Vous êtes sur la page 1sur 3

-Ministère de l’éducation Devoir de contrôle n°1 Classe : 3SC2

Direction régionale de NABEUL Matière : Sciences Physiques


Lycée 02 Mars de KORBA Date : 07/11/2022 Durée : 2h Prof: B Hmida

 Le sujet comporte deux exercices de chimie et deux exercices de physique.


 Ecrire les expressions littérales avant toute application numérique.

Capacité

Barème
CHIMIE (9 points)
Exercice n°1 (3.5 points) :
On donne la classification électrochimique de quelques couples redox :
+ ¿/ H ¿ 2+ ¿/ Fe¿ 3 +¿/ Al ¿
H3 O 2
Fe Al
pouvoir réducteur
croissant
1) Une masse m=8.3 g d’un mélange en poudre de fer et d’aluminium est oxydé par un volume
V =200 mL d’une solution aqueuse d’acide chlorhydrique ¿ ¿.
a) Préciser, en le justifiant, ce qui se produit dans le milieu réactionnel. A1 0.5
b) Ecrire les équations des réactions d’oxydoréduction qui ont eu lieu. A2 0.5
2) Lorsque les deux métaux sont totalement oxydés, les molarités des ions métalliques
correspondants sont égales. Déterminer :
a) la masse de chaque métal dans le mélange en poudre. C 1.5
b) le volume du gaz dégagé. A2 1
−1
On donne : M ( Al )=27 g . mol−1  ; M ( Fe )=56 g . mol−1 et V M =24 L . mol

Exercice n°2 (5.5 points) :


Une dismutation est une réaction chimique dans laquelle une espèce chimique joue, à la fois le
rôle d’oxydant et de réducteur. Par exemple, lorsqu’on verse une solution d’acide chlorhydrique
(HCl ) dans une solution de thiosulfate de sodium ¿, on observe la lente apparition d’un précipité
blanc jaunâtre de soufre (S) et un dégagement de gaz (S O2).
A1 0.5
1) Définir le nombre d’oxydation d’un atome dans une entité chimique.
2) a) Déterminer le nombre d’oxydation de l’atome de soufre (S) dans les entités chimiques A2 0.75
suivantes : S, S O2 et S2 O2−¿ ¿
.
3
A2 1
b) Montrer que ¿ et S2 O3 et ¿ et S2 O2−¿
2−¿ ¿ ¿
forment chacun un couple redox. 1
3
A2
c) Ecrire le symbole et l’équation formelle de chacun de ces deux couples redox. 0.75
A2 0.5
3) a) En déduire l’équation bilan de la réaction de l’exemple donné.
A2 1
b) Montrer qu’il s’agit d’une réaction de dismutation.
A2
4) Déterminer la masse m du soufre (S) et le volume V du gaz (S O2) obtenus, si on fait réagir
totalement un volume V a =3 L d’une solution d’acide chlorhydrique ( HCl) de concentration
molaire C=0.1 mol . L−1.
On donne : M ( S )=32 g . mol−1 et V M =24 L . mol−1

PHYSIQUE (11 points)


Exercice n°1 (5 points) :
Le plan est muni d’un repère orthonormé (O , ⃗i , ⃗j). L’unité de longueur est le centimètre (cm).
On place une charge électrique ponctuelle q 1 au point M ( x , y ). Sur la figure n°1de la feuille
annexe, on a représenté les vecteurs champ électrique ⃗ E1 ( A) et ⃗
E1 (B) crée par la charge q 1 0.25
respectivement en deux points A(2 ; 1) et B(1 ; 3) de ce plan à l’échelle 1 cm→ 1,8 ×105 N . C−1. A1 0.25
1) a) Représenter, sur la figure n°1, quelques lignes de champ électrique crée par la charge q 1. A1 0.5
b) Préciser, en le justifiant, le signe de la charge q 1. A1 1
c) En déduire les coordonnées du point M . A2
0.5
d) Montrer que |q 1|=8 × 10 C .
−9

A1
2) On place au point B une charge électrique ponctuelle q 2=−8 ×10−9 C .
a) Déterminer les caractéristiques de la force électrique ⃗ F exercée sur la charge q 2.

1/3
b) Déterminer la valeur du vecteur champ électrique ⃗E2 ( A) crée par la charge q 2 au point A . A2 0. 7 5
e) e-1) Déterminer, graphiquement, la valeur du vecteur champ électrique ⃗ E ( A) résultant en A A2 0.75
. C 1
e-2) Retrouver le résultat précédent par le calcul.
On donne :  K=9.10 9 U . S . I

Exercice n°2 (6 points) :


1) On considère un solénoïde comportant N=1000 spires, de longueur L=50 cm et dont l’axe
(x ' x ) est perpendiculaire au plan du méridien magnétique (voir figure n°2). On place, en son
A2 0.5
centre O , une aiguille aimantée mobile autour d’un pivot vertical.
Préciser l’orientation de cette aiguille aimantée. La représenter sur la figure n°2.
A2 0.25
2) On fait passer dans le solénoïde un courant continu d’intensité I 1.
a) Identifier la nature des faces du solénoïde.
A2 0.75
b) Représenter au pointO , sur la figure n°3, la composante horizontale ⃗ B H du vecteur champ

magnétique terrestre, le vecteur champ magnétique BC crée par le courant et le vecteur
champ magnétique résultant ⃗ B. 0.75
A2
I
c) Déterminer l’intensité 1 du courant pour que l’aiguille aimantée dévie de l’angle α =40° .
3) On fait tourner le solénoïde de manière que son axe ( x ' x ) soit confondu avec le méridien
magnétique (voir figure n°4). 0.75
A2
a) Représenter, sur la figure n°4, le sens du courant d’intensité I 2 qui permet d’avoir un
champ 0.5
A2
magnétique total de vecteur ⃗ BT nul à l’intérieur du solénoïde. Justifier.
b) Déterminer l’intensité I 2 de ce courant.
4) On approche de ce solénoïde parcouru par un courant d’intensité I 3=24 mA un aimant droit 0.25
dont l’axe fait un angle β=45° avec celui du solénoïde (voir figure n°5). On constate que A2
l’aiguille aimantée prend une direction perpendiculaire au méridien magnétique. 1
a) Déterminer la valeur de ⃗ BS : vecteur champ magnétique crée par le solénoïde. C 0.5
b) Représenter au point O , sur la figure n°5, les vecteurs champs magnétiques ⃗ B H ,⃗
BS et ⃗
Ba A2 0.75
crée par l’aimant droit ainsi que le vecteur champ magnétique résultant Br . ⃗ A2
c) Identifier alors les pôles de l’aimant droit.
d) Déterminer la valeur de ⃗ B a.
 ‖⃗
B H‖=2 ×10 T et μo =4 π . 10−7 S . I
−5
On donne :

2/3
Feuille annexe à remettre avec la copie

Nom et prénom : ...........................................................................................................

Exercice n°1 de physique :

Figure n°1

Exercice n°2 de physique :

Figure n°4

Figure n°2 Axe du Figure n°3


solénoïde

Aimant droit
Figure n°5
3/3

Vous aimerez peut-être aussi