Vous êtes sur la page 1sur 159

Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Dédicaces
C’est avec un grand respect et gratitude, je tiens à exprimer toute ma
reconnaissance et ma sympathie et dédier ce modeste travail à :
Mes chers parents
Qui ont été là à mes côtés à tous moments et pour leurs sacrifices durant tout
mon parcours.
Mon binôme Hessene
Je veux te remercier pour ta patience ton compréhension pendant toute la durée
du PFE. Je te souhaite tout le sucée dans le reste de ton parcours professionnel.
Toute ma famille et mes amies proches
Que Dieu vous garde et vous aide à réaliser vos meilleurs vœux.
Tous ceux qui m’ont aidé de près ou de loin à la réalisation de ce travail.

khaled

H. Elyass & K. Bahene 1 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Dédicaces
Je dédie ce modeste travail
A ma famille, elle qui m’a doté d’une éducation digne,
son amour a fait de moi ce que je suis aujourd’hui.

A tous mes amis qui m’ont toujours encouragé notamment mon binôme Khaled,
et à qui je souhaite plus de succès.

A tous ceux que j’aime.

Merci.

Hessene

H. Elyass & K. Bahene 2 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Remerciements
C ’est avec un grand plaisir que nous réservons quelques lignes pour

exprimer nos gratitudes et nos profondes reconnaissances à tous ceux qui nous ont
soutenus durant la réalisation de ce projet.

N os profondes gratitudes et nos vifs remerciements vont également à

notre encadrant Monsieur KAMOUN Jamel pour sa gentillesse, sa disponibilité


et pour son soutien continu tout au long de notre projet, et ses conseils.

N ous adressons également nos vifs remerciements aux membres du jury

qui vont juger ce travail.

H. Elyass & K. Bahene 3 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Table des matières


Introduction générale .................................................................................................................. 1
Chapitre 1 : Description architecturale du projet ....................................................................... 2
1.1 Présentation du projet ................................................................................................. 2
1.2 Conception structurale ................................................................................................ 6
1.2.1 Introduction : ........................................................................................................ 6
1.2.2 Choix du type de plancher .................................................................................... 6
1.2.3 L’implantation des poteaux .................................................................................. 7
1.2.4 Choix des poutres ................................................................................................. 7
1.2.5 Choix de type de fondations ................................................................................. 7
1.3 Difficultés rencontrées ............................................................................................... 8
Chapitre 2 : Caractéristiques des matériaux et hypothèses de calcul .............................................. 9
2.1 Caractéristique de béton ............................................................................................. 9
2.2 Caractéristiques de l ‘ acier ........................................................................................ 9
2.3 Caractéristique du sol ............................................................................................... 10
2.4 Hypothèses de calcul : .............................................................................................. 10
Chapitre 3 : Evaluation des charges ............................................................................................ 11
3.1 Introduction .............................................................................................................. 11
3.2 Evaluation des charges ............................................................................................. 11
3.2.1 Evaluation des charges permanentes : ................................................................ 11
3.2.2 La charge d’exploitation Q : ............................................................................... 15
Chapitre 4 : Etude d’une dalle pleine ....................................................................................... 16
4.1 Introduction .............................................................................................................. 16
4.2 Dimensionnement de la dalle ................................................................................... 17
4.3 Calcul des sollicitations ............................................................................................ 19
4.3.1 Moments fléchissant : ......................................................................................... 19
4.3.2 Efforts tranchants : ............................................................................................. 20
4.4 Calcule d’armatures longitudinales .......................................................................... 21
4.4.1 Aciers en travée .................................................................................................. 21
4.4.2 Aciers sur appuis : .............................................................................................. 22
4.5 Vérification vis-à-vis l’effort tranchant .................................................................... 23
4.6 Vérification de la flèche : ......................................................................................... 24
4.7 Plan de ferraillage dalle plein ................................................................................... 25

H. Elyass & K. Bahene 4 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Chapitre 5 : Etude d’une nervure ............................................................................................. 26


5.1 Introduction .............................................................................................................. 26
5.2 Pré-dimensionnement de la section de nervure ........................................................ 27
5.3 Calcul des sollicitations : .......................................................................................... 27
5.3.1 Evaluations des charges : ................................................................................... 27
5.3.2 Moments fléchissant : ......................................................................................... 28
5.3.2.1 Moments sur appuis .................................................................................... 28
5.3.2.2 Calcul des moments en travées ................................................................... 30
5.3.3 Calcul des efforts tranchants .............................................................................. 33
5.4 Ferraillage de la nervure ........................................................................................... 37
5.4.1 Calcule des armatures longitudinales ................................................................. 38
5.4.2 Calcul des armatures transversales ..................................................................... 43
5.4.3 Vérifications diverses ......................................................................................... 45
5.4.3.1 Vérification des appuis................................................................................ 45
5.4.4 Arrêt de barre...................................................................................................... 46
5.4.5 Vérification de la jonction table-nervure............................................................ 46
5.4.6 Calcul de la flèche .............................................................................................. 47
5.5 Plan de ferraillage de la nervure ................................................................................. 49
Chapitre 6 : Etude d’une poutre continue .................................................................................. 53
6.1 Introduction .............................................................................................................. 53
6.2 Evaluation de charge .................................................................................................. 53
6.2.1 Charges transmises sur la poutre ........................................................................ 54
6.2.2 Charges équivalentes : ........................................................................................ 55
6.2.3 Charge uniformément repaire ............................................................................. 57
6.2.4 Charges concentrées ........................................................................................... 57
6.3 Pré-dimensionnement de la section de la poutre ...................................................... 58
6.4 Calcule de sollicitation ............................................................................................. 62
6.4.1 Choix de la méthode de calcul ........................................................................... 62
6.4.2 Calcul des moments............................................................................................ 63
6.4.2.1 Moment sur appui ....................................................................................... 64
6.4.2.2 Moment en travée........................................................................................ 69
6.4.3 Calcul de l’effort tranchant................................................................................. 71
6.5 Calcul de ferraillage de la poutre ............................................................................. 76

H. Elyass & K. Bahene 5 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

6.5.1 Calcul des armatures longitudinales ................................................................... 76


6.5.1.1 Armatures longitudinale en travée .............................................................. 76
6.5.1.2 Armatures longitudinale sur appui .............................................................. 79
6.5.2 Calcul des armatures transversales ..................................................................... 82
6.5.2.1 Calcul de l’effort tranchant réduit ............................................................... 82
6.5.2.2 Calcul détaillé des armatures transversales de la travée N°1 ...................... 83
6.5.2.3 Vérifications diverses .................................................................................. 85
6.5.3 Arrêt de barre...................................................................................................... 88
6.5.4 Armatures en bateaux ......................................................................................... 90
6.5.5 Calcul de la flèche .............................................................................................. 90
6.6 Plan ferraillage de la poutre...................................................................................... 92
Chapitre 7 : Etude d’un poteau ................................................................................................. 96
7.1 Introduction .............................................................................................................. 96
7.2 Descente de charge sur poteau ................................................................................. 96
7.3 Pré dimensionnement de la section du poteau........................................................ 105
7.4 Vérification vis-à-vis au flambement ..................................................................... 106
7.5 Calcul des armatures .............................................................................................. 106
7.5.1 Calcul des armatures longitudinales ................................................................. 107
7.5.2 Calcul des armatures transversale .................................................................... 107
7.5.3 Vérification a L’ELS ........................................................................................ 108
7.6 Plan ferraillage du poteau ....................................................................................... 108
Chapitre 8 : Etude de fondation .............................................................................................. 109
8.1 Introduction : .......................................................................................................... 109
8.2 Détermination de la géométrie de la semelle ......................................................... 109
8.2.1 Condition d’homothétie .................................................................................... 109
8.2.2 Condition de portante ....................................................................................... 109
8.2.3 Condition de rigidité ......................................................................................... 109
8.3 Vérification de la portance ..................................................................................... 110
8.4 Vérification de non poinçonnement ....................................................................... 110
8.5 Détermination des armatures .................................................................................. 111
8.5.1 Armatures principales....................................................................................... 111
8.5.2 Aciers de répartitions........................................................................................ 111
8.5.3 L’espacement.................................................................................................... 111

H. Elyass & K. Bahene 6 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

8.5.4 L’encrage des armatures ................................................................................... 112


8.6 Plan ferraillage de la semelle.................................................................................. 112
8.7 Dimensionnement du gros béton ............................................................................ 113
Chapitre 9 : Etude d’un escalier ............................................................................................. 114
9.1 Présentation ............................................................................................................ 114
9.2 Données de l’étude ................................................................................................. 114
9.3 Pré dimensionnement ............................................................................................. 115
9.4 Evaluation des charges sur l’escalier...................................................................... 116
9.4.1 Charges permanentes sur un mètre de largueur ................................................ 116
9.4.2 Charge d’exploitation ....................................................................................... 117
9.4.3 Combinaison des charges ................................................................................. 117
9.5 Calcul des sollicitations .......................................................................................... 117
9.6 Calcul de ferraillage d’escalier ............................................................................... 120
9.7 Plan ferraillage escalier .......................................................................................... 123
Chapitre 10 : Etude d’un mur de soutènement ....................................................................... 124
10.1 Introduction ............................................................................................................ 124
10.2 Sollicitations sur le mur voile ................................................................................. 126
10.3 Déterminations des armatures ................................................................................ 127
10.4 Arrêt des barres ...................................................................................................... 129
10.5 Plan de ferraillage mur de soutènement ................................................................. 129
Chapitre 11 : Calcul des éléments de la structure en béton armé par logiciel « Arche-Ossature »
................................................................................................................................................ 130
11.1 Introduction ............................................................................................................ 130
11.2 Importer DXF ......................................................................................................... 131
11.3 Insertion des éléments ............................................................................................ 131
11.4 Création d’un nouveau matériau ............................................................................ 132
11.5 Chargement ............................................................................................................ 132
11.6 Création des étages ................................................................................................. 133
11.7 Calcul...................................................................................................................... 134
11.8 Ferraillage (D’arche ossature vers arche poutre, arche poteau …) : ...................... 135
11.9 Les hypothèses ....................................................................................................... 137
11.10 Les Diagrammes .................................................................................................. 140
Conclusion générale ............................................................................................................... 143
Références bibliographiques : ................................................................................................ 144
H. Elyass & K. Bahene 7 2021-2022
Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Logiciels utilisés ..................................................................................................................... 145


ANNEXE 1............................................................................................................................. 146

H. Elyass & K. Bahene 8 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

LISTE DES TABLEAUX


Tableau 1. 1:Les différentes pièces de l’immeuble .................................................................. 2

Tableau 3. 1:Charge permanente de corps creux (16+5). ....................................................... 12


Tableau 3. 2:Charge permanente de corps creux (19+6). ....................................................... 12
Tableau 3. 3:Charge permanente de corps creux (19+6.5+6). ................................................ 13
Tableau 3. 4:Charge permanente de dalle plaine .................................................................... 13
Tableau 3. 5:Charge permanente de corps creux (16+5). ....................................................... 14
Tableau 3. 6:Charge permanente de corps creux (19+6). ....................................................... 14
Tableau 3. 7:Charge permanente de corps creux (19+6.5+6). ................................................ 14
Tableau 3. 8:Charge des cloisons. .......................................................................................... 15
Tableau 3. 9:Les charges d’exploitation ................................................................................. 15

Tableau 4. 1:Tableau d’interpolation ...................................................................................... 18


Tableau 4. 2:Evaluation des charges permanentes pour notre plancher en dalle pleine. ........ 19

Tableau 5. 1:Les conductions de la méthode de calcul........................................................... 28


Tableau 5. 2 : Les moments sur appuis (en kN.m) à ELU ...................................................... 29
Tableau 5. 3:Les moments sur appuis (en kN.m) à ELS ........................................................ 30
Tableau 5. 4:Les moments en travées paire (Mt2 et Mt4) (en kN.m) à ELU CAS2 DCDC .. 30
Tableau 5. 5:Les moments en travées impaire (Mt1 et Mt3) (en kN.m) à ELU CAS3 CDCD
.................................................................................................................................................. 31
Tableau 5. 6:Les moments en travées paire (Mt2 et Mt4) (en kN.m) à ELS CAS2 DCDC ... 31
Tableau 5. 7:Les moments en travées impaire (Mt1 et Mt3) (en kN.m) à ELS CAS3 CDCD32
Tableau 5. 8:Les efforts tranchants sur les appuis CAS1 ....................................................... 34
Tableau 5. 9:Les efforts tranchants sur les appuis CAS2 ....................................................... 35
Tableau 5. 10:Les efforts tranchants sur les appuis CAS3 ..................................................... 35
Tableau 5. 11:Les efforts tranchants sur les appuis CAS4 ..................................................... 36
Tableau 5. 12:Les efforts tranchants sur les appuis CAS5 ..................................................... 36
Tableau 5. 13:Ferraillage des travées (Nervure) ..................................................................... 41
Tableau 5. 14:Ferraillage des appuis (Nervure) ...................................................................... 42
Tableau 5. 15:Récapitulatif des armatures transversales de la nervure .................................. 45
Tableau 5. 16:Vérification de la flèche ................................................................................... 47
Tableau 5. 17:Calcul de la flèche par la méthode de l’inertie fissurée ................................... 48

Tableau 6. 1:Les charges triangulaires.................................................................................... 54


Tableau 6. 2:La charge équivalente ........................................................................................ 55
Tableau 6. 3:La charge équivalente sur les panneaux............................................................. 56
Tableau 6. 4:Pré-redimensionnement de poutre ..................................................................... 59
Tableau 6. 5:Poids propre de poutre ....................................................................................... 60
Tableau 6. 6:Le chargement total équivalent .......................................................................... 60
Tableau 6. 7:Le chargement total équivalent .......................................................................... 65
Tableau 6. 8:Les moments sur appuis (en kN.m) à ELU ........................................................ 68
H. Elyass & K. Bahene 9 2021-2022
Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Tableau 6. 9:Les moments sur appuis (en kN.m) à ELS ........................................................ 68


Tableau 6. 10:Moment en travée a l’ELU .............................................................................. 70
Tableau 6. 11:Moment en travée a l’ELS ............................................................................... 70
Tableau 6. 12:L’effort tranchant a l’ELU ............................................................................... 75
Tableau 6. 13:L’effort tranchant à l’ELU au voisinage des forces concentrées ..................... 75
Tableau 6. 14:Ferraillage des travées...................................................................................... 78
Tableau 6. 15:Ferraillage des appuis ...................................................................................... 81
Tableau 6. 16:L’effort tranchant réduit ................................................................................... 82
Tableau 6. 17:Récapitulatif des armatures transversales de la poutre .................................... 85
Tableau 6. 18:Vérification de la bielle du béton ..................................................................... 87
Tableau 6. 19:Section des armatures en bateaux .................................................................... 90
Tableau 6. 20:Vérification de la flèche ................................................................................... 91

Tableau 7. 1:Charges permanentes du 6éme étage ................................................................. 97


Tableau 7. 2:Charges d'exploitations du 6éme étage .............................................................. 97
Tableau 7. 3:Charges permanentes du 5éme étage ................................................................. 98
Tableau 7. 4:Charges d'exploitations du 5éme étage .............................................................. 98
Tableau 7. 5:Charges permanentes du 4éme étage ................................................................. 99
Tableau 7. 6:Charges d'exploitations du 4éme étage .............................................................. 99
Tableau 7. 7:Charges permanentes du 3éme étage ............................................................... 100
Tableau 7. 8:Charges d'exploitations du 3éme étage ............................................................ 100
Tableau 7. 9:Charges permanentes du 2éme étage ............................................................... 101
Tableau 7. 10:Charges d'exploitations du 2éme étage .......................................................... 101
Tableau 7. 11:Charges permanentes du 1ere étage ............................................................... 102
Tableau 7. 12:Charges d'exploitations du 1ere étage ............................................................ 102
Tableau 7. 13:Charges permanentes du RDC ....................................................................... 103
Tableau 7. 14:Charges d'exploitations du RDC .................................................................... 103
Tableau 7. 15:Charges permanentes du sous-sol .................................................................. 104
Tableau 7. 16:Charges d'exploitations du sous-sol ............................................................... 104

Tableau 9. 1:Charge permanente sur volée ........................................................................... 116


Tableau 9. 2:Charge permanent sur paillasse ....................................................................... 117
Tableau 9. 3:Charges appliquées à l’ELU et l’ELS (KN/m) ................................................ 117
Tableau 9. 4:Calcul des sollicitations à l’ELS ...................................................................... 119

Tableau 10. 1:Coefficient de Calcul ..................................................................................... 126


Tableau 10. 2:Les moments en travée et sur appuis ............................................................. 126
Tableau 10. 3:Tableau récapitulatif du ferraillage du mur de soutènement ......................... 128

H. Elyass & K. Bahene 10 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

LISTE DES FIGURES


Figure 1. 1:Implantation du projet............................................................................................. 3
Figure 1. 2:Façade principal ...................................................................................................... 4
Figure 1. 3:Façade postérieure .................................................................................................. 5
Figure 1. 4:Position des poteaux naissants ................................................................................ 8

Figure 3. 1:Coupe transversale d’un plancher intermédiaire en corps creux .......................... 11


Figure 3. 2: Coupe transversale d’un plancher terrasse en corps creux. ................................. 13

Figure 4. 1:Position du Panneau de dalle ................................................................................ 16


Figure 4. 2:Valeurs de (10)^(-2)×∆θ/h_min ............................................................................ 18
Figure 4. 3:Moment sur appuis et en travées .......................................................................... 20
Figure 4. 4:Plan de ferraillage dalle plein ............................................................................... 25

Figure 5. 1:Emplacement de la nervure étudiée. ..................................................................... 26


Figure 5. 2:Schéma du calcul de nervure ................................................................................ 26
Figure 5. 3:Section de la nervure ............................................................................................ 27
Figure 5. 4:Diagramme de moment à l’ELU........................................................................... 32
Figure 5. 5:Diagramme de moment à l’ELS ........................................................................... 32
Figure 5. 6:Diagramme des efforts tranchants à ELU ............................................................. 37
Figure 5. 7:Plan de ferraillage de la nervure travée1 (calcul manuel) .................................... 49
Figure 5. 8: Plan de ferraillage de la nervure travée2 (calcul manuel) ................................... 50
Figure 5. 9:Plan de ferraillage de la nervure travée3 (calcul manuel) .................................... 51
Figure 5. 10: Plan de ferraillage de la nervure travée4 (calcul manuel) ................................. 52

Figure 6. 1:Position de la poutre ............................................................................................. 53


Figure 6. 2:Transmission des charges sur la poutre ................................................................ 54
Figure 6. 3:Schéma de charge triangulaire sur la poutre ......................................................... 55
Figure 6. 4:Schéma de chargement produisant le moment fléchissant équivalent .................. 56
Figure 6. 5:Schéma de chargement produisant l’effort tranchant équivalent ......................... 56
Figure 6. 6:Schéma de chargement produisant le moment fléchissant équivalent .................. 58
Figure 6. 7:Schéma des chargements totale produisant le moment fléchissant équivalent ..... 61
Figure 6. 8:Schéma des chargements totale produisant le moment l’effort tranchant équivalent
.................................................................................................................................................. 61
Figure 6. 9:Schéma de chargement cas1 (CCCC) ................................................................... 63
Figure 6. 10:Schéma de chargement cas2 (CDCD) ................................................................ 63
Figure 6. 11:Schéma de chargement cas1 (DCDC) ................................................................ 64
Figure 6. 12:Courbe enveloppe des moments fléchissant à ELU ........................................... 70
Figure 6. 13:Courbe enveloppe des moments fléchissant à ELU (arche poutre) .................... 70
Figure 6. 14:Schéma de chargement cas1 V(W 1max) ........................................................... 71
Figure 6. 15:Schéma de chargement cas2 V_(W 2max) et V_(e 2max) ................................ 72
Figure 6. 16:Schéma de chargement cas3 V_(W 3max) et V_(e 3max) ................................ 72
Figure 6. 17:Schéma de chargement cas 4 V_(W 4max) et V_(e 4max) ............................... 73
H. Elyass & K. Bahene 11 2021-2022
Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Figure 6. 18:Schéma de chargement cas 5 V_(W 5max) et V_(e 5max) ............................... 73


Figure 6. 19:Diagramme des efforts tranchants à ELU ........................................................... 75
Figure 6. 20:Diagramme des efforts tranchants à ELU (arche poutre) ................................... 75
Figure 6. 21:Plan de ferraillage de la poutre travée 1 (calcul manuel) ................................... 92
Figure 6. 22:Plan de ferraillage de la poutre travée 2 (calcul manuel) ................................... 93
Figure 6. 23:Plan de ferraillage de la poutre travée 3 (calcul manuel) ................................... 94
Figure 6. 24:Plan de ferraillage de la poutre travée 4 (calcul manuel) ................................... 95

Figure 7. 1:Position du poteau................................................................................................. 96


Figure 7. 2:Plan Ferraillage du poteau .................................................................................. 108

Figure 8. 1:Plan ferraillage de la semelle .............................................................................. 112

Figure 9. 1:Position d’escalier étudié .................................................................................... 114


Figure 9. 2:Schéma statique d’escalier .................................................................................. 117
Figure 9. 3: Digramme d 'effort tranchant ............................................................................. 119
Figure 9. 4: Digramme de moment fléchissant ..................................................................... 119
Figure 9. 5:Shcéma de Ferraillage escalier principal relie RDC et 1ere étage ...................... 123

Figure 10. 1:Diagramme de chargement du mur de soutènement......................................... 124


Figure 10. 2:Plan de ferraillage mur de soutènement............................................................ 129

Figure 11. 1:Importer DXF ................................................................................................... 131


Figure 11. 2:Insertion des éléments (poteau ; poutre ; dalle ; voile …) ................................ 131
Figure 11. 3:Création D’un nouveau matériau ...................................................................... 132
Figure 11. 4:Chargement de la dalle ..................................................................................... 132
Figure 11. 5:Création des étages ........................................................................................... 133
Figure 11. 6:Création des étages ........................................................................................... 133
Figure 11. 7:Etage crée.......................................................................................................... 134
Figure 11. 8:Lancer le calcul ................................................................................................. 134
Figure 11. 9:Calcul terminé avec succès ............................................................................... 135
Figure 11. 10:Sélection de l’élément (poutre) ....................................................................... 135
Figure 11. 11:Exporter vers arche poutre .............................................................................. 136
Figure 11. 12:On ouvre arche poutre .................................................................................... 136
Figure 11. 13:Importer vers arche poutre .............................................................................. 137
Figure 11. 14:Réglage de l’hypothèse béton armée .............................................................. 137
Figure 11. 15:Réglage de l’hypothèse béton armée .............................................................. 138
Figure 11. 16:Réglage de l’hypothèse d'acier ....................................................................... 138
Figure 11. 17:Fixer les dimensions (b ; h) ............................................................................ 139
Figure 11. 18:Plan Ferraillage Final de la poutre .................................................................. 139
Figure 11. 19:Diagrammes des moments fléchissant et des efforts tranchants ..................... 140
Figure 11. 20:Réglage des Coefficients des moments en travée et sur appuis...................... 140
Figure 11. 21:Exporter en PDF ............................................................................................. 141

H. Elyass & K. Bahene 12 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Figure 11. 22:Exporter en PDF ............................................................................................. 141


Figure 11. 23:Modélisation en 3D......................................................................................... 142
Figure 11. 24:Modélisation en 3D......................................................................................... 142

H. Elyass & K. Bahene 13 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Introduction générale

Notre Projet de Fin d’Etudes (PFE) représente la dernière phase de notre cycle de formation au
sein de I’SSAT-G (l’Institut Supérieur des sciences appliquées et technologie de Gabès). Il
consiste à appliquer l’ensemble des connaissances acquises tout le long de nos années
universitaires de spécialité sur un projet réel du domaine de Génie Civil.

Le présent projet de fin d’études, associant notre formation théorique à l’aspect pratique de
notre spécialité, consiste à faire de la conception et le dimensionnement de la superstructure et
de l’infrastructure en béton armé d’un immeuble qui se compose d’un sous-sol, rez-de-chaussée
et 6 étages, se situant à El Mourouj 6 (Tunis).

L’étude de ce projet commence par le recueil des données architecturales et géotechniques.


L’information offerte par ces données constituera, en première étape, la base d’une conception
structurale de l’immeuble. Une modélisation et un dimensionnement de quelques éléments de
la structure seront ensuite réalisés manuellement et à l’aide des logiciels Arche. Ce travail
comporte les étapes suivantes :

 La lecture approfondie des plans architecturaux


 La réalisation d’une conception structurale répondant au mieux aux contraintes
architecturales
 L’identification des caractéristiques des matériaux et les hypothèses adoptées pour le
calcul
 L’évaluation des charges
 L’étude de différents éléments de la superstructure :
o Nervure
o Poutre
o Dalle pleine
o Poteau
o Mur voile
o Escalier
 Etude de la fondation
 La réalisation des plans de coffrage.

H. Elyass & K. Bahene 1 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Chapitre 1 : Description architecturale du projet

1.1 Présentation du projet


Notre étude est basée sur un projet de construction d’un immeuble R+6+S-Soul en béton armé
en cours de réalisation à El Mourouj 6 à usage d'habitation et commerce.
Il est composé de :
 Sous-sol
 Un rez-de-chaussée
 6 étages avec un escalier et une cage d’ascenseur.
Dimensions en élévation :
 Hauteur totale de bâtiment ………………………………...…H = 23m.
 Hauteur S-soul………………………………………………...h=3.25m.
 Hauteur de RDC…………………………………………...….h =3.2m.
 Hauteur d’étage courant ………………………………….......he = 2,8m.
Dimensions en plans :
 Longueur totale …………………………………………...….L =38m.
 Largeur totale………………………………………………....l =30m.

Tableau 1. 1:Les différentes pièces de l’immeuble

Niveau Surface (m2) Hauteur sous-plafond Composition


Parking pour 26
Sous-sol 861 3.25
voitures
RDC Loge guardian plus 8
630.35 3.2
Boutiques
Trois S+2 + S+1 +
1ére étage 491.03 2.8
S+3
Trois S+2 + S+1 +
2éme étage 491.03 2.8
S+3
Trois S+2 + S+1 +
3éme étage 491.03 2.8
S+3
Trois S+2 + S+1 +
4éme étage 491.03 2.8
S+3
Deux S+1 + deux S+2
5éme étage 432.1 2.8
+ S+3
Deux S+2 + S+1 +
6éme étage 380 2.8
S+3

H. Elyass & K. Bahene 2 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Implantation du projet :

Figure 1. 1:Implantation du projet

H. Elyass & K. Bahene 3 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Figure 1. 2:Façade principal

H. Elyass & K. Bahene 4 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Figure 1. 3:Façade postérieure

H. Elyass & K. Bahene 5 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

1.2 Conception structurale


1.2.1 Introduction :
La conception consiste à proposer une solution structurale adéquate afin de concrétiser les
contraintes architecturales ; elle détermine la nature et la disposition des éléments porteurs
verticaux et horizontaux et des fondations.
La conception met en épreuve le savoir-faire de l’ingénieur dans la mesure où elle varie d’un
édifice à l’autre et ne présente pas des règles absolues à suivre. L’expérience de l’ingénieur et
sa réflexion y sont déterminantes.
Une bonne conception doit tenir compte, en outre des choix faits par l’architecte, de l’économie,
de la faisabilité et de la fonctionnalité du projet considéré. Pour cela, l’élaboration de plusieurs
variantes avec les études préliminaires correspondantes est indispensable afin d’en adopter, lors
d’une étude comparative, la plus adéquate. Pour les grands projets l’enjeu économique est
énorme. Un choix réfléchi de la conception pourrait alors présenter des gains importants.
Les éléments porteurs à axes horizontaux sont les poutres et les nervures. Ceux à axes verticaux
étant les poteaux et les murs porteurs.
On a essayé de prendre en considération les conditions de conception suivantes :
 Éviter d’avoir des poutres traversant les pièces avec des retombées apparentes ce qui
serait esthétiquement inadmissible. Pour cela, on a essayé dans la mesure du possible
de choisir la disposition des poutres de telle façon que les éventuelles retombées soient
cachées dans les cloisons.
 Éviter d’adopter un sens unique pour toutes les nervures (à déconseiller en prévention
d’éventuelles actions sismiques).
 Minimiser les portées des poutres et des nervures.
 Minimiser le nombre des poutres et des poteaux.
 Se conformer aux choix de l’architecte et n’y porter pas de modifications.
Les dalles pleines sont utilisées pour réaliser des planchers ayant des formes compliquées, des
planchers qui supportent des charges relativement importantes ou concentrées. Pour des raisons
de coffrage, de légèreté, de confort thermique et acoustique, d’économie et de simplicité
d’exécution, nous avons opté des planchers à corps creux (16+5), (19+6) (19+6.5+6) et pour le
plancher S-Sol (parking) on utilise dalle pleine.
Les cages d’ascenseurs ont été dimensionnées pour résister à l’action du vent. L’étude du
contreventement a pris en compte deux directions du vent. Le dimensionnement des refends a
été alors réalisé pour les cas les plus défavorables.
1.2.2 Choix du type de plancher
Utilisation des planchers à corps creux :
 Pour les formes régulières
 Solution économique
 Plus léger que la dalle pleine.
Utilisation des dalles pleines :
 Formes irrégulières
 Portées importantes
 Des charges d’exploitation très importantes.

H. Elyass & K. Bahene 6 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

1.2.3 L’implantation des poteaux


L’emplacement des poteaux est une tâche plus problématique, en effet les poteaux doivent être
implantés de telle sorte qu’ils ne nuisent pas l’architecture.
D’où il est déconseillé de placer un poteau au milieu d’un passage ou d’une fenêtre ou à
l’intérieure d’une pièce. Les poteaux sont inscrits au mieux dans les doubles cloisons ou à
niveau des croisements entre cloisons.
Il ne faut pas oublier que les grandes portées des poutres sont aussi déconseillées ; pour cela, la
répartition des poteaux doit être selon des intervalles modères.

1.2.4 Choix des poutres


Une fois qu’on fixe l’emplacement des poteaux, la disposition des poutres est à peu près claire
alors il ne reste plus qu’à choisir le sens des nervures en fonction des celles des poutres.
Il faut tenir compte de la continuité des nervures pour faciliter le calcul.
La hauteur h doit vérifier la condition suivante :
𝒍 𝒍
≤𝒉≤
𝟏𝟔 𝟏𝟎
Pour les poutres hyperstatiques, il faut que la hauteur h vérifie la condition suivante :
𝒍 𝒍
≤𝒉≤
𝟐𝟎 𝟏𝟔

1.2.5 Choix de type de fondations


En se basant sur les données géotechniques fournies par le bureau d’études, nous avons opté
une fondation superficielle.
Les voiles
Les voiles jouent un rôle important dans le contreventement des bâtiments, car ses éléments
sont caractérisés par une rigidité importante dans le sens longitudinal et aussi ils jouent un rôle
comme étant un élément porteur.

H. Elyass & K. Bahene 7 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

1.3 Difficultés rencontrées


 Sous-sol
Le sous-sol est un parking, on doit donc respecter le plan d’architecture lors de
l’emplacement des poteaux et de conserver le nombre de places des voitures (parking 26
places). On a évité de placer des poteaux qui nuisent au déplacement ou à l’emplacement
des voitures. Cette obligation mène à l’emploi des poutres de grandes portées et des
poteaux naissants.

