Vous êtes sur la page 1sur 65

PLAN DE L’EXPOSE

AOUINI M.
I-Introduction
II-Principe de base
1- Sources radiographiques
2- Qualité image
3- Films radiographiques
4- Temps d’exposition
5- Développement et interprétation
III- Techniques de contrôle
1-Contrôle des soudures longitudinales
2-Contrôle des soudures circulaires
3-Cas particuliers
IV-Limites et performances
1- Avantages
2- inconvénients
IV-Développement du procédé

1
CND PAR RADIOGRAPHIE INDUSTRIELLE
AOUINI M.

2
AOUINI M.

I-Introduction

3
I- Introduction
AOUINI M.

La radiographie peut être décrite comme étant un


examen qui utilise un faisceau de radiations
pénétrantes dirigé vers la pièce à inspecter.

Suivant la nature et la géométrie de la pièce, une


portion plus ou moins importante du faisceau est
absorbée par cette pièce.

En créant une image de l’intensité de la radiation


ayant traversée la pièce, des nuances de gris sont
observées. Ces nuances correspondent à l’ombrage
produit par les différentes structures (internes et
externes) de la pièce inspectée.
4
I- Introduction
AOUINI M.
 Les rayons incidents sont affaiblis par la matière traversée.
 Le rayonnement résiduel crée une image latente sur le détecteur.
 Le défaut apparaît sur l'image s'il absorbe différemment du milieu
environnant les rayons qu'il intercepte.

La différence d'absorption résulte d'une différence de densité.


5
1- Sources radiographiques
AOUINI M.

Les rayons X et  dont l’utilisation est à la base même


du contrôle radiographique sont des rayonnements
électromagnétiques, c'est-à-dire d’une nature
identique à celle de la lumière.
Ils se propagent à une vitesse d’environ 300 000 km/s
et sont caractérisés par une longueur d’onde et une
énergie directement reliée à cette dernière, exprimée
généralement en eV (électron-volt).
Les deux rayonnements X et  ne diffèrent entre eux
que par leur origine : nucléaire pour les rayonnements
, atomique pour les rayonnements X.

6
SPECTRE DES ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES
AOUINI M.

où h est la
constante de
Planck

Électron-volt (eV): Énergie acquise par un électron qui se déplace sous l’action d’une
différence de potentiel de un volt (1.6 × 10-19 J).
7
Génération de rayon X
AOUINI M.

Ils sont produits par un tube radiogène qui est constitué d'une enceinte
dans laquelle on a fait le vide et qui contient principalement deux
électrodes :
-L'une négative (cathode) constituée d'un filament qui porté à
incandescence émet des électrons,
-L'autre positive (anode) qui reçoit les électrons accélérés par une différence
de potentiel.

8
Génération de rayon X
AOUINI M.

Un courant I chauffe le filament qui émet des électrons.


Les électrons sont accélérés par la tension V entre
électrodes.
L’impact du faisceau d’électrons sur la cible produit :
• De la chaleur (99%).
• L’émission des rayons X (1%).

Le rayonnement est perpendiculaire à l’axe du tube

9
Caractéristiques d’équipement RX
AOUINI M.

Voltage
 Valeurs max usuelles de 100 à 400 Kv
 Accélérateurs linéaires jusqu'à 10 MeV
Courant
 Valeurs prédéfinies ou réglables
 Valeurs usuelles de 1 à 20 mA
Directivité de rayonnement
 Faisceau latéral, axial, …
Dimensions de foyer
 Valeurs usuelles de 2 à 4 mm
 Appareils à micro-foyer à partir de 0.2 x 0.2 mm
Pénétration dans l’acier
 Gamme de 10 (min) à 100 mm (max)

10
Génération de rayon 
AOUINI M.

Les rayons  sont émis par la désintégration spontanée et


continue des atomes radioactifs d’un isotope (Ir192, Co60, Th170,
U235, U238).

Particule α: particule constituée de deux protons et deux


neutrons et ayant une énergie variant de 3 à 7 MeV
Particule β-: électron rapide produit par la transformation
d'un neutron en proton
Rayon γ: rayonnement électromagnétique (photon) de
haute énergie (> 0.1 MeV) émis par un isotope métastable
qui, très souvent, origine d'une désintégration nucléaire.

