Vous êtes sur la page 1sur 27

Le système cardio-vasculaire

La circulation : notion capitale

 Le cœur est composé de deux pompe situées cote à cote

 Le côté droit du cœur : Circulation


pulmonaire :

o Reçoit le sang pauvre en


oxygène des tissus
o Le propulse vers les poumons
pour le fournir en oxygène et le
débarrasser du dioxyde de
carbone

 Le côté gauche du cœur : Circulation


systémique :

o Reçoit le sang fraichement


oxygéné qui revient des
poumons
o Le propulse dans tout le corps
pour apporter de l’oxygène et
des nutriments aux tissus

 Artère est un vaisseau qui transporte le


sang en s’éloignant du cœur.

 La veine est un vaisseau qui transporte


le sang en revenant au cœur.

1
Macro anatomie du cœur :

o Situation topographique

 Cœur gros comme un poing


 250 à 350 grammes
 Le cœur est logé dans le médiastin (Région du thorax située entre les deux poumons)
 S’étend de la 2ième cote au 5ième espace intercostale
 Au centre du thorax et incliné sur la gauche
 La base en haut et l’apex est en bas

2
L’enveloppe et les parois du cœur
 Péricarde (péricardite, tamponnade cardiaque)

o Péricarde fibreux (couche superficielle / recouvre péricarde séreux) 

 Lâche et composé de tissu conjonctif dense, résistant, protection, amarres


le cœur au diaphragme, limite l’accumulation de sang

o Péricarde séreux (formé de deux lames qui renferme le cœur)

 Lame pariétale tapisse la face interne du péricarde fibreux. Elle se rattache


aux grandes artères, tourne vers le bas et se prolonge sur la face externe du
cœur (= épicarde = lame viscérale)

 Ces deux lames délimitent la cavité du péricarde qui enferme des sérosités

 Parois du cœur (myocardite, endocardite)

o La paroi du cœur est formée de 3 tuniques :


 Epicarde (lame viscérale)  Souvent infiltré par graisse (personne
âgées)

 Myocarde (muscle du cœur)  composé cellules musculaires, capacité


de contraction

o Dans le myocarde  Tissus musculaires + tissus


conjonctifs forment le squelette fibreux du cœur / relie
toute les parties du cœur

 Endocarde (intérieur du cœur)  Tapisse les cavités du cœur et


recouvre le squelette fibreux des valves
 Composé de tissus endothélial +++
pour diminuer le frottement
3
La surface cardiaque et les cavités cardiaques

Le cœur renferme 4 cavités :

 2 oreillettes
 2 ventricules

La cloison qui divise le cœur de haut en bas s’appel :

 Septum interauriculaire (pour les oreillette)


 Septum interventriculaire (pour les ventricules)

De l’extérieur du cœur on peut voir les limites de ces 4 cavité grâce à deux sillons :

 Le sillon coronaire : entoure la jonction des oreillettes et des ventricules

 Le sillon interventriculaire antérieur (se voit que sur la face antérieure du cœur) :
abrite le rameau interventriculaire et montre la séparation des deux ventricules

 Le sillon interventriculaire postérieur (face postérieure du cœur) : montre aussi la


séparation des deux ventricules mais en vue postérieur

Les oreillettes
 Reçoivent le sang
 Le septum interauriculaire est creusée = la fosse ovale (vestige du foramen ovale)
 Sont situé au-dessus des ventricules
 Petite taille et pas grande puissance de contraction
 Peu d’action de pompage
 Participation minime au remplissage des ventricules

Les ventricules
 Majeure partie de la masse du cœur
 VD occupe majeure partie de la face antérieure du cœur
 VG occupe majeure partie de la face postérieure
 Présence de tubercules charnue et des muscles papillaires : jouent un rôle dans le
fonctionnement des valves cardiaques
 Ventricule = pompe cardiaque
 Myocarde plus épais car plus musclé
 Projection du sang vers l’organisme et les poumons
 VD : dans l’artères pulmonaires
 VG : Aorte

4
Vue antérieure (page 782 livre)

5
Vue postérieure

6
Les cavités cardiaques

7
Les valves cardiaques
 Valves auriculoventriculaires droite (tricuspide)

 Valves auriculoventriculaire gauche (bicuspide ou mitrale)

 Les cordages tendineux se lient aux muscles papillaires qui se lient aux trabécules
charnues

 Valve aortique et valve du tronc pulmonaire (sigmoïdes)

8
Valves cardiaques (page 786)

9
Ouvertures et fermetures des valves : jeux de pressions

1) Ventricules relâchés, valves auriculoventriculaires ouvertes

2) Ventricules contractés, valves AV fermées, sigmoïdes ouvertes

10
3) Ventricules relâchés, valves aortique et tronc pulmonaire fermé

Trajet du sang dans le cœur (page 789)


o Retour systémique dans les OD
o Passage vers VD
o Expulsion dans le tronc pulmonaire vers les poumons
o Retour des poumons vers OG
o Passage vers VG
o Expulsion dans aorte vers circulation systémique

