Vous êtes sur la page 1sur 19

Ph250 – Mécanique II

Système de deux point matériels

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 1 / 19


Exemples

I Etoiles double

I Molécules diatomique O2 , N2 , etc.

I Choc entre deux protons

Dans ce chapitre : beaucoup de résultats généralisable à des


systèmes avec plus de deux points matériels et aux solides.

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 2 / 19


I. Centre de masse et référentiel barycentrique

II. Lois de la dynamique

III. Pour aller plus loin : grandeurs cinétiques


barycentriques

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 3 / 19


I. Centre de masse et référentiel barycentrique

II. Lois de la dynamique

III. Pour aller plus loin : grandeurs cinétiques


barycentriques

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 4 / 19


Définition du centre de masse : Pour deux particules de masse
m1 et m2 localisées en M1 et M2 , le centre de masse G est le point
qui vérifie
−→ −−→ −−→
(m1 + m2 )OG = m1 OM1 + m2 OM2 , O quelconque

−−→ −−→
0 = m1 GM1 + m2 GM2

M2 (m2 = 2m1 ) Propriété géométrique


utile :
G −−→ m2 −−−→
× GM1 = − M1 M2
m1 + m2
−−→ m1 −−−→
M1 (m1 ) GM2 = M1 M2
m1 + m2

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 5 / 19


Hors programme dans ce chapitre : généralisation pour N
points Un système de N points Mi de masse mi a un barycentre G
tel que
!
X −→ X −−→
mi OG = mi OMi , O quelconque
i i

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 6 / 19


Définition du référentiel barycentrique R ? : Translation
par rapport au référentiel d’étude et d’axe parallèles à ceux
du référentiel d’étude. Origine en G .

z z0

G (t1 ) • y0

x0

O
y
z0
x

G (t2 ) • y0

x0

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 7 / 19


Conclusion du I

Pour décrire la cinématique d’un système de deux points


matériels (M1 , M2 ), il faut connaitre la position du barycentre
−−−→
dans le référentiel absolu et le vecteur ~r = M1 M2

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 8 / 19


I. Centre de masse et référentiel barycentrique

II. Lois de la dynamique

III. Pour aller plus loin : grandeurs cinétiques


barycentriques

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 9 / 19


PFD pour un système de deux points matériels

Deux résultats intéressants :

−→
d2 OG (1)
mtot = F~ext→1 + F~ext→2
dt 2

Si {M1 , M2 } est isolé :

d2 →
−r
µ = F~1→2
dt 2 (2)
1
µ= 1 1
est appelée la masse réduite
m1 + m2

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 10 / 19


Particule fictive

M une particule décrite


par
I sa position dans
−−→ −−−→
R ? : GM = M1 M2
I sa masse : µ
I la force qui
s’exerce sur elle :
F~1→2

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 11 / 19


TMC pour un système de deux points matériels
Deux résultats intéressants (et généralisable à des systèmes
de N points matériels) :

d~LO ~ O (F~ext→1 ) + M
~ O (F~ext→2 ) (3)
=M
dt

On appelle ~L? le moment cinétique de {M1 , M2 } dans le référentiel


barycentrique.
Même si {M1 , M2 } n’est pas isolé :

d~L? ~ G (F~ext→1 ) + M
~ G (F~ext→2 ) (4)
=M
dt

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 12 / 19


Particule fictive — La suite
M évolue dans un champ de force centrale.
TD 1.5 : on s’intéresse aux lois de Kepler pour M dans le cas
d’une intéraction gravitationnelle.

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 13 / 19


Particule fictive — conclusion

Un système isolé de deux points matériels est équivalent (dans le


reférentiel barycentrique) à un système avec une seule particule de
−−→ −−−→
position GM = M1 M2 , de masse µ, avec une seule force F~1→2

Il est possible de montrer que


−−→
I ~L? = ~LG (M) = µGM ∧ ~v ? (M)
1
I Ec? = µ(v ? (M))2
2
Si M subie une force centrale de centre G , alors ~L? se
conserve =⇒ loi des aires, loi des orbites.

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 14 / 19


I. Centre de masse et référentiel barycentrique

II. Lois de la dynamique

III. Pour aller plus loin : grandeurs cinétiques


barycentriques

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 15 / 19


Quantité de mouvement — quelques résultats
intéressants
Composition des vitesses

~v1 = ~vG + ~v1?


~v2 = ~vG + ~v2?
Dans le référentiel absolu :

p~totale = p~1 + p~2 = (m1 + m2 )~


pG

Dans le référentiel barycentrique :


m1 m2 ˙
p~1? = − ~r
m1 + m2

m1 m2 ˙
p~2? = ~r
m1 + m2

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 16 / 19


Moment cinétique — quelques résultats intéressants

Additivité du moment cinétique

~LO = −−→ −−→


OM1 ∧ m1 ~v1 + OM2 ∧ m2 ~v2

Remarque : Le moment cinétique dans le référentiel barycentrique


(~L? ) ne dépend pas du point de référence.

Premier théorème de Kœnig (valable pour tout système)

~LO = ~L? + −→
OG ∧ mtot ~vG

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 17 / 19


Énergie cinétique — quelques résultats intéressants

Additivité de l’énergie cinétique


1 1
Ec = m1 v12 + m2 v22
2 2
Second théorème de Kœnig (valable pour tout système)
1
Ec = Ec? + mtot vG2
2

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 18 / 19


Conclusion

I Savoir définir le centre de masse, le référentiel barycentrique.


I Savoir dire si le référentiel barycentrique est galiléen ou pas.
I Dans le cas d’un système isolé, savoir définir la particule
fictive, retrouver l’équation différentielle qui décrit sa
dynamique.
I Savoir comment passer de la trajectoire de M à celle de M1 et
M2 .
I Cas des chocs.

Ph250 – Mécanique II Système de deux point matériels 19 / 19

Vous aimerez peut-être aussi