11
Pouvoir pénétrant
AOUINI M.

12
Génération de rayon 
AOUINI M.

Une pastille d’isotope est scellée dans une capsule, appelée


source.
La source est placée dans un container blindé.
Le mécanisme d'éjection permet de positionner la source à
l'endroit requis pour l'exposition.

13
Génération de rayon 
AOUINI M.

L’activité (A) d’une source se mesure en curies (Ci).


Elle décroît dans le temps, A(t)= A0.2-t/T ou T est la
demi-vie, c'est-à-dire le temps nécessaire pour que
l’activité soit divisée par 2.
Ir192 :74 jours, Co60 : 5.3 ans, Th170 : 129 jours, U235 : 7 108 ans, U238 : 4.5 109

A(t)= A0 2-
t/T

14
II-Principe de base
AOUINI M.

1-Procédure de contrôle
2- Qualité de l’image radiographique
3- Films radiographiques
4- Temps d’exposition
5- Développement et interprétation

15
1-Procédure de contrôle
AOUINI M.

La mise au point d'un contrôle par radiographie


réclame le choix :
de la tension anodique (pour RX),
du courant cathodique (pour RX),
de la source radiographique (pour R )
de la distance du film au foyer,
du type du film et éventuellement des écrans
renforçateurs,
du temps de pose.

16
2- Qualité de l'image radiographique
AOUINI M.

Le contraste, la définition ou la netteté sont les


principales caractéristiques d’une qualité d’image.

Qualité d’image

Contraste image Définition (netteté)


-Energie -Flou géométrique (fg ou U)
-Type de film -Flou cinétique
-Traitement laboratoire -Ecrans renforçateurs
-Ecrans renforçateurs - Filtre
- Filtre

17
2-Qualité de l'image radiographique
AOUINI M.

Contraste:
 différence entre les densités optiques de deux régions adjacentes d'une
image.
Plus le contraste produit par un défaut sera grand, plus il sera facilement
détectable.
 L'énergie de la radiation affecte son pouvoir pénétrant (plus la radiation
est énergétique, plus elle pénètre profondément dans un matériau ou plus
elle traverse des matériaux denses).
 L'énergie de la radiation et le temps d'exposition doivent être contrôlés
de façon à obtenir un bon contraste dans la région d'intérêt.

Netteté: Qualité d'une image caractérisée par des contours bien définis.

18
2-Qualité de l'image radiographique
AOUINI M.

1. Densité optique:
définit l'opacité et la transparence d'un film sur une échelle logarithmique

I0
  log 10
It
où I0: Intensité de la lumière incidente sur le film
It: Intensité de la lumière transmise à travers le film

2. Dose d'exposition:
quantité de rayonnement absorbé par le film en un certain point

ε = IRX .texp

où IRX: Intensité du rayonnement (W)


texp : Temps d'exposition (s)
19
2-Qualité de l'image radiographique
AOUINI M.

Pour optimiser le contraste, Utiliser un rayonnement suffisamment


énergétique pour traverser la région d'intérêt sans, pour autant, être
excessivement énergétique de façon à dégrader le contraste
20
2-Qualité de l'image radiographique
AOUINI M.

3. Agrandissement de l’image

21
2-Qualité de l'image radiographique
AOUINI M.

4. Flou géométrique

C C’

Source

D
D’

Echantillon Film

Image d’un défaut dans le cas d’une source ponctuelle

22
3-Qualité de l'image radiographique
AOUINI M.

4. Flou géométrique
E
1 2

A
Formation de pénombre
Image
B C
F

H
fg

AB.a
fg 
Da
23
Exemple
AOUINI M.

d .e
fg 
De

d .e
D e
fg

-fg = flou géométrique en mm


-D = distance source-film en mm
-e = distance défaut-film ou épaisseur de la pièce en mm
-d= dimension réelle de la source ou du foyer en mm
-cas d’une source de forme rectangulaire d  a 2  b 2
-cas d’une source carrée d  a 2

24
Exemple
AOUINI M.

d .e
D e
fg

( I  O ).( D  e)
B
e

Dt  D 2  B 2

-B= décalage source-cordon


-C= épaisseur du cordon
-d= dimension réelle de la source
-Dt-D = distances source-film
-e = distance défaut-film
-l= largeur du cordon
-O= ouverture du cordon 10<0<15 mm
-p = épaisseur du tube
-x = épaisseur à radiographier x=p+c
-Ø = diamètre extérieur du tube
-α = angle de décalage
-fg = flou géométrique
25
AOUINI M.

