Vous êtes sur la page 1sur 18

Association de réacteurs idéaux

I. Systèmes de réacteurs multiples


Les reacteurs peuvent etre combinés de diverses manières afin d’améliorer leurs performances.

I.1 Association en parallele


Dans l’association en parallèle, le point de reference correspond au point P où le courant
d’alimentation frais se subdivise en plusieurs courants alimentant chacune des N branches de
cette association. Ainsi, en ce point, on peut ecrire la loi de l additivite des flux et des debits :
N N

Qo = ∑ Qio , FAo = ∑ Fio


i=1 i=1

Au point N, du rassemblement des differents courants formant le courant de sortie, on peut aussi
ecire l additivite des flux et des debits :
N N

Qs = ∑ Qi 𝑒𝑡 FAs = ∑ FAi
i=1 i=1

Mais au niveau de chaque reacteur, on a aussi la relation :

Qi = Qioβ(1 + εXi) et FAi = FAio(1 − XAi)

Si la densite du melange est constante, alors

Qi = Qio et Qo = Qs

CAi = CAo(1 − XAi)

Donc, quels que soit les types de reacteurs, à la sortie, au point N, on a toujours :
N

Qo CAs = ∑ Qi CAi =
i=1

Qo CAo(1 − XAs) = ∑ Qi CAo(1 − XAi)


i=1

N N

Qo − Qo XAs = ∑ Qi − ∑ Qi XAi
i=1 i=1

D ou la relation à retenir :

1
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
N N
Qi Qi
XAs = ∑ XAi 𝑜𝑢 𝑏𝑖𝑒𝑛 Xs = ∑ Xi
Qo Qo
i=1 i=1

On remarque ainsi que la conversion a la sortie du système, ne peut etre superieure a la plus
grande conversion obtenue de chacune des branches. Afin de maximiser cette converion XAs,
un calcul d’optimisation (voir Levenspiel ou autres references pour le deteil de la
demonstration) permet de trouver la condition à satisfaire qui est la suivante :

XAs est maximale si τ1 = τ2 = ⋯ = τi = ⋯ = τN

Ce qui découle de cette condition, que si les reacteurs ont des volumes bien determines, on doit
choisir les debits adequats Qi.

Si les reacteurs sont de meme type, de la condition précédente qui impose que les τi soit
identiques, et si la densite du melange est constante, et les volumes sont identiques (V1=V2 = …
VN) cela conduit à obtenir des conversions identiques.

𝑋𝐴𝑠 = 𝑋𝐴1 = 𝑋𝐴2 = ⋯ = 𝑋𝐴𝑁

En conclusion, la conversion n’est pas améliorée dans une association en parallele. mais le flux
de production des produits est augmenté.
N

FBs = ∑ FBi
i=1

R1 V1
Q1 CA1,CB1,X1
Q1o
R2 V2 Q2 CA2,CB2,X2
Q2o
Qs,
Qo, FAs,
P Qi CAi,CBi,Xi N
FAo, Ri Vi FBs,
FBo, Qio CAs
Xs
CAo
QN-1 CAN-1,CBN-1,XN-1
QN-1o
RN-1 VN-1 QN CAN,CBN,XN
QNo
N VN

2
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
I.2 Association en serie
Dans l’association en série, appelée aussi cascade de reacteurs, chaque reacteur est alimenté par
le courant de son prédécesseur. L’état de référence correspond au courant frais (X=XA=0) qui
alimente le 1er réacteur de cette série. Le calcul des flux se fait donc par rapport à ce point de
référence :
FAi = FAo + Fo α𝐴 Xi = FAo(1 − XAi)

Q1,CA1, X1 Q2,CA2, X2 Qi,CAi,XX3i XN


Q0
CA0 V1, 1 V2, 2 Vi, i VN, N QN
CAN
FAo
FAN
FBo
FBN

On note par i le temps de passage du reacteur de rang i et t le temps de passage total de toute
la cascade:

Vi Vt ∑𝑁
𝑖=1 𝑉𝑖
τi = 𝑒𝑡 τt = =
Qo Qo Qo

Ainsi au passage dans le reacteur de volume Vi ayant un temps de passage i,, l’avancement Xi
augmente par rapport à Xi-1 dans le courant de sortie du précèdent réacteur. Et de reacteur en
reacteur, la concentration des reactifs diminue et celle des produits augmente.