Figure 1. 4:Position des poteaux naissants

H. Elyass & K. Bahene 8 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Chapitre 2 : Caractéristiques des matériaux et hypothèses de calcul

L’établissement d’un projet de construction en béton armé repose sur trois éléments
indispensables à savoir :
Le béton : caractérisé par sa valeur de résistance à la compression à l’âge de 28 jours
Les aciers : dont les caractéristiques sont conformes aux textes réglementaires
Le dimensionnement des éléments de la structure est établi selon les règles techniques
de conception et calcul des ouvrages en béton armé suivant la méthode des états
limites (B.A.E.L).

2.1 Caractéristique de béton


 La résistance à la compression à 28 jours : f𝑐28 = 25𝑀𝑃𝑎
 Le coefficient partiel de sécurité du béton : 𝛾𝑏 = 1.5
 La résistance caractéristique à la traction du béton à 28 jours égale à :
f𝑡28 = 0.6 + 0.06𝑓𝑐28 = 2.1𝑀𝑃𝑎
 Le module de déformation longitudinale instantanée du béton à 28 jours pour les charges
dont la durée d’application est inférieure à 24 heures :
3
E𝑖 = 11000 √𝑓𝑐28 = 32164.2𝑀𝑃𝑎

 Le module de déformation différée du béton à 28 jours pour les charges de longue


durée :
3
E𝑖 = 3700 √𝑓𝑐28 = 10367.5𝑀𝑃𝑎

2.2 Caractéristiques de l ‘ acier


Les armatures longitudinales utilisées sont des aciers à haute adhérence de nuance FeE400, dont
Les caractéristiques sont les suivantes :
 La limite d’élasticité garantie :
𝑓
f𝑏𝑢 = 0.85 𝛾𝑐28 = 14.17
𝑏
f𝑒 = 400𝑀𝑃𝑎
 Le module d’élasticité : E𝑠 = 2.105
 Le coefficient partiel de sécurité des aciers : γ𝑠 = 1.15
 Le coefficient de fissuration : 𝑛 = 1.6
 Le coefficient de scellement : Ѱ𝑠 = 1.5
Les armatures transversales utilisées sont des aciers ronds lisses de nuances FeE235 ayant les
caractéristiques suivantes :
 La limite d’élasticité garantie :f𝑒 = 235𝑀𝑃𝑎
 Le coefficient de fissuration : : 𝑛 = 1
 Le coefficient de scellement : Ѱ𝑠 = 1
 Le coefficient partiel de sécurité des aciers : : γ𝑠 = 1.15

H. Elyass & K. Bahene 9 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

2.3 Caractéristique du sol


Le bureau d’étude Géomed a réalisé des sondages carottés et pressiométriques ainsi que des
essais sur les échantillons de sol prélevés. Les résultats sont donnés par le rapport géotechnique
(voir résultats en annexe).

2.4 Hypothèses de calcul :


 Dimensionnement et ferraillage des éléments de la superstructure :
La fissuration sera considérée peu préjudiciable(FPP)
L’enrobage (c) des éléments de la superstructure sera égal à 2.5cm.
 Dimensionnement et ferraillage des éléments de l’infrastructure :
La fissuration sera considérée préjudiciable(FP).
L’enrobage (c) des éléments de l’infrastructure sera égal à 5cm.
 Dimensionnement à l’état limite ultime (ELU)
Les hypothèses à considérer pour la vérification des contraintes à l’ELU sont :
o Les coefficients de pondération des charges permanentes et des charges d’exploitation
sont respectivement égaux à 1.35 et 1.5.
o La contrainte admissible en compression du béton est égale :
𝑓𝑐28 25
f𝑏𝑢 = 0.85 = 0.85 = 14.16𝑀𝑃𝑎
𝛾𝑏 1.5
o La contrainte admissible de traction dans les aciers longitudinaux est égale :
𝑓𝑒 400
f𝑠𝑢 = = = 347.82𝑀𝑃𝑎
1.15 1.15

 Vérification à l’état limite de service (ELS) :


Les hypothèses à considérer pour la vérification des contraintes à l’ELS sont :
 Les coefficients de pondération des charges permanentes et des charges d’exploitation
sont égaux à 1.
 La contrainte limite de compression du béton (à l’ELS) :
𝜎𝑏𝑐 = 0.6𝑓𝑐28 = 0.6 × 25 = 15𝑀𝑃𝑎
̅̅̅̅
 La contrainte de traction des armatures est égale :
3 1
𝐹𝑃 ∶ ̅̅̅̅
𝜎𝑆𝑇 = 𝑚𝑖𝑛 { 𝑓𝑒 ; 𝑚𝑎𝑥 [ 𝑓𝑒 ; 110√𝑛𝑓𝑡28 ]} = 200 𝑀𝑃𝑎
2 2
3 1
𝐹𝑇𝑃 ∶ ̅̅̅̅
𝜎𝑆𝑇 = 0.8. 𝑚𝑖𝑛 { 𝑓𝑒 ; 𝑚𝑎𝑥 [ 𝑓𝑒 ; 110√𝑛𝑓𝑡28 ]} = 160 𝑀𝑃𝑎
2 2

H. Elyass & K. Bahene 10 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Chapitre 3 : Evaluation des charges


3.1 Introduction
En Tunisie, les planchers les plus courants sont en corps creux vu l’abondance des
produits rouges, leurs bonnes caractéristiques d’isolation thermique et phonique
ainsi que la facilité d’exécution.
Le choix du type du plancher dépend de plusieurs paramètres parmi lesquels on cite :
La longueur moyenne des travées,
La répartition architecturale des espaces,
Les moyens de travail et de mise en œuvre sur chantier,
Le type d’isolation demandé ou exigé,
Le facteur économique du projet…
Le projet ci-présent comprend essentiellement des planchers traditionnels de diverses
épaisseurs selon le cas, (cela dépend de la portée des nervures).

Plancher traditionnel en corps creux


En effet, ce type de plancher est le plus utilisé dans la majorité des chantiers en raison
de sa disponibilité dans le marché, sa facilité de mise en œuvre, son coût
économique et l’isolation que ce soit phonique ou thermique qu’il présente.
Ce plancher représente une composition de :
 Corps creux : utilisés comme coffrage perdu permettant l'augmentation des qualités
d'isolation du plancher.
 Nervures coulées sur place : reposants sur des poutres, elles constituent les éléments
porteurs du plancher et leur espacement est fonction des dimensions du corps creux.
 Une chape de béton coulée sur place : permettant la transmission ainsi que la
répartition des charges aux nervures.
3.2 Evaluation des charges
3.2.1 Evaluation des charges permanentes :
Les planchers traditionnels se diffèrent par le type du corps creux (de
hauteur16,19,19P6) et la nature du plancher (terrasse ou intermédiaire) et par suite
les charges permanentes qui leurs sont appliquées se diffèrent comme indiqué ci-
dessous :

 Plancher intermédiaire

Figure 3. 1:Coupe transversale d’un plancher intermédiaire en corps creux

H. Elyass & K. Bahene 11 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Plancher à corps creux (16+5) intermédiaire :


Tableau 3. 1:Charge permanente de corps creux (16+5).
Masse volumique
Désignation Epaisseur (cm) Poids (KN/m2)
(KN/m3)
Carrelage 2.5 24 0.6
Mortier de pose 2 20 0.4
Lit de sable 5 17 0.85
Enduit sous plafond 1.5 20 0.3
Cloisons légères --- 1
Hourdis (16+5) --- 2.85
Charge permanant total 𝑮[𝑲𝑵/𝒎𝟐 ] = 6,0

 Plancher à corps creux (19+6) intermédiaire

Tableau 3. 2:Charge permanente de corps creux (19+6).


Masse volumique
Désignation Epaisseur (cm) Poids (KN/m2)
(KN/m3)
Carrelage 2.5 24 0.6
Mortier de pose 2 20 0.4
Lit de sable 5 17 0.85
Enduit sous plafond 1.5 20 0.3
Cloisons légères --- 1
Hourdis (19+6) --- 3.05

Charge permanant total 𝑮[𝑲𝑵/𝒎𝟐 ] = 6.2

H. Elyass & K. Bahene 12 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Plancher à corps creux (19+6.5+6) intermédiaire

Tableau 3. 3:Charge permanente de corps creux (19+6.5+6).


Masse volumique
Désignation Epaisseur (cm) Poids (KN/m2)
(KN/m3)
Carrelage 2.5 24 0.6
Mortier de pose 2 20 0.4
Lit de sable 5 17 0.85
Enduit sous plafond 1.5 20 0.3
Cloisons légères --- 1
Hourdis (19+6.5+6) --- 4.2
Charge permanant total 𝑮[𝑲𝑵/𝒎𝟐 ] = 7.35

 Plancher intermédiaire en dalle plaine :


.
Tableau 3. 4:Charge permanente de dalle plaine
Masse volumique
Désignation Epaisseur (cm) Poids (KN/m2)
(KN/m3)
Carrelage 2.5 24 0.6
Mortier de pose 2 20 0.4
Lit de sable 5 17 0.85
Enduit sous plafond 1.5 20 0.3
Dalle BA E 25 25×e
Cloison léger --- 1
Charge permanant total 𝑮[𝑲𝑵/𝒎𝟐 ] = 3.15+25×e

 Plancher terrasse

Figure 3. 2: Coupe transversale d’un plancher terrasse en corps creux.


H. Elyass & K. Bahene 13 2021-2022
Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Plancher à corps creux (16+5) terrasse :

Tableau 3. 5:Charge permanente de corps creux (16+5).


Masse volumique
Désignation Epaisseur (cm) Poids (KN/m2)
(KN/m3)
Forme de pente 10 22 2.2
Couche de ravoirâge 2 20 0.4
Enduit sous plafond 1.5 20 0.3
Etanchéité auto-protégée --- 0.2
Hourdis (16+5) --- 2.85
Charge permanant total 𝑮[𝑲𝑵/𝒎𝟐 ] = 5.95

 Plancher à corps creux (19+6) terrasse


Tableau 3. 6:Charge permanente de corps creux (19+6).
Masse volumique
Désignation Epaisseur (cm) Poids (KN/m2)
(KN/m3)
Forme de pente 10 22 2.2
Couche de ravoirâge 2 20 0.4
Enduit sous plafond 1.5 20 0.3
Etanchéité auto-protégée --- 0.2
Hourdis (19+6) --- 3.05
Charge permanant total 𝑮[𝑲𝑵/𝒎𝟐 ] = 6.15

 Plancher à corps creux (19+6.5+6) terrasse


Tableau 3. 7:Charge permanente de corps creux (19+6.5+6).
Masse volumique
Désignation Epaisseur (cm) Poids (KN/m2)
(KN/m3)
Forme de pente 10 22 2.2
Couche de ravoirâge 2 20 0.4
Enduit sous plafond 1.5 20 0.3
Etanchéité auto-protégée --- 0.2
Hourdis (19+6.5+6) --- 4.2
Charge permanant total 𝑮[𝑲𝑵/𝒎𝟐 ] = 7.3

H. Elyass & K. Bahene 14 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Autres charges
 Cloisons :
Dans notre projet, on a des cloisons légères de 10 cm d’épaisseur dont on a évalué les
charges permanentes avec celles des planchers. Nous avons également des murs de 20
cm et 25 cm d’épaisseur et des murs en double cloison de 35 cm d’épaisseur, leurs
charges permanentes agissantes sur les poutres sont évaluées dans le tableau ci-dessous :
Tableau 3. 8:Charge des cloisons.
Cloisons Poids [kN/m²]
Double cloison
3,20
(épaisseur 35cm)
Cloison (épaisseur 25cm) 2,60

Cloison (épaisseur 20cm) 2,20

 Charge de l’acrotère :
Charge de l’acrotère = Epaisseur x hauteurs x Masse volumique du B.A
= 0.1 × 1 × 25 = 2.5 𝐾𝑁/𝑚𝑙

3.2.2 La charge d’exploitation Q :


Pour les charges d’exploitation dans notre projet, on prendra les valeurs données
dans la norme française NF P 06-001 :

Tableau 3. 9:Les charges d’exploitation


Désignation Q [KN/m²]

Escalier 3.5

Parc de stationnement (Parking) 2,50

Habitation 1,50

Balcon 3,50

Commercial 5,00

Terrasse accessible 1,50

Terrasse non accessible 1,00

H. Elyass & K. Bahene 15 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Chapitre 4 : Etude d’une dalle pleine


4.1 Introduction
Une dalle est un élément, généralement rectangulaire, dont une dimension (épaisseur) est faible
vis-à-vis des deux autres (dimensions en plan).
Dans un plancher, on appelle panneaux de dalle les parties de dalle bordées par les poutres
supports (Poutrelles et poutres du plancher)
Dans notre cas, on va étudier un panneau de dalle rectangulaire situé au plancher haut du sous-
sol.

Figure 4. 1:Position du Panneau de dalle

Méthode de calcul
1- Pré-dimensionnement
𝑙
On pose : 𝛼 = 𝑙𝑥 ≤ 1
𝑦

L’épaisseur ℎ0 de la dalle est déterminée forfaitairement en fonction des conditions suivants :


 Si 𝛼 < 0.40 : La dalle porte dans un seul sens.
𝑙
-ℎ0 > 20𝑥 : pour les panneaux isolés.
𝑙
-ℎ0 > 25𝑥 : pour les panneaux de dalles continues.

H. Elyass & K. Bahene 16 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Si 𝛼 > 0.40 : La dalle porte dans les deux sens.


𝑙
-ℎ0 > 30𝑥 : pour les panneaux isolés.
𝑙
-ℎ0 > 40𝑥 : pour les panneaux de dalles continues.
2- Sollicitations
Le calcul se fait à l’ELU avec 𝑃𝑢 = 1,35𝐺 + 1,50𝑄 où G et Q sont respectivement les charges
surfaciques permanente et d’exploitation.
Moments dans les dalles articulées sur leurs contours (𝑴𝟎𝒙/𝒚 )

 1er cas
𝛼 ≥ 0.40
1
𝜇𝑥 = 8(1+2.4𝛼3 ) et 𝜇𝑥 = 𝛼 2 [1 − 0.95(1 − 𝛼)2 ] ≥ 1⁄4
𝑀0𝑥 = 𝜇𝑥 . 𝑃. 𝑙𝑥2 𝑒𝑡 𝑀0𝑦 = 𝜇𝑦 . 𝑀0𝑥

 2éme cas :
𝛼 < 0.40
𝑃. 𝑙𝑥2
𝑀0𝑦 = 0 𝑒𝑡 𝑀0𝑥 =
8

4.2 Dimensionnement de la dalle

𝑙𝑥 5.13
𝛼= = = 0.69 > 0.4 →→→ 𝑙𝑎 𝑑𝑎𝑙𝑙𝑒 𝑝𝑜𝑟𝑡𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒𝑠 𝑑𝑒𝑢𝑥 𝑠𝑒𝑛𝑠
𝑙𝑦 7.35

𝑙𝑥 5.13
ℎ0 ≥ = = 12.8 𝑐𝑚 𝑠𝑜𝑖𝑡 ℎ0 = 15 𝑐𝑚
40 40

Soit une vérification vis-à-vis au feu pour SF=2heures :


∆𝜃 2 × Ω𝑅
10−2 × = −3
ℎ𝑚𝑖𝑛 10 (𝑙𝑤 + 𝑙𝑒 )

0.25𝑅𝐿
Ω𝑅 = { 0.1𝐻𝐴 → Ω𝑅 = 0.1
0.08𝑇𝑆

0.8𝑙𝑥 ∶ 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑡𝑖𝑛𝑢𝑒


𝑙𝑤(𝑒) = { → 𝑙𝑤(𝑒) = 0.8𝑙𝑥 = 4.104𝑚
𝑙𝑥 : 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒 𝑑𝑒𝑟𝑖𝑣𝑒

∆𝜃 2 × Ω𝑅
10−2 × = −3 = 24.36
ℎ𝑚𝑖𝑛 10 (𝑙𝑤 + 𝑙𝑒 )

H. Elyass & K. Bahene 17 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

D’où par interpolation linéaire, on détermine la valeur de Hmin pour SF=2heures


∆𝜃
D’où par interpolation linéaire dans le tableau (Valeurs de 10−2 × ℎ Maîtrise du BAEL 91
𝑚𝑖𝑛
et des DTU associés 2éme édition page 310)

Figure 4. 2:Valeurs de (10)^(-2)×∆θ/h_min

Tableau 4. 1:Tableau d’interpolation


ℎ𝑚𝑖𝑛 ∆𝜃
10−2 ×
ℎ𝑚𝑖𝑛
20 27.2
ℎ𝑚𝑖𝑛 24.36
22 23.2
20 − ℎ𝑚𝑖𝑛 27.2 − 24.36 27.2 − 24.36
= → ℎ𝑚𝑖𝑛 = 20 − ((20 − 22) × ( )) = 21.42
20 − 22 27.2 − 23.2 27.2 − 23.2

On trouve : ℎ𝑚𝑖𝑛 = 21.42𝑐𝑚


Or ℎ0 = 15 𝑐𝑚 < ℎ𝑚𝑖𝑛 = 21.42 𝑐𝑚
Donc on adopte : 𝐻0 = 25𝑐𝑚

H. Elyass & K. Bahene 18 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Estimation des charges appliquées sur le panneau


Les charges de plancher sont :
 Charges permanentes :
Tableau 4. 2:Evaluation des charges permanentes pour notre plancher en dalle pleine.
Masse volumique
Désignation Epaisseur (cm) Poids (KN/m2)
(KN/m3)
Carrelage 2.5 24 0.6
Mortier de pose 2 20 0.4
Lit de sable 5 17 0.85
Enduit sous plafond 1.5 20 0.3
Dalle BA E 25 25×e
Cloisons légères --- 1
G=3.15+25×e
Charge permanant total 𝑮[𝑲𝑵/𝒎𝟐 ] =
G=3.15+25*0.25=9.4KN/m2

 Charges d’exploitation : le panneau supporte les charges d’exploitation d’un espace


commerciale donc Q=5KN/m2
Les combinaisons :
 A ELU :𝑃𝑈 = 1.35𝐺 + 1.5𝑄 = 1.35 × 9.4 + 1.5 × 5 = 20.19𝐾𝑁/𝑚2
 A ELS: 𝑃𝑠 = 𝐺 + 𝑄 = 9.4 + 5 = 14.4𝐾𝑁/𝑚2

4.3 Calcul des sollicitations


4.3.1 Moments fléchissant :
 ELU :
Tant que le panneau de dalle est porté dans les deux sens, pour une bande de largeur unité, on
a:
1 1
𝜇𝑥1 = 8(1+2.4𝛼3 ) = 8(1+2.4×0.693) = 0.07
𝜇𝑦1 = 𝛼 2 [1 − 0.95(1 − 𝛼)2 ] = 0.692 [1 − 0.95(1 − 0.69)2 ] = 0.43 ≥ 1⁄4 → 𝑣é𝑟𝑖𝑓é
 𝑀0𝑥 = 𝜇𝑥 . 𝑃. 𝑙𝑥2 = 0.07 × 20.19 × 5.132 = 37.19𝐾𝑁. 𝑚/𝑚𝑙
 𝑀0𝑦 = 𝜇𝑦 . 𝑀0𝑥 = 0.43 × 37.19 = 15.99𝐾𝑁. 𝑚/𝑚𝑙

Le ferraillage donc sera calculé dans les deux directions en flexion simple

H. Elyass & K. Bahene 19 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Moment sur appuis et en travées :

Figure 4. 3:Moment sur appuis et en travées


.

0.85. 𝑀𝑜𝑥 = 0.85 × 37.19 = 31.61 𝐾𝑁. 𝑚/𝑚


0.75. 𝑀𝑜𝑦 = 0.75 × 15.99 = 12 𝐾𝑁. 𝑚/𝑚
−0.3. 𝑀𝑜𝑥 = −0.3 × 37.19 = −11.16 𝐾𝑁. 𝑚/𝑚
−0.5. 𝑀𝑜𝑥 = −0.5 × 37.19 = −18.6 𝐾𝑁. 𝑚/𝑚

4.3.2 Efforts tranchants :


Valeurs des efforts tranchants pour une bande de largeur unitaire :

𝑃𝑢 .𝑙𝑥 1
𝑉𝑥 = × 1+𝛼
2 ⁄2
Pour 𝛼 > 0.4 { 𝑃𝑢 .𝑙𝑥
𝑉𝑦 = 3
20.19 × 5.13 1
𝑉𝑥 = × = 38.50 𝐾𝑁/𝑚
2 1 + 0.69⁄2
20.19 × 5.13
𝑉𝑦 = = 34.52 𝐾𝑁/𝑚
{ 3

H. Elyass & K. Bahene 20 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

4.4 Calcule d’armatures longitudinales

4.4.1 Aciers en travée


 Snes Lx :
Calcul de moment fléchissant réduit µ𝑏𝑢 (Pratique BAEL deuxième édition : Page 118) :
Pour 𝑓𝑐28 < 30 𝑀𝑃𝑎 ; 𝐹𝐸400 ; 𝜃 = 1 → 104 µ𝑙𝑢 = 3440𝛾 + 49𝑓𝑐28 − 3050
𝑃𝑈 2019
Avec: 𝛾 = = = 1.40
𝑃𝑆 14.4
µ𝑙𝑢 = 0.299

𝑀𝑡𝑥1 31.61 × 10−3


µ𝑏𝑢 = → = 0.046
𝑏. 𝑑 2 . 𝑓𝑏𝑢 1 × 0.2252 × 14.16

µ𝑏𝑢 < µ𝑙𝑢 → 𝐴𝑆𝐶 = 0

𝑧𝑏 = 𝑑. (1 − 0.6µ𝑏𝑢 ) = 0.225(1 − 0.6 × 0.046) = 0.214 𝑚

𝑀𝑡𝑥 31.61 × 10−3


𝐴𝑡𝑥 = = × 104 = 4.24 𝑐𝑚2 /𝑚
𝑍𝑏. 𝑓𝑠𝑢 0.214 × 347.82

 Sens ly:

𝑀𝑡𝑥1 12 × 10−3
µ𝑏𝑢 = → = 0.017
𝑏. 𝑑 2 . 𝑓𝑏𝑢 1 × 0.2252 × 14.16

µ𝑏𝑢 < µ𝑙𝑢 → 𝐴𝑆𝐶 = 0

𝑧𝑏 = 𝑑. (1 − 0.6µ𝑏𝑢 ) = 0.225(1 − 0.6 × 0.017) = 0.218 𝑚

𝑀𝑡𝑥 12 × 10−3
𝐴𝑡𝑦 = = × 104 = 1.58 𝑐𝑚2 /𝑚
𝑍𝑏. 𝑓𝑠𝑢 0.218 × 347.82

H. Elyass & K. Bahene 21 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

4.4.2 Aciers sur appuis :


- Sens lx :
Selon lx on a 𝑀𝑎𝑤 𝑒𝑡 𝑀𝑎𝑐 on va dimensionner sur le moment maximum au niveau des appuis
en valeur absolue :
|𝑀𝑎𝑥(𝑒) | 18.6 × 10−3
µ𝑏𝑢 = → = 0.027
𝑏. 𝑑 2 . 𝑓𝑏𝑢 1 × 0.2252 × 14.16

µ𝑏𝑢 < µ𝑙𝑢 → 𝐴𝑆𝐶 = 0

𝑧𝑏 = 𝑑. (1 − 0.6µ𝑏𝑢 ) = 0.225(1 − 0.6 × 0.027) = 0.216 𝑚

𝑀𝑡𝑥 18.6 × 10−3


𝐴𝑎𝑥 = = × 104 = 2.48 𝑐𝑚2 /𝑚
𝑍𝑏. 𝑓𝑠𝑢 0.216 × 347.82

- Sens ly:
|𝑀𝑎𝑥(𝑒) | 11.16 × 10−3
µ𝑏𝑢 = → = 0.016
𝑏. 𝑑 2 . 𝑓𝑏𝑢 1 × 0.2252 × 14.16

µ𝑏𝑢 < µ𝑙𝑢 → 𝐴𝑆𝐶 = 0

𝑧𝑏 = 𝑑. (1 − 0.6µ𝑏𝑢 ) = 0.225(1 − 0.6 × 0.016) = 0.218 𝑚

𝑀𝑡𝑥 11.16 × 10−3


𝐴𝑎𝑦 = = × 104 = 1.47 𝑐𝑚2 /𝑚
𝑍𝑏. 𝑓𝑠𝑢 0.218 × 347.82

 Sections minimales d’armatures :


- Sens ly:

1.2ℎ0 : 𝑅𝑜𝑛𝑑𝑠 𝑙𝑖𝑠𝑠𝑒𝑠


𝐴𝑦 (min) = { 8. ℎ0 : 𝑓𝑒 = 400𝑀𝑃𝑎 Donc 𝐴𝑦 (𝑚𝑖𝑛) = 8 × ℎ0 = 8 × 0.25 = 2 𝑐𝑚2 /𝑚
6. ℎ0 : 𝑓𝑒 = 500𝑀𝑃𝑎
𝑐𝑚2
𝐴𝑡𝑦 = 1.58 < 𝐴𝑦 (min); 𝑑𝑜𝑛𝑐 𝐴𝑡𝑦 = 𝐴𝑦 (min) = 2 𝑐𝑚2 /𝑚
𝑚
𝑐𝑚2
𝐴𝑎𝑦 = 1.47 < 𝐴𝑦 (min); 𝑑𝑜𝑛𝑐 𝐴𝑦 = 𝐴𝑦 (min) = 2 𝑐𝑚2 /𝑚
𝑚

- Sens lx :
3−𝛼 3 − 0.69
𝐴𝑥 (min) = 𝐴𝑦 (min); 𝑑𝑜𝑛𝑐 𝐴𝑥 (min) = × 2 = 2.31 𝑐𝑚2 /𝑚
2 2
𝐴𝑡𝑥 = 4.24 𝑐𝑚2 > 𝐴𝑥 (min) 𝑑𝑜𝑛𝑐 𝐴𝑡𝑥 = 4.24 𝑐𝑚2 /𝑚
𝐴𝑎𝑥 = 2.48 𝑐𝑚2 > 𝐴𝑥 (min) 𝑑𝑜𝑛𝑐 𝐴𝑡𝑥 = 2.48 𝑐𝑚2 /𝑚

H. Elyass & K. Bahene 22 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Choix des aciers


o Dispositions constructives :
𝒉𝟎 250
∅≤ = = 25𝑚𝑚
𝟏𝟎 10

 En travée
- Snes lx :
Charge répartie et fissuration peu préjudiciable :
3ℎ0
𝑆𝑡𝑥 ≤ 𝑀𝑖𝑛 { = 33 𝑐𝑚
33𝑐𝑚
𝐴𝑡𝑥 = 4.24 𝑐𝑚2 /𝑚
𝑆𝑡𝑥 ≤ 33 𝑐𝑚 Alors on choisit 4 HA12 /m (𝑆𝑡𝑥 = 25𝑐𝑚); 𝐴𝑡𝑥 = 4.52 𝑐𝑚2 /𝑚

- Sens ly :

4ℎ0
𝑆𝑡𝑦 ≤ 𝑀𝑖𝑛 { = 45 𝑐𝑚
45𝑐𝑚
𝐴𝑡𝑦 = 2 𝑐𝑚2 /𝑚
𝑆𝑡𝑦 ≤ 45 𝑐𝑚 Alors on choisit 4 HA8 /m (𝑆𝑡𝑦 = 25𝑐𝑚); 𝐴𝑡𝑦 = 2.01 𝑐𝑚2 /𝑚

 Sur appuis :
- Sens lx :
𝐴𝑎𝑥 = 2.48 𝑐𝑚2 /𝑚
𝑆𝑡𝑥 ≤ 33 𝑐𝑚 Alors on choisit 4 HA10 /m (𝑆𝑡𝑥 = 25𝑐𝑚); 𝐴𝑎𝑥 = 3.14𝑐𝑚2 /𝑚

- Sens ly :
𝐴𝑎𝑦 = 2 𝑐𝑚2 /𝑚
𝑆𝑎𝑦 ≤ 45 𝑐𝑚 Alors on choisit 4 HA8 /m (𝑆𝑡𝑦 = 25𝑐𝑚); 𝐴𝑎𝑦 = 2.01 𝑐𝑚2 /𝑚

4.5 Vérification vis-à-vis l’effort tranchant

𝑉𝑢 38.5×10−3
Contrainte tangentielle : 𝜏𝑢 = = = 0.175𝑀𝑃𝑎
𝑏0 .𝑑 1×0.22
𝑓𝑐28 25
Contrainte tangente limite : 𝜏𝑢𝑙𝑖𝑚 = 0.07 × = 0.07 × = 1.16𝑀𝑃𝑎
𝛾𝑏 1.5
𝜏𝑢 < 𝜏𝑢𝑙𝑖𝑚 →→ 𝑝𝑎𝑠 𝑑𝑒 𝑏𝑒𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑒𝑠 𝑎𝑟𝑚𝑎𝑡𝑢𝑟𝑒𝑠 𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑣𝑒𝑟𝑠𝑎𝑙𝑒𝑠

Arrêt des armatures :


o En travées :
Sens lx :
2 𝐻𝐴12/𝑚𝑙 𝐹𝑖𝑙𝑎𝑛𝑡𝑒
On alterne {
2 𝐻𝐴12/𝑚𝑙 𝑎𝑟𝑟𝑒𝑡é𝑠 à 0.1 × 5.13 = 0.5 𝑑𝑒 𝑟𝑖𝑣𝑒

H. Elyass & K. Bahene 23 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Sens ly :
2 𝐻𝐴8/𝑚𝑙 𝐹𝑖𝑙𝑎𝑛𝑡𝑒𝑠
On alterne {
2 𝐻𝐴8/𝑚𝑙 𝑎𝑟𝑟𝑒𝑡é𝑠 à 0.1 × 5.13 = 0.5 𝑑𝑒 𝑟𝑖𝑣𝑒

o Sur appuis :
∅ 𝑓𝑒 1 4000 1 400
𝑙𝑠 = 4 × ̅̅̅ = 4 × 0.6×Ѱ2 ×𝑓 = 4 × 0.6×1.52×2.1 = 35.27 𝑐𝑚
𝜏̅ 𝑠 𝑠 𝑡28
𝑀𝑎𝑒𝑥 11.16
𝑙1 = 𝑚𝑎𝑥 0.25 × [0.3 + ] × 𝑙𝑥 = 0.25 × [0.3 + 37.19] × 513 = 76.96𝑐𝑚
𝑀0𝑥
𝑀𝑎𝑤𝑥 18.6
{0.25 × [0.3 + 𝑀0𝑥
] × 𝑙𝑥 = 0.25 × [0.3 + 37.19] × 513 = 102.6 𝑐𝑚

Soit donc : 𝑙1 = 102.6 𝑐𝑚

𝑙𝑠 = 35.25 𝑐𝑚
𝑙2 = 𝑚𝑎𝑥 {𝑙1 102.6
= = 51.3 𝑐𝑚
2 2

Soit donc : 𝑙2 = 51.3 𝑐𝑚

4.6 Vérification de la flèche :


3
ℎ0 80 𝐴𝑠𝑡 2𝑀𝑃𝑎
> 𝑚𝑎𝑥 { 𝑒𝑡 ≤ }
𝑙𝑥 1 𝑀𝑡 𝑏𝑎 × 𝑑 𝑓𝑒
×
20 𝑀𝑜𝑥
ℎ0 3
Or = 0.047 > 80 = 0.037 → 𝐿𝑎 𝑣é𝑟𝑖𝑓𝑖𝑐𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑓𝑙é𝑐ℎ𝑒 𝑛′ 𝑒𝑠𝑡 𝑝𝑎𝑠 𝑛é𝑐𝑒𝑠𝑠𝑎𝑖𝑟𝑒
𝑙𝑥

H. Elyass & K. Bahene 24 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

4.7 Plan de ferraillage dalle plein

Figure 4. 4:Plan de ferraillage dalle plein

H. Elyass & K. Bahene 25 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Chapitre 5 : Etude d’une nervure


5.1 Introduction
La nervure est un élément du plancher destiné à supporter des dalles de faibles portées, On
traitera dans ce chapitre la nervure continue N1 à quatre travées, appartenant au plancher haut
RDC (Figure 5.1). Vu la présence d’une dalle de compression, ainsi que la géométrie de
l’hourdis, la section de la nervure est en T.