Autres causes de flou


Flou dû au mouvement de la source, de l'objet ou du film durant l'exposition
Flou dû à la dispersion du rayonnement lors de son passage au travers de
l'objet. Ce flou décroît avec l'énergie des radiations.
Flou causé par des électrons secondaires générés dans le film lui-même
(flou inhérent). Ce flou croît avec l'énergie des radiations.

26
2-Qualité de l'image radiographique
AOUINI M.

5. Qualité du contrôle
Pour apprécier la qualité de l'image radiographique, il faut la
traduire sous forme numérique.
Pour cela, on utilise des indicateurs de qualité d'image (IQI).
Ils sont placés au contact de la pièce face à la source de
rayonnement. L'image de l'IQI sur le film traduira la qualité
de l'image.
Les principaux IQI utilisés sont les suivants :
indicateurs à fils (utilisé dans la plupart des pays
européens),
indicateurs à gradins percés (utilisé surtout en France),
indicateurs à plaquettes percées (utilisé aux USA).
27
2-Qualité de l'image radiographique
AOUINI M.

Indicateurs de qualité d'image

Deutsche Industrie Norm American Society of Mechanical Engineers

Si t est l'épaisseur de la pièce, et Ømin le diamètre du dernier fil visible sur le film exposé,

la sensibilité est : S (%) = Ømin / t

28
3- Films radiographiques
AOUINI M.

Les films sont constitués d'un support plastique recouvert sur


les deux faces d'une émulsion de sels d'halogénures d'argent
dans une couche de gélatine.

Une des caractéristiques des films est la taille du grain. Les


films à gros grains sont plus rapides que les films à grains fins,
mais la définition des images est plus faible.
Les films doivent être protégés de la lumière visible parce que,
tout comme les rayons X et γ, la lumière visible est une onde
électromagnétique et peut exposer le film.
Les films sont donc placés dans une cassette à l'épreuve de la
lumière ambiante.

29
3- Films radiographiques
AOUINI M.

Un standard EN définit les types C1 à C6.

30
3- Films radiographiques
AOUINI M.

31
4- Temps d’exposition
AOUINI M.

La détermination du temps de pose peut se faire par calcul ou à l'aide de table


valable pour :
un matériau donné,
un domaine de tension,
une distance du film au foyer,
un type du film et d'écran renforçateur.

32
4- Temps d’exposition
AOUINI M.

•t= temps d’exposition.


•Q= facteur d’exposition (Voir abaques)
•D = distance source-film en m
Pour les rayons X •K = coefficient de rapidité des films
•N = facteur correctif de densité

2.Q.D 2 .K .N R RX
t
mA ∆=1 N=0.49 ∆=1 N=0.6
∆=1.5 N=0.73 ∆=1.5 N=1.0
∆=2 N=1.00 ∆=2 N=1.4

Pour les rayons  ∆=2.5 N=1.20 ∆=2.5 N=1.9


∆=3 N=1.40 ∆=3 N=2.3
Q.D 2 .K .N ∆=3.5 N=1.70 ∆=3.5 N=2.6
t - Activité : voir annexes
A - mA = débit maximal du tube à rayons X (voir abaque)
- A = Activité de la source en Ci A= A0 x Cd
(Cd : coefficient de décroissance toujours < 1 est
donné par un tableau voir annexes). 33
Coefficient de décroissance Cd
AOUINI M.

jours Mois
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18
0 981 963 945 928 911 894 877 861 845 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
20 829 814 799 784 769 755 741 727 714 701 0 989 978 968 957 947 936 926 916 906 896 886
40 688 675 662 650 638 626 614 603 592 581 1 877 867 858 848 839 830 821 812 803 794 786 777
60 570 559 549 539 529 519 509 500 491 482 A 2 769 760 752 744 736 728 720 712 704 696 689 681
j 80
100
473
392
464
385
455
378
447
371
439
364
430
357
422
350
415
344
407
337
399
331
3
4
674
591
667
584
659
578
652
572
645
566
638
559
631
553
624
547
617
541
610
535
604
530
597
524
120 325 319 313 307 302 296 290 285 280 275 n 5 518 512 507 501 496 490 485 480 475 469 464 459
o 140 269 264 260 255 250 245 241 236 232 228 6 454 449 444 440 435 430 425 421 416 412 407 403
160 223 219 215 211 207 203 200 196 192 189
n 7 398 394 390 385 381 377 373 369 365 361 357 353
u 180
200
185
154
182
151
178
148
175
145
172
143
169
140
166
137
162
135
159
132
157
130
8
9
349
306
345
303
342
299
338
296
334
293
331
290
327
287
323
284
320
280
316
277
313
274
310
271
220 127 125 123 120 118 116 114 112 110 108 é 10 268 265 263 260 257 254 251 249 246 243 240 238
r 240
260
106
088
104
086
102
084
100
083
098
081
096
080
094
078
093
077
091
075
089
074
11 235 233 230 228 225 223 220 218 216 213 211 209