L avancement Xi depend donc du temps de passage du ieme reacteur et des concentrations a


son entree. Le bilan matiere doit se faire pour chaque reacteur à la fois.

Le debit de l’écoulement varie aussi mais selon la relation Qi=Qo  (1+  Xi). Et la
concentration de A et B se calculent aussi de la même manière (par exemple pour une reaction
aA → bB):

FAi FAo + Fo α𝐴 Xi FBi FBo + Fo α𝐵 Xi


CAi = = , CBi = =
Qi Qo β(1 + εXi) Qi Qo β(1 + εXi)

Ainsi, si la densite du melange est constante, c a d, =0 et =1, le debit de l’écoulement est
aussi constant dans chaque réacteur de la série et les concentrations se calculent alors :

CAi = CAo + Co α𝐴 Xi = CAo(1 − XAi)


a Réacteurs en écoulement piston en série
Considérons une série de N réacteurs en écoulement piston (REP), siège d’une réaction de type :
A → produits (sans dilatation, avec A pur).
Le bilan de matière pour au niveau du ieme réacteur s’écrit

3
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
𝑋𝑖
𝑑𝑋
𝜏𝑖 = 𝐶0 ∫
𝑋𝑖=1 𝑟 (𝑋)

X1 Xi-1 Xi
X2 XN
Q0 V1 V2 Vi VN
CA0

Et si on fait la somme de tous les temps de passage de cette cascade, on trouve la relation
suivante
𝑋𝑁
𝑑𝑋
𝜏 𝑡 = ∑ 𝜏 𝑖 = 𝐶0 ∫
0 𝑟(𝑋)

Qui n est autre que le bilan matiere pour un REP unique ayant un temps de passage egal au
temps de passage total de la cascade. On en déduit ainsi que la conversion obtenue à la sortie
de N REP en série (de volume total Vt) est identique à celle que l’on pourrait obtenir avec un
seul REP de volume V=Vt.

b. Association de RAO en serie


Voyons ce qui se passe quand on associe des RAO en serie. De ce qui precede, il est admis que
les performances du REP sont toujours meilleures que celles d un RAO dans le cadre des
reactions d’ordre positif. Et comme dans l association en serie l avancmeent de la reaction
augmente d etage en etage, comparons l’avancement de sortie d’une cascade de N RAO de
volume total Vt a celui d’un RAO unique ayant le meme volume.

Pour la demonstration, considérons une réaction d’ordre 1 de type : A → Produits (sans


dilatation (ε = 0, β = 1, avec A pur).
Le bilan de matière pour le constituant A au niveau du ième réacteur s’écrit (pour alléger la
notation, ici la concentration de A, CAi dans ce réacteur est notée Ci, et –rAi=r ) :

Q 0 Ci−1 − Q 0 Ci + rAi Vi = 0

4
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
Vi
Avec rAi = −kCi et τi =
Q0

Ci−1
Ci−1 = Ci (1 + kτi ) ⟹ Ci =
(1 + kτi )

Ainsi la concentration à la sortie du dernier réacteur est donnée par :

C0
CN = avec τi = τt /N
∏N
i=1(1 + kτi )

Si on utilise une infinité de RAO, on obtient la même conversion que celle obtenue à la sortie
d’un REP ; alors que la conversion obtenue par un seul RAO (de volume égal à la somme des
volumes des RAO de la cascade) est beaucoup moindre.

profils de concentration dans une association de RAO en serie en fonction du nombre N de


reacteurs. Comparaison avec le REP (courbe pointillee) et RAO unique (Levenspiel)

Si les volumes des RAO en série sont identiques :

C0 C0 C0
CN = = = = 1 − XN
N
∏i=1(1 + kτi ) (1 + kτi )N (1 + k τt )N
N

Quand N → ∞ , XN → 1 − exp(−kτt ) = XREP

La conversion est meilleure quand le nombre de réacteurs RAO en série est élevé.