Figure 5. 1:Emplacement de la nervure étudiée.

Données de calcul de la nervure :


Schéma de calcul de nervure
La nervure est schématisée comme une poutre continue à quatre travées, soumise à une charge
uniformément répartie :

Figure 5. 2:Schéma du calcul de nervure

H. Elyass & K. Bahene 26 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

5.2 Pré-dimensionnement de la section de nervure

Figure 5. 3:Section de la nervure

La largeur de la table de compression b ainsi que celle de l’âme 𝑏0 sont imposées par le type
de corps creux à savoir 𝑏 = 0.33 𝑚; 𝑏0 = 0.07 𝑚

𝐿
ℎ≥
22.5
Avec : L : est la portée maximale

𝐿 5.38
ℎ≥ = = 0.239 𝑚
22.5 22.5
Soit donc un plancher de (19+6) d’où ℎ1 = 19 𝑐𝑚; ℎ2 = 6 𝑐𝑚; ℎ = 25 𝑐𝑚

5.3 Calcul des sollicitations :


5.3.1 Evaluations des charges :

Le Plancher d’un étage intermédiaire :


Donc :
𝐺 = 6.2 𝑘𝑁/𝑚2 𝑔 = 6.2 × 0.33 = 2.046 𝑘𝑁/𝑚𝑙
{ 2 ; 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠: { 𝑞 = 1.5 × 0.33 = 0.495𝑘𝑁/𝑚𝑙
𝑄 = 1.5 𝑘𝑁/𝑚

𝑃𝑢 = 1.35 × 2.046 + 1.5 × 0.495 = 3.504 𝑘𝑁/𝑚


𝐷𝑜𝑛𝑐: {
𝑃𝑠 = 2.046 + 0.495 = 2.541 𝑘𝑁/𝑚

H. Elyass & K. Bahene 27 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Choix de la méthode de calcul :

Tableau 5. 1:Les conductions de la méthode de calcul


(1) Charge d’exploitation ≤ 2 x charges permanentes : Ok
Or on a 1.5 𝑘𝑁/𝑚2 < 2 × 6.2 𝑘𝑁/𝑚2

(2) Charge d’exploitation= 1,5 kN/m² < 5 kN/m² Ok

(3) Intertie constant: Ok


Nervure en T de section constante
(4) Rapport des portées successives compris entre 0,80 et 1,25 : Non
3.97
< 0.8
5.38
(5) Fissuration peu préjudiciable Ok

Les conditions (1), (2), (3), et (5) sont vérifiées alors on peut appliquer : la méthode Caquot
minorée.
Qui consiste à prendre g’= 2/3 g pour calculer les moments sur appuis dus aux charges
permanentes (et uniquement le calcul des moments sur appuis, on prend la totalité de g ensuite
pour le calcul des moments en travée).

5.3.2 Moments fléchissant :


5.3.2.1 Moments sur appuis
Les différents cas des charges correspondant aux Moments maximums sur appuis et à travées

Moment sur appuis est maximal


Cas1 : CCCC

Moment sur les travées paires est


Maximal
Cas2 : DCDC

Moment sur les travées impaires est


Maximal
Cas3 : CDCD

H. Elyass & K. Bahene 28 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Pour chaque travée on détermine les portées fictives


𝑙 ′ = 𝑙: 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑡𝑟𝑎é𝑒𝑠 𝑑𝑒 𝑟𝑖𝑣𝑒
{′
𝑙 = 0.8𝑙: 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒𝑠 𝑖𝑛𝑡𝑒𝑟𝑚𝑒𝑑𝑖𝑎𝑖𝑟𝑒𝑠

 Pour déterminer les moments sur appuis dans le cas d’une charge uniformément
répartie, on utilise la formule suivante qui dérive de la méthode des trois moments
(formule de moment sur appui) :

𝒑′𝒘 × 𝒍′𝟑𝒘 + 𝒑′𝒆 × 𝒍′𝟑𝒆


𝑴𝒊 = −
𝟖. 𝟓(𝒍′𝒘 + 𝒍′𝒆 )
Pour l’appui (2) cas1 CCCC :
A ELU :
𝒑′𝒘 = 1.35𝐺′𝑤 + 1.5𝑄𝑊
2 2
𝐺′𝑤 = 𝐺𝑤 = × 2.046 = 1.364 𝑘𝑁/𝑚
3 3
𝑄𝑊 = 0.495 𝑘𝑁/𝑚
Donc :
𝒑′𝒘 = 1.35 × 1.364 + 1.5 × 0.495 = 2.534 𝑘𝑁/𝑚
𝒑′𝒆 = 1.35𝐺′𝑒 + 1.5𝑄𝑒
2 2
𝐺′𝑒 = 𝐺𝑒 = × 2.046 = 1.364 𝑘𝑁/𝑚
3 3
𝑄𝑒 = 0.495 𝑘𝑁/𝑚
Donc :
𝒑′𝒆 = 1.35 × 1.364 + 1.5 × 0.495 = 2.534 𝑘𝑁/𝑚

𝑙𝑤 = 𝑙1 = 3.97 𝑚: 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒 𝑑𝑒 𝑟𝑖𝑣𝑒


𝑙𝑒 = 0.8𝑙2 = 0.8 × 5.38 = 4.3 𝑚: 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒 𝑖𝑛𝑡𝑒𝑟𝑚𝑒𝑑𝑖𝑎𝑟𝑒

𝟐. 𝟓𝟑𝟒 × 𝟑. 𝟗𝟕𝟑 + 𝟐. 𝟓𝟑𝟒 × 𝟒. 𝟑𝟑


𝑴𝟐 = − = −𝟓. 𝟏𝟐 𝒌𝑵. 𝒎
𝟖. 𝟓(𝟑. 𝟗𝟕 + 𝟒. 𝟑)

 Pour les autres appuis un calcul identique est conduit, tous les résultats (ELU et ELS)
seront résumés dans les tableaux ci-dessous.

Tableau 5. 2 : Les moments sur appuis (en kN.m) à ELU


Appius 1 2 3 4 5
Cas1: CCCC 0 0
-5.12 -5.27 -6.31
Cas2: DCDC 0 0
-4.50 -4.6 -5.7
Cas3: CDCD 0 0
-4.34 -4.5 -5.21

H. Elyass & K. Bahene 29 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Tableau 5. 3:Les moments sur appuis (en kN.m) à ELS


Appius 1 2 3 4 5
Cas1: CCCC 0 -3.76 -3.86 -4.63 0
Cas2: DCDC 0 -3.32 -3.39 -4.19 0
Cas3: CDCD 0 -3.30 -3.31 -3.84 0

5.3.2.2 Calcul des moments en travées

𝑥 𝑥
𝑀(𝑥) = 𝜇0(𝑥) + 𝑀𝑤 (1 − ) + 𝑀𝑒
𝑙𝑖 𝑙𝑖
Avec :
o 𝜇0(𝑥) : 𝑙𝑒 𝑚𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑓𝑙é𝑐ℎ𝑖𝑠𝑠𝑎𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒 𝑑𝑒 𝑟é𝑓𝑒𝑟𝑛𝑐𝑒
o 𝑀𝑤 : 𝑚𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑠𝑢𝑟 𝑎𝑝𝑝𝑢𝑖 𝑔𝑎𝑢𝑐ℎ𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒 𝑟𝑒𝑙𝑎𝑖𝑣𝑒
o 𝑀𝑒 : 𝑚𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑠𝑢𝑟 𝑎𝑝𝑝𝑢𝑖 𝑑𝑟𝑜𝑖𝑡𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒 𝑟𝑒𝑙𝑎𝑖𝑣𝑒
Pour une travée supportant une charge répartie q, l’expression du moment fléchissant de la
travée de référence est donnée par la formule suivante :

𝑞. 𝑥
𝜇0(𝑥) = (𝑙 − 𝑥)
2 𝑖
Pour trouver l’abscisse du moment maximal en travée continue, on dérive l’expression de
𝑑𝑀
moment par rapport l’abscisse 𝑥( 𝑑𝑥 = 0) .
 A ELU :
Tableau 5. 4:Les moments en travées paire (Mt2 et Mt4) (en kN.m) à ELU CAS2 DCDC
𝑀𝑡2 à 𝐸𝐿𝑈 𝑀𝑡4 à 𝐸𝐿𝑈
𝑞.𝑥 𝑞.𝑥
𝜇0(𝑥) = (𝑙2 − 𝑥); 𝑙2 = 5.38 𝑚 𝜇0(𝑥) = (𝑙4 − 𝑥); 𝑙2 = 4.98 𝑚
2 2
𝑞 = 1.35𝐺 + 1.5𝑄 𝑞 = 1.35𝐺 + 1.5𝑄
= 1.35 × 2.046 + 1.5 × 0.495 = 3.504 𝑘𝑁/𝑚 = 1.35 × 2.046 + 1.5 × 0.495 = 3.504 𝑘𝑁/𝑚
𝑀𝑤 = −4.5 𝐾𝑁. 𝑚; 𝑀𝑒 = −4.6 𝐾𝑁. 𝑚 𝑀𝑤 = −5.7 𝐾𝑁. 𝑚; 𝑀𝑒 = 0 𝐾𝑁. 𝑚
𝑞. 𝑥 𝑥 𝑥 𝑞. 𝑥 𝑥 𝑥
𝑀(𝑥) = (𝑙2 − 𝑥) + 𝑀𝑤 (1 − ) + 𝑀𝑒 𝑀(𝑥) = (𝑙4 − 𝑥) + 𝑀𝑤 (1 − ) + 𝑀𝑒
2 𝑙2 𝑙2 2 𝑙4 𝑙4
3.504. 𝑥 𝑥 3.504. 𝑥 𝑥
𝑀(𝑥) = (5.38 − 𝑥) − 4.5 (1 − ) 𝑀(𝑥) = (4.98 − 𝑥) − 5.7 (1 − )
2 5.38 2 4.98
𝑥
− 4.6
5.38 𝑀(𝑥) = −1.752𝑥 2 + 9.87𝑥 − 5.7
𝑑𝑀
𝑀(𝑥) = −1.752𝑥 2 + 9.41𝑥 − 4.5 = 0 → −3.504𝑥 + 9.87 = 0
𝑑𝑥
𝑑𝑀 𝑥𝑀𝑡𝑚𝑎𝑥 = 2.81 𝑚
= 0 → −3.504𝑥 + 9.41 = 0
𝑑𝑥 𝑀𝑡4𝑚𝑎𝑥 = 8.20 𝑘𝑁. 𝑚
𝑥𝑀𝑡𝑚𝑎𝑥 = 2.68 𝑚
𝑀𝑡2𝑚𝑎𝑥 = 8.13 𝑘𝑁. 𝑚

H. Elyass & K. Bahene 30 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Tableau 5. 5:Les moments en travées impaire (Mt1 et Mt3) (en kN.m) à ELU CAS3 CDCD
𝑀𝑡1 à 𝐸𝐿𝑈 𝑀𝑡3 à 𝐸𝐿𝑈
𝑞.𝑥 𝑞.𝑥
𝜇0(𝑥) = (𝑙1 − 𝑥); 𝑙1 = 3.97 𝑚 𝜇0(𝑥) = (𝑙3 − 𝑥); 𝑙3 = 5.13 𝑚
2 2
𝑞 = 1.35𝐺 + 1.5𝑄 𝑞 = 1.35𝐺 + 1.5𝑄
= 1.35 × 2.046 + 1.5 × 0.495 = 3.504 𝑘𝑁/𝑚 = 1.35 × 2.046 + 1.5 × 0.495 = 3.504 𝑘𝑁/𝑚
𝑀𝑤 = 0 𝐾𝑁. 𝑚; 𝑀𝑒 = −4.34 𝐾𝑁. 𝑚 𝑀𝑤 = −4.5 𝐾𝑁. 𝑚; 𝑀𝑒 = −5.21 𝐾𝑁. 𝑚
𝑞. 𝑥 𝑥 𝑥 𝑞. 𝑥 𝑥 𝑥
𝑀(𝑥) = (𝑙2 − 𝑥) + 𝑀𝑤 (1 − ) + 𝑀𝑒 𝑀(𝑥) = (𝑙3 − 𝑥) + 𝑀𝑤 (1 − ) + 𝑀𝑒
2 𝑙2 𝑙2 2 𝑙3 𝑙3
3.504. 𝑥 𝑥 3.504. 𝑥 𝑥
𝑀(𝑥) = (3.97 − 𝑥) − 4.34 𝑀(𝑥) = (5.13 − 𝑥) − 4.5 (1 − )
2 3.97 2 5.13
𝑥
− 5.21
𝑀(𝑥) = −1.752𝑥 2 + 5.86𝑥 5.13
𝑑𝑀
= 0 → −3.504𝑥 + 5.86 = 0 𝑀(𝑥) = −1.752𝑥 2 + 8.85𝑥 − 4.5
𝑑𝑥
𝑥𝑀𝑡𝑚𝑎𝑥 = 1.67 𝑚 𝑑𝑀
= 0 → −3.504𝑥 + 8.85 = 0
𝑀𝑡1𝑚𝑎𝑥 = 4.9 𝑘𝑁. 𝑚 𝑑𝑥
𝑥𝑀𝑡𝑚𝑎𝑥 = 2.52 𝑚
𝑀𝑡3𝑚𝑎𝑥 = 6.68 𝑘𝑁. 𝑚

 A ELS :
Tableau 5. 6:Les moments en travées paire (Mt2 et Mt4) (en kN.m) à ELS CAS2 DCDC
𝑀𝑡2 à 𝐸𝐿𝑆 𝑀𝑡4 à 𝐸𝐿𝑆
𝑞.𝑥 𝑞.𝑥
𝜇0(𝑥) = (𝑙2 − 𝑥); 𝑙2 = 5.38 𝑚 𝜇0(𝑥) = (𝑙4 − 𝑥); 𝑙2 = 4.98 𝑚
2 2
𝑞 =𝐺+𝑄 𝑞 =𝐺+𝑄
𝑞 = 2.046 + 0.495 = 2.541 𝑘𝑁/𝑚 𝑞 = 2.046 + 0.495 = 2.541 𝑘𝑁/𝑚
𝑀𝑤 = −3.32 𝐾𝑁. 𝑚; 𝑀𝑒 = −3.39 𝐾𝑁. 𝑚 𝑀𝑤 = −4.19 𝐾𝑁. 𝑚; 𝑀𝑒 = 0 𝐾𝑁. 𝑚
𝑞. 𝑥 𝑥 𝑥 𝑞. 𝑥 𝑥 𝑥
𝑀(𝑥) = (𝑙2 − 𝑥) + 𝑀𝑤 (1 − ) + 𝑀𝑒 𝑀(𝑥) = (𝑙4 − 𝑥) + 𝑀𝑤 (1 − ) + 𝑀𝑒
2 𝑙2 𝑙2 2 𝑙4 𝑙4
2.541. 𝑥 𝑥 2.541. 𝑥
𝑀(𝑥) = (5.38 − 𝑥) − 3.32 (1 − ) 𝑀(𝑥) = (4.98 − 𝑥)
2 5.38 2
𝑥 𝑥
− 3.39 − 4.19 (1 − )
5.38 4.98

𝑀(𝑥) = −1.2705𝑥 2 + 6.82𝑥 − 3.32 𝑀(𝑥) = −1.2705𝑥 2 + 7.17𝑥 − 4.19


𝑑𝑀 𝑑𝑀
= 0 → −2.541𝑥 + 6.82 = 0 = 0 → −2.541𝑥 + 7.17 = 0
𝑑𝑥 𝑑𝑥
𝑥𝑀𝑡𝑚𝑎𝑥 = 2.68 𝑚 𝑥𝑀𝑡𝑚𝑎𝑥 = 2.82 𝑚
𝑀𝑡2𝑚𝑎𝑥 = 5.95 𝑘𝑁. 𝑚 𝑀𝑡4𝑚𝑎𝑥 = 5.92 𝑘𝑁. 𝑚

H. Elyass & K. Bahene 31 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Tableau 5. 7:Les moments en travées impaire (Mt1 et Mt3) (en kN.m) à ELS CAS3 CDCD
𝑀𝑡1 à 𝐸𝐿𝑆 𝑀𝑡3 à 𝐸𝐿𝑆
𝑞.𝑥 𝑞.𝑥
𝜇0(𝑥) = (𝑙1 − 𝑥); 𝑙1 = 3.97𝑚 𝜇0(𝑥) = (𝑙4 − 𝑥); 𝑙2 = 5.13 𝑚
2 2
𝑞 =𝐺+𝑄 𝑞 =𝐺+𝑄
𝑞 = 2.046 + 0.495 = 2.541 𝑘𝑁/𝑚 𝑞 = 2.046 + 0.495 = 2.541 𝑘𝑁/𝑚
𝑀𝑤 = 0 𝐾𝑁. 𝑚; 𝑀𝑒 = −3.30 𝐾𝑁. 𝑚 𝑀𝑤 = −3.31 𝐾𝑁. 𝑚; 𝑀𝑒 = 3.84 𝐾𝑁. 𝑚
𝑞. 𝑥 𝑥 𝑥 𝑞. 𝑥 𝑥 𝑥
𝑀(𝑥) = (𝑙1 − 𝑥) + 𝑀𝑤 (1 − ) + 𝑀𝑒 𝑀(𝑥) = (𝑙4 − 𝑥) + 𝑀𝑤 (1 − ) + 𝑀𝑒
2 𝑙1 𝑙1 2 𝑙4 𝑙4
2.541. 𝑥 𝑥 2.541. 𝑥 𝑥
𝑀(𝑥) = (3.97 − 𝑥) − 3.30 𝑀(𝑥) = (5.13 − 𝑥) − 3.31 (1 − )
2 3.97 2 5.13
𝑥
− 3.84
5.13
𝑀(𝑥) = −1.2705𝑥 2 + 4.21𝑥
𝑑𝑀 𝑀(𝑥) = −1.2705𝑥 2 + 6.41𝑥 − 3.31
= 0 → −2.541𝑥 + 4.21 = 0
𝑑𝑥 𝑑𝑀
𝑥𝑀𝑡𝑚𝑎𝑥 = 1.66 𝑚 = 0 → −2.541𝑥 + 6.41 = 0
𝑑𝑥
𝑀𝑡1𝑚𝑎𝑥 = 3.49 𝑘𝑁. 𝑚 𝑥𝑀𝑡𝑚𝑎𝑥 = 2.52 𝑚
𝑀𝑡4𝑚𝑎𝑥 = 4.77 𝑘𝑁. 𝑚

Courbe enveloppe des moments fléchissant. Les trois courbes de moment fléchissant
correspondant aux trois cas des charges font partir des informations calculées dans les
tableaux ci-dessus. La courbe enveloppe reproduit le contour des moments maximums (en
travée) et minimums (sur appui).

 Diagramme de moment fléchissent :

Figure 5. 4:Diagramme de moment à l’ELU

Figure 5. 5:Diagramme de moment à l’ELS

H. Elyass & K. Bahene 32 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

5.3.3 Calcul des efforts tranchants

Les efforts tranchants sont donnés par les formules suivantes :

𝑀𝑎𝑖 − 𝑀𝑎𝑖−1 𝑀𝑎𝑖+1 − 𝑀𝑎𝑖


𝑉𝑤𝑖 = 𝑉0𝑤 + 𝑒𝑡 𝑉𝑒𝑖 = 𝑉0𝑒 +
𝑙𝑖−1 𝑙𝑖
o 𝑉𝑤𝑖 𝑒𝑡 𝑉𝑒𝑖 sont des efforts tranchants à droite et à gauche de l’appui (i) des travées de
référence i-1 et i, respectivement.
o 𝑀𝑎𝑖−1 , 𝑀𝑎𝑖 𝑒𝑡 𝑀𝑎𝑖+1 sont les moments sur appuis i-1, i et i+1 respectivement.
o 𝑙𝑖−1 𝑒𝑡 𝑙𝑖 sont les portées des travées i-1 et i, à droite des appuis i-1 et i respectivement.

Les différents cas des charges correspondant aux efforts tranchants maximums sur appuis :

 Cas :1
CDDD

 Cas :2
CCDD

 Cas :3
DCCD

 Cas :4
DDCC

 Cas :5
DDDC

 Exemple : Appui 2 :
Cas 2 : CCDD
𝑀𝑎2 − 𝑀𝑎1
𝑉𝑤2 = 𝑉0𝑤 +
𝑙1
𝑙1 = 3.97 𝑚
𝑃𝑢 × 𝑙1 −3.504 × 3.97
𝑉0𝑤 = − = = −6.95 𝑘𝑁
2 2

𝑀𝑎1 = 0 et 𝑀𝑎2 = −5.12 𝑘𝑁. 𝑚 (D’après formule de moment Sur appui avec chargé à
gauche et chargé à droite)

H. Elyass & K. Bahene 33 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Alors :
−5.12 − 0
𝑉𝑤2 = −6.95 +
3.97
𝐕𝐰𝟐 = −𝟖. 𝟐𝟒 𝐤𝐍

𝑀𝑎3 − 𝑀𝑎2
𝑉𝑒2 = 𝑉0𝑒 +
𝑙2
𝑙1 = 5.38 𝑚
𝑃𝑢 × 𝑙1 3.504 × 5.38
𝑉0𝑤 = = = 9.42 𝑘𝑁
2 2
𝑀𝑎2 = −5.12 𝑘𝑁. 𝑚 (D’après formule de moment Sur appui avec chargé à gauche et chargé à
droite)
𝑀𝑎3 = −4.6 𝑘𝑁. 𝑚 (D’après formule de moment Sur appui avec chargé à gauche et déchargé
à droite)

Alors :
−4.6 + 5.12
𝑉𝑤2 = 9.42 +
5.38
𝐕𝐞𝟐 = 𝟗. 𝟓𝟐 𝐤𝐍

 Pour les autres appuis un calcul identique est conduit, tous les résultats seront résumés
dans les tableaux ci-dessous.

Tableau 5. 8:Les efforts tranchants sur les appuis CAS1


Cas1 : CDDD
appui 1 2 3 4 5
li-1 3.97 5.38 5.13 4.98
Pu 3.50 2.76 2.76 2.76
Vow -6.96 -7.43 -7.08 -6.88
Mai -4.34 -3.83 -4.59 0.00
Mai-1 0.00 -4.34 -3.83 -4.59
Vw 0 -8.05 -7.33 -7.23 -5.96

appui 1 2 3 4 5
li 3.97 5.38 5.13 4.98
Pu 3.50 2.76 2.76 2.76
Voe 6.96 7.43 7.08 6.88
Mai 0.00 -4.34 -3.83 -4.59
Mai+1 -4.34 -3.83 -4.59 0.00
Ve 5.86 7.52 6.94 7.80 0

H. Elyass & K. Bahene 34 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Tableau 5. 9:Les efforts tranchants sur les appuis CAS2


Cas2 : CCDD
Appui 1 2 3 4 5
li-1 3.97 5.38 5.13 4.98
Pu 3.50 3.50 2.76 2.76
Vow -6.96 -9.43 -7.08 -6.88
Mai -5.12 -4.60 -4.59 0.00
Mai-1 0.00 -5.12 -4.60 -4.59
Vw 0 -8.25 -9.33 -7.08 -5.96

Appui 1 2 3 4 5
Li 3.97 5.38 5.13 4.98
Pu 3.50 3.50 2.76 2.76
Voe 6.96 9.43 7.08 6.88
Mai 0.00 -5.12 -4.60 -4.59
Mai+1 -5.12 -4.60 -4.59 0.00
Ve 5.67 9.52 7.09 7.80 0

Tableau 5. 10:Les efforts tranchants sur les appuis CAS3


Cas3 : DCCD
Appui 1 2 3 4 5
li-1 3.97 5.38 5.13 4.98
Pu 2.76 3.50 3.50 2.76
Vow -5.48 -9.43 -8.99 -6.88
Mai -4.50 -5.27 -5.21 0.00
Mai-1 0.00 -4.50 -5.27 -5.21
Vw 0 -6.62 -9.57 -8.98 -5.83

Appui 1 2 3 4 5
Li 3.97 5.38 5.13 4.98
Pu 2.76 3.50 3.50 2.76
Voe 5.48 9.43 8.99 6.88
Mai 0.00 -4.50 -5.27 -5.21
Mai+1 -4.50 -5.27 -5.21 0.00
Ve 4.35 9.28 9.00 7.92 0.00

H. Elyass & K. Bahene 35 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Tableau 5. 11:Les efforts tranchants sur les appuis CAS4


Cas4 : DDCC
appui 1 2 3 4 5
li-1 3.97 5.38 5.13 4.98
Pu 2.76 2.76 3.50 3.50
Vow -5.48 -7.43 -8.99 -8.72
Mai -3.72 -4.50 -6.31 0.00
Mai-1 0.00 -3.72 -4.50 -6.31
Vw 0 -6.42 -7.57 -9.34 -7.46

appui 1 2 3 4 5
li 3.97 5.38 5.13 4.98
Pu 2.76 2.76 3.50 3.50
Voe 5.48 7.43 8.99 8.72
Mai 0.00 -3.72 -4.50 -6.31
Mai+1 -3.72 -4.50 -6.31 0.00
Ve 4.55 7.28 8.63 9.99 0

Tableau 5. 12:Les efforts tranchants sur les appuis CAS5


Cas5 : DDDC
appui 1 2 3 4 5
li-1 3.97 5.38 5.13 4.98
Pu 2.76 2.76 2.76 3.50
Vow -5.48 -7.43 -7.08 -8.72
Mai -3.72 -3.83 -5.70 0.00
Mai-1 0.00 -3.72 -3.83 -5.70
Vw 0 -6.42 -7.45 -7.45 -7.58

Appui 1 2 3 4 5
Li 3.97 5.38 5.13 4.98
Pu 2.76 2.76 2.76 3.50
Voe 5.48 7.43 7.08 8.72
Mai 0.00 -3.72 -3.83 -5.70
Mai+1 -3.72 -3.83 -5.70 0.00
Ve 4.55 7.41 6.72 9.87 0

H. Elyass & K. Bahene 36 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Figure 5. 6:Diagramme des efforts tranchants à ELU

5.4 Ferraillage de la nervure

Section T : b=0.33 m ; b0 =0.07 m ; h0 =0.06 m ; d=0.225 m ; fc28 = 25 MPa


fe 400
 fsu = = = 347.83 MPa ;
γs 1.15
0.85×fc28 0.85×25
 fbu = = = 14.17 MPa
γb 1.5

 𝛍𝐥 = 0.8 × αl × (1 − 0.4 × αl ) ;
3.5
 αl =
3.5+1000×εes
fe 400
εes = γ = 1.15×2×105 = 0.00174
s ×Es

3.5
αl = =0.668
3.5+1000×0.00174
μl = 0.8 × 0.668 × (1 − 0.4 × 0.668) = 0.392
μl = 0.392

H. Elyass & K. Bahene 37 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

5.4.1 Calcule des armatures longitudinales

La fissuration étant peu préjudiciable, on va procéder par un dimensionnement de la section à


l’ELU puis une vérification à l’ELS, ainsi la condition de non fragilité.

A titre indicatif, on détaille le calcul pour la travée N°4 et l’appui N°4, et pour les autres travées
et les autres appuis un calcul identique est conduit, tous les résultats seront résumés dans le
tableau suivant.
 Travée N°4 :
 Dimensionnement à l’ELU

Mu=8.20 KN.m
h0 0.06
Mtu = b. h0 . fbu . (d − ) = 0.33 × 0.06 × 14.17 × (0.225 − ) = 54.71 KN. m
2 2
Mu = 8.20 KN. m < Mtu = 52.41 KN
Donc la section en T se comporte comme une section rectangulaire(b × h) = (0.33 ×
0.25) [m²]
Mu 8.20 × 10−3
μu = = = 0.034
b. d2 . fbu 0.33 × (0.225)2 × 14.17
μu = 0.034 < μl = 0.39
→ pas d’armature comprimées Asc = 0
 α = 1.25(1 − √1 − 2μu ) = 1.25 × (1 − √1 − 2 × 0.034) = 0.043
 Zb = d(1 − 0.4α) = 0.225 × (1 − 0.4 × 0.043) = 0.22 m
M 8.2×10−3
 As = Z×fu = 0.22×347.83 = 1.07 × 10−4 m2 = 1.07 cm²
su

 Choix d’un ferraillage :𝐀 𝐬 : choisie soit 2HA12 de section réelle 2.26cm² sur trois
lits.

 Vérification à l’ELS
Les vérifications à effectuer (Article A.4.5) portent sur :
Un état limite de compression du béton : σb ≤ σb
Un état limite d'ouverture des fissures : σs ≤ σs
Comme Fissuration peu préjudiciable : σs contrainte non limitée
𝛔𝐬 ≤ 𝛔𝐬 → condition vérifier
σb = 0.6 × fc28 = 0.6 × 25 = 15 MPa
Mser
σb = ys H on va déterminée le deux inconnu I et ys
I

H. Elyass & K. Bahene 38 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

On détermine ys par la résolution de l’équation suivante :


1 2
by − nAs (d − ys ) = 0
2 s
Nous avons b=0.33 m, n=15, As=2.26 cm² , d=0.225 m et Mser = 5.92 KN. m
1 1
bys2 − nAs d + nAs ys = 2 × 0.33 × ys2 − 15 × 2.26 × 10−4 × 0.225 + 15 × 2.26 ×
2

10−4 ys = 0
0.165ys2 + 3.391 × 10−3 ys − 0.763 × 10−3 = 0
ys1 = −0.0585
{ → 𝐲𝐬 = 𝟎. 𝟎𝟓𝟖𝟓 𝐦
ys2 = −0.079
On détermine I :
1 3
I= by + nAs (d − ys )2
3 s
1
I = × 0.33 × (0.0585)3 + 15 × 2.26 × 10−4 × (0.225 − 0.0585)2 = 0.63 × 10−4 m4
3
I = 0.63 × 10−4 m4
Mser 5.92 × 10−3
σb = y = × 0.0585 = 𝟓. 𝟒𝟗𝐌𝐏𝐚
I s 0.63 × 10−4

σb = 5.49 MPa < σb = 15 MPa → condition vérifier


Vérifier a l’ELS : OK

 Vérification de la condition de non fragilité :


Il faut vérifier Ast ≥ Amin
I ×f
G t28
En travée (Ms>0) Section en T, Alors : Amin = 0.81×h×v′×f
e

∑ Si . vi S1 . v1 + S2 . v2 (0.33 × 0.06) × 0.03 + (0.07 × 0.19) × 0.095


v= = = = 5.61cm
S S1 + S2 (0.33 × 0.06) + (0.07 × 0.19)
→ v ′ = 19.39 cm
b. v 3 (b − b0 ). (v − h0 )3 b0 . v′3
IG = − +
3 3 3
33 × (5.61)3 (33 − 7). (5.61 − 6)3 7 × (19.39)3
IG = − + = 1.8952 × 104 cm4
3 3 3
1.8952 × 104 × 2.1
Amin = = 0.25 cm²
0.81 × 25 × 19.39 × 400
Ast=2.26 cm² > Amin=0.25 cm² (OK)

H. Elyass & K. Bahene 39 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Appuis N°4 :
 Dimensionnement à l’ELU

Mu= -6.31 KN.m


Le calcul des armatures au niveau d’appui se fait pour une section rectangulaire
(b × h) = (0.07 × 0.25) [m²]
Avec la valeur absolue de moment |M|
Mu 6.31×10−3
𝛍𝐮 = = = 0.125
b×d²×fbu 0.07×(0.225)²×14.17

𝛍𝐮 = 𝟎. 𝟏𝟐𝟓 < 𝛍𝐥 = 𝟎. 𝟑𝟗𝟐


→ Pas d’acier comprimé (A’s=0)
 α = 1.25(1 − √1 − 2μu ) = 1.25 × (1 − √1 − 2 × 0.125) = 0.167
 Zb = d(1 − 0.4α) = 0.225 × (1 − 0.4 × 0.167) = 0.21 m
M 6.31×10−3
 As = Z×fu = 0.21×347.83 = 0.86 × 10−4 m2 = 0.86 cm²
su

ft28 2.1
 Condition de non fragilité : Asmin = 0.23 bd = 0.23 × 400 × 0.07 × 0.225 ×
fe

104 = 0.19 cm²


 Choix d’un ferraillage : 𝐀 𝐬𝐫 : choisie soit 1HA12 de section réelle 1.13 cm² sur un lit.