11
Différence morphologique entre les 2 ventricules
Insuffisance cardiaque

Vascularisation du cœur : circulation coronarienne


 Les artères coronaires droite et gauche naissent à la base de l’aorte et suivent le
sillon coronaire
o Artère coronaire gauche se dirige vers la gauche du cœur et se divise en
artères plus petites :

 Rameau interventriculaire antérieur : irrigue le septum I.V et la paroi


antérieures des 2 ventricules

 Rameau circonflexe : irrigue O.G et la paroi postérieure du V.G

o Artère coronaire droite s’étend vers le côté droit du cœur ou elle se divise en


deux ramifications :

 Rameau marginal droit : irrigue le myocarde latéral droit

 Rameau interventriculaire postérieur : irrigue les parois postérieures


des 2 ventricules et le septum interventriculaire

12
Artères coronaires

Vue ant.

Vue post.

13
Veines coronaires
 Grande veine du cœur
 Petite veine du cœur
 Veine moyenne du cœur
 Veine postérieur du ventricule gauche
 Veine antérieur du cœur

o Suivent les artères


o Se réunissent dans le sinus coronaire sur la face postérieur du cœur
o Déverse le sang dans oreillette droite

14
Micro anatomie cardiaque et physiologie cardiaque

Les fibres musculaires cardiaques


 Le muscle cardiaque est strié (mais particulier)
o Les fibres cardiaques sont plus courtes, ramifiée et communiquent entre elles
o Agissent selon le phénomène de glissement (myofilaments)

 Les espaces intercellulaires sont remplis de tissus conjonctifs et de capillaires


(endomysium)
o L’endomysium est rattaché au squelette fibreux cardiaque
 C’est sur ce squelette que les cellules cardiaques exercent leur forcent lorsqu’elles se
contractent
 A la jonction de deux cellules cardiaques ce trouve le disque intercalaire
o Il est composé de desmosomes et de jonctions ouvertes
 Desmosomes permet aux cellules cardiaques de ne pas se séparer lors
de la contraction
 Les jonctions ouvertes permettent de laisser passer les ions d’une
cellule a l’autre et permet ainsi la transmission de courant électrique
dans tout le tissu cardiaque

15
La contraction cardiaque
 Les muscles cardiaques ont des spécificités par rapport aux muscles squelettiques :

o Possibilité d’autoexitabilité (automatisme cardiaque)


o Se contracte en bloc ou ne se contracte pas du tout (car les jonctions ouvertes
font que toutes les cellules cardiaques se rassemblent en une seule unité
contractile)
o La période d’inexcitabilité (réfractaire) est plus longue que celle des muscles
squelettiques (200 ms contre 1 à 2 ms)

o Phénomène de dépolarisation : PAGE 793

o Travail en aérobie ++

Système de conduction du cœur

 Système intrinsèque

 Cellules cardionectrices : autonomes

o Système de pacemaker
o Situées dans :
 Nœud sinusal
 Nœud AV
 Faisceau AV
 Branches droite et gauche du faisceau AV
 Myofibres des parois ventriculaires

16
Liens électro-mécaniques

 Nœud sinusal  Se trouve dans la paroi de l’oreillette droite


o C’est le centre rythmogène (+ - 75/min)
o Détermine la fréquence cardiaque
o Si il fonctionne tous les autres réseaux suivent ses ordres à lui

 Nœud AV  dans la partie inférieure du septum interauriculaire


o Ralenti la conduction, permet la vidange atriale
o + - 50/min
 Faisceau AV (His)  Dans la partie haute du septum interventriculaire
o + - 30/min
 Branche de droite et de gauche  dans le septum IV jusqu’à l’apex
 Myofibres de conduction (de Purkinje)  Vers les parois des ventricules
o + - 30/min

17
Intervention extrinsèque du cœur

 Système nerveux sympathique


o A des effets accélérateurs ou freinant selon l’organe visé. C’est le système
nerveux plutôt de stress

 Ex : juste de voir qu’on va devoir faire un effort le cerveau va dire au


cœur d’accélérer parce qu’il va y avoir un effort imminent

 Système nerveux parasympathique


o Accélère ou freine selon l’organe visé.