280 073 071 070 069 067 066 065 064 063 061
e 12
13
206
181
204
179
202
177
200
175
197
173
195
171
193
169
191
168
189
166
187
164
185
162
183
160
s 300 060 059 058 057 056 055 054 053 052 051 14 159 157 155 153 152 150 149 147 145 144 142 141
320
340
050
041
049
041
048
040
047
039
046
038
045
038
045
037
044
036
043
036
042
035
s 15 139

360 034 034 033 032 032 031 031 030 030 029

COBALT Co 60
IRIDUIM Ir192 PERIODE 5.27 ANS
PERIODE 74 Jours

34
5- Interprétation
AOUINI M.

Le contrôle radiographique ne s’arrête pas, bien évidement, à


l’obtention d’une image sur film ou éventuellement sur écran.
Une interprétation doit encore être faite et se traduit par un
jugement de valeur sur l’objet observé. Elle peut être très
simple et consiste à constater la présence ou l’absence d’un
composant ou d’un corps étranger.
Dans les industries mécaniques l’interprétation est encore plus
complexe mais s’appuie toujours sur des critères précis
laissant peu de place à l’initiative de l’inspecteur chargé de
l’observation.
Le travail consiste à comparer les radiogrammes avec des
images de référence établies pour le type de matériau examiné,
la gamme d’épaisseur concernée et le rayonnement utilisé.
35
5-Interprétation
AOUINI M.

36
5-Interprétation
AOUINI M.

Apparences radiographiques des défauts


37
5-Interprétation (contrôle des soudures)
AOUINI M.

38
5-Interprétation(contrôle des soudures)
AOUINI M.

39
5-Interprétation(contrôle des soudures)
AOUINI M.

40
5-Interprétation(contrôle des soudures)
AOUINI M.

41
5-Interprétation(contrôle des Produits moulés)
AOUINI M.

42
5-Interprétation(contrôle des Produits moulés)
AOUINI M.

43
AOUINI M.

III- Techniques de contrôle


1-Contrôle des soudures longitudinales
2-Contrôle des soudures circulaires
3-Cas particuliers

44
1-Contrôle des soudures longitudinales
AOUINI M.
Soudure bord à
bord
Soudure en Té

45
AOUINI M.
Soudure en X

Méthode: Décaler la source suivant


l’angle du chanfrein pour contrôle
du collage.

46
2-Contrôle des soudures circulaires
AOUINI M.

Plan sur plan double


Plan sur plan
double paroi

paroi
  89mm
 /C  10
Méthode:
On réalise 4 expositions à 90°

Plan sur plan double


paroi (projection
Projection
elliptique

elliptique)
  89mm
C ≥ 10
Méthode:
On réalise 2 expositions à 90°
La source décalée d’une distance B
47
2-Contrôle des soudures circulaires
AOUINI M.

Simple paroi : Double paroi :


simple image (c)
film intérieur (a)
double image (d)
film extérieur (b)
48
2-Contrôle des soudures circulaires
AOUINI M.

Simple paroi
 ≥ 89mm
L’extérieur
Source à

Méthode:
on réalise au moins 4
expositions à 90°
contact extérieur

Simple paroi
89mm   170mm
Source au

/C > 5
Méthode:
Intérieur accessible, IQI
position 1.
Intérieur inaccessible, IQI
position 2 avec lettre F.
49
2-Contrôle des soudures circulaires
(Source à l’intérieur)
AOUINI M.

50
2-Contrôle des soudures circulaires
AOUINI M.