Cas d une reaction de 2nd ordre

5
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
Soit la reaction A → produits ou A + B → produits (r = k CA2) avec une alimentation
equimolaire.
Pour le ième RAO, le temps de passage est donné par :

Vi Ci−1 − Ci ′ Ci−1 −1 + √1 + 4kτi Ci−1


τi = = d où =
Q0 kCi 2 Ci 2kτi

et d etage en etage, en commencant par le 1er RAO, on peut determiner les concentrations
intermediaires et a la sortie du système.

c. association de 2 RAO en serie


1- Comment determiner le volume total de la cascade si XAs est donnee ?
Les bilans matière pour les deux réacteurs s écrivent :

𝐶𝐴0 𝑋𝐴1 𝐶𝐴0 −𝐶𝐴1


𝜏1 = 𝑒𝑡 = (𝑠𝑖 𝜌 = 𝑐𝑡𝑒)
−𝑟𝐴(𝑋𝐴1) −𝑟𝐴(𝐶𝐴1)

𝐶𝐴0 (𝑋𝐴2 − 𝑋𝐴1 ) 𝐶𝐴1 − 𝐶𝐴2


𝜏2 = = (𝑠𝑖 𝜌 = 𝑐𝑡𝑒)
−𝑟𝐴(𝑋𝐴2) −𝑟𝐴(𝐶𝐴2)

a- Si les deux volumes sont egaux, on doit faire l egalite des deux equations ci-dessus et
deduire ainsi la conversion XA1 puis remplacer dans les 2 equations de bilan pour
determiner t1 et t2(V1 et V2)
𝐶𝐴0 𝑋𝐴1 𝐶𝐴0 (𝑋𝐴2 − 𝑋𝐴1 )
𝜏1 = = 𝜏2 =
−𝑟𝐴(1) −𝑟𝐴(2)
ou en terme de concentrations :
𝐶𝐴0 −𝐶𝐴1 𝐶𝐴1 − 𝐶𝐴2
=
−𝑟𝐴(𝐶𝐴1) −𝑟𝐴(𝐶𝐴2)

b- Si par exmple, si le volume du 2eme RAO est nfois egal au volume du 1 er RAO, cad
2=n 1, on doit utiliser l egalite suivante :
𝐶𝐴0 𝑋𝐴1 𝐶𝐴0 (𝑋𝐴2 − 𝑋𝐴1 )
𝑛 × 𝜏1 = 𝑛 × = 𝜏2 =
−𝑟𝐴(1) −𝑟𝐴(2)

Pour chacun des cas, afin de determiner le volume de chacun des reacteurs, il faudra calculer
tout d abord la conversion intermediaire XA1 (ou la concentration CA1 intermediaire) le plus
souvent par voie numerique sauf dans le cas d une reaction de 1 er ordre :

𝐶𝐴0 −𝐶𝐴1 𝐶𝐴1 − 𝐶𝐴2


=
𝑘𝐶𝐴1 𝑘𝐶𝐴2
Ou bien
𝐶𝐴2 ( 𝐶𝐴0 −𝐶𝐴1 ) = 𝐶𝐴1 (𝐶𝐴1 − 𝐶𝐴2 )

6
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
comme CA2 et CAo sont connues, on deduit la valeur de CA1 de la relation :
𝐶𝐴1= √𝐶𝐴𝑜 𝐶𝐴2

Apres substitution dans les deux equations de bilan, on obtient le volume de chacun des
reacteurs et le volume total de la cascade :

𝐶𝐴0 − √𝐶𝐴𝑜 𝐶𝐴2 √𝐶𝐴𝑜 𝐶𝐴2 − 𝐶𝐴2


𝑉𝑡 = 2𝑄𝑜 = 2𝑄𝑜
𝑘 √𝐶𝐴𝑜 𝐶𝐴2 𝑘𝐶𝐴2

2- Quel est le volume minimal d une cascade de 2 RAO necessaire pour atteindre XAs
donnnee
On cherche le volume total minimal de la cascade. On doit commencer par sommer les 2
equations de BM ci-dessus :

𝐶𝐴0 𝑋𝐴1 𝐶𝐴0 (𝑋𝐴2 − 𝑋𝐴1 )


𝜏𝑡 = 𝜏1 + 𝜏2 = +
−𝑟𝐴(𝑋𝐴1) −𝑟𝐴(𝑋𝐴2)