 Vérification à l’ELS :
Comme Fissuration peu préjudiciable : σs contrainte non limitée
𝛔𝐬 ≤ 𝛔𝐬 → condition vérifier
σb = 0.6 × fc28 = 0.6 × 25 = 15 MPa
Mser
σb = ys On va déterminée le deux inconnu I et ys
I

On détermine ys par la résolution de l’équation suivante :


1 2
by − nAs (d − ys ) = 0
2 s
Nous avons b=0.07 m, n=15, As=1.13 cm², d=0.225 m et Mser = −4.63 KN. m
1 2
by − nAs d + nAs ys = 0
2 s
1
× 0.07 × ys2 − 15 × 1.13 × 10−4 × 0.225 + 15 × 1.13 × 10−4 ys = 0
2

0.035ys2 + 3.39 × 10−3 ys − 0.763 × 10−3 = 0


ys1 = 0.083
{ → 𝐲𝐬 = 𝟎. 𝟎𝟖𝟑 𝐦
ys2 = −0.132

H. Elyass & K. Bahene 40 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

On détermine I :
1 3
I= by + nAs (d − ys )2
3 s
1
I = × 0.07 × (0.083)3 + 15 × 1.13 × 10−4 × (0.225 − 0.083)2 = 0.4752 × 10−4 m4
3
I = 0.4752 × 10−4 m4
Mser 4.63 × 10−3
σb = y = × 0.083 = 𝟖. 𝟎𝟗 𝐌𝐏𝐚
I s 0.4752 × 10−4
𝛔𝐛 = 𝟖. 𝟎𝟗 𝐌𝐏𝐚 < 𝛔𝐛 = 𝟏𝟓 𝐌𝐏𝐚 → condition vérifier
Vérifier a l’ELS : OK

Les deux tableaux suivants récapitulent les calculs des armatures pour les sections critiques
(travée et en appui) :

Tableau 5. 13:Ferraillage des travées (Nervure)


Travée 1 2 3 4
Mu [𝐾𝑁. 𝑚] 4.90 8.13 6.68 8.20
MTu [𝐾𝑁. 𝑚] 54.71 54.71 54.71 54.71
μu 0.02 0.03 0.03 0.03
Μu < μl = 0.39 oui oui oui Oui
𝛼 0.03 0.04 0.04 0.04
Dimensionnement
𝑍 [𝑚] 0.22 0.22 0.22 0.22
à l'ELU
𝐴𝑠𝑡 [𝑐𝑚2 ] 0.63 1.06 0.87 1.07
𝐴𝑚𝑖𝑛 [𝑐𝑚2 ] 0.25 0.25 0.25 0.25
𝐴𝑚𝑖𝑛 < 𝐴𝑠𝑡 oui oui oui Oui

Armatures choisie 1HA12 2HA12 1HA12 2HA12

𝐴𝑠𝑡 𝑟𝑒é𝑙 [𝑐𝑚2 ] 1.13 2.26 1.13 2.26


𝑦𝑠 [𝑚] 0.0432 0.0585 0.0432 0.0585
𝐼 [10−4 𝑚4 ] 0.65 0.63 0.65 0.63
Vérification à l'ELS MS [𝐾𝑁. 𝑚] 3.49 5.95 4.77 5.92
σ𝑏𝑐 [𝐾𝑃𝑎] 2.32 5.49 2.32 5.49
σ𝑏𝑐 < 𝜎𝑏 = 15 𝑀𝑃𝑎 oui oui oui Oui

H. Elyass & K. Bahene 41 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Tableau 5. 14:Ferraillage des appuis (Nervure)


Travée 1 2 3 4 5
Mu [𝐾𝑁. 𝑚] - 5.12 5.27 6.31 -
- 54.71 54.71 54.71
MTu [𝐾𝑁. 𝑚] -
μu - 0.10 0.10 0.13 -
Μu < μl = 0.39 - oui oui oui -
- 0.13 0.14 0.17
𝛼 -
Dimensionnement
à l'ELU - 0.21 0.21 0.21
𝑍 [𝑚] -
- 0.69 0.71 0.86
𝐴𝑠𝑡 [𝑐𝑚2 ] -
- 0.25 0.25 0.25
𝐴𝑚𝑖𝑛 [𝑐𝑚2 ] -
- oui oui oui
𝐴𝑚𝑖𝑛 < 𝐴𝑠𝑡 -
Armatures choisie - 1HA12 1HA12 1HA12 -
- 1.13 1.13 1.13
𝐴𝑠𝑡 𝑟𝑒é𝑙 [𝑐𝑚2 ] -
- 0.083 0.083 0.083
𝑦𝑠 [𝑚] -
- 0.58 0.58 0.58
𝐼 [10−4 𝑚4 ] -
Vérification à l'ELS - 3.76 3.86 4.63
MS [𝐾𝑁. 𝑚] -
- 6.58 6.74 8.09
σ𝑏𝑐 [𝐾𝑃𝑎] -
σ𝑏𝑐 < 𝜎𝑏 = 15 𝑀𝑃𝑎 - oui oui oui -

H. Elyass & K. Bahene 42 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

5.4.2 Calcul des armatures transversales


 Vérification du béton vis-à-vis l’effort tranchant :

Il faut vérifier que pour l’âme et la table :


𝛕𝐮
𝛕𝐮 < ̅̅̅
Avec :
• τu : 𝐶𝑜𝑛𝑡𝑟𝑎𝑖𝑛𝑡𝑒 𝑡𝑎𝑛𝑔𝑒𝑛𝑡𝑖𝑒𝑙𝑙𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑣𝑒𝑛𝑡𝑖𝑜𝑛𝑛𝑒𝑙𝑙𝑒 𝑑𝑢 𝑏𝑒𝑡𝑜𝑛
• τu : 𝐶𝑜𝑛𝑡𝑟𝑎𝑖𝑛𝑡𝑒 𝑡𝑎𝑛𝑔𝑒𝑛𝑡𝑖𝑒𝑙𝑙𝑒 𝑎𝑑𝑚𝑖𝑠𝑠𝑖𝑏𝑙𝑒
Les armatures transversales supposées droites (α = 90°) et la fissuration est peu préjudiciable :
𝑓𝑐28
τu = min {0.2 × ; 5 𝑀𝑃𝑎} Donc 𝛕𝐮 = 𝟑. 𝟑 𝑴𝑷𝒂
𝛾𝑏

- Au niveau de l’âme :
𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 9.99 × 10−3
(τu )𝑎𝑚𝑒 = = = 𝟎. 𝟔𝟑 𝑴𝑷𝒂 < 𝟑. 𝟑 𝑴𝑷𝒂 → 𝒐𝒌
𝑏0 × 𝑑 0.07 × 0.225
- Au niveau de la table :
𝑏 − 𝑏0
𝑏0 2 = 𝟎. 𝟑𝟐𝟐 𝑴𝑷𝒂 < 𝟑. 𝟑𝟑 𝑴𝑷𝒂 → 𝒐𝒌
(τu )𝑇𝑎𝑏𝑙𝑒 = (τu )𝑎𝑚𝑒 × ×
0.9ℎ0 𝑏
 Pourcentage minimal des armatures transversales :
𝐴𝑡 𝐴𝑡 𝐴𝑡 0.4𝑏0 0.4 × 0.07
( )≥( ) ; 𝑎𝑣𝑒𝑐: ( ) = = = 𝟏. 𝟏𝟗 × 𝟏𝟎−𝟒 𝒎𝟐 /𝒎
𝑆𝑡 𝑆𝑡 𝑚𝑖𝑛 𝑆𝑡 𝑚𝑖𝑛 𝑓𝑒𝑡 235

 Diamètre maximal des armatures transversales :


ℎ 𝑏
∅𝑡 ≤ 𝑀𝑖𝑛 (∅𝑙𝑚𝑎𝑥 ; ; ) → ∅𝑡 ≤ 𝑀𝑖𝑛(12; 7; 33) = 7 𝑚𝑚; 𝑠𝑜𝑖𝑡 ∅𝑡 ≤ 6𝑚𝑚
35 10
Au niveau de l'âme on a alors : 1 étrier ∅𝟔 qui nous donne une section d’acier :
𝑨𝒕 = 𝟐∅𝟔 = 𝟎. 𝟓𝟔 𝒄𝒎𝟐

 Espacement maximal des armatures :


𝑆𝑡 (Max) = 𝑀𝑖𝑛(0.9𝑑; 40𝑐𝑚) = 20.25 ; 𝑠𝑜𝑖𝑡 𝑺𝒕 (𝐌𝐚𝐱) = 𝟐𝟎𝒄𝒎
 Espacement initial :
A Partir de règle de couture, on détermine l’espacement initial 𝑆𝑡0 comme suit :

𝐴𝑡 𝑏0 . 𝛾𝑠 (τu 𝑟é𝑑 − 0.3 × 𝐾. 𝑓𝑡28 )



𝑆𝑡0 0.9. 𝑓𝑒𝑡 (𝑠𝑖𝑛 ∝ +𝑐𝑜𝑠 ∝)

H. Elyass & K. Bahene 43 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Avec :
• 𝑓𝑡28 = 2.1 𝑀𝑃𝑎
• 𝐾 = 1(𝑠𝑎𝑛𝑠 𝑟𝑒𝑝𝑟𝑖𝑠𝑒 𝑑𝑒 𝑏𝑒𝑡𝑜𝑛𝑎𝑔𝑒)
• 𝛾𝑠 = 1.15
• ∝= 90°
𝑉𝑢 𝑟é𝑑
• τu 𝑟é𝑑 = 𝑏0 ×𝑑

𝑉𝑢 𝑟é𝑑 (𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑐ℎ𝑎𝑟𝑔𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑢𝑛𝑖𝑓𝑜𝑟𝑚é𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑟é𝑝𝑎𝑟𝑡𝑖𝑒 𝑒𝑡 𝑢𝑛 é𝑙é𝑚𝑒𝑛𝑡 ℎ𝑦𝑝𝑒𝑟𝑠𝑡𝑎𝑡𝑖𝑞𝑢𝑒)


5
𝑉𝑢 𝑟é𝑑 (𝑥) = 𝑉𝑢 (𝑥) − × ℎ × 𝑝𝑢
6
 Pour appui 4 :
𝑉𝑢 4 𝑟é𝑑
τu4 𝑟é𝑑 = 𝑏0 ×𝑑

5
𝑉𝑢 4 𝑟é𝑑 (𝑥) = 9.99 − × 0.25 × 3.504 = 9.26 𝐾𝑁
6
𝑟é𝑑
9.26 × 10−3
τu = = 0.59 𝑀𝑃𝑎
0.07 × 0.225

𝐴𝑡 𝑏0 . 𝛾𝑠 (τu 𝑟é𝑑 − 0.3 × 𝐾. 𝑓𝑡28 )



𝑆𝑡0 0.9. 𝑓𝑒𝑡 (𝑠𝑖𝑛 ∝ +𝑐𝑜𝑠 ∝)
𝐴𝑡 0.07 × 1.15 × (0.59 − 0.3 × 1 × 2.1)
≥ = −0.15 × 10−4 𝑚2 /𝑚
𝑆𝑡0 0.9 × 235
𝐴𝑡 𝐴𝑡 𝐴𝑡
( ) < 0; 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 ( ) = ( ) = 1.19 × 10−4 𝑚2 /𝑚
𝑆𝑡0 𝑆𝑡 𝑆𝑡 𝑚𝑖𝑛

𝑡𝐴 0.56
𝑆𝑡0 = 1.19 = 1.19 = 0.47 > 𝑆𝑡 (Max) → 𝑆𝑡0 = 𝑆𝑡 (Max) = 20𝑐𝑚

L’espacement tout au long de la nervure sera constant avec 𝑺𝒕 = 𝟐𝟎𝒄𝒎 Le premier espacement
sera la moitié de 𝑆𝑡
𝑺𝒕
(𝑺𝒕𝟏 = = 𝟏𝟎𝒄𝒎)
𝟐

H. Elyass & K. Bahene 44 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Tableau 5. 15:Récapitulatif des armatures transversales de la nervure

Travée 1 Travée 2 Travée 3 Travée 4


Gauche Droite Gauche Droite Gauche Droite Gauche Droite

𝑉𝑢 𝑟é𝑑 5.13 7.52 8.79 8.84 8.27 8.61 9.26 6.85

τu 𝑟é𝑑 0.33 0.48 0.56 0.56 0.53 0.55 0.59 0.43


𝐴𝑡
( ) 𝑡ℎé𝑜𝑟𝑖𝑒
𝑆𝑡
(𝑐𝑚2 /𝑚) -1.16 -0.58 -0.27 -0.26 -0.40 -0.32 -0.16 -0.74
𝐴𝑡
( ) 𝑐ℎ𝑜𝑖𝑠𝑖𝑒
𝑆𝑡
(𝑐𝑚2 /𝑚) 1.19

𝐴𝑡 (𝑐𝑚2 ) 0.56

𝑆𝑡 𝑡ℎé𝑜𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒 (𝑐𝑚) 0.47

St (cm) 20 20 20 20 20 20 20 20

5.4.3 Vérifications diverses


5.4.3.1 Vérification des appuis

a. Appui de rive :

 Appuis N°1 :
- Acier de glissement
𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 5.86 × 10−3
𝐴𝑔 > 𝑜𝑟 𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 = 5.86 𝐾𝑁; 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 𝐴𝑔 = × 104 = 𝟎. 𝟏𝟕𝒄𝒎𝟐
𝑓𝑠𝑢 347.8
Il faut prolonger l’armature inferieure de flexion au-delà de l’appui considéré
Cette armature de 2HA8 =1,01cm² vérifie le non glissement.

- Vérification de la bielle du béton :


2. 𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 0.8 × 𝑓𝑐28 0.8 × 25
𝝈𝒃 = ≤ = = 𝟏𝟑. 𝟑 𝑴𝑷𝒂
𝑏0 . 𝑎 𝛾𝑏 1.5
Avec : 𝜎𝑏 : 𝑐𝑜𝑛𝑡𝑟𝑎𝑖𝑛𝑡𝑒 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑚𝑝𝑟𝑒𝑠𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑎 𝑏𝑖𝑒𝑙𝑙𝑒
𝑎 = 𝑙𝑎 − 𝑒𝑛𝑟𝑜𝑏𝑎𝑔𝑒 − 2𝑐𝑚 = 25 − 2.5 − 2 = 20.5 𝑐𝑚
2×5.86×10−3
𝜎𝑏 = = 0.82 𝑀𝑃𝑎 < 13.3 𝑀𝑃𝑎 La Vérification de la bielle du béton : OK
0.07×0.205

H. Elyass & K. Bahene 45 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

b- Appuis intermédiaires :
 Appuis N°2 :
𝑀 −3 5.12 × 10−3
|𝑉𝑢 .𝐺 | − | 𝑎𝑢 | |8.25 × 10 | − | 0.9 × 0.225 |
𝐴𝑔𝐺 = 0.9. 𝑑 = × 10−4 = −0.49 𝑐𝑚2 < 0
𝑓𝑠𝑢 347.8
𝑀 −3 5.12 × 10−3
|𝑉𝑢 .𝐷 | − | 𝑎𝑢 | |9.52 × 10 | − | 0.9 × 0.225 |
𝐴𝑔𝐷 = 0.9. 𝑑 = × 10−4 = −0.45 𝑐𝑚2 < 0
𝑓𝑠𝑢 347.8
En principe, dans ce cas on n’est pas obligé de prolonger les armatures, mais il est de bonne
construction prolonger de part et d’autre les armatures inférieures au-delà de l’appui.

- Vérification de la bielle du béton :


2. 𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 2 × 9.52 × 10−3
𝝈𝒃 = = = 1.33 𝑀𝑃𝑎 < 𝟏𝟑. 𝟑 𝑴𝑷𝒂
𝑏0 . 𝑎 0.07 × 0.82
La Vérification de la bielle du béton : OK

5.4.4 Arrêt de barre


 Appuis N°2 :
Du côté de la travée de rive :
𝑙1 = Max[0.25 × max(𝑙𝑔 ; 𝑙𝑑 ) ; 𝑙𝑠 ]
Avec :
𝑙𝑔 ; 𝑙𝑑 : Longueurs des travées « gauche » et « droite » ; 𝑙𝑔 = 3.97 𝑚 𝑒𝑡 𝑙𝑑 = 5.38 𝑚.
𝑙𝑠 : 𝑙𝑜𝑛𝑔𝑢𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑒 𝑠𝑐𝑒𝑙𝑙𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 ; 𝑙𝑠 = 40∅ = 40 × 1.2 = 48 𝑐𝑚
𝑙1 = Max[0.25 × max(397; 538) ; 48] = 134.5 𝑐𝑚
Du côté de la travée intermédiaire :
𝑙2 = Max[0.2 × max(538; 513) ; 48] = 107.6 𝑐𝑚
Soit donc : 𝑙1 = 134.5 𝑚 ; 𝑙2 = 107.6 𝑚

5.4.5 Vérification de la jonction table-nervure


- Armature de couture de la jonction table-nervure :
𝐴𝑡 ℎ0 . 𝛾𝑠 (τTable − 0.3 × 𝑓𝑡28 ) 0.322 − 0.3 × 2.1
= = 1.15 × 0.06 × × 104 = 0.90 𝑐𝑚2
𝑆𝑡 𝑓𝑒 235
On n’aura pas besoin d’acier pour la jonction puisque le béton seul assure cette fonction, mais
il est de bonne construction de prévoir 1∅6 tous les 25cm.

H. Elyass & K. Bahene 46 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

5.4.6 Calcul de la flèche


- Vérification des conditions de calcul de la flèche :
La justification de la flèche est une vérification vis-à-vis de l’état limite de service, Elle devient
inutile si les conditions suivantes sont satisfaites :
ℎ 1

𝐼 22.5
ℎ 1 𝑀𝑡 𝑀0 : 𝑀𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒 𝑑𝑒 𝑟é𝑓é𝑟𝑒𝑛𝑐𝑒 à 𝑙 𝐸𝐿𝑆
≥ × 𝑎𝑣𝑒𝑐 { 𝑀𝑡 : 𝑀𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑚𝑎𝑥𝑖𝑚𝑎𝑙 𝑒𝑛 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒 à 𝑙′𝐸𝐿𝑆
𝐼 10 𝑀0
𝐴 4.2 𝐴: 𝑠𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑 ′ 𝑎𝑐𝑖𝑒𝑟𝑡𝑒𝑛𝑑𝑢 𝑒𝑛 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒

{ 𝑏0 . 𝑑 𝑓𝑒

Tableau 5. 16:Vérification de la flèche


ℎ 1 ℎ 1 𝑀𝑡 𝐴 4.2
Travées ×
𝐼 22.5 𝐼 10 𝑀0 𝑏0 . 𝑑 𝑓𝑒
0.0630 0.0444 0.0630 0.0697 0.0064 0.0105
1 ℎ 1 ℎ 1 𝑀𝑡 𝐴 4.2
≥ 22.5 : 𝑂𝑘 ≥ × : 𝑁𝑜𝑛 ≤ ∶ 𝑂𝑘
𝐼 𝐼 10 𝑀0 𝑏0 . 𝑑 𝑓𝑒
0.0465 0.0444 0.0465 0.0647 0.0096 0.0105
2 ℎ 1 ℎ 1 𝑀
≥ 22.5 : 𝑂𝑘 ≥ 10 × 𝑀𝑡 : 𝑁𝑜𝑛 𝐴 4.2
𝐼 𝐼 0 ≤ ∶ 𝑂𝑘
𝑏0 . 𝑑 𝑓𝑒
0.0487 0.0444 0.0487 0.0571 0.0064 0.0105
3 ℎ 1 𝐴 4.2
≥ 22.5 : 𝑂𝑘 ℎ 1 𝑀𝑡 ≤ ∶ 𝑂𝑘
𝐼 ≥ × : 𝑁𝑜𝑛 𝑏0 .𝑑 𝑓𝑒
𝐼 10 𝑀0
0.0502 0.0444 0.0502 0.0752 0.0096 0.0105
4 ℎ 1
≥ : 𝑂𝑘 ℎ 1 𝑀𝑡 𝐴 4.2
𝐼 22.5 ≥ × : 𝑁𝑜𝑛 ≤ ∶ 𝑂𝑘
𝐼 10 𝑀0 𝑏0 . 𝑑 𝑓𝑒

La condition (2) n’est pas vérifiée d’où le calcul sera effectué par la méthode de l’inertie
fissurée.

H. Elyass & K. Bahene 47 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Calcul de la flèche par la méthode de l’inertie fissurée :

Tableau 5. 17:Calcul de la flèche par la méthode de l’inertie fissurée

Travée 1 2 3 4

𝑀𝑠 (𝐾𝑁. 𝑚) 3.49 5.95 4.77 5.92

𝑙 (𝑚) 3.97 5.38 5.13 4.98

𝐴𝑠𝑡 (𝑐𝑚2 ) 1.13 2.26 1.13 2.26

𝑉1 8.73 9.37 8.73 9.37

𝑉2 = ℎ − 𝑉1 (𝑐𝑚) 16.27 15.63 16.27 15.63

𝐼𝐺 = 𝐼𝑆𝑇𝑅𝐻/𝐺 2.04 × 10−4 2.34 × 10−4 2.04 × 10−4 2.34 × 10−4

15𝑀𝑠 (𝑑 − 𝑦1 )
𝜎𝑆 = (𝑀𝑃𝑎) 148.77 235.87 203.33 234.68
𝐼𝑆𝑇𝑅𝐻/𝐴𝑁

𝐴𝑠𝑡 0.00717 0.01435 0.00717 0.01435


𝜌=
𝑏0 . 𝑑
0.05𝑓𝑡28
𝜆= 5.55 2.77 5.55 2.77
3𝑏
𝜌(2 + 0 )
𝑏
1.75𝑓𝑡28
𝜇 = max(0; 1 − ) 0.422 0.765 0.536 0.764
4. 𝜌. 𝜎𝑠 + 𝑓𝑡28
1.1 × 𝐼𝐺
𝐼𝑓 = (𝑚4 ) 6.71 × 10−5 8.25 × 10−5 5.64 × 10−5 8.26 × 10−5
1 + 𝜆. 𝜇
𝑀𝑠𝑒𝑟 × 𝑙 2
𝑓= (𝑚𝑚) 2.54 6.49 6.91 5.52
10. 𝐸. 𝐼𝑓
𝐿
𝑓𝑎𝑑𝑚 = (𝑚𝑚) 7.94 10.76 10.26 9.96
500
𝑓 < 𝑓𝑎𝑑𝑚 Vérifié Vérifié Vérifié Vérifié

Conclusion : condition de flèche est vérifiée pour la nervure étudiée avec le dimensionnement
proposé.

H. Elyass & K. Bahene 48 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

5.5 Plan de ferraillage de la nervure

 Travée 1 :

Figure 5. 7:Plan de ferraillage de la nervure travée1 (calcul manuel)

H. Elyass & K. Bahene 49 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Travée 2 :

Figure 5. 8: Plan de ferraillage de la nervure travée2 (calcul manuel)

H. Elyass & K. Bahene 50 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Travée 3 :

Figure 5. 9:Plan de ferraillage de la nervure travée3 (calcul manuel)

H. Elyass & K. Bahene 51 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Travée 4 :

Figure 5. 10: Plan de ferraillage de la nervure travée4 (calcul manuel)

H. Elyass & K. Bahene 52 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Chapitre 6 : Etude d’une poutre continue

6.1 Introduction
Les poutres sont des éléments porteurs horizontaux en béton armé, leur rôle consiste
essentiellement à supporter les charges des planchers et les transmettre aux poteaux.

On se propose d’étudier la poutre A1 du plancher haut sous-sol : une poutre à 4 travées, illustrée
sur la figure suivante :

Figure 6. 1:Position de la poutre

6.2 Evaluation de charge


 Charge permanente de la dalle (GD) :
𝐺𝐷 = 3.15 + 25 × 𝑒
Avec e=25 cm
𝐺𝐷 = 3.15 + 25 × 𝑒 = 3.15 + 25 × 0.25 = 9.4 𝐾𝑁/𝑚²
𝑮𝑫 = 𝟗. 𝟒 𝑲𝑵/𝒎²

 Charge d’exploitation de la dalle (QD) :


𝑸𝑫 = 𝟓 𝑲𝑵/𝒎² (Usage commercial)

H. Elyass & K. Bahene 53 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

6.2.1 Charges transmises sur la poutre

Figure 6. 2:Transmission des charges sur la poutre

 𝐺𝐷 = 9.4 𝐾𝑁/𝑚²
 Q D = 5 KN/m²
Pour panneaux D1 :
Lx = 5.84 𝑐𝑚
𝐺𝐷 × 𝑙𝑥 9,4 × 5,84
𝑔𝑑 = = = 27.49 𝐾𝑁/𝑚𝑙
2 2
𝑄𝐷 × 𝑙𝑥 5 × 5.84
𝑞𝑑 = = = 14,60 𝐾𝑁/𝑚𝑙
2 2

Tableau 6. 1:Les charges triangulaires


𝐺𝐷 ×𝑙𝑥 QD ×𝑙𝑥
Panneaux Lx (𝑐𝑚) 2
(KN/ml)
2
(KN/ml)

D1 5.84 27.49 14.6


D2 3.55 16.69 8.88
D3 4.15 19.5 10.38
D4 3.22 15.13 8.05
D5 3.11 14.62 7.78
D6 4 18.8 10
D7 1 4.7 2.5
D8 1 4.7 2.5

5.2

H. Elyass & K. Bahene 54 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Figure 6. 3:Schéma de charge triangulaire sur la poutre

6.2.2 Charges équivalentes :


 Compte tenu des dalles : D1, D2, D3, D4, D5 et D6, le chargement est triangulaire donc
:

Tableau 6. 2:La charge équivalente


𝐂𝐡𝐚𝐫𝐠𝐞 𝐄𝐪𝐮𝐢𝐯𝐚𝐥𝐞𝐧𝐭𝐞 (𝐏 = 𝑸𝑫 𝐨𝐮 𝐆𝑫 ) Expression

𝑃𝑙𝑥
𝑃𝑉
4
𝑃𝑙𝑥
𝑃𝑚
3

 GD = 9.4 KN/m²
 Q D = 5 KN/m²
GD ×𝑙𝑥 QD ×𝑙𝑥
 𝐺𝐷,𝑉 = et 𝑄𝐷,𝑉 =
4 4
GD ×𝑙𝑥 QD ×𝑙𝑥
 𝐺𝐷,𝑚 = et 𝑄𝐷,𝑚 =
3 3

Pour panneaux D1 :
Lx = 5.84 𝑐𝑚
GD × 𝑙𝑥 9,4 × 5,84
𝐺𝐷,𝑉 = = = 13,72 𝐾𝑁/𝑚𝑙
4 4
Q × 𝑙𝑥 5 × 5,84
𝑄𝐷,𝑉 = D = = 7,3 𝐾𝑁/𝑚𝑙
4 4
GD × 𝑙𝑥 9,84 × 5,84
𝐺𝐷,𝑚 = = = 18,30 𝐾𝑁/𝑚𝑙
3 3
Q × 𝑙𝑥 5 × 5,84
𝑄𝐷,𝑚 = D = = 9,73 𝐾𝑁/𝑚𝑙
3 3

H. Elyass & K. Bahene 55 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Tableau 6. 3:La charge équivalente sur les panneaux


𝑙𝑥 (𝑚) 5.84 3.55 4.15 3.22 3.11 4
𝐺𝐷,𝑣 (KN/ml) 13.72 8.34 9.75 7.57 7.31 9.4
𝑄𝐷,𝑣 (KN/ml) 7.3 4.44 5.2 4.03 3.89 5
𝐺𝐷,𝑚 (KN/ml) 18.30 11.12 13 10.09 9.74 12.53
𝑄𝐷,𝑚 (KN/ml) 9.73 5.92 6.92 5.37 5.18 6.67

 Chargement équivalent produisant le moment fléchissant

Figure 6. 4:Schéma de chargement produisant le moment fléchissant équivalent

 Chargement équivalent produisant tranchant équivalent (sans poids propre de poutre)

Figure 6. 5:Schéma de chargement produisant l’effort tranchant équivalent

H. Elyass & K. Bahene 56 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

6.2.3 Charge uniformément repaire


 Due aux dalles : D7, D8 le chargement est uniformément repartie donc :
 GD = 9.4 KN/m²
 Q D = 5 KN/m²
𝑙𝑥
 𝑔𝐷1 = GD × 2
𝑙𝑥
 𝑞𝐷1 = QD × 2

Panneaux D7 D8

𝑙𝑥 (𝑚) 1 1

𝑔𝐷1 (KN/ml) 4.7 4.7

𝑞𝐷1 (KN/ml) 2.5 2.5

 Charge du mur :
La mur double cloison (épaisseur 35cm) 𝐺𝑚𝑢𝑟 = 3.2 𝐾𝑁/𝑚²
𝑔𝑚𝑢𝑟 = 𝐺𝑚𝑢𝑟 × ℎ𝑚𝑢𝑟
ℎ𝑚𝑢𝑟 = 3.5 − 0.5 = 3 𝑚
𝑔𝑚𝑢𝑟 = 𝐺𝑚𝑢𝑟 × ℎ𝑚𝑢𝑟 = 3.2 × 3 = 9.6 𝐾𝑁/𝑚𝑙
𝑔𝑚𝑢𝑟 = 9.6 𝐾𝑁/𝑚𝑙

Somme des charges uniformes :


 𝑔 = 𝑔𝐷1 + 𝑔𝑚𝑢𝑟 = 4.7 + 9.6 = 14.3 𝐾𝑁/𝑚𝑙
𝑔 = 14.3 𝐾𝑁/𝑚𝑙
 𝑞 = 2.5 𝐾𝑁/𝑚𝑙

6.2.4 Charges concentrées


D’âpre la descente de charge sur graitec OMD 2020 on a trouvé les résultats suivants :

 Le poteau P22 implanté sur le travée A1.4 avec les charge suivant :
𝐺1 = 100.87 𝑡 𝑒𝑡 𝑄1 = 11.87 𝑡
 Le poteau P21 implanté sur le travée A1.3 avec les charge suivant :
𝐺2 = 60.5 𝑡 𝑒𝑡 𝑄2 = 6.5 𝑡

Ainsi les charge des poutres qui appuient sur la poutre A1


 Sur le travée A1.1 𝐹𝐺1 = 12.2 𝑡 𝑒𝑡 𝐹𝑄1 = 4.58 𝑡
 Sur le travée A1.2 𝐹𝐺2 = 11.71 𝑡 𝑒𝑡 𝐹𝑄2 = 4.31 𝑡
 Sur le travée A1.3 𝐹𝐺3 = 12.67 𝑡 𝑒𝑡 𝐹𝑄3 = 4.42 𝑡
 Sur le travée A1.4 𝐹𝐺4 = 12.37 𝑡 𝑒𝑡 𝐹𝑄4 = 4.41 𝑡

H. Elyass & K. Bahene 57 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Chargement produisant le moment fléchissant équivalent sans tenir compte du poids propre de
la poutre

Figure 6. 6:Schéma de chargement produisant le moment fléchissant équivalent

Figure 6. 7:Schéma de chargement produisant le moment fléchissant équivalent

6.3 Pré-dimensionnement de la section de la poutre


Pour éviter la présence des aciers comprimés on doit avoir :
𝑴𝒂𝒖
𝝁𝒃𝒖 = 𝒃 .𝒅𝟐 .𝑭 ≤ 𝝁𝒖𝒍𝒕𝒊𝒎 =0,39 (fe400)
𝟎 𝒃𝒖

Une règle de bonne construction consiste à prendre : 0,3. 𝑑 ≤ 𝑏0 ≤ 0,5. 𝑑


Avec 𝑑 = 0,9. ℎ𝑝
ℎ𝑝 : La hauteur de calcul de la poutre
b0 : Largeur de la poutre
𝑀𝑎𝑢 = 0,5. 𝑀0𝑢 : le moment maximal sur appuis calculé forfaitairement.

