Vous êtes sur la page 1sur 3

NHS pay 2022/23 - découvrez ce qui se passe dans votre pays - mettez à jour les

détails de votre adhésion

Journée d'étude PPA : un professeur de physiothérapie décrit


un nouveau modèle de douleur
Les kinésithérapeutes ont besoin d'un nouveau modèle de la douleur qui tienne compte
d'une interaction sensorielle et cognitive « prédictive », et de l'influence des émotions et
des attentes des personnes.

30 JA N V I E R 2018 - 16:03

Mick Thacker, membre du CSP, a décrit un modèle de traitement prédictif de la douleur

C'était le message du boursier CSP Mick Thacker, professeur associé à l'Université London
South Bank lors de l'événement de la Physiotherapy Pain Association (PPA) le 26 janvier.

Il a déclaré: «Un bon modèle de douleur devrait pouvoir répondre aux composantes
sensorielles, émotionnelles, cognitives et sociales.

«Il doit être capable d'intégrer la sensibilisation périphérique et la façon dont l'anxiété,
l'émotion, les attentes et l'attention peuvent changer et avoir un impact sur la douleur.

"Mais bon nombre des modèles établis ne correspondent pas à une ou plusieurs de ces
catégories."

Se référant à Patrick D. Wall, auteur du Textbook of Pain, le professeur Thacker a déclaré: «Pat
avait 30 ou 50 ans d'avance sur son temps et dans son livre, il a déclaré que nous avions besoin
d'un meilleur modèle de douleur, car nous sommes devenus complaisants.
«Nous avons des choses comme la matrice neurale, le modèle d'organisme mature (MOM) de
Louis Gifford et la douleur de reconceptualisation de Lorimer Moseley – et j'ai eu la chance de
travailler avec ces personnes et de faire partie de ces évolutions.

«Mais aucun de ces modèles ne répond à la question fondamentale, à savoir: si la douleur est
un percept, alors comment la neurophysiologie impliquée devient-elle une fonction cognitive
du centre supérieur?

Un modèle de traitement prédicatif

Les délégués ont appris qu'une réponse possible était de considérer qu'il existe une interaction
dynamique « bidirectionnelle » entre les centres supérieurs du cerveau et la périphérie du corps.

Le professeur Thacker a expliqué que c'était le sujet de sa recherche qui sera bientôt publiée,
en collaboration avec Andy Clark, professeur de philosophie et titulaire de la chaire de logique
et de métaphysique à l'Université d'Édimbourg.

«Ce que je propose est un modèle de traitement prédictif de la douleur. Un modèle qui vise à
intégrer les centres inférieurs - la périphérie et la moelle épinière ainsi que le cerveau moyen et
le tronc cérébral - avec les centres supérieurs.

"Dans celui-ci, chaque niveau du système prédit ce qui se passe au niveau inférieur, en reçoit
des informations et utilise ces informations pour mettre à jour ses prévisions."

Les attentes « répondent » aux entrées sensorielles

Le professeur Thacker a expliqué que son modèle reposait sur l'idée de prédictions ou de «
priors » que les gens acquièrent au fil du temps. Ces prédictions sont basées sur des
événements fréquents qui forment la base des attentes sous-jacentes des gens.

«Nous ne nous contentons pas de transmettre des informations sensorielles de la périphérie


jusqu'au cerveau, nous comparons les informations sensorielles à nos modèles d'attente», a-t-il
déclaré.

«Les événements saillants modifient votre système nerveux et conduisent à des prédictions.
Ces prédictions descendent ensuite en cascade à travers le système nerveux et rencontrent des
entrées sensorielles afférentes [conduisant vers l'intérieur].

«Lorsque les entrées sensorielles ne correspondent pas aux prédictions descendantes, un signal
d'erreur est transmis à travers le système.
"Et l'anxiété, l'émotion et l'attention peuvent avoir un impact sur le modèle, modifier le flux
d'informations descendant à travers le système et faire monter et descendre la pondération
des erreurs sensorielles."

Le professeur Thacker a souligné que le modèle était étayé par la science de la neuroplasticité,
qui fournit un mécanisme d'altération de la sensibilité.

Se référant aux implications cliniques du modèle, il a demandé aux délégués : « Lorsque nous
traitons des personnes souffrant de douleur, essayons-nous de traiter l'entrée sensorielle ou la
prédiction ? Peut-être devrions-nous penser aux deux.

Auteur : Robert Millette


M O T S CLÉ S
LA DOULEUR
JOURNÉE D'ÉTUDE PPA
ROBERT MILLETTE

Nombre d'abonnés : 0

La Chartered Society of Physiotherapy (CSP) est l'organisme professionnel,


éducatif et syndical des 63 000 physiothérapeutes agréés, étudiants en
physiothérapie et travailleurs de soutien du Royaume-Uni.

Siège social : The Chartered Society of Physiotherapy 3rd Floor South, Chancery Exchange, 10 Furnival Street, Londres,
EC4A 1AB. +44 (0)20 7306 6666. Trouvez-nous sur la carte

Une société constituée par Royal Charter (Angleterre/Pays de Galles). Numéro d'enregistrement de la société RC000107.
© 2022 PCS

Vous aimerez peut-être aussi