𝐶𝐴0 −𝐶𝐴1 𝐶𝐴1 − 𝐶𝐴2


𝑜𝑢 𝑏𝑖𝑒𝑛 𝑠𝑖 𝜌 = 𝑐𝑡𝑒 𝜏𝑡 = +
−𝑟𝐴(𝐶𝐴1) −𝑟𝐴(𝐶𝐴2)

C est une fonction a une seule variable XA1 (ou CA1). Pour obtenir la valeur minimale, on
doit faire la deriveee d ordre 1 par rapport a XA1 (ou CA1)

dτt dτt
τt min ⟹ = 0 ou =0
dXA1 dCA1

Si la reaction est de 1er ordre, on retrouve la solution precedente, 𝐶𝐴1 = √𝐶𝐴0 𝐶𝐴2 , cad, que les
deux temps de passage des reacterus doivent etre egaux a :

𝐶𝐴0 − √𝐶𝐴𝑜 𝐶𝐴2 √𝐶𝐴𝑜 𝐶𝐴2 − 𝐶𝐴2


𝜏1 = 𝜏2 = =
𝑘√𝐶𝐴𝑜 𝐶𝐴2 𝑘𝐶𝐴2

Si la cinetique n est pas de 1er ordre, on procede a une resolution numerique.

d. Résolution graphique
1- Cascade de N RAO des volumes differents ou non, densite variable ou non)

7
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
On realise une reaction dans une cascade de N reacteurs agités. Si on dispose préalablement
de l’évolution de la vitesse en fonction de l’avancement/conversion/concentration, deux
problematiques peuvent surgir dans le calcul de ces reacteurs soit on veut determiner:
 XAs ou Xs (ou CAs) à la sortie de la cascade de ces N réacteurs
 le nombre N de la cascade des RAO correspondant a XAs fixe.

A partir du bilan de matière pour le ieme reacteur :

𝐶𝐴0 (𝑋𝐴𝑖 − 𝑋𝐴𝑖−1 ) −𝑟𝐴(𝑋𝐴𝑖 ) 𝑋𝐴𝑖 𝑋𝐴𝑖−1


𝜏𝑖 = ⟹ = −
−𝑟𝐴(𝑋𝐴𝑖 ) 𝐶𝐴0 𝜏𝑖 𝜏𝑖

Ainsi pour le 1er réacteur, on peut tracer la droite de pente 1/1 qui passe par l origine :

−𝑟𝐴(𝑋𝐴1 ) 𝑋𝐴1
=
𝐶𝐴0 𝜏1

A partir du bilan pour le 2eme réacteur, on obtient une droite de pente 1/2 et d ordonnee a l
origine =XA1/2

−𝑟𝐴(𝑋𝐴2 ) 𝑋𝐴2 𝑋𝐴1


= −
𝐶𝐴0 𝜏2 𝜏2

A partir du bilan pour le 3eme réacteur, on obtient une droite de pente 1/3 et d ordonnee a l
origine =XA2/3

−𝑟𝐴(𝑋𝐴3 ) 𝑋𝐴3 𝑋𝐴2


= −
𝐶𝐴0 𝜏3 𝜏3

D’un autre côté, on dispose de l’équation de la vitesse de cette reaction, cad : rA=rA(XA). On
trace alors la courbe cinetique correspondant a cette equation : -rA(XA)/CAo en fonction de
XA a partir de donnees obtenues en calculant les valeurs de -rA(XA)/CAo pour des valeurs
arbitraires de XA comprises entre 0 et 1 et

A partir de XA=0, on trace une droite de pente 1/τ1. On projette le point d’intersection avec la
courbe cinétique sur l’axe des XA et on obtient XA1. A partir de ce point on trace une 2eme
droite de pente 1/τ2 etc..
On arrete quand on arrive au nombre N ou si XAs est fixée quand cette valeur est atteinte. Cette
methode permet de determiner les conversions ou concentration intermediaires et de deduire le
nombre N de reacteurs si XAs est donnée ou XAS si N est donné. .