𝑀0𝑢 : moment à l’ELU maximal de la travée isostatique considérée.


𝑀𝑎𝑢
ℎ𝑝 ≥ √
𝜇𝑙 . 𝑓𝑏𝑢 . 0,92 . 𝑏

On prend : b0 = 0,4 × 𝑑 = 0,4 × 0,9 × ℎ𝑝


3 𝑀𝑎𝑢
ℎ𝑝 ≥ √ 3
0,9 . 0,4. 𝜇𝑙 . 𝑓𝑏𝑢

H. Elyass & K. Bahene 58 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Moment maximale de la travée isostatique :


𝑃𝑢 ×𝑙 2
 Charge linéaire : 𝑀0𝑢 = 8
𝐹𝑢 ×𝑎×𝑏
 Charge concentre : 𝑀0𝑢 = 𝑙
𝑃𝑢.𝑙 2 𝐹𝑢 .𝑎.𝑏
 𝑀𝑡𝑜𝑡𝑎𝑙𝑒 = +
8 𝑙
Avec 𝑃𝑢 = 1,35𝐺 + 1.5𝑄
𝐹𝑢 = 1,35𝐹𝐺 + 1.5𝐹𝑄
𝑓𝑏𝑢 = 14.17 𝑀𝑃𝑎

Tableau 6. 4:Pré-redimensionnement de poutre

Travée A1.1 A1.2 A1.3 A1.4


Portée l (m) 6,70 6,55 5,10 5.20
𝐺 = 𝐺𝑚 + 𝑔 (KN/ml) 32.6 27.3 24.39 26.83
𝑄 = 𝑄𝑚 + 𝑞 (KN/ml) 12.23 9.42 7.87 9.17
𝑃𝑢 = 1,35𝐺 + 1.5𝑄 (KN/ml) 62.36 50.99 44.73 49.98
𝑃𝑢 × 𝑙 2
𝑀0𝑢 = (𝐾𝑁. 𝑚) 349.92 273.45 145.43 168.93
8
𝐹𝐺 (KN) 122 117.1 731.7 123.70 1008.7
𝐹𝑄 (KN) 45.8 43.1 109.2 44.10 118.7
𝐹𝑢 = 1,35. 𝐹𝐺 +1,5. 𝐹𝑄 (KN) 233.4 222.74 1151.60 233.16 1539.80
𝐹𝑢 × 𝑎 × 𝑏
𝑀0𝑢 = (𝐾𝑁. 𝑚) 214.59 348.58 1431.03 1927.01
𝑙
𝑀𝑡𝑜𝑡𝑎𝑙𝑒 564.51 622.03 1576.46 2095.94
𝑀𝑎 = 0,8. 𝑀0 451,61 497,62 1261,17 1676.75
𝑙 = 4√𝑙1 × 𝑙2 × 𝑙3 × 𝑙4 (m) 5,84
𝑙
ℎ≥ (𝑚) 0,4
16

3 𝑀𝑎
ℎ𝑝 ≥ √
0,4. 0,93 . 𝜇𝑙 . 𝑓𝑏𝑢 0,63 0,65 0,89 0,97

ℎ 𝑐ℎ𝑜𝑖𝑠𝑖𝑡 (𝑚) 0.7 0.7 1.10 1.10


𝑏 = 0,4 × 0,9 × ℎ 0.252 0.252 0.369 0.396
𝑏 𝑐ℎ𝑜𝑖𝑠𝑖𝑡 (𝑚) 0.3 0.3 0.5 0.5

H. Elyass & K. Bahene 59 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Pour simplifier le coffrage en tenant compte de la majoration due au poids propre de la


poutre,
On a choisi une poutre rectangulaire hyperstatique à 4 travées dont
 La travée A1.1 : 𝑏 = 30 𝑐𝑚 𝑒𝑡 ℎ = 70 𝑐𝑚
 La travée A1.2 : 𝑏 = 30 𝑐𝑚 𝑒𝑡 ℎ = 70 𝑐𝑚
 La travée A1.3 : 𝑏 = 50 𝑐𝑚 𝑒𝑡 ℎ = 110 𝑐𝑚
 La travée A1.4 : 𝑏 = 50 𝑐𝑚 𝑒𝑡 ℎ = 110 𝑐𝑚

Le poids propre de la poutre :


𝑔𝑝𝑜𝑢𝑡𝑟𝑒 = 𝑏 × ℎ × 𝛾𝑏é𝑡𝑜𝑛 𝑒𝑡 𝛾𝑏é𝑡𝑜𝑛 = 25 𝐾𝑁/𝑚𝑙

Tableau 6. 5:Poids propre de poutre


Travée A1.1 A1.2 A1.3 A1.4
h (m) 0.7 0.7 1.1 1.1
b(m) 0.3 0.3 0.5 0.5
𝑔𝑝𝑜𝑢𝑡𝑟𝑒 (KN/ml) 5.25 5.25 13.75 13.75

Par l’application de principe de superposition :


On détermine le chargement total équivalent (avec tenir compte du poids propre de poutre
et le chargement sur la surface longitudinale de la poutre)

Tableau 6. 6:Le chargement total équivalent


travées A1.1 A1.2 A1.3 A1.4
𝐺𝐷,𝑣 (KN/ml) 13.72 9.75 7.57 9.4
𝑄𝐷,𝑣 (KN/ml) 7.3 5.2 4.03 5
𝐺𝐷,𝑚 (KN/ml) 18.30 13 10.09 12.53
𝑄𝐷,𝑚 (KN/ml) 9.73 6.92 5.37 6.67
𝑔 (𝐾𝑁/𝑚𝑙) 19.55 19.55 28.05 28.05
𝑞 (𝐾𝑁/𝑚𝑙) 2.5 2.5 2.5 2.5
𝐹𝐺 (𝐾𝑁) 122 117.1 126.7 123.7
𝐹𝑄 (𝐾𝑁) 45.8 43.1 44.2 44.1
𝐺𝑝𝑜𝑡𝑒𝑎𝑢 (𝐾𝑁) - - 605 1008.7
𝑄𝑝𝑜𝑡𝑒𝑎𝑢 (𝐾𝑁) - - 65 118.7

H. Elyass & K. Bahene 60 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Chargement produisant le moment fléchissant équivalent (avec tenir compte du poids


propre de poutre).

Figure 6. 8:Schéma des chargements totale produisant le moment fléchissant équivalent

 Chargement produisant l'effort tranchant équivalent (avec tenir compte du poids


propre de poutre).

Figure 6. 9:Schéma des chargements totale produisant le moment l’effort tranchant équivalent

H. Elyass & K. Bahene 61 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

6.4 Calcule de sollicitation


6.4.1 Choix de la méthode de calcul
Le choix de la méthode de calcul dépend de la vérification d’un certain nombre de
conditions :
a) Charge d’exploitation ≤ 2 x charges permanentes :
Or on a 5 𝐾𝑁/𝑚² < 2 × 9,4 𝐾𝑁/𝑚²
b) Charge d’exploitation= 5 𝑘𝑁/𝑚²

(1) Charge d’exploitation ≤ 2 x charges permanentes :


OK
Or on a 5 𝐾𝑁/𝑚² < 2 × 9,4 𝐾𝑁/𝑚²

(2)Charge d’exploitation 𝑄 ≤ 5 𝑘𝑁/𝑚² :


OK
Or on a Q=5 KN/ml
(3) Inertie constante :
N’est pas vérifiée
Poutre rectangulaire d’inertie variable
(4) Rapport des portées successives compris entre 0,80 et
1,25 :

7,2 7,1
= 1,01 < 1,25 𝑒𝑡 = 0,99 > 0,8
7,1 7,2 N’est pas vérifiée
7,1 5,6
= 1,27 > 1,25 𝑒𝑡 = 0,79 < 0,8
5,6 7,1
5,6
0,8 < = 1 < 1,25
5.6
(5)Fissuration peu préjudiciable OK

 Puisqu’on a des charges concentrées au niveau des travées, on va appliquer la


méthode de Caquot minorée.

Qui consiste à prendre g’= 2/3 g pour calculer les moments sur appuis dus aux charges
permanentes (et uniquement le calcul des moments sur appuis, on prend la totalité de g
ensuite pour le calcul des moments en travée).

H. Elyass & K. Bahene 62 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

6.4.2 Calcul des moments


Puisque on a choisi d’appliquer la méthode de Caquot, on prend compte des hypothèses
suivantes :

 Hypothèse 1 :
On adopte des longueurs de portées fictives 𝑙0 telles que :
 𝑙0 = 𝑙 Pour les deux travées de rive
 𝑙0 = 𝑙 × 0,8 Pour les travées intermédiaires.

 Les cas de chargement possible pour déterminer les moments maximaux et minimaux
sur appuis et en travées :

 Cas 1 :(CCCC) pour déterminer les moments maximaux sur l’appui 2,3 et 4.

Figure 6. 10:Schéma de chargement cas1 (CCCC)


 CAS2 : (CDCD) pour déterminer les moments maximaux sur les travées A1.1 et A1.3,
les moments minimaux sur les travées A1.2 et A1.4.

Figure 6. 11:Schéma de chargement cas2 (CDCD)

H. Elyass & K. Bahene 63 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 CAS 3 : (DCDC) pour déterminer les moments maximaux sur les travées A121 et A1.4,
les moments minimaux sur les travées A1.1 et A1.3.

Figure 6. 12:Schéma de chargement cas1 (DCDC)

6.4.2.1 Moment sur appui


 Moments du aux charges concentrées
Puisque les travées n’ont pas la même section, donc on aura :
𝐾𝑒 𝐾𝑤
𝑀𝑖 = − [𝑀′𝑤 + 𝑀′𝑒 (1 − )]
𝐷 𝐷
1 𝑎𝑤 𝑎𝑤 𝑎𝑤
𝐴𝑣𝑒𝑐 ∶ 𝑘𝑤 = (1 − ) (2 − )
2,125 𝑙′𝑤 𝑙′𝑤 𝑙′𝑤
1 𝑎𝑒 𝑎𝑒 𝑎𝑒
𝑘𝑒 = (1 − ) (2 − )
2,125 𝑙′𝑒 𝑙′𝑒 𝑙′𝑒

𝑀′𝑤 = ∑ 𝑘𝑤 . 𝐹𝑊 . 𝑙′𝑤

𝑀′𝑒 = ∑ 𝑘𝑒 . 𝐹𝑒 . 𝑙′𝑒

𝐼𝑤 𝐼𝑒
𝐾𝑤 = ′
; 𝐾𝑒 = 𝑒𝑡 𝐷 = 𝐾𝑤 + 𝐾𝑒
𝑙𝑤 𝑙𝑒′
𝐼𝑤 𝑒𝑡 𝐼𝑒 ∶ Moments d’inertie de la section de béton seul

H. Elyass & K. Bahene 64 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Moments du aux charges repartie :


Puisque les travées n’ont pas la même section, donc on aura :
𝐾𝑒 𝐾𝑤
𝑀𝑖 = − [𝑀′𝑤 + 𝑀′𝑒 (1 − )]
𝐷 𝐷

𝑃𝑤 . 𝑙′2𝑤 𝑃𝑒 . 𝑙′2𝑒
𝐴𝑣𝑒𝑐 ∶ 𝑀𝑤 = ; 𝑀𝑒′ =
8.5 8.5
𝐼𝑤 𝐼𝑒
𝐾𝑤 = ′
; 𝐾𝑒 = ′ 𝑒𝑡 𝐷 = 𝐾𝑤 + 𝐾𝑒
𝑙𝑤 𝑙𝑒
𝐼𝑤 𝑒𝑡 𝐼𝑒 ∶ Moments d’inertie de la section de béton seul

Tableau 6. 7:Le chargement total équivalent


𝑏.ℎ3
Travée Section Inertie 𝐼 = (𝑚4 )
12

A1.1 8,575 × 10−3

A1.2 8,575 × 10−3

A1.3 55.46 × 10−3

A1.4 55.46 × 10−3

H. Elyass & K. Bahene 65 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

A titre indicatif, on détaille le calcule pour l’appui (2) dans le cas 1, et pour les autres appuis
un calcul identique est conduit, tous les résultats (ELU et ELS) seront résumés dans les
tableaux ci-dessous.

𝐹𝑤 = 1,35𝐺′𝑤 + 1,5𝑄𝑤
2
𝐴𝑣𝑒𝑐 𝐺′𝑤 = 3 𝐺𝑤

𝐺𝑤 = 122 𝐾𝑁
2 × 122
𝐺′𝑤 = = 81,33 𝐾𝑁
3
𝑄𝑤 = 45,8 𝐾𝑁
𝐹𝑤 = 1,35 × 81,33 + 1,5 × 45,8 = 178,5 𝐾𝑁
𝑭𝒘 = 𝟏𝟕𝟖, 𝟓 𝑲𝑵

𝐹𝑒 = 1,35𝐺′𝑒 + 1,5𝑄𝑒
𝐺𝑒 = 117,1 𝐾𝑁
2 × 117,1
𝐺′𝑒 = = 78,07 𝐾𝑁
3
𝑄𝑒 = 43,1 𝐾𝑁
𝐹𝑒 = 1,35 × 78,07 + 1,5 × 43,1 = 170.04 𝐾𝑁
𝑭𝒆 = 𝟏𝟕𝟎, 𝟎𝟒 𝑲𝑵

𝑙′𝑤 = 𝑙𝑤 travée de rive → 𝑙′𝑤 = 6,7 𝑚


𝑙′𝑒 = 0,8. 𝑙𝑤 travée de rive → 𝑙′𝑒 = 0,8 × 6,55 = 5,24 𝑚
Iw : inertie de la travée gauche → Iw = 8,575 × 10−3 𝑚4
Ie : inertie de la travée droite → Ie = 8,575 × 10−3 𝑚4
aw = 1,10 𝑚 𝑒𝑡 ae = 2,47 𝑚

1 𝑎𝑤 𝑎𝑤 𝑎𝑤 1 1,1 1,1 1,1


𝑘𝑤 = (1 − ) (2 − ) = × (1 − ) (2 − ) = 0,1198
2,125 𝑙′𝑤 𝑙′𝑤 𝑙′𝑤 2,125 6,7 6,7 6,7
𝑘𝑤 = 0,1186

1 𝑎𝑒 𝑎𝑒 𝑎𝑒 1 2,47 2,47 2,47


𝑘𝑒 = (1 − ) (2 − ) = × (1 − ) (2 − ) = 0,1792
2,125 𝑙′𝑒 𝑙′𝑒 𝑙′𝑒 2,125 5,24 5,24 5,24
𝑘𝑒 = 0,1792

H. Elyass & K. Bahene 66 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

𝑀′𝑤 = 𝑘𝑤 . 𝐹𝑊 . 𝑙′𝑤 = 0,1186 × 178,5 × 6,7 = 141,78 𝐾𝑁. 𝑚


𝑀′𝑤 = 141,78 𝐾𝑁. 𝑚

𝑀′𝑒 = 𝑘𝑒 . 𝐹𝑒 . 𝑙′𝑒 = 0,1792 × 170,04 × 5,24 = 159,71 𝐾𝑁. 𝑚


𝑀′𝑒 = 159,71 𝐾𝑁. 𝑚

𝐼𝑤 8,575 × 10−3
𝐾𝑤 = ′ = = 1,28 × 10−3 𝑚3
𝑙𝑤 6,7
𝐼𝑒 8,575 × 10−3
𝐾𝑒 = = = 1,64 × 10−3 𝑚3
𝑙𝑒′ 5,24
𝐷 = 𝐾𝑤 + 𝐾𝑒 = 1,28 × 10−3 + 1,64 × 10−3 = 2,92 × 10−3 𝑚3

Moments du aux charges concentrées sur l’appui 2 :


𝐾𝑒 𝐾𝑤
𝑀21 = − [𝑀′ 𝑤 + 𝑀′ 𝑒 (1 − )]
𝐷 𝐷
1,64 × 10−3 1,28 × 10−3
𝑀21 = − [141,78 × + 159,71 (1 − )] = −169,18 𝐾𝑁. 𝑚
2,92 × 10−3 2,92 × 10−3
𝑀21 = −169,18 KN. m

Moments du aux charges uniforme repartie sur l’appui 2 :


𝑃𝑤 = 1,35. 𝐺′𝑤 + 1,5. 𝑄𝑤
𝐺𝑤 = 𝐺𝑚 + 𝑔 = 18,30 + 19,55 = 37,85 𝐾𝑁/𝑚𝑙
2 2
𝐺′𝑤 = × 𝐺𝑤 = × 37,85 = 25,23 𝐾𝑁/𝑚𝑙
3 3
𝑄𝑤 = 𝑄𝑚 + 𝑞 = 9,73 + 2,5 = 12,23 𝐾𝑁/𝑚𝑙
𝑃𝑤 = 1,35 × 25,23 + 1,5 × 12,23 = 52,41 𝐾𝑁/𝑚𝑙


𝑃𝑤 . 𝑙′2𝑤 52,41 × 6,72
𝑀𝑤 = = = 276,79 𝐾𝑁. 𝑚
8.5 8,5

𝑃𝑒 = 1,35. 𝐺′𝑒 + 1,5. 𝑄𝑒


𝐺𝑒 = 𝐺𝑒 + 𝑔 = 19,55 + 13 = 32,55 𝐾𝑁/𝑚𝑙
2 2
𝐺′𝑒 = × 𝐺𝑒 = × 32,55 = 21,7 𝐾𝑁/𝑚𝑙
3 3
𝑄𝑒 = 𝑄𝑚 + 𝑞 = 6,92 + 2,5 = 9,42 𝐾𝑁/𝑚𝑙

H. Elyass & K. Bahene 67 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

𝑃𝑒 = 1,35 × 21,7 + 1,5 × 9,42 = 43.43 𝐾𝑁/𝑚𝑙


𝑃𝑒 . 𝑙′2𝑒 43,43 × 5,242
𝑀𝑒′ = = = 140,28 𝐾𝑁. 𝑚
8,5 8,5

𝐾𝑒 𝐾𝑤
𝑀22 = − [𝑀′𝑤 + 𝑀′𝑒 (1 − )]
𝐷 𝐷
1,64 × 10−3 1,28 × 10−3
𝑀22 = − [276,79 × + 140,28 × (1 − )]
2,92 × 10−3 2,92 × 10−3
𝑀22 = −234,03 𝐾𝑁. 𝑚

Moment fléchissent sur appui du aux charge repartie et charge concentre :


M2 = 𝑀21 + 𝑀22 = −276,79 − 234,03 = −403,21 𝐾𝑁. 𝑚
M2 = −403,21 𝐾𝑁. 𝑚

Tableau 6. 8:Les moments sur appuis (en kN.m) à ELU

Appui 1 2 3 4 5

Cas1: CCCC 0 -403,21 -312,74 -928,68 0

Cas2: CDCD 0 -343,52 -276,08 -790,49 0

Cas3: DCDC 0 -318,22 -269,23 -866,00 0

Tableau 6. 9:Les moments sur appuis (en kN.m) à ELS

Appui 1 2 3 4 5

Cas1: CCCC 0 -287,96 -223,39 -645,01 0

Cas2: CDCD 0 -248,17 -197,20 -556,03 0

Cas3: DCDC 0 -231,30 -192,31 -603,23 0

H. Elyass & K. Bahene 68 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

6.4.2.2 Moment en travée


L’évolution du moment en travée M(x), pour en cas de charge, est donné par :
𝑥 𝑥
𝑀𝑡𝑥 = 𝜇(𝑥) + 𝑀𝑤 . (1 − ) + 𝑀𝑒 . ( )
𝑙 𝑙
𝜇(𝑥) : Moment fléchissent de la travée de référence
 Pour une travée supportant une charge répartie P et une charge concentre F :
𝑃. 𝑥 2 𝑃. 𝑙𝑖 . 𝑥 𝑙𝑖 − 𝑎
𝜇(𝑥) = − + + 𝐹. ( ).𝑥 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑥 < 𝑎
2 2 𝑙𝑖
𝑃. 𝑥 2 𝑃. 𝑙𝑖 . 𝑥 𝑥
𝜇(𝑥) = − + + 𝐹. 𝑎 (1 − ) 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑥 ≥ 𝑎
{ 2 2 𝑙𝑖
𝑙𝑖 1
+ [𝑀𝑒 − 𝑀𝑤 + 𝐹. (𝑙𝑖 − 𝑎)]. ( ) 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑥 < 𝑎
𝑋𝑚𝑎𝑥 ={ 2 2. 𝑃
𝑙𝑖 1
+ [𝑀𝑒 − 𝑀𝑤 − 𝐹. 𝑎]. ( ) 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑥 ≥ 𝑎
2 2. 𝑃
Pour trouver l’abscisse du moment maximal en travée continue, on dérive l’expression de
𝑑𝑀
moment par rapport l’abscisse x ( 𝑑𝑥 = 0).

Le détaille le calcule pour le travée 1


 A ELU :
Cas2 : CDCD
pour x < a = 5,60 m 𝑙1 = 6,7 𝑚
𝑃𝐸𝐿𝑈 = 69,44 𝐾𝑁/𝑚𝑙 𝑒𝑡 𝐹𝐸𝐿𝑈 = 233,4 𝐾𝑁
𝑀𝑤 = 0 𝐾𝑁. 𝑚 𝑒𝑡 𝑀𝑒 = −343,52 𝐾𝑁. 𝑚
𝑀(𝑥) = −34,72𝑥 2 + 219,68𝑥
𝑑𝑀
= 0 → 219,68 − 69,44𝑥 = 0 → 𝑥 = 3,16 𝑚
𝑑𝑥
𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 ∶ 𝑋𝑡1𝑚𝑎𝑥 = 3,16𝑚 𝑀𝑡1𝑚𝑎𝑥 = 347,48 𝐾𝑁. 𝑚

pour x ≥ a = 5,60 m
𝑀(𝑥) = −34,72𝑥 2 − 13,73𝑥 + 1307,04
𝑑𝑀
= 0 → −13,73 − 69,44𝑥 = 0 → 𝑥 = −0,19 < 0
𝑑𝑥
𝑜𝑛 𝑝𝑟𝑎𝑛𝑑 𝑥 = 𝑎 = 5,6𝑚 𝑀𝑡1 = 141,35 𝐾𝑁. 𝑚

D’âpre les calculs le moment maximal se trouve sur 𝑥 < 𝑎


𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 ∶ 𝑋𝑡1𝑚𝑎𝑥 = 3,16𝑚 𝑒𝑡 𝑀𝑡1𝑚𝑎𝑥 = 347,48 𝐾𝑁. 𝑚

H. Elyass & K. Bahene 69 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Tableau 6. 10:Moment en travée a l’ELU


ELU
travée 1 travée 2 travée 3 travée 4
𝑀𝑡𝑚𝑎𝑥 (KN.m) 347,48 478,87 867,85 1398,57
𝑋𝑡𝑚𝑎𝑥 (m) 3,16 4,17 3,25 1,19

Tableau 6. 11:Moment en travée a l’ELS


ELS
travée 1 travée 2 travée 3 travée 4
𝑀𝑡𝑚𝑎𝑥 (KN.m) 250,12 340,24 646,75 1059,54
𝑋𝑡𝑚𝑎𝑥 (m) 3,16 4,17 3,25 1,19

Figure 6. 13:Courbe enveloppe des moments fléchissant à ELU

Figure 6. 14:Courbe enveloppe des moments fléchissant à ELU (arche poutre)

H. Elyass & K. Bahene 70 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

6.4.3 Calcul de l’effort tranchant


La formule de Caquot pour l’effort tranchant est comme suivant :
Mi − Mi−1 Mi+1 − Mi
Viw = V0w + et Vie = V0e +
Lw Le
P×L
Avec V0w et V0e sont les efforts tranchant isostatique dans la travée de référence V0 = 2

 Pour les travées soumises uniquement à des charges réparties :


P×L P×L
V0w = 𝑒𝑡 V0e = −
2 2
 Pour les travées soumises à des charges concentrées :
𝐹(𝑙𝑖 − 𝑎)
𝑙𝑖
V0w,e =
𝐹𝑎

{ 𝑙𝑖
L’effort tranchant max est donné en chargeant les travées adjacentes à l’appui étudié
et déchargée les autres.
- Les cas de chargement possible pour déterminer les efforts tranchant extérieurs :

 Cas 1: pour déterminer 𝑉𝑊 1𝑚𝑎𝑥 

Figure 6. 15:Schéma de chargement cas1 V(W 1max)

H. Elyass & K. Bahene 71 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Cas 2: pour déterminer 𝑉𝑊 2𝑚𝑎𝑥 𝑒𝑡 𝑉𝑒 2𝑚𝑎𝑥 

Figure 6. 16:Schéma de chargement cas2 V_(W 2max) et V_(e 2max)

 Cas 3: pour déterminer 𝑉𝑊 3𝑚𝑎𝑥 𝑒𝑡 𝑉𝑒 3𝑚𝑎𝑥

Figure 6. 17:Schéma de chargement cas3 V_(W 3max) et V_(e 3max)

H. Elyass & K. Bahene 72 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Cas 4: pour déterminer 𝑉𝑊 4𝑚𝑎𝑥 𝑒𝑡 𝑉𝑒 4𝑚𝑎𝑥

Figure 6. 18:Schéma de chargement cas 4 V_(W 4max) et V_(e 4max)

 Cas 5: pour déterminer 𝑉𝑊 5𝑚𝑎𝑥 𝑒𝑡 𝑉𝑒 5𝑚𝑎𝑥

Figure 6. 19:Schéma de chargement cas 5 V_(W 5max) et V_(e 5max)

H. Elyass & K. Bahene 73 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Exemple appui 2 :
Cas2 : CCDD
Ma2 − Ma1
Vw2 = V0w +
𝑙1
𝑙1 = 6,7 𝑚 et 𝑎 = 5.6 𝑚
𝑃𝑤 × 𝑙1 𝐹 × 𝑎 69,44 × 6,7 233,4 × 5.6
V0w = − − =− − = −427,70 𝐾𝑁
2 𝑙1 2 6,7
Ma1 = 0 𝑒𝑡 Ma2 = −403,21 𝐾𝑁. 𝑚 (d’après formule de moment sur appui avec
chargé à gauche et chargé à droite)
−403,21 − 0
Vw2 = −427,70 + = −487,88 𝐾𝑁
6,7
Vw2 = −487,88 𝐾𝑁

Ma3 − Ma2
Ve2 = V0e +
𝑙2
𝑙1 = 6,55 𝑚 𝑒𝑡 𝑎 = 2,47 𝑚
𝑃𝑒 × 𝑙2 𝐹 × (𝑙2 − 𝑎)
V0e = +
2 𝑙2
58,07 × 6,55 222,74 × (6,55 − 2,47)
V0e = + = 328,92 𝐾𝑁
2 6,55
Ma2 = −403,21 𝐾𝑁. 𝑚 (d’après formule de moment sur appui avec chargé à gauche
et chargé à droite)
Ma3 = −479,76 𝐾𝑁. 𝑚 (d’après formule de moment sur appui avec chargé à
gauche et déchargé à droite)
−479.76 + 403.21
Ve2 = 328,92 + = 317,23 𝐾𝑁
6,55
Ve2 = 317,23 𝐾𝑁

H. Elyass & K. Bahene 74 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Tableau 6. 12:L’effort tranchant a l’ELU


1 2 3 4 5
Appui
D G D G D G D G

𝑚𝑎𝑥
𝑉0𝑢 (𝐾𝑁) 270,94 -427,70 328,92 -274,17 579,13 -895,25 1508,17 -621,62

𝑉𝑢𝑚𝑎𝑥 (𝐾𝑁) 210,75 -487,89 317,25 -290,61 598,91 -968,28 1570,2 -443,03

Efforts tranchants maximaux à l’ELU au voisinage des forces concentrées


𝐹. (𝑙 − 𝑎) 𝑙
𝑉0𝐷 = + 𝑃. ( − 𝑎)
𝑙 2
𝐹. 𝑎 𝑙
𝑉0𝐺 =− + 𝑃. ( − 𝑎)
𝑙 2

Tableau 6. 13:L’effort tranchant à l’ELU au voisinage des forces concentrées


F1 F2 F3 F4
Force concentre
G D G D G D G D

𝑉𝑢𝑚𝑎𝑥 (𝐾𝑁) -351,32 -117,92 -37,25 185,49 -778,17 373,43 -354 1418,94

Figure 6. 20:Diagramme des efforts tranchants à ELU

Figure 6. 21:Diagramme des efforts tranchants à ELU (arche poutre)

H. Elyass & K. Bahene 75 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

6.5 Calcul de ferraillage de la poutre


6.5.1 Calcul des armatures longitudinales
6.5.1.1 Armatures longitudinale en travée

A titre indicatif, on détaille le calcul pour la travée N°4, et pour les autres travées un calcul
identique est conduit, tous les résultats seront résumés dans le tableau.
La fissuration étant peu préjudiciable, on procède par un dimensionnement à l’ELU, ensuite
une vérification à l’ELS, ainsi qu’une vérification de la condition de non fragilité.