 Centre cardiaques situés dans le bulbe rachidien


o Centre cardio accélérateur
o Centre cardio inhibiteur

Ces différents systèmes permettent de donner un rythme

18
Enregistrement de l’activité électrique du myocarde

 Systole auriculaire = contraction des oreillettes (P)


 Systole ventriculaire = contraction des ventricules (QRS)
o En même temps :
 Diastole auriculaire = relâchement des oreillettes (elle est caché sur
ECG par la contraction des ventricules qui est beaucoup plus puissant)

 Diastole ventriculaire = relâchement des ventricules (T)

 Electrocardiogramme (ECG)

 Traduction électrique enregistrée :

o L’espace entre P et R = le temps entre les deux systoles

 Maladie  BAV (bloc auriculoventriculaire) = c’est un blocage entre


les deux systoles DONC l’espace sur l’ECG sera plus grand

o L’espace entre Q et S = lz temps que dur la systole ventriculaire

 Maladie  BBG / BBD (bloc branche gauche / droite) = blocage d’une


des deux branches DONC donne un ralentissement global d’un des
ventricules qui va se traduire par un élargissement de QRS

19
Le débit cardiaque (DC)

Le débit cardiaque est la quantité de sang éjecté par chaque ventricule en une minute

 Bien comprendre que la révolution cardiaque est entièrement régulée par les écarts
de pressions

 On calcule le débit cardiaque : multiplie la fréquence cardiaque (FC) par le volume


systolique (VS).

o Volume systolique = la quantité de sang éjecté par un ventricule à chaque


battement

20
Facteurs influençant le volume systolique

 Le volume systolique :

o Est la différence entre le volume télédiastolique (VTD) et le volume


télésystolique (VTS)

 Télédiastolique = le volume de sang présent dans un ventricule a la fin


de la diastole ventriculaire (+ - 120 ml)
 Télésystolique = le volume de sang qui reste dans un ventricule à la fin
de sa contraction (+ - 50 ml)

 Ce qui influe le volume systolique en modifiant le volume télédiastolique ou le


volume télésystolique :

o Trois facteurs important :

 Précharge (influe sur le VTD)

 C’est le degré d’étirement qui est présent dans les cellules du


myocarde juste avant leurs contractions

 Plus le myocarde est étiré, plus le VS est élevé par


augmentation de la force contractile

 Diminution de la précharge = problème potentiel ou traitement


nécessaire

 Contractilité (influe VTS)

 C’est la force de contraction pour une longueur donnée

 Augmenté par le système sympathique, hormones, digitaline

 Post charge (influe VTS)

 C’est la pression qui s’oppose à celle que produisent les


ventricules lorsqu’ils éjectent le sang du cœur

21
 Résistances périphériques à l’écoulement du sang en fonction
de la viscosité du sang, la longueur des vaisseaux et le diamètre
des vaisseaux

Facteurs influençant la FC

 Système sympathique et système parasympathique


 Les hormones : adrénaline, thyroxine
 Les ions : Ca, K
 Age, sexe, exx, température

o Notion d’insuffisance cardiaque


 Cause : athérosclérose coronaire, HTA, infarctus myocardique, …
 Conséquences : congestion pulmonaire, congestion périphérique

Vue d’ensemble des facteurs influençant le VS et la FC

22
Les vaisseaux sanguins

 3 grands types
o Artères, veines, capillaires

 Artère :
o Transporte le sang en provenance du cœur
o 3 couches + la lumière :

 Intima (épithélium, en continuité avec l’endocarde)


 Composé de l’endothélium (épithélium simple)

 Média
 Compose de cellules musculaires lisse disposé en anneau
 Fibres élastiques

 Veine :
o Transporte le sang vers le cœur

Types et dimensions des vaisseaux

 Artères

o Elastiques (conductrices)
 Elasticité ++ et résistance à l’écoulement –

o Musculaires (vers les organes)


 Vasoconstriction ++

o Artérioles

23
 Les capillaires

o Très fin : cellules endothéliales

o Continus, fenestrés ou discontinus

 Capillaires continus :

o Abondants dans la peau et les


muscles
o Les plus répandus
o Sont continus car possède un
revêtement de jonctions serrées
 Les jonctions laissent entre
les membranes des espaces
appelés fentes
intercellulaires (passage
liquide et petites molécules)

 Capillaires fenestrés :

o Semblable aux continus


o Leurs cellules sont percées de pores
o Présent dans les organes ou il faut
une absorbation importante

 Capillaires discontinus

o Relient les artérioles et les veinules


dans le foie, la moelle osseuse, la
rate et la médulla surrénale
o Endothélium différent : jonctions
serrées moins nombreuse
o Fente intercellulaire sont plus larges

24
Lits capillaires

 Les capillaires se regroupes pour former des lits capillaires


o Phénomène de shunt artério veineux

Les veines

 Veinules
o Unions des capillaires forme les veinules

 Veines
o Constitué de trois tuniques
o Parois plus minces qu’artère
o Lumière plus grande qu’artère

 Le sinus veineux
o Sont des veines aplaties
o Parois extrêmement minces

 Réservoir veineux (70% du vol sanguin)

25
Structures des artères et des veines

Comparaisons artère / veine

Physiologie de la circulation

 Débit sanguin
o = le volume de sang qui s’écoule en un laps de temps donné, pour le corps :
débit sanguin = débit cardiaque (+ - 5 L/min)

o Directement proportionnel à la pression

o Inversement proportionnel à la résistance périphérique

26
 La pression artérielle
o C’est la force par unité de surface que le sang exerce sur la paroi d’un
vaisseau

27

Vous aimerez peut-être aussi