Simple paroi
contact intérieur

89 mm    170 mm
/C  5
Source au

Méthode:
on réalise au moins 4
expositions à 90°

Simple paroi
 ≥ 170 mm
Source au

Méthode:
centre

Si un seul film, 3IQI


équidistants
Si plusieurs films, 1 IQI
par film.
51
3-Cas particuliers
AOUINI M.

Tubulure pénétrante

Tubulure posée

52
AOUINI M.

IV-Limites et performances
1- Performances
2- Avantages & inconvénients

53
1- Performances
AOUINI M.

Détection de défaut :
 très bonne performance sur défauts volumétriques
 très bonne performance sur défauts plans parallèles au
tir
Localisation et caractérisation de défaut :
 très bonne performance, limitée à la vue en plan
Dimensionnement de défaut :
 très bonne performance de dimensionnement en
longueur
 pas de dimensionnement en hauteur

54
2- Avantages et inconvénients
AOUINI M.

Applicabilité :
 technique convenant à tout matériau (métaux, plastiques, béton,...)
 peu affectée par l'état de surface (rugosité, propreté, peinture,...)
 accès requis aux deux côtés de la pièce examinée
 pas de liquide entre source et film
Mise en oeuvre :
 délai entre exposition et diagnostic
 mesures de protection contre les radiations ionisantes
 équipements assez lourds et volumineux
Coût :
 équipements, matériel accessoire et consommables onéreux
 travail fréquent hors horaires normaux
 Subsistance du film pour archivage (avec validation par IQI)
55
AOUINI M.

IV-Développement du
procédés

56
Annexes
AOUINI M.

-Abaque1 : Facteur D’exposition à RX pour l’acier


-Abaque2 : Facteur D’exposition à RX pour l’aluminium
-Abaque3 : Facteur D’exposition à R Ir 192 pour l’acier
-Abaque4 : Facteur D’exposition à R Co 60 pour l’acier
-Tableau x: -Coefficient de décroissance Cd
- Coefficient d’épaisseur équivalente
- Coefficient de rapidité relative des films pour RX
- Choix de la tension au tube
57
Facteur d’exposition RX (Acier)
AOUINI M.

58
Facteur d’exposition RX (Aluminium)
AOUINI M.

59
Facteur d’exposition 60
Co (Acier)
AOUINI M.

60
Facteur d’exposition IR192 (Acier)
AOUINI M.

61
Coefficient de décroissance Cd
AOUINI M.

COBALT Co 60
IRIDUIM Ir192 Mois PERIODE 5.27 ANS
jours PERIODE 74 Jours
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18
0 981 963 945 928 911 894 877 861 845
0 989 978 968 957 947 936 926 916 906 896 886
1 877 867 858 848 839 830 821 812 803 794 786 777

Années
20 829 814 799 784 769 755 741 727 714 701
jours

40 688 675 662 650 638 626 614 603 592 581 2 769 760 752 744 736 728 720 712 704 696 689 681
60 570 559 549 539 529 519 509 500 491 482 3 674 667 659 652 645 638 631 624 617 610 604 597
80 473 464 455 447 439 430 422 415 407 399 4 591 584 578 572 566 559 553 547 541 535 530 524
100 392 385 378 371 364 357 350 344 337 331
5 518 512 507 501 496 490 485 480 475 469 464 459
120 325 319 313 307 302 296 290 285 280 275
140 269 264 260 255 250 245 241 236 232 228 6 454 449 444 440 435 430 425 421 416 412 407 403
160 223 219 215 211 207 203 200 196 192 189 7 398 394 390 385 381 377 373 369 365 361 357 353
180 185 182 178 175 172 169 166 162 159 157 8 349 345 342 338 334 331 327 323 320 316 313 310
200 154 151 148 145 143 140 137 135 132 130 9 306 303 299 296 293 290 287 284 280 277 274 271
220 127 125 123 120 118 116 114 112 110 108 10 268 265 263 260 257 254 251 249 246 243 240 238
240 106 104 102 100 098 096 094 093 091 089
260 088 086 084 083 081 080 078 077 075 074
11 235 233 230 228 225 223 220 218 216 213 211 209
280 073 071 070 069 067 066 065 064 063 061 12 206 204 202 200 197 195 193 191 189 187 185 183
300 060 059 058 057 056 055 054 053 052 051 13 181 179 177 175 173 171 169 168 166 164 162 160
320 050 049 048 047 046 045 045 044 043 042 14 159 157 155 153 152 150 149 147 145 144 142 141
340 041 041 040 039 038 038 037 036 036 035 15 139
360 034 034 033 032 032 031 031 030 030 029