 Travée 4
 Dimensionnement à l’ELU
Mu=1398,57 KN.m
u M 1398,57×10−3
𝛍𝐮 = b×d²×f = 0.5×(0,99)²×14.17 = 0,201 < 𝛍𝐥 = 𝟎, 𝟑𝟗
bu

μu = 0,201 < μl = 0.39 → Pas d’acier comprimé (𝑨’𝒔𝒄 = 𝟎)

α = 1,25(1 − √1 − 2μu ) = 1,25 × (1 − √1 − 2 × 0,201) = 0,283

𝑦𝑢 =∝× 𝑑 = 0,283 × 0,99 = 0,28

Zb = d − 0,4 × 𝑦𝑢 = 0,99 − 0,4 × 0,28 = 0,878 m

M 1398,57×10−3
As = Z×fu = = 45,8 × 10−4 m2 = 45,8 cm²
su 0,878×347,83

Choix d’un ferraillage :


𝐀 𝐒𝐓 : choisie soit 24HA16 de section réelle 48,24 cm²

 Vérification à l’ELS
Les vérifications à effectuer (Article A.4.5) portent sur :
Un état limite de compression du béton : σb ≤ σb
Un état limite d'ouverture des fissures : σs ≤ σs
Comme Fissuration peu préjudiciable : σs contrainte non limitée
𝛔𝐬 ≤ 𝛔𝐬 → condition vérifier

σb = 0.6 × fc28 = 0.6 × 25 = 15 MPa


Mser
σb = ys on va déterminée le deux inconnu I et ys
I

H. Elyass & K. Bahene 76 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

On détermine ys par la résolution de l’équation suivante :


1 2
by + [15(Asc + Ast )]ys − [15(Asc d′ + Ast d)] = 0
2 s
Nous avons : b=0,5 m, n=15, As=30,54 cm² , d=0,99 m et Mser = 1059,54 KN. m
1 2
by + [15(Asc + Ast )]ys − [15(Asc d′ + Ast d)] = 0
2 s
1
× 0,5 × ys2 + [15(0 + 48,24 × 10−4 )]ys − [15(0 + 48,24 × 10−4 × 0,99)] = 0
2
0,25ys2 + 0,07236ys − 0,07164 = 0
ys1 = 0,41
{ → ys = 0,41 m
ys2 = −0,70
On détermine I
1 3
I= by + nAsc (d′ − ys )2 + nAs (d − ys )2
3 s
1
I = × 0,5 × (0,41)3 + 0 + 15 × 48,24 × 10−4 × (0,99 − 0,41)2 = 3,5829 × 10−2 m4
3
I = 3,5829 × 10−2 m4
Mser 1059,54 × 10−3
σb = y = × 0,41 = 12,12 MPa
I s 3,5829 × 10−2
σb = 12,12 MPa < σb = 15 MPa → condition vérifier
Vérifier a l’ELS : OK

 Condition de non fragilité :


ft28 2.1
Asmin = 0,23 bd = 0.23 × × 0,5 × 0,99 × 104 = 5,97 cm²
fe 400
Amin < AST → la condition de non fragilité est vérifiée

H. Elyass & K. Bahene 77 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Tableau 6. 14:Ferraillage des travées

travée 1 2 3 4

MTu [KN. m] 347,48 478,87 867,85 1398,57

μu 0,206 0,284 0,125 0,201

μu < μl = 0.39 Oui Oui Oui Oui

α 0,130 0,428 0,167 0,283


Dimensionnent
𝑦𝑢 0,082 0,270 0,165 0,280
à l’ELU
Z [m] 0,578 0,522 0,924 0,878

𝐴𝑠𝑡 𝑡ℎé𝑜𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒 [𝑐𝑚²] 17,28 26,37 27 45,8

Armatures choisie 12HA14 8HA16 + 8HA14 6HA16 + 12HA14 24HA16

AST [cm²] réelle 18,48 28,4 30,54 48,24

Mser [KN. m] 250,12 340,24 646,75 1059,54

𝑦1 [𝑚] 0,21 0,30 0,344 0,41

5,8159 3,5829
Vérification à 𝐼𝑆𝑅𝐻/𝐴𝑁 [𝑚4 ] 7,3391 × 10 −3
3,0951 × 10 −2

× 10−3 × 10−2
l’ELS
𝜎𝑏𝑐 [𝑀𝑃𝑎] 9,03 13,91 7,19 12,12

𝜎𝑏𝑐 [𝑀𝑃𝑎] 15 15 15 15

𝜎𝑏𝑐 < 𝜎𝑏𝑐 OK OK OK OK

Amin [cm²] 2,28 2,28 5,98 5,98


C.N.F
Amin < AST OK OK OK OK

H. Elyass & K. Bahene 78 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

6.5.1.2 Armatures longitudinale sur appui

A titre indicatif, on détaille le calcul pour l’appui N°4, et pour les autres appuis un calcul
identique est conduit, tous les résultats seront résumés dans le tableau
La fissuration étant peu préjudiciable, on procède par un dimensionnement à l’ELU, ensuite
une vérification à l’ELS, ainsi qu’une vérification de la condition de non fragilité.

 Appui 4
 Dimensionnement à l’ELU
𝑀𝑢 = −928,68 KN. m
|Mu | 928,68×10−3
𝛍𝐮 = = = 0,134 < μl = 0,39
b×d²×fbu 0.5×(0,99)²×14.17

μu = 0,134 < μl = 0.39 → Pas d’acier comprimé (𝐴’𝑠𝑐 = 0)

α = 1,25(1 − √1 − 2μu ) = 1,25 × (1 − √1 − 2 × 0,134) = 0,18

𝑦𝑢 =∝× 𝑑 = 0,18 × 0,99 = 0,1782

Zb = d − 0,4 × 𝑦𝑢 = 0,99 − 0,4 × 0,1782 = 0,92 m

|M | 928,68×10−3
As = Z×fu = = 29,02 × 10−4 m2 = 29,02 cm²
su 0,92×347,83

Choix d’un ferraillage :


𝐀 𝐒𝐓 : choisie soit 𝟔𝐇𝐀𝟏𝟔 + 𝟏𝟐𝐇𝐀𝟏𝟒 de section réelle 𝟑𝟎, 𝟓𝟒 cm²

 Vérification à l’ELS
Les vérifications à effectuer (Article A.4.5) portent sur :
Un état limite de compression du béton : σb ≤ σb
Un état limite d'ouverture des fissures : σs ≤ σs
Comme Fissuration peu préjudiciable : σs contrainte non limitée
𝛔𝐬 ≤ 𝛔𝐬 → condition vérifier

σb = 0.6 × fc28 = 0.6 × 25 = 15 MPa


Mser
σb = ys On va déterminée le deux inconnu I et ys
I

H. Elyass & K. Bahene 79 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

On détermine ys par la résolution de l’équation suivante :


1 2
by + [15(Asc + Ast )]ys − [15(Asc d′ + Ast d)] = 0
2 s
Nous avons : b=0,5 m, n=15, As=30,54 cm² , d=0,99 m et Mser = −645,01 KN. m
1 2
by + [15(Asc + Ast )]ys − [15(Asc d′ + Ast d)] = 0
2 s
1
× 0,5 × ys2 + [15(0 + 30,54 × 10−4 )]ys − [15(0 + 30,54 × 10−4 × 0,99)] = 0
2
0,25ys2 + 0,04581ys − 0,04535 = 0
ys1 = 0,344
{ → 𝐲𝐬 = 𝟎, 𝟑𝟒𝟒 𝐦
ys2 = −0,527
On détermine I
1 3
I= by + nAsc (d′ − ys )2 + nAs (d − ys )2
3 s
1
I = × 0,5 × (0,344)3 + 0 + 15 × 30,54 × 10−4 × (0,99 − 0,344)2 = 2,5902 × 10−2 m4
3
I = 2,5902 × 10−2 m4
|Mser | 645,01 × 10−3
σb = ys = × 0,344 = 𝟖, 𝟓𝟕 𝐌𝐏𝐚
I 2,5902 × 10−2
σb = 8,57 MPa < σb = 15 MPa → condition vérifier
Vérifier a l’ELS : OK

 Condition de non fragilité (C.N.F):


ft28 2.1
Asmin = 0,23 bd = 0.23 × × 0,5 × 0,99 × 104 = 5,97 cm²
fe 400
𝐀 𝐦𝐢𝐧 < 𝐀 𝐒𝐓 → 𝐥𝐚 𝐜𝐨𝐧𝐝𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝐧𝐨𝐧 𝐟𝐫𝐚𝐠𝐢𝐥𝐢𝐭é 𝐞𝐬𝐭 𝐯é𝐫𝐢𝐟𝐢é𝐞

H. Elyass & K. Bahene 80 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Tableau 6. 15:Ferraillage des appuis

Appui 1 2 3 4 5

|Mau | [KN. m] 0 403,21 312,74 928,68 0

μu 0,239 0,185 0,134

μu < μl = 0.39 Oui Oui Oui

∝ 0,347 0,258 0,18


Dimensionnen
𝑦𝑢 0,2186 0,1625 0,1782
t à l’ELU
Z [m] 0,54 0,565 0,92

𝐴𝑠𝑡 𝑡ℎé𝑜𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒 [𝑐𝑚²] 21,47 15,93 29,02

Armatures choisie 8HA16 + 4HA14 8HA16 6HA16 + 12HA14

AST [cm²] réelle 22,24 16,08 30,54

|Mser | [KN. m] 287,96 223,39 645,01

𝑦1 [𝑚] 0,28 0,248 0,344

𝐼𝑆𝑅𝐻/𝐴𝑁 [𝑚4 ] 6,2818 × 10−3 5,045 × 10−3 2,5902 × 10−2


Vérification à
l’ELS
𝜎𝑏𝑐 [𝑀𝑃𝑎] 12,83 10,98 8,57

𝜎𝑏𝑐 [𝑀𝑃𝑎] 15 15 15

𝜎𝑏𝑐 < 𝜎𝑏𝑐 OK OK OK

Amin [cm²] 2,28 5,98 5,98


C.N.F
Amin < AST OK OK OK

H. Elyass & K. Bahene 81 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

6.5.2 Calcul des armatures transversales


6.5.2.1 Calcul de l’effort tranchant réduit
Pour les travées soumises uniquement à des charges réparties :
𝑞𝑢 . 𝑙 5
𝑉𝑢𝑟𝑒𝑑 = − ( ) . ℎ. 𝑞𝑢
2 6

Tableau 6. 16:L’effort tranchant réduit


1 2 3 4 5
Appui
D G D G D G D G
𝑞𝑢 (𝐾𝑁) 69,44 69,44 58,07 58,07 63,29 63,29 68,54 68,54
|𝑉𝑢𝑚𝑎𝑥 | (𝐾𝑁) 232,63 232,63 190,19 190,19 161,40 161,40 178,20 178,20
|𝑉𝑢𝑟𝑒𝑑 | (𝐾𝑁) 192,12 192,12 156,31 156,31 103,38 103,38 115,37 115,37

Pour les travées soumises à des charges réparties et à des forces concentrées :
 Travée 1 :
Soit a=la position de la force concentrée par rapport à l’appui la plus voisin.

0 𝑠𝑖 𝑎<
2
2𝑎 ℎ ℎ
𝐹𝑢𝑟𝑒𝑑 = 𝐹𝑢 𝑠𝑖 ≤𝑎≤
3ℎ 2 2
3ℎ
{ 𝐹𝑢 𝑠𝑖 𝑎>
2
Pour la travée 1, ils existent deux forces concentrées 𝐹1 donc 𝑎1 = 1,10 𝑚
3ℎ 3 × ℎ 3 × 0,7
= = = 1,05
2 2 2
3ℎ
𝑎1 > = 1,05
2
donc 𝐹𝑟𝑒𝑑 𝑢 = 𝐹𝑢1 = 233,4 𝐾𝑁

𝐹𝑢𝑟𝑒𝑑 × 𝑎 5ℎ
𝑉𝑢𝑖 𝑟𝑒𝑑 = 𝑉𝑢𝑟𝑒𝑑 1 + = 230,44 𝐾𝑁 𝑝𝑜𝑢𝑟 0 < 𝑥 <
𝑙 6
5ℎ 5ℎ
𝑉𝑢𝑖 𝑟𝑒𝑑 − 𝑞𝑢 (𝑥 − ) = 253,15 − 69,44𝑥 𝑝𝑜𝑢𝑟
= 0,58 < 𝑥 < 𝑎 = 1,1
𝑟𝑒𝑑 (𝑥) 6 6
𝑉𝑢 5ℎ 5ℎ
𝑉𝑢𝑖 𝑟𝑒𝑑 − 𝑞𝑢 (𝑥 − ) − 𝐹𝑢𝑟𝑒𝑑 = 19,75 − 69,44𝑥 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑎 = 1,1 < 𝑥 < 𝑙 − = 6,12
6 6
𝑟𝑒𝑑 1
𝐹𝑢𝑟𝑒𝑑 × (𝑙 − 𝑎) 5ℎ
− (𝑉𝑢 + ) = −387,20 𝐾𝑁 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙 − = 6,12 < 𝑥 < 𝑙 = 6,7
{ 𝑙 6

H. Elyass & K. Bahene 82 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

6.5.2.2 Calcul détaillé des armatures transversales de la travée N°1

a. Vérification du béton vis-à-vis l’effort tranchant :


On doit vérifier que: τu < ̅̅̅
τu
Avec :
• τu : Contrainte tangentielle conventionnelle du beton
• τu ∶ Contrainte tangentielle admissible
Les armatures transversales supposées droites (α = 90°) et la fissuration est peu préjudiciable :
𝑓𝑐28
τu = min {0.2 × ; 5 𝑀𝑃𝑎} Donc τu = 3.3 𝑀𝑃𝑎
𝛾𝑏

|𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 | 487,89 × 10−3


τu = = = 2,58 𝑀𝑃𝑎 < 3.3 𝑀𝑃𝑎
𝑏×𝑑 0,3 × 0,63
τu < τu → 𝑣é𝑟𝑖𝑓𝑖é𝑒
b. Pourcentage minimal des armatures transversales :
𝐴𝑡 𝐴𝑡 𝐴𝑡 0,4𝑏 0,4 × 0,30
( )≥( ) ; 𝑎𝑣𝑒𝑐: ( ) = = = 5,11 × 10−4 𝑚2 /𝑚
𝑆𝑡 𝑆𝑡 𝑚𝑖𝑛 𝑆𝑡 𝑚𝑖𝑛 𝑓𝑒𝑡 235
𝐴𝑡
( ) = 5,11 × 10−4 𝑚2 /𝑚
𝑆𝑡 𝑚𝑖𝑛
c. Diamètre maximal des armatures transversales :
ℎ 𝑏
∅𝑡 ≤ 𝑀𝑖𝑛 (∅𝑙𝑚𝑎𝑥 ; ; ) → ∅𝑡 ≤ 𝑀𝑖𝑛(12; 20; 30) = 12 𝑚𝑚;
35 10
𝑠𝑜𝑖𝑡 ∅𝑡 = 8 𝑚𝑚
On dispose d’un cadre + deux étrier : 𝐴𝑡 = 8∅8 = 3,02𝑐𝑚²
𝐴𝑡 = 6∅8 = 3,02 𝑐𝑚2
d. Espacement maximal des armatures :
𝑆𝑡 (Max) = 𝑀𝑖𝑛(0.9𝑑; 40𝑐𝑚) = 𝑀𝑖𝑛(56,7; 40𝑐𝑚)
𝑠𝑜𝑖𝑡 𝑆𝑡 (Max) = 40 𝑐𝑚
e. Espacement initial :
A Partir de règle de couture, on détermine l’espacement initial 𝑆𝑡0 comme suit :
𝐴𝑡 𝑏0 . 𝛾𝑠 (τu 𝑟é𝑑 − 0.3 × 𝐾. 𝑓𝑡28 )

𝑆𝑡0 0.9. 𝑓𝑒𝑡 (𝑠𝑖𝑛 ∝ +𝑐𝑜𝑠 ∝)
Avec :
• 𝑓𝑡28 = 2.1 𝑀𝑃𝑎
• 𝐾 = 1(𝑠𝑎𝑛𝑠 𝑟𝑒𝑝𝑟𝑖𝑠𝑒 𝑑𝑒 𝑏𝑒𝑡𝑜𝑛𝑎𝑔𝑒)
• 𝛾𝑠 = 1.15
• ∝= 90°

H. Elyass & K. Bahene 83 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

𝑉𝑢 𝑟é𝑑
• τu 𝑟é𝑑 =
𝑏0 ×𝑑

Travée 1 :
𝑉𝑢 𝑟é𝑑
τu4 𝑟é𝑑 = 𝑏0 ×𝑑

230,44 × 10−3
τu 𝑟é𝑑 = = 1,22 𝑀𝑃𝑎
0,3 × 0,63
𝐴𝑡 𝑏0 . 𝛾𝑠 (τu 𝑟é𝑑 − 0,3 × 𝐾. 𝑓𝑡28 )

𝑆𝑡0 0.9. 𝑓𝑒𝑡 (𝑠𝑖𝑛 ∝ +𝑐𝑜𝑠 ∝)
𝐴𝑡 0,3 × 1,15 × (1,22 − 0,3 × 1 × 2.1)
≥ = 9,62 × 10−4 𝑚2 /𝑚
𝑆𝑡0 0,9 × 235
𝐴𝑡 𝐴𝑡
( )>( )
𝑆𝑡0 𝑆𝑡 𝑚𝑖𝑛
𝐴𝑡 3,02
𝑆𝑡0 ≤ = = 31,39𝑐𝑚
𝐴𝑡 9,62
𝑆𝑡0
𝑠𝑜𝑖𝑡 𝑺𝒕𝟎 = 𝟑𝟎𝒄𝒎 < 𝑺𝒕𝒎𝒂𝒙 = 𝟒𝟎𝒄𝒎

• Répartition des armatures


𝑆𝑡0
On place la première nappe d'armatures a 𝑆𝑡0 /2 du nu de l'appui 𝑆𝑡1 = = 𝟏𝟓𝒄𝒎
2
Pour les autre espacement st=30cm

H. Elyass & K. Bahene 84 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Tableau 6. 17:Récapitulatif des armatures transversales de la poutre

Travée 1 Travée 2 Travée 3 Travée 4


Gauche Droite Gauche Droite Gauche Droite Gauche Droite
-
𝑉𝑢𝑟𝑒𝑑 (KN) 230,44 −387,20 321,35 436,7 -984,3 1437,5 -480,2
210,42

τu 𝑟é𝑑 (MPa) 1,22 2,05 1,7 1,11 0,88 1.99 2,9 0,97
𝐴𝑡
( ) 𝑡ℎé𝑜𝑟𝑖𝑒
𝑆𝑡 9,62 23,16 17,45 7,83 6,8 36,97 61,71 9,24
(𝑐𝑚2 /𝑚)
𝐴𝑡
( ) 𝑐ℎ𝑜𝑖𝑠𝑖𝑒
𝑆𝑡 5,11 8,51
(𝑐𝑚2 /𝑚)
𝐴𝑡 (𝑐𝑚2 ) 3,05 3,05 5,02 5,02

𝑆𝑡 𝑡ℎé𝑜𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒 (𝑐𝑚) 31,39 13,04 17,47 38,95 58,98 13,58 8.13 54,32

𝑆𝑡 (cm) 30 12 16 30 30 12 8 30

6.5.2.3 Vérifications diverses


a. Vérification des appuis :
 Appui de rive :
Appuis N°1 :
• Acier de glissement
𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥
𝐴𝑔 > 𝑜𝑟 𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 = 210,75 𝐾𝑁;
𝑓𝑠𝑢
210,75 × 10−3
𝐴𝑔 = × 104 = 6,06𝑐𝑚2
347.8
Il faut prolonger l’armature inferieure de flexion au-delà de l’appui considéré
Cette armature de 4HA16 =8,04 cm² vérifie le non glissement.

H. Elyass & K. Bahene 85 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

• Vérification de la bielle du béton :


2. 𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 0.8 × 𝑓𝑐28 0.8 × 25
𝜎𝑏 = ≤ = = 13.3 𝑀𝑃𝑎
𝑏. 𝑎 𝛾𝑏 1.5
Avec : 𝜎𝑏 : 𝑐𝑜𝑛𝑡𝑟𝑎𝑖𝑛𝑡𝑒 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑚𝑝𝑟𝑒𝑠𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑎 𝑏𝑖𝑒𝑙𝑙𝑒
𝑎 = 𝑙𝑎 − 𝑒𝑛𝑟𝑜𝑏𝑎𝑔𝑒 − 2𝑐𝑚 = 40 − 2.5 − 2 = 35,5 𝑐𝑚
2 × 210,75 × 10−3
𝜎𝑏 = = 3,96 𝑀𝑃𝑎 < 13.3 𝑀𝑃𝑎
0,3 × 0,355
La Vérification de la bielle du béton : OK

 Appuis intermédiaires :
Appuis N°2 :
𝑀
|𝑉𝑢 .𝐺 | − | 𝑎𝑢 |
𝐴𝑔𝐺 = 0.9. 𝑑
𝑓𝑠𝑢
−403,21 × 10−3
|−427,70 × 10−3 | − |
0,9 × 0,63 |
𝐴𝑔𝐺 = × 104 = −8,14 𝑐𝑚2 < 0
347.8

𝑀
|𝑉𝑢 .𝐷 | − | 𝑎𝑢 |
𝐴𝑔𝐷 = 0.9. 𝑑
𝑓𝑠𝑢
403,21 × 10−3
|328,92 × 10−3 | − |
0.9 × 0.63 |
𝐴𝑔𝐷 = × 10−4 = −10,99 𝑐𝑚2 < 0
347.8
En principe, dans ce cas on n’est pas obligé de prolonger les armatures, mais il est de bonne
construction prolonger de part et d’autre les armatures inférieures au-delà de l’appui.
• Vérification de la bielle du béton :
𝑎 = 𝑙𝑎 − 𝑒𝑛𝑟𝑜𝑏𝑎𝑔𝑒 − 2𝑐𝑚 = 50 − 2.5 − 2 = 0,445 𝑐𝑚
2. 𝑉𝑢 𝑚𝑎𝑥 2 × 427,70 × 10−3
𝜎𝑏 = = = 6,27 𝑀𝑃𝑎 < 13.3 𝑀𝑃𝑎
𝑏0 . 𝑎 0,3 × 0.455
La Vérification de la bielle du béton : OK

H. Elyass & K. Bahene 86 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Tableau 6. 18:Vérification de la bielle du béton


Vu max (KN) Mu (KN,m) Ag (cm²) Ag réelle (cm²)
Il faut prolonger
l’armature inferieure de
flexion au-delà de
Appui 1 210,7539 0,0000 6,07 l’appui considéré
Cette armature de
4HA16 =8,04 cm² vérifie
le non glissement.
317,2463 403,2100 -11,34
Appui 2
487,8941 403,2100 -6,42
598,8100 312,7400 -7,13
Appui 3 Ag<0 donc ne prolonger
290,6079 312,7400 -7,51
pas les armatures
1686,7613 928,6800 -18,55
Appui 4
968,4973 928,6800 -2,12
Il faut prolonger
l’armature inferieure de
flexion au-delà de
Appui 5 443,0287 0,0000 11,75 l’appui considéré
Cette armature de
6HA16 =12,06 cm²
vérifie le non glissement.

H. Elyass & K. Bahene 87 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

6.5.3 Arrêt de barre


 En travée
Tous les travées besoin d’un calcul des arrêts des barres puisque les armatures sont disposées
sur plus qu’une nappe dans la section de béton considérée.
Ce calcul d’arrêt des barres peut se faire avec une approche analytique ou graphiquement.
Dans la suite on appliquera à la méthode graphique.
La méthode graphique consiste à tracer les courbes enveloppes donnant la variation des
moments réels. Que ce soit pour la travée ou pour l’appui, puis on les décale de 0.8h vers les
côtes ou les moments s’annulent
Ensuite on trace les droites horizontales correspondant aux moments équilibrés par la section
d’acier les différents lits d’armatures

 Exemple travée 1 :
On calcule les moments résistants de chaque lit d’armature
(Soit 1ére lit 4HA14 et 2éme lit 4HA14 et 3éme lit 4HA14)

- Pour 1ér lit (jusqu’aux appuis) :


𝐴𝑠 . 𝑓𝑒 6,16. 10−4 × 400
∝= = = 0,1
𝛾𝑠 . 0,8. 𝑏. 𝑑. 𝑓𝑏𝑢 1,15 × 0,8 × 0,3 × 0,63 × 14,17
𝑍 = (1 − 0,4𝛼)𝑑 = (1 − 0,4 × 0,1) × 0,63 = 0,6048 𝑚
𝑍. 𝐴𝑠 . 𝑓𝑒 0,6048 × 6,16. 10−4 × 400
𝑀𝑟𝑢 = = = 0,1296 𝑀𝑁. 𝑚
𝛾𝑠 1,15

- Pour 2éme lit :


𝐴𝑠 . 𝑓𝑒 12,32. 10−4 × 400
∝= = = 0,2
𝛾𝑠 . 0,8. 𝑏. 𝑑. 𝑓𝑏𝑢 1,15 × 0,8 × 0,3 × 0,63 × 14,17
𝑍 = (1 − 0,4𝛼)𝑑 = (1 − 0,4 × 0,2) × 0,63 = 0,5796 𝑚
𝑍. 𝐴𝑠 . 𝑓𝑒 0,5796 × 12,32. 10−4 × 400
𝑀𝑟𝑢 = = = 0,2484 𝑀𝑁. 𝑚
𝛾𝑠 1,15

- Pour 3éme lit :


𝐴𝑠 . 𝑓𝑒 18,48. 10−4 × 400
∝= = = 0,3
𝛾𝑠 . 0,8. 𝑏. 𝑑. 𝑓𝑏𝑢 1,15 × 0,8 × 0,3 × 0,63 × 14,17
𝑍 = (1 − 0,4𝛼)𝑑 = (1 − 0,4 × 0,3) × 0,63 = 0,5544 𝑚
𝑍. 𝐴𝑠 . 𝑓𝑒 0,5544 × 18,48. 10−4 × 400
𝑀𝑟𝑢 = = = 0,3564 𝑀𝑁. 𝑚
𝛾𝑠 1,15

H. Elyass & K. Bahene 88 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Sur appui :
Dans l’appui ❷ : On calcule les moments résistants de chaque lit d’armature
(Soit 1ér lit 4HA16 et 2éme lit 4HA16 et 3éme lit 4HA14)
- Pour 1ér lit (jusqu’aux appuis) :
𝐴𝑠 . 𝑓𝑒 8,04. 10−4 × 400
∝= = = 0,1
𝛾𝑠 . 0,8. 𝑏. 𝑑. 𝑓𝑏𝑢 1,15 × 0,8 × 0,3 × 0,63 × 14,17
𝑍 = (1 − 0,4𝛼)𝑑 = (1 − 0,4 × 0,1) × 0,63 = 0,6048 𝑚
𝑍. 𝐴𝑠 . 𝑓𝑒 0,6048 × 6,16. 10−4 × 400
𝑀𝑟𝑢 = = = 0,1296 𝑀𝑁. 𝑚
𝛾𝑠 1,15

- Pour 2éme lit :


𝐴𝑠 . 𝑓𝑒 12,32. 10−4 × 400
∝= = = 0,2
𝛾𝑠 . 0,8. 𝑏. 𝑑. 𝑓𝑏𝑢 1,15 × 0,8 × 0,3 × 0,63 × 14,17
𝑍 = (1 − 0,4𝛼)𝑑 = (1 − 0,4 × 0,2) × 0,63 = 0,5796 𝑚
𝑍. 𝐴𝑠 . 𝑓𝑒 0,5796 × 12,32. 10−4 × 400
𝑀𝑟𝑢 = = = 0,2484 𝑀𝑁. 𝑚
𝛾𝑠 1,15

- Pour 3éme lit :


𝐴𝑠 . 𝑓𝑒 18,48. 10−4 × 400
∝= = = 0,3
𝛾𝑠 . 0,8. 𝑏. 𝑑. 𝑓𝑏𝑢 1,15 × 0,8 × 0,3 × 0,63 × 14,17
𝑍 = (1 − 0,4𝛼)𝑑 = (1 − 0,4 × 0,3) × 0,63 = 0,5544 𝑚
𝑍. 𝐴𝑠 . 𝑓𝑒 0,5544 × 18,48. 10−4 × 400
𝑀𝑟𝑢 = = = 0,3564 𝑀𝑁. 𝑚
𝛾𝑠 1,15

H. Elyass & K. Bahene 89 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

6.5.4 Armatures en bateaux


 Travée 1 :
Vu la présence des charges concentrées sur certaines travées de la poutre, il faut donc assurer
leur levage avec des armatures en barres bateaux à l’endroit où ils se situent, et ils sont
données par :
𝑃𝑢 233,4
𝐴𝑆 = = = 4,74 × 10−4 𝑚2
√2. 𝑓𝑠𝑢 √2 × 347,83
Soit 4HA14
Tableau 6. 19:Section des armatures en bateaux
Travée 1 2 3 4
Force (KN) 233,4 222,74 1151,6 1439,8
𝐴𝑠𝑡 (cm²) 4,74 4,53 23,41 24,2
choix barre 4HA14 4HA14 8HA20 8HA20
𝐴𝑠 𝑟é𝑒𝑙 (cm²) 6,16 6,16 25,13 25,13

6.5.5 Calcul de la flèche


- Vérification des conditions de calcul de la flèche :
La justification de la flèche est une vérification vis-à-vis de l’état limite de service, Elle devient
inutile si les conditions suivantes sont satisfaites :
ℎ 1
≥ = 0,0625
𝐼 16
ℎ 1 𝑀𝑡 𝑀0 : 𝑀𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒 𝑑𝑒 𝑟é𝑓é𝑟𝑒𝑛𝑐𝑒 à 𝑙 𝐸𝐿𝑆
≥ × 𝑎𝑣𝑒𝑐 { 𝑀𝑡 : 𝑀𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑚𝑎𝑥𝑖𝑚𝑎𝑙 𝑒𝑛 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒 à 𝑙′𝐸𝐿𝑆
𝐼 10 𝑀0
𝐴 4.2 𝐴: 𝑠𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑 ′ 𝑎𝑐𝑖𝑒𝑟𝑡𝑒𝑛𝑑𝑢 𝑒𝑛 𝑡𝑟𝑎𝑣é𝑒
≤ = 0,0105
{𝑏0 . 𝑑 𝑓𝑒

H. Elyass & K. Bahene 90 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Tableau 6. 20:Vérification de la flèche


Travée 1 2 3 4
h (m) 0,7 0,7 1,1 1,1
L (m) 6,7 6,55 5,1 5,2
h/l 0,1045 0,1069 0,2157 0,2115
Condition (1) ok ok ok ok
𝑀𝑡 347,48 478,87 867,85 1398,57
𝑀0 593,97 650,18 1622,94 2142,42
1 𝑀𝑡
. 0,05850 0,07365 0,05347 0,06528
10 𝑀0
Condition (2) ok ok ok ok
A (cm²) 18,48 28,4 30,54 48,24
b (cm) 30 30 50 50
d (cm) 63 63 99 99
𝐴
0,0098 0,0150 0,0062 0,0097
𝑏. 𝑑
Condition (3) ok ok ok ok
Vérification de la flèche Inutile Inutile Inutile Inutile

H. Elyass & K. Bahene 91 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

6.6 Plan ferraillage de la poutre


 Travée 1 :

Figure 6. 22:Plan de ferraillage de la poutre travée 1 (calcul manuel)

H. Elyass & K. Bahene 92 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Travée 2 :

Figure 6. 23:Plan de ferraillage de la poutre travée 2 (calcul manuel)

H. Elyass & K. Bahene 93 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Travée 3 :

Figure 6. 24:Plan de ferraillage de la poutre travée 3 (calcul manuel)

H. Elyass & K. Bahene 94 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Travée 4 :

Figure 6. 25:Plan de ferraillage de la poutre travée 4 (calcul manuel)

H. Elyass & K. Bahene 95 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Chapitre 7 : Etude d’un poteau


7.1 Introduction
Les poteaux sont les éléments verticaux de la structure permettant la transmission des charges
à la fondation.
Les poteaux sont généralement soumis aux charges verticales centrées, ils sont donc
dimensionnés à la compression simple.
Dans notre cas, on va étudier le poteau P0.9 soumis aux charges verticales supposées centrées.
 Position du poteau :

Figure 7. 1:Position du poteau

7.2 Descente de charge sur poteau

Le calcul de l’effort normal sur le poteau se fait avec une descente de charge, en multipliant la
surface d’influence du poteau dans chaque étage avec les chargements permanents et
d’exploitations correspondants, en tenant compte aussi du poids propre des poutres et des
raidisseurs.

