Vous êtes sur la page 1sur 3

U.S.T.H.

B Série d’exercices N◦ 2
Coordination SM-ST du module MATH I
Faculté des Mathématiques Fonctions réelles d’une variable
Année universitaire 2020-2021
1ère année Licence SM et ST réelle

Exercice 1. Calculer, si elles existent, les limites suivantes :


3

x−1 x + cos x 1  1  1
lim √ , lim , lim (1 + )x , lim xE ln( ) , lim sin .
x→1 x−1 x→+∞ x + sin x x→+∞ x x→0 x x→0 x

Exercice 2. Étudier la continuité des fonctions suivantes sur leur domaine de définition.
 2
 |x| p 
 x si 0 < x ≤ 1
 x |x| si x 6= 0



f (x) = g(x) = x − E(x) si 1 < x < 2
0 si x = 0
 



E(x) − x + 1 si 2 ≤ x < 3.

Exercice 3.
1. Les fonctions suivantes sont-elles prolongeables par continuité aux points x0 indiqués ? Si oui, écrire leur prolongement.

 cos x si −π ≤ x < −π

2 −π
f (x) = sin(x + 1) ln |1 + x|, x0 = −1 g(x) = x0 = .
2
tan x si −π < x < π

2 2

x3 − 2x2 − x + 2
2. Dire si la fonction suivante est prolongeable par continuité à R : h(x) = .
1 − |x|
Exercice 4. Montrer que les équations suivantes admettent au moins une solution dans l’intervalle indiqué :

(a) x7 − x2 + 1 = 0, [−2, 0]; (b) x + ex = 0, ] − 1, 0[.

Exercice 5. Étudier la dérivabilité des fonctions suivantes aux points indiqués :


 2 
 x2 e−x si x 6= 0  ln x si x ∈]0, 1]
f (x) = x0 = 0, f (x) = x0 = 1.
 √
0 si x = 0 x−1 si x ∈]1, +∞[

Exercice 6.

1. Énoncer le théorème de Rolle.



 0 si x = 0
x ln(x)
2. Soit f la fonction définie sur [0, 1] par f (x) = x+ 1−x si 0 < x < 1

0 si x = 1

(a) Montrer que f est continue sur [0, 1].


(b) Montrer qu’il existe c ∈]0, 1[ telle que f 0 (c) = 0 (on ne demande pas la valeur de c).

Exercice 7.
1. Énoncer le théorème des accroissements finis.

2. Montrer, en utilisant le théorème des accroissements finis, les inégalités suivantes :


(a) ∀x ∈] − 1, +∞[ ln(1 + x) ≤ x.
x
(b) ∀x ∈ [0, +∞[ 1+x2 ≤ arctan x ≤ x.

Exercice 8.
1. Déterminer le domaine de définition puis calculer la dérivée des fonctions suivantes :
1
f1 (x) = arcsin(4x + 1), f2 (x) = arctan( ), f3 (t) = t2t .
x

2. Montrer que l’équation x + arcsin(4x + 1) = 0 admet une solution sur l’intervalle [ −1


2 , 0]. La solution est-elle unique ?

1
Exercice 9. Résoudre les équations suivantes :
1. 3 cosh(x) − sinh(x) − 3 = 0.
π
2. arctan(2x) + arctan(x) = 4.

Exercice 10.(EXAMEN MATH 1 - ST -19/20)


Soit a ∈]0, 1]. On considère la fonction f définie par
p
f (x) = arcsin( a − x2 ).

1. Déterminer le domaine de définition de f .


2. Étudier la continuité de f sur son domaine de définition.
3. Déterminer les valeurs de a pour lesquelles la fonction f est dérivable en 0.
4. On pose a = 21 . On considère l’équation
π
f (x) = . (E)
6
(a) Montrer que l’équation (E) admet au moins une solution dans l’intervalle [0, √12 ].
(b) Résoudre l’équation (E) dans l’intervalle [0, √12 ].

Remarque. sin( π4 ) = √1
2
et sin( π6 ) = 1
2

Exercice 11.
1. Énoncer la thorème de Taylor-Lagrange.
2. Soit la fonction f définie sur R par f (x) = ex (sin(x) + cos(x)) − 1.
0
(a) Calculer f , f (2) et f (3) .
(b) Écrire la formule de Taylor-Lagrange à l’ordre 2. En utilisant la formule de Taylor-Lagrange, montrer que pour
tout x ∈ [0, π6 ], on a : |f (x) − (2x + x2 )| ≤ |x3 |.

Exercices supplémentaires
xn
 
x
Exercice 1. On considère la fonction fn définie par fn (x) = e−x 1 + + · · · + .
1! n!
1. Montrer que fn est dérivable sur [0, 1] et calculer fn0 .
1 1
2. En utilisant le Théorème des accroissements finis, montrer que la suite définie par un = 1 + + · · · + est convergente
1! n!
vers e.

Exercice 2. En utilisant le Théorème des accroissements finis, majorer l’erreur commise en approchant 10001 par 100.
1
Exercice 3. Soit la fonction f définie de ]0 + ∞[ dans R par f (x) = 4 − ln x.
4
1. Montrer que l’équation f (x) = x admet une unique solution α ∈ I =]3, 4[.
(α est appelé point fixe de la fonction f ).
1
2. Montrer que f (I) ⊂ I et que pour tout x ∈ I, |f 0 (x)| ≤
.
12
1
( On dit que f est une application contractante de constante k égale ).
12
3. Soit la suite récurrente (xn )n∈N , définie par 
xn+1 = f (xn )
x0 ∈ I
(a) En utilisant le Théorème des accroissements finis, vérifier que |x1 − α| ≤ k|x0 − α|.
(b) En déduire par récurrence que pour tout n ≥ 1, on a: |xn − α| ≤ k n |x0 − α|.
(c) Déduire de ce qui précède que la suite (xn )n∈N est convergente vers α et trouver une approximation de α 10−5 .
(Choisir x0 = 3, 5 par exemple).
Exercice 4. Soit la fonction f : [−1, +∞[→ R définie par :
 √
− 1+x si −1 ≤ x ≤ 0
f (x) = où a et b sont des paramètres réels.
− cos(πx) + ax + b si x > 0

2
1. Étudier la continuité et la dérivabilité de f sur ] − 1, 0[∪]0, +∞[ puis calculer f 0 sur ] − 1, 0[∪]0, +∞[.
2. Déterminer b, pour que f soit continue en 0.

3. Pour cette valeur de b, déterminer les valeurs de a pour que f soit dérivable en 0.
4. On fixe a = −1/2 et b = 0.
(a) Énoncer le Théorème des valeurs intermédiaires.
(b) Montrer que l’équation f 0 (x) = 0 admet au moins une solution sur ] 21 , 1[.
(c) Étudier la monotonie de f 0 sur ] 12 , 1[. La solution de l’équation f 0 (x) = 0, est-elle unique ?

Vous aimerez peut-être aussi