THULUIM Tm170 CESIUM Cs 137


jrs PERIODE 127 Jours PERIODE 30 ANS
Mois
0 5 10 15 20 25 30 35 40 45
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
0 973 947 921 897 872 849 826 804 782
jours

0 998 996 994 992 990 989 987 985 983 981 979
50 761 741 721 701 682 664 646 629 612 595
1 977 975 973 972 970 968 966 964 962 960 959 957
100 579 564 549 534 519 505 492 479 466 453
Années

2 955 953 951 949 948 946 944 942 940 938 937 935
150 441 429 418 406 395 385 374 364 355 345
3 933 931 929 928 926 924 922 921 919 917 915 913
200 336 327 318 309 301 293 285 277 270 263
4 911 910 908 906 905 903 901 900 898 896 894 893
250 256 249 242 235 229 223 217 211 205 200
5 891 889 887 886 884 882 881 879 877 876 874 872
300 194 189 184 179 174 170 165 161 156 152
6 871 869 867 866 864 862 861 859 857 856 854 852
350 148 144 140 136 133 129 126 122 119 116
7 851 849 847 846 844 843 841 839 838 836 834 833
400 113 110 107 104 101 098 096 093 091 088
8 831 830 828 826 825 823 822 820 819 817 815 814
450 086 083 081 079 077 075 073 071 069 067
9 812 811 809 808 806 804 803 801 800 798 797 795
500 065 064 062 060 059 057 055 054 052 051
10 794 792 791 789 788 786 785 783 782 780 779 777
550 050 048 047 046 045 043 042 041 040 039
11 776 774 773 771 770 768 767 765 764 762 761 759
600 038 037 036 035 034 033 032 031 030 030
12 758 756 755 753 752 751 749 748 746 745 743 742
650 029 028 027 027 026 025 024 024 023 023
13 741 739 738 736 735 733 732 731 729 728 726 725
700 022 021 021 020 020 019 019 018 018 017
14 724 722 721 719 718 717 715 714 713 711 710 708
750 017 016 016 015 015 015 014 014 013 013
15 707 706 704 703 702 700 699 698 696 695 694 692
800 013 012 012 012 011 011 011 010 010 010
62
Coefficient d’épaisseur équivalente en acier ordinaire
AOUINI M.

TENSIONS OU ENERGIE
équivalente en acier ordinaire

50 100 150 200 250 300 400 Ir Cs Co


Coefficient d’épaisseur

MATERIAUX KV KV KV KV KV KV KV 192 137 60


Acier ordinaire 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Acier inox 1.1 1.1 1.1 1.1 1.1 1.1 1.1 1.1 1.1 1.1

Aluminium 1100 0.08 0.08 0.12 0.18 0.18 0.35 0.35 0.35

Aluminium 2024 0.12 0.12 0.13 0.14 0.35 0.35 0.35

Cuivre 1.5 1.5 1.5 1.4 1.4 1.4 1.2 1.2 1.2

Laiton 1.4 1.3 1.3 1.3 1.3 1.1 1.1 1.1

Magnésium 0.05 0.05 0.05 0.07 0.09

PLomb 14 12.5 11 10 7.5 4 3.2 2.3

Zinc 1.4 1.3 1.3 1.3 1.3 1.1 1 1

Zirconium 2.4 2 1.9 1.7 1.6 1.5

Uranuim 18 16 14 12

Xe = X . Ce
Xe =Epaisseur équivalente d’un matériau en acier ordinaire
X =Epaisseur réelle du matériau à radiographier
Ce = Coefficient d’épaisseur équivalente en acier ordinaire

63
Coefficient de rapidité relative des films
pour RX
AOUINI M.

relative des films pour RX


Coefficient de rapidité

64
AOUINI M.

film Q (0.7m) Q (1m)


R-D2 1 à 2 1 à 2
M-D4 1.5 à 4 1 à 3
T-MX-D5 2.5 à 8 1 à 4
A-AX-D7 6 à 15 3 à 8
CX 10 à 25 5 à 13

Choix de la tension au tube : Facteur d’exposition Q préconisé (en mA.mn)

65

Vous aimerez peut-être aussi