Vous êtes sur la page 1sur 3

Stratégie Nationale de Promotion

de la Santé des Jeunes


Fiche élaborée à l’occasion de la Journée Mondiale
de la Population célébrée le 11 juillet 2014 sous le thème :
« investir dans les jeunes »

Dans notre pays, les jeunes constituent un poids démographique important1. Cette
tranche de la population marocaine vit aujourd’hui des dynamiques de changement
aussi bien au niveau socio-économique que culturel.

En matière de santé, si les jeunes sont en général en bonne santé, on constate, par
ailleurs, que certaines pathologies et comportements à risque, souvent à l’origine de
problèmes de santé à l’âge adulte, apparaissent chez cette population.
L’Organisation Mondiale de la Santé stipule que les deux tiers des décès prématurés
et le tiers de la charge de morbidité globale chez l’adulte sont liés à des états
pathologiques ou à des comportements ayant débuté pendant la jeunesse.

De ce fait, cette population a besoin d’être accompagnée et armée d’informations


appropriées et de compétences utiles pour franchir sainement cette période
sensible de la vie. Elle a aussi besoin d’un paquet de services permettant le
dépistage précoce des maladies et des troubles et par conséquent le suivi et
l’amélioration de son état de santé.

Grace à la Haute Sollicitude de Sa Majesté le Roi Mohamed VI que Dieu l’assiste,


d’énormes efforts ont été entrepris en faveur des jeunes, et ce, dans divers
domaines. Aussi, le contexte national est marqué par une société civile dynamique
impliquant un grand potentiel de participation de la part de cette population aux
actions qui l’intéresse.

Dans le domaine de la santé, la promotion de la santé de cette population a


constitué une place importante dans le plan d’action 2012-2016. En effet, notre
département s’est doté d’une Stratégie Nationale de Promotion de la Santé des
Jeunes qui vise, d’une part, l’offre d’une réponse intégrée, coordonnée et continue

1
Les tranches d’âge 10-24 ans et 15-24 ans représentent respectivement presque le tiers et 18% de la population du pays1. A l’instar
d’autres pays, et surtout selon les projections de l’HCP pour 2012.
des différentes actions identifiées dans le cadre des programmes sanitaires, et
d’autre part, le renforcement de la coordination des interventions intersectorielles
et de la participation communautaire.

Ainsi les principales réalisations dans ce domaine durant ces dix dernières années
peuvent être résumées comme suit :

Le renforcement du cadre partenarial dans le domaine de la santé des


jeunes : Afin d’optimiser la mise en œuvre de la stratégie nationale de promotion
de la santé des jeunes, un cadre de partenariat a été conclu entre les départements
ministériels concernés par la question de la santé de cette population, à savoir le
Ministère de la Santé, le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation
Professionnelle, le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche
Scientifique et de la Formation des Cadres, le Ministère de l’Intérieur et le Ministère
de la Jeunesse et des Sports. Ce cadre de partenariat est représenté par la
convention cadre et le plan d’action intersectoriel conjoint signés tous les deux par
les Ministres respectifs.

La mise en place de structures de santé dédiées à cette population telles les


Espaces Santé jeunes (ESJ) et les Centres de Référence de Santé Scolaire et
Universitaire (CRSSU). Ainsi 32 ESJ et 23 CRSSU ont été mis en place. Leur
concrétisation était le fruit d’une collaboration entre les Délégations du Ministère
de la Santé qui identifient les structures et les dotent en ressources humaines et la
Direction de la Population qui apporte son appui en matière de formation des
professionnels de santé ainsi qu’en matière d’équipement.

Aussi, d’autres structures ont été mises en œuvre au service de santé des jeunes
telles les Centres Médico universitaires crées dans les citées universitaires et les
centres d’addictologie.

Le renforcement des compétences des professionnels de santé impliqués


dans la prise en charge des jeunes : Plusieurs thématiques ont été couvertes à
savoir la prise en charge médicale, l’écoute et le conseil et le sevrage tabagique.
Pour cela des manuels de référence et de formation ont été élaborés et des sessions
de formation continue ont été organisées. Aussi, la santé des jeunes a été intégrée
dans le cursus de formation de base des infirmiers polyvalents.

Le développement d'approches institutionnelles, intersectorielles et


communautaires garantissant le droit des jeunes à l'information et à la
participation en matière de la santé : les principales approches développées
sont comme suit :

 Le site web www.santejeunes.ma;


 L’éducation parentale axée sur la santé et le développement des jeunes dont
l’évaluation et l’extension sont en cours ;
 La mise en place d’un réseau de journalistes pour la promotion de la santé
des jeunes ;

Aussi notre département soutient plusieurs approches développées par nos


partenaires telles les campagnes de sensibilisation et de sécurisation des
établissements scolaires développée par la Direction Générale de la Sureté
Nationale ainsi que la stratégie de l’éducation nationale en matière de lutte contre
les violences en milieu scolaire.

Le développement d’études et de recherches intéressant la santé de cette


population : Notre département a procédé à la réalisation de plusieurs études
entre autres :
 L’Enquête Nationale à Indicateurs Multiples et la Santé des Jeunes, (ENIMSJ,
2006) ;
 L’Enquête CAP autour des IST-Sida, 2007 et 2013 ;
 L’Enquête Mondiale sur la santé des élèves de 13 à 15 ans en 2006 et 2010 ;
 L’Enquête CAP des parents autour de la santé et du développement des
jeunes.

Vous aimerez peut-être aussi