H. Elyass & K. Bahene 96 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

1- 6éme ETAGE :

 Charges permanentes :

Tableau 7. 1:Charges permanentes du 6éme étage


Poids Poids
Longueur Hauteur Epaisseur
N° volumique propre
(m) (m) (m)
(kN/m3) (KN)
Poutre H2.1 25 2.93 0.6 0.25 10.99
Poutre H8.2 25 2.48 0.45 0.25 6.98
Poutre H8.1 25 1.08 0.4 0.25 2.70
6éme POTEAU P7.9 25 2.8 0.25 0.25 4.38
ETAGE
PLANCHER(19+6+PL) 7.3 2.93 2.48 53.04

PLANCHER (16+5) 5.95 3.8 1.76 39.79

PLANCHER (16+5) 5.95 2.93 1.08 18.83

G (KN) 136.70

 Charges d’exploitations :

Tableau 7. 2:Charges d'exploitations du 6éme étage


Poids
Poids volumique Longueur Hauteur Surface
6éme N° propre
(kN/m3) (m) (m) (m2)
ETAGE (KN)
Plancher 1.5 4.94 3.8 18.77 28.16

H. Elyass & K. Bahene 97 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

2- 5éme ETAGE :

 Charges permanentes :

Tableau 7. 3:Charges permanentes du 5éme étage


Poids Poids
Longueur Hauteur Epaisseur
N° volumique propre
(m) (m) (m)
(kN/m3) (KN)
Poutre G2.1 25 2.93 0.6 0.25 10.99
Poutre G10.2 25 2.48 0.45 0.25 6.98
Poutre G10.1 25 1.08 0.4 0.25 2.70
POTEAU P6.9 25 2.8 0.25 0.25 4.38

PLANCHER(19+6+PL) 7.35 2.93 2.48 53.41


5éme
ETAGE
PLANCHER (16+5) 6 3.8 1.76 40.13

PLANCHER (16+5) 6 2.93 1.08 18.99

Charge des cloisons 2.6 6.49 2.8 47.25

Charge du 6éme
136.70
ETG
G 321.51

 Charges d’exploitations :

Tableau 7. 4:Charges d'exploitations du 5éme étage


Poids
Poids volumique Longueur Hauteur Surface
5éme N° propre
(kN/m3) (m) (m) (m2)
ETAGE (KN)
Plancher 1.5 4.94 3.8 18.77 28.16
Charge
du 6éme 28.16
ETG
Q 56.32

H. Elyass & K. Bahene 98 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

3- 4éme ETAGE :

 Charges permanentes :

Tableau 7. 5:Charges permanentes du 4éme étage


Poids Poids
Longueur Hauteur Eppaisseur
N° volumique propre
(m) (m) (m)
(kN/m3) (KN)
Poutre F2.1 25 2.93 0.6 0.25 10.99
Poutre F11.2 25 2.48 0.45 0.25 6.98
Poutre F11.1 25 1.08 0.4 0.25 2.70
POTEAU P5.9 25 2.8 0.3 0.3 6.30

PLANCHER(19+6+PL) 7.35 2.93 2.48 53.41


4éme
ETAGE
PLANCHER (16+5) 6 3.8 1.76 40.13

PLANCHER (16+5) 6 2.93 1.08 18.99

Charge des cloisons 2.6 6.49 2.8 47.25

Charge du 5éme
321.51
ETG
G 508.24

 Charges d’exploitations :

Tableau 7. 6:Charges d'exploitations du 4éme étage


Poids
Poids volumique Longueur Hauteur Surface
4éme N° propre
(kN/m3) (m) (m) (m2)
ETAGE (KN)
Plancher 1.5 4.94 3.8 18.77 28.16
Charge
du 5éme 56.32
ETG
Q 84.48

H. Elyass & K. Bahene 99 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

4- 3éme ETAGE :

 Charges permanentes :

Tableau 7. 7:Charges permanentes du 3éme étage


Poids Poids
Longueur Hauteur Eppaisseur
N° volumique propre
(m) (m) (m)
(kN/m3) (KN)
Poutre E2.1 25 2.93 0.6 0.25 10.99
Poutre E11.2 25 2.48 0.45 0.25 6.98
Poutre E11.1 25 1.08 0.4 0.25 2.70
POTEAU P4.9 25 2.8 0.35 0.35 8.58

PLANCHER(19+6+PL) 7.35 2.93 2.48 53.41


3éme
ETAGE
PLANCHER (16+5) 6 3.8 1.76 40.13

PLANCHER (16+5) 6 2.93 1.08 18.99

Charge des cloisons 2.6 6.49 2.8 47.25

Charge du 4éme
508.24
ETG
G 697.25

 Charges d’exploitations :

Tableau 7. 8:Charges d'exploitations du 3éme étage


Poids
Poids volumique Longueur Hauteur Surface
3éme N° propre
(kN/m3) (m) (m) (m2)
ETAGE (KN)
Plancher 1.5 4.94 3.8 18.77 28.16
Charge
du 4éme 84.48
ETG
Q 112.64

H. Elyass & K. Bahene 100 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

5- 2éme ETAGE :

 Charges permanentes :

Tableau 7. 9:Charges permanentes du 2éme étage


Poids Poids
Longueur Hauteur Eppaisseur
N° volumique propre
(m) (m) (m)
(kN/m3) (KN)
Poutre D2.1 25 2.93 0.6 0.25 10.99
Poutre D11.2 25 2.48 0.45 0.25 6.98
Poutre D11.1 25 1.08 0.4 0.25 2.70
POTEAU P3.9 25 2.8 0.4 0.4 11.20

PLANCHER(19+6+PL) 7.35 2.93 2.48 53.41


2éme
ETAGE
PLANCHER (16+5) 6 3.8 1.76 40.13

PLANCHER (16+5) 6 2.93 1.08 18.99

Charge des cloisons 2.6 6.49 2.8 47.25

Charge du 3éme
- 697.25
ETG
G 888.88

 Charges d’exploitations :

Tableau 7. 10:Charges d'exploitations du 2éme étage


Poids
Poids volumique Longueur Hauteur Surface
2éme N° propre
(kN/m3) (m) (m) (m2)
ETAGE (KN)
Plancher 1.5 4.94 3.8 18.77 28.16
Charge
du 3éme 112.64
ETG
Q 140.80

H. Elyass & K. Bahene 101 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

6- 1er ETAGE :

 Charges permanentes :

Tableau 7. 11:Charges permanentes du 1ere étage


Poids Poids
Longueur Hauteur Eppaisseur
N° volumique propre
(m) (m) (m)
(kN/m3) (KN)
Poutre C2.1 25 2.93 0.6 0.25 10.99
Poutre C11.2 25 2.48 0.45 0.25 6.98
Poutre C11.1 25 1.08 0.4 0.25 2.70
POTEAU P2.9 25 2.8 0.45 0.45 14.18

PLANCHER(19+6+PL) 7.35 2.93 2.48 53.41


1éme
ETAGE
PLANCHER(16+5) 6 3.8 1.76 40.13

PLANCHER(16+5) 6 2.93 1.08 18.99

Charge des cloisons 2.6 6.49 2.8 47.25

Charge du 2éme
888.88
ETG
G 1083.49

 Charges d’exploitations :

Tableau 7. 12:Charges d'exploitations du 1ere étage


Poids
Poids volumique Longueur Hauteur Surface
1ér N° propre
(kN/m3) (m) (m) (m2)
ETAGE (KN)
Plancher 1.5 4.94 3.8 18.77 28.16
Charge
du 2éme 140.8
ETG
Q 168.96

H. Elyass & K. Bahene 102 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

7- RDC :

 Charges permanentes :

Tableau 7. 13:Charges permanentes du RDC


Poids Poids
Longueur Hauteur Eppaisseur
N° volumique propre
(m) (m) (m)
(kN/m3) (KN)
Poutre B2.1 25 2.93 0.6 0.25 10.99
Poutre C13.2 25 2.48 0.5 0.25 7.75
Poutre C13.1 25 1.08 0.4 0.25 2.70
Poteau P1.9 25 3.5 0.5 0.5 21.88

RDC PLANCHER(19+6+PL) 7.35 3.67 2.93 79.04

PLANCHER (16+5) 6 3.92 1.94 45.63

Charge des cloisons 2.6 6.49 3.5 59.06

Charge du 1ér ETG 1083.49

G 1310.53

 Charges d’exploitations :

Tableau 7. 14:Charges d'exploitations du RDC


Poids
Poids volumique Longueur Hauteur Surface
N° propre
RDC (kN/m3) (m) (m) (m2)
(KN)
Plancher 1.5 4.94 3.8 18.77 28.16
Charge
du 1ér 168.96
ETG
Q 197.12

H. Elyass & K. Bahene 103 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

8- Sous-Sol :

 Charges permanentes :

Tableau 7. 15:Charges permanentes du sous-sol


Poids Poids
Longueur Hauteur Eppaisseur
N° volumique propre
(m) (m) (m)
(kN/m3) (KN)
Poutre A3.2 25 2.93 0.6 0.3 13.19
Poutre A14.3 25 2.6 0.6 0.3 11.70
Poutre A14.2 25 2.4 0.6 0.3 10.80
Poutre A3.1 25 1.94 0.5 0.3 7.28
Poteau P0.9 25 3.5 0.6 0.6 31.50
PLANCHER
25 4.94 4.82 0.25 148.82
S-sol DP
Charge des
cloisons 2.6 9.87 3.5 89.82
(kN/m2)
Charge due
au poteau 430.70
naissant
Charge du
1310.53
RDC (KN)
G 2054.32

 Charges d’exploitations :

Tableau 7. 16:Charges d'exploitations du sous-sol


Poids
Poids volumique Longueur Hauteur Surface
N° propre
(kN/m3) (m) (m) (m2)
(KN)
Plancher 5 4.94 4.82 23.81 119.05
Charge
S-sol
due au
49.81
poteau
naissant
Charge
197.12
du RDC
Q 365.98

H. Elyass & K. Bahene 104 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Charges permanentes :𝐺 = 1.1 × 2054.32 = 2260 𝐾𝑁

 Charges d’exploitations :𝑄 = 1.1 × 365.98 = 402.6 𝐾𝑁

On obtient ainsi les combinaisons fondamentales de calcul :


 A l’ELU : 𝑁𝑢 = 1.35𝐺 + 1.5𝑄 = 1.35 × 2260 + 1.5 × 402.6 = 3654.9 𝐾𝑁
 A l’ELS: 𝑁𝑠 = 𝐺 + 𝑄 = 2260 + 402.6 = 2662.6 𝐾𝑁

7.3 Pré dimensionnement de la section du poteau

Le pré dimensionnement du poteau se fait avec la condition de résistance Nu ≤ Nu


Nu : effort de compression agissant (obtenu d’âpre la descente de charge)
Nu : l'effort normal résistant ultime (ou force portante) du poteau est obtenu par correction de
la formule théorique comme suit (BAEL91. Art. B8.4) :
∝ B ×f f
̅̅̅̅ = ( ) × ( r c28 + A × e )
Nu
K 0.9 × ϒb ϒs
Avec :
Br = section réduite du poteau obtenue en déduisant 1cm d'épaisseur de béton sur toute sa
périphérie
A = section d'armatures comprimées prises en compte dans le calcul
γb = 1.5
γs = 1.15
α = coefficient fonction de l'élancement mécanique λ du poteau
0.85
∝= ʎ 2
pour ʎ ≤ 50
1+0.2×( )
35

50
∝ =0.6 × ( ) ² pour 50 ≤ ʎ ≤70
ʎ

K=1.1 : plus de la moitié des charges est appliqué avant 90 jours.


La section du béton est inconnue, donc on fait un pré dimensionnement en s’appuyant sur un
Ensemble des hypothèses :
k×Nu
 ̅̅̅̅) donne :
Condition de résistance (Nu ≤ Nu Br ≥ fc28 A×fe
∝×( + )
0.9×γb Br×γs

A k×Nu
 On peut adopter par exemple = 1% d’où Br ≥ fc28 fe
Br α×( + )
0.9×γb 100×γs

H. Elyass & K. Bahene 105 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 On peut aussi chercher à atteindre λ = 35 pour que toutes les armatures participent à la
résistance

0.85
λ = 35 → α(λ) = = 0.7
ʎ
1 + 0.2 × ( )²
35
1.1×3654.9×10−3
Alors : 𝐵𝑟 ≥ 25 400 = 0.261 𝑚2
0.7×(0.9×1.5+100×1.15)

Donc : 𝐵𝑟 ≥ 0.261 𝑚2
Et 𝐵𝑟 = (𝑎 − 2𝑐𝑚) × (𝑏 − 2𝑐𝑚) on a poteau carre a=b donc Br=(a-2cm) ²
(a − 0.02) ² ≥ 0.261 𝑎 ≥ √0.261 + 0.02 → 𝑎 ≥ 0.53 𝑜𝑛 𝑝𝑟𝑒𝑛𝑑 𝑎 = 0.60 𝑚
Donc on a adopté le section 60x60 cm² pour le poteau P0.9

7.4 Vérification vis-à-vis au flambement


Critère de résistance ʎ < 70
2√3×If
Et ʎ = avec Lf = K × L0 le poteau étudie P8(sous-sol) de longueur Lo= 3.5 m
a

K : on prend (K=1) car la raideur [inertie par longueur en m3] du poteau est supérieure à celle
de la poutre qui le traverse en tête aussi le poteau n’est pas ancré en pied dans une semelle
(présence d’un pré-poteau sur la semelle).
2√3×If 2√3×3.5
ʎ= = = 20.21 d’ou ʎ = 20.21 < 35 OK
a 0.6

7.5 Calcul des armatures


D’âpre le DDC on a que la charge en tête du poteau a l’ELU : Nu=3654.9 KN
ʎ = 20.21
0.85 0.85
𝛼= 2 = = 0.8
ʎ 20.21
1 + 0.2 × ( ) 1 + 0.2 × ( )²
35 35

H. Elyass & K. Bahene 106 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

7.5.1 Calcul des armatures longitudinales


K × Nu Br × fC28 ϒs
As = ( − )×( )
∝ 0.9 × ϒb fe
1.1 × 3654.9 × 10−3 0.58 × 0.58 × 25 1.15
As = ( − )×( ) = −34.62 𝑐𝑚2
0.8 0.9 × 1.5 400

Sections extrêmes : L'article A8.1,21 préconise Amin ≤ As ≤ A max


4𝑐𝑚2
𝑑𝑢 𝑝𝑒𝑟𝑖𝑚𝑒𝑡𝑟𝑒 = 4(4 × 0.6) = 9.6 𝑐𝑚2
𝐴𝑚𝑖𝑛 = 𝑚𝑎𝑥 𝑚
0.2 × 𝐵 0.2 × 0.5 × 0.5 × 104
{ = = 5 𝑐𝑚2
100 100
Donc : 𝐴𝑚𝑖𝑛 = 9.6 𝑐𝑚2
5 × B 5 × 0.62 × 104
𝐴𝑚𝑎𝑥 = = = 180 𝑐𝑚2
100 100
Donc : 𝑨𝒔 = 𝑨𝒎𝒊𝒏
Soit 12HA12
Donc : 𝑨𝒔 = 𝟏𝟑. 𝟓𝟕 𝐜𝐦𝟐

7.5.2 Calcul des armatures transversale


∅l
Diamètre : ≤ ∅t ≤ 12 mm ∅l : diamètre d’acier longitudinal
3

∅l = 12mm
12
≤ ∅t ≤ 12 mm 4 mm ≤ ∅t ≤ 12 mm On prend ∅𝐭 = 𝟔 𝐦𝐦
3

 Espacement
• En zone courante : St ≤ min (40cm ; a+10cm ; 15×Øℓmin)
a = plus petite dimension transversale de la section ou son diamètre
Øℓmin = 12 mm St ≤ min (40cm; 60+10cm; 18 cm) → 𝑆𝑡 ≤ 18 𝑠𝑜𝑖𝑡 𝑺𝒕 = 𝟏𝟓𝒄𝒎
(3Cadre) Ø6 St = 15 cm
• En zone de recouvrement :
Dans les zones où il y a plus de la moitié des barres en recouvrement, on dispose
au moins 3 nappes d'armatures transversales sur ℓr avec ℓr = 0.6 ℓs dans les cas courants et ℓr
= ℓs pour les pièces soumises aux chocs
∅max
l ×fe
ls = avec τ̅s = 0.6 × Ψs2 × ft28 avec Ψs =1 pour les rond lisses et 1.5 pour les
4×τ̅s
barre HA.

H. Elyass & K. Bahene 107 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

1.2 × 400
𝑙𝑠 = = 42.32 𝑐𝑚 𝑒𝑡 𝑙𝑟 = 0.6 × 42.32 = 25.39 = 25.5𝑐𝑚
4 × 0.6 × 1.5² × 2.1
25.5−0.6×3
𝑆𝑡 = = 11.85 𝑐𝑚 𝑠𝑜𝑖𝑡 𝑺𝒕 = 𝟏𝟐 𝒄𝒎
2

7.5.3 Vérification a L’ELS


Ns 2662.6×10−3
Le contraint dans béton : σbc = = = 7 𝑀𝑃𝑎
B+15×ASC 0.6×0.6+15×13.57×10−4

Le contraint admissible du béton ̅̅̅̅


σbc = 0.6 × fc28 = 0.6 × 25 = 15 MPa

σbc = 15 MPa → 𝐯𝐞𝐫𝐢𝐟𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐧 𝐚 𝐥′ 𝐄𝐋𝐒 𝐎𝐊


Donc σbc = 7 𝑀𝑃𝑎 < ̅̅̅̅̅

7.6 Plan ferraillage du poteau

Figure 7. 2:Plan Ferraillage du poteau

H. Elyass & K. Bahene 108 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Chapitre 8 : Etude de fondation


8.1 Introduction :
On va étudier une semelle isolée sous le poteau le plus sollicité P09 en sous-sol
Les dimensions du poteau, et les sollicitations appliquées, ainsi que les valeurs des
résistances caractéristiques sont présentées dans le tableau ci-dessous :
Tableau 1:les dimensions les sollicitations appliquées sur le poteau P09

Dimensions Sollicitations Résistances caractéristiques


Notations Valeurs Unités Notations Valeurs Unités Notations Valeurs Unités
A 60 Cm 𝑁𝑠𝑒𝑟 2662.6 KN 𝑓𝐶28 25 MPa
B 60 Cm 𝑁𝑢 3654.9 KN 𝑓𝑒 400 MPa

le rapport géotechnique nous a fourni les données suivantes (voir annexe):


• La contrainte admissible du sol 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 à était fixée à 0.2 MPA.
• La profondeur du bon sol était estimée à 1,5m par rapport au fond de fouille de sous-sol soit
5m par rapport au TN actuel.
 Solution retenue :
Pour les conditions du sol 𝜎̅𝑠𝑜𝑙 = 2 𝑏𝑎𝑟𝑠 on a conçu la fondation comme fondation
superficielle sur semelles isolées sous les poteaux en béton armé avec une base en gros béton
(𝜎
̅̅̅̅̅
𝐺𝐵 = 6 𝑏𝑎𝑟𝑠) et des semelles filantes sous les voiles.

8.2 Détermination de la géométrie de la semelle


8.2.1 Condition d’homothétie
A a 0.6
= = = 1 donc A = B
B b 0.6
8.2.2 Condition de portante

𝑃𝑠 𝑃𝑠 𝑃𝑠
𝜎 ≤ 𝜎̅ 𝑑𝑜𝑛𝑐 = = 2 ≤ 𝜎̅
𝑆 𝐴. 𝐵 𝐴
̅ = ̅̅̅̅̅
σ σGB = 0.6 MPa (Contrainte admissible de gros béton) ;
𝑃𝑠 2662.6×10−3
Alors :𝐴 ≥ √ 𝜎̅ = √ = 2.1 𝑚 𝑠𝑜𝑖𝑡 𝐴 = 2.2𝑚; 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 𝐵 = 2.2 𝑚
0.6

8.2.3 Condition de rigidité


𝐵−𝑏
≤ (𝑑𝑎 𝑒𝑡 𝑑𝑏 ) ≤ 𝐴 − 𝑎; 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 0.4 ≤ 𝑑 ≤ 1.6 𝑠𝑜𝑖𝑡 𝑑 = 0.65 𝑚
4
Ainsi ℎ = 𝑑 + 𝑐 = 0.65 + 0.05 = 0.7𝑚
Remarque : l’enrobage dans les éléments de l’infrastructure est égal à 5cm
H. Elyass & K. Bahene 109 2021-2022
Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

8.3 Vérification de la portance

𝑃′𝑠 𝑃′𝑠
𝜎 ′ ≤ 𝜎̅ ; = ≤ 𝜎̅
𝐴. 𝐵 𝐴2
𝑃′ 𝑠 = 𝑃𝑠 + 𝐺𝑠 ; 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝐺𝑠 : 𝑙𝑒 𝑝𝑜𝑖𝑑𝑠 𝑝𝑟𝑜𝑝𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑠𝑒𝑚𝑒𝑙𝑙𝑒 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑙𝑒 𝑝𝑟é − 𝑝𝑜𝑡𝑒𝑎𝑢
Gs = (0.7 × 2.2 × 2.2 × 25) + (0.8 × 0.6 × 0.6 × 25) = 91.9 kN
Remarque : la profondeur d’encastrement est égale à 5m, ce qui nous donne une hauteur de pré
poteau est égal à (5-3.5-h) ;
𝑃′ 𝑠 = 2662.6 + 91.9 = 2754.5 𝐾𝑁
2754.5 × 10−3
𝜎′ = = 0.57 𝑀𝑃𝑎 < 𝜎̅ = 0.6 𝐎𝐊
2.2 × 2.2
𝐀 = 𝐁 = 𝟐. 𝟐 𝐦
𝒇𝒊𝒏𝒂𝒍𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕: {𝐝𝐚 = 𝐝𝐛 = 𝟎. 𝟔𝟓 𝐦
𝐡 = 𝟎. 𝟕𝟎 𝐦

8.4 Vérification de non poinçonnement


o Charge poinçonnante :

𝑎2 . 𝑏2
𝑃′ 𝑢 = 𝑃𝑢 + 1.35𝐺𝑠 [1 − ]
𝐴. 𝐵
Avec : 𝑎2 = 𝑎 + 2ℎ = 0.6 + 2 × 0.7 = 2 𝑚
𝑏2 = 𝑏 + 2ℎ = 0.6 + 2 × 0.7 = 2 𝑚
2×2
P ′ u = (3654.9 + 1.35 × 91.9) × [1 − ] = 655.85 kN
2.2 × 2.2

o Vérification de non poinçonnement :

𝑓𝑐𝑗
𝑃′ 𝑢 ≤ 0.045. 𝑈𝑐 . ℎ′ .
𝛾𝑏
𝑈𝑐 : Périmetre du rectangle d’impacte au niveau du feuillet moyen de la semelle.
𝑎 = 𝑎 + ℎ = 0.6 + 0.7 = 1.3𝑚
𝑈𝑐 = 2(𝑎1 + 𝑎2 ); 𝐴𝑣𝑒𝑐: { 1
𝑎2 = 𝑎 + ℎ = 0.6 + 0.7 = 1.3𝑚
𝑈𝑐 = 2(1.3 + 1.3) = 5.2

ℎ :Épaisseur de la semelle dans la section s à h/2 du nu du poteau.
h’= h : pour une section carrée .


25 × 103
P u = 655.85 < 0.045 × 5.2 × 0.7 × = 2730 kN 𝐎𝐊
1.5

H. Elyass & K. Bahene 110 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

8.5 Détermination des armatures


8.5.1 Armatures principales
Le ferraillage de semelle se fait à l’ELU par la formule suivante :
(Pu + 1.35𝐺𝑠 ) × (A − a)
Au ≥
f
8 × d × γe
s

La semelle étant carré, alors les deux nappes sont identiques :


(3654.9 + 1.35 × 91.9) × 10−3 × (2.2 − 0.6)
Au ≥ = 33.43 cm²
400
8 × 0.65 ×
1.15
Puisque on travaille avec FP (élément de l’infrastructure), on fait majorer la quantité d’acier
obtenue avec coefficient de majoration de 10%, c’est qui nous donne :
Au ≥ 27.92 × 1.1 = 36.77 cm2 ; soit 𝟐𝟏𝐇𝐀𝟏𝟔 𝐝𝐞 𝐬𝐞𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐫é𝐞𝐥𝐥𝐞 𝟒𝟐. 𝟐𝟏 𝐜𝐦𝟐
Les armature :
- Nappe supérieure : 21HA16
- Nappe inférieure : 21HA16
8.5.2 Aciers de répartitions

2 𝑐𝑚2 /𝑚; 𝑠𝑖 𝐹𝑒400


2
𝑨 ≥ {1.6 𝑐𝑚 /𝑚; 𝑠𝑖 𝐹𝑒400
A⁄
5
A 42.21
Donc : 𝐴𝑟 = 5 = 5 = 8.44cm2 ; 𝑠𝑜𝑖𝑡 8𝐻𝐴12 → 𝐴𝑟 = 9.05 cm2

8.5.3 L’espacement


𝐿 − 2(𝑒 − 2 )
𝑆𝑡 =
𝑁−1
Avec : L : largueur ou longueur de la semelle ; ∅ :diamètre de la barre d’acier ; e : enrobage ;
N : nombre des barres.
1.6
220 − 2 (5 − 2 )
St = = 10.5 cm
21 − 1
1.2
220 − 2 (5 − 2 )
Sr = = 30 cm
8−1

H. Elyass & K. Bahene 111 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

8.5.4 L’encrage des armatures

On calcule la longueur de scellement (suivant les deux sens) et on le compare avec les valeurs
suivant :
ls = 40. ∅ = 40 × 1.6 = 64 cm
A 220
= = 55 cm
4 4
A 220
{ = = 27.5 cm
8 8

A
𝑙𝑠 > Donc il faut prévoir des crochets d’ancrage pour toutes les barres suivant sens les deux
4
sens.
8.6 Plan ferraillage de la semelle

Figure 8. 1:Plan ferraillage de la semelle

H. Elyass & K. Bahene 112 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

8.7 Dimensionnement du gros béton

Les dimensions du gros béton, (A’, B’ et H’) sont déterminées par la formule suivante :
𝑷′𝒔
𝑨′ × 𝑩′ ≥
𝝈𝒔𝒐𝒍
P’s = Charge appliquée sur la semelle y compris son poids propre et le poids propre du pré-
poteau, majorée de 10% pour tenir compte du poids du gros béton.
𝑷′𝒔 = (𝑷𝒔𝒆𝒓 + 𝑮𝒔) × 𝟏. 𝟏 = (𝟐𝟔𝟔𝟐. 𝟔 + 𝟗𝟏. 𝟗) × 𝟏. 𝟏 = 𝟑𝟎𝟐𝟗. 𝟗𝟓 𝒌𝑵

Pour que les dimensions du gros béton soient homothétiques il faut que :
A A′
= = 1 → 𝐴′ = 𝐵′
B B′
𝟑𝟎𝟐𝟗. 𝟗𝟓 × 𝟏𝟎−𝟑
𝑨′ × 𝑩′ ≥ = 𝟏𝟓. 𝟏𝟓 → 𝐀′ = 𝐁 ′ ≥ √𝟏𝟓. 𝟏𝟓 = 𝟒𝐦
𝟎. 𝟐

La hauteur du gros béton H’ est calculée de manière à permettre le développement des bielles
de béton à un angle 𝛽, 𝑡𝑒𝑙 𝑞𝑢𝑒 45° ≤ 𝛽 ≤ 60°

𝐴′ −𝐴
Soit 𝐻 ′ ≥ max {( ) × 𝑡𝑔(𝛽)} = 0.9; 𝑠𝑜𝑖𝑡 𝐻 ′ = 0.9𝑚
2

𝑨′ = 𝟒 𝒎
→→ { 𝑩′ = 𝟒 𝒎
𝑯′ = 𝟎. 𝟗 𝒎

H. Elyass & K. Bahene 113 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Chapitre 9 : Etude d’un escalier


9.1 Présentation
On va étudier un escalier à paillasse qui relie le 1er étage avec le 2éme étage.

Figure 9. 1:Position d’escalier étudié

9.2 Données de l’étude

On va étudier un escalier à paillasse. Pour ces types d’escaliers on considère les paramètres et
les définitions suivants :
Volée : ensemble de marches (3 au minimum) entre deux parties horizontales.
Paillasse : Partie inclinée servant de support aux marches sur toute leur largeur.
Palier : Partie horizontale d’accès ou d’arrivée d’une volée
D : Giron (marche) distance entre deux nez de marche.
H : Hauteur de marche (contre marche)
𝐻
𝛼 : inclinaison de volée= 𝑎𝑟𝑐𝑡𝑔(𝐷 )
𝐻𝑒𝑡𝑎𝑔𝑒 : hauteur à franchir, égale à la hauteur libre sous plafond + épaisseur du plancher fini.
L : longueur projetée de la volée.
e : épaisseur de la dalle (paillasse ou palier)

Pour notre cas : 𝐻𝑒𝑡𝑎𝑔𝑒 = 3.11𝑚


Avec une cage d’escalier de dimension : 3.95 x 3.6 m²

H. Elyass & K. Bahene 114 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

9.3 Pré dimensionnement


1. Détermination de G et H
H : hauteur à franchir : Hauteur sous plafond + épaisseur de la dalle.
n : nombre de contre marche n = H/h
Soit H = 2.8 +0.315 = 3.115 m
Le reculement R=3.95 m
 Pour h=17 cm
On a n=H/h = 311.5/17=18.32=> n (retenue) ≈ 19
h (retenue)= H/n (retenue) =311/19 =16,36 ≈ 17
BLONDEL : 60 < 2h + G <65
Soit 2h+G=62 => G = 62-2h = 62-(2*17) = 28cm
19
Le reculement R= (N (retenue)-1) *G et puisque l’escalier est symétrique donc 𝑁 = = 9.5
2
et par la suite R= (9.5-1)*0.28) = 2.38 m.