8
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
Caul graphique de l avancement et de la concentration a la sortie de N RAO en serie(J
Villermaux)

2- Calcul graphique du temps de passage d une cascade de reacteurs de differents


types
A partir des bilan matiere par exmple pour la cascade de la figure ci-dessous

𝐶𝐴𝑜 𝑋𝐴1 𝐶𝑜 𝑋1 𝑉1 1
𝜏1 = = 𝑐𝑎𝑑 = × 𝑋1
−𝑟𝐴(𝑋𝐴1 ) 𝑟(𝑋1 ) 𝐹𝑜 𝑟(𝑋1 )
Lemps de passage du 1er RAO est donc la surface du rectangle
Le temps de passage du REP est la surface sous la courbe entre X1 et X2 :
𝑋𝐴2 𝑋2
𝑑𝑋𝐴 𝑑𝑋
𝜏2 = 𝐶𝐴0 ∫ = 𝐶0 ∫
𝑋𝐴1 −𝑟𝐴(𝑋𝐴) 𝑋1 𝑟 (𝑋)
𝑋2
𝑉2 1
=∫ 𝑑𝑋
𝐹𝑜 𝑋1 𝑟 (𝑋)

Et le bilan pour le 3eme RAO :


𝐶𝐴𝑜 (𝑋𝐴3 − 𝑋𝐴2 ) 𝐶𝑜 (𝑋3 − 𝑋2 ) 𝑉3 1
𝜏3 = = 𝑐𝑎𝑑 = × (𝑋3 − 𝑋2 )
−𝑟𝐴(𝑋𝐴3 ) 𝑟(𝑋3 ) 𝐹𝑜 𝑟(𝑋3 )

9
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
Association de trois reacteurs ideaux en serie (ref Levenmspiel)

Exemple d’application :

Trouver la fraction de debit optimale circulant dans les deux branches d une association en
parallele.

a- si les reacteurs sont de type piston


αQ0
α Q0
20L 80L 100L
Xs
Q0
= Q0 Xs

(1-α)Q0 10L 25L 15L 50L


(1-α)Q0

Dans la branche alimentée par αQ0, les deux REP de volumes V1=30L et V2=50L peuvent être
remplacés par un REP de volume V=V1+V2=80L.
20 + 80 100
τ1 (1ere branche) = =
αQ 0 αQ 0

10 + 25 + 15 50
τ2 (2eme branche) = =
(1 − α )Q 0 (1 − α)Q 0

Pour maximiser Xs , il faut que les 2 temps de passage soient egaux cad

100 50 100
= ⟹ d ou α = = 10/15
αQ 0 (1 − α)Q0 150
10 5
D’où : 𝑋𝑠 = 15 𝑋1 + 15 𝑋2

Si les reacteurs sont tous de type piston, alors automatiquement, on aura : X1 = X2 ⇒ X s =


10
X1 = X2 quand α = 15

10
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
Et Xs se deduit de la resolution de l une des integrales :
𝑋2 𝑋2
100 𝑑𝑋 50 𝑑𝑋
𝜏1 = = 𝐶0 ∫ = 𝜏2 = = 𝐶0 ∫
10 0 𝑟 (𝑋 )
5 0 𝑟 (𝑋 )
15 𝑄𝑜 15 𝑄𝑜

b- association de RAO
α Q0
X1
20L 80L
Q0 Xs

10L 25L 15L X2

(1-α)Q0
Pour maximiser Xs , il faut que les 2 temps de passage soient egaux cad

100 50 100
= ⟹ d ou α = = 10/15
αQ 0 (1 − α)Q0 150
10 5
Donc on a toujours : 𝑋𝑠 = 𝑋1 + 𝑋2 mais ici X1 ҂ X2
15 15

si la reaction est de 1er ordre alors X1

1 10
𝑋1 = 1 − 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑄1 = 𝑄𝑜
20 80 15
(1 + 𝑘 ) (1 + 𝑘 )
𝑄1 𝑄1

1 5
𝑋2 = 1 − 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑄2 = 𝑄𝑜
10 25 15 15
(1 + 𝑘 𝑄2) (1 + 𝑘 𝑄2) (1 + 𝑘 𝑄3)

II. Réacteur à recyclage


II.1 REP a recyclage
Qe Qs Qf
Q0 CAe
CA0 CAs CAf
FAe 1+R FAs FAf
FA0 XAe
P XAs N XAf
XA=0 VR

R
QR
CAR
FAR

11
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
On recycle une partie du flux de sortie, pour le renvoyer à l’entrée. Soit alors le taux de
recyclage R définit par :
flux renvoyé à l′entrée FAR CAR QR
R = flux sortant du système = =
FAf CAf Qf

Si le courant renvoye n’a subi aucun traitement préalable, alors 𝑄𝑅 = 𝑅 𝑄𝑓 Et si on


considère que la densité du melange est constante (ε = 0, β = 1), alors, on a les egalites
suivantes.

