurs de rétro-activation prennent le dessus.

10) Quel processus pour adaptation environnement chaud/froid ? Rétro-inhibition


11) Incitation personnes à boire : rétro-inhibition ou rétro-activation ? Rétro-inhibition :
régulation petit à petit.
12) Image rétro-activation pourquoi qualifié de rétro-activation ? Enclenchement bouchon :
coagulation = amplification stimulus de départ (brutale)

5. Vocabulaire de l’anatomie

5. 1. Position anatomique et orientation :

Position anatomique (de référence) : debout, pieds presque joints + mains ouvertes, paumes
vers le haut.

Orientation : définir la position d’une structure corporelle par rapport à une autre.

Supérieur : vers la tête ou vers le haut d’une structure ou du corps ; au dessus

Inférieur : à l’opposé de la tête ou vers le bas d’une structure ou du corps : au dessous

Antérieur (ventral) : vers l’avant ou à l’avant du corps ; devant

Postérieur (dorsal) : vers le dos ou au dos du corps ; derrière

Médial et médian (milieu) : médial : vers le plan médian du corps

médian : situé dans le plan médian

Latéral (sur le côté) : plus éloigné du plan médian du corps ; sur la face extérieur de

Intermédiaire ou moyen : entre une structure plus médiale et une structure plus latérale

Proximal (près) : plus près de l’origine d’une structure plus médiale et une structure plus latérale

Distal (loin) : plus éloigné de l’origine d’une structure ou du port d’attache d’un membre du tronc

Superficiel (surface) : près de le surface ou à la surface du corps

Profond : loin de la surface du corps ; plus interne

5. 2. Régions :

Axial : tête, cou, tronc


Appendiculaire : appendices + membres reliés à la partie axial

5. 3. Variabilité anatomique :

Situs inversus : organes inversés (sans conséquences sur le fonctionnement)

5. 4. Position anatomique et orientation :

Sagittal : vertical : droite/gauche

sur le ligne médiane : plan sagittal médian ou plan médian

hors ligne médiane : plans parasagittaux

Frontal ou coronal : antérieur/postérieur

Transverse : horizontal : inférieur/supérieur

13) Qu’est ce que la position anatomique ? Son importance ? Position de référence : debout,
pieds presque joints + mains ouvertes, paumes
vers le haut.

14) Région axillaire et deltoïdienne se trouve dans la région de l’épaule. Où sont-elle plus
précisément située ? Région auxiliaire : au niveau de l’aisselle : au point de saillie de l’épaule.
Région deltoïdienne : supérieure externe axillaire
15) Quel type de coupe divise l’encéphale en une partie antérieure et postérieure ? Coupe
frontale

16) 3 techniques d’imagerie médicale ? Radiographie : Rayon X ; Angiographie : imagerie


vasculaire (vaisseaux sanguins) par injection de produit de contraste ; Tomographie : radio
organe qui donne coupe horizontale, verticale ou oblique de celui-ci, en cas de tumeur
cancéreuse = injection de glucose car fort car tumeur a un fort métabolisme préférentiel au
glucose ; Echographie : ode sonore Haute Fréquence ou ultrason.

17) Différence entre résonance magnétique nucléaire et radiographie en ce qui concerne le


genre de tissus dont ces 2 types de techniques donnent des images ? Tissus musculaires
18) Pourquoi organes cavité abdominale se prêtent bien à l’échographie ? Car il n’y a pas de
structure osseuse qui gênerait l’imagerie.

5. 5. Cavités et Membranes :

2 grandes cavités internes :

- Cavité postérieure (arrière, dorsale) : protège les organes syst nerveux


Cavité crânienne : os du crâne et contient encéphale

Cavité vertébrale ou spinale : à l’intérieur colonne vertébrale et contient moelle épinière

- Cavité antérieure (avant, ventrale) : plus grande que cavité postérieure et renferme organe
internes (viscères ou organes viscéraux)

Cavité thoracique : délimitée par les côtes et les muscles du thorax :

Cavités pleurales (poumon) : 2 cavités latérales .

Cavité médiane ou médiastin : oesophage, trachée,…

Cavité péricardique : coeur

Cavité abdominale et pelvienne : inférieur par rapport à cavité thoracique dont elle
séparée par le diaphragme

Cavité abdominale (supérieure) : estomac, intestins, rate, foie et autres viscères.

Cavité pelvienne (inférieure) : vessie, organes génitaux internes et rectum.

Cavités abdominale et pelvienne = pas alignées à cause du bassin


Déséquilibre homéostasie :

Traumatisme physique : organes abdomino-pelviens très vulnérable car parois cavités = formée
que des muscles du tronc et ne sont pas renforcés par des os contrairement aux organes
pelviens mieux protégés grâce aux os du bassin.

MEMBRANES DE CAVITÉS ANTÉRIEURE :

Séreuse (2 feuillets) :
- Séreuse pariétale : tapisse parois cavité

- Séreuse viscérale : tapisse organes dans cavité

- Entre les deux : sérosité : liquide lubrifiant transparent sécrété par les deux couches de la
membrane. Permet aux organes de glisser les uns contre les autres et contre la paroi cavité

Nomination des séreuses en fonction cavité ou organes associées :


- Péricarde pariétal (cavité péricardique) et péricarde viscérale (coeur)

- Plèvre pariétale (cavité thoracique) et plèvre viscérale (poumons)

- Péritoine pariétal (cavité abdominale et pelvienne) et péritoine viscéral (organes de cette cavité)

Péritoine : membrane séreuse formée par une simple couche de cellules épithéliales qui
tapissent abdos, pelvis et viscères et délimite espace libre (sérosité) cavité péritonéale

Plèvre : séreuse délimitant un espace virtuel situé entre les poumons en dedans et la paroi
thoracique en dehors.

Déséquilibre homéostasie :

Manque de liquide lubrifiant : organes adhèrent et frottent les uns contre les autres avec violentes
douleurs :

- Pleurésie (inflammation de la plèvre)

- Péritonite (inflammation péritoine)

- Péricardite (inflammation péricarde)

LES RÉGIONS ET QUADRANTS DE LA CAVITÉ ABDOMINALE ET PELVIENNE :

4 quadrants :
- Sup droit : foie

- Sup gauche : rate estomac

- Inf droit : appendice

- Inf gauche : colon

9 régions :

AUTRES CAVITÉS :

- Cavités orale et digestive : bouche, dents et langue + cavité système digestif (ouverture par
l’anus)

- Cavités nasales : intérieur du nez : voies respiratoires

- Cavités orbitaires : yeux

- Cavités de l’oreille moyenne : s’étend à l’intérieur du crâne : contient osselets (transmission


son à l’ouïe)

- Cavités synoviales : au niveau des articulations : délimitées par capsules fibreuses entourant
diarthroses (cavités mobiles : coudes et genoux)

sécrète synovie qui réduit friction entre les os et le mouvement

19) Douleurs intenses dans le quadrant inf droit qu’est ce que ça peut être ? Appendice,
Caecum, Colon, …

20) Lequel de ces organes suivant se trouvent dans la cavité postérieur : utérus, intestin
grêle, moelle épinière, coeur ? Moelle épinière
21) Quand vos mains sont froides et que vous les frottez l’une contre l’autre, la friction
produit de la chaleur et les réchauffe. Pourquoi la friction ne produit-elle pas de chaleur
pendant les mouvements du coeur, des poumons et des organes de la digestion ? Grâce
à la sérosité qui limite le frottement des organes.

Vous aimerez peut-être aussi