Finalement :
o 𝐡 = 𝟏𝟕 𝐜𝐦
o 𝐧 = 𝟏𝟗
o 𝑮 = 𝟐𝟖 𝒄𝒎
𝐡
o 𝛂 = 𝐜𝐨𝐭𝐠 (𝐆) = 𝟑𝟏. 𝟐𝟔°

Epaisseur de paillasse :

L L
≤e ≤
30 25
395 395
≤ e ≤
30 25

13.17 ≤ e ≤ 15.8
Avec L: Longueur projeté de l’escalier = 1.4+2.55=3.95 m
L’épaisseur de la paillasse doit vérifier la relation suivante :
𝑒 = 0.018𝐿. 3√𝜌𝑏𝑎 × 𝑒 + 𝑞
L : Longueur projetée de la volée = 3.5 m ; q : Charge d’exploitation : 3.5 kN/m²
3
𝑒 = 0.018 × 3.95 × √25 × 0.14 + 3.5 = 0.163; 𝑠𝑜𝑖𝑡 𝐞 = 𝟎. 𝟏𝟕𝐦

H. Elyass & K. Bahene 115 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

9.4 Evaluation des charges sur l’escalier


9.4.1 Charges permanentes sur un mètre de largueur
Les poids volumiques des matériaux utilisés sont les suivantes :
materiaux Béton armé Béton banché Enduit et mortier de pose Marbre
Les poids volumiques
25 22 20 28
(𝑘𝑁/𝑚3 )

 Charges sur volée

Tableau 9. 1:Charge permanente sur volée


Poids
Matériaux volumique Poids surfacique (KN/m)
(KN/m3)
Marbre pour marche (e=3cm) 28 ρmarbre × e × 1 = 28 × 0.03 × 1 = 0.84
1
Marbre pour contre marche ρmarbre × e × × (h − 3)
28 G
(e=3cm) 1
=28 × 0.03 × 0.28 × (0.17 − 0.03) = 0.42

Mortier de pose pour marche


20 P𝑒 × e × 1 = 20 × 0.015 × 1 = 0.3
(e=1.5cm)
1
Pe × e × × (h − 3)
Mortier de pose pour contre G
20 1
marche (e=1.5cm) =20 × 0.015 × 0.28 × (0.17 − 0.03) =

0.15
h 0.17
Béton banché 22 ρbb × 1 × = 22 × 1 × = 1.87
2 2
1
ρba × e ×
Béton armé paillasse cos α
25
(e=17cm) 1
= 25 × 0.17 × = 4.97
cos(31.26)
1
ρe × e ×
Enduit sous paillasse cos α
20
(e=1.5cm) 1
= 20 × 0.015 × = 0.35
cos(31.26)
Garde-corps -- 1
Total 9.9

H. Elyass & K. Bahene 116 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Charges sur palier

Tableau 9. 2:Charge permanent sur paillasse


Matériaux Poids surfacique (KN/m)
Marbre (e=3cm) ρmarbre × e × 1 = 28 × 0.03 × 1 = 0.84
Mortier de pose (e=1.5cm) ρe × e × 1 = 20 × 0.015 × 1 = 0.3
Béton armé (e=17cm) ρba × e × 1 = 25 × 0.17 × 1 = 4.25
Enduit (e=1.5cm) ρ𝑒 × e × 1 = 20 × 0.015 × 1 = 0.3
Garde-corps 1
Total 6.69

9.4.2 Charge d’exploitation


Q= 3.5 KN/ml (escalier)
9.4.3 Combinaison des charges

Tableau 9. 3:Charges appliquées à l’ELU et l’ELS (KN/m)


Combinaison des Sollicitations
charges Sur volée Sur palier
ELU 1.35G+1.5Q 18.615 14.28
ELS G+Q 13.4 10.19

9.5 Calcul des sollicitations


Les sollicitations sont calculées en appliquant la méthode de RDM :

Figure 9. 2:Schéma statique d’escalier

 ELU :

H. Elyass & K. Bahene 117 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

∑ 𝐹𝑥 = 0
∑ 𝐹𝑦 = 𝑅𝐴 + 𝑅𝐵 = (14.28 × 1.4 + 18.615 × 2.38) = 64.30 𝑘𝑁 (1)
2.38 1.40
∑ 𝑀/𝐴 = 𝑅𝐵 × 3.78 − (18.615 × 2.38 × (1.40 + )) − 14.28 × ( )=0 (2)
2 2
𝑅𝐵 = 33 𝐾𝑁 → 𝑅𝐴 = 31.3 𝐾𝑁
On coupe a un distance x :
 Si 𝟎 ≤ 𝐱 ≤ 𝟏. 𝟒𝟎
𝑉(𝑥) = 𝑅𝐴 − 14.28𝑥
𝑥
𝑀(𝑥) = 𝑅𝐴 𝑥 − 14.28𝑥 ( )
2
- Pour x=0 :
𝑉(0) = 𝑅𝐴 = 31.3 𝑘𝑁
𝑀(0) = 0 𝑘𝑁
- Pour x=1.40 :
𝑉(𝑥) = 11.31 𝑘𝑁
𝑀(𝑥) = 29.82 𝑘𝑁
 Si 𝟏. 𝟒𝟎 ≤ 𝐱 ≤ 𝟑. 𝟕𝟖
𝑉(𝑥) = 𝑅𝐴 − (14.28 × 1.4) − 18.615(𝑥 − 1.4)
1.4 (𝑥 − 1.4)2
𝑀(𝑥) = 𝑅𝐴 𝑥 − 14.28 × 1.4 × (𝑥 − ) − 18.615 × ( )
2 2
- Pour x=1.40 :
𝑉(1.4) = 11.31 𝑘𝑁
𝑀(1.4) = 29.82 𝑘𝑁
- Pour x=3.78 :
𝑉(𝑥) = −32.99 𝑘𝑁
𝑀(𝑥) = 0 𝑘𝑁

Recherche du Moment Max :


V(X) = 0 ⇒ R A − (14.28 × 1.4) − 18.615 × (x − 1.4) = 0
R A − (14.28 × 1.4) 31.3 − (14.28 × 1.4)
𝑋= + 1.4 = + 1.4 = 2.01 m
18.615 18.615
→ Tangente horizontale au point d’abscisse X = 1.912 m ⇒ M (X =2.01m) = 33.26 KN.m

H. Elyass & K. Bahene 118 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 ELS

La même procédure est appliquée pour le calcul des sollicitations à l’ELS. Et ils sont donnés
dans le tableau suivant :

Tableau 9. 4:Calcul des sollicitations à l’ELS.


Effort tranchant (KN) Moment fléchissant (KN.m)
ELU D = 31.3
33.26
G = 33
ELS 22.39

Les diagrammes :

Figure 9. 3: Digramme d 'effort tranchant

Figure 9. 4: Digramme de moment fléchissant

H. Elyass & K. Bahene 119 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

9.6 Calcul de ferraillage d’escalier


On effectue le calcul de ferraillage comme une poutre a section rectangulaire de largeur unitaire
(b = 1 m) et de hauteur égale à l’épaisseur de la paillasse (calcul de section rectangulaire) :
(100×17) cm²
Vu que la fissuration est peu préjudiciable donc on fait le dimensionnement à l’ELU et la
vérification à l’ELS.
 Dimensionnement à l’ELU
o Armatures longitudinales :

fe 400
 fsu = = = 347.83 MPa ;
γs 1.15
0.85×fc28 0.85×25
 fbu = = = 14.17 MPa
γb 1.5

 𝛍𝐥 = 0.8 × αl × (1 − 0.4 × αl ) ;
3.5
 αl =
3.5+1000×εes
fe 400
εes = = = 0.00174
γs ×Es 1.15×2×105

3.5
αl = = 0.668
3.5 + 1000 × 0.00174
μl = 0.8 × 0.668 × (1 − 0.4 × 0.668) = 0.392
μl = 0.392

 d = 0.9h ⇒ d = 0.17 × 0.9 = 0.153 m

Mu 33.26 × 10−3
μu = = = 0.10
b. d2 . fbu 1 × (0.153)2 × 14.17
μu = 0.1 < μl = 0.39
→ pas d’armature comprimées Asc = 0
 α = 1.25(1 − √1 − 2μu ) = 1.25 × (1 − √1 − 2 × 0.1) = 0.132
 Zb = d(1 − 0.4α) = 0.153 × (1 − 0.4 × 0.132) = 0.145 m
M 33.26×10−3
 As = Z×fu = 0.145×347.83 = 6.59 × 10−4 m2 = 6.59 cm²
su

 Choix d’un ferraillage :As : choisie soit 6HA12 de section réelle 6.79cm²/m

H. Elyass & K. Bahene 120 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Vérification à l’ELS
Les vérifications à effectuer (Article A.4.5) portent sur :
Un état limite de compression du béton : σb ≤ σb
Un état limite d'ouverture des fissures : σs ≤ σs
Comme Fissuration peu préjudiciable : σs contrainte non limitée
𝛔𝐬 ≤ 𝛔𝐬 → condition vérifier
σb = 0.6 × fc28 = 0.6 × 25 = 15 MPa
Mser
σb = ys on va déterminée le deux inconnu I et ys
I

On détermine ys par la résolution de l’équation suivante :


1 2
by − nAs (d − ys ) = 0
2 s
Nous avons b=1 m, n=15, As=6.79 cm² , d=0.153 m et Mser = 22.39 KN. m
1
bys2 − nAs d + nAs ys =0
2
1
= 2 × 1 × ys2 − 15 × 6.79 × 10−4 × 0.153 + 15 × 6.79 × 10−4 ys = 0

0.5ys2 + 10.185 × 10−3 ys − 1.55 × 10−3 = 0


ys1 = −0.067
{ → 𝐲𝐬 = 𝟎. 𝟎𝟒𝟔 𝐦
ys2 = 0.046

On détermine I :
1 3
I= by + nAs (d − ys )2
3 s
1
I = × 1 × (0.046)3 + 15 × 6.79 × 10−4 × (0.153 − 0.046)2 = 1.49 × 10−4 m4
3

Mser 22.39 × 10−3


σb = ys = × 0.046 = 6.91MPa
I 1.49 × 10−4

σb = 6.91 MPa < σb = 15 MPa → condition vérifier a l’ELS : OK


 Condition de non fragilité (C.N.F) :

Pour une section rectangulaire :

ft28.b.d 2.1×1×0.153
Amin = 0.23. = 0.23. = 1.48 cm2 < Ast 𝐜𝐨𝐧𝐝𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐯é𝐫𝐢𝐟𝐢𝐞𝐫 (OK)
fe 500

H. Elyass & K. Bahene 121 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

 Armature de répartition : (Ar/m)

La section des armatures de répartition dans le sens de la largeur de l’escalier est prise égale au
quart de la section des armature longitudinales.
Ast 6.79
Ar = = = 1.69 cm2 /m > Am → soit 4HA8/m de section réelle 2.01 cm²/m
4 4

 Armature sur appuis :


Le moment est estimé à 0.15M0
→ La section des armatures sur appuis dans le sens de la longueur est prise égale 15% de la
section des armatures principales :
Aα = 0.15. Ast = 0.15 × 6.79 = 1.02 cm2 /m → soit 3HA8/m de section réelle 1.51 cm²/m
 Vérification de la contrainte transversale
Pour les poutres dalle, coulées sans reprise de bétonnage sur leur épaisseur, les armatures
transversales ne sont pas nécessaires si :
fC28
τ𝑢 ≤ ̅̅̅
τ𝑢 = min {O. 2 × ; 5MPa } = min {3.33 ; 5MPa } → τ𝑢 lim = 3.33 𝑀𝑃𝑎
γb
Vmax
u 33×10−3
τu = = τu = 3.3 MPa Donc pas d’armatures transversales.
= 0.21 MPa < ̅̅̅
b.d 1×0.153

H. Elyass & K. Bahene 122 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

9.7 Plan ferraillage escalier

Figure 9. 5:Shcéma de Ferraillage escalier principal relie RDC et 1ere étage

H. Elyass & K. Bahene 123 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Chapitre 10 : Etude d’un mur de soutènement

10.1 Introduction
Le mur de soutènement est un ouvrage en contact avec le sol destiné à soutenir, contrebuter et
s’opposer à la poussé latérale des sols, de l’eau et des surcharges. Dans notre bâtiment on a un
seul sous-sol. Ainsi on prévoit un voile de soutènement.
Le plus haut niveau de la nappe phréatique au niveau de -4.5m/TN.

On se propose donc d’étudier une portion de voile d’épaisseur 25 cm vue qu’il est un voile
extérieur (suivant les règlements BAEL) donc il ne doit pas être inférieur à 0.12 m si la
fissuration est considérée peu préjudiciable et à 0.15 m s’il y a un risque de corrosion qui peut
toucher les armatures.

 La fissuration est préjudiciable


 La hauteur de voile : 3,5m
 La longueur du voile : 6,75m
 L’épaisseur du voile : e =0,25 cm
 Pois volumique du terrain : on a une couche de remblai tendre ; soit 𝛾 = 22.1 𝑘𝑁/𝑚3
 L’angle du frottement du sol :𝜑 = 30°
 Surcharge au voisinage du mur :𝑞 = 5𝑘𝑁/𝑚3
2
𝜋 𝜑
 Coefficient de poussé latéral du sol : 𝑘𝑎 = (𝑡𝑔 ( 4 − 2 )) = 0.58
 Action de la charge :𝑞1 = 𝑞. 𝑘𝑎 = 5 × 0.58 = 2.9 𝑘𝑁/𝑚2
 Poussé du sol : 𝑞2 = 𝛾. ℎ. 𝑘𝑎 = 22.1 × 3.5 × 0.58 = 44.86 𝑘𝑁/𝑚2

Figure 10. 1:Diagramme de chargement du mur de soutènement

H. Elyass & K. Bahene 124 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Notation :

L : porté de calcule : min (a, b) Ma : moment en travée parallèle au côté a


𝑀𝑏 : moment en travée parallèle au côté b
𝑀′𝑎 : moment sur appui côté a
𝑀′𝑏 : moment sur appui côté b
Les sollicitations sont données par les formules du tableau suivant :

Acier parallèles
Pour une charge Q surfacique
Au côté de la longueur a Au côté de la longueur b

Moment max en travée/ml 𝑘𝑎 . 𝑃. 𝑙 2 𝑘𝑏 . 𝑃. 𝑙 2


𝑀𝑎 = 𝑀𝑏 =
1000 1000
Moment max sur appui/ml 𝑘′𝑎 . 𝑃. 𝑙 2 𝑘′𝑏 . 𝑃. 𝑙 2
𝑀′𝑎 = 𝑀′𝑏 =
1000 1000

NB :𝑙 = 𝑀𝑖𝑛(𝑎; 𝑏)
a : coté vertical
b : coté horizontal

H. Elyass & K. Bahene 125 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

10.2 Sollicitations sur le mur voile


Détermination des Coefficients du Calcul :
D’après Henry Thonier Tome [7], les coefficients du calcul sont donnés par le tableau suivant
:
Tableau 10. 1:Coefficient de Calcul

Coefficient
a/b
𝒌𝒂 𝒌𝒃 𝒌′𝒂 𝒌′𝒃

Triangulaire 0.5 5.722 2.106 -12.324 -9.421


Type de
chargement
Rectangulaire 0.5 10.284 3.018 -20.658 -11.883

Tableau 10. 2:Les moments en travée et sur appuis

Combinaiso Charge P
Etat 𝐌𝐚 (𝐤𝐍. 𝐦) 𝐌𝐛 (𝐤𝐍. 𝐦) 𝐌′𝐚 (𝐤𝐍. 𝐦) 𝐌′𝐛 (𝐤𝐍. 𝐦)
n (kN/m²)

ELU 60.561 4.245 1.562 -9.143 -6.989


Etat1
ELS 44.86 3.144 1.157 -6.772 -5.177

ELU 3.915 0.493 0.145 -0.991 -0.570


Etat2
ELS 2.9 0.365 0.107 -0.734 -0.422

ELU 4.738 1.707 -10.134 -7.559


Total
ELS 3.510 1.265 -7.506 -5.599

 Les moments retenus en travées et sur appuis :

H. Elyass & K. Bahene 126 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

10.3 Déterminations des armatures

 Pourcentage minimal d’acier :


Le pourcentage minimal d’acier dépend de l’épaisseur du mur, nuance d’acier et aussi le rapport
entre les deux côtés du mur.
- Pourcentage minimal d’acier parallèle au côté de longueur a :
12. ℎ: 𝑅𝑜𝑛𝑑𝑠 𝑙𝑖𝑠𝑠𝑒𝑠
𝐴𝑚𝑖𝑛 = {8. ℎ0 : 𝑓𝑒 = 400 𝑀𝑃𝑎 ; 𝑑𝑜𝑛𝑐 𝐴𝑎𝑚𝑖𝑛 = 8. ℎ0 = 2 𝑐𝑚2 /𝑚𝑙
𝑎

6. ℎ0 : 𝑓𝑒 = 500 𝑀𝑃𝑎

- Pourcentage minimal d’acier parallèle au côté de longueur b :


3−𝛼 𝑎 3 − 0.51
𝐴𝑏𝑚𝑖𝑛 = 𝐴𝑚𝑖𝑛 ; 𝑑𝑜𝑛𝑐 𝐴𝑏𝑚𝑖𝑛 = × 2 = 2.492 𝑐𝑚2 /𝑚𝑙
2 2

 Espacement des armatures :

𝑠𝑒𝑛𝑠 𝑝𝑎𝑟𝑎𝑙𝑙é𝑙𝑒 à (𝑎): 𝑆𝑡𝑎 < 𝑆̅̅̅


𝑎
𝑡 = min(3ℎ; 33𝑐𝑚) = 33𝑐𝑚
La fissuration est préjudiciable{
𝑠𝑒𝑛𝑠 𝑝𝑎𝑟𝑎𝑙𝑙é𝑙𝑒 à (𝑏): 𝑆𝑡𝑏 < ̅̅̅
𝑆𝑡𝑏 = min(2ℎ; 25𝑐𝑚) = 25𝑐𝑚

 La fissuration du voile étant préjudiciable donc le dimensionnement se fait en ELS et en


ELU et on choisit l’acier maximum :

A titre indicatif, on détaille le calcul pour les aciers parallèles à (b) pour le voile du deuxième
sous-sol un calcul identique est conduit, tous les résultats seront résumés dans le tableau suivant.

- Dimensionnement à ELU :

𝑀𝑢 = 4.738 𝑘𝑁. 𝑚
𝑀𝑢 4.738 × 10−3
µ𝑢 = → = 0.0083
𝑏. 𝑑2 . 𝑓𝑏𝑢 1 × 0.22 × 14.16

µ𝑢 = 0.0083 < µ𝑙𝑢 = 0.39 → 𝐴𝑆𝐶 = 0

𝛼 = 1.25[1 − √1 − 2µ𝑢 ] = 1.25[1 − √1 − 2 × 0.0083] = 0.010


𝑦𝑢 = 𝛼. 𝑑 = 0.0104 × 0.2 = 0.00208𝑚
𝑍 = 𝑑 − 0.4. 𝑦𝑢 = 0.2 − 0.4 × 0.00208 = 0.199
𝑀𝑢 4.738 × 10−3
𝐴𝑠𝑡 = = × 104 = 𝟎. 𝟔𝟖 𝐜𝐦𝟐 /𝐦
𝑍𝑏. 𝑓𝑏𝑢 0.199 × 347.82

H. Elyass & K. Bahene 127 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

- Dimensionnement à ELS :

𝑀𝑠 = 3.510 𝑘𝑁. 𝑚
𝜎𝑏𝑐
̅̅̅̅
𝛼1 =
̅̅̅ ; 𝑎𝑣𝑒𝑐 ̅̅̅̅
𝜎𝑏𝑐 = 15 𝑀𝑃𝑎 ; ̅̅̅̅
𝜎𝑠𝑡 = 200 𝑀𝑃𝑎 → ̅̅̅
𝛼1 = 0.529
𝜎
̅̅̅̅
𝜎𝑏𝑐 + 𝑠𝑡
̅̅̅̅
15
1 𝛼1
̅̅̅ 1 0.529
𝜇𝑅𝐵 = . ̅̅̅
𝛼1 [1 − ] = . 0.529 [1 − ] = 0.217
2 3 2 3

𝑀𝑠 3.510 × 10−3
𝜇𝑠 = 2 = = 0.0058 → 𝜇𝑅𝐵 > 𝜇𝑠 : 𝑃𝑎𝑠 𝑑 ′ 𝑎𝑐𝑖𝑒𝑟 𝑐𝑜𝑚𝑝𝑟𝑖𝑚é
𝑑 × ̅̅̅̅
𝜎𝑏𝑐 0.2² × 15
𝑀𝑠 3.510 × 10−3
𝜇1 = 2 = = 0.00043
𝑑 × ̅̅̅̅
𝜎𝑠𝑡 0.2² × 200

𝛼1 3 − 3𝛼12 − 90𝜇1 𝛼1 + 90𝜇1 = 𝛼1 3 − 3𝛼12 − 0.0387𝛼1 + 0.0387 = 0 → 𝛼1 = 0.01


𝑦1 = 𝛼1 𝑑 = 0.2 × 0.01 = 0.002
1 1
𝑍 = 𝑑 − 𝑦1 = 0.2 − × 0.063 = 0.199𝑚
3 3
𝑀𝑠 3.51 × 10−3
𝐴𝑠𝑡 = = × 104 = 𝟎. 𝟖𝟖𝟐 𝐜𝐦𝟐
𝑍. ̅̅̅̅
𝜎𝑠𝑡 0.199 × 200
𝐴𝑠𝑡 = max(𝐴𝑠𝑡 𝐸𝐿𝑆 . 𝐴𝑠𝑡 𝐸𝐿𝑈 . 𝐴𝑚𝑖𝑛 ) = 𝑨𝒎𝒊𝒏 = 𝟐 𝒄𝒎𝟐
𝑆𝑜𝑖𝑡 𝟒𝐇𝐀𝟏𝟎: 𝟑. 𝟏𝟒 𝐜𝐦𝟐 ; 𝑆𝑡𝑎 = 30 < ̅̅̅ 𝑆𝑡𝑎 = 33𝑐𝑚

Tableau 10. 3:Tableau récapitulatif du ferraillage du mur de soutènement


En travée Sur appuis
Selon coté a Selon coté b Selon coté a Selon coté b
𝑀𝑢 4.738 1.707 -10.134 -7.559
µ𝑢 0.008 0.014 0.002 0.011
𝛼 0.01 0.018 0.003 0.013
ELU
𝑦𝑢 0.002 0.004 0.001 0.003
𝑍 0.199 0.201 0.212 0.201
𝟐
𝑨𝒔𝒕 (𝒄𝒎 /𝒎) 0.68 1.304 0.218 0.976
𝑀𝑠 3.510 1.265 -7.506 -5.599
µ𝑠 0.0058 0.001 0.000 0.001
𝛼1 0.010 0.141 0.059 0.123
ELS
𝑦𝑠 0.002 0.032 0.013 0.028
𝑍 0.199 0.214 0.221 0.216
𝟐
𝑨𝒔𝒕 (𝒄𝒎 /𝒎) 0.882 1.750 0.287 1.297
𝑨𝒔𝒕 𝒎𝒊𝒏 (𝒄𝒎𝟐 /𝒎) 2.000 2.490 2.000 2.490
𝑨𝒔𝒕 𝒓𝒆𝒕𝒆𝒏𝒖𝒆(𝒄𝒎𝟐 /𝒎) 2.000 2.490 2.000 2.490
4HA8 4HA10 4HA8 4HA10
Choix
(2.01 cm²) (3.14 cm²) (2.01 cm²) (3.14 cm²)

H. Elyass & K. Bahene 128 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

10.4 Arrêt des barres


On traite ce calcul d’après les relations données par Perchat et Roux [1].
EYROLLS ; page 392]
En travée aciers parallèles au côté b « sens longitudinal » :
On alterne 2HA10/ml :
2HA10 /ml arrêtés à 0.1 × 3.5 = 0.35 𝑚 de la rive
En travée aciers parallèles au côté a « sens transversal » :
On alterne «2HA10/ml :
2 HA10 /ml arrêtés à 0.1 × 3.5 = 0.35 𝑚 de la rive

o Sur appuis :

40∅ 40 × 1 = 40𝑐𝑚
𝑙1 = 𝑚𝑎𝑥 {1 𝑀′ 𝑏 = 𝑚𝑎𝑥 {1 × (0.3 + 1.265) × 3.5 = 46 𝑐𝑚 = 46 𝑐𝑚
× (0.3 + ).𝑙 4 5.599
4 𝑀𝑏

𝑙𝑠 = 40 𝑐𝑚
𝑙2 = 𝑚𝑎𝑥 {𝑙1 46 = 40 𝑐𝑚
= = 23 𝑐𝑚
2 2

10.5 Plan de ferraillage mur de soutènement

Figure 10. 2:Plan de ferraillage mur de soutènement

H. Elyass & K. Bahene 129 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Chapitre 11 : Calcul des éléments de la structure en béton armé par logiciel


« Arche-Ossature »

11.1 Introduction
Après avoir terminé le dimensionnement manuel de quelques éléments de la structure de
bâtiment, On passe dans cette étape au calcul de tous les éléments en utilisant le logiciel «
Arche Ossature ».
Tout le bâtiment est modélisé par ce logiciel depuis la fondation jusqu’au terrasse. Puis une
descente de charge automatique est réalisée par Arche. Par la suite si pas d’erreur, on peut
déterminer le ferraillage complet de chaque élément de la structure. Dans ce qui suit, on va
citer et détailler les différentes étapes de cette modélisation.

Les étapes :
L’utilisation d’Arche ossature nous permet de mener rapidement notre étude de descente de
charge et de modéliser notre structure.
Après avoir entrée les axes des différents éléments de l’ossature dans un fichier Autocad de
format Dxf, on lance Arche ossature et on importe le fichier, on obtient les axes tracés sur
Autocad et le travail sera mener sur Arche.
Après la fixation de la hauteur de chaque niveau, on commence par générer les poteaux, les
poutres et les voiles en se basant sur le mode d’accrochage (extrémité, intersection,
perpendiculaire …)
Pour créer la dalle, on a besoin tout d’abord de choisir le type de dalle (béton, 16+5, 19+6…)
après on génère la dalle en indiquant le chargement, type de plancher, sens de nervure si c’était
un plancher nervuré ainsi que leur épaisseur.
Pour que l’ossature soit complète, on doit déterminer les semelles à l’aide de l’icône «
génération automatique de fondation ».
Ensuite, on lance la descente des charges tout en corrigeant chaque erreur détectée, si la saisie
de la structure est correcte le message « il n’y pas d’erreurs détectées » s’affiche.
Finalement, on peut exporter les résultats. Ces résultats de descente de charge du module
ossature peuvent être utilisés par les autres modules d’Arche tel que : poutre, poteau, semelle.

H. Elyass & K. Bahene 130 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

11.2 Importer DXF


Après avoir tracée tous les axes sur Autocad et enregistrée sous format DXF,on commence
l’importation depuis Arche.

Figure 11. 1:Importer DXF

11.3 Insertion des éléments


Une fois on a tous les axes du bâtiment, on commence par l’insertion des différents éléments
tels que poteau, poutre, ….

Figure 11. 2:Insertion des éléments (poteau ; poutre ; dalle ; voile …)

H. Elyass & K. Bahene 131 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

11.4 Création d’un nouveau matériau

Dans la liste des matériaux, on ajoute les matériaux utilisés de chaque élément de la structure
ainsi que ses caractéristiques.

Figure 11. 3:Création D’un nouveau matériau

11.5 Chargement
En cliquant sur chaque élément (Dale, poutre,) une boite de dialogue s’affiche pour remplir
les dimensions de l’élément désigné ainsi que la charge supportée.

Figure 11. 4:Chargement de la dalle

H. Elyass & K. Bahene 132 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

11.6 Création des étages


O n passé d’un étage à un autre suivant les étapes citées ci-dessous.

Figure 11. 5:Création des étages

Figure 11. 6:Création des étages

H. Elyass & K. Bahene 133 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Figure 11. 7:Etage crée

11.7 Calcul
A la fin de la modélisation du projet par l’icône « model ». On le calcul comme suit.

Figure 11. 8:Lancer le calcul

Un message envoyé par Arche qui nous indique le nombre des erreurs, les avertissements…

H. Elyass & K. Bahene 134 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Figure 11. 9:Calcul terminé avec succès

11.8 Ferraillage (D’arche ossature vers arche poutre, arche poteau …) :

Le succès de l’analyse nous permet de passer à l’étape suivante :

Figure 11. 10:Sélection de l’élément (poutre)

On sélectionne l’élément puis on fait l’exporter vers Arche élément.

H. Elyass & K. Bahene 135 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Figure 11. 11:Exporter vers arche poutre

Figure 11. 12:On ouvre arche poutre

H. Elyass & K. Bahene 136 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Figure 11. 13:Importer vers arche poutre

11.9 Les hypothèses


Dans cette étape on peut changer les hypothèses et relancer le calcul.

Figure 11. 14:Réglage de l’hypothèse béton armée

H. Elyass & K. Bahene 137 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Figure 11. 15:Réglage de l’hypothèse béton armée

Figure 11. 16:Réglage de l’hypothèse d'acier

H. Elyass & K. Bahene 138 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Figure 11. 17:Fixer les dimensions (b ; h)

Figure 11. 18:Plan Ferraillage Final de la poutre

H. Elyass & K. Bahene 139 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

11.10 Les Diagrammes

Figure 11. 19:Diagrammes des moments fléchissant et des efforts tranchants

Figure 11. 20:Réglage des Coefficients des moments en travée et sur appuis

H. Elyass & K. Bahene 140 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Exportation en PDF :

Figure 11. 21:Exporter en PDF

Figure 11. 22:Exporter en PDF

H. Elyass & K. Bahene 141 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Figure 11. 23:Modélisation en 3D

Figure 11. 24:Modélisation en 3D

H. Elyass & K. Bahene 142 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Conclusion générale

Ce projet de fin d’études a été très important pour notre savoir-faire et nous a permis de voir de
près les contraintes du travail d’études de projets et d’utilisations des différents outils de
conception et de calcul, les concepts et les règlements régissant le domaine du génie civil.
L’utilisation des différents logiciels de calcul et d’analyse de bâtiment utilisé dans la recherche
et le développement nous a permis une initiation à la recherche et nous a montré que
l’interprétation des résultats obtenus est aussi importante que le résultat lui-même.

Ce mémoire, fut une expérience très enrichissante puisqu’il a permis de mettre en application
directe plusieurs modules enseignés au sein de l’ISSAT de Gabès, en plus de découvrir de
nouvelles connaissances en rapport.
Nous espérons à la fin de ce travail avoir atteint nos objectifs et que ce modeste rapport va
apporter un plus aux promotions futures.

H. Elyass & K. Bahene 143 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Références bibliographiques :

[1] Perchat, J ; Roux, J. : Pratique du BAEL, Eyrolles, page 392, 1995.

[2] Kamoun, J, : Cours de calcul des fondations, polycopié ISSAT Gabés, 2020.

[3] Kamoun, J, : Cours d’ouvrages de soutènement, polycopié ISSAT Gabés, 2020.

[4] Kamoun, J, : Cours de mécaniques des sols, polycopié ISSAT Gabés, 2018.

[5] Thonier, H, : Conception et calcul des structures de bâtiment, Tomes 1, 1999.

[6] Thonier, H, : Conception et calcul des structures de bâtiment, Tomes 5, 1998.

[7] Thonier, H, : Conception et calcul des structures de bâtiment, Tomes 6, 1999.

H. Elyass & K. Bahene 144 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

Logiciels utilisés

AutoCAD
Arche
Robot Structural Analysis
Microsoft Word

H. Elyass & K. Bahene 145 2021-2022


Immeuble sous-sol/R+6 ISSAT-Gb

ANNEXE 1

Plan d’architecture

H. Elyass & K. Bahene 146 2021-2022

Vous aimerez peut-être aussi