𝑄𝑜 = 𝑄𝑓 𝑒𝑡 𝑄𝑒 = 𝑄𝑠 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 𝑄𝑅 = 𝑅 𝑄𝑜

 Bilan de matière au point P :

Q e = Q 0 + Q R = (1 + R)Q 0

FAe = FA0 + FAR ⟹ Q e CAe = Q 0 CA0 + CAR Q R = Q 0 CA0 + CAs RQ 0

 Le bilan de matière dans la zone du REP (zone située entre les points P et N):
XAs
VR dX
= CA0 ∫
Qe XAe −rA

Recyclage sans aucun traitement préalable ⇒ 𝐶𝐴𝑅 = 𝐶𝐴𝑠

 Bilan de matière au point N:

Q s = (1 + R)Q 0

𝐹𝐴𝑒 𝐶𝐴0 𝑄0 + 𝐶𝐴𝑠 𝑅𝑄0 𝐶𝐴0 + 𝑅𝐶𝐴𝑠


𝐶𝐴𝑒 = = =
𝑄𝑒 (1 + 𝑅)𝑄0 (1 + 𝑅)

CAs = CA0 (1 − XAs ) et CAe = CA0 (1 − XAe )

On remplace CAe et CAs par leur expression :

𝐶𝐴0 + 𝑅𝐶𝐴0 (1 − 𝑋𝐴𝑠 ) 𝑅


𝐶𝐴0 (1 − 𝑋𝐴𝑒 ) = ⇒ 𝑋𝐴𝑒 = 𝑋
1+𝑅 1 + 𝑅 𝐴𝑠
Et le bilan pour le REP a recyclage a retenir :
XAs
𝑉𝑅 dXA
𝜏= = (1 + R)CA0 ∫
𝑄𝑜 R
XAs −rA (XA)
1+R

En termes de concentrations
CAs
dCA
τ = −(1 + R) ∫C
A0 +RCAs −rA (CA)
1+R

12
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
Cas particuliers :

Quand R → 0, on retrouve le cas du REP sans recyclage :


XAs
dXA
τp = CA0 ∫
XAe =0 −rA (XA)

Quand R → ∞ le grand débit recyclé provoque un grand melange similaire a celui d’un
RAO :

CA0 XAs
τa =
−rA (𝑋𝐴𝑠)

L expression du temps de passage du REP en fonction de R et de XAs pour le cas sans


dilatation :
Pour une réaction du premier ordre :
CAe
dCA kτ CA0 + RCAs
𝜏 = (1 + R) ∫ ⟹ = ln [ ]
CAs k 𝐶𝐴 1+R (1 + R)CAs
Pour une réaction bimoleculaire et alimentation equimolaire de 2nd ordre (A+B→produits) :

CAe
dCA kτCA0 CA0 (CA0 − CAs )
𝜏 = (1 + R) ∫ 2
⟹ =
CAs k 𝐶𝐴 1 + R (CA0 + RCAs )CAs

Représentation graphique

13
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
Calcul graphique du temps de passage d un REP a recyclage (Levenspiel)

Variation du temps de passage en fonction du taux de recyclage (Levenspiel)

Quand R tend vers zero, on retrouve le cas d un REP et quand R tend vers l infini, le REP a recyclage a
les memes performances que le RAO.

Calcul du taux de recyclage optimal : Ropt

14
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
De ce qui precede, on note que l on peut choisir si possible, la valeur de R qui peut minimer le
temps de temps de passage. Celui-ci est fonction de R et de XAs, et si XAs est fixe, la valeur
de R est celle qui annule la dérivée :
XAs
dτ d dXA
=0 ⟹ [(1 + R) ∫ ]=0
dR dR XAs
R −rA
1+R

Le développement de cette dérivée nous conduit à la condition d’optimalité suivante (voir


Levenspiel) :

XAs dX
1 ∫XAe −rA
A
| =
−rA XA=XAe X As − XAe

Cela veut dire que l’inverse de la vitesse à l’entrée du REP doit être égal à la moyenne de (-
1/rA) dans tout le réacteur.

Cas particulier de réaction autocatalytique

C’est une réaction catalysée par l’un des produits de la réaction. Ainsi si elle est irreversible:
A → R, la vitesse secrit : r = k CACR

Si elle est reversible :A ⇌ R r = k1 CA CR − k 2 CR2

Dans les deux cas, la forme de la vitesse exhibe un maximum au dela duquel, la vitesse
diminue par appauvrissement de la solution en reactif A.

Variation de la vitesse d une reaction autocatalytique avec CA ou avec XA (Levenspiel)

15
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
Remarquons qu une forme similaire de vitesse se retrouve dans le cas de reaction
enzymatiques. Le traitement est donc identique.

Determination graphique du temps de passage dans le cas de reactions autocatalytiques

Avant de choisir le meilleur reacteur a mettre en œuvre dans le cadre de ces reactions, il est
utilie de claucler tout d abord la concentration de A CAopt(ou la converion XAopt) qui
correspond la vitesse maximale. C est l abscisse qui correspond au minimum de la courbe 1/-
rA en fct de XA

Si XAf desiree, est inferieure a XAopt, le RAO est meilleur

Si XAf desiree, est superieure a XAopt, le REP est meilleur

Dans le cas intermediaire, chosir un assemblage d un RAO suivi par un REP.

exemple d application 2:

on relaise une reaction de degradation d un polluant A grace a une enzyme dans un RAO de
laboratoire. Les resulsts suivants sont obtenus pour differentes conditions d entree.

On desire par la suite traiter un effluent de debit 100L/min contenant A de concentration


CAo=10 mmol/m3 pour atteindre une conversion de 90% en presence de cette enzyme a la
concentration CE. On demande de determiner la taille des reacteurs suivants :

1- REP avec ou sans recyclage


2- 2 RAO en serie
3- Association en serie d un REP et d un RAO.

(voir solution dans O Levenspiel)

16
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
II.2 RAO a recyclage

Qe Qs Qf
Q0 CAe
CA0 CAs CAf
FAe

separateur
FAs FAf
FA0 XAe
P VR XAs XAf
X=0

(Qo(1+R)

XAR QR=Qo R
CAR
FAR

Dans le cas du RAO, il est plus rentable de traiter prealablement le courant de sortie avant de
le renvoyer vers lentree du reacteur. Car, si par exple, comme dans le cas du REP a recyclage,
le courant est renvoye tel quel vers lentree, les performances du RAO restent invariables.

cas ou le courant de sortie du RAO passe par un separateur et seul le courant contenant la
concnetration desiree est renvoye vers l entree :

Si la densité du melange est constante (ε = 0, β = 1), alors on a les egalites suivantes.

𝑄𝑜 = 𝑄𝑓 𝑒𝑡 𝑄𝑒 = 𝑄𝑠

 Bilan de matière au point P et si R=QR/Qo

Q e = Q 0 + Q R = (1 + R)Q 0

FAe = FA0 + FAR ⟹ Q e CAe = Q 0 CA0 + RCAR Q o

 Le bilan de matière dans la zone du RAO (zone située entre le point P et le


separateur:

VR XAs − XAe
= CA0 ∗∗
Qe −rA (𝑋𝐴𝑠)

 Bilan de matière au niveau du seprateur :


FAs = FAf + FAR ⟹ Q e CAs = Q 0 CAf + R CAR Q o

CAs = CA0 (1 − XAs ), CAe = CA0 (1 − XAe ), CAR = CA0 (1 − X AR ),

La resolution de ces equations depend des donnees du probleme.

Si le courant est renvoye sans traitement, l equation de bilan ** devient :


R
𝑠𝑖 on remplace XAe par XAS 1+R et Qe par Qo(1 + R) dans l eq ∗∗

17
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes
XAsR
VR XAs − 1 + R CA0 XAs
= CA0 (1 + 𝑅) = 𝑅𝐴𝑂 𝑠𝑎𝑛𝑠 𝑟𝑒𝑐𝑦𝑙𝑎𝑔𝑒
Q𝑜 −rA (𝑋𝐴𝑠) −rA (𝑋𝐴𝑠)

18
Chargee du module : Mme Bourouina S Master Genie des Procedes

Vous aimerez